Try to remember [Darcy]

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/07/2016
›› Commérages : 94
›› Pseudo : floutch ♥
›› Célébrité : Kit Blbl Bg Harington ♥
›› Schizophrénie : Eliott, Oscar & Sarah
›› more about me

Try to remember [Darcy] ✻ ( Jeu 3 Nov - 13:06 )












« Putain mais où j'ai foutu ses putains de lettres. Je les ai pas mangé quand même » J'avais retourné toute ma chambre et tout mon appartement pour retrouver un carton de lettre. Alors non je n'étais pas sentimentale et ce n'était pas un courrier des impôts ou des factures impayés. Non c'était les lettres que Darcy m'avait envoyé. Je n'étais pas le plus grand sentimentaliste du monde. Je ne l'étais pas du tout même, à part moi-même, Kevin et ma famille je n'aimais pas grand monde, mais à l'époque quand je recevais des lettres, ma mère se charger de les mettre dans une boîte parce que selon elle de temps en temps on aimait bien relire ce que les gens pouvaient nous dire. Ma mère était très mignonne, mais je n'avais jamais réouvert cette boîte et je la triballais d'appart en appart, juste pour lui faire plaisir. Pourtant aujourd'hui j'étais content de savoir qu'elle existait. Le problème c'était que je ne savais absolument pas où je l'avais foutu et ça m'énervait un tantinet beaucoup.
Pourquoi c'était important aujourd'hui même ? Tout simplement parce que Darcy avait complètement oublié mon existence et pourtant je n'étais pas le genre d'homme qu'on pouvait oublier. Ou alors c'était parce qu'on avait jamais couché ensemble que c'était arrivé ? Non ce n'était pas possible, c'était genre arrivée du jour au lendemain et j'aimais pas ça okay ? Surtout que de mon entourage féminin Darcy était l'une des rares femmes avec qui je n'avais pas couché et que je continuais de côtoyer et que j'aimais vraiment beaucoup.

Notre relation avec Darcy était pas commune en plus. On se connaît depuis de nombreuses années, mais sans pour se voir avant son arrivée à Cap Harbor. Je me souvenais que quand j'étais au collège, on nous avait donné des adresses un peu partout dans le monde pour envoyer des lettres. Il se trouvait que j'étais tombé sur l'adresse de cette douce brune. Je le reconnais au début, c'était ma mère qui me poussait à répondre au courrier, parce que j'étais très dilletent sur ce genre de chose et je repoussais toujours au lendemain, au surlendemain, à la semaine d'après et tout ça. Au fur et à mesure, c'était vraiment un réel plaisir de lui répondre et j'attendais même ces lettres avec impatience. Peu de personne était au courant de cette correspondance, mais ça me plaisait. Avec Darcy on pouvait parler de plein de chose, je pouvais lui raconter ce qui se passait à Cap Harbor sans qu'elle prenne de parti. Avec elle je pouvais y voir plus clair et quand elle était venu à Cap Harbor, c'était presque un rêve. Sans qu'on se voit tout les jours, sans qu'on soit tout le temps en contact, je savais qu'elle était là et c'était suffisant pour moi.

Enfin jusqu'à ses dernières semaines. Je ne savais pas trop ce qu'il s'était passé, mais un jour, comme à mon habitude, j'avais fait un détour par sa boutique de fleur et en voyant son regard je savais que quelque chose n'allait pas. La première fois je pensais que c'était juste un mauvais jour pour Darcy et qu'elle n'avait ni envie ou de me voir. C'était véxant, mais ça pouvait arriver. Par contre à ma troisième venue sans qu'elle me parle ça me semblait vraiment bizarre. Il y avait fort à parier qu'elle me prenait pour un psychopathe ou un gars super chelou qui voulait la harceler alors que ce n'était absolument pas le cas. La seule chose que je voulais, c'était comprendre. La dernière fois que j'avais été la voir, j'avais fait les choses bien en achetant un bouquet de fleur pour ma mère. J'avais presque tout prévu, sauf le ton trop professionnel et distant de Darcy, ça m'avait vraiment fait mal. Plus que je ne le pensais et c'était bien pour ça qu'aujourd'hui j'essayais de mettre la main sur la boîte qui contenait les fameuses lettres. « Bouyaaaa enfin je vous mes salopes » Après des heures de recherches et un appartement en vrac, enfin j'avais mis la main dessus. Le pire ? C'était qu'en fait la boîte était parfaitement bien rangée, mais comme dans ma tête ce n'était pas du tout le cas, c'était plus compliqué. Parce que oui en ce moment j'avais beaucoup trop à pensé. Zoé était enceinte et je le vivais très mal. Mais pour l'instant, je devais régler un problème à la fois et aujourd'hui je m'occupais du cas de Darcy.

La boîte sous le bras, tel un lion qui venait de sortir de sa cage et découvrait la liberté, je prenais la direction de la boutique de Darcy. J'aurai pu attendre la fin de journée et allait chez elle, mais techniquement ce n'était pas possible, parce que moi aussi je bossais et j'avais des milliers d'auditeurs à contenter. Alors ouais venir en plein après midi c'était le top et puis normalement il ne devrait y avoir aucun client non ? Si ? Je ne savais pas, on verrait bien.
Aujourd'hui la chance était de mon côté, personne ne vue dans la boutique, toujours aussi décidé, je m'approchais du comptoir et de la caisse et poser ma boîte avec autorité en regardant Darcy. Si j'avais de la chance elle n'allait pas téléphoner au flic, si j'en avais pas, elle allait braquer une arme sur moi parce que j'étais pas le gars le plus sympathique du monde. Pourtant j'essayais « Salut » Il fallait commencer par quelque chose, mais je n'étais pas le plus doué pour ça. J'étais doué dans les insultes et les conneries. « Tu te souviens vraiment pas de moi. » Ce n'était même pas une question, juste une constatation de la situation et ça me rendait triste et je n'osais imaginer si ça devait un jour arriver à Kevin. Si un jour Kevin ne se souvenait plus de moi, ma vie n'aurait plus de sens.




lumos maxima

_________________
Friendship is everything.

≈ Friendship is like peeing on yourself: everyone can see it, but only you get the warm feeling that it brings..



Dernière édition par Boris Schopenhauer le Lun 12 Déc - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/09/2016
›› Commérages : 153
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emilia clarke
›› Schizophrénie : Arya Cohen // Adrianna Tarantino // Adrian Dawkins // Solveig Blackbird
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Ven 11 Nov - 1:05 )



Elle se mordille la lèvre et elle refait une fois, deux fois, trois fois le bouquet qu'elle a dans les mains. Elle n'y arrive pas, elle n'arrive pas à faire quelque chose de potable. Weasley est malade, alors elle s'inquiète, elle ne veut pas perdre son chat. Alors elle s'inquiète et elle envoie un message à Thomas pour savoir s'il va bien elle attend la réponse, vérifiant toutes les cinq minutes s'il n'a pas sonné et s'il est bien en sonnerie. Mais oui, il est en sonnerie et non, il n'a pas sonné, alors elle sent son coeur qui se serre un peu trop, elle s'humidifie ses lèvres qu'elle mordille comme à chaque fois qu'elle est stressée et elle va devenir folle. Tellement folle qu'elle se demande si c'est possible de le devenir. Mais elle soupire, et elle entoure le bouquet de papier transparent. Le client vient le chercher dans cinq minutes et elle vient tout juste de finir, cela ne lui arrive jamais. Elle attend et l'homme à la chevelure grisonnante entre dans la boutique et Darcy, elle souffle. « Je viens de le terminer ! » Elle sourit au client presque habituel « Il vous plaît ? » L'homme regarde d'un air de dédain et Darcy elle fronce les sourcils avant de faire une petite moue. « Oui, il me plaît merci beaucoup Mademoiselle O'Faolain. » Trop de sérieux, elle déteste cela, elle se sent mal à l'aise. Elle attend qu'il la paye et il s'en va et Darcy, elle s'appuie sur son plan de travail en soufflant. Elle déteste ce client, mais il fait partie intégrante de son chiffre d'affaire, alors elle ne peut pas être méchante avec cet homme.

Il est quinze heures, et la boutique vient seulement de se désemplir et elle n'a pas faim. Elle n'a pas envie de manger alors elle laisse sa salade dans le fond de son sac, au moins, ce soir, elle n'aura pas à cuisiner. Mais qu'importe. Elle attrape son téléphone au vol quand elle a un appel de Thomas qui lui dit que Weasley va mieux, alors le sourire qui s'était effacé de ses lèvres revient assez rapidement et elle est presque à deux doigts de faire une danse mais elle se retient. Elle raccroche alors, un grand sourire sur les lèvres avant de nettoyer un peu partout, passer le balai et faire les petites choses qu'elle faisait habituellement durant la matinée, mais pas ce matin, elle n'en avait pas la force. Quand elle voit un homme qui entre dans la pièce, elle fronce les sourcils, elle le reconnaît, il lui fait un peu peur, à toujours lui tourner autour. « Salut » Elle ne lui répond pas, et le laisse continuer « Tu te souviens vraiment pas de moi. » Mais une autre chose lui attirait son attention, le froid qui rentrait dans la petite boutique elle lui répondait alors en le fixant dans les yeux « Qu’est-ce que c’est que ce pays ? C’est pas possible. Il fait au moins... -8000 ! » qu'elle répond complètement à côté de la plaque avant d'être la malpolitesse incarnée et d'aller faire la porte sans prendre la peine de lui répondre. Elle se replante alors devant lui et elle hausse un sourcil. « Je t'ai vraiment oublié ? » Elle attrape son stylo pour vérifier sa liste de commandes « Viens me le dire de profil si t’es un homme ! » Puis elle se rend compte qu'il doit vraiment la prendre pour une folle. Et qu'à défaut qu'elle appelle la police, il risquerait d'appeler les petits hommes blanc. « Non... je suis vraiment désolée je ne vous remet vraiment pas... Vous êtes le facteur ? Je dis ça pour .. » Elle pointe la boîte qu'il a sous le bras du doigt « la boîte ! Mais je suis peut-être trop indiscrète, je suis désolée... » qu'elle s'excuse en baissant la tête, qu'est ce qu'elle devient bavarde quand elle s'y met, ça ne devrait pas être possible.

_________________
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/07/2016
›› Commérages : 94
›› Pseudo : floutch ♥
›› Célébrité : Kit Blbl Bg Harington ♥
›› Schizophrénie : Eliott, Oscar & Sarah
›› more about me

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Lun 12 Déc - 10:11 )












Concrètement je ne savais pas si venir avec une boîte remplie de lettre était vraiment une très bonne idée. Le problème c'était que c'était la seule qui me venait à l'idée. Qu'est ce que je pouvais bien faire d'autre pour que Darcy se souvienne de moi ? Alors oui je pouvais toujours la harceler, mais j'avais pas très envie de finir en prison. Déjà qu'elle devait penser que j'étais un gars chelou à venir régulièrement à la boutique. Ou alors que j'étais un homme particulièrement adorable avec sa petite amie. Si on oubliait le fait que je n'avais pas de copine, ça pouvait passer. En parlant de copine, est ce que ça serait bizarre de prendre un bouquet pour Zoé cette fois ? D'accord on ne se parlait plus, mais ça pouvait être sympa non ? Un bouquet qui voudrait dire Tu me manques. Enfin qui pourrait dire des tas de choses, mais le manquement était déjà un bon début. Ou pas. Avec Zoé je ne savais vraiment plus comment agir et aujourd'hui j'avais décidé que je mettais ce problème de côté, pour m'occuper du problème Darcy.
Trouver cette fichue boîte m'avait quand même pris un sacré bout de temps, à tel point qu'une partie de la journée était passée. Je bénissais ma mère qui m'avait forcé à garder cette boîte et je me maudissais de l'avoir rangé dans l'endroit le plus improbable du monde. C'était avec les décorations de noël. Pourquoi ? C'était un mystère complet pour moi.

Comme depuis souvent ces dernières semaines j'allais voir Darcy à sa boutique,  mais cette fois je n'avais pas l'intention d'acheter de fleurs. Je m'étais bien trop ruiné depuis le début, mais bien pour comprendre ce qu'il se passait et pourquoi elle ne me parlait pas, ni me souriait. Enfin si elle souriait, mais c'était le sourire commerciale de la vendeuse qui était contente de l'achat de son client. Moi je voulais le vraie sourire de elle.
J'avais de la chance, personne n'était à la boutique, c'était vraiment le moment parfait pour parler. Je m'approchais du comptoir et poser ma boîte dessus en la saluant. Pas de réponse. C'était peut-être mauvais signe. Je continuais sur ma lancée, mais dans un style vraiment plus poussé. Je lui demandais si vraiment elle ne se souvenait pas de moi. « Qu’est-ce que c’est que ce pays ? C’est pas possible. Il fait au moins... -8000 ! » Heu oui très bien. Pourquoi pas. D'accord il faisait froid, mais peut-être pas à ce point là. Et puis c'était une réponse un peu particulière par rapport à ma question. Peut-être qu'elle était devenue folle. « C'est vrai qu'il fait un peu froid en ce moment. Winter is coming » Oui j'étais un fan de la série et je l'assumais. En même temps un peu comme des millions voire des milliards de personnes dans le monde, mais je n'étais pas venu pour parler séries aujourd'hui. « Je t'ai vraiment oublié ? » C'était la triste vérité oui. « Malheureusement oui. » Et c'était trop de tristesse. « Viens me le dire de profil si t’es un homme ! » Hein ? Quoi ? Comment ? Je n'arrivais pas à tout suivre là. « Tu as de la fièvre ? » Je ne voyais pas d'autre explications possible à ce qu'elle me racontait. Puis techniquement c'était pas mieux de dire les choses en face plutôt que de profil ? Décidément, je ne comprenais plus les femmes en ce moment. « Non... je suis vraiment désolée je ne vous remet vraiment pas... Vous êtes le facteur ? Je dis ça pour .. » Je levais un sourcil interrogateur. Pourquoi elle me prenait pour le facteur ? « la boîte ! Mais je suis peut-être trop indiscrète, je suis désolée... » Ah oui, c'était pas con au final. Ca aurait pu, mais ce n'était pas ça. « Non je ne suis pas le facteur. Si je l'étais je me ferais draguer par toutes les femmes au foyer. » Oui, oui j'y croyais dur comme fer. J'étais tellement beau gosse que ça m'étonnerait pas. « La boîte c'est mon dernier recours pour que tu te souviennes de moi. » Après ça, je n'aurais plus de flèches à mon arc. « On était amis. » pourquoi j'utilisais un terme au passé ? J'étais débile ou quoi. « Enfin je veux dire on est amis. Tu ne te souviens pas, mais on l'est vraiment. Des mégas potes wesh. « Et dans cette boîte, tu trouverais des années de correspondance. » Cette boîte ne représentait pas l'intégralité, mais une bonne partie quand même. « Ce sont toutes les lettres que tu m'as envoyés. » Je poussais la boîte vers elle pour qu'elle se sente libre d'y jeter un œil et je croisais les doigts pour que ça puisse avoir de l'effet sur elle.




lumos maxima

_________________
Friendship is everything.

≈ Friendship is like peeing on yourself: everyone can see it, but only you get the warm feeling that it brings..



Dernière édition par Boris Schopenhauer le Dim 22 Jan - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/09/2016
›› Commérages : 153
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emilia clarke
›› Schizophrénie : Arya Cohen // Adrianna Tarantino // Adrian Dawkins // Solveig Blackbird
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Mer 11 Jan - 19:25 )



La jeune fleuriste en a marre de sa situation, elle en a marre d'avoir des trous de mémoire, de ne plus se souvenir de certaines choses de sa vie qui lui semblent pourtant importantes. Elle sent bien que Thomas lui cache des choses, elle sent bien qu'elle lui fait du mal inconsciemment en ayant perdu la mémoire. Mais, elle ne parvient pas à se souvenir, elle a même prit rendez-vous chez le psychologue pour lui faire plaisir parce qu'il sait qu'elle ne va pas bien, ses cauchemars reviennent souvent et il en a assez de la voir dans des états pas possible quand il dort chez elle, elle le voit bien. Et elle s'en veut, elle s'en veut terriblement de devoir faire des efforts surhumains pour ne pas avoir à lui poser de questions, pour ne pas avoir à lui demander toutes les trente secondes, si telle ou telle chose s'est réellement passée. Parfois, elle a des flashs, mais elle se dit que ce n'est pas probable, qu'elle ne peut pas avoir vécu cela, que ce n'est pas elle. Alors, elle noircit les pages d'un carnet pour s'en souvenir, pour tenter de lui demander un autre jour, peut-être qu'il tombera sur le carnet un jour et qu'il apportera des réponses aux questions qu'elle se demande tant. Puis peut-être qu'elle retrouvera une parcelle de bonheur dans cette vie qui lui semble bien terne, bien fade. Peut-être qu'elle réussira à sourire pleinement.

Elle aimerait aussi savoir pourquoi il y a ce garçon qui pousse souvent la porte de sa boutique, elle le reconnaît à chaque fois qu'il entre, bien qu'il soit habillé différement, elle se demande ce qu'il lui veut, s'il lui veut du mal. Elle se dit intérieurement qu'elle devrait appeler la police, mais il aurait des ennuis et Darcy ne supporte pas de savoir qu'elle est l'investigatrice des problèmes de certaines personnes. Alors elle le regarde faire à chaque fois, acheter un bouquet pour sa femme, pour sa mère pour la fille qu'il convoite sûrement. Même si elle se dit que ça doit être pour la femme qui partage sa vie parce qu'elle le trouve beau, mais elle le garde pour elle, professionnelle qu'elle est. Elle se le dit intérieurement lorsqu'il franchit la porte une fois encore, peut-être une fois de trop, elle n'en sait trop rien, elle se promet d'en parler à Thomas quand l'occasion se présentera. Peut-être ce soir autour d'une tasse de thé bien chaude ou demain au réveil s'il reste dormir ce soir. « C'est vrai qu'il fait un peu froid en ce moment. Winter is coming »  Darcy elle sourit, sourire qui sort de se sourire commercial qu'elle arbore toute la journée « C'est pas faux. Valar Morghulis. » Et elle rit légèrement avant de se souvenir ce qu'il lui a dit sur le fait qu'elle l'ait oublié, elle se demande bien pourquoi elle l'aurait oublié, il n'y a pas de livraisons de prévues aujourd'hui et elle doit encore moins recevoir de colis. « Malheureusement oui. »  Elle fronce les sourcils, un peu perturbée, elle a le cœur qui s'emballe comme quand elle se sent bête. Puis elle a sa crise, elle se souvient du film français qu'ils ont regardés avec Thomas, film un peu débile mais elle a retenu cette foutue réplique qui la fait passer pour une folle auprès du brun. Elle grimace quand il lui demande si elle a de la fièvre et passe habilement à autre chose. Prétexte habile pour savoir si ce n'est pas un psychopathe, elle pense stupidement que c'est le facteur, le lui fait savoir.  « Non je ne suis pas le facteur. Si je l'étais je me ferais draguer par toutes les femmes au foyer. »  Elle rit une nouvelle fois avant de lever les yeux au ciel « Et sûrement par la fleuriste si elle savait comment draguer. » Elle sent ses joues qui s'empourprent, se mordille la lèvre, se rendant compte qu'elle se vend comme une stupide personne qui ne sait pas draguer ou qui drague comme un pied. Elle grimace un instant avant de l'entendre poursuivre « La boîte c'est mon dernier recours pour que tu te souviennes de moi. »  Mais elle ne comprend pas, son cœur se serre une fois de plus, elle continue de l'écouter. Elle se sent terriblement bête à l'heure actuelle. « On était amis. Enfin je veux dire on est amis. Tu ne te souviens pas, mais on l'est vraiment. Et dans cette boîte, tu trouverais des années de correspondance. » Elle regarde la boîte d'un regard méfiant, puis regarde le jeune homme, tente de le détailler mais rien ne revient à part un trou noir de souvenirs inexistants. « Ce sont toutes les lettres que tu m'as envoyés. »  Elle fronce les sourcils, se détourne du comptoir pour aller tourner le petit écriteau qui indique que la boutique est fermée pour le moment, qu'elle revient dans cinq minutes ou dix peut-être. Le temps que tout se mette en ordre dans sa tête. Quand elle revient derrière son comptoir, elle tourne la tête vers la petite pièce qui lui sert de pièce de pause. « Tu veux un thé ? » Elle ne fait jamais cela mais là, il va sûrement y avoir de la conversation à revendre. Puis, elle se mord la lèvre, signe qu'elle est stressée et d'une main tremblante, elle ouvre la boîte. Reconnaît son écriture, attrape l'une des lettres. 2010. Les lignes défilent sous ses yeux et certaines images lui apparaissent, floues au début et visiblement un peu plus nette au fur des secondes qui passent. Elle le regarde, fait le tour du comptoir et sans un mot, elle le prend dans ses bras. Pas un mot, pas un bruit ne sort de sa bouche, elle a le regard qui fixe un point imaginaire avant de se reculer et de le regarder pour enfin prononcer d'une voix brisée « Je suis désolée de t'avoir oublié, mais j'y suis pour rien. J'ai... T'as dû être au courant de l'accident, m'en veux pas.. » Elle déglutit avant de reprendre « Il faut que tu m'expliques, il faut que tu me dises ce qu'on était l'un pour l'autre, j'ai de vagues souvenirs, de soirées et autres mais ça ne me dit rien de plus. » Elle se mordille la lèvre en soupirant. Si elle avait imaginé une seule seconde que sa journée aurait été de la sorte, elle serait restée couchée. Vraiment.

_________________
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/07/2016
›› Commérages : 94
›› Pseudo : floutch ♥
›› Célébrité : Kit Blbl Bg Harington ♥
›› Schizophrénie : Eliott, Oscar & Sarah
›› more about me

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Dim 22 Jan - 11:24 )












Depuis le temps que je venais rôder dans sa boutique, aujourd'hui j'avais enfin eu le courage de vraiment engager la conversation et on parlait du temps qu'il faisait dehors. C'était plutôt une bonne chose non ? En tout cas je trouvais que c'était un bon début et surtout je ne pouvais qu'être d'accord avec elle. Il faisait froid dehors, ce n'était pas un temps à mettre des canards dehors ou même n'importe quel animal vivant. Et aussi parce que je regardais bien trop Game Of Thrones en ce moment, je ne pouvais m'empêcher de faire une référence à cette série merveilleuse en disant que oui, maintenant le Winter il était coming. Il était même plus que coming en ce moment. Enfin après tout était relatif, pour les canadiens le temps qu'on avait ici à Cap Harbor devait ressembler à l'hiver alors que pour nous on avait l'impression d'être au pôle nord ou alors à Winterfell justement. Là où la magie opérait, c'était que Darcy connaissait la série aussi et du coup je me sentais pas ridicule. « C'est pas faux. Valar Morghulis. » Oui alors j'étais content de voir qu'on se comprenait, mais j'avais mes limites quand même. « Je suis pas encore prêt à mourir. Enfin quand ils disent ça, c'est vraiment tous les hommes ? » Oui parce que après il y avait quand même débat, dans la série les hommes n'étaient pas tous horrible. Certes il y avait Joffrey, mais bon il n'était plus de ce monde. Mais genre Jaime il était badass et puis Jon Snow aussi. Bon j'étais pas gay, mais j'imaginais qu'ils plaisaient à la gente féminine parce qu'en plus ils étaient beaux gosses et ils n'étaient pas trop méchant.

Enfin tout cela était bien beau, mais je n'étais pas là et j'avais la réponse à la question que je posais depuis des semaines. Oui Darcy m'avait complètement oublié. Ce n'était pas étonnant au vu de son comportement quand je venais, mais de l'entendre, ça faisait quand même très mal. En plus elle me faisait un peu peur avec son histoire de venir lui dire en face si j'étais un homme. Elle me rassurait en me disant qu'elle n'avait pas de fièvre et moi je lui confirmais que malgré ma boîte, je n'étais pas le facteur. Bien sur je ne pouvais pas m'empêcher de dire que si c'était le cas, je me ferais draguer par toutes les femmes au foyer. « Et sûrement par la fleuriste si elle savait comment draguer. » Celle là je ne m'y attendais pas du tout et mon sourire se faisait plus large. Darcy était juste géniale. « Si tu veux je peux te donner des cours de drague. Je suis un maître en la matière » J'étais même le plus gros enfoiré de la terre si on demandait l'avis de la plupart des femmes de Cap Harbor et de Berlin. Ceci dit, je le vivais plutôt bien et en vrai ça serait plutôt drôle de donner des cours de drague à Darcy.
Mais trève de blabla, il était temps de redevenir sérieux et donc je lui expliquais pourquoi j'étais là avec une boîte. C'était ma dernière chance pour qu'elle puisse se souvenir de moi. La dernière chance pour qu'elle se souvienne qu'on était amis. Darcy regardait la boîte d'un air suspicieux, elle me regardait et de nouveaux la boîte. Je ne laissais rien transparaître sur mon visage, tout comme elle. Puis sans qu'on échange le moindre mot, elle allait changer la pancarte de la porte. C'était plutôt une bonne chose qu'elle fasse ça non ? J'espérais que oui en tout cas. « Tu veux un thé ? » Est ce que je voulais un thé ? Je n'étais pas vraiment un homme à thé, mais peut-être que je pouvais le devenir. « Oui, je veux bien. Avec plaisir même » Ceci dit, le thé allait certainement attendre, parce que Darcy était bien partie pour ouvrir la boîte.
Jusqu'à présente, venir avec cette boîte m'avait semblé être une excellente idée. Seulement je n'avais pensé qu'à moi et au fait que Darcy me manquait. Le problème c'était que je n'avais pas pensé aux conséquences pour Darcy. Peut-être que cela allait la perturbait encore plus qu'elle ne l'était où alors je ne savais pas. En tout cas, je m'attendais à tout, sauf à ce qu'elle fasse le tour de son comptoir pour venir me prendre dans ses bras. Naturellement, mes bras se refermaient autour d'elle, ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas pu la prendre dans mes bras et ça faisait tellement de bien aussi. Au bout d'un moment elle se reculait et je la laissait prendre sa liberté. « Je suis désolée de t'avoir oublié, mais j'y suis pour rien. J'ai... T'as dû être au courant de l'accident, m'en veux pas.. » Comment elle pouvait penser une seule seconde que je lui en voulait ? « Il faut que tu m'expliques, il faut que tu me dises ce qu'on était l'un pour l'autre, j'ai de vagues souvenirs, de soirées et autres mais ça ne me dit rien de plus. » A mon tour je la prenais dans mes bras. Ce n'était absolument pas pour profiter de la situation c'était juste pour la rassurer. En me reculant, je gardais l'une de ses mains dans la mienne. « Comment je pourrais t'en vouloir Darcy ? C'est juste impossible. » Et encore le mot était faible. « Quand j'ai su pour ton accident, je ne voulais pas y croire. » Par contre le constaté avait été dur. « C'est pour ça que tu me voyais souvent ici. Je suis pas un fou furieux de la fleur et ni un psychopathe. Je cherchais juste à trouver un moyen de te parler » voilà pourquoi téléphoner aux flics auraient été une complète perte de temps. « Et pour répondre à ta question, toi et moi on était amis. Avant qu'on se rencontre vraiment, on s'écrivait et puis tu es arrivé à Cap Harbor et depuis on a passé beaucoup de temps ensemble. » Si ça pouvait la rassurer, on avait pas repeint la marie de la ville. Wilhemina n'aura pas apprécié que je fasse ça. « Je sais pas si ça va t'aider, mais tu es l'une des personnes que j'apprécie le plus sur cette terre. Et je suis prêt à répondre à toutes tes questions » Après tout dépendait du genre des questions, mais sinon oui j'étais prêt.




[/color]
lumos maxima


_________________
Friendship is everything.

≈ Friendship is like peeing on yourself: everyone can see it, but only you get the warm feeling that it brings..

Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/09/2016
›› Commérages : 153
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emilia clarke
›› Schizophrénie : Arya Cohen // Adrianna Tarantino // Adrian Dawkins // Solveig Blackbird
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Jeu 2 Fév - 23:09 )



Pourquoi ? Cette question lui revient souvent en mémoire. Pourquoi elle ? Elle n'avait pourtant rien fait pour mériter ça, on lui avait tant de fois répéter après son réveil que c'était l'une des filles les plus précautionneuse de cette planète et elle avait eu ce foutu accident. Alors elle se demandait pourquoi. Elle n'avait jamais revu le type qui l'avait renversé, il paraîtrait qu'il est venu à son chevet, mais elle n'a même plus aucun souvenir de ce à quoi il pourrait ressembler. Elle se souvient juste des phares qui éclairait la nuit noire ce soir là, et du bruit de l'impact que ça avait eu. Rien que ça. Elle avait mal au cœur parfois à penser qu'elle avait oublié des choses, elle avait souvent envie de pleurer en pensant à ce qu'elle avait sûrement oublier, que c'était sûrement important et quand ça n'allait vraiment pas, que les nuits se ressemblaient trop, à coups d'insomnies répétées, elle prenait son oreiller et hurlait contre ce dernier pour tout évacuer, mais malheureusement, cela ne la soulageait qu'à moitié parce que c'était les migraines qui prenaient la place de la tristesse et de la colère par la suite. Elle se souvient des mots du médecin, que ce serait long, qu'il faudrait du temps, mais elle a assez mis de temps pour elle. Peut-être qu'elle devrait plutôt se refaire renverser par une voiture et tout lui reviendrait en mémoire ? Non. C'est une mauvaise idée, elle pourrait ne plus se réveiller et malgré tout cela, elle aime bien trop la vie pour pouvoir en finir de cette façon. Mais ce type qui était dans le coin, qui rôdait autour de sa boutique lui faisait peur, mais elle se sentait un peu en sécurité tout de même. C'était une étrange sensation. Puis ils parlaient comme s'ils se connaissaient, comme si elle n'avait pas peur de lui. Alors c'était peut-être un signe. Ils évoquaient une série télévisée qu'elle appréciait, sur laquelle elle pourrait parler pendant des heures et ça la faisait automatiquement sourire. « Je suis pas encore prêt à mourir. Enfin quand ils disent ça, c'est vraiment tous les hommes ? » Elle hausse les épaules, se met à rire avant de faire semblant de réfléchir. Elle n'y avait jamais vraiment pensé. Est-ce qu'ils incluaient tout les hommes ou seulement les hommes qui était de vrais enfoirés ?  « Je ne sais pas, peut-être pas. Peut-être que ceux qui le méritent ? Genre... Joffrey ! Il le méritait, il était vraiment con. » Et elle pose une main sur sa bouche, pas vraiment habituée à dire des grossièretés. « Alors je ne pense pas que tu pourrais mourir. » Pourquoi est-ce qu'elle le tutoie ? Sûrement parce qu'elle le voit bien trop souvent. Ou alors parce que ça doit être de la sorte.

Puis la conversation finit par avoir une tournure vraiment bizarre. Il lui colle une boîte sous son nez et elle lui avoue qu'elle l'a oublié. Elle déglutit, voit bien dans son regard que ça lui fait un peu mal et elle s'en veut d'autant plus. Le fait qu'il se ferait sûrement draguer par les femmes au foyer ne l'étonnait vraiment pas. Et elle s'enfonçait un peu plus en lui annonçant qu'elle s'y prenait comme un manche pour draguer. Ce qui n'était pas faux puisque sinon, elle aurait embrasser plus de garçons, mais le dernier qu'elle avait embrassé n'était autre qu'une suite d'un stupide pari et elle s'en voulait un peu puisqu'elle n'avait plus de nouvelles de lui. Ce qui montrait à quel point elle était assez nulle dans ce domaine « Si tu veux je peux te donner des cours de drague. Je suis un maître en la matière » Elle se met à rire un peu, hausse ses sourcils et répond d'une voix amusée « Eh bien, on pourrait faire ça alors ! Ca pourrait être marrant. » Peut-être pas autant qu'elle ne le pense mais soit. Ca pourrait être une expérience à vivre et elle oublierait peut-être la rancoeur qu'elle éprouve pour Thomas de s'enfuir tout le temps. Peut-être que Thomas ne prendrait pas autant de place dans sa tête sans qu'elle ne sache pourquoi. Quand la boîte se présente devant ses yeux, elle aimerait ne pas avoir à l'ouvrir, mais elle sent que c'est ce qu'elle doit faire. Repoussant l'échéance, elle propose une tasse de thé au jeune homme qui accepte avec grand plaisir. Mais elle n'a pas la force de le faire de suite, elle est plutôt animée par une curiosité un peu malsaine et elle finit par l'ouvrir, sentant son cœur qui se morcele un peu dans sa poitrine quand elle lit les premières lettres. Elle se sent mal de l'avoir oublié. Elle a l'impression qu'une partie de son cœur se détache en petits morceaux. Quand elle finit par le prendre dans ses bras, elle se mord la lèvre pour ne pas pleurer et les mots sortent aisément. Comme si c'était ceux-là qu'il fallait qu'elle prononce.  « Comment je pourrais t'en vouloir Darcy ? C'est juste impossible. Quand j'ai su pour ton accident, je ne voulais pas y croire. C'est pour ça que tu me voyais souvent ici. Je suis pas un fou furieux de la fleur et ni un psychopathe. Je cherchais juste à trouver un moyen de te parler »  Elle essuie une larme solitaire qui vient de rouler le long de sa joue, restant toujours tout contre lui, calmant le rythme irrégulier de son cœur en le calquant sur celui du jeune homme. « J'avoue que je t'ai un peu pris pour un psychopathe, ou pour quelqu'un qui voulait racheter ma boutique de fleurs et qui faisait tout pour trouver la petite bête qui pourrait le permettre. » qu'elle avoue d'une voix douce, d'une voix légère. « Et pour répondre à ta question, toi et moi on était amis. Avant qu'on se rencontre vraiment, on s'écrivait et puis tu es arrivé à Cap Harbor et depuis on a passé beaucoup de temps ensemble. » Elle aimait écrire Darcy, elle se souvient des carnets qu'elle noircissait de ses idées farfelues, des lettres, des mots qu'elle alignait pour dire à quel point elle pouvait détester son paternel. « Je sais pas si ça va t'aider, mais tu es l'une des personnes que j'apprécie le plus sur cette terre. Et je suis prêt à répondre à toutes tes questions » Elle se recule alors de lui, un frisson la parcourant parce qu'elle était bien là, tout contre lui. Elle se mordille la lèvre « Je reviens. » qu'elle prononce simplement et elle se rend dans l'arrière boutique, essuyant pour la deuxième fois les perles salées qui glissaient le long de ses joues, faisant chauffer la bouilloire, elle attendait quelques instants avant de réapparaître devant le jeune homme qui n'avait pas bougé. Elle lui tendait une boîte remplie de sachets de thé, rangeant tous par ordre alphabétique #MerciLesTocs et elle s'installait sur le comptoir, avant de laisser balancer ses jambes « Déjà... je ne me souviens plus de ton prénom. Mais … » Elle attrape une lettre avant de continuer « Boris, c'est ça ? » Elle cherche une réponse dans son regard en vain. Puis elle cherche les questions qui pourraient la torturer « Tu, on a jamais... ? Hein ? » Elle ne veut rien dire. « Enfin si cétait le cas, j'aimerais vraiment m'en rappeler mais.. voilà. » Puis elle a une question qui lui brûle les lèvres « Est-ce que tu … tu es venu à l'hôpital ? Parce que je ne me souviens pas vraiment de ce qui sont venus à part ma famille. Et .. Thomas. » Elle ne sait même pas pourquoi elle parle de lui. « Mais je ne veux pas parler de lui c'est de toi et moi dont il s'agit et je n'ai pas envie qu'il intervienne dans notre conversation. »

_________________
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Try to remember [Darcy]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération