Try to remember [Darcy]

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/07/2016
›› Commérages : 88
›› Pseudo : floutch ♥
›› Célébrité : Kit Blbl Bg Harington ♥
›› Schizophrénie : Eliott, Oscar & Sarah
›› more about me

Try to remember [Darcy] ✻ ( Jeu 3 Nov - 13:06 )












« Putain mais où j'ai foutu ses putains de lettres. Je les ai pas mangé quand même » J'avais retourné toute ma chambre et tout mon appartement pour retrouver un carton de lettre. Alors non je n'étais pas sentimentale et ce n'était pas un courrier des impôts ou des factures impayés. Non c'était les lettres que Darcy m'avait envoyé. Je n'étais pas le plus grand sentimentaliste du monde. Je ne l'étais pas du tout même, à part moi-même, Kevin et ma famille je n'aimais pas grand monde, mais à l'époque quand je recevais des lettres, ma mère se charger de les mettre dans une boîte parce que selon elle de temps en temps on aimait bien relire ce que les gens pouvaient nous dire. Ma mère était très mignonne, mais je n'avais jamais réouvert cette boîte et je la triballais d'appart en appart, juste pour lui faire plaisir. Pourtant aujourd'hui j'étais content de savoir qu'elle existait. Le problème c'était que je ne savais absolument pas où je l'avais foutu et ça m'énervait un tantinet beaucoup.
Pourquoi c'était important aujourd'hui même ? Tout simplement parce que Darcy avait complètement oublié mon existence et pourtant je n'étais pas le genre d'homme qu'on pouvait oublier. Ou alors c'était parce qu'on avait jamais couché ensemble que c'était arrivé ? Non ce n'était pas possible, c'était genre arrivée du jour au lendemain et j'aimais pas ça okay ? Surtout que de mon entourage féminin Darcy était l'une des rares femmes avec qui je n'avais pas couché et que je continuais de côtoyer et que j'aimais vraiment beaucoup.

Notre relation avec Darcy était pas commune en plus. On se connaît depuis de nombreuses années, mais sans pour se voir avant son arrivée à Cap Harbor. Je me souvenais que quand j'étais au collège, on nous avait donné des adresses un peu partout dans le monde pour envoyer des lettres. Il se trouvait que j'étais tombé sur l'adresse de cette douce brune. Je le reconnais au début, c'était ma mère qui me poussait à répondre au courrier, parce que j'étais très dilletent sur ce genre de chose et je repoussais toujours au lendemain, au surlendemain, à la semaine d'après et tout ça. Au fur et à mesure, c'était vraiment un réel plaisir de lui répondre et j'attendais même ces lettres avec impatience. Peu de personne était au courant de cette correspondance, mais ça me plaisait. Avec Darcy on pouvait parler de plein de chose, je pouvais lui raconter ce qui se passait à Cap Harbor sans qu'elle prenne de parti. Avec elle je pouvais y voir plus clair et quand elle était venu à Cap Harbor, c'était presque un rêve. Sans qu'on se voit tout les jours, sans qu'on soit tout le temps en contact, je savais qu'elle était là et c'était suffisant pour moi.

Enfin jusqu'à ses dernières semaines. Je ne savais pas trop ce qu'il s'était passé, mais un jour, comme à mon habitude, j'avais fait un détour par sa boutique de fleur et en voyant son regard je savais que quelque chose n'allait pas. La première fois je pensais que c'était juste un mauvais jour pour Darcy et qu'elle n'avait ni envie ou de me voir. C'était véxant, mais ça pouvait arriver. Par contre à ma troisième venue sans qu'elle me parle ça me semblait vraiment bizarre. Il y avait fort à parier qu'elle me prenait pour un psychopathe ou un gars super chelou qui voulait la harceler alors que ce n'était absolument pas le cas. La seule chose que je voulais, c'était comprendre. La dernière fois que j'avais été la voir, j'avais fait les choses bien en achetant un bouquet de fleur pour ma mère. J'avais presque tout prévu, sauf le ton trop professionnel et distant de Darcy, ça m'avait vraiment fait mal. Plus que je ne le pensais et c'était bien pour ça qu'aujourd'hui j'essayais de mettre la main sur la boîte qui contenait les fameuses lettres. « Bouyaaaa enfin je vous mes salopes » Après des heures de recherches et un appartement en vrac, enfin j'avais mis la main dessus. Le pire ? C'était qu'en fait la boîte était parfaitement bien rangée, mais comme dans ma tête ce n'était pas du tout le cas, c'était plus compliqué. Parce que oui en ce moment j'avais beaucoup trop à pensé. Zoé était enceinte et je le vivais très mal. Mais pour l'instant, je devais régler un problème à la fois et aujourd'hui je m'occupais du cas de Darcy.

La boîte sous le bras, tel un lion qui venait de sortir de sa cage et découvrait la liberté, je prenais la direction de la boutique de Darcy. J'aurai pu attendre la fin de journée et allait chez elle, mais techniquement ce n'était pas possible, parce que moi aussi je bossais et j'avais des milliers d'auditeurs à contenter. Alors ouais venir en plein après midi c'était le top et puis normalement il ne devrait y avoir aucun client non ? Si ? Je ne savais pas, on verrait bien.
Aujourd'hui la chance était de mon côté, personne ne vue dans la boutique, toujours aussi décidé, je m'approchais du comptoir et de la caisse et poser ma boîte avec autorité en regardant Darcy. Si j'avais de la chance elle n'allait pas téléphoner au flic, si j'en avais pas, elle allait braquer une arme sur moi parce que j'étais pas le gars le plus sympathique du monde. Pourtant j'essayais « Salut » Il fallait commencer par quelque chose, mais je n'étais pas le plus doué pour ça. J'étais doué dans les insultes et les conneries. « Tu te souviens vraiment pas de moi. » Ce n'était même pas une question, juste une constatation de la situation et ça me rendait triste et je n'osais imaginer si ça devait un jour arriver à Kevin. Si un jour Kevin ne se souvenait plus de moi, ma vie n'aurait plus de sens.




lumos maxima

_________________
Friendship is everything.

≈ Friendship is like peeing on yourself: everyone can see it, but only you get the warm feeling that it brings..

Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/09/2016
›› Commérages : 125
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emilia clarke
›› Schizophrénie : Arya Cohen, l'actrice déchue.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Try to remember [Darcy] ✻ ( Ven 11 Nov - 1:05 )



Elle se mordille la lèvre et elle refait une fois, deux fois, trois fois le bouquet qu'elle a dans les mains. Elle n'y arrive pas, elle n'arrive pas à faire quelque chose de potable. Weasley est malade, alors elle s'inquiète, elle ne veut pas perdre son chat. Alors elle s'inquiète et elle envoie un message à Thomas pour savoir s'il va bien elle attend la réponse, vérifiant toutes les cinq minutes s'il n'a pas sonné et s'il est bien en sonnerie. Mais oui, il est en sonnerie et non, il n'a pas sonné, alors elle sent son coeur qui se serre un peu trop, elle s'humidifie ses lèvres qu'elle mordille comme à chaque fois qu'elle est stressée et elle va devenir folle. Tellement folle qu'elle se demande si c'est possible de le devenir. Mais elle soupire, et elle entoure le bouquet de papier transparent. Le client vient le chercher dans cinq minutes et elle vient tout juste de finir, cela ne lui arrive jamais. Elle attend et l'homme à la chevelure grisonnante entre dans la boutique et Darcy, elle souffle. « Je viens de le terminer ! » Elle sourit au client presque habituel « Il vous plaît ? » L'homme regarde d'un air de dédain et Darcy elle fronce les sourcils avant de faire une petite moue. « Oui, il me plaît merci beaucoup Mademoiselle O'Faolain. » Trop de sérieux, elle déteste cela, elle se sent mal à l'aise. Elle attend qu'il la paye et il s'en va et Darcy, elle s'appuie sur son plan de travail en soufflant. Elle déteste ce client, mais il fait partie intégrante de son chiffre d'affaire, alors elle ne peut pas être méchante avec cet homme.

Il est quinze heures, et la boutique vient seulement de se désemplir et elle n'a pas faim. Elle n'a pas envie de manger alors elle laisse sa salade dans le fond de son sac, au moins, ce soir, elle n'aura pas à cuisiner. Mais qu'importe. Elle attrape son téléphone au vol quand elle a un appel de Thomas qui lui dit que Weasley va mieux, alors le sourire qui s'était effacé de ses lèvres revient assez rapidement et elle est presque à deux doigts de faire une danse mais elle se retient. Elle raccroche alors, un grand sourire sur les lèvres avant de nettoyer un peu partout, passer le balai et faire les petites choses qu'elle faisait habituellement durant la matinée, mais pas ce matin, elle n'en avait pas la force. Quand elle voit un homme qui entre dans la pièce, elle fronce les sourcils, elle le reconnaît, il lui fait un peu peur, à toujours lui tourner autour. « Salut » Elle ne lui répond pas, et le laisse continuer « Tu te souviens vraiment pas de moi. » Mais une autre chose lui attirait son attention, le froid qui rentrait dans la petite boutique elle lui répondait alors en le fixant dans les yeux « Qu’est-ce que c’est que ce pays ? C’est pas possible. Il fait au moins... -8000 ! » qu'elle répond complètement à côté de la plaque avant d'être la malpolitesse incarnée et d'aller faire la porte sans prendre la peine de lui répondre. Elle se replante alors devant lui et elle hausse un sourcil. « Je t'ai vraiment oublié ? » Elle attrape son stylo pour vérifier sa liste de commandes « Viens me le dire de profil si t’es un homme ! » Puis elle se rend compte qu'il doit vraiment la prendre pour une folle. Et qu'à défaut qu'elle appelle la police, il risquerait d'appeler les petits hommes blanc. « Non... je suis vraiment désolée je ne vous remet vraiment pas... Vous êtes le facteur ? Je dis ça pour .. » Elle pointe la boîte qu'il a sous le bras du doigt « la boîte ! Mais je suis peut-être trop indiscrète, je suis désolée... » qu'elle s'excuse en baissant la tête, qu'est ce qu'elle devient bavarde quand elle s'y met, ça ne devrait pas être possible.

_________________
D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.
Revenir en haut Aller en bas

Try to remember [Darcy]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération