You want me to go out ✻ Ophelane

 :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 547
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Lun 26 Sep - 22:22 )



You know I've been hurt before you
Yeah you know the score
And I know you want more
You want me to go out
OPHELANE is in da place

« I, I, I love you like a long song BABYYYYYY ! » La voix de son cher et tendre frère raisonne dans l'immense salon. Ce dernier est tout simplement dans la cuisine, entrain de cuisiner. Tout ceci est étonnant. Mais ! Et là, c'est la pire chose au monde, entrain de chanter aussi. Shane passe une main molle sur son visage, massant instinctivement l'arrête de son nez. « I LOVE YOU LIKE A LOVE SONG BABYYYYYY, And I keep hitting re-peat-peat-peat-peat-peat-peat. » Mon DIEU ! Il allait mourir, clairement. « Constantly, boy, you played through my mind li- ... » « LA FERME ! » Les mots d'amour de la sorte dès le matin, c'est beau, c'est mignon, c'est magnifique. Ça pue l'amour entre les deux frères et ça pourrait presque donner la petite larme à l’œil. « Oh. Le bourré est réveillé. BONJOUR MON FRÈRE. » La ferme. Le Hollister, il a mal à la tête et il aimerait pouvoir avoir le silence. Or, Aiden semble ne pas le comprendre. Pourtant, il lui semblait avoir été très claire. Étrange. Le brun finit donc par ouvrir les yeux et se demander s'il n'est pas entrain de vivre un cauchemar éveillé. « C'est quoi ce ... » Y'a pas de mot pour décrire ce qu'il voit alors il se contente d'un signe lasse de la main pour désigner la tenue du jeune garçon. « Justement, je voulais qu'on en parle. » Shane hausse un sourcil. Oui ? Il est toute ouïe. « Va falloir que tu achètes un nouveau tablier. Je garde celui-ci, il est trop cool. Chouchou va l'adorer ! » Okay ... Aiden est désespérant. « Fait-toi plaisir, écoutes. » S'il voulait garder ce tablier, grand bien lui fasse. Le Hollister n'allait pas en faire tout un plat. Il lui semble même que ce dernier lui avait été offert à Noël, par l'une de ses conquêtes d'un soir. Oui. Fort possible. Surtout que le dessin/photo dessus représentait un homme nu, ou presque, vêtu d'un simple bonnet de papa noël au niveau de l'entre-jambe. Tout sourire et content, son frère repart vers la cuisine, cul-nu. TRÈS BIEN ! Shane fera en sorte de supprimer ce souvenir de son cerveau. « Si tu cuisines toujours de la sorte, tu m'étonnes que Chouchou sera content ! » Encore fallait-il que Shane se souvienne de qui est Chouchou. Son petit-ami ou le nom qu'il donne à ses bijoux de famille ? Son frère serait GAY ? Le brun passe une nouvelle fois une main sur son visage, caressant lentement sa barbe. Okay. Il lui fallait un remontant. Il y avait trop de choc émotionnel dans sa vie. Surtout depuis ce matin. L'avocat se lève donc, récupère la bouteille de whisky trônant sur la table basse et titube vers la cuisine. « Je vais me laver ! » Il reçoit un regard assez étrange de son petit frère. Quoi ? Il a le droit d'être nu lui aussi, non ? « Avec une bouteille dans la main ? » Mais il a pas de bouteille dans la main ! Son regard descend légèrement. Ah si ! Oups. « Faut toujours diluer l'alcool avant de le boire. C'comme ça que le whisky c'est bon. » Ou pas. D'ailleurs, il en boit directement une énorme goulée et grimace face à l'effet produit. « Tu vois : il est pas bon ! » Pas bon du tout même, particulièrement au réveil. « Ouais ... J'vois ça. » « Danke ! Ça veut dire à la tienne en Suisse. »  Et hop, raison de plus pour prendre quelques gorgées. Le beuvrage restant toujours aussi mauvais. Bordel. Il avait foutu quoi avec cette bouteille hier; Il avait l'impression d'avoir pissé dedans mais c'était pas possible. Bref. Direction la salle de bain. « Ça veut dire merci en allemand Ducon. » « C'est ce que j'ai dis trou du cul ! » L'amour, c'est beaaaaau

Shit. Il avait oublié tout ça à cause du travail et de ces gueules de ois à répétition. Heureusement qu'Arya lui avait mis des post-it un peu partout dans son bureau sinon ... Mieux vaut pas savoir ce qu'il se serait passé. « Tu veux pas venir avec moi ? » tente-t'il a plusieurs reprise au cours de la journée de travail pour que la blonde accepte son invitation. « Je te payerais plus ! » Elle pouvait pas refuser cette offre tout de même ? Et pourtant, si. Elle refuse toujours avec grâce ses demandes, le laissant perplexe face à sa future situation. Il avait promis à papa et maman Hollister de venir à leur soirée de charité pour les enfants illettrés , avec un femme au bout du bras. Décidément, ce soir serait le seul où il n'y aurait personne. « J'y vais ! J'viens d'avoir une idée. » Il ne laisse le temps à personne de dire ouf qu'il a déjà passé la porte de son cabinet. Les clients qu'il devait voir dans l'après-midi iront se faire voir, il a quelque chose de plus important à faire. C'est presque quatre heures plus tard qu'il appuie comme un fou sur la sonnette de cette porte qu'il aura côtoyé une seule fois dans sa vie. C'était bien suffisant, d'ailleurs, à ses yeux. « SALUT ! » Il ne prends pas la peine de savoir s'il y a quelqu'un chez la Rhodes, il faut absolument qu'elle lui sauve la vie. Elle est la seule à pouvoir le faire. « Tiens, un bouquet de fleurs parce que ... Parce que voilà ! » Il tends un bouquet d'une cinquantaine de Lys. Joyce lui avait soufflé cette idée. Le truc, c'est qu'il le trouvait toujours trop petit dans le magasin et que maintenant qu'il le tendait à Ophelia, il le trouvait trop grand. C'est pas très grave, ça prouvait qu'il pouvait voir grand, parfois. « Et tiens, faudrait que tu enfiles ça assez rapidement, je t'emmène quelque part ! » Il tends une boîte bien emballé ou le  mot : Elie Saab est inscrit dessus. Cette dernière contient une robe qu'il trouve relativement sexy et distinguée. Bref. Parfaite pour le corps de rêve de la belle brune. « T'avais dit que tu voulais pas ? T'es sur ... ?  » Pourtant, il avait pas mentionné ses parents dans le lot. « S'il-te-plait ! Faut que tu viennes avec moi. » Elle pouvait faire ça pour lui. « Puis ... On a pas eu l'occasion de se voir mardi. Autant se rattraper non ? » En venant avec lui à ce putain de gala de merde. « Je pourrais pas après, je dois m'envoler dès dimanche pour Seattle pendant ... Je sais même plus combien de temps. » Afin de suivre un de ses clients voulant acheter une grande société là-bas. Un truc chiant mais qui lui permettra de mettre de la distance avec sa vie bien relou d'en ce moment.

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1400
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mar 4 Oct - 0:45 )



✻ ✻ ✻
i miss you when i can't sleep or right after coffee
or right when i can't eat. i miss you in my front seat
still got sand in my sweaters from nights we don't remember
do you miss me like i miss you ?

Son dernier cours est terminé depuis au moins plus d'une demi-heure et pourtant son corps n'arrête pas de vouloir bouger pour autant. La faute à cette musique trop entraînante qui fait partie de sa playlist et qu'elle a entendue dans sa voiture durant le trajet la raccompagnant chez elle. La brune arrive donc comme une fleur chez elle, en poussant la porte d'entrée tout en chantonnant et en y rajoutant une touche de danse. « Moviendo caderas sacúdelo nena descalzos en la brea tú y yo ( ... ) » Comment dire ? Si Gala était la muse de Salvador Dali, Daddy Yankee est sans conteste la muse d'Ophelia. « Ah non tu ne commences pas ! » Hum ? Elle a fait quelque chose de mal ? Sa voix n'est pourtant pas si moche, si ? « J'ai rien fait encore. » Elle est innocente jusqu'à preuve du contraire. « Je vais l'avoir toute la journée dans la tête après. » C'est un problème ? En tout cas pas pour Ophelia qui se contente simplement de hausser les épaules à la tendre réplique de sa sœur aîné. « Ça te motivera peut-être à venir à mon cours la prochaine fois. » Le joli reproche transformé ni vu ni connu, celui-là Grace n'avait pas du le voir venir. « C'est pas ma faute, c'est celle de mon lit, il a voulu me garder en otage ce matin. Le saligaud ! » Ca c'est l'excuse la plus nulle que Ophelia n'ait jamais entendue de toute sa vie. Mais ça réussit tout de même à la faire rire presque comme une truie. « Dit la femme qui s'est plaint hier matin d'avoir vu un nombre non plaisant sur la balance. » C'était bas et un poil provocateur, Ophelia le sait très bien. Mais ce n'est pas elle qui râle en se pesant sur une balance. Elle ne prend pas un gramme. « Punis de pancakes pour le reste de la semaine ! » Dit-elle en tirant la langue, tout en s'installant sur l'une des chaises de la cuisine, prenant l'un des magasine qu'était précédemment en train de feuilleter Grace. « Comment que c'est trop injuste ! » Malheureusement pour elle, il n'y a pas de SAV sur les petites sœurs. Sinon ça ferait fort bien longtemps certainement que Grace aurait échangée la sienne, du moins c'est ce qu'elle lui raconte à chaque fois. Or, Ophelia sait très bien que sa présence est trop indispensable. Oui, elle se jette des fleurs, un peu trop d'ailleurs. « Pour me faire pardonner de ma non-présence de ce matin, je t'invite au cinéma ce soir d'accord ? » Grace glisse ses bras autour des épaules de sa sœur pour parvenir à déposer un baiser sur l'une des joues de la brune. Ce soir ? Logiquement elle n'avait rien de prévu, donc elle répond positivement à la demande de sa grande sœur. « Mon idée de génie mérite bien une tournée de pancakes ! » Elle ne perd pas le nord ! « Le jour où je déménage, je ne sais pas comment tu vas faire. » Ce n'était pas prévu au programme, encore moins depuis le départ de Julian, mais sait-on jamais, un jour prochain certainement quand elle aurait trouvée la bonne personne pour construire sa vie avec. Autrement dit Shane est le candidat potentiel numéro un sur sa liste. « Tu ne déménages pas, tu restes ici et le problème est résolu. » Aussi c'est une solution qu'elle approuve. « Tu auras tes pancakes ce soir pour le dessert ! » C'est promis, juré et même craché. On évite juste la partie où Ophelia crache parce que ça serait pas très glamour. La sportive en vient à déposer un énième baiser sur la joue de sa sœur, avant de vaquer à ses occupations de la journée.

Ses occupations de la journée n'ont pas été des plus palpitantes. Hormis un goûter bourré de calories chez Lynn en compagnie de John et de Jesse, Ophelia n'a pas fait grand chose. Enfin si, rire comme une bécasse. Quand elle rentre chez elle, Ophelia retrouve son père confortablement installer sur le canapé en train de regarder une de ses émissions de TV dont elle n'y comprend absolument rien. Non la pêche ce n'est pas un sport ! Sa sœur quant à elle est imperturbable dans l'organisation d'un prochain mariage. BREF PANCAKES TIME ! La brune sort des placards et du frigo tout le matériel nécessaire à la préparation de la pâte. A force d'en faire quasiment toutes les semaines depuis plus de vingt ans, Ophelia n'a même plus besoin de recette, la recette c'est elle. Comment sait-on qu'une pâte est bonne ? En la goûtant pardi ! Cuillère en main, celle-ci finit rapidement dans sa bouche. Tout est enfin prêt ! Enfin ça aurait pu l'être si la sonnette de la porte d'entrée ne s'était pas mise en marche. Et un Joey qui aboie, un ! Personne ne bouge. D'accord c'est pour sa poire. « C'est bon, j'y vais. » Dit-elle en accourant presque vers la porte, sa culière toujours en bouche. Sa surprise se lit sur son visage, Ophelia ne s'attendait absolument pas à voir Shane devant sa porte. « SALUT ! » Ophelia est tellement surprise, qu'elle n'arrive même à prononcer un mot. « Tiens, un bouquet de fleurs parce que ... Parce que voilà ! » Parce que quoi ? GOSH ! Mais c'est quoi ce truc énorme ? Effectivement ce sont des fleurs, des Lys et le parfum qui s'en dégage l’enivre presque. Shane a décidé de se la jouer romantique ? Ophelia est perdue. « Euh ... Merci ... » La demoiselle cligne plusieurs fois des yeux, non certaine de comprendre ce qui se déroule devant ses yeux. Ophelia est certaine que ce bouquet est presque aussi grand qu'elle. « Et tiens, faudrait que tu enfiles ça assez rapidement, je t'emmène quelque part ! » Que ? Quoi ? Comment ? Elle n'a plus assez de place dans ses bras pour prendre autre chose. « Mais, mais ... » Il y a une caméra cachée quelque part c'est ça ? « Je ne t'avais pas dis non ? » Elle se souvient vaguement que durant leur dernier échange de messages, il lui avait demandé de l'accompagner à un gala ou quelque chose dans ce style. Sauf que Ophelia n'est pas d'accord, elle ne veut pas être sa cavalière. « T'avais dit que tu voulais pas ? T'es sur ... ? » Totalement. Non, il n'a pas le droit de faire ce regard de chien battu ... « Ophelia, qui est-ce ? » La voix de son père se fait entendre du salon. Euh c'est une question piège c'est ça ? Qui est Shane ? Hum ... Shane c'est certain, mais vis à vis d'elle ? Elle ne sait pas. Il est trop tôt pour dire qu'ils sont ensemble, ils ne sont même pas en couple. « Euuuuuuh ... Un ami ! » En espérant que ça soit suffisant comme réponse pour ne pas toucher la curiosité du patriarche de cette demeure. « S'il-te-plait ! Faut que tu viennes avec moi. » « Je peux pas ... Je vais au cinéma avec Grace, ce soir. » C'est la stricte vérité. Puis elle doit faire des pancakes, alors s'habiller pour aller à un gala de charité ça sera pour un autre jour. « Puis ... On a pas eu l'occasion de se voir mardi. Autant se rattraper non ? » Oui, mais. « Je pourrais pas après, je dois m'envoler dès dimanche pour Seattle pendant ... Je sais même plus combien de temps. » Hein quoi ? Non mais non elle n'est pas d'accord avec ce point. La brune allait ouvrir la bouche pour répondre, mais c'est l'autre brune de la maison pour s'impose. « Il se passe quoi par ici ? » La curiosité est un vilain défaut. « Non mais ne me dit que je vois ce que je vois. » Elle est censée voir quoi ? « Je n'y crois pas, ça provient de chez ELLIE SAAB ! » A tes souhaits. En quoi ça doit être fantastique ? Ophelia n'y comprend rien. Grace prend le paquet des mains de Shane, avant de tirer sa sœur vers l'escalier. « Toi tu viens avec moi, je te la ramène dans 20 minutes. » Et sinon, Ophelia a son mot à dire la dedans ? Non. Ophelia offre son bouquet de fleurs à son père avant de disparaître pour se faire séquestrer dans sa chambre par sa sœur, sans penser une seule seconde qu'elle laisse Shane en compagnie de son père. PAUVRE HOMME.

Près d'une trentaine de minutes plus tard, Ophelia semble au bon goût de sa sœur être prête. Cette femme est folle, elle lui a fait un monologue interminable pendant qu'elle l'a coiffer et l'a maquiller sur qui était réellement Elie Saab. Pas de problème au prochain, Trivial Pursuit, Ophelia est incollable si le sujet est abordé. Cette situation n'est absolument pas gênante. Shane et son père dans la même pièce, Ophelia n'était pas prête. « Je suis prête, on peut y aller. » A contre cœur certes mais juste pour le regard de Shane, elle pourrait facilement changer d'avis sur la question. Elle a l'impression d'être une princesse dans cette robe et forcement le décolleté très très très ( ... ) plongeant devait être de son initiative. « Attendez avant de partir, je vais prendre une photo ! » Grace se fout de sa gueule, c'est ça ? Non, elle est très sérieuse. Ils sont revenus à l'époque du bal de fin d'année c'est ça ? La brune a sa photo et à l'air heureuse. « Et ... » « Bonne soirée, à demain. » Ophelia coupe court à cette conversation parce qu'elle sentait déjà son père et sa sœur vouloir autre chose. La brune agrippe la main de Shane et le tire jusqu'à l'extérieur. « Ne refait plus jamais ça d'accord ? » Ophelia essaye de se montrer menaçante mais elle n'a pas l'air réellement convaincante ce soir. Cela étant certainement dû aux paillettes dans ses yeux. « Mais merci pour les fleurs et pour la robe, c'est parfait. » Elle n'a jamais été aussi sincère de toute sa vie certainement. « Mais tu n'étais pas obligé ... » Surtout que ça a du lui coûter une fortune. Ophelia ne veut pas voir le ticket de caisse. « Du coup où va t'on ? » Hormis savoir que c'était un événement caritatif, Ophelia n'avait pas la moindre idée du lieu, ni même du thème de cette soirée. Ils pénètrent tout deux dans le véhicule du jeune homme, Ophelia est triste de devoir quitter sa main. « C'est vrai que tu décolles pour Seattle dans deux jours ? » Elle n'avait pas eut le temps de soulever le sujet avant ce moment et mine de rien, ça lui faisait un pincement au cœur de le savoir loin d'elle s'il venait ou pas à se passer quelque chose entre eux ce soir. « Et j'y gagne quoi à t'accompagner ? » Hormis une robe et des fleurs. « Ta présence m'a manquée mardi ... » Ophelia avait été énormément déçue de savoir qu'il devait annuler à la dernière minute. Mais tant pis, ils feront un pic-nique sur la plage quand le temps s'y prêtera à nouveau, soit l'été prochain.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 547
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mer 12 Oct - 11:23 )



You know I've been hurt before you
Yeah you know the score
And I know you want more
You want me to go out
OPHELANE is in da place

Les gueules de bois, il commence à y être tellement habitué que le mal de crâne diminue au fur et à mesure. Shane donne l'impression de ne pas connaître la véritable raison de son changement de caractère, mais la vérité est tout autre. Elle lui manque. Elle, cette brune pulpeuse et au fort caractère. Elle, cette jeune femme pleine de vie et au sourire ravageur. Elle, Ophelia Rhodes, celle qui lui a permis de vivre deux mois riche en émotion. Les émotions, tiens ! C'est d'ailleurs ce qui le coince, le bloque. L'avocat ne veut pas en entendre parler. Ça ne devrait même pas exister en vérité. Il a tellement été déçu qu'il a fini par fermer son cœur dans un tour inaccessible. Enfin, c'est ce qu'il croyait., tout comme la méchante sorcière pensait qu'elle garderait Raiponce rien que pour elle. Shane semblait croire que personne ne pourrait ouvrir les portes de ce coffre vieux de plusieurs années. Il semblait, en théorie, bien trop poussiéreux, pour que quelqu'un ose y approcher. Et pourtant ! Ophelia Rhodes s'y était frottait. Voilà où ils en étaient maintenant. Séparés. Enfin, pas complètement puisque le brun se trouvait devant sa porte, bouquet et sa c à la main. Il attendait avec impatience que la porte s'ouvre. Ô miracle, c'est le cas. « Euh ... Merci ... » Il faudrait qu'il pense à remercier la fleuriste pour sa patience et sa réactivité, elle venait peut-être de lui sauve la mise. « Pas de quoi. » Ce bouquet lui avait certes coûtait un bras, mais ça valait clairement le coup. Tout comme cette robe emballé dans de la soie qui doit revêtir Ophelia. « Mais, mais ... » Oui. Shane en a conscience, il y a beaucoup de chose à faire et à retenir, mais le plus impotant, c'est qu'elle vienne avec lui à ce putain de gala de charité. « Je ne t'avais pas dis non ? » Comment ? Il n'a pas très bien entendu. Elle est sûr d'elle là ? « Ophelia, qui est-ce ? » Le brun fait un pas sur le côté pour voir une deuxième brune approcher. Oh merde. « T'es pas toute seule ? » Non. Bien sur que non. Elle habitait encore chez son père. Bah bravo l'oublie ! « Euuuuuuh ... Un ami ! » Okay. Ce terme ne lui convient pas. Tout comme celui de petit-ami. Du coup, l'avocat se met à tousser légèrement pour montrer son mécontentement. Non, vraiment. Un peu de sérieux ! Il faut que la belle l'accompagne. « Je peux pas ... Je vais au cinéma avec Grace, ce soir. » Mais ... « C'est rien le cinéma. Ça peut se reporter. » Il lui envoie son petit frère à sa sœur qu'il le faut, pour l'accompagner. Mais Ophelia ne doit pas l'abandonner maintenant. « Il se passe quoi par ici ? » Une discussion entre deux personnes majeurs et vaccinés. « Je demandais à cette charmante demoiselle de m'accompagner quelque part. » QUOI ? Elle veut tenter de le tuer avec ces yeux ? Ça ne fonctionne pas. Et heureusement ! L'avocat n'allait pas cacher le pourquoi du comment il se trouve à ce moment dans l'entrée de la maison des Rhodes. « Non mais ne me dit que je vois ce que je vois. » Le brun offre un sourire ravageur à la grande soeur de la douce sportive. Et si, un BG était devant ses yeux. « Je n'y crois pas, ça provient de chez ELLIE SAAB ! » Oh ... La grande tristesse. Il vient de se faire voler la vedette par une simple robe. Très bien. Il le vit mal. « C'est la seul boutique qui était encore ouverte ... » Et la seule qui avait réussie à lui faire acheter une robe. Celle-là même qui mettrait les courbes de la jeune femme en valeur, si elle allait la mettre, of course. « Toi tu viens avec moi, je te la ramène dans 20 minutes. » Shane regarde rapidement sa montre. « Dix ! » Il va être en retard après et il déteste carrément ça. Mais il n'est même pas sûr que les deux femmes l'aient entendu. Bien. Il jouerait donc au patient. « Vous êtes amis depuis longtemps ? » Mhm ? Qui que s'est ? Le brun relève la tête pour trouver le père d'Ophélia au coin d'une porte. « Je suis le cousin de Joyce. » Il devait la connaître, sa cousine. Sinon, c'est que la brunette cachait bien des choses à son cher papa. « Mhm. » Okay. Keep calm and be loved by papa Rhodes. Ce fut les plus longues minutes de toute sa vie, au Hollister. Heureusement que sa brune arrive au bout d'un moment sinon, l'avocat aurait du commencer à faire la discussion. « Je suis prête, on peut y aller. » OUI ! Shane tourne la tête vers les escaliers et reste bouche-bée. Ouais ... Cette robe était sublime sur le corps d'Ophélia, la vendeuse ne lui avait pas menti. Fallait que popaul reste en place maintenant. « Attendez avant de partir, je vais prendre une photo ! » Non. SOURIEZ, vous êtes filmez. C'est bon ? Ils peuvent s'enfuir en catimini ? « Et ... » Ah beh non. Grace doit encore parler. « Bonne soirée, à demain. » « Bonne soirée. » La politesse avant tout. Surtout que c'est la futur belle-famille.

« Ne refait plus jamais ça d'accord ? » Oui mon capitaine. « J'avais pas le choix. Crois-moi, je me serais passé du regard noir de ton père. » Et encore, il est persuadé d'avoir eu la chance que la brune ne lui ai pas parlé de leur relation. Il n'était pas sur d'avoir pu ressortir de là en un seul morceau. « Il m'aime pas je crois. » Ou peut-être que c'était juste un moyen de le juger. Il sait pas trop le Hollister ... « Mais merci pour les fleurs et pour la robe, c'est parfait. » Mon Dieu ! Voilà enfin une bonne action qu'il fait. « Mais tu n'étais pas obligé ... » Oui, bon. Il ne s'"tait pas non plus tant obligé que ça pour sortir l'argent. Ça lui avait fait plaisir que tout ceci revienne à Ophélia et pas une autre conquête. « Cette robe te va à merveille. » Sincèrement, il ne regrette pas son choix. « Et ne crois pas que je me sentais obligé. Enfin, si, je voulais que tu viennes avec moi. Mais tu voulais pas. Du coup, j'ai du ruser un peu. Pardon pour ça. » Ou pas tant que ça en vrai. « Du coup où va t'on ? » Pas si loin que ça. C'est pour cet occasion qu'il a sortie l'une de ses plus belles voitures. La logique ! « A l'école. Mon père y organise un gala de charité. Il y aura une donation pour les enfants qui n'ont pas les moyens de faire leurs études. » C'était franchement la partie cool à retenir de tout ce bazar. Le brun ouvre la portière de sa voiture pour y laisser entrer Ophélia puis contour pour se mettre au volant. La route défile rapidement. Il aime bien trop la vitesse dans ce bolide. « C'est vrai que tu décolles pour Seattle dans deux jours ? » Il souffle. « Ouais. » Il se serait bien passé de ce déplacement mais il ne peut pas faire autrement. « Le problème de travailler avec les gros bourges du coin. » Ils voyagent et ils ont des soucis loin de Cap Harbor. Enfin .. Pas très palpitant, tout ça. « Et j'y gagne quoi à t'accompagner ? » Shane fait mine de réfléchir pendant quelque secondes. « Ma reconnaissance éternelle ? » Il avait pas penser à cette question. « Tu veux gagner quoi Ophelia ? » Au final, ça l'intéresse bien plus. « Ta présence m'a manquée mardi ... » Hanw. C'est presque mignon. Presque. « Désolé d'avoir répondu non-présent au dernier moment. J'ai eu un petit soucis. » Comme la plupart du temps que la brune est loin de lui. A croire que le destin fait en sorte qu'il se rende compte que la présence de cette dernière lui est essentiel. « Enfin, voilà. J'ai trop de boulot en ce moment. » Et il ne récupère pas de sa fatigue puisqu'il passe ses nuits dans les bars à noyer son chagrin. Pauvre bébé en mousse !

Deux minutes de route encore et les voilà sur le grand parking. Shane en sort et se dépêche d'aller ouvrir poliment la portière de sa compagnie du soir. Il aurait pu s'arrêter devant le tapis rouge aussi ... Mais il n'en avait pas eu le courage et ça signifiait laisser sa voiture à une personne : no way. « Okay. » Nope, il n'est pas du tout en stress. Enfaite si. « Si on te pose des questions, tu réponds soit que tu sais pas, soit que tu dois rejoindre une personne. » Comment ça, c'est pas comme cela qu'on se fait des amis ? Mais si ! « Les gens vont te paraître vachement louche et hautain. C'est normal, on rira d'eux une fois qu'on aura une coupe de champagne dans la main. » Sinon, qu'est-ce qu'il pouvait ajouter de plus. « Ah oui ! Je vas te présenter à mes parents. Ils sont persuadés qu'on va se marier alors si tu pouvais ... jouer le jeu ? » Voilà. Parfait. Se serait un amour. « A part ça ... Comporte toi naturellement. » BISOUUUUS !

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1400
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Dim 16 Oct - 20:15 )



✻ ✻ ✻
i miss you when i can't sleep or right after coffee
or right when i can't eat. i miss you in my front seat
still got sand in my sweaters from nights we don't remember
do you miss me like i miss you ?

Shane Hollister se trouve devant sa porte, pour la deuxième fois en l'espace de quelques semaines voire d'un mois. Maintenant qu'il connait son adresse, Ophelia doit s'attendre à le voir débarquer chez elle tout les quatre matins, c'est ça ? Il n'oublie pas une chose essentielle lors de sa venue dans la villa familiale Rhodes ? C'est que justement Ophelia n'habite pas toute seule, que la brune n'a toujours pas son indépendance et que vivre dans la demeure familiale impose une partie de sa famille. Juste son père ainsi que sa grande sœur. Ça aurait pu être pire ! Mais ses parents n'ont pas voulu faire plus de deux enfants, deux jolies filles. Enfin même s'ils l'auraient voulu, ça n'aurait pas été possible. Peu de temps après la naissance d'Ophelia, la mère de cette dernière est tombée malade et il n'a plus été question d'enfants. Et on évitera de parler de ce passage à Ophelia, sa maman lui manque un peu trop et ce n'est pas le moment de se mettre à pleurer. Le problème n'est pas là, c'est que Ophelia Rhodes ne comprend pas ce que Shane devant sa porte. Sa présence, la laisse sans voix. La petite cuillère qu'elle a dans sa bouche est presque même à deux doigts de tomber à terre, sauf que la brune la rattrape évitant la catastrophe. Le pire dans l'histoire ? C'est que Shane l'attaque à coup de bouquet de fleurs et d'une robe haute-couture. Il aurait pu l'attaquer à coup de bisous, la brune aurait été moins surprise. « Pas de quoi. » Pas de quoi, pas de quoi ... IL Y A DE QUOI JUSTEMENT ! Ophelia est en cet instant un petit être totalement dépasser par les événements. Espérons que Shane en est finit avec les surprises, sinon son cœur risque de lâcher d'une minute à l'autre. Mais la brune n'est pas blonde et elle comprend très rapidement où l'animal l'homme veut en venir. Qui plus est, Ophelia est persuadée de lui avoir dit non la dernière fois qu'il lui a proposé cet événement. Elle, elle voulait simplement passer une soirée avec Shane, pas avec des millions (elle exagère) de personnes autour d'eux. Il est où l'intimité là dedans ? Puis merde c'est pas avec des gens qui les regardent, qu'elle acceptera de se faire embrasser. « T'es pas toute seule ? » Cet homme a une mémoire de poisson rouge et après il se dit avocat. « Non. » Dit-elle à demi-mot, avant de répondre à la question de son père. Franchement c'est une question piège, à laquelle elle ne sait pas quoi répondre. Sa réponse n'est pas à son goût et elle ne parait même pas au goût de Shane. « Quoi ? Tu aurais voulu que je dise quoi ? » Qu'il est la raison de même que la cause pour laquelle elle n'est plus avec Julian aujourd'hui ? Qu'il est son petit-ami ? L'homme de ses rêves ? De sa vie ? Non franchement, Ophelia ne voit pas parce qu'elle sait que dans 99% des cas, Shane ne va pas assumer et lui faire le même coup que la dernière fois ... Toute façon, Shane n'a rien à faire devant sa porte. Ophelia a été claire la dernière fois, elle ne peut / veut pas l'accompagner, puis Grace et elle ont prévus d'aller se faire une séance cinéma ce soir, d'où son impossibilité à se libérer pour ses beaux yeux. « C'est rien le cinéma. Ça peut se reporter. » Oui mais non. Et voilà qu'une Grace sauvage fait son apparition. Cette femme est pire qu'un ninja, Ophelia ne l'entend jamais arriver. En plus d'être un ninja, elle est bien trop curieuse ... Sans qu'elle comprenne quelque chose, la brune se retrouve tirer à l'étage. Effectivement Grace n'en a rien à foutre du cinéma, il n'y a plus que cette robe qui compte à ses yeux. Voyons si elle la tue pour prendre sa place. C'est à éviter, Ophelia ne vivrait pas bien de savoir que sa sœur embrasse ou couche avec son " petit ami. " Il va sérieusement qu'ils songent à définir leur relation parce qu'Ophelia en a marre ne plus savoir sur quel pied danser. Près d'une demi-heure à se faire pouponner par sa sœur, Ophelia daigne enfin à rejoindre Shane et ensemble, ils échappent aux griffes de sa famille. Ils ont tout juste franchis le seuil de la porte, que la brune essaye de se montrer menaçante. Non, elle n'a pas apprécier ce qu'il vient de faire. « J'avais pas le choix. Crois-moi, je me serais passé du regard noir de ton père. » On a toujours le choix. « Tu aurais très bien pu y aller avec une autre. » La brune sait très bien qu'elle n'est pas la seule de ses prétendantes, il devait même avoir l’embarras du choix. Pourquoi donc revient-il vers elle ? Puis qu'est que son papa vient faire dans la conversation ? « Il m'aime pas je crois. » A cause du regard noir ? Ophelia, elle ça la fait rire. « Je te rassure, il est comme ça avec tout le monde. Il est toujours un peu méfiants des hommes que ses filles fréquentent. » Comme avec Ethan et comme avec Julian. « Vous avez parler de quoi ? » Ophelia a également envie de savoir ce qu'ils ont pu se dire durant pas loin de trente minutes. Ils ne sont pas restés muets comme des carpes pendant autant de temps, si ? « Puis estime toi heureux, il ne t'a pas jeter dehors. » Comme les copains de Grace. Mais assez parler de son père, Ophelia tient particulièrement à remercier Shane pour ses présents. Il n'aurait pas dû, c'est bien trop ... « Cette robe te va à merveille. » Oh ... Il parvient même à faire rosir ses pommettes. « Eh bien, on va dire que tu as plutôt bon goût. » Dit-elle en baissant une nouvelle fois le regard sur sa tenue. Ce n'est absolument pas le genre de chose qu'elle aurait acheter, déjà parce que son compte en banque n'aurait pas été du même avis qu'elle et de deux parce d'habitude c'est Joyce qui fait les boutiques pour elle. « Et ne crois pas que je me sentais obligé. Enfin, si, je voulais que tu viennes avec moi. Mais tu voulais pas. Du coup, j'ai du ruser un peu. Pardon pour ça. » Ophelia avait compris qu'il voulait qu'elle vienne avec lui. « Tu ne m'as pas vraiment laisser le choix. Puis maintenant, je pense qu'il est un peu tard pour faire machine arrière ... » Enfin, Ophelia n'est pas contre l'idée qu'il la kidnappe et qu'ils aillent faire le tour des états-unis au volant de sa voiture. Au contraire, c'est ce dont elle a besoin : passer du temps avec lui. « A l'école. Mon père y organise un gala de charité. Il y aura une donation pour les enfants qui n'ont pas les moyens de faire leurs études. » C'est une noble cause. Mais un petit détail l'a turlupine. « Ton père ? » Comme genre l'homme qu'il appelle papa ? Comme Ophelia appelle le sien ? Mais ça ce n'était pas prévu dans l'histoire de base ... « Il sera là ? » Ophelia n'est absolument pas à l'aise avec les beaux-parents en règle générale, mais elle se dit que peut-être ils n'auront pas cette " chance " de le voir et tant mieux. « Ouais. Le problème de travailler avec les gros bourges du coin. » D'accord ... Ophelia n'est toujours pas satisfaite de savoir cette information. « Et tu reviens quand ? » Dans deux jours ? Trois ? Quatre ? Une semaine ? Deux ? Un mois ? Deux ? ( ... ) « Ma reconnaissance éternelle ? » L'idée est intéressante, plutôt intéressante mais ce n'est pas ce qu'elle avait en tête. A la place, la brune se contente de lui sourire en silence. « Tu veux gagner quoi Ophelia ? » Oh, elle a le droit à tout ce qu'elle veut ? Ça mérite réflexion tout ça. « Laisse moi y réfléchir, je te donnera ma réponse plus tard. » Peut-être même avant qu'ils ne se quittent et qu'ils ne se voient plus pendant x temps. Ophelia ne manque pas d'exprimer sa déception du fait qu'ils ne se soient pas vu mardi dernier, lors du rendez-vous qu'ils avaient arrangé. « Désolé d'avoir répondu non-présent au dernier moment. J'ai eu un petit soucis. » « Rien de grave ? » C'est mal de demander ce genre de chose ? En tout cas bien que Shane n'était pas disponible ce soir là, la brune avait passer la soirée avec sa sœur. Un mal pour un bien d'une certaine façon ... « Enfin, voilà. J'ai trop de boulot en ce moment. » « Tu devrais prendre quelques jours de vacances, enfin c'est qu'un conseil. » Parfois décrocher avec le boulot ça fait du bien. Puis si l'Australie lui manque, Ophelia ne dit pas non à un petit retour aux sources. Ophelia n'avait pas souvenir que le trajet entre chez elle et l'établissement scolaire soit aussi court, l'homme n'a certainement pas respecter les limitations de vitesses. Pourquoi ça ne l'étonne pas ... Une fois sur place, Ophelia n'est plus aussi emballée que ça de participer à cet événement. Elle n'a jamais été emballée, on lui a forcer la main. « Okay. Si on te pose des questions, tu réponds soit que tu sais pas, soit que tu dois rejoindre une personne. » Pardon ? Ophelia n'est pas certaine de comprendre ... Elle accentue même ses pensées en fronçant ses sourcils. « Tu me demandes de faire la cruche c'est ça ? » Ça y ressemble fortement. « Les gens vont te paraître vachement louche et hautain. C'est normal, on rira d'eux une fois qu'on aura une coupe de champagne dans la main. » « Je, je, je ... ne peux pas faire ça ! » Absolument pas. « Ce n'est pas pour moi, ce genre de ... chose. » Elle incite bien sur son dernier terme. « On ne peut pas aller ailleurs, s'il te plait ? » Ils pourront même faire l'amour toute la nuit s'il veut, mais tout sauf ça. « Ah oui ! Je vas te présenter à mes parents. Ils sont persuadés qu'on va se marier alors si tu pouvais ... jouer le jeu ? » La brune manque de s'étouffer, elle se met même à tousser. « WAIT ! Tu leur as dit quoi ? » Elle n'est pas certaine d'avoir bien compris ce qu'il vient de dire, ce n'est pas possible, elle vient de rêver non ? « Mais pourquoi ? » Ils n'en sont même pas au stade d'avoir une relation et Shane Hollister vient de brûler les 46 premières étapes avant le mariage. « C'est pour ça que tu voulais vraiment que je viennes avec toi ... Pour faire bonne figure devant tes parents ? ... » S'il lui répond oui, la brune fait demi-tour et il ne la voit plus jamais de sa vie. « A part ça ... Comporte toi naturellement. » Plus facile à dire qu'à faire. « Comment tu veux que je me comporte normalement avec ce que tu viens de me dire ? » Ça en est trop pour elle. « Je rentre chez moi. » Dit-elle en faisant demi-tour immédiatement. Elle n'a fait que deux pas avant que ses pieds ne touche plus le sol. « Shane, repose moi par terre ! » De mieux en mieux, il va réellement la kidnapper pour qu'elle vienne avec lui. Elle va hurler dans trois, deux, ... ah bah en fait non, elle est à nouveau à terre, juste devant l'entrée ... « C'est bon, tu as gagné ... » Ouai, elle abandonne, elle baisse les bras juste pour ses beaux yeux. « Mais je te préviens si quelqu'un me met la main aux fesses, c'est toi que je tuerais d'accord ? » Dit-elle avant de se saisir de son bras pour pénétrer dans les lieux. « Hum, tu as dis quoi exactement à tes parents à mon propos ? Je m'appelle vraiment Ophelia Rhodes dans l'histoire ? » Elle ne sait plus quoi s'attendre avec Shane. « On est fiancés depuis quand ? On va se marier où ? Quand ? Comment ? » La brune remonte son regard vers lui, un doux sourire aux lèvres. « On est amoureux ? » C'était plus fort qu'elle. Après tout s'ils devaient se marier, ça devait logiquement être le cas. « Dernière question, j'ai pas de bague ? » Elle était trop grande et elle est chez un joaillier en train de se faire réajuster c'est ça ? « Au fait, toi aussi tu es très égalant ce soir ... » Il est divinement canon, un peu trop d'ailleurs. La brune en a marre d'attendre 107 ans que Shane l'embrasse, elle préfère prendre les devants. Du moins au moment, où ses lèvres frôlent celle de Shane, Ophelia tourne la tête à droite en voyant un couple se tenir devant eux. Oui ? Il y a un problème quelque part. « Bonsoir. » Dit-elle simplement. Si c'est les parents de Shane, elle n'est pas prête absolument pas prête. Elle veut une coupe de champagne, elle veut boire. HELP !

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 547
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mer 26 Oct - 18:26 )




You know I've been hurt before you
Yeah you know the score
And I know you want more
You want me to go out
OPHELANE is in da place

Shane ne sait pas pourquoi ça le vexe et le blessé autant qu’ophelia dise à sa famille, et surtout à son père, qu’il n’est qu’un simple ami. Il ne devrait pas ressentir cette peine et pourtant, elle est belle et bien là. Sa poitrine semble avoir reçu un couteau en plein coeur, et l’avocat ne veut absolument pas évalué les dégâts. Non. Il préfère montrer du mieux qu’il peut patte blanche. Ça ne marche pas comme il le souhaiterait, apparement. « Quoi ? Tu aurais voulu que je dise quoi ? » Il ne sait absolument pas ce qu’il aurait aimé entendre. Elle aurait sortit qu’il était son petit-ami, et il se serait enfui en courant. Il aurait même emmerder Arya pour qu’elle avance son départ pour Seattle. Shane finit par hausser pour répondre à Ophelia. Il ne sait pas quoi dire de toute façon et il sait d’avance que le peu de mot qui aurait traversé ses lèvres auraient pas seulement détruit un peu plus son coeur, mais celui de la demoiselle devant lui. Ce n’était pas ce qu’il souhaitait. Loin de là. Shane attendait juste qu’elle accepte de l’accompagner et d’enfiler cette magnifique robe qu’il lui avait acheté, pour elle, pour cette occasion spéciale. Il avait simplement oublié, le temps de l’action, que le père de la jeune femme habitait sur place et qu’il se ferait une joie de le narguer. Quelque mots échangés et les voilà à se défier du regard. Pur une fois, Shane arrive à se la jouer un poil détendu. Ophelia, il fait ça pour elle et rien d’autre. Bon, un peu pour lui aussi mais se serait trop égoïste de l’utiliser pour sa propre envie.

Enfin ! Il a cru que jamais, ô grand jamais, Ophelia descendrait les escaliers et lui prendrait la main pour se diriger vers sa voiture. Elle était belle, bien trop sexy même. « Tu aurais très bien pu y aller avec une autre. » Il aurait pu, mais il ne l’a pas fait. « Non. » Sa voix est quelque peu tendu. Doit-il le lui dire maintenant ou attendre ? Il préfère changer de sujet après avoir poser le pour ou contre. Mieux vaut éviter les ennuis alors qu’ils ne sont même pas devant l’école. « Je te rassure, il est comme ça avec tout le monde. Il est toujours un peu méfiants des hommes que ses filles fréquentent. » Oh. C’est un peu compréhensif. « Fréquentent ? Tu lui as dis qu’on était amis. » Il ne doit même pas penser qu’ils ont eu une relation et que c’est de la faute du brun que sa fille a cassé avec son fiancé. Fiancé qui a complètement disparu, apparemment. « Vous avez parler de quoi ? » Pas grand chose. « Depuis combien de temps on se voyait et connaissait. » Rien de plus, rien de moi. « Puis estime toi heureux, il ne t'a pas jeter dehors. » Un petit sourire espiègle traverse son visage avant de se dissiper. « On peut pas me jeter à la porte. » Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’il est le fils du gouverneur de la Caroline du Nord. Mais aussi Parce qu’on ne met pas à la porte un « ami » de sa fille. « Eh bien, on va dire que tu as plutôt bon goût. » Ah ! Shane se sent fière mais il n’est responsable de rien. C’est juste la vendeuse qui l’a grandement aidé. « Mhm. Tout te va aussi. » Et il est persuadé de ne pas être le premier à le dire. « Tu ne m'as pas vraiment laisser le choix. Puis maintenant, je pense qu'il est un peu tard pour faire machine arrière ... » Beaucoup. Enfaite, Shane ne veut même plus faire machine arrière. Tout ce qu’il compte, c’est que la brunette soit à ses côtés et qu’elle ne veuille pas partir. « Ton père ? » Ouais. Lui aussi, ça me choque et ça l’énerve. « Il sera là ? » Non. Il fait juste cette événement pour faire chier son fils et ne pas se montrer. « Oui ... » qu’il souffle comme un murmure. Il se serait passé de sa présence. Malheureusement, il se doit d’y aller. La cause est honorable dans le fond. Puis, il n’aurait pas réussi à trouver une excuse. Son voyage pour Seattle était prévu depuis un bon moment. Il ne pouvait plus changer la date, bien qu’il est fait de son mieux pour le faire. Le monde aime être contre lui. « Et tu reviens quand ? » Le Hollister fait mine de réfléchir. « Je sais pas. J’ai pas de billet retour, il me semble ... » Parce qu’il ne sait plus s’il a demandé à Arya d’en acheter un et qu’il ne sait pas combien de temps il a besoin pour tirer l’affaire au clair. « Laisse moi y réfléchir, je te donnera ma réponse plus tard. » Oh. « Réfléchis-y pas trop. Je suis pas très patient. » Et il risque de lui demander la réponse définitive toutes les cinq minutes. « Rien de grave ? » Dans son travail ? Non. « Un problème dans un divorce ... Les gens riches ont tendance à s’attacher un peu trop à leur porte-monnaie. » Et il s’inclut là-dedans. Il ne serait pas grand chose sans son argent. « Tu devrais prendre quelques jours de vacances, enfin c'est qu'un conseil. » Il ne sait même pas pourquoi il rigole, mais c’est le cas. « Pour faire quoi Ophelia ? Passer encore plus de temps dans mon canapé, un verre de scotch à la main ? » ce qu’il n’arrête pas de faire dès qu’il a quitté son boulot. « Non, merci. Je préfère avoir l’esprit occupé. » Et loin de la brune. Mais ! Elle est là à côté, et donc tout va bien. Tout va mieux. C’est comme si son monde recommençait à tourner.

Il vient de se garer et mentalement, il se maudit de ne pas avoir tout dit à Ophelia plus tôt. Elle va le tuer, il le sent. Tant pis ... « Tu me demandes de faire la cruche c'est ça ? » Non. Pas vraiment. Quoi que ... « Un petit peu, je l’avoue. » Shane se dandine sur place, mal à l’aise. « Je, je, je ... ne peux pas faire ça ! » Quoi ? Mais si ! « Ce n'est pas pour moi, ce genre de ... chose. » Parce qu’elle pense sérieusement que c’est lui ? Alors elle ne le connaît pas si bien que ça finalement. Il fait tout son possible pour fuir ce monde de rats. « Faut juste avoir confiance en soi. Tu verras tout se passera bien ! » Ou pas. Où il s’en fou. Ils iront dans une salle à part s’il le faut. Il a juste besoin qu’elle tienne quelque minutes en compagnie de ses personnes. « On ne peut pas aller ailleurs, s'il te plait ? » Le Hollister secoue la tête de gauche à droite. Ça risque d’être compliqué. Et puis, ses parents attendent de la rencontrer ... « WAIT ! Tu leur as dit quoi ? » Heu ... Alors, il y a une explication à cela. « Je leur ai rien dit. » Aiden l’a fait pour le faire chier et Voila où il en est maintenant. « Mais pourquoi ? » HELP. « C’est Aiden ... » Son cadeau d’en revoir. Soit disant, Shane passe trop de temps à ruminer, il lui fallait de la compagnie. « C'est pour ça que tu voulais vraiment que je viennes avec toi ... Pour faire bonne figure devant tes parents ? ... » C’est ... Méchant ! « Non ! » Peut-être un peu quand même ... Oh. Puis merde. « Comment tu veux que je me comporte normalement avec ce que tu viens de me dire ? » Il ne sait pas mais elle va y arriver. « Je rentre chez moi. » HORS DE QUESTION. Shane ne peut pas la laisser partir. Non ... Se ne sera pas élégant mais il n’a pas le choix. Il l’attrape et la porte pour avancer vers l’entrée. Dieu merci, personne ne les croise. « Shane, repose moi par terre ! » pas de soucis. Il obéit. « C'est bon, tu as gagné ... » Enfin. La joie est si grande qu’il n’arrive pas à se retenir. Il dépose un baiser furtif sur les lèvres de la brune. « Tu ne le regretteras pas. » Promis ! « Mais je te préviens si quelqu'un me met la main aux fesses, c'est toi que je tuerais d'accord ? » Il hoche la tête. « Personne n’osera faire cela. Tu es avec moi. » Et à part s’ils veulent finir la fin de leur vie en prison, ils n’oseront pas lever le petit doigt. « Hum, tu as dis quoi exactement à tes parents à mon propos ? Je m'appelle vraiment Ophelia Rhodes dans l'histoire ? » Okay. On va remettre les pendules a l’heure. Shane s’arrête, pose ses deux mains sur les épaules dénudées d’Ophelia. « Premièrement, c’est Aiden qui leur a dit ça. Deuxièmement, je ne sais pas ce qu’il a dit. Troisièmement ... Y’a pas de troisièmement. » Voilaaaaaa. Ils sont dans la merde. « On est fiancés depuis quand ? On va se marier où ? Quand ? Comment ? » Il fronce les sourcils. Il aime pas ça mais il va faire avec. « C’est récent. Il a dû leur dire ça avant d’emménager. Et on fait le reste quand tu veux et où tu veux. Ok ? » Dans l’irréel de la chose, bien entendu. « On est amoureux ? » HEEEEEELP ! Shane manque d’air. Il ferme les yeux pendant quelques instants et inspire plusieurs fois. « On est amoureux. » Mais pour le rôle. Rien de plus. « Dernière question, j'ai pas de bague ? » La bague. Oh. Le con ! « Je savais que j’avais oublier un truc. C’est ton père, il m’a fait perdre mes moyens ... » Il cherche dans la poche de son pantalon un petit boîtier, le sort et l’ouvre. « Elle doit être à ta taille normalement. » Il remerciera Joyce plus tard pour l’avoir bassiné l’hiver dernier pour qu’il lui achète une bague pour Noel. Il espère vraiment que les deux femmes étaient la même taille sinon ... Il ne sait pas quoi faire. Par magie, l’avocat arrive à glisser parfaitement l’anneau au doigt d’Ophelia. « Si on te demande, c’est des diamants. » voici la bête, Clique. « Au fait, toi aussi tu es très égalant ce soir ... » Shane relève la tête, un sourire amusé sur les lèvres. Il est toujours beau et élégant, non ? « Fallait bien qu’on soit au même niveau. » Et qu’il suive un minimum. Il avait accroché une fleur blanche semblable à une petite Lys sur le devant de son costume. On aurait presque plus croire qu’ils allaient se marier ce soir même. Presque. « Bonsoir. » Quoi ? Le Hollister tourne la tête vers la droite pour voir son père et sa mère. URGH. Déjà ? Ils pouvaient pas le laisser en paix encore quelques minutes. Apparement, non. « Isaac. Maman. » Son père fronce les sourcils. Un soucis ? Le Hollister embrasse sa mère et laisse son père la main tendu. Nope. Pas aujourd’hui mon coco. « Shane. Et ? » « Ophelia. C’est Ophelia. » Le brun est tendu comme un string. Peut-être encore plus que d’habitude. Bordel. Qu’est-ce qu’il lui avait prit de venir ici ? Pourquoi avait-il obliger la jeune femme a le suivre à l’intérieur ? Il aurait mieux fait de rester dans ce fichu canapé avec son scotch. « Vous êtes donc, bientôt, ma belle-fille, si j’ai bien compris. Enchanté. » Blablabla. Et pourquoi ne raconte-t’il pas des souvenirs de l’enfance de Shane ? Oh ... C’est vrai. Il n’était jamais présent. L’avocat roule des yeux pour reposer son attention sur sa mère qui observe le couple. Elle n’est pas mieux dans le fond. « Voila. C’est ça. Maintenant, si tu permets, je suis pas venu pour discuter avec toi. » Ni avec les autres. Shane prends la main d’Ophelia dans la sienne et l’emmène directement vers un serveur. Il lui tends une coupe de champagne et s’en prends une aussi. « Il reviendra à la charge plus tard, t’en fais pas. » Le brun a à peine finit sa phrase qu’il voit Isaac, seul, cette fois-ci, s’approcher d’eux. Oh, pitié, qu’on les laisse tranquille. « Excusez le caractère de mon fils. Il a toujours été assez impoli malgré l’éducation qu’il a reçue. » Et quelle éducation ! C’est navrant. « Shane n’a jamais parlé de vous. Vous le connaissez depuis longtemps ? » Il roule des yeux. Ils en ont pour une heure à ce rythme. « Me ferez-vous l’honneur de m’offrir une danse toute à l’heure ? » Shane serre les dents. Il sent qu’Ophelia va dire oui, et il veut que se soit l’inverse. « Je dois vous laisser. Vous êtes ravissante Ophelia. J’espère qu’on pourra discuter un peu plus prochainement. » Sur ces mots, Isaac s’en va et Shane ne résiste pas à la tentation de sortir un magnifique : « N’y crois même pas. » Bon. Orage passé pour le moment. « Finalement, j’aurais dû t’écouter et aller ailleurs. »

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1400
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mer 2 Nov - 18:06 )



✻ ✻ ✻
i miss you when i can't sleep or right after coffee
or right when i can't eat. i miss you in my front seat
still got sand in my sweaters from nights we don't remember
do you miss me like i miss you ?

Les relations amoureuses, Ophelia n'en a pas eut des masses. La brune a toujours privilégier la qualité à la quantité. Si l'on doit retenir deux noms dans les hommes qui ont partager sa vie, c'est bel et bien Ethan et Julian. Qui sont ses deux dernières longues relations d'une durée de cinq années et dont les deux hommes ont bouleverser sa vie. Cependant depuis plus de deux mois, à ces deux hommes vient s'ajouter un nouveau nom : Shane Hollister. Ce brun qui initialement est le cousin de sa meilleure amie, Joyce, or il a réussit en l'espace de quelques mois à foutre le merdier bordel dans la vie paisible qu'était en train de mener Ophelia Rhodes. Dernièrement, la brune était fiancée à un charmant coach sportif, Julian Grayson et il était prévu qu'ils se marient prochainement ... Sauf que la brune n'a jamais été très emballée par tout ce mariage et c'est certainement ce qui a conduit à la chute de son couple, enfin combiner à sa relation avec Shane. Il a par le plus grand des hasards révolutionner son monde, fait battre son cœur d'une façon plus intense et il a réussit à la conquérir en un battement de cils, un doux contact entre leurs lèvres et des millions de coups de reins. Seulement contrairement à Ethan ou Julian, Shane est une énigme. Cet homme est vraiment compliqué à suivre et au grand malheur d'Ophelia, il n'a pas été livré avec un manuel d'instruction. Enfin Joyce l'avait prévenue, mais Ophelia avait voulu n'en faire qu'à sa tête et écouter ce que lui dicter son cœur plutôt que sa charmante meilleure amie ainsi que sa raison également. Il avait réussit à conquérir son cœur et dès lors qu'elle lui avait fait part de cette information, il s'était braquer changeant du tout au tout de comportement. Pour revenir plusieurs semaines plus tard devant sa porte, tentant en vain de s'excuser ... Et Shane répète le même schéma, encore une fois. Cette fois-ci qu'avait-il à se faire pardonner ? Le fait d'avoir annuler à la dernière minute le rendez-vous qu'ils avaient prévu à deux ? Cet homme est incompréhensible ... Il désire la voir et au dernier moment, il annule sa venue mais ne la recontacte absolument pas pour remettre ça ... Ouai c'est mieux de se pointer devant sa porte, avec un énorme bouquets de Lys, une robe et un séduisant sourire. Du Shane tout craché. Si Grace n'était pas apparu comme par magie, Ophelia l'aurait refouler ... Mais il avait gagné et elle se trouvait désormais devant chez elle, habiller de cette robe qu'il avait durement payer pour elle. L'envie de le tuer est plus que présente, seulement il serait dommage d’abîmer un si beau tissu. Elle le tuera un autre jour. Enfin, Ophelia est certaine qu'elle n'est que sa roue de secours et qu'il aurait très bien pu y aller avec une autre femme qu'elle ... Oui, ça devait être la dernière sur sa liste ... « Non. » Il la voulait elle est personne d'autre ? Tout du même c'est ce qu'elle espère ... Ophelia se vexerait s'il y avait une autre femme qu'elle dans la vie de Shane. « Fréquentent ? Tu lui as dis qu’on était amis. » « Mais tu restes un homme. » Il n'est pas idiot. Puis les seuls hommes qui viennent chez Ophelia se sont uniquement au nombre de deux : Jesse et John. « C'est pas vraiment courant qu'on débarque chez moi de cette façon ... » Non pas que ça soit dérangeant, seulement Ophelia s'est toujours arrangée de faire en sorte de rejoindre ses proches ailleurs que chez elle. « Depuis combien de temps on se voyait et connaissait. » Vraiment ? C'est étonnant de son père ... Ou alors il était trop absorbé par son émission de pêche à la télévision. « On peut pas me jeter à la porte. » C'est plus fort qu'elle, mais elle ne peut pas s'empêcher de se mettre à rire. « Toi, tu ne connais véritablement pas mon père. » Hum, elle lui raconte quand que son père était auparavant dans les forces de l'armée et qu'il a finit sa carrière à la CIA ? Parfois elle a même l'impression que le film " Mon beau-père et moi " avec De Niro est une caricature de son père. Ophelia plaint déjà Shane s'il veut faire partit de sa famille. « Mhm. Tout te va aussi. » Ça c'est le genre de compliment qui lui réchauffe le cœur, autant que ces pommettes. Point positif, il fait sombre et il n'aura pas satisfaction de ce moment de faiblesse de la part de la brune. « Merci. » La brune est tout de même poli. Donc qu'elle comprenne bien : ils vont à un gala de charité organisé par son père ? Elle n'est pas prête. Pitié faites qu'il dise non, pitié ! « Oui ... » Bon ... Ophelia n'avait pas prévu de rencontrer les géniteurs de Shane ce soir, autant qu'elle n'avait pas prévu de porter une robe et d'être assise aux côtés de Shane Hollister dans sa voiture. Voiture qu'elle n'avait jamais vu au passage. Mais bordel de queue, il en a combien cet homme ? « Je sais pas. J’ai pas de billet retour, il me semble ... » Donc cette soirée est peut-être la dernière fois qu'elle le voit ? OK. « Oh, je vois ... » Non elle ne voit pas du tout. « Donc après cette soirée, on se revoit dans trois semaines c'est ça ? » Elle est vexée, elle n'est pas contente et ça va commencer à la faire gravement chier. Mais elle n'est pas ici pour se prendre la tête, donc elle préfère simplement lui sourire et aborder un autre sujet. Oui parce que dans cette histoire, elle y gagne quoi à l'accompagner ? « Réfléchis-y pas trop. Je suis pas très patient. » Non ? Elle ne l'avait absolument pas remarquée ! « Apprend à être patient. » Déjà d'un. « Ouvre toi plus aux autres. » Et de deux. « Et; prend toi un billet de retour. » Et de trois. Non, elle n'a pas oubliée. « C'est dans tes cordes pour me remercier, non ? » Elle n'est pas trop gourmande et elle n'est pas du genre à lui demander sa carte bleue pour aller faire du shopping, il devrait être content. Les biens matériels c'est pas réellement son truc ... « Un problème dans un divorce ... Les gens riches ont tendance à s’attacher un peu trop à leur porte-monnaie. » Donc c'est à cause d'un divorce qu'il a annulé sa soirée avec Ophelia ... Très bien, elle est doublement vexée. Ce n'est pas réellement ce qu'elle attendait comme réponse. Le boulot de Shane c'est très bien, c'est bien d'en parler seulement Ophelia aimerait en apprendre plus sur sa vie personnelle que celle professionnelle. « Pour faire quoi Ophelia ? Passer encore plus de temps dans mon canapé, un verre de scotch à la main ? Non, merci. Je préfère avoir l’esprit occupé. » Ce n'était absolument pas marrant ! Elle était sérieuse en lui disant ces quelques mots. « On aurait pu passer quelques jours ensemble ... » Mais il préfère travailler, c'est son choix, elle le comprend très bien. Elle-même ignore s'il est possible de poser encore des congés. Mais plus les minutes passent, plus elle se demande ce qu'elle fait ici ? Ophelia est certaine que c'était une mauvaise idée de l'accompagner et sa pensée se justifie dès lors qu'ils arrivent sur le lieu de l’événement. « Un petit peu, je l’avoue. » Il veut qu'elle le tue c'est ça ? « Un petit peu, un petit peu ? Non mais j'y crois pas ! » Ophelia n'est pas une cruche, elle n'en sera jamais une et elle est incapable de jouer ce rôle là. « Je ne sais pas pour quoi tu me prends, mais tu t'es trompé sur la personne. Tu aurais dû venir avec une de tes potiches, elle aurait été parfaite dans le rôle ! » Elle n'est pas contente et ça se traduit sur son visage. Ophelia est douée pour faire une mini-crise de jalousie en même temps, c'est une femme, elle est multifonction. « Faut juste avoir confiance en soi. Tu verras tout se passera bien ! » Ça doit la rassurer ? Parce qu'il vient de faire tout le contraire ... Non mais il se fout littéralement de sa gueule ? MAINTENANT ILS SONT FIANCES ? La prochaine étape c'est quoi ? De faire croire qu'ils vont être parents ? Sans elle. « Je leur ai rien dit. C’est Aiden ... » LE SALAUD ! Lui qui a été si mignon la dernière fois qu'elle l'a vu au SB ! La prochaine fois sa menthe à l'eau, il se la mettra là où elle pense ! Ophelia en a marre et la solution qui se propose à elle et rentrer chez elle. Sauf qu'elle n'avait pas pensée à ce que Shane la capture et l'oblige à le suivre. Elle capitule, il a gagné ... « Tu ne le regretteras pas. » Euh c'était quoi ce contact entre leurs lèvres ? ... Ophelia n'était pas prête ... Elle est troublée, énormément même. Ce qui la fait naturellement rougir. « Personne n’osera faire cela. Tu es avec moi. » « Ça vaut pour toi aussi. » Peut-être pas, elle sera beaucoup plus clémente avec le jeune homme. Cependant cette histoire qu'elle soit sa fiancée, la perturbe encore plus que le bref baiser qu'il lui a offert il y a quelques secondes en arrière. « Premièrement, c’est Aiden qui leur a dit ça. Deuxièmement, je ne sais pas ce qu’il a dit. Troisièmement ... Y’a pas de troisièmement. » Donc il ignore totalement ce qu'il a pu dire à ses parents. Très bien ... Ophelia sent que ça va être amusant. « C’est récent. Il a dû leur dire ça avant d’emménager. Et on fait le reste quand tu veux et où tu veux. Ok ? » Ophelia a le droit de tout choisir ? Shane n'est pas au courant qu'elle n'est jamais occupé de ses dernières fiançailles ? Que c'était Julian qui s'était chargé de toutes ces tâches et qu'elle n'avait même pas lever le petit doigt ? « D'accord. Toi tu as un peu trop confiance en mon imagination. » La brune sera bien capable de trouver quelque chose d'imaginatif, en espérant que ça plaise à ses futurs beaux-parents. « On est amoureux. » Ca relève d'un effort sur-humain, Ophelia en est même certaine qu'il a eut du mal à sortit ces trois mots. Il mériterait même un baiser pour ça, mais c'est encore trop tôt. Il devra se contenter d'un simple sourire. « Je savais que j’avais oublier un truc. C’est ton père, il m’a fait perdre mes moyens ... » Hein quoi ? « Elle doit être à ta taille normalement. » Et voilà qu'il lui fait glisser autour du doigt une bague, un solitaire MA-GNI-FI-QUE. Autant la bague que lui avait offerte Julian était sublime, mais à côté de celle-là son ex peut aller se rhabiller. « Je disais ça en rigolant Shane ... » Lui par contre, il avait penser à tout. « Je comprend pourquoi j'ai dis oui, maintenant. » Dit-elle en observant sous toutes les coutures ce bijou à son doigt. « Si on te demande, c’est des diamants. » Il parvient à la ramener sur la planète terre. Des diamants ? Cet homme ne se fout pas de sa gueule. « Elle est juste ... parfaite. » A couper le souffle même. « J'aurais le droit de la garder après ? » Quoi ? Ça vaut le coup d'essayer quand même. « Fallait bien qu’on soit au même niveau. » Il la flatte beaucoup plus qu'il ne le devrait. Ce regard qu'il lui lance et celui qu'elle lui rend, lui fait comprendre que c'est le bon moment. Elle sent leurs lèvres qui se rapprochent l'une de l'autre, sauf que ce baiser sera remit à plus tard quand les parents de Shane auront disparus de leur champ de vision. « Isaac. Maman. » Cet homme n'aime pas son père et ça se traduit par tout son être. Pas besoin d'avoir un doctorat pour le comprendre. Ca jette même un coup de froid. « Shane. Et ? » Ophelia n'a même pas le temps d'ouvrir la bouche que Shane répond à sa place. Elle sait parler quand même. « Vous êtes donc, bientôt, ma belle-fille, si j’ai bien compris. Enchanté. » Elle doit être enchantée également ? Parce que ce n'est pas vraiment le cas ... Ophelia aurait aimé apprendre à plus connaitre Shane, avant d'avoir ce genre de conversation. Sauf qu'encore une fois alors qu'elle allait se mettre à parler, Shane prend la parole. Il va falloir qu'il arrête ce petit truc ! « Voila. C’est ça. Maintenant, si tu permets, je suis pas venu pour discuter avec toi. » Ophelia adresse un simple signe de main au couple avant de se laisser entraîner par Shane. Oh que coucou la coupe de champagne. « Il reviendra à la charge plus tard, t’en fais pas. » Il connait trop bien son père. « Excusez le caractère de mon fils. Il a toujours été assez impoli malgré l’éducation qu’il a reçue. » Oh qu'est qu'elle n'aime pas ce genre de conversation, ni même de langage. Mais ils sont là pour faire bonne figure, autant le faire jusqu'au bout non ? « Ne vous en faites pas, je pense qu'on est tous un peu nerveux la première fois qu'on présente la personne qui partage notre quotidien à ses proches. N'est-ce-pas mon cœur ? » Dit-elle en souriant tout en tournant son regard vers Shane. Ce soir, elle a le droit de le titiller avec tout à ce sujet, donc elle ne va pas hésiter une seule seconde. « Shane n’a jamais parlé de vous. Vous le connaissez depuis longtemps ? » Un peu plus de six mois, grâce à un repas chez sa meilleure amie, Joyce, donc la nièce d'Isaac, non ? Son fils à brisé son couple précédent et il lui a brisé le cœur il y a peu, c'est ça qu'il veut entendre ? Désolé ce n'est pas ce qui va pourtant sortir de sa bouche. « Shane sait se montrer très égoïste par moment, il veut toujours me garder uniquement pour lui. » Ses doigts caressent doucement les cheveux du brun. Cette proximité entre eux lui avait manquer. « Me ferez-vous l’honneur de m’offrir une danse toute à l’heure ? » Il veut danser quoi exactement ? Parce qu'Ophelia est certaine que ce qu'il veut danser ce n'est pas dans ses cordes. La zumba c'est bien. « Si mon fiancé accepte, ça sera avec plaisir. » Au moins, elle ne dit pas non, mais elle ne dit pas oui également. Tout reposera sur la volonté de Shane c'est beaucoup mieux. « Je dois vous laisser. Vous êtes ravissante Ophelia. J’espère qu’on pourra discuter un peu plus prochainement. » En vrai, il essaye de la charmer ? Parce qu'avec la brune ça ne fonctionne pas trop. Elle lui adresse cependant un sourire, avant de concentrer son attention sur Shane. « N’y crois même pas. » « Tu n'avais pas besoin de le dire, je l'avais très bien compris. » Autant qu'elle sait l'amour qu'il porte à son paternel. « Finalement, j’aurais dû t’écouter et aller ailleurs. » Son idée était bien meilleur, elle le reconnait et c'est bien que Shane le reconnaisse également. La brune repose les coupes de champagnes vides sur le plateau d'un serveur. Promis, ils en reprendront une dans deux minutes. « Ecoute. » Elle prend place contre lui, passant ses bras autour de son cou. « Je sais très bien qu'on a pas l'envie d'être ici, l'un comme l'autre. Mais rien ne nous oblige à y rester jusqu'à la fin ? » Du moins elle l'espère totalement. « L'idée c'était de passer un moment ensemble non ? » Sauf qu'Ophelia aurait aimer être dans un endroit plus clos et avec moins de personne autour d'eux, juste eux deux ça aurait été suffisant. « Maintenant, j'ai envie que tu m'embrasses parce que je ne tiendrais pas jusqu'à la fin de la soirée que tu le fasses. » Mais s'il veut attendre, ça lui va aussi ... Baiser ou pas, la soirée continue et le monde à affluer. C'est quoi toutes ces personnes qui viennent saluer Shane ? Le bébé chat à l'impression d'être invisible à côté et d'être une véritable cruche, elle veut pleurer. « Hormis boire du champagne, qui n'est pas aussi bon que de la tequila, on est supposé faire quoi dans ce genre de soirée ? » Les bulles ce n'est pas vraiment son trip ... Ça monte trop facilement à la tête. La tequila c'est toute sa vie et Shane doit même avoir des souvenirs lointain de cette façon qu'elle a de la boire. « Pourquoi c'est la sixième personne au moins qui te dit félicitation ? Tu as eut une promotion ? » Murmure-t-elle dans le creux de son oreille. « Ton père n'arrête pas de nous faire des signes depuis toute à l'heure, tu ne veux pas qu'on l'ignore et qu'on aille chez toi ? Même chez moi, c'est bon mon père te connait maintenant. » Ou ailleurs, tant qu'ils sont ensemble et loin de ce lieu qui arriverait presque à lui donner de l'urticaire.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 547
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Lun 14 Nov - 22:48 )



You know I've been hurt before you
Yeah you know the score
And I know you want more
You want me to go out
OPHELANE is in da place

Shane n'avait jamais réussi à entretenir de bons liens avec son père. Ce n'était donc pas étonnant que ceci se répercute avec tous les autres pères du monde. Celui d'Ophélia n'échappait pas à la règles. Pourquoi il ne l'aimait pas d'ailleurs ? « Mais tu restes un homme. » Oui. Il a une bite, des couilles. Et ? « Oh. Il pense toujours que tu es vierge, c'est ça ? » La blague ! Shane était passé par là, après Julian, et il avait bien envie d'être le dernier. Mais l'avuer serait bien trop dire donc il garde tout ceci pour lui. Il garde toujours trop de chose pour lui dès que cela touche les sentiments. C'est dommage, il gâche surement de bons moments. « C'est pas vraiment courant qu'on débarque chez moi de cette façon ... » Que la brune se rassure, ce n'est pas non plus courant que le jeune homme débarque ainsi à la porte des gens. Les trois quarts du temps, il n'offre même pas un sourire. Pour le bouquet de fleur, c'est vraiment de l'exception et ça montre à quel point la rhodes a réussi à conquérir une bonne partie de son coeur, si ce n'est la totalité. « Prends en pas l'habitude. » Oui, parce que Shane est loin de pouvoir recommencer cet exploit. « Toi, tu ne connais véritablement pas mon père. » Un petit sourire de biais traverse son visage. « Et toi, tu me connais vraiment mal. » Non. On ne pouvait pas le mettre à la porte. Hors de question. C'est inenvisageable. La seule manière de le faire, c'est qu'Ophélia le pousse à sortir. Un peu comme la dernière fois ... Sauf que cette fois-ci, la jeune femme est avec lui habillé de façon majestueuse. Il allait être compliqué pour lui de ne pas l'observer tout le temps. « Merci. » Il rêve où la brunette a les joues un peu rouges ? Il ne soulignera pas ce petit détail qu'il trouve super attendrissant et mignon. Ça lui donnait envie de recommencer à la complimenter.

La conversation tourne rapidement sur le travail. Shane est un peu trop accro à celui-ci dernièrement. Il faut dire que c'est soit ça, soit la boisson et pour le coup, il vaut mieux pour lui et pour ses clients qu'il soit le plus frais possible. Un avocat alcoolique, ça peut jamais donner quelques choses de bien lors des audiences. Puis sa réputation était bien trop en jeu. Ça ferait plaisir à son père qu'il se plante et il s'interdisait de lui donner cette satisfaction. « Oh, je vois ... » Lui aussi, ça le rend triste sur le coup. Mais en même temps, être loin de tout et surtout d'Ophélia lui permettrait surement de reprendre un peu sa vie en main. Il en aurait grandement besoin. « Donc après cette soirée, on se revoit dans trois semaines c'est ça ? » Il ne sait pas. Il ne sait plus. « C'est pas ce que je veux. » Mais elle avait demandé du temps pour réfléchir et c'est ce que le Hollister tentait du mieux qu'il pouvait de lui donner. « Mais tu m'as pas laissé non plus beaucoup de choix. » Et la patience n'était pas une de ses vertus. « Apprend à être patient. » Facile à dire. « J'aime pas. » Non, vraiment, c'est dix fois plus simple quand tout est servit sur le plateau d'argent. « Ouvre toi plus aux autres. » Mhm. « Dans quel sens ? » Parce que si ça parle de son pantalon, il ne devrait pas y avoir trop de problème. « Et; prend toi un billet de retour. » Il a bien entendu ? « C'est dans tes cordes pour me remercier, non ? » Il hausse un souril, fait ine de réfléchir pendant quelques secondes. « Ouais. » Le regard rivé sur la route, il cherche son portable et le tends à Ophélia. « T'as qu'à le commander. » Le numéro de sa carte bancaire est enregistré. C'est mal mais il n'a pas le courage de tout retenir. « On aurait pu passer quelques jours ensemble ... » Mon dieu. Il s'imagine retourner partir en Australie avec Ophélia. Ca lui parait tellement lointain et proche en même temps. Il aimerait revenir à ce moment. C'était simple, féerique et parfait. « Prends toi un billet pour Seattle alors. Ça te fera des vacances. » Et lui, un moyen comme un autre, finalement, de se faire définitivement pardonner.

Surtout qu'il aurai besoin de beaucoup d'excuse. La première pour avoir jeter comme une vulgaire chaussette la eune femme de chez lu. La seconde, pour l'avoir amené à ce gala et de lui demander de mentir aux personnes autour d'eux. Mais qu'elle comprenne : il n'avait pas le choix. « Un petit peu, un petit peu ? Non mais j'y crois pas ! » Allez ! On se calme, on sourit. Tout se passera à merveille, il ne faut pas avoir peur. « Je ne sais pas pour quoi tu me prends, mais tu t'es trompé sur la personne. Tu aurais dû venir avec une de tes potiches, elle aurait été parfaite dans le rôle ! » Pardon ? « T'es si aveugle que ça ? » Non. Bien-sûr que non. Elle a bien du comprendre que le Hollister n'arrivait plus à voir personne d'autre. Il ne voulait plus qu'Ophélia. Elle seule. Personne d'autre. Trêve de plaisanterie. Il a vraiment besoin de l'aide de la brune pour quelques heures, promis, après, il la laissera tranquille si elle le lui demande. En attendant, il promettait qu'aucun pervers ne tenterait quoi que se soit. « Ça vaut pour toi aussi. » Tss. C'est pas juste. « Je suis pas le genre de mec à toucher le cul des femmes. » Absolument pas. « Je préfère les pincer et faire croire que c'est une autre personne. » Oui, il li arrive d'être con et gamin, parfois. « Mais je ne ferais rien ce soir. » Si ce n'est empêcher tout le monde de regarder la brune et de l'accoster. C'est la sienne ! « D'accord. Toi tu as un peu trop confiance en mon imagination. » Mais non ! « Suffit de dire que j'ai demandé ta main en Australie et le tour est joué ! » Aussi simple que bonjour. Mais pas aussi simple que de trouver la bague parfaite pour Ophélia , le temps de quelques heures. Heureusement qu'elle le lui avait rappelé. « Je disais ça en rigolant Shane ... »  Mais pas lui. Il tenait à ce que Diamant soit sur son doigt. « Je comprend pourquoi j'ai dis oui, maintenant. » Un sourire de fierté se pose sur son visage. « Je savais qu'elle allait te plaire ! » Comment ne pas aimer un tel bijoux en même temps. « Elle est juste ... parfaite. » Il est bien d'accord. « A ta valeur. » Shane est un poil trop romantique. « J'aurais le droit de la garder après ? » Heu ... Il n'a pas réfléchi à ça. « Comme tu veux. Ça me gène pas que tu l'as gardes. » Mais c'est pas lui qui explique à Papa Rhodes comment elle se retrouve là.

Il le déteste. Il ne voulait pas le voir, pas tout de suite mais papa et maman sont toujours là quand on ne le désire pas. Ah que coucou les moches ! Même si sa maman n'est pas moche. Et vas-y que je blablate de la merde. Shane est certain qu'il fait ça pour l'agacer : ça fonctionne. « Ne vous en faites pas, je pense qu'on est tous un peu nerveux la première fois qu'on présente la personne qui partage notre quotidien à ses proches. N'est-ce-pas mon cœur ? » urrrrgh. Il tousse légèrement. Outch. Il a un chat coincé dans la gorge. « Uhm. » Non, il peut vraiment pas avec les surnoms et encore moins ceux d'Ophélia. « Shane sait se montrer très égoïste par moment, il veut toujours me garder uniquement pour lui. » MAIS C'EST NORMAL : Ophelia est à lui. il est égoïste. « J'appelle pas ça égoïste. Je te préserve juste. » De ce monde de vautours et de merde. « Si mon fiancé accepte, ça sera avec plaisir. » URRRRRRRRRRGH. Non ! Il peut aller se recoiffer, il ne touchera pas seule fois Ophélia. JAMAIS. NEVER. NOPE. « Tu n'avais pas besoin de le dire, je l'avais très bien compris. » Si. Si. « Je me sentais obligé. » Sait-on jamais qu'elle n'est pas compris qu'Isaac est un homme horrible, méchant et pas du tout aimant. Finalement, il aurait mieux fait de disparaître loin de là. « Ecoute. » Non. Il est pas prêt pour se faire réprimander, et encore moins pour avoir une vue plongeante sur les lèvres de la jeune femme. « Je sais très bien qu'on a pas l'envie d'être ici, l'un comme l'autre. Mais rien ne nous oblige à y rester jusqu'à la fin ? » Shane souffle et regarde un peu autour de lui. « Si. Je dois faire un chèque ... » Et il sait pas où est la petite boite pour le mettre. « L'idée c'était de passer un moment ensemble non ? » Carrément. Le brun acquiesce. Le but, c'était de se retrouver avec elle et de profiter de ce moment. « Maintenant, j'ai envie que tu m'embrasses parce que je ne tiendrais pas jusqu'à la fin de la soirée que tu le fasses. » OH LORD. Shane ne se fait pas prier. Il dépose ses mains dans le creux du dos de la jeune femme et dépose ses lèvres sur celles de la brune. Bon Dieu, ça lui avait tellement manqué. Il avait l'impression d'avoir oublier toutes les sensations possibles de deux lèvres collées l'une à l'autre. « C'est pour le jeu de rôle ou ... ? » Pitié, qu'elle lui dise que c'est réel. « Hormis boire du champagne, qui n'est pas aussi bon que de la tequila, on est supposé faire quoi dans ce genre de soirée ? » Heeeu .. « On s'ennuie généralement. Alors j'ai pris l'habitude de foutre la honte à mon père. » Mais pour le coup, il n'a aucune idée et il a pas envie de changer de position alors ... « Pourquoi c'est la sixième personne au moins qui te dit félicitation ? Tu as eut une promotion ? » Shane dépose un baiser bref et rapide. « Parce que je suis engagé. Et bientôt marié. » Et que ceci semble totalement improbable. « C'est mignon quand tu oublies des choses. » Tellement mignon que le Hollister n'arrive pas à s'arrêter de sourire et se sent obligé de replacer une mèche de ses cheveux. « Ton père n'arrête pas de nous faire des signes depuis toute à l'heure, tu ne veux pas qu'on l'ignore et qu'on aille chez toi ? Même chez moi, c'est bon mon père te connait maintenant. » QUOI ? Il tourne la tête et le voit. « Ok. On bouge ! » Il prends la main de sa belle et marche dans la cohue. « On va pas aller chez toi. » Non, il a une meilleure idée. Faut juste qu'il trouve comment y accéder. « Oh, attends. Tu peux remplir ça ? » Shane lui donne un chèque signé. Il suffit de noter un montant. « C'est pour les enfants ne pouvant pas se payer des études, alors tu mets le paquet, ok ? Je reviens. » Tant qu'Ophélia le ruine pas, ça ira. Shane se dirige donc vers un groupe d'homme plus ou moins jeune et leur sert la main. Il papote quelques secondes et demande des renseignements. Une fois tout ceci à sa disposition, il revient et reprends la main d'Ophélia, qui a posté le chèque dans l'urne. C'est parfait. « Tu savais qu'ils avaient des balançoires dans la cour de récréation ? » Non ? Lui non plus. Et il avait envie d'en faire alors ils allaient aller là avant de rentrer chez l'un ou l'autre. « Est-ce que ça veut dire que je suis pardonné pour ce que j'ai fais ? » Tout ce qu'elle vient de faire pour lui et ce qu'elle lui a dit. « Je sais que je suis compliqué mais j'ai vraiment besoin de toi à mes côtés. » préparer les mouchoirs. « Je t'.... » Non. Il peut vraiment pas. « Je t'apprécie vraiment. » Yeah. C'est mieux et le stress redescend d'un seul coup. « On pourrait reprendre du début et voir ce que ça donne, non ? »

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1400
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mer 23 Nov - 12:49 )



✻ ✻ ✻
i miss you when i can't sleep or right after coffee
or right when i can't eat. i miss you in my front seat
still got sand in my sweaters from nights we don't remember
do you miss me like i miss you ?

Shane est l'homme de sa vie, sauf qu'elle ne le sait pas encore et que Shane lui-même l'ignore encore. Un jour, ils auront des enfants. Ou pas. Ophelia ne sait pas encore prononcer sur la question. Elle y réfléchira plus tard, mais pas demain, demain il y a poney. Ceci dit quand ça arrivera et qu'on lui demandera la façon dont elle a fait la connaissance de Shane, de leur premier baiser ou encore de leur première fois, Ophelia tournera certainement les faits réels d'une façon beaucoup plus poétique et surtout correct pour un public de moins de dix-huit ans. Mais à l'heure actuelle, Ophelia n'arrive même pas à se projeter dans cinq minutes alors dans dix ans, c'est une autre histoire. Shane devait lui laisser du temps pour qu'elle réfléchisse posément à une possible histoire / idylle entre eux. Dans sa tête, la brune avait prévue une agréable voire même romantique soirée à deux durant laquelle ils auraient parlé plusieurs heures avant qu'elle ne saute sur ses lèvres pour ne plus jamais les quitter. Sauf que cette soirée n'avait pas vu le jour, puisque l'avocat lui avait mit un joli vent en annulant à la dernière minute. Vexée, Ophelia avait eut en tête que la prochaine fois que Shane lui proposerait une soirée, ça serait à son tour de décommander. Sauf qu'une fois devant le pas de sa porte, Ophelia ne pouvait plus faire machine arrière. Si Grace ne s'en était pas mêler, peut-être qu'elle aurait pu échapper à ce rendez-vous. Mais Ophelia se connait assez pour savoir qu'elle aurait été incapable de lui refuser ça. D'autant plus que son humour absolument pas drôle, ses caresses si douces, sa voix grave, son regard ténébreux, ... absolument tout son être lui manquait. Ophelia n'arrive toujours pas à comprendre comment elle a pu tomber sous le charme, pire amoureuse de cet homme alors qu'il ne ressemble en aucun points à Julian ou en Ethan. C'est peut-être ça justement qui l'a séduit. Shane est un être unique, n'oublions pas que Ophelia voulait le tuer la première fois qu'ils se sont vu et que maintenant elle tuerait pour passer du temps en tête à tête avec lui. Adieu le cinéma avec Grace, Ophelia a rendez-vous avec Ellie Saab Shane. Il vient de faire la connaissance de son papa, personne n'est mort donc c'est plutôt bon simple. « Oh. Il pense toujours que tu es vierge, c'est ça ? » Très bonne question. « C'est pas vraiment le genre de sujet que j'aborde avec mon père, mais je pense pas qu'il soit idiot à ce point là. » D'autant plus qu'elle a déjà vingt-huit ans et qu'elle a été en couple les dix dernières années avec deux hommes différents. « Ou alors, il pense que j'attend le mariage. » Ce qui est tout à fait probable également. Mais Shane sait très bien que ce n'est pas le cas, sinon il est certain qu'ils n'en seraient pas à ce point de leur relation. Ophelia mettrait sa main à couper que s'il n'y avait pas eut de sexe entre eux, Shane n'en aurait rien à faire d'elle. « Prends en pas l'habitude. » Pourtant, elle, elle a fortement appréciée. Elle a juste été prit de court pour en profiter pleinement comme elle aurait voulu. « Dommage, j'aurais été capable de faire un effort pour toi et surtout pour des lys. » Ce bouquet lui a un peu trop tapé dans l’œil. « D'ailleurs comment t'as su ? » Qu'elles étaient ses fleurs favorites ? Puis les hommes ont souvent tendance a offrir des roses aux femmes qu'ils courtisent. Mais c'était tout à fait possible que Ophelia ait glisser cette information et qu'elle ne soit pas tombé dans l'oreille d'un sourd. « Et toi, tu me connais vraiment mal. » Cet homme est trop sûr de lui et ça a le don de l'énerver. « Soit pas si confiant, tu déchanteras peut-être le jour où mon père voudra justement t'inviter à rester. » S'ils continuent à se voir d'une façon régulière, il est possible que ce jour arrive plus tôt que prévu. Peut-être que ce jour là, c'est peut-être Shane qui voudra être mit à la porte de la Rhodes. Ou au contraire rester, c'est du moins ce qu'elle espère. Ophelia comprend rapidement le thème de la soirée, un gala caritatif. C'est certes pour une noble cause, mais ce n'est pas son dada. La brune n'est pas sûre d'être dans son élément. Mais avant qu'elle ne commence à paniquer et prendre la fuite, Ophelia est curieuse de savoir ce que Shane a fait durant les dernières semaines. Et il n'a que le mot " travail " à la bouche. « C'est pas ce que je veux. » Ça tombe bien, elle non plus. Parce qu'elle se connait, elle ne tiendra pas trois semaines supplémentaires sans la moindre nouvelle de Shane. « Mais tu m'as pas laissé non plus beaucoup de choix. » Elle le sait très bien. Mais dans la vie, on a pas toujours ce qu'on veut sur un plateau d'argent. « Mais ça ne voulait pas dire que je ne voulais plus te voir durant des mois et des années entières. Je pensais que tu avais compris ce que je voulais quand on a échanger des messages l'autre jour. » Si le message n'est pas passé, Ophelia est désolé ou Shane a simplement besoin d'un décodeur. Donc, elle a le droit à tout ce qu'elle veut pour sa présence, ce soir ? Très bien. « J'aime pas. » Il n'aime pas être patient, c'est son problème. « Ça viendra. » Avec du temps et de la volonté. « Dans quel sens ? » « Celui de mettre des barrières invisibles qui ne servent à rien. » Juste à protéger son cœur, elle en est consciente. Mais promis, elle en prendra soin et ce n'est pas dans ses projets de vouloir le briser. « T'as qu'à le commander. » Si ça ne tenait qu'à elle, il n'y aurait même pas de billet d'aller. « Prends toi un billet pour Seattle alors. Ça te fera des vacances. » Oh. Cette idée, lui plait mais genre vraiment. « D'accord. » Elle ne va pas se faire prier. Puis elle n'est jamais aller à Seattle, raison de plus pour ne pas refuser ce genre de proposition. « Je te rejoins jeudi la semaine prochaine et on rentre le mardi, ça te va ? » Ça parait raisonnable et puisque ça a l'air de convenir à monsieur, la brune valide les billets. La demoiselle lui rend alors son téléphone portable. « Au fait, sympa le fond d'écran. » Elle met même sa main à couper que cette photo a été prise en Australie. Si Ophelia était sur un petit nuage en train de se remémorer leur voyage en Australie, qui était selon elle les meilleurs vacances de toute sa vie elle doute même un jour d'arriver à faire mieux, Shane vient de la ramener sur terre avec cette histoire de gala. « T'es si aveugle que ça ? » Elle n'a pas encore besoin de lunettes. « Dit clairement ce que tu as en tête. » Au lieu de tourner autour du pot pendant trente ans. Donc ce soir, Ophelia Rhodes va devenir prochainement Ophelia Hollister, ça sonne divinement bien. La brune accepte donc de jouer la fiancée modèle à condition que personne ne lui toucher ses fesses. « Je suis pas le genre de mec à toucher le cul des femmes. » A peine. « Je préfère les pincer et faire croire que c'est une autre personne. » Pourquoi ça ne l'étonne pas ? En tout cas, ça a l'audace de la faire rire. « Mais je ne ferais rien ce soir. » Il ressemblerait presque à un bébé agneau à qui on veut faire des câlins. « Du moins tant que j'ai cette robe. » Autrement dit quand elle n'aurait plus rien sur le dos, Shane aurait le droit de faire tout ce qu'il veut de son corps. S'il ne comprend pas le sous-entendu, c'est qu'il n'est pas aussi intelligent qu'il y parait. « Suffit de dire que j'ai demandé ta main en Australie et le tour est joué ! » Elle n'y aurait jamais pensée, mais quand ça sort de la bouche de Shane ça parait tellement évident. « On ira se marier en Australie, voilà. » Et peut-être même y rester jusqu'à la fin de leurs jours. Mais pour que toute cette supercheries soit plus réelle, il manque une chose essentielle : une bague. Si Ophelia plaisantait, ce n'est absolument pas le cas de Shane qui la surprend en lui passant la bague au doigt. « Je savais qu'elle allait te plaire ! » Il faudrait ne pas avoir de goût pour ne pas aimer ce genre de choses. Ophelia sait reconnaître les belles choses et celle-ci pourrait facilement devenir la huitième merveille du monde. Elle est amoureuse d'une bague. « A ta valeur. » Mais il n'a pas finit de la faire rougir ? Elle ne va plus savoir où se mettre à la fin. Par contre, elle veut que cette bague reste à son doigt même quand ils auraient finit ce pour quoi ils sont venus. « Comme tu veux. Ça me gène pas que tu l'as gardes. » Dans ce cas là, elle ne va pas se gêner. Elle ne pense pas une seule seconde à ce que ce diamant à son doigt va susciter comme questions auprès de ses proches. Elle dira simplement que c'est un cadeau de Shane. « Merci. » C'est sincère, ça vient du cœur. Mais Shane devrait arrêter de lui faire des cadeaux. Entre un bouquet de fleurs énorme, une robe hors de prix et des diamants, la prochaine étape c'est quoi ? Une île ? Certainement pas de rencontrer les parents de Shane et pourtant, il fallait bien passer par là. Il y a des gens qui sentent pas bon au premier regard et bien eux, ils sentent le fric à des kilomètres à la ronde. Ophelia n'est pas à l'aise et heureusement que la conversation ne s'éternisent pas, elle n'aurait pas tenue une seconde de plus. En fait c'est pas finit, puisque monsieur Hollister tient a avoir une conversation avec eux, avec elle, avec Shane, elle ne sait pas. « Uhm. » Note à elle-même, ne pas utiliser de surnoms mignons à l'égard de Shane, c'est encore trop tôt. « J'appelle pas ça égoïste. Je te préserve juste. » Ça par contre c'est trop mignon. « Préserve moi autant que tu voudras alors. » Qu'elle lui susurre dans le creux de son oreille. Ophelia adresse un dernier regard au père de Shane, avant d'apporter toute son attention une fois encore sur l'homme devant ses yeux. « Je me sentais obligé. » C'est un truc de mâle c'est ça ? « N'oublie pas, je ne suis là uniquement que pour toi. Je te rassure, je me serais bien passée de cette conversation. Il est toujours comme ça ? » A vouloir être un maniaque du contrôle ? Mais assez parler de son père, Ophelia veut un moment juste à deux, même si ça ne dure que quelques minutes. « Si. Je dois faire un chèque ... » Donc ce petit bout de papier va les obliger à rester jusqu'au bout de la nuit ? Tristesse. Ophelia lui rappelle que le but de cette soirée était qu'ils soient ensemble pour passer du temps ensemble. Seulement il manque un petit quelque chose pour que cette soirée soit encore plus agréable, Ophelia a besoin qu'il l'embrasse et elle ne tarde pas à en faire la requête. Sans surprise, les lèvres de Shane s'abats sur les siennes. Le goût de ses lèvres lui avait terriblement manquer. Elle revit, elle jubile, elle savoure, elle profite. Jamais ô grand jamais, elle ne veut attendre autant de temps avant que ce geste si naturel ne se reproduise. « C'est pour le jeu de rôle ou ... ? » Depuis quand il croit qu'elle joue avec lui ? La brune sourit avant d'embrasser à nouveau ses lèvres. Elle stoppe ce baiser quelques secondes plus tard, avant qu'elle n'arrive plus à s'arrêter, parce qu'elle serait capable de faire ça pendant des heures. « A ton avis ? » S'il la connait, il doit déjà connaitre la réponse à cette question. Par contre, Ophelia, elle aimerait bien savoir ce qui se passe dans ce genre de soirée. « On s'ennuie généralement. Alors j'ai pris l'habitude de foutre la honte à mon père. » « Vraiment ? Du genre ? » Il vient de l'intriguer, de toucher sa curiosité donc elle a bien le droit de savoir autant que de savoir pourquoi tout le monde tient à le féliciter de la sorte. « Parce que je suis engagé. Et bientôt marié. » Avec qui ? C'est vrai, avec elle. « C'est mignon quand tu oublies des choses. » Il se moque d'elle, c'est pas gentil. Enfin si c'est même mignon parce que Shane est irrésistible et que ce sourire pendu à ses lèvres l’enivre. « Ça a juste du mal à rentrer dans ma tête. Il y a encore quelques heures, j'étais en train de faire des pancakes. » Donc pas du tout préparer à être fiancée et encore moins avec Shane Hollister. Mais Ophelia pourrait se prendre au jeu, un peu trop. « Mais si à chaque fois que j'oublie, tu me le rappelle de cette façon, je vais oublier bien plus souvent que tu ne le penses. » Juste pour qu'il l'embrasse et qu'il ne la quitte pas des yeux, oui de cette façon. Son petit nuage prend fin dès lors que son regard croise celui de papa Hollister. Ophelia ne veut pas retourner vers lui, il fait trop peur. « Ok. On bouge ! » Très bien, Ophelia suit Shane, de toute façon elle n'a pas réellement le choix. « On va pas aller chez toi. » Il veut pas revoir son papa ? Promis il restera dans sa chambre et eux ils iront dans celle d'Ophelia. «  Oh, attends. Tu peux remplir ça ? » « De ? » Pourquoi un chèque vient d’apparaître dans sa main ? Il veut vraiment qu'elle fasse ça ? « C'est pour les enfants ne pouvant pas se payer des études, alors tu mets le paquet, ok ? Je reviens. » Si, si, il était très sérieux. « Shane ... » Il ne l'entend déjà plus, il est au loin et il la laisse dans la galère la plus totale. Comment elle peut savoir le montant à mettre sur ce chèque ? Elle ne connait même pas le compte en banque de Shane, elle sait juste qu'il a beaucoup d'argent. Plus qu'elle. La brune s'avance vers la table où l'urne se trouve, prend l'un des stylo présent et réfléchit pendant deux longues minutes à ce qu'elle peut bien y inscrire comme montant. Cent dollars ce n'est certainement pas une somme suffisante, ça l'aurait été pour elle, mais. Elle rajoute finalement un zéro, puis deux, puis trois. Cent mille dollars c'est une somme raisonnable non ? Adjugé vendu. La brune griffonne en toute lettre le montant avant de le glisser dans la boite et de voir un Shane sauvage à ses côtés. « Ne me refait plus jamais ça. » Ce n'est pas son argent et ça ne lui plait absolument pas. « Si je t'ai ruiner, tu t'en prendra qu'à toi même. » Même si elle sait très bien que ça ne sera pas le cas. « Tu savais qu'ils avaient des balançoires dans la cour de récréation ? » Ophelia hoche la tête négativement. C'est la première fois qu'elle se rend dans cette école, elle n'a pas encore des pouvoirs en divination pour connaitre ce genre de détail. « Est-ce que ça veut dire que je suis pardonné pour ce que j'ai fais ? » « Si ça n'avait pas été le cas, je ne serrai même pas avec toi en ce moment Shane. » Elle serait toujours en train de faire la tête et de lui en vouloir d'avoir briser son cœur en des millions de morceaux. « Je sais que je suis compliqué mais j'ai vraiment besoin de toi à mes côtés. » Il est pire qu'une femme. Ses paroles la touche et ravive même la flamme présente dans son cœur. « Je t'... » Il va vraiment dire ce qu'elle est en train de penser ? « Je t'apprécie vraiment. » Ses yeux se ferment quelques instants avant de ré-ouvrir. Elle n'est pas déçue, c'est juste qu'elle s'attendait à autre chose. Mais pour l'instant, elle s'en contentera c'est déjà un énorme pas en avant. Pour l'instant. « Tu me le diras quand tu seras prêt. » Ophelia promet d'être patiente et de ne pas lui mettre la pression. « J'ai besoin de toi aussi. J'ai pas envie de passer encore une éternité sans toi. » Ce n'était peut-être que trois semaines, mais Ophelia a eut l'impression que c'était les trois semaines les plus longues de toute sa vie. « On pourrait reprendre du début et voir ce que ça donne, non ? » Shane tient une vrai conversation d'adulte et ça surprend la brune. « Oui. » Totalement ! Elle a même envie de le crier sur les toits. « J'ai vraiment envie que ça fonctionne entre nous cette fois. » Et ça devrait être plus facile étant donner que Julian n'est plus présent dans l'histoire. « Je ne dis pas que ça sera tout rose, mais s'il te plait, promet moi de ne plus jamais me faire ça. » Ça lui a vraiment fait du mal d'être traiter de la sorte. Alors même si elle sait qu'il est désolé, elle a encore besoin de l'entendre. Elle dépose un énième baiser sur ses lèvres avant de le tirer vers les balançoires, avant de prendre place sur l'une d'entre elles. « Tu sais c'est ce genre de moment que je préfère avec toi. » Ce genre d'instant simple et dont Shane n'a pas besoin de sortir un paquet d'argent pour prouver à qui ou quoi il appartient. Juste quand il est simplement Shane. « Tes parents ne vont pas nous en vouloir d'avoir écourter la soirée ? » Ils voulaient peut-être qu'ils restent plus longtemps, enfin ils sont toujours sur les lieux de l’événement. « C'est grave s'ils ne m’apprécient pas pour ce que je suis ? » Ils viennent de deux mondes totalement différents et c'est peut-être perturbant que Shane soit fiancé même si ce n'est pas réel à une simple professeur de fitness. « Au fait, quand on reviendra de Seattle, tu serais d'accord pour passer une soirée avec Lynn, Jesse, John et moi ? » Parce qu'ils sont ses meilleurs amis et qu'ils n'ont pas forcement entendu parler de Shane de la meilleure façon qu'il soit et qu'elle aimerait bien remédier à ce problème. « T'es vraiment obligé de partir demain ? » Dit-elle après s'être arrêter de se balancer. Elle a l'impression qu'ils n'auront le temps que de passer cinq minutes ensemble que déjà Shane sera loin. Pour la peine, elle vient à s'installer sur les genoux de Shane. Elle veut un câlin et elle commence à se refroidir. « Mais maintenant que j'y pense, toutes ces personnes qui sont au courant qu'on est fiancé, elles vont parler entre elles et ça va se savoir non ? Même si c'est bidon pour toi autant que pour moi, eux ils avaient l'air d'y croire. Dit moi qu'on va pas finir à la une d'une magazine bidon qui voudra des photos de notre mariage imaginaire. » On ne dit pas merci à Grace de lui avoir fait regarder l'intégrale de la série Revenge. « Euh c'est moi où ils viennent pour toi ? » Dit-elle en désignant les deux hommes qui s'avancent vers eux. Il semblerait que oui et que papa Hollister les réclame même à l'intérieur. Elle ne bougera pas des genoux de Shane, tant qu'il ne l'aura pas décider.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 547
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Mar 6 Déc - 23:32 )



You know I've been hurt before you
Yeah you know the score
And I know you want more
You want me to go out
OPHELANE is in da place

Shane, il a tendance a parler de sexe assez facilement et assez ouvertement avec n’importe qui. N’importe qui sauf Rachel, sa cousine et Arya, cette blonde bien trop collante. Mais il faut dire que ce sujet reste assez peu abordable aussi avec Ophelia. Non pas qu’elle soit timide sur cela ou quoi que se soit. C’est juste que quand le sexe arrive aux oreilles des parents, c’est tout de suite moins drôle. « C'est pas vraiment le genre de sujet que j'aborde avec mon père, mais je pense pas qu'il soit idiot à ce point là. » Oh. Ça reste à voir ça. Papa Hollister a toujours cru que son fils ne passerait à l’acte qu’après le mariage. Une bien belle fantaisie puisque que Shane avait déjà plus qu’expérimenté le trésor qui se cache entre les cuisses des demoiselles. « Ou alors, il pense que j'attend le mariage. » Ça doit être une pensée normal pour un père dans ce cas. Shane ne tient pas plus longtemps avant de rire à gorge déployé. Bon Dieu, ce qu’ils peuvent être bête. Comme si Ophelia avait une tête d’innocente, tout comme le brun. « Je penche pour le fait qu’il ne veut rien savoir ! » Apres tout, libre à lui de vouloir garder une idée pleine de bons souvenirs de sa fille, plutôt que de l’imaginer dans les draps d’un homme. Ou même d’une femme. Ou des deux en même temps. Quoi qu’il en soit, dans les draps d’une autre personne pour résumer tout ceci. Mais l’avocat peut comprendre que voir débarquer un homme inconnu chez lui, muni d’une robe des plus belle de la planète, et d’un bouquet plus gros que la maison elle-même, il y a de quoi rester pantois. Mais désolé papa Rhodes, Shane Hollister ne fair jamais les choses à moitié et pour le coup, il a taper très fort. Est-ce pour autant qu’il recommencera ? Probablement pas. Ce n’est ni dans ses habitudes, ni dans ses manières de faire. « Dommage, j'aurais été capable de faire un effort pour toi et surtout pour des lys. » Hey ! Comment c’est une chose à pas dire. « Ah oui ? » Est-ce que cela signifie qu’Ophelia le laisserait lui en offrir plein lorsqu’ils pourraient s’engueuler en tant que pardon ? « D'ailleurs comment t'as su ? » Il a su, tout simplement. « Je l’ai deviné. » Il a eu une voix quand il était chez la fleuriste, un peu comme Jeanne d’Arc, et il a su qu’il devait prendre des Lys. Ou, il est possible aussi que Shane est tout simplement appelé Joyce en plein milieu de la journée pour lui poser quelques questions. Mais bon, on sait tous que le premier choix est plus plausible. « Et je me suis pas trompé. On t’en avait pas offert depuis longtemps, n’est-ce pas ? » peut-être que Julian avait eu cette idée avant lui mais il ne lui en avait pas offert un énorme bouquet. Shane is number one ! « Soit pas si confiant, tu déchanteras peut-être le jour où mon père voudra justement t'inviter à rester. » Il a connu le plus horrible de tous les pères. Concrètement, celui de la brune est juste un peu plus féroce que la moyenne nationale des pères de famille. Personne ne peut égaler le gouverneur de la Caroline du Nord. Personne. « Il déchanteras le premier, crois-moi. Mais peut-être qu’on s’entendra bien aussi qui sait ? » Pour une fois, Shane pouvait voir dans le futur une possible vie avec la jeune femme. Peut-être que plus le temps passé, plus il s’y faisait de n’avoir comme seule compagnie cette éducatrice sportive. Bon. Par contre, faut aussi qu’il apprenne à voir plus loin que le bout de son nez. C’est pas encore ça. Shane a voulu suivre les paroles prononcées par la Rhodes et voilà qu’il n’avait finalement pas compris le petit sous-entendu caché dedans d’il y a plusieurs semaines. « Mais ça ne voulait pas dire que je ne voulais plus te voir durant des mois et des années entières. Je pensais que tu avais compris ce que je voulais quand on a échanger des messages l'autre jour. » Erhm. Apparemment, il avait compris une chose. Était-ce pour autant que ça correspondait avec les pensées d’Ophelia ? Il n’y a qu’une manière de le savoir : parler. « J’ai compris que tu voulais me voir. » Au moins, sur ce point, Shane ne peut pas s’être trompé. « Et que tu voulais qu’on discute. » De quoi ? Bonne question. Il ne sait pas. « Il y avait quelque chose en plus à déchiffrer ? » sûrement que oui, mais il devait être trop fatigué pour le comprendre. Ou trop bourré. Ou alors Ophelia était trop incompréhensible. Ou, et c’est fort probable, la belle avait joué avec sa patience et justement, le brun l’avait perdu depuis qu’il était gosse. « Ça viendra. » il fait une petite moue boudeuse. « Non. Je veux pas apprendre à être patient. » Parce que c’est pas drôle du tout d’être de la sorte. Le brun préfère que tout lui arriver préparer et pré-macher. S’il est né avec une cuillère en argent dans la bouche, ce n’est pas pour rien. Pourquoi devrait-il être patient alors qu’il est normalement censé tout avoir ? Et puis pourquoi elle voudrait qu’il change d’ailleurs ? Il est bien comme il est non ? « Celui de mettre des barrières invisibles qui ne servent à rien. » Des barrières ... « J’en ai pas. » C’est plutôt des remparts, plus que visibles. « De toute façon, tu pourras pas me faire changer sur ce point. J’ai pas confiance aux gens. » donc, pour être sur de ne pas avoir de soucis, il crée des barrières. À part Eliott, sa cousine et un peu Ophelia, personne n’aura le droit à voir un Shane des plus aimables et souriant. Même son frère à parfois du mal. Pourtant, c’est pas faute d’avoir essayer. Il ferait beaucoup pour voir sourire l’ainé tous les jours et surtout, le voir s’ouvrir aux autres. Mais Shane est Shane, et il n’en fait qu’à sa tête comme par exemple à ce moment précis. Au lieu de dire à Ophelia de rester bien au chaud chez elle durant son voyage à Seattle, il lui propose de s’acheter un billet pour la rejoindre. « D'accord. » Ca veut dire oui en langage fille ? « Je te rejoins jeudi la semaine prochaine et on rentre le mardi, ça te va ? » Lui, il s’en fou. Ça peut durer plus longtemps comme moins longtemps. « ça gênera personne que tu partes quelques jours ? » Si non, alors Shane il est plus que ravie de cet achat. Il a même hâte. Et il ne proposera même pas à la brune de réserver une chambre d’hôtel. Mince. Zut. Flûte. Catastrophe. Ils devront se partager le même lit. C’est bête. PAS DU TOUT ! C’est noel avant l'heure. « Au fait, sympa le fond d'écran. » Et merde ! Il avait oublié ce petit détail. « Ouais. Il s’est mis tout seul ... » A vrai dire, il avait fait le choix entre plusieurs photos et Apres un plouf, plouf, plouf, c’est tombé sur cette dernière. Mais ça lui rappelle de bons souvenirs, ce moment en Australie. C’était des vacances cool ! Plus que plaisante. Il a vraiment appris à connaître la belle et c’est sûrement là qu’il est tombé amoureux sous son charme. Un charme qui le rend dingue puisque qu’il n’y a plus qu’elle dans sa tête et son coeur « Dit clairement ce que tu as en tête. » Ce qu’il a en tête n’est pas vraiment ce qu’il y a de mieux à savoir, surtout qu’il a une vue plongeante sur le décolleté de la brunette. « Tu crois que j’aurais mis autant d’efforts si je voulais une potiche à mes côtés ? Je te voulais toi et personne d’autre. » Voilà, ça, c’est fait. On passe à autre chose. Merci ! « Du moins tant que j'ai cette robe. » Ophelia a acheté un manuel pour le comprendre ou lire dans ses pensées, c’est possible autrement. « Vaut mieux que tu la garde le plus longtemps possible, donc. » Sinon, ses mains risquent de vouloir se balader sur son corps, ses lèvres de venir goûter celles pailletés et glossées de la brune et ... What. Nope. Ça parle de mariage et le voilà tout refroidi d'un coup. « On ira se marier en Australie, voilà. » Un faible sourire se pose sur son visage. « Si c’est ce que tu veux. » Il va pas rajouter qu’il peut le lui offrir contrairement à Julian. Il faut qu’il se souvienne qu’il n’est plus en guerre avec ce dernier. Puis, il n’y a pas photo non plus. La bague au doigt de la jeune femme offerte par Shane lui va comme un gant. C’est finalement mieux qu’elle la garde. Elle aura au moins un souvenir de lui. « Merci. » Pas de quoi. Ce n’est pas ceci qui la ruiné et si, dans un de ses cauchemars, il devait vraiment offrir une bague de fiançailles à Ophelia, cette dernière lui coûterait un bras. Façon de parler hein. heureusement, il pourra compter sur son adorable et vénéneux père pour l’aider à renflouer le compte en banque d’argent sale. C’est la seule ombre au tableau depuis le début de cette soirée. Lui. Sa famille. Leur façon de parler, de se présenter, de les regarder. Dommage qu’il ne puisse pas leur cracher dessus, ça l’aurait sûrement détendu. « Préserve moi autant que tu voudras alors. » Pas de soucis pour cela. Son instinct de survie lui dit de s’écarter un peu de cette mondanité. « N'oublie pas, je ne suis là uniquement que pour toi. Je te rassure, je me serais bien passée de cette conversation. Il est toujours comme ça ? » Il pose son regard sur le visage de son interlocutrice. Qu’est-ce qu’il peut répondre ? La vérité ou juste profiter de cette ouverture pour créer un scandal ? « Ah non. Il est cool là. » D’habitude, c’est beaucoup plus cérémonieux. Il y a cette petite étincelle dans le regard qui fait comprendre à la personne en face qu’elle risque de passer un sale quart d’heure. « Il doit être dans ses beaux jours. » Ou il tente juste de se faire discret avec les prochaines élections arrivants. Et s’il ne passait pas, que deviendrait-il ? Une sous-merde. Mais Shane était sur et certain qu’il arriverait à obtenir un nouveau mandat. D’ailleurs, c’est bien en partie pour l’aider à le gagner que Shane a dû venir et c’est aussi pour cela qu’il doit lettre ce foutu chèque dans la boite qui n’est pas encore arrivée. Mais pour le faire patienter, Ophelia à la technique parfaite : un baiser. Il est tendre, innocent, timide et puis, rapidement, les deux amants reprennent leurs habitudes. Il se fait plus avenants, plus ardent, plus sensuel. Ils retrouvent le goût de l’autre et bordel : Shane est plus que captivé. Ça l’attriste même de devoir y mettre un terme. « A ton avis ? » Il peut avoir un deuxième round avant de donner sa réponse. « Question bête. » C’est lui depuis le début qui joue. Pourquoi aurait-elle repris ces vieilles habitudes ? D’ailleurs, ça lui fait penser qu’il n’a pas encore jouer de son statut « d’enfant rebelle » « Vraiment ? Du genre ? » Son sourire en coin, mi-espiègle, mi-sarcastique pointe le bout de son nez. « Oh. Je sais pas si tu apprécierais ... » Il a souvent besoin de quelques verres pour arriver au stade de ne dire que des conneries et de trouver THE truc qui va permettre à un journaliste de faire un article démentiel contre la politique de son père. « Disons que j’dis tout haut des choses qui sont censé rester confidentielles. » Heureusement qu’il est avocat et qu’il peut se défendre de sa propre voix. Il aurait de grave ennuis sinon. « Puis si vraiment je m’ennui, j’appelle une gogo danseuse pour qu’elle mette un peu de piment lors de la soirée. Ça fou toujours mon père en rogne. » En même temps, faire un discours avec une femme presque à poil, dansant sensuelle ment en arrière plan, c’est compliqué. Tout comme il est compliqué de se rappeler pour la brune qu’ils sont fiancés. « Ça a juste du mal à rentrer dans ma tête. Il y a encore quelques heures, j'étais en train de faire des pancakes. » C’est pas grave. Ça arrive. Il trouve cela même trop mignon qu’il ne le devrait. Ça lui donne envie de l’embrasser et, bien-sûr, il ne tarde pas à passer à l’action. « Mais si à chaque fois que j'oublie, tu me le rappelle de cette façon, je vais oublier bien plus souvent que tu ne le penses. » Shane ricane légèrement. « Je ne suis pas sûr de trouver ça tout le temps adorable. » Enfaîte, il est probable que Ca le gonfle à partir d’un moment. Mais Trêve de blablaterie, et de kisserie Je voulais mettre baiserie, pour les baisers, mais je trouvais que ça sonnait trop sexoual. Bref. Voilà l’explication. #LaurineExplique Les deux amants doivent sortir de cette salle rapidement ou papa Hollister va venir encore une fois les harceler de questions. C’est simple : pendant que la belle remplit un chèque, Shane ira demander quelques renseignements. « Shane ... » Il revient vite, promis. Puis il lui fait confiance, elle saura clairement quoi mettre comme montant. De toute façon, le Voila qu’il revient même pas cinq minutes après. « Ne me refait plus jamais ça. » mais ça valait le coup. « Promis, je te lâche plus. » Il n’ira juste pas à mettre une laisse. « Si je t'ai ruinée, tu t'en prendra qu'à toi même. » C’est une blague ? Le seul moyen pour qu’il le soit, c’est qu’elle soit passé par la barre des millions. « Etant donné qu’on est faussement fiancé, je te ferais dire que j’ai assez sur mon compte pour acheter au moins dix jets privés. » Donc, aucun soucis à se faire de ce coté la. Dommage qu’il n’est jamais pensé à s’en acheter un. Ça pourrait être amusant de voyager ou on veut en prenant son propre avion. Il l’appellerait le Shane’s plane. Mais pour le moment, Ophelia et lui voyageront à bord de balançoires vieilles de dix ans. « Si ça n'avait pas été le cas, je ne serrai même pas avec toi en ce moment Shane. » Donc il peut arrêter tous les cadeaux, c’est ça ? « Je suis content. » Il garde juste son sans froid pour ne pas se mettre à courir tout nu dans l’école pour montrer tout ceci. Oui, il en est capable ! Il est par contre incapable de sortir un « je t’aime ». Déjà parce qu’il ne l’a jamais dit et que jamais il ne veut le dire. C’est un peu comme montrer une de ses faiblesses. Et tout le monde sait que le Hollister n’en a aucune. « Tu me le diras quand tu seras prêt. » Mhm. C’est prendre un peu ses désirs pour une réalités la. « J’suis pas certain que ça se réalise un jour. » Ou même qu’il soit prêt. C’est juste inconcevable qu’on le lui dise et que lui le dise. C’est pas inné chez lui et il a bien trop vu ce que ça faisait d’avoir un coeur brisé. Jamais de la vie Ca ne lui arrivera. Il a eu le cœur brisé avec Ophelia. La déclaration made in Shane continue. C’est pas digne d’un poète ou d’un film Hollywoodien mais c’est tout ce dont il est capable, et ça lui demande énormément d’effort. « J'ai besoin de toi aussi. J'ai pas envie de passer encore une éternité sans toi. » C’est joué sur les mots là. « C’était que trois semaines ... » Le brun roule des yeux. C’était pas la mer à boire quoi. « C’était les trois semaines les plus horribles de toute ma vie. Je t’interdis de rester loin de moi. » Il a eu tendance à boire bien trop, à ne pas vouloir se raser, ni à vouloir assortir ses chaussettes avec ses costumes. Il était au bout de sa vie ! Le mieux, se serait de recommencer depuis le début. « Oui. » D’accord. C’est pas un oui pour un mariage, mais ça lui suffit amplement pour que se soit le plus beau jour de sa vie. « J'ai vraiment envie que ça fonctionne entre nous cette fois. » C’est pareil de son côté. « Je ferais mon possible aussi. » Parce qu’il a tout de même un sale caractère derrière et que ce dernier risque parfois de pointer le bout de son nez et de foutre la merde dans le tout. « Je ne dis pas que ça sera tout rose, mais s'il te plait, promet moi de ne plus jamais me faire ça. » Dans ce cas, il va avoir besoin d’un « promet-moi aussi de son côté ». « Dit plus jamais « je t’ ... » » Ah non. Il veut vraiment pas sortir de sa bouche ce mot. « Bref, ce truc la. » Pas tout de suite sinon. C’est pas si grave que ça que la belle ne le dise pas. S’ils sont heureux dans le fond, c’est suffisant. En tout cas, Shane l’ait vraiment actuellement. Ophelia sur ses genoux, le doux parfums de son shampoing lui parvenant au nez et les lèvres de cette dernière prenant possession des siennes le temps de quelques secondes. Il n’en faut pas plus pour qu’il se sente revivre et pour qu’il soit soulagé. « Tu sais c'est ce genre de moment que je préfère avec toi. » Il lève un sourcil, un poil intrigué. « Ah bon ? Pourquoi ? » C’est un moment qui auraient pu lui arriver avec son ex. Tout est normal, basique. « Tes parents ne vont pas nous en vouloir d'avoir écourter la soirée ? » Si elle savait le nombre de truc qui pourraient les rendre dingue. « J’ai presque vingt-huit ans. Je pense que je peux faire ce que je veux. » Et suivre ses propres décisions. Puis s’ils ne sont pas contents, tant pis ! « De toute façon, peut importe ce que je fais, ça ne leur convient jamais. » Alors qu’ils aillent se faire voir. « C'est grave s'ils ne m’apprécient pas pour ce que je suis ? » Shane laisse ses yeux monter d’un étage pour rencontrer ceux verts clairs de la brune. « C’est important pour toi qu’ils t’aiment bien ? » Il peut toujours arranger ça, s’il le faut. « Après, c’est sûr que tu ressembles pas à Miss Pierce ! Elle a des seins ... » Shane utilise une de ses mains pour montrer le volume de ses derniers. « Enorme. Puis une bouche aussi grosse que mon doigt. » Elle est silliconnée quoi. « Mais je vais pas passer mon temps avec elle. » Il a pas envie de se prendre une baffe de la Rhodes. Celles du Silverlake bar sont suffisantes. « Déjà parce qu’elle est pas drôle, qu’elle est pas belle et parce que ça arrange mes parents un rapprochement avec cette famille. » Mais aussi : « Puis, c’est toi que je veux et s’ils ne sont pas d’accord, ça changera rien de mon côté. De toute façon, ils n’aiment qu’eux-même alors bon. » Shane n’avait pas envie de passer le reste de sa vie avec un clone de sa mère. « Au fait, quand on reviendra de Seattle, tu serais d'accord pour passer une soirée avec Lynn, Jesse, John et moi ? » Ermh. Oui ? « Si faut que je passe ce contrôle technique ... » Il aime pas trop se faire des amis. Ou devoir tenter d’être mega sympa avec des gens. « T'es vraiment obligé de partir demain ? » Il souffle, ce qui déplace quelques mèches de cheveux. « Oui. Je peux plus annuler. Puis, tu te rendras même pas compte que je suis partie que tu seras de nouveau avec moi. » D’ailleurs, faut qu’il pense à lui envoyer par message le ticket pour prendre l’avion. « Je t’emmènerais faire un tour d’hélicoptère là-bas. Tu vas adorer ! » Et il sait comment faire passer les autres heures à Seattle. « Mais maintenant que j'y pense, toutes ces personnes qui sont au courant qu'on est fiancé, elles vont parler entre elles et ça va se savoir non ? Même si c'est bidon pour toi autant que pour moi, eux ils avaient l'air d'y croire. Dit moi qu'on va pas finir à la une d'une magazine bidon qui voudra des photos de notre mariage imaginaire. » Il réfléchit un peu. Il avait pas pensé à cela. « De toute façon, faut que je divorce avant. » Il hausse un peu les épaules avant de se mettre à rire aux éclats. « Me lace pas ce regard d’assassin. Je t’assure que tu vas adorer mon mari. » Il sourit un peu afin que l’annonce du « mari » fasse son effet. « Eliott et moi, on s’est marié à Vegas. Il est possible qu’on était beaucoup bourrés aussi. » Bref. Voici l’anecdote. « Mais sinon, te tracasse pas. Je ferais en sorte que tout le monde oubli. Se sera pas très compliqué. Puis, plus personne me veut en interview. » C’est plutôt l’inverse. Shane ne veut plus faire d’interview. C’est chiant, c’est long, et il doit sourire comme un faux-cul. « Euh c'est moi où ils viennent pour toi ? » Qui ? Quoi ? Comment ? « Rha. Ils font chiés. » Dommage qu’ils ne puissent pas les tuer du regard. « Mademoiselle Rhodes, me ferez vous l’honneur d’ouvrir le bal avec moi ? » Ah ! Il savait bien que ces monsieur se venaient le chercher pour quelque chose, les voilà qu’ils disent que le bal va commencer. « Une danse, et on rentre. Finalement, cette robe te va plus si bien que ça. » Il profite que la demoiselle se lève pour la regarder de haut en bas. « Ouais. Elle suivrait bien avec le sol de ma maison. » Qu’il glisse à son oreille de façon discrète avant d’attraper sa main et de rentrer à nouveau dans l’école. Tout le monde est prêt. Même que papa Hollister s’approche d’eux et qu’en diversion, Shane est obligé de sortir un beau : « Désolé les filles, je danse avec MA fiancée ce soir. » Nope. Hollister’s father ne touchera pas un seul cheveux d’Ophelia. C’est une propriété privée désormais et seul Shane détenait les clés du portail. Une chanson douce démarre et le brun se met à suivre le rythme. Une main dans le creux du dos, une autre dans la main de la belle. Il sait parfaitement danser les valses. « Je joue du piano aussi, si cela t’intéresse. » Quoi ? Comme si elle ne savait pas que Shane était un danseur hors-pair, de même qu’un artiste dans l’âme ! « Et je t’autorise à marcher malencontreusement sur les chaussures du gars à droite, il arrête pas de te mater. » Il l’aura bien mérité. « Pourquoi l’Australie pour le mariage ? » Shane laisse la brune s’éloigner deux petites secondes de son corps pour la faire tourner sur elle-même. « Je pensais que c’était pas ton truc, tout ça : les bagues, les robes, le mariage ... » En même temps, Julian avait attendu tellement longtemps que Shane était persuadé qu’elle détestait désormais.

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1400
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Sam 7 Jan - 1:20 )



✻ ✻ ✻
i miss you when i can't sleep or right after coffee
or right when i can't eat. i miss you in my front seat
still got sand in my sweaters from nights we don't remember
do you miss me like i miss you ?

Ophelia n'a jamais comprit l'engouement des femmes à vouloir coucher dès le premier soir. Il est où le romantisme dans la chose ? Et l'intérêt à ouvrir les cuisses trop facilement au premier homme qui passe ? Celui d'avoir la fierté de rajouter un nom supplémentaire en bas d'une liste, d'un tableau de chasse. A plus de vingt-huit ans, Ophelia n'arrive toujours pas à comprendre ce type de personne. La brune ne s'inclue absolument pas dans cette catégorie de personne. De son point de vue, elle n'a pas coucher avec Shane dès le premier soir. L'homme l'a courtiser bien avant ce soir en question, même s'il s'est prit de nombreuses baffes et pas des moindres, l'idée est là, ils ne l'ont pas fait dès le premier soir. D'un autre côté, après cet incident dans la réserve du Silverlake, ils ont renouveler l'expérience trop de fois que la brune en a perdu le compte. Leur relation ressemblait énormément à ce qu'on appelle un PCR, un plan cul régulier, ce qui ne ressemble en rien à l'attitude de la jeune Rhodes, d'autant plus qu'à cette époque, elle était encore fiancée. Conclusion, le sexe avec Shane Hollister c'est bon, c'est divin, c'est parfait et ça fait même tourner trop facilement la tête. Mais dans aucun cas elle n'est une femme facile, de toute façon, il se trouve qu'elle est actuellement amoureuse de cet homme. Cet homme qui vient de faire la connaissance de son cher et tendre père. Shane est toujours vivant après leur rencontre, c'est plutôt bon signe. Elle aurait mal vécue de perdre son Shane, encore une fois. Pourtant, l'homme anti-sentiment semble être vexé du terme que la brune a employer pour définir leur relation actuelle auprès de son paternel. Hormis lui dire qu'ils étaient amis, que pouvait-elle dire de plus ? Elle ne pouvait pas lui annoncer qu'ils étaient ensemble (ça n'est même pas le cas), encore moins qu'elle avait une liaison avec lui durant sa relation avec Julian et même s'il était la cause de leur rupture. Être amis c'est plutôt cool non ? A vrai dire, elle-même a du mal à accepter ce terme dans son esprit. Shane est plus qu'un simple ami. Il est bien plus. Ophelia pourrait écrire une longue et passionnante dissertation sur son sujet, mais finalement juste neuf mots définisse ce qu'il représente à ses yeux : il est l'homme qui fait battre son cœur (avec une accès illimité à l'intérieur de ses cuisses, un peu comme un abonnement illimité à Netflix). Sauf que ça, papa Rhodes l'apprendra en temps et en heure, Ophelia n'est pas encore prête à lui apprendre ce point encore moins de lui annoncer qu'elle n'est plus vierge depuis déjà près d'une dizaine d'année. « Je penche pour le fait qu’il ne veut rien savoir ! » C'est mieux effectivement, il n'a pas à savoir ce que fait Ophelia dans un lit et encore moins quand Shane partage le même lit qu'elle. « Rigole pas, ça pourrait être vrai. » Qu'elle soit vierge et qu'elle attende effectivement le mariage pour sauter le pas. « Tu dis uniquement ça parce que tu sais ce dont je suis capable quand je n'ai plus de vêtements sur moi ou quand j'en ai d'ailleurs ... Bref ça brouille ton jugement sur moi. » S'ils ne s'étaient pas envoyer en l'air des centaines de fois, peut-être que la conclusion serait différente. Mais dans ce cas là, Shane aurait surement lâché l'affaire depuis longtemps. Or, même s'il a réussit à la prendre de court avec son gigantesque bouquet, il a également réussit à lui faire énormément plaisir. Ophelia est une femme, bien qu'elle n'aime pas le shopping, elle ne reste jamais indifférente à un bouquet de fleurs, encore moins lorsqu'il s'agit de lys. « Ah oui ? » Elle hoche même la tête pour approuver. « Je l’ai deviné. » Cet homme est fort. Bon, elle mettrait sa main à couper que Joyce est derrière l'histoire, mais pour une fois, elle préfère penser que c'est une déduction de Shane. « Tes talents de voyance arriveront à deviner de quelles couleurs sont mes sous-vêtements ? » S'il trouve la réponse juste en posant ses yeux sur elle, Ophelia lui offre un billet orgasme. Plutôt sympa comme pari. « Et je me suis pas trompé. On t’en avait pas offert depuis longtemps, n’est-ce pas ? » Shane et ses dons de voyances ça fait un peu flippé finalement. C'était quand le dernier bouquet qu'elle avait reçue de la part de Julian ? Il y a de fortes chances que ça soit pour la Saint Valentin. En tout cas pour son anniversaire, elle ne se souvient pas en avoir reçue. « Tu as tout juste encore une fois. Je ne sais même pas si j'ai un vase assez grand pour les faire rentrer dedans. » Le bouquet risque d'être diviser, en deux voire en trois, ça serait bien plus sage. Ce qui serait bien c'est que papa Rhodes ou Grace le fasse pendant son absence. « Il déchanteras le premier, crois-moi. Mais peut-être qu’on s’entendra bien aussi qui sait ? »  Pourquoi pas ? Il avait toujours apprécier les hommes qu'elle lui avait présenter, peut-être que ça sera également le cas avec Shane, du moins, elle l'espère. « On verra ça la prochaine fois que tu viendras chez moi. » Soit la prochaine fois, elle le présentera comme étant l'homme qui partage sa vie, si du moins cette soirée qu'ils vont passer ensemble se déroule bien. Point positif, il ne l'a pas annulé au dernier moment comme celle de mardi. Après tout, Shane lui a imposé cette soirée qu'elle le veuille ou non. « J’ai compris que tu voulais me voir. Et que tu voulais qu’on discute. Il y avait quelque chose en plus à déchiffrer ? » Vraiment il ne le voit pas ? « J'ai envie d'être avec toi, Shane. » Si Ophelia lui avait demander qu'ils se voient et qu'ils discutent c'était uniquement pour ça, être avec lui et essayer de construire ensemble une relation. Seulement un couple ça ne se construit pas tout seul et si Shane ne fait pas des efforts de son côté, ça risque de lui taper rapidement sur le système. « Non. Je veux pas apprendre à être patient. » Faudra bien un jour. Il faut qu'il arrête de tout vouloir sur un plateau à logeur de journée. « J’en ai pas. De toute façon, tu pourras pas me faire changer sur ce point. J’ai pas confiance aux gens. » La blague. Ophelia se serait bien mise à rire, mais ça n'aurait pas été polie et la situation ne s'y prête pas. « Donc tu n'as pas confiance en moi ? » Et ça, ça la blesse. Autant que ça la blesse de savoir que c'est l'unique soirée qu'elle va passer en compagnie de Shane avant qu'il ne s'envole en direction de Seattle. Pour palier à ce problème, il lui propose de venir avec lui, chose que Ophelia accepte sans se faire prier. « Ça gênera personne que tu partes quelques jours ? » Logiquement non. Ceci dit, Ophelia avertira tout de même son patron. « J'ai remplacée l'une de mes collègues la semaine dernière et j'ai un peu dépassé mon quotas d'heure, donc je pense que ça ne dérangera pas de prendre ma place pour quelques jours. » Quant au SB, il peut très bien se gérer sans elle. Puis quitter CH quelques jours ne lui fera pas de mal. Il semble évident qu'ils partageront la même chambre. Une fois son billet d'avion réservé, Ophelia lui rend son bien. « Ouais. Il s’est mis tout seul ... » Ouai c'est ça. « T'as beau être un bon baratineur, tu ne sais pas mentir. Mais je vais faire semblant de te croire et donc de supposer que ton doigt a accidentellement glissé sur cette photo. » D'un autre côté, la brune est surprise d'y voir un fond d'écran aussi soft. Après tout c'était mieux ça que de voir un corps d'une femme inconnue en guise de fond d'écran, bien qu'il aurait pu utiliser l'une des nombreuses photos que Ophelia lui avait envoyée au cours des derniers mois. Une fois qu'ils parviennent au lieu de rendez-vous, Ophelia n'est plus aussi emballée et ça réaction est totalement justifiée ! Ce n'est pas le genre d'endroit, ni de soirée qu'elle fréquente ... Elle doute sincèrement qu'un mètre de tequila soit présent dans la pièce et danser sur une table avec cette robe serait totalement inappropriée. « Tu crois que j’aurais mis autant d’efforts si je voulais une potiche à mes côtés ? Je te voulais toi et personne d’autre. » Il vient de lui clouer le bec en l'espace d'une fraction de seconde. La surprise se lit clairement sur son visage,. Elle ne s'attendait absolument pas à une réponse de cette sorte sortant de la bouche de Shane. Comme quoi, il est pleins de surprises et elle a encore énormément à apprendre sur lui. « Oh ... » La brune est tellement sous le choc qu'elle n'arrive point à dire autre chose. Et voilà qu'ils parlent ouvertement de sexe la seconde suivante. « Vaut mieux que tu la garde le plus longtemps possible, donc. » Vraiment ? « Ou tu pourrais juste la remonter. » Le sexe habillé c'est bien également. C'est pratique parfois. Mais avant de penser au sexe, Ophelia doit penser au fait qu'elle est fraîchement fiancée à Shane Hollister et qu'ils vont se marier en Australie. Il approuve son idée. En même temps pourquoi il irait lui dire non ? Tout ça n'est qu'une mascarade, rien n'est réel. Sauf que le diamant à son doigt rend les choses très réelles. Qui plus est, Ophelia obtient le droit de garder le bijou après la soirée. Cette bague de fiançailles passera totalement inaperçue dans les jours à venir. C'est ça, elle est presque plus grosse que son doigt. La brune se serait bien passé par contre de rencontrer les parents de Shane, mais sans ça, elle n'aurait pas eut le droit à cette bague donc finalement pour la bague, elle fera cet effort presque sur-humain. « Ah non. Il est cool là. Il doit être dans ses beaux jours. » Autrement dit, il n'a pas ses règles. Sauf que les hommes n'ont pas de règles, bien qu'il doit exister un équivalent pour expliquer leur saut d'humeur mensuel. « Je n'ose pas savoir ce que ça donne quand il n'est pas dans ses beaux jours. » Ophelia n'a pas envie de le savoir et vu l'amour que Shane porte à son père, elle est presque certaine que la prochaine fois qu'elle aura l'occasion de croiser le père de Shane ça sera dans une dizaine années quand ils seront mariés. Ophelia est impatiente, elle en a marre d'attendre que Shane daigne enfin à l'embrasser et elle n'hésite pas en lui faire la requête. Il ne se fait pas prier et abat ses lèvres sur les siennes. Elle se sent revivre. Son cœur s'emballe autant que son corps qui s’oppresse contre celui du jeune homme face à elle. C'est difficilement qu'ils se détachent. Ophelia a déjà envie de revivre cet instant, il n'est pas possible de remonter dans le temps ? Non ? Elle aura essayée au moins. « Question bête. » Comme si elle pouvait jouer avec lui. Et juste parce qu'il est trop mignon, qu'il a ce sourire qui la fait fondre, elle fond sur ses lèvres. La brune met fin à cet échange, ce baiser dès lors qu'elle sent la main de son partenaire remonter le long de sa cuisse. C'est plus sage ! Pour passer le temps habituellement que fait Shane dans ce genre de soirée ? Hormis reluquer des bonnes femmes et essayer de les foutre dans son lit ? Et boire beaucoup de coupes de champagnes ? « Oh. Je sais pas si tu apprécierais ... » « Dit toujours. » Pourquoi elle n’apprécierait pas d'ailleurs ? « Disons que j’dis tout haut des choses qui sont censé rester confidentielles. Puis si vraiment je m’ennui, j’appelle une gogo danseuse pour qu’elle mette un peu de piment lors de la soirée. Ça fou toujours mon père en rogne. » Pourquoi ça ne l'étonne pas venant de Shane ? C'est plus fort qu'elle, Ophelia croise son regard et se met à rire. « Une gogo danseuse ? Sérieusement ? » C'est pas étonnant que ça foute son père en rogne. « Et, il arrive à garder son sérieux ? » Parce si elle était dans son cas, elle ne pourrait pas être sérieuse plus de trente secondes. « T'es pas croyable ! » Elle a l'image en tête et désolé mais elle est obligée de rire une nouvelle fois. Son sourire se perd peu à peu en voyant autant de personne venir auprès de Shane pour le féliciter. Mais le féliciter de quoi au juste ? Oh du fait qu'il est fiancé. C'est si surprenant que ça ? ... Il faut croire. Les gens n'ont vraiment que très peu d'estime de Shane, ça en devient presque triste. « Je ne suis pas sûr de trouver ça tout le temps adorable. » Pas faux. C'est donc à ce moment que Shane décide de l'abandonner avec pour seule arme : un chèque. Il n'a pas fait ça ? Si ... Mais voilà qu'il revient auprès d'elle, cinq minutes plus tard. Les cinq minutes les plus longues de toute sa vie. « Promis, je te lâche plus. » Pour la peine, elle s'accroche même à son bras. Hors de question qu'il l'abandonne une fois encore et tant pis pour lui, s'il se retrouve ruiné. « Etant donné qu’on est faussement fiancé, je te ferais dire que j’ai assez sur mon compte pour acheter au moins dix jets privés. » Dix ? Combien que ça coûte un jet privé ? Ophelia ira faire un tour sur google plus tard, quand elle rentrera chez elle, étant donné que son téléphone est rester sagement dans sa chambre. « D'accord. Bon je suis certainement loin de t'avoir ruinée alors ... » Merci de lui rappeler qu'à côté de lui, elle n'est qu'une pauvre SDF. Si Shane peut se payer dix jets privés, Ophelia est certaine de ne pas avoir assez sur son compte en banque pour s'en payer dix miniatures. Les jouets pour gosses, c'est une ruine de toute façon. La brune accompagne le brun à l'extérieur afin de prendre place sur des balançoires. « Je suis content. » Sonia pense aux Chevaliers du Fiel d'un coup (cadeau). Tant mieux, c'était le but voulu. La déclaration de Shane lui fait chaud au cœur. «  J’suis pas certain que ça se réalise un jour. » Il a de la chance, la brune est patiente. « On verra. » Que pouvait-elle dire de plus ? L'espoir fait vivre. Et elle est certaine que Shane lui dira un jour ou l'autre. Mais pas dans une éternité, la brune pourrait perdre patience ... « C’était que trois semaines ... C’était les trois semaines les plus horribles de toute ma vie. Je t’interdis de rester loin de moi. » En clair, c'était long. Et Ophelia ne voulait pas passer trois semaines supplémentaire sans la présence de Shane. Du moins, ne pas être en contact avec lui, c'était ça qui avait été le plus dur. Et demander des nouvelles via Joyce ou Eliott, ce n'était pas ce qu'elle préférait. Donc suite à cette déclaration, ils sont ensemble ? Officiellement ? Ophelia ne sait pas, mais ça y ressemble. Ils font même des concessions, donc ça veut tout dire non ? « Dit plus jamais « je t’ ... » Bref, ce truc la. » C'est si douloureux à dire ? On dirait bien vu la tête de Shane. Faut qu'il arrête et qu'il se sorte ce balai de son cul, il ne va pas mourir. Ce n'est pas un avada kedavra tout de même. « J'essayerai ... » Ophelia ne promet rien du tout parce qu'elle sait très bien qu'un jour ou l'autre, ces mots glisseront accidentellement de ses lèvres et qu'ils arriveront jusqu'aux oreilles de Shane. Espérons que ce jour là, un personnel hospitalier sera sur place, le petit serait capable de nous faire une syncope. Si la demoiselle s'est balancée tranquillement sur sa nacelle, elle prend place sur les genoux de Shane. C'est plus confortable, plus doux et plus chaud. « Ah bon ? Pourquoi ? » « Je ne pensais pas que ça serait si surprenant. Mais simplement parce que tu es simplement toi, sans avoir à en faire des tonnes. » En gros sans faire son Shane qui balance sa carte de crédit à tout bout de champs. La brune n'en a fichtrement rien à foutre de son argent et son avis sur le sujet ne changera certainement jamais. « J’ai presque vingt-huit ans. Je pense que je peux faire ce que je veux. De toute façon, peut importe ce que je fais, ça ne leur convient jamais. » Ce sont des parents, ils veulent toujours ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants. Mais les parents de Shane d'après ce qu'à entendue Ophelia, ils semblent en vouloir toujours plus voire trop. « Tu commences à te faire vieux. » Dit la demoiselle qui a déjà fêter ses vingt-huit ans lors de la fin du mois de juin dernier. « Je trouve ça dommage que vous n'avez pas de bonnes relations. » C'est le point qu'elle n'arrive pas à comprendre. A croire que l'argent ne fait pas le bonheur. « C’est important pour toi qu’ils t’aiment bien ? » C'est une très bonne question à laquelle Ophelia n'avait jusqu'à présent jamais songer. Elle en profite pour rabattre l'une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, tout en essayant de ne pas le quitter des yeux. « C'est avec toi que je veux être, pas avec eux. » Elle n'a pas signée pour être mariée à ses parents. Enfin elle n'a rien signée tout court et ne va pas se marier. « Peut-être que si j'apprend qu'il ne m'aime pas, ça me chagrinera un peu mais je me ferai une raison. » Son père lui suffit amplement de toute façon. « Après, c’est sûr que tu ressembles pas à Miss Pierce ! Elle a des seins ... Énorme. Puis une bouche aussi grosse que mon doigt. » Automatiquement ses yeux descendent sur sa poitrine pour observer sa paire de sein.  « Dit que les miens sont petits ! » Puis d'abord c'est qui cette Miss Pierce ? « Mais je vais pas passer mon temps avec elle. Déjà parce qu’elle est pas drôle, qu’elle est pas belle et parce que ça arrange mes parents un rapprochement avec cette famille. Puis, c’est toi que je veux et s’ils ne sont pas d’accord, ça changera rien de mon côté. De toute façon, ils n’aiment qu’eux-même alors bon. » Qui est cet homme ? Et qu'on a fait de l'ancien Shane ? Son cœur se réchauffe et elle ne trouve rien de mieux à répondre à ses paroles que de déposer un énième baiser sur ses lèvres, en déposant ses mains de part et d'autre de son visage. Ça va, Ophelia a trois semaines à rattraper. « Elle ne pouvait juste pas rivaliser avec une Rhodes. » La brune touche même du bout du doigt le nez de son brun. « En vrai, tu veux me faire fondre ce soir ? » Entre les fleurs, la robe, les douces attentions et les belles déclarations, Ophelia est plus que conquise. Elle nage en plein rêve. La brune pince même l'avant bras du jeune homme. « C'était juste pour voir si t'était bien réel. » Maintenant qu'elle en est totalement sûre, la demoiselle effleure ses lèvres, juste le temps de quelques secondes. « Puis si elle veut venir récupérer la bague à mon doigt, elle peut rêver, je la garde pour moi. » La Miss Pierce, elle reste dans son domaine et elle laisse Ophelia tranquille, merci ! « Si faut que je passe ce contrôle technique ... » C'est pas la mort, vraiment. « T'es pas obligé, mais j'aimerais bien ... Puis ils sont cool mes potes. » Lynn c'est une Ophelia bis. Jesse est juste un dragueur invertébré et John est totalement idiot. Ophelia est certaine qu'ils se trouveront des points communs. « Promis il y aura de la tequila. » Beaucoup de tequila parce que pour la brune c'est un peu comme son carburant. Mais surtout ça lui ferait plaisir afin que ses amis se forgent une autre image de Shane, autre que celle du con qui est à l'origine de la rupture du couple Jophelia. « Oui. Je peux plus annuler. Puis, tu te rendras même pas compte que je suis partie que tu seras de nouveau avec moi. » Exact ! Le temps de quelques dodos et hop, elle sera déjà dans les bras de Shane comme à cet instant précis. « Je t’emmènerais faire un tour d’hélicoptère là-bas. Tu vas adorer ! » « Tu te l'as joue Christian Grey, maintenant ? » Le coup de l'hélicoptère à Seattle, c'est pas un peu du copier coller de 50 shades ? La brune ça la fait doucement rire dès qu'elle croise le regard de Shane. « Ne va pas m'annoncer que tu as une chambre rouge chez toi, mes fesses ne sont pas certaines de survivre à ce genre de pratique. » C'est absolument pas son truc qu'on soit d'accord. « Mais, je ne dis pas non à une fessée. » Qu'elle lui murmure dans le creux de son oreille. Elle l'allume et Ophelia le vit bien très bien même. Ceci dit, cette histoire de fausse fiançailles ça la travaille un peu trop. « De toute façon, faut que je divorce avant. » Pardon ? La brune cligne des yeux un nombre incalculable de fois, sa bouche s'ouvre mais aucun son ne sort de sa bouche. Depuis quand il est marié ? Et avec qui surtout ? Elle couche avec un homme marié depuis quand ? « Me lance pas ce regard d’assassin. Je t’assure que tu vas adorer mon mari. » Si elle était à deux doigts de lui foutre sa main en pleine figure, Ophelia a été coupée dans son élan en entendant la fin de sa phrase. Son mari ? IL EST GAY EN PLUS ? C'est pour ça qu'il veut faire croire à ses parents qu'ils sont fiancés ? Pour ne pas qu'ils découvrent sa véritable orientation sexuelle ? Ophelia est un objet sexuel qu'il utilise pour parvenir à ses fins ? Enfin non il prend trop de plaisir pour être de ce bord. Ou alors il est bisexuel ... IL VA LA RENDRE FOLLE DE LUI DE DIRE DES CHOSES DE CE STYLE ! « Eliott et moi, on s’est marié à Vegas. Il est possible qu’on était beaucoup bourrés aussi. » Ah ! Mais tout s'explique. « Non sérieux ? Avec Eliott ? » Et là, elle part dans un fou rire sans fin. Ophelia n'a aucune honte de se foutre ouvertement de sa gueule. La brune essaye de se calmer un instant, avant de reprendre de plus belle dès lors qu'elle croise son regard. Ce n'est qu'une minute plus tard voire deux voire trois qu'elle se stoppe essuyant les quelques larmes de joies s'étant formé sous ses yeux. « Mais sinon, te tracasse pas. Je ferais en sorte que tout le monde oubli. Se sera pas très compliqué. Puis, plus personne me veut en interview. » « T'es un sale gosse, ça ne m'étonne même pas. » Ophelia reconnait que ce soir, elle le cherche un peu trop et à force elle va possiblement le trouver. « Tant que ça n'arrive pas aux oreilles de mon père, ça serait bien. » Après pour le reste, Ophelia n'en a rien à faire. Les gens peuvent parler dans son dos, elle n'en a rien à faire. Si la brune avait encore envie de se balancer en compagnie de Shane et de capture ses lèvres, voire plus, son idée tombe à l'eau au moment même où elle voit deux hommes apparaître dans son champs de vision. « Mademoiselle Rhodes, me ferez vous l’honneur d’ouvrir le bal avec moi ? » « Avec plaisir. » Comme si elle pouvait refuser ce genre d'invitation. « Une danse, et on rentre. Finalement, cette robe te va plus si bien que ça. Ouais. Elle suivrait bien avec le sol de ma maison. » La brune se lève et ne peut s'empêcher de sourire face à ses dernières paroles. Elle ne dit rien et se contente de mordre sans lèvre, avant de le suivre jusqu'à l'intérieur. Ce n'est pas tout les jours que Ophelia se mettra à danser dans ce genre d’événement. L'ambiance qui s'en dégage n'est pas plaisante et la musique ne ressemble à rien à ce qu'elle écoute actuellement. Il est où Daddy Yankee ? Ophelia veut son reggaeton ... « Désolé les filles, je danse avec MA fiancée ce soir. » Ce n'est pas encore ce soir que Ophelia Rhodes dansera avec son beau-père. Shane est égoïste, mais la brune approuve. La brune joint sa main à celle de Shane, quant à l'autre, elle se pose le long de son épaule. Ophelia se laisse totalement porter par la musique ou plus exactement par Shane. Il va finir quand de la surprendre ? Cet homme sait danser ... « Je joue du piano aussi, si cela t’intéresse. » La soirée n'est pas encore finit donc elle va encore avoir droit à son lot de surprise c'est ça ? « Ça m'intéresse beaucoup plus que ça. » Comment dire ? C'est une danse trop mole pour la brune. « Ça ne bouge pas assez à mon goût. » Si un jour il veut danser une salsa, Ophelia répondra présente. « Tu as un piano chez toi ? » Simple question. Elle n'en a pas souvenir ou alors, elle n'a jamais fait attention jusqu'à aujourd'hui trop préoccupée à squatter le lit du Hollister. «  Et je t’autorise à marcher malencontreusement sur les chaussures du gars à droite, il arrête pas de te mater. » La brune relève la tête afin de voir l'homme en question. « C'est peut-être toi qu'il mate, après tout c'est toi qui est marié avec un homme. » Elle roule des yeux, avant de se remettre à sourire. « Pourquoi l’Australie pour le mariage ? » Il ne sait vraiment pas pourquoi ? Parce que c'est à partir de cet instant qu'elle est tombée amoureuse de lui et qu'à chaque fois qu'elle pense à lui, elle ne cesse de se remémorer les instants qu'ils ont passés ensemble dans ce pays. « J'ai craquée dessus quand on y était la dernière fois. » Depuis toutes les destinations lui paraissent fade. Même son voyage au Mexique était ennuyeux. « Puis au moins pas besoin d'avoir une liste d'invité à rallonge. Toi, moi, des témoins trouvés sur place, des kangourous et des koalas feront très bien l’affaire. C'est pas parfait vraiment ? » C'est justement ce point que Julian n'avait jamais comprit avec elle. Elle n'a jamais voulu d'un mariage de princesse et malheureusement son ex-fiancé ne l'a comprit que bien trop tard. « Je pensais que c’était pas ton truc, tout ça : les bagues, les robes, le mariage ... » Vraiment ? De toute façon, il n'est pas question de mariage entre eux, non ? « Ça n'est toujours pas mon truc. » Ophelia est toujours mieux dans ses converses, ses jeans, ses shorts que dans des robes comme celle qu'elle porte. C'est faux, elle n'a jamais eut de robe comme celle-ci avant ce soir. « Mais je sais appréciée les choses à leur juste valeur. » Comme cette bague à son doigt. « Et il parait qu'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis. » Le mariage ça n'est pas pour tout de suite ! « C'est juste que mon ex me mettait un peu trop la pression et ça m'a légèrement dégoûtais à la fin. Mais ça tu le sais déjà. » Dans cette histoire, Shane était arrivé au bon moment et il avait réussit à captiver son esprit pour qu'elle pense à autre chose qu'à ce fichu mariage qui n'a au final jamais vu le jour. « J'ai le droit d'aller me refaire une beauté avant que tu ne me kidnappes pour aller chez toi ? » Dit-elle au moment où la musique se stoppe. Toute façon, même s'il avait dit non, la brune n'en aurait quand même fait qu'à sa tête. Ophelia quitte son fiancé d'un soir, rejoint les toilettes afin d'y faire sa petite affaire. Une fois devant la glace, la brune se lave les mains et retouche ses lèvres d'un coup de rouge. Son reflet dans le miroir n'est pas moche, elle ressemble à quelque chose et c'est plutôt plaisant. Ophelia n'a même pas le temps de faire un pas en dehors des toilettes, qu'elle se fait directement agresser par le père de Shane. Pas de violence, il vient juste de la surprendre. Comment ça une danse ? Elle n'est pas d'accord, elle ne veut pas. Elle cherche désespérément Shane des yeux, mais il a disparu ... « Euh oui, d'accord ... » Non et non c'est ainsi que ça sonne dans son esprit. Bordel pourquoi le son qui sort de ses lèvres est totalement différent ? Elle veut se mettre à pleurer ... Mais ça ferait mauvaise figure, donc elle se retient, prend sur elle et accepte de jouer le jeu, le temps d'une danse. Cette musique dure une heure ? Le temps s'est arrêter ? Car c'est interminable et ça fait " blabla " dans ses oreilles. Ce n'est point intéressant ... De toute façon, ils n'auront pas le temps de finir cette conversation étant donner qu'un Shane vient d’apparaître et il n'a absolument pas l'air content. Ils ne vont pas se battre ? Si ? « C'était un plaisir, au revoir. » C'est plus sage afin de couper court à cette danse et cette discussion. Non vraiment c'est gentil mais Ophelia elle aimerait bien rentrer et s'envoyer en l'air. Allo Papi, tu comprends ? La brune tire Shane par la main pour l'éloigner de tout ça, il a même droit à une coupe de champagne parce qu'elle a quelque chose à lui annoncer et qu'il ne va certainement pas apprécier. « Je crois que je viens d'accepter qu'on aille passer les prochaines vacances dans les Hamptons avec tes parents ... » Ou ailleurs, Ophelia n'a pas totalement comprit. Elle se contentait de hocher la tête du début à la fin. Son verre au bord de ses lèvres finit à terre après qu'elle vienne de se faire bousculer par une chose blonde, d'une tête de plus qu'elle. Ophelia est petite, elle le vit bien. D'où elle accapare son Shane comme ça ? Hello, elle est là ! Elle entend tout et ce qu'elle entend ne lui plait absolument pas. Elle va s'en prendre une si ça continue comme ça. « Excuse moi ! » Ophelia est gentille encore, elle se contente de lui tapoter l'épaule mais elle sent que ça bouillonne au fond d'elle. « Oui ? Je reprendrais une coupe de champagne, merci. » D'accord. C'est ce qu'elle veut ? ... Ophelia attrape une coupe sur l'un des plateau des serveurs et verse son contenu sur la chevelure doré de la blonde. « Voilà Madame vous êtes servit ! » Dit-elle en se forçant à sourire. « Tu veux un micro la prochaine peut-être pour savoir que tu écartes les cuisses comme la salope du quartier ? Je ne suis pas certaine qu'ils t'ont entendu au fond là-bas. » Elle n'avait pas été discrète et Ophelia avait à peine élever la voix. « Mais la prochaine fois que tu veux te faire culbuter par un homme, assure toi qu'il n'est pas déjà fiancé. » C'est surprenant, elle-même ça l'a surprend mais ce soir Shane Hollister est un homme fiancé. Ophelia lui colle même devant ses yeux, la bague à son doigt. « Maintenant si tu permets, j'aimerais récupérer mon fiancé pour essayer avec lui toutes ces choses que tu as dites qui avait l'air fort intéressante. » Sur ces belles paroles, la brune attrape Shane par la main et le tire jusqu'à l'extérieur. « Dit moi qu'on rentre, s'il te plait. » Demande-t-elle en s'approchant du véhicule. Ophelia désespère et elle veut partir le plus loin possible de cet endroit. « Détend moi, s'il te plait ... » Autrement dit, elle ouvre la porte à toutes les idées présentes dans l'esprit de Shane. Elle sait d'avance, qu'il aura la bonne réponse à cette question.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: You want me to go out ✻ Ophelane ✻ ( Aujourd'hui à 5:21 )

Revenir en haut Aller en bas

You want me to go out ✻ Ophelane

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération