There is a very long time we used to talk + MARY

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 615
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia la jolie brune qui a pas eu une vie toute rose
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( Lun 31 Oct - 11:30 )

mary&sevan ⊹ Petit à petit, semaine après semaine Sevan a su se faire une petite place dans cette nouvelle ville en vérité il a même été surpris par Cap Harbor et ses habitants. Il pensait en arrivant ici qu’il devrait jouer son personnage au maximum de peur que les rumeurs sur lui ne se propage bien trop vite mais finalement les ragots ne semblaient intéresser qu’un groupe de personne assez restreint. Pour lui petite ville rimait avec rumeurs mais il était heureux de voir qu’il avait tort. Bien sur on n’empêchera jamais les gens de parler mais pour le moment personne ne semblait trop intéressé par lui et tant mieux. On pourrait donc penser que Sevan se balade dans  Cap Harbor avec un large sourire, l’esprit confiant mais non, car il y a une ombre au tableau. Oui il y a Mina. Elle est la seule personne ici qui pourrait ruiner sa mission. Elle connait son secret, elle connait le vrai Sevan Martell. Et surtout elle n’a aucune raison de se taire. Au contraire elle a toutes les raisons du monde pour hurler à qui veut l’entendre qu’il n’est qu’un mensonge. Toutes les raisons de faire comprendre qu’il lui a menti à elle il n’y a pas si longtemps et qu’il ment à tous ceux qu’ils croisent. Sev’ ne peut pas lui demander de se taire, en réalité le lui demander serait même la pire chose à faire. Mina est comme une enfant, demande lui de ne pas faire quelque chose et elle se précipitera pour le faire. Dévoiler son secret signifierais l’arrêt de sa mission mais il entrainerait surement également la perte de son travail. Après l’histoire avec Mina Sevan a été envoyé ici en mission d’essai alors si cette femme vient à nouveau mettre un terme à ce pourquoi il est là Sevan sait qu’il n’aura pas de troisième chance. Il finira peut être même par ouvrir ce fichu commerce dans cette fichu ville parce que c’est tout ce qu’il lui restera.  Mina est son épée de damoclès.

Malgré tout Sevan ne peut pas rester dans son appartement toute la journée sous prétexte que peut être Mina pourrait foutre sa vie en l’air. De plus ce serait très suspect auprès de ses colocataires qui lui posent déjà bien assez de questions comme ça. Continuer à vivre normalement. C’est son objectif. C’est pourquoi ce matin il se balade dans Heaven Central Park, un gobelet de café à la main. Le vent froid lui gifle le visage, le bonnet sur la tête, l’écharpe en laine autour du cou, il semblerait que l’automne soit bel et bien arrivé à Cap Harbor. Lui qui est pourtant habitué au froid de New York ne s’attendait pas à de tel température aussi rapidement. Ou bien peut-être est-ce parce qu’ici sans les buildings tout autour de lui le vent se faufile davantage dans les manches de son blouson ainsi que dans son cou. Malgré tout cet air froid lui fait du bien et son café lui en fait encore plus soyons franc. C’est Roman qui lui a fait découvrir ce parc peu de temps après son arrivé. Certes ce n’est pas Central Park mais l’espace d’un instant, s’il se laisse complètement aller Sevan arrive presque à croire qu’il est toujours chez lui, dans la grande pomme. Monsieur Martell marche donc tranquillement, admirant les feuilles des arbres de toutes les couleurs qui se laissent tomber doucement sur le sol, emporté par le vent. Qui a dit que les New Yorkais ne savent pas admirer la beauté de la nature. Il est tellement obnubilé par toutes ces couleurs qu’il aperçoit à peine le chien qui coure vers lui et le fait tomber à la renverse après avoir tourné autour de lui l’espace de quelques secondes. Chutant sur les fesses deux ou trois jurons s’échappent de sa bouche. Faisant un état des lieux des dégâts il passe sa main au bas de son dos. Son arme, coincé au niveau de sa ceinture à claqué sur sa colonne vertébrale au moment de la chute ce qui est loin d’être une douleur agréable. Son gobelet de café c’est ouvert est renversé à quelques pas de lui, lui évitant ainsi de se brûler. Au moins un point positif. Puis finalement en tournant la tête sur sa droite Sev’ aperçoit le coupable de sa chute. Un magnifique Shiba Inu qui s’est assis à côté de lui, le regard joueur.  Heureusement Sevan est un amoureux des animaux et n’a donc aucune rancœur envers l’animal. Mais à qui est-ce que ce chien appartient ? Il lève la tête et aperçoit alors une jeune femme courir vers lui. Le New Yorkais replace discrètement son arme dans son pantalon et se relève rapidement. Lorsque la jeune femme arrive devant lui il prend les devants et lui dit « Ne vous inquiétez pas tout va bien » Elle semble inquiète et l’observe comme pour vérifier qu’il n’a pas de blessures. « Je pense qu’il voulait juste jouer un peu mais à oublié de me demander la permission et à vous aussi d’ailleurs apparemment » Sevan caresse le chien toujours assis à côté de lui qui regarde maintenant sa maîtresse. « C’est un shiba inu c’est ça ? J’adore ces chiens, ils sont magnifiques » Se rappelant au passage qu’il a perdu son café dans ce petit incident il ramasse alors le gobelet par terre et le met dans la poubelle juste à côté d’eux avant d’ajouter « Bon de toute manière le café c’est mauvais pour la santé hein ? » Il voit bien sur le visage de la jeune femme qu’elle s’en veux d’avoir laissé son chien partir comme ça alors Sevan essaye de la déculpabiliser au maximum et rien de mieux pour cela qu’un peu d’humour. Sevan caresse à nouveau le chien qui le regarde. « Il s’appelle comment ? »

_________________
Tu as réparé avec ta douceur, tout ce qui fut ravagé dans mon coeur ♒︎Je sens que le jeu se referme sur moi. Finalement j'avais rien compris, c'était pas ça les règles, y'a pas de gagnant y'a pas de perdant. Juste un ultimatum. L'amour ou l'amitié© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
SD's mommy

❝ Family don't end with blood ❞
SD's mommy
http://www.screw-destiny.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/02/2016
›› Commérages : 452
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Emma perfect Watson
›› Schizophrénie : Sophia ≡ Jeremy ≡ Eirik
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( Jeu 5 Jan - 10:56 )

sevry

❝   there is a very long time we used to talk  ❞

Toute personne connaissant un minimum Mary sait que c’est en quelque sorte une droguée de danse. Belle échappatoire que le sport qui l’enivre chaque jour. Se concentrer sur ses mouvements et surtout sur soi permet à l’esprit de faire un break, se couper du monde et oublier ses soucis. Pas que la danseuse ait particulièrement de soucis. A part gérer son idiot de frère, son quotidien se résume à la danse. Mary n’a d’yeux que pour ça et passe ses journées à s’entrainer. Ce n’est pas pour rien qu’elle est devenue première danseuse, n’étant pourtant partie de rien, à force d’ambition décuplée et surtout de persévérance.  La persévérance, c’est certainement ce qui décrit le mieux la jeune femme. Mais chez la danseuse la limite entre persévérance et acharnement est plutôt mince. Si bien qu’encore une fois elle n’a pas su écouter son corps, comprendre les signaux d’alarme qu’il peut bien envoyer, les douleurs, les courbatures. Elle fait avec et elle continue, comme souvent, et c’est bien là son plus gros défaut qui finira, elle le sait, par causer sa perte. A force d’un tel acharnement elle finira par faire une mauvaise chute qui lui coutera son métier. Métier qui est pourtant toute sa vie, mais autant dire que les Mc Mahon n’ont pas forcément bon caractère, et Mary est certainement la pire. Elle le sait, mais puisque c’est aussi sa spécialité, elle fui la réalité. Beau cercle vicieux qui justement l’amène à toujours en faire plus pour fuir cette réalité. Et ce qu’elle fuit ces derniers jours a un nom. Il est brun, un peu idiot mais avec toujours le mot pour la faire rire. Maladroit aussi, mais toujours attentionné.

Pour une raison sombre et inconnue elle avait accepté de sortir le chien d’une des profs de danse. Elle n’avait pas très bien compris pourquoi elle avait trainé son pauvre chien à l’école de danse, si bien qu’elle le lui avait refilé sans qu’elle ait pu vraiment dire non. « Mary, j’ai besoin de toi ! Occupe le pendant une heure ! Merci bien. » Parce qu’elle avait une tête de meuf sympa qui rend des services peut être ? Franchement à chaque fois qu’elle rend service ça se termine mal pour elle. Donc cqfd, elle n’éprouve aucune satisfaction à rendre service et dans ce cas encore moins, donc moins elle rend service mieux elle se porte. En tous cas c’est ce qu’elle pense, vivre sa vie indépendamment des autres, comme elle a toujours fait jusqu’à maintenant. Le problème c’est que bien trop de choses viennent chambouler sa petite vie tranquille ces derniers mois et ça semble changer son caractère. Toujours est-il qu’elle avait pris ce chien et était parie en direction du parc. Ça lui était apparu comme l’endroit le plus évident pour dégourdir un chien et l’occuper pendant une heure. Elle n’avait pas pu rentrer chez elle se changer alors elle avait enfilé une autre tenue de sport qu’elle gardait au cas où à l’école de danse après sa douche. Etrange pour elle de se balader en legging alors qu’elle met toujours un point d’honneur à être tirée à quatre épingles et toujours très classe. Elle haussait les épaules, tant pis.

Les deux nouveaux comparses s’avançaient doucement vers le parc. La danseuse commençait déjà à se les geler. Autant dire qu’elle n’était peut-être pas assez couverte pour s’aventurer une heure à l’extérieur, mais elle n’avait pas non plus prévu devoir occuper un chien. « J’te préviens mon ptit gars, on fait un tour et on rentre illico, j’ai pas ton pelage moi » rechignait-elle déjà.  La danseuse s’arrêtait une seconde pour observer ses chevilles bandées en soupirant. Son legging lui arrivait aux mollets donc déjà elle avait froid aux jambes mais en plus ses bandes étaient bien visibles. Il y avait un banc juste là donc elle s’asseyait pour les enlever, des chevilles bleues ca reste quand même plus discret. Mais monsieur le chien ne semblait pas être du même avis, lui qui déjà semblait impatient sur la route ne semblait plus pouvoir contenir son envie de découvrir le monde des arbres et des fleurs. Mary se lève d’un bond alors qu’elle voit la boule de poil rousse courir au loin. « Non mais revieeent » criait-elle en s’élançant à sa poursuite. Décidément oui, tout tournait mal quand elle rendait service. Si elle perdait le chien elle était bien dans la merde. « Hééé » Il était là tout penaud à remuer la queue les yeux brillants aux côté d’un jeune homme sur le sol. Elle fronce les sourcils les regardant l’un puis l’autre à tour de rôle. Elle n’a pas le temps d’ouvrir la bouche que déjà il lui assure que tout va bien. Oh ok. Elle lève les mains, l’air innocent. «  Je m’inquiétais pas. Vous avez l’air tout à fait… en forme. » Vous avez déjà vu Mary avouer qu’elle s’inquiète ? Non, bon ce n’est pas pour aujourd’hui. Le jeune homme semble vouloir engager la discussion, en tous cas il se permet de faire un commentaire plutôt étonnant. La danseuse pouffe de rire parce que ça lui évoque sa maitresse justement qui ne lui a pas demandé la permission pour le garder. « Effectivement. » Il se met à caresser le chien en lui demandant si c’est un Shiba. Elle ne s’y connait pas des masse en chien mais elle connait quelques races. « Oui. Ce sont de très bons chiens. » Elle faisait la grimace intérieurement de parler ainsi. Bien qu’elle adore les animaux, là n’est pas le problème, mais cette phrase mielleuse ne lui ressemble pas du tout. Elle tend la main au jeune homme pour l’aider à se relever. « A moins que vous ne comptiez rester sur le sol ? » Abaissée vers lui, son regard se plonge dans le sien, il attrape son poignet plutôt que sa main, ses sourcils se froncent. Voilà quelqu’un qui sait comment avoir une bonne prise et ça ne court pas les rues. Son visage a comme quelque chose de familier. Elle ne saurait expliquer quoi, mais elle a l’impression l’avoir déjà vu quelque part. Elle sait que cette sensation ne la quittera pas d’aussitôt alors elle ne s’attarde pas. Mary se racle la gorge et détourne le regard, c’était tout à fait étrange. Elle en profite pour récupérer la laisse du chien tandis que lui ramasse un gobelet de café. « Je crois que je vous dois un café. » Elle l’observe un instant, il n’a pas l’air de l’avoir reçu sur lui. « Vous pouvez toujours vous essayer au thé » Elle a beau avoir mauvais caractère, s’il accepte qu’elle lui paie un café ça ne sera pas avec mauvaise volonté qu’elle le ferait. Il lui demande alors comment le chien s’appelle. « OH. A vrai dire je n’en ai aucune idée. » Elle regarde le chien, comme si elle allait trouver la réponse dans ses yeux. « Vous allez certainement trouver ça étrange mais ce n’est pas mon chien, et c’est même la première fois que je le vois. » Autrement dit elle préfère tenir fermement sa laisse désormais, sait-on jamais. « Une collègue me l’a refilé en quatrième vitesse avec pour seule consigne de l’occuper pendant une heure. » Elle n’avait pas eu le choix mais elle avait quand même un cœur et elle n’allait certainement pas laisser le chien seul devant l’école de danse à attendre sa maitresse. « J’ai pensé que le parc ça plait aux chiens. Enfin je pense » Fait-elle en haussant les épaules, elle n’avait jamais eu de chien.


Dernière édition par Mary McMahon le Ven 3 Fév - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 615
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia la jolie brune qui a pas eu une vie toute rose
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( Dim 8 Jan - 15:16 )

mary&sevan ⊹ Un café à la main, une petite balade dans heaven central park. C’était devenu une des petites habitudes de Sevan à Cap Harbor. Oui on se créée des habitudes même en deux mois. Son enquête avance, mais bien trop doucement à son goût et cette petite balade matinale lui permet de se remettre les idées en place. De réfléchir sur les infos qu’il a recueilli et de voir ce qu’il peut faire pour avancer. Heureusement Nora est là pour le conseiller. A vrai dire il n’aurait pas pu rêver meilleure coéquipière pour une mission que Nora. Certes elle n’est pas avec lui sur le terrain ce qui est un peu décevant mais elle est la pour le soutenir et puis avec elle il peut parler de tout. Avec elle il peut être sincère. Il n’a rien à cacher. Elle sait tout de lui.  Sevan était donc perdu dans ses pensées quand ce chien lui est arrivé dessus. Il était arrivé si vite que Sevan n’avait pas eu le temps ni la présence d’esprit de l’éviter. Se retrouvant finalement sur les fesses, avec un nouvel ami assis à côté de lui qui le fixe avec un regard joueur. Bien vite le jeune homme aperçoit une autre personne courir en sa direction. Surement la maîtresse du chien. Se voulant rassurant, Sevan lui dit tout de suite que tout va bien. En réalité il va surement avoir un bel hématome en bas du dos mais il en a vu d’autres. «  Je m’inquiétais pas. Vous avez l’air tout à fait… en forme. » Ah. D’accord. Bon et bien ravi qu’elle se fiche de son état. Il faut avouer qu’il était loin de s’attendre à une telle réponse si bien qu’il fronce les sourcils, surpris. Puis finalement elle se met à rire à sa remarque suivante. C’était si drôle que ça ce qu’il vient de dire ? Décidément cette jeune femme est très surprenante mais elle ne semble pas pour autant fermé à la discussion alors Sev continue à parler du chien tout en le caressant. La jeune femme lui tend alors la main pour l’aide à se relever et ajoute « A moins que vous ne comptiez rester sur le sol ? » Non, pas vraiment. C’est vrai qu’après réflexion le sol est loin d’être agréable comme support pour ses petites fesses alors il attrape le poignet de la jeune femme et se relève. Il remet rapidement ses vêtements bien en place, passant une main sur son arme instinctivement pour vérifier qu’elle est toujours là et bien cachée. Finalement le jeune homme part ramasser son gobelet de café, qu’il jette dans la poubelle la plus proche. Alors qu’il est en train de faire le deuil de son café qu’il avait pourtant envie de déguster la jeune femme lui propose une autre solution « Vous pouvez toujours vous essayer au thé » Le thé ? Non merci « A vrai dire je crois que je vais rester au café, surtout si vous me l’offrez » C’est pas une vieille, c’est un homme, un vrai, et un homme sa boit du café. Même si en réalité il préfère le chocolat chaud c’est vrai mais ça c’est tout sauf viril alors il se garde de le dire. Malgré qu’elle ait récupéré la laisse, le chien de la demoiselle vient se placer à nouveau aux pieds de Sevan et le fixe. Apparemment ce chien a flashé sur lui il n’y a pas d’autres explications.  C’est donc tout naturellement que Sevan demande son nom à la demoiselle  « OH. A vrai dire je n’en ai aucune idée. » Sevan fronce les sourcils et la regarde. Comment ça elle n’en sait rien ? Elle l’a volé ce chien ou quoi ?  « Vous allez certainement trouver ça étrange mais ce n’est pas mon chien, et c’est même la première fois que je le vois. » D’accord, de mieux en mieux. « Je dois avouer que oui il va me falloir quelques explications la parce que pour l’instant je vous prends pour une voleuse d’animaux » Ce qu’elle n’avait pourtant pas l’air d’être mais après tout on dit bien de ne pas se fier aux apparences. « Une collègue me l’a refilé en quatrième vitesse avec pour seule consigne de l’occuper pendant une heure. » Et bien voila tout s’explique. Elle aurait simplement dire ça plus tôt sa aurait évité à Sevan toute cette inquiétude. Non parce que la il était déjà en train de se dire que si ce chien avait couru jusqu’à lui c’était pour s’enfuir, qu’il venait lui demander de l’aide et tout. Ben quoi sa avait du sens quand même non ? « J’ai pensé que le parc ça plait aux chiens. Enfin je pense » La pauvre semblait complètement dépassée par cette situation et surtout elle ne semblait pas vraiment ravie de garder ce chien. «  En effet c’était une bonne idée. Malheureusement il a voulu faire la course et apparemment vous non. Le drapeau d’arrivée semblant être ma personne » Il se mit à sourire et espère la voir rire à sa remarque. Oui Sevan aime que l’on rit à ses blagues, même si elles ne sont pas drôles. « Vous savez si vous souhaitez être au chaud pendant votre baby-sitting il y a un café au bout de la rue il me semble qui accepte les animaux » Voila que Sevan se met à donner des conseils alors qu’il n’est absolument pas sur de ce qu’il avance. Mais il est presque sur d’avoir déjà vu des animaux dans cet endroit. Sevan regarde finalement le chien qui suit maintenant du regard un enfant qui cours un peu plus loin et dit « Sébastien. Oui moi c’est comme ça que je l’aurais appelé, je trouve que ça lui va bien » Oui sauf que personne ne t’a demandé de lui donner un nom à ce chien Sevan. «  Oh et d'ailleurs pour ma part je m'appelle Sevan. Sevan Martell » Il lui tend alors la main et se sent soudain idiot.  Alors premièrement pourquoi as t-il ressenti le besoin de dire son nom de famille ? Et deuxièmement pourquoi est-ce qu’il lui tend la main comme ça comme si c’était son futur employeur. Il n’est pourtant pas à un entretien d’embauche. Juste « Sevan » aurait suffi non ?

_________________
Tu as réparé avec ta douceur, tout ce qui fut ravagé dans mon coeur ♒︎Je sens que le jeu se referme sur moi. Finalement j'avais rien compris, c'était pas ça les règles, y'a pas de gagnant y'a pas de perdant. Juste un ultimatum. L'amour ou l'amitié© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
SD's mommy

❝ Family don't end with blood ❞
SD's mommy
http://www.screw-destiny.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 17/02/2016
›› Commérages : 452
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Emma perfect Watson
›› Schizophrénie : Sophia ≡ Jeremy ≡ Eirik
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( Ven 3 Fév - 18:47 )

sevry

❝   there is a very long time we used to talk  ❞

Le jeune homme fronçait les sourcils et son regard se durcit lorsque Mary lui avouait qu’elle ne s’inquiétait pas pour lui. Il n’avait visiblement pas trop aimé, mais ce n’est pas ça qui allait lui faire changer d’avis. Elle est comme ça Mary, elle ne s’embête pas avec les formalités, elle ne cherche pas à plaire. Elle peut paraitre méchante parfois, elle l’est réellement parfois, mais ça fait partie d’elle. Et malheureusement pour elle tout ce caractère de merde est en train de se muter, et ça ne lui plaît pas des masses il faut dire. Mais il faut dire que ce n’était pas méchant pour le coup, elle était surprise de voir que le chien avait sauté sur cet homme, et oui elle se demandait s’il ne s’était pas fait mal. Mais non elle ne l’avouerait tout simplement pas. Après quelques échanges courtois sur les chiens, la danseuse tend sa main à l’homme pour l’inciter à se relever. Elle était mal à l’aise de discuter tandis qu’il était au sol, c’était un poil étrange.  Il ramassait son gobelet, elle faisait remarquer qu’elle lui devait un café. Mary reste une femme droite, elle a ruiné le café de l’homme, il serait normal qu’elle lui en offre un autre. Et elle aurait fait de même si la boisson avait fini sa course sur ses vêtements, ce qui n’était pas le cas heureusement pour lui. Alors comme ça il préfère le café, surtout si elle lui offre ? Un sourire en coin se dessine sur ses lèvres mais elle reste silencieuse sur cette remarque. C’est noté, elle lui offrira son café au monsieur, pas de problème. Elle ne pouvait s’empêchait de ressentir une extrême satisfaction sans qu’elle sache réellement expliquer pour quelle raison. Parce qu’il est bel homme et qu’il vient de confirmer qu’ils allaient passer un moment ensemble ? Peut-être bien. Puisque l’attention semblait se détourner de lui, le chien faisait savoir sa présence en aboyant aux côtés de l’homme. « Tu veux plus le quitter ou quoi ? » fait-elle au chien. C’est gênant à force, elle ne sait même pas comment s’occuper d’un chien, et le voilà qui ne cesse de réclamer de l’attention au brun qui évidement se mettait à lui poser des questions à son sujet. Elle répondait sans trop réfléchir, qu’elle ne connaissait pas son nom, et qu’elle ne l’avait jamais vu avant. Pas une seule seconde elle ne se serait doutée que l’homme la prendrait pour une voleuse de chien. La danseuse explose de rire. « J’pensais pourtant que vous aviez remarqué. J’suis pas hyper à l’aise avec les chiens, alors je vois pas pour quelle raison j’irai en voler un… » L’avantage c’est que cette remarque l’a bien fait rire tellement ça semblait absurde de son point de vue. Evidemment la brune aime les bêtes, qui ne seraient pas attendris au fond ? Mais elle n’a aucune idée de comment s’occuper correctement d’un chien, et elle n’a certainement pas le temps à consacrer à un animal de compagnie. La danseuse finissait par expliquer la réelle raison de la présence du chien. L’homme semblait visiblement soulagé, Mary lui accordait un sourire. Elle n’avait pas eu de mauvaises intentions après tout. Au contraire elle a voulu rendre service, même si franchement elle s’en serait bien passée. L’homme acquiesçait l’idée de l’amener au par cet ajoutait même qu’il avait voulu faire la course jusqu’à lui qui était le drapeau d’arrivée. La brune étouffait un rire maladroit. C’était quoi cette métaphore bizarre ? « Vous en avez d’autres des comme ça parce que c’était disons… un peu … nul ? » Elle lui souriait, elle n’était pas très chaleureuse dans ses mots, comme à son habitude, mais la situation la faisait beaucoup trop rire. Elle n’avait pas pu s’empêcher de le charrier.

A priori il ne lui en voulait pas trop, l’homme lui expliquait même qu’au bout de la rue un café acceptait les chiens. Elle le dévisageait un instant en fronçant les sourcils. « Est-ce que vous avez juste pitié de moi parce que je suis en train de geler ? » Elle l’observe et marque une pause. C’est une invitation déguisée peut être ? « Ou bien vous me suggérer de vous payer un café ? » Ca dépend, est-ce qu’il lui conseillait de partir, ou alors voulait-il venir avec elle ? La danseuse ne pouvait pas nier qu’elle irait bien se réfugier à l’intérieur, et s’il voulait son café maintenant, ce n’était pas un problème non plus. L’homme a bien eu de la chance de savoir mettre la brune de bonne  humeur. Il regardait alors le chien. « Sebastien ? » La danseuse arquait un sourcil. « Quoi, il est roux alors forcément ça vous fait penser à Sebastien ? c’est pas sympa. » Mary se retenait de rire encore. Elle caressait la tête du chien pour le réconforter. « T’as le droit de lui baver sur les chaussures Seb, t’as vu comme il t’a baptisé ? Allez soit pas triste, j’suis sûr qu’il t’aime bien mon ptit gars. » Mais il finirait par se venger et lui baver sur les chaussures c’est sûr. Pauvre chien. Oh et le il en question vient de se présenter. La danseuse a un mouvement de recul et perd immédiatement son sourire. Sevan. Elle se pinçait les lèvres. « Ca explique pourquoi ton visage m’était familier. » Le tutoiement. Est-ce qu’elle aussi lui avait semblé familière ? Elle espérait que oui, sinon elle lui ferait payer un jour pour sûr. Son regard s’emplissait de tristesse tandis que ses yeux ne le quittaient pas. Elle l’avait regardé de haut en bas. « C’est pas comme ça que j’imaginais notre rencontre. » Elle n’imaginait pas le rencontrer un jour en fait. Le bonheur de le voir enfin aurait dû la rendre heureuse non ? Malheureusement, la brune se sentait plutôt submergée par le souvenir d’un confident oublié. De souvenirs douloureux effacés, envolés. La danseuse attrapait enfin sa main alors qu’il la touchait en plein cœur. « Mary McMahon, ravie de te rencontrer enfin. » Pendant quelques années, il avait été son confident, un être si cher à son cœur que son frère. Tout n’était que virtuel, ils ne s’étaient jamais vus, et pourtant on ne pouvait inventer la solidité de leur relation. Jusqu’au jour où ils s’étaient éloignés l’un de l’autre et plus jamais ils ne s’étaient parlés. « Qu’est-ce que tu fais ici … ? » Son ton était radicalement changé et adoucit, bien qu’elle reste distante, un mur venait de s’abattre. Son sourire effacé. Ses yeux humides. Sevan pourra, s’il le choisit, expérimenter les deux facettes de la danseuse. La femme froide et droite qui s’attendrit lorsqu’on touche son cœur. Un grand classique non ? Mais peut-être n’avait-il pas envie, ils avaient eu leurs disputent aussi, parce qu’ils s’éloignaient l’un de l’autre et se faisaient du mal. Le silence radio s’était imposé comme un pansement, ne plus être là pour ne plus imposer cette demie absence. « Tu le veux ce café alors ? »
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 21/05/2016
›› Commérages : 615
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Scott Eastwood
›› Schizophrénie : holia la jolie brune qui a pas eu une vie toute rose
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( Sam 18 Fév - 11:10 )

mary&sevan ⊹ Finalement ce n'est décidément pas comme cela que Sevan s'imaginait sa petite balade tranquille dans le parc. Après une chute plus spectaculaire qu'elle n'aurait dû l'être voilà qu'il se met à discuter avec celle qui semble être la maîtresse de son agresseur. Elle semble vouloir s'excuser et pourtant tout dans ses paroles indiquent qu'elle s'en fiche un peu finalement. Il est troublé par ses remarques, ne sachant pas si elle est juste fière ou bien réellement méchante. Puis finalement elle lui tend la main pour l'aider à se relever. Bon elle n'est peut-être pas si méchante après tout, ou bien a-t-elle juste fait ça par bonne conscience. Voila que finalement elle se propose de lui payer un café, Sev saisit alors immédiatement l'occasion, elle semble finalement plus aimable alors autant en profiter. Discuter autour d'un café lui permettra peut-être de mieux comprendre son caractère et ainsi mieux comprendre qui elle est. Pourquoi veux-t-il donc apprendre à mieux la connaître ? Juste par curiosité, juste parce qu'elle l'intrigue et qu'il n'aime pas rester sans réponse. Alors même si finalement il ne la revoit plus jamais après ça il espère repartir avec quelques réponses. Juste histoire d'éviter la frustration. « Tu veux plus le quitter ou quoi ? » Sev se met à rire. Qu'est ce qui ce passe ? Elle est jalouse que ce chien s'intéresse plus à lui qu'à elle ? C'est en tout cas ce que le New Yorkais pense. Malgré tout il ne lui en fait pas part et demande finalement quelques renseignements sur ce chien. Son nom en fait. Seulement la réponse de celle qu'il pensait être sa maîtresse le laisse sur les fesses. « J’pensais pourtant que vous aviez remarqué. J’suis pas hyper à l’aise avec les chiens, alors je ne vois pas pour quelle raison j’irai en voler un… » Pas hyper à l'aise ? Oui c'est le moins que l'on puisse dire. Finalement elle vient lui donner l'explication qu'il attendait et se trouve rassuré même si en réalité c'est vrai qu'il ne la voyait pas trop voleuse de chien à ses heures perdus. « Vous en avez d’autres des comme ça parce que c’était disons… un peu … nul ? » Bon et bien apparemment elle n'aime pas son humour non plus. Ça n'en fait qu'une de plus. Mais si elle l'a tellement en horreur pourquoi donc lui as-t-elle proposé de lui payer un café ? Peut-être parce qu'au fond elle espérait qu'il dirait non. Pourtant Sev décide de ne pas lâcher l'affaire, il a du mal à la cerner et refuse de s'en aller sans avoir compris son attitude alors il fait mine de ne pas être vexé et lui explique alors qu'un café se trouve à quelques mètres de là et qu'il accepte les animaux. Oui oui il vient de faire découvrir quelque chose sur Cap Harbor à cette fille et je vous l'avoue pour lui qui n'est pas d'ici c'est une grande fierté. Lissa sera fière de lui c'est certain ! « Est-ce que vous avez juste pitié de moi parce que je suis en train de geler ? » Oui peut être un peu « Ou bien vous me suggérer de vous payer un café ? » Et un peu de ça aussi. « Et bien un peu des deux, et promis j'essayerais d'éviter les métaphores » Pourquoi est-il si gentil avec elle ? Après tout le chien qu'elle promenait l'a fait tomber, elle ne lui a même pas demandé comment il allait et en plus elle ne le trouve pas drôle. Pourtant Sev s'obstine « Sebastien ? ».Bah quoi comme dans Belle et Sébastien. C'est mignon non ?  « Quoi, il est roux alors forcément ça vous fait penser à Sebastien ? Ce n’est pas sympa. » HEIN ? Quoi ? mais quel rapport ? Est-ce qu'elle essaie vraiment de contredire tout ce qu'il peut dire ? « T’as le droit de lui baver sur les chaussures Seb, t’as vu comme il t’a baptisé ? Allez soit pas triste, j’suis sûr qu’il t’aime bien mon ptit gars. » Il est persuadé qu'elle veut rire, il le voit à son regard et pourtant elle ne laisse aucun son sortir de sa bouche « Moi je suis persuadée qu'il adore ce prénom, hein Seb ? » Dit-il à l'intention du chien qui est en train de courir sur lui-même pour essayer d'attraper sa queue et qui ne l'écoute donc absolument pas. Ok bon il s'en fiche mais Sev en est sur quand même. Finalement le jeune homme décide de se présenter. Peut-être qu'elle trouvera également quelque chose à redire sur son nom. « Ca explique pourquoi ton visage m’était familier. » HEIN ? Elle s'apprête à faire une sorte de blague ou quelque chose ? Non parce que son visage à elle ne lui ai pas familier du tout. Elle va le comparer à un animal c'est ça ? Oui c'est certainement cela. « C’est pas comme ça que j’imaginais notre rencontre. » Non mais QUOI ? Bon sang mais il ne comprend rien désormais. Il a dû prendre un coup sur la tête en tombant. Oui c'est surement cela. « Mary McMahon, ravie de te rencontrer enfin. » Décontenancé par cette révélation il ne prend même pas la peine de serrer sa main dans la sienne. Mary ? Mary avec qui il a parlé pendant des mois et des mois à travers un écran d'ordinateur ? Mary qui n'a plus donné de nouvelles du jour au lendemain ? Mary à qui il n'a pas non plus donné de nouvelles ? Sérieusement est-ce que quelqu'un essaie de lui faire une blague en réunissant toutes les personnes de son passé dans cette foutu ville ? Impossible. Personne ne connait Mary. Ils étaient des amis, des confidents, pourtant ils ne se sont jamais rencontrés. Cette relation semblait leur suffire, du moins jusqu'à ce qu'elle ne donne plus aucun signe de vie du jour au lendemain. « Je... Putain... Je pensais jamais te rencontrer » Pas qu'il soit déçu non mais juste surpris. Il a tellement de question à lui poser. La première étant pourquoi ne lui a-t-elle plus donné de nouvelles ? Mais c'est finalement elle qui le questionne en premier « Qu’est-ce que tu fais ici … ? » Mais et elle alors ? A-t-elle toujours vécu ici ? Finalement ils ont parlé pendant si longtemps à travers un écran qu'il lui semble finalement ne pas la connaître tant que ça. « J'ai emménagé il y a quelques mois... Je vais ouvrir un bar... » C'était comme s'il faisait face à une toute autre personne désormais. Il faisait face à la Mary qu'il avait connu à travers les mots. « Tu le veux ce café alors ? » Etait-elle réellement en train de poser la question ? Oui, oui bien sur que oui « Oui allons-y » Sev décide de prendre la laisse du chien, pas question qu'il s'échappe une fois de plus. Ils restent silencieux jusqu'au café, comme si après tout ce temps ils avaient trop de question, ou bien au contraire plus rien à se dire. Ils commandent chacun leur tour et vont s'asseoir à une table. « Je suis désolé, mais, c'est tellement étrange de te voir enfin »  Il la regarde, l'observe, se rappelant l'image qu'il avait d'elle en tête. Cela n'avait rien à voir « Pourquoi tout c'est arrêté ? » A vrai dire il se posait la question à lui-même mais à elle aussi. Car elle avait été la première à s'éloigner. Se faisant de plus en plus discrète, se confiant de moins en moins.

_________________
Tu as réparé avec ta douceur, tout ce qui fut ravagé dans mon coeur ♒︎Je sens que le jeu se referme sur moi. Finalement j'avais rien compris, c'était pas ça les règles, y'a pas de gagnant y'a pas de perdant. Juste un ultimatum. L'amour ou l'amitié© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: There is a very long time we used to talk + MARY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

There is a very long time we used to talk + MARY

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération