Cherchez Charlie •• SCAREMY

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 731
›› Pseudo : mr.turtle
›› Célébrité : Lee Pace
›› Schizophrénie : Le veuf qui adore les dadas et ses frères, Lincoln Hemsworth
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Sam 22 Oct - 1:54 )

- Mais tu vas te tenir tranquille...? marmonna-t-il en essayant de mettre au point son objectif face à la petite chose qui bougeait.

Remy ne perdait jamais patience et n'allait pas l'insulter, il ne savait pas si les bêtes pouvaient comprendre les jurons et il ne voudrait pas prendre le risque d'essayer. Le kinésithérapeute n'était pas un bon photographe et ne s'y connaissait pas grand chose à l'art bien qu'il aimait ça, il ne savait pas très bien utiliser un appareil photo de son téléphone. Surtout quand la cible qu'il voulait prendre en photo bougeait un peu trop et le pire dans tout ceci c'était que cette cible se trouvait être une tortue.

Une tortue, ça ne marchait pas très vite, ça n'allait pas d'une pièce à l'autre et il était très facile de le prendre en photo. Oui, encore une fois, Remy se retrouvait en compagnie d'une autre tortue. Ce n'était pas la tortue de Floride qu'il avait écrasé lors de sa balade à vélo... En réalité, c'était une tortue qu'il avait trouvé dans un parc public, au milieu de l'herbe fertile. Il avait vu un enfant jouer avec et dire vouloir l'adopter... Sous les yeux incrédules des parents, Remy avait récupéré la tortue en prétendant que c'était la sienne et qu'il la cherchait partout. En réalité, il cherchait à la protéger de tout élevage domestique et ne faisait pas confiance à la petite famille qui s'était décidée d'adopter cet animal sur un coup de tête sans savoir les engagements qu'il fallait prendre.

Il avait cru que la tortue qu'il tenait dans ses mains - parce que oui mine de rien elle était un petit peu lourde - était une tortue sauvage. Remy fut surpris de constater que c'était une tortue domestique et ne sut pas quoi faire sur le moment. Il avait eu peur pendant les premières heures qu'il était resté assis sur un banc en cherchant du regard la personne qui chercherait une tortue. Rien de rien. Remy avait dû rentrer parce qu'il devait aller travailler et puis aider pour les travaux du cabinet qui allait bientôt s'ouvrir. Il ne voulait pas non plus louper les muffins qu'avait fait Gaëlle avec amour. Il avait ensuite passé des heures, au moins la moitié de la nuit à chercher cette tortue qui s'était caché sous un meuble dans son appartement.

Cette fichue tortue lui en faisait voir de toutes les couleurs ! Remy ne pensait pas passer la majorité de son temps libre à chercher cette tortue. Il arrivait des fois en retard pour les travaux et son boulot et s'en excusait. C'était exceptionnel et il détestait carrément d'être en retard. Depuis qu'il cohabitait avec une tortue chez lui, son rythme de vie avait changé. Les tortues n'allaient pas tarder à hiberner et il devait lui construire un petit endroit dans son appartement si jamais il ne retrouvait pas le maître.

Puis, après avoir parlé de sa situation à Gaëlle, il avait eu l'idée du siècle : faire les affiches. Mais encore une fois, Remy était une quiche pour faire ne serait-ce une petite affiche, toutefois, il n'y avait pas besoin de super compétences pour faire un magnifique visuel. Juste une photo, les coordonnées, la description et il restait plus qu'à parcourir la ville coller ces affiches.

Sauf que cette tortue ne voulait pas se laisser prendre en photo ! Elle cachait sa tête quand il approchait l'objectif de son téléphone et Remy soupira en se disant qu'il fallait être patient. Il savait très bien que cette tortue n'allait pas bien et voulait retrouver son environnement. Elle ne vivait pas bien le changement et mangeait pas beaucoup, mais au moins, Remy pouvait être content d'avoir demandé des conseils à Sophia sur comment s'occuper de cette tortue.

- Raaah... Bon tu as gagné le round. Mais pas la guerre. Je reviendrais et j'aurai ta tête en photo. râla-t-il en abandonnant son téléphone sur le comptoir de son appartement dans un soupir.


Remy Vs Tortue domestique - 00 - 02

Un moment donné, le kiné en avait eu marre et avait besoin de sortir pour prendre l'air et acheter de quoi faire du café et à manger pour le soir. Quand il fut de retour, il dut faire face à une affiche. Un moment donné, Remy ne comprit pas du tout ce qui venait de se passer. Il n'avait pas pris de photo, ni préparé une affiche, ni fait imprimer, ni accrocher ... Et pourtant il voyait la photo de la même tortue qu'il avait accueilli chez lui. Il avait cru que ses yeux déconnaient carrément à ce moment-là et que ses lunettes ne l'aidaient pas à voir clair. Mais il s'agissait bien de son voisin de palier, du 22, qui avait collé les affiches.

Il n'en revenait pas et Remy arracha l'affiche qui était collée à la porte pour entrer et chercher ce voisin. Que dire ? Il avait sa tortue justement ! Enfin ... Il savait qu'il ne connaissait pas très bien Oscar, qui était une personne assez discrète et Remy ne le croisait quasiment jamais. Il n'était pas sûr que ce soit une bonne idée de le trouver ou frapper à la porte avant d'avoir la tortue à la main. Il espérait qu'elle était restée à sa place. Il monta les escaliers pour arriver à son étage et retrouva justement Oscar dans les marches. Il voyait la sale tête qu'il avait et Remy eut vraiment mal pour lui. Dans le feu de l'action, il ne put s'empêcher de l'interpeller et de faire le premier pas.

- Monsieur Hayward ?! fit-il tout en le rattrapant jusqu'au palier un petit peu essoufflé. Je suis Remy Mayfield, je suis le voisin du 25. fit-il tout en désignant du pouce la porte qui était à l'autre bout du couloir et il lui montra l'affiche qu'il n'avait pas lu jusqu'au bout Je crois que j'ai votre tortue...


Il espérait ne pas donner un faux-espoir, mais il était presque sûr que c'était la tortue d'Oscar Hayward. Le monde était tout de même petit à Cap Harbor...!


_________________

Rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout les efforts pour l’ignorer... Il y a un certain point dans la vie où tout paraît plus étroit. Des choix ont été fait, il ne reste plus qu’à continuer.  
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/04/2016
›› Commérages : 102
›› Pseudo : Floutch ♥
›› Célébrité : Matt McGorry le magnifique !
›› Schizophrénie : Bob ; Eliott & Sarah
›› more about me

Re: Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Jeu 3 Nov - 12:35 )












Pouvoir profiter des derniers jours de beaux temps c'était vraiment génial. D'accord je n'avais personne avec qui partager ce moment, mais c'était pas grave, je le vivais. De toute façon j'étais plus à l'aise avec moi même qu'avec les autres. J'aurai bien proposer à Ellie de m'accompagner au parc, mais il y avait fort à parier qu'elle était en train de bosser et je n'avais pas envie de l'embêter si elle était sur une grosse affaire. Moins il y avait de psychopathe en ville et mieux je me sentais. Même si techniquement beaucoup de monde me prenait pour un fou à cause de mon boulot, pour ma part ce n'était pas du tout le cas. J'aurai également pu demander à Maya si elle avait son après midi de libre, mais après le désastre de notre dernière soirée, je devais avouer que j'avais un peu honte et je n'avais pas le courage d'aller lui parler. Alors je n'étais pas froussard au point de tout faire pour l'éviter, mais il se trouvait juste que jusqu'à présent nos emplois du temps ne nous avait pas vraiment donné le temps de nous parler. On s'était juste croisé en vitesse dans les escaliers quand je partais et qu'elle rentrait ou inversement. Alors pour avoir une réelle conversation c'était plutôt compliqué.
Dans mes habitudes quand j'avais une journée de libre comme ça et même si j'étais d'astreinte, j'aimais bien ne rien faire et rester chez moi à regarder toutes les replay des épisodes des feux de l'amour que j'avais loupé. Aujourd'hui non. Aujourd'hui j'avais envie de profiter du beau temps et plutôt que de le faire tout seul, j'avais décidé de prendre les tortues avec moi. Après tout, tant que j'étais là, elle ne risquait pas grand-chose et puis voir un peu de verdure ne pourrait absolument pas faire de mal à Leonardo, Raphaello, Michelangelo et Donatello. Oui je n'avais eu aucune originalité pour donner des noms à mes tortues. Pour ma défense, c'était l'un des dessins animés de mon enfance et c'était soit ça, soit des noms de sayans. Du coup voilà.

Installé dans la pelouse, j'étais content de voir qu'il n'y avait pas grand monde. D'une ça rassurait les tortues qui ne risquaient pas de se retrouver sous le pied d'un gamin et de deux ça me rassurait surtout moi. Le temps était parfait, j'avais pris de la salade pour les tortues, une boîte pour les transporter. C'était vraiment génial. Alors qu'elle profitait de tout cet espace, je m'amusais à regarder les gens autour de moi. Il y avait des familles, des couples, des célibataires, des sportifs, c'était vraiment très hétéroclite et pour une fois je ne me sentais pas comme un inconnu. J'en était un, mais je ne me sentais pas comme un intrus. Je savais qu'aucun de ces gens ne viendrait pour me mettre la tête dans la cuvette ou se moquer de moi parce que j'avais le même prénom qu'un squelette de classe. Prendre de l'âge était vraiment la meilleure chose qui pouvait m'arriver en fait. Evidemment ce moment était bien trop beau pour durer. En entendant la sonnerie de mon téléphone j'espérais que ce soit Ellie, Simon ou même Mary. D'accord si Mary me téléphonait je serais très surpris et très inquiet, mais voilà. Sauf que c'était le boulot. Il y avait eu un accident et on avait besoin de moi pour faire tout le nécessaire.
La vie était vraiment mal faite quand même. Toujours au téléphone j'écoutais Andrew me racontait les détails de l'accident pendant que j'essayais de mettre les tortues en vitesse dans la boîte. Le problème c'était que dans ma précipitation je n'avais pas forcément vu que j'oubliais Léo sur place.

La journée avait été longue et fastidieuse. Sur les lieux de l'accident, le corps n'était pas en très bon état et malgré l'aide des pompiers on avait eu du mal à reconstituer le corps. Après ça j'avais du l’emmener à l'agence et expliquer à la famille comment le reste allait se passer. Ce n'était jamais des moments très facile et pourtant j'étais obligé d'en passer par là. Pour eux c'était la fin du monde, il n'arrivait pas à comprendre et ne se sentait pas les forces d'organiser un enterrement. Heureusement pour eux, j'étais là et c'était mon métier.
Durant tout ce temps, je n'avais toujours pas eu le temps de m'occuper des tortues, ce n'était qu'en rentrant chez moi que je me rendais compte de l'horreur  « Oh Saperlipopette, c'est pas possible. » Non ça ne pouvait pas être vrai, j'avais beau compter et chercher partout dans l'appartement, je devais me rendre à l'évidence, j'avais perdu Leo. Je n'arrivais pas à le croire. De désespoir et même s'il était tard, je me précipitais dans le parc. Je savais que je n'avais aucune chance de retrouver Léo, mais je voulais quand même y croire. Tout était de ma faute et je m'en voulait terriblement de ne pas avoir fait attention à lui. Les efforts que je déployais au parc était complètement vain et je rentrais chez moi plus dépité que jamais.

* * *

Cela faisait déjà 3 jours que Léo avait disparu. J'en avais parlé à Ellie et j'étais à deux doigts de lui demander de diffuser un avis de recherche, mais je me rendais compte que c'était complètement stupide de faire ça pour une tortue. Enfin non pas stupide, mais en tout cas ce n'était pas du ressort de ma meilleure amie, même si elle essayait de me consoler du mieux qu'elle pouvait. A défaut de pouvoir utiliser les moyens de la police, elle m'avait aidé à faire une affiche avec une photo de Léo. Pour elle, toutes mes tortues se ressemblaient, mais moi je voyais bien la différence et choisir une photo avait été compliqué. Au final j'avais quand même réussi à me décidé et j'avais imprimé une centaine d'affiche. Ellie m'avait proposé son aide pour les accrocher, mais j'avais décliné sa proposition. Prendre l'air me ferait du bien.
Je déambulais de-ci, de-là dans le quartier armé de mon agrafeuse murale. Si j'avais été croyant, j'aurai sûrement fait quelques prières, mais je ne l'étais absolument pas alors ça ne servait à rien de perdre du temps à ça. Maintenant que je n'avais plus aucune affiche, je n'avais plus qu'à rentrer. C'était la tête basse que je remontais les escaliers de l'immeuble. - Monsieur Hayward ?! Heuu oui c'était moi, qui me parlait ? « Oui c'est bien moi, Bonsoir » La tête de cet homme me disait vaguement quelque chose, mais je n'étais pas vraiment sur de moi. Je suis Remy Mayfield, je suis le voisin du 25. Oh c'était donc pour ça que son visage ne m'étais pas totalement inconnu, on avait déjà du se croiser dans les escaliers. « Enchanté Mr Mayfield. Vous avez besoin de quelque chose ? » Du sucre, du lait ou je savais pas trop. Je n'étais pas d'humeur à faire la conversation, mais je faisais toujours attention à me montrer poli avec mes voisins. Enfin sauf avec Kevin, mais lui c'était un méchant donc j'avais une excuse. Je crois que j'ai votre tortue... Oh mon dieu il était sérieux ? Je voulais pas trop y croire, parce que ça serait quand même trop beau. « Doux Jésus, vous avez vraiment retrouvé Léo ? » C'était noël avant l'heure. « Vous n'imaginez pas à quel point vous me rendez heureux avec cette nouvelle » Et encore, c'était un euphémisme, mais je ne voulais pas non plus lui faire peur et qu'il me dise qu'au final il allait garder ma tortue. « Ca fait 3 jours que je cherche après lui. »   Ou plus ? Je ne savais plus vraiment, j'avais un peu perdu la notion du temps en fait. « Elle est chez vous ? » J'espérais de tout coeur que sa réponse serait positif et qu'il n'allait pas me dire qu'en fait il avait juste récupérer son cadavre.




lumos maxima

_________________


baby i'm perfect for you
Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro, I'm Broda ! • sheepirl.



Dernière édition par Oscar Hayward le Mer 9 Nov - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 731
›› Pseudo : mr.turtle
›› Célébrité : Lee Pace
›› Schizophrénie : Le veuf qui adore les dadas et ses frères, Lincoln Hemsworth
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Sam 5 Nov - 15:20 )

Bonsoir ? Oh zut. Il avait oublié dans l'action de dire bonsoir ! On était le soir ? Remy se rendit compte à quel point le temps avait passé vite, il n'avait pas vu le temps défiler. Ah la tortue l'avait tellement occupé ! Oui, bonsoir... Pourquoi il avait pensé au bonsoir ... ? Ah oui parce qu'il avait oublié de dire bonsoir en fait. Il l'avait immédiatement appelé dès qu'il avait vu son dos. Il fallait le rattraper, lui dire qu'il avait la tortue. Mais avant ça.

- Oh oui, désolé, j'ai oublié la politesse. La hâte, tout ça... Bonsoir.

Et il se présenta immédiatement, pas sûr que le voisin le connaisse parce que lui, il ne le connaissait pas... Il avait entendu parler de lui ou juste aperçu, mais il ne lui avait jamais parlé... Peut-être pour échanger des politesses, mais Remy ne s'en souvenait pas trop. Il ne savait pas trop en fait, il voyait beaucoup de monde tous les jours entre ses patients, ses amis et vendeurs... En tout cas, c'était bien monsieur Oscar Hayward. Un nom qui lui faisait penser à l'Angleterre, sa bonne vieille Angleterre.... Donc oui, enchanté finalement. Ils ne se connaissaient pas tellement et ils allaient faire connaissance grâce à la tortue.

Remy n'attendit pas plus longtemps pour lui dire qu'il avait sa tortue, du moins, il le croyait. Il vit l'expression du gars et il ne semblait pas y croire. Oui, c'était comme si la perte de Léo (ah enfin c'était ça son nom et il lui semblait bien que c'était un mâle !) l'affectait beaucoup. Remy pouvait bien comprendre, quand on s'attachait à un animal, il comprenait que c'était comme un membre d'une famille, s'il perdait un animal ... La perte était pareille que pour un humain. Non il ne pouvait pas imaginer à quel point il rendait heureux son voisin. Il ne pouvait pas imaginer tout cela, parce que c'était plus ce qu'il pouvait imaginer - enfin Remy se comprend avec cette phrase. Il l'écouta un peu s'exprimer, observer son soulagement et sa joie.

- Oui elle ... il ... Elle est chez moi. J'essayais de faire une affiche tout à l'heure mais il n'est pas très docile, il ne me laisse pas le prendre en photo. Mais je crois que ce n'est pas nécessaire puisque je vous ai trouvé. Vous dites l'avoir perdu dans le parc, c'est là où que je l'ai trouvé, aux mains d'un gosse qui voulait le récupérer et le garder. J'ai dû mentir pour sauver cette pauvre bête en disant que c'était à moi. Il fit un léger geste de la main assez vague. Enfin vais pas raconter cette histoire-là, je l'ai ramené chez moi et il va bien, quoique ... Il refuse de manger, je me doute bien que c'est parce qu'il a changé d'environnement qui lui fait ça.


Il commença à monter les dernières marches pour guider Oscar jusqu'à chez lui. Il ouvrit la porte et la laissa ouverte pour que son nouvel invité entre. Bon son appartement était un vrai bazar à force de chercher partout la tortue qui avait une sale manie de se cacher dans des petits coins. Après avoir rapidement déposé ses courses, il se dirigea vers là où il avait laissé la tortue, c'est à dire le salon où il avait plus ou moins construit un enclos pour l'empêcher de s'enfuir, et ...

- ... Bon sang. soupira--t-il en réalisant la chose. Il s'est encore enfui !

Il commença à le chercher sous le canapé, derrière la télé. Il regarda Oscar, avec un air plus ou moins sûr d'avoir l'idée où pouvait être allé Leo.

- Il était là quand j'étais parti, il réussi à s'enfuir à chaque fois que je m'en vais et je perds souvent mon temps à le chercher... expliqua-t-il mal à l'aise, tout en cherchant la tortue.


_________________

Rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout les efforts pour l’ignorer... Il y a un certain point dans la vie où tout paraît plus étroit. Des choix ont été fait, il ne reste plus qu’à continuer.  
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/04/2016
›› Commérages : 102
›› Pseudo : Floutch ♥
›› Célébrité : Matt McGorry le magnifique !
›› Schizophrénie : Bob ; Eliott & Sarah
›› more about me

Re: Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Mer 9 Nov - 21:06 )












Avoir perdu ma tortue et devoir poster les affiches partout dans le quartier me rendait infiniment triste. Trop même, à tel point que j'aurai pu ramper pour rentrer tant je n'avais pas le moral. Le problème c'était qu'en faisant ça, j'aurai bien trop attiré l'attention sur moi et je n'aimais pas forcément ça. J'étais bien trop timide pour vouloir attirer les regards sur moi. Toujours était-il que je n'avais envie de parler à personne. De toute évidence ce n'était pas le cas de mon voisin qui voulait absolument me parler. Enfin il me semblait que c'était mon voisin, je n'étais pas très sur. Je n'avais pas vraiment la mémoire des visages. Pas ceux des vivants en tout cas. - Oh oui, désolé, j'ai oublié la politesse. La hâte, tout ça... Bonsoir. Oh mais non il n'avait pas à s'inquiéter ce n'était pas grave du tout. « Non ce n'est pas grave. Après une longue journée c'est normal » Plus que normal oui. Même si je n'avais pas envie de faire la conversation, je me devais de me montrer courtois. Tout comme lui en se présentant. J'avais donc raison, c'était bien mon voisin. A défaut de me montrer très enjoué, j'essayais de m'intéresser à lui, de savoir s'il avait besoin de quelque chose. Entre voisins c'était normal de s'entraider, même si personne ne demander mon aide dans l'immeuble. La plupart des gens avaient peur de moi. Enfin non ils avaient surtout peur de mon métier et du coup ils me voyaient comme un oiseau de mauvaise augure et il devait sans doute imaginer que je dormais dans un cercueil ou je ne savais quelle connerie. En tout cas s'il avait besoin, j'étais prêt à lui donner tout ce qu'il voulait. Enfin pas tout non plus, mais de quoi le dépanner.
Honnêtement je m'attendais vraiment à une demande basique de sa part, mais je ne pensais vraiment pas qu'il allait m'annoncer qu'il avait retrouver ma tortue. Il avait retrouvé Léo. Si j'étais ce genre de gars, je l'aurai pris dans mes bras pour lui dire à quel point j'étais heureux, mais ce n'était absolument pas moi, alors je me contentez juste de lui. Ce qui en soi était déjà pas mal. Rémy ne le savait pas encore, mais il était vraiment mon héros et du coup je ne pouvais pas m'empêcher de lui poser des questions et surtout de savoir où Léo pouvait être. - Oui elle ... il ... Elle est chez moi. J'essayais de faire une affiche tout à l'heure mais il n'est pas très docile, il ne me laisse pas le prendre en photo. Mais je crois que ce n'est pas nécessaire puisque je vous ai trouvé. Vous dites l'avoir perdu dans le parc, c'est là où que je l'ai trouvé, aux mains d'un gosse qui voulait le récupérer et le garder. J'ai dû mentir pour sauver cette pauvre bête en disant que c'était à moi. En fait non il n'était pas mon héros, il était carrément mon Dieu. Enfin je ne lui dirais pas ça, sinon il me trouverait trop bizarre, mais dans l'idée c'était ça. « Oui j'ai voulu leur faire faire une petite promenade dans le parc et puis j'ai eu une urgence au boulot et dans la précipitation je n'ai pas vu que j'avais oublié Léo » Le pauvre, il avait du se sentir tellement perdu dans cet environnement hostile et sauvage, lui qui avait l'habitude de mon appartement et de ses frères. « Je ne sais comment vous remercier de l'avoir protégé » Non vraiment je ne savais pas. Je lui était entièrement redevable et maintenant il pouvait me demander n'importe quoi, je le ferais. Même brûler un cadavre pour le couvrir. Enfin vais pas raconter cette histoire-là, je l'ai ramené chez moi et il va bien, quoique ... Il refuse de manger, je me doute bien que c'est parce qu'il a changé d'environnement qui lui fait ça. Mon petit bébé vivait mal la séparation. J'étais tout comme lui. « Oui dès qu'il est dans un environnement inconnu Léo se met à la diète. Il aime pas être séparé de ses frères » C'était le moment où je passais pour un véritable fou et psychopathe qui ne vivait que pour ses tortues. Urg, j'aurai pu profiter de ce moment pour me faire un nouvel ami, mais non j'étais bien trop préoccupé par ma tortue pour penser à ça.

Rémy m'invitait à le suivre chez lui pour que je puisse récupérer Léo et je ne me faisais pas prier. J'aurai pu courir un marathon pour mes tortues, alors monter quelques marches c'étaient vraiment un jeu d'enfant. En arrivant chez Rémy, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui m'entourait. Son appartement était aussi bien rangé que le mien, donc sur ce point je ne pouvais rien dire. Non tout ce qui m'intéressait, c'était de savoir où il avait posé Léo. Et j'espérais pour lui, qu'il l'avait mis dans une boîte, sinon c'était foutu. - ... Bon sang. Okay c'était foutu. L'enclos qu'il avait improvisé n'avait pas vraiment servi et Léo avait réussi à s'enfuir. Il s'est encore enfui ! De toute évidence ce n'était pas la première fois, ce qui me confirmait que cet homme était vraiment un saint « Ne vous inquiétez pas, on va rapidement le trouver » Enfin je l'espérais, de toute façon je ne quitterais pas cet appartement sans ma tortue. - Il était là quand j'étais parti, il réussi à s'enfuir à chaque fois que je m'en vais et je perds souvent mon temps à le chercher... Comment je le comprenais, au tout début, j'avais rencontré les même problèmes et puis finalement tout le monde s'était habitué et maintenant c'était une colocation de rêve. « Si ça peut vous rassurer, j'ai connu les même problèmes » Parfois j'avais l'impression de parler d'un enfant, alors que non pas du tout. Je comprenais mieux pourquoi les gens pensaient que j'étais bizarre. « Ca ne vous dérange pas si je cherche avec vous ? » Il avait le droit de dire non. Voir un inconnu fouiller son appartement ce n'était pas forcément quelque chose qu'on appréciait. « Si vous aviez un peu de salade aussi ça pourrait aider à l’appâter » Mon dieu, j'avais honte de lui demander autant de chose, alors que ce pauvre Rémy n'avait rien demandé. Pour masquer ma gêne, je me mettais à plat ventre sur le sol, dans l'espoir de voir ma tortue. « Léo mon grand ! Viens voir papa, vient on va rentrer à la maison » Je recommençais ce manège plusieurs fois sans jamais me lever, juste en rampant sur le sol en essayant de le retrouver. Au bout d'un moment, je m’assaillais en tailleur l'air complètement dépité. « Désolé, je dois vous paraître absolument ridicule » Il pouvait rire, je ne me vexerais pas, j'avais même l'habitude. « C'est juste que j'ai pas beaucoup d'ami dans la vie et mes tortues sont devenus importante pour moi » Après tout, c'était comme avoir un chien ou un chat. En beaucoup plus pathétique.




lumos maxima

_________________


baby i'm perfect for you
Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro, I'm Broda ! • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 731
›› Pseudo : mr.turtle
›› Célébrité : Lee Pace
›› Schizophrénie : Le veuf qui adore les dadas et ses frères, Lincoln Hemsworth
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Mer 9 Nov - 22:31 )

Il avait oublié Leo dans la précipitation. Remy pouvait comprendre le ressentiment d'Oscar sur le coup, parce qu'il avait dû culpabiliser de ne pas avoir fait attention, d'être parti à la hâte comme ça. Il aurait dû faire gaffe oui, il se rejetait la faute à plusieurs reprises, il se blâmait pour sa pauvre tortue. Remy sourit et comprenait, il comprenait très bien même les conséquences et le ressenti que pouvait avoir Oscar quand il s'était rendu compte qu'il avait oublié sa tortue, qu'il l'avait perdue de vue... Cela produisit un sacré pincement au coeur au kiné qui ne pouvait pas s'empêcher de s'en rappeler. Amy qu'il avait perdu de vue dans un parc, en train de discuter avec un ami avant de se rendre compte qu'elle n'était plus là, parce qu'il ne l'avait pas regardé descendre le tobogan. Non ça, Remy, il ne pouvait pas s'en empêcher de comprendre et d'avoir mal à ce rappel. Son regard s'était un petit peu perdu avant d'entendre la drôle de phrase

- Je ne sais comment vous remercier de l'avoir protégé
- J'ai un corps en décomposition, j'aurai besoin de quelqu'un pour ... Je plaisante hein. fit-il en voulant plaisanter au départ avant de voir la drôle de tête d'Oscar Ok, j'aurai pas dû dire ça. Non mais laissez, ce n'est pas la peine de me remercier. C'est normal ... Enfin non tout le monde n'aurait pas fait ça... Oui laissez tomber, ce n'est vraiment pas la peine de me remercier.

Tais-toi Remy.

Il finit par faire un léger geste de la main pour essayer d'oublier ça. Il s'était perdu dans ses pensées avec ce qu'il venait se rappeler, ce n'était pas agréable et ça avait le don de le perturber un peu. Enfin oui, non, il n'allait pas raconter cette histoire, ni ce qu'il l'avait troublé à ce moment-là, à quoi cette situation le renvoyait. Personne avait besoin de savoir cette histoire là, c'était mieux qu'il se taise et que sa bouche reste close par rapport à cela.

Il donna des nouvelles de Léo, lui expliquant qu'il avait du mal à manger en ce moment et que c'était normal. Il avait changé d'environnement, comme le dit Oscar, la tortue n'aimait pas être séparé de ses frères et quand il n'était pas chez Oscar, forcément ça devait faire bizarre... C'était comme passer d'un pays à l'autre. Le mal de pays... Oui, Remy avait eu ça entre l'Angleterre et Cap Harbor, c'était un sacré changement pour lui et assez brutal. Il ne s'était pas attendu à ce qu'il s'installerait définitivement en réalité. Remy hocha la tête en signe de compréhension pour Oscar, sans tiquer que la façon dont son voisin parlait de ses tortues était assez bizarre. En fait, ça lui paraissait tout à fait normal. Peut-être parce que le kiné était aussi bizarre dans le fond.

Ca aurait été court si Remy n'avait pas encore perdu Leo. Il s'était encore enfui et l'enclos provisoire n'avait pas marché ! Remy soupira et s'excusa auprès d'Oscar qui se voulait être optimiste. Ouais, c'était une bonne idée. Rester optimiste, c'était ce qu'il fallait faire. Le kiné ne pouvait pas compter le nombre de fois qu'il avait perdu cette tortue, mais il l'avait toujours retrouvé alors forcément ... Oui, il y avait de l'espoir.

- Si ça peut vous rassurer, j'ai connu les même problèmes
- En plus il est petit, il peut se faufiler partout... C'est horrible. La dernière fois je l'avais retrouvé sous la commode fit-il en regardant en dessous de la commode Et il y est pas. soupira-t-il.
-Ca ne vous dérange pas si je cherche avec vous ?
- Non non, allez y ! Par contre ne fouillez pas mon bureau et ma chambre, ça je m'en occupe. fit-il en cherchant du regard la tortue qui devait sûrement marcher.
- Si vous aviez un peu de salade aussi ça pourrait aider à l’appâter
- Ah ...


Il grimaça un petit peu et secoua doucement la tête pour dire que non, il n'avait plus de salade. Ca faisait des jours qu'il avait Léo chez lui et cette tortue avait mangé toute sa salade. Le pire dans tout ceci c'était que Remy venait de se rappeler ce qu'il avait oublié d'acheter en faisant les courses : la salade. Merci Oscar pour ce rappel. Bon en même temps, maintenant avoir une salade s'avérait inutile...

Il ne s'attendait pas à ce qu'Oscar finisse à plat ventre sur le sol pour chercher sa tortue, il se mit à parler et commença les recherches alors que Remy ne dit rien, il hocha la tête et finit par aller dans son bureau pour faire la même chose. Il vérifia dans les moindres recoins tout en entendant son voisin appeler la tortue. C'était quand même étrange qu'un inconnu se mette à fouiller son appartement, bon tant qu'il entrait pas dans les pièces tel que son bureau ou sa chambre, ça devrait le faire... Oscar avait eu besoin d'aide et n'avait pas cessé de lui demander des choses, mais cela ne gênait pas le kiné au contraire. Il soupira en voyant que la tortue n'était dans son bureau et finit par rejoindre Oscar qui avait aussi arrêté, pour s'excuser.

- Désolé, je dois vous paraître absolument ridicule Remy sourit à l'excuse du jeune homme. - C'est juste que j'ai pas beaucoup d'ami dans la vie et mes tortues sont devenus importante pour moi
- Oh.


Ce n'était pas un oh plein de reproches, ni de surprise. C'était compréhensif, il hocha la tête et finit par croiser les bras en lâchant un petit soupir discret. Remy essayait de se rappeler les endroits préférés de la tortue en vain. D'un autre côté, il se mit à réfléchir et essayer de comprendre un peu la position d'Oscar, il n'avait pas beaucoup d'amis alors il compensait ce manque par les tortues. Il pouvait pas trop comprendre ça parce qu'il n'avait jamais eu d'animal de sa vie, enfin si ... Léo qui lui avait tenu compagnie et qui aura fait paniquer le kiné à plusieurs reprises. C'était l'enfer la cohabitation avec cette tortue ! Il se demandait comment ça allait être avec la tortue de Floride qu'il avait trouvé. Enfin bref, Remy était le gars qui n'avait pas beaucoup d'amis non plus et c'était mieux pour lui, il préférait en avoir ceux sur qui il pouvait compter que d'en avoir trop.

- Vous savez, ce n'est pas si grave de ne pas avoir beaucoup d'amis dans la vie. Mieux vaut en avoir peu, parce que ce sont ceux sur qui on peut compter en cas de problème que d'en avoir trop... Puis je préfère être avec des gens qui me font oublier de regarder mon téléphone. sourit-il avant de se reprendre Allez, il n'a pas dû aller loin. Je suis parti y a une heure... !


Il alla dans sa chambre pour aller chercher Léo pendant qu'il laissa Oscar aller dans la cuisine. Allez, où est ce qu'elle est cette tortue de malheur ... !

_________________

Rien n’arrive par accident, on se prend parfois la réalité en pleine figure, et parfois, elle s’impose lentement à nous, malgré tout les efforts pour l’ignorer... Il y a un certain point dans la vie où tout paraît plus étroit. Des choix ont été fait, il ne reste plus qu’à continuer.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Cherchez Charlie •• SCAREMY ✻ ( Aujourd'hui à 9:28 )

Revenir en haut Aller en bas

Cherchez Charlie •• SCAREMY

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération