I miss you ▬ Ysao

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 129
›› Pseudo : Petit_Biscuit
›› Célébrité : Steven R. McQueen
›› more about me

I miss you ▬ Ysao ✻ ( Sam 22 Oct - 0:06 )


Ysaline & Tao  

I miss you
Tao est juste épuisé en ce moment. Faut dire que le jeune homme n’a pas beaucoup d’heure de sommeil ces derniers temps. Tout le monde dans son entourage pense que c’est la joie d’être jeune parent qui le pousse à avoir de grosses cernes sous les yeux à cause des nuits plus qu’agitées de la petite Jazz mais en réalité la raison est tout autre. Si les premières nuits c’était le cas, actuellement c’est plutôt les gardes que Tao réalise pour le travail qui le fatigue. Faut dire que bosser la nuit ça dérègle totalement. Il ne peut que s’en prendre à lui-même. C’est lui qui les a demandés, qu’il les assume. Mais bon, c’est toujours mieux que de rentrer à l’appartement. La présence de la petite Jazz ne le dérange pas, bien au contraire il en est gaga, seulement c’est compliqué avec Ysaline depuis quelques temps et encore une fois, c’est de sa faute il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. C’était aussi la cause à la fatigue mais ce n’est pas une excuse. En effet, un soir il y a de cela deux semaines, il l’a embrassé. Pour tout le monde, cela n’a rien d’anormal, ils jouent les petits couples, pour ceux qui le connaissent bien non plus puisqu’il est amoureux de sa meilleure amie mais pour Ysaline qui ne connait rien des sentiments qu’il a à son égard, c’est une toute autre histoire. Enfin, Tao n’est pas certain de pouvoir assumer, en fait il ne sait pas comment se comporter. Voilà pourquoi il enchaine les gardes et ça risque de le mener à sa perte car il ne dort pas beaucoup alors la fatigue se fait de plus en plus ressentir. Depuis quelques jours, il pourrait arrêter en plus, Ysaline est partie, il n’a pas de raison de fuir l’appartement qu’ils partagent et pourtant, ça ne l’aide pas à dormir bien au contraire. Il se fait du souci dans un sens et de l’autre, il ne voulait pas la faire fuir au contraire, il se sent responsable de toute cette situation. Sans doute est-ce pour cela alors qu’il a mis sur le coup un ami flic à lui. Rien d’officiel bien entendu, il n’y aurait pas eu de raison d’alerter la police mais bon, entre amis on peut se rendre quelques services alors si ce dernier peut faire quelques recherches histoire de, il n’est pas contre bien au contraire puisque l’idée vient de lui-même si son pote s’est encore plus inquiété que de raison puisqu’il pense qu’Ysaline est partie en emmenant avec elle l’enfant de Tao. Même s’il s’en occupe dès que possible, il n’est pas le père, il était juste un acteur pour aider sa meilleure amie durant sa grossesse ou encore après alors même s’il est attaché à la petite, il n’est pas en droit de lui reprocher d’être partie comme ça. Pourtant, il s’en veut et aimerait arranger les choses, voilà pourquoi Tao aimerait bien savoir où sa meilleure amie – et plus dans son cœur – se trouve actuellement. Pas pour la faire revenir à l’appartement par la peau du cul mais tout simplement pour apaiser les choses. Il a toujours eu une sainte horreur de se prendre la tête avec elle alors cette situation l’emmerde plus qu’autre chose. Alors, lorsque son ami lui envoyé une adresse lui annonçant qu’il a eu par il ne sait quelle façon, Tao ne se fit pas prier pour y aller juste après le travail à savoir durant la matinée. Il a pris une douche rapidos à la caserne mais il n’a pas beaucoup dormi. Tant pis, il préfère y aller maintenant, comme ça, les choses seront faites et dans un sens, il n’est pas certain de pouvoir réussir à dormir vu que c’est le genre de chose qui lui prend la tête. L’adresse sur son téléphone, il se rendit donc au lieu indiqué, ne tardant pas vraiment à venir toquer, ce fut une inconnue qui vint lui ouvrir. « Bonjour, est-ce qu’Ysa, enfin Ysaline est dans le coin ? » Il n’a pas le ton assuré qu’il a pourtant en temps normal. Il ne sait pas chez qui il se trouve là tout de suite, peut-être l’une de ses amies, de la famille ou autre, tout ce qu’il espère au fond c’est qu’il est non seulement à la bonne adresse mais aussi que son ami a eu les bonnes infos et ne lui a pas dit n’importe quoi, il aurait l’air ridicule.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 71
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Lindsay Morgan
›› Schizophrénie : nullement par ici.
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Dim 30 Oct - 15:54 )


Ysaline & Tao  

I miss you
J’avais une fille. Cette petite Jazz était ma fille. J’avais longuement hésité à garder ce petit bout. J’avais parfois des crises de larme et d’angoisse. Autant dire que ce n’était pas facile. Ma fille n’était pas née d’un amour formidable, mais d’un acte cruel. Je n’avais pas pu me résigner à avorter, c’était contre mes engagements et je ne pouvais pas faire cela. Je ne pouvais pas tuer un être, elle n’avait clairement rien demandé dans le fond et je ne me donnais nullement le droit de la tuer. Enfin, j’étais rentrée à la maison, enfin j’étais rentrée chez Tao. Mon meilleur ami, j’avais un peu de mal de lui faire ça, me demandant comment on allait faire pour tout gérer ensemble, après tout, tout le monde le prenait pour le père et donc pour un couple. Mais ce n’était pas le cas, c’était loin de la vérité même, vu que c’était un monstre qui m’avait mise enceinte, Tao était loin d’être un monstre tout au contraire. Alors c’était un paradoxe compliqué à supporter. Enfin, le plus important n’était pas le fait que j’avais choisi de ne pas laisser ma fille Jazz derrière moi. Tout cela c’était grâce à lui : Tao. Mais dernièrement ce dernier n’était pas forcément très réceptif à me voir. Il m’évitait même à en prendre des gardes tout le temps. Alors, en ayant ras le bol de la situation j’avais décidé de faire mes bagages et de partir. C’était sans doute le mieux à faire ? Après tout, je n’avais pas une place infinie dans sa vie ou encore pour partager cet appartement avec lui. Il fallait que j’avance, on trouvera une bonne excuse plus tard, quitte à me faire passer pour le monstre de l’histoire, pour qu’il puisse récupérer sa vie, la sienne, celle qui méritait. Je n’avais plus rien à faire dans cette dernière. Rien qu’à cette idée, mon cœur se murait dans un silence, ne battant plus pendant quelques secondes à m’en faire mal. Il me manquait, pourtant cela ne devait faire que deux petites semaines que nous nous n’étions pas croisé et tout. Pourtant ça faisait mal, de perdre celui que j’avais chéri et qui avait toujours été là pour me choyer. Peut-être un peu trop. Dans mes pensées à tenter de trouver une quelconque réponse à mes besoins, je finissais par dépérir en soufflant un peu, alors que tout cela disparaissait alors que les pleurs de Jazz résonnaient dans le petit appartement où j’avais pu m’abriter grâce à une amie. Cela n’allait durer que quelques semaines de toute façon, j’allais vite me trouver un nouvel endroit où vivre avec ma fille. Seule ? J’angoissais à cette idée, mais que pouvais-je y faire. Je me devais de m’envoler et de voler de mes propres ailes, même si ce qui m’était arrivée me rendait mal à en vouloir me cacher pour toujours par peur que cela ne recommence. Enfin, je stoppais mes pensées et finissais par aller retrouver ma fille. Prenant cette dernière dans mes bras, je l’examinais tout en la consolant, cherchant des ressemblances avec moi et non avec cet homme qui était malheureusement pour nous son père. Je fermais les yeux venant embrasser son front, alors que parfois quand sa peau rentrait en contact avec la mienne, je me laissais envahir par une vague de souvenir de calvaire que j’avais vécu. Je n’aimais pas penser à cela quand je l’avais contre moi, je ne voulais plus l’associer à cette chose horrible qui m’était arrivée. Je fermais à nouveau les yeux après avoir regardé cette jolie demoiselle, elle s’endormait à nouveau .Pas de faim ou de besoin d’être changé. J’entendais toquer à la porte, mais je laissais gérer mon amie, on était chez elle, alors personne ne viendrait ma voir moi, j’en étais sûre, peut-être un peu trop sûre après tout. Vu que cette dernière finissait par venir m’annoncer que la visite était pour moi. Déposant Jazz qui s’était endormi, je souriais un instant en l’observant avant d’aller voir la personne à la porte. Tao. Celui qui ne daignait plus me regarder et me voir depuis qu’il m’avait embrassé. Oui c’était pour cela qu’il n’était pas revenu, je n’en doutais pas. « Bonsoir ! » Je resserrais mon gilet sur moi pour ne pas avoir froid, alors que je m’avançais un peu plus vers lui pour pouvoir fermer la porte et ne pas laisser des oreilles entendre notre conversation. « Que fais-tu là ? » Que je demandais.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 129
›› Pseudo : Petit_Biscuit
›› Célébrité : Steven R. McQueen
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Dim 6 Nov - 16:55 )


Ysaline & Tao  

I miss you
Tao ne sait pas exactement pourquoi il n’assume pas les sentiments qu’il a à l’égard d’Ysaline. En règle général il n’a jamais de problème avec les filles, pour leur montre qu’elles lui plaisent. Seulement, Ysaline c’est sa meilleure amie, celle qu’il veut dans sa vie quoi qu’il arrive et donc qu’il ne veut pas perdre pour des histoires qui pourraient tout gâcher. Seulement en ne voulant ne rien gâcher, c’est l’inverse qui arrive. Il l’évite comme la peste, ne rentre plus à la maison pour ne pas avoir de discussion sur ce qu’il s’est passé l’autre soir. En ce moment Ysaline n’a pas besoin de ça, elle a suffisamment de choses à gérer et Tao ne semble pas prêt à assumer le fait d’être amoureux d’elle alors qu’il y a de fortes chances pour que ce ne soit pas réciproque. Lorsqu’il s’agit de cette brune-là, le jeune pompier plein d’assurance perd tous ses moyens. Résultat, il a tout fichu en l’air puisqu’elle est partie. Autant dire qu’en l’évitant ce n’était pas ce qu’il voulait, bien au contraire. Il est donc important pour Tao d’aller faire son mea culpa auprès de la demoiselle et donc, par la même occasion tenter de la faire revenir dans l’appartement qui est aussi le sien. Il va lui falloir une bonne dose de courage mais bon, c’est toujours mieux que de s’éloigner de la jeune femme au vu de l’importance qu’elle a dans sa vie. Si ça n’avait pas été le cas, il n’aurait pas tout tenté pour la trouver même si pour le coup elle n’était pas bien loin. Il l’aurait laissé partir, prenant seulement de ces nouvelles seulement mais là, il n’est pas là pour ça, pas uniquement pour ça en tout cas. Il y a quand même plus, comme à chaque fois lorsqu’il s’agit de la jeune maman. Alors Tao ne fait pas forcément son malin tandis qu’il vient de frapper à la porte d’une parfaite inconnue. Il ressemble sans doute à un stalker pour avoir fait appel à un flic – bien qu’il soit un ami – pour trouver sa trace mais bon, si elle ne répond pas à ses messages, il n’a pas d’autre choix s’il tient à cela. De toute manière il en a rien à faire de quoi il a l’air devant une inconnue, c’est face à Ysa que ça l’importe le plus. Attendant donc patiemment que cette dernière arrive après l’appel de son ami, Tao se passe une main dans ses cheveux d’un air gêné, il fait toujours cela, c’est une sale manie qu’il a pris. « Salut ! » Dit-il simplement, face à elle. L’assurance, autant dire qu’elle a disparu à cet instant précis. Tao l’observe faire, la voit fermer la porte, au moins ils seront plus tranquille. Ce qu’il fait ici ? Il y a plusieurs raisons et Tao lui-même n’est pas certain de toutes les connaitre. « Essayer de te faire revenir à l’appartement ? » Commence-t-il comme si c’était la raison la plus évidente. Ce n’est sans doute pas en débarquant à l’improviste, les mains dans les poches qu’il va plaider comme il se doit son cas. Mais bon, ils sont amis tous les deux, même meilleurs amis alors Tao n’a pas envisagé le fait de devoir limite préparer un discours pour qu’elle revienne à la maison. Ça lui semblait logique mais là pour le coup il n’en est plus sûr. En tout cas, le jeune pompier se mis à poursuivre. « Tu me manque à l’appartement… » Pourtant ces dernières semaines il ne mettait même plus un pied là-bas pour l’éviter, ce qui casse un peu son dernier argument « Puis je voulais te voir ! » Ca c’est honnête, même si comme le précédent argument, ça ne colle pas vraiment alors le comportement qu’il a pu avoir à son égard ces derniers temps. Mais bon, même si Ysa elle-même n’a pas toutes les informations pour comprendre pourquoi il a agi de la sorte, lorsqu’on se doute des sentiments qu’il a pu avoir, on peut alors comprendre pourquoi il l’a évité, puisque c’était dur de la voir après leur baiser alors qu’ils en auraient sans doute parlé. D’ailleurs, s’ils peuvent éviter de discuter de ce fameux baiser, autant dire que ça l’arrangerait. C’est pourtant ce qui expliquerait le pourquoi du comment et ça serait surement la seule chose qui pourrait arranger la situation. Seulement Tao a bien trop peur qu’au contraire ça les complique alors pour le coup, il ne porte pas vraiment ses couilles.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 71
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Lindsay Morgan
›› Schizophrénie : nullement par ici.
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Lun 7 Nov - 21:46 )


Ysaline & Tao  

I miss you
Voilà. La petite Jazz était encore dans ma vie, je ne l’avais pas abandonné aux bras de personne inconnu. Je tentais d’oublier qu’elle était le fruit d’un acte odieux, que pouvais-je faire d’autre ? Je ne pouvais pas oublier ce qu’on m’avait fait comme ça en un claquement de doigt. Mais ce qui était sûre c’est que je devais tenter de me réadapter à cette nouvelle vie que je venais d’hériter. Je venais à nouveau de changer d’endroit. Depuis quelques jours, semaines Tao me boudait, il tentait de ne plus me voir, depuis que ses lèvres avaient croisaient les miennes puis qu’il s’en était allé sans même en dire plus. Je m’étais sentie abandonné par la suite, tout en me disant qu’après tout je lui avais volé sa vie. Je l’avais foutu père de famille, alors que nous étions que meilleur ami, je l’empêchais sans doute de vivre, jusqu’à devoir un jour continuer de mentir à sa mère. Je m’en voulais, alors j’avais fini en le voyant continuer à m’éviter de partir, histoire de lui laisser le temps de respirer. Jazz était endormie, enfin jusqu’à ce qu’elle se mette à pleurer pour m’interpeller. Je l’avais pris dans mes bras pour la cajoler, avec le temps, avec les jours qui étaient passés, j’avais commencé à savoir déterminer quand elle avait besoin de quelques choses comme d’être changé ou encore de se nourrir. Autant dire que là, j’avais compris que cette petite poupée avait besoin d’une certaine intention. Je la regardais un moment tentant tant bien que mal de réussir à oublier le fait que cette dernière soit l’enfant de mon violeur autant que le mien ? Non, pour moi elle était ma fille et rien pour lui, cela était le mieux pour moi, de l’oublier, mais c’était bien plus facile à dire, qu’à faire. Je tentais presque de m’endormir, quand la petite en faisait autant jusqu’à entendre toquer à la porte. Je n’avais prévu de recevoir des visites chez mon amie, mais je finissais par joindre la porte me trouvant nez à nez avec Tao. Les mots du jeune homme résonnaient dans ta tête. Autant dire que j’étais loin de savoir quoi dire, que faire là face à lui après ce qui s’était passé ces derniers jours ? Je le regardais restant très inerte, oubliant presque de respirer, cela n’était pas forcément très simple à faire. Ne parlant pas et le laissant tout bonnement parler, je restais muette, très heureuse dans ma taciturne. Je ne savais quoi dire ou faire après tout, alors je gardais un œil, enfin plutôt une oreille sur ce qui se passait à l’intérieur histoire de savoir si Jazz avait besoin de moi. Je ne cessais d’écouter le jeune homme, cet homme qui était mon meilleur ami, autant dire que cela était assez compliqué tout de même. Je reprenais une bouffée d’air pinçant mes lèvres entres elles. « Je te manque ? … » Je restais très gentille, tout en trouvant très mal placée dans le fond les paroles de Tao. Dieu que je l’aimais cet ami, mais il était surtout drôle pour le coup. Je secouais la tête et mordant un peu l’intérieur de ma joue. « Je ne sais pas quoi dire … tu n’as pas été là … » Je soufflais ajoutant. « Je pense que je devrais arrêter et t’aider à sortir de cette situation dans laquelle tu es depuis ma grossesse … je ne peux pas continuer de te faire subir cela ! » Que je disais à Tao croisant les bras sous ma poitrine pour finir par me renfermer dans un silence qui était plutôt douillet. Glissant ma main dans ma nuque, soufflant un peu, alors que je tentais d’éviter le regard de Tao, car je tentais aussi d’oublier ce baiser, ne comprenant pas vraiment tous ces événements qui avaient d’écoulés du fait de ce simple geste que tu n’’avais pas comprit non plus. Au final, je ne comprenais pas grand-chose à tout ce qu’on était en train de vivre, je savais seulement que j’étais heureuse de le voir et que l’envie de le perdre ,ainsi que le faire sortir de ma vie ne me tentait pas.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 129
›› Pseudo : Petit_Biscuit
›› Célébrité : Steven R. McQueen
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Lun 14 Nov - 19:07 )


Ysaline & Tao  

I miss you
TCertains des proches de Tao n’ont pas compris le geste d’Ysaline. En même temps ils pensent tous qu’elle l’a abandonné et lui a volé son rôle de père le temps de quelque temps. Sans doute est-ce pour cela que le jeune pompier tente de ne pas trop en parler, pour ne pas que sa meilleure amie reçoivent la foudre de personnes ne comprenant pas leurs situations. Elle ne mérite pas de se voir les oreilles siffler par des médisances. De toute façon Tao essaye depuis qu’il a vu l’appartement vidé de la vie qu’émanaient de la présence de son amie et colocataire et de son adorable bambin. Il essaye d’oublier qu’il est la cause de son départ, il essaye aussi d’oublier qu’il vit mal cela et bien plus qu’il ne le devrait. Ce n’est pas bien évident, de devoir la voir comme une meilleure amie alors que pendant des mois ils ont joués les faux petits couples par sa propre initiatives pour ne pas que de mauvaises langues ne parlent sur Ysaline et le fait qu’elle soit enceinte hors mariage malgré les souhaits exprimés. Ce n’est pas simple de la considérer comme une simple amie alors qu’il est fou d’elle depuis des années. Certains le traiteraient de petit chien s’ils savaient, ou alors de vrai canard, au choix mais pour cela il faudrait qu’ils apprennent la réalité et cela n’est pas près d’arriver. Tao n’est pas prêt à laisser tomber sa meilleure amie dans les mensonges, ni de la laisser tomber tout court d’ailleurs. Sans doute est-ce pour cela qu’il est là, pour tenter de rattraper les choses, chose qu’il n’a pas fait en la fuyant de la sorte mais il est temps qu’il porte ses couilles tel un vrai homme. « Oui » Se contente-t-il de répondre à sa question, non pas sans baisser le regard le temps de quelques secondes. « J’avais besoin de faire le point, mais au moins je vous savais en sécurité à l’appartement ! » Non pas qu’il pense que ce soit le contraire ici où elle n’a pas l’air si mal que ça, il est vrai que Tao se rend compte qu’elle lui a manqué au moment même où il l’a vu encore plus loin qu’elle ne l’était, à partir du moment où il ne savait pas sa position. Elle lui a manqué c’est vrai et pour cela il ne compte pas mentir. « Subir cela ? Mais je me suis mis tout seul dans cette situation Ysa… Et si c’était à refaire je prendrais les mêmes décisions ! » Ca, c’est une certitude, il ne pense pas qu’il y aurait des choses qu’il changerait mis à part le mal qui la rongeait suite à son viol mais ça malheureusement il ne peut pas y faire grand-chose. « J’ai choisi cette situation et ce n’est pas ça qui pose problème ! » Par ces propres paroles, il admet de lui-même qu’il y a bien un petit couac là-dessous mais ce n’est pas pour autant qu’il va en dire plus. A vrai dire le jeune pompier n’a même pas relevé ses propres paroles, il parle comme ça vient, sans se poser la moindre question quant aux mots qu’il utilise. C’est comme ça. « Jazz va bien ? » Fini-t-il par demander. Il n’y a pas de raison pour qu’elle n’aille pas bien il le sait. Tant qu’elle est avec sa maman tout va bien, mais le soit disant nouveau père ne peut pas s’empêcher de lui poser la question. De par son pseudo statut, ça évoque quelque chose et puis, faut bien avouer qu’il s’est attaché à la petite Jazz malgré le peu de temps qu’il ne passait avec elles lorsque mère et fille vivaient encore dans l’appartement où ils ont tous les deux leurs noms et prénoms sur le bail. C’est autant chez lui que chez elle alors il refuse de la voir partir, même si ce n’est pas la seule raison. Chaque chose en son temps comme on dit et de toute manière il ne sait pas si ce temps arrivera un jour ou l’autre. En attendant tout ce qu’il souhaite c’est qu’elle revienne et que tout redevienne comme c’était auparavant, quand tout allait parfaitement bien entre les deux meilleurs amis et qu’il n’y avait pas d’ambiguïté à l’horizon.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2016
›› Commérages : 71
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Lindsay Morgan
›› Schizophrénie : nullement par ici.
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Jeu 17 Nov - 9:17 )


Ysaline & Tao  

I miss you
Partir avait été une chose assez compliqué pour être honnête. Je n’avais pas pris le temps de murir ma décision que de laisser Tao, mais au dernier moment, j’avais compris que c’était exactement ce qu’il fallait que je fasse. Je ne pouvais pas empiéter un peu plus dans la vie de Tao. Après tout, il était mon meilleur ami et je lui gâchais un peu la vie, même beaucoup à mon avis. Alors, je me devais de déployer mes ailes pour m’occuper moi-même de ma petite Jazz. Ce n’était pas simple, car je ne faisais pas encore abstraction du fait qu’elle était l’enfant de mon violeur. Je me posais des questions sur le comment j’allais gérer ça quand elle allait demander qui était son père ? Je ne pouvais pas laisser Tao dans ce rôle, le privant de sa vie ? Non, je ne pouvais pas faire ça. Je me sentais égoïste depuis tous ces mois où il avait été là pour moi. Je m’étais renfermée, le laissant prendre le rôle du futur père, laissant dévoiler à ses proches qu’il était le père, qu’il était celui qui allait voir changer sa vie. Je ne m’attendais pas à me devoir d’aller répondre à la porte pour parler avec Tao. Surtout que ce dernier faisait tout pour m’éviter depuis qu’il m’avait embrassé. J’avais tenté de l’appeler ou d’envoyer des textos, il ne rentrait pas à la maison ou alors quand nous n’étions pas là. On n’avait pas eu le temps d’en parler, chose qui aurait été pas mal en réalité. Alors, j’avais préféré partir, sans même vraiment y penser, un texto envoyé à cette amie, voulant bien me recueillir avec ma fille et je fus partie. Sans un mot. Pourquoi en ajouter ? après tout, alors que lui faisait tout pour ne pas être à mes côtés. Lui manquer ? C’était plaisant, mais était-ce réel ? Je n’arrivais pas à comprendre, c’était lui qui m’évitait, qui nous évitait. J’avais pris ça pour un message pour partir. Je m’étais bercée d’une mauvaise idée ? Peut-être. « En sécurité …» Je n’arrivais pas à tout comprendre pour le coup, je restais béante devant mon amie, que devais-je penser ou même dire ? Je n’en savais rien et cela était oppressant. « Je ne sais plus quoi penser.» Je me devais d’être honnête et encore c’était compliquée de le faire, de s’ouvrir, je ne le faisais que rarement, mais depuis mon viol ce n’était pas plus facile tout au contraire, même avec lui, ce mec que je connaissais depuis des années. Pour moi il représentait une part importante de ma vie, mais ça n’avait pas l’air de m’aider. Entre le fait de m’en vouloir de lui faire perdre une partie de sa vie et de mettre immiscé dans cette dernière ce n’était pas simple. « Non, tu ne t’y es pas mis tout seul ! Je l’ai fait … je suis venue te voir toi … tu dois finir par te sentir obligé d’être là pour moi …» Que je continuais de glisser dans la conversation. « Mais tu ne l’es pas … tu n’es pas obligé.» Que je finissais par dire. Alors que mon regard finissait par s’ancrer dans le sien, je soufflais un peu. Écoutant malgré tout le jeune homme, ses propos me donnèrent l’impression de me prendre un coup au ventre, aucune idée de comment expliquer cela. « Alors il est où le problème ?» Le baiser ? Sans doute. Mais, je n’étais pas dans sa tête, peut être que j’avais plus que mal cerné les choses et pour le coup, je commençais à me poser un tas de question, me demandant réellement ce qui pouvait clocher dans tout cela. J’avais beau laisser tourner les questions dans ma tête, je n’arrivais pas à trouver de bonne réponse, chose qui me plairait énormément. Je mordais un peu ma lèvre, alors que je me mettais à souffler fermant les yeux un instant avant de reposer mon regard sur Tao. « Oui, elle va bien ! On va bien …» Que je disais finissant par ajouter. « Et toi ?» Que je lui demandais.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: I miss you ▬ Ysao ✻ ( Aujourd'hui à 14:48 )

Revenir en haut Aller en bas

I miss you ▬ Ysao

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération