Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Jeff's burger drive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 6 Nov - 22:39 )

Baby I'm Not Over You~ #BachCa faisait un moment que j'avais vu Blaine. Nous nous étions croisé deux trois fois cette semaine à l'université, mais nous n'avions pas passé plus de temps que ça ensemble depuis les événements de la bibliothèque qui remontaient à presque plus d'une semaine à présent. Mais je n'avais pas perdu en tête l'idée de passer encore quelques soirées avec Blaine. Et j'étais presque sûr qu'il ne serait pas contre. Cependant, nous étions tous les deux assez occupé. Entre les études, nos job respectif. Et dans mon cas se rajoutaient le journal et le basket. Bref, je courrais dans tous les sens, pas énorme de temps pour sortir ou faire quoique ce soit du genre. En général, le soir, j'étais tellement crevé que je rentrais directement à la maison, passait un peu de temps que mon ordi, mangeait, et allait me coucher. Dans le genre routine, on faisait plus original, je vous l'accorde.

Il devait être près de vingt-et-une heure lorsque je quittais les bureaux de Flavien ce soir. Nous avions fini plus tard à cause de quelques problèmes de dernière minutes qui devaient absolument être réglé demain. J'aurais pu partir plus tôt. Cependant, je n'aimais pas abandonné l'équipe comme ça. Surtout qu'on avait besoin de moi pour une fois, alors je n'allais pas me défiler. Il n'empêche que j'avais super faim en sortant. Ma première idée avait été de commander quelque chose, sans doute chinois ou jap. Mais finalement, sur mon chemin du retour, je passais devant le Jeff Burger Drive, ce qui me fit sourire en songeant que Blaine y travaillait peut-être ce soir. Puis même si il n'était pas là, ça faisait longtemps que je n'avais pas mangé un bon burger. Un peu de gras ne me ferait pas de mal. De toute façon, nous étions vendredi, c'était le week-end demain, autant en profiter.

Je pensais qu'à une heure et un jour pareil, le fast-food serait rempli. Mais non. A croire que les habitant de Cap Harbor avaient le palais bien plus fin que ce que je ne pensais. Enfin, d'un côté, ça m'arrangeait assez. Etant donné que j'étais à pied, je n'allais pas passer au drive. Puis j'avais trop faim pour attendre d'être rentré à la maison. Sans hésiter j'entrai donc dans le restaurant. Il y avait déjà quelques personnes à la caisse, mais je repérais Blaine sans trop de discuter. Je ne pu m'empêcher de sourire, tout en choisissant le file de la caisse où il travaillait. Même si il y avait sans doute moins de monde sur la file d'à côté, je m'en fichais assez. J'attendis plutôt patiemment mon tour. Et une fois arrivé en face de Blaine, je n'étais pas sûr qu'il m'aie reconnu. Il avait la tête penché sur son écran alors je sortis pour attirer son attention.

- Le rouge, c'est définitivement ta couleur sweetheart.


C'était facile de se moquer de son uniforme, je sais. Mais je trouvais ça marrant et je savais que Blaine ne le prendrait pas mal. Ou tout du moins il n'allait pas se mettre à faire un scandale dans le restaurant juste pour ça.

- Avoue, je t'ai manqué ! Tu finis à quelle heure ?

Cette question était un peu sortie toute seule. Je n'avais pas franchement de plan en venant ici. Mais si il ne finissait pas trop tard, peut-être que je pourrais l'attendre. Enfin, de mon avis, il ne devrait pas finir après minuit. J'avais aucune idées des horaires du fast-food. Mais il ne me semblait pas qu'il était ouvert toute la nuit. Enfin peut-être en fait… J'aurais volontiers tenu la discutions à Blaine, mais vu que tu monde arrivait derrière moi, je poursuivis :

- Hum… je crève la dalle… Mais j'ai aucune idée de ce que je veux alors… Je peux te faire confiance ? Genre tu me trouve un burger qui te semble moins affreux que les autres… Mais pas au poisson hein… J'ai des doutes sur où il aurait pu traîner avant d'arriver dans mon assiette.

La réflexion aurait pu paraître assez innocente si on songeait à la pollution des océans, etc. Mais Blaine savait très bien que ce n'était pas de ça que je parlais. Et mon sourire en disait assez long sur le sujet.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Lun 7 Nov - 12:47 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Cela faisait quelques jours que Blaine n’avait pas vu Achille et il trouvait que ça craignait. Ouais parce qu’il aime tout de même passer du temps avec le jeune homme. Bon, techniquement, il l’avait vu à quelques reprises et lui avait dit ou fait un petit salut mais disons que ce n’était jamais quelque chose de bien long, tous les deux avaient bien d’autres choses à faire. Les cours, le boulot, d’autres activités. Ils étaient deux garçons plutôt occupés et studieux donc, ils n’avaient pas vraiment de temps à eux. Pour des jeunes adultes normaux, ça devrait sûrement être énervant, mais bon. Lui, il ne trouvait pas forcément cela des plus chiant. Il fallait dire qu’ils avaient toujours la possibilité de faire plein de choses quand ils auront vieilli. Quoique, se connaissant, Blaine sera toujours aussi occupé quand il sera plus vieux. Ou peut-être même mort. Ouais ce n’était pas très gai mais on ne sait jamais. Entre le fait de se tuer à la tâcher et les phases dépressives, on ne sait jamais. En parlant de phases, ça lui faisait penser qu’il devrait bientôt retourner chez le dispensaire parce qu’il n’avait pas pris ses médicaments depuis quelques jours maintenant, il n’en avait plus et il n’avait pas le temps. Et apparemment, sa tante ne pouvait pas aller les chercher pour lui parce que ça ne se fait pas. Encore, ça c’est ce qu’elle lui disait, si ça se trouvait, elle avait juste la flemme d’y aller. Ça ne l’étonnerait pas vraiment d’elle. Peut-être qu’il aurait le temps d’y aller un de ces quatre, espérons juste qu’il ait une heure de creux à un moment dans une journée. Ça lui arrivait parfois, comme la fois où, justement, il avait commencé à parler à Achille. Il n’avait pas trop de choses à faire ce jour-là, peut-être qu’il y ira-s’il ne se mets pas en tête l’idée de trop réviser ou d’aller faire des heures supplémentaires.

Donc, aujourd’hui, il était entrain de bosser et c’était un vendredi, ce qui le fatiguait déjà. En temps normal, le vendredi, il reste jusqu’à la fermeture, là où tous les clients arrivent alors qu’il ne reste plus que cinq minutes et se prennent des regards noirs plus sombre qu’un trou noir de la part de Blaine. Ouais parce qu’il se demandait comment ça se faisait qu’ils s’amusaient toujours à venir quand ça ferme et en plus de ça, commander des tas de trucs ou sans savoir se décider. Peut-être qu’ils venaient juste tester la patience des caissiers. Il était penché sur sa caisse et s’apprêtait à utiliser son sourire de client avec la voix qui allait avec, donc le faux sympathique, quand il entendait la voix d’Achille. Il relevait les yeux vers lui, assez surpris, mais finissait tout de même par sourire, content qu’il soit là. C’était bien la seule chose qui pouvait améliorer sa journée ça. « C’est bien pour ça que je porte leur uniforme, darling. » lui dit-il avec le clin d’œil qui allait, ouais, ça recommençait déjà les clin d’œil. « Personne ne me manque autant que toi. Et.. Je finis dans une demi-heure . » Dit-il avant de réfléchir quelques secondes. « Mais vu qu’il y a toujours des clients à la fermeture… Je dirais plutôt quarante-cinq voire même cinquantes minutes. Désolé. » Dit-il avant de grimacer, il se doutait bien qu’il n’allait pas apprécier le fait d’attendre trop longtemps. Enfin, s’il allait attendre qu’il quitte son lieu de travail pour une quelconque raison. Sûrement pour traîner avec lui et Blaine serait vraiment plus que d’accord avec ça en fait. Vraiment. Il hochait la tête en l’écoutant parler, ouais, il allait lui commander quelque chose qu’il devrait aimer. Il ne pouvait pas vraiment dire qu’il serait sûr que ce soit bon étant donné qu’il ne les as pas goûté, étant végétarien. Mais il devrait bien y avoir quelque chose qu’il aimerait. « Ne fais pas semblant, je sais que tu rêves d’avoir du poisson provenant d’endroit que tu ne peux même pas imaginer dans ton assiette ! » Dit-il, ce sourire toujours là, il avait l’air d’un peu trop bonne humeur Blaine. Il tournait les talons rapidement pour aller donner la commande au cuisinier. Enfin, cuisinier, celui qui s’occupait des sandwichs. Normalement, c’était les caissiers qui s’occupaient des accompagnements comme les boissons ou bien les frites et tout ça. Il prenait quelques commandes bien rapidement, faisant toujours des aller-retours d’un pas peut-être trop rapide vers la cuisine ou bien vers d’autres endroits, comme pour donner des commandes d’autres serveurs à d’autres tables. Il avait un trop plein d’énergie aujourd’hui et il savait bien ce qui lui arrivait. Et quand il allait s’occuper des frites, sa collègue l’avait poussé pour le faire pour lui, c’était une des seules qui avait vraiment réussi à le cerner. Ou bien c’était parce que la dernière fois qu’il était dans un état qu’il n’était pas habituellement, il avait posé une de ses mains sur une plaque de cuisson allumée et qu’elle était là. Sûrement un mauvais souvenir. Il prenait la portion de frite, un gobelet de coca avant de se diriger vers la table où était installé Achille. Il lui posait le plateau devant lui. « Je voulais te donner un menu enfant au départ, mais à la place tu as un Monster Classic, steak, cheddar, oignons, salade et sauce ai et fines herbes. J’t’ai aussi pris des frites et du coca, j’espère que ça va te plaire ! » Lui dit-il et son débit de paroles était… Rapide. Avant de retourner à sa caisse, il se tournait vers lui. « La maison paie. » Dit-il avec un clin d’œil, repartant aussi rapidement qu’il était arrivé.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Mar 8 Nov - 13:27 )

Baby I'm Not Over You~ #BachOn a beau dire, mais ce type et son humour m'avaient bien manqué à moi aussi. J'étais à peine arrivé que j'avais déjà le droit à un magnifique clin d'oeil. Comme quoi, il y avait certaines choses qui ne changerait jamais. J'étais presque sûr que Blaine, c'était le genre de personne avec qui je pourrais rester dans le voir ni lui parler pendant des années, à nos retrouvailles, ce serait toujours la même guerre. Je me mordis la lèvre inférieure avant de répondre :

- T'es tellement sexy dans cet uniforme aussi…

Oui, c'était juste histoire de bien en rajouter une couche et… Et de le faire rire un peu. Vu sa tête avant que j'arrive, il devait bien se faire chier. En même temps, bosser ici ne devait pas être le job le plus passionnant du monde. Surtout quand on voyait qui fréquentait les lieux. Blaine m'annonça alors qu'il finissait en théorie dans une demi-heure, mais en pratique ce serait plus dans trois quart d'heure, voir même une heure.

- Oh ! Ca va en fait, je pensais que tu finirai plus tard que ça, c'est cool.

Je pensais que j'allais devoir attendre des heures, mais non. Du coup, je ne pu m'empêcher de sourire. Je remis ma commande entre les main de Blaine, sur ce coup là, je lui faisais confiance. Après tout, il bossait ici. Si il ne mangeait pas, il devait au moins savoir ce qui semblait moins pire que tout le reste. Et évidemment, il releva ma réflexion sur le poisson.

- Hmm… Possible… mais ça dépend qui s'en ait occupé…

Je lui adressais un clin d'oeil alors qu'il se retournait pour aller préparer ma commande. Pendant ce temps, j'allais me trouver une table pas très loin des caisses. Et choisit la place d'où je pouvais voir Blaine en fait. Quoi ? Après tout, c'était plus pour lui que pour le repas que j'étais venu. Quoique… Je n'étais pas sûr en fait. Quelques minutes plus tard, mon cher camarade revint avec un plateau et me présenta mon repas d'un air si théâtral que je ne pu m'empêcher de sourire. Il parlait un peu trop vite pour que je puisse saisir le moindre détail de ce qu'il m'avais servit. Mais je verrais bien en mangeant de toute façon.

- Si je mange pas tout ce sera de ta faute alors, pour avoir surestimé mon âge… Mais merci ! J'ai pas trop de doute que ça me plaise. Au pire, ça me donnera une bonne raison d'aller protester auprès de mon serveur.


Le ton de ma dernière était encore une fois lourd en sous-entendus. A croire que c'était presque devenu la base dans notre relation. Blaine fini par repartir derrière son comptoir après m'avoir annoncé qu'il m'offrait le repas. J'allais bien protester, mais c'était trop tard. Je lâchais donc un long soupire et commençait à manger. Ce n'est pas que j'aimais pas qu'on m'offre un repas. Mais c'est que j'aurais voulu lui offrir quelque chose moi, avant. Je sais, c'est con comme logique. Cependant j'aimais faire plaisir à mes amis. Bref, comme tout le monde, j'étais sans doute loin d'être sexy en mangeant un burger d'une telle taille. Pourtant, cela n'empêcha pas une autre serveuse du fast-food de venir à ma table, jetant des coups d'oeil comme si elle voulait s'assurer qu'on ne la voyait pas.

- Excuse-moi, je voulais savoir… Ca fait longtemps que tu connais Blaine ? Enfin vous… Vous êtes ensemble ou…. ?

Ok, je ne m'attendais pas à ce genre de question. Je manquais à m'étouffer avec mon coca avant de me mettre à rire. Voyant bien que la pauvre était assez mal à l'aise, je lui répondis :

- Oh euh non… On est juste pote. Ca doit faire… je sais pas… Une semaine ou deux qu'on se connaît ?


Elle émit un petit « oh » que je n'arrivais pas à déterminé. Elle avait l'air assez déçue. C'était bizarre. Elle était déçue parce que je ne sortais pas avec Blaine ? Non, ce serait bizarre. Elle était sûrement déçue d'apprendre que je ne le connaissais pas depuis plus longtemps que ça. Elle devait avoir des vues sur lui et cherchait sans doute des informations à son sujet. Mais vu qu'elle ne bougeait pas de ma table… Je fini par lui demander :

- C'est une bonne situation ça serveur ?


Je buvais pensivement mon coca alors que mon interlocutrice prit le temps de réfléchir avec un petit sourire aux lèvres. A croire qu'elle n'attendait que ça que je lui demande…

- Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d'abord des rencontres. Des gens qui m'ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n'est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j'ai pu ; Et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... Je ne suis qu'amour! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd'hui me disent : "Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ?", Eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c'est ce goût de l'amour, ce goût donc qui m'a poussé aujourd'hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi...

Je… OK… Autant vous dire que je n'étais pas sûr d'avoir tout suivit. J'avais bien écouter en buvant mon coca pensivement. Mais là, je devais avoué, j'étais un peu perdu. Puis le pire, je crois que c'est que la fille partie en souriant, fière d'elle. A croire qu'elle avait attendu toute sa vie pour pouvoir sortir son discours à quelqu'un. J'étais assez perturbé, mais me remis à manger comme si il ne s'était rien passer. Cette fille était définitivement bizarre.

Je pensais que le temps passerait plus vite que ça. Mais en fait, j'avais fini de manger en un quart d'heure à peine. Comme quoi on appelait pas ça un fast-food pour rien. Mais par rapport à tout à l'heure, il y avait bien moins de monde. Les personnes qui étaient arrivées en même temps que moi commençaient toute à partir, et il n'y avait presque plus personnes à la caisse. Je me permis donc de me lever, quittant ma table un instant, pour rejoindre ce pauvre Blaine au comptoir qui semblait attendre que le temps passe.

- Elle est un peu chelou ta collègue, tu le sais ?

C'était plus fort que moi, il fallait que je le dise à quelqu'un. Pensif, je poursuivis :

- J'étais en train de penser à la configuration des lieux tu vois. Et je me disais qu'on pourrait y faire quelques améliorations. Prend des notes… Là, au pied du palmier, on va faire une grande allée avec plein de statues. Qu’on appellera "La grande allée avec plein de statues". Et là-bas, des jardin. Avec des oliviers, des orangeades, des saules pleureurs, des soles meunières… Et là-bas, le Jeff Burger… Luxuriant magnifique, chamarré, avec une graaaande cours où yaura pleiin de danseuses qui pourront danser ! Et juste là, un petit géranium. Ouais… Ca va être bien…


Je hochais la tête, sur de moi. Je savais que je ne venais de raconter que des conneries. A croire que la serveuse bizarre m'avait inspirer. Ou alors c'était la sauce bizarre qu'ils mettaient dans leur burger je pense.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Ven 11 Nov - 3:39 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Sérieusement Achille avait vraiment manqué à Blaine, ce n’était pas avec tout le monde qu’il agissait de la sorte. Ce n’était pas avec tout le monde qu’il avait envie de le faire en tout cas. Franchement, quand il lui disait qu’il était sexy dans son uniforme, il avait du mal à ne pas lui dire de se la fermer. Gentiment en tout cas. Ouais parce que, bon sang, cet uniforme était juste dégueulasse. En tout cas, il bénissait les dieux pour qu’il n’ait pas eu besoin de mettre un filet pour les cheveux, il serait sûrement parti se pendre. Il aurait sûrement eu une tronche trop bizarre comme ça. Il préférait largement que personne ne le voit avec cette affreuseté. Achille se serait sûrement foutu de sa gueule pendant les trois ans à venir. Et encore, trois ans avaient l’air d’être une durée bien trop courte. Il sourit en coin, se penchant légèrement sur le comptoir, s’approchant de lui, vraiment près, un petit sourire sur le bout des lèvres. « Avoue, ça te donnes envie de me sauter dessus et de me le déchirer. » Lui dit-il avant de se mordiller la lèvre inférieure à son tour. Le pire dans tout ça, c’était qu’il avait même pas dit ça bas. Il avait dit ça de manière à ce que les gens derrière Achille pouvaient tout de même l’écouter. Du coup, il y avait une petite vielle qui avait l’air vraiment outré, ce qui le faisait presque éclater de rire, mais il ne devait pas. Fallait tout de même qu’il garde le rôle. Sinon, c’est pas drôle ! Il se demandait s’il allait rentrer dans le truc ou non, mais bon, étant donné qu’il le connaissait un minimum, il se doutait qu’il allait sûrement rentrer dedans. « Non, t’as de la chance, je finis pas trop tard ce soir. » Et il en était plus que ravi, s’il avait fini à pas d’heure, Blaine aurait sûrement eut envie de se pendre, ou quelque chose comme ça. Il le regardait, toujours le sourire aux lèvres alors qu’il l’écoutait parler, ça ne l’étonnait même pas qu’il lui ressorte cette histoire. Il était pas possible, ils avaient bien ça en commun. « Ce serait moi qui m’en occuperait juste pour toi. » Il lui fit un nouveau clin d’œil avant de lui envoyer un baiser. Etait-il dans l’excès ? Peut-être bien, mais c’est pas si dérangeant en fait.

Il n’avait pas vraiment pris bien longtemps à lui faire sa commande, fallait dire que c’était plutôt rapide à faire. Ceux derrière qui préparaient étaient rapides donc voilà. Il s’était dépêché de rejoindre son ami pour lui donner le plateau et laissait échapper un léger ricanement lorsqu’il l’entendant parler. « Et j’en serais plus que honteux. Mais j’attends avec impatience toutes tes protestations. » Il lui fit un autre clin d’œil avant de lui annoncer que la maison payait, s’en allant sans même lui laisser le temps de protester. De toute façon, même s’il aurait voulu tenter quoi que ce soit pour que ce repas ne serait pas offert, il serait tout de même gratuit. Finalement, Blaine continuait de toujours faire la même chose, chose qui le languissait assez. Il gardait les yeux sur le jeune homme tout en bossant du mieux qu’il pouvait, fronçant les sourcils alors qu’il voyait une de ses collègues, sûrement la seule avec qui il avait une quelconque affinité aller s’installer en face d’Achille. Il faisait quelques commandes et les amenait rapidement aux tables, leur jetant toujours quelques coups d’œil parce qu’il ne comprenait pas vraiment pourquoi ils étaient là entrain de parler. Surtout que sa collègue avait vraiment l’air à fond dans un monologue. Il se décidait donc à ne pas les déranger et retournait à sa caisse.

Il y avait de moins en moins de clients, si bien que maintenant, il devait y avoir une personne chaque quart d’heure et ça fatiguait assez Blaine. Pas dans le sens où il avait envie de dormir, parce qu’il était littéralement en pleine forme, mais plutôt que ça le blasait vraiment beaucoup. Il s’ennuyait à mourir et se demandait s’il ne pouvait pas tout de suite partir. Mais bon, il se doutait bien qu’il ne pourrait pas, ça ne se faisait pas. Il finissait par faire un sourire à Achille en le revoyant s’approcher de lui, il était vraiment content de le voir revenir ici, comme ça au moins, il pourrait peut-être le sortir de l’ennuie, enfin. Il ne pouvait s’empêcher de laisser échapper un petit rire, c’était pas faux. « Effectivement. Mais on s’habitue. » Il haussait les épaules avant de hausser les sourcils en l’écoutant parler, ne pouvant s’empêcher de hausser un sourcil, se demandant vraiment qu’est-ce qu’il avait fumé avant de venir ici. Ou bien, c’était l’autre serveuse qui lui avait refilé des substances illicites. « Je suis pas sûr qu’on pourrait faire toutes tes améliorations… A cause du sol… » Dit-il en plissant le nez avant de s’expliquer. Il est bizarre ce sol… Il est pas palpable. Ouais, c’était une réponse sûrement totalement HS, mais c’est pas bien grave, c’était tout de même une réponse. Il lui faisait juste signe ensuite pour lui dire qu’il revenait, allant débarrasser les quelques plateaux vides qui traînait sur les tables, les amenant à la vaisselle.

Il revenait ensuite rapidement vers lui et lui frappait gentiment le bras quand il se rappelait de quelque chose. « Roh.. » Commençait-il afin d’attirer son attention. « Cette nuit j'ai fait un rêve, je gagnais un million de dollars. Et pis avec j'achetais une paire de chaussures, trop grandes pis moche en plus… » Dit-il avant de plisser le nez, c’était vraiment un rêve assez triste en soi, il n’avait pas vraiment aimé ça. Sauf la partie où il avait rêvé de gagner un million de dollars. Mais pour le fait d’acheter des chaussures moches et chères… Il n’avait pas vraiment aimé ça. Ouais, ça craint du boudin quand même, non ?

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Sam 12 Nov - 0:08 )

Baby I'm Not Over You~ #BachIl fallait que j'arrête de songer d'avoir tout entendu de la part de Blaine. Quand il se pencha vers moi, je sentais la connerie venir, je savais qu'il allait dire une bêtise pour me faire rire. Mais à le voir aussi près, avec un petit sourire à me dire des choses pareille avant de se mordre la lèvre… Je sentis mes joues mes piquer, moi rougir ? Si ce n'était que ça… Mon coeur avait aussi rater un battement et mon ventre se serra… Bref, c'était étrange et… Et je rester un instant sans savoir quoi lui répondre. J'entendis bien le soupire excédé de la petite vieille derrière-moi, mais rien n'arrivait à me faire réagir je fixais toujours Blaine et essayait de justifier ma réaction en disant d'une voix timide :

- Blaine… Arrête de dire ce que je pense comme ça… Tout haut, en public… C'est gênant…

Encore une fois, je devais clairement avoir l'air d'un gosse suppliant un de ses parents qui vient de le disputer. Enfin, j'étais bien content que Blaine ne finisse pas trop tard. Quoique, même si il avait encore eu plusieurs heures de travail, je crois que je l'aurais attendu. Ce n'était pas comme si j'avais grand-chose de plus à faire de ma soirée de toute façon. Enfin si, je trouvais toujours quoi faire. Mais ça faisait un moment que j'avais pas passer de temps avec Blaine alors, autant en profiter. Je fini donc pas passer ma commande histoire de ne pas continuer d'embêter trop longtemps les clients derrière. Enfin passer ma commande… Je laissais plus Blaine décider pour moi mais bon. Je ne pu m'empêcher de rire quand il m'assura qu'il se serait occupé de « préparer » mon poisson si j'en avais pris.

- Heureusement que je peux compter sur toi deary !


Puis je le laissais préparer ma commande en allant m'installer. Je me retrouvais assez rapidement avec mon repas, servit pas Blaine en personne et évidement, je n'allais pas me priver pour me plaindre au moindre problème, ce qui n'avait pas l'air de le déranger, au contraire. Cette réplique me fit rire, avant que je ne me mette à grogner qu'il m'offre le repas. Ralalah… Ce gars, je vous jure… Le pire, c'est je n'avais aucune raison de me plaindre, ce burger était vraiment bon. Et j'avais presque fini de manger quand un collègue de Blaine vint s'installer en face de moi pour parler. Au début elle voulait visiblement des informations sur ma relation avec Blaine et c'est vrai que, vu comme ça, c'était assez ambiguë. Cependant, vu qu'elle ne bougeait pas, je tentais d'entamer la conversation et elle se lança dans un monologue assez étrange avant de partir retourner travailler.

Je crois qu'il y avait vraiment quelque chose qui m'échappait à propos de cette fille. Enfin, je finis mon repas et remarquant que Blaine était seul, j'en profitais pour aller lui parler un peu. Je n'avais rien de prévu alors… Alors j'improvisais et lui fit une sorte d'état des lieux et part de mes talents d'architecte. Je crois qu'une personne normale m'aurait jugé et regardé de travers avant d'ignorer ce que je venais de dire. Mais pas Blaine. Il resta dubitatif avant de me répondre que ce serait impossible à cause du sol qui n'était pas palpable apparemment. Cette réplique me fit bien rire. Je m'attendais pas à ça, vraiment.

- Hum… Vraiment ? C'est embêtant.

Je pris un air faussement préoccuper par toute cette affaire. Un petit silence s'installa, mais Blaine le brisa pour me raconter un rêve étrange qu'il avait fait. Une histoire de million et de chaussure. Je ne pu m'empêcher de rire.

- Tu fais des rêves bizarres Blaine… Je suis déçu que tu aies pas rêvé de moi.

Je pris un air un peu boudeur. J'aurais bien parlé un peu plus longtemps avec Blaine, cependant, d'autre client arrivèrent. Je lâchais un soupire et retournait à ma table. Normalement, Blaine devait finir dans quelques minutes. Je fini donc par récupérer mes affaires et quitter ma place. Avant de sortir, je captais le regard de Blaine pour lui faire un clin d'oeil. Il était sûrement préférable que je l'attende dehors maintenant. Si c'était pour quelque minutes, je n'allais pas en mourir non plus. Je restais donc à proximité de la porte du staff, attendant patiemment que Blaine sorte. Il faisait nuit depuis un petit moment maintenant et il il ne faisais pas si chaud que ça. Mais c'était soutenable. Tant qu'il n'y avait pas de neige, de mon avis, c'était supportable.

Blaine fini par sortir, ce qui me fit sourire. J'étais à quelques pas de lui et je crois qu'il ne m'avait pas remarqué. Alors je profitais de la situation pour courir sur les quelques mètres qui nous séparaient et me sautait sur lui en enroulant mes jambes autour de sa taille. Je riais comme un imbécile tout en le serrant dans mes bras. C'était le genre de truc assez risqué à faire, parce que Blaine aurait pu se casser la gueule sous mon poids. Mais je n'étais pas si lourd que ça, si ?

- Enfin ! Pendant un instant j'ai cru que tu étais sortis pas une autre porte pour m'éviter !


Je pris un air faussement triste avant de rendre sa liberté à Blaine.

- Du coup, on fait quoi ? Il est pas si tard que ça, si tu es déter, on peut aller autre part. Mais si t'es trop crevé… Je peux juste te raccompagner chez toi…

En parlant d'aller autre part, je pensais bien évidemment à un bar ou une boîte, enfin quelque part où s'amuser quoi. Mais je n'étais pas sûre que ce soit une super bonne idée. Déjà parce que Blaine la friture et il avait sans doute envie d'aller prendre une douche plus qu'autre chose. Et ensuite, parce que c'était bien beau de vouloir sortir. Mais aucun de nous deux était majeur et ça allait encore être sympa pour qu'on arrive à se faire servir quelque part tient. Mais bon, Blaine était plus vieux que moi, presque majeur et il n'avait pas une tête de gamin. Donc peut-être que ça pourrait marcher.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Sam 12 Nov - 14:42 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Il ne pouvait s’empêcher de sourire encore plus alors qu’il le voyait comme ça, un peu beugué et les joues rougies. Il ne savait pas vraiment si c’était la phrase en elle-même ou le fait que ce soit lui qui lui ait dit qui le mettait dans cet état-là, mais ce qu’il savait, c’était qu’il était vraiment adorable. Comme un petit chaton. Il ne s’arrêtait pas de le regarder, de le fixer, s’humidifiant les lèvres. Il était vraiment beau ce garçon. Il fut sorti de ses pensées en l’écoutant parler, même sa voix timide était adorable. Il avait envie de le prendre dans ses bras et de lui faire plein de papouilles. Et pourtant, il n’était pas du genre à faire des papouilles. « Désolé, darling. Je te promets de plus le faire. » Lui dit-il avant de faire un clin d’œil, caressant la joue du jeune homme. Elle était chaude, sûrement à cause de tout le sang qui était resté là et qui leurs donnait cette couleur que Blaine voulait clairement revoir sur lui. Finalement, il lui avait dit ses horaires et pris sa commande, enfin sa semblant de commande. Et le sujet avait tourné sur les poissons, une nouvelle fois, ne manquant pas d’amuser Blaine. Il ne savait pas ce qui lui était passé par la tête au moment où il en avait parlé mais maintenant, il en était bien content. « Mais toujours, surtout quand on parle de s’occuper d’un poisson. » Il lui esquissait un grand sourire, presque éclatant. Vous savez, cette connerie qu’on pourrait appeler Colgate. Il était bien le seul à pouvoir les voir, ça changeait du tirage de gueule habituel. Il ne savait pas vraiment si Achille pouvait se considérer comme chanceux ou non, il était dans la merde maintenant qu’il avait vraiment réussi à mettre Blaine à l’aise parce qu’il pouvait tout de même t’enchaîner conneries sur conneries. Et il ne savait pas vraiment si, en soit, c’était une bonne chose. Une partie de lui, lui disait que non, l’autre, disait qu’oui. C’était un peu flou.

Finalement Blaine avait continué à bosser et ça se vidait lentement, les horaires de vrai repas terminés et les retardataires pas vraiment encore arrivé, ce qui le poussait à s’ennuyer comme un rat mort, comme quand il est entre 15 et 18h30. Ouais, souvent, il s’ennuie pendant plus de trois heures, vous imaginez le truc ? Il était donc bien content de voir qu’Achille le rejoignait, même si c’était pour une histoire d’architecture bizarre. Il avait beau se demander, au départ, s’il avait consommé quelque chose, ça l’avait tout de même vachement amusé. Fallait dire qu’il était tout de même parti loin là-dedans. « Je trouve aussi, tes idées auraient vraiment rendu cet endroit vraiment magnifique. » Lui dit-il avec un très léger rire, posant ses coudes sur le comptoir et sa tête contre ses paumes, ne le quittant pas du regard. « T’en fais pas, je crois bien que c’est la seule nuit où j’ai pas rêvé de toi. » Clin d’œil. Dans un sens, il ne savait même pas s’il avait vraiment rêvé de lui parce que la plupart du temps, il ne s’en souvient pas. En fait, souvent, il se rappelle de ses rêves quand c’est quelque chose de vraiment perturbant. Par exemple, un jour il avait fait le cauchemar qu’un Saint-Bernard géant le poursuivait et que, pour l’amadouer, il devait lui lancer un cahier de coloriage qu’il sortait de sa poche. Et le chien avait des crayons de couleurs sur lui. Ce n’était peut-être pas le pire, mais c’était tout de même vachement étrange, voire même un peu creepy sur les bords. En voyant son air boudeur, il se contentait de lui envoyer un baiser alors que d’autres clients revenaient. Il poussait un soupir avant de se remettre en mode travail, prenant quelques commandes et en emmenant d’autres.

Comme il s’en était douté, il avait fini en retard par rapport à ses horaires, mais il ne sera pas payé comme heures supplémentaires et c’était tout de même assez blasant. Il quittait sa caisse d’un pas rapide pour se changer tout aussi rapidement. Achille l’attendait, il n’avait pas envie de le faire trop attendre. Il sortait ensuite, un sac sur l’épaule et cherchait le plus jeune du regard, ne le trouvant pas, sûrement parce qu’il faisait nuit. On pouvait donc dire que, lorsqu’il le sentait lui sauter dessus, il était vachement surpris. Ouais, il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’un géant avec une tête de bébé lui saute dessus. Il posait ses mains sur le postérieur du garçon, pour le soutenir, histoire qu’il ne soit pas dans le vide, posant sa tête sur l’épaule du garçon pendant quelques secondes. Il devait vraiment s’empêcher de déposer un petit baiser, même si ses pulsions lui disaient de le faire, mais il savait qu’il n’avait pas à écouter ses pulsions, ce n’était pas vraiment une des meilleures choses. « Bien sûr, j’avais envie de t’éviter, mais j’ai réalisé que jamais tu ne me laisseras en paix.. » Dit-il avant de laisser échapper un très léger rire contre lui. Ça lui faisait tout de même vachement bizarre qu’il soit aussi collé à lui, mais il ne trouvait pas ça dérangeant. Seulement troublant. Finalement, lorsqu’il le lâchait pour reprendre sa liberté, il lui avait fallu quelques temps avant qu’il ne réalise que peut-être qu’il devrait retirer ses mains des fesses d’Achille et c’est ce qu’il fit, mettant ses mains dans ses propres poches. « Ouais, on pourrait aller en boîte, ça pourrait être plutôt cool. » Dit-il avec un petit sourire sur le bout des lèvres. « Il faudrait juste que j’aille prendre une douche avant, un truc rapide quoi. Tu passes chez moi en attendant ? » Il se doutait bien qu’il allait accepter, ce serait un peu bizarre qu’il ne lui dise qu’il veuille attendre autre part, mais bon, après, on ne sait jamais.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Sam 12 Nov - 22:28 )

Baby I'm Not Over You~ #BachPlus jamais ça hein ? Mon dieu, mais qu'est-ce que j'étais en train de faire. En plus, j'avais trouver la réponse de Blaine adorable. Arrête ça Ach, tu sais que c'est que des des bêtises. Humour, tu te rappelle ce mot ? Pourtant je crois que je me mis à rougir encore plus violemment en sentant la main de Blaine sur ma joue. Heureusement que j'avais essayer de me rattraper et qu'il y avait du monde qui attendait derrière-moi. Sinon je… J'avais aucune idée de ce que j'aurais bien pu raconter comme bêtise pour me sortir de là encore. Enfin encore… C'était la première fois que j'en arrivais à être autant gêné fasse à une des répliques de Blaine. Puis la conversation tourna vite sur un autre sujet.

- T'es décidément trop bon avec moi Blaine…


J'affichais un sourire innocent. A croire qu'on en finirai jamais avec cette histoire de poissons. Mais c'était marrant. Alors pourquoi s'en priver hein ? Mon repas se passa tranquillement. Blaine avait n'empêche fait un bon choix de menu. Ce qui n'était pas évident vu qu'il ne connaissait pas plus mes goûts que ça. Si ce n'était mon amour pour la bouffe asiatique et notamment les beignets de crevette. Il n'y eu que cette petite discutions avec la collègue de Blaine qui fut assez… Etrange, mais je finis par m'en remettre. Il en fallait bien plus que ça pour m'effrayer. Et en soit, elle n'avait rien fait de mal. Elle avait juste fait un monologue que j'avais eu un peu de mal à suivre. Il n'empêche que, c'était marrant. Je ne me privais pas d'ailleurs pour aller faire quelques commentaire à Blaine sur l'organisation du Jeff Burger et son architecture. Apparemment mes idées plaisaient bien à l'Ecossais, ce qui me fit sourire.

- Merci. Ca me rassure d'entendre que je ne suis pas le seul à trouver que ça manque de végétation par ici.

Vu que la plus grande partie de mon plan consistait à rajouter des arbres et des fleurs… Je ne vous faire pas un dessin. Puis Blaine me raconta un de ses rêves. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs. Mais c'était marrant, alors je lui pardonne. Puis j'avais pu lui répondre d'un air choqué que j'aurais préféré qu'il rêve de moi.

- Mouais… t'as intérêt.


Etant donné que du monde arrivait, je retournais à ma place et fini par quitter le Jeff Burger assez rapidement en fait. Le plus long fut d'attendre Blaine dehors. Comme prévu, il avait du avoir des clients de dernière minute à servir. Puis il y avait encore le temps qu'il se change. Heureusement, j'avais une patience à tout épreuve ce soir. Et lorsque l'écossais sortis enfin, je me fis un plaisir de lui sauter dessus. Par réflexe il me rattrapa et tant mieux. Je n'avais pas vraiment envie de me casser la figure non plus.

- Ja-mais ! Je t'aurais coursé sur des kilomètres si il le faut en hurlant comme un possédé !

Alors que je descendais des bras de Blaine je lui adressais un grand sourire qui devait paraître assez flippant vu ce que je venais de dire. Puis, je fini par réaliser que Blaine avait toujours ses mains sur moi, j'allais faire un commentaire, mais il les enleva pour les mettre dans ses poches. Alors je me contentais de lui demander nos plans pour le reste de la soirée. Apparemment l'idée d'aller en boîte branchait bien Blaine, ce qui me fit sourire. J'avais du mal à l'imaginer dans un lieu pareil en fait. Il faut dire que le lieux où on se croisait le plus avec Blaine habituellement c'était la bibliothèque. Pas grand-chose avoir avec une soirée quoi…

- Va pour ça alors ! J'ai bien fait de prendre ma carte d'identité alors.


Je sais que je suis pas majeur. Et je savais que j'avais très peu de chance de rentrer avec ma tête de gamin. Quoique, ça dépendait des boîtes après. Mais je n'étais pas un expert en la matière. D'où l'intérêt d'avoir une fausse carte d'identité sur laquelle j'étais majeur. Quoi ? Oui, je sais, c'est mal de mentir. Mais c'est pas de ma faute, ils avaient qu'à faire un papier plus compliqué à falsifier. Il m'avait fallut quoi ? Une imprimante, une plastifieuse et quelques codes ? Après, ce n'était pas comme si je l'utilisais sans cesse et à mauvais escient. Je l'utilisais juste pour sortir et profiter de ma jeunesse. Rien de bien diabolique voyons.

Je hochais la tête en souriant quand Blaine me proposa de venir chez lui, juste le temps qu'il prenne une douche. A vrai dire, si j'avais su qu'on allait sortir, j'aurais sans doute mit autre chose. Mais tant pis, ça irait pour ce soir. Après tout, je n'allais que pour m'y amuser, pas pour draguer qui que ce soit. De toute façon, je savais qu'avec Blaine ce serait impossible de draguer vu que visiblement les gens semblaient penser qu'on était ensemble. Il faut dire qu'on jouait bien le jeu aussi.

- Pas de problème. Je tiendrais la conversation à ta tante si elle a. Puis c'est hors de question que je sorte avec toi dans cet état voyons… Rien qu'à l'odeur tu risque de me refiler de l'acné.


C'était bas comme blague je sais. Mais je trouvais ça drôle. Si Blaine m'en mettait une… Je comprendrais. Il n'empêche que je riais tout seule comme un imbécile alors qu'on se mettait en route. A croire que marcher en silence était un de nos trucs aussi. Et nous arrivâmes chez Blaine bien plus rapidement que je ne l'aurais cru. La maison qui partageait avec sa tante était plus petite que celle de ma famille, mais amplement suffisante pour deux personne je pense. Je laissais passer Blaine devant pour qu'il ouvre la porte. J'aimais bien aller chez les autres. Ca m'intriguait de savoir dans quel genre d'environnement ils pouvaient vivre tous les jours. A défaut de savoir quoi dire, je restais silencieux en attendant… Je sais pas… De toute façon, Blaine devait aller prendre une douche alors est-ce qu'il y avait beaucoup à dire ?
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 13 Nov - 11:11 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Il continuait de caresser doucement la joue du jeune homme en continuant de le regarder dans les yeux, un petit sourire sur le bout des lèvres. Il aimait bien ce contact, mais il avait bien dû légèrement se redresser et lâcher sa joue. Il se contentait d’ébouriffer doucement ses cheveux. « Je sais, je sais. » Il lui fit un petit clin d’œil, un petit sourire sur les lèvres et bien vite, Achille s’en allait pour manger.

Ils ne restaient, néanmoins, pas séparés bien longtemps et Achille revenait vers lui, ce qui le fit esquisser un autre sourire, avec lui, il allait finir par avoir mal aux joues putain, mais d’un côté, ça ne le dérangeait pas vraiment, en fait. Au contraire, même. « Je dirais même que ça manque cruellement de végétation, vraiment. » Lui dit-il avant de plisser le nez. Ce ne serait pas dérangeant de voir un peu de végétation ici, comme ça, ça passerait plus pour une restaurant que pour un fast-food. Ouais, comme ça, ça ferait peut-être des clients en plus, qui sait ? Il laissait un très léger rire l’échapper. « Ne t’en fais pas, babe. » Lui dit-il avec un clin d’œil, et puis il le revoyait partir alors que lui, se remettait à travailler.

Finalement, il se retrouvait dehors, un géant bébé accroché à lui alors que lui, le soutenait avec les mains sur son postérieur. Il se demandait d’ailleurs si c’était pas gênant pour lui, il aurait très bien pu poser les mains sous ses cuisses, mais ses mains avaient trouvé un autre endroit de prédilection. Il ne pouvait s’empêcher de rire rien qu’en l’imaginant lui courir après en criant tel un possédé. Bon sang, c’était vraiment excellent comme image mentale, il espérait bien ne jamais oublier ça. Il fut tout de même perturbé en voyant son grand sourire, il était tellement perturbant vu ce qu’il disait. Limite, on pourrait penser qu’il était vraiment possédé ou quelque chose d’autre de ce genre. « J’aimerais tellement voir ça, tu n’imagines même pas.. » Le pire, c’est que c’était vrai. Il avait envie de le voir lui courir après en criant comme un malade. Il fallait dire que ça devait être putain de drôle. Bon, pas si la police se décide à l’arrêter en pensant que c’est un taré. Bon, Blaine pourrait toujours dire que c’est faux, mais il serait certainement trop entrain de rire pour pouvoir faire quoi que ce soit. Il lui avait ensuite proposé de sortir et Blaine était vraiment enthousiaste à cette idée. Il n’avait pas souvent l’occasion de sortir et, en plus de ça, quand il en avait l’occasion, il n’avait pas envie d’y aller seul. Du coup, là, il avait vraiment envie d’y aller. Surtout s’il pourrait passer la soirée avec Achille. « Dans le pire des cas, on aurait toujours pu retourner la chercher chez toi. » C’est pas comme si ça l’aurait dérangé, la maison d’Achille n’était pas si loin que ça du Jeff’s Burger. Puis, il ne put s’empêcher de lâcher un petit rire, haussant un sourcil. « Bonne chance pour tenir la conversation. » Ce n’était pas qu’elle n’avait pas de conversation, mais disons qu’il fallait trouver le bon sujet au bon moment pour ne pas se prendre de vents ou des grognements. Après, il ne doutait pas vraiment d’Achille pour trouver de quoi lui parler ou simplement de faire un petit monologue. « Et t’as qu’à pas être un gosse, je te filerait pas de problèmes d’acné. » Lui dit-il avant de tirer la langue, se mettant à marcher vers chez lui en silence. C’était une petite habitude pas bien dérangeante. On pouvait même dire qu’il trouvait ça plutôt apaisant après avoir passé une journée au boulot.

Ils ne prirent pas bien longtemps à arriver et Blaine se demandait si ça n’allait pas le déranger, le fait que l’appartement soit si petit. Ouais, bon, il ne vivait pas dedans, mais on ne sait jamais. Certaines personnes étaient habituées à leur confort et même séparé de ce dernier quelques minutes, ça pouvait être frustrant. Il ouvrait la porte assez rapidement avant de prendre la main du garçon quelques secondes pour le faire entrer derrière lui, l’entraînant dans le salon. « Je reviens vite, et si t’as besoin de quoi que ce soit, tu te sers. Boisson, nourriture, poisson… » Lui dit-il avant de lui faire un petit sourire, commençant à s’en aller vers la salle de bain, mais se retournait avant même de sortir de la pièce. « Et si tu t’ennuies trop, t’as qu’à me rejoindre. » Il lui fit un clin d’œil avant de signaler à sa tente qu’ils avaient un invité, puis filait sous la douche.

Il avait fait ça plutôt rapidement, le plus rapidement possible, mais en enlevant tout de même cette odeur de friture de ses cheveux du mieux qu’il pouvait. Comme à son habitude, il sortait de la salle de bain, uniquement avec une serviette autour des hanches, marchant dans le couloir pour rejoindre sa chambre, dans laquelle il enfilait bien rapidement des vêtements et s’essuyait les cheveux. En parlant de cheveux, il avait l’impression que c’était la troisième guerre mondiale sur sa tête, mais là n’était pas la question. Il ressortait de sa chambre et recherchait Achille dans l’appartement. « On y va ? » Demandait-il en prenant sa carte d’identité, certes, il n’avait pas la majorité dessus, mais il comptait bien rentrer dans la boîte au talent, ou par n’importe quel autre moyen d’ailleurs.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 13 Nov - 21:59 )

Baby I'm Not Over You~ #BachOk, Blaine était une type génial, mais il était un peu perturbant quand même. J'avais aucune idée de la manière dont je devais réagir. Déjà je ne savais même pas pourquoi je me mettais dans des états pareils juste pour ça. Enfin, il valait mieux ne pas trop y penser. Je me laissais faire ébouriffer les cheveux docilement avec un petit sourire timide. Bref, j'étais bien venu ici pour manger quand même et je ne voulais pas que Blaine ait trop de problèmes à cause de moi non plus. Donc autant passer commande et aller manger sans faire plus d'histoire. D'ailleurs c'est peut-être à cause de ça que la collègue de Blaine avait des questions à notre sujet. Il faut dire que ça portait vraiment la confusion cette affaire.

Je profitais d'un instant d’accalmie pour aller parler un peu avec Blaine, blaguant bêtement sur l'organisation des lieux. Heureusement que mon camarade était tout aussi bizarre que moi. Sinon je serais passé pour un weirdo fini. Cependant, notre conversation fut assez courte. Puis je ne tardais pas à quitter le fast-food pour attendre Blaine dehors. On va pas se le cacher, j'avais hâte qu'il sorte, histoire qu'on aille un peu autre part. Le Jeff Burger c'était bien sympa. Mais je me doutais bien que Blaine devait en avoir ras-le-bol de cet endroit à faire d'y passer ses journées entières. Et le pauvre n'échappa pas à un de mes câlins de koala assez spectaculaire, on va pas se le cacher. Du grand art, je vous assure ! Cela ne dura que quelque secondes à peine, mais j'étais fier de ma bêtise.

- Presque sûr que tu n'y échapperas pas.

Je crois qu'en temps normal j'aurais jugé une personne qui me disait qu'il aimait se faire courser par des psychopathe. Mais venant de Blaine, ça m'étonnais même pas et je lui répondis en riant. De toute façon, au point où on en était arrivé, il n'y avait plus rien qui ne pouvait me choquer dans nos conversation. Nous décidâmes donc de passer chez Blaine. Et je me contentais de secouer la tête négativement à sa réflexion quant à ma carte d'identité. Ca ne servait à rien de faire un détour par chez moi.

- Ts. Me sous-estime pas. Je suis doué pour tenir la conversation à n'importe qui.

Au première abords, je n'avais jamais trop de mal à me faire apprécier. Tous les parents de mes amis avaient une bonne image de moi. Et même si la tante de Blaine était antipathique, j'étais presque sûr de réussit à lui tenir la conversation. Quitte à faire un monologue, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Puis j'étais presque sûr qu'avec une bouille comme la mienne, elle ne résisterai pas. Personne ne pouvait résister. Je soupirai en levant les yeux en l'air à la réponse de Blaine sur l'acnée. De toute façon j'en avais quasiment jamais eu. On était assez chanceux dans la famille sur ce plan.

Lorsque nous fûmes arrivé, Blaine ne tarda pas à me dire de prendre mes aises. De toute façon je venais de manger, que voulait-il que je me serve ? Mais je ne pu m'empêcher de pouffer bêtement quand il ajouta le poisson à la liste. Il fini pas partir en me faisant un clin d'oeil et une proposition plus alléchante. Je lui adressais un sourire lourd en sous-entendu pour répondre :

- Compte sur moi.

Non, je n'avais pas l'intention de le faire. J'étais un bon invité voyons ! Je me contentais d'attendre patiemment, faisait un peu le tour des lieux. J'allais saluer la tante de Blaine qui me répondit en grognant. Ouh… Il avait raison, ça n'allait pas être facile de faire la conversation. A vrai dir,e je n'osait pas la déranger plus que ça et allait m'asseoir sur le canapé, tout en sortant mon portable. J'allais faire un tour sur les réseaux sociaux, répondant à quelques sms au passage. Puis à vrai dire Blaine revint bien plus rapidement que je ne l'aurais cru. Je lui souris en hochant la tête à son retour et me levai sans attendre.

Quelques minutes plus tard, nous étions de nouveau dehors à marcher en direction du centre-ville. J'avais aucune idée si Blaine voulait aller dans un endroit particulier, mais par réflexe, je me pris le chemin d'un boîte que je savais pas très regardante sur ses clients. Tant que ses derniers consommaient, ça leur allait. Quoique juste avant de rentrer je m'arrêtais devant Blaine en grimaçant.

- Non attend… Je peux pas te laisser entrer comme ça, c'est juste pas possible.

Je sais pas si c'était juste un prétexte que j'utilisais là, mais je passais mes mains dans les cheveux de Blaine pour essayer de les remettre en place. Une fois qu'il ressemblait à peu près à quelque chose je souris.

- Voilà ! C'est déjà un peu mieux, aller, on est parti !

Plein d'entrain, je me dirigeais vers l'entrée de la boîte et comme prévu, nous réussîmes à rentrer sans plus de problèmes. Bon maintenant, il suffisait qu'on attire pas trop l'attention pour que personne ne nous demande nos pièce d'identité. Certes, j'avais la mienne. Mais si on pouvait éviter les problème, c'était bien aussi. Installés au comptoir, je fis signe à un serveur qui nous servit deux shot.

- On va pas commencé une soirée sans au moins un shot. C'est moi qui offre.

J'adressais un clin d'oeil à Blaine avant de lever mon verre pour trinquer avec lui et l'avaler d'un coup. Puis je me levais de mon siège. A croire que j'étais incapable de tenir en place une seconde ce soir.

- Allez ! On va pas rester assis là quand même ! J'adore cette chanson !

Sans attendre je m'élançais sur la piste de danse en faisant signe à Blaine de me suivre. Je n'étais pas forcément un trèès bon danseur. Mais comme si quelqu'un savait danser ici. Les gens ne venaient pas pour montrer leur talent dans un endroit pareil. On venait juste pour s'amuser voyons.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Lun 14 Nov - 14:50 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Ils furent rapidement dehors et pendants quelques instant, Blaine avait un Achille sauvage accroché à lui mais, heureusement (ou malheureusement ?) pour lui, cela n’avait que duré quelques secondes et leur conversation avait bien rapidement dérivé sur un autre de ces sujets étranges, c’est-à-dire le fait d’imaginer Achille le poursuivre en hurlant comme un psychopathe et juste en imaginant ça, Blaine n’avait pu s’empêcher de laisser échapper un gloussement. Oui, un gloussement, vous avez bien lu. Le truc bien viril quoi, mais d’un côté, de toute manière, Blaine n’était pas des plus virile. Il n’était pas non plus le plus efféminé, mais bon, vous voyez ce que je veux dire. « Je devrais peut-être faire exprès de te fuir, juste pour ça. » Clairement, il lui disait qu’il était doué pour tenir la conversation avec n’importe qui, et Blaine ne doutait pas de ses capacités, mais il fallait tout de même dire que sa famille était un peu différente des autres. Presque tout le monde était antipathique avec tout le monde, ou bien il n’y avait que lui qui était le boulet de la famille et tout le monde était au meilleure, neutre avec lui. On pouvait dire que c’était déjà ça, mais pour en revenir à Achille, il n’était pas sûr qu’il y arriverait. Il faudrait avoir une sorte de don pour réussir à avoir une discussion avec sa tante, peu de gens s’y aventuraient. Sauf peut-être le mec qu’elle se tapait en ce moment. « Je te souhaite vraiment bon courage. » Ouais parce qu’il allait en avoir besoin. Beaucoup de courage. Il lui esquissait finalement un sourire en coin à son soupir, mais ne rajoutait rien.

Ils furent bien rapidement arrivés chez Blaine et ce dernier dit à Achille de faire ce qu’il voulait ou bien de le rejoindre par la suite si l’envie le prenait, avant de finalement prendre sa douche. Il s’était lavé le plus rapidement possible, histoire de ne pas le faire trop attendre. Il le cherchait ensuite et le retrouvait affalé sur le canapé avec son portable en main. Ces jeunes de nos jours, toujours sur leur portable… Bon, ils sortaient ensuite bien rapidement pour marcher vers le centre-ville, apparemment. Blaine ne savait pas vraiment à quel endroit il allait l’emmener, mais ce n’était pas pour autant que ça le dérangeait pas tant que ça. Il l’aurait suivi n’importe où. Il aurait pu l’amener dans un entrepôt où un mec aurait tenté de lui voler ses organes qu’il l’aurait suivi. Putain, il espérait tout de même que ça n’arriverait pas prochainement. Il tenait encore à ses reins. Il fut tout de même sorti de ses pensées lorsqu’ils étaient devant le bar et qu’Achille lui grimaçait devant la tronche, comme si quelque chose chez lui le dérangeait. Et il eut rapidement sa réponse, ce qui le fit croiser ses bras sur son torse, une petite moue sur le visage. « Dit tout de suite que je ressemble à que dalle. » Lui dit-il, prenant presque une voix de gamin, juste pour le faire faussement culpabiliser. Ouais, parce qu’il savait très bien que sa coiffure, c’était pas possible. Ses cheveux avaient dû ressembler à un nid ou une connerie comme ça. En tout cas, ce qu’il avait pu dire à propos de ses mains dans ses cheveux, quand il le recoiffait, c’était que c’était plutôt agréable comme sensation. Il pourrait continuer de le faire autant de fois qu’il voudrait, ça ne le dérangerait pas des masses. Il le suivait avec un petit sourire, putain, il avait vraiment l’air à fond. Il devait vraiment être enthousiaste à l’idée d’entrer en boîte.

Ils réussirent à entrer avec facilité et se dirigèrent directement vers le bar. Il s’asseyait à côté d’Achille pour regarder autour de lui, ça avait l’air plutôt cool, si on oubliait le fait qu’il y avait des gens qui étaient à moitié entrain de baiser sur le dancefloor. Ouais, le truc trop charmant et pas du tout perturbant aux yeux de Blaine. Ouais, non, il se demandait tout de même comment les gens faisaient pour s’amuser à se frotter comme ça, les uns contre les autres, juste pour le plaisir. Le pire, c’est qu’il voyait presque les couples qui dansaient avec l’un qui frottait son cul ou son bassin contre le bassin de l’autre. Pendant un moment, il se demandait même si c’était pour ça qu’Achille l’avait amené ici, mais il chassait bien rapidement cette idée de son cerveau. Ils s’entendaient trop bien en tant qu’amis pour qu’il commence à penser à lui d’une autre manière. Peut-être que s’il continuait de penser de cette manière, il allait se frapper lui-même. Ouais, c’était une bonne idée. Il prenait le shot pour trinquer avec lui. « Tu es trop bon de me payer un shot. » Lui dit-il avant de le porter à ses lèvres pour le finir d’une traite. Putain, ça brûlait un peu cette connerie. Il se demandait comment Achille avait fait pour tout avaler sans même grimacer. Peut-être qu’il était habitué. Il posait son verre une fois qu’il était vide avant de le suivre rapidement sur le piste de danse quand il lui faisait digne de le suivre. Espérons qu’il ne s’attendait pas à se retrouver face à un as de’ la danse parce qu’il n’avait jamais dansé avec quelqu’un d’autre. Certes, il avait déjà dansé comme un con sur de la musique, dans sa chambre fermée à clé et avec les stores fermés aussi… Ouais, mais jamais vraiment en public. Il se contentait donc de tenter de bouger comme il pouvait, sûrement de façon ridicule. Après quelques temps, il se disait qu’il devrait peut-être expliquer cette ridicule tentative. Il posait ses mains sur les épaules du jeune homme, afin de s’approcher de son oreille, se disant qu’il entendrait mieux, vu la musique assez forte. Il parlait assez fort, mais pas trop pour ne pas lui agresser les tympans. « C’est la première fois que je danse avec quelqu’un, tu comptes vraiment me faire avoir toutes mes première fois ? » Que ce ne soit danser, qu’on lui rendre visite sur son lieu de travail, rire à en avoir mal aux côtes.. On dirait qu’Achille tentait vraiment de le faire faire les choses qu’il n’avait jamais vraiment faites, sans même le savoir. Bon, il faut avouer que là, il avait surtout ciblé le baiser, mais il ne faut pas lui en vouloir. Ce baiser le perturbait toujours autant, même s’il ne voulait très clairement rien dire.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Lun 14 Nov - 23:15 )

Baby I'm Not Over You~ #BachJe notais quelque part qu'il faudrait vraiment qu'un jour je course Blaine. Juste pour l'embêter, même si ça le ferait sans doute plus rire qu'autre chose. Oh ! Et il fallait aussi je trouve un moyen de faire la conversation à sa tante aussi. Parce qu'il n'avait pas tort. En arrivant chez lui, je pu constater que sa parente n'était pas des plus aimable. Et je n'insistais pas. De toute façon, Blaine mit un temps record pour prendre sa douche. Alors je n'eus pas trop le temps de m'ennuyer non plus. Cependant je gardais en tête l'idée de faire parler sa tante un jour. C'était un défi qui me semblait intéressant. Je n'y gagnerai sans doute rien. Mais juste pour le plaisir d'avoir réussi à contredire Blaine une fois de plus. Puis sait-on jamais, si j'arrive à bien m'entendre avec sa tante. Peut-être que je pourrais obtenir des informations intéressantes à son propos. Même si, d'après les dire de Blaine, ils n'étaient pas très proche, ils vivaient quand même ensemble depuis un certain temps.

Si mon camarade me laissa choisir sans protester où nous allions passer la soirée il se permit de bouder lorsque je décidais de lui arranger un peu sa coiffure. Je n'étais pas un expert en la matière. Mais quitte à sortir ensemble, autant qu'il présente un minimum bien. Même si c'était assez amusant ses bouclettes qui se barraient dans tous les sens.

- Mais tu ressemble à que dalle mon chou. C'est pour ça que je reste avec toi. J'essaye de remonter le niveau.

Je fini par abandonner les cheveux de Blaine avec un grand sourire qui donnait sans doute envie de me mettre une claque. Je sais que j'avais une tête de sale gosse aussi. Que voulez-vous, je n'avais pas choisit comment on m'avait fait non plus. En parlant de tête, heureusement, j'avais choisit un endroit qui n'était pas très regardant sur qui entrait. Bon du coup, ce n'était pas vraiment l'endroit le plus hype de la ville. Mais pour une soirée improvisée, c'était pas mal.

C'était la moindre des choses que j'offre un verre à Blaine. Même si il avait l'air un peu ironique dans ses propos, cela ne nous empêcha pas de trinquer. Je ne prêtais pas vraiment attention à l'alcool brûlant ma gorge. Je savais à quoi m'attendre, ce n'était pas ma première soirée. Je ne buvais pas beaucoup en règle générale. Mais visiblement assez pour ne plus grimacer à chaque shot. De toute façon, je ne restais pas très longtemps sur place, sautant directement sur la piste de danse, histoire de se défouler un peu. Ca ne m'étonnait pas que Blaine n'ai jamais danser avec quelqu'un. Il n'avait pas l'air de sortir énormément. De ce que j'avais compris, il passait plus de temps à bosser qu'autre chose en fait. Je n'allais pas le blâmer là dessus. J'étais très bosseur aussi. Mais j'estimais qu'il fallait aussi profiter de notre jeunesse un peu. Ce n'était pas à quarante balai qu'on pourrait sortir aussi facilement pour aller s'enfiler des shots et danser comme des débiles. Je ne pu m'empêcher de rire à la réflexion de Blaine et profita de notre proximité pour lui répondre :

- Ce n'est que maintenant que tu t'en rends compte ?

Je me mis à rire et m'éloignais alors de Blaine. Je ne sais pas combien de temps nous passâmes à faire littéralement n'importe quoi sur la piste de danse. Nous nous étions tout de même accordé une pause pour boire un coup avant d'y retourner. Le pauvre Blaine. Si il n'aimait pas danser, il était mal foutu avec moi. Je ne risquais pas de le laisser tranquille. Et étonnamment personne ne tenta de nous approcher, ni l'un ni l'autre. Pourtant dans ce genre d'endroit, il y avait toujours au moins une personne qui avait plus ou moins bu et dont le but était de se faire connaître et éventuellement ne pas repartir seule. Il faut croire qu'on avait vraiment une gueule à être en couple et donc personne n'osait s'approcher. En même temps, je n'aidais pas trop à prouver le contraire.

En effet, nous restions près l'un de l'autre et n'hésitions pas non plus à être trop près pour ne pas que ça éveille de soupçons. Je profitais d'ailleurs d'un de ses moments pour voler un baiser à Blaine, comme l'autre soir après la séance de révision chez moi. De mon avis, ce n'était rien. Juste un petit baiser, sans plus. Mais Blaine avait l'air tellement tendu que sur le coup, ça me fit rire et je décidais de le taquiner un peu. Je me pensais vers son oreille pour lui dire.

- Serre pas autant les lèvres voyons, détends-toi c'est juste un smack.

Je ne lui laissais pas vraiment plus de temps pour réagir. Au début j'avais juste prévu de lui accorder encore un baiser histoire de l'embêter encore. Mais finalement… Je crois que ça a légèrement dérapé. Je voulais juste passer ma langue sur sa lèvre inférieure pour justement le forcer à se détendre un peu avant de l'embrasser de nouveau et… Finalement, emporté dans mon élan, je passais même ma langue entre ses lèvres pour l'entraîner dans un baiser passionné. Même moi je ne me pensais pas capable d'une telle chose. Cependant, sur le coup, je ne réalisais pas du tout ce que j'étais en train de faire. Je me contentais de glisser une main sur sa nuque et l'autre dans son dos pour venir le ramener contre moi. Merde, c'est que j'appréciais vraiment ce moment en plus. Puis vu que Blaine ne me repoussait pas, je continuais de l'embrasser jusqu'à en être à bout de souffle. Ce n'est qu'à ce moment que je réalisais ce qu'il venait de se passer. Je regardais Blaine un instant sans savoir quoi dire.

- Je… Désolé… Je pensais pas que…

Je m'écartais de Blaine. Il faisait trop chaud, ça m'était juste insupportable. Sans réfléchir, je pris la direction de la sortie la plus proche. J'avais besoin d'air. Ca devenait critique. Une fois à l'extérieur, je me plaquais dos au mur le plus proche et pris une grande inspiration. Mais qu'est-ce que je venais de faire ? Je sentais encore mes joues qui me piquaient d'avoir trop rougit. J'avais encore l'impression d'avoir le goût des lèvres de Blaine sur les miennes. Je soupirais longuement en me laissant glisser le long du mur jusqu'à me retrouver assis au sol. Je m'en foutais d'être sur le trottoir. Je m'en foutais que les passant me regardent bizarrement. Tout ce qui comptait, c'était pourquoi mon coeur battait à tout rompre ? Pourquoi je n'arrivais pas à m'enlever l'image de Blaine de l'esprit. Et pourquoi j'avais encore envie de le voir, de l'avoir près de moi ? Je… Merde… C'était quoi ce bordel ?
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Mar 15 Nov - 20:06 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Il le regardait, faisant encore plus semblant d’être outré alors qu’il lui disait qu’il ressemblait à que dalle. Il se contentait de faire une petite moue en le regardant. Ouais, il faisait clairement l’enfant mais, c’est pas si dérangeant, si ? Non. Enfin, il pensait bien que ce n’était pas si dérangeant que ça. Sinon, Achille lui aurait sûrement dit, non ? Il se décidait à légèrement tirer sur les joue d’Achille, comme le ferait une grand-mère. « Sale gosse va. » Lui dit-il avant de finalement lâcher ses joues, secouant lentement la tête de gauche à droite. « Ces gosses… Plus aucun respect pour leurs aînés. » Lui dit-il avant de pousser un soupir presque trop dramatique. Au fur et à mesure qu’il traînait avec Achille, il se disait de plus en plus qu’il aurait peut-être dû prendre des cours de Théâtre finalement, vraiment. Finalement ils entraient dans la boîte et se dirigeaient vers le bar pour trinquer, prenant un shot. L’alcool lui avait bien brûlé la gueule sur le coup, mais ce n’était pas pour autant qu’il trouvait ça des plus déplaisant en fait. Il pourrait encore boire quelques shots et toujours plus se brûler la gorge que ça ne le dérangerait pas. Faut dire qu’ils étaient un peu là pour ça, non ? Ils n’avaient pas tardé à rejoindre la piste de danse, riant légèrement en écoutant ces mots. « Je savais que tu avais pleins de plans diaboliques. » Il secouait de nouveau légèrement la tête. Ce gosse était vraiment diabolique, c’est pas possible.

Il faisait tout de même rapidement abstraction de cela et dansait comme un crétin avec lui sur le piste de danse pendant un bon moment, ne s’arrêtant que pour aller prendre une pause boisson. Blaine passait vraiment un bon moment avec lui, ça faisait un bon moment qu’il ne s’était pas vraiment amusé avec quelqu’un, il fallait bien l’avouer. En plus, il y avait bien quelque chose qui lui avait plu, personne ne venait les aborder. Il n’y avait pas de mecs lourds ou de chaudasses tentant de s’accaparer Achille. Lui, vouloir avoir Achille rien que pour lui ? Je vois pas de quoi vous voulez parler…. Voyons… C’est quoi ces accusations ?! Il fut finalement sorti de ses pensées lorsqu’il sentait les lèvres du garçon contre les siennes pour un chaste et rapide baiser, ça le prenait toujours par surprise. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi Achille l’embrassait, il avait toujours pensé que ça ne se faisait qu’entre couple, genre, quand t’as une bonne affinité avec quelqu’un. Il ne disait pas qu’il n’avait pas une bonne affinité avec lui, mais ce n’est pas pour autant que ça ne le perturbait pas, au contraire. C’est sûrement pour ça qu’il le regardait avec les lèvres pincées, clairement entrain de beuguer. Sérieusement. Il n’était pas vraiment sûr de comprendre ce qui était entrain de lui arriver. Mais il n’était pas sûr que ça lui déplaisait. En fait, il aimait tout de même le contact de ses lèvres contre les siennes, même si ça ne durait qu’une fraction de secondes. Il se demandait même si c’était possible de devenir accro à ce toucher alors que ça ne durait pas vraiment longtemps. Sûrement. Il s’apprêtait à lui dire… Il ne savait même pas ce qu’il s’apprenait à lui dire quand il ressentait ses lèvres sur les siennes et sa langue sur ses lèvres. Il fermait les paupières alors que sa langue allait rejoindre la sienne, répondant au baiser. Certes, il n’y avait pas tout de suite répondu parce qu’il s’était demandé ce qui était entrain de se passer et surtout, comment il était sensé réagir ? Le repousser ? Il n’en avait clairement pas envie. Répondre au baiser ? Il ne savait même pas comment il était sensé faire ça. Genre… Okay… Il fallait qu’il bouge ses lèvres contre les siennes et sa langue avec la sienne mais comment ça marche ?! Du coup, il avait décidé de répondre comme il pouvait, de façon clairement maladroite, se rapprochant rapidement de lui quand il posait la main de son dos. Il serrait les mains sur le haut du garçon, restant bien collé à lui. Il aimait vraiment ce qui était entrain de se passer, même s’il n’avait aucune idée de ce qu’il était entrain de faire. Malheureusement, il avait bien fallu qu’a un moment, ils se remettent à respirer, ils ne pouvaient pas vivre en faisant de l’apnée à tout jamais. Il lâchait le haut d’Achille en même temps que ce dernier s’éloignait, sans jamais le quitter du regard. Il faisait d’assez gros yeux, ne sachant pas ce qu’il pourrait lui dire. Il l’avait peut-être un peu trop pris au dépourvu, mais pas dans le mauvais sens du terme.

Le seul hic, c’était qu’Achille s’écartait peut-être un peu trop de lui, non, il s’éloignait clairement trop de lui parce qu’il était entrain de sortir de la boîte et Blaine n’aimait pas beaucoup ça. « Achille reviens ! » S’exclamait-il, mais apparemment, il ne l’avait pas entendu. Blaine restait donc planté comme un con sur la piste de danse durant quelques secondes. Il se dépêchait ensuite de sortir. Il aurait bien couru s’il n’y avait pas tellement de gens qu’il n’arrêtait pas de se prendre quand il voulait passer. Les gens avaient vraiment l’air de ne pas vouloir le laisser le rejoindre. Mais il avait finalement réussi à triompher du dancefloor ! Il était fier de lui-même. Il sortait de la boite et regardait autour de lui, cherchant le jeune homme du regard. Il le voyait bien rapidement assied au sol et n’hésitait pas à le rejoindre. Il s’asseyait à ses côtés, passant un bras autour des épaules du garçon. « Ça va ? » Lui demandait-il parce qu’il était vraiment sorti tel une flèche, alors que lui, il avait envie de rester avec lui. S’il avait pu, il l’aurait gardé collé à lui pendant un bon moment. Pourtant, il n’était pas du genre fan des touchers et surtout de la PDA. Mais pourtant, ça ne l’avait pas tellement dérangé, là en plein milieu de la boîte. Il avait même beaucoup aimé. « T’es sorti parce que tu avais chaud ou à cause de ce qui s’est passé ? » Demandait-il en continuant de caresser son épaule. Une partie de lui était entrain de lui dire qu’il regrettait très clairement ce qu’il avait fait, mais en même temps, il ne savait pas vraiment s’il devrait lui demander ou non. Ouais, il ne savait clairement pas comment il serait sensé lui demander ça. Peut-être qu’il devrait juste agir, histoire de voir s’il le repousserait ou non. « D’ailleurs… T’avais pas vraiment besoin de t’excuser, j’ai bien aimé moi.. » Dit-il assez doucement mais finissait par se pencher pour rapprocher son visage du sien. Maintenant, il ne pouvait plus vraiment revenir en arrière. Il se contentait de déposer ses lèvres sur celles d’Achille pendant une fraction de seconde. C’était un smack… Normal pour lui… Non ?

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Jeu 17 Nov - 14:29 )

Baby I'm Not Over You~ #BachCette soirée se passait affreusement bien. On arrêtait pas de se taquiner sans cesse avec Blaine, mais en même temps, ça nous faisait rire autant l'un que l'autre. Alors pourquoi on arrêterait hein ? De toute façon, on assumait autant l'un que l'autre d'être des chieurs de première classe. On dit bien « qui se ressemble s'assemble » non ? Et bien c'était un peu ça. C'était marrant, parce que d'un sens, j'avais l'impression qu'on ne se ressemblait en rien avec Blaine au vu de notre passé et tout ça notamment. Pourtant, on semblait s'entendre quasiment sur tout. C'est sans doute ce qui rendait notre relation aussi unique. Et je ne regrettais pas le moins du monde d'avoir tirer Blaine jusqu'ici. Quoique tirer… il était venu sans protester du tout.

Le soirée battait de son plein jusqu'à… Jusqu'à ce que je me laisse emporté par… Je sais pas, l'atmosphère ? Une sorte d'euphorie du moment ? Bref, avant même que je ne pu réaliser ce qui était en train de se passer, je me retrouvais à embrasser Blaine comme si ma vie ne dépendait. J'abuse peut-être un peu sur ces termes, j'avoue. Mais l'idée était là. C'était moi qui avait initié ce baiser et pourtant, j'étais sans doute le plus perdu de nous deux. J'arrivais pas à comprendre pourquoi j'avais agit de la sorte. C'était perturbant, vraiment. Ca ne me ressemblait pas. Pas que j'étais le gars le plus pur de toute la création. Cependant, il ne m'était jamais arrivé de faire une chose pareille. Moi ? Embrasser un gars que je connaissais depuis une semaine en plein milieu d'un foule ? Quoique, pour les deux dernière idées ça ne me dérangeait pas tant que ça. Mais moi ? Embrasser un gars ? Sérieusement, on m'aurait que je ferais ça un jour, je n'y aurais jamais cru.

Aussi, lorsque je réalisais ce qu'il venait de se passer, je ne tardais pas à fuir. Je sais. On fait plus intelligent dans le genre. Mais j'avais vraiment besoin de prendre l'air et d'essayer de comprendre aussi. Si vous saviez à quel point ce sentiment d'incompréhension m'énervait au plus au moins. Ce n'était pas pour rien que j'étais un incorrigible bavard qui posait sans cesse des questions sur tout et n''importe quoi. J'aimais tout savoir, tout comprendre. Je détestais quand la moindre chose m'échappait… Et là, c'était mon propre comportement avec Blaine que je n'arrivais pas à analyser. C'était sans doute le pire je crois. En plus je m'en voulais. Parce que je venais tout de même de planter Blaine alors que… Ben ce n'était pas de sa faute non plus. C'était moi qui avait déconné.

A défaut d'avoir trouvé mieux à faire, j'étais assis par terre, juste à côté de la sortie que j'avais emprunter et… Et je sais pas ce que j'étais en train de faire. Déjà, je respirais et je n'arrivais juste pas à me sortir de l'esprit ce fichu baiser. Je me rejouais la scène sans arrêt. Soudainement la voix de Blaine me sortis de mes pensées. Je levais les yeux vers lui sans vraiment savoir ce que je devais répondre. J'étais assez perturbé, mais je n'allais pas vraiment mal pour autant. Puis je ne voulais pas qu'il s'inquiète non plus. Alors je hochais la tête tout en répondant :

- Oui, oui, ça va, t'inquiète.

Je n'avais pas vraiment mieux en stock pour le moment. Blaine venait de s'installer à côté de moi, passant un bras autour de mes épaules. J'avais beau dire, mais ça me rassurait grandement qu'il soit là et qu'il n'ait pas mal réagit. C'était déjà ça. Il m'interrogea alors sur la raison de ma fuite. J'aurais bien aimé avoir une réponse claire à lui donner. Puis Blaine tenta sûrement de me rassurer en me disant que ce moment lui avait plus et en venant déposer un petit baiser sur mes lèvres. Je lâchais un soupire tout en me calant contre Blaine.

- Mmh… Si, je suis désolé. Je… je sais pas ce qu'il m'a pris Blaine je…


Oui, je cherchais mes mots. Je fuyais son regard trouvant soudainement intéressant de jouer avec le bas de son tee-shirt à le plier, le déplier… Je fini par reprendre :

- Je suis pas gay Blaine. J'ai jamais été attiré par un gars. J'en suis sûr.

Enfin sûr… C'était un bien grand mot vu ce qui venait de se passer. Mais que voulez-vous, j'avais besoin de me rassurer un peu.

- Je sais que, quand j'apprécie quelqu'un, que ce soit un gars ou une fille, peu importe, je peux vite devenir tactile et très collant, mais… mais pas à ce point, je veux dire…

Je marquais encore une pause, j'arrivais à m'agacer moi-même avec un tel comportement, je vous jure. J'avais juste envie de me taper la tête contre un mur ou avec une lampe en disant que je suis un « vilain Dobby ». Arhem… Non c'était pas vraiment le moment de penser à Harry Potter.

- Avec toi c'est… Différent. C'est pas que ça m'a déplu de t'embrasser. Au contraire j'ai aimé ça… mais je crois que j'ai trop aimé ça justement. Enfin c'est bizarre. J'arrive pas à comprendre ce qui m'a prit, j'arrive pas à comprendre pourquoi ça me perturbe tant cette histoire alors que… Ben quand on regarde bien, ce n'est pas si grave. Mais je n'aime pas ne pas comprendre. Et je suis en train de me prendre l'esprit avec tout ça…

Je lâchais une nouveau soupire. J'étais vraiment crevé. A croire que c'était cette soirée à bouger dans tous les sens comme un débile qui s'abattait enfin sur moi. Ou alors, juste mon esprit qui n'en pouvait plus de trop penser.

- Ce n'est pas contre toi hein… C'est juste moi qui ait du mal à comprendre ce qu'il se passe et je n'aime pas ça enfin… Je… Merde, j'en sais rien.

Je fini par laisser tomber ma tête sur l'épaule de Blaine. J'en pouvais plus de tout ça. J'avais juste envie de…

- On rentre à la maison ?

Voilà, je voulais juste rentrer et dormir. Me caler dans mon lit et ne plus en bouger jusqu'à demain matin, me changer un peu les idées et… Et je sais pas. Je n'avais pas envie d'envoyer chier Blaine non plus. Si il voulait rester, ce n'est pas moi qui m'y opposerait. J'avais beau être un peu perdu ce soir, ça ne changeait pas pour autant le fait que j'aimais sa présence. Il avait quelque chose de rassurant, et d'apaisant, même quand il ne parlait pas.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 20 Nov - 23:46 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Clairement, le baiser qu’il avait échangé avec Achille était plus que divin et il n’avait jamais envie que ce dernier se termine, c’était le genre de truc qui donne des papillons dans le ventre ou qui y fou des feux d’artifices et ce genre de conneries qu’on lit dans les livres ou dans les fa nfictions. Il avait d’ailleurs l’impression d’être dans l’une de ces dernières et avait presque envie de se pincer pour être sûr que tout ça, c’était bien entrain d’arriver, qu’il était pas dans sa chambre en Ecosse entrain de tout rêver. Malheureusement, il fut rapidement ramené à la réalité et tiré de ce somptueux quoique maladroit baiser quand justement, le garçon qui l’embrassait avait décidé de prendre ses jambes à son cou, le laissant là planter comme un con.

Il aurait pu s’indigner, faire la gueule avec un air outré sur le visage.
Il aurait pu décider de rester là à l’attendre.
Il aurait pu, mais non.

Directement, il s’était mis à sa poursuite. Il fallait qu’il comprenne pourquoi il avait décidé de fuir ou s’il allait bien. Il avait besoin de revenir à ses côtés. Donc, il ne pouvait rien faire d’autre que de partir à sa trousse sortant donc du bar bien rapidement. Il avait pris quelques secondes avant de le spotter au sol et pris beaucoup moins de temps à le rejoindre quand il lui disait qu’il allait bien. Il se demandait s’il devait pousser en lui demandant s’il était sûr ou non. Il décidait que non, se disant que si quelque chose n’allait pas, il allait sûrement lui dire ce qu’il clochait. En tout cas, il espérait qu’il allait le faire. Vraiment. Et de toute manière, s’il voyait que c’était un mensonge, il pourrait toujours lui tirer les vers du nez. Il avait foi en ses capacités à lui soutirer des informations. Il passait un bras autour de ses épaules qu’il caressait plutôt tendrement sans jamais le quitter du regard. Il savait pas vraiment pourquoi il caressait son épaule de cette manière, que ce soit pour le rassurer ou tout simplement par envie. Il optait tout de même pour la première option, il ne se sentait pas vraiment prêt à se mettre à vouloir caresser, toucher sa peau par envie. Il n’avait pas vraiment envie de retomber pour un hétéro. Une fois ça suffit. Ouais, vous allez me dire qu’avec ses baisers, il n’avait pas vraiment l’air hétéro, mais comme dit, ce n’était que des baisers. C’est lui-même qui le disait. « Je t’ai déjà dit, t’as pas besoin de t’excuser. » Lui redit-il, même s’il n’avait pas vraiment l’air du même avis. Il l’écoutait attentivement, finissant par ensuite baisser sa main préalablement sur son épaule vers sa hanche, espérant qu’il n’y verrais aucun inconvénient. Il le rapprochait encore un peu plus si c’était possible. « Arrête de te prendre la tête ou de te poser des tas de questions pour pas grand-chose. Peut-être que c’est juste le peu d’alcool que t’as bu qui t’es monté à la tête. » Mais Blaine espérait vraiment que ce n’était pas ça, qu’il y avait tout de même quelque chose chez Achille qui était attiré par sa personne. Va savoir pourquoi, il aimerait beaucoup ça. « Peut-être que c’est juste que tu m’apprécies beaucoup ou que t’as envie d’expérimenter de nouvelles choses, tu sais après les cougars. » Le taquinait-il, tentant tout de même de l’amuser un peu. Il avait l’air un peu tendu ou une connerie du genre à cause de tout ça. Il avait envie de le faire décompresser, ça ne lui ferait pas de mal, au contraire. « Au pire, tu comprendras bien tout ce qui se passe dans ta caboche au bout d’un moment, t’en fais pas. On finit toujours par avoir des réponses à nos questions. » Sauf quand on regarde des séries du genre de Pretty Little Liars où les révélations sont totalement merdiques et avec plein de plothole. Pourquoi il pensait à ça d’abord ? Ce n’était pas vraiment le moment. Pas du tout même, mais il avait le don pour avoir les idées qui partaient dans tous les sens aux mauvais moments. En sentant sa tête tomber sur son épaule, Blaine posait le regard vers lui pour simplement déposer un baiser sur sa tempe. « Tout va s’arranger là-dedans. » En tout cas, il l’espérait pour lui.

Finalement, quand il entend sa proposition, il hochait la tête. « Comme tu voudras. » Lui dit-il simplement avant de se décaler de lui pour se lever assez rapidement. Il s’époussetait les vêtements parce que s’asseoir par terre dans la rue, c’est tout de même un peu crade avant de tendre la main vers le plus jeune pour l’aider à se relever s’il en avait besoin. On sait jamais. Bon, il en doutait parce qu’il pouvait tout de même se lever comme un grand, mais s’il avait besoin… Voilà. « Par rentrer à la maison, tu veux dire chez moi, chez toi ou chacun de son côté ? » Ouais, parce que c’était un peu confus dans l’esprit de Blaine, s’il avait voulu que chacun rentre chez lui, il aurait dit un truc du genre ‘On rentre chez nous ?’, non ? Mais s’il aurait voulu que Blaine vienne chez lui, il lui aurait demandé clairement, et pareil pour venir chez lui. On sait jamais. Du coup, il préférait tout de même avoir une explication claire à la place de passer pour un con. En tout cas, s’il décidait de rentrer chez lui seul, Blaine l’enverrait chier. Pas parce qu’il serait vexé ou quoi que ce soit, mais parce qu’il n’y avait aucune possibilité qu’il le laisse rentrer chez lui tout seul. Il n’avait pas envie qu’il se fasse kidnapper ou une connerie du genre. Du coup, il le raccompagnera et puis basta.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Jeu 24 Nov - 20:35 )

Baby I'm Not Over You~ #BachJe m'en voulais de gâcher la soirée. Ca se passait tellement bien. Puis il n'y avait pas que la soirée, j'avais bien peur d'avoir gâché tout ce que j'avais avec Blaine aussi. A croire que j'avais un don pour saboter toute mes relations. Même inconsciemment, j'avais l'impression de toujours faire en sorte de pousser les autre à bout et les forcer à s'éloigner de moi. Peut-être que je devrais parler de ça à ma psy à notre prochaine séances. Mais j'avais aucune idée quand elle avait lieu. En grandissant, mes heures chez elle étaient de plus en plus espacées. J'en avais quasiment plus à vrai dire. J'y retournais de temps à autre histoire de, mais bon. A vrai dire, ça ne me dérangeait pas d'y aller. J'avais du mal à comprendre les personnes qui en faisait tout un plat. Il fallait bien que les psy servent à quelque chose.

Toutefois, il faut croire que j'avais sous-estimé Blaine. Comment j'avais pu penser une seconde que ce mec agirait comme les autres ? Est-ce qu'il avait une fois fait une chose à laquelle je m'attendais vraiment ? C'était peut-être pour ça que je l'appréciais tant. Il n'étais pas comme les autres, unique en son genre. Il ne respectait aucune règle aucune convention. Il se fichait de se qu'on pouvait bien penser de lui. Il en avait marre de n'être entouré que d'imbéciles… A croire que j'avais jamais rencontré quelqu'un qui me ressemblait tant tout en étant presque mon opposé à la fois. Ouais, je sais, ça ne veut pas dire grand-chose expliqué comme ça. Mais je crois qu'il faut le voir pour comprendre. J'ai beau avoir passé pas mal de temps chez le psy, je suis pas psy désolé, je peux pas vous expliquer tous les comportements humains à la perfection.

Blaine me dit pour la seconde fois de ne pas m'excuser. Cependant, c'était plus fort que moi, je me sentait trop coupable. Je le laissais descendre sa main sur ma hanche et m'attirer davantage contre lui. Comme si j'avais la tête à penser à notre proximité. Puis de toute façon, j'étais trop tactile pour que cela me dérange réellement. J'écoutais tranquillement Blaine. Selon lui, je devais arrêter de trop y penser. Je doutais fortement qu'on puisse blâmer l'alcool. J'avais déjà bu bien plus que ça au cours d'une soirée. Ce n'était pas un ou deux verres qui pouvaient me faire perdre la tête. Il n'avait pas tort, je réfléchissais sans doute trop. Et je finirai bien par comprendre. Mais je n'aimais pas attendre.  Blaine fini par m'embrasser sur la tempe pour conclure son discours.Merde, ce mec était adorable. Je soupirais avant de répondre.

- Mmh… Ouais, sûrement. T'as gagné alors… J'arrête de m'excuser. De toute façon, je n'ai jamais pu refuser quoique ce soit à une brune aux yeux marrons.

Je me redressais un instant pour adresser un clin d'oeil à Blaine avant de lui proposer de rentrer. J'avais beau blaguer un peu, j'étais quand même crevé. Cette soirée m'avait vidé autant physiquement qu'émotionnellement. Blaine ne discuta pas davantage et se leva pour ensuite me tendre une main amicale pour m'aider à me relever. Je l'attrapais sans réfléchir pour me retrouver de nouveau debout. C'est alors que l'écossais m'interrogea sur ma phrase, ce qui me fit rire doucement. C'est vrai que la question pouvait se poser. Quoique dans mon esprit c'était assez logique. Mais histoire de me moquer un peu de lui je sortis :

- Un philosophe à dit un jour : « Le mystère des pyramides, c'est le mystère de la conscience dans laquelle on entre pas. »

Je sais, ça ne voulais pas dire grand-chose. Mais c'était surtout histoire d'en rajouter une couche, vous savez. Je ne laissais guère le temps à Blaine de réagir, que je venais déjà me rapprocher de lui posant un doigt sur son front.

- Fais fonctionner un peu ton cerveau de littéraire veux-tu ? J'ai dit « on »… Ce qui signifie toi et moi. Et en ensuite, j'ai dis « à la maison » et à ce que je sache, tu vis en appartement… Donc… J'ai vraiment besoin de répondre à ta question ?

Je ne lui demandais pas vraiment son avis à vrai dire. C'était plus de la rhétorique qu'autre chose. J'attrapais sa main que j'avais lâché tout à l'heure avec un petit sourire.

- De toute façon, tu ne comptais pas me laisser rentrer tout seul à une heure pareille hein ? Avec une tête comme la mienne, je risque de me faire kidnapper par le premier pédophile qui passe.

Je doutais fortement qu'il y ai des pédophiles à Cap Habour et encore plus dans la quartier où je vivais. Mais ce n'était pas comme si j'étais sérieux non plus. Je cherchais juste un prétexte débile pour que Blaine me raccompagne sans grogne. Puis je ne lui laissais pas le choix non plus. Il n'eut pas le temps de répondre, je le tirais déjà en direction de la maison. Hey ! Il faut pas croire, je n'allais pas le laisser s'en sortir comme ça non plus. A vrai dire, j'essayais surtout de reporter mon attention sur autre chose plutôt ce qu'il s'était passé tout à l'heure. Et pour le moment, rester avec Blaine me semblait être une bonne solution. Après tout, il était doué pour réussir à détourner mon attention de tout le reste. Puis si je me retrouvais tout seul, rien qu'avec mes pensées, c'était sûr que j'allais encore me torturer l'esprit. Ou alors tout ça n'était juste que des prétexte pour passer un peu plus de temps avec lui encore...
© 2981 1228 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 27 Nov - 1:18 )

]
Baby, I'm not over you
#Bach
Il ne pouvait s’empêcher de laisser échapper un léger rire en l’écoutant lui répondre. Une jolie brune aux yeux marrons. Ce garçon était littéralement pas possible. S’il n’existait pas, il faudrait clairement l’inventer, parce que Blaine se ferait vachement chier sans lui. On pouvait dire que depuis qu’il avait fait sa connaissance, sa vie ennuyeuse était légèrement moins… Ennuyeuse ? Ouais, quelque chose dans ces eaux-là. « Si tu t’excuse encore une fois, je te botte le cul, d’accord ? » Demandait-il d’un air totalement sérieux. Il allait réellement lui botter le cul s’il disait encore une fois qu’il était désolé. « Avoue, tu peux surtout pas résister quoi que ce soit à cette brune aux yeux marrons. » Il lui faisait un clin d’œil, parlant très clairement de lui. De toute façon, s’il ne le remarquait pas, c’était qu’il était un peu…. On va dire que ce serait parce qu’il était confus à cause de tout ce qui lui passait par l’esprit. Quelque chose dans le genre en tout cas. Puis, il s’était relevé avant de lui tendre la main pour qu’il fasse de même tout en le questionnant sur ses paroles. Faut dire que personnellement, il ne l’avait pas trouvé si clair que ça, mais si ça se trouve, c’était la fatigue, quelque chose comme ça. Ou bien c’était juste que cette phrase était trop vague, roh ! On va pas lui chercher des poux quand même. Il plissait légèrement les yeux en l’écoutant parler, se rappelant soudainement pourquoi il avait choisi des études pour lesquelles il n’avait pas besoin de philosophie. 8 heures par semaine lorsqu’il était en terminale, ça l’avait achevé. Du coup, il se contentait de le regarder en plissant les yeux, n’étant pas vraiment sûr du sens de ce que venait de lui dire Achille. S’il n’avait pas un minimum d’éloquence, il lui aurait sûrement sorti un magnifique ‘hein ?!’ ou quelque chose dans ces tons là. Mais, il aimait bien ne pas trop se ridiculiser devant tout le monde. Quoique l’expression que son visage peignait ne devait pas être très loin du ‘hein’. « Un autre philosophe a aussi dit un jour "Le désir est manque d'être, il est hanté en son être le plus intime par l'être dont il est le désir." Et on en fait pas tout un fromage. » Lui dit-il avant de lui tirer la langue en sentant son doigt sur son torse. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait usé une citation de ce chapitre-là, peut-être parce qu’il l’avait marqué à cause de tous ses gens dans son cours qui, à l’époque, n’arrêtaient pas de rire à cause du nom du chapitre ou de vouloir parler de sexe. On pouvait dire que ça l’avait un peu marqué dans le fond. Mais ça n’expliquait pas pourquoi il avait dit ça. Peut-être qu’Achille lui lançait une sorte de sort qui l’empêchait de réfléchir les ¾ du temps en fait. Vilain Achille. Il croisait ensuite ses bras sur son torse en le regardant, roulant des yeux, mais pas le roulement des yeux exaspéré où tu as l’air totalement blasé de la personne en face de toi, non. Genre, l’espèce de roulement d’yeux où y’a tout de même quelque chose d’affectif derrière. Ouais, c’est un peu mal expliqué, mais c’est pas grave, oh ! « Et bien, on ne sait jamais. Malgré le fait que je sois un L, je n’analyse pas tout. Donc, j’aurais bel et bien besoin d’une réponse. De 8 pages. Avec introduction et conclusion de préférence. » Dit-il avec un sourire en coin. Il le laissait totalement prendre sa main parce que même si c’était un toucher totalement nouveau, il ne trouvait pas ça si dérangeant que ça. Pendant un bref instant, il avait pensé à entrelacer leurs doigts mais s’était tout de même ravisé, va savoir pourquoi. « Bien sûr que non, quel monstre serais-je pour te laisser te promener seul dans la rue ? » Lui demandait-il avec un faux outrage dans la voix. Il avait tout de même du le cerner un minimum pour savoir qu’il ne le laisserait pas déambuler dans les rues tout seul. Ou bien, il avait juste autant envie que lui qu’il ne reste. Quelque chose dans ce genre-là. « Mais vu que je vais rester avec toi, je ne vais même pas pouvoir t’embrasser sur ton porche pour conclure ce rencard en beauté. » Il hochait doucement la tête de gauche à droite sans le quitter du regard. « Quelle honte. » Il ne l’aurait sûrement pas fait en fait, mais il était du genre à sortir ce genre de connerie. A la longue, on s’y faisait. Et Blaine était presque sûr qu’Achille s’y était fait. « Et je vais même pas pouvoir t’arracher tes fringues pour qu’on s’initie aux plaisirs du poissons ensemble parce qu’on est qu’au second rencard, je suis déçu. » il poussait un soupir dramatique, mais se mettait tout de même à marcher vers la direction de l’appartement d’Achille, sans lâcher la main du jeune homme sans vraiment parler. Faut dire aussi qu’il aimait pas vraiment plus que ça parler lorsqu’il marchait et ce n’était pas une connerie du genre qu’il ne savait pas faire deux choses en même temps, non, il savait totalement. Parfois, il regardait des séries tout en lisant ses livres. Et il s’en sortait. Bon, là n’est pas la question. Le chemin jusqu’à la maison d’Achille ne fut pas très loin et quand ils y furent, Blaine se contentait d’attendre derrière le garçon pour qu’il ouvre la porte.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 27 Nov - 23:42 )

Baby I'm Not Over You~ #BachJe sais pas comment j'avais fais pour tomber sur un mec pareil. Mais j'étais loin de regretter de l'avoir rencontré et d'avoir passé autant de temps avec lui. Blaine était juste adorable et drôle. Il arrivait à me rassurer et à me faire rire en un temps records tout en me donnant envie d'être toujours aussi proche de lui. En temps normal, j'aurais sans doute fuit pour éviter les problèmes. Je me serais énervé, j'aurais rejeter la faute sur lui. Mais là, j'en étais juste pas capable. Peut-être que c'était encore trop tôt pour que je pense à l'envoyer chier. Ou alors au contraire, c'était trop tard et j'étais déjà trop attaché lui. Je n'avais pas la moindre idée de la solution que je devais choisir. Mais autant appliquer ses conseils et ne pas trop se casser la tête avec ça. Autant y aller à l'instinct. Et pour le moment, tout ce dont j'avais envie, c'était rester avec lui.

- A me faire des propositions pareille, ça me donnerai presque envie de m'excuser encore…

Vous voyez ? Il y a quelques secondes j'étais en train de déprimer et maintenant j'étais de nouveau en train de faire des sous-entendus débiles. Comme quoi, ce gars avait vraiment un effet sur moi et… Et c'était loin d'être désagréable. Je souris quand il me fit un clin d'oeil en me disant que je ne pouvais rien lui refuser à lui.

- Tu marque un point là l'Ecossais…


Nous finîmes par tomber d'accord sur le fait de rentrer à la maison. Mais visiblement c'était un concept qui échappait un peu à Blaine, ce qui m'amusa assez. Ou tout du moins assez pour que j'essaye de semer un peu plus la confusion en lui sortant une fausse citation qui ne voulait pas dire grand-chose. Mais la littéraire avait bien plus de répondant que je ne l'aurais cru et il me sortis une autre citation sur le désir. Je n'étais pas vraiment sûr d'en comprendre le sens, mais la fin de sa phrase me fit rire avant que je ne lâche un soupire faussement excédé.

- Je disais juste ça pour t'embêter, pas pour qu'on se lance dans la philosophie…

Je n'allais pas me lancer non plus dans un jeu où je savais que je ne pourrais pas gagner ! Je n'étais pas mauvais pour retenir des citations, mais Blaine devait connaître bien plus de philosophe que moi. Après tout, c'était bien plus son domaine d'étude que le miens. Certes, il faisait de la littérature, mais la philo ce n'était pas bien loin. Les deux étaient un peu liés quand même. Et en parlant de littérature, voilà que Blaine se cherchait des excuses. Je levais les yeux au ciel.

- 8 pages ? Rien que ça… Si il le faut je t'en ferais le double, rien que pour tes beaux yeux sweety.

Je n'avais pas de doute en mes talents, on peut le dire. Sérieusement, je me doutais bien que Blaine ne me demandait pas un dossier pareil pour une question aussi ridicule. Je souris comme un imbécile heureux en l'entendant dire qu'il avait bien l'intention de me raccompagner. Ca ne se discutait visiblement pas.

- Je suis rassuré de l'entendre !

Sans attendre plus longtemps, j'attrapais Blaine et commençait à lui tirer le bras pour qu'on se mette en route. Mais visiblement, mon cher camarade de révision trouvait encore le moyen de se plaindre, ce qui me fit rire de nouveau. Décidément, on en finirait jamais avec cette histoire de poisson. Je lui adressais un sourire innocent avant de lui répondre :

- Qui a dit que tu ne pouvais pas m'embrasser sur mon porche avant de rentrer ? On est pas dans un film Hollywoodien, je ne vais pas t'en vouloir si on ne respecte pas toutes les conventions à la lettre.

Je lui adressais un clin d'oeil en me demandant si j'étais vraiment en train de blague ou si je venais de lui faire une proposition des plus sérieuse. Décidément, j'avais du mal à faire la différence entre les deux ce soir.

- C'est vrai que je ne suis pas du genre fille-facile. Mais il nous faut combien de rencards pour que ça soit politiquement correct cette affaire ?

On sait jamais, il y avait peut-être des législations qui existait sur cette pratique ! Avec les écossais, je préférais m'attendre à tout maintenant. Non, avec Blaine, je préférai m'attendre à tout. Enfin, rapidement, le silence s'installa, chacun perdu dans ses pensées, nous nous contentions de marcher jusque chez moi. A la différence de d'habitude, c'est que je n'avais lâcher la main de Blaine qu'une fois en fait de ma porte d'entrée pour l'ouvrir. Je sortis les clefs de ma poches pour déverrouiller la serrure. Mais avant de finir d'ouvrir la porte, je me retournais vers Blaine en fronçant les sourcils pour dire :

- Arrête, je sais que t'es en train de me mater…

Puis je me retournais de nouveau, fier de ma blague, pour ouvrir la porte. Je rentrais chez moi sans hésiter j'enlevais ma veste et mes chaussures, comme d'habitude avant de me retourner vers Blaine.

- Hey, tu rentre ou tu compte passer sa nuit sur le perron ? Me fait pas croire que t'as besoin d'un autorisation pour rentrer, comme les vampires. T'es déjà venu…

C'est bête, si il voulait faire cette blague, c'était gâcher d'avance. Il passa alors dans mon esprit, l'idée que Blaine voulait vraiment que je l'embrasse avant de rentrer. Mais c'était une blague non ? Ok, j'étais perdu maintenant, je perdis en assurance, attendant bêtement que Blaine fasse quelque chose. J'aurais pu sortir d'autre blague, mais non pour le coup. Je me sentais juste bête et n'était plus sur de ce que je devais faire.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Lun 28 Nov - 22:45 )

Baby, I'm not over you
#Bach
« Je savais que tu étais dans le SM. » Dit-il avec un léger sourire en coin sur le bout des lèvres, haussant les sourcils de manière suggestive, juste pour bien aller avec. Ouais, il n’allait clairement jamais s’arrêter de faire des sous-entendus, surtout si ça rendait Achille content. Il aimait tout de même vraiment le rendre heureux parce qu’il était tout de même adorable quand il souriait de la sorte, quand il riait et ce genre de connerie. Ouais, bon il était toujours adorable, mais ce n’était pas vraiment la question, là tout de suite. « Je marque toujours des points, l’américain. » Il lui faisait un clin d’œil, il allait vraiment finir par ne faire que ça en fait quand il était avec lui. Un sourire fier venait se poser sur ses lèvres lorsqu’il entendait son rire résonner. Il aimait ça tout de même. Ouais, il aimait beaucoup de choses à propos d’Achille, mais en même temps, est-ce qu’il y a vraiment quelque chose que l’on peut ne pas aimer chez lui ? Rien. Il est juste trop adorable pour avoir des haters. Il est un peu comme une sorte de Bob l’éponge humain. Quelque chose dans ce genre-là en tout cas. Ouais, il ressemblait à une petite éponge surexcité et toute mignonne. « J’en veux le triple maintenant, allez au travail. T’as toute la soirée, pas plus. » Il n’imaginait même pas quelqu’un écrire 24 pages en une soirée. Ce serait une réelle torture en fait. Bon, qui sait, si ça se trouve, Achille aimait bien la torture. Bon, pas la torture-torture, mais de la torture plus douce. Ouais, non, il n’allait pas vraiment chercher à penser à ce qu’il aimait dans ce genre de situation. Il ne pensait pas vraiment que ça mènerait à quoi que ce soit si ce n’est des situations malaisantes. Il ne voulait pas avoir affaire à ça. Jamais de la vie. Ils commençaient ensuite à marcher vers la maison d’Achille, enfin il se faisait plus tirer qu’autre chose, mais en tout cas, il marchait vers chez lui et Blaine râlait. « Mais ça serait moins romantique parce que je t’abandonnerais pas à ton porche alors que tu te toucherais les lèvres en te demandant si c’est vraiment arrivé, voulant que ça se reproduise. Vu que je rentre chez toi, tu pourras toujours m’embrasser autant de fois que tu veux. » Dit-il en plissant le nez. « Et je veux respecter toutes les conventions moi monsieur. » Dit-il avant de poser un baiser sur la joue du jeune homme, un léger sourire sur le bout des lèvres. Ça lui faisait bizarre de faire des bisous comme ça à quelqu’un parce que Blaine n’était pas affectueux du tout. Il ne comprenait pas ce qu’il faisait. Comment il arrivait à faire ce genre de chose. C’est comme s’il lui lançait un sort ou quelque chose comme ça. « D’après les séries, c’est trois, mais pour toi je veux bien redescendre à deux. » Il lui faisait encore un de ses si célèbres clin d’œil. Achille allait vraiment en voir des tas avec lui, sérieusement.

Finalement, ils étaient arrivés devant l’appartement d’Achille et pour être honnête, il ne le matait même pas à la base, mais maintenant qu’il lui disait, il descendait le regard vers son derrière quand il se tournait. « Comment résister aussi ? J’ai l’impression que ton derrière m’appelle. » Dit-il sur un ton plein de sous-entendus alors qu’en vrai, il ne savait même pas comment ça se déroulerait s’il y avait quoi que ce soit, si ça se trouve, ce serait plutôt ce qu’il y a devant qui l’attirerait. Va savoir. Il préférait ne pas y penser. Bref, pour ponctuer ses paroles, il se rapprochait d’Achille pour lui mettre la main au derrière, se demandant pendant un petit moment si ce n’était pas de trop. « Parfait pour ma main, j’adore. » Plaisantait-il, ou pas d’ailleurs, se reculant légèrement, restant sur le perron alors que le brun rentrait, lui. Il croisait ses bras sur son torse en le voyant rentrer. « Je suis une nouvelle sorte de vampire, en plus poli. J’ai besoin de l’autorisation à chaque fois que je dois entrer dans l’appartement de quelqu’un. » Putain, vous imaginez si les vampires avaient besoin de l’autorisation à chaque fois ? Ce serait tellement chiant dans le fond. Ils seraient sûrement tous partis se suicider ou quelque chose comme ça. Ouais, parce que ça devait être quelque chose de tout de même vachement nul. Il gardait les bras croisés sur son torse, attendant qu’Achille ne finisse par revenir sur le perron, mais en voyant qu’il ne le faisait pas, il s’approchait de lui pour le tirer par le bras, le traînant hors de la maison, poussant un très léger soupir. Il entourait sa nuque de ses bras en le regardant dans les yeux, déposant un baiser sur les lèvres du jeune homme. C’était pas vraiment comme le baiser qu’ils avaient eu en boîte, pas qu’il n’était pas délicieux, mais celui-ci était plus tendre en fait. Il ne savait pas vraiment lequel il préférait. Il aimait bien les deux. Il restait collé contre lui pendant quelques temps, ses lèvres ne quittant pas les siennes avant de manquer d’air. Il se détachait totalement de lui pour entrer dans la maison, retirant à son tour sa veste et ses chaussures.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Mer 30 Nov - 20:43 )

Baby I'm Not Over You~ #BachJ'aurais bien voulu paraître excédé à la réplique de Blaine, mais c'était trop compliqué, je ne fus que capable de rire bêtement. Que vouliez-vous que je réponde à ça hein ? J'aurais pu en remettre une couche en lui assurant que j'aimais le SM et que je le verrais bien dans une tenue en cuir ou une bêtises du genre. Mais finalement, je m'en passais. Je savais que je ne pouvais pas vaincre Blaine là dessus, il trouverai toujours pire à dire quoiqu'il arrive. Ce qui me faisait toujours bien rire d'ailleurs, mais dans l'immédiat, je me sentais un peu coupable de rire vu ce qu'il s'était passé. Quoique c'était assez rapidement oublié en fait. A croire que je n'étais pas capable de rejeter Blaine bien longtemps. Ce qui était d'autant plus désespérant de ma part d'ailleurs.

Enfin je réfléchirais à ça plus tard. Pour le moment, j'étais trop crevé pour faire fonctionner convenablement mon cerveau. Et Blaine qui me demandait une dissert'… j'affichais un sourire de défi avant de lui répondre :

- Arrête, me défis pas, tu sais que j'en serais capable…

Je n'étais pas sûr de savoir si je pourrais vraiment faire une dissertation sur des pages et des pages sur une phrase… mais pourquoi pas après tout. Je n'étais pas trop mauvais pour les analyses. Puis j'étais presque sûr que je serais même capable de trouver un intérêt scientifique à ce que je fais.

Notre conversation dériva sur un autre sujet et je soupirais en entendant la réponse de Blaine à propos des clichés. C'était assez étrange dans mon esprit, il parlait de ça comme si c'était normal. Personnellement, vu ce qu'il venait de se passer, j'avais un peu plus de mal à être à l'aise, mais je n'étais pas encore trop mauvais pour faire semblant alors… Autant me montrer désespéré sur son coté qui voulait respecter toutes les conventions. J'aurais du me douter qu'il allait me contredire. Il passait son temps à ça. Mais c'est ce qui était amusant aussi. Un monde où tout le monde serait d'accord sans cesse marcherai peut-être bien, mais serait terriblement ennuyeux. Puis maintenant, voilà que Blaine me parlait de séries et qu'il voulait bien redescendre ses critère à deux rendez-vous… Ce qui donnait… ben maintenant quoi… Merde… Je lâchai un rire pour essayer de masquer mon embarras.

- T'es pas possible,…

J'avais bien conscience d'être ridicule. Mais je pu aisément détourner l'attention en estimant qu'il était temps de rentrer. Et j'avais bien hâte d'être à la maison, je vous l'accorde. Déjà parce qu'il commençait à se faire froid par ici. Ensuite parce qu'on se sentait toujours plus en sécurité chez soi. C'était bête de penser de la sorte, parce qu'on était pas franchement à l'abri de tout danger là bas non plus. Mais bon… Que voulez-vous que j'y fasse ? En attendant, le trajet me paru bien court, mais une fois arrivé, c'était toujours la même guerre. J'essayais de faire une blague sur laquelle Blaine ne tarda pas à rebondir, ce qui me fit encore rire. Il se permit même de poser sa main sur mon postérieur, ce qui me fit afficher un regard surpris. Ouais, je ne m'attendais pas à ça et pour le coup, je rougissais violemment, incapable de savoir ce que j'étais sensé faire. Je devais faire ma diva et le repousser ? Ou prendre ça avec humour et me mettre à rire avec une réplique débile ? A défaut de mieux, je ne dit rien, mon regard parlait pour moi de toute façon.

Puis il y eu cette histoire de vampire. Là il y avait bien matière à réagir, mais j'étais bien trop perturber maintenant pour trouver quoique ce soit d'amusant. Je me contentais de lever encore les yeux au ciel. Si Blaine était un vampire ça se saurait. Et pour avoir étudier le sujet, ce n'était pas scientifiquement possible d'être un vampire. Le corps humain ne pouvait pas vivre si son corps était mort. C'était un peu la base d'être en vie aussi… Mais la mort c'était la base de la condition du vampire. Enfin, après ça dépendait des versions. Cependant, il y avait toujours quelque chose qui clochait, quoiqu'il arrive. Bref, je me retrouvais à attendre comme un imbécile que Blaine rentre. Mais visiblement, lui attendait autre chose, les bras croisé, il semblait bien déterminé à ne pas bouger.

Puis il fini par soupirer et m'attraper le bras pour m'attirer dehors. Je n'eus pas le temps de demander d'explication et de toute façon je n'en avais pas vraiment besoin, je me doutais bien de ce qui allait bien se passer. Et c'est ce qui arriva. Blaine passa ses bras autour de mon cou pour m'embrasser. Je restais paralysé un instant, incertain sur ce que je devais faire. Mais j'étais incapable de résister alors, je fini par fermer les yeux pour répondre à son baiser alors que mes mains venaient se poser sur les hanches de Blaine. Puis se fut comme si le temps c'était arrêté, comme si plus rien n'avait d'importance… Je resserrais mon étreinte pendant un instant avant que notre baiser ne prenne fin et sans un mot, Blaine entra chez moi. Je restai un instant dehors, le temps de réaliser ce qu'il s'était passé. Ouais, je ne m'en remettrai jamais je crois que notre relation ait pu prendre un tournant pareil.

Le pire, c'est que c'était loin de me déplaire. Et pourquoi je me posais encore des questions hein ? Il fallait que j'arrête et que, pour une fois, je me laisse juste porter par ce qu'il se passait. Après tout, même Oscar Wilde le disait, la seule manière de résisté à la tentation, c'était d'y céder. Donc quitte à céder un peu autant aller jusqu'au bout. Je me mis à sourire bêtement avant de faire demi-tour rentrer et fermer la porte derrière moi. Puis voyant que Blaine me tournait le dos, j'affichais un sourire malicieux avant de venir me coller à lui en passant mes bras sur son torse. Je posais un instant mon menton sur son épaule avant de lui mordiller l'oreille et lui dire :

- Je croyais que tu ne voulais pas briser les clichés Hollywoodiens ?


Je laissais échapper un petit rire avant de reprendre :

- Je vais prendre une douche, la journée à été longue… En attendant… Fait comme chez toi.


Puis je l'embrassais sur la joue avant de rendre sa liberté à Blaine pour partir prendre ma douche. Après une telle journée, prendre une douche me ferait du bien. Puis ça me permettrai de faire un peu de vide dans mon esprit aussi. Je passais par ma chambre histoire de prendre des affaires de rechange. Mais il ne faudrait pas s'attendre à grand-chose, j'aimais bien trainer en jogging et en tee-shirt quand j'étais à la maison, comme tout le monde quoi. Puis j'allais dans la salle de bain prendre cette fameuse douche. Je faisais de mon mieux pour ne pas prendre trop de temps non plus. A croire qu'une partie et même une grande partie de moi n'avait pas envie de laisser Blaine seul trop longtemps.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Jeu 1 Déc - 14:06 )

Baby, I'm not over you
#Bach
Il ne pouvait s’empêcher de laisser échapper un petit rire en l’écoutant parler, le pire, c’était qu’il savait qu’Achille en était capable et Blaine ne savait pas vraiment quoi faire de cette information. Peut-être, justement, lui en demander une juste pour le faire chier, peut-être ne rien faire. Il ne savait pas encore. Il se décidera bien un jour ou l’autre à lui donner un devoir totalement débile, juste pour le plaisir. « Je crois bien que c’est ça le pire là-dedans. » Lui dit-il avec un sourire amusé sur le bout des lèvres. Bon sang, il était tout de même drôle ce petit gars, il n’aurait jamais pensé qu’il serait comme ça. Lorsqu’ils passaient leur temps dans la bibliothèques à la même table, sans se dire un mot, il s’était dit qu’il était le genre de garçon plutôt calme, bien studieux et tout ça. Quand on regarde, Achille avait sûrement dû se dire la même chose en fait. Faut dire qu’ils n’avait pas la gueule, quand on les voyait le nez plongé dans les bouquins, à s’amuser souvent et du coup, encore moins à aller en boîte ensemble. Bon, comme on dit, l’habit ne fait pas le moine. Le sujet déviait rapidement vers les rendez-vous, mais surtout les clichés de ces derniers et Blaine n’avait pas du tout de mal à en parler parce que ce n’était pas ça qui allait le gêner. Faut dire que la plupart du temps, une fois qu’il est vraiment à l’aise avec quelqu’un, il est vraiment sans-gêne. Achille avait pas beaucoup de chance d’avoir réussi à le mettre à l’aise aussi rapidement. Il allait sûrement le regretter dans très peu de temps et dans le fond, Blaine ne le blâmerait même pas. Ouais parce qu’à sa place, il se serait déjà envoyer bouler. Faut croire que le p’tit l’appréciait tout de même. Il ne savait même pas pourquoi il l’avait appelé le petit alors qu’il était plus grand que lui. Certes de 3 centimètres, mais c’est pas la taille qui compte. Il se contentait de lui envoyer un grand sourire quand il lui disait qu’il était pas possible, haussant les sourcils de manière suggestive. « Je sais, je sais. Mais c’est pour ça que tu m’aimes, non ? » Enfin, il pensait bien que c’était la raison pour laquelle Achille l’aimait bien, sinon, il ne comprenait pas du tout ce qui se passait dans le crâne du garçon aux jolis yeux bleus.

Ils finissaient par arriver chez Achille et Blaine ne pouvait s’empêcher de toujours rebondir sur ce que le garçon lui disait et cette fois, c’était sur le postérieur du garçon qu’il ne tardait pas à toucher. Ce n’était pas un contact vraiment long et le regard que le garçon lui lançait avec ces rougeurs sur les joues, ça valait vraiment le coup. Et dire que Blaine ne pensait pas qu’il pourrait être plus adorable qu’il ne l’était déjà. Il n’avait clairement jamais vu ce garçon avec les joues rougies. Il retirait sa main bien rapidement pour croiser ses bras avec un sourire en coin sur les lèvres. « T’es adorable quand tu rougis, on te l’a déjà dit ça ? » Demandait-il avec un petit sourire sur le bout des lèvres, caressant sa chevelure puis se décidait à tout de même lui rendre un minimum d’espace vitale, mais pas pour bien longtemps. Ils avaient parlé de vampire pendant une fraction de secondes avant que Blaine ne l’attire à nouveau avec lui dehors, ses bras autour de son coup. Il n’avait, du coup, pas perdu une seule seconde avant de poser un baiser sur ses lèvres. Il aimait beaucoup cette sensation des lèvres d’Achille contre les siennes. Il aimait la façon dont embrassait Achille, il trouvait qu’il embrassait vraiment bien. Oui, bon, il n’avait pas vraiment d’autres personnes pour comparer, pour savoir s’il embrassait bien, mais pour être honnête, il s’en fichait assez. Ça lui allait très bien de n’avoir personne pour comparer. Il trouvait qu’Achille, c’était déjà assez bien. Largement. Il caressait doucement sa nuque pendant qu’il l’embrassait, se pressant légèrement contre lui en sentant ses mains sur ses hanches et le fait qu’il répondait au baiser. Il n’aurait jamais pensé qu’il aurait apprécié un jour autant embrasser quelqu’un sans que cela ne veuille dire quoi que ce soit. Ouais bon, se connaissant, dans quelques temps ça commencerait à dire quelque chose dans son cerveau, que ça lui fera ressentir des choses en puissance multiple, mais pour le moment, il préférait profiter de l’instant présent. Finalement, il rompait le baiser un peu trop tôt à son propre goût, mais se décidait à se défaire de son étreinte pour entrer dans la maison du garçon comme si de rien n’était.

Dans l’appartement, il avait retiré ses chaussures et sa veste, ne tardant pas à entendre la porte se fermer, puis à sentir le garçon se coller contre son dos, ce n’était pas du tout pour lui déplaire en tout cas. Il fermait les paupières pendant quelques secondes en le sentant mordiller son oreille, ce geste le faisant frissonner. Il avait déjà vu des gens faire ce genre de trucs à la télé, à plusieurs reprises et apparemment, c’était une zone érogène du corps humain. Il ne pouvait s’empêcher de pousser un très léger rire, plutôt parce qu’il était perturbé, mais comme ça, ça ne le repousserait pas. Il pouvait continuer autant de temps qu’il voulait si vous vouliez l’avis de Blaine. « Oh, pour toi bébé je briserais tous les clichés existant. » Des fois, il se demandait comment il arrivait à sortir ces phrases que les mecs sortaient à longueur de journées sans penser. Il se demandait surtout comment il faisait pour les sortir sans avoir envie de se frapper lui-même. Il hochait ensuite la tête lorsqu’il l’entendait parler. « Bonne douche, sâche que t’es pas obligé de mettre des fringues après. » Il lui faisait un clin d’oeil avant de se diriger vers le salon assez rapidement quand Achille était parti vers la salle de bain pour…. Bah se laver. Il ne perdait pas de temps avant de se mettre sur le canapé pour allumer la télévision, affalé sur le canapé, se disant qu’il reprendrait une position normale une fois qu’il entendrait Achille redescendre. Il finissait par laisser la chaîne sur Nickelodéon parce qu’il y avait Bob l’éponge et commençait à lire des fanfictions sur son portable, attendant patiemment le garçon.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/10/2016
›› Commérages : 157
›› Pseudo : Panda-Sama
›› Célébrité : Asa Butterfield
›› Schizophrénie : Noope
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 4 Déc - 19:42 )

Baby I'm Not Over You~ #BachJ'étais un bon élève dans toutes les matières, aussi étrange que cela puisse paraître, j'aimais bien travailler. Donc oui, un essais, aussi débile soit-il et peu importe sa longueur ne me faisait pas peur. Et Blaine en était aussi conscience que moi, ce qui me fit sourire. A croire qu'en peu de temps il me connaissait mieux que certaines personnes que je connaissais depuis toujours. C'était assez fou quand on y repensait, mais loin d'être déplaisant. Au contraire, ça m'amusait beaucoup de constater jusqu'où on était capable de s'entendre et de délirer avec Blaine. Et même après ce qu'il s'était passé, il était toujours là. Raison de plus pour ne pas mettre fin trop vite à cette soirée. Après tout, si on s'amusait bien ensemble, pourquoi se séparer aussi vite hein ? Puis vu que l'idée n'avait pas l'air de déranger Blaine, autant que ça se fasse ainsi.

J'en venais même à me demander si quelqu'un avait déjà réussi à me faire autant rire que cet écossais là. Pourtant, je n'étais pas dur à faire rire. Peut-être que j'étais un peu trop sérieux quand je travaillais, mais en dehors de ses moments, j'étais comme tout le monde, j'aimais profiter de la vie et rire d'un rien. Mais avec Blaine on atteignait vraiment des extrêmes. J'en avais mal aux abdominaux à force de rire et même mes joues me faisaient mal. Mais c'était loin d'être si désagréable. Je n'allais pas me plaindre de rire trop non plus. Ca ne me ressemblerait pas. Quoique… Quand je le voulais, j'étais capable de me plaindre beaucoup. Mais pas là, pas avec Blaine. Tout me semblait plus léger et simple avec lui. Rien ne semblait avoir de réel importance.

- Evidemment que c'est pour ça que je t'aime ! Enfin au moins en partie.

Après ce qu'il c'était passé dans la boite de nuit, j'aurais pu être gêné à cette question. Mais c'était la magie de Blaine je vous dit. Il était capable de me faire oublier tout le reste en un rien de temps. Et je ne pouvais pas nier que je l'aimais, ce serait trop bête. Puis qu'est-ce qu'il y avait de mal à aimer un de ses amis hein ? Après quant à savoir si je l'aimais vraiment comme un ami ou différemment… C'était un sujet un peu plus complexe. Cependant, je préférai ne pas trop y penser maintenant. Je m'étais bien assez pris la tête comme ça pour aujourd'hui. Je ne voulais vraiment pas gâcher cette soirée improvisée avec Blaine.

Je n'avais pas vraiment pensé en venant au Jeff's Burger tout à l'heure, que nous finirions à une heure pareille chez moi. A vrai dire, je n'avais aucune idée de l'heure précise qu'il était, mais nous devions frôlé les une heure du matin. Le temps passe vite quand on s'amuse, que voulez-vous. Mais voilà que Blaine réussissait à me perturber de nouveau, me faisant rougir assez violemment. Je pensais qu'il ne ferait pas de remarque à ce sujet, mais ce serait mal le connaître. Il me demanda si on m'avait déjà dit que j'étais mignon quand je rougissais. Et tout ce que je fus capable de répondre ? Une sorte de grognement informe. Parce que oui, on me l'avait déjà dit, mais je n'étais pas du tout d'accord avec ça. Puis je crois que cette réplique me fit plus rougir encore qu'autre chose.

Puis la suite ne fut pas sans arranger les choses. Voilà que je me retrouvais de nouveau dehors, en chaussettes sur mon perron à embrasser Blaine. Je crois que j'aurais pu le repousser, lui dire de rentrer chez lui et il l'aurait fait. Mais je n'en avais pas envie. Emporté par ce baiser, je me laissais porter sans réfléchir davantage. Merde, c'est que j'y prenais vraiment goût et que… Et que je me connaissais bien… Je pourrais devenir accro à cette sensation facilement. Bien trop facilement d'ailleurs. Mais est-ce que c'était grave ? Si Blaine aimait ça aussi… Si il en avait envie aussi… Pourquoi se priver ? A croire qu'on en revenait toujours au même raisonnement. Il fallait que je me fasse une raison. Lorsque le baiser pris fin, Blaine rentra chez moi et, dans un élan de joie intense, je le rejoins, le prenant même dans mes bras pour lui dire que j'allais prendre une douche.

- Awww oui… J'aime quand tu brise des clichés pour moi chéri…

Oui, à une réplique débile, réponse débile. C'est comme ça que ça marchait. A croire qu'on n'arriverait jamais à avoir une conversation sérieuse avec Blaine. Je partis prendre ma douche en soupirant à la dernière phrase de Blaine. Je fis de mon mieux pour ne pas prendre trop de temps non plus et revenir là j'avais abandonné mon cher camarade. Malheureusement pour lui, j'avais remis des vêtements, optant pour un jogging et un simple tee-shirt. Sans oublier mes lunettes bien sûr. Vu que j'avais enlevé mes lentilles, elles étaient de mise si je voulais y voir quelque chose. Je n'eus pas à faire toute la maison pour chercher Blaine. Je n'avais pas fini de descendre les escaliers que je pouvais déjà entendre la télé allumée dans le salon. Un petit sourire s'afficha sur mon visage. J'aimais bien l'idée que Blaine prenne ses aises chez moi et qu'il ne soit pas resté planté bêtement au milieu de la maison à attendre que je revienne et lui dise où se mettre.

Sans hésiter, j'allais donc le rejoindre. Il prenait peut-être tout la place dans la canapé, mais ce n'est pas ce qui m'empêchai de m'asseoir sur ses jambes. Je lâchais un petit rire en reconnaissant le programme qui passait à la télé.

- Bob l'éponge heh ? Tu fais vraiment une fixette sur les fonds marins…

J'aimais bien ce dessin animé, donc je n'avais aucun problème à regarder ça. Cependant, ce choix venant de Blaine, j'avais presque peur qu'il me trouve tout une explication très peu nette par rapport à ce dessin animé, de sorte que je soit incapable de le regarder de nouveau sainement. Toutefois, voyant bien que l'écossais était plus attirer par l'écran de son portable que par celui de la télévision, je vins me coller à lui pour regarder son téléphone et essayer de lire ce qu'il lisait.

- C'est quoi ?

A vrai dire, j'avais un peu la flemme de tout lire en détail. Mais j'étais trop curieux pour ne pas m'y intéresser. Si je n'était pas trop bête, il devait s'agir d'une fiction ou d'un livre électronique peut-être ? A vrai dire, je ne lisais jamais grand-chose d'autre que des articles sur mon ordinateur ou mon portable.
© 2981 12289 0

_________________
«Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 61
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Dim 4 Déc - 22:30 )

Baby, I'm not over you
#Bach
« Seulement en partie ? Je meurs d’envie de savoir toutes les autres raisons alors. » Lui dit-il en battant des cils, se disant qu’il devait sûrement avoir l’air totalement ridicule comme ça, mais dans le pire des cas, c’est pas bien grave. De toute manière, ce n’était pas comme s’il n’était pas déjà, pour la plupart du temps, ridicule devant Achille. De toute manière, il s’en fichait. Il avait l’impression que ça ne dérangeait pas l’autre garçon aux beaux yeux bleus, donc il n’allait pas se priver. Il allait sûrement toujours se ridiculiser, mais tant pis. Ce fut lorsque la nuit tombait qu’ils se retrouvaient tous les deux devant la maison, plus précisément sur le perron. Il était presque une heure, sûrement quelque chose dans ces eaux-là et tous les deux étaient entrain de s’embrasser sur le perron, Blaine avec les bras autour du cou d’Achille et Achille avec les bras autour des hanches de Blaine. Il aimait vraiment ça, être collé à Achille ses lèvres contre les siennes. Il pourrait vraiment passer toutes ses soirées à l’embrasser si vous vouliez savoir. Mais bon, il se doutait bien que ce ne serait pas l’idéal d’une soirée pour le jeune homme, surtout qu’il avait, apparemment, surtout envie de dormir. Il faut dire que c’était pour cela qu’ils étaient rentrés, à la base. Bon, peut-être bien que maintenant, il était moins fatigué. En tout cas, il n’avait pas vraiment l’air de tomber de fatigue. « Anw, mais pour toi je ne briserais pas que des clichés. » Il haussait les sourcils de manière suggestive pour accentuer sa phrase alors qu’il ne voyait même pas en quoi ça pourrait avoir ce sens. Peut-être bien qu’Achille trouvera quelque chose en y repensant bien. Il le regardait ensuite aller se laver et ne prenait pas beaucoup de temps avant de se diriger vers le canapé sur lequel il s’affalait, mettant Bob l’éponge.

Peut-être bien que c’était quelque chose que les gamins regardent en temps normal, mais qui pouvait le blâmer ? Bob L’éponge était un dessin animé qui avait bercé son enfance, qu’il avait toujours regardé quand il rentrait de l’école et qu’il avait accès à la télé. Et puis, en plus de ça, c’est totalement con. C’était donc quelque chose que l’on peut regarder même quand on grandit, sans avoir peur de se faire juger. Mais de toute manière, même si Achille lui ferait une remarque déplaisante dessus, il se contenterait de lui faire un gentil, mignon doigt d’honneur. De toute manière, il ne pensait pas vraiment qu’Achille se foutrait de lui. Il était presque persuadé qu’il regardait aussi ce genre de chose quand il ne passait pas son temps à étudier. Blaine, lui, en temps normal, faisait les deux. Il donnait uniquement quelques coups d’œil vers la télévision, c’était un épisode qu’il avait déjà vu, du coup, il se décidait à se consacrer à son téléphone portable afin de regarder les nouvelles fanfictions qui étaient sorties pendant la journée, pendant qu’il était en cours, entrain de bosser ou tout simplement avec Achille. Inutile de vous dire qu’il était content de voir qu’il y en avait qui étaient sorties sur ses couples favoris. C’était plutôt plaisant à voir. Au moins, il allait avoir quelque chose à lire en attendant qu’il sorte de sa douche. Il était plutôt absorbé par sa lecture, qui était à un moment plutôt intéressant. Ouais, bon, carrément intéressant étant donné que ça commençait tout juste à devenir chaud. En tout cas, c’était à ce moment là qu’il entendait le jeune homme redescendre et venir s’asseoir sur ses jambes. Il ne pouvait s’empêcher d’esquisser un petit sourire sur le bout des lèvres alors qu’il entendait son petit rire, même s’il ne posait pas le regard sur lui. Il était bien trop absorbé dans sa lecture. Bon, il n’allait tout de même pas ne pas répondre à sa petite phrase. « Bien évidemment. Je pensais que tu avais compris maintenant que j’étais un grand amateur de poisson. C’est mon péché mignon. Donc, tu penses bien que je ne pourrais pas manquer une dessin animé où les habitants sont presque tous mes plus grands fantasmes. » Cette histoire de poisson allait sûrement le suivre toute sa vie, il n’en doutait pas. Faut dire aussi qu’il n’y a pas idée de sortir d’aussi grosses conneries. Mais les conneries, c’était ses trucs favoris. Il passait presque automatiquement un bras autour du garçon quand il venait se coller à lui pour regarder son téléphone. Putain, il ne savait même pas pourquoi il ne cachait pas son écran alors qu’il était entrain de lire quelque chose qui était… Du porno. Faut croire qu’il ne tient pas beaucoup au fait de ne pas passer pour un garçon totalement bizarre. « Une fanfiction entre deux personnages d’une série que je regarde. » Il devrait peut-être s’arrêter là, limiter les dégâts, mais au bout d’une moment, vous commencez à connaître Blaine et je suis presque persuadé que vous savez qu’il ne peut pas s’arrêter en disant uniquement ça. « Là, c’est une fanfiction de smut. Un des personnages est rentré voir l’autre afin de tenter de regagner sa confiance, pour s’excuser de l’avoir trahi. Là, du coup, ils sont entrain de faire les préliminaires dans une salle d’entraînement. » il hochait la tête de manière presque solennelle. Alors que ça n’allait pas du tout avec ce sujet de conversation. « Là, il y en a un qui a les doigts enfoncés dans l’autre, si tu veux savoir. » Il haussait les épaules, peut-être qu’il devrait vraiment se taire.

_________________

I like the sound of your name.
Isn't it ironic how much we feel alive wgen our hearts skips a few beats ?
© You_complete_mess

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine ✻ ( Aujourd'hui à 18:51 )

Revenir en haut Aller en bas

Baby I'm Not Over You~ Feat. Blaine

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Jeff's burger drive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération