We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2015
›› Commérages : 790
›› Pseudo : ginger squid, a.k.a. Laura ♥
›› Célébrité : Emmy cutie Rossum
›› Schizophrénie : bree, bruce & zoé
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Mer 26 Oct - 12:51 )




✻ ✻ ✻
"Suddenly she realized that what she was regretting was not the lost past but the lost future, not what had not been but what would never be." f.s. fitzgerald

« Me regarde pas comme çaaa ! » Je me sens jugée. Marnie m'observe m'affairer depuis dix bonnes minutes, à sa place habituelle au bout de mon lit. Je l'ai réveillé dans son énième sieste de la journée et depuis elle me regarde, tête légèrement penchée sur le côté, tandis que j'essaie à peu près toutes les robes potables que j'ai en ma possession pour savoir laquelle porter à ce stupide gala. Dépitée, je laisse tomber mon troisième essai à mes pieds et m'affale sur mon lit en un grognement des plus glamours. Marnie fait l'ultime effort de poser sa tête contre mon mollet. Ce chien est d'une feignantise absolue, c'en est un peu ridicule. Ça arrive tout de même à m'arracher un sourire, et je tends un bras pour caresser affectueusement la tête de la boule de poils noirs. « Depuis quand la passion secrète des policiers est d'assister à des galas de charité, tu peux me dire ? » Je me plains avec un léger soupir. A vrai dire, le gala annuel était quelque chose que j'aimais bien avant. Parce que j'y allais avec Jay. Et que c'était toujours le moment de récolter plein de potins sur les collègues, aussi. Oh, et il y a de la bouffe gratuite. Surtout pour la bouffe gratuite, en fait. L'année dernière, je me suis arrangée pour travailler le soir du gala. Sauf que cette année, j'ai eu une promotion et toute mon équipe y va. Ah. Je suis joie. Pour ne pas me retrouver seule comme une pimbêche, j'ai demandé obligé Sasha à m'accompagner. Je l'ai pris par les sentiments, l'ai leurré avec la nourriture gratuite. Et j'ai sorti la fameuse carte de tu m'en dois une, avec la petite histoire qui va avec. Lorsqu'il avait seize ans, j'ai dû mentir à nos parents pour lui pendant qu'il faisait le mur pour aller voir sa copine. Une petite fille innocente de onze ans. Qui savais déjà que ce « service » pourrait lui être utile, a posé la carte et s'en sert régulièrement depuis. Beaucoup trop régulièrement. Sasha m'aime, il le vit bien. Et non, je n'ai pas dit à Sasha qu'il y aura sans doute Gina à la soirée. Parce que j'ai l'espoir profond qu'un truc se passe, genre que les deux boivent trop et se retrouvent à vomir en cœur dans les toilettes. Ou bien que Gina casse un de ses talons pile devant Sasha qui la rattrapera de ses bras virils et musclés. Hum. Y a moyen. En attendant... L'heure tourne, et je ne suis pas prête. Et Marnie n'est pas d'une très grande aide non plus. « La prochaine sera la bonne ! » L'optimisme nous tuera tous.

Bon, finalement, ce n'était pas la prochaine la bonne. Mais celle d'après. D'après. Celle d'après-d'après. Mais eh ! Je suis prête ! Pas trop moche, plus ou moins fraîche et pimpante, je sens bon et si Sasha n'arrête pas de violer ma sonnette dans les deux prochaines secondes je vais l'étriper. « J'arriiiiiiive !! » Essayez de courir avec des talons, vous, on verra bien qu'est-ce que qu'on verra bien. Je n'ai pas de répartie, merci de ne pas relever. Je finis par ouvrir la porte et tombe... Nez à front avec le plus vieux des Fitzsimmons. Mon nez, son front. « Ok, en fait je ne vais pas mettre de talons. » Si je suis plus grande que Sasha, c'est que nous avons un problème ! Sans même prendre la peine de le saluer plus que ça, je fais demi-tour et enlève mes chaussures que je laisse traîner dans l'entrée, jetant plutôt mon dévolu sur mes habituelles Doc Martens. De toute façon, j'me serais plainte dans une heure. Elle cherchait juste une excuse en fait, oui oui. Et si vous voulez lui faire la remarque que jolie robe + bottines ≠ cœur, vous pouvez être sûr de repartir avec un bleu. Lorsque je suis de nouveau chaussée et prête, je veux bien porter mon attention toute entière à mon frère préféré. Oui. Ce soir Sasha est mon frère préféré. Désolée pour Anton et Eliott. « Oh mon dieu, mais c'est que tu es frais et pimpant ! » Parce que je le lui ai demandé, Sasha a pris une douche, mis un costume et est l'élégance incarnée. Comme quoi c'est possible pour lui de ne pas ressembler à un bûcheron ! Un sourire se dessine sur mes lèvres tandis que je vais finalement lui embrasser une joue. Je ne suis pas parfaitement impolie, non plus. « En tout sincérité : sur une échelle de un à dix, à combien je suis moche ? » Sasha est mon frère et il me doit la vérité. Je ne m'énerverai même pas, promis. Je serais juste triste et au bord du suicide, c'est différent. Parce que si Gina et les collègues pompiers sont là ce soir... Eh bien, ça veut dire que Jay aussi. Et c'est pas que je cherche à impressionner Jay, NON PAS DU TOUT mais j'ai ma réputation à tenir. On va dire ça comme ça. De toute façon, même si l'épouvantail du jardin est plus agréable à regarder que moi, je n'ai pas le temps de changer de tenue parce qu'il faut qu'on y aille. Meh. Je pousse un soupir, dit au revoir à Marnie en récupérant ma veste et ok, c'est l'heure de la grande aventure de la soirée. Cette fois, je vais essayer d'éclater aucun verre par pure jalousie... Hum. Une décennie d'arts martiaux et aucune maîtrise de soi. C'est triste.

« Au fait... » Je commence alors que nous nous apprêtons à entrer. « Il est possible que Gina soit là ce soir. » Je l'informe en souriant comme une gueuse. Croyez-moi, je suis la première surprise à vouloir jouer les entremetteuses pour mon frère mais... C'est de Gina et Sasha dont on parle. Ce sont des âmes-soeurs. Alors j'ai le droit. Et puis si je me retrouve seule à ce gala, ce n'est pas bien grave étant donné que je connais pratiquement tout le monde présent ce soir. Je trouverais bien un moyen d'éviter Jay. Une fois que l'information est digérée par Sasha, je pousse la porte d'entrée et bam. C'est l'heure de soigner notre arrivée comme Cendrillon, en descendant les marches dans un nuage de paillettes. Sauf qu'il n'y a ni marche, ni paillettes et que tout ce qui nous accueille ce sont les rires guturaux de mes collègues masculins. Non, ce n'est pas le bon moment pour un petit cours sur l'égalité des sexes mais... urg, quand même. C'est avec un léger soupir que j'attrape le bras de Sasha. « Direction le buffet ! » J'aurais l'occasion de saluer mes camarades plus tard, pour l'instant c'est l'appel du ventre qui prime avant tout. Sauf que l'appel du ventre est grand et que tout le monde est près du buffet. Uh. On arrive quand même à se frayer un chemin, à l'aide de coups de coudes et de grands sourires. Je suis en train de loucher avec envie sur les petits fours lorsqu'un rire un peu trop connu résonne dans mes oreilles, et que je me tourne un peu trop brusquement pour voir que Jay ne se trouve vraiment pas loin. Avec Gina à son bras. Littéralement. A son bras. Enfin. Le bras de Jay est autour de la taille de Gina. Gina chuchote quelque chose à l'oreille de Jay. Les deux autres hommes avec eux rient à cet échange. Oh mon dieu. Mes joues commencent à prendre une jolie couleur rosée, plus de colère que de gêne. « Sinon pourquoi vous n'êtes pas ensemble ? » Ma bouche s'ouvre en grand et la trahison se lit sur mon visage. Je dévisage Gina. Pas Jay, Jay je m'en fiche. Mais Gina... ! GINA ! « MEH ! » C'est le cri de la douleur slash trahison pas discret du tout. Bordel. J'ai tenu deux minutes avant d'être jalosue. De Gina. BORDEL ! « Ok c'est bon, j'en ai marre de la vie. » Je confie à Sasha. Si vous voyez un suicide collectif annoncé demain dans le journal, c'est normal. C'est nous.

_________________
lumiere over me
≈ we are surrounded by all of these lies and people who talk too much. you got the kind of look in your eyes as if no one knows anything but us. and should this be the last thing I see, I want you to know it's enough for me, 'cause all that you are is all that I'll ever need. I'm so in love
Revenir en haut Aller en bas
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 772
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Samuel ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Mer 26 Oct - 15:49 )

Fitz vs Ex's

« We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. »

(Les prémisses d'un suicide ...) L'eau à hauteur du menton, confortablement installé dans la baignoire, je disparais bientôt sous l'eau. Je songe à elle. A ce bain qu'on a partagé encore tout récemment ensemble en ce lieu. A la chaleur de ton corps tout contre le mien. A tes lèvres qui n'avaient de cesse de chercher le contact des miennes après ces instants de passion partagés auxquels nous avions encore succombé nombre de fois après ça, sans parvenir à être raisonnables alors que tu étais pourtant censée regagner ton chez toi avant le matin. Je suis accro à toutes ces nuits que l'on partage depuis cet Été. Désespérément accro.
Remontant à la surface, j'écarte la mousse d'un souffle léger. Je m'attarde encore un instant puis quitte l'eau, attrapant une serviette en commençant par me frictionner les cheveux. Il fait bon dans la pièce, aussi je prend tout mon temps, nouant une autre serviette autour de mes hanches tandis que je me poste face au lavabo. Rasage complet pour l'occasion. Ellie sera ravie de voir son frère sans cette barbe que je traine depuis quelques semaines.
Il va bientôt être l'heure. Je récupère la tenue pour ce soir, posée plus loin. Un costume tout simple noir. Sobre mais efficace. J'évite l'éternelle chemise blanche et opte pour une grise anthracite dont les rayures sont discrètes. Dernière touche de parfum puis je glisse la montre que m'a offerte Gina il y a environ deux ans, autour de mon poignet. Je frotte les doigts de ma main gauche comme si j'éprouvais une gêne. Un geste régulier depuis que je ne porte plus mon alliance dont je ne ressens que trop bien l'absence.

Un moment plus tard, me voilà devant chez Ellie. Dire que j'ai accepté de l'accompagner à ce foutu gala. Ces évènements-là, ça n'a jamais été mon truc si ce n'est pour bouffer et se rincer le gosier. J'ai quelque peu perdu en sociabilité depuis le divorce, je n'ai pas franchement envie de bavasser. C’est fou, j'avais pourtant une certaine aisance malgré moi auparavant dans l'exercice. Enfin soit, j’ai promis à ma sœur de l'accompagner et je comprends parfaitement pourquoi elle ne veut s'y rendre seule.
Tandis que je m'amuse à la taquiner en la harcelant de coups de sonnettes répétitifs, je me dis qu'elle va sans doute redouter que j'arrive saoul, mais depuis que Gina et moi nous fréquentons de nouveau en douce, je me suis considérablement calmé. Aussi je relâche un instant la sonnette alors que la porte s'ouvre au même moment.
J’ai le vertige tout-à-coup ... C’est quoi le délire ?! Ok il y a deux trois marches par rapport au seuil de l'entrée mais je ne me tiens pourtant que sur le dernière. La différence ne peut pas être aussi flagrante ?

- Hum ... ceci explique cela .... déclarais-je alors que mes yeux sont baissés sur tes talons hauts.

« Ok, en fait je ne vais pas mettre de talons. »

- Euh et la salutation sœur indigne ?!

Toujours aussi tête en l'air ! Tu enfiles tes Doc's.

« Oh mon dieu, mais c'est que tu es frais et pimpant ! »

- Un peu ouais ! Comme si c'était pas une habitude, déclarais-je, niant les fois où elle m'a trouvé en mode loque à la maison. Et tu constateras le petit plus, dis-je en passant une main sur le bas de mon visage avec un sourire enjôleur.

Tu viens finalement m'embrasser la joue comme si c'était là une récompense et je te soulève un instant entre mes bras en mode saucissonnade (le mode saucissonade consistant à soulever ma petite sœur de quelques centimètres, bras le long du corps comme si elle était enveloppée dans du papier bulle).

- Je dois admettre que tu es vraiment superbe dans cette robe, ajoutais-je à mon tour.

Tu sembles remettre mes propos en question, peut-être à cause de ce sourire mutin collé à mes lèvres.

« En tout sincérité : sur une échelle de un à dix, à combien je suis moche ? »

- Non mais je déconnais pas ! Bon ok, du 20/10 ! dis-je en n’emmêlant les pinceaux alors que je note sur le plan de la "joli-esse" et non celui de la mocheté.

Petite chamaillerie à part, nous voilà sur le départ. En route, nous discutons de tout et de rien. Puis alors que nous arrivons enfin sur les lieux, tu m'apprends quelque chose dont je me serais passé. Pas que le risque de croiser Gina m'inquiète plus que cela mais plutôt la bête en moi qui risque tout au long de la soirée de chercher à l'embarquer en douce dans un coin pour remettre ça comme l'une des nuits de la semaine passée. Il va falloir jouer les ennemis jurés ou bien ? Peu importe, j'agirais normalement. Je lâche juste un soupir sans commentaire et sans reproches envers ma sœur. Étrangement, j’ai le sentiment qu’elle cache quelque chose. Mais soit, inutile de l'accuser ou la harceler de questions en d'hypothétiques doutes quant à ce sourire qu’elle affiche et que je ne connais que trop bien.
Le truc c'est qu'elle sait très bien y faire avec moi et lorsqu'elle indique "Direction le buffet !" c’est mon cœur qu'elle attrape dans la foulée. Pas difficile de disperser mes pensées quand on me connait !

On se fraye ainsi un chemin parmi les convives. Et puis alors qu'on commence à toucher aux petits fours, tu m'interpelles par la façon dont tu te retournes dans un geste vif. Mon regard suit le tien après avoir affiché une mine aussi interrogative que dubitative face à ton regard un brin exorbité. C’est là que je remarque Gina au bras de Jay. J'avale ma bouchée avec difficulté, après avoir manqué de la recracher. Vite un verre ... ! NON ! Non non non, hors de question, je dois faire bonne figure face à Gina mais putain, mon expression quant à elle doit en dire long. Mon cœur ne cesse d'accuser les pincements qui d'ordinaire m'auraient fait réagir sur le vif. Néanmoins, ce serait ridicule de réagir de la sorte pour un simple bras passé autour de la taille de mon ex-femme. Pas vrai ? Mon regard cherche un instant celui de ma sœur en mode désespoir + puppy eyes ... comme un appel au secours "pitié sauve-moi avant que je perde le contrôle et dis-moi que c’est une blague et qu'il n'y a pas de quoi se faire les pires scenarios".

Le coup fatal n'est rien en comparaison de cette vision alors que je vois Gina chuchoter à l'oreille de Jay et que j'entends les autres se marrer. Sérieux, vous vous foutez de notre gueule en direct sous notre nez ??!! Provocation ou débilité profonde ??!! Merde merde merde ! Si c’est un test, je dois m'efforcer de le passer avec succès ! Réagir même par une pique se retournerait évidemment contre moi. Et putain, mon cœur qui s'emballe désormais alors que j’ai juste envie de lâcher prise pour libérer cette fureur habitée d'incohérence qui couve dans mes veines aussi sûrement que la douleur que m'afflige non seulement cette scène mais cette façon de vous moquez de nous ... de moi ... de va savoir quoi au juste ?!

L'un des deux hommes auprès d’eux lâche alors une réflexion qui recentre mon attention sur ma sœur et ce qu'elle doit ressentir elle aussi en voyant son ex-mari avec mon ex femme. Ils demandent pourquoi tous les deux ne sont pas ensemble et ta bouche s'agrandit tandis que je dévie ton attention par un geste doux, passant le dos de ma main discrètement contre ton poignet comme une preuve de soutien.

« Ok c'est bon, j'en ai marre de la vie. » me confies-tu en te penchant légèrement vers moi.

Je me demande si c’est ce genre de propos que tu as finalement pu glisser à l'oreille de Jay tandis que les autres riaient peut-être de leur propre connerie. Néanmoins, cette douleur est toujours belle et bien présente. Et ça va être d'autant plus difficile de ne pas lâcher le fauve en moi et se comporter correctement. Je m'avance alors vers Jay d’un pas assuré et lui sers la main en le saluant d'un neutre mais néanmoins ferme "bonsoir" autant que mon geste l'accompagne avec force et assurance, sans toutefois insister. Élégant et discret qui tient là de toute la subtilité de ce qu'il traduit en une seule et brève seconde à lui seul.

- Gina, lâchais-je ensuite avec un sourire discret et qui se veut aussi neutre que serein, tâchant d'afficher une attitude pleinement sûre de moi sans révéler le trouble qui m'a habité précédemment même s'il s’est remarqué à coup sûr sur mon visage.



© Chieuze



HRP rappel:
 

_________________
Life sucks without you.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/05/2016
›› Commérages : 152
›› Pseudo : joplin.
›› Célébrité : serinda swan.
›› Schizophrénie : lynn bébé chat. (a)
›› more about me

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Mar 1 Nov - 17:40 )




✤ ✤ ✤
"Suddenly she realized that what she was regretting was not the lost past but the lost future, not what had not been but what would never be." f.s. fitzgerald

Sortant du services des urgences, Gina presse le pas jusqu'à l'ambulance et remet son bonnet sur la tête, son coéquipier, Roscoe, lui emboîte le pas. Claquant la porte derrière elle, elle frotte frénétiquement ses mains l'une contre l'autre. Pas de doutes, le froid c'est bel et bien réinstallé à Cap Harbor. Elle regrette le temps où elle pouvait se promener pieds nus dans l'herbe. Elle souffle sur ses menottes, passe la clé dans le contact puis démarre finalement en trombe. Une partie du trajet se fait dans le silence le plus complet. La journée a été plutôt difficile et ils ont eu pas mal d'appels. Se tournant légèrement vers elle, c'est finalement Roscoe qui met fin à ce calme ambiant. « alors, qu'est-ce que tu as de prévue pour ce soir Espo? » demande-t-il, sa tête calé dans la paume de sa main. Gina, elle, garde le regard fixé vers l'horizon. Elle lâche un soupir. « je vais au gala annuel. je m'en serais bien passé mais le chef l'a imposé, alors... » répond-t-elle, un brin blasé. Comme elle le dit, elle s'en serait bien passé. D'habitude, elle fait toujours en sorte d'éviter ces événements. Le genre de fête un peu bourgeoise sur les bords avec des gens trop élégants à son goût. Les lèvres de Roscoe s'élargissent et laisse passer un léger rire. Gina fronce les sourcils.  « quoi? » dit-elle, ses doigts tapotant sur le volant alors qu'elle attend que le feu passe au vert. « non, rien. » dit-il, refrénant un second rire. « mais tu seras en robe, avec des talons et du maquillage, vraiment?  » renchérit-t-il. Elle lève les yeux au ciel. Ce qu'elle aime chez Roscoe, c'est toujours cette délicatesse qu'il a à son égard; Bon d'accord, elle est plus souvent en pull/jean qu'en robe ou en jupe. Mais elle aime juste être à l'aise, c'est pourtant pas difficile à comprendre, uh. « c'est si difficile à imaginer? » s'exclame-t-elle. En tout cas, ça ne dérangeait pas Sasha ces derniers temps. Et puis, hors de question de s'habiller un peu plus fémininement dans une caserne remplis d'hommes qui ont les yeux qui traînent partout. « honnêtement, oui. tu sais à la caserne la légende dit qu'on te les a coupé à la naissance. » avoue-t-il avec son petit air satisfait. Gina ouvre la bouche, choquée. Non mais ces hommes ont sérieusement un problème. « ...MAIS! » lance-t-elle, lui assénant un coup dans l'épaule après avoir garé l'ambulance. Cela lui décoche un nouveau rire. Qu'il est con, vraiment. « et qui sera l'heureux prétendant à assister à ce miracle?  » la questionne-t-il, claquant la porte derrière lui. Gina enfouie ses mains dans ses poches.  « jay. » répond-t-elle simplement, en s'avançant vers le bâtiment. « jay... jay thompson? enfin jay-jay?» répète-t-il. Elle acquiesce. Oui oui, Jay Thompson, pas Jay le vendeur de hot-dog du coin de la rue. Jay, son ami qui avait gentiment accepté de l'accompagné. Elle n'a pas vraiment envie de s'y rendre seule et puis elle sait qu'il sera d'une bonne compagnie.
[...] Une fois chez elle, elle regarde longuement dans sa penderie. Si elle pouvait y aller en pyjama, elle le ferait. Bordel, c'est vraiment la plaie. Elle finit par jeter son dévolue sur une robe noire et longue, plutôt simple. Gina n'est pas vraiment du genre à vouloir se faire remarquer. Et elle n'a pas spécialement envie de plaire à qui que ce soit. A vrai dire, ça fait un moment qu'elle n'avait pas pris soin d'elle. Depuis le divorce, à vrai dire. Elle n'a plus vraiment l'habitude de se maquiller ni de se coiffer pour sortir. Plus l'habitude de sortir tout court. Gina jette un oeil à l'horloge. Jay devrait arriver d'une minute à l'autre. Gina se presse de mettre ses chaussures. Mon Dieu, c'est une vraie torture. Puis finalement, la sonnette retentit. Elle évite de courir jusqu'à la porte, ça serait moche de se péter une cheville pour une soirée aussi débile. Elle ouvre et tombe bel et bien sur Jay. Il reste un moment comme ça, la dévisageant.  « quoi? j'ai une tâche? » lui demande-t-elle. Ça ne l'étonnerait même pas. Ou alors un truc dans les cheveux. Ou quelque chose entre les dents.  « oh non, j'ressemble à une prostituée c'est ça? » dit-elle, baissant les yeux sur elle. Grand Dieu, elle devrait aller mettre un col roulé.
Gina épie un instant la pièce. Il y a des gens un peu partout, des visages connus pour la plupart. Un verre apparaît soudain sous son nez. Son regard suit le bras qui le tiens puis tomber sur le visage de Jay. Il lirait presque dans ses pensées. Elle l'attrape avec un léger sourire avant de trinquer avec lui. « tiens, le couple de l'année est parmi nous.» entend-t-elle alors. Elle tourne la tête pour tomber sur Finch et Miles, deux collègues pompiers de Jay. Elle hausse les sourcils. Comment ça un couple. Non, non, NON, pas de couple. Jamais de la vie. NEVER. « très drôle Finch. » rétorque-t-elle avec une légère moue. Et puis elle sens le bras de Jay glisser le long de son dos et sa main sur sa hanche. Ses yeux s'écarquillent. Wow, il fait quoi là? « pourquoi, tu es jaloux? » sort alors Jay, un sourire aux lèvres. Mais! Il a un plomb qui a sauté ou quoi? Non non non, pas de ça hein. Gina c'est pas une des petites pouffiasses de Jay, hors de questions. Bon, okay, elle exagère, c'est juste sa main sur la hanche mais elle n'est pas sa poule de luxe, non mais oh. Elle tourne finalement la tête.  « si t'enlèves pas ta main, je te broie les testicules Jay. ça serait quand même vachement gênant pour toi, non? » lui dit-elle à l'oreille. C'est vrai quoi. Testicules broyées = plus de sexe = Jay triste et pas content. Cette remarque a le don de faire rire leur deux interlocuteurs. Finch les observe un moment avant d'ouvrir la bouche.  « sinon pourquoi vous n'êtes pas ensemble ?» demande-t-il, ce qui a le don de faire avaler de travers Gina. Il est vrai que lui et Gina sont proches, mais pas au point de se poser la question de pseudo couple. « la liste est longue. » se contente-t-elle de répondre. Au même moment, elle voit une silhouette passer devant elle pour saluer Jay. Elle le détaille un instant du regard. Oh mon dieu. OH MON DIEU. Mais qu'est-ce que Sasha fait là? Instinctivement, elle retire la main de Jay et poste sa pochette devant son ventre, comme si dans un simple regard tout le monde pouvait deviner qu'elle était enceinte de lui. Son regard croise finalement le sien alors qu'il la salue à son tour. « Sasha. » répond-elle alors qu'elle hausse la tête. Elle l'observe un moment. Il s'est rasé la barbe, ça lui va bien. De toute façon, avec ou sans barbe, il reste beau. « tu es très élégant. » rajoute-t-elle. En le voyant, elle regretterait presque de s'être emportée face à lui la dernière fois. Puis ses yeux dérivent derrière Sasha où elle aperçoit une autre silhouette. « ellie, salut. » lance-t-elle avec un signe de la main. Okay, moment ultra gênant. On dirait une vieille réunion de famille.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 04/03/2016
›› Commérages : 581
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : julian king morris
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ ophelia rhodes ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Ven 11 Nov - 15:03 )




✻ ✻ ✻
You see her when you close your eyes Maybe one day you'll understand why Everything you touch surely dies. But you only need the light when it's burning low. Only miss the sun when it starts to snow. Only know you love her when you let her go.

« Vous êtes pas sérieuses ? » Le pompier regarde une à une l'ensemble de ses colocataires. Il va en tuer une c'est certain. Ou à défaut, il en prend une pour taper sur l'autre. Il ne sait pas encore, il se tâte. « C'est pas quatre gouttes qui vont vous tuer ! » C'est pas parce qu'il est pompier qui peut passer au travers de celles-ci. « Fait pas ton chieur Jay, t'en a pour 5 minutes 10 grand max. Allez hop, hop, hop, Snow il attend que ça. Regarde, il veut même que ça soit toi qui le sorte. » La rouquine va un jour finir contre un mur. Jay finit par rouler des yeux et capituler. « Si je suis en retard ce soir, ça sera de votre faute à toutes les trois ! » Dit-il en les pointant à tour de rôle. « La prochaine fois, tu n'auras qu'à inviter l'une de nous à ton gala. » Jay n'a même pas le temps de protester, qu'une Mia sauvage apparaît devant lui en lui remettant la laisse du chien dans la main, avec le chien à son bout, le poussant dehors la seconde suivante. « J'ignore comment tu fais pour les supporter. » Jay est effectivement en train de parler à un chien. Elles doivent toutes l'amadouer avec des papouilles, des croquettes et les restes de leurs assiettes. Enfin Jay n'est pas mieux, quand elles le brossent dans le sens du poil, il peut être un véritable bébé chat également. Mais les filles font la tête pour l'unique et bonne raison que ce soir, Jay est convié à un gala de charité, le gala organisé chaque année par les pompiers en collaboration avec les policiers de la ville. Et que cette année, il n'y va avec aucune des trois filles qui partagent le même appartement que lui. C'est pas sa faute, si c'est Gina qui lui a proposée d'y aller avec elle ! Si elles ne sont pas contentes, elles n'ont qu'à aller lui taper un procès. Il n'allait pas lui dire non quand même ? Même s'il sait d'avance que ça va faire jazzer à la caserne dès leur prochaine garde ... C'est pas la première fois, ni la dernière. Puis si les gens n'arrivent pas à croire en une amitié entre une femme et un homme, c'est qu'ils n'ont rien comprit à la vie. Il est vrai qu'être simplement amie avec Jay Thompson n'est pas la chose la plus courante au monde, mais ça existe ! La preuve avec ses trois colocataires, Gina et même Holia ! Cinq femmes sur terre, ça fait une bonne moyenne. C'est donc en râlant et en soupirant comme à son habitude qu'il sort sous la pluie pour promener le doux et touffu Jon Snow. Ce chien que Mia avait trouvé totalement abandonné dans une rue et qu'elle avait recueillit. La seule exigence de Jay avait été de pouvoir choisir le nom de la bête. Son amour pour GOT ayant prit le dessus, il n'avait pas trouvé mieux que Jon Snow comme nom. Snow pour les intime. Après avoir lever la patte une quinzaine de fois, fait ses besoins, ils remontèrent dans l'appartement trempé jusqu'aux pieds. Une bonne douche plus tard, Jay réfléchir longuement à la tenue qu'il va porter ce soir. Un costume sans surprise dans les tons bleu marine, accompagné de son veston, une cravate dans le même esprit et enfin une chemise une teinte plus claire. Une fois prêt, il quitte l'appartement en trombe offrant un signe de mains aux trois filles présentes avant d'aller chercher son rencard pour ce soir, Gina. Il ne dira pas ces termes trop fort, de peur de se faire frapper. Forcément, maintenant il a arrêter de pleuvoir. Jay s'est juste prit la sauce quand il a sortit le chien, c'est génial ! Le pompier ne tarde pas à descendre de son véhicule et de sonner à la porte de la demoiselle. Porte qui ne tarde pas à s'ouvrir sur une Gina dont Jay n'a absolument pas l'habitude de côtoyer au quotidien. « Quoi ? J'ai une tâche ? » Jay secoue négativement la tête. « Non, non ... C'est juste que j'ai pas l'habitude de te voir dans ce genre de tenue. Ça change. » Elle passe d'un extrême à un autre. « Enfin ça change en bien, pas en mal. » Il est important qu'il se justifie. Gina arrive à lui faire peur, parfois. « Oh non, j'ressemble à une prostituée c'est ça ? » Quand même, elle va un peu loin. « Oh mais non, pas du tout. » Bien au contraire. Les prostituées ont beaucoup moins de classe que Gina, on ne peut pas comparé l'incomparable ! « Tu es ravissante. » Dit-il simplement, avant de lui sourire. Maintenant que Gina est soulagée de ne pas être une péripatéticienne en pleine fonction, il est temps d'aller rejoindre les leurs à ce gala. Gala auquel ils parviennent très rapidement. Ils n'ont pas fait un pas dans l'enceinte que Jay réquisitionne déjà deux coupes de champagnes dont l'une qu'il offre généreusement à Gina. « Santé ! » A peine à t'il finit de trinquer avec sa collègue, que deux autres collègues à eux font apparition devant leurs yeux avec une remarque des plus surprenante. Le couple de l'année ? Jay savait que ce n'était pas une bonne idée de venir avec Gina à ce gala, il allait en entendre parler pendant des semaines. Mais pourquoi pas rentrer dans leur jeu ? Son bras glisse le long du dos de la jeune femme avant de prendre place sur sa hanche. «Pourquoi, tu es jaloux ? » Gina va le tuer, dans 3, 2, 1. « Si t'enlèves pas ta main, je te broie les testicules Jay. ça serait quand même vachement gênant pour toi, non ? » Elle n'oserait pas ? Si elle oserait c'est bien ça le pire. Jay se contente simplement de sourire à sa remarque, tout en laissant son bras reprendre sa place initiale. Hum ? Pourquoi ils ne sont pas ensemble ? « Madame est trop difficile. Puis elle n'a pas une paire de seins assez imposante à mon goût. » Mais effectivement la liste est longue. Déjà parce Gina est l'ex de son beau-frère et ça vaut au moins vingt bonnes raisons de ne pas toucher aux lèvres ou au corps de la Esposito. D'ailleurs en parlant de lui, comment il a fait pour apparaître aussi rapidement devant ses yeux ? « Bonsoir. » Un serrage de mains plus tard, Jay comprend rapidement que si Sasha est ici présent qu'il y a une Ellie sauvage non loin. Bah tient ! « Ellie, salut. » Non pas de salut, Jay n'avait même pas envie de lui parler. Mais merde, elle aurait pas pu rester chez elle plutôt que de venir à cette soirée ? Ou juste rester dans son coin, loin d'eux ? « Magnifique ... » Dit-il en roulant des yeux, avant de boire son verre d'une traite. Pourquoi à chaque fois qu'il faisait quelque chose dans cette ville, fallait-il qu'une Ellie Fitzsimmons ne soit pas loin ? Trop de Fitzsimmons, tue le Fitzismmons. « Quelqu'un compte dire quelque chose où on va juste se regarder dans le blanc des yeux durant les cinq prochaines minutes ? » Parce que ça devient réellement gênant comme moment. « Nathan n'était pas disponible ce soir pour t'accompagner ? Sans offense Sasha. » Dans le genre rancunier, Jay en tient une jolie couche. « Ou il va surgir de nul part ? » Sait-on jamais avec Ellie. « Enfin bref, si vous voulez bien m'excuser, je vais aller me chercher une autre coupe. » Et surtout un autre groupe avec qui discuter. « Tu viens ? » Dit-il en s'adressant à sa cavalière du soir.

_________________
✻ there's a smell of stale fear that's reeking from our skins. the drinking never stops because the drinks absolve our sins, we sit and grow our roots through the floor. but what are we waiting for ? so give me something to believe cause i'm living just to breathe and i need something more, to keep on breathing for so give me something to believe.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2015
›› Commérages : 790
›› Pseudo : ginger squid, a.k.a. Laura ♥
›› Célébrité : Emmy cutie Rossum
›› Schizophrénie : bree, bruce & zoé
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Mar 15 Nov - 23:14 )




✻ ✻ ✻
"Suddenly she realized that what she was regretting was not the lost past but the lost future, not what had not been but what would never be." f.s. fitzgerald

Sur une échelle de un à dix, je suis moche à vingt... Et ok, je savais que je n'étais pas un canon de beauté. Mais Sasha est un frère indigne. Juste pour ça, il n'est plus mon frère préféré. Je n'ai plus de frère préféré, voilà ! Je renie toute ma famille. Je pousse un léger soupir avant de sourire à mon frère. De toute façon, l'heure c'est l'heure ! Nous partons donc de chez moi, presque à regrets. Je suis un peu anxieuse de me rendre à cette soirée, parce que je sais que Jay y sera... Mais je suis surtout beaucoup trop excitée. Parce que je compte sur une réunion de Gina et Sasha. Et qu'il va y avoir moult nourriture gratuite. Et champagne. Et que d'ici la fin de la soirée, tout le monde sera un peu pompette et que les langues se délieront et que ce sera l'occasion d'apprendre de jolies choses embarrassantes sur les collègues. Ellie cette commère. Et non, moi je sais parfaitement me contrôler pendant les soirées. Elle dit ça maintenant mais... Revenez dans une heure.

« Direction le buffet ! » Oui, on peut dire que dans la vie j'ai mes priorités. Je le vis assez bien, ça va. Bras dessus, bras dessous, les Fitzsimmons avancent donc au ralenti sur une musique de beaux gosses et en parfaite synchronie vers les tables regorgeant de providences. Sur une jolie musique de PZK, oui. Sauf que lorsque nous arrivons, j'ai à peine le temps de me servie que j'entends déjà le rire de Jay. Et je ne sais pas si c'est parce que j'avais l'habitude de l'entendre et que ce son me manque, mais toujours est-il que je semble avoir développer un radar pour repérer mon abruti d'ex-époux. Et je le trouve, rapidement, à son bras... Gina. Je me fige immédiatement. Non. NON ! Je ne peux pas le croire qu'il se passe quelque chose entre eux... Je ne veux pas, plutôt. Et pourtant, les collègues pompiers semblent suggérer et je meurs un peu sur place. Le maigre réconfort que m'apporte Sasha ne suffit pas à chasser ce sentiment de malaise qui m'assaille. Et... « Meeh qu'est-ce que tu faiiiis ? » Et Sasha qui ne m'écoute même pas et trouve que c'est une bonne idée de rejoindre nos ex-époux Mais bordel de merde, nooon ! Je le regarde faire les yeux grands ouverts. Là, c'est sûr, je meurs. J'observe brièvement les alentours pour savoir s'il y a un endroit où je pourrais me cacher, avant de comprendre qu'il est déjà trop tard. Et puis, merde, je suis une femme forte et indépendante et je peux affronter Jay ce soir... On va dire. Je finis donc par rejoindre le groupe, hésitant tout de même à rester derrière grizzly Fitzsimmons. « Ellie, salut. » Bon bah, non, je suis grillée. MERDE. Gigi me ait un petit coucou de la main et je lui souris légèrement. « Heey. » Non, toute cette... Réunion ? N'est pas bizarre du tout. Du tout du tout !

« Magnifique ... » Mon attention se porte maintenant sur Jay... Aah, Jay. Ca aurait été étonnant, aussi, s'il n'avait pas fait une remarque désagréable ! Je hausse légèrement les sourcils, attendant la suite. Forcément, qu'il y a une suite. Et non, promis, j'essaie de ne pas trop penser au fait qu'il est beaucoup trop élégant dans son costume. Parce que ça voudrait dire qu'il faut que je pense à la dernière fois où j'ai vu Jay, et ce qu'il s'est passé... Et au fait qu'il ne m'aime officiellement plus, et que j'essaie d'en faire autant en ne pensant plus à lui. Mais, eh, rien que penser à tout ça ça me fait faire une overdose de pensées pour Jay, alors qu'il ne les mérite pas. Alors que, concrètement, la tête d'Ellie résonne de rêveries par rapport à lui. Elle ne s'est pas faite belle pour le plaisir de vivre. « Quelqu'un compte dire quelque chose où on va juste se regarder dans le blanc des yeux durant les cinq prochaines minutes ? » Mmmh. Remarque judicieuse ! Il est vrai que ça va bientôt devenir gênant, toute cette histoire. Alors ok, j'veux bien prendre la parole. « T'as le plus gros popotin que j'ai vu de ma vie. » Euuuuh... J'ai paniqué ? Oui, j'ai paniqué. Mais c'est de la faute de Jay. C'est lui a voulu que quelqu'un dise quelque chose, pas moi. Mais parce que, eh, j'assume d'être une bouffonne bilingue maintenant, eh ben c'est bien, un léger sourire étire mes lèvres. Je suis drôle, merci ça me fait plaisiiiiir ! « Nathan n'était pas disponible ce soir pour t'accompagner ? Sans offense Sasha. » Meh. Ça, ça ne me fait pas plaisir. Du tout. J'en perds mon sourire. Et j'ai envie de le frapper, aussi. Mes yeux se plissent et je fixe Jay, le maudissant par le regard. Il est pénible. Il me cherche, mais ce soir il va me trouver s'il continue. « Jay, j'te jure... Commence pas. » C'est pas moi qui ai voulu lui dire bonsoir, et ok peut-être que c'est de ma faute si Sasha l'a vu mais... Merde, il n'a pas besoin d'être un connard H24 ! J'ai saisi l'idée, c'est bon, je suis une salope infidèle, il mérite mieux, nous deux s'est fini pour toujours. « Ou il va surgir de nul part ? » Ah. Un sourire quelque peu mauvais et forcé me parvient. « C'est vrai que t'es bien placé pour parler, à sauter sur tout ce qui bouge ! » BONJOUR L'AMBIANCE. Je croise les bras sur ma poitrine, pas contente du tout. « T'es la honte de la nature, j'espère au moins que tu le sais. » Fufu. Niveau insulte, je ne suis pas au top ce soir... Mais je n'ai pas eu le temps de m'échauffer au champagne, moi !

« Enfin bref, si vous voulez bien m'excuser, je vais aller me chercher une autre coupe. » Azy mais non, je ne veux pas l'excuser ! « Non ! » Euh, non je ne l'excuse pas. Pas non, je ne veux pas qu'il parte. Qu'il s'en aille ! Et qu'il s'étouffe avec sa coupe !  « Non, moi je veux des excuses ! Je ne mérite pas d'être agressée gratuitement comme ça ! » Bon, si un peu mais... NON, merde ! Je jette un coup d'oeil à Gina, puis à Sasha. Surtout à Sasha. « Vas-y, frappe-le toi ! » Je lui chuchote avec empressement. Non, il ne veut pas ? Comment ça, on est une famille de pacifistes ? MAIS NON, pas du tout. Je plisse les yeux une nouvelle fois. Un serveur a la bonne idée de passer près de nous avec un plateau de petits fours. Et il y a la petite ampoule qui vient griller au dessus de ma tête. Je sais pas ce que c'est l'idée, mais c'est pas une bonne idée. Je tends le bras pour attraper le plateau. Je suis armée. Et c'est un à un que je décide de balancer mes munitions sur Jay Thompson. Le gâchis de nourriture me fait mal au coeur, mais eh, j'ai un honneur à défendre moi ! « Quand t'auras appris l'hygiène, prends des cours de délicatesse ! » Non vraiment, je crains niveau répartie. « Pauvre dindon psychopathe ! » Ok, il faut vraiment que je cesse d'essayer. En attendant, il est fort probablement que je vienne de déclencher une bataille de petits fours, oui... Si je m'en sors pas, trouvez-moi une fiancée et dites-lui que je l'aime !

_________________
lumiere over me
≈ we are surrounded by all of these lies and people who talk too much. you got the kind of look in your eyes as if no one knows anything but us. and should this be the last thing I see, I want you to know it's enough for me, 'cause all that you are is all that I'll ever need. I'm so in love
Revenir en haut Aller en bas
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 772
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Samuel ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Mer 16 Nov - 12:54 )

Fitz vs Ex's

« We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. »



« Tu es très élégant. » me glisse Gina, alors que je ne peux qu'en dire tellement plus de sa tenue.

- Pareillement, soulignais-je avec un petite lueur dans le regard et un sourire discret.

Cette simple petite réflexion de sa part a eu le don d’apaiser mes premières impressions. Elle a toujours eu le don pour me calmer en certaines circonstances, parfois même malgré elle, comme ce soir. Pourtant il réside une certaine tension face à la situation. Je fais alors tout pour demeurer neutre face à ce qui suit.

« Quelqu'un compte dire quelque chose où on va juste se regarder dans le blanc des yeux durant les cinq prochaines minutes ? »

Humpf, quelle répartie, mec ! On t'a rien demandé de noter. On t'as encore moins demandé de rester planté là d'ailleurs. Tu ne peux pas t'empêcher de balancer des piques à la con. Il faut immanquablement que tu te mettes à faire chier ma sœur avec tes répliques aussi absurdes que déplacées alors que tu lances alors à ma soeur :

« Nathan n'était pas disponible ce soir pour t'accompagner ? Sans offense Sasha. »

Sans offense Sasha. Mais fais-moi rire ducon ! Qu'est-ce que j'en ai à carrer de tes réflexions à la con ?! Le seul effet que ça me fait, c'est ce rire qui ne demande qu'à s'échapper. Me calant contre l'accoudoir d'un fauteuil derrière moi, je choppe une flute de champagne sur le plateau d'un serveur qui passe par là. Je joue avec le liquide doré avant d'y tremper mes lèvres. Je t'observe avec un air dubitatif. Ouais toi là, l'ex de ma sœur. Sérieux, je ne crois pas m'être jamais comporté comme un tel gamin avec Gina. En même temps, c'est moi le fautif en ce qui concerne  notre divorce mais je sais pas, je crois avoir assez de jugeote et de plomb dans la tête pour avoir un comportement autre qu'un môme de seize ans. Humpf j'exagère, disons un jeune homme de vingt ans tout juste arrivé dans l'âge adulte. Et voilà qu'Ellie s'y met. A se demander qui est le plus mature des deux. Je ne veux même pas m'en mêler, c'est ridicule. Mon regard se tourne sur ma sœur l'air de proprement halluciner face au tas de conneries qu'elle balance alors à son ex-mari. /mode facepalm/. Putain mais j'ai atterris dans quel cirque ?! Elle a canonné avant de se ramener à cette soirée ou quoi ? La bêtise est contagieuse ce soir entre ces deux-là.

« Vas-y, frappe-le toi ! » me balance alors Ellie.

J'arque un sourcil l'air de lui dire "tu m'as bien regardé ?". Pas un mot ne sort alors de ma bouche. Certes, il y a des moments où je ne tolère pas qu'on manque de respect à qui que ce soit de ma famille mais là désolé, je passe mon tour.
Je bois une nouvelle gorgée de champagne. Je ne compte pas me torcher la gueule ce soir. Je suis sur la bonne voie, je l'ai promis à Gina. Je sirote ainsi tout doucement le breuvage de temps à autre. Mon regard s'égare tantôt sur eux tantôt ailleurs, attendant patiemment que leur foire cesse. Je bascule d'ailleurs mes jambes par-dessus l'accoudoir du sofa en pivotant sur moi pour m'installer plus confortablement à une place.
Bon sang ... /secon faceplam/, Ellie qui se met à lui balancer de la bouffe.

Je me hisse légèrement et décide de calmer la frangine en la choppant par l'épaule, la tirant en arrière pour l'inciter à s'éloigner avec moi. On devrait sans aucun doute se tenir éloignés avant que ces deux-là ne se donnent encore un peu plus en spectacle.

- T'as quel âge à la fin ?! Et t'as été mariée ? Vous meniez un tel cirque lorsque vous étiez ensemble ? dis-je à ma sœur, dépité.



© Chieuze


_________________
Life sucks without you.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes ✻ ( Aujourd'hui à 10:53 )

Revenir en haut Aller en bas

We’ll be mature and polite, yeah ? And then we’ll just tell them to fuck off. ✻ fitzsimmons vs. the exes

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération