Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky

 :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Jeu 25 Aoû - 18:27 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Assit dans un coin du café, un jeune sportif du nom de Lenny n’a pas l’air d’aller totalement fort. Il appréhende les minutes qui arrivent. Voici quelques semaines qu’il a revu son ancienne petite amie. S’il avait voulu lui donner de l’espace et en profiter pour réfléchir en ne lui envoyant pas une dizaine de messages après qu’elle lui ait passé son numéro, hier soir il a fini par craquer. Le bout de papier que la jeune femme lui avait passé commencé à se déchirer à force de le faire glisser entre ses doigts, se décidant si oui ou non il devait prendre son téléphone pour l’appeler. Hier soir il lui a alors envoyé un simple texto pour lui demander s’il pouvait la voir à un café, lui donnant finalement rendez-vous au Nora’s Cafe pour prendre leur petit déjeuner ensemble et surtout discuter. Binky n’avait pas tout à fait tort, il n’y a pas beaucoup de sujets qu’ils peuvent aborder qui ne les font pas revenir à l’époque où ils ont fini par souffrir l’un comme l’autre. Pour seule réponse, Lenny a eu un message lui disant qu’elle y réfléchissait. Il est donc ici à attendre, sans même savoir si ça vaut le coup ou non. Si ça se trouve, elle ne va jamais se pointer. Lenny ne veut pas partir de cette optique-là. Il est arrivé bien en avance pour être certain d’avoir une table un peu à l’écart pour qu’ils puissent avoir une conversation qui ne soit pas forcément écouté par les autres clients. Ca fait donc un moment là mais il ne perd pas pour autant espoir, se disant qu’elle allait finir par se pointer, au moins pour lui demander de ne plus la contacter même s’il a été courtois de ne pas la contacter aussi souvent qu’il ne l’avait eu envie depuis leurs retrouvailles quelque peu improvisée. Des serveuses sont déjà venues lui demander ce qu’il souhaitait prendre mais il repousse à chaque fois, annonçant alors qu’il attend la venue de quelqu’un mais le temps lui semble long alors que le temps de leur rendez-vous n’est même pas arrivé. Sans doute est-ce qu’il redoute véritablement la discussion même s’il est celui qui veut qu’ils en parlent, qu’il ne voit pas le temps passer, bien au contraire. C’est comme si les aiguilles de sa montre étaient en panne. Mais non, voyant alors l’heure arrivée, il leva les yeux vers la porte d’entrée mais rien, pas de trace de Binky. Ce n’est pas pour autant qu’il va se lever, rassembler ses affaires et partir car elle peut encore venir mais l’appréhension joue pour lui. Jouant avec le mini pot de sucre, Lenny essaye de se convaincre de ne pas aller scruter son téléphone pour voir si elle ne lui a rien envoyé. Il faut qu’il arrête de penser de cette manière, ça ne va rien arranger étant donné qu’il y pense depuis qu’ils se sont revus. Revoir une ex c’est assez compliquée, la revoir alors que la dernière fois qu’il l’a vu elle était enceinte, ça l’est d’autant plus. Il y a un lointain moment, ils étaient heureux tous les deux, ça lui parait loin aujourd’hui alors qu’ils sont tous les deux encore jeunes. On ne devrait pas passer par des choses telles qu’elles aussi jeune, mais la vie ne choisit pas, elle vous met des galères qu’importe votre situation, qu’importe votre âge. « Vous êtes sûr de ne vouloir rien prendre ? » Revient alors à la charge une serveuse qui a du remarquer qu’il est en train de se faire poser un lapin même s’il ne s’agit pas ici d’un rencard amoureux bien au contraire. Ou alors est-ce une manière de le faire partir car il garde une table pour rien. « Non, elle va arriver, je commanderai à ce moment-là » Dit-il une nouvelle fois alors qu’il a l’impression de voir une mine désolée sur le visage de la jeune femme qui le voit attendre depuis tout à l’heure. C’est à ce moment précis qu’il vit une jeune femme approcher alors qu’il n’avait pas regardé la porte. Tout d’un coup il n’est pas prêt. Mais il n’a pas le choix. « Hey salut ! » Dit-il en levant la tête vers son ancienne petite amie, lui faisant signe de s’asseoir tandis qu’il ne trouve pas ses mots.
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Jeu 1 Sep - 21:17 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Je n’avais pas cours et j’en avais profité pour passer la matinée avec l’un de mes frères. Autant dire que j’avais un peu de mal à digérer le fait que j’allais croiser mon ex. Oui, autant dire que même si j’avais accepté de le voir, je ne me sentais pas vraiment à l’aise pour le coup. M’imaginer à nouveau face à lui ce n’était pas forcément une chose que j’avais envie de vivre. Mais, j’avais fini par accepter le fait que je devais parler avec lui. Je pinçais un peu ma lèvre, alors que mon frère me parlait tout en m’interpellant pour que je l’écoute. Il m’accusait d’être dans la lune autant dire que c’était bien le cas. Je pensais au fait de devoir parler avec Lenny, rien de très appréciable. Pourtant hier au soir, j’avais répondu positivement à cette demander de se rencontrer à Lenny, j’aurais mieux préféré me faire écraser les jambes. Enfin, je finissais par faire comme si de rien n’était auprès de mon frère lui offrant un petit sourire histoire de ne pas lui faire poser trop de question. Autant prétexter une histoire d’esprit pensant à mes compétitions et tout. Mes frères ne portaient clairement pas mon ex dans leur cœur, ils m’avaient retrouvé suite à mon histoire avec lui dans une dépression assez horrible. Finalement le temps que je venais de passer avec mon frère, m’avait apaisé, bien que je ne fusse pas encore assez chaude pour retrouver Lenny. Non, tout commencer et continuait à se mélanger dans mon esprit à propos de notre passé, qui était assez conséquent et aussi à cette rencontre qu’il allait nous rendre assez mal. Je restais encore sur le cul de ces retrouvailles, mais à présent que j’avais dit oui pour le voir, je ne pouvais pas me rétracter. Enfin, si je le pouvais, mais j’avouais que je ne voulais pas le faire. Je finissais par rentrer chez moi après avoir laissé mon frère, autant dire que je préférerais aller me caler sur le canapé devant un bon film et ne pas aller le voir. Même j’hésitais, je me changeais après avoir pris ma douche, vu qu’avant d’aller voir mon frère, j’avais fait un bon gros entraînement qui m’avait fait transpirer. Rien à voir avec le fait de le voir, je me changeais et tout que pour ma personne, non pas pour lui. Je finissais par prendre la route pour aller le rejoindre à ce fameux café qui m’avait donné comme adresse pour ce rendez-vous. Encore dire que pour le coup je marchais presque à reculons en direction de ce rendez-vous. Je voyais l’endroit devant mes yeux et pourtant ; je me stoppais histoire de prendre un peu de bouffé d’air avant de me jeter dans la gueule du loup. Je restais inerte, revivant avec tristesse mon accident qui m’avait fait perdre mon bébé, notre bébé. Traversant la route, je finissais par arriver à la hauteur de sa table. Je restais muette, lançant juste un sourire assez froid au jeune homme, avant de lui adresser quelques minutes après la parole. «Bonjour Lenny ! » Voilà, je me sentais très mal à laisse, mais je me dépêchais de m’installer face à lui, restant encore muette. L’envie de fuir était vraiment très présente, très attisant, presque omniprésente. Je passais ma main dans mes cheveux et la serveuse me venait presque en aide sans le savoir en me demandant ce que je désirais après lui avoir demandé une limonade, je finissais par rajouter. «Alors, tu voulais me voir ? » À mon avis l’envie de partir se faisait forcément ressentir par Lenny, mais je ne pouvais pas mentir pour le coup. Après tout, mis à part de me dire bonjour, il n’avait pas fait grand-chose, et moins je restais avec lui autant dire que je me porterais mieux que le fait de rester ici. «Merci ! » Que je disais à cette serveuse qui était revenu avec ma limonade, je savais déjà que je pourrais jouer de ma paille, pour ne pas rester bloquer sur lui sans dire un mot laissant le malaise s’installer entre nous.
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Ven 23 Sep - 11:05 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Lenny ne sait pas ce qu’il va lui dire, ni même si c’est une bonne idée de lui avoir envoyé un message pour qu’ils se voient. Après tout ce qu’il s’est passé, en général les gens arrêtent de se voir. C’est ce qu’il s’est passé entre eux-deux même si ce n’était pas dans les choix du jeune homme, au contraire étant donné qu’il aurait préféré avoir ce genre de discussion sur le coup et non pas autant de temps plus tard. Peut-être qu’ils auraient arrangés les choses ou du moins seraient restés unis malgré leur perte, peut-être pas mais au moins Lenny aurait pu aller de l’avant sans de regret de ne pas avoir essayé. S’il veut la voir ce n’est pas pour mettre une croix sur leur histoire passée et ainsi pouvoir aller de l’avant, c’est juste que c’est plus fort que lui. Lenny ne peut définitivement pas faire comme si de rien n’était, comme s’il ne l’avait pas croisé et qu’il ne savait pas qu’ils vivent désormais dans la même ville. Pire encore, qu’ils arpentent les mêmes couloirs pour aller en cours. La probabilité qu’ils se retrouvent ici ou bien tout simplement qu’ils se recroisent un jour est trop infime pour que Lenny laisse passer ça. Il l’attend donc et même s’il était là depuis plus longtemps qu’elle puisqu’elle n’est pas encore arrivée, il n’est pas bien avancé sur ce qu’il va pouvoir lui dire. La voyant arriver n’a pas vraiment aidée non plus, il est encore plus paumé. Il ne la lâche pas du regard depuis qu’elle vient d’arriver pourtant la voir fait mal, ça lui rappelle par tout ce qu’ils sont tous les deux passés et s’ils ont de beaux souvenirs, la mort de leur enfant à venir pendant un accident de la route où il avait été derrière le volant n’en fait pas parti, bien au contraire puisque c’est un souvenir qu’il aimerait bien pouvoir oublier définitivement. Il l’observe, elle ne semble pas vraiment ravie d’être ici, pourtant elle a accepté son invitation puisqu’elle est venue. Ça veut forcément dire quelque chose non ? Sans doute que Lenny se fait trop d’idée ? Mais d’idée sur quoi ? Il ne sait pas, il ne sait pas ce qu’il attend d’elle, pas encore en tout cas. « Oui, depuis que je t’ai vu je n’arrive pas d’y penser je… » Il se maudit de parler de la sorte. On dirait un sentimental, ce que Lenny n’est pas, ou alors tout simplement il l’était avec elle mais il se voile la face. Il reprend son souffler pour poursuivre. « On est tous les deux ici, quelle était la chance pour que ça arrive ? Je ne sais pas mais je ne peux pas faire comme si tu n’es pas là, je ne peux pas ! » C’est trop lui demander. Il est un briseur de cœur en général, il se sert des filles pour les rejeter ensuite et pourtant là, il a l’impression de ne pas être le même. Impressionné d’être face à la jeune femme qui avait son cœur en otage par le passé sans doute. « Enfin je ne sais pas, t’arrives à m’imaginer ici et ne rien penser ? A me croiser et me regarder tel un inconnu ? » Peut-être que c’est le cas, peut-être qu’il est le seul à se faire des idées. Peut-être qu’elle en a rien à faire de lui. C’est tout à fait possible, pourtant il a peur d’être déçu. Ils devraient pourtant jouer les inconnus. Ils se font du mal rien qu’en se voyant, Lenny en a conscience mais pour le coup, il faut croire qu’il a des tendances sado-maso étant donné qu’il ne peut pas s’en empêcher. Il n’aime pas avoir mal, mais avoir mal en voyant la blonde dont il était fou, c’est une toute autre chose. Pourtant, il y a fort à parier que face à ses amis, il n’assumerait pas ce côté qu’il a lorsqu’il croise son ex petite amie. Il n’est vraiment pas le même homme et Lenny n’est pas certain de savoir quelle partie de lui il préfère.
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Dim 2 Oct - 19:44 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Le voir c’était aussi pour faire comprendre que ça serait la dernière fois que j’accepterais de le voir. Même si à ce que j’avais compris j’allais devoir le voir assez souvent sur le campus. Surtout qu’avec notre poisse à tous les deux c’étaient même plus que sûr qu’on allait se revoir. Malheureusement. Lui, je ne savais pas pourquoi il voulait me voir et tout, cela me foutait mal. Je n’avais pas le courage d’en parler à ma famille. Les membres de ma famille connaissaient parfaitement la situation et ce n’était donc pas compliqué pour eux d’avoir une certaine colère contre Lenny. Moi aussi j’avais du mal avec lui, avec ce passé qui nous unissait, cette histoire qui m’avait rendu plus forte, mais aussi à la fois méfiante envers les autres. Alors, même si accepter de le voir était peut être une idée à la con, je me sentais maintenant obligée d’y aller. Même si je savais que je serais complétement fermée à l’idée de sourire ou autre. J’arrivais alors à ce fameux café où le rendez-vous avait été fixé avec l’idée saugrenue que je serais bien contente de pouvoir m’en aller rapidement. J’avais facilement trouvé le jeune homme, comme si ce dernier c’était placé exactement à l’endroit pour que je puisse le voir assez facilement ? Aucune idée. Enfin. Finissant par souffler un peu je le regardais m’installer à sa table et regardant la serveuse pour lui commencer une limonade. Cela m’occupera les mains et sans doute la bouche pour ne pas l’insulter de tous les noms possible dès que j’en aurais le besoin ou même l’envie. Je l’écoutais et mon regard faisait en sorte d’observer la table à défaut de vouloir plonger mon regard dans le sien, je voulais éviter son visage tout comme son regard, histoire de ne pas me rendre mal. Le laissant faire la cosette, je finissais par répondre tout en tentant de ne pas être froide ou encore sèche, mais ce n’était pas mission facile pour le coup. « Ce n’est pas une question de chance … mais de malchance ou encore de poisse. » Que je disais au jeune homme tout en soufflant un peu par la suite. Pinçant un peu mes lèvres mon regard c’était posé sur lui, histoire de ne pas non plus lui manquer de respect, même si pour le coup, cela ne me dérangerait pas forcément. « Moi, je veux faire comme si tu n’étais pas là … je ne veux plus de toi dans ma vie Lenny. Tu peux tenter de comprendre ? » Mon regard finissait par plonger dans le sien, alors que lui venait de me dire qu’il ne pouvait pas me traiter comme une parfaite inconnue. Moi, je le pouvais du moins c’était ce que je venais de prétendre à l’instant. « Pourquoi tu veux qu’on se voit ou autre ? Après tout on n’est rien l’un pour l’autre … nous ne sommes plus rien … qu’un lointain souvenir malheureux de famille ! » Que je lui balançais tout en sentant un petit pincement au cœur. Ma limonade servie, il n’était pas trop-tôt. Oui, autant l’avouer. Car pour le coup je parlais sans prendre garde à mes mots et peu importe. « Je ne peux pas imaginer ma vie avec toi à nouveau … je ne peux pas revivre ce mal que j’ai ressenti … je suis partie et c’était la meilleure chose à faire … ne fait pas faire à nos vies de retour en arrière s’il te plait ! » Que je finissais par débiter à toute vitesse, tout en finissant par prendre la paille entre mes lèvres pour boire quelques gorgées de ma boisson.
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Dim 9 Oct - 19:56 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Lenny a franchement l’impression qu’il va se tirer une balle dans le pied. C’est un peu cette sensation le fait de faire venir son ex qui, de toute évidence ne veut pas avoir à faire à lui. A quoi il pensait sérieusement en la recontactant ? Lenny ne peut même pas en parler autour de lui car non seulement ses potes il ne les connait pas vraiment, pas assez pour ce genre de confidence mais les autres, c’est encore pire étant donné qu’ils apprendraient tout ce qu’il a pu leur cacher. En tout cas, à en voir Binky, ce petit rendez-vous ne sera pas vraiment une partie de plaisir. Mais bon, ce n’est pas comme s’il lui avait proposé de venir pour jouer à la dinette, non une conversation sérieuse s’impose. Lenny la laisse parler et dès ses premières remarques, au lieu de répondre, il se contente de lever les yeux au ciel. « Ca je l’avais bien compris puisque tu es partie sans même me voir, me parler pour ne pas que je m’inquiète » C’est sorti tout seul. Et voilà cette rancune. Elle est tenace. Il garde cela au plus profond de lui depuis trop longtemps pour qu’il puisse la garder cachée longtemps même s’il essaye de se contenir. Cette conversation n’a ni queue ni tête. Ils ne seront jamais sur la même longueur mais il faut que les choses soient dites même si sur le coup ça ne va pas forcément leur faire du bien de tout entendre. « Tu sais très bien qu’avec notre poisse on va se recroiser. On vit dans la même ville et étudie dans la même fac c’est juste obligé ! » Si on peut ne pas recroiser quelqu’un pendant un moment, parfois le fruit du hasard ne nous donne pas cette chance, c’est un fait. Alors des anciens petits amis qui sont passés par tout cela, c’est sûr que même en cherchant à s’éviter ils vont tomber l’un sur l’autre dans un couloir ou même la ville s’ils ont encore moins de chance. En tout cas parler ainsi avec elle n’est pas une partie de plaisir. Il a envie de se rappeler des bons moments, pas l’inverse mais leur relation s’est terminée d’une manière tellement catastrophique qu’ils n’ont pas bien le choix. « T’aurai pas dû partir… » C’était plus fort que lui, c’est sorti tout seul. C’est une rancune qui reste encore et encore et il faut qu’il lui dise, il ne peut pas vivre dans le déni encore longtemps. « On aurait pu aller mieux ensemble, pas vivre notre chagrin chacun de son côté ! » C’est elle qui a perdu l’enfant, mais ce n’est pas pour autant qu’il a bien vécu les choses. Ok ils n’étaient pas prêts pour être père, il ne voulait pas gâcher ses rêves mais c’était leur famille et ça ce n’est pas rien. « Je n’arrive pas à aller de l’avant, je n’arrive pas à passer à autre chose ! » Il fait le mec fort mais c’est un fait, il n’y arrive tout simplement pas et ce n’est pas en restant dans un mutisme comme il s’était mis que les choses allaient s’arranger. Il ne veut pas forcément parler de la mort de leur enfant, c’est bien trop douloureux mais faire le deuil de leur couple une bonne fois pour toute s’ils doivent vivre l’un sans l’autre. « Ça me fait tellement bizarre de te voir ! » Finit-il par ajouter avant de boire sa commande qu’il n’avait pas touché depuis qu’ils ont commencé à parler. Ça lui permet de reprendre son souffle mais aussi d’éviter d’avoir la bouche asséchée par tout ce qu’il dit et le malaise qu’il peut y avoir entre eux.  
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Sam 15 Oct - 19:04 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   La boule au ventre. L’envie de vomir. Voilà un peu dans la situation ou l’angoisse dans laquelle je me retrouvais actuellement. Je n’arrivais pas à savoir ou même comprendre pourquoi ce cher Lenny désirait me voir et me parler. Moi, ma vie était bien mieux sans lui. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi lui désirait parler, que pouvais-je dire dans le fond ? Que pouvais-je ajouter à cette peine que j’avais vécue ? Je n’arrivais pas à m’exprimer sur cette dernière et je n’’y pensais presque plus, enfin quand je tentais de m’y convaincre. Merci à Lenny qui commençait à me tournoyer l’esprit. Bref, je le regardais en m’installant autour de la table. « Pour ne pas que tu t’inquiètes ? » Que je lui demandais, surtout de l’ironie pour le coup. Il se fichait de moi ? Je le regardais mordant un peu ma lèvre soufflant un peu. « Tu ne peux pas m’en vouloir d’être parti …avec ce que tu as réussi à me faire vivre ! Comment voulais tu que je te pardonne et que je reste à tes côtés dis-moi ? » Que je lui demandais en soufflant à nouveau. Je haussais les épaules, tout en souriant un peu … ce n’était pas forcé. Non, c’était surtout que je me disais que dans le fond, je savais amplement que c’était possible de s’en sortir sans même se parler, mais lui n’avait pas l’air d’y songer, pensant qu’on était forcément dans l’obligation de faire avec le fait de se croiser et donc de devoir parler ensemble. « Pas grave pour la poisse … autant dire qu’on peut aussi bien faire avec le fait de se croiser. On n’est pas obligé de se parler, de faire en sorte de se connaître ! On peut se comporter tels des inconnus. » Que je disais. « Moi je suis pour le fait de faire cela ! » Que je disais à ce dernier. J’avais besoin de ne pas me supporter ce mec, mon ex durant mes dernières années d’études et pourtant j’avais l’impression que cela me tanguer au-dessus de la tête. Pourtant, j’ai l’impression que cela n’était pas du tout ce qui m’attendait avec Lenny. Il avait l’air de vouloir parler, de vouloir raconter et expliquer les choses. Mais moi ce n’était pas ce que je désirais pour le coup. Oui, je ne pouvais clairement pas le faire, je ne pouvais pas ressasser mon passé et encore moins avec lui, celui qui avait été des moments heureux, mais tout aussi malheureux de ma vie. « Je le devais … je devais retourner auprès des miens … j’étais trop jeune et toi tu ne voulais clairement pas de notre famille, alors t’entendre dire des choses pareilles me rend folle ! » Le gars avait tout fait pour que je ne puisse pas vivre mon rêve, il faisait tout pour arranger ses petites affaires, comme ci seules les siennes comptaient. Alors, autant dire que j’avais besoin d’aller auprès de personne qui aurait été capable de me soutenir, de m’aider. Je l’écoutais encore me parler, c’était insoutenable pour le coup. Que je commençais limite à me sentir mal, bien trop mal. Je ne voulais pas craquer, mais ce n’était pas simple. Je soufflais et finissais par taper le poing sur la table. « Merde ! Il n’y a pas que Lenny qui compte … tu n’as pas changé ! » Que je lui lançais avant d’ajouter. « Comment tu fais pour ne faire que dire, je, je et je. Tu n’as pas pu avancer ? Accepte le que moi je suis passée au-dessus et laisse-moi tranquille ! » Que je lui disais. Je n‘étais pas passée au-dessus de la perte de mon enfant, mais j’avance, je vivais et c’était la seule chose qui me restait à faire.

  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Mer 26 Oct - 1:20 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   La situation actuelle est loin d’être la plus facile, si bien que Lenny se demande bien pourquoi il a fait tout cela. Au fond de lui il le voulait mais sa raison lui dicte le fait qu’il s’agissait en réalité d’une très mauvaise idée. Il devrait écouter sa raison plus souvent, il aurait moins de problème dans sa vie. Selon, pour Lenny, la voir était un passage obligé, il le faut, au moins qu’ils mettent les points sur les i et les barres sur les t. Ça ne risque pourtant pas d’être très glorieux et de se reproduire, vu la manière dont ça commence. « Je me suis fait du souci pour toi, mais j’avais aucun moyen pour avoir des nouvelles ! » Il faut qu’il comprenne qu’elle le devait et que c’était inévitable. « Ce que j’ai fait ? » Il semble avoir oublié les disputes qui étaient nombreuses au sujet du non investissement du jeune homme alors que le sport avait une énorme place dans sa vie. Il semble oublier tous les mauvais côtés, tout ce qu’il a fait de mal et qui la rendait même avant même qu’ils n’aient ce fichu accident de la route. Binky ne veut plus le voir, il peut le comprendre mais se comporter tels des inconnus, il n’est pas certains que ce soit le meilleur comportement à adopter. « C’est pas la meilleure chose à faire… » Dit-il sur un ton lasse mais son ex petite amie semble décidée à cela. Il ne peut pas la forcer, lui imposer sa présence. Ils sont néanmoins assez grands pour en parler tout simplement. Ils ont pris certainement tous les deux de la maturité depuis la dernière fois, il serait donc peut-être temps de la montrer au grand jour. Ce qui l’entend l’énerve, il ne peut décidément pas le cacher. « Je ne peux pas te laisser dire des choses comme ça ! » Commence-t-il, les sourcils foncés. « Je n’étais peut-être pas le mec le plus démonstratif de la planète, j’ai peut-être laissé passer devant notre relation le sport deux trois fois mais je voulais de cette famille ! » Ou alors il s’en est rendu que trop tard malheureusement. Il l’ignore mais de son point de vu, il voulait de sa famille, il aurait seulement dû En tout cas il n’en revient pas qu’elle pense cela de lui. Il n’est pas en colère, il lui en faut plus mais d’une certaine manière il ne peut pas s’empêcher d’être déçu dans le fond. Il eu un petit rictus jaune en l’entendant s’enerver. « J’ai pas changé ? Peut-être oui que je n’ai pas changé et oui je, je je, mais j’ai pas réussi à aller de l’avant, pas comme toi alors pardonnes moi de ne pas être capables de passer à autre chose. Toi si ? » Il l’a dit d’un ton sur la défensive mais ce n’est pas pour autant qu’il n’attend pas de réponse de sa part à sa question. Lenny a toujours été plus ou moins égoïste, ce n’est pas nouveau et ce n’est pas non plus niveau qu’ils se prennent la tête à ce sujet mais parfois on n’arrive pas à changer, malgré toutes les remises en questions possibles. « Alors ? » Ajoute-t-il, comme pour qu’elle comprenne que ce n’était pas qu’une question en l’air, qu’il attend une réponse même s’il risque plus de s’en prendre une qu’autre chose au vu de la conversation houleuse. Il se sent alors faible, faible de ne pas avoir su passer à autre chose. S’il fait style, au fond de lui ce n’est pas le cas, ça aurait été plus simple sinon. Peut-être que Binky a raison, il est égoïste d’avoir espéré qu’elle ne l’oublie pas. C’est naturel peut-être, il ne le sait pas. Il est là, à la regarder dans les yeux tout en attendant la moindre réaction de sa part et surtout une réponse.   
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Ven 28 Oct - 12:18 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Je n’arrivais pas encore à me convaincre que j’avais fait la meilleure des choses en venant ici à ce rendez-vous avec Lenny. Non, je n’arrivais pas à me convaincre totalement que c’était une mauvaise idée, tout comme je n’arrivais clairement pas à me dire que j’avais fait le bon choix. J’étais sans doute entre les deux, mais j’aurais voulu pouvoir trancher tout bonnement. Mordant ma lèvre par dépit, je l’observais et secouais malicieusement la tête, je n’étais pas d’accord avec lui et étrangement je pouvais présager que cela n’allait pas s’arranger dans le fond. « Je ne voulais pas que tu es de mes nouvelles. Tu peux le comprendre ?» Que je lui lançais tout en lui lançant un regard plus que glacial en pleine figure. Déposant mes mains sur mon visage, j’avais laissé une grimace cette fois un peu complexe à résumer … « Ouai le fait que tu ne pensais qu’à toi et pas à nous … moi, l’enfant et toi. Toi tu ne voyais que par un nous … le foot et toi. Et dieu sait à quel point ce sport avait fait vibrer ma vie autant que la tienne. Mais je n’ai jamais été aussi égoïste que toi !» Je pensais avoir fini, mais fallait rajouter cette petite réplique mortelle, piquante. « L’accident a du t’arranger en vrai !» Que je lui balançais en pleine figure, sans même un soupçon de regret. À quoi bon en avoir après tout ? Rien. En vrai, je commençais à me dire qu’agir comme des inconnus étaient ce que je voulais, ce que je désirais, pourquoi il en serait autrement après tout ? Ma vie avait été comblée sans la présence de Lenny. Peut-être que j’avais eu aussi mal suite à la perte de l’enfant aussi à cause de sa perte à lui, mais je ne m’étais concentrée que sur mon mal être et la perte de mon bébé. « Tant pis, je serais la seule à t’ignorer alors !» Que je lui crachais à la figure tout en buvant une gorgée de ma boisson. « Tu me ferais presque de la peine !» Que je lui disais en l’observant tout en le toisant aussi du regard. « Très belle vision des choses, elle te plaît plus que la réelle celle que tu as inventé dans ta tête ?» Demandais-je en grimaçant un peu, cette idée de venir le voir commençait à me peser et je n’avais pas envie de me prendre la tête, car c’était sûr que j’allais le faire que ce soit avec moi-même ou avec lui et ça je ne le désirais pas. J’avais presque envie de me taper la tête contre la table avec ce monsieur, je. Il m’énervait au plus haut point ,autant dire que cela m’énervait tout en ravivant de vieux souvenir que j’avais en horreur. Soufflant, je le laissais parler, buvant juste ma boisson histoire sans doute de pouvoir décoller dès que cette dernière sera terminée. Bois, bois et bois. Oui, il fallait boire pour partir en disant que son temps était écoulé. Le verre était comme un sablier après tout, alors mon estomac devait absorber tout le liquide. « J’y peux rien si tu es resté dans ton passé … débrouilles toi … merde, je me suis démerdée, bataillée moi-même pour m’en sortir … je ne vais pas faire de retour en arrière et surtout pas pour toi !» Que je lui crachais à nouveau, alors que monsieur se la jouait sur la défensif. Autant dire qu’il attisait ma colère, elle allait déborder et je ne savais pas si me maitriser serait possible. « Alors … oui débrouille toi !» Je secouais la tête coulant le dernier millilitre dans ma gorge et l’avalant tout rond pour partir enfin. « On a fini ?» Se comprendre tous les deux allaient être compliqué et c’était bien pour cela que je quémandais de s’oublier pour de bon.
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Lun 7 Nov - 20:05 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Lenny ne pensait pas du tout ce matin que la discussion qu’il allait avoir dès maintenant serait aussi douloureuse. Depuis qu’il n’a plus de nouvelle de Binky il met un point d’honneur à ne plus y penser, autant leur rupture que la mort de l’enfant qu’ils devaient avoir l’un avec l’autre. S’il était facile de l’ignorer en oubliant d’en parler à quiconque, face à la blonde ce n’est franchement pas la même chose. Pourtant, il ne semble pas se démonter pour autant. Sans doute l’une de ses qualités d’après lui qui est en réalité un défaut si on y regarde de plus près. Se trouver face à son ex et tout ce qu’elle peut lui reprocher lui fait mal, autant à lui qu’à son égo mais il la laisse parler. Binky semble avoir besoin de dire tout ce dont elle a besoin, seulement au bout d’un moment, il ne pouvait pas vraiment la laisser parler, pas avec ce qu’il pouvait entendre. A un moment il dit stop. « Attends, t’es sérieuse ? Tu crois vraiment que ça m’a arrangé ! » Il veut bien faire en sorte que les choses se passent bien, de ne pas trop la brusquer mais là il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties car pour le coup il n’en revient pas qu’elle puisse avoir ce genre de pensée. Elle ne le connait vraiment pas… Ah moins que ce soit lui qui se ment à lui-même et qui ne se connait pas tant que ça… Il a mal vécu la mort de leur enfant qui n’avait même pas pu grandir à l’intérieur de Binky, il ne l’avait peut-être pas montré mais au fond, c’était de loin l’épreuve la plus difficile à vivre de toute sa vie. Mais bon, faut croire qu’il l’a bien caché au fond car à l’entendre, il semble être la pire des ordures. Une ordure qui ne se sent pourtant pas apte à l’ignorer comme une inconnue. Il trouve cela immature mais faut croire qu’elle ne lui laisse pas le choix. On dirait même qu’elle ne lui laisse le choix pour rien du tout. « Non mais sérieusement tu me prend pour qui au juste hein ? » Pour un mytho de toute évidence mais bon, il ne l’a pas volé de toute évidence. Après tout il n’a pas été un petit ami exemplaire à l’époque, il ne voit pas pourquoi il le serait maintenant qu’il est seulement un ex. Il est fou de rage, il ne sait que dire. De toute manière, Lenny a juste l’impression que quoi qu’il dise, elle le contredira ou trouvera quelque chose à redire. Ils sont dans une conversation de sourd et tous les deux semblent vouloir prouver à l’autre qu’ils ont raison. Il a envie de tout envoyer bouler, quitte à se donner en spectacle il s’en fiche, du moins en théorie étant donné qu’au fond, il reste là, en apparence calme alors qu’en réalité il est juste bouillant à l’intérieur. Il sent son sang dans ses veines bouillir mais il reste là, le regard noir envers son ex petite amie. « Tu dis que tu es allée de l’avant, on ne dirait pas pourtant, sinon tu ne serais pas autant en colère contre moi ! » Lenny et sa psychologie à deux balles. C’est sa manière de se construire sa propre carapace tout en ne lui laissant pas le dernier mot. « Non on a pas fini non ! » Dit-il sur la défensive, se faisant assez remarquer des autres clients. Est-ce qu’il parle en général ou bien dans leur relation ? Dans tous les cas, il n’est pas maitre de leur destin. « Toi peut-être, moi j’ai loin d’en avoir terminé ! » Dit-il la mâchoire serrée tandis qu’il la regardait droit dans les yeux. Hors de question qu’il l’ignore quand ils se recroiseront même si elle veut le contraire. Lenny est un con, ce n’est pas nouveau.  
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Mer 9 Nov - 10:35 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Il était désireux de me voir ? Il faudra qu’il supporte mes dires, mes mots et ses peines qui me rongeaient encore depuis cet accident. Ce dernier était pour moi du à Lenny. Oui, je ne devais pas avoir zéro part de tort là-dedans, mais je savais que la dispute avait émané de lui et non de moi. Alors vidant mon sac, je restais là à parler, jusqu’à l’entendre me demander de me taire. Je le regardais, le regard toujours aussi assassin. Comment il pouvait me dire cela, me lancer ça sur un ton défensif. Sérieux. J’en croyais pas mes oreilles, ni mes yeux à vrai dire. « J’ai l’impression qu’avec les mois passé et tout, tu t’es inventé une autre histoire. Une histoire qui t’avantageait ou t’arrangeait, je ne serais dire quelle version est la bonne ! Mais oui, cela aurait dû t’arranger, tu continues dans ton sport et tout ! Tu n’étais pas prêt à avoir cet enfant. C’était toujours Binky arrêtera le sport et les études, jamais tiens et si je tentais de marchander avec elle pour qu’elle réalise son rêve ! » Que je lui lançais. Mon regard était toujours le même, mon ton de plus en plus désagréable et cette envie de partir était bel et bien présente en moi, l’envie de m’enfuir, mon dieu c’était presque trop difficile à vivre. Je restais là silencieuse en le regardant. Ce mec était un véritable comédien … en même temps il était un footeux, alors forcément. Je le regardais haussant les épaules retenant des petits rires moqueurs, tout en levant les yeux au ciel. Mais, il avait vraiment du monde dans sa tête ? Ce n’était pas possible autrement ou alors c’était moi qui étais totalement dingue ? Je ne serais le dire, mais ça commençait à me gonfler sérieusement. « Je te prends pour ce que tu es Lenny, y a que toi qui ne veux pas reconnaître les choses … ça en devient usant et ironique avec le temps ! » Un petit sourire mesquin figé sur mes lèvres, je finissais par finir mon verre. Je pourrais partir plus vite comme ça, car autant dire que là, c’était plus qu’usant d’être présent face à lui. Je ne voulais pas de ce passé dans ma vie, je ne le voulais pas avec moi dans ma vie, je ne le pouvais pas, comment dire autrement la chose ? Je ne le pouvais pas. Ses mots venaient heurter mes oreilles et taquiner mon cerveau, alors que je lui offrais un simple sourire, sans mesquinerie. Mon regard percutant à nouveau le sien avec plus de gentillesse ? Ou plutôt avec de la méchanceté bien caché ? Aucune idée. « Tu sais que ce n’est pas de la colère, c’est juste la vérité que je te sors, celle que tu as l’air de peu apprécier. Pourtant c’est la bonne, pas une inventée comme tu dois te dire dans ta petite tête. Tu dois même penser que j’invente ! Mais c’est toi le mec qui conduisait cette voiture et qui se disputait avec moi, car directement tu avais dit à tes potes que j’allais tout arrêter ! Je n’avais pas signé pour ça et la seule chose que je regrette ? C’est l’enfant … j’aurais préféré qui soit d’un vrai mec ! » Une petite grimace plus que mal placé et je soufflais un peu tentant de ne pas craquer, car là parler de l’enfant, c’était plus que douloureux. « Alors, oui je ne me suis pas remise de la mort de mon enfant, mais de ta mort dans ma vie ? Si clairement ! » J’étais de plus en plus cache. Sortant mon porte-monnaie pour payer ma consommation, je l’avais assommé d’une question à propos d’en avoir fini. « Loin d’être fini ? Va voir le psychologue ! Moi je ne veux plus te parler, sache-le ! » Que je lui lançais en me levant et lui lançant un regard noir. Je ne vais pas rester là face à lui, je voulais partir, j’attendais juste sa réponse pour le faire.

  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 28
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Nick Jonas
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Mer 16 Nov - 10:41 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Lenny n’attendait pas forcément grand-chose de ce rendez-vous avec son ex petite amie. Peut-être qu’il voulait seulement que les choses se passent bien, qu’ils arrivent tous les deux à bien parler pour mettre les choses au clair. Au final cette simple envie n’a pas été exaucée. Il aurait dû s’en douter, ils n’ont pas eu le genre de fin de relation que tout le monde espère. Bien au contraire, c’est le genre de fin qu’on évite, qu’on ne souhaite même pas à notre pire ennemi. Malheureusement il n’avait pas trop le choix, il devait faire avec mais Lenny n’est pas du genre à regretter ses choix donc forcément, il assume de l’avoir invité, malgré le fiasco que c’est. Les choses ont pourtant vite dégénérées. « Le sport avait une place importante dans ma vie et c’est toujours le cas, j’ai toujours vécu avec cette optique-là, ce n’est pas pour autant que je voulais que ça se termine comme ça ! » Dit-il finalement du tac au tac. Il n’était pas investi dans leur relation de futur parent, il pensait beaucoup au sport. Sans doute est-ce qu’il se rendait compte de l’importance de la chose une fois que c’était trop tard. On se rend parfois compte de certaines choses bien trop tard, on les regrette mais on ne peut pas revenir en arrière. Lenny ne le pourra jamais étant donné qu’ils ont perdu l’enfant qui aurait dû être le leur. Il ne sait plus quoi dire, quoi faire. La situation lui échappe totalement. « Si tu le dis ! » Fini-t-il par dire, laissant le débat là car de toute évidence ils ne sauront pas se mettre d’accord sur ces points-là. A quoi bon se prendre la tête sur les mêmes sujets, encore et encore. Lenny baisse le regard, ce n’est pourtant pas dans ses habitudes, jouant avec sa cuillère dans sa tasse de café. Café qui a du mal à passer tellement il a la gorge nouée. Bon dieu que ce n’était pas une bonne idée de la faire venir ici mais bon, au moins les choses sont claires, Lenny n’aura plus à se prendre la tête pour essayer de parler avec elle, il comprend que ce n’est pas une bonne idée. Au moins pas de regret. Il ne la comprend pas, il ne la comprend plus. Il n’a pas l’impression de se trouver face à la Binky d’antan. Elle a l’air différente mais il ne saurait dire si c’est en bien ou en mal. « Ah parce que maintenant tu me reproches ce putain d’accident ? » Il se l’était reprocher oui, il a mis du temps à relativiser, à se dire que ce n’était pas sa faute mais plutôt la faute à pas de chance mais il faut qu’il voit les choses au clair, il est en grande partie responsable. Ses mots lui font mal, sans doute est-ce accentué par le fait qu’il y a une part de vérité. « Si tu en viens à regretter que tu devais avoir un enfant avec moi… je crois qu’on a plus rien à se dire ! » Il a tellement pris cela comme un coup de poignard, c’est le coup de grâce. Il n’arrive même plus à la regarder, il est énervé, déçu, triste, tout un temps de qualificatif qu’il ne pensait pas qu’il soit possible de tous les ressentir au même instant. Sans doute est-ce que là, ça fait trop d’un coup, surement autant pour Binky que pour lui. Il regarde partout sauf son ex, comme s’il craignait de voir ses yeux piquer s’il la regardait. « Faut croire qu’on a tous les deux changés, je ne pensais pas que ça se terminerait ainsi ! » Enfin sans doute qu’elle est la seule à changer, lui il semble être toujours le même, coincé dans le passé et toujours ayant des réactions de vrais gamins. Pourtant, il ne compte pas changer, pas pour lui faire plaisir alors que le brun sportif semble déçu et touché par les paroles qu’elle a pu lui dire mais au fond, peut-être qu’elle a raison au final, peut-être que ses souvenirs sont erronés, peut-être qu’il a tout mis dans son inconscience et qu’il est en train de vivre en plein déni.  
  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 26
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Jeu 17 Nov - 10:50 )


Lenny & Binky 


Ca fait mal, de vivre sans toi

   Parler avec lui était comme parler avec un mur. Il me paraissait bien trop sûr de lui, mais moi, je savais dans le fond, qu’il n’était pas si blanc que ça dans cette histoire. Moi, là de suite, je ne savais plus trop quoi penser, comment faire ? Que faire ? Je n’allais pas continuer à me débattre à cette terrasse de café contre lui ? Cela n’était pas possible et encore moins facile à vivre. Ce qui parvenait encore à me faire sourire ? Le fait qu’il ne répondait qu’à moitié à mes dires. À croire qu’il bouchait ses oreilles à chaque fois que je disais une chose qui était réel, mais dont lui n’avait pas voulu se souvenir. Je le regardais finissant par souffler avant d’inspirer une grande bouffée d’air. « Écoute, si tu veux parler seul, fait le ! Moi, ce que je disais et dis c’est que c’était pour toi, moi qui devait arrêter le sport ! Donc vu que tu veux mettre un voile sur mes dires et ne pas y répondre, je ne vois pas pourquoi je suis là ! » Autant, être clair et honnête. Pourquoi continuer cette mascarade, tourner en rond sur des chemins tout tracés par nos pensées ? Cela ne servait à rien .Je devrais juste partir, et je buvais mon verre dans ce but, partir pour payer et m’en aller. Cette rencontre était inutile, je ne voulais pas continuer comme ça. Cela ne servirait à rien, à mon avis c’était une histoire à laisser derrière nous et tout. Une prise de tête, voilà, c’était ce dont on pouvait subir pour le moment, c’était une chose qu’on ne pouvait pourtant pas apprécier, alors comment faire ? Je n’en savais rien, mais cela me saoulait dans le fond. Je pinçais mes lèvres entres elles et je soufflais à nouveau alors que je l’entendais me répondre quelques choses tout simple, me donnant ni raison, ni tort. Il n’allait pas user de la salive sans aucune raison. Ce qui aurait pourtant été une très bonne chose, mais c’était merveilleux de rêver, mais fallait que je cesse de rêver, surtout à ce moment précis. Je l’écoutais et je me mettais à rire à ses mots. « T’es sérieux là ? » Que je lui balançais en pleine face. Non, mais sérieusement, ce mec devait être déranger. J’aurais limite de la peine pour lui. Je passais ma main dans mes cheveux, alors que là de suite, je ne voulais qu’une chose le frapper, peut être que cela remettra tous ses neurones en place, c’était beau d’espérer sans doute. Tentant de me calmer, je soufflais avant de reprendre. « Où tu m’as entendu dire que c’était toi qui avait causé l’accident ? Où ? Je dis juste qu’on aurait pu être autrement si toi, tu n’’avais pas cessé de tenter d me faire comprendre que c’était ma carrière qui devait s’arrêter ! Me sacrifier pour toi et tous, mais toi rien … juste ton sport et tes potes ! Alors, oui tu es bien heureux comme ça et je ne comprends pas pourquoi tu veux t’immiscer à nouveau dans ma vie ! » Que je disais. « Moi je le veux pas ! » Rajoutais-je de bout en blanc. Mon regard insistait sur sa personne, alors qu’il réalisait ce que j’avais dit sur le fait qu’il soit le père. Comment dire, je ne pouvais pas regretter mes mots, pourtant, je devais le savoir que suite à mon énervement, j’allais sans doute regretter la façon dont j’avais dit les choses, mais c’était la meilleure des choses à faire pourtant. On ne pouvait pas faire autrement. Il fallait qu’on guérisse de nos blessures et pour le moment ça stagnait totalement, malheureusement. « Oui, on a plus rien à se dire … » Que j’ajoutais sans trop débattre du fait que je regrette qu’il ait été le futur père de mon défunt enfant. Je ne saurais dire si ces paroles étaient vraies ou tout bonnement balancé sous l’énervement. Ce n’était pas facile de juger cela comme ça, alors que nos discours jonché un moment de nos vies compliqué juste par l’énervement que cette conversation/dispute nous faisaient subir. Je le regardais laissant un léger sourire, mesquin et vraie à la fois se prononcer sur mon visage. « Que pouvais-tu espérer après tout. » Ce n’était pas forcément une question, non juste une constatation et indignation. Ça fonctionnait parfaitement. Je me levais pour aller là où je ne pourrais pas le croiser.

  
LUCKYRED

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky ✻ ( Aujourd'hui à 9:29 )

Revenir en haut Aller en bas

Ca fait mal, de vivre sans toi ▬ Binky

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération