STORYLINE — family don't end with blood.

 :: somewhere only we know :: There's no place like home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
Rachel Campbell
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING


http://truelove-crackship.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 6600
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson-oakley (claire holt) ophelia rhodes (rebecca breeds) lissa valentine (dianna agron) mila matthews (nina dobrev) liv burrows (adelaide kane) lauren campbell (jessica alba) liam washington (joe keery) erin pierce (shantel vansanten) lily hastings (kiernan shipka)
STORYLINE — family don't end with blood. Vide

STORYLINE — family don't end with blood. ✻ ( Jeu 26 Mai - 9:31 )


— Screw Destiny —

On ne choisit pas d'où l'on vient mais, on peut choisir où aller


« Looking back on it, I kinda think it was the best of times. Families, like life, have a way of changing, never staying the same but they’re your family. This eclectic, deeply bonded group so you evolve. You adapt. Now as I look at my life and my new extended family, I think of this wonderful quote by George Elliot : it’s never too late to be what you might’ve been. »

La vie nous joue bien des tours, ceux du genre imprévisibles, même dans nos rêves les plus fous. Mais, la vie n’est pas que joueuse, elle est aussi exigeante. D’abord elle nous demande de bien réussir à l’école, de trouver un travail notamment pour gagner de l’argent ou bien encore de briller en société. Ensuite elle nous demande de trouver quelqu’un à aimer, quelqu’un avec qui passer le restant de nos jours. Quelqu’un qu’on épousera peut être, une personne avec qui on achètera une voiture puis une maison. Puis enfin cette même personne finira par prononcer « et si on faisait un enfant ? », et là vous avez deux options : soit vous vous barrez le plus loin possible, soit vous vous lancez dans cette folle aventure.  Pour certains commence alors  la plus belle aventure de leurs vies et pour d’autre, cela s’apparente plutôt à un véritable cauchemar.

On ne choisit pas sa famille et Anna Wilkins en est la preuve vivante. Elle a à peine 14 ans et pourtant elle gère à bout de bras une famille qui ne tient qu’à un fil. Son père broie du noir depuis qu’il a été licencié il y a de ça un an. En ce qui concerne sa mère, elle a mis les voiles dès que les choses sont devenues compliquées et Anna a alors dû assumer un rôle qui n’aurait pas dû être le sien. Evidemment, elle est bien loin la famille parfaite qu’elle voit dans les pubs ou au cinéma.  Malgré tout Anna aime sa famille et il est clair qu’elle ferait n’importe quoi pour eux. Pour retrouver un bonheur, un équilibre qui semble pourtant bien loin. Quelques maisons plus loin, Madame Bowers s’affaire en cuisine comme tous les jours depuis plus de dix ans. Être mère d’une grande fratrie implique un tas de responsabilité et des tâches à n’en plus finir : des courses interminables, le tas de lessive qui ne semble jamais baisser et  des heures entières derrières les  fourneaux. Il faut dire qu'elle a 10 bouches à nourrir, sans compter celle de son mari ainsi que la sienne.  Comment s’est-elle retrouvée avec 10 enfants ? Elle se le demande souvent elle-même. La vérité c’est que tout ça n’avait jamais été l’un de ses plans. A croire qu’elle est la preuve vivante que dans la vie, il n’y a rien d’autre que le destin qui choisit ce que l’on va bien pouvoir devenir.  Dans la maison d’en face c’est l’effervescence. L’enfant prodigue est de retour et il a amené avec lui sa fiancée. Josh, son petit frère, regarde la scène amusé. Alors oui la fiancée et ravissante mais il ne comprendra jamais comment une telle fille a pu tomber amoureuse d’un mec comme son frère. Vous l’aurez compris, entre les frères Boone cela n’a jamais été le grand amour. La faute aux parents qui ont des années durant négligé le petit frère au profit du grand. Résultat des courses : Josh déteste son frère et vice versa. Ambiance garantie au mariage c’est certain. Sur la pelouse d’en face la vielle madame Hoogan regarde émerveillée son premier arrière-petit-fils. Une larme au coin de l’œil, elle pense à son défunt mari qui aurait adoré tenir ce petit bout de vie dans ses bras. La famille Hoogan, c’est le genre de famille qu’on voit dans les films, la grande fratrie qui a traversé des choses difficile mais qui s’en est toujours sorti en se serrant les coudes.  La maison de Madame Hoogan c’est le genre d’endroit où l’on trouve dans les placards un tas d’albums photos remplie des photos de famille prises au fond du jardin, c’est le genre de maison qui sent bon les pâtisseries faits maison, l’amour et la chaleur humaine. Rien à voir avec celle de monsieur Nash, qui a tourné le dos il y a de ça des années à ses enfants. Alors oui il peut sembler seul mais il sera le premier à vous dire qu’il vaut mieux être seule que mal accompagné, même quand cela concerne la famille.

A Cap Harbor la maire fraîchement élue vous dira qu’il n’y a rien de plus important que la famille, qu’elle est le cœur même de cette petite ville et qu’il est de notre devoir à tous de préserver la ville au même titre que notre famille. Pourtant ici comme ailleurs,  certains divorcent pendant que d’autres se marient. Des couples se disputent pendant que les voisins d’en face rient aux éclats. On trouve aussi des frères et sœurs qui se déchirent pendant que d’autres débordent d’amour pour leur fratrie. Ici comme ailleurs, différents types de famille se côtoient, chacun ayant leurs visions bien précise de ce qu’est une famille. Mais, quelle est donc la vôtre ?

CONTEXTE © FALLEN ANGEL.
ALL RIGHTS RESERVED - SCREW DESTINY.


you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas

STORYLINE — family don't end with blood.

SCREW DESTINY :: somewhere only we know :: There's no place like home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération