Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Jeu 14 Juil - 12:16 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Vous savez quoi ? Et bien, je ne suis pas le type le plus stable du monde, j’en suis pleinement conscient et en réalité je ne suis pas sûr que cela me pose problème, enfin je dirais que cela dépend un peu de quel pied je me lève ! Un beau jour, j’ai envie que cela change et le lendemain je vous dirais que j’ai qu’une envie qu’on me foute la paix avec ma bouteille de vodka et un joint. Et se matin au réveille j’avais qu’une idée en tête cette dernière de la liste ! Mais malgré tout j’avais quelques obligations, enfin je ne me suis jamais réellement appliqué à être a l’heur ou bien a me pointer quand je n’en avais pas envie, mais je me suis quand même dit qu’aller au salon me ferait du bien et me ferrais changer de « pied », le dessin m’a toujours détendu, m’a permis d’extérioriser ce que je ressens sans que cela soit visible par autrui. J’ai donc passé une journée au « taff », oui car je ne travaille pas vraiment, c’est un apprentissage comme ils aiment si bien me le dire, mais c’est pas grave je dessine c’est le principal. Je ne dessine pas encore pour les clients, mais je dessine beaucoup sous les yeux de mes « maîtres », je dessine ce que je veux alors ça m’arrange ! Même si parfois j’ai des thèmes imposé pour m’habituer a dessiné ce que des futurs clients aimerais avoir.

Mais malgré ma journée au salon, j’ai toujours cette envie de plonger loin de mes souvenirs, alors je rentre rapidement à la maison pour me changer, je me mets en condition pour aller passer une soirée loin de mes démons. La soirée se passe comme désiré ! Je sors de la boite sur mes deux jambes, mais j’en quand même du mal a marché droit, je suis très gaie comme dirais certain ! Je marche dans les rues, il est tard ou tôt comme on veut, certains partent au boulot, ou en rentre j’en sais trop ou rien, on me regarde de travers, je trébuche est m’accroche à la première personne qui passe à côté de moi. Mes yeux fatigués pars l’alcool et la fumée de tout chose aussi peu l’égale les un que les autres qui tapissait la boite détaillent le jeune homme, un petit sourire nier s’affiche sur mes lèvres.

« Hé désolé mec ! Il semblerait que le destin vous envoie me sauver ! »

Un beau gosse, gay ou pas je m’en branle vu dans quel état je suis, je reste accrocher à lui, passant mon bras autour de son cou, je me redresse un peu pour venir lui rouler une pelle digne de se nom !

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Sam 16 Juil - 14:48 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noa
Soirée de folie que j’ai passée dans mon établissement hôtelier, je ne m’attendais pas à ce genre de situation franchement. Je pensais que les choses se passeraient comme d’habitude. Que j’allais boire un ou deux verres puis que je rentrerais chez moi rejoindre ma femme. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. Il y avait une jeune femme séduisante posée au comptoir. Et bon, je n’ai pas pu m’empêcher de lui faire la causette. Après tout, voir comment se sent une cliente c’est tout à fait normal non ? Bon j’avoue que des fois je pense avec mes organes génitaux mais je suis un homme bon sang, j’en ai bien le droit, surtout que ma femme ne veut pas de sexe. J’ai donc le droit d’aller voir ailleurs quand je le peux. Enfin soit, c’était bien tombé ce moment je dois dire. Et si au début les choses se passaient bien, je ne m’attendais pas à ce que la blonde se saoule complètement pour ensuite vouloir se jeter du haut de son balcon puisque la piscine se situe juste en dessus. C’était une envie suicidaire et ça le sera probablement toujours, c’est tellement ridicule quand on y pense. Enfin soit, les choses se sont réglées mais il est hors de question que je reste une minute de plus là-dedans. J’ai besoin de prendre l’air et de faire d’autres choses. Je soupire doucement passant la main dans mes cheveux assez rapidement. Je me mets à marcher reprenant directement ma voiture. Je me rends dans un tout autre quartier, n’ayant pas envie de rentrer de suite. Je m’arrête finalement sur Haywood Hill puisque le Jeff’s Burger Drive s’y trouve. C’est un bon arrêt. Je laisse la voiture un peu plus loin, c’est un quartier plus pauvre, je ne vais pas prendre le risque de me faire voler la voiture non plus. Une fois dehors, je marche en direction de ce restaurant directement sans faire plus attention que ça. Avant que je ne tombe sur un jeune homme complètement saoul qui, sans savoir pourquoi, se jette sur moi. Ma première réaction fut de le repousser sans attendre. « - Non mais tu me fais quoi là ?! » Demandais-je en haussant un sourcil observant le jeune asiatique qui se trouve devant moi. Je pose le regard sur les personnes qui se trouvent autour de nous et qui ont les yeux posés sur nos personnes. Je déteste ça, les gens qui jugent. « - Ne pense pas que je vais coucher avec toi d’accord. Je vais ça juste pour faire chier les gens. » Je pose les mains sur lui finalement pour pouvoir lui rendre la pelle qu’il venait de me faire. Je fais durer le temps que les gens s’indignent comme des idiots et qu’ils finissent par partir. Je maintiens le jeune homme puisqu’il ne semble pas tenir sur ses jambes de manière correcte. C’est ma journée des gens saoulent ou quoi ? On dirait bien. « - Bon… Dis-moi, tu vis dans le coin ? Je pense qu’il est préférable que tu rentres chez-toi avant de finir au mieux dans une cellule, au pire dans le caniveau. »



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Mar 19 Juil - 23:09 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! L’alcool a des capacités a vous faire devenir une tout autre personne c’est impressionnant, je bois depuis maintenant assez longtemps pour vous affirmer que l’alcool chez moi c’est réellement les montagnes russes ! Un peu comme mon état a vrais dire, mais tout ça est lié de toute façon. Je suis capable d’avoir l’alcool dépressif, tout comme l’alcool bien heureux, voir chaud bouillant ! Et quand c’est le cas, j’ai beau ne pas assumer ma bisexualité, mon attirance pour les hommes à une forte tendance à ressortir pour ne pas carrément dire qu’elle prend le dessus ! De plus, j’ai une grosse tendance à me foutre de tout et donc à me foutre un peu dans la merde ! Car je saute un peu sur tout ce qui bouge, n’ayant aucune envie de réfléchir et de savoir si la nana en fait de moi est casé ou si le mec que j’ai clairement envie de m’envoyer et hétéro pure souche ou pas ! Alors, autant vous dire que je me suis déjà attiré pas mal d’ennuis ! Mais c’est quand même plus fun quand je suis dans cet état plutôt que dans la fasse dépressif à vouloir en finir ! Mais l’alcool dans mon cas c’est la véritable roulette russe !

Et se soir j’ai l’alcool bien heureux enfin carrément chaud bouillant, je dois rentrer chez moi, mais en réalité je ne suis pas bien sûr d’ou je vais, il se pourrait que j’aille carrément à l’opposer de chez moi, mais j’en ai juste pleinement pas conscience ! Quand je marche, je me retrouve avec des gens, oui oui des gens... Et je manque de me vautrer plus d’une fois et comme dirais certain la troisième c’est la bonne ! Me voilà à moitié étaler sur un mec, un beau gosse plus de l’alcool, il ne m’en faut pas plus pour lui rouler une pelle ! Ce qui n’a pas l’air de lui plaire, mais en vrai je m’en fou !

« Ô ! Mais c’est de toute beauté !  »

Oui, il se pourrait que mes paroles n’aient aucun sens, mais c’est grave ça ! Car en réalité il finit par me rouler une pelle lui aussi ! Oh, mais... goth ! Ma soirée est faite ! Je reste contre lui au final ! Et m’exclame comme un gosse !

« Wawww ! Ça fait comme des pizzas quatre chaussures !  »

Je ris comme un gosse et quand il me parle à nouveau j’essaye de capter ce qu’il me raconte... Je vis dans le coin ? Je ne sais pas ou je suis alors... Finir en cellule je crois que se serais pas nouveau et dans le caniveau ça fait des années que je ressors régulièrement dans cet état et je suis toujours en vie alors bon...

« Oh bah... Je vis a Southport Road ... Il me semble que c’est par... là !  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Mer 20 Juil - 18:51 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
Qu’est-ce qu’il me raconte ? Je n’y comprends rien. En tout cas, c’est loin d’être une réponse à mes paroles ça c’est certain. A moins que je sois devenu fou mais je ne pense pas. Je pense plutôt que c’est lui le fou dans l’histoire. Sans doute que l’alcool le rend ainsi et qu’il n’est pas comme ça réellement. J’espère pour lui parce que ça serait un peu triste quand même. Bon du coup, j’ai fait quelque chose que je n’aurai normalement jamais fait. Embrasser un gars. Bon ça ne m’a pas dérangé plus que ça, je ne suis pas homophobe mais je ne sais pas si ça plairait à Ana. Bon après j’ai bien droit de faire diverses expériences non ? Elle n’en saura jamais rien en vrai. Sauf si je lui dis mais ça n’est pas le genre de chose que je partage en fait. Je dois me concentrer sur lui maintenant. Parce qu’à défaut de vouloir faire le gentil, et nargué les gens qui nous entourent, il est dans un état pitoyable et je ne peux pas le laisser là. Je regarde autour de moi sans trop savoir que faire de lui. En plus j’ai la dalle. Bon temps pis. Je ne dois pas penser à mon estomac pour le moment. Je secoue doucement la tête en haussant les sourcils. « - Ouais… En fait non ce n’est pas vraiment tout près. Je vais te trouver une chambre dans mon hôtel. Au moins tu seras proche de chez toi. C’est dans le même quartier. Allez viens. » Dis-je en posant la main sur son bras directement. Ouais, je ne suis pas certain que ça soit la bonne méthode. Je le regarde quelques minutes puis passe le bras autour de sa taille pour pouvoir le maintenir de manière un peu plus efficace. J’avance tout doucement en direction de la voiture que je l’ai laissée un peu plus loin. Heureusement que je l’ai d’ailleurs ça aurait été délicat. Déjà que je suis beaucoup plus lent comme ça. On devrait me donner une médaille ce soir je pense. Ana devrait être fière de son mari. J’avance comme je peux. J’ouvre la portière de la voiture automatiquement pour le laisser rentrer à l’intérieur. J’attends qu’il le fasse. Bon j’attends quand même un peu afin de voir s’il veut vraiment que je l’aide ou pas. Si ça se trouve il n’en a pas très envie. Je ne sais pas. Mais je me pose quand même au volant regardant rapidement l’heure. « - J’espère qu’il y a encore de la nourriture. » Dis-je directement en me doutant que ça ne l’intéresse pas vraiment mais moi si. Ça m’intéresse beaucoup. « - Tu as quel âge ? » Demandais-je finalement. Bon il a l’air d’être majeur mais on ne sait jamais. Les apparences sont parfois trompeuses.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Sam 30 Juil - 11:13 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Si je m’attendais a ce que le type m’embrasse après m’avoir repoussé absolument pas ! Mais c’est carrément fun de r’avoir un baiser d’un mec inconnu dans la rue ! Je dois avoir un certain charme ! Car si ça se trouve il a tout simplement jamais n’était attirer par les hommes, et c’est que je comprends, enfin je crois hein, quand il m’affirme qu’il ne couchera pas avec moi ! Dommage ! Maos tant mieux dans un sens, car je sais que si je me serais réveiller a coté d’un mec a poil demain matin j’aurais juste eu honte de moi... Une partit de moi sais que je suis attiré par les deux sexes, la preuve en ai quand je suis complètement bourré et shooter c’est vers l’agence masculine que je me tourne... Mais quand je suis seins d’esprit — oui oui ça arrive, enfin je crois — l’idée d’être attiré par les mecs me hérisse le poil ! Enfin soit j’ai un mal de chien a capté tout ce qui se passe autour de moi, alors quand il me dit que la ou j’habite c’est pas tout près je ne comprends juste pas... Puis il me parle d’hôtel, je souris, pourquoi pas qui sais ce que j’y trouverais ! Je me retrouve alors collé au jeune homme qui tente de me maintenir debout pour me faire aller jusqu’à sa voiture apparemment ! Mon cerveau est juste concentré a mettre un pas l’un après l’autre, puis je me retrouve devant une voiture et je m’écroule sur le siège ! Je l’entends alors parler de bouffe, je le regarde.

«  Une envie de riz parfumé à l’hibiscus peut-être ?  »

À son regard je vois bien que mes paroles on guère de sens, mais bon... Je le laisse fermer la portière pour rejoindre le côté conducteur ou il prend place en me demandant mon âge... Mon âge...

«  Je suis aussi vieux qu’un éléphant violet !  »

Riais-je alors quand j’ai l’impression qu’une odeur de chaussette habite l’habitacle... Je me tais fixant le conducteur et ouvrant la fenêtre, l’air frais me fera peut-être redescendre un peu.

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Sam 6 Aoû - 13:50 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
Je hausse un sourcil encore une fois en entendant sa réponse. Mon dieu mais pourquoi est-ce qu’il est tombé sur moi ? Il n’y avait pas d’autres gars dans la rue ? Maintenant je me retrouve à devoir faire du travail supplémentaire, même si ça n’en est pas réellement un mais j’ai le droit de voir comme ça si j’en ai envie de toute façon non ? Je passe la main dans mes cheveux rapidement en me mettant à réfléchir durant quelques minutes à ce qu’il venait de dire. « - Du riz ou n’importe quoi. Je ne vais pas faire mon difficile pour ce soir. » Dis-je directement. Je doute que ma femme m’ait fait à manger. Elle ne sait jamais quand je rentre. Puis bon, c’est moi qui m’occupe de tout ça la plupart du temps puisque la nourriture et elle… Enfin soit. J’essaie de ne plus penser à mon estomac qui crie famine sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. « - Si seulement ça existait. » Dis-je lorsqu’il me répond à propos de son âge. La réponse n’est pas une réponse à ma question. Du tout mais bon ça n’est pas grave. Il est majeur et puis c’est tout. Si ça n’est pas le cas, je préfère encore être dans l’ignorance ça me vaudra sans doute moins d’ennuis. Je laisse les yeux devant moi pendant que je conduis, étant assez prudent sur la route. Je roule jusque sur le parking de l’hôtel. Je me gare à ma place puis je sors de la voiture. Je fais le tour et sors le jeune homme le maintenant. J’avance, entrant avec lui à l’intérieur. « - Donnes-moi une clef s’il te plait. » Demandais-je à mon employée qui n’a pas le choix que d’être là. Je prends ce qu’elle me donne et regarde le numéro. Sans attendre nous nous rendons dans l’ascenseur. J’appuie sur le bouton pour que ça aille un peu plus vite. Après quelques minutes, nous arrivons à l’étage puis ensuite dans la chambre. Je tire le garçon en direction du lit, je le fais se coucher retirant juste ses chaussures. Je le tourne pour qu’il soit allongé sur le côté. « - Ne meurt pas c’est tout ce que je te demande. » Je n’ai aucune envie que les clients s’en aillent, je n’ai pas envie d’avoir de problème avec qui que ce soit en plus de ça. Enfin, ça me semble être logique en tout cas. Je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour le moment. « - Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? » Bon s’il me demande de l’alcool ou du sexe, c’est non directement pas la peine de chercher plus loin. Mais autre chose peut-être, ça dépendra, en tout cas j’attends sa réponse. J’ai toujours très faim mais j’essaie d’avoir la patiente pour tenir encore quelques petites minutes au moins.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Lun 29 Aoû - 21:05 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! J’ai un discours absolument pas logique, mais en réalité le plus drôle dans tout cela si j’en avais eut pleinement conscience c’est de voir que se type tente de trouver une réponse a tout ce que je dis, réponse que je ne comprends pas forcement vu que j’oublie quasiment dans la minute qui suis ce que je viens de lui dire... Et du coup pour moi c’est presque lui qui devient bizarre à me parler de riz alors qu’il fait a moitié nuit... Il me parle de soir, on est déjà le soir, je suis complètement pommer... Enfin je vais le croire lui plutôt que mon semblant de conscience qui est aussi embrumé qu’un brouillard épais d’hiver ! Je le regarde alors, si seulement il exister quoi déjà ? Bonne question et je n’ai pas trop envie de la poser, au risque de prendre la connerie que je lui est sortie en pleine tronche... Je me retrouve traine dans la voiture du type, à aller je ne sais plus ou... Mais ce n’est pas comme si je n’avais pas l’habitude en faite, je sors alors de la voiture avec son aide, car c’est dingue comment le sol n’est pas stable, je ne sais pas comment c’est sentit moïse en marchant sur l’eau, mais ça doit être un truc comme ça... Ah moins... Qu’il n’ait pas marché sur l’eau, possible... Enfin je vais vous épargner se débat historique de mon petit cerveau atrophier par les molécules d’alcool qui si balade ! Je ne reconnais absolument pas le lieu ou je suis, je suis juste l’homme qui m’a trouvé et qui à décider de me trainer ici, pour je ne sais qu’elle raison..., les secousses de l’ascenseur remuent mon estomac... Mais je me retrouve bien vite coucher sur un lit plutôt confortable, je laisse alors échapper un gémissement, puis un rire à sa remarque.

« Je suis bien vivant ! No problèmo ! Mon estomac joue de la batterie je vais plutôt gerber oui !  »

Il m’a couché, mais mon estomac se retrouvant dans cette position me fait comprendre que c’est parfait pour prendre le chemin de la sortie ! Besoin de quelque chose... D’une salle de bain et d’un verre, oui pourquoi. Je grommelle, riant à moitié...

« Salle, eau, verre...  »

On va essayer de se la refaire plus compréhensible...

« Salle... de bain ? Et un verre ?  »

Dis-je en me redressant sentant mon estomac faire un tour sur lui même ... J’essaye alors de me relever, sans même savoir ou je dois aller, mouvement trop brusque mon estomac décide de lâcher prise et je vomis les divers alcools bus au cours de ma soirée sure... Tes pompes...

© 2981 12289 0

PS:
 

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Mer 31 Aoû - 14:23 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
Et dire que j’aurai pu passer la soirée avec Ana. Mais encore une fois, les choses ne se passent pas comme j’ai envie. A croire que je n’ai vraiment pas de chance. Sauf pour ce qui concerne l’hôtel, qui marche bien soit dit en passant. Mais la vie privée… Va savoir où j’en suis. Je ne pense pas que j’aurai une réponse ce soir de toute manière puisque je dois veiller sur un mec qui a beaucoup trop bu. Et que j’ai embrassé en plus. Bon c’est pour une noble cause mais quand même. Heureusement que j’ai l’habitude de boire d’ailleurs car son haleine aurait pu me déranger encore plus si ça n’avait pas été le cas. Bref passons, de toute manière cette étape est terminée depuis bien longtemps. Nous sommes dans un endroit plus privé, une chambre d’hôtel. Je ne sais pas si je peux prendre le risque de l’y laisser seul, c’est pourquoi j’y suis encore. J’ai la dalle mais je perds encore du temps à savoir si tout vas bien pour lui. Je suis trop gentil parfois, même si on ne le dirait pas. Je maintiens les yeux posés sur lui essayant de déchiffrer sa demande. Je demandais juste ça par politesse en fait je ne pensais pas devoir faire l’employé. Mais je n’ai le temps de rien faire qu’il vient déverser tout ce qu’il a ingurgité sur mes chaussures. « - Oh Men. Je vais te tuer je te jure. Non mais… PUTAIN ! » Quand je dis que je n’ai jamais de chance. Si je suis maladroit, c’est de ma faute. Mais ça ! Non ce n’est pas de ma faute. Et oui ça m’énerve. Je retire mes chaussures à l’aide de mes pieds pour ne pas les garder aux pieds et surtout ne pas y poser la main. Il en était hors de question ! « - Demain tu te lèves tu nettoies mon gars ! Tu fais ce que tu veux mais… Ou alors tu les gardes je m’en fiche. Mais je ne mets plus ça dans mes pieds c’est clair. » Dis-je directement en reculant le plus possible. Grrrr. Je déteste ça. J’aurai dû partir quand j’en avais encore le temps. « - Va à la salle de bains si tu dois encore vomir ! Mais pas sur moi. Et la chambre n’est pas gratuite saches-le ! » Dis-je directement. Oui bon, ça m’a un petit peu énervé mais bon. C’est grave ? Je ne pense pas que ça le soit tant que ça enfin de compte. Après tout, c’est normal. Tout le monde l’aurait été à ma place, j’en suis certain. Et il ne faut pas dire que non ce n’est que mensonge tout ça !



© Pando


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Lun 19 Sep - 18:25 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Je ne sais pas si demain, je vais regretter, je sais juste que je vais bien sentir le mal de crâne demain... Vais-je me souvenir de se mec, très bonne question, mais je sais que lui va se souvenir de moi ! Alcooliser je suis quand même un sacré numéro, je le sais, cela fait des années que je ressors régulièrement dans cet état, donc les on-dit je les connais ! Et je sais que je suis capable de beaucoup ! Mais la en réalité j’ai l’estomac qui à du mal à supporter la position coucher que le type m’a faite adopté en me foutant sur le lit... Très, très mauvaise idée... Car j’essaye de me lever, mais tout tourne autour ce qui est fait que je ne tien absolument pas sur mes deux jambes et en plus cela accélère le processus de nausée... Et cela sort sans se faire prier en réalité... Ce qui fait râler le mec, car malheureusement pour lui il était bien trop proche de moi et c’est ces pompes qui trinquent ! Je me retrouve alors de nouveau coucher, me sentant bizarrement plus léger, même si j’ai un gout dégueulasse dans la bouche... Mais à ce stade j’avoue que je m’en branle ! Je lui souris comme un con alors qu’il râle. Il s’énerve, je le laisse râle, parfois j’ai l’alcool violent, mais la franchement je suis en mode petit nuage, alors je m’en fiche clairement.

« Roh, ça va c’est rien Mr grognon.  »

Je soupire et me dandine pour sortir mon porte-feuille ou se trouvent plusieurs billets de cinquante, je lui balance le porte-feuille à la tronche, enfin le plus droit possible...

« Y a ce qu’il faut, prends pour te racheter... Des pompes... Et ta foutue chambre, même si je t’ai rien demandé pour info.  »

Avoir vomis me fait sentir un peu mieux, ok tout l’alcool dans le sang et toujours là, mais au moins j’ai l’estomac plus léger, et puis se sera de l’alcool en moins dans le sang et comme je retrouve déjà quelques fonctions, je m’exprime déjà mieux. Faut trop que je me rince les bouches bordel... Je me redresse et par contre ça tangue tout autant... Mais vu comment il est énervé on va se taire... Je mets alors les deux pieds par terre et me lève comme je peux, je fais un peu, un deuxième et c’est la chute... La tête la première sur le sol, double mal de crâne demain... Dans tout ça un peu de chance je ne suis pas tombé dans mon vomi... Enfin pas la tête en tout cas... Mon pantalon est bon pour aller aux salles et je suis bon pour la douche... Et réalité je laisse juste échapper un gémissement, ne cherchant même pas a me redresser tout seul au risque d’un nouvel accident...

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Ven 23 Sep - 16:30 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
Je serre un peu la mâchoire, je sais que ce type ne sait pas ce qu’il fait, il ne sait pas ce qu’il dit non plus mais franchement ça m’énerve. Ouais, je me retrouve un peu comme un con maintenant. Et je suis obligé de rester dans l’hôtel puisque je n’ai pas de chaussure. Ana va penser que je suis occupée avec une femme alors que je suis juste en train d’aider un ivrogne. Il n’y a vraiment rien pour m’aider dans l’histoire en fin de compte. Je ne sais pas comment je vais pouvoir m’en sortir. Mais j’ai l’impression d’avoir une énorme responsabilité sur les épaules alors je me dois de faire attention à ce qu’il ne meurt pas dans une des chambres d’hôtel. Je respire doucement en secouant un petit peu la tête. « - Prochaine fois que tu bois, je ne m’occupe pas de toi. » Enfin je dis ça mais je ne suis sans doute incapable de ne pas m’en faire ne serait-ce qu’un petit peu. Je suis comme ça. J’ai peut-être pas l’air d’être sympas mais je le suis dans un sens. J’ai beaucoup de compassion en tout cas et je m’intéresse quand même aux autres. Je regarde ce qu’il fait puis je prends directement le portefeuille qu’il vient de me lancer à la tête. « - Je crois que tu as de la chance que je ne manque pas d’argent. Sinon, j’aurai pris le tout et je me serai barré. Tu devrais faire un peu plus attention quand même. Enfin je dis ça mais tu ne te souviendras même pas demain. » Je secoue doucement la tête. Je ne vais pas le ruiner et je ne supporte pas prendre l’argent des gens comme ça. Finalement je pose l’objet directement sur la table de nuit sans aller dedans ça ne se fait pas. Même si je suis énervé contre ce qu’il vient de faire et que j’aurai peut-être dû le faire. Je secoue la tête en entendant le bruit et retourne le regard à nouveau dans sa direction. Je l’observe quelques minutes. « - Dis, tu n’as pas envie de te coucher et de dormir ? Non parce que… Tu vas finir par te tuer tu vois. Et je n’en ai pas très envie. Donc arrête d’essayer de bouger. Dors. » Dis-je automatiquement. Je vais dans la salle de bains, remplissant un gobelet d’eau. Puis je reviens le posant sur la table de nuit opposé à celle où se trouve son argent. Je reviens ensuite vers lui, le saisissant comme je peux pour pouvoir le relever. « - Ne m’aide surtout pas en plus. Ce n'est pas comme si tu étais léger comme une plume quoi… » Dis-je en levant les yeux au ciel essayant de faire attention à lui pour ne pas lui faire mal et ne pas me faire mal non plus. En tout cas, c’est vraiment compliqué. J’essaie de le remettre sur le lit. « - Tu as à boire là. Tu n’as pas besoin d’autre chose je pense pour le moment. Sauf du sommeil ! » Dis-je en insistant sur le dernier mot.


© Pando


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Jeu 29 Sep - 18:20 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Se type dont je me souviens même pas le prénom, ou alors il me la pas dit, tien très bonne question ! Enfin se type s’énerve alors que j’ai clairement oublie le pourquoi du comment il perd patience au final... Le mauvais gout et l’odeur désagréable me rappellent vaguement que ça pourrait être la cause de son énervement... J’essaye de comprendre le sens de sa phrase, il ne veut pas s’occuper de moi la prochaine fois, mais... Je lui est rien demander et en vrai je le connais pas se type... Ah moins que je sois vraiment j’ter et que je ne le reconnais pas, mais la ça devient vraiment grave... Mais au final rien de se que je pense ne franchit correctement la barrière de mes lèvres.

« Mais nooooon ! En vrai tu m’aimes j’suis sur !  »

Car mon cerveau alcooliser se souvient bien de ce qu’il veut, je ne me souviens pas de se que j’ai dit y a 2 secondes, mais je me souviens de son baiser de tout à l’heure ! Je ris alors à la remarque sur mon porte-feuille qui contient plus que deux cent dollars à tout péter ayant déjà claqué bien plus pendant ma soirée, et je n’ai pas la carte bleue sur moi quand je sors, car je sais justement jamais dans quel état je ne finis ! Je hausse donc les épaules.

« C’est de j’a un miracle qui reste ça de ma soirée alors bon, mon père sait se que je claque quand je sors, alors je m’en fiche.  »

Le fric n’a jamais était un problème, mon père n’a jamais était un problème, je suis jeune je dois profité, même si au fond je suis sur qu’il voudrait que je m’assagisse un peu pour pouvoir reprendre des études et suivre sa voie, mais ça n’arrivera juste jamais... Enfin bref, je décide de me débrouiller par moi-même pour aller à la salle de bain, mais c’est un nouvel accident qui arrive... Ma tête tourne encore plus alors que je bouche plus, c’est donc par un simple gémissement que je réponds à mon interlocuteur... Je suis plutôt un poids plume, mais il trouve moyen de me râler à moitié dans les oreillers se qui me fait de nouveau gémir, car cela retentit dans ma tête... Je me retrouve de nouveau sur le lit aussi désarticulé qu’un pantin... Je le regarde alors les yeux a moitié clos, mais a moitié redresser pour boire l’eau...

« Alcool égal... Soif, pissée...   »

L’alcool déshydrate le corps et pour éliminer l’alcool les reins nous font juste pisser trois fois plus alors... Oui sommeil... Mais pipi et eau aussi ! Je repose le verre à côté de la plaque...

« Maieeeeee.... Reste...  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Dim 2 Oct - 17:03 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
« - Bien sûr, c’est évident. » Je lève les yeux au ciel à sa remarque. Comme si j’allais aimer un inconnu. Je sais, certain vont me dire que le coup de foutre existe mais la situation ne convient pas réellement à ce genre de remarque. Puis, je ne vois pas pourquoi j’aurai le coup de foutre pour un mec alors que je suis parfaitement hétéro et surtout amoureux de ma femme. Même si on peut croire le contraire vu que je lui ai rendu le baiser tout à l’heure. En tout cas, ça ne risque pas de se reproduire. Je n’imagine mas son haleine et je n’ai pas spécialement envie de sentir maintenant. Je suis partagé entre l’envie de partir en courant, et le fait d’être toujours présent pour être certain qu’il ne lui arrivera de rien. Mon côté sauveur semble prendre le dessus pour le moment. Ce qui n’est pas pour arranger les choses en fait. Surtout avec le comportement de l’asiatique. « - Je vois le genre ouais. Ce n’est pas ton argent, alors tu t’en fiches. Et il ne dit rien en plus, tu en as de la chance. » Je parle un peu sur le ton ironique j’avoue. J’ai moi aussi beaucoup d’argent, je le dépense dès que je peux. Que ça soit pour mes sorties, pour ma femme ou pour d’autres choses. Mais je travaille pour le gagner, contrairement au jeune homme. Du moins c’est ce que je comprends puisqu’il se décrit comme un fils à papa. Si j’ai des enfants un jour, il est hors de question qu’ils agissent comme ça avec mon argent. Ben que je saurai être généreux aussi. Mais je sais qu’il y aura des limites. Maintenant, si son père ne lui dit rien, je comprends qu’il continue, il n’a rien à perdre finalement. Peut-être là vie à force d’agir comme ça ? Ce n’est sans doute pas mon problème en fait. « - Bah tu sais quoi ? Tu as un verre. Sert-en. Je ne vais pas encore te tenir pour aller à la toilette. Je ne suis pas une infirmière non plus. » Quoi ? Non mais je n’ai pas envie de le porter jusqu’là. Sauf si je suis obligé mais bon… Il pourrait peut-être s’endormir non ? Sans avoir besoin de se rendre au wc. Je ne sais pas pourquoi mais je le sens mal avec l’idée que je viens de lui donner. Je sens que je vais regretter. Mais je ne m’en rapproche pas. Je n’ai pas envie d’autres accidents. Puis ça n’est pas moi qui vais nettoyer si jamais. Je le regarde attentivement. « - Et pourquoi ? J’ai une femme qui m’attend à la maison. » Dis-je simplement en bougeant à nouveau dans la pièce. Franchement, je crois que j’ai une trop bonne conscience pour faire n’importe quoi. J’aimerais être un peu plus dur parfois. Je soupire doucement en avançant automatiquement vers lui. Puis je viens l’aider. « - Allez viens. Je te conduis à la salle de bains. » Dis-je simplement. Finalement, il est préférable que je fasse comme ça je pense. Sinon, il va certainement finir par faire une autre connerie. Ou alors il se pissera dessus. Bien que ça ne soit pas mon problème s’il vient à faire ce genre de chose.


© Pando


Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Lun 10 Oct - 21:02 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Monsieur n’a pas l’air des plus d’accord avec moi sur le faite que je suis certain qu’il m’aime, en réalité, je m’en fou qu’il m’aime ou pas, mais ce que je sais qu’il est là et pas ailleurs et ça quoi qu’il en dise c’est qu’il y a un truc, je suis loin d’être assez psy pour expliquer et même loin d’être assez sobre pour réfléchir à quoi que se soit ! Alors je ne vais pas aller plus loin ! Mais dans ma solitude j’aime l’idée que quelqu’un m’aime même si c’est faut, je m’en fiche.

« Pffff tu n’es pas drôle !  »

Les mots sortent aussi naturellement de ma bouche sans que je m’en rende réellement compte faut dire ce qu’il en ait ! Et mon cerveau décide de déconnecter quand monsieur love inconnu décide de me faire un semblant de moral, mais en fait il a de la chance que je sois complètement j’ter sinon je me serais énervé, mais la je m’en fou clairement en fait.

« Chacun son point de vue sur la chance...  »

Car oui je me sens pas forcément chanceux... Certes c’est génial d’avoir autant d’argent, ne pas prendre le temps de compté quand on fait un achat c’est sur c’est cool, mais c’est comme tout il y a un revers de la médaille... Tu apprends à vivre dans l’excès et plus l’excès est là et plus les limites n’existent plus et voilà le résultat... Je me droguais, je lutte pour arrêter, mais résultat, je me bourre la gueule pour oublier l’envie, oublie les souvenirs de Mily qui me hante... Je suis à la ramasse complet... Mais je finis de nouveau dans le lit, mais je fais comprendre à mon petit gardien, qu’il me faut aller pisser, car l’alcool ça fait bien fonctionner tout ça... Il râle encore et encore, mais cela ne me fait ni chaud ni froid de l’entendre râler ainsi. Je lui souris comme un simple idiot. Je remarque alors qu’il veut partir, mais je ne veux pas être tout seul... Comme un gosse j’essaye de le convaincre, et cela à l’aire de fonctionner...

« S’te plait... J’ai envie de pissssssséééé en plus...  »

Il cède alors ! Je lui souris, toujours se sourire d’idiot qui ne me quitte pas en fait. Je me redresse alors péniblement et tends les bras comme un gosse pour m’agripper a lui.

« Mohhhhh je t’aime toi !  »

Dis je marchant avec ton aide jusqu’a la salle de bain.

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/06/2016
›› Commérages : 84
›› Pseudo : Lydia
›› Célébrité : Anthony Gastelier
›› Schizophrénie : Kimberley Braxton
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Mar 18 Oct - 15:35 )



❝Pour vivre heureux, vivons joyeux❞
Yakzhou & Noam
« - Ouais je sais, on me le dit souvent. » Je ne sais pas pourquoi je lui réponds en réalité. Il dit ça juste parce qu’il est saoul et rien de plus. Mais bon, sans doute que ça m’occupe en même temps ? Donc je réponds. Puis je pense que mes employés m’ont déjà fait la remarque quelque fois. Non, je ne suis pas drôle avec eux. Pourquoi le serais-je en même temps ? Ils doivent faire leur boulot correctement et non pas faire les choses à moitié. Mais ça n’est pas le moment de penser à ce genre de chose au vu de la situation dans laquelle je me trouve actuellement. Je lève les yeux au ciel directement quand j’entends les mots du jeune homme. Chacun son point de vue sur la chance oui. Je ne connais pas sa vie, je connais rien de lui en réalité, donc je n’en sais rien. Mais vu la phrase qu’il m’a lâchée, pour moi c’est quand même de la chance. Je ne pense pas que ma mère ne m’aurait laissé rien faire si j’avais été dans le même cas. Puis, je ne voulais pas rien faire. Je voulais avoir un bon métier et m’en sortir sans avoir l’aide de qui que ce soit. Finalement j’ai eu l’héritage et on peut dire que c’est une aide mais je travaille tous les jours pour conserver ce qui m’appartient. Donc je suis d’accord pour dire que les valeurs sont propres à chaque personne. J’ai une trop bonne conscience que pour le laisser seul dans un état pitoyable finalement. Je devrais pourtant. Après tout, je n’ai rien à ne prouver à personne et je ne suis pas responsable des actes de ce jeune homme qui me semble avoir l’âge adulte. Je lève les yeux au ciel et l’aide comme je peux pour aller à la salle de bains. « - Ouais, bah tu peux bien m’aimer pour le moment. » Dis-je en levant les yeux au ciel. Non car oui il a mon aide et c’est sans doute un miracle non ? Enfin… Je pense que les choses auraient pu mal se dérouler. Tout le monde n’a pas bon cœur. Les gens auraient pu prendre son argent, il aurait pu perdre beaucoup. Je le maintien comme je peux en regardant attentivement ce qu’il fait. « - Je vais pas te la tenir non plus donc tu te débrouilles pour le reste. Tu peux même pisser comme une femme, je m’en fiche mais tu te débrouilles pour ça. Je ne touche pas à ton entre-jambe. » Et qu’il ne compte pas sur moi pour ça. Je n’irais pas jusqu’à ce point quand même. Si Ana était là, elle se foutrait de ma gueule. J’en suis certain. Ou alors ça lui ferait ni chaud ni froid. Ouais… Je pense que c’est plutôt ce côté-là qui ressortirait de ma femme si elle était à mes côtés dans cette situation. Mais je cesse de réfléchir pour plutôt me concentrer à ce que le jeune homme ne fasse pas de connerie.


© Pando

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 168
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Ven 28 Oct - 19:57 )


❝ Noam ≈ Roule moi une pelle ça me ferra oublier !  ❞Pour vivre heureux, vivons joyeux ! Il me précise qu’on lui dit souvent qu’il n’est pas drôle, mais apparemment ça ne lui passe pas de problème… Ce n’est vraiment pas cool, il pourrait peut-être changer si on lui dit souvent c’est que cela doit-être un problème… Mais je n’ai clairement pas la force ni assez de conscience pour lui, et en fait je suis plutôt mal placé pour faire la morale à quelqu’un. Après tout, ce type m’a ramassé, il a tous les droits de me faire la morale, chose que je ne supporte pas bien évidemment, mais moi vaut mieux que je me taise si je ne veux pas le voir partir… Après avoir lâché une phrase des plus vraies, presque philosophique dans mon état… En effet, j’ai beaucoup de mal à voir ma situation de gosse friture comme une chance, c’est sur être pauvre c’est bien pire… Mais je pense que vivre avec une cuillère d’argent dans la bouche cela n’aide pas plus a se construire, je suis qu’un gosse qui n’a pas la valeur du travaille, qui boit et se drogue… Je passe d’un état amoureux à l’état de déprime en peut de temps bien évidemment… Mais j’arrive à le convaincre de rester c’est une victoire qui me replonge dans cet état d’amour ! Et cela exaspère mon ange gardien, qui se bat avec mon corps qui répond difficilement aux ordres que mon cerveau lui donne, je me retrouve alors devant la cuvette des chiottes et il me tape un long discours ou je comprends le principal je crois, il veut que je me démerde. Je le regarde alors avec un doux sourire.

« Pourtant je suis sûr que cela pourrait être cooooool  »

Je ris alors et tangue un peu, mais me tient malgré tout sur mes deux jambes, je me défroque sans trop de soucis et sens faire attention si tu regardes ou pas, n’en ayant que faire, je me soulage dans un soupire de soulagement sans trop dégât, le boxer est en place, mais le croque est tombé a mes chevilles et là… me baisser me semble des plus dangereux, alors je le retire manquant de chuter, mais je reste sur mes deux pieds malgré tout.

« Mon petit chat !! j’ai tout fini comme un grand garçon !  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam ✻ ( Aujourd'hui à 18:54 )

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons joyeux ! ¬ Noam

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération