tarantino x di lazio | pi(forever)zza

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 42
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : crystal reed
›› Schizophrénie : darcy o'faolain, la fleuriste amnésique // arya, l'actrice déchue.
›› more about me

tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Ven 11 Nov - 1:07 )

Tu vas tuer les garçons, qu'est ce qu'ils t'envoie faire des courses pour une soirée pizza alors que tu ne manges que du fromage et encore ? Tu vas devoir leur choisir une pizza qui ne leur plaira certainement pas et ils vont faire la gueule toute la soirée tu en es sûre. Alors tu balances une pizza au hasard en plus de la quatre fromages que tu viens de te prendre et tu attrapes toutes sortes de friandises pour les glisser dans le caddie. Ce soir c'est soirée improvisée et tu te demandes bien comment cela va se passer. Tu passes dans le rayon croquettes pour le chat et une fois à la caisse, tu souris gentiment à la caissière alors que t'as clairement envie de tuer chaque personne qui se trouve sur ton chemin. Tu veux rentrer, te jeter dans ton lit et aller dormir. Surtout que demain tu as une journée de tournage qui t'attends, alors comment dire, tu es un peu contre l'idée de cette soirée pyjama mais tu fais un effort, tu fais toujours un effort. Quand tu avances pour prendre le bus, tu sens ton cœur qui se serre et tu te dis qu'il faut vraiment que t'es une conversation avec Oz parce que tu sens, tu sais que tu n'en as plus pour très longtemps. Et tu ne peux pas attendre un cœur indéfiniment c'est impossible, inconcevable. Quand tu arrives devant l'immeuble, tu donnes une pièce au sdf d'en bas et tu prends les escaliers puisque l'ascenseur est une fois de plus en panne. Ce n'est vraiment pas ta journée, ni même ta semaine quand on y pense. Quand tu entres dans l'appartement, tu cries un « C'est moi ! » bien audible, tu balances les pizzas, et les courses sur le canapé avant de regarder les garçons « J'ai fais vos courses, maintenant, vous vous débrouillez. Je reviens. » Il doit voir que t'es énervée, mais tant pis, tu tenteras de te calmer. Tu enfiles alors ton pyjama en pilou pilou et tes chaussons avant de te jeter dans le canapé « Je vous préviens, je ne fais rien. J'ai dû affronter le supermarché alors qu'il y avait trop de monde, maintenant je me tourne les pouces. Matthias, tu pourrais faire quelque chose au lieu de rester planter dans le canapé non ? » Puis tu te rend compte que c'est peut-être méchant alors tu rajoutes, mielleuse « Enfin... Vous pouvez vous répartir les tâches, Oz t'en penses quoi ? » Tu ne sais pas ce qu'il en pense mais en tout cas, toi, tu ne fais plus rien et ils vont te détester tu en es sûre et certaine.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 281
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Lun 14 Nov - 16:48 )



pi(forever)zza
FRIENDS are in da place

Matthias a envie de rien en ce moment. Il est comme absent. A vrai dire, Lissa lui manque mais avec ce qu’il s’est passé a New-York, la situation a clairement changé. Mieux valait désormais prendre des pincettes... Mais heureusement pour lui, il y a toujours un Oswin sauvage pour le faire revenir sur terre et lui redonner le sourire. « J’ai faim et tu disais ? Bob l’éponge, il a enfin compris qui il était ? » Non ... Il venait pas de parler de ça. D’accord. « Non mais attends, je t’explique. » Son visage est très sérieux. « J’ai un épi dans les cheveux, du coup, ça fait antenne et je capte Bob l’éponge. Tu vois ? Donc je pouvais pas vraiment t’écouter ... » #JeSaisPasMentir #ExcusePourrie « OK. Ok. J’écoutais pas. Pardon. Mais j’ai vraiment MEGA faim. » Comme d’habitude. Le jour où il ferait Koh-Lanta, on l’éliminerait pour parler de glace et de pizzas tout le temps. « C'est moi ! » Oh putain ! « PIZZZZZZAAAAAAAAS ! » Oh yeah. Son estomac fait des vrilles de bonheur. « J'ai fais vos courses, maintenant, vous vous débrouillez. Je reviens. » Pardon ? « Hein ? » Oui. Matthias aime bien faire genre de pas comprendre, de temps en temps. « Je vous préviens, je ne fais rien. J'ai dû affronter le supermarché alors qu'il y avait trop de monde, maintenant je me tourne les pouces. Matthias, tu pourrais faire quelque chose au lieu de rester planter dans le canapé non ? » On lui parle ? Youhouuuu ? D’où provient la voix, il ne voit pas la jeune femme ... « Enfin... Vous pouvez vous répartir les tâches, Oz t'en penses quoi ? » Fourbe ! « Mais j’ai pas les bonnes chaussures ! » Bonjour, Matthias Di Lazio, vingt-six ans, portant des chaussons Bob l’éponge, et refusant de se bouger le petit doigt. « J’peux au moins attendre que Cobain soit sortie de la cuisine ? » Non ? Non. Très bien, l’italien capitule. « S’il me pisse dessus, je le tue et je l’enterre. » Matthias se lève, va dans la cuisine et fair un écart monstre pour être le plus loin du chat. Et il fait exprès de se cacher, du mieux qu’il peut, derrière Oswin pour éviter tout soucis. «T’as pris que ça ? » Mon Dieu, il va mourir de faim. « Rassurez-moi, y’a de la glace caché quelque part ? »

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/02/2016
›› Commérages : 307
›› Pseudo : Cacahuète
›› Célébrité : Logan Lerman
›› Schizophrénie : Un Edgecombe râleur (comme les autres) : Raph - Une déjantée qui a un paquet de couleurs dans les cheveux : Jean
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Mar 13 Déc - 23:25 )

Di Lazio & Tarantino
S'il y a un plat universel, ce n'est pas le hamburger mais bien la pizza, parce qu'elle se limite à une base commune - la pâte - sur laquelle chacun peut disposer, agencer et exprimer sa différence.(Matt' ne peut qu'approuver ça, n'est-ce pas ? )


Vendredi 28 octobre, en soirée :

Aujourd’hui, la chanson qui a rythmé ma journée est purement instrumentale. Même si des paroles vous viennent automatiquement à l’esprit en l’écoutant. Du moins, si vous avez un minimum de culture musicale, prenant racine dans les tubes de ces dernières années. (Et, très sincèrement, de vous à moi, si vous n’avez même pas cette base, je pense que vous pouvez aller vous cacher. Mais très loin.). En effet, la musique que le hasard a mis sur mon chemin est une reprise de l’excellent groupe « Simply Three ». Ok, vu les instruments qu’ils utilisent, on peut clairement dire que je suis de parti pris, et je ne le cache pas. C’est plus que plaisant de voir que des gens n’ont pas oubliés qu’il y a d’autres instru’ que la basique guitare, et qui savent encore s’en servir, mieux encore : qui parviennent à s’en servir pour réinterpréter des titres phares de notre époque. Un truc que j’aurais adoré pouvoir faire à mon tour, je ne le cache pas : c’était même l’un des buts que j’avais, une fois sorti du Conservatoire. Oui je sais, j’avais prévu pas mal de choses, mais bon, en tant que musicien, c’est préférable d’avoir plusieurs cordes à son arc, pour savoir rebondir. On nous l’apprend très tôt, ça. On oublie juste de nous enseigner quoi faire, quand c’est carrément l’arc entier qui part en flambeau. Pour ma part, je tente de rebondir grâce à la radio du campus, et aussi à la photo (que je mets à contribution pour le journal universitaire), mais c’est assez laborieux, il me faut l’admettre. Ca ne me fait pas vibrer autant que la musique, le fait d’en jouer, j’entends, ne pouvait me faire vibrer. Même en me plongeant corps et âme dans les cours, c’est pas aussi exaltant. Pas même lorsque, trop accaparé par un devoir à peaufiner à la BU, je me retrouve enfermé dans les locaux avec Lily. On va éviter de revenir sur cette « péripétie », survenue un peu plus d’une semaine plus tôt, et qui plutôt bien fait parler d’elle sur le campus. Disons qu’avoir été surpris à dormir ensemble, dans la BU, à l’ouverture de celle-ci, par des étudiants un peu stupéfaits de nous voir sur place, dont certains connaissant ma tronche via la radio ou le journal, ça n’aide pas à faire taire les bruits à la con qui peuvent en découler. 

Non, vraiment, ce soir, je veux juste décompresser. Autour d’une pizza. Enfin, de plusieurs, vu que Matthias mange comme 12 (ouais, 12, au moins !). D’ailleurs, en parlant de l’idiot qui me sert de meilleur pote (oui, moi aussi je t’aime, Matt !) : « J’ai faim et tu disais ? Bob l’éponge, il a enfin compris qui il était ? Non mais attends, je t’explique. J’ai un épi dans les cheveux, du coup, ça fait antenne et je capte Bob l’éponge. Tu vois ? Donc je pouvais pas vraiment t’écouter. OK. Ok. J’écoutais pas. Pardon. Mais j’ai vraiment MEGA faim. ». Voici ce qu’il me rétorque, alors que je tente d’avoir une conversation à peu près sérieuse avec lui, en attendant qu’Adri nous ramène à manger. « Ton épi te fait capter Bob, mais ta faim – permanente – te fait dire que des conneries on dirait ! ». Je suis sûr qu’on peut prouver ce fait, scientifiquement ! Mais ça attendra qu’on fasse des tests, car : « C'est moi ! », nous fait savoir mon aînée, ce qui me fait me retourner, toujours sur le canapé, pour la voir débarquer, avec de quoi nous nourrir enfin. Je l’avoue, j’ai aussi bien la dalle ! « PIZZZZZZAAAAAAAAS ! », s’exclame Matt, ce qui me fait penser que s’il était un Pokémon, on le capturerait avec une pizza, sans aucun mal ! « J'ai fais vos courses, maintenant, vous vous débrouillez. Je reviens. », nous fait savoir ma sœur, avant de s’éclipser quelques minutes, tandis que l’italien joue au crétin qui ne comprend pas ce qui se passe (du grand Matt, en somme !) : « Hein ? ». D’un air très sérieux, j’explique alors à mon comparse : « Elle veut dire qu’elle nous donnera pas à manger ce soir, va falloir qu’on se débrouille comme des grands ! ». J’ai dit que je lui expliquais, pas que je lui disais un truc de sensé, non plus ! « Je vous préviens, je ne fais rien. J'ai dû affronter le supermarché alors qu'il y avait trop de monde, maintenant je me tourne les pouces. Matthias, tu pourrais faire quelque chose au lieu de rester planter dans le canapé non ? », fait savoir ma sœur, une fois revenue, en tenue de combat (ce qui, pour les filles, doit signifier « pyjamas ». Du moins, c’est ce que j’ai finis par en déduire, à force de vivre avec Adri et Dak !). « Enfin... Vous pouvez vous répartir les tâches, Oz t'en penses quoi ? », feins de me demander ma frangine, ce qui m’arrache juste un : « Mmm… », peu convaincu, là où Matt nous sort le grand jeu : « Mais j’ai pas les bonnes chaussures ! J’peux au moins attendre que Cobain soit sortie de la cuisine ?». Ce qui me fait éclater de rire, alors que je parviens enfin à me lever (difficilement, j’étais bien vautré moi, pour une fois !), pour me motiver à aller préparer tout ça (de toute façon, ce qui est diffusé à la télé est une belle merde, digne de ce que la société actuelle aime à voir !). « S’il me pisse dessus, je le tue et je l’enterre. », ronchonne l’idiot qui me sert de meilleur ami. Levant les yeux au ciel tout en prenant la direction de la cuisine, je lui fais savoir que : « Fais ça et c’est moi qui te tue et t’enterre. Avec Cobain. Faut pas vous séparer, quand même ! ». Parce que je suis trop mignon, j’ai pas envie de les séparer, je sais que Matt serait trop triste, sans son adorable Cobain pour l’embêter, même dans sa mort ! Bien entendu, je ne cherche même pas à me retenir de me foutre de Matt, en voyant le détour qu’il fait pour éviter Cobain, et le fait qu’il se serve de moi comme d’un bouclier humain. « T’as pris que ça ? Rassurez-moi, y’a de la glace caché quelque part ?», se plaint Matt, en voyant ce que ma frangine a achetée. Je m’attendais à une telle chose, dès que j’ai vu la pizza. C’est que je commence à le connaître, Matt. Depuis le temps, aussi… « Tue Cobain, et bouffe-le. C’est plus ou moins ce que tu rêves de faire depuis qu’on l’a ! », proposé-je en sortant des verres, que je dispose sur un plateau. Bien entendu, je plaisante hein ! « Ouaip, il reste de la glace ! ». Du moins, normalement. Vu qu’on en a acheté lors de nos dernières courses, en début de semaine. « Sinon, on peut tenter d’en commander à la nouvelle pizzeria ! » Sauf qu’on a toujours eu la flemme de l’appeler. Oui, nous sommes très motivés, ici, ça se voit. « Comme ça, personne s’emmerde à refaire des courses ! ». Et on pourra commencer à manger devant un film, en attendant qu’on nous livre.

code by Silver Lungs

_________________
+ TarDis +
Qu'est-ce qu'un vrai ami ? C'est la personne qui voit la tristesse dans tes yeux lorsque les autres croient au sourire sur ton visage. C'est quelqu'un qui te comprend même lorsque tu es incapable d’exprimer tes pensées. C'est un individu qui connaît la chanson de ton cœur et qui est capable de te la chanter lorsque tu en oublies les paroles. Mais c'est aussi un être qui croit en toi lorsque tu as cessé de croire en toi-même.


En présence réduite jusqu'à janvier (click pour infos)
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/12/2016
›› Commérages : 27
›› Pseudo : BelieveGirl
›› Célébrité : Alexandra Daddario
›› Schizophrénie : Pas encore
›› more about me

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Mer 14 Déc - 1:53 )

Pi(forever)zza

Une nouvelle journée de formation qui commença pour Dakota, celle-ci voulait se spécialiser, elle avait donc choisi la posturologie, simplement une étude de la posture. La jeune femme a toujours voulu étudier ce côté-là de l’humain, c’est pourquoi elle est allée dans la branche de la kinésithérapie. Ce qu’elle détestait des formations, c’est de porter ces foutus appareils, puisqu’elle ne voulait pas se faire prendre en pitié et avoir un interprète, elle devrait les mettre. Dakota faisait plus d’efforts pour bien comprendre et faire comme tous les autres, personne ne devait s’en douter. La jeune femme était heureuse de faire enfin la formation qu’elle voulait tant, c’était l’une des raisons qui la poussait à porter ces appareils. Alors que la journée s’achevait, Dakota préparait ces choses pour rentrer chez elle et retrouver son frère et les Tarantino pour une soirée pizza comme elle les aimait. Une fois dans la voiture en route pour la maison, elle s’arrêtait dans son magasin de glaces préféré et en prit plusieurs pots de ses sortes favorites sans oublier d’en prendre pour son frère. Quoi !! Les Italiens adorent la glace. Les deux n’étaient pas jumeaux pour rien, la glace était un de leurs péchés mignons, il mangeait un pot entier à eux seuls. Dakota arriva devant l’immeuble et se gara où il avait de la place, sans oublier les glaces, elle sortit de la voiture. « Merda ! L'ascensore è ancora rotto. » Ça ne changera jamais, elle est toujours en panne cet ascenseur. Elle aurait dû y penser avant et prendre directement les marches. La jeune femme entra dans l’appartement, elle levait les yeux et découvrir son jumeau et Oz dans la cuisine et Adriana pas bien loin. Elle ne pouvait pas comprendre ce qu’ils disaient, mais voir son frère loin dans la cuisine, prouvait que Cobain s’y trouvait. Elle se mit à rire, voyant la face de Matthias, montrant par la même occasion qu’elle était rentrée. « T’as pris que ça ? Rassurez-moi ... glace cachée… ?» Fut les seuls mots qu’elle pouvait lire sur les lèvres de son frère qui parlait trop vite pour elle. « J’ai fait les provisions, j’ai mangé le dernier pot hier soir. » Dakota déposa le sac de glace sur le comptoir, les rejoignant par la suite. Elle prit un pot dans le sac et le donna a son frère. « J’ai même pensé à toi en achetant les pots. »
roller coaster

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 42
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : crystal reed
›› Schizophrénie : darcy o'faolain, la fleuriste amnésique // arya, l'actrice déchue.
›› more about me

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Mer 11 Jan - 21:39 )

T'es pas franchement de bonne humeur et tu aurais été bien mieux dans ta chambre à bingwatcher une série dans ta combinaison en pilou pilou et des batônnets de légumes #LeCliché. Tu soupires dans les magasins, t'aimes pas les gens, y'a trop de bruits, les petites vieilles t'insupportent. Mais tu fais avec et tu te dépêches de rentrer à la maison, dans votre appartement que tu partages avec ton frère et Matthias. Matthias cet énergumène. Quand tu rentres à la maison, tu entends cet estomac sur pattes qui hurle, en même s'il pouvait se marier, tu étais sûre qu'il se marierait avec une pizza. Une Calzone ou toutes les choses qui ressemblent de prés ou de loin à une pizza. Puis tu annonces que tu ne feras rien ce soir, tu as clairement la flemme. « Mais j’ai pas les bonnes chaussures ! J’peux au moins attendre que Cobain soit sortie de la cuisine ?»  Tu roules des yeux un instant avant de voir ton frère qui se lève  « C'est pas Satan personnifié non plus abuse pas ! » Et tu ris avant de bien te caler dans le canapé. « S’il me pisse dessus, je le tue et je l’enterre. » Tu le fixes, entend une réaction de ton frère  « Fais ça et c’est moi qui te tue et t’enterre. Avec Cobain. Faut pas vous séparer, quand même ! ».   Tu ris aux éclats avant de le pointer du doigt, pleine de sérieux  « Et moi je creuse ta tombe. J'ai promis. » Et tu lui fais un sourire angélique avant de zapper à la télévision. Pauvre chat.  « T’as pris que ça ? Rassurez-moi, y’a de la glace caché quelque part ?»  Tu te retiens de ne pas t'énerver puis tu lui souris aimablement  « Si t'es pas content... » tu n'as pas le temps de finir ta phrase que ton frère te coupe. « Tue Cobain, et bouffe-le. C’est plus ou moins ce que tu rêves de faire depuis qu’on l’a ! »,  Eh mais, molo l'asticot avec ce chat. Tu ne sais pas quoi dire parce que t'es pas de bonne humeur et ils risquent de dire que tu veux plomber l'ambiance de la coloc ce soir. Alors que c'est la fameuse soirée pizza. Soirée pizza qu'ils tentent habilement de tenir une fois par mois. Mais la glace, il ne semble plus y en avoir, tu n'en as pas vu dans le congélateur et t'as complètement oublié d'en reprendre, évidemment, sinon ce ne serait pas drôle. . « Sinon, on peut tenter d’en commander à la nouvelle pizzeria ! Comme ça, personne s’emmerde à refaire des courses ! » Tu fais mine de réfléchir, tu ne crieras pas « preums » pour appeler en tout cas, tu n'aimes pas trop parler aux gens par téléphone, encore moins en face, alors bon. A quoi bon tenter de se forcer pour les caprices d'un Italien chiant Laurine je t'aime Quand tu entends la porte qui s'ouvre, tu tournes ta tête et fais un signe à Dakota qui vient d'entrer, en vérité, tu l'avais complétement oublié. Mais t'es contente qu'elle soit là, tu lui fais même de la place pour qu'elle s'installe à côté de toi  « J’ai fait les provisions, j’ai mangé le dernier pot hier soir.  J’ai même pensé à toi en achetant les pots. »  Trop aimable de sa part ! Tu la regardes alors avant de signer  « T'aurais pas dû, il aurait pu aller en acheter tout seul. » Et tu ris avant de regarder Matthias  « Bon, les pizzas elles arrivent ? Ou alors, tu attends le dégel ? Ou que Cobain te manges les pieds peut-être ? » Et tu regardes les garçons tour à tour avant de dire « Je vous préviens, je met une option sur la quatre fromages. » Non mais, tu ne vas quand même pas leur laisser le plaisir de manger la seule chose que tu peux manger toi ? Si ? Peut-être, s'ils sont sages. Mais comme ils ne le sont pas, tu es tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 281
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Jeu 19 Jan - 19:17 )



pi(forever)zza
FRIENDS are in da place

Matthias a souvent tendance à être dans les vapes. Aujourd'hui n'échappe pas à la règles. Tout comme il n'échappe pas à l'excuse la plus pourrit pour expliquer ses blancs répétitif. Celle utiliser juste là ? Bob l'éponge et son épi dans les cheveux. Oui, oui ... Y'a pas vraiment grand chose à comprendre ! « Ton épi te fait capter Bob, mais ta faim – permanente – te fait dire que des conneries on dirait ! » Heu ... « J'ai pas une faim permanente. » Genre, quand il mange, il est pas entrain d'avoir faim. Eukay ? « Je dis pas que des conneries. » C'est important de souligner ce petit détail. « Et oui, je capte Bob l'éponge ! Soit pas jaloux. » C'est ça d'être italien et d'avoir le droit d'avoir netflix directement relié à soi. C'est au moment où les pensées de Matthias sont en pleines ébulition qu(Adrianna décide de pointer de son nez, pizza dans les mains. Il l'aime cette femme ... On va pas trop exagérer non plus. Il l'apprécie un poil plus avec de la bouffe dans les mains. « Elle veut dire qu’elle nous donnera pas à manger ce soir, va falloir qu’on se débrouille comme des grands ! » OH. MY. GOD. « MAIIIIIIISS ... » Il fait des grands yeux vers Oswin, puis ensuite vers sa soeur. Puis, vers le mur en fae de lui. « Je peux pas casser le pacte que j'ai avec Peter pan, les gars ! » Oui, oui. Il sait qu'un jour, il irait au pays imaginaire et qu'il resterait toujours aussi mignon que maintenant. Cet homme est un gosse. Bon. Apparemment, ces vaines tentatives pour ne pas se bouger le cul ne fonctionnent pas alors, il se retrouve à devoir aller dans la cuisine. La cuisine, ce lieu où Cobain est roi. Ce Cobain même qui aime lui pourrir la vie ! « C'est pas Satan personnifié non plus abuse pas ! » Heu .. « SATAN ! » C'est ça ! Ce hat est Satan. Fallait en faire des boulettes de viande pour ne pas finir aux Enfers ! « Fais ça et c’est moi qui te tue et t’enterre. Avec Cobain. Faut pas vous séparer, quand même ! » Ce petit cri  trop mignon de la mort qui tue sa mémé en calbute qui sort de la gorge de Matthias pourrait ressembler à celui d'une souris agonisant entre les dents moisies de Cobain. « Je pensais que tu m'aimais ... » Il est choqué, déçu ... Il demande le divorce ! « Et moi je creuse ta tombe. J'ai promis. » Promis à qui ? v« Vous vous êtes ligué contre moi ? » Okai. C'trop pour lui. Il va s'évanouir et ... Oh. Nom d'un Jupiter ! vous avez vu mes références romaines là ? La classe ! BREF. Y'a des pizzas de la mort devant ses yeux. Du coup, il oublie tout. Ou presque. Elle est où la glace ?« Si t'es pas content... » Comment dire que si mais pas intégralement ? « Un poco. » 'est plus facile de le dire dans sa langue maternelle. « Tue Cobain, et bouffe-le. C’est plus ou moins ce que tu rêves de faire depuis qu’on l’a ! » BENEDICTION ! « Il serait capable de me faire avoir une indigestion aussi. » Donc Matthias se prends la soirée pour réfléchir sur e qu'il compte faire. « Ouaip, il reste de la glace ! » MIRACLE. « DANSE DE LA JOIE ! » Ce qui correspond à une danse du ventre mal faite mélangé à une danse aux canards et un twerk pas du tout twerkish ... Vaut mieux fermer les yeux quoi. « Sinon, on peut tenter d’en commander à la nouvelle pizzeria ! » Parce qu'il y a une nouvelle pizzeria et il n'est pas au courant ? « Comme ça, personne s’emmerde à refaire des courses ! » Ça peut être cool et ça peut lui convenir. « J'espère qu'ils peuvent les livrer. » Matthias, le pauvre, il a la flemme de quitter ses magnifiques chaussons alors il sera compliqué d'aller les récupérer. #IlALaFlemmeDeTout #IlLuiFautLissa #LissaEstSonEnergie « J’ai fait les provisions, j’ai mangé le dernier pot hier soir. »  Oh. « Mi amore ! » Sa soeur jumelle écope à un énorme baiser sur ses joues et un gros câlins. Puis, une fois les embrassade finit, il pointe du doigt Oswin. « tipo di bugiardo » ce qui signifie : espèce de menteur. « J’ai même pensé à toi en achetant les pots. » Trop d'amour, il fond. « Tu me connais tellement. 'est pas comme eux deux. » Bon, il dit ça avec humour. Heureusement pour ses fesses. « T'aurais pas dû, il aurait pu aller en acheter tout seul. » Mais non ! « Toi ... » Tu vas mourir ce soir. C'est tout ce que son regard et la fin de phrase silencieuse veut dire. « Bon, les pizzas elles arrivent ? Ou alors, tu attends le dégel ? Ou que Cobain te manges les pieds peut-être ? » Il est là, à coté de lui, c'est ça ? Matthias déglutit et ose regarder à ses pieds. Nobody. « Bugiarda ! » Adrianna est aussi une menteuse. « Je vous préviens, je met une option sur la quatre fromages. » Heu ! « Nope. J'crois pas. » Dans e cas, il met une option sur ses glaces, et ses pâtes, et tout le reste. « Faudra gagner à une partie de pierre, feuille, ciseaux alors ! » Et elle allait perdre ! « Ou tu me passes un petit bout et je t'embête plus ... » OU ! « OU JE TE TUE AVANT ! » Et le pauvre coussin qui traîne devant lui, se retrouve, finalement, envoyer directement sur le visage d'Adrianna. « JACKPOT ! » Résultat ? « A moi la 4 fromages et celle à la bolognaise ! » Oui, il a horriblement faim.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: tarantino x di lazio | pi(forever)zza ✻ ( Aujourd'hui à 0:17 )

Revenir en haut Aller en bas

tarantino x di lazio | pi(forever)zza

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération