You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Jeu 27 Oct - 21:56 )

 

☞ You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou



La soirée battait de son plein au Silverlake bar. J'étais venu avec quelques gars de l'équipe de basket de la fac. Juste pour le plaisir d'aller boire un coup et s'amuser un peu. On avait rien de spécial à fêter. Mais depuis quand les étudiants avaient besoin d'une raison pour sortir hein ? Personnellement, j'étais quasiment toujours partant quand une soirée ou une sortie, peu importe laquelle, se profilait. Oui, presque toujours parce qu'il fallait bien que je bosse aussi. J'étais peut-être un génie, toujours majeur de promo, mais ça s'entretenait des résultats pareil. Et ouais, pour une question de fierté je refusais de laisser mes notes descendre ne serait-ce qu'un peu. J'étais l'élève le plus jeune de ma promotion, raison de plus pour ne pas laisser l'occasion aux autre de me marcher dessus.

Cependant, cela ne m'empêchait pas d'aller m'amuser quand même ! La soirée était déjà bien entamée et la plupart des personnes présentes dans le bar aussi. Pour ma part, j'évitais de trop boire. Une histoire de bonne conscience vous savez. Mais ça ne m'empêchait pas de tenir des conversations assez structuré et plutôt intéressantes avec des personnes éméchés. Je trouvais ça assez drôle de constater les divers effets que pouvait avoir l'alcool sur différentes personnes. Mais tout le monde n'était pas forcément drôle et pacifiste, cependant ce n'était pas facile à deviner au premier abords.

Je parlais avec ce type justement, je ne savais pas trop d'où il sortait mais il avait visiblement envie de raconter sa vie. Au début, ça allait encore, c'était assez intéressant, puis j'étais bien trop curieux de toute façon, j'avais trop envie de savoir la suite. Comme quoi c'était vraiment facile d'obtenir mon attention. Il suffisait d'une histoire, quelques rebondissements, et… C'était gagné. Ca commençait plutôt bien d'ailleurs. Ce type n'avait pas eu une vie facile, elle avait le mérite de faire une bonne histoire à raconter. Je hochais la tête de temps à autre pour montrer que je n'étais pas mort. Puis finalement, le gars, voyant que j'étais un bon auditoire, se mit à se plaindre sur son sort. Comme quoi, la vie était dure, elle ne l'avait pas épargné, mais il voulait s'en sortir, sauf qu'il pouvait parce que… Et ainsi de suite, vous voyez le genre non ?

Ce genre de discours me saoulait sincèrement par contre. Et n'étant pas du genre à passer par quatre chemins, je dis rapidement à mon interlocuteur qu'il me faisait chier. Et si il ne foutais rien de sa vie aujourd'hui c'est bien parce qu'il ne voulait pas essayer de se bouger. Il préférait passer son temps à se plaindre et à boire que de penser un peu à son avenir et à ce qu'il pourrait accomplir si il branchait ses deux neurones. Oui, je n'avais pas été tendre. Mais autant être clair. Cependant, ma franchise ne plus pas à mon interlocuteur instable qui s'énerva rapidement. Il répondit volontiers à mes accusations, mais je n'hésitai pas à en mettre une couche.

Je n'avais pas peur de me retrouver dans une sale posture. Qu'est-ce qui pourrait pourrait m'arriver de toute façon hein ? J'avais confiance en moi. Mais peut-être un peu trop. Je me pris un premier coup dans le nez, ce qui était loin d'être agréable. Je répliquais par un crochet du droit. Comme quoi ces quelques cours de boxe avec Aaron n'avaient pas servit à rien. Mais mon adversaire était bien plus grand et baraqué que moi. Je n'allais pas faire long feu. Si ça continuais comme ça, j'allais me retrouver avec une sale gueule en moins de deux.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mer 2 Nov - 20:45 )


❝ Achille ≈ Je ne suis pas un héros  ❞You don't know the half of the abuse. Le temps passe est pas grand-chose ne change en réalité, j’ai l’impression d’être un yoyo, je suis capable d’avoir de très bonne phase, et de plonger dans les ténèbres justes en soupire… Je ne suis jamais dans l’équilibre, toujours tout dans l’excès et je vais finir par croire que c’est juste la nature qui m’a faite ainsi et que je n’ai réellement aucun moyen de faire autrement… Ou alors c’est juste le destin qui a décidé que je ne m’en sortirais jamais, que je serais son pantin à tout jamais… Enfin je n’en sais rien, mais je sais juste que voilà parfois j’en ai réellement marre de tout cela, mais je n’ai juste aucun moyen de m’en sortir, car quand je fais les efforts il y a toujours un truc pour me faire craquer au final…

Cela fait plusieurs jours ou j’étais plutôt bien, je n’avais même pas pour l’idée de reprendre de la drogue, boire, si bien évidemment, cela restera une vis à vie, je pense… Si cela ne me tue pas avant, mais au fond, je crois que je pars du principe que je le mérite, je n’ai jamais réussi a faire quelque chose de bien de me vit, malgré les espoirs de mon père, et le pire dans tout ça c’est qu’il en a toujours pour moi… Mais j’en ai plus.

J’ai passé une mauvaise journée, ça s’est mal passé au salon, j’ai revu une vieille connaissance, cela m’a perturbé et en réalité il m’en faut peu pour ça… Je suis instable, fragile ? Surement… Mais je ne l’avouerais que rarement, je préfère me battre pour espérer me faire pousser des couilles peut-être… Mais en réalité même pour me battre généralement il faut que je sois au moins un peu alcoolisé…

Enfin après une journée de ce type, je ne peux pas rentrer chez moi sobrement, en sachant que ma sœur va être là pour me taper sur le système et je vais réellement exploser… Alors je préfère aller me réfugier dans un bar, pour aller m’alcooliser, pour aller oublier cette journée de merde, pour rentré chez moi et simplement aller décuvé au fond de mon lit pour recommencer une journée que j’espère meilleure demain…

Je me rends dans un bar ou j’ai quelques habitudes, en réalité je ne sais pas dans quel bar je n’en ai pas, mais soit. Je suis seul au bar à m’enquiller verre après verre… Quand du bruit commence à se faire entendre est cela m’interpelé, qui ose se battre sans moi ? Qui ose faire ça dans le bar où je suis ? C’est moi le roi de la bagarre quand je bois bordel ! Je me lève alors et m’approche du type qui frappe un mioche… car il ressemble vraiment à un mioche… Ce n’est pas jeu égal ! Moi je suis un peu plus grand, moins baraquer, mais avec le taux d’alcool dans le sang je m’en branle carrément en réalité ! Je tapote l’épaule du type.

«  Tu n’as pas l’impression que le combat n’est pas égal là ? Tu n’as pas assez de couilles pour te battre avec aussi fort que toi ?  »

Bon le « aussi fort » je n’en suis pas sur, mais tant pis, c’est trop tard ! Je reçois très rapidement le premier point en pleine gueule, que je lui rends alors, s’en suis des échanges de coup jusqu’à se que deux types nous séparent, sous « adrénaline je ne remarque pas encore les quelques dégâts sur mon corps, je me retrouve assis sur une chaise, avec un nouveau verre et l’un des serveurs qui me connais bien qui m’apporte un peu de glace.


© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Dim 6 Nov - 21:55 )

You don't know the half of the abuse #AchzhouOK, si ça continuait comme ça, il y avait quand même de fortes chances pour que ça se finisse très mal pour moi. Des fois, je me disais qu'il faudrait peut-être que je fasse des efforts pour être plus aimable avec les autres. Mais je disais ça… Puis j'en étais incapable. Chassez le naturel, il revient au galop hein ! Et bien, je crois qu'il n'y avait pas d'expression plus véridique que celle-ci. Tout du moins, dans mon cas, elle sonnait parfaitement bien. Puis, merde, je n'allais pas me priver de m'amuser non plus. Pourquoi les autres pourraient le faire et pas moi hein ? C'était de l'injustice pure et simple. Ce n'était pas la peine d'en devenir violent quoi. Non mais je vous jure… Et après c'était moi le connard. Je voulais bien admettre certain de mes torts, mais il ne fallait pas pousser non plus. Donc histoire de m'enfoncer bien plus, au lieu d'essayer de calmer le jeu, je me montrais encore plus provocateur que d'habitude, ce qui était sans doute la pire chose à faire.

Je semblais assez confiant et pourtant je ne l'étais pas tant que ça. Je pensais qu'après lui avoir rendu son coup, le type se calmerai un peu. Mais non. C'était même pire encore. Décidément, il y avait quelque chose qui m'échappait dans la philosophie des mec défoncés. Enfin, je m'apprêtais à recevoir un nouveau coup, j'étais même presque sûr de pouvoir le parer ou l'esquiver, mais non. Un gars sortie de nul part choppa mon adversaire. Ils commencèrent alors à se battre entre eux. Il ne fallu pas plus de quelques minutes avant qu'on ne vienne les séparer. Si je m'attendais à ça tient. Un peu estomaqué, je restais planté bêtement sur place. Oui, je suis peut-être un surdouée, mais il me faut un peu de temps pour analyser aussi parfois. Surtout en soirée, parce qu'il se faisait tard, puis vous savez, le mélange, alcool, sommeil et tout ça...

J'avais aucune idée de combien de temps précisément c'était écoulé, mais je fini par repérer le type qui m'était venu en aide tout à l'heure. Je ne le connaissais ni d'Eve, ni d'Adam. Son visage ne me disait fichtrement rien, mais il était tout de même venu prendre ma défense et maintenant il buvait tranquillement, comme si de rien n'était. Intrigué, je n'hésitais pas plus longtemps et allait m'installer à sa table. Dans le genre, j'étais un peu sans gène parfois et je m'en fichais pas mal si il avait vraiment envie de voir ma gueule ou pas.

- Hey…. Hum… Merci pour tout à l'heure… Je m'attendais pas à ce qu'on me vienne en aide. Mais je crois que tu m'as épargné quelque sale coup, donc euh… C'est cool… Mais pourquoi en fait ? Je sais pas si c'est ma mémoire qui me fait défaut, mais il ne me semble pas qu'on se soit déjà croisé avant, si ?

Je ne savais pas trop quoi dire en fait. C'était bien la première fois qu'on me venait en aide de la sorte. Et dire que je ne croyais plus en la bonté humaine. Moi qui pensait que tout le monde n'agissait que par intérêt. C'était peut-être ça en fait. Peut-être que mon interlocuteur n'en avait rien à faire de ma peau, il voulait juste… Je sais pas, de la reconnaissance ou une connerie du genre ?
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mar 8 Nov - 15:29 )


❝ Achille ≈ Je ne suis pas un héros  ❞You don't know the half of the abuse. Est-ce que mon envie de me battre tombe à pic, apparemment oui pour ce type qui a clairement l’air de ne pas avoir conscience dans quelle merde il a mis les pieds en fait, j’ai envie de dire si on ne sait pas se battre on ne cherche pas la merde, mais en réalité je ne sais pas réellement me battre, mais je cherche la merde, mais disons que moi j’en ai conscience et je me défends, même si c’est assez maladroit, je me défends et parfois j’arrive à foutre KO mon adversaire, bon c’est la chance du débutant je ne vais pas le cacher, même si a présent… Je ne suis plus sur d’être débutant depuis le temps que je me bats, certes je n’ai pas de réel technique, mais je me débrouille à présent.

Enfin du coup je rends service à ce type et je me fais du bien, tout va bien ! Enfin bon la bagarre est assez rapidement écourtée et je me retrouve alors de nouveau assis a une table avec un verre devant moi et le serveur qui m’a apporté un poche de glace que j’applique au niveau de mon œil, même si je sais très bien que cela ne va pas complètement gommer les marques de la bagarre pour demain au boulot, mais bon, en réalité ils ont plutôt l’habitude et oui tant que je voie claire le reste cela leur importe peu, un tatoueur amocher cela choque pas non plus des masses, alors tant que je suis fonctionnel ça roule !

Je savourer mon verre quand un type s’assoit en face de moi, je mets quelques instants à le reconnaitre, oh non j’aime pas les louages… Je regarde alors mon verre qui devient encore bien plus intéressant que tout à l’heure.

« Hum, pas de quoi. Je ne sais pas c’est comme ça, tu avais comme un petit chaton apeurer, je suis pas un maitre dans l’art de me battre, mais bon si je peux évité d’assister a la mort d’un type autant que je bouge mon cul. Alors non on se connait pas et c’est très bien, ains.   »

Je ne vais pas lui dire que j’aime tout simplement me battre… Il va m’envoyer me faire interner avec sa petite tête d’intello qui d’ailleurs est en train de marquer du coup reçu, je lâche la poche de glace et lui glisse devant.

« Met ça sur ta pommette gueule d’ange sinon tu vas te faire remarquer demain.  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mer 9 Nov - 22:16 )

You don't know the half of the abuse #AchzhouJe ne savais pas trop à quoi je m'attendais en venant parler à ce gars. C'était la première fois que quelqu'un venait à mon aide dans une bagarre. Il faut dire que ce n'était pas souvent que je me retrouvais dans des situations pareilles aussi. Habituellement, je traînais plus avec des personnes qui n'étaient pas violente au point de réagir de la sorte à mes sales réflexions. Je m'étais déjà pris des claques, il n'y avait pas de problèmes là dessus. Mais au point de commencer une bagarre ? Non. Cependant, je me doutais bien que l'alcool n'aidait pas trop. Puis j'étais bien conscient qu'en soirée on pouvait tomber sur n'importe qui. Enfin, surtout quand la soirée se passait dans un bar et non pas chez quelqu'un en particulier.

Je ne pu m'empêcher de sourire en entendant la répondre de mon interlocuteur. Je n'allais pas me vexé d'avoir été comparé à un chaton apeuré. Ce n'était pas la première fois après tout. Et d'un côté, c'était peut-être mieux ainsi. La preuve, on venait à mon secours juste à cause de ma tête d'innocent.  Comme quoi, ça pouvait être utile parfois. Oh ! J'étais bien trop conscient d'ailleurs que c'était facile d'abuser de mes airs innocent. Que voulez-vous. On fait avec ce qu'on a. Je fini par hausser les épaules en répondant.

- Hm… Ok, cool. Merci pour ta pitié alors.

En parlant de pitié… Mon interlocuteur fini par me passer la poche de glace qu'il avait sur l'oeil en me conseillant de la mettre sur ma pommette. C'est vrai qu'à y repenser, ça me lançait pas mal. Mais étant donné que je n'étais pas allé vérifier la tête que j'avais, c'était un peu compliqué de connaître l'ampleur des dégâts. Je pris donc la glace et la mit sur ma pommette sans lâcher mon interlocuteur du regard. Je sais, c'est affreusement bizarre que de se faire sonder de la sorte. Mais j'étais intrigué, qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse.

- A vrai dire, j'ai pas vraiment de ça pour me faire remarquer.

Vu ma propension à embêter mon monde, c'est sûr que j'avais pas de mal à me faire remarquer. Surtout pas à la fac en tout cas. J'étais déjà connu dans ma promo pour mes deux années d'avances. En plus, je faisais partis du journal, ce qui m'amenait à être un peu sur tous les fronts aussi. Je tentais bien de garder le silence, puis fini par craquer.

- Non, sérieusement. En quoi ce serait mieux qu'on ne se connaisse pas. De toute façon c'est trop tard à ce que je sache. Tu crois quoi ? Que c'est parce que t'es une sorte de racaille qui traîne dans les bars et que j'ai une tête d'intello que je ferais mieux de rester loin de toi ? Pour une histoire de mauvaise influence ou comme quoi ta vie est tellement pleine d'emmerde que ça contamine celle des autres et tu t'en voudrais de me gâcher la vie ?

J'ai jamais dit que j'étais très agréable avec tout le monde. Je fini par phrase par un rire ironique en me redressant sur le dossier de ma chaise.

- C'est tellement cliché.

Je riais encore, mais c'était bien moins ironique cette fois. C'est juste que ça me faisait vraiment rire comme situation. Même si sourire me faisait encore plus mal au visage, c'était plus fort que moi. Puis depuis que j'avais mit de la glace, il me semblait que ça me lançait un peu moins.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Jeu 10 Nov - 18:46 )


❝ Achille ≈ Je ne suis pas un héros  ❞You don't know the half of the abuse. Si je me bats, ce n’est pas pour avoir les remerciements de qui que ce soit. Je n’aime pas les compliments en plus de ça, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai vraiment du mal avec ce principe-là… Donc je fais rarement des compliments et en accepter se sera par un simple geste de la tête et n’en attendez pas plus ! Vous risqueriez d’atterrir sur les roses, un peu comme se type qui risque de très vite me faire chier s’il continue à me poser tout plein de questions, pas la peine de me remercie trente-six milles moi, je ne dirais pas plus que ce que je t’ai dit ! Mais se con arrive a me tirer un petit sourire malgré tout, c’est bien intello, car je crois qu’il a du mal a capté que je puisse être venu m’interposer, juste par plaisir de me battre et que je n’en ai juste réellement rien à foutre de sa gueule. Enfin, il est vrais cas l’instant même il me gonfle, mais me fait aussi clairement pitié, il est seul ou monde ou quoi ? Pourquoi il n’est simplement pas rentré chez lui, comme tout type qui aurais du se pisser dessus en voyant que sa gueule d’ange aller être abîmées ? Bref, je lui offre ma glace, comme seul signe réellement de ma pitié, car s’il ne fait rien demain il va avoir une drôle de surprise au réveille et quelque chose me dit qu’il est loin d’y être habitué. Même si apparemment ça n’a pas l’aire de le perturber plus que ça… Je ne sais pas ce qu’il a dans la tête sérieux.

«  Si tu le dis.  »

Va-t-il comprendre que je n’en ai un peu rien a foutre de sa vie et que j’aimerais juste siroté mon je ne sais combientième de verres en paix ? Un moment de silence s’installe, le Graal ! Mais non c’est plus fort que lui il faut qu’il enchaine… Je viens pourtant de jouer des points, mais pour être francs ils me démangent d’un coup beaucoup ! Je crois que son rire et son « cliché » furent la goutte d’eau qui a fait déborder le vase… Je me redresse et ma main part pour lui offrir une gifle sur l’autre joue, il aura les deux joue marqués tant pis pour lui.

«  Ton joli petit cliché tu te le met ou je pense ! Tu es peut-être intello, mais tes déductions sociales sont pourries ! Je ne me considère pas comme une racaille, c’n’est pas parce qu’on se pas qu’on est forcement une bête, ok ! Tu ne me connais pas alors ferme là ! Ou alors je vais clairement regretter de ne pas t’avoir laisser morflé petit chaton !  »

Je me reçois et bois alors mon verre cul sec ! Je fais signe au serveur que j’en veux deux autre et balance le verre à la pipelette.

«  Bois et ferme là, on pourra peut-être envisager de se connaitre si tu me casses moins les couilles !  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Ven 11 Nov - 19:46 )

You don't know the half of the abuse #AchzhouMon interlocuteur n'était décidément pas des plus loquace. C'était sans aucun doute le genre de personne qui allait finir par m'envoyer chier, moi et ma curiosité. Mais qu'importe. Je savais que j'étais trop bavard et gavant. Cependant, je l'assumais totalement et tant pis pour les autres. Si ils n'aimaient pas ça et bien ils pouvaient aller se faire voir aux aussi. Ce n'était pas comme si j'avais besoin de personnes pour me freiner dans la vie. De toute façon, je ne cherchais pas à me faire aimer de tout le monde. Je savais que c'était une tâche impossible. Donc pas la peine de se casser la tête avec ça et autant aller de l'avant. Comme si j'avais du temps à perdre avec des personnes pareilles.

Pourtant avant de partir en faisant ma diva, j'essayais tout de même de discuter un peu. Bon, OK, j'étais loin d'avoir fait preuve de beaucoup de tact. De toute façon, quoique je dise, j'étais presque sûr que mon interlocuteur allait m'envoyer boulet alors… autant être direct et dire ce que je pensais maintenant. Je viens de vous le dire : Pas de temps à perdre. Cependant, je ne m'attendais pas franchement à me prendre une gifle aussi spectaculaire. Attends… Sérieusement ? Ce mec venait d'avoir pitié pour ma belle gueule et maintenant il me frappait ? Il était un peu bipolaire sur les bords non ? En tout cas, je sais pas trop pour qui il se prenait, mais si il pensait pouvoir me traiter comme un gosse… J'allais lui faire regretter.

Mon interlocuteur m'offrir alors une explication avant de faire glisser un shot en me disant de le boire et de me la fermer. Mais c'était plus fort que moi. Avec le discours qu'il venait de me faire, je ne pouvais pas m'empêcher de rire. Je bu le verre d'un coup, non sans grimacer en sentant l'alcool me brûler la gorge. Puis je me mis à rire. Ce mec allait vraiment me haïr, mais tant pis. Il aurait mieux fait de m'assommer au lieu de se contenter d'un gifle si il en avait marre de moi. J'étais chiant et me demander d'arrêter de lui briser les couilles, c'était comme demander à un chat d'arrêter de miauler.

- Désolé… mais j'ai jamais dit que toutes les personnes qui se battent sont bête. Là, c'est pas mes déductions qui sont pourries, c'est toi qui interprète mal, chéri. Puis évidemment que tu te considère pas comme une racaille voyons. Comme tous les malades se considèrent totalement sain d'esprit. Mais ok ! Je te connais pas alors… Je me tais. Mais d'un sens, c'est un peu toi qui voulait pas que je te connaisse alors, c'est pas vraiment juste de me reprocher mon ignorance.

Evidemment que je parlais trop. Je parlais toujours trop, j'étais incapable de ne pas jouer les premier de la classe et ne pas ramener ma science. Quoique là, il ne s'agissait pas vraiment de science, juste de déduction et un peu de philosophie. Mon point de vue était contestable. Je ne pu m'empêcher de finir avec un sourire malicieux.

- Je suis sûr que tu regrette déjà de pas m'avoir laissé morfler plus.

Roh le sale gosse, je vous jure. Le pire, c'est que ça m'amusait vraiment. Je savais que je risquais de m'en prendre une de nouveau. C'était loin d'être agréable. Je n'étais pas maso non plus. Mais je m'en fichais qu'on abîme mon visage. Je n'avais pas besoin de ça pour briller voyons. Au pire, on me connaissait bien à la fac, personne ne me verrait comme un type peu fréquentable qui se bat pour le plaisir. Je passerais pour une victime et tout le monde aura pitié de moi. Je sais, c'est pas très louable dit comme ça, mais croyez-moi, ça peut avoir des avantages.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Dim 13 Nov - 20:40 )


❝ Achille ≈ Je ne suis pas un héros  ❞You don't know the half of the abuse. Y a des gens comme ça qui sont très certainement hyper intelligents, l’intello de service que j’en en phase de moi quoi, mais qui pour autant on l’air de vraiment ne rien comprendre à la vie et surtout aux gens « normaux » c’est a dire les gens majoritaires ! Ils disent qu’on ne les comprend pas, mais avec leur hyper cerveau son même pas capable de nous comprendre alors franchement faut pas abusé ! Surtout que je ne demande pas la lune, je veux juste me battre, chose faite, et boire en paix, chose encore en cours. Enfin pas tout à fait, car j’ai un casse-couille qui décale un flot de paroles à la seconde impressionnant… Je vais perdre patience, je lui dis clairement de se la boucler, car sincèrement, oui je suis en train de regretter de l’avoir « sauvé » la prochaine fois je le laisserai morflé, enfin en réalité j’aimerais bien ne pas le revoir se serais cool…

Ça y est je perds patience… La gifle par dans un quasi réflexe en fait, mon corps a répondu simplement à l’attente de mon cerveau qui réclame silence et paix pour savourais mon verre, verre qui au final se retrouve but cul sec ! Du coup j’en commande un nouveau, et un autre pour mon interlocuteur malgré tout dans l’espoir que cela le fasse taire… Les deux verres arrivent et il le boit rapidement pour reprendre la parole… Bordel, mais ce n’est pas possible ! Faut que je lui dise en quelle langue de se la fermer … Je vais l’assommer, je vais l’assommer…

« Tu ne comprends pas quoi dans la phrase ferme-là ? Tu veux que je te le dise en chinois peut-être ? Je m’en branle de tes déductions, que tu me prennes pour une racaille ou pas, je sais que j’n’en suis pas une, ok ? Et non j’ai pas envie de te connaitre, car tu me les brises sévères et le pire dans tout ça c’est que tu ne fais rien pour y remédier ! Eh oui je regrette clairement de ne pas t’avoir laissé entre les mains de ce type, mais t’inquiètes je suis capable d’arranger ça par moi-même.  »

En effet je pense que s’il continu ainsi cela risque d’arriver bien plus rapidement que prévu, peut-être qu’en lâchant quelques infos ça va le calmer…

« Je m’appelle Zhou et non je ne suis pas une racaille, je suis un gosse de riche qui aime juste profité de l’alcool et qui se bat… pour évacuer la pression. Ça te convient comme ça ?  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mer 16 Nov - 13:00 )

You don't know the half of the abuse #AchzhouJe sais que je suis un sale gosse. Le pire, c'est sans doute que je l'assume parfaitement et que j'en joue à la perfection. Il ne fallait pas abuser non plus ! Certes, j'étais un intello ! Certes, j'en avais même la tête. Mais ce n'était pas pour autant que je me laissais marcher sur les pieds. Et tant pis si je passais pour une sorte de gamin capricieux. Ou juste pour un simple connard. Je n'allais pas faire des efforts pour les autres non plus. Ce n'était pas de ma faute si ils étaient assez con pour se plaindre sans cesse et me provoquer. Puis personne n'aime les gens hypocrites, c'est bien connu. Alors il n'y a pas de problème, je vais rester franc.

Je n'avais pas user de beaucoup de tact pour mes dernière paroles. Mais je ne m'attendais pas à recevoir une telle gifle non plus. Et je parle pas au sens figuré là. Mon interlocuteur venait vraiment de me décrocher une baffe qui était loin d'être agréable. Par réflexe, je posais une main sur ma joue en grimaçant et lançait un regard à la fois choqué et outré à mon opposant. Sérieusement ? Ben on pouvait me faire des reproches, mais lui n'avait pas vraiment plus de manières que moi. Bon, c'est vrai qu'il m'avait prévenu d'un sens. Et moi qui pensait que personne n'osait abîmer mes jolies petites joues… A croire qu'au contraire, ce soir ça les amusait tous.

Pendant que ma joue me lançait encore plus vivement que tout à l'heure, j'écoutais le discours de mon interlocuteur. Encore une fois, je ne pu m'empêcher de sourire en constatant que j'avais raison, il regrettait de m'avoir aider. Personnellement, je trouvais ça marrant. Puis finalement, il se présenta rapidement. Comme quoi il voulait peut-être qu'on se connaisse un peu dans le fond. Ou alors il faisait juste ça pour que je lui foute la paix. C'était une option aussi. Le temps qu'il ai fini de parler, la douleur était plus supportable alors, malgré son interdiction, je me permis de reprendre la parole :

- hum… Tu peux me le dire dans la langue que tu veux. Autant économiser ta salive. Pour une question de principe, je ferais toujours le contraire de ce que tu me demande. Surtout si il s'agit de me taire.

Ca au moins ça avait le mérite d'être clair.

- Puis à vrai dire, je m'en fou que tu sois une racaille ou pas. Je m'en fiche pas mal aussi que tu veuille me régler mon compte. Et je sais que je te les brises sévère. Je crois que c'est l'effet que je fais à tout le monde. Je vois pas pourquoi j'essayerai de faire quelque chose pour y remédier. Je suis chiant. Je l'assume. Puis c'est marrant de te voir t'énerver pour un rien.

Tester les limites des autres, c'était sans doute un de mes jeux préférés. Si vous saviez tout ce qu'on était capable de dire ou de faire sous l'effet de la colère. C'était drôle. Enfin, personnellement je trouvais ça drôle. Sans cesser de sourire, je me dis qu'il était peut-être tant que je me présente un peu aussi. Il avait bien fait un effort, je pouvais en faire un aussi.

- Enchanté Zhou qui n'est pas une racaille mais un gosse de riche qui aime profiter de l'alcool et qui se bat pour évacuer la pression. Ca fait un peu long à dire quand même… Bref, moi c'est Achille et si il faut me donner un titre.. Je pense qu'on pourrait dire que je suis un petit génie plein d'ambition mais sans doute trop curieux et bavard qui aime s'amuser et qui aime faire chier les gens parce qu'ils sont ridicule quand ils sont énervés.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 171
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mar 29 Nov - 19:24 )


❝ Achille ≈ Je ne suis pas un héros  ❞You don't know the half of the abuse. Ce type me les brise sévères, j’ai beau le prévenu que s’il continue ainsi il va très vite le regretter… Avant j’étais plutôt quelqu’un de pacifiste, mais depuis quelques années à présent c’est plus le cas, avant je me faisais clairement cassé la gueule même si j’y m’étais du mien pour me défendre, mais j’étais loin d’être un bon combattant, maintenant je me démerde un peu mieux, même s’il m’arrive encore de me faire cassé la gueule, mais en vrai je recherche ça aussi dans le combat… Mais là, je dirais que c’est un autre combat qui m’attend, c’est a dire faire fermer le clapet de cet intello au début de parole incessant qui me les casse alors que je veux juste savourer mon alcool après m’être battue. Je ne suis pas un solitaire, mais j’ai une préférence de boire seul plutôt qu’avec un type que parle pour des conneries sur ma vie qu’il ne connait pas, donc forcement je perds patience et la gifle tombe… Je me cache pas de lui confirmer que je regrette clairement de l’avoir aider, surtout que de bases ce n’était pas pour l’aider, c’était juste que j’avais envie de me battre, alors le mythe du héros il se le car au cul !

Il est clairement surpris par mon geste, je me suis battu en face de lui, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas osé le frapper en faite ! Mais sa phrase m’intrigue, c’est peut-être un intello, mais son côté j’ai pas peur de morfler me déplait pas, certes il est très énervant, mais il ose clairement me dire que quoi que je dise il fera le contraire. Ce qui lui donne un côté qui ne me déplait pas malgré tout. Ce qui fait que je lui offre un verre en même temps que je m’en commande un nouveau, et puis au fond j’ai quand même espoir qu’il se la boucle un peu. Mais non, il continue, mon cerveau déjà bien alcooliser à bien du mal suivre tout son charabia !

« Je ne m’énerve pas pour rien… Tu es casse-couille, c’est normal que je m’énerve quand on m’saoul alors que j’ai juste envie de picolé en paix.  »

J’essaye de lui faire comprendre que je ne suis pas une racaille, enfin je ne me vois vraiment pas ainsi, j’ai quand même plus de classe qu’une racaille non ? Certes je me bats, mais à pars ça je suis bien zappé et j’ai ce qu’il faut sur mon compte en banque ! Alors si je suis une racaille c’est que je suis une racaille surclasser ! Le truc c’est qu’il continue à se foutre de ma gueule, je soupire tout simplement, car apparemment le frapper ne change rien…

« Bien Achille le chieur, je ne suis pas le type le plus patient au monde, si je t’ai sauvé les fesses c’n’est pas pour ta gueule d’ange, mais pour simplement me battre, alors je te prierais avec ton cerveau de petit génie de me foutre la paix ! J’aimerais finir la soirée à picolé a paix, a moins que tu comptes finir la soirée a boire, ou me raccompagner chez moi, ta compagnie peut-être alors négociable.  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 163
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Mer 30 Nov - 22:15 )

You don't know the half of the abuse #AchzhouC'était sûrement mal de jouer avec les nerfs des autres. Ca allait me coûter cher un jour. La preuve, rien que ce soir, je m'étais déjà pris un coup de poing en pleine figure et une gifle il y a quelques minutes à peine. A croire que je ne comprendrais jamais la leçon. Pourtant j'étais plutôt doué d'habitude quand il s'agissait de leçons. Visiblement, on ne pouvait pas être bon partout. Même les meilleurs avaient leur faiblesse. Quoique, la mienne était un peu dangereuse, je jouais avec le feu là. Cependant, je ne pouvais pas m'en empêcher. Je n'aimais pas l'idée d'être défini uniquement par mon cerveau. Je voulais montrer aussi que j'étais aussi humain que les autres et qu'il m'arrivait aussi de faire des conneries, de sortir, de m'amuser. Bref, je ne voulais pas me cantonner à un rythme de vie. Je voulais tout essayer.

Zhou marquait un point. J'étais vraiment chiant comme gamin, c'était normal qu'il s'énerve. Mais c'était un peu mon but aussi de le pousser à bout. J'aimais bien tester les autres, chercher les limites et voir combien de temps ils pouvaient tenir. Il ne fallait pas me donner la moindre information qui pourrait vous compromettre, parce que vous pouviez être sûr que je trouverai le moyen de la réutiliser un jour. J'étais une sale vipère quand je le voulais, je sais. Je ne pu m'empêcher de répondre en riant à la remarque de mon interlocuteur. Il était vraiment mal tombé avec moi si il voulait qu'on lui fiche la paix. Si il avait su ce qui l'attendait, il y aurait sans doute réfléchit à deux fois avant de se jeter tête baissée dans la mêlée.

La suite des paroles de Zhou n'étaient pas forcément plus aimable. Mais j'étais trop bien partis pour cesser de sourire comme un imbécile. Cette situation m'amusait bien plus qu'elle ne le devrait. Il voulait bien que je reste si je buvais ? Ok, pas de problème, jouons à ça. Je fixais mon interlocuteur du regard un instant avec un sourire qui ne présageait rien de bon et fit signe au serveur de nous servir de nouveau la même chose.

- Je te raccompagnerai avec plaisir si il n'y a que ça. Mais il est encore tôt non ? Alors buvons un peu.

C'est vrai quoi ! La soirée était à peine entamer, on allait pas en finir aussi rapidement, ça ne serait pas drôle.

- Quoi ? Tu n'étais pas prêt pour ça ? Fais pas ta mijaurée, c'est toi qui m'a proposé de boire et je suis encore plus chiant quand j'ai bu. Ben qu'est ce qu'il y a Eastwood t'as les foies ?

Je doutais fortement que mon interlocuteur ai peur de moi. Je n'avais vraiment pas un physique effrayant, puis il l'avait dit lui-même, j'étais juste chiant en fait.

- Parce que tu sais quoi ? Mon but c'est d'élargir notre perception de l'humanité, d'où nous venons, où nous allons, les soubresauts et les péripéties, les périls et les promesses peut-être même trouver une réponse à cette éternelle question : Pourquoi ?

Je me doutais bien que Zhou n'en avait rien à faire. Mais c'est juste que j'essayais encore de le tester, histoire de voir jusqu'où cette histoire pourrait bien aller. Je vous ait déjà dit que j'étais un gosse curieux ? Ouais, on peut dire que c'était de la curiosité qui me poussait à agir de la sorte. Et pas seulement mon côté de chieur en herbe.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou ✻ ( Aujourd'hui à 10:54 )

Revenir en haut Aller en bas

You don't know the half of the abuse Feat. Yakzhou

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération