Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 247
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Mer 26 Oct - 18:33 )



Should've investigated
But love blinded eyes couldn't see
MISSA is in da place

« Matthias !  » Le brun prends un des coussins présents sur son lit et le met au dessus de sa tête pour ne plus entendre sa soeur crier son prénom. Il aimerait dormir un petit peu, qu’on l’excuse. Il ferme les yeux, se remet à avoir une respiration lente et régulière. « MATTHIAS !  » Urgh. Il se lève à l’aide de ses coudes et offre un regard noir à Dakota. C’est quoi son soucis à elle. « lasciami dormire.  » Merci. Bisou. « Réveille moi plus tard ...  » Dakota semble être de bonne humeur puisqu’elle hausse les épaules et laisse son frère retourner au pays des rêves. Pendant plusieurs heures, il ronfle sans que personne ne vienne l’embêter : le repos bien mérité de sa soirée de merde. Lui qui pensait pouvoir être tranquille, il s’était retrouvé avec une cargaison de drogue sous les bras à devoir accomplir. Il avait donc passé les trois quarts de la nuit à rouler pour livrer le tout. Quand il ouvre à nouveau les yeux, il n’y a aucun bruit dans la maison. Ça paraît triste et ... Il arrête momentanément de bouger. Son regard vient de capter une boule de poil qui sent ses affaire de la soirée à terre. Cobain. « Dégage de là. » Matthias se lève en deux secondes et coure vers le chat pour lui faire peur. Ce dernier ne bouge pas et se raidit. Oh. Il va lui sauter au cou ... Raté, il préfère sa main. Ses griffes lui pénètrent la peau et le brun lâché en juron en italien avant que le chat ne disparaisse de sa vue. « Je vais le tuer. » Et deux fois pour le coup, car ce dernier a pisser dans ses fringues. Matthias souffle, récupère du bout des doigts son jean et sa chemise et va les mettre directement dans une machine. Il ne supporte absolument plus cet être vivant. Revenant sur ces pas, il s’enferme dans la salle de bain et prends une douche froide. Il a besoin de ça pour être complètement réveillé et disposé à avoir une discussion avec Cobain, et/ou le monde extérieur. Puis, il faut qu’il soit présentable pour Lissa. Il avait même fait l’effort de s’acheter de nouveaux habits pour qu’elle ne se sente pas obligée de l’emmener faire les boutiques. Je sais, ce gars est parfait. « La prochaine fois, oublie pas de fermer la porte de ma chambre. » reproche-t’il à sa soeur jumelle avant de déposer un rapide baiser sur son front. Il ne veut pas l’engueuler, mais bon, il se contient. Se serait triste de provoquer une dispute alors qu’ils vont être séparé pendant un tout petit moment. Ça lui brise même un peu son petit coeur. C’est rare les fois où il s’éloigne autant de Dakota. « Ouais. Tu manges ? » L’italien regarde l’énorme plat de pâté trônant sur la table. Son ventre se met à gargouiller, puis il grimace. Il se coute la tête de gauche à droite. C’est bien l’une des rares fois où il ne va pas manger. Mais après tout, il déteste les aéroports et encore plus de prendre l’avion. Ce n’est pas qu’il a peur. Non. Il est juste terrifier a l’idée de crasher. Du coup, il panique à la simple idée de pouvoir rencontrer des turbulences pendant les deux heures de vol qu’il va devoir faire pour arriver à New-York. « Tu m’envoies un message quand tu es sur le sol. » Dakota arrive toujours à le comprendre. Il esquisse un sourire, dépose à nouveau un baiser sur son front et récupère sa veste en cuir, poser sur sa valise. « Ciao. » « viaggio sicuro. » Pas de soucis là-dessus, il passerait un bon voyage.

IL EST VIVANT ! Et il a grave faim aussi. Matthias n’a pas dit à Lissa qu’il avait pris l’avion plus tôt que prévu. Elle lui manquait beaucoup. Puis il voulait aussi lui faire une petite surprise. En sortant de l’aéroport, il hèle un taxi et lui donne l’adresse. Mais en regardant par la fenêtre, il remarque une grosse enseigne de glace et il ne résiste pas à l’envie. Juste une. Il fait Arrêter la voiture jaune et file dans le magasin. Il en ressort avec au moins, une dizaine de pot de glace. Le chauffeur le regarde avec de gros yeux. « Quoi ? » Le vieil homme hausse les épaules et reprend sa route. «C’est mon cadeau d’arrivée dans la grosse pomme. » Et sûrement pas le dernier. Matthias finit juste à temps sa dernière cuillère quand la voiture se stoppe. Il balance deux billets de 50$ et sort, laissant le pourboire comme cadeau. Il inspire une grande bouffée d’air avant d’entrée dans l’immeuble qu’il avait tenu à réserver pour sa blonde. L’italien espérait qu’elle avait au moins profiter comme il se doit du room service et du spa. Il toque à la porte, attendant qu’on lui ouvre. « Salut Bellissima !  » Matthias offre son plus beau sourire à Lissa et entre dans la chambre. La seule et l’unique qu’il est réservé. Il était sûr que ça ne dérangerait pas la jeune femme de dormir à ses côtés. Il pose sa valise près d’un bureau et se retourne vers sa meilleure amie. « J’ai même pas le droit à mon câlin ? » Il ouvre les bras, attendant que la blonde le rejoigne, ce qui ne prends que deux secondes. « Tu m’as manqué. J’aime pas quand t’es loin ... J’ai plus personne pour m’écouter dire des méchancetés sur Cobain. » Et il ne peut plus squatter son lit aussi, et profiter de son corps comme il le voudrait. « Tu faisais quoi ? Je gêne pas ? » S’il gêne, tant pis, il fait désormais partie des murs. « Des frites ? T’as commandé des frites ? » Matthias vient de se rendre compte qu’il est l’heure de manger et que sa Lissa n’a même pas tenté un play digne d’un restaurant cinq étoiles. Rhalala. « Non posso credere ! » Oui, c’est ça : il ne croit pas ce qu’il voit. « T’as prévu des choses à faire pour cette après-midi ? » Matthias, il est près à suivre Lissa où elle veut, tant qu’elle lui laisse cinq minutes pour son goûter. Il a pas besoin de plus pour trouver un marchant de glace. Oui, il n’est toujours pas à son quota journalier. « C’était bien ... Ce que tu devais faire là ? » Il se souvient plus réellement les raisons du pourquoi du comment, elle est partie avant lui.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 482
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Mer 2 Nov - 18:05 )



✻ ✻ ✻
Please take your time But you've got to know that I am taking sight. you look good with your patient face and wandering eye Don't hold this war inside. Come back when you can. Let go, you'll understand. You've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.

New York c'est sa ville. La ville dans laquelle elle a grandit. La ville qu'elle a quitté et abandonné avec sa mère après le décès de son père. La ville qui lui manque un peu plus chaque jour qui passe. Et c'est dans cette ville qu'elle a décidée de prendre quelques jours de vacances. Du moins, Lissa a profité du fait que ça soit l'anniversaire de l'une de ses cousines pour venir dans le coin et rester quelques jours supplémentaires, histoire de souffler, de se ressourcer et d'aller rendre visite à son père sur sa tombe. La blonde a même appris par la même occasion que sa cousine allait se marier et que bien évidement, Lissa serait convier à l’événement l'année prochaine durant le mois de juin. Il va falloir qu'elle vienne accompagner, ça elle l'a très bien comprit. Il y a des chances qu'elle demande à Matthias d'être son cavalier ou à l'homme qui partagera sa vie d'ici là. Juin 2017 c'est loin, Lissa n'est pas encore médium pour savoir où elle sera ... Sincèrement, la blonde espère que sa relation avec Matthias aura évoluer. Non pas qu'elle soit actuellement au point mort, c'est juste que c'est un brin trop compliqué et que Lissa aimerait que ça soit un peu plus concret avec lui ... Mais elle a très bien compris que ça ne pouvait pas être le cas ... Donc il est peut-être temps que la blonde cherche si l'herbe n'est pas plus verte ailleurs ? Il faudra bien qu'ils mettent fin un jour à ce truc de sex-friends et c'est peut-être ça qui sera le plus dur à gérer, qu'elle regrettera le plus. Mais actuellement, ils ne sont toujours pas à ce stade de vouloir se détacher l'un de l'autre, peut-être que quand Matthias aura une femme dans sa vie, la blonde le laissera et commencera enfin à construire quelque chose de sérieux avec un autre homme. En attendant, il est sien et c'est la seule chose qui compte. D'ailleurs en parlant de Matthias, il devrait la rejoindre dans les jours à venir. L'italien avait insister pour passer quelques jours en sa compagnie à New York. Comment aurait-elle pu dire non ? D'autant plus qu'il avait également doublement insister pour lui réserver une chambre d'hôtel. Ils auraient très bien pu aller loger chez la famille de Lissa, mais non, non monsieur n'était pas du même avis. Si c'est monsieur qui paie, Lissa ne va pas dire non, on lui a apprit à être polie. La chambre qu'elle occupe est un poil trop grande, même l'appartement qu'elle loue n'est pas aussi grand ... Elle va se perdre c'est même certain. La blonde ne va certainement pas rester dans cette chambre toute la journée, au contraire, elle a envie d'aller se balader dans les rues de NYC. Sauf qu'avant, elle doit bien remplir son estomac qui crie famine depuis une bonne dizaine de minutes. Sa première idée avait été d'aller manger un morceau en ville seulement elle se connait, elle va être incapable d'attendre une heure avant de déjeuner. La blonde compose donc le numéro de la réception pour savoir ce qu'ils ont à leurs cartes et s'il est possible de se faire servir en chambre. La réceptionniste énonce donc une multitude de plats auquel Lissa ne comprend absolument rien. « Euh ... Vous avez des frites ? Et un hamburger ? » C'est une valeur sûre et en plus ils en ont, si c'est pas merveilleux. Voilà qu'une vingtaine de minutes plus tard, elle est assise devant sa table en train de déguster un succulent burger avec des millions de frites à côté. Elle est au paradis ! Ses yeux se plissent quand on toque à la porte de la chambre. Hum ? Ils ont oublier quelque chose ? « Salut Bellissima ! » Que coucou Matthias ! Mais que fait un italien devant sa porte ? Il ne devait pas arriver demain ? « J’ai même pas le droit à mon câlin ? » Oh si bien sûr que si ! Il faut juste le temps qu'elle se remette de ses émotions. La blonde accoure presque jusque dans ses bras, avant de se mettre à sourire bêtement. « C'était pas demain que tu devais arriver ? Enfin je suis très très très contente de te voir là ! » Hors de question qu'il fasse demi-tour, Lissa veut le séquestrer d'amour. « Tu m’as manqué. J’aime pas quand t’es loin ... J’ai plus personne pour m’écouter dire des méchancetés sur Cobain. » Ce pauvre chat. Enfin, Lissa ne l'apprécie guère non plus ... Non pas qu'il ne soit pas mignon, c'est juste qu'elle pleure et sa présence. Les chats c'est pas pour elle. « Tu vas pouvoir rattraper le temps maintenant. Il t'a fait quoi encore ? Et toi aussi tu m'as manquée. » Dit-elle en finissant sa phrase en déposant un baiser sur sa joue droite. « Tu faisais quoi ? Je gêne pas ? » Il avait déjà eut l'impression de déranger quand il était en présence de Lissa ? « Euh, non non pas du tout j'étais en train de ... » « Des frites ? T’as commandé des frites ? » Et bien voilà, il vient de répondre tout seul à sa question. « Non posso credere ! » Pourtant si ! Il devait bien le savoir depuis le temps que c'est l'un des repas favoris de la blonde. « J'avais faim. Puis goûte par toi même, elles sont délicieuses. » Dit-elle en lui faisant manger une frite. « T’as prévu des choses à faire pour cette après-midi ? » Oui, elle n'allait pas rester entre ces 4 murs toute sa journée. « Puisque t'es là maintenant, on pourrait aller faire un tour à la patinoire ! Sinon, je serais partie me promener dans Central Park. » Mais elle tient absolument à aller faire du patin à glace à Rockefeller Center. Puis voir Matthias sur des patins, c'est quelque chose qu'elle ne veut absolument pas manquer. « Et parce que je pense à toi, on mangera des hot-dogs sur le chemin et des glaces aussi si tu y tiens. » Oh elle voit la satisfaction dans son regard va veut tout dire. « C’était bien ... Ce que tu devais faire là ? » « L'anniversaire de ma cousine ? Oui c'était vraiment sympa de revoir des membres de ma famille que je n'avais pas vu depuis un long moment. Je suis même invité l'été prochain à son mariage. » Mais on évitera de parler trop de mariage, la blonde ça ne la met pas tellement à l'aise. « Tu viendras avec moi, si je suis toute seule ? » S'il ne veut pas et bien plus à espérer pour un miracle. La blonde finit les quelques frites restantes, aider généreusement par Matthias. Ils finissent par sortir de l'hôtel, bras dessus, bras dessous en quête du lieu convoiter. « Tu sais Matthias si c'était pour venir et ne pas décrocher de ton téléphone, ça ne servait à rien ... » La blonde est vexée. Ça doit bien dix bonnes minutes qu'ils marchent et que le jeune homme ne quitte plus son téléphone des mains, pianotant sur le clavier tactiles de celui-ci. « Qu'est que tu as à faire ? Je peux venir avec toi non ? » La réponse est non ? Vraiment ? Il veut qu'elle lui tape une scène en plein Manhattan ? Très bien. « La prochaine fois que tu dis vouloir passer un moment avec moi hors de Cap Harbor essaye de comprendre tous les sens de ta phrase, ça t'évitera de faire des déplacements inutiles ! » La blonde lui sourit faussement. « Bref on se voit plus tard à l'hôtel. » Si d'ici là, elle n'a pas sur un coup de tête prit le premier vol en direction de la Caroline du Nord. Ils restent un moment planter l'un devant l'autre, avant que Lissa tourne des talons et parte dans sa direction initiale. Lissa est ce qu'elle est, elle n'aime pas se prendre la tête avec Matthias ... Si elle pensait qu'il allait la rattraper, elle a eut tort ... La demoiselle fait quand même demi-tour bien déterminer à comprendre où l'homme se rend. Elle le suit pendant quelques minutes avant qu'il ne s'arrête. Il doit attendre quelqu'un, mais qui ? Pas le temps de savoir, Lissa veut des explications. « Qu'est que tu fais là ? » Elle l'a fait sursauter ? Très bien, c'était le but après tout. « Tu attends quelqu'un ? » Oh ça, elle va avoir rapidement une réponse à sa question étant donner qu'un homme vient de se rejoindre à eux. Par contre ce qu'elle risque d'apprendre ne sera certainement pas à son goût ...

_________________
i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 247
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Mer 16 Nov - 10:22 )



Should've investigated
But love blinded eyes couldn't see
MISSA is in da place

Matthias a toujours adorer les surprises. Depuis qu’il est gamin, il n’attends qu’une chose : qu’on dise qu’il va avoir une surprise. Ce n’est pas pour rien qu’il raffole des Kinder surprises ... Oui, c'est toujours de la bouffe avec lui. Certes, les jeux à l’intérieur de l’oeuf sont pourries mais il est à chaque fois émerveillé par ce qu’il obtient. Puis, une fois l’excitation passé, il le donne au premier gamin qu’il croise. D’ailleurs ils demandent souvent le chocolat qui va avec et l’italien réponds sans sourciller que ce dernier se trouve dans son estomac. C’est donc tout à fait normal que le Brun décidé de faire une surprise à sa blonde. Il ne devait arriver que bien plus tard et le Voila pourtant bel et bien derrière la porte d’entrée. À vrai dire, Lissa lui manquait terriblement et il voulait passer du temps avec et pas uniquement sous la couette. Non, il voulait juste l’entendre parler, qu’elle lui dise qu’il fallait qu’il fasse à sa ligne et que les glaces allaient le faire devenir un grand-père sans-dent. #MatthiasADesCarries « C'était pas demain que tu devais arriver ? Enfin je suis très très très contente de te voir là ! » Siii ! Mais demain, c’est long. Et puis, ça signifiait encore un dodo seul et aussi une soirée pourrie à regarder Cobain se lécher les babines et à manigancer des plans diaboliques. Non, vraiment, c’est une bonne chose qu’il soit là. Surtout qu’il avait aussi un peu de travail à fournir. « Tu vas pouvoir rattraper le temps maintenant. Il t'a fait quoi encore ? Et toi aussi tu m'as manquée. » Beaucoup trop de chose. « Ce chat est la réplique d’Hitler. Il veut tuer les italiens. » Sauf que Matthias est un spécimen rare et qu’il n’est pas facile de l’exterminer. « J’aime bien quand je te manque ! » ça prouvait qu’elle tenait à lui et ça, c’est grave mignon et tendre. Néanmoins, tout ceci se passe rapidement et en une fraction de seconde, on passe à un autre sujet. Que faisait la jeune femme ? Son regard se perds sur l’immense chambre. Ah oui, quand même. Il n’avait pas pris de la merde. « Euh, non non pas du tout j'étais en train de ... » de manger frites /hamburger ! Pourquoi ça ne me choque pas et ne l’étonne pas ? Cette femme est aussi accroc à cette bouffe que lui a ses glaces. Mais franchement, elle aurait pu s’octroyer un petit plaisir. Y’a du foie gras sur la carte ! « J'avais faim. Puis goûte par toi même, elles sont délicieuses. » Mhm ? Ok. Il va goûter. Il pique une frite et la déguste. Verdict ? « Ca va, c’est pas mauvais. » Enfaîte, elle a raison, c’est délicieux. Mais si Matthias continue de ne faire que manger, il allait devoir sincèrement penser à bouger. Il fallait qu’il s’occupe et il ne connait pas réellement la ville. Lissa, par contre, c’est l’inverse. « Puisque t'es là maintenant, on pourrait aller faire un tour à la patinoire ! Sinon, je serais partie me promener dans Central Park. » Les deux ! « on commence par le parc et ensuite, la patinoire. » Voilà ! Programme trouvé. Resté plus qu’a finir le plat et se bouger le popotin. « Et parce que je pense à toi, on mangera des hot-dogs sur le chemin et des glaces aussi si tu y tiens. » Oh. Cette femme sait parler à son / aux hommes. Le brun en a déjà l’eau à la bouche. Surtout qu’il n’entends que du bien des hot-dogs new-yorkais et que ça le branche pas mal de goûter ceci, avec la sauce moutarde typiquement du coin, s’il-vous-plait. « J’ai déjà fait un arrêt glaces ... » avouait-il tout de même. « Mais je dis pas non pour en manger encore. » Il aurait été préférable qu’il tombe dans l’addiction des fruits. Il sait pas trop quoi : les cerises par exemple. Ça lui aurait évité de devoir faire autant de sport pour avoir un jolie corps. « L'anniversaire de ma cousine ? Oui c'était vraiment sympa de revoir des membres de ma famille que je n'avais pas vu depuis un long moment. Je suis même invité l'été prochain à son mariage. » Mais c’est super ! Lissa doit être ravie. #LOL « Tu dois être content pour elle. » Apres tout, c’est sa cousine. « Tu viendras avec moi, si je suis toute seule ? » Au mariage ? « Je te laisserais même m’habiller si tu veux, pour qu’on soit assorties. » A noter qu’il préfère ne rien avoir autour du cou, ou alors un noeud papillon. Il trouve cela plus classe qu’une cravate. Et comment aurait-il pu refuser cette proposition ? Lissa, c’est un peu toute sa vie ! Elle obtient toujours tout venant de la part de l’italien. .

« Tu sais Matthias si c'était pour venir et ne pas décrocher de ton téléphone, ça ne servait à rien ... » Il a du mal à desserrer les mâchoires. Ils se promènent dans le parc depuis plusieurs dizaines de minutes, et il a soit, le nez colles à son écran, soit le téléphone collé a son oreille. Dieu merci, la blonde ne parle pas encore italien couramment, il est sauvé. « Non mais j’ai carrément fini ... » S’il arrivait à tomber d’accord avec son trafiquant. Il est pratiquement injoignable et là, il a réellement besoin d’échanger certains petits trucs. « Je dois faire un truc. Je te retrouve après. » Il l’appellerait ou lui enverrait un SMS ou ... Il trouverait une solution pour savoir où elle se trouve. « Qu'est que tu as à faire ? Je peux venir avec toi non ? » NON. Les traits de Matthias se durcissent quelques peu. Pourquoi elle veut venir, d’abord ? « Non. C’est personnel. » Très même. Lissa ne doit pas savoir qu’il a un côté plus bad boy et gangster dans les veines et dans sa personnalité. Puis n’oublions pas qu’elle est avocate et qu’elle ne se gênerait pas pour le mettre en prison si elle le voyait échanger de la poudre blanche contre de l’argent. « La prochaine fois que tu dis vouloir passer un moment avec moi hors de Cap Harbor essaye de comprendre tous les sens de ta phrase, ça t'évitera de faire des déplacements inutiles ! » Il lèves les yeux au ciel. Les femmes, toujours entrain de changer ce que les hommes disent. C’était pourtant pas compliqué pour elle d’aller quelque part et de l’attendre ? D’ici quinze minutes, tout serait réglé. « Bref on se voit plus tard à l'hôtel. » D’accord. Ça lui convenait aussi. « Ok. » Matthias se retourne et rallume son téléphone pour bien imprégner dans son cerveau le lieu de rendez-vous. Il ne se retourne pas une seule fois. Il ne pense même pas une seule seconde que sa blonde ait pu avoir l’intelligence de le suivre. Elle était énervée, elle allait passer ses nerfs dans la chambre et il reviendrait, et tout s’arrangerait comme toujours. Sauf ! Que Lissa est derrière lui. « Qu'est que tu fais là ? » Matthias fair un bond et regarde Lissa. « C’est moi qui devrait te poser la question. Pourquoi tu es pas à l’hôtel ? » Elle devrait vraiment pas être la ... Bordel. « Tu attends quelqu'un ? » « Non ! » Il pose une main sur son épaule et tente de lui faire faire demi-tour et de la pousser mais elle ne se laisse pas faire. « Dexter ? » Merda, merda, merda ! Il aurait pas pu attendre deux minutes de plus. « Deux secondes ... » Le brun plante son regard dans celui de Lissa. « Rendre à l’hôtel. J’arrive. » Et sincèrement, ça sonnait aussi comme un conseil. La blonde ne devait pas rester ici. De un, car ça empêchait Matthias de faire son troc calmement. Et de deux, parce que c’était bien trop risqué. L’italien s’avance vers Loïc et lui sert la main. Les premiers fusent, en italien. Il veut sa cargaison d’ici une semaine. Mhm ... Nope. Le Di Lazio ne pourra pas respecter ce délai. « Due. Pas plus. » Le brun tourne la tête sur le côté. Lissa est toujours là. Elle le fait exprès ou quoi ? « Reste pas là ! » Mais elle en fait qu’à sa tête. Et Matthias fait les gros yeux quand il voit Loïc sortir une masse billet dans son gilet. Non ! Il pourrait jamais de trouver de mensonge adéquate pour expliquer ceci. « Tu ne vois rien, tu n’entends rien. On est d’accord ? » concrètement, le brun ne rigole plus et est sérieux au plus haut point. Du mieux qu’il peut, il sort le sachet de poudre blanche et le donne à Loïc puis récupère l’argent qu’il range à nouveau dans sa veste. « Tu m’appelles dans deux jours. » Matthias prends Lissa par le bras et la traîne sur plusieurs mètres pour s’éloigner de tout ce merdier. « Ne pose même pas de question. » Voilà. C’est à son tour d’être énervé et il ne trouve rien de mieux que d’avancer à pas rapide pour sortir du parc et se diriger où le vent le mènera.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 482
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Sam 19 Nov - 17:40 )



✻ ✻ ✻
Please take your time But you've got to know that I am taking sight. you look good with your patient face and wandering eye Don't hold this war inside. Come back when you can. Let go, you'll understand. You've done nothing at all to make me love you less. So come back when you can.

Lissa est capable d'un milliards de choses pour Matthias, son meilleur ami. La preuve, elle a même refuser l'hospitalité de sa famille pour finir dans un hôtel cinq ou quatre étoiles uniquement pour les beaux yeux de Matthias. Elle doit reconnaître que chez ses proches, elle n'aurait pas eut accès à un SPA et encore moins à pouvoir se faire masser durant des heures entières. Oui sa journée de la veille a été très remplit entre le massage aux huiles essentielles, celui aux pierres chaudes et les soins du visage. Autrement dit, elle avait dormit comme un bébé la veille. Puis il était plus judicieux qu'elle dorme dans un hôtel en compagnie de Matthias, comment auraient-ils fait pour s'envoyer en l'air le soir ? Lissa reconnait être discrète, mais elle a ses limites quand même. Puis coucher avec un homme alors que sa famille dort dans la pièce voisine, ça n'aurait pas été possible, mais absolument pas. Alors même si la suite est plus grande que son appartement, Lissa est contente d'être ici. Même si une chambre aurait suffit, Matthias est toujours obligé d'en faire plus. Cependant la blonde ne s'attendait absolument pas à voir son italien débarquer déjà. Il lui avait pourtant dit ne pas être là avant demain. Pour une surprise, c'est une surprise. Il a de la chance qu'elle soit encore dans les parages, surtout qu'elle avait prévu de passer la journée à errer en ville. Ce petit être lui a manqué. Et d'après ce qu'elle comprend, Cobain n'a pas été très gentil avec lui, comme d'habitude. « Ce chat est la réplique d’Hitler. Il veut tuer les italiens. » Nuance, juste Matthias. « Pourtant Hitler n'était pas allié avec les Italiens durant la seconde guerre ? » Ses notions d'histoire remontent à plusieurs années en arrière, pourtant elle mettrait sa main à couper sur cette information. « Je pense juste qu'il ne t'aime pas, qu'il a une dent contre toi. Vous devriez peut-être aller consulter un psy ensemble. » Dit-elle avant de se mettre à pouffer de rire. Un thérapie pour Cobain et Matthias, juste cette idée est en train de la rendre euphorique. « J’aime bien quand je te manque ! » Lissa préfère quand Matthias est avec elle, au moins, il ne lui manque pas. Sa bouille si mignonne d'italien lui avait terriblement manquer ... Voilà que Matthias s'intéresse aux occupations de Lissa durant son absence. Hum qu'est qu'elle faisait ? Elle mangeait juste un hamburger avec des frites. « Ça va, c’est pas mauvais. » C'est tout ce qu'il trouve à dire ? « Je les finirais t'en fais pas. » Dit-elle en picorant dans son assiette. Cette graisse et juste trop bonne. Une fois encore Matthias est curieux, il lui demande ce qu'elle a prévu dans sa journée. Du patins à glace et un tour dans Central Park. « On commence par le parc et ensuite, la patinoire. » Le programme lui convient parfaitement. Et puisqu'elle est une meilleure amie aimante, la blonde pense aux arrêts goûter de son meilleur ami qui doit avoir faim. Ce n'est pas quatre frites qui ont du le nourrir. « J’ai déjà fait un arrêt glaces ... Mais je dis pas non pour en manger encore. » Pourquoi ça ne l'étonne donc pas ? Parce qu'elle le connait trop bien. « Combien ? » Qu'importe le chiffre qu'il lui donne, elle sait qu'elle devra au minimum le multiplier par dix pour obtenir le chiffre exact. « Je ne sais pas comment tu fais pour en engloutir autant. » Ça doit lui geler le cerveau à force non ? Puis il doit prendre quelques kilos également ? Ce qui explique pourquoi il va plus régulièrement à la salle de sport. Hum pourquoi elle était à NY ? Pour voir sa famille. Cet homme a une mémoire de poisson rouge. « Tu dois être content pour elle. » Lissa hoche la tête. Totalement, c'est sa cousine quand même. « Je te laisserais même m’habiller si tu veux, pour qu’on soit assorties. » Vraiment, elle a le droit ? « Tu viendras avec moi, m'aider à choisir ma robe alors. » Enfin quand elle aura le temps et puis avant juin, Lissa a le temps de réfléchir à ce qu'elle veut porter. Une robe, un ensemble ou peut-être une combinaison, elle ne sait pas encore. Elle verra le moment venu. Maintenant tout ce qu'elle veut c'est sortir de cette chambre et rejoindre Central Park pour prendre l'air en compagnie de Matthias. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'est qu'il ne décroche pas de son téléphone portable et ça commence à la faire chier de faire la conversation avec un mur. « Non mais j’ai carrément fini ... » Pourquoi, elle a du mal à le croire ? « Je dois faire un truc. Je te retrouve après. » Il n'est pas sérieux ? Pourtant ça en a tout l'air ... Génial ! « Non. C’est personnel. » C'est personnel ? Lissa le regarde d'une façon dépitée. Elle n'arrive pas à croire qu'il est en train de la lâcher en plein New York, alors qu'il tenait absolument à passer du temps avec elle. « Ne fait pas ça ! » Non, il n'a pas le droit non plus de lever les yeux au ciel quand ils ont une conversation de ce genre. Bref ça en est trop ! Lissa veut continuer son programme de la journée et peut-être qu'à l'occasion ils se retrouveront ce soir à l'hôtel. « Ok. » « Très bien, parfait ! » Il vient de la mettre en rogne et ça la gave au plus haut point. Si dans un premier temps, elle tourne simplement des talons pour s'aventurer dans Central Park, la blonde fait demi-tour pour voir ce que son meilleur ami à mieux à faire que de passer du temps en sa compagnie. Et voilà qu'elle le retrouve au milieu d'un rue. Il se fout d'elle non ? « C’est moi qui devrait te poser la question. Pourquoi tu es pas à l’hôtel ? » Pardon ? « J'ai jamais dis que j'allais à l'hôtel et puis c'est moi qui t'ais demander la première. » Mais, elle sait très bien qu'elle n'aura pas de réponse à sa question. Donc il n'attend personne ? Il pense vraiment qu'elle est blonde ? A croire ... Non, elle ne fera pas demi-tour tant qu'elle n'aura pas des réponses à ses questions. « Dexter ? » C'est qui ça ? Et c'est qui lui également ? Il n'y a pas de Dexter autour d'eux. Il doit faire erreur sur la personne. C'est Matthias ! Et elle c'est Lissa. Dexter, il est dans son laboratoire. « Rentre à l’hôtel. J’arrive. » Lissa fronce les sourcils, il pense réellement qu'elle va l'écouter et rentrer ? Il se met le doigt dans l'oeil. La blonde, ne compte pas bouger ! Elle croise les bras contre sa poitrine et ne le quitte pas des yeux. Mais qu'est qui est en train de se dérouler devant ses yeux ? Et merde, pourquoi ils parlent en italien, Lissa ne comprend pas un mot. « Reste pas là ! » Elle ne bougera pas. La blonde ouvre la bouche mais aucun sons ne sort de celle-ci. C'est quoi cette liasse de billets ? « Tu ne vois rien, tu n’entends rien. On est d’accord ? » Lui, il va entendre parler du pays. C'est vraiment ce qu'elle est en train de penser qui se produit sous ses yeux ? Elle n'arrive pas à y croire. Ce n'est certainement pas de la farine qu'il y avait dans ce sachet. L'homme vient à partir comme si de rien n'était et voilà que Matthias prend Lissa par le bras. Trop rapidement, elle se défait de son emprise et se stoppe net. « Ne pose même pas de question. » C'est mal la connaitre. Il va y avoir droit à un interrogatoire et ce qui risque de sortir de sa bouche, ne plaira pas. « C'était quoi ça Matthias ? » Non mais en plus, il se barre, il n'est pas sérieux ? La blonde accélére le pas et lui fait face. « Tu m'écoutes quand je parles ? » Lissa n'aime pas être ignorer et encore moins par Matthias. « Ne me fait pas croire que c'était un sachet de farine, il s'est passé quoi là-bas ? Je suis peut-être blonde mais je suis loin d'être conne, tu le sais. » Merde, elle veut savoir. « Tu deales c'est ça ? » Ce qui expliquerait beaucoup voire énormément de choses. « Tu sais Matthias, j'ai toujours entendue des millions de choses sur toi, j'ai jamais voulu y croire. Mais tout devient si réel, comment j'ai pu être si idiote ? » Dit-elle en se tapant le front contre sa main. « Tu me déçois, non pire tu me dégoûtes. Ça dure depuis longtemps ? » Depuis quand il lui ment exactement ? « Puis ... » La blonde n'hésite pas à fouiller dans les poches intérieures de la veste du jeune homme pour sortir cette magnifique liasse de billets. Lissa c'est une folle, elle n'en a rien à faire d'être en pleine rue. « C'est avec ça que tu paies tout ce que tu m'offres ? » Autrement dit de l'argent sale. La bague à son doigt, les boucles à ses oreilles, le collier qu'elle porte autour du cou et tant d'autres choses encore ... « Je pensais qu'on pouvait tout se dire, qu'on était les meilleurs amis au monde ... J'ai toujours été entière avec toi, j'aurais tout fait pour toi et qu'est que j'apprend maintenant ? Que tout ça reposait sur un mensonge ... » Elle est furieuse, autant qu'elle peut être déçue en même temps. Elle a une envie de lui en coller une, mais finalement elle se retiendra pour l'instant. « Tu pensais que j'allais fermée les yeux sur ce que je viens de voir ? » C'est mal la connaitre ... « Merde Matthias ... » Pourquoi a t'elle eut cette idée de le suivre ? Elle est en train de se haïr, autant qu'elle le hait de mettre leur amitié à dure épreuve ...

_________________
i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 247
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Dim 4 Déc - 15:35 )



Should've investigated
 But love blinded eyes couldn't see
 MISSA is in da place

Matthias, il a beau avoir fait des études d'histoire, il aime bien la déformer un peu, cette dernière. Par exemple, en disant que le chat de la colocation est semblable à Hitler et qu'il veut exterminer les italiens. Enfin, presque tous les italiens, notamment ceux se prénommant Matthias Di Lazio. « Pourtant Hitler n'était pas allié avec les Italiens durant la seconde guerre ? » Heu. Depuis quand sa blonde sait tout ceci ? « Si. » Ca le déçoit même grandement. Il aurait préféré que le pays s'allie avec quelqu'un d'autre que cet homme monstrueux. « C'est Charles de Gaule si tu préfères ... » Même si ce dernier ne voulait pas exterminer une certaines parties de la population. « Je pense juste qu'il ne t'aime pas, qu'il a une dent contre toi. Vous devriez peut-être aller consulter un psy ensemble. » Mais il lui a jamais rien fait à ce chat ! « C'est pas drôle. » Genre, vraiment pas drôle. « Tu crois que ça existe les psy pour chat ? » qu'il demande néanmoins. Sait-on jamais, peut-être que ce dernier pourrait reformater Cobain pour le rendre plus aimable et gentil. « Pourquoi tu me regardes comme ça ? J'ai dis une connerie ? » Si c'est le cas, il ne s'en est pas encore rendu compte. Mais c'est pas grave. Viendra un jour où il sera moins con abruti. « Je les finirais t'en fais pas. » Oh ! Il n'en doute pas. Que serait une assiette de frite non fini sans une Lissa dans les parages ? D'ailleurs, il n'en a toujours que des vides quand la belle était près de lui. A croire qu'elle pouvait engloutir un nombre incalculable de frites tout comme le jeune homme peut le faire avec des glaces. « Combien ? » Il a du mal avec les mathématiques. Elle ne s'en souvient plus ? « Pas beaucoup. » Vraiment. Pas de quoi chipoter sur ce détail. « P'têtre deux. Voir trois. » Comment ça, c'est pas faisable avec l'italien ? « Moins de dix, c'est sûr. » Pourquoi il a l'impression d'avoir une énorme connerie là ? Il a juste manger parce qu'il avait, justement, faim. Il a le droit ! même si manger de la glace ça nourrit pas.« Je ne sais pas comment tu fais pour en engloutir autant. » Lui non plus. « Faut pas chercher à comprendre. Je te demande pas comment tu fais pour manger autant de frite donc bon ... » Le plus important, c'est de faire une activité sportive à côté pour perdre les calories prises. Matthias, il a trouvé comment faire : du sport dans une salle de musculation et du sport, beaucoup plus bénéfique pour lui, dans sa chambre. Surtout quand ce dernier est avec Lissa. « Tu viendras avec moi, m'aider à choisir ma robe alors. » Oui. Il a des étoiles plein les yeux rien que d'y penser. Pas à la robe. Non. Ça, il s'en fou un peu. Habillé ou pas, Lissa, elle est la plus belle, mais juste le simple fait de savoir qu'ils vont encore passer du temps ensemble, rien qu'à deux, ça l'enchante au plus au point. « Si, Belissima ! » Ils prendront la plus belle robe aussi, dans ce cas.

Mais trêve de plaisanterie. Si Matthias est venu en avance, c'est aussi un peu pour le business. Certes, il ne penserait pas que Lissa prendrait aussi mal le fait qu'il passe du temps avec son téléphone. Mais il ne pouvait pas lui dire non plus la vérité. Finalement, le fait qu'ils s'engueulent étaient une bonne chose pour lui laisser la voie libre. « Ne fait pas ça ! » Si. Si ! Il va gentiment se mettre en route à son point de rendez-vous et rejoindrait sa blonde plus tard, tranquillement. Et cette fois-ci, il pourra se dévouer corps et âme pour ses beaux yeux bleus. Tout du moins, il pensait certainement que la chance était de son côté, comme elle l'avait été dernièrement. Ouais. Beh il jouera pas au loto. Sauf que Lissa, elle est imprévisible, et elle l'avait suivit. « J'ai jamais dis que j'allais à l'hôtel et puis c'est moi qui t'ais demander la première. » Oh ! Le retournement de question là ! « Je t'ai pas demandé de me suivre non plus ... » Mais c'est trop tard. Les choses sont faites et comme Lissa ne veut pas bouger de place, ni partir et s'éloigner de lui. Matthias doit faire avec et faire sa transaction le plus discrètement possible. Comme par hasard, la jeune femme voit tout et il sent bien ses yeux remplis d'incompréhension et de colère pointer son dos. Elle allait le tuer non ? Ou le haïr ? Y'avait-il une chance pour qu'elle l'embrasse follement, qu'elle lui fasse des bébés et qu'ils oublient tous les deux ce qui venaient de se passer ? « C'était quoi ça Matthias ? » Apparemment, non. Dieu, s'il existe, a une dent contre l'italien. C'est probablement un Dieu chat qui s'appelle Cobain. Bref. Le Di Lazio allait esquiver la question de manière furtive et adroite : IL N'A PAS D'OREILLES ! « Tu m'écoutes quand je parles ? » Oui. Il l'écoute. Mais pas là, pas en ce moment même. Il est bien trop énervé contre lui-même, contre elle-même et contre le monde entier pour réussir à écouter et à dire quoi que se soit. « Ne me fait pas croire que c'était un sachet de farine, il s'est passé quoi là-bas ? Je suis peut-être blonde mais je suis loin d'être conne, tu le sais. » Oui, il le sait et ça le rend fou de rage, justement. Pourquoi a-t-il fallu qu'elle n'en fasse qu'à sa tête hein ? Il avait rien demandé à personne. Rien. Et voilà dans quel pétrin ils se retrouvaient. « Tu deales c'est ça ? » Matthias se stoppe net. Tant pis si Lissa le percute et il se retourne. Pendant un moment, il se dit qu'il va tout nier et trouver une excuse bidon. Le problème ? Il n'a pas d'excuse bidon. « Oui. C'est ça. » Elle peut le jeter en prison maintenant.« Tu sais Matthias, j'ai toujours entendue des millions de choses sur toi, j'ai jamais voulu y croire. Mais tout devient si réel, comment j'ai pu être si idiote ? » Être idiote ? C'est pas comme ça qu'il la qualifierait. « Des millions de chose, du style ? » Il est toute ouïe désormais. « Tu me déçois, non pire tu me dégoûtes. Ça dure depuis longtemps ? » Il la dégoûte ? Elle ne peut pas dire une chose pareil. C'est pas la mort ... « Juste parce que je suis pas les règles, je te dégoûte ? » C'est pas un peu tirait par les cheveux ? « C'est complètement débile. Tu peux pas dire une chose pareil ... » Ca le blesse beaucoup trop que Lissa puisse le voir de son mauvais côté. « Puis ... » Oui ? « C'est avec ça que tu paies tout ce que tu m'offres ? » Non, pas tout. « J'ai des économies aussi. » qu'il répond d'un ton plutôt détaché et beaucoup moins sanglant. « Je pensais qu'on pouvait tout se dire, qu'on était les meilleurs amis au monde ... J'ai toujours été entière avec toi, j'aurais tout fait pour toi et qu'est que j'apprend maintenant ? Que tout ça reposait sur un mensonge ... » Mais c'est pas un mensonge. « On se dit tout ! » Ou presque. « Mais certaines choses doivent rester secrète. Je t'ai demandé de partir. C'est toi qui a voulu rester Lissa. » Oui, bon. D'accord. La faute ne vient pas d'elle. « Ça change quoi que tu le sache maintenant ou après ? Je suis toujours le même ! » Il va rester le Matthias qu'elle a toujours connu. Celui qui offre des cadeaux à foison, celui qui mange des glaces comme pas deux, celui qui drague tout ce qui bouge. « Tu pensais que j'allais fermée les yeux sur ce que je viens de voir ? » Non. Il savait qu'elle allait les garder ouvert. « Je pensais que t'aurais rien dit. » Qu'elle aurait fait semblant de n'avoir rien vu. Qu'ils n'en auraient pas parlé et qu'ils ne seraient pas entrain de se disputer. « Merde Matthias ... » Calme, la lionne. On est pas dans une pub pour les céréales lion. « Tu vas faire quoi ? » Le délivrer à la police ? « Ou tu veux quoi ? » Sait-on jamais qu'elle veuille de l'argent. Oui, il est capable d'acheter son silence ce con. « Écoutes, on sait tous les deux que les Italiens sont des mafieux. J'allais pas échapper à la règles. » L’excuse du jour, bonjour. « Je te l'ai pas dit parce que t'as toujours vu le bon en moins. Et j'ai pas envie que ça change Lissa. » Il fait quelque pas pour se mettre devant la blonde. « T'es la meilleure chose dans ma vie. T'as pas le droit de me laisser tomber parce que derrière je fais des conneries. T'en entendras plus jamais parler si tu veux ... J'utiliserais plus l'argent avec toi si tu préfères. » Et les yeux de chat botté, c'est en cadeau. « Et je sais que tu le feras parce que tu m'aimes. » Si seulement.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA ✻ ( Aujourd'hui à 18:54 )

Revenir en haut Aller en bas

Should've investigated but love blinded eyes couldn't see ✻ MISSA

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération