La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia]

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/10/2016
›› Commérages : 46
›› Pseudo : Gwen
›› Célébrité : Jenna Dewan
›› Schizophrénie : Nop
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia] ✻ ( Jeu 20 Oct - 21:27 )

la maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres.

feat. Flavien & Thalia

Il y a des jours où nous étions débordés, nous n'avions pas une minute à nous, cependant ce soir ce n'était pas le cas. J'ai dû faire cinq à six fois faire le tour des patients de longue durée pour voir s'ils n'avaient besoin de rien. J'ai discuté avec pas mal d'entre eux, en l'occurrence deux qui sortaient demain matin. Ils étaient contents de pouvoir rentrer chez eux, ce qui ne m'étonnait vraiment pas, la plupart des gens n'aimaient pas les hôpitaux. Je devais reconnaître que ce n'était pas drôle pour eux de rester ici à ne rien faire et à manger de la nourriture sous film. J'avais passé beaucoup de temps à discuter avec mes collègues, on s'ennuyait un peu pour être franche. Il me restait encore deux heures de service et je sentais déjà que ce seraient les deux plus longs de ma vie. Je tournais doucement sur ma chaise de bureau en soupirant. Nous avions fait tous les soins, les malades étaient pratiquement tous endormis. Il n'y avait vraiment plus rien à faire de plus. Une de mes collègues m'attrape et me fait tourner très rapidement sur mon siège, j'ai dû me rattraper avec justesse avec mes pieds pour ne pas tomber. Je dirais que c'est ainsi que le jeu le plus stupide du monde est eut lieu dans un centre médical. Je ne sais pas trop comment on a dérivé à faire ça, mais nous nous sommes retrouvés à traverser les couloirs à vive allure à l'aide de nos sièges roulants. Je devais avouer que j'ai vraiment rigolé, cependant, il était moins une quand notre responsable a déboulé alors que je venais de terminer ma traverser pour la énième fois." Hawkins on a un patient pour toi, va t'en occuper salle trois." Je me lève rapidement et je me faufile le plus vite possible vers la salle de soins avant qu'elle ne me demande ce que je fichais au bout d'un couloir sur un siège a roulettes. J'ajuste ma blouse avant de pénétrer dans les lieux où mon patient m'attendait, j'attrape sa feuille de soins remplie par l'accueil. " Bonsoir, je suis Thalia je vais m'occuper de vous." Je lui adresse un grand sourire en mettant mes gants. " Alors que vous est-il arrivé?" J'avais déjà lu sur le rapport ce qui était arrivé à ce jeune homme, mais je préférais qu'il me le raconte, histoire d'être certaine que certains détails n'aient pas été oubliés. Je m'installe sur ma chaise et m'approche de lui pour l'examiner.

made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/05/2016
›› Commérages : 122
›› Pseudo : Myu
›› Célébrité : Devon Bostick
›› Schizophrénie : Je suis un monde à moi tout seul
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia] ✻ ( Ven 21 Oct - 15:52 )

La maladresse peut parfois nous amener à faire des rencontres
Ce jour là avait été particulièrement pitoyable. Tellement pitoyable que je donnerais tout pour oublier absolument tout ce qu'il s'était déroulé depuis mon réveil. Assis dans une chambre d'hôpital des plus stériles, j'observais avec attention la blancheur de la pièce, qui me faisait incessamment penser à une ambiance morbide. L'odeur du désinfectant, les draps rigides et tirés du lit. La fenêtre étroite avec vue sur les ambulances à l'arrêt, j'avais l'impression de sombrer dans l'hypocondrie.

Ma main emmitouflée dans une compresse des plus immenses, j'observais sa blancheur souillée par le sang. Soupirant, j'attendais, impatient de quitter cet endroit de malheur, me ramenant à des souvenirs douloureux. La première fois que j'avais vu ma mère après un mini coma éthylique, toutes les fois où j'avais accompagné Raphaël lorsqu'il était souffrant,  les fois où j'attendais Erin, lorsqu'elle aussi, était souffrante. Et pour finir, Gaëlle, après l'accident qui avait bouleversé nos vies indéniablement. Moi, j'avais toujours eu la chance de ne jamais être confronté à une quelconque maladie, un quelconque accident, jusqu'à cette dernière année où le stress m'avait amené à subir toutes sortes de mésaventures plus pittoresques les unes que les autres.

L'infirmière arriva à ce moment là, m'arrachant à mes pensées. Thalia, c'est comme ça qu'elle s'appelait. Elle semblait souriante, comme si son travail la passionnait, une douceur sur son visage, qui avait le don de me rassurer. Non pas que je pensais que ce que j'avais était grave, mais l'hôpital avait le don de rendre toute pathologie mortelle. "Bonsoir. Flavien." Elle me demanda alors ce qu'il m'était arrivé, et après un petit rire désemparé, je me raclai la gorge. "Promettez-moi de ne pas vous moquer." J'inspirais alors profondément avant de commencer à narrer l'histoire de Flavien l'anti-héros. Comment, après un coup de fil vers New York, j'avais apprit que l'on m'avait volé l'un de mes groupes vedettes. Comment j'avais très mal pris le fait de me faire remplacer aussi facilement après des mois de dures labeurs, comment au téléphone, je m'étais emporté, envenimant la situation. La manière dont j'avais hurlé à travers le bureau, et comment finalement, je m'étais planté mon ouvre lettres dans ma main gauche en voulant le planter dans le contrat du dit groupe, en oubliant totalement le paramètre de ma main posée à plat au dessus. La manière dont j'avais ensuite hurlé et presque pleuré face à la douleur qui s'installait avec amour en mon corps, la manière dont bêtement, j'avais retiré la lame, provoquant ainsi une pitoyable hémorragie. La manière dont j'étais parti aux urgences en skateboard suite au décès de ma batterie de voiture. Et comment je m'étais pris un poteau en arrivant pas à freiner suffisamment vite. Je laissais échapper un soupir. "Voilà, vous savez tout !"

_________________
Flavien Delorme
I, I will be king And you, you will be queen Though nothing will drive them away We can beat them, just for one day We can be Heroes, just for one day
Soulmates
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/10/2016
›› Commérages : 46
›› Pseudo : Gwen
›› Célébrité : Jenna Dewan
›› Schizophrénie : Nop
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia] ✻ ( Dim 30 Oct - 15:02 )

la maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres.

feat. Flavien & Thalia

J'en avais eu des patients assez maladroits, des malchanceux et j'avais un paquet d'anecdotes à raconter à mes amis sur certaines circonstances de blessures et je peux vous assurer que certaines sont vraiment improbables. C'était un peu le cas ce soir, ce jeune homme qui se présentait sous le prénom de Flavien était arrivée chez nous pour une main blessée. On m'avait demandé de le prendre en charge, ce patient qui semblait vraiment nerveux d'être dans une chambre stérilisée sur ce lit à attendre que je m'occupe de lui. Je lui ai donc demandé comment il c'était fait une blessure pareille, sa réponse me fit arquer un sourcil. " Non promis je ne me moquerais pas." En gros mon patient avait perdu un contrat pour lequel il avait bossé dur, je comprenais déjà pourquoi il c'était mis en colère. J'aurais certainement réagi comme lui a sa place, mais je ne sais pas si j'aurais été jusqu'à me planter un ouvre lettre dans la main, mais j'aurais tout comme lui entrer dans une colère noire. La suite de son aventure était vraiment drôle, enfin quand j'imaginais la scène, c'était digne d'un film comique. Il termine son discours avec un soupir.  je retire le tissu que ce dernier avait mis sur sa main pour stopper le sang. Effectivement, il ne s'était pas raté. Par chance l'ouvre papier n'avait pas transpercé la main. " Vous n'avez jamais pensé à vous servir de vos mésaventures pour écrire un script d'un super film comique?"Je ne me moquais pas, mais son histoire était assez drôle, enfin pour moi, pour lui, le pauvre il n'a pas dû rigoler. " J'avoue que j'ai beaucoup de patients qui pourraient le faire finalement. Cela vous arrive souvent ce genre de malchance?" Je n'étais pas forcément quelqu'un de chanceuse, mais je n'avais pas encore eu ce genre de malchance, surtout en si peu de temps. "Je vais devoir demander un scanner tout de même, ça n'a pas transpercé la main, cependant je veux vérifier qu'aucun os n'a été toucher à l'intérieur et sans compter les tendons." Je note mon examen sur mon carnet et je me dirige vers la porte pour faire ma demande de scanner. Je reviens quelques minutes plus tard avec une seringue. " Je vais vous donner un calmant pour soulager la douleur. " Je lui demande de mettre le bras le long de son corps pour lui administrer le produit. Une fois cette étape faite, une collègue arrive en m'annonçant que le scanner était libre et qu'on pouvait y aller. J'attrape un fauteuil roulant. " Le produit et le sang que vous avez perdu vont vous donner quelques vertiges." Je lui fais signe de s’installer.

made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia] ✻ ( Aujourd'hui à 18:50 )

Revenir en haut Aller en bas

La maladresse peut parfois nous amener a faire des rencontres. [Flavien & Thalia]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération