✻ we're never going to be alone again. (galey)

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1389
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Mar 9 Aoû - 12:39 )



✻ ✻ ✻
i won't let you let me go, scars of our mind games never show
we're never going to be alone again, we're never gonna let it know
we're enemies, lovers, not friends and we fight 'til the end

« Je te manques déjà ? » Il n'a pas tort, seulement la blonde est beaucoup plus vicieuse, puis admettre que son meilleur ami lui manquait alors qu'elle venait à peine d'embarquer depuis hier sur un paquebot des plus immenses n'était pas quelque chose qu'elle pouvait encore se permettre. « Faux ! J'appelais uniquement pour prendre des nouvelles de Roy. » Roy ? Le chien, ce loulou de poméranie qui appartient à Riley et qu'elle a gentiment laissée à Devon le temps de son séjour dans les eaux bleues de la mer des Caraïbes. Si la blonde aurait pu le laisser à son domicile avec son frère et sa nièce, Devon avait réellement insister pour s'en occuper. A croire qu'il tenait à avoir une raison supplémentaire pour avoir sa blonde au téléphone. « Il est mort sous un bus. » « OAKLEY JE VAIS TE TUER ! » Dit-elle en hurlant à l'autre bout du combiné. Le pauvre garçon ne devait plus avoir d'oreille à l'heure actuelle. « Il aura un enterrement digne d'un prince, je te le promets. » L'idiot se met à rire et là, Riley n'a qu'une envie c'est de lui tordre le cou. « Quoi ? Tu veux que je te le passe au téléphone ? » « OUI ! » Ca venait du fond du cœur. « .... Enfin non ! » Parce que ça serait totalement absurde. Certes ça lui arrivait de faire de long monologue avec son chien, mais pas au travers d'un téléphone. « Il va bien et je vais bien au cas où tu te poserais la question. » Ces douces paroles arrivent à lui faire tirer un sourire. Elle aussi va très bien, d'autant plus qu'elle a le regard fixée sur l'océan à perte de vue et la douce brise du vent qui parcoure ses cheveux. Ce séjour, cette croisière avait été décidée au dernier moment. Gaëlle, son amie, sa blonde à elle comme elle aime si bien l'appeler avait eut besoin de se changer les idées et donc elle avait proposé à Riley de l'accompagnée pour un court séjour dans les eaux paradisiaques du Caraïbes. Riley n'avait pas eut de vacances depuis au moins l'année dernière et cette proposition tombait à pic. Comment aurait-elle pu refuser ? Aucune idée ... Dans un sens, Riley n'était pas totalement sereine au sein de ce paquebot parce que s'il finissait comme le Titanic, Riley finirait comme Jack Dawson. Il serait judicieux de souligner que la blonde qui a plus de vingt-huit ans ne sait toujours pas nager ...  Mais Gaëlle lui a promis qu'elles ne feront pas un remake de Titanic et donc qu'elle ne serait pas sa Rose. Au contraire, elles ont prévues de nombreuses escales entre autres Cuba, la République Dominicaine et un grand nombre de nom que Riley n'arrive toujours pas à se souvenir pour le moment. Mais aussi de nombreuses activités. Autant dire que les dix jours qu'elles vont passer à deux, elles ne vont pas s'ennuyer une seule seconde. « Tu me manques. » Bien que Devon ne soit pas face à elle, mais à des milliers de kilomètres d'elle, Riley savait très bien qu'il était en train de sourire bêtement à la remarque de sa meilleure amie. « Toi aussi. » En même temps, ces deux êtres sont en temps normal toujours collés l'un à l'autre. C'est peut-être même la première fois depuis que Riley a finit ses études qu'ils passent plus de quelques jours sans se voir. Eux qui sont toujours fourrés l'un avec l'autre, mine de rien ça créer un manque dans la blonde. « Vous avez prévues quoi aujourd'hui ? » « Hum, mojito, mojito et encore mojito ! » Autant dire que son foie va totalement apprécier ce liquide et il n'en fera pas une overdose. « Je te rappelle plus tard, la blonde essaye de me faire comprendre que nos cocktails sont prêts. Et soit sage avec Roy ! » Si en plus Devon pouvait garder son entrejambe aussi sage, la blonde sera totalement satisfaite. Ils échangent quelques mots, avant que Riley ne décroche et n'accoure vers sa blonde qu'elle n'avait pas vu depuis le petit-déjeuner de ce matin, c'est à dire, il y a même pas trente minutes. Cette dernière à l'air d'être en fâcheuse compagnie et il n'y a que Riley pour la sortir de cette dure situation. « Mon amour ! » Dit-elle en s'élançant vers sa blonde, en capturant ses hanches avec ses mains tout en déposant un bref baiser sur les lèvres de sa blonde, avant de se tourner vers l'homme qui importune sa meilleure amie. « Oh bonjour, moi je suis Riley, sa fiancée. » Gaëlle a même une belle bague autour du doigt pour le prouver. « Ce vilain monsieur t'embête ? » Le vilain monsieur en question parait très gênée de la situation et s'envole tel un Roucool sauvage vers d'autres lieux. Quand celui-ci n'est plus dans son champ de vision, Riley se détache de sa blonde trempant ses lèvres cette fois-ci dans son cocktail et non pas sur les lèvres de Gaëlle. « Il voulait quoi ce lourd ? En plus, il était moche. » Beaucoup trop d'hommes sont moches aux yeux de Riley. La blonde est trop difficile en matière de garçons. Les Devons Oakley ça ne courent pas les rues. « Bon c'est quoi le programme de la journée ? » La seconde suivante, Riley se laisse tomber dans l'une des chaises longues située à coté d'elle. Il fait beau, il fait chaud, c'est le paradis sur terre ou ici sur bateau. Cependant quand elle tourne la tête vers Gaëlle, celle-ci à l'air assez perturbée. « Oh je m'excuse pour le baiser, ça m'est venu comme ça. Juste questions d'habitude. » Riley ne compte plus le nombre de fois qu'elle a sortit son meilleur ami d'une situation délicate avec une fille et bien cette fois-ci, elle avait fait la même chose avec Gaëlle, donc il avait fallut innover. « J'espère que ça ne te dérange pas. » Parce que la blonde c'est loin d'être le caquet de ses soucis. Ce n'est ni la première fois qu'elle embrasse une fille et ça ne sera certainement pas la dernière. « Au fait, tu as eut des nouvelles de Chris ? » Son fiancé, le vrai l'unique. Pas Riley, fiancée d'un jour. Cet homme que Riley ne porte pas réellement dans son cœur et le sentiment à l'air plus que partagé de l'autre côté. La vieille de leur embarcation, Gaëlle avait débarquer chez sa blonde suite à une dispute au sein du couple. Ce n'était pas la première, mais celle-ci se faisait de plus en plus fréquente. Riley avait plus ou moins comprit qu'il était de mauvais poil de savoir que sa fiancée partait quelques jours au soleil avec sa meilleure amie, sans lui. Désolé mais les connards ne sont pas acceptés. « J'ai vu qu'il avait essayer de t'appeler hier soir et que tu avais reçus plusieurs messages ce matin. » Non pas qu'elle fouille dans les affaires de Gaëlle, mais quand son portable s'allume tel un sapin de Noël, Riley ne peut s'empêcher d'y jeter un coup d'oeil. Hormis le nom du contact, elle n'avait rien lu d'autre. « Je peux te poser une question ? » Sans même attendre sa réponse, Riley se lance. « T'es sûre qu'il est l'homme de ta vie ? Tu te vois construire ta vie avec lui et avoir des enfants ? » Riley n'arrive toujours pas à comprendre comment Gaëlle a pu tomber amoureuse d'un homme comme lui. Mais l'amour ne s'explique pas il parait. « Tu serais bien plus heureuse avec moi. » Dit-elle en se mettant à sourire, tout en buvant à la paille son doux cocktail. « Puis Gaëlle Emerson, ça sonnerait gravement bien ! » Totalement même. Et en disant ça, Riley sait très bien qu'elle va lui parler de son frère, Caden, elle le sent gros comme une maison. « C'est rudement bon c'est quoi ? » Riley se réveille quinze ans plus tard en relevant son verre. Il y a trop de fruits et pas assez de Rhum pour que ça soit un mojito, puis il est peut-être encore un peu tôt pour boire, il n'est même pas midi.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/12/2015
›› Commérages : 2914
›› Pseudo : Gat'
›› Célébrité : Eliza T-C
›› Schizophrénie : La follasse brune : Elina Forsberg, la meugnonne rouquine : Lily Wilson et le soupçon de virilité parmi ces dames : Aiden Hollister
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Mar 16 Aoû - 16:15 )




Always be yourself. Unless, you can be a pirate.
Then, always be a pirate. Now.. Bring me that horizon.


Saturation ! Voilà le seul mot qui est susceptible de décrire mon état actuel. Je sature sur tous les points. La préparation de ce mariage commence sérieusement à me taper sur le système, Jenny est à claquer -même si ça, ce n'est pas nouveau-, l'absence de Raphaël à Cap Harbor me bouffe énormément aussi -même si pour ça, la raison principale m'échappe encore bien que ce ne soit plus qu'une question de temps maintenant-, sa future paternité et bien, je n'en parle même pas, le local que je convoitais pour mon futur cabinet vient de me passer sous le nez -résultat : retour à la case départ au niveau des recherches, ce qui sous-entend de devoir rester avec Jenny et son père pendant encore quelques temps-, Sharon commence à me parler de choses qui ont le don de me perdre de plus en plus au fil des conversations. Même Kattie et Jean commencent à me faire perdre la tête au sujet de Chris en y incorporant un peu d'Edgecombe. Mes nuits sont si courtes que j'ai des cernes creusant limite tout mon visage, le peu de rêve que j'arrive à faire me perd encore plus. J'ai juste l'impression de me noyer, là. D'autant plus que les choses ont mal tournées la veille du départ. « P'tain Gaëlle ! T'es donc pas sérieuse, là ? » Voilà comment mon cher et tendre fiancé m'a accueilli alors que je rentrais du cabinet pour cette dernière journée de boulot avant de prendre le large. Pourquoi ? Simplement parce que je lui ai dit que j'avais autre chose à faire -ma valise, par exemple-, plutôt que de me prendre la tête avec lui au sujet du mariage, pour la énième fois. C'est donc la valise grande ouverte, sur le lit, que Chris me regarde adossé contre le mur de la chambre. Moi ? Je la remplie. Ou plutôt, je m'empresse de la remplir. « J'le suis parfaitement. T'as un problème avec ça ? Qu'est-ce que ça peut bien te foutre que je parte en vacances, sans toi ? » Surtout qu'on en avait déjà parlé, que le sujet avait été clos il y a quelques temps déjà. Et là, la veille du départ, plutôt que de profiter d'une soirée ensemble, il me prend la tête. Ok, très bien. Super. Donc oui, son attitude m'insupporte comme ce n'est pas permis. M'occupant de plier mes affaires, je ne le regarde même pas. La façon dont il me parle, ces derniers temps, m'énerve de plus en plus. Evidemment, je suis loin de me douter de la véritable raison qui justifie son attitude face à ce voyage : il a bien peur que j'oublie mes médicaments et qu'ainsi, son emprise sur moi se retrouve être diminuée. « Tu vas vraiment te barrer aux Caraïbes comme ça, sans pression ? Avec Riley, en plus ? » Je finis par relever mon regard vers lui, un sourire terriblement sarcastique sur le visage. « Ouais. » Et qu'il essaie de m'en empêcher, il ne serait clairement pas clair. Il croit quoi ? Que je vais vouloir me taper tous les mâles présents sur la croisière ? Si c'est le cas, il est vraiment très con. Il n'y a pas d'autres mots. Moi, au moins, je ne vais pas voir ailleurs comme lui le fait -heureusement que je ne le sais pas d'ailleurs-. « Et le mariage qui approche, t'y as pensé ? T'en as rien à foutre ou quoi ? » Il n'a que cet argument à la bouche, ma parole ! J'en soupire, levant les yeux au ciel. Certes, je suis nettement moins efficace pour aider à la préparation de ce mariage. En même temps, j'estime avoir déjà bien trop de choses en tête pour m'en encombrer davantage la veille de vacances plus que méritées ! La valise prête, je me bats contre elle pour la fermer, sous son regard presque trop froid. « Sérieusement, vas pas me saouler avec ce mariage, compris ? Si la simple idée que j'parte en vacances avec quelqu'un d'autre que toi te rends malade, j'y peux rien. J'vais pas m'arrêter de respirer juste parce que j'vais bientôt porter ton nom. J'ose espérer que t'en a parfaitement conscience, que ça te plaise ou non. » Il n'en faut pas plus pour que je me lève de ce lit, prenant ma valise puis mon sac sur le chemin jusqu'à la porte, Chris sur mes talons. « Qu'est-ce que tu... » Ouvrant la porte, je me contente de lâcher un simple « J'prends une soirée de vacances en plus. » Qu'il s'estime déjà heureux que je ne suis pas partie en lui claquant tout simplement la porte au nez, sans le moindre mot de plus. C'est donc ainsi que je suis arrivée chez Riley dès la veille de notre départ. Ces quelques jours au soleil, franchement, ils tombent à merveille. Un petit tour dans les Caraïbes ne me fera vraiment pas de mal, bien au contraire. Coupée de tout, puisque je ne regarderai que mon téléphone en soirée et le matin, désactivant les données en journée pour être tout simplement tranquille. Il n'y a que de cette façon que je vais pouvoir réellement profiter de ce séjour avec Riley. Nos premières vacances entre blondes ! Champagne !

En cette première matinée à bord, Riley et moi avons décidées de profiter un peu de la piscine et de ses cocktails servis à deux pas de là. Oui, c'est une croisière plus que luxueuse qu'on s'est offerte, mais c'est bien parce qu'on le mérite. Et puis même, ce qu'on fait ne vous regarde pas. On a profité d'un bon petit déjeuner, et me voilà à barboter dans la piscine chauffée alors que ma blonde est au téléphone avec son cher Devon. Il fait beau, il fait chaud. Et moi qui ne suis jamais bien exposée au soleil, je prends déjà une petite teinte dorée, c'est très classe. Il fait sans doute déjà bien trop chaud, si bien que j'en suis à attendre mon tour au petit bar. Deux bon cocktails, en surprise du barman -sans alcool, hein- vont être prêts sous peu. Manque de chance pour moi, un gars plutôt lourd dans son genre vient taper la discussion, usant de sous-entendus bouseux pour tenter de me décrocher une attitude pouvant lui prouver qu'il m'intéresse. J'ai décidé de faire le plein de patience en venant sur cette croisière et cet abruti commence déjà à l'émietter petit à petit. Je lance un regard implorant à Riley, un peu à l'écart. Par chance, elle ne tarde pas à me rejoindre. « Mon amour ! » Certes, on s'aime sans doute éperdument, mais là... Elle me prend de court la p'tite ! D'autant plus lorsqu'elle laisse ses mains se poser sur moi, mais je ne suis pas si blonde que ça puisque je vois très bien où elle veut en venir même si, clairement, ce rapide baiser sur mes lèvres me surprend encore plus. « Oh bonjour, moi je suis Riley, sa fiancée. » C'est donc bien ce qu'il me semblait. Pour donner plus de crédit à tout ça, je laisse l'une de mes mains venir elle aussi se poser sur ma blonde. « J'allais justement demander à ce brave monsieur s'il n'avait pas vu une charmante blonde. » que j'ajoute alors, jouant de l'un de mes sourcils en la regardant. Pourvu que je n'en pouffe pas de rire. « Ce vilain monsieur t'embête ? » Ah ça, pour m'embêter.. Riley, Superwoman. J'hausse doucement les épaules avant de me saisir de mon cocktail, la fameuse bague bien à la vue du p'tit gars. « Il souhaitait, sans doute, lui aussi commander un cocktail ? » que je réponds, tournant ma tête vers ce fameux mâle qui, clairement, ne m'intéresse pas sur pas mal de plans. Il n'en faut pas vraiment plus pour qu'il passe à une autre cible. J'en soupire de soulagement. « Il voulait quoi ce lourd ? En plus, il était moche. » J'en pouffe de rire. Le tact à la Riley. « J'en sais trop rien en fait. Mais, son regard s'égarait bien trop. » Et ça, c'était presque gênant. A croire qu'il n'a jamais vu une nana en maillot de bain et donc, une poitrine pas réellement dissimulée sous une tonne de vêtements. Et comme je l'ai dit : je suis en vacances, donc je reste calme. « Bon c'est quoi le programme de la journée ? » Je la regarde alors s'installer, repensant brièvement à ce qui vient de se passer. Et même si j'en ai presque la bouche entrouverte, c'est plus par surprise qu'autre chose. « Oh je m'excuse pour le baiser, ça m'est venu comme ça. Juste questions d'habitude. J'espère que ça ne te dérange pas. » Finalement, j'en rigole alors que je pars à l'assaut de la chaise longue à côté de celle de Riley, posant mon cher cocktail sur la petite table entre nous deux. Replaçant mes lunettes de soleil, j'hausse les épaules avant de m'allonger un peu. « Non, t'en fais pas. Ca m'a juste un peu surprise. » Faut bien dire que mes lèvres ne se sont jamais posées sur celles d'une autre nana, même pas par jeu ou pour délirer. Tournant la tête vers Riley, j'en viens à baisser mes lunettes avec l'un de mes doigts, tout en arquant un sourcil. « Avoues que t'en avais surtout envie depuis tout ce temps ! » Et ouais, qui ne rêve pas de m'embrasser, hein ? Oh, un peu d'humour les gens, ça ne fait pas de mal. « Ca risque de devoir se reproduire.. » On ne sait jamais, s'il souffre de perte de mémoire -je me sentirai moins seule- ou s'il est vraiment con et borné ! Lui ou un autre, d'ailleurs. « Alors, pour le programme.. Il y a une escale à Tortola de prévue dans la journée. Là, il y a le choix entre profiter de la plage qui, de mes souvenirs, s'appelle the Baths, découvrir l'île et les sites principaux, de la voile, aller observer les dauphins en pleine mer.. » Et sans doute d'autres choses qui me sont passées par la tête. Même si j'adore les fonds marins, je mets volontairement de côté le côté plongée parce qu'il y a des choses sans doute encore plus sympa à faire. Et puis, je sais bien que Riley n'est pas trop fan de tout ça. Je plie une jambe, puis laisse l'autre s'étendre de tout son long. Ca sert d'être petite ! « Au fait, tu as eut des nouvelles de Chris ? » Oh.. Question qui me surprend un peu, si bien que je fronce un peu le nez en regardant Riley avec mes cheveux toujours encore humides. « J'ai vu qu'il avait essayer de t'appeler hier soir et que tu avais reçus plusieurs messages ce matin. » Pas faux. Matin et soir, ce sont les seuls moments où je suis potentiellement joignable. Posant l'une de mes mains sur mon p'tit ventre, je reporte le regard sur les quelques baigneurs face à nous. « Et bien.. J'allais lui répondre ce matin, avant qu'il ne m’envoie un autre message pour me rappeler de prendre les médocs. » Il faudrait que Chris se mette en tête que je ne suis pas une gamine à qui il faut répéter 36 fois de prendre son traitement. « Il n'est pas à quelques heures près. » Et oui, j'ai encore son attitude d'il y a quelques jours en travers de la gorge. Et malheureusement, moi qui suis plutôt rancunière .. « Je peux te poser une question ? » Ma blonde m'intrigue, si bien que je reporte à nouveau mon attention vers elle, tout en me redressant un peu pour quelques gorgées de cocktail. « T'es sûre qu'il est l'homme de ta vie ? Tu te vois construire ta vie avec lui et avoir des enfants ? » Bingo, j'en avale de travers. Moi qui ait toujours rêvée d'un magnifique mariage et de pleins de gamins, il est vrai que depuis quelques mois maintenant, ça a bien changé.. Chris m'a déjà dit qu'on devrait commence à réfléchir aux p'tits, mais.. Je ne peux pas. Pas dans cet état dans lequel je suis. Et puis c'est fou ! Sharon, Jean puis Kattie, maintenant Riley.. Elles appuient toutes où ça fait un mal de chien et pourtant, elles ont bien raison de le faire.  Je secoue la tête de gauche à droite, plusieurs fois, ne sachant même pas quoi lui dire. « T'sais .. J'ai pas vraiment le sentiment d'être là où j'devrai être.. » Un autre visage que Chris me hante lorsque je m'endors.. Mais, je m'y refuse. « .. c'est sans doute qu'une impression, j'en sais rien. Y'a trop de trucs en ce moment, j'évite d'y penser en fait. » Parce que ça me tue à petit feu. « Tu serais bien plus heureuse avec moi. » J'en souris tout en reprenant ma place. « Ah ça, j'en doute même pas. » Entre blondes, on se comprend. Puis, même si je ne connais pas Riley depuis des années, c'est pourtant tout comme. Je n'accorde pas ma confiance rapidement, mais elle y est arrivée sans trop de mal. « On choisira une nouvelle destination pour le voyage de Noces ! » Je lève mes lunettes pour appuyer mon p'tit clin d'oeil, avant de les replacer correctement. « Puis Gaëlle Emerson, ça sonnerait gravement bien ! » Ca changerait de Gaëlle Ellans. G.E. ... Tiens donc. Ellans, Emerson.. Edgecombe. A croire que je suis destinée à être une G.E. « Mais carrément ! Bon, ce soir, j'envoie bouler Chris et je te prends à la place. » J'en rigole doucement, mais franchement, ce serait limite un geste sauveur. Et comme elle s'y attendait -et comme j'essaie de reporter la conversation sur autre chose que sur ma misérable vie-, j'en viens à lui dire.. « Enfin. Riley Gates, ça le ferait aussi. » Quoique. Gates, c'est un vrai cadeau empoisonné à porter. Il n'y a qu'à voir la folie de mon père pour le savoir ! « T'en étais déjà presqu'une, d'ailleurs. » Avec mon p'tit Cadenou. « Bon, je t'avoue que j'aurai pu être bien jalouse de ne t'avoir que comme belle-soeur. » Maintenant qu'elle a soumis l'idée que mon bonheur serait plus fort avec elle.. « C'est rudement bon c'est quoi ? » Bonne question. J'hausse les épaules, levant les yeux au ciel lorsqu'un jeune homme laisse son regard insistant traîner vers nous. « Cocktail du chef ! » Ou comment dire indirectement que je n'en fais fichtrement rien. De l'ananas, ça c'est évident. Après .. Les saveurs se mélangent si bien qu'il m'est impossible de les distinguer. Finalement, nos verres se vident pas mal. Mais comme l'ambiance est vraiment posée sur cette croisière, on peut s'éloigner des verres, serviettes sans craindre qu'on nous les pique. « A l'eau, ma p'tite femme ! » que je lui lance en me levant de là. Il n'y a qu'un pas à faire pour être au bord de l'eau. J'en profite alors pour m'y asseoir un peu, trempant déjà mes petits mollets. « Si c'est pas l'paradis, ici.. Ca y ressemble ! » J'en suis à me mordre la lèvre en me retenant de ne pas arroser Riley. Elle y échappe de peu, pour le moment. En plus, on est au bassin où on a pieds. Autant qu'elle en profite pour venir faire trempette elle aussi ! Ne pas être où c'est profond, franchement, je m'en fous. Tant que Riley se sent bien dans l'eau, moi, ça me va parfaitement bien !


HJ:
 

_________________
The girl who laughs and talks a lot and seems very happy is also the girl who may cry herself to sleep.      I'll just try and pretend I'm fine..
Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1389
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Dim 18 Sep - 19:17 )



✻ ✻ ✻
i won't let you let me go, scars of our mind games never show
we're never going to be alone again, we're never gonna let it know
we're enemies, lovers, not friends and we fight 'til the end

Les dernières vacances que la blonde a prise en dehors de l'état de la Caroline du Nord remonte à ... Riley n'arrive même pas à se souvenir de la dernière fois qu'elle avait quittée la ville pour prendre des vacances bien mériter. Les seules fois où elle quitte la ville c'est pour rendre visite à sa mère dans le Discrit de Columbia et aller voir un parent en prison, ça ne ressemble en rien à des vacances de rêve. Sa mère y demeure et la blonde essaye de lui rendre visite assez régulièrement, du moins une fois tous les trois mois. Ce qui est moindre, Riley en est consciente, mais c'est le mieux qu'elle puisse faire. Pour combler cette absence, Riley n'hésite pas à s'emparer de sa plus belle plume, ici un stylo bic, pour écrire des lignes et des lignes à sa mère. Une douce correspondance qui s'est installer depuis de nombreuses années maintenant. Sa maman aura donc droit à une tonne de lecture quand elle rentrera de sa croisière avec sa blonde. Et il va falloir que la blonde fasse travailler son poignet pour réussir à écrire des pages et des pages. Non, elle n'ira pas entraîner celui-ci avec Devon. Ce n'est point l'envie qui lui manque mais ça serait vraiment bizarre de faire ça avec son meilleur ami. Enfin quand ils se sont embrassés et plus si affinités, oui spoiler alert il y a eut plus, Riley n'avait pas fait sa sainte ni touche. Les restes de son ancien boulot ? Non, uniquement le désir brûlant en elle de sentir le corps de l'Oakley contre elle. Quand on s'appelle Riley Emerson et qu'on a attendu ce moment toute une vie, juste durant les dernières années, on ne sait plus comment se comporter vis-à-vis de tout ça. L'ignorance jusqu'à la prochaine fois c'est une très bonne solution. Oui parce que connaissant les deux animaux qu'ils sont, il y aura forcement une prochaine fois. Sinon ça sera du viol avec consentement. Au final cette petit escapade avec sa blonde favorite ne pouvait pas tomber au meilleur moment. Si Gaëlle n'avait pas eut cette idée folle à une semaine du départ, Riley serait surement encore à Cap Harbor en train de râler après Ryan ou Devon, son activité favorite. Ce qu'elle n'avait point prévu en se liant d'amitié avec Devon était qu'il était livrer par pack de deux et que le cousin fait la paire. Certes la blonde se plaint souvent de ces deux énergumènes. Mais que ferait-elle sans eux ? Vivre. Rien parce que s'occupe de deux adolescents de plus de trente ans ça vaut tout l'or du monde. Juste pour cette déclaration d'amour, Riley mériterait un MAGNIFIQUE cadeau ! Donc si Ryan ou Devon passe par ici, vous savez ce qu'il vous reste à faire, on fait plaisir à la blonde. Mais assez parler des deux trois (on n'oublie pas son frère) hommes de sa vie, la blonde est sur ce bateau de luxe pour une uniquement raison : profiter du corps de sa blonde du soleil. Bien que Riley ne soit pas présente pour profiter du corps de sa blonde, elle trouve tout de même l'occasion de déposer ses lèvres sur les siennes comme si c'était la chose la plus naturelle au monde. Du moins pour elle, pour Gaëlle ça ne semble pas être la même histoire. La faute à qui ? Au gros lourd qui essaye de planter sa tente, déjà bien distincte en dessous de la ceinture, auprès de sa blonde. C'est une croisière pour les femmes et cet homme n'a pas les attributs qu'il faut pour y participer. Même si d'après Ryan, Riley aurait quelque soucis à se faire à propos de sa poitrine. Elle a des petits seins ? Non, cet idiot est juste jaloux. « J'allais justement demander à ce brave monsieur s'il n'avait pas vu une charmante blonde. » La charmante blonde est ici présente. Elle déploie même ses ailes pour voler au secours de sa blonde personnelle et tout ça en qualité de fiancée. Heureusement que Gaëlle aborde généreuse cette bague à son doigt. Riley est jalouse, elle n'a pas de bague. Même si elle n'est pas une grande fan du fiancé de Gaëlle, elle peut cependant admettre qu'il a plutôt bon goût en matière de bijou. Si jamais,Gaëlle rompt avec Chris, ne pas oubliez de penser à la blonde, elle récupérera la bague avec grand plaisir, elle ira d'ailleurs très bien à son doigt. « Maintenant que je suis là, ce brave monsieur peut retourner d'où il vient, n'est-ce-pas ? » Riley a un véritable problème avec les hommes trop lourd. Il a cependant de la chance de ne pas se recevoir son poing en pleine figure, ça doit être l'effet Gaëlle sur Riley. « Il souhaitait, sans doute, lui aussi commander un cocktail ? » Elle est certes blonde, mais Riley en doute réellement. De toute façon, ce dernier a l'air de s'être prit le râteau du siècle et c'est mieux qu'il fuit à l'autre bout du bateau. Même s'il y a de fortes chances pour que les blondes le croisent une nouvelle fois sur leur passage, elles mettront juste à nouveau en pratique leur nouveau petit jeu. « J'en sais trop rien en fait. Mais, son regard s'égarait bien trop. » Les hommes ne sont que des animaux en rûtent. Ils n'ont jamais vu de femmes en maillot de bain ? « Du genre comme ça ? » Dit-elle en descendant délicatement ses yeux tout le long du corps de la jeune femme, en mordant à plusieurs reprise sa lèvre inférieur. Puis au bout de quelques secondes, elle explose totalement de rire n'arrivant plus à se contenir. « Encore un venu dans l'espoir de choper un morceau de viande ! » Il devait être copain avec Devon Oakley, celui-là, Riley en mettrait sa main à couper. Si ce n'était pas le cas, la blonde ferait en sorte de les mettre en relation. « Tous les mêmes. » Ils ne pensent qu'avec ce qu'ils ont entre les jambes. Riley clos le sujet en levant ses yeux vers le ciel bleu de cette douce journée qui s'annonce géniale. D'ailleurs, elles ont prévues quoi pour la journée ? « Non, t'en fais pas. Ça m'a juste un peu surprise. » Donc elle ne lui en tiendra pas rigueur de ce baiser volé ? Voilà une Riley rassurée et heureuse ! « Avoues que t'en avais surtout envie depuis tout ce temps ! » C'était son rêve depuis la première fois qu'elle avait vu Gaëlle, voyons ! « Je suis démasquée. Je me suis surprise moi même a avoir attendue autant de temps. » Avant de violer sa bouche. Plus sérieusement, le baiser qu'elles avaient échanger était vraiment très chaste et il n'y a eut aucun échange salivaire. « Ca risque de devoir se reproduire ... » C'est la Emersonmania, on en devient tous rapidement accro. « Je le savais, une fois que tu goûtes à mes lèvres, tu ne vas plus pouvoir t'en passer. » Et adios Chris ! « Mais c'est peut-être plus sûre pour ta santé mentale que mes lèvres restent loin des tiennes, je ne voudrais pas te rendre plus folle de moi que tu l'es déjà. » Or si monsieur le gros lourd se la rejoue à la Robin des bois à sortir de nul part. Là, il y a moyens que les lèvres de Riley s’abattent une nouvelle fois sur celle de Gaëlle. « Alors, pour le programme.. Il y a une escale à Tortola de prévue dans la journée. Là, il y a le choix entre profiter de la plage qui, de mes souvenirs, s'appelle the Baths, découvrir l'île et les sites principaux, de la voile, aller observer les dauphins en pleine mer ... » Ça fait beaucoup de choses à faire et elles n'ont malheureusement qu'une seule vie pour pouvoir faire la meilleure des activités. « Toi qu'est qui te tente le plus ? » Tant que sa blonde est heureuse, la blonde le sera également. C'est dans la logique des choses. « Tortola ? C'est pas comme ça que s'apelle l'île de Jack Sparrow ? » C'est tortuga, mais ça ressemble presque. « Mais je suis d'humeur à faire du tourisme, si tu es d'accord. » Parce que se la jouer Ariel dans l'océan, ce n'est absolument pas le trip de la blonde. Cependant, elle n'est pas contre aller se dorer la pilule une petite heure sur cette plage qui a l'air d'intéresser Gaëlle. « Et bien ... J'allais lui répondre ce matin, avant qu'il ne m’envoie un autre message pour me rappeler de prendre les médocs. » Riley est douée pour mettre les pieds dans le plat, mais on ne peut pas lui en vouloir, elle est mignonne. « Tu es à des millions de kilomètres de lui et la seule chose à laquelle il pense c'est ça ? » Mais où Gaëlle a t'elle trouvée cet homme ? Dans une boite de céréales ? Et encore ça serait une insulte pour les céréales. « Il n'est pas à quelques heures près. » S'il n'est pas content, il peut aller se faire cuire un œuf également. Ceci dit, la blonde est curieuse et ne pas se retenir de poser cette question qui lui trotte dans la tête depuis un long moment. Pourquoi lui ? « T'sais ... J'ai pas vraiment le sentiment d'être là où j'devrai être ... c'est sans doute qu'une impression, j'en sais rien. Y'a trop de trucs en ce moment, j'évite d'y penser en fait. » La blonde fronce légèrement les sourcils. « Pourtant c'est avec cet homme que tu veux te marier. Je ne suis pas experte en amour, mais soit juste sûre de ce que tu veux ... » Ça serait dommage qu'elle se réveille un beau matin et qu'elle regrette amèrement de s'être marier. Si pour beaucoup de femmes, se marier avec un homme peut se résoudre par un divorce à la clé, Riley ne vit pas dans la même optique. S'unir avec une personne, c'est pour finir ses jours avec. L'ambiance installée par cette question n'est pas des plus agréable et c'est de cette façon que la blonde repart sur une touche d'humour. « Ah ça, j'en doute même pas. On choisira une nouvelle destination pour le voyage de Noces ! » Quelque chose de plus paradisiaque que l'endroit actuel où elles sont ? Riley en doute, mais elle demande à voir. « Paris ! » C'est la ville que Riley rêve de découvrir depuis qu'elle en âge de comprendre ce qu'est la France. Cette ville est essence même des amoureux, ça serait selon elle l'endroit idéal pour un voyage de noces. « Les tartes aux citrons doivent y être encore plus délicieuses la-bas. Je ne critique pas des talents de pâtissières, bien au contraire, mais tu m'as comprise. » Les tartes au citron meringués ça doit courir les rues la-bas et avec une Riley Emerson dans les parages, elles ne vont pas faire long feu. « Mais carrément ! Bon, ce soir, j'envoie bouler Chris et je te prends à la place. » Le Chris aux oubliettes. Riley rentre en scène. « ENFIN ! » Juste pour ce geste ça mérite bien une gorgée de ce cocktail divinement bon. « Je peux même lui annoncer moi même la nouvelle si tu ne tiens pas à lui briser le cœur toi-même. » Comme dans Hunger Game, Riley se sacrifie et prend la place de sa douce. Si ça c'est pas de l'amour ... « Enfin. Riley Gates, ça le ferait aussi. T'en étais déjà presqu'une, d'ailleurs. » Presque. « Bon, je t'avoue que j'aurai pu être bien jalouse de ne t'avoir que comme belle-sœur. » Le pauvre Caden a qui la blonde a délibérément brisé le cœur ... Oh elle s'en veut, mais elle n'y peut rien si elle n'était pas amoureuse ... « A ton avis pourquoi je ne suis plus avec ton frère ... Être amoureuse de sa belle-sœur ça aurait été problématique au bout d'un moment. » Dit-elle tout en se mettant à rire, plongeant une nouvelle fois ses lèvres dans ce verre qu'elle tient en main. « Cocktail du chef ! » Le chef est un bon, Riley en déguste chaque goutte une à une. Il est possible que dans dix minutes, elle paie sa tournée. « A l'eau, ma p'tite femme ! » Hum ? Really ? « C'est pas profond ? » Riley la peureuse rentre en jeu. En relevant les yeux vers les personnes déjà présentes dans l'eau, il semblerait que celle-ci se stoppe a une hauteur convenable, donc pas de risque de noyade. « Si c'est pas l'paradis, ici ... Ça y ressemble ! » Mais pour que ça soit entièrement le paradis, il ne manque d'une personne à l'appel Devon. Bon le Devon n'est pas là, la blonde fera très bien l'affaire. « Si je ne veux plus jamais retourner à Cap Harbor, ça sera ta faute. » Riley quitte le semblant de robe qu'elle portait sur elle pour laisser apparaître son maillot. Non sereine, elle s'avance doucement vers le bord, y plonge la pointe de son pied pour tester la température. « Hum ça doit nous rafraîchir ? » L'eau est particulièrement chaude et ce n'est point une mauvaise chose, bien au contraire. La blonde s’assoit sur le bord, avant de se laisser tomber dans l'eau. « Bon le magicarpe tu arrives ? Parce que si je dois attendre que tu évolues, je vais me transformer en poisson. » Attendre 400 bonbons pour avoir un Léviator ça ne devrait pas être permis, c'est du moins ce que n'arrête pas de lui dire son frère, l’inconditionnel accro à Pokémon Go. « C'est officiel, je veux vivre ici. » Dans cette piscine, sur ce bateau. Son corps s'enfonce dans l'eau, la blonde s’assoit sur ses genoux afin de ne laisser que sa tête hors de l'eau. « Tu m'avais pas dis que c'était une croisière pour le troisième âge. » Dit-elle en s'approchant de Gaëlle, tout en faisant référence au groupe de femmes d'un âge mûr qui avait apparu comme par magie à leurs côtés. « Oh, je viens de comprendre  » S'exclama t'elle en pointant le jeune homme debout à l'autre bout de la piscine. « Je crois qu'elles ont terriblement faim de chair humaine. » Même les vieilles sont des chiennes en chaleur. On sait tous que plus le prof d'aquagym est mignon, plus les clientes sont nombreuses. Celui-là doit bien aimer taper dans de la cougar.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/12/2015
›› Commérages : 2914
›› Pseudo : Gat'
›› Célébrité : Eliza T-C
›› Schizophrénie : La follasse brune : Elina Forsberg, la meugnonne rouquine : Lily Wilson et le soupçon de virilité parmi ces dames : Aiden Hollister
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Lun 10 Oct - 1:04 )




Always be yourself. Unless, you can be a pirate. Then, always be a pirate. Now.. Bring me that horizon.


La vie, c'est moche. La vie, c'est injuste. La vie, c'est une sacrée catin. La vie sans une partie de sa tête, c'est une connasse. Les secrétaires, de vraies pétasses. Toutes. Oui, toutes. Voilà pourquoi dans mon futur cabinet, je veux un gars. Là, au moins, je n'aurai pas les mêmes soucis qu'avec Jenny et ça fera une différence de dingue. Une qui me fera, sans doute, respirer à nouveau. Et Dieu seul sait à quel point j'en ai foutrement besoin. J'en ai marre d'être en apnée du matin au soir, en attendant de me prendre un autre coup sur la face. J'en ai marre de redouter ce qui peut s'additionner à toute cette folie pour me perdre sans cesse un peu plus. J'en ai marre d'attendre après ce versement pour le rachat de mes parts de ce foutu cabinet dans lequel je ne mettrai plus les pieds pour y travailler. La prochaine fois que j'y vais, c'est très simple : c'est pour récupérer mes affaires et mon matériel. Il ne me restera plus qu'à trouver le local parfait pour m'installer et être ma propre patronne pour de bon cette fois. Mais, avant tout ça, il faut que je change d'air. Que je mette les voiles pour fuir Cap Harbor. M'aérer la tête, à défaut de la retrouver. Fuir cette foutue nouvelle et les conséquences qu'elle laisse en serrant mon p'tit coeur, fuir Jenny et toutes ses conneries, fuir Chris aussi. Fuir cette vie qui n'est clairement pas meilleure qu'elle ne l'était à Londres. Fuir toute cette préparation d'un mariage qui ne me fait pas rêver, soyons honnête l'espace de quelques minutes. Fuir aussi ces souvenirs qui s'ancrent un peu trop en moi, ceux d'une grossesse avortée entre autre, et pour laquelle je n'ai, finalement, jamais pris le temps de faire le deuil. Ca m'a littéralement sauté à la figure sans même que je puisse y faire quelque chose. Personne ne l'a senti venir, moi encore moins. Pourtant, ce coup-là, il m'a presque mis KO. Ces quelques mois m'ont tout de même permis de réfléchir, de penser à des choses que je pensais réellement oubliées, mais qui ne faisaient que dormir elles-aussi. Un peu comme si elles ne m'avaient pas vu me réveiller de ces deux longs mois de comas et qu'elles s'étaient prises un sceau d'eau gelée sur la face il y a quelques mois de ça. Et depuis, elles sont en apnée quotidienne, à l'affût du moindre petit souvenir me permettant d'ajouter une pièce à ce puzzle géant que forme ma mémoire. C'est usant, fatiguant, déprimant. Donc oui, ces vacances tombent très bien avant que je n'engage les démarches pour ouvrir mon p'tit cabinet, ce qui me promet énormément de boulot. Et ça aussi, ça ne sera pas plus mal au final. S'enliser sous une tonne de travail pour arrêter de se disperser plus que nécessaire.. Ce rapide baiser des plus chastes, offert par ma blonde, me tire de mes sombres pensées. Je m'étais égarée, oui. Cet homme face à nous est loin d'être d'une compagnie bien plaisante. « Maintenant que je suis là, ce brave monsieur peut retourner d'où il vient, n'est-ce-pas ? » Je me risque à un rapide coup d'oeil vers cet homme qui semble avoir glissé sur une plaque de verglas tellement sa mine est douloureuse. Quelle nouvelle le met dans un état semblable ? Penchant doucement ma tête, je l'observe à la volée même s'il n'a aucun intérêt à mes yeux. J'attendais nos cocktails, et c'est tout. Qu'est-ce qui le froisse autant ? Que je sois -faussement, mais réellement- déjà caser ? Avec une nana ? Si c'est ce second point qui le dérange, il a encore moins d'intérêt à mes yeux. J'ai beau n'être attirée que par les hommes, il n'en reste que ces jugements à la con que certaines personnes réservent à d'autres m'insupportent. Vraiment. Et pour bien prouver que je marche dans le jeu de ma blonde, j'en viens à l'entourer de l'un de mes bras. Alors qu'il s'éloigne, j'essaie de trouver une sorte d'excuse à ce tapage de discussion. Additionné d'un regard lourd de sens qui allait, dans les minutes qui devaient suivre, lui valoir une belle baffe. « Du genre comme ça ? » que me dit alors ma blonde, en me dévorant du regard dans une imitation plus que parfaite. J'éclate de rire, tout simplement, en prenant mon cocktail en main alors même que Riley craque à son tour. « Exactement comme ça, oui ! » Pour une si belle imitation, il est clair que ma chère Riley est victime de ces regards-là elle aussi. Après tout, elle est canon, ma blonde ! Mais, ça ne devrait pas justifier le simple fait qu'on devienne comme des vulgaires appâts qui se baladent bras-dessus bras-dessous. « Encore un venu dans l'espoir de choper un morceau de viande ! Tous les mêmes. » Sans doute. J'en fronce un peu les sourcils en risquant un regard dans la direction dans laquelle il est parti, juste pour m'assurer qu'il est passé à quelqu'un d'autre. Dans le style femme infidèle, il ne faut pas compter sur moi. Mais alors, pas du tout. Encore moins lorsqu'un bordel comme l'actuel règne dans ma tête. « Il s'adresse à la mauvaise personne alors.. » Riley le sait, toutes ces histoires sont très loin d'être mon délire. Ca ne l'a même jamais été. Oui, on peut me traiter de vieux jeu, de nana qui ne sait pas s'amuser ou toutes ces choses-là, je m'en fous. Et là, il est dingue de se dire que cela va pourtant m'arriver un beau jour alors que l'échéance du mariage avec Chris se rapprochera dangereusement tout en ramenant ma vie où elle s'est arrêtée, le jour de cet accident. Donc, finalement, ce n'est pas moi, la mauvaise personne dont je parle. Mais bien cet homme qui ne manque pas d'assurance pour cette croisière. Reportant mon attention vers ma fiancée du jour, je n'hésite pas à la vanner un peu. « Je suis démasquée. Je me suis surprise moi même a avoir attendue autant de temps. » J'en secoue la tête de gauche à droite, avant de lui annoncer que ça risque de se reproduire. « Je le savais, une fois que tu goûtes à mes lèvres, tu ne vas plus pouvoir t'en passer. Mais c'est peut-être plus sûre pour ta santé mentale que mes lèvres restent loin des tiennes, je ne voudrais pas te rendre plus folle de moi que tu l'es déjà. » Gaëlle vire de bord ? Après tout, ça pourrait -éventuellement- m'empêcher certaines désillusions masculines. « Sans aucun doute, même si je suis sûre qu'imbibées un peu de ce délicieux cocktail, elles seront encore plus gourmandes. » Et un petit clin d'oeil à l'adresse de Riley rempli d'humour, même s'il est vrai que ce breuvage est clairement canon gustativement parlant -et que ce chaste baiser n'a pas été si horrible que ça-. Haussant les épaules, j'ajoute. « Trop tard. » à l'adresse de ses derniers mots. Et franchement, cette blonde, c'est LA révélation de cette ville. L'une des deux femmes de ma vie en fait avec Kattie. Deux personnes qui me sont importantes, même si on se connait depuis nettement moins de temps, Riley et moi. C'est comme si ce n'était pas le cas. Et ça, c'est classe ! Très classe, même ! « Toi qu'est qui te tente le plus ? » Hum, le programme du jour. Bonne question. Tout peut être bien sympa ! Même si je sais que la petite frayeur de l'eau pour ma blonde risque de ne pas la laisser profiter entièrement de l'animation avec les dauphins -et comme je suis aussi un peu trop chieuse niveau protection des animaux, même si là, ce sont des dauphins des plus sauvages..-. « Tortola ? C'est pas comme ça que s’appelle l'île de Jack Sparrow ? » Au même moment, le capitaine passe non plus de nous. Je me pouffe doucement de rire alors qu'il nous adresse un signe de la main, me rappelant très bien cette petite séance photo improvisée en tenue de cap'tain pour ma blonde et moi d'hier matin. Ok, il n'a pas la classe d'un Sparrow, mais bon. « Mais je suis d'humeur à faire du tourisme, si tu es d'accord. » Parfait ! « T'y es presque ! Ce serait trop cool, n'empêche, de se la jouer pirates en pleine mer ! » Bon, sans le Bloom qui a tendance à me saouler avec la Keira et leur histoire à deux balles. « Mais oui, du tourisme c'est sympa aussi. » Et nettement moins dangereux pour une grande maladroite comme moi ! Ah, le rythme tranquille des vacances.. Quel bonheur ! Enfin.. Sauf quand Chris se manifeste. Ce qui arrive, malheureusement, trop souvent. « Tu es à des millions de kilomètres de lui et la seule chose à laquelle il pense c'est ça ? » Détournant le regard, je me sens presqu'un peu honteuse de l'attitude de mon cher et tendre fiancé. Elle a raison. « C'est p't'être sa façon de prendre soin de moi ? » que je me risque alors à répondre, non sans grimacer un peu. Bon, ok. La révélation que je fais à Riley plombe ma tentative de faire passer tout ça pour quelque chose de normal. Mais entre le boulot, Chris, Jenny et sa nouvelle toujours pas totalement digérée, Raph, son gamin à venir.. Je craque un peu. Beaucoup. « Pourtant c'est avec cet homme que tu veux te marier. Je ne suis pas experte en amour, mais soit juste sûre de ce que tu veux ... » Me mordant doucement la lèvre, je penche légèrement la tête sur le côté. « T'sais, je ne suis plus sûre de rien en fait. Surtout pas depuis.. Ca. » que je lui dis alors, à voix un peu plus basse et moins sûre de moi. Par ça, elle devrait comprendre. Je lui ai dressé le tableau, déjà, de mes dernières années. Allant de l'accident avec mon amnésie aux temps plus récents, et ce deuil d'un gamin qui m'a été arraché alors que j'étais dans le coma, sans avoir eu l'occasion d'en faire le deuil. Et ça me revient comme un boomerang dans la face. « Ca va passer. Tout redeviendra comme ça doit l'être. » Ou pas, mais je suis loin d'en avoir conscience. Bon, autant rebondir sur un sujet plus joyeux. Notre futur voyage de Noces ! Oui, parfait, ça ! « Paris ! » La ville de l'Amour par excellence. J'en souris, et je m'amuse alors à lui lancer dans un Français empli de cet accent Britannique qui m'a valu plusieurs gentilles moqueries durant mon stage en France. « Excellent choix ! » Le tout additionné d'un clin d'oeil complice. « Les tartes aux citrons doivent y être encore plus délicieuses la-bas. Je ne critique pas des talents de pâtissières, bien au contraire, mais tu m'as comprise. » Ca, c'est un peu moins glamour, surtout pour les kilos en trop. Mais qu'importe. On ne vit qu'une fois ! Et que serait une vie sans pâtisserie ? J'opte tout de même pour une petite moue faussement vexée. « J'ai surtout compris que t'allais me larguer pour une tarte citron meringuée Française ! » Jouant d'un sourcil, je finis par siroter doucement mon cocktail avant de lui dire que le lâche Chris. « ENFIN ! » Et bien ? Quel accueil ! Elle aurait pu le dire plus tôt si cela lui plaisait autant. Que de temps perdu ! « Je peux même lui annoncer moi même la nouvelle si tu ne tiens pas à lui briser le cœur toi-même. » Oulà .. Vu à quel point Chris est surprotecteur et hyper possessif.. Même si cela relève d'une bonne blague, je doute que ma blonde soit bien reçue, la pauvre ! Nouveau petit haussement d'épaule, pourtant. « Quel sacrifice ! J'en suis si touchée.. Mais, fais attention à toi. La tempête Ellans peut faire très mal ! » Là encore, je ne crois pas si bien dire. Bref. «  A ton avis pourquoi je ne suis plus avec ton frère ... Être amoureuse de sa belle-sœur ça aurait été problématique au bout d'un moment. » Me voilà à pouffer de rire à nouveau. Pauvre Caden, n'empêche. On en rigole, comme ça, mais c'est le meilleur des grands frères. Je l'aime tellement. Après, même si j'ai soulevé le sujet, je sais très bien que ça ne me regarde pas plus que ça. Tant qu'ils ne vont pas s'étriper le jour du mariage, moi, ça me va. « Ou alors, tu voulais tous les Gates pour toi, mais tu t'es souvenue qu'il fallait un peu partager. » Et comme on garde le bénéfice de la nouveauté.. Je roule du sourcil avant de rire à nouveau. Puisque nos verres sont presque vides, il est temps de se jeter à l'eau. « C'est pas profond ? » Me penchant vers l'eau, je fais un petit non de la tête. « Ca n'a pas l'air, ne t'en fais pas. » Je n'ai clairement pas envie de la faire paniquer en allant là où c'est trop profond. Les peurs ne se contrôlent pas, je respecte entièrement. Et franchement, moi qui ne suis pas une sportive, ne pas faire des longueurs mais plutôt être posée au bord, ça me convient parfaitement ! « Si je ne veux plus jamais retourner à Cap Harbor, ça sera ta faute. » Oups. J'en souris pourtant, étant plus que prête à subir une telle faute. « T'sais que ça pourrait être nettement pire ? » que je lui dis en posant le verre non loin de nos places. « Hum ça doit nous rafraîchir ? » Normalement, oui. Mais l'eau est à une telle température par ici que, forcément, elle est loin d'être fraîche. « Normalement. Mais, il fait tellement bon ! » Même pas besoin de chauffer l'eau, elle est déjà à une température plus que parfaite. Parole de grande frileuse ! « Bon le magicarpe tu arrives ? Parce que si je dois attendre que tu évolues, je vais me transformer en poisson. » Ah, Pokémon. Secouant la tête de gauche à droite, j'en profite d'être assise sur le bord pour me laisser glisser dans l'eau. « T'as vu, suffit de demander ! Même pas besoin d'attraper une centaine de Gaëlle sauvages pour ça ! » Autrement dit, il est plus facile et rapide d'avoir une Gaëlle trempée qu'une évolution de Magicarpe. Je la regarde un instant, alors qu'elle semble être dans le pur bonheur ! Et c'est contagieux comme état, si bien que j'en souris grandement. « C'est officiel, je veux vivre ici. » Et mince alors. C'est donc de ma faute ? Histoire de ne pas être trop embêtée par le soleil qui devient assez présent, je descends mes lunettes de soleil sur le nez alors qu'elles étaient sagement posée sur ma tête. « Il suffit de ramener Roy et quelques personnes.. » et un petit sourire en coin « .. et tu verras, tu te plairas encore plus ici. » Ce serait canon de vivre ainsi, sur l'eau, tranquillement, sans pression. Non ? « Tu m'avais pas dis que c'était une croisière pour le troisième âge. » Tout en ramenant mes cheveux en un chignon fait à la va-vite, je regarde dans la direction montrée par ma blonde, avant de pouffer de rire. « Ca devait être dans les lignes minuscules à la fin du contrat de réservation. » Oui, je tente de me justifier avec humour. On se retrouve presque entourée de femmes d'âge mûr, c'est étrange. « Oh, je viens de comprendre. » « Ah ? » Gaëlle la blonde n'a pas compris. Enfin, maintenant si avec cet homme pointé -avec la discrétion typiquement Emerson- du doigt. Et j'en soupire. « Je crois qu'elles ont terriblement faim de chair humaine. » Observant le-dit spécimen, je dois avouer qu'il est plutôt agréable à l'oeil -bah quoi, ce n'est pas parce que je suis la fidélité même que je suis aveugle !-, mais de là à me prendre au même jeu que nos aînées.. Déjà que je doute être capable de suivre tout un cours d'aquagym sans me noyer d'épuisement .. « Tu crois qu'il est réellement diplômé pour son boulot ? Parce que bon.. Je ne veux pas dire, mais niveau diplôme du BG-qu'aime-un-peu-trop-joué-de-son-physique, il a du être major de promo ! » Le pauvre, en tout cas, il se fait littéralement bouffer du regard de tous les côtés. Le truc insupportable à subir pour sa nana ou son gars s'il en a une ou un. Enfin, personnellement, je péterai une pile. Et pourtant, je suis loin d'être réellement jalouse. Mais quand une bonne quinzaine de femmes se mettent à baver jusqu'à augmenter la profondeur de la piscine, ça fait peur. « Pourquoi, t'as envie d'y aller aussi ? » J'espère que non, sinon, ça signe ma mort si elle me tire pour que je sois de la partie. Mais j'en doute. « Dis, c'est pas le gars qui a insisté pour nous aider à apporter nos affaires dans la chambre ? » Il me semble, mais je me plante possiblement. Et oui, on partage la même chambre et le même lit. En tout bien tout honneur, bien entendu. C'est Riley, donc à partir de là, ça ne me dérange pas du tout. Il n'empêche qu'en disant ça, je me suis pris un regard plus que froid d'une nouvelle cougar en chemin pour le cours d'aquagym. Un regard auquel j'ai répondu par un énorme sourire. Pas de ma faute s'il s'est montré courtois avec nous, quand même ! « Tu leur ferais tellement de l'ombre en leur montrant tes prouesses sportives ! » Mais s'il te plait, Riley, ne m'abandonne pas. Après, je doute que ce prof soit au goût de ma blonde, mais ne sait-on jamais.

_________________
The girl who laughs and talks a lot and seems very happy is also the girl who may cry herself to sleep.      I'll just try and pretend I'm fine..
Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1389
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Mer 19 Oct - 23:25 )



✻ ✻ ✻
i won't let you let me go, scars of our mind games never show
we're never going to be alone again, we're never gonna let it know
we're enemies, lovers, not friends and we fight 'til the end

Cette croisière ne pouvait pas mieux tomber. C'est un énorme exploit pour Miss Emerson de monter sur un bateau, mais Gaëlle l'a convaincue à de nombreuses reprises, à croire qu'elle avait les arguments pour réussir à la persuader de venir avec elle. Ce n'est pas dans les habitudes de Riley de partir en vacances, en plus avec une femme, mais Gaëlle doit avoir ce petit truc que les autres n'ont pas. Sur certains points, Riley a l'impression de se voir en elle. Comme si elles avaient été deux jumelles séparer à la naissance. Puis pour que Riley arrive à s'entendre avec une femme, c'est réellement que cette Gaëlle est exceptionnelle. Alors oui, elles ne se connaissent pas depuis un million d'années et elles ont surement beaucoup à apprendre encore l'une de l'autre, mais elles sont en parfaites osmoses et partage bien trop souvent les mêmes points d'intérêt. Il aura donc fallut près de vingt-sept ans à Riley Emerson avant de trouver cette personne qui s'apparente le plus à une meilleure amie. Gaëlle Gates, une jolie blonde tout comme elle. Riley sait très bien qu'elle n'aura jamais cette complicité qu'elle possède avec Devon ou à défaut Ryan, parce qu'on ne peut pas comparée une relation de plus de dix ans à quelque chose de naissant, mais pourtant ça s'y rapproche fortement. Gaëlle est et restera sa plus belle rencontre de l'année 2015. Rien ne les prédestiner à bien s'entendre, ni même à être inséparable et pourtant résultat un an plus tard, elles sont toutes deux sur un bateau de troisième faisant route vers l'eau turquoise des Caraïbes. Avec un peu de chance, elles croiseront sur le chemin le Black Pearl avec à son bord Jack Sparrow. Mais il est préférable de laisser Jack Sparrow où il est, Riley ne donne pas cher de sa personne, si elle se trouvait face à face avec le célèbre Johnny Depp. D'ailleurs, il y a des célébrités sur ce paquebot ? C'est possible, eux aussi ont une vie, ils sont humains après tout. Riley met donc cette idée dans sa tête et n'hésitera pas à la soumettre à sa blonde, plus tard. Sa conversation téléphonique avec l'amour de sa vie / Devon étant terminé, Riley ne tarde pas à rejoindre sa blonde qui s'est déjà fait accoster par un homme. Non, mais il ne manque pas de culot celui là, Riley va bien le remettre à sa place et surtout il ne va plus savoir où se mettre après l'idée qu'elle a en tête. En effet, Riley ne manque pas d'imagination et abat ses lèvres tendrement sur celles de Gaëlle. Un simple et doux contact qui a eut son effet, puisque monsieur le gros lourd n'est plus dans les parages. On ne dira pas que Riley a piquée cette idée à Devon, la dernière fois qu'il voulait faire fuir une femme de chez lui et qu'encore une fois la blonde a finit en chevalière servante. « Exactement comme ça, oui ! » On l'applaudis, ça mérite même un 10 de Chris Marquez et un J'ACHETE de Jean-Marc Généreux ? Non ? Elle est trop gourmande ? « Mais je le comprends, il a vu une belle gazelle blonde toute seule, il a voulu tenter sa chance, lui aussi. » Encore heureux que Gaëlle n'est pas souscrit à une croisière pour célibataires, ça aurait été l'enfer. « Moi-même si j'étais un homme, tu serais ma première cible. » Enfin pas besoin d'être un homme, Riley trouve également du charme aux femmes. Puis, il ne faut pas être aveugle pour être séduit par Gaëlle. Mais qu'on se rassure, Riley aime un peu trop les hommes pour sortir du placard. Et même si elle a déjà eut des aventures avec des femmes, ça n'a jamais été très sérieux ou dépasser une nuit. « Il s'adresse à la mauvaise personne alors ...  » Le but de cette croisière était de passer un moment loin de Cap Harbor entres blondes, elles n'ont pas le temps pour un homme supplémentaire. Puis Riley connait assez bien sa blonde pour savoir que ce n'est pas dans ces projets de tromper Chris et de lui trouver un remplaçant sur ce paquebot, d'autant plus qu'elle va bientôt se marier. « Il trouvera bien une autre personne à embêter. » Ou elles peuvent aussi demander au personnel du navire de passer un WANTED sur la tête de ce pauvre homme afin que toutes les femmes soient avertit de sa présence pas du tout agréable. « Sans aucun doute, même si je suis sûre qu'imbibées un peu de ce délicieux cocktail, elles seront encore plus gourmandes. » « Me tente pas. » Dit-elle en rendant le clin d’œil que vient de lui faire sa blonde. Des lèvres fruités, ça devait être rudement bon. A défaut d'embrasser Gaëlle une nouvelle fois, Riley se satisfaite du cocktail qu'elle a dans la main. Et bon sang, c'est un délice pour les papilles. Il est certain que Riley va aller revoir ce serveur dans les heures à venir pour qu'il lui remplisse une nouvelle fois son verre, c'est le genre de chose qui se boit un peu trop comme du petit lait. Heureusement que c'est sans alcool. Même si l'alcool c'est rend joyeux, Riley ça la rend trop souvent trop colérique, puis elles ne sont pas monter à bord de ce paquebot pour se bourrer la gueule. Il y a des millions d'activités à faire, mais qu'importe celle que choisira Gaëlle, la blonde sera toujours partante. Tant qu'elles n'ont pas à nager dans une eau profonde. Hum ? Elle a dit quelque chose de marrant, c'est pas Tortola l'île de Jack Sparrow ? Déception ... Mais à qui donc Gaëlle fait-elle des signes ? Oh monsieur le capitaine. Riley reproduit la même chose que sa blonde, avant de se mettre à sourire. « T'y es presque ! Ce serait trop cool, n'empêche, de se la jouer pirates en pleine mer ! » Presque ça veut dire ? TORTUGA ! Ah mais oui, ça lui revient ! « Ils ont peut-être des costumes parmi l'une des boutiques de souvenirs ? » Il faudrait d'ailleurs qu'elles visitent plus amplement les services de ce paradis sur l'eau, Riley est certaine qu'il y a des endroits cachés qu'elles n'ont toujours pas encore eut la chance de voir. « Mais oui, du tourisme c'est sympa aussi. » Riley approuve totalement ce choix des plus judicieux. « On prendra des millions de photos, pour faire rager tout le monde. » Surtout Devon et Ryan dans son cas. Elle sent déjà les insultes très charmantes qu'elle va se prendre et les répliques qu'elle va leur sortir. Dans le cas de Gaëlle, en fait, Riley doute que ces photos plaisent à Chris, son fiancé. Déjà qu'il était pas heureux qu'elle parte, si elle lui balance son bonheur à la figure, pas sûr qu'il apprécie ... Mais on a qu'une vie et Riley c'est pas n'importe qui, c'est la blonde ! « C'est p't'être sa façon de prendre soin de moi ? » Mouai ... « Je ne doute pas qu'il soit aux petits soins avec toi, il digére peut-être encore mal la nouvelle de la veille, mais quand même ... C'est le moment de s'envoyer des petits mots d'amour quand on est loin l'un de l'autre non ? » Enfin, Riley n'a pas une connaissance exceptionnelle dans les relations amoureuses. Puis chaque personnes réagit différemment. Mais ce Chris, elle ne le sent pas ! Est-ce qu'il est le bon pour Gaëlle ? Sur ce point, Riley en doute encore une fois ... « T'sais, je ne suis plus sûre de rien en fait. Surtout pas depuis ... Ca. » La blonde ne met pas longtemps à comprendre où elle veut en venir. Elle-même avait été très surprise par une telle révélation ... « Tu ne penses pas qu'il serait mieux de repousser ce mariage ? Surtout si toi-même, tu n'en est plus sûre ... » Peut-être qu'avec Chris, ils devaient se laisser un peu plus de temps pour réfléchir à ce mariage, une année supplémentaire par exemple ? « Ça va passer. Tout redeviendra comme ça doit l'être. » « Je l'espère, Gaëlle. » Mais pour partir sur une note beaucoup plus amusante, Riley explique à Gaëlle qu'elle a fait le mauvais choix et que c'est avec elle, qu'elle devrait se marier. Pour l'occasion, la blonde a déjà même choisit la destination pour le voyage de noces : Paris. Cette ville qu'elle rêve de voir depuis sa plus tendre enfance, qui la fait rêver et dont elle sait qu'elle sera conquise dès les premières secondes. « J'ai surtout compris que t'allais me larguer pour une tarte citron meringuée Française ! » Riley pose sa main devant sa bouche, tout en ayant un sourire des plus espiègles. « J'avoue, face à une tarte au citron tu ne peux pas rivaliser. Je t'aime bien ma blonde, mais notre amour est destiné a être briser par une pâtisserie française. » Et là, elle pouffe de rire comme une bécasse. Mais avant leur lune de miel en France, il faut absolument qu'elles se marient et pour ça, il faut que Chris prenne la porte. « Quel sacrifice ! J'en suis si touchée.. Mais, fais attention à toi. La tempête Ellans peut faire très mal ! » « Le Ellans ne me fait pas peur. » Peut-être que face à lui, la blonde perdrait ... Mais Riley ne perds pas espoir, elle a l'habitude de foutre son poing dans la figure de mâles. Il faudra juste qu'avant, elle s’entraîne un peu ... Il ne veut pas revenir le gros lourd de toute à l'heure ? « Ou alors, tu voulais tous les Gates pour toi, mais tu t'es souvenue qu'il fallait un peu partager. » Caden était bien mignon, très adorable mais malheureusement pour ne pas rentrer dans les détails, il n'était pas Devon et ça, ça fait toute la différence. Oh Riley aurait passer un bon moment en sa compagnie, mais il y a des histoires qui prennent fin. « Qu'est que je suis généreuse, je me surprends moi-même parfois. » Dit-elle en finissant son verre, le sourire aux lèvres. « Caden va bien au fait ? » Quoi ? Riley est curieuse ... Et même si elle n'a pas été très cool avec lui en lui brisant limite le cœur, elle se soucie quand même de sa personne. Les cocktails étant désormais vides, il est l'heure de passer à l'eau, ce que Riley n'apprécie guère. Par précaution, elle demande si la profondeur n'est pas trop extrême, sous-entendant, si elles ont pieds. « Ça n'a pas l'air, ne t'en fais pas. » Riley a fait confiance en la blonde et donc écoute ses dires. Sans attendre, elle trempe ses pieds dans l'eau avant de s’apercevoir qu'effectivement la profondeur n'est pas énorme. L'homme lui arrive au niveau du bassin et c'est amplement suffisant. « T'sais que ça pourrait être nettement pire ? » Oui, elles pourraient être sur un île abandonné au milieu de nulle part. « Normalement. Mais, il fait tellement bon ! » Tellement ! Le soleil cogne comme pas possible. Hum ... Elles vont chopper des coups de soleils, comme deux idiotes. Ou alors elles auront peut-être l'intelligence d'aller se tartiner après la baignade. « T'as vu, suffit de demander ! Même pas besoin d'attraper une centaine de Gaëlle sauvages pour ça ! » Une Gaëlle à l'eau, une ! « Pas besoin d'attraper une centaine de Gaëlle sauvage, j'ai la plus rare d'entre elles. » Si si ! C'est vrai ! Ceci dit en passant, Riley ne connait pas d'autres Gaëlle que la sienne et ça lui suffit amplement. Pour la peine et parce que Riley et de bonne humeur, la blonde écope même d'un baiser rapide sur sa joue. A défaut des lèvres, Riley s'est rabattu sur la joue. Plus sûr ! Riley annonce donc qu'elle veut poser ses bagages ici et ne plus jamais partir. « Il suffit de ramener Roy et quelques personnes ... et tu verras, tu te plairas encore plus ici. » « Juste mon frère, ma nièce, Ryan et Devon ... » Surtout Devon. Déjà qu'elle n'est pas sereine de l'avoir laisser pendant plusieurs jours. Ouai cet homme lui manque, il crée trop un manque dans tout son être. C'est impressionnant ce pouvoir qu'il a sur elle. Son paradis sur l'eau se trouble quand Riley aperçoit une vague de cougars ou de personne âgés. En tout cas des êtres qui ne sont pas de leur âge. Il se passe quoi pour qu'elles soient toutes rassembler ici au même moment ? Gaëlle a surement la réponse ! « Ça devait être dans les lignes minuscules à la fin du contrat de réservation. » Possible. Faudra qu'elle pense à changer de lunettes ou aller consulter un ophtalmo pour remédier à ce soucis à l'avenir. Mais Riley vient de comprendre toute seule comme une grande, la cause de cette agitation : un mètre quatre-vingt-cinq environ, brun, la trentaine, plutôt bien taillé ... Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures pour comprendre. « Tu crois qu'il est réellement diplômé pour son boulot ? Parce que bon ... Je ne veux pas dire, mais niveau diplôme du BG-qu'aime-un-peu-trop-joué-de-son-physique, il a du être major de promo ! » Riley ne se gêne pas le moins du monde pour mater. Une paire de yeux en plus ou en moins, il ne verra pas la différence. « Je ne sais pas, mais moi j'irais bien toucher voir si c'est du vrai ! » Ça peut-être très bien des implants, Riley en doute mais ça lui donnerait l'occasion de trouver un sujet de conversation pour commencer. Bien que surement trop direct ! « Pourquoi, t'as envie d'y aller aussi ? » Euh ? ... Ça mérite réflexion ! « Hum non pas vraiment, j'ai pas envie de la jouer compétition avec toutes ces femmes en manque de chaleurs humaines dont il y a fort longtemps que leurs hommes ne leur donnent plus de plaisir. » Au pire, elles peuvent toujours aller en pharmacie et demander une petite pilule bleue, ça fait un carton soit-disant, pendant plusieurs heures. « Dis, c'est pas le gars qui a insisté pour nous aider à apporter nos affaires dans la chambre ? » Riley fronce les sourcils en observant plus attentivement le dit-homme, autrement dit en observant son visage à la place de son postérieur appétissant. « AH ! Mais oui ! » Dit-elle en donnant une légère tape sur le bras de son amie. « Je crois que lui aussi à cru que nous étions ensemble. » Pour sa défense, il est vrai que deux blondes pulpeuses qui partagent la même chambre et qui plus est le même lit, ça porte grandement à confusion. Si Gaëlle a été courtoise avec l'une des folles dans cette piscine, ce n'est absolument pas le cas de Riley. « Quoi t'as un problème ? » Et encore, Riley se trouve polie, elle n'a pas rajoutée qu'elle ressemblait à une grosse truie. La blonde suit sa blonde pour sortir de l'eau, elles n'ont point envie de se faire envahir une seconde de plus. « Tu leur ferais tellement de l'ombre en leur montrant tes prouesses sportives ! » Riley ? Emerson ? Quoi que face à ce groupe d’octogénaires, ça devrait certainement être le cas. « OH ! Sûrement ! Au pire, j'irais demander des cours particulier à ce monsieur s'il tombe une nouvelle fois par hasard sur notre chambre. » Dit-elle en accompagnant son sourire par un clin d’œil. Sauf que Riley n'abandonnera pas sa blonde, elle n'est pas venue ici dans le but de draguer de l'homme. Puis ... Oui, il y a Devon ... Ce brun qui l'obsède un peu trop, encore plus depuis qu'ils se sont envoyer en l'air. « On va se resservir un de ces trucs colorés ? » Oui, le truc vachement bon qu'elles ont bu toute à l'heure comme si c'était de l'eau. « Maintenant que les mamies ont accaparés notre piscine VIP, ça te dit de partir à la recherche du trésor de Rackham Le Rouge ? » Riley a trop lu quand elle était jeune, les bandes-dessinées de Tintin. On l'excusera, mais Milou était trop mignon. « Bien que je ne doute pas de nos capacités hors du commun à trouver un trésor, dans le cas où ça ne serait pas le cas, j'ai pensée qu'on pourrait aller se faire masser ou profiter du Hamman ainsi que du Sauna ? » En tout cas, Riley, elle ça la botte bien. « Et puis, Jacuzzi ! » Dit-elle en se mettant à faire une petite danse de la joie. Un moment bien-être entre filles ça ne peut être que bénéfique pour l'une comme pour l'autre. « Ou on reporte ce programme à plus tard ? Je ne sais pas à quelle heure on doit faire escale ... » Et ça ne la dérange absolument pas le moins du monde de mettre son activité bien être à plus tard, bien au contraire, si c'est pour visité l'île de Tortola et non pas de Tortuga, Riley est dans le move !

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: ✻ we're never going to be alone again. (galey) ✻ ( Aujourd'hui à 10:51 )

Revenir en haut Aller en bas

✻ we're never going to be alone again. (galey)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération