I'm gonna leave my body, I'm gonna lose my mind [Raphien]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ravinelle is so much better

❝ Family don't end with blood ❞
Ravinelle is so much better
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/12/2015
›› Commérages : 2267
›› Pseudo : Cacahuète
›› Célébrité : Bob Morley
›› Schizophrénie : L'arc-en-ciel ambulant : Jean - Le pianiste intrigué par une rouquine : Oswin/Oz
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I'm gonna leave my body, I'm gonna lose my mind [Raphien] ✻ ( Lun 24 Oct - 19:15 )

Flavien & Raph
I'm gonna be released from behind these lies. And I don't care whether I live or die. And I'm losing blood, I'm gonna leave my bones & I don't want your heart, it leaves me cold. I don't want your future, I don't need your past : one bright moment is all I ask. I'm gonna leave my body (moving up to higher ground). I'm gonna lose my mind (history keeps pulling me down). I don't need a husband, don't need no wife. And I don't need the day, I don't need the night. And I don't need the birds, let them fly away. And I don't want the crowds : they never seem to stay. I don't want no future, I don't need no past. One bright moment is all I ask. Pulling me down & it's pulling me down. I'm gonna leave my body (moving up to higher ground). I'm gonna lose my mind (history keeps pulling me down). Said I'm gonna leave my body (moving up to higher ground), I'm gonna lose my mind (history keeps pulling me, pulling me down). Yeah, said I'm gonna leave my body (moving up to higher ground), I'm gonna lose my mind (history keeps pulling me down)(moving up to higher ground), I'm being pulled down... (history keeps pulling me, pulling me down). (Leave my body - Florence + the Machine)



Jeudi 24 Novembre 2016 :

Depuis l’début d’semaine, j’ai la garde de Jack. Ca arrive d’temps à autre, que j’l’ai quelques jours d’affilés, même si la plupart du temps, j’ne l’ai qu’certains week-ends, et qu’j’peux aller l’voir aussi souvent qu’j’veux chez sa mère. Bref, j’vais pas rentrer dans les détails d’la garde qu’on a mis en place Loan et moi, ça vous regarde pas, d’toute façon. Tout c’qu’il faut savoir, c’qu’ça fait quelques jours que l’gosse est chez moi. Et qu’il dort pas. C’qu’est normal, vu qu’il est encore loin d’l’âge où les nuits commencent à être complètes, mais c’chiant quand on a soi-même des difficultés à dormir. Parce qu’ma vie part en vrille d’manière incontrôlable. Parce qu’Tumy ne m’permet pas d’dormir correctement. Parce qu’Elle m’manque au point qu’ça m’coupe bien souvent l’souffle. Parce qu’j’commence à avoir du mal à créer. Parce qu’j’en ai même rien à foutre, d’toute façon, d’ce blocage qui s’installe doucement. Certains pourraient dire qu’j’abuse, à m’laisser ainsi sombrer. A ceux-là, j’dirais qu’une chose : tentez, juste l’espace de quelques heures, d’vous mettre vraiment à ma place, en ayant en tête l’ensemble d’mon histoire et des éléments qui font qu’j’ai du mal à aller vraiment bien. Et on verra si vous vous sentirez mieux qu’moi. Certains penseront p’têtre à une déprime un peu trop profonde. D’autres songeront sans doute à une dépression. Quant à moi, vous voulez mon avis ? J’m’en balance ! Pis, d’toute façon, déprime ou dépression, j’pense même pas qu’j’arriverais à trancher. Ca s’mélange, dans ma tête, tous ces possibles symptômes, avec ceux issus d’Tumy, et ceux d’ma situation merdique actuelle. Sans oublier qu’j’ai toujours eu du mal à admettre l’fait qu’j’puisse avoir besoin d’aide. Bref : joie !

J’me suis vautré avec Jack, dans l’salon, sur son tapis d’éveil, pour m’amuser un peu avec lui. Pour une fois qu’la marmotte dort pas ! Sauf qu’on s’est endormi tous les deux. Lui parce qu’il passe plus d’heures à dormir qu’à être réveillé. Moi parce qu’j’suis légèrement claqué ces derniers temps. Sauf qu’bien entendu, pour une fois qu’j’parviens à faire la sieste, on vient m’interrompre en plein repos. Avec l’utilisation intempestive d’la sonnette. Encore à moitié dans l’coltard, j’m’étire, jetant un regard au nourrisson qui dort toujours, pour l’moment. J’me lève tout en m’frottant les yeux, et en traînant des pieds, pour aller voir qui a donc eu la bonne idée d’débarquer en faisant autant d’raffut, alors qu’ça commence à être assez connu qu’j’ai possiblement un bébé séjournant chez moi. C’est en baillant qu’j’ouvre la porte, pour découvrir… Flavien… « Qu’est-ce t’fous là ? », qu’j’lui demande, d’une voix pâteuse, tandis qu’du salon commence à s’faire entendre des pleurs. P’tit Jack est réveillé, et grognon, en plus d’cela. J’lève les yeux au ciel en poussant un soupir. « La poisse… ». D’un signe de tête, j’invite Flav’ à rentrer, puis m’dirige vers l’salon, pour aller voir c’qu’à Jack. « T’sais, si t’crois qu’on fait un concours du nombre d’couches qu’j’peux changer en une journée, ça serait bien qu’t’arrêtes : t’feras jamais mieux qu’hier. », qu’j’ronchonne en voyant qu’faut – encore – lui changer la couche. « Installe-toi, j’vais l’changer, j’reviens ! » Et c’que j’fais, quelques minutes plus tard, avec un Jack ayant une nouvelle couche, et qu’j’amène avec moi dans l’salon, pour l’déposer dans son cosy, vu qu’monsieur risque d’se mettre à ronchonner si j’le laisse seul dans sa chambre : c’qu’il est plus fatigué, pour l’instant, l’minus. « Alors, qu’est-c’qui s’passe pour qu’tu débarques à l’improviste ? », demandé-je intrigué à Flavien. Non pas qu’j’sois pas content d’le voir. C’juste qu’il savait qu’j’avais Jack pour l’instant, j’lui ai dit, ainsi qu’à Erin, et, du coup, j’leur ai fait comprendre qu’faudrait plutôt m’prévenir qu’de débarquer comme ça. Pour éviter, justement, d’réveiller l’gosse en sonnant. Penser à m’envoyer un SMS avant, pour savoir si j’étais dispo. J’passe une main distraite dans mes cheveux en m’laissant tomber sur l’canapé, assumant parfaitement l’fait d’être décoiffé, et visiblement claqué.

code by Silver Lungs

_________________

 
I wanna kiss you, make you feel alright : I'm just so tired to share my nights. I wanna cry & I wanna love, but all my tears have been used up : on another love. If somebody hurts you, I wanna fight, but my hands been broken, one too many times. So I'll use my voice, I'll be so f*cking rude. Words they always win, but I know I'll lose. I wanna cry, I wanna learn to love, but all my tears have been used up. I wanna sing a song, that'd be just ours, but I sang 'em all to another heart. I wanna cry, I wanna fall in love but all my tears have been used up.


En présence réduite (infos ici)
Revenir en haut Aller en bas

I'm gonna leave my body, I'm gonna lose my mind [Raphien]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération