All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 324
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Mar 26 Juil - 21:12 )



All we do is sit in silence waiting for a sign,
sick and full of pride
Mary is in da place

Ryan a envie de dormir. C’est rare qu’il soit autant fatigué et il ne sait même pas ce qui le rend ainsi. Peut-être a-t’il été un poil trop fort en énergie lors de son cours de boxe ? Quoi qu’il en soit, il se sent détendu et affamé, mais aussi assoiffé. Il a à peine mis un pied dans la garçonnière qu’il se dirige droit vers la cuisine. Simba venant directement dans ses jambes pour montrer sa présence et quémander des caresses. « Oh. Salut le gros. T’as fini de roupiller ? » S’abaissant pour se mettre à la bonne hauteur, le brun s’adonne à plusieurs petits jeux avec son chat pendant plusieurs minutes avant de l’envoyer voir ailleurs. Il est sympa ce petit mais à petite dose. Là, Ryan ne rêve que d’une douzaine de croissant mélangé à un énorme pot de Nutella, ajouté à cela deux ou trois bières et vous trouverez l’homme le plus heureux au monde. Mais c’est pas gagné. Le jeune homme ouvre le frigo pour ne trouver qu’un simple œuf et une tranche de jambon. Le voilà qu’il commence déjà à froncer les sourcils. Oublions les bières et passons au reste. Il ouvre le tiroir à sa droite et catastrophe, le Nutella a disparu. « Il a pas fait ça ce con ? » Il fouille  un peu partout pour ne rien trouver. Plus de croissant, plus de chocolat, plus de bière. « T’es un homme mort Oakley ! » Son colocataire/cousin avait eu la brillante idée de tout manger et de ne rien lui laisser. Autant dire que Ryan allait lui rendre la monnaie de sa pièce quand il le verrait la prochaine fois. « Putain ! » Il doit aller faire les courses maintenant et il a juste envie de pleurer. Il déteste ça. Enfin, dans ce genre de cas, il n’a pas vraiment le choix. Il prends de l’argent, laisse la porte de l’appartement ouvert. Si un fou voulait rentrer dedans, il ne sortirait pas vivant, et ça, toute la ville le savait, si bien qu’il ne se faisait aucun soucis. Bref, il se dirige vers l’épicerie la plus proche et achète tout ce dont il a besoin. Et, histoire de se faire plaisir, il en vient même à acheter du jus de fruit, des bonbons et pleins d’autres conneries du même style. Il paye, non s’en oublier de garder le ticket de caisse, se sera au frais de Devon tout ça et il retourne chez lui. Déjà, il est surpris de ne pas voir son chat arriver en trombe vers lui, c’est étrange. Et ensuite, il était persuadé ça ne sentait pas le parfum de femme. Son cerveau doit lui jouer un tour. Il secoue la tête et se dirige vers la cuisine où il fait un énorme bond. « Oh putain ... » Plus jamais de la vie elle doit recommencer une telle chose, jamais ! « Ça va pas où quoi ? T’as une tête de zombie. Tu m’as fais peur ! » C’est juste Mary avec un nez aussi rouge que celui d’un clown et des yeux qui ressemblent à deux soucoupes. Ryan pose les courses sur la table avant de s’approcher un peu plus de la jeune femme. « Toi ... T’es pas nette. » Il lui suffit de poser une main sur le front de sa meilleure amie pour comprendre qu’elle est malade comme pas deux. « Oh non ! » Il devient aussi mal qu’elle là. Et il a peur qu’elle s’évanouisse alors il la porte comme une princesse vers le salon. « Bouges pas, je vais te soigner ! » Un duvet. Il lui en faut un et il se trouve dans sa chambre. Parfait, il peut s’en servir comme couette et la lettre sur Mary. « T’as mal quelque part ? Tu veux un bisou magique ? T’as soif ? Faim ? Tu veux que j’arrête avec mes questions. » Il sourit. « De toute façon, j’ai plus de question. » Voilà, c’était fait. Il s’assoit juste à côté d’elle, un peu inquiet. Il a toujours détesté voir quelqu'un malade, même d’un simple rhume. « Tu vas pas mourir, hein ... ? » On sait jamais, s’il doit se mettre à pleurer dès maintenant ou pas. « Parce que si tu meurs je serais triste. » Il tente de faire une moue moitié amusé, moitié triste. « Et tu vas me manquer aussi et t’as pas le droit. » Carrément pas le droit. « C’est des restes de notre soirée camping ? » Si elle répondait par l’affirmatif, il était un homme aussi mort que Devon. Mais il restait camper sur le fait que s’ils s’étaient perdus, c’était pas qu’à cause de lui. Il assumait juste un peu moins les faits que Mary, mais ça ne regardait que lui. Enfin, une chose est sûr, ils ne feront jamais de chasse au trésor. Ils ont été vacciné contre cela. Et heureusement, d’ailleurs, car Ryan aurait pu les perdre davantage dans la forêt. « J’aime pas te voir comme ça ... » Ça lui brise le coeur et ça le rend beaucoup trop gentil, il aime pas.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
SD's mommy

❝ Family don't end with blood ❞
SD's mommy
http://www.screw-destiny.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/02/2016
›› Commérages : 287
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Emma perfect Watson
›› Schizophrénie : Hannah ≡ Sophia ≡ Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Sam 27 Aoû - 23:55 )

maryan
✻ All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride


Mary a passé une nuit exécrable. Entre sueurs froides et bouffées de chaleur elle ne savait plus où donner de la tête. Autant dire qu’elle n’avait pas fermé l’œil de la nuit à se tourner et retourner dans son lit et en plus Simon avait décidé de rester chez Elsa visiblement. Elle avait gueulé son nom plusieurs fois mais aucune réponse, il n’était pas là. Il n’est jamais là quand elle a besoin de lui. Enfin, elle se serait bien levée pour prendre une infusion de thym ou un truc du genre mes ses jambes se dérobaient et elle était incapable de faire un mètre. Alors elle été restée toute la nuit à moitié morte dans son pauvre lit à se demander qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire puisque évidemment elle avait laissé son portable dans le salon, sinon c’est pas drôle. La nuit affreusement longue étant passée, le soleil perçait dans la chambre depuis plusieurs heures et la danseuse tentait une nouvelle fois de se lever. Cette fois ça allait mieux, elle tenait debout mais elle se rendait compte qu’elle était incapable de faire quoi que ce soit. Elle voulut appeler Simon ou Ryan mais elle ne voyait pas son portable et comme elle a tendance à le perdre dans des endroits improbables elle capitulait d’avance. Ça pouvait lui prendre un quart d’heure à retourner tout l’appart parfois pour le retrouver alors dans son état elle en avait pour la journée. La meilleure solution était de se rendre chez Ryan. Parce que Simon est avec sa chérie alors voilà. Et en plus chez Elsa c’est chez Eliott alors non merci. Elle s’asseyait un instant sur le fauteuil et rassemblait tout son courage. Il ne fallait pas qu’elle tombe dans les vapes sur la route alors elle mettait quelques sucres dans la poche de sa veste et sortait de l’appartement. Le blue lagoon n’était pas très loin, mais la route lui semblait être une éternité. Elle n’est pas très stable, elle a l’esprit embrumé et elle voit des paillettes noires. Elle fait quelques pauses et mangeant du sucre histoire de tenir debout au moins jusqu’à la garçonnière. D’ailleurs qu’elle idée d’habiter là-haut ? C’est vraiment dur d’escalader toutes ses marches et c’est à la vitesse d’une tortue qu’elle trainait sa carcasse jusqu’en haut. Elle ne prenait même pas la peine de toquer qu’elle ouvrait déjà la porte, si Ryan était occupé de toute façon il cesserait toute activité en la voyant comme ça. C’est ouvert alors la danseuse entre, heureuse de ne pas devoir mourir devant la porte. En titubant elle parcoure le petit appartement « Ryan ? » sa voix est faible et peu portante. Personne ne répond, l’appartement est vide. Arrivée dans la cuisine, Mary s’affale sur le plan de travail et se passe de l’eau dans le cou. Elle est trempée de sueur mais elle ne sait pas bien si elle a chaud ou si elle a froid. Ryan débarque alors dans la cuisine et vu sa gueule ça ne l’étonne pas qu’il se soit chié dessus. Mary n’est pas souvent malade, mais quand elle l’est, ce n’est pas qu’un peu. Elle est plutôt habituée aux hématomes, aux courbatures et aux fractures. Pour le reste elle n’a absolument pas l’habitude et elle le vit mal à chaque fois. « Scuse » faisait-elle de sa voix d’outre-tombe. Elle s’appuie sur le plan de travail et Ryan semble s’apercevoir qu’il y a quelque chose qui ne va pas. La brune ferme les yeux alors qu’il pose sa main qui lui semble gelée sur le front Tout de suite il est mal à l’aise mais elle n’a pas le courage de réagir. Son corps tremble, sa respiration est bruyante et sa vue se noircie. Heureusement Ryan la porte jusqu’au canapé. Elle a comme une sensation de déjà vu et se souvient de la fameuse soirée où ils s’étaient mis la tête à l’envers et qu’elle avait atterrit dans le canapé d’Eliott. Autant dire que Ryan est bien plus doux contrairement à Eliott qui l’avait presque jetée dans le canapé. Il affirme qu’il va la soigner et ça lui met déjà du baume au cœur. Elle esquisse un sourire tandis que superRyan s’approche armé d’une couette. Ryan panique et ne sait pas quoi faire et Mary trouve ça adorable. Elle répond à son sourire par un autre tout aussi sincère. « Je veux bien à boire. Du sucré. Et puis si tu veux m’embrasser tu peux aussi. » Elle est malade mais elle reste fidèle à elle-même. Son meilleur ami s’exécute et lui rapporte à boire. La brune se redresse doucement pou ingurgiter le liquide. « Si t’es là pour me soigner je risque pas de mourir non ?. » Il a la mine triste et il est vraiment trop mignon et elle est toujours heureuse de pouvoir réveiller le chaton qui se cache en lui. Comme ça il serait triste et elle va lui manquer si elle venait à mourir hein ? Elle pose sa main sur sa joue. « Toi aussi tu me manquerai Oakley. » C’était le moment larmichette. Ils s’aiment, la vie est belle et toujours ils seront là l’un pour l’autre. Mais pour le moment c’est surtout la princesse qui a besoin de son prince. Elle se laissait retomber alors dans le canapé en soufflant. Toujours avec sa petite voix elle répondait à sa question. « Je crois pas » ca ne pouvait pas être le camping, c’était déjà trop vieux pour que ça puisse être encore ça. Mais du coup sa question trahissait qu’il s’en voulait et elle jouissait intérieurement. Trop mignon ce Oakley aujourd’hui décidément. En fait c’était complétement de sa faute. Encore une fois elle avait été aveuglé par l’entrainement et en avait oublié de prendre soin d’elle. « L’autre soir je me suis entrainée jusque tard et j’avais laissé les fenêtres grandes ouvertes. » Et la nuit amène le froid et le vent. L’entraînement intensif amène la fatigue et le corps trempé. Et a+b ça fait une belle crève. C’est tout aussi simple. Maintenant elle était clouée au lit et elle se maudissait de tomber encore dans ces pièges débile et sa soif d’aller toujours plus loin. Le ton triste et la mine dépitée Ryan avoue qu’il n’aime pas la voir comme ça. La danseuse plisse les sourcils en esquissant un mince sourire. « T’inquiète » Ce n’est qu’une grosse fièvre. C’est impressionnant mais on est plus au 19° siècle, ça se soigne très bien. La brune saisit alors sa main froide pour en poser le dos sur sa joue. C’est agréable et ça lui refroidit un peu le visage qui est en train de bouillir. « Faudra que je pense à tomber plus souvent malade pour que tu sois mignon avec moi. » Pas qu’il ne le soit pas bien sûr, il a sa façon de lui montrer son affection. Mais les moments comme ça sont assez rares et du coup d’avantage précieux, et c’est ce qui fait la magie de leur relation certainement. La brune sent une goutte de sueur couler dans sa nuque et ne frissonne. « Puisque tu as tout à fait l’air de savoir ce que tu as à faire, j’ai pas besoin de te dire de me mettre un truc mouillé froid sur le front non ? » disait-elle en souriant pour le charrier un peu. Il est un peu perdu et elle ne lui en veut pas. Elle n’est pas en mesure de rire à pleins poumons mais elle rit intérieurement c’est certain. « Et puis si t’as un cachet pour faire baisser la fièvre quelque part dans ce foutoir c’est pas de refus non plus. » Sa respiration se saccade brusquement, elle sent une partie de son corps qui frissonne et l’autre qui est en ébullition. Elle n’est plus en mesure de faire des blagues, ses yeux se ferment, incapable de les garder ouverts, elle se contente d’écouter Ryan et le laisser faire sans avoir la force de dire un mot de plus pendant quelques instants.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 324
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Mer 7 Sep - 12:59 )



All we do is sit in silence waiting for a sign,
sick and full of pride
Mary is in da place

S'il y a bien une chose qu'il déteste plus qu'autre chose, c'est d'être malade. Encore, quand c'est le Oakley qui souffre, il peut prendre sur lui. Après tout, il n'est certainement pas le seul à souffrir d'une otite, d'une angine ou même d'une grippe. Non. Y'a bien au moins un chinois ou une autre personne dans le monde qui a la même chose que lui et, dans le fond, ça le conforte un petit peu. Néanmoins, quand sa touche une autre personne que lui. Là, c'est le drame. Il devient le gars le plus chiant au monde mais aussi le plus paniqué. Etre malade, c'est être en mauvaise. Etre en mauvaise santé signifie avoir des chance de mourir plus vite que prévu. Le raisonnement du brun peut faire rire parfois, mais vraiment, mieux vaut ne pas avoir le même. Mary est malade. Ryan est donc au bout de sa vie. Réellement au bout de sa vie. Déjà, parce qu'il hurle comme une gonzesse quand il la surprends dans la cuisine et aussi, qu'elle est aussi blanche qu'une couche culotte non-usagée. Ouais, c'est devenu vieux jeu le cachet d'aspirine. « Scuse » Il roule des yeux. Elle parle alors qu'elle semble au bout de sa vie. Ca n lui convient pas. Pas du tout même. Elle doit se reposer, reprendre des forces, lui dire des gros mots. Il fut qu'il trouve un truc à faire avant d'être perdu dans sa vie. Ni une, ni deux, Mary est dans ses bras et il la dépose calmement sur son canapé. Voilà ! « Je veux bien à boire. Du sucré. Et puis si tu veux m’embrasser tu peux aussi. » Haha. Elle est mignonne, mais ... « J'ai pas envie de tomber malade. Mais promis, on se rattrapera après ! » Ils auront largement le temps, sa convalescence pourrait durer une ou deux journées de plus pour qu'elle reste dans un lit, non ? Ryan ne sait pas répondre à cette question. Le brun se contente de courir comme un petit fou jusque dans la cuisine, manquant de peu de marcher sur la queue de son chat. En même temps, il n'a qu'à aller dormir dans son panier, il n'y aurait pas eu de possible accident. Il ouvre le frigo, récupère un jus de multifruit qu'il venait d'acheter à la supérette et reviens plus calmement vers Mary. Son rythme cardiaque continue de s'affoler. Il aime vraiment pas la couleur de sa peau. Elle allait pas mourir ? « Si t’es là pour me soigner je risque pas de mourir non ?. » Erhm. Comment lui expliquer qu'il est pas le meilleur médecin du monde ? « Certainement pas. Je te laisserais pas me quitter sans que tu me fasses chier une dernière fois. » Mais si elle l'abandonne lâchement, il ira faire pipi sur les fleurs posées sur sa tombe. Ok ? Bien. Au moins, ils sont d'accords sur un même point. « Toi aussi tu me manquerai Oakley. » Maaaaanw. « Je sais ! » Ou pas. « Je suis l'homme le plus indispensable dans ta vie. » Ou pas aussi. Mais faut bien le laisser rêver de temps en temps. Puis, de toute façon, ils ont plus de contact entre eux qu'elle n'en a avec son frère jumeau. Ça signifie bien quelque chose. C'est pas pour rien qu'ils ont été faire une sortie en forêt et qu'ils ont du y rester pour faire du camping. « Je crois pas » Oh. « D'accord C'est pas ma faute alors, je suis soulagé. » Pas vraiment, mais bon ... « L’autre soir je me suis entraînée jusque tard et j’avais laissé les fenêtres grandes ouvertes. » Ryan fronce les sourcils. « On t'as jamais dit qu'il fallait se couvrir quand on ouvre les fenêtres ? Rhaaaaa ! » Elle méritait d'être secoué comme une tirelire. Heureusement que le brun l'aimait suffisamment pour lui éviter ce geste. « Interdiction de les ouvrir maintenant. Compris ? » Monsieur ferait en sorte de surveiller qu'elle respecte bien ses ordres et directives. « T’inquiète » Mouais. Justement, il s'inquiète un peu beaucoup trop enfaîte. « Faudra que je pense à tomber plus souvent malade pour que tu sois mignon avec moi. » Ouais. Non. Pas vraiment. Il peut très bien être mignon sans que Mary soit malade. « Je le suis tout le temps. » Sa main rencontre alors la joue brûlante de sa brune. Sur le coup, ça lui fait du bien, ça le réchauffe et puis ... « Putain, t'as de la fièvre ! » C'EST PAS BON DU TOUUUUT ! La fièvre, si ça monte trop haut, ça peut causer de graves problème ! AU SECOURS. « Puisque tu as tout à fait l’air de savoir ce que tu as à faire, j’ai pas besoin de te dire de me mettre un truc mouillé froid sur le front non ? » Hein ? « Un truc mouillé sur le front ? Ok ! » Il allait pouvoir réussir cette mission qu'on venait de lui délivrer. Ryan se redresse et regarde autour de lui : il lui faut un truc à mouillé pour le poser sur le front de la demoiselle en détresse. « Et puis si t’as un cachet pour faire baisser la fièvre quelque part dans ce foutoir c’est pas de refus non plus. » Un cachet ! Il note. « J'te le promet pas ... » Il a bien de la poudre blanche pour faire délirer les gens mais de quoi calmer la fièvre, c'est un peu comme lui demander la lune. Bref. Ryan tourne sur lui-même. « Quand tu dis truc ... Une serviette, ça passe ? » Oui, il lui arrive d'être con parfois. Le Oakley marche donc jusqu'à sa cuisine, retourne comme jamais chaque tiroir pour trouver un doliprane ou un truc du genre. Y'en a pas ! Il est sur le point de capituler quand une idée de génie lui vient : Riley passait du temps dans la chambre de Devon, elle devait y avoir mis un stock dans cette chambre. Il y entre donc, farfouille un peu dans les tiroirs pour trouver la trousse des premiers soins. « J'AI DES CACHEEEEEEEEEEETS ! » Comme un gosse de cinq ans venant de recevoir le plus beau cadeau à Noël, il court dans la garçonnière en brandissant fièrement les doliprane dans une main. « Tiens ! » Il les dépose dans sa main et retourne mouiller une serviette. Voilà. Une fois sur le front de la brune, il peut s'asseoir par terre et laisse sa tête tomber sur le ventre de la belle. « T'sais que tu peux être malade comme ça quand tu es enceinte ? » Quoi ? Il a le droit de poser des questions de façon pas très subtile ... « Je l'ai vu dans un épisode de Grey's Anatomy ! » Et bien qu'il regarde cette série, elle lui a jamais été très bénéfique.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
SD's mommy

❝ Family don't end with blood ❞
SD's mommy
http://www.screw-destiny.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/02/2016
›› Commérages : 287
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Emma perfect Watson
›› Schizophrénie : Hannah ≡ Sophia ≡ Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Lun 10 Oct - 0:05 )

maryan
✻ All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride


C’est dans ces moments-là que Mary peut prendre pleine mesure de l’affection qu’a Ryan à son égard. Bien que ce ne soit pas nouveau, évidemment elle sait pertinemment qu’il l’aime mais il y a toujours certaines situations où ça se ressent d’avantage, et c’est le cas actuellement. Et étrangement, même si elle est en train de souffrir, ça la réconforte de ressentir out l’amour de Ryan. Ça n’a jamais été quelque chose de courant dans la vie de la jeune femme. Elle n’a jamais été bien proche de sa mère, bien qu’elle se doute que celle-ci l’ait beaucoup aimé. Elle martyrisait son frère plus qu’autre chose, alors forcément elle n’avait pas droit à de super déclarations d ‘amour de sa part. Et elle n’a jamais été proche non plus de son oncle, comme Simon a pu l’être. Au final, les deux seules personnes de qui elle n’a jamais ressenti l’amour le plus sincère ont été Ryan et Eliott. Vu comme ça, c’est un peu étrange car ils sont l’antipode l’un de l’autre, mais ça ne veut rien dire au fond. Eliott l’a aimé sincèrement à l’époque, elle le sait tout au fond d’elle, même si elle a du mal à l’accepter encore aujourd’hui, c’est un petit secret qu’elle garde au fond de son cœur. De son côté Ryan, que dire, il a absolument toujours été là, depuis leurs plus tendre enfance ils sont inséparables. D’abord rivaux, ils se sont finalement rapprochés plus que voulu jusqu’à faire d’eux ce qu’ils sont maintenant, incapables de vivre l’un sans l’autre. Toute cette situation rend étrangement Mary nostalgique qui se met à penser à Eliott à cause de cet atterrissage dans le canapé qui lui rappelle certaines choses. C’est l’ébullition dans sa tête et elle ne sait plus très bien ou son esprit veut bien divaguer. Pour se raccrocher un peu à la réalité, elle propose à Ryan de l’embrasser, mais évidemment il ne veut pas être malade. « J’suis pas sûre que ça s’attrape mais ok » Non elle n’a pas le courage de se battre. Et oui ils pourraient se rattraper plus tard, ça ce n’est pas un problème. En attendant monsieur est là pour s’occuper de la belle en danger et lui apporte un multi fruit pour éviter l’hypoglycémie, tant qu’à faire. La danseuse ingurgite avec difficulté le breuvage mais doucement les paillettes noires qui volaient devant ses yeux commencent à disparaitre et les acouphènes se calment un peu aussi. Bon, c’est déjà ça de gagner. Mary n’est pas sans savoir que Ryan n’est pas le plus indiqué dans ce genre de situation, mais elle se sent tout à fait en sécurité avec lui et elle sait pertinemment que quand le jeune homme est face à des situations de grandes ampleur, il est capable de réagir comme un homme responsable, faut juste qu’il y soit obligé quoi. Il explique qu’il ne la laissera pas mourir tant qu’elle ne l’aura pas fait chier une dernière fois. « N’y a-t-il que ça que je t’apporte ? » Le taquinait-elle doucement. Finalement, évidement que lui aussi le manquerait. Même dans l’au-delà, le manque se fera ressentir, parce qu’il est une partie d’elle-même, même s’il ne le sait pas forcément lui-même. Un doux sourire s’étirait alors sur ses lèvres tandis qu’il disait être l’homme le plus indispensable de sa vie. Evidemment. Elle se contentait de poser sa main sur sa cuisse en la caressant du pouce pour confirmer silencieusement ses dires.

Mary était bel et bien malade à cause de sa stupidité récurrente à vouloir trop en faire. N’apprendra-t-elle jamais à ralentir le rythme et écouter réellement son corps plutôt que de faire semblant de l’écouter ? « Moooh » faisait-elle attendrie à ce ‘’je suis soulagé’’. Trop mignon décidément. Un peu moins mignon quand il fait la morale, mais bon elle le mérite surement. « Oui capichef. » Enfin, elle trouve vraiment que Ryan est trop mignon ce soir, alors oui elle est au bout de sa vie et il s’inquiète, mais c’est tellement agréable de savoir que quelqu’un s’inquiète si sincèrement pour elle.  Ou alors est-ce la fièvre qui lui fasse tout ressentir avec plus d’intensité ? C’est fort probable également. Est-ce qu’il est tout le temps mignon ? « Mh peut être » lâchait-elle évasivement en attrapant sa main pour se refroidir le visage. Elle soupire d’aise tellement ce contact est agréable, et sursaute aussitôt quand Ryan se met à crier. « Mais ça je le savais déjà » Bah oui, c’était évident pourtant non. ? Quand même Ryan, va peut-être falloir être un poil plus observateur à l’avenir. Puisqu’on en est là, la brune lui glisse discrètement la marche à suivre puisqu’à priori il n’avait pas bien compris la situation. Mais ce n’est pas grave, c’est rien de bien méchant, pas de quoi paniquer comme ça. Du frai pour faire baisser la température, et du paracétamol pour accélérer le processus et ce serait dans la poche ! Tandis que le bg s’affaire à retourner l’appart à la recherche des éléments magiques, la brune se sent partir. Elle répond un vague « mh » à sa question incapable d’ouvrir la bouche. Ses yeux se ferment alors que sa respiration s’intensifie et se saccade brusquement. La fièvre c’est pas cool, ça fatigue beaucoup trop pour ce que c’est. Amorphe sur le canapé elle attend simplement la délivrance d’un peu de fraicheur sur son visage pour qu’elle puisse reprendre un peu ses esprits. Les courbatures entrainées par la fièvre se font plus douloureuses encore et ce n’est vraiment pas agréable. Enfin, le chevalier arrive victorieux de sa bataille, et visiblement très fier de lui d’ailleurs. Elle le sent déposer un cachet dans sa main, et une fois la serviette sur son front elle se redresse deux secondes pour avaler le cachet. Ryan s’assoit par terre en posant sa tête sur son ventre. La brune glisse doucement ses doigts dans ses cheveux. « merci » chuchote-t-elle avant de fermer les yeux de nouveau. Quelques secondes à peine après, monsieur ne trouve rien de mieux à dire qu’elle peut être malade comme ça en étant enceinte. Elle ouvre grand les yeux et fixe un point imaginaire sur le plafond. Sans crier garde un Eliott sauvage apparait dans son cerveau alors qu’elle se remémore ses ébats non protégés avec lui le lendemain de la soirée un peu trop arrosée. Ok très bien. « Merci Ryan » Ils ne se sont pas protégés mais Mary a un anneau en cuivre alors aucun risque qu’un petit spermatozoïde se soit invité tout seul là où il ne devrait pas aller. « Mais non » elle soupire. Pourquoi fallait-il que cette histoire de grossesse lui fasse penser à Eliott ? Mary se mort l’intérieur de la joue. « Et faut pas croire cette série, ça n’a rien à voir avec la réalité. » Et ça en tout cas c’est vrai. Pendant un instant elle pensait lui dire ce qu’elle avait fait avec son ex il y a de ça quelques jours. Mais se ravisait avant de dire quoi que ce soit. « Tu peux venir là ? » Fait-elle en tapotant le canapé, se resserrant le plus possible pour qu’il puisse s’allonger avec elle. « J’ai besoin d’amour » des bisous, des câlins, j’en veux tous les jours Serait-il pertinent de lui dire ? Elle sait qu’il ne l’aime pas, et d’ailleurs c’est réciproque. Alors autant lui éviter ça. Mais en même temps c’est son meilleur ami et elle partage beaucoup avec lui, et ça la gêne de lui cacher des choses depuis qu’Eliott est revenu dans sa vie. Pour le moment elle se contente de se lover dans ses bras silencieusement. Ils restèrent tous les deux comme ça pendant de longues minutes, attendant tranquillement que l’état de Mary s’améliore. Elle ne pouvait pas affirmer avec certitude que sa santé allait mieux, mais en tout cas ça faisait un bien fou d’avoir son meilleur ami près d’elle. « La prochaine fois je viendrais te voir pour que tu t’occupes aussi de mes pieds. Et je t’appellerai docteur. » Faisait-elle en ricanant. « Et nu sous la blouse s’il vous plait » Quoi ? Tant qu’à faire autant profiter, il lui démontre bien qu’il sait prendre soin d’elle, alors puisqu’il est l’un des rares à connaitre l’état de ses pauvres pieds, ça lui ferait du bien de laisser quelqu’un les chouchouter et changer ses bandages.

Alors que Ryan finissait par se relever pour ré humidifier la serviette, Mary s’y risquait finalement. Elle attendait qu’il ferme le robinet pour attaquer. « J’ai couché avec Eliott » Ok c’est pas subtil du tout mais comment pouvait-elle amener la chose ? De toute façon elle n’avait surement pas besoin de l’amener.  « C’est arrivé comme ça et je sais pas quoi en penser » La réaction de Ryan ne tardait pas à se faire entendre et à peine commençait-il à parler qu’elle avait peur de ce qu’il pourrait bien dire. Au final, elle se demandait si c’était une bonne chose de lui dire. Après tout, si elle ressentait le besoin de lui dire, cela ne trahissait pas quelque chose de plus que sexuel ? Même si Mary nierait en bloc, elle sait au fond qu’elle apprécie beaucoup Eliott et qu’ils se sont dangereusement rapprochés ses dernières semaines. Elle en arrive à ne plus regretter d’avoir accepté de le voir régulièrement, et au contraire apprécie ces moments passés avec lui, même si ceux-ci induisent généralement une nostalgie malsaine qu’elle préférerait largement mettre de côté. Et puis dans tous les cas si ça n’avait été que purement sexuel, elle ne se demanderait pas qu’est-ce qu’elle est sensé en penser, ce serait plus que clair.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 324
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Ven 21 Oct - 17:42 )



All we do is sit in silence waiting for a sign,
 sick and full of pride
 Mary is in da place

Pourquoi ? Il a toujours détesté voir des personnes malades. Il ne comprends pas d'ailleurs comment c'est possible que des personnes tombent malades. C'est pourtant si simple de se couvrir un minimum le corps quand il fait froid, de prendre un bonbon pour la gorge quand on sent que celle-ci est sur le point de faire mal et enfin, de prendre le temps d'écouter son corps. Non, vraiment, le Oakley n'est pas fait pour finir dans un hôpital. Déjà, parce qu'il fera tout son possible pour y aller au dernière moment, ce qui risquerait de le faire mourir avant qu'il ne passe les portes d'entrées. Ensuite, tout simplement parce qu'il ferait un très mauvais malade. Niveau coups de poings et gros mots qui volent, Ryan pourra prétendre au patient le plus relou, le plus chiant, le plus vulgaire et le plus méchant de la planète. Alors, il était certain que le grand brun allait se mettre à stresser comme un mille patte ayant perdu, une patte. Me demande pas pourquoi cette comparaison .. JE NE SAIS PAS CE QUI SE PASSE DANS MA TÊTE A L'HEURE ACTUELLE ! Ryan ne veut pas perdre sa Mary. Il en est hors de question. C'est même pas envisageable une seule seconde enfaite. Il prends donc le taureau par les cornes, et fait en sorte de mettre sa meilleure amie dans les meilleures conditions possibles. Par contre, pour un baiser, on repassera. Merci. Les microbes, il en veut pas. « J’suis pas sûre que ça s’attrape mais ok » Ah ? « Ça ressemble à une grippe pourtant. Et tu as de la fièvre et la fièvre, c'est contagieux. » Notamment la fièvre du samedi soir ! « N’y a-t-il que ça que je t’apporte ? » Oh. Mais madame parle comme une princesse ici. Mais non, Mary ne lui apporte pas que de la chiantitude dans son quotidien. « Si je te dis tout, tu vas prendre la grosse tête. » Ou pas. Mais Ryan, il préfère utiliser ce stratagème pour garder tout bien enfermé dans son être. Après tout, la belle avait beau le connaître presque par coeur, il arrivait toujours à la surprendre et ça, c'était parce qu'il arrivait toujours à cacher des choses.

Tout est sous contrôle. Ou presque. Mais Ryan ne peut que souffler de soulagement face aux mots de Mary. Ouais, ça le soulage tout ça. « Moooh » Oui, il est mignon. Mais ça ne l'empêche pas de lui redire pour la centième fois que quand on fait du sport, on pense à se couvrir ! Non mais. Après, ça vient ici pour l'embêter. Pff. « Oui capichef. » « Bien. » Il ne devrait donc plus se répêter si la brune avait compris le message. Mais il ne se fait pas de soucis pour cela, Mary a une tête remplis de neurones qui lui enverront ce message quand elle retournera à sa piste de danse. C'est fichtrement beau l'espoir. « Mh peut être » Que, quoi, comment ? « Je suis tout le temps mignon, je te dis. Même Simba il m'arrive pas à la cheville. » On pouvait pas plus mignon et beau qu'un Ryan Oakley. ADIEU SHANE ! Ryan a un égo supérieure au tien. « Mais ça je le savais déjà » C'est vrai ? Il est indispensable à la vie de Mary ? « C'est touchant. » Il aurait bien versé une petite larme mais c'est pas son style. Néanmoins, il est profondément touché par cette petite déclaration. Peut-être qu'il en fera plus souvent désormais.

« mh » AU SECOURS ! Ryan se remet à paniquer en voyant que sa meilleure amie n'a même plus assez de force pour lui répondre. Du sucre, il faut qu'il en trouve. Voilà, un verre de jus d'orange dans sa main, maintenant, place à la recherche de médicaments. Bon. C'est un poil beaucoup le bordel, du coup, il a besoin de quelques minutes afin de les trouver. Bingo. Ils sont dans sa main. « Merci Ryan » Pas de quoi. « Ce fut une épreuve fort compliquée, mais de rien. » Promis, la prochaine fois, il range les dafalgans dans un tiroir exprès pour les beaux yeux de la demoiselle. Ca lui permettra d'aller plus vite et de ne plus avoir des suées froides. Et si, pendant son absence, elle avait arrêté de respirer hein ? ILS AURAIENT DU FAIRE QUOI ? Ryan ne sait pas trop, mais le bouche à bouche, c'était pas son truc. A part pour Rachel. « Mais non » « Mais si. » Ils venaient de parler de quoi à vrai dire ? Le grand abruti à zapper. Tant pis. Il embraye bien rapidement sur un sujet totalement différent : Grey's Anatomy. Dans cette série, ils avaient dit que si une femme tombait malade, c'est qu'elle était enceinte. Ryan a donc trouvé les maux de Mary : Elle a un bébé dans son ventre. « Et faut pas croire cette série, ça n’a rien à voir avec la réalité. » Oh. Sérieux ? «  La tristesse ! » Non pas parce que Mary n'est pas enceinte, sur ce point, il s'en réjouissé fortement. il veut pas être papa. Pas avec Mary. « Vas-y, j'avais trop l'impression d'être un docteur ... » Qui ne servirait strictement à rien mais peu importe. Ryan, il avait l'impression d'être intelligent et Mary venait de tout foutre en l'air. Snif. « Tu peux venir là ? » Il regarde la main de Mary tapotait le peu de place qu'il y a à ses côtés. Bon. C'est juste parce qu'il l'aime bien qu'il va faire cet effort là. « J’ai besoin d’amour » Alors que Ryan se place à ses côtés, il ne peut s'empêcher de pouffer de rire. « Ouais. T'es belle et bien fiévreuse ! » Pas de doute là-dessus. Mary, sa Mary, ne disait que rarement ce genre de chose. « La prochaine fois je viendrais te voir pour que tu t’occupes aussi de mes pieds. Et je t’appellerai docteur. » mHM; « Et si j'ai aps envie, on fait comment ? » Elle allait le taper avec le peu de force qu'il lui restait ? Même pas peur ! « Et nu sous la blouse s’il vous plait » Okay. okay. « Tout ce que veux la cliente ! » Nu, avec un slip cochon, il pouvait tout et n'importe quoi, ça ne le gênait absolument pas. Il laisse la brune commençait à s'endormir sans pour autant oublier de vérifier que la serviette posée sur son front soit toujours un minimum humide. Ce n'est plus le cas désormais, alors il la prends, se lève et retourne dans la cuisine pour allumer le robinet. S'il s'attendait à ce qu'allait lui dire Mary à ce moment précis, peut-être serait-il rester en place. « J’ai couché avec Eliott » D'accord. Il n'a rien entendu. C'est un tour fait par son imagination. Il aimerait bien dans le fond. Il se stoppe quelques secondes, fermant les yeux et priant pour qu'elle soit entrain de lui faire une blague. « C’est arrivé comme ça et je sais pas quoi en penser » Oh. Ryan. Il sait quoi en penser. Il a envie d'hurler qu'il 'est pas content et en même temps, il se mord la langue pour s'en empêcher. Qui est-il pour juger cela alors qu'il y a peu, ça a faillit déraper avec Rachel ? Il est personne. Ou Dieu. « T'as toujours des sentiments pour lui ? » souffle-t'il en ré-humidifiant correctement la serviette et de revenir dans le salon. Il pose cette dernière sur le fond de la brune et s'assoit par terre. « Je vais pas te faire la moral Mary. Vraiment. » Même s'il le voudrait, il y arriverait aps. Car cela voudrait dire qu'il se la fait à lui-même et ... Il a pas envie. Okay ? « J'ai dérapé avec Rachel ... » Pas une seule fois. Non. Se serait absolument pas drôle sinon. Ils se sont embrassés, ils ont presque fini à poil dans une salle de cours et, c'est son putain de portable qui a fait tout chavirer. « On a pas baisé ! » qu'il précise en levant un doigt. « Et je connais ce regard, ce n'était absolument pas de ma faute. » Pas du tout, du tout ! « BREF. C'est toi qui devrait parler là, pas moi. » Ouais, d'abord ! C'est Mary qui a lancé la discussion sur les exs, pas lui. « J'crois que je ressens toujours quelque chose pour elle. J'suis toujours bien quand elle est là. » Désolé Mary, t'es la deuxième femme de sa vie ! « PUTAIN, il t'a passé une maladie des tropiques là ! Je suis sûr que t'es malade à cause de lui. » Eliott est méchant. Vraiment. Ryan l'a toujours su. ou pas.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan ✻ ( Aujourd'hui à 9:29 )

Revenir en haut Aller en bas

All we do is sit in silence waiting for a sign, sick and full of pride #maryan

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération