You attacked the wrong person ❄︎ Blaine

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Mar 8 Nov - 21:46 )



You attacked the wrong person
En rentrant à Cap Harbor, Astrid pensait être tranquille. Après tout, elle ne vivait plus avec ses parents depuis longtemps, et avait très peu de chance de les croiser. Bon d’accord, elle avait encore ce problème à réglé, ce problème du pourquoi elle était rentrée, ce problème qui ne s’appelait autre que Caden. Et c’était bien le plus compliqué. Elle ne l’avait pas encore revue, même si elle savait où il travaillait et où il habitait. En fait, elle savait pas trop comment gérer la chose. Elle ne savait pas non plus quel genre de réaction elle allait bien avoir devant lui. Est ce qu’elle serait contente de le voir à nouveau, ou est ce qu’elle se mettrait en colère contre lui pour être partie sans rien dire? Elle n’en savait rien. En fait, elle était complètement partagée. C’était le genre de trucs qui pouvait la torturer. Puis l’énerver. Puis la rendre triste. Puis l’énerver de nouveau parce que ça la rendait triste. Enfin bref, c’était pas vraiment la meilleure des situations pour son moral, en somme.

Et à peine était-elle rentrée qu’elle apprenait que son petit frère s’était prit un poing dans la figure par un mec qui arrivait pas à contrôler sa colère. Quel naze je vous jure! Il était pas question pour Astrid de laisser faire ça, alors là pas question. Son petit frère, il était tout pour elle, c’était sa petite perle, sa petite lumière. Elle supportait pas qu’on lui fasse du mal, et là en plus, il s’était retrouvé avec un bleu au visage. Autant dire qu’elle était pas mal remontée, et qu’elle allait pas se gêner pour aller régler son compte à ce petit morveux. Malheureusement, elle était pas du genre à avoir peur des mecs, même les plus grands. Certainement parce qu’elle avait grandie avec Caden à ses côtés et qu’avec lui elle n’avait jamais eus besoin d’avoir peur de grand chose. Il fallait dire aussi que son caractère de merde n’aidait pas des masses. Et puis, elle était pas du genre à se laisser faire malheureusement. Elle était peut être petite, mais c’était une coriace. Et c’était certainement pas un petit morveux d’à peine vingt ans qui allait lui faire peur, loin de là.

C’était pour cette raison qu’elle s’était rendue sur le campus de la fac. Après tout, elle n’y avait plus cours depuis bien longtemps. D’ailleurs, se remémorer l’ennui de ses cours de droit lui donnaient presque envie de faire demi tour. Mais il en fallait plus que ça pour la faire reculer. Même engueuler Voldemort ne lui faisait pas peur, c’était pour dire. Ouais, Astrid était une gueuleuse. Mais il fallait pas s’en prendre à son petit frère, et puis c’est tout. Elle avait rapidement repérer ce gars qui avait fait la misère à Sirius. Et elle s’approchait de lui comme une furie. En plus il était seul, c’était parfait. Pas qu’elle avait peur d’affronter un groupe, mais ridiculiser quelqu’un devant ses potes, c’était pas franchement sympa. « Eh, toi. » Elle se posta devant lui, les bras croisés, et les sourcils froncés. « T’es Blaine, c’est ça? » Elle attendit la réponse à sa question avant de s’avancer vers le gosse, le regardant droit dans les yeux, pour qu’il y voient bien la colère qui s’y dégageait. « Alors écoute moi bien. Si j’apprends que t’as encore une fois levé la main sur mon frère, ne serait-ce que le petit doigt, t’auras affaire à moi, c’est comprit? Je veux plus que tu l’approches. » Astrid n’avait pas envie de s’éterniser pendant quinze ans à faire des remarques à un gamin. Franchement, elle avait pas que ça à faire, mais il fallait bien qu’elle protège son petit frère.
claude gueuse
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Ven 11 Nov - 3:34 )


You attacked the wrong personAstrid & BlaineOn ne pouvait pas dire que cette journée avait été la meilleure. Bon, au moins aujourd’hui, il avait pris ses médicaments, mais ça n’empêchait pas cette journée d’avoir été totalement merdique. Ouais, parce qu’il doutait tout de même de la dose qui lui était administré. Il pensait bien qu’il devrait commencer à prendre plus de Lithium, mais sans l’accord de son psy, il ne pouvait pas changer les doses. Ensuite, il avait appris qu’il allait devoir bosser ce week-end, enfin plus d’heures que d’habitudes, et finalement, un petit con l’avait mis de mauvaise humeur. Le pire dans tout ça, c’était que peut-être que ce gamin ne l’avait pas vraiment cherché. D’un autre côté, il l’avait tout de même cherché. Un peu. Sur les bords. Il ne sait plus trop. Mais dans ses souvenirs, l’autre l’avait bousculé et fait tomber ses affaires et s’était barré comme ça, sans rien dire. Donc, Blaine n’avait pas pu s’empêcher de l’engueuler et une chose en entraînant une autre, il n’avait pas tardé à lui foutre un coup de poing en plein dans la mâchoire. Peut-être bien qu’il aurait dû regretter, peut-être bien qu’il fît bien de ne pas regretter. De toute manière, ce n’était pas comme si ça allait avoir la moindre conséquence.

Finalement, il était sur le campus, seul sur un banc à lire un des livres qu’il étudiait pour un de ses cours dans l’après-midi. Il aimait bien ce livre, tiens. Habituellement, il trouve que les trois quarts des livres qu’il est sensé lire pour les cours sont plutôt nuls mais va savoir pourquoi, celui-là lui plaisait plus que les autres. Il aimait bien. C’était donc pour ça qu’il était totalement blasé en voyant qu’il était dérangé par il ne sait qui. En temps normal, personne ne le dérange. Non pas qu’ils auraient peur de lui ou quoi que ce soit, hein. Non, c’était juste qu’il était plutôt le genre de mec qui se fond dans le décor, en temps normal. Du coup, il y avait pas vraiment beaucoup de gens avec qui il était ami et vu que la plupart du temps, lorsqu’il ouvrait la gueule, c’était pour râler donc les gens n’avaient pas vraiment envie de se mettre à socialiser avec lui. Mais au pire, il s’en fichait pas mal en fait. Donc, il se tournait vers la jeune femme qui l’avait interpellé, posant son livre à côté de lui alors qu’il croisait ses bras sur son torse, un air blasé sur le visage. Histoire de lui montrer qu’il n’avait pas du tout envie que ça prenne trop de temps. Il haussait un sourcil mais finissait par hocher la tête quand elle lui demandait s’il était Blaine. Qu’est-ce qu’elle lui voulait ? « Ouais. » Dit-il, son accent toujours aussi agressif. Puis, en la voyant s’avancer vers lui avec un regard plein de haine et de colère, il se demandait quelle connerie il avait encore fait. Mais, bon sang, quand elle finissait par lui dire qu’elle était venue pour le menacer, parce qu’il avait frappé son petit frère, il ne pouvait s’empêcher de lui rire à la gueule. Il trouvait la scène tellement drôle, ou pathétique, à voir. Un petit mixte des deux en fait. « Comme c’est mignon, le petit garçon appelle sa grande sœur pour le défendre. » Dit-il en employant une voix de bébé, se foutant clairement de la gueule de son frère. De toute manière, elle ne l’intimidait même pas. « Tu crois vraiment que tu me fais peur avec tes semblant de menaces ? » Ouais, il était entrain de chercher la merde comme il le faisait si bien. Parfois, il se disait qu’il devrait s’arrêter mais… C’est pas drôle ! « De toute manière, je vais pas perdre mon temps à persécuter ton frère. Il vaut sûrement pas le coup. »

©Justayne

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Jeu 17 Nov - 15:15 )



You attacked the wrong person
La famille, dans la tête d’Astrid c’était assez compliqué, en fait. Elle ne pouvait pas dire qu’elle n’en avait pas, parce que c’était totalement faux. Bon, d’accord, ses parents… C’était pas vraiment ça, et ça ne l’avait jamais été d’ailleurs. Après sa naissance, dès que sa mère avait put reprendre le travail, elle l’avait fait, et ne s’était en aucun cas occupée de son éducation, ni de celle de son petit frère. Son père, c’était le même numéro aussi. A croire qu’ils avaient fais des enfants pour être dans la norme, comme tout le monde, mais qu’en réalité, ils n’en voulaient pas vraiment. Ils n’avaient jamais communiqué un semblant d’amour, de joie avec eux, ils n’avaient jamais pris une journée pour aller au zoo ou dans un parc d’attraction avec leurs enfants, jamais. Heureusement qu’Amanda, leur nourrisse, avait été là pour eux. Elle les avait élevés comme s’ils étaient ses propres enfants, et Astrid avait prit la relève pour la soulager un peu avec son frère quand elle en avait eut l’âge. Amanda avait quittée la maison depuis que Sirius était entré en faculté, mais la brune prenait toujours de ses nouvelles, parce qu’elle faisait partie de la famille, plus que ses parents d’ailleurs. Les deux femmes étaient très différentes l’une de l’autre, mais Astrid avait toujours trouvée un modèle en elle, et surtout, sa nourrisse l’avait toujours soutenue dans ses rêves de musique. C’était d’ailleurs elle qui lui avait suggérée de partir pour New York et y tenter sa chance. Rien que pour ça, elle lui en serait éternellement reconnaissante. Bon, ça avait pas fichetrement marché là bas, mais bon, c’était pas un problème. Elle était de retour à Cap Harbor maintenant, et comme d’habitude, elle devait veillée sur son frère.

C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle se trouvait sur le campus, parce que son petit frère s’était attiré des ennuis. Ou les ennuis étaient venus à lui, comme souvent. Enfin bref. En tout cas, c’était pas parce que son frère avait maintenant dix neuf ans qu’elle allait arrêtée de veiller sur lui, certainement pas. C’était son rôle, elle était sa grande soeur, et elle le serait jusqu’à sa mort. Et ce petit merdeux qui l’avait frappé allait très bientôt s’en rendre compte. Elle avait d’ailleurs pas eut trop de mal à le trouver, et tant mieux. Si en plus elle avait mit quinze plombes, elle serait encore plus remontée que ce qu’elle n’était déjà, et c’était pas foncièrement une bonne idée. Elle l’avait trouvée assit sur un banc, seul, en train de lire un livre, ou réviser ses cours, elle savait pas trop, peu importe. En tout cas, elle n’avait pas tournée autour du pot et lui avait tout de suite dit ce qu’elle avait à lui dire. Bien sûr, il faisait partit de ces garçons insolents, qu’elle supportait pas tellement à l’origine, et ça avait le don de la mettre encore plus en rogne. Mais elle voulait pas péter une crise en plein publique, juste le prévenir, c’était tout. Elle se pencha alors vers lui, posant la main sur le dos du banc derrière lui histoire de bien pouvoir le regarder dans les yeux. « Ecoute gamin. Mon petit frère, c’est peut être un gentil que tu peux tabasser quand ça te chante, mais sache que c’est pas le cas de toute la famille. » Et loin de là d’ailleurs. Astrid avait toujours trouvée que son frère était beaucoup trop gentil avec les autres, ça allait finir par le perdre ça. Mais c’était dans sa nature, il avait pas cette hargne qui pouvait le protéger, ou encore ce caractère sarcastique et déterminé. En fait, il était le total opposé de sa soeur, quand on regardait bien. Et pourtant, elle l’adorait, même si parfois il lui tapait sacrément sur le système. Mais c’était son frère, mine de rien, les liens du sang finissaient toujours par être plus fort. « Oh, tu devrais. » Oui, il devrait avoir peur, c’est vrai. Même si elle s’était calmée avec le temps, Astrid était toujours une tête brûlée. Quand elle vivait à Cap Harbor, un rien ne pouvait la mettre en colère. Seul Caden arrivait à la maîtriser. Sauf qu’il n’était pas là. « T’as raison, laisse le tranquille, et va emmerder des gens de ton espèce, au moins ils te le rendront et ça te calmera peut être. » Ouais, aux yeux d’Astrid, ce gosse méritait de se prendre une raclé, et une bonne pour lui remettre les idées en place.
claude gueuse

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Mar 29 Nov - 22:15 )


You attacked the wrong personAstrid & BlaineClairement, Blaine ne pouvait s’empêcher de’ rouler des yeux lorsque la jeune femme parlait, lorsqu’il comprenait qu’elle était venue sauver l’honneur de son petit frère et pour le menacer. Il était vraiment censé avoir peur d’elle ? Non parce qu’une naine qu’avait l’air toute frêle, ce n’était pas vraiment effrayant. Il lui aurait presque rit à la gueule en fait. Il avait déjà vu pire et pensait bien qu’elle ne serait pas réellement capable de lui faire quoi que ce soit de bien grave. Et puis, au pire, il allait se prendre une claque dans la gueule, mais ce n’était pas la première fois. Depuis tout gosse, il avait été habitué à s’en prendre plein la gueule donc qu’elle lui mette une raclée, ce ne serait pas ça qui l’empêcherait de mettre des claques à son frère s’il le rebousculait pendant un mauvais jour et se barrait comme ça, sans même rien dire. Il roulait donc des yeux en l’écoutant lui parler, c’est fou comme sorti de sa bouche, c’était comme s’il était une espèce de brute qui prenait un malin plaisir à martyriser le petit frère de la brune. Il avait tout de même autre chose à faire qu’agir comme les gros cons qu’on peut voir dans les films ou les séries d’Amérique. Putain, il aurait tellement envie de coller des claques à ces garçons-là. Maintenant, va savoir pourquoi, il trouvait tout simplement ça amusant de voir qu’elle pourrait le prendre pour un garçon de ce genre. Ouais, bon, pas vraiment amusant. C’était juste qu’il avait envie de lui rire à la gueule, comme dit plus haut. Mais ce n’était pas sa faute, il n’y pouvait rien. Il trouvait juste ça trop ridicule de pouvoir le prendre pour ce genre de type. Le truc, c’est que peut-être qu’elle était entièrement ridicule, va savoir. Il ne la connaissait pas et n’avait pas vraiment envie de la connaître, là de suite. Il avait juste envie de l’envoyer chier pour qu’elle puisse s’en aller loin, très loin. « Parce que tu crois vraiment que je m’amuse à martyriser ton petit frère ? Sérieusement ? Tu crois vraiment que j’ai que ça à faire de m’amuser à m’attaquer à des petits faibles ? » Demandait-il en haussant un sourcil, ses bras croisés sur son torse. « Clairement, j’ai clairement autre chose à faire de mes journée. » Ouais, comme étudier, bosser, faire n’importe quoi d’autre. Il ne voulait pas perdre son temps à faire ce genre de chose, il fallait tout de même qu’il étudie les ¾ quarts du temps pour ne pas gâcher la bourse qu’il avait reçu pour l’université. Il laissait finalement un léger rire moqueur échapper ses lèvres quand elle disait qu’il devrait avoir peur. Sérieusement ? « Peut-être bien que je devrais, mais c’est pas pour autant que c’est le cas. » il haussait vaguement les épaules, clairement entrain de la chercher un peu. C’était un petit con, il aimait chercher les gens, les faire craquer pour qu’ils le laissent finalement tranquille. « Montre-moi à quel point tu peux être terrifiante alors. » Dit-il en haussant les sourcils de manière suggestive, un petit sourire sur le bout des lèvres. Clairement, il ne doutait pas du fait qu’elle n’allait rien faire de bien impressionnant. « Des gens de mon espèce ? Tu veux dire des gens cultivés et intelligent ? Malheureusement, j’en vois pas des masses de nos jours. »

©Justayne

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Ven 9 Déc - 13:15 )



You attacked the wrong person
Astrid n’avait pas énormément d’attaches, en fait, elle en avait presque pas. Déjà, parce qu’elle avait un caractère de merde, ce qui rebutait pas mal certaines personnes, il faut bien l’avouer. Et puis, son air hautain de petite fille riche, ça n’arrangeait pas les choses non plus, il fallait bien le dire. Elle savait ce qu’elle valait du coup oui, elle se prenait pas vraiment pour de la merde, c’était clair. Mais la brune pensait qu’on avait qu’une seule vie, qu’il fallait profiter au maximum de celle ci, et surtout, s’accepter comme on était, parce que de toute façon, c’était pas les autres qui allait le faire à notre place. Alors oui, elle aimait ce qu’elle était, elle était fière de ses actions, certes, pas toutes, mais elle vivait avec. Elle acceptait ses erreurs tout comme elle acceptait ses réussites. Et vu qu’elle ne tenait pas à énormément de personnes, quand c’était le cas, elle les protégeait, peu importe qui ça pouvait bien être. Et dans le cas présent, c’était son petit frère qu’elle protégeait, parce qu’il avait pas son caractère, il était pas capable de le faire lui même, il était beaucoup trop gentil pour ça. Astrid avait bien essayée de lui faire comprendre qu’on pouvait pas être gentil avec tout le monde si on voulait pas se faire marcher dessus, mais elle s’était aussi rapidement rendue compte qu’elle ne pouvait pas changé ce qu’il était. La musicienne savait très bien que son frère possédait une bonté qui finirait par le perdre, qu’il laissait sa chance à tout le monde, et qu’il se laissait marcher dessus. Du coup, quand elle le pouvait, elle intervenait pour limiter les dégâts et le protéger. C’était peut être la seule soeur au monde à faire ça, mais elle savait que c’était nécessaire pour le bien être de son cadet.

Du coup, elle était passée voir ce gars, histoire qu’il laisse Sirius un peu tranquille, parce qu’elle supportait pas qu’on s’en prenne à lui, et encore moins que l’on vienne lui porter des coups. Sérieusement, on était plus au Moyen-Age. Et même si c’était déjà arrivé quelques fois à Astrid de donner une claque à quelqu’un, ce n’était pas pour autant qu’elle acceptait ce genre de comportement. Quand les gens le méritaient, d’accord, mais là, c’était pas le cas. Du moins, elle le pensait, parce qu’elle pensait son frère incapable de faire du mal à une mouche. Peut être qu’elle se trompait, mais en tout cas, pour l’instant, c’était son frère qu’elle croyait sur la version des choses, et d’ailleurs, elle n’avait même pas interroger Blaine à ce sujet, parce que visiblement, ce dernier ne présentait aucuns regrets. « Ah, parce que c’est pas ce que t’as fais peut être? Viens pas me dire qu’il est venu te chercher les noises, parce que je sais que c’est faux. » Mais est-ce que ça l’était vraiment? Après tout, elle était partie un sacré bout de temps, peu être que son frère avait changé. pourtant, il n’en avait pas l’air, il restait toujours fidèle à lui même. Mais est-ce que c’était vraiment le cas? Est-ce qu’elle se mettrait à douter de lui? Non, visiblement pas. En tout cas, le brun commençait sérieusement à lui taper sur le système. Tellement qu’elle s’était finalement assise à côté de lui en soupirant. Ouais, elle était comme ça, Astrid, elle engueulait quelqu’un, mais elle pouvait s’asseoir à côté de cette personne comme si de rien était. « Au moins t’as la qualité de pas te laisser marcher dessus, c’est déjà ça de gagné pour toi. » La brune avait l’impression de perdre son temps. Peut être qu’elle aurait pas dû venir, oui, peut être qu’elle aurait dû laisser son petit frère se débrouiller, mais c’était plus fort qu’elle. Il fallait qu’elle le protège, c’était son boulot, à la vie, à la mort. « J’ai pas envie de perdre mon temps avec quelqu’un comme toi, qui cherche juste l’adrénaline qui lui manque dans sa vie au quotidien. » Et Dieu sait qu’il y en avait pas mal, des gens comme ça. C’était même malheureux d’ailleurs, parce qu’en général, ce genre de personnes finissaient par gâcher leur vie avec la bagarre de trop, qui se soldait par une mort accidentelle, ou un accident grave. Et c’était à ce moment là qu’ils se rendaient compte de leur erreur, mais malheureusement, il était trop tard pour revenir en arrière. « Excuse moi de te contredire, mais se battre avec quelqu’un, c’est pas vraiment ce que j’appelle être intelligent. Et c’est pas parce que t’es inscris en fac que t’es plus cultivé que quelqu’un d’autre. » Le cliché monstre quoi! Le genre de choses que la musicienne détestait. Déjà parce que c’était vexant pour elle, étant donné qu’elle n’était pas restée longtemps sur les bancs de l’école et qu’elle était quand même cultivée, mais aussi parce que certaines personnes avaient l’intelligence, et malheureusement pas les moyens. Le système scolaire était merdique de toute façon, c’était pas nouveau.
claude gueuse

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Dim 11 Déc - 13:03 )


You attacked the wrong personAstrid & BlaineIl ne pouvait s’empêcher de rouler des yeux, sûrement pour la millième fois de la journée. Il y avait des personnes qui arrivaient bien rapidement à lui taper sur les nerfs et cette femme, elle en faisait clairement partie. Il poussait un grognement en l’écoutant parler, puis croisait ses bras sur son torse, totalement braqué. Une petite partie de lui était tout de même entrain de lui souffler que, peut-être qu’il devrait se barrer le plus rapidement possible, loin d’elle tout en prenant ses clics et ses clacs. Il ne comprenait même pas pourquoi il continuait de tenter de se défendre alors qu’il n’en avait rien à carrer de l’avis de cette fille-là. Ce n’était pas comme si le fait qu’une femme qui lui était totalement inconnue ne pense qu’il soit une brute qui allait le déranger. Loin de là. En réalité, l’avis de personne ne comptait vraiment pour lui, ça n’avait jamais été comme ça. Bon… Il y avait peut-être bien l’avis d’un certain brun aux yeux bleus qui comptait… mais il faut pas le dire, tss. « Tu sais quoi ? Penses ce que tu veux. Penses que je suis un horrible et méchant garçon qui m’amuse à chercher mes proies parmi les plus faibles pour leur donner un coup de poing dans la tronche si ça t’amuses. » Dit-il d’un ton plus qu’exaspéré, se disant que peut-être que comme ça, ça stopperait la conversation, histoire qu’il puisse se remettre à lire parce que ce serait sûrement bien plus intéressant que de se disputer avec quelqu’un. Bon, apparemment, elle n’était pas du même avis étant donné qu’elle ne s’arrêtait pas de parler, elle venait même s’asseoir à ses côtés. Blaine poussait un soupir en se disant que ça allait sûrement être long. Il était déjà découragé. « Si tu le dis. » Simple. Bon, c’est vrai qu’il ne se laissait pas marcher dessus, loin de là. Mais c’est sûrement parce qu’il a une grande gueule et qu’il pensait s’être assez laissé marché dessus quand il était gosse. Au bout d’un moment, ça devient tout de même assez énervant quand on regarde. Il laissait échapper un très léger rire en l’écoutant poursuivre, ouais, il n’y avait rien de bien drôle, mais c’est Blaine, on va pas lui en vouloir. « Alors vas-t-en ? » Demandait-il en haussant un sourcil, c’était la seule solution si elle ne voulait pas perdre son temps avec quelqu’un comme lui alors pourquoi elle restait ici à lui faire la morale ? « Je suis pas vraiment d’humeur à chercher l’adrénaline qui manque dans ma vie, j’ai déjà trop de choses à canaliser en ce moment. Désolé de te contredire. » Il y avait bien des moments où il recherchait ce genre de choses, mais c’était quand il était dépressif, pas en ce moment. Quand il avait foutu un coup de poing à son petit frère… Il était plus en mode manie qu’autre chose. Ouais, c’est quand t’es un peu trop irritable, que la première chose qu’on te dit pourrait t’énerver. Et pas qu’un peu. Du coup...

Finalement, il se pinçait l’arrête du nez en l’écoutant parler parce qu’elle assumait vraiment des choses qu’il ne disait pas. Peut-être que si les gens arrêtaient de comprendre des choses qui n’étaient même pas insinuées, les disputes pourraient s’arrêter un jour où l’autre et les gens arrêteraient de le faire chier une bonne fois pour toute en pointant des sous-entendu qu’il n’avait même pas fait. « Oh, c’est sûr que donner un coup de point à quelqu’un, c’est tellement une marque d’un QI faible. » Lui dit-il, cet air blasé toujours le visage. Il se demandait carrément, encore une fois, pourquoi il ne quittait pas ce banc pour rentrer chez lui, il y serait beaucoup mieux. Le truc, c’était que c’est elle qui était venue, donc c’était aussi elle qui devrait partir, non ? C’était logique, non ? En tout cas, pour lui, ça l’était. « Et puis, j’ai jamais dit que c’était parce que j’étais à la fac que j’étais plus cultivé. Il y a des gens qui n’y sont jamais et sont très cultivés et intelligents. Il y en a qui sont à la fac qui sont cons comme des tables. » Il haussait vaguement les épaules. « De nos jours, de toute manière, le système scolaire est totalement merdique, ils sont basé sur une seule sorte de génie et si l’on ne sait pas faire ce qu’ils nous apprennent, nous sommes tout de suite qualifié de crétins alors que l’on pourrait très bien être doué dans d’autres domaines donc bon.. » Lui dit-il simplement, une petite grimace sur le visage. « Mais pour s’instruire un minimum, il faut tout de même s’intéresser à quelques domaines pour se créer une certaine culture, ce que certaines personnes ne dont pas. »

©Justayne

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Mar 27 Déc - 23:39 )



You attacked the wrong person
La période des fêtes était certainement la plus compliquée pour la brune. Elle avait une famille, certes, mais ils n’avaient jamais étés très conviviaux. Ils fêtaient noël parce que c’était une tradition, mais ils n’avaient jamais eus l’esprit qui allait avec, cet instant de partage et de rire que l’on pouvait apercevoir dans les autres familles. Du coup, quand cette période approchait, Astrid était toujours sur les nerfs. Et le moindre petit truc pouvait la mettre hors d’elle. C’était certainement pour ça qu’elle était venue engueuler Blaine. Déjà que les fêtes chez les Botwin, c’était pas ce qu’il y avait de plus drôle, alors si en plus son frère se prenait une raclée juste avant… Il avait vraiment pas besoin de ça. En plus, la jeune femme n’était pas certaine de se rendre chez ses parents pour noël. En fait, elle était presque sûre de ne pas le faire, maintenant qu’elle n’y était plus obligée. Bon, elle culpabiliserait peut être un peu, mais elle inviterait certainement son petit frère à venir passer quelques jours chez elle comme elle le faisait tous les ans. Sauf que cette fois il n’aurait pas à prendre l’avion pour se déplacer. Du coup, c’était des vacances sans vraiment en être. Elle nota dans un coin de sa tête de lui prévoir un petit voyage pour cet été. Peut être en Europe, pourquoi pas, lui qui n’avait jamais quitté les Etats-Unis. En plus ça lui ferait une excuse pour décaler une fois de plus la date du mariage. En espérant que ce ne serait pas la fois de trop. Ou en espérant le contraire, elle ne savait pas trop encore. Mais bon, c’était pas le moment de se poser ce genre de questions.

En tout cas, ce jeune était en train de l’énerver. En fait non, plus de la blasé. Depuis qu’elle était rentré, elle n’avait tout simplement pas la force de se mettre en colère, du moins pas pendant plus de cinq minutes. C’était pas pour rien qu’elle s’était laissée tomber sur le banc. Astrid ne se souvenait pas que c’était aussi fatiguant de déménager. « Oh, j’ai jamais dis que tu étais méchant. Mais à mon avis, tu es extrêmement impulsif. » Un peu comme elle en fait. Sauf qu’elle ne frappait pas les gens, certainement parce qu’elle était une fille. Elle avait plus tendance à blesser par ses paroles, parce qu’elle disait toujours ce qu’elle pensait, mais ce n’était pas toujours tout rose, dans sa tête. En fait, ça l’était même très rarement. La brune n’était pas vraiment du genre à être optimiste, même si elle était extrêmement têtue et qu’elle avait la volonté de réussir, elle restait réaliste. Et la réalité la prenait souvent à la gorge, malheureusement. Surtout ces derniers temps. « C’est un endroit publique, je suis bien sur ce banc, alors non, je ne vais pas partir. » Chieuse? Un petit peu, oui. Et en plus elle était d’humeur à embêter son monde. Comme souvent, il fallait le dire. En fait, elle faisait ça depuis toujours, et à force, elle s’y était habituée, c’était presque devenue une habitude. Et puis, quand ça pouvait contrarier ses parents, c’était encore mieux, même si maintenant ils se souciaient de moins en moins de ce qu’elle pouvait bien faire, c’est vrai. « Tu devrais peut être apprendre à te canaliser un peu plus alors. On est plus au Moyen Age, au cas où tu l’aurais pas remarqué. » Visiblement, certaines personnes n’arrivaient pas à évoluer avec leur temps, et ce n’était pas forcément les plus âgés. Après, Astrid comprenaient le fait de vouloir conserver certaines valeurs, mais sérieusement… Pas toutes. Et puis, dans ce cas là, il n’était même pas question d’une valeur, pas du tout en fait. Enfin bref, elle comprenait tout simplement pas pourquoi les gens n’arrivaient toujours pas à contrôler leurs crises de colère alors qu’il y avait tout un tas de psy qui étaient payés pour ça, et qui faisaient très bien leur boulot. peut être que ses parents voulaient tout simplement pas claqué du fric pour leur gosse? C’était possible, du coup soit ils étaient très pauvres, soit ils en avaient tout simplement rien à foutre. Un peu comme ses propres parents, qui au bout d’un moment s’en fichaient carrément de ce qu’elle pouvait bien devenir, mais qui lui envoyaient quand même de l’argent quand elle leur demandait. Chose qui n’arrivait pas très souvent, parce qu’elle préférait largement se débrouiller par elle même. Mais quand elle voulait assouvir l’un de ses caprices, on pouvait dire que la brune ne se gênait pas.

Oui, elle était une petite fille pourrie gâtée, c’est vrai. Et elle l’assumait. Mais elle était contre la violence, et encore plus quand cette dernière était à l’encontre de son petit frère. De toute manière, elle avait jamais été fan de ces petites brutes qui se croyaient tout permis et qui frappait quiconque avait la malheur de blesser leur si petit ego insignifiant. Elle voyait les brutes comme ça, des idiots sans cervelle qui ne savait pas régler leurs problèmes sans en venir aux mains, et qui dans le fond, avaient un réel problème psychologique qu’ils n’avaient jamais eus l’occasion de résoudre. Donc ouais, pour elle, violence rimait avec manque d’intelligence. Et de conscience, aussi. C’était pas pour rien qu’elle avait toujours voulut faire des dons à des associations pour les femmes battues et contre le harcèlement scolaire. Elle n’avait jamais été victime personnellement de ce genre de choses, mais ça la mettait tout simplement hors d’elle, ces trucs débiles. Ils étaient sensés être des humains, avoir une intelligence supérieur, non? Et pourtant, ils étaient l’espèce la plus violente de cette planète, allez savoir pourquoi. « C’est une marque d’idiotie, et de manque de conscience. Ça s’appelle être intelligent, et con à la fois. » Parce que oui, c’était possible ce genre de choses. Et c’était de cette façon aussi qu’on se retrouvait avec de pauvres tâches complètement débiles à la tête du gouvernement, et qui n’arrivaient pas à arranger les choses, ou qui laissait traîner. Visiblement, éradiquer la violence dans le monde, c’était beaucoup trop compliqué pour eux. « Une forme de génie? Le système scolaire est conçut de façon à empêcher les gens d’évoluer et d’aller au delà de leurs capacités, c’est tout. On nous cantonne à ce système, et quand on sort du lot avec des idées intelligentes, mais révolutionnaires, on est tout simplement rejeté. » Et c’était la même chose dans tous les domaines d’ailleurs, pas forcément dans le système scolaire classique. Pour la musique, c’était le même bazar, même si certains ahuris comme on les appelaient, arrivaient à percer. Mais ça restait quand même quelque chose de beaucoup trop rare pour Astrid.
claude gueuse

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Lun 9 Jan - 13:32 )


You attacked the wrong personAstrid & BlaineIl la regardait en haussant un sourcil, alors comme ça, maintenant le fait qu’il avait frappé le petit frère de cette nana ne faisait pas de lui quelqu’un de méchant à ses yeux, mais juste quelqu’un d’impulsif ? Il trouvait tout de même ça assez perturbant dans le fond. Bon, après, ce n’est pas vraiment faux en réalité. Dans le fond, il est assez souvent impulsif. En fait, il l’était bien plus souvent qu’il ne voulait bien le penser. Il n’était pas fan de cette partie là de lui, même s’il ne pouvait pas y faire grand chose. Enfin, il devait bien y avoir des façons de se canaliser bien facilement, mais il ne l’avait pas encore trouvé. Du sport peut-être, mais bon, le sport c’est tout de même vachement fatiguant, surtout quand on passe la plupart du temps, à certaine période, dans son lit. Du coup, on ne prends pas l’habitude de se lever tous les jours et à ne pas prendre son temps à être totalement essoufflé et mort de fatigue à cause de cinq minutes de course. Mais bon, là n’est pas vraiment la question. “Mh… je peux pas dire que ce soit totalement faux..” Dit-il avant de hausser vaguement les épaules, puis écoutait la jeune femme lui parler, fronçant les sourcils. C’est vrai qu’elle n’avait pas faux. Ce banc était public et du coup, il ne pouvait pas exiger d’elle qu’elle s’en aille, mais ça n’allait pas l’empêcher de, dans le doute, s’en aller au bout d’un moment. “Comme tu voudras. Ce n’est pas comme s’il y a des tas d’autres bancs.” Il haussait les épaules, parce que oui, il y a tout de même des autres bancs un peu partout, que ça ne tuerait personne de changer de place, mais bon.. Qu’est-ce qu’il pouvait bien y faire ? Il n’allait pas la porter pour la pousser vers un autre banc, ce ne serait tout de même pas des plus sympathique, dans le fond. Ouais bon, pas seulement dans le fond. Il haussait un sourcil par la suite alors qu’elle poursuivait, croisant ses bras sur son torse. Oui, il avait tout de même remarqué qu’ils n’étaient pas au Moyen- ge, il n’était pas crétin tout de même. “Plus facile à dire qu’à faire.” Grommelait-il, parce que c’est vrai. C’est bien plus facile de dire à quelqu’un de se canaliser que le faire. Peut-être qu’elle le saurait si elle était à sa place, mais étant donné que ce n’était pas le cas, il n’était pas sûr qu’elle puisse comprendre ce genre de chose. Bon, certes, elle avait raison, ce n’était pas forcément une des meilleures façon de se canaliser ou autre, mais bon, c’était déjà bien. On pouvait mieux faire dans le genre, mais bon…

Il roulait des yeux une nouvelle fois parce que bon sang, il fallait vraiment qu’elle arrête de dire que c’était une marque d’idiotie, qu’il était con et intelligent à la fois, parce qu’il ne trouvait pas du tout ça plaisant, au contraire. “Être intelligent et con à la fois ? Et comment tu veux faire ça ?” Demandait-il avec un sourcil haussé parce que ce n’est totalement pas possible. Ouais parce que l’on ne peut faire que l’un ou l’autre. Soit on est intelligent, soit on est con. C’est l’un ou l’autre. Pour faire les deux, il faut tout de même être bien perturbant en fait. Bon, après, cela dépend aussi de la définition que l’on a de ces termes. Pour certains, idiot et con ne veulent pas dire la même chose. Pour certains, être idiot veut dire que l’on ne sait pas grand chose, que l’on ne sait pas résonner alors qu’être con, pour eux, peut signifier qu’au contraire même si la personne en question sait résonner, a une certaine logique, il agit comme si ce n’était pas le cas. Donc, dans ce cas-là, on pouvait être intelligent et con à la fois. Et Blaine ne niait pas le fait qu’il était peut-être ou peut-être pas l’une de ces personnes à certains moments. Mais bon, tout le monde pouvait l’être en fait, c’était presque naturel. Mais certaines personnes arrivaient tout de même mieux à faire quelque chose de ça, et d’autres appréciaient bien trop le fait d’être con pour y faire quoi que ce soit, ce qui est tout de même assez stupide. “Oui, des formes de génie. Le génie artistique, scientifique, musical, etc.. Par exemple, le système éducatif va dire que quelqu’un qui est doué en mathématiques ou quoi que ce soit d’autre vaudra mieux qu’une personne ayant un talent pour une tâche plus manuelle. Comme si le fait d’avoir des facilités dans certains domaines valait mieux que d’autres.” Il plissait le nez. “Mais t’as pas tord, ils font aussi en sorte que tout le monde pense comme ils veulent, que personne ne sorte du lot, mais en même temps, c’est un peu ce que la société fait dans tous les milieux. Il faut que tout le monde pense de la même façon et ne sortent jamais du droit chemin.” C’est plutôt crétin tout de même comme système. Quand tout le monde est poussé à agir comme tout les autres, il n’y a jamais rien de nouveau et le monde sombre lentement dans une sorte de banalité. “Ils veulent faire de nous de parfaits petits moutons et la première personne qui pensera différemment, fera différemment serait considéré comme un marginal, ayant quelque chose dont on pourrait se moquer.” Super comme vie, non ?

©Justayne - 921 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.


Dernière édition par Blaine Borthwick le Dim 29 Jan - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Ven 27 Jan - 22:56 )



You attacked the wrong person
Sérieusement, est ce que Astrid était la seule à se plaindre tout le temps? Mais genre, tous les jours, presque sans jamais s’arrêter ni reprendre son souffle? Est ce que les autres personnes aussi commençaient à être exaspérés de ce que pouvait bien devenir le monde, du comportement des gens qu’ils pouvaient pas croiser dans la rue et qui n’étaient bons qu’à suivre la mode que leur imposait les médias, tout en pétant plus haut que leur cul? Est-ce qu’elle était la seule à se sentir totalement révoltée contre tout ça? Et bien, visiblement oui, parce que rien n’avait encore changé. Et elle râlait toujours autant, si ce n’était pas plus. C’était peut être pour ça qu’elle arrivait pas à percer dans la musique, elle avait beaucoup trop conscience de la connerie des gens, et du coup, ça plaisait pas. Pourtant ses musiques ne parlaient pas que de ça, du moins pas celles qu’elle avait chantée en publique. Enfin, là c’était encore autre chose, un autre sujet, une nouvelle interrogation sur le monde et son devenir. Et de toute façon, personne ne pourrait répondre à toutes les questions qu’elle pouvait bien se poser. Mis à part Dieu. Sauf qu’elle croyait pas en Dieu, alors personne pouvait y répondre. Elle aimait juste bien les mariages dans les églises, mais sérieusement, un mec avec une barbe qui dirige tout assit sur son siège dans les nuages…. Astrid trouve que c’est d’un ridicule… Sérieusement, tout le monde sait que c’est pas en restant assit sur un siège jusqu’à ce que notre cul s’imprègne dedans qu’on va changer le monde hein. Après c’est que son avis, mais Dieu, c’est pas son trip. Puis y a déjà assez de personnes qui se prennent pour des dieux ici bas hein, pas la peine d’en rajouter.

Tout ça pour dire que pour Astrid, rien n’est tout noir ou bien tout blanc. Chacun a des choses à se reprocher, mais aussi de quoi être fier. Et puis, y a ceux qui réfléchissent pas avant d’agir. Comme Blaine. Elle le détestait pas hein, c’était pas son genre de perdre son temps avec ce genre de conneries, ou du moins c’était très rare. Elle était juste un peu en colère contre lui qu’il se soit attaqué à son frère, ce qui était logique en soit. Elle l’avait toujours protégé, et elle avait l’impression qu’elle allait y passer toute sa vie, même si ce n’était pas ce qu’elle voulait. Mais si la brune ne le faisait pas, qui le ferait? Et bien personne. Ses parents s’en fichaient, ses potes étaient des gosses de riches qui s’en fichaient tout autant… Enfin autant dire, et sans qu’elle s’en vente, qu’Astrid était la personne le plus fiable de son entourage. C’était d’un triste. « La prochaine fois évite de déverser ton impulsivité sur mon frère, tu veux bien? » Au moins, elle était polie, c’était déjà ça. Chose qui lui arrivait pas très souvent, mais elle était pas vraiment d’humeur à se prendre la tête. D’ailleurs, elle prit même pas le temps de répondre à sa réflexion sur les autres bancs disponibles de la fac, parce qu’elle en voyait tout simplement pas l’intérêt. Et sa langue avait la flemme, en plus. « Tu sais qu’il y a des thérapies pour ça? C’est pas une honte d’aller voir un psy, ma mère y va tous les mercredis pour gérer ses achats compulsifs. » Et oui, elle était sérieuse, vraiment. De toute manière, ses parents dépensaient du fric pour tout et rien. Même si elle se payait un psy, ça l’empêchait pas d’aller chez Channel toutes les semaines pour une nouvelle paire d’escarpins. Bon, ok, Astrid était un peu pareil de ce côté là, elle adorait faire du shopping. Mais elle s’était calmée quand elle avait découvert la valeur de l’argent. Enfin, surtout quand elle s’était retrouvée dans la merde, financièrement parlant.

En tout cas, cette conversation commençait vraiment à lui taper sur le système. En même temps elle parlait avec un type qui avait quoi? 20 ans à tout cassé? Elle avait plus l’âge pour ces conneries. Bon, techniquement elle avait plus l’âge non plus pour se déchirer la gueule presque tous les soirs et faire la fête comme une tarée, mais ça c’est encore autre chose. Elle avait ses raisons, là, elle en a pas. « Tu peux être intelligent dans le sens résoudre une équation hyper complexe de maths en deux secondes, mais aussi être con socialement, en fonction de ta réaction avec les gens. » Les bras croisés, Astrid observaient les gens qui se trouvaient autour d’eux, ceux qui étaient en groupes, d’autres qui étaient seuls, assis dans l’herbe à discuter, ou seulement de passage parce qu’ils étaient en retard à leur prochain cours. Tous des stéréotypes du mec branché, joueur de foot, beau gosse et populaire. La nana bien habillée, à la pointe de la mode, et tartinée de maquillage. Bon ok, de ce côté là, la musicienne pouvait pas dire grand chose, parce qu’elle se mettait aussi pas mal de maquillage, surtout au niveau des yeux. Mais elle avait la fierté de dire qu’elle avait son propre style, sa propre identité, et qu’elle ne suivait pas une mode qui changerait de toute façon dans quelques mois. Elle était tout simplement fidèle à elle même, et elle le serait toujours, quoi qu’il arrive. C’était une promesse qu’elle s’était fait à elle-même. « Aucun métier n’est inférieur à un autre, ils ont tous du mérite. Et les gens sont bien contents d’avoir une caissière qui s’occupent de leurs courses quand ils vont au supermarché ou encore une femme de ménage qui rend leur merde invisible vu qu’ils sont pas capable de le faire par eux même. » C’était certainement le truc qui exaspérait le plus Astrid chez les gens. Et c’était en grande partie pour ça qu’elle détestait ses parents. Même quand elle allait dans un magasin friqué, sérieusement… Les nanas se jetaient à ses pieds pour l’aider à enfiler des chaussures… Est-ce qu’elle à l’air aussi conne que ça? « Si personne ne fait rien, le monde ne changera pas. Maintenant, avec les réseaux sociaux, on est capable de faire une révolution. Il faut juste en avoir le courage. » Et le temps aussi, certainement. Chose qu’Astrid n’avait pas. Ou n’avait plus, en tout cas. La vie avait tellement été une garce avec elle qu’elle en avait tout simplement marre, et qu’elle vivait les jours qui lui restaient sans se projeter dans l’avenir et en attendant la fin. Le seul rêve qu’elle s’était gardée, c’était sa musique, et elle commençait sérieusement à penser que c’était peut être même trop, ça.
claude gueuse

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Dim 29 Jan - 15:49 )


You attacked the wrong personAstrid & BlaineIl la regardait en l’écoutant parler, hochant doucement la tête à sa requête. Ouais, il pourrait toujours essayer, ça n’allait pas être bien difficile. En tout cas, pas vraiment. Il l’espérait, sinon ce serait tout de même un peu triste et le frère de cette fille penserait bien rapidement qu’il était une sorte de victime ou il ne sait trop quoi et l’écossais n’avait pas envie qu’elle ne revienne lui faire la morale pour des broutilles. Donc, maintenant, il allait tout de même faire de son mieux pour rester le plus loin possible. C’était sûrement la meilleure chose à faire. “J’essaierais.” On va dire que c’est déjà un bon début, non ? Il plissait finalement le nez lorsqu’il entendait la jeune femme poursuivre, lui disant qu’il devrait voir quelqu’un pour ses problèmes d’impulsivité, que ce n’était pas une honte de voir un psy. Il le savait bien et il n’avait pas honte du fait qu’il en voyait déjà un, mais pas vraiment pour les mêmes raisons. Enfin, si, parfois. “Je vois déjà un.” Se contentait-il de dire avant de hausser vaguement les épaules, ce n’était pas comme s’il avait besoin de lui donner des tas de détails. S’il n’en avait même pas donné à certaines des personnes qui étaient les plus proches de lui, il ne voyait pas vraiment pourquoi il devrait lui en donner à elle. Il n’en voyait pas vraiment l’utilité pour être totalement honnête.

Finalement, Blaine croisait ses bras sur son torse en l’écoutant parler. C’est vrai que sur le momeen,t elle n’avait pas forcément faux sur toute la ligne. Ouais, il ne pouvait pas le nier sur le moment, c’est sûr. Mais ce n’était pas pour autant qu’il devrait lui donner la satisfaction de lui dire qu’elle avait raison, parce que dans le fond, il appréciait tout de même un minimum le fait d’être un petit con, mais il ne faut pas lui en vouloir… Il y a des jours comme ça où il est beaucoup plus embêtant que d’autres, mais après tout, tout le monde est comme ça, non ? Ouais, sûrement. En tout cas, la plupart des personnes qu’il connait sont comme ça donc bon.. “Et moi, tu me ranges dans la catégorie des cons socialement ?” Lui demandait-il avec un sourcil légèrement haussé, un sourire en coin sur le bout des lèvres. C’était plutôt amusant à voir étant donné que pour être totalement honnête, il n’avait pas grand chose à carrer du fait qu’il puisse parraître con socialement ou tout les trucs de ce genre-là, ce n’était pas comme si ça allait changer quoi que ce soit à sa vie en fait, loin de là. “C’est toujours bon à savoir.” Dit-il avant de hausser les épaules une nouvelle fois. Juste pour un peu contredire ses dires, vous voyez. Du genre, c’est cool de savoir que tu penses que je suis un crétin, mais ce n’est pas pour autant que ça me fait quelque chose. Il faut dire qu’il y avait tout de même d’autres personnes dont l’avis comptait un peu plus que le sien. Ouais bon, clairement plus en fait.

Finalement, sur la suite de la discussion, il devait bien avouer qu’elle avait raison, qu’elle n’était pas entrain de dire n’importe quoi. Il était face à quelqu’un qui avait un minimum de cervelle et c’était tout de même assez bien. Malgré le fait que leur conversation n’était pas des plus amicales, ce n’était pas pour autant qu’elle n’était pas des plus intéressantes. Bon, pas des plus intéressantes non plus, mais on peut dire que ça allait. Ce n’était pas comme s’ils étaient entrain de parler de poubelles ou de la météo. Donc, on peut dire que ce n’était pas plus mal en soi. “Ouais, tout le monde est au même niveau, tout le monde doit travailler comme les autres dans n’importe quelle professions, mais ce n’est pas pour autant que tout le monde le reconnaît.” C’est vrai quoi, il y a plein de monde qui pense que certaines professions valent mieux que d’autres. Certains diront qu’être éboueur ou caissier ou bien même travailleur dans un fast-food est un métier dégradant alors que ce n’est pas le cas, mais bon.. En plus, il faut de tout pour faire un monde, non ? “Et puis, comme t’as dit, il faut bien quelqu’un pour faire ce qu’ils ne sont pas foutus de faire eux-même. Ils en sont bien contents mais trouvent toujours quelque chose à redire.” Lui dit-il avant de rouler des yeux. “Tu penses vraiment que ça changerait quoi que ce soit ? On pourrait tenter de faire toute sorte de révolution sur les réseaux sociaux, même foutre notre révolution sous le nez de n’importe qui, même des chef d’Etats que la seule chose qu’ils feraient en échange, ce serait nous enoyer les forces de l’ordre à la gueule.”

©Justayne - 814 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 95
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Mer 8 Fév - 14:29 )



You attacked the wrong person
Son frère était la seule personne à qui Astrid tenait encore réellement. Elle se trouvait dans une période de sa vie où le doute avait prit le dessus sur tout, où sa confiance elle, en sa musique, et en son amour pour les autres se trouvaient tellement bas qu’elle ne savait tout simplement plus quoi en faire. C’était affolant, presque même angoissant au quotidien, mais elle essayait de tenir le coup. Parce qu’il le fallait et que mine de rien, même alors qu’ils étaient tous deux devenus des adultes à présent, son petit frère avait toujours besoin d’elle. En fait, ce serait probablement toujours le cas, parce qu’ils étaient les deux seuls Botwin à former une véritable famille, à se soutenir, et à se botter le cul quand il le fallait. Bien sûr, la brune avait aussi ses amis, comme Gabriel, ou encore son fiancé, mais c’était différent. Elle avait l’impression de ne pas mériter tout ça après tout ce qu’il s’était passé dans sa vie, et toutes les pensées qui parcourraient son esprit. Malheureusement elle se retrouvait dans une impasse, et pour l’instant, il fallait bien qu’elle se débrouille avec ça. C’était pour ça qu’elle était venue, parce qu’elle avait besoin de jouer son rôle de grande soeur, et visiblement, le message était bien passé. Elle l’espérait tout du moins, mais elle n’avait pas véritablement envie de s’étendre sur le sujet. Ni sur cette histoire de psychologue que sa mère consultait depuis des années. D’ailleurs, peut être qu’elle en avait besoin aussi, peut être que ça lui ferait du bien de parler à quelqu’un d’inconnu, et peut être que cette personne arriverait à mettre de l’ordre dans ses idées qui lui parcouraient la tête. Mais elle avait une fierté beaucoup trop grande pour prendre son téléphone et demander un rendez vous. Comme toujours elle voulait se débrouiller par elle même, et elle espérait bien y arriver, au moins une dernière fois. Arriver à prendre cette décision qui serait certainement décisive pour le reste de sa vie. Et c’était toujours dans des situations comme celle ci que la confiance en nous faisait faux bon.

Astrid était une jeune femme intelligente, elle le savait. Elle avait une vision du monde un peu différente de celle des autres, mais au final, c’était ce qui faisait sa richesse. Elle avait connue beaucoup de choses, vécue pas mal de situations. Elle avait grandie dans une famille bourrée de tunes avant de partir à New York et de se retrouver à devoir se débrouiller toute seule, à travailler par ses propres moyens et se débrouiller par elle même. Heureusement pour la brune, elle avait toujours été très têtue, et quand elle voulait accomplir quelque chose, elle le faisait, peu importe les difficultés qui se dressaient sur son chemin. C’était grâce à ce trait de caractère qu’elle s’était retrouvée ici, et qu’elle était assise sur ce banc, à discuter avec ce jeune homme et lui donner son point de vue sur l’hypocrisie des gens, ou encore leur connerie profonde. « Tout à fait, ouais! » Elle avait aussi l’avantage d’être franche. Quand elle avait quelque chose à dire, elle ne tournait jamais autour du pot. Quand quelque chose ne lui plaisait pas, ça se voyait sur les traits de son visage. Et beaucoup de choses lui déplaisaient, dans cette vie matériel et dans cette société qui poussait tout le monde à être parfait. La jeune femme était bien contente d’avoir la chance d’être caractérielle, mais malheureusement ce n’était pas le cas de tout le monde. Ce n’était pas le cas de son frère, et ce dernier avait besoin de personnes comme elle dans son entourage pour ne pas sombrer face à ce monde particulièrement cruel. Peut être qu’il aurait put se débrouiller sans elle, mais au final, il ne serait certainement pas devenu l’homme qu’il était aujourd’hui et ce serait intégrer au milieu de ce monde en suivant les gens comme un petit mouton, sans personnalité. Sans toutes ces petites choses qui faisaient de lui ce qu’il était. Oui, elle s’imposait beaucoup de pression par rapport à ça, et peut être qu’un jour, ça allait la détruire. Mais pour l’instant elle se débrouillait avec.

D’ailleurs, en parlant de société. La conversation qu’elle avait avec ce jeune homme était réellement devenue intéressante. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas eut une conversation de ce genre avec quelqu’un. La dernière fois avait été avec Caden, et ce souvenir avait le don de lui briser le coeur, du coup, elle préférait tout simplement ne pas y penser. « Mais ça, c’est le nombre de zéro sur la fiche de paye qui le produit. » Et Astrid avait largement eut l’occasion de s’en rendre compte avec ses parents. Ces personnes qui n’avaient tout simplement pas de coeur et qui n’étaient même pas capable d’élever leurs propres enfants, déléguant le travail à une bonne qu’ils vireraient quand ils n’en n’auraient plus l’utilité. « Jusqu’au jour où les forces de l’ordre en auront marre d’être leurs larbins. Ou jusqu’à une apocalypse de zombie. » La brune avait bien conscience que ce jour ne risquait pas d’arriver si tôt. En fait, elle ne serait certainement pas là pour le voir, mais elle ferait avec. Comme toujours. Elle espérait juste que ses enfants, si elle en avait un jour, auraient une meilleure vie que la sienne. Du moins, elle ferait tout pour que ce soit le cas. Elle regarda alors sa montre, se rendant compte que les cours qu’elle avait à donner ce jour là n’allaient pas tarder à débuter. Elle soupira alors, se levant du banc avec une certaine difficulté de flemmardise avant de se tourner vers Blaine. « Bon, faut que j’y aille. Et retiens bien, on touche pas aux Botwin. » Sur ces belles paroles, une léger sourire forcé effleura ses lèvres avant qu’elle prenne la direction de sa voiture, reprenant le cours de sa journée qui était encore loin d’être terminée.
claude gueuse

_________________


We can be heroes
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( Dim 12 Fév - 23:43 )

]
You attacked the wrong personAstrid & BlaineBlaine ne pouvait s’empêcher de lâcher un petit rire en écoutant la jeune femme lui répondre tout naturellement qu’effectivement, il était la catégorie de gens qu’elle appelait “con socialement”. le pire, c’était qu’elle le disait réellement comme si c’était la chose à dire. Genre, sans pression. Mais ce n’était pas vraiment comme si c’était faux de toute manière. Et puis, en plus de ça, comme il l’avait sûrement déjà pensé à quelques reprises, ce n’était pas vraiment comme si ça pourrait lui faire quoi que ce soit, qu’elle pense qu’il soit dans cette catégorie ou non. De toute manière, ce n’était pas comme s’il avait besoin de ne plus être dans cette catégorie pour se faire des amis ou il ne sait trop quoi. Ce n’était clairement pas comme s’il aimait être entouré de tas de personnes, en général. Après, comme dit, ça dépends encore desquelles. “Et bien, au moins t’es franche.” Annonçait-il avant de hausser vaguement les épaules, parce que c’est tout ce qui compte, non ? Ouais, c’est tout de même quelque chose d’important dans la vie, la franchise. Pour Blaine, ça l’était. Il avait horreur des personnes hypocrites ou qui atténuent les choses en parlant pour ne pas faire de mal aux gens. Clairement, il préférait qu’on lui dise quelque chose qui le ferait souffrir sur le moment plutôt que d’apprendre les choses un peu plus tard et réaliser qu’on s’est fait prendre pour un con. Bon, peut-être qu’il pensait le cas parce qu’il était habitué à ce qu’on lui dise directement des choses blessantes, sans le ménager du tout, mais qu’on ne pouvait pas réellement faire pire - il faut dire aussi que c’est difficile de faire pire que sa mère lui disant qu’elle aurait voulu qu’il ne naisse jamais -, ou peut-être pour une autre raison, va savoir. Il n’avait jamais réellement cherché à comprendre tout cela. Ce n’était pas vraiment son problème en soi. Il n’allait pas chercher à comprendre. Ce n’était pas comme s’il avait réellement envie de savoir ce qui se passait dans son inconscient. Il y avait déjà assez de monde qui cherchaient à tout savoir là dessus, enfin uniquement deux personnes mais c’est déjà trop pour lui, il n’a pas besoin de se rajouter en plus de ça. C’est pas vraiment pour lui tout ça.

Mais bon, la discussion avait finalement dérivé vers la société, et le fait qu’elle était tout de même assez merdique quand on y repense bien. Il faudrait clairement que des personnes pensent à changer une grande partie du système, mais personne n’a vraiment l’air de vouloir le faire de si tôt et personne de réellement influent n’a l’air de vouloir les pousser. Du coup, pour le moment, il n’y avait pas vraiment de gros changements en vue. “J’trouve pas vraiment ça logique. Les gens qui gagnent tellement ne devraient pas forcément en jouer pour arriver à leurs fins et ne devraient clairement pas se sentir supérieurs juste pour du papier.” Annonçait-il en plissant le nez. “J’suis presque sûr que certains d’entre eux sont bien contents d’être leurs larbins. J’attends donc l'apocalypse de zombie avec impatience.” en plus, ça devrait être plutôt distrayant comme événement une apocalypse, non ? Enfin, d’après certaines séries du genre de The Walking Dead ou Supernatural, ça n’était pas vraiment la joie, mais personne ne pouvait vraiment s’en assurer tant qu’il ne l’a pas expériencé, quand on regarde. Finalement, lorsqu’il la voyait se lever, il la suivait du regard, haussant légèrement un sourcil. “Je te promets rien. Ciao.” Lui dit-il avec un sourire narquois sur les lèvres, faisant un petit signe de la main. Et finalement, lorsqu’il ne la voyait plus, il reprenait son livre, histoire de continuer ce qu’il avait commencé à faire. Il avait tout de même prit du retard maintenant avec ces conneries.


©Justayne - 639 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: You attacked the wrong person ❄︎ Blaine ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

You attacked the wrong person ❄︎ Blaine

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération