✻ baby don't run, just kiss me slowly. (remyla)

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/07/2016
›› Commérages : 299
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Megan Fucking Hot Fox
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

✻ baby don't run, just kiss me slowly. (remyla) ✻ ( Mer 2 Nov - 17:53 )



✻ ✻ ✻
Stay with me, baby stay with me, Tonight don't leave me alone. Walk with me, come and walk with me, To the edge of all we've ever known. Well, I'm not sure what this is gonna be, But with my eyes closed all I see Is the skyline, through the window, The moon above you and the streets below. Hold my breath as you're moving in, Taste your lips and feel your skin. When the time comes, baby don't run, just kiss me slowly.

Pour des raisons professionnelles, du moins pour l’organisation d'un mariage, Mila a du quitter Cap Harbor le temps d'un weekend. La cérémonie ayant eut à Silver Lake, Mila a fait spécialement le déplacement pour ses mariés qui tenaient absolument à ce qu'elle soit présente le Jour-J. Ce qui est tout à fait normal, Mila ne va pas s'en plaindre au contraire. Elle aime son boulot et elle le lui rend bien. Puis être sur place le jour de l’événement permet d'éviter un stress supplémentaire aux futurs mariés, ce qui n'est qu'un plus. Mila essaye de vendre ses services. Personne n'a envie de se marier sur Cap Harbor ? Non ? Vraiment ? Dommage ... Le mariage avait lieu dans le jardin de la demeure familiale, étant décorer autour du thème des contes de fées. Après tout, toutes les petites filles rêvent de contes de fées et du fameux prince charmant ! Même Mila ! D'ailleurs son prince charmant à elle, il est où ? Enfin lequel ? Cette femme a un peu trop d'hommes dans sa vie, de même que dans son lit. Mais on viendra à conclure que l'homme de sa vie, celui qui se rapproche le plus à son prince charmant n'est autre que Jeremy Fitzsimmons. Ce beau brun qui occupe ses pensées, de même que ses draps depuis une bonne dizaine d'années. Il parvient à créer en elle à chaque fois qu'ils ont l'occasion de se faire une sensation de bien-être et de manque quand ils doivent se quitter jusqu'à la prochaine fois. Elle l'aime c'est indéniable, en même temps après plus de trois ans de relations, s'il n'y avait pas d'amour c'est qu'il n'y aurait pas d'avenir entre eux. Justement l'avenir ... Celui-ci est très incertain entre eux. Mila ignore totalement jusqu'à quand cette histoire durera entre eux ... Oui parce qu'il faut savoir que Jeremy n'est pas célibataire, pire il est marié. Ce détail aurait du stopper Mila dans son envie d'être près de lui, mais elle n'y arrive pas. A chaque fois qu'elle ose faire un pas en arrière, Jeremy en fait deux en avant. Et quand c'est lui, c'est elle qui revient vers lui. Seulement tenir une relation comme celle-ci sur Cap Harbor n'est pas toujours évidente, Mila et Jeremy vivent dans la peur de se faire prendre un jour par Jane, la femme de Jeremy. Comme ils avaient été surpris à l'époque par Bobbie, la jeune sœur de Mila et la petite-amie de Jeremy autrefois. Se voir en cachette toujours dans le même hôtel, c'est bien mais ce n'est point une vie. Ainsi, vous savez ce qui est bien quand on est à des centaines de kilomètres de Cap Harbor ? C'est que personne ne vous connait et que vous pouvez être qui vous voulez le temps qu'il faudra. Silver Lake était donc l'endroit idéal pour ce weekend. Un mariage, un Jeremy, une Mila qui fait d'une pierre deux coups égal un joli weekend en prévision doublée d'une Mila heureuse.

« J'espère que je ne t'ai pas fais trop attendre ? » Dit-elle en s'élançant auprès de son brun, passant ses mains autour de sa nuque avant de déposer ses lèvres sur les siennes. « Tu as déjà mangé où tu veux qu'on aille manger un morceau ? » A vrai dire, Mila avait perdue la notion du temps. Tout ce qu'elle savait c'est que le soleil s'était couché et donc que la nuit était tombée. « Dans l'idéal j'aimerai bien t'amener dans un endroit, c'est à une dizaine de minutes de là où on se trouve. On peut même y aller à pied, si tu veux. » En vérité, il n'a pas vraiment son mot à dire dans l'histoire que Mila l'embarque déjà vers le lac de la ville. C'est beau, puis la lune l'illumine de sa présence. « Bon maintenant, Monsieur Fitzsimmons ... » Mila relève ses yeux vers lui avec une sourire des plus espiègles. « On va enlever ce pantalon, cette chemise et ces chaussettes ! » Oui, il a le droit de garder son boxer dans l'histoire. « Le dernier à l'eau à perdu ! » C'est aussi simple que ça. Par contre il perd quoi ? Ça elle n'en a pas la moindre idée ...  Dans tous les cas, ils y gagneront une pneumonie chacun. En amour on partage tout, non ? « Si tu as peur d'avoir froid, ne t'inquiète pas je te réchaufferais. » Parole de Mila Matthews !

_________________
help, i have done it again i have been here many times before. hurt, myself again today and the worst part is there's no one else to blame. be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. i am small, i'm needy, warm me up and breathe me.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/05/2015
›› Commérages : 192
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : © .alles
›› Schizophrénie : Hannah ❖ Mary ❖ Sophia
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ✻ baby don't run, just kiss me slowly. (remyla) ✻ ( Lun 2 Jan - 23:47 )

remyla

❝  baby don't run, just kiss me slowly ❞

Jeremy ferait tout pour Mila. En tous cas c’est ce qu’il pense, mais tout est un bien grand mot. Serait-il capable de quitter Jane un jour ? De lui avouer son ignoble infidélité ? Pour le moment la réponse reste négative, parce que Jeremy reste fidèle à lui-même, un éternel indécis, incapable de prendre des décisions trop importantes et surtout incapable de faire un tel choix. Si vous lui demandez, il vous répondra que oui il aime sa femme, tout comme il aime Mila. D’un amour différent mais d’un amour tout de même. Si bien que si Mila lui ordonne d’aller à l’autre bout du pays pour le week end, il s’exécute dans la mesure du possible. Pour la énième fois il invente une excuse à Jane. Lui mentant délibérément sans presque plus aucune difficulté, depuis le temps il avait fini par s’habituer à cette double vie. Bien qu’elle soit plus que malsaine, il se contentait de s’embourber d’avantage dans ce sable mouvant qui grandissait chaque jour. Il avait prétexté un week end entre potes à quelques kilomètres au fin fond de la foret à faire du camping. « Je ne serais surement pas joignable alors appelle Debra si besoin. Je t’aime ma puce. » Un bisou sur le front et le voilà qu’il disparaît derrière la porte, la culpabilité lui rongeant l’estomac. Heureusement que la santé de sa femme semblait s’être améliorée ces derniers mois sinon il n’aurait certainement pas osé s’absenter si loin. Toujours est-il qu’il lui mentait encore une fois et qu’il l’abandonnait lâchement pour aller retrouver sa maîtresse. Surement ne vaut-il pas mieux que son abruti de père au final.

La culpabilité laisse doucement place à l’impatience de retrouver sa ténébreuse brune. Jane et Mila, deux femmes que tout oppose, l’une douce et fragile, l’autre indépendante et affirmée. Et pourtant son cœur balance. Son esprit est sans cesse torturé par cette situation instable et surtout malsaine, il se demande souvent ce qu’il doit faire. S’il doit continuer ainsi, ou choisir. Le plus censé serait de choisir mais... Une voix claire raisonne, lui demandant s'il n'a pas trop attendu et une brune se jette dans ses bras l’extirpant de ses pensées. « Oh certainement beaucoup trop mademoiselle Matthews. » faisait-il ironiquement avant de répondre à son baiser. Il glisse sa main dans ses cheveux en la regardant avec amour. Elle est belle et semble heureuse de le voir. A chaque instant elle fait chavirer son cœur un peu plus, l’emmenant vers les profondeurs sombres de l’océan de la culpabilité. Elle lui demande si il a faim, mais il n'a pas le temps de répondre que déjà elle prétend vouloir l’emmener quelque part. Devait-il répondre à  sa première question? « J’ai pas l’impression d’avoir vraiment le choix.. » aussitôt dit qu’elle attrape sa main et le guide plus loin. Il la suit sagement. De toute façon ses préoccupations de ces dernières heures lui ont coupé l’appétit. En chemin vers cette destination surprise, le jeune homme entretient la conversation, lui demandant comment s’est passé le mariage. Il imagine d’avance que tout s’est déroulé comme prévu, il sait pertinemment qu’elle excelle dans le domaine et qu’elle sait faire face à toutes les situations. A peine quelques minutes après, le lac se dévoile sous leurs yeux mais il n’a pas le temps de contempler le paysage s’illuminant des dernières lueurs du soir que déjà la demoiselle lui demande de se déshabiller. Il arque un sourcil, et tandis qu’elle commence à se déshabiller il fait de même. « Les chaussettes, très important évidemment » fait-il en haussant les épaules avant de les jeter derrière son dos. « Très bien et maintenant ? » La brune s’élance subitement vers le lac. Le dernier à l’eau a perdu ? Sans y réfléchir à deux fois Jeremy cours derrière elle, plonge et l’attrape sous l’eau. L’encerclant de ses bras il la serre tout contre lui. « Moi qui pensais qu’on allait sauvagement faire l’amour sur le sol » Jeremy glisse sa main dans son dos et plaque ses lèvres sur les siennes, jouant doucement avec sa langue. « On se réchauffera mutuellement alors ... » L’air mystérieux, Jeremy s’éloigne et pique une tête. L’eau est étrangement bonne, le froid le réveille et ses soucis semblent bien loin. Il est presque sûr que ce n’est pas une très bonne idée mais peu importe. « Je peux savoir d’où t’es venue une idée pareille ? » Il attend qu’elle s’avance vers lui pour finalement s’éloigner un peu plus. Le chat et la souris ça leur correspond bien. « Dois-je m’inquiéter d'un syndrome de Münchhausen pour que je prenne soin de toi ? » Elle n’avait pourtant pas besoin de ça, car s’occuper des autres c’est bien sa spécialité. « Je te borderai comme un bébé si tu veux ce soir. » Il marque une pause et la défie du regard.  «  Si je te laisse dormir bien sûr ». Evidemment leur relation n’est pas basée que sur le sexe, mais on ne va pas se mentir que c’est un ciment bien nécessaire et qui prend une place importante. Finalement il cesse de s’éloigne de la brune pour pas que ce petit jeu ne l’agace et l’enlace une seconde fois. Le jeune homme place son visage dans le creux de son cou et chuchote. « J’suis pas sûr d’avoir envie de dormir quand je sens ton odeur. »
Revenir en haut Aller en bas

✻ baby don't run, just kiss me slowly. (remyla)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération