Home is wherever I'm with you. + WINVER ♥

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/06/2016
›› Commérages : 131
›› Pseudo : ginger squid, a.k.a. laura ♥
›› Célébrité : Lily Cutie James ♥
›› Schizophrénie : Bruce, Ellie & Zoé
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Home is wherever I'm with you. + WINVER ♥ ✻ ( Dim 23 Oct - 23:01 )



✻ ✻ ✻
Well, there's something I never told you about that night. while you were sitting in the back seat smoking a cigarette you thought was gonna be your last, I was falling deep, deeply in love with you, and I never told you 'til just now.

C'est les yeux brillants et la tête pleine que je me couche ce soir là. Cette soirée de fête de la fin de l'été fut particulièrement... Particulière. Éprouvante ? Pleine d'émotions. Ce qui devait être une soirée calme, une petite pause dans nos vies déjà bien agitées et chamboulées par le déménagement de Jacob, s'est avérée être une soirée beaucoup moins reposante que ça. Il y a d'abord eu un viol par le regard pour Jacob, et un mot interdit prononcé, une crise de larmes, un je t'aime passé comme une lettre à la poste, retiré, une autre crise de larmes, un autre je t'aime dit un peu plus fort, ma main liée à celle de Jacob, tout le temps, mon échec à la tentative de danser une vraie danse avec Jacob, le bateau qui brûle... Le début de quelque chose de nouveau, surtout. Ce sentiment d'apaisement qui s'est installé en moins et ne m'a pas quitté depuis quelques heures. C'est le sourire aux lèvres que je finis par m'endormir, presque impatiente d'être à demain.

Le bateau strié de flammes orangées s'éloigne tandis que la foule applaudis et siffle. J'en fais autant, pour les applaudissements du moins, parce qu'il s'avère que je ne sais pas siffler. Je finis par me tourner vers Jacob, un immense sourire sur les lèvres. Sauf que lorsque je le fais, tout bruit cesse spontanément et ce n'est pas Jacob qui se tient en face de moi. « Non ! » Je m'exclame, apeurée, en faisant un pas en arrière. Je n'ai cependant pas le temps de fuir. Le coup part, je tombe. Et comme d'habitude, je me réveille en sursaut, le souffle court et les mains sur le ventre. Je me force à prendre de grandes inspirations pour calmer mon rythme cardiaque. Et si la peur me quitte petit à petit, la colère elle non. J'en ai marre de faire des cauchemars. Ce soir devait être le début de quelque chose de nouveau, le début d'une ère où je n'ai plus peur, où je peux reprendre mon chemin là où je l'avais laissé. Où j'ai le droit d'être heureuse, parce que je ne suis pas une mauvaise personne. Où j'ai le droit d'aimer Jacob, parce que on a décidé de laisser l'éthique professionnelle à la cave. « Jacob ! » Le génie me frappe. Jacob est en train de dormir dans la pièce d'à côté, et Jacob a des bras grands, chauds et musclés qui peuvent me protéger de n'importe quoi. Et je suis terrorisée, alors il est obligé de m'accueillir dans son lit. Même si, à l'origine, ce devait être l'inverse. Après avoir établie mentalement une stratégie pour m'incruster dans son lit, je repousse les couvertures et me lève aussi doucement que possible de mon lit. Je suis un ninja. J'essaie de me faire aussi discrète que je le peux pour ne pas réveiller mon nouveau colocataire. Non pas que je ne m'attends à un rejet de sa part, il n'oserait pas, mais le sommeil c'est précieux et je n'ai pas envie qu'il en perde à cause de mes foutus cauchemars. J'ouvre la porte de sa chambre, lui jette un regard mauvais lorsqu'elle grince. Et maintenant je regrette. De ne pas avoir pris mon portable pour m'éclairer. Parce que la chambre de Jacob, comme tout l'appartement, est pleine de carton dont je ne connais pas l'emplacement exact de chacun. Je risque donc de m'en prendre un et de le réveiller. Est-ce que je fais marche arrière, ou est-ce que je le tente ? La lumière s'allume et je sursaute. Ça, c'est pas moi. L'appart est hanté, who you gonna call ? « Bree ? » Aherm. Salut salut. « Non rendors toi ! Je suis juste venue te regarder dormir comme une psychopathe ! » Je dis avec un léger sourire sur les lèvres. Je devrais m'excuser, mais j'ai été frappé par la bouffonnerie et parce que je me trouve drôle... J'en profite. Je profite du fait qu'il ait allumé la lumière pour me diriger en toute sécurité vers lui. Un sourire apparaît sur son visage également et jzozjeifo. Jacob Weaver est beaucoup trop mignon pour exister sur cette terre. « Pardon, en vrai j'ai fait un cauchemar et je comptais m'incruster dans ton lit en toute discrétion. C'est loupé, bien évidemment. » J'ai passé mon diplôme de chirurgienne, pas de ninja. C'est triste mais c'est ainsi. Parce que je suis quand même mignonne dans mon genre, il tire un bout de couette pour m'inviter à prendre place à ses côtés. Bien évidemment, je ne me fais pas prier.

Lorsque je me réveille, il fait cette fois jour et personne n'a tenté de m'assassiner dans mon sommeil. Le fait que je me trouve dans les bras de Jacob doit y avoir beaucoup joué. Quand je vous dit qu'il est magique, eh. Naturellement, un sourire grimpe sur mes lèvres tandis que je ferme les yeux pour me presser un peu plus contre lui. Bree, cette grosse profiteuse. Je me sens... Bien. C'est assez rare, que je me sente bien au réveil mais là c'est le cas. A croire qu'outre l'épisode de cette nuit, ceci est vraiment le début de quelque chose de nouveau. Moi, ça me va très bien. Parce que mon estomac qui ne cesse de gronder est le trouble de mon réveil, je me décide à m'extirper de cette douce étreinte en espérant qu'il y en aura d'autres pour me diriger vers la cuisine. J'essaie d'ignorer tous les cartons qui sont sur mon chemin, et toutes les heures que nous allons passer à les déballer... Urg. Non. Priorité : MANGER ! Parce que je suis une chic fille, je prépare un petit-déjeuner pour deux digne de ce nom. Café, œufs, toasts, confiture... Il y en a pour tous les goûts. Et pour un régiment entier, aussi. Hum. Au pire, Jacob est un homme et les hommes ça mange beaucoup. CQFD, oui. La bonne odeur de cuisson a dû le réveiller, puisque le mâle dans toute sa splendeur fait son apparition. Je lui souris et l'invite à s'asseoir. Personnellement, je n'attends pas. J'ai faim. Et je suis une femme et je mange beaucoup, mon CQFD était faux tout à l'heure. FAUX ! « Bien dormi ? » Je lui demande, presque timidement. Non, c'est faux, je ne suis pas un boulet pour l'humanité. Il m'aime, qu'il a dit. Oui, il l'a dit ! « Il est temps de prendre des forces avant d'affronter les cartons. » Oui, il a passé des heures à emballer ses affaires tout bien proprement... Maintenant on va passer des heures à les défaire, pour les ranger tout aussi proprement. J'ai déjà fait de la place un peu partout, histoire que ça aille plus vite mais... Oui. Sentez la motivation.

_________________
have courage and be kind

≈ I’m over it, I promise I’m over it. But for some reason, when it’s 2 AM and our song comes along on my favourite playlist; I can’t help but feel the pain flow through my veins.

Revenir en haut Aller en bas

Home is wherever I'm with you. + WINVER ♥

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération