When I see you again ❄︎ Cadenou

 :: cap harbor is my home :: Southport Road :: Catalina bar & grill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

When I see you again ❄︎ Cadenou ✻ ( Mer 2 Nov - 20:45 )



When I see you again
Caden & Astrid



Astrid était enfin de retour à Cap Harbor. Sérieusement, elle ne pensait pas remettre les pieds ici un jour. Pour elle, cette ville, c’était un peu comme une sorte de malédiction. Enfin, surtout à cause de ses parents. Ses parents qui voulaient diriger sa vie depuis toujours, sans pour autant être présents pour elle quand besoin était. Les pires hypocrites de la terre, oui, ça c’était certain. Elle n’était d’ailleurs pas encore passée les voir. Elle ne savait pas si elle le ferait. Enfin, elle voulait revoir son frère, oui, mais elle savait où le trouver en dehors de la maison familiale alors… Elle était pas obligée de s’y rendre, même pour y récupérer les affaires qu’elle y avait laissée. Tout ça, c’était que du matériel, et même si elle n’en donnait pas l’apparence, elle s’en fichait pas mal, de ce matériel là. Son petit frère, c’était tout ce qui comptait, mais comme toujours, elle reporterait cette chose à faire à plus tard. Après tout, elle venait juste de rentrer, elle avait encore largement le temps. Pour l’instant, elle s’occupait surtout de déballer les cartons. C’était clair que Silas, son fiancé, n’allait pas l’aider sur ce coup là. Il passait pratiquement tout son temps à l’extérieur pour essayer de trouver du boulot alors… Fallait bien que quelqu’un s’en occupe.

Mais elle était surtout revenue pour une raison bien précise. Pour cet homme, Caden, son ami d’enfance, son ancien amant… Et surtout l’homme dont elle était encore amoureuse, même si elle le cachait bien. Elle était revenue parce qu’elle voulait des réponses. Elle était revenue parce qu’il était lui même partit de New York sans la prévenir, et en entretenant un silence radio depuis. La brune avait besoin de réponses, elle en avait besoin pour… Tourner la page, si c’était nécessaire. Pour éclaircir ces zones d’ombres qui la torturaient. Mais elle n’avait pas encore eut le cran de se présenter devant lui, d’aller le voir à son travail, ou chez lui. Parce que bien sûr, elle savait où il travaillait et où il habitait. Ce qui lui faisait penser qu’elle pouvait passer pour une véritable tarée complètement obsédée par le blond si elle avouait ça à haute voix. Mieux valait éviter de divulguer ce genre de détails.

En attendant de trouver le courage de bouger son joli petit cul jusqu’à chez Caden, Astrid était passée au Catalina dans l’optique de s’y produire l’espace d’une soirée, et d’une seule chanson, pour commencer. Elle avait pas encore vraiment récupérée du décalage horaire, et ne se sentait pas en état d’assurer un concert complet, même s’il ne durerait qu’une petite heure. Heureusement, son nom de famille lui avait permit d’obtenir cet accord avec assez de facilité. Comme quoi, être une Botwin pouvait avoir ses avantages. Le lendemain soir, après s’aitre préparée chez elle, la brune s’était à nouveau rendue à ce bar qu’elle connaissait plutôt bien en plus. Ses parents y faisaient souvent leur diners d’affaire, auxquels Astrid devait assister quand elle était plus jeune. Cette fois ci, ce n’était pas pour un diner qu’elle s’y rendait, mais pour y chanter, sur cette petite scène distinguée et lumineuse. Elle s’installa alors au piano, et après avoir saluée son publique, qui était quand même pas mal important ce soir là, elle entama sa chanson. Cette chanson qui signifiait tant de choses à ses yeux et qu’elle chantait plus avec son coeur qu’avec sa tête. Elle se laissait complètement transportée par les notes qui s’échappaient de l’instrument, et ne vit littéralement pas les trois minutes passer. Souriant aux applaudissements et remerciant les gens qui l’avaient écoutés, Astrid quitta ensuite la scène pour se diriger vers le bar et se commander un verre. Autant ne pas rentrer tout de suite à la maison et profiter un peu de la soirée, même si c’était juste pour boire un verre. Installée sur un tabouret au bar, la brune attendait sa boisson, jouant distraitement avec l’une de ses mèches de cheveux sans vraiment faire attention à ce qu’il se passait autour d’elle. En même temps, elle ne pensait pas trouver une tête connue ici.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 19/05/2016
›› Commérages : 561
›› Pseudo : chouki
›› Célébrité : Hunter Parrish
›› Schizophrénie : si le sexy Jesse
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: When I see you again ❄︎ Cadenou ✻ ( Lun 12 Déc - 12:21 )

When I see you again #Astrid
Astrid & Caden
La journée ne se passait pas si normal pour l'instant, Caden était arrivé assez tôt au restaurant. S'affairant derrière son plan de travail, un peu comme tous les jours. Il arrivait plutôt que les autres. Pourquoi ? Depuis qu'il était revenu à Cap Habor, c'était toujours le même rituel. Sa cuisine, sa famille, ces amis... C'était redondant, un cercle vicieux... Mais c'était un besoin, un refuge. Il pouvait oublier le temps et passait des heures, une journée sans se rendre compte du temps qui défilait à créer une recette, ou mêmeà l'améliorer. Comme parfois, il pouvait sortir toute la journée à errer, profiter de ces amis, de sa famille... Il pouvait oublier le temps et passait des heures, une journée sans se rendre compte du temps qui défilait à créer une recette, ou même à l'améliorer. Des fois, il avait la bonne idée, de se faire passer pour un patient, simplement pour aller embêter sa sœur, une petite heure. Aujourd'hui, toutefois, il avait décidé de faire un effort. Un petit défi, il s'était donné une heure pour quitter les cuisines. Est-ce qu'il allait y arriver ? La question se posait encore, mais il allait faire l'effort. De toute façon, il n'allait pas avoir le choix. Sinon, dés la minute dépassait, son portable allait chanter une douce mélodie, lui informant gentiment qu'il était attendu...

Ces souvenirs le ramenaient parfois à New-York, un séjour de courte durée, mais pourtant intense. Il avait appris pas mal de chose, professionnellement parlant, mais pas que... Sous insistance d'Astrid, il est finalement venu. Il est venu, pas parce qu'elle lui avait dit que c'était une opportunité. Mais parce que c'était tout simplement elle. Ils ont grandi ensemble, ils se connaissaient par cœur, ils ont grandi... Et New-York, leur relation était différente, plus intense. Il avait touché des doigts, un éventuel futur. Oubliant complètement qu'elle était destiné à un autre... Un dur retour à la réalité. Obligeant à quitter la ville sans un mot. Il est revenu ici, avec un goût amer. Il avait caché cette partie, peut-être pour panser les blessures, c'était peut-être mieux d'oublier. Songeant qu'elle avait sa vie, là-bas. Il n'avait été qu'un intrus e débarquant et s 'introduisant dans le couple.

Bref, il allait se changer les idées, ce soir. Au programme, et bien, il devait aller avec un groupe d'amis. Pour une première partie de soirée, un bar pas loin d'ici, qui organisait une petite soirée avec une chanteuse. Cela semblait une soirée sympathique, et totalement une découverte pour Caden, parce que le nom ne lui disait absolument rien. Comparer à ces amis, qui en avaient vaguement parler. Il leur faisait entièrement confiance. Il avait quitté son boulot à l'heure, pour une fois, ce qui lui laissait le temps de se préparer. Et de rejoindre le point de rendez-vous, le bar. Il y avait du monde, pour un soir de semaine. Ils avaient trouvé une place pour leur groupe pas très loin de la scène. Caden n'avait pas fait attention, à l'artiste qui était monté sur scène, en conversation. Mais son attention fut accordée dés l'instant ou les premières notes ont été jouées, dés l'instant où il avait reconnu cette voix. Sur l'instant, il avait pensé qu'une personne avait la même. Mais quand ces yeux se sont posés sur cette silhouette si familière, il avait l'impression que le temps s'était écoulée, qu'il avait une hallucination. Mais non, c'était bien elle. Sur cette scène, à cet instant. Quefaisait-elle ici, à Cap Habor ? Il n'avait jamais songé la revoir ici. Il n'aurait pas du être aussi étonné dans le fond, c'était leur ville natale. Mais il avait toujours pensé que l'échéance allait être repoussée... C'est dans un élan de courage ou peut-être de folie, qu'il s'approchait du bar, il avait suivi d'un regard son ascension après la fin de sa chanson. Elle devait certainement lui en vouloir de s'être enfoui sans un mot, une mauvaise idée de se présenter, là devant elle, les mains dans les poches, pour cacher anxiété qui le hantait. «  Très belle interprétation ... » Un sourire se dessina faiblement, puis prit place à ces côtés au bar. « Comment ça va ? » Caden aurait certainement dû, se présenter. Pas le droit parce qu'elle avait sa vie. Il aurait dû s’éclipser, pour leurs biens, mais c'était plus fort que lui, dans le fond.

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: When I see you again ❄︎ Cadenou ✻ ( Dim 1 Jan - 23:24 )



When I see you again
Caden & Astrid



Astrid était passionnée de musique depuis toujours. Elle ne sait pas vraiment à quel moment elle a eut ce déclic, certainement parce qu’elle l’a eut très jeune, mais elle adore ça, la musique. Bon oui, certes, tout le monde aime la musique. Mais tout le monde ne se décide pas à en faire sa vie, ça c’est certain. Et pourtant, la brune a prit cette décision. Elle n’a jamais été une personne très bavarde, elle n’aime pas parler de ce qu’elle ressent, ou de ses pensées les plus intimes, en général, c’est le genre de choses qu’elle garde pour elle, sauf avec certaines personnes de son entourage. Et elle s’est rapidement rendue compte qu’elle avait beaucoup plus de facilité à exprimer ce qu’elle ressentait à travers sa musique. Par ses compositions, les mots et les notes utilisées, pour elle, ç’en est devenu tout naturel. Mais tout le monde n’est pas en capacité de comprendre ce genre de choses. Astrid s’en était très bien rendue compte avec ses parents, pour commencer. Déjà qu’ils étaient pas vraiment à l’écoute de leurs gosses… Mais là, les parents Botwin avaient littéralement pétés un cable quand leur fille leur avait annoncée qu’elle comptait s’inscrire dans une école de musique et en faire sa carrière. C’était pas pour rien qu’elle s’était retrouvée pendant deux ans en faculté de droit avant de finalement prendre la décision de prendre sa vie en main et la mener comme elle l’entendait. Bon après, ça lui avait pas tellement réussit, c’est vrai. Du moins pour l’instant. Enfin, elle arrivait à se débrouiller entre les cours qu’elle donnaient et les représentations qu’elle faisait de temps en temps, mais elle savait aussi qu’elle ne pourrait pas continuer longtemps de cette façon. Mais tant qu’elle le pouvait, elle le faisait.

C’était de cette manière qu’elle s’était retrouvée ici ce soir là. Etant originaire de Cap Harbor, elle connaissait quand même pas mal de monde encore, et elle n’avait pas eut beaucoup de mal à se trouver une salle avec un petit publique pour se produire, même si c’était seulement pour cinq petites minutes. De toute façon, elle n’était rentrée que depuis deux jours et n’avait pas encore retrouvée l’énergie d’assumer une soirée entière sur scène, même si elle l’aurait bien voulut. Mais une chanson, c’était déjà bien, et ça lui avait permit de ne pas se sentir trop… Dépaysée de la grande ville. Son but de base n’avait pas été de revenir à Cap Harbor, bien au contraire. Elle avait fuit cette ville toute sa vie, et voilà que maintenant, elle était de retour. Drôle d’ironie, surtout quand on connaissait la raison de ce revirement de situation. La chanteuse n’avait jamais été une grande croyante du grand amour. Pour elle, ce genre de choses était futile, inutile, voir complètement absurde. Certains justifiaient leurs actes en citant l’amour, mais est ce que c’était vraiment quelque chose de concret? Pas pour Astrid. Et pourtant… Elle avait beau essayée de se convaincre qu’elle était revenue à Cap Harbor parce qu’elle n’avait plus les moyens de vivre à New York… Dans le fond la véritable raison n’était pas celle ci, et elle le savait très bien. Elle ne voulait juste pas l’admettre. Du coup, elle se cherchait d’autres excuses, par rapport à son frère, au dépaysement… Cette dernière, elle l’utilisait surtout avec les gens qui ne la connaissaient vraiment pas, et mine de rien, il y en avait beaucoup. Alors elle se disait qu’elle était peut être un peu trop dur avec les autres, ou alors qu’elle les repoussait de par son comportement, ou son style vestimentaire. Avant de se dire qu’au final elle s’en fichait pas mal, de l’opinion des autres. Sauf de l’opinion de ce petit blond qui était partit sans rien lui dire. Au final, elle en revenait toujours à ça, quoiqu’elle fasse. Son cerveau n’était visiblement pas en capacité de penser à autre chose, du moins pas à temps complet. Et ça l’énervait ouais, du coup, ces derniers temps, elle était d’une humeur de chien, et avait de plus en plus le besoin de faire ce qu’elle aimait le plus: chanter.

Et elle avait finit. Sauf qu’elle n’avait pas envie de rentrer tout de suite, et de retrouver cette routine qu’elle avait de plus en plus de mal à supporter. Heureusement qu’elle avait ses animaux, sinon elle aurait déjà prit ses clics et ses claques depuis longtemps. En fait, sans ses animaux, elle n’en serait certainement pas là aujourd’hui, et elle se demandait si c’était bien, ou mal de penser ça. Elle avait besoin d’un verre, vraiment. Un truc bien fort, mais pas trop quand même, parce qu’il fallait quand même qu’elle arrive à retrouver le chemin de son appartement. Et elle connaissait ce cercle vicieux, elle y était même une adepte, même si elle s’était calmée depuis un certain temps. Malheureusement, elle sentait qu’elle allait bientôt y replonger et que ce petit verre de Gin Tonic allait finir par se transformer en succession du même alcool. Jusqu’à ce qu’elle finisse complètement ivre et qu’elle appelle son fiancé pour qu’il vienne la chercher. Rien que d’y penser, elle en avait presque la nausée, mais la tentation était tout de même là.Son verre venait d’ailleurs d’arriver en face d’elle, et la jeune femme remuait la paille distraitement en pesant le pour et le contre d’un enchaînement de plusieurs verres ce soir là. Mais ses pensées furent vite perturbées par une voix qui s’adressait à elle. Une voix qu’elle connaissait plus que bien, et pour laquelle elle était revenue. Sans l’admettre, toujours. Astrid se retourna alors, se retenant d’ouvrir les yeux en grand. Oui, elle était surprise, parce qu’elle ne pensait pas croisée Caden ce soir, pas si vite, pas si… Facilement, oui. « Merci… » Elle le regarda s’installer sur le siège qui se trouvait à côté du sien, et elle ne put s’empêcher de penser qu’il était toujours aussi beau. Et ça l’énervait, parce qu’après le coup qu’il lui avait fait, elle devrait normalement le détester, mais elle en était incapable. Ce qui la mettait encore plus en colère, contre elle même cette fois. Elle détourna alors le regard, par fierté, par douleur… Un peu de tout mélangé. Puis elle serra sa main sur le verre qu’elle tenait à la question du blond avant d’en boire une bonne gorgée. « Depuis que tu t’es enfuit comme un voleur, tu veux dire? Ça va très bien, je te remercie. » Bien sûr, c’était faux. Question de fierté, encore une fois. Même s’il la connaissait mieux que personne, elle ne voulait pas lui montrer qu’elle souffrait à cause de lui. « Et toi? Bien rentré? Ou peut être que t’as voyagé, j’en sais rien. » Elle s’était retenue de lui balancé qu’il était peut être même marié et qu’elle n’était pas au courant, malgré le fait que ça lui brûlait les lèvres. Elle avait déjà l’impression de réagir comme une gamine, mais elle était tellement enragée que là, de suite, elle s’en fichait. Mais elle avait le regretter le lendemain, elle en était certaine. Ou après quelques verres.

Codage par Emi Burton

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 19/05/2016
›› Commérages : 561
›› Pseudo : chouki
›› Célébrité : Hunter Parrish
›› Schizophrénie : si le sexy Jesse
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: When I see you again ❄︎ Cadenou ✻ ( Dim 15 Jan - 20:19 )

When I see you again #Astrid
Astrid & Caden
Au départ, cela devait d'être qu'une soirée banale entre amis. Un moment de détente, juste à oublier pour la plupart le cours d'une vie, une lourde journée. Simplement, un moment à partagé les souvenirs d'un passé en commun, ou non d'ailleurs, cela marchait de la même façon. Les petites mésaventures d'une journée, pour amuser nos interlocuteurs. Devant un ou plusieurs verres tout dépendait l'avidité et la vivacité qu'avait le fil de la conversation. Ce genre de conversation, qui vous ravive une partie de votre personne et qui vous faits oublier pas mal de choses. Parce que parfois, cette simple soirée, nous fait oublier les choses merdiques qui s'acculent, qui se cache dans l'ombre, et qui ronge ta vie. Sans t'en rendre compte, ou plutôt ce que tu fais semblant de ne pas voir. Depuis quelque temps, Caden avait l'impression de stagner dans sa vie. D'avoir ce sentiment que quelque chose, un élément de sa vie lui manquait. Ce sentiment était tenace, polluait sa façon de vivre, mettant une barrière sur ces envies. On pouvait la classer dans une vie sans saveur. Une vie où il se faisait chier. Pas d'adrénaline, pas ce petit pigment ou le matin, cela te donnait un plus pour te lever. Tout était devenu... Bien trop mécanique, écrit. Tous les jours se ressemblaient les uns après les autres. Depuis qu'il était de retour ici, à Cap Habor, il avait d'abord que cela aurait été une bonne chose. Retourner aux sources. D'autant plus qu'il n'était plus seul, que sa famille, ces amis se trouvaient ici. Le retour aux sources ne faisait pas tout. Il se disait que parfois, le dépaysement n'était pas aussi pesant que quand il était parti. Étrange de se sentir si en retrait dans sa propre ville que dans un pays étranger. Mais il lui manquait beaucoup de choses qui n'avaient plus lieu d'être ici. Ou alors il s'accrochait peut-être trop au passé.

Il s'était concentré sur la cuisine sa passion depuis... Il ne calculait plus les heures passaient dans une cuisine et encore moins depuis combien de temps, cette passion s'était emparé de lui. Il l'avait découvert simplement, en regardant faire sa mère. Un rituel qu'ils avaient pris ensemble les dimanches matin. Quand les matins commençaient à décliner pour le laisser place au midi. Ces midis où ils se retrouvaient tous ensemble autour d'une table, parce que l'agitation de la vie en ce semaine, ne leur permettait que trop rarement de se retrouver. La semaine, le plus souvent, ils vivaient un peu chacun leurs vies. Alors quand Caden a décidé de partir, cela a été un peu comme une déchirure, un coup de couteau vif dans la vie tranquille qu'ils s'étaient forgé. Mais ce n'était pas seulement un besoin, c'était aussi une envie de voir d'autres perceptives. Mais pas simplement... Il ne lui avait pas fallu, plus d'arguments. La simple fait qu'elle soit là, en était une en elle-même. Qu'elle lui demande. De la rejoindre. Il y avait toujours cette part de lui, qui était attiré vers elle. Un aimant, ils se connaissaient par cœur, complice, à vrai dire l'un n'allait pas sans l'autre. Et le jour, ou il avait appris qu'elle partait. Les choses étaient différentes, cette folie, une partie de lui manquait à l'appel. Et il faire face n'était pas supportable. Masquer lui semblait plus supportable et plus facile. À ce même-là, il s'était rendu compte de certaines choses, de l'importance qu'elle avait prise. Et bien sûr, l'erreur qu'il avait faite de la laisser, partir et faire sa vie. Oui New-York avait été une opportunité de changer les choses, malgré le petit ami. Là encore... Il n'a pas été brillant. L'a-t-il seulement été ? Si on remonte dans le passé, le relationnel s'avérait que ce n'était pas son fort...

Cette voix avait éveillé son attention. Il n'avait pas eu besoin de retourner son regard pour savoir à qui elle appartenait. Il l'avait entendu tant de fois au cours de ces années. Depuis New-York, il était parti à Madagascar, six mois. Il avait pensé que c'était la meilleure solution, pour se faire oublier. Et puis un geste si prévisible de le retrouver sur Cap Habor. Qu'il a préféré une autre solution. Un autre moyen de découvrir ce qu'il se faisait en cuisine, ça s'était la version officielle et une partie de la vérité. Une partie seulement. Puis il est revenu à tenter de reprendre sa place ici. Alors la voir là, ici, après avoir tenté de se faire oublier. Convaincu qu'elle vivait sa petite vie, qu'il espérait tranquille avec son fiancé et la retrouver là... Bien sûr, c'était un choc. Il savait que ce jour arriverait... Mais pas aujourd'hui, pas maintenant, peut-être une fois qu'elle serait mariée, que les choses seraient moins douloureuses ou fraiches. Fraîche bien sûr, elle dure depuis des mois, des années. Cela aurait passé, mais c'était loin, mais très loin d'être le cas, alors question fraîcheur... Ces pas s'étaient dirigé instantanément vers elle. Ce n'était peut-être pas une bonne idée. Mais intérieurement nécessaire... Il prenait place à côté d'elle, observant du coin de l’œil, sa réaction. Ces mains qui serraient le verre qu'elle avait à peine commandé. Même si cela ne le lui semblait pas une bonne idée d'engager la conversation, ou même sa présence. Il n'allait pas pouvoir cacher sa présence longtemps, dans cette ville. À moins de ne pas sortir du tout. Peut-être qu'elle n'était là que l'espace d'une prestation, d'un séjour, ou encore pour voir ces parents... Ce qu'il en doute sincèrement, il se souvient clairement du conflit qu'ils les opposent. Et il méritait bien l'attaque sur sa fuite, qui franchissait à l'instant, ces lèvres. Il ne montra pourtant pas une émotion, ou du moins aucune, qui pouvait montrer que ça l'avait touché. Ce choix, il le regrettait amèrement chaque jour. Mais c'était fait, revenir en arrière n'était pas possible. La seule chose pourtant de possible était… « Je m'excuse, j'avoue ce n'était pas vraiment... Correct de ma part, de partir du jour au lendemain. Comme je l'ai fait. Je suis ravie que ça aille pour toi. » Il était prêt à dire qu'elle le méritait. Mais elle était déjà en colère après lui, pas la peine de l'alimenter. Il fit un signe au barman pour passer sa commande. Puis son regard se perdait sur l'admiration du bar. Comme si ça lui semblait plus intéressant, en réalité, il cherchait juste un moyen de faire taire les sentiments qui le tirailler à ce moment précis. Le calme pourtant de mise, il essayait de passer outre la véhémence d'Astrid. « Ça peut aller... ! Comme tu le vois, je suis bien rentré, je suis parti pour Madagascar après New-York. Astrid... » Il était prêt à donner une explication légère, parce que la réalité n'était pas avouable. Et l'interruption du barman était peut-être une bonne chose. Il étalait des petits shoot de vodka, les remplissant un à un. « Faisons un petit jeu, tu veux comme avant. Tu pourras me poser toutes les questions qui te traversent la tête, si tu arrives à finir avant ? Prête à relever le défi ? » Son regard était plein de défis, ils avaient pris l'habitude avant de jouer à ce jeu. Pour soutirer l'autre des informations, ou la plupart du temps, c'était simplement un moyen de s'amuser.

_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: When I see you again ❄︎ Cadenou ✻ ( Aujourd'hui à 19:05 )

Revenir en haut Aller en bas

When I see you again ❄︎ Cadenou

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road :: Catalina bar & grill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération