powerlines [zhou]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 138
›› Pseudo : loar-nevez (kyo)
›› Célébrité : jenna louise coleman
›› Schizophrénie : natsu (ikuta t.)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

powerlines [zhou] ✻ ( Mer 9 Nov - 20:33 )

powerlines
Tallulah & Yakzhou

L'instant où elle passa devant le salon de tatouage, l'idée lui revint brusquement. A cause des travaux, elle avait décidé de faire un détour dans une rue par laquelle elle n'était pas souvent passé, par manque d'habitude. Aucun moyen de se perdre, elle connaissait bien la ville. Pourtant, elle n'avait jamais remarqué cet endroit là. Intriguée, elle s'était approchée de la vitrine afin de jeter un coup d'oeil furtif à ce qu'il y avait à l'intérieur, juste pour apercevoir ce qui était proposé. Elle avait finalement tourné les talons jusqu'à chez elle, sa tête bouillonant d'idées.
Cela faisait plusieurs années maintenant que Tallulah avait pour idée de se faire tatouer. Son projet s'était d'autant plus aggrandi le jour où elle a définitivement perdu sa capacité à entendre, sans pour autant se renseigner sur le sujet. Elle avait mille et une idées en tête, mais avait eu d'autres priorités à l'époque, comme soigner sa dépression par exemple et se trouver un autre train de vie. Dès qu'elle fut rentrée à la maison et qu'elle croisa sa soeur, elle lui fit par de sa nouvelle trouvaille. Sa soeur, nullement intéressée par l'idée, ne s'étenda pas là-dessus, et Tallulah ne revint pas sur le sujet avant la semaine qui suivit. Tallulah était repassée par le même endroit que la dernière fois, en fait, elle l'avait fait tous les jours de la semaine sans pour autant oser franchir la porte d'entrée. Un jour, elle failli le faire avant de changer d'avis au dernier moment. Chose qu'elle regretta une fois rentrée chez elle d'ailleurs.

“Si tu veux, je t'accompagne” lui suggéra sa petite soeur une fois que Tallulah lui exprima son intention définitive d'y aller. La jeune femme s'était figée, stupéfaite, avant que ses yeux ne se mettent à briller de multitudes d'étoiles.
“Sérieux?”
“Si ce n'est que ça qui te freine...”

Sauf que sa soeur ne vint pas. Au dernier moment, elle lui avait envoyé un message annulant sa promesse suite à un imprévu. Tallulah fit alors les cent pas devant la porte en se demandant si c'était une bonne idée. La douleur, l'aiguille, tout ça... au fond, ça ne lui faisait pas peur. Et pourtant, elle avait réellement envie de franchir le cap. Sa timide excessive y était aussi pour beaucoup. C'était même elle qui lui faisait trouver tous les prétextes possibles et inimaginables pour ne pas rentrer à l'intérieur. Mais c'en était fini de fuir, elle était déterminée à prendre son courage à deux mains et à affronter sa peur. D'autant plus qu'elle avait tout prévu, une foule de questions mais surtout, la copie de ce qu'elle comptait se faire 'en premier' (la demoiselle n'était pas prête de s'arrêter à un seul).

Ce fut les jambes tremblantes qu'elle ouvrit une bonne fois pour toute la porte d'entrée. A l'intérieur, elle ne vit personne, pour le moment. Occupés sans doute? Elle s'avança d'un pas méfiant en observant partout autour d'elle afin d'étudier le lieux du regard et de n'en oublier aucune parcelle dans sa tête. Elle avait beau être maladroite sur les bords, elle était réputée dans sa famille pour sa mémoire visuelle qui s'était accrue depuis son accident.

“... Bonjour?... Il y a quelqu'un?” osa-t-elle demander en se surprenant de ne pas s'y être repris à plusieurs fois. Elle utilisait peu sa voix pour s'exprimer et ça n'était pas seulement dû à sa timidité mais surtout parce qu'elle ne s'entendait pas (enfin, très mal) quand elle parlait, tout simplement. Ses jambes avaient envie de faire demi-tour, mais elle s'y refusa. Maintenant qu'elle était là, il était hors de question de rebrousser chemin.
Made by Neon Demon

_________________


She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Tallulah Harlow le Dim 13 Nov - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 167
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Jeu 10 Nov - 23:17 )


❝ Tallulah ≈ Quand deux univers se rencontre...   ❞Powerlines Je suis toujours dans un éternel combat avec moi-même, un combat qui parfois déborde et je me retrouve a me battre avec autrui, et en réalité c'est assez souvent … Même de plus en plus souvent … Cela devient un besoin, j'ai l'impression de changer de drogue, si c'est possible d'être droguer à la bagarre j'ai l'impression d'en prendre la voie … Malheureusement ? Je ne sais pas trop … C'est mieux que les substances qui grille le cerveau non ? Enfin la ça me grille carrément l'ensemble du corps au final, et puis avec la quantité d'alcool que j'ingurgite en prime mon foie doit trinquer. Mais en réalité c'est soi l'un soit l'autre … Et même si parfois avec les bagarres je suis bien amocher j'arrive quand même généralement a venir bosser, tatouer … Même si parfois mes mains râles, ou que j'ai un oeil qui me dit merde, je vais au boulot et en réalité dans un salon de tatouage cela choque pas des masses !

Y a quelques jours de cela, alors que je me suis alcoolisé, et bien je me suis battu, mais cela a du assez bien évacuer ma frustration, ma colère … Car cela fait plusieurs jours que je suis assez sage ! Du coup mon visage est encore marque de la dernière bataille, mais ce n'est simplement qu'une fine blessure sur la lèvre et un oeil au beurre noirs qui commence à s'estomper ! Jusqu'à la prochaine !

Je suis au Salon, est comme souvent je passe beaucoup de temps dans un coins à dessiner les même dessins jusqu'à la perfection, ou bien j'aide un peu, il m'est rare de tatouer a pars si les tatouage son assez simple ou si je sait réellement dessiné le dessin, le maniement de la machine sur de longue durée m'est aussi encore compliqué, mais j'apprends. De tout façon je suis douer que pour le dessin alors autant que je m'accroche à ça… J'accueil souvent les clients quand les autres sont occupé, je suis avec un dessin, du coup dans ma bulle alors j'entends pas la sonnette, c'est quand j'entend quelqu'un appeler que je sors la tête de mon dessin pour aller voir ce qui se passe.

" Bonjour ! Je peux vous êtres utile ? Vous aviez rendez-vous peut-être ?   "

Même si en réalité elle ne me disait rien, mais après je ne bosse pas tout les jours alors bon !

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 138
›› Pseudo : loar-nevez (kyo)
›› Célébrité : jenna louise coleman
›› Schizophrénie : natsu (ikuta t.)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Dim 13 Nov - 10:54 )

powerlines
Tallulah & Yakzhou

Tallulah était en train d'admirer les environs. Le salon dégageait une ambiance particulière afin de se mettre en situation. Elle était surtout occupée à observer les images et le décor autour d'elle sans se rendre compte que quelqu'un avait fait son apparition dans la salle. Aussi, elle ne l'entendit pas non plus, ce qui n'aida pas la petite brune à se détacher de ce à quoi elle était absorbée. Ce ne fut que lorsqu'elle se décida d'elle même de passer à autre chose qu'elle s'arrêta net en tombant nez à nez avec un individu qu'elle n'avait jamais vu de sa vie. Elle sursauta sur le coup avant de reprendre aussitôt ses esprits. Depuis combien de temps était-il ici? Lui avait-il seulement adressé la parole?
Comme il était le seul être humain ici présent avec elle, elle en déduisit qu'il était le propriétaire de la maison. C'était un homme grand, les cheveux noirs, les yeux bridés qui devinaient des origines asiatiques, sombre, le visage amoché. Tallulah fut aussitôt impressionné par la corpulence de cet homme et aspirée par l'aura qu'il dégageait. Elle ne sut trop dire si elle se sentait de trop ou non. Sa timidité ne l'aidait en rien d'ailleurs.

“Bonjour, je viens prendre rendez-vous!” finit-elle par dire enfin quand elle eut le courage de faire entendre sa voix.
“C'est bien à vous que je dois m'adresser? C'est la toute première fois et je ne sais pas du tout comment ça se passe!”

Elle lui adressa un regard presque dépité. Il devait peut-être avoir l'habitude d'avoir des clients dans son genre, un peu perdu parce qu'ils ne savaient pas comment s'y prendre, mais quand on avait à faire à Tallulah, c'était bien pire. Elle avait si peu confiance en elle que la moindre gêne devenait un poids encombrant pour elle-même. Elle faisait tout de même de son mieux pour prendre sur elle et dissimuler son manque de confiance en elle (loin d'être gagné donc).
Afin de pouvoir se sentir un peu plus à l'aise, elle esquissa un grand sourire. Elle avait l'habitude de s'auto encourager afin de pouvoir franchir les étapes pénibles de la vie, comme celle de communiquer avec quelqu'un par exemple. Après tout, si d'autres arrivaient très bien à le faire, il n'y avait pas de raison qu'elle n'y arrive pas!

“J'ai amené avec moi le modèle que je voudrais faire, je vous le montre?”

Comme elle attendait une réponse de sa part, elle se focalisa sur lui. Il allait falloir qu'elle fasse attention à ce qu'il va lui répondre pour être certaine d'en comprendre le plus possible. Au pire des cas, il allait falloir lui faire répéter, un peu plus fort si possible. Mais si elle pouvait éviter de lui révéler son handicap le plus longtemps possible, ce serait formidable. Il allait bien falloir s'y résoudre pourtant, mais c'était un auto-défi qu'elle se lançait à elle-même à chaque fois. Pas toujours simple, loin de là même.
Made by Neon Demon

_________________


She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 167
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Dim 13 Nov - 13:02 )


❝ Tallulah ≈ Quand deux univers se rencontre...   ❞Powerlines Quand mes collègues sont occupés à tatouer, je suis celui qui m’occupe de l’accueil des clients, parfois non-sens mal, car certains arrivent et me pose de drôle de question… Et comme je ne suis pas encore « titulaire » et bien je n’ai pas vraiment le droit de dire grand-chose surtout sur un tatouage, certains veulent des trucs vraiment bizarres, d’autre savent pas vraiment pourquoi ils sont là et eux me pose souvent problème, car je ne peux pas trop leur conseiller quoi que ce soit je n’ai pas encore l’expérience comme aime le dire Marco… Comme on ne va pas laisser les clients attendre, je les accueils au moins et après j’avise, ils doivent comprendre que je suis apprenti, et généralement cela ne pose pas de problème, après tout il ne va pas qu’un débutant face de connerie sur un truc qu’on porte à vie !

Je m’adresse a la fille qui vient de rentrer dans le salon, mais elle n’a pas l’air d’être réellement avoir moi, elle observe la pièce, comme si elle venait de rentrer dans un autre monde, remarque au vu de son air innocent c’est claire que ça doit lui faire bizarre, je n’insiste pas trop, ça sera a rien de brusquer les gens… Mais quand elle se retourne et sursaute en me voyant, je me dis qu’elle a dû partir vachement loin pour ne pas m’entendre… J’acquiesce d’un signe de tête.

« Je m’occupe du planning des tatoueurs ici, donc vous êtes tombé sur la bonne personne en effet. Ce sera le premier ?  »

Je sens la demoiselle stresser, alors j’essaye réellement de ne pas paraître trop brusque, ce qui n’est pas forcement évident, elle me sourit alors enfin, je suis peut-être pas trop un cas désespéré… Elle me dit avoir un modèle, c’est déjà un bon début !

« On va voir ça oui, suivez-moi.  »

Dit en me dirigeant vers le bureau au fond de la pièce.

« Je vous en pris prenais place.  »

Dis-je en montrant la chaise, je m'assois donc.

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 138
›› Pseudo : loar-nevez (kyo)
›› Célébrité : jenna louise coleman
›› Schizophrénie : natsu (ikuta t.)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Dim 13 Nov - 22:11 )

powerlines
Tallulah & Yakzhou

Il fallait avouer que, malgré sa timidité et sa réticence à venir ici pour la première fois, Tallulah était toute excitée. Ses yeux pétillaient à l'idée qu'elle puisse franchir le cap du tatouage. Cela faisait déjà plusieurs années qu'elle y pensait et soit elle n'avait pas eu le temps de se pencher sur la question, soit elle n'avait pas osé. Et ce qui l'avait amené à le faire, c'était en grande partie ses connaissances qui possédaient déjà un tatouage. Et quand la dernière de ses proches qui s'étaient fait tatouée lui avait montré sa jolie fleur de lotus, elle avait été déterminée.

Comme elle n'entendait pas, elle ne s'était pas aperçue de la présence du nouvel individu qui pourtant était venu l'accueillir. Elle n'avait pas manqué de sursauter en l'apercevant et après que la gêne fut passée, ce fut au tour de sa timidité de prendre le relai. Elle ne se sentait pas très à l'aise, mais elle prennait beaucoup sur elle pour aller au délà de ses craintes.
L'inconnu lui informa qu'il était là pour s'occuper du planning des tatoueurs et lui confirma que c'était effectivement lui qui allait la prendre en charge. Aussitôt, elle lui adressa un grand sourire, ravie. Au moins, elle était fixée sur cette chose, elle qui était toute craintive! Et lorsqu'il lui demanda si c'était son tout premier, elle hocha vivement la tête pour confirmer.

“Effectivement! C'est pour ça que je suis un peu nerveuse, je ne sais pas du tout comment ça marche! Enfin, juste un petit peu!”

Après quoi, elle posa le sujet principal de sa venue ici sur le tapis en lui disant qu'elle avait tout amené avec elle. Elle ne savait pas si elle avait besoin de papiers en particuliers pour ce qui était paperasse, et elle regretta de ne pas s'être un peu mieux informé sur la chose.
Quoiqu'il en soit, le tatoueur lui demanda de le suivre ce qu'elle fit aussitôt. Arrivés dans la pièce suivante, elle s'arrêta le temps de comprendre ce qu'il lui demandait de faire. Puisqu'il lui faisait signe de s'asseoir, elle s'éxécuta, toujours un peu nerveuse mais un peu plus assuré qu'il y avait deux minutes auparavant.

Tallulah sortit alors un cahier regroupant diverses partitions de musique. Elle s'arrêta sur l'une d'entre elles et la sortit de son abri avant de le poser sur la table et de le tendre à son interlocuteur.

“Voilà, c'est cela que je voudrais me faire! Enfin.. pas toute la partition évidement, juste la première ligne. Il s'agit du premier Sonate au Clair de Lune de Ludwig van Beethoven et... j'y tiens particulièrement.”

Bien qu'elle avait eu de l'hésitation, elle n'avait pas tardé à se fixer sur son morçeau préféré 'au piano'. La musique, elle ne la jouait plus comme avant et cela lui manquait terriblement. Et si elle pouvait encore y jouer, sa perception avait totalement changé puisqu'elle n'entendait plus la musique de la même manière.

“Au mieux, j'aimerais le faire en haut du dos, juste en bas de la nuque, par là!” annonça-t-elle d'une voix pétillante tout en touchant la partie en question en dessous de son pull.
Ce n'était pas un endroit auquel elle tenait particulièrement, juste là où il pouvait au mieux se situer selon elle.
Made by Neon Demon

_________________


She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 167
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Lun 14 Nov - 21:14 )


❝ Tallulah ≈ Quand deux univers se rencontre...   ❞Powerlines Je ne suis peut-être pas encore assez doué pour conseiller les novices qui passe certes porte, mais je commence à être assez expérimenté pour pouvoir dire si la personne en phase de moi est déjà tatouer ou pas, sa façon de regarde notre univers veut tout simplement tout dire… Enfin y a un début un tout comme on dit et je suis bien content qu’elle soit décidée de se lancer dans notre salon. Mais quelque chose me dit qu’un truc cloche chez elle… Elle a l’air à l’ouest et en même temps elle a l’air de se faire violence pour pas que cela se voie, elle m’intrigue presque, mais quelque chose me dise que si j’arrive à avoir un peu l’histoire de son tatouage, j’en serais surement plus sur elle. Car oui un tatouage c’est toute une histoire pour la personne !

« Vous n’en faites pas c’est très compliqué, tant que vous savez ce que vous voulez, même un peu près et le lieu, le reste on gère.  »

Du coup je m’installe derrière le bureau l’invitant a s’asseoir, chose qu’elle à l’air de faire avec un temps de retard… Enfin soit, je la laisse alors sortir un cahier ou se trouve alors apparemment des partitions de musique, je suis assez loin d’être un musicien, chacun son talent j’ai envie de dire, moi je dessine et apparemment elle, elle fait de la musique, c’est un très bel art aussi, moi je ne suis pas bien doué pour le rythme, à par pour danser ! Et encore je dirais que cela dépend de mon taux d’alcool dans le sang ! Elle finis alors par me déposer une partition devant moi, et la je me demande clairement si elle souhaite tout… Car ça fait un petit peu grand pour un premier tatouage à mon humble avis… Elle me rassure alors qu’elle ne souhaite que la première ligne, elle me parle alors de la musique que cela est, mais en réalité ça ne me parle pas vraiment, je suis un peu près sûr que c’est du classique, mais ça s’arrête là.

«  Ah oui, sympas. Juste la ligne au naturel ?  »

Elle me donne alors l’endroit où elle veut le faire, et je ne suis pas contre cette idée-là, je ne le vois guère ailleurs en fait.

«  Oui je le vois bien à cet endroit, je verrais avec les autres, mais ça doit être bon. Ils verront aussi s’il le laisse au naturel ou s’il rajoute quelque truc, à moins que cela soit un non catégorique, ou vous les laissez un peu libres ?  »

© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 138
›› Pseudo : loar-nevez (kyo)
›› Célébrité : jenna louise coleman
›› Schizophrénie : natsu (ikuta t.)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Dim 20 Nov - 18:04 )

powerlines
Tallulah & Yakzhou

Talulah avait grandement hésité quant au choix de la partition à coller sur sa peau. Il y en avait tellement qui lui parlait que le choix avait été rude. Sa première idée avait été de se coller les premières note de Lacrimosa, une partie du Requiem de Mozart qu'elle adorait particulièrement et qui l'avait accompagné tout au long de sa détresse lors de la parte de son ouïe. Par conséquent, elle avait jugé cela bien, mais le Requiem restait un air d'opéra et elle, elle était une joueuse de piano. Là aussi, il y avait bien de nombreux morçeaux de piano classique qu'elle appréciait tout autant, et son choix s'était porté sur le Sonate au Clair de Lune. Premièrement, parce que c'était le premier morçeaux qu'elle avait réussi à interpréter en entier sans regarder la partition – elle le connaissait par coeur – et deuxièmement, parce qu'il lui parlait très clairement, lui aussi. La mélodie se mariait parfaitement avec la couleur de ses sentiments. Et aussi parce qu'elle appréciait énormément Beethoven, mais ce n'était que détail.
Tallulah ne comprit pas où il voulait en venir lorsqu'il lui demanda si elle voulait la ligne au naturel. Ce n'était pas parce qu'elle était sourde, pour une fois, juste qu'elle ne voyait pas où il voulait en venir. Peut-être étais-ce ses méconnaissances qui la faisait douter, sans doute même.

“Comment ça?”
osa-t-elle demander timidement mais sans lâcher son ton curieux.
Puis il lui expliqua un peu mieux en détail après qu'elle lui ait situé l'endroit où elle désirait le faire. Ses yeux clignèrent, elle voyait mieux où il voulait en venir, mais elle se rendit compte qu'elle s'était également mal exprimée. Elle porte son index recourbé à ses lèvres en réfléchissant, puis :

“Mmm, non, en fait je pensais faire une simple reproduction, tout simplement. Juste de la première ligne. Je suis musicienne, enfin, je l'étais et.. ça a donc une signification bien particulière pour moi.”

Elle se rendit compte également qu'elle était en train d'aborder sa vie et qu'il en avait sans doute rien à faire. Tallulah n'aimait pas mal faire ou avoir l'impression de déranger ou d'ennuyer ses interlocuteurs. Elle se ravisa donc aussitôt avant de poursuivre.

“Enfin bref. Je pensais le laisser tel quel du coup. Je sais que c'est assez simple mais ça me convient très bien comme ça, c'est ce que je préfère!”

Elle esquissa un petit sourire tout en espérant qu'il ne la trouve pas trop lourde. Elle n'arrêtait pas de se poser des questions sur elle-même, elle qui était si petite face à lui. Néanmoins, en l'observant un peu mieux, elle put un peu mieux le détailler. Elle avait presque oublié qu'elle avait à faire à un asiatique tant elle évitait de croiser son regard. Ce n'était pas de la peur, ou peut-être un petit peu, mais surtout de la timidité et de la réserve. Elle le faisait à presque toutes les personnes qu'elle croisait. Elle ne regardait bien que lorsqu'il fallait 'écouter' ce qui lui demandait un effort inconsidérable.
Elle décida donc de faire une fixette sur lui afin de pouvoir se tranquiliser. De quelle origine était-il? Quel était sa vie? Tallulah s'amusait à s'imaginer l'histoire de chaque nouvelle personne qu'elle croisait. C'était évidement faux, parce que c'était uniquement son imagination qui travaillait et qu'elle était bien loin de Sherlock Holmes. En tout cas, elle oublia la raison pour laquelle elle était là, bien trop concentrée à l'observer sans réfléchir à rien, sans écouter non plus. Et quand elle prit conscience qu'elle était partie dans un état second, elle secoua la tête, puis :

“Pardon excusez moi, vous disiez?”

Maudit soit sa distraction.
Made by Neon Demon

_________________


She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 167
›› Pseudo : Matty
›› Célébrité : Shun Oguri
›› Schizophrénie : Arthure Duroy
›› more about me

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Dim 27 Nov - 19:58 )


❝ Tallulah ≈ Quand deux univers se rencontre...   ❞Powerlines Je suis ce que mes collègues appellent un novice, et parfois cela me fait clairement râler, et parfois je remarque clairement qu’ils ont raison, car quand je m’exprime sur une idée, une question, les gens ne me comprennent pas toujours du premier coup alors que j’ai l’impression d’être super claire… Du coup c’est assez frustrant, mais l’un des trucs que j’ai appris au boulot c’est d’éviter de trop s’énerver, de rester le plus calme possible, de plus la jeune femme que j’ai en phase de moi m’intrigue un peu, elle a l’air timide en plus alors si je m’énerve elle risque de prendre ces jambes a son coup ! J’essaye donc de lui expliquer calmement, ce que je veux dire et apparemment j’ai réussi à me faire comprendre ! Elle me répond alors qu’elle préfère une simplement reproduction, j’en déduis alors que la signification du tatouage est explicite à lui même et cela même si pour moi cela a un simple rapport avec la musique, ce qui en soit est assez banale… Mais quand elle me parle et qu’elle me dit le vouloir ainsi en me disant qu’elle joue, mais se reprend en disant qu’elle jouait de la musique je n’en suis que plus intrigué en réalité. Je ne suis pas musicien, mais j’en connais qui la pratique et je sais que quand on est musicien, on les jusqu’au bout de la vie enfin c’est comme ça que je les vois…

« Étais ? Généralement quand on est musicien on l’est jusqu’au bout.  »

Enfin cela ne me regarde pas vraiment, si elle le désire ainsi, je dirais a mes collègues que ce n’est pas la peine de tenter de lui proposer quoi que se soit.

« Désolé, ça ne me regarde pas… Je dirais a mes collègue alors que c’n’est pas la peine de cherche autre chose, juste de reproduire la partie de partition qui vous intéresse.  »

Je regarde alors partition, et le plus simple et donc que j’en fasse une photocopie pour modèle. Je la préviens alors, mais elle semble ailleurs et ne me demande pas la suite de répéter.

« Je vais faire une photocopie et vous m’entourerez exactement la partie que vous désirez, se sera aussi simple ainsi.  »

Je me lève alors avec la feuille de partition pour aller faire la photocopie, sur la photocopieuse qui n’est pas bien loin. Je reviens alors m’asseoir lui redonnant l’orignal et lui tendant la photocopie avec un crayon.

« Vous m’entourez la partie exacte que vous voulez, vous ne connaissez pas les tatoueurs des salons ? Vous voulez voir leur book pour choisir si vous avez une préférence ? Où ça n’a pas d’importance ?  »


© 2981 12289 0

_________________
Je t'aime et t'aimerais toujours
Tu étais celle que j'aimais, celle qui me rendais heureux, on t'a retiré la vie et on m'a retirer une partit de moi, cette partie et remplacer par une colère immense contre le monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: powerlines [zhou] ✻ ( Aujourd'hui à 9:27 )

Revenir en haut Aller en bas

powerlines [zhou]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération