☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott)

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1208
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Ven 11 Nov - 18:24 )



✻ ✻ ✻
When I was younger You told me I should get my shit together. You said life is a painting But all your colors always bleed together All the times you said I wasn’t just quite right And all I was trying to do was search for a light.

Cela va faire un plus de cinq jours que Olivia Burrows à déposer ses valises à Cap Harbor dans le but de prendre des vacances. Non, son tour du monde ce n'était pas des vacances, n'oublions pas qu'elle travaillait en parallèle en acceptant tous les contrats qu'on pouvait lui proposer à l'étranger. Ainsi pour une fois depuis longtemps, la brune a l'impression de pouvoir souffler. La photographe a donc atterrit dans un bled totalement paumé en Caroline du Nord, pour l'unique et bonne raison que son meilleur ami d'enfance Aiden, lui en fait la demande. C'est pas beau l'amitié ? Il ne pourra pas dire qu'elle ne l'aime pas. Liv se retrouve donc à être héberger gratuitement chez son meilleur ami, du moins le frère de celui-ci, durant tout le temps que durera son séjour. Elle n'a toujours pas prit de billet de retour, puis elle n'a pas l'envie encore de rentrer à New-York.. Donc il est possible que son séjour sur cette terre et dans cette villa s'éternise un peu. La brune avait donc prit possession de l'une des chambres de la villa. D'ailleurs quand elle eut finit de dormir, elle trouva la demeure totalement vide. Ils étaient où les hommes ? Au travail. Sans perdre de temps, la brune s'avance dans la salle de bain, nettoie son corps avec un gel douche à la noix de coco et ses cheveux avec un shampoing à la papaye. Une fois qu'elle est fraîche et pimpante, Liv s’enroule une serviette autour de son corps. La brune profita de ce calme, pour déjeuner devant la télévision. Quand elle zappe sur la chaîne musicale et tombe sur l'un des derniers tubes de Major Lazer. Si dans un premier temps, elle fredonne l'air en faisant cuire ses pancakes, la seconde suivante, elle se met à danser et à reproduire la danse dans la cuisine. Du moins, elle essaye parce qu'elle est certaine que le résultat n'est pas fameux du tout. Totalement dans sa bulle, Liv n'a pas du tout prêter attention au fait qu'elle ne soit plus seule dans la pièce. C'est en se retournant qu'elle pousse un énorme cri, tenant sa serviette au passage pour ne pas qu'elle tombe au sol. « Non mais ça va pas de s'introduire chez les gens de cette façon ! » Surtout sans prévenir et par derrière. « Maintenant vous sortez tout de suite où j’appelle la police. » Dit-elle en le menaçant avec sa poêle à pancakes dans la main. Hum, ils se connaissent ? Il est vrai que sa tête n'est pas inconnu. « Eliott ? » Liv n'est pas certaine, pourtant on dirait bien cet homme qui était par hasard sur son blog, il y a plus de trois ans et dont ils échangeaient depuis autant de temps par mail. Il avait toujours été de bon conseil, lui soumettant des lieux qu'elle pourrait visiter. Mais bordel il foutait quoi à Cap Harbor, d'autant plus chez Aiden et Shane ? « Non mais c'est quoi ton problème avec moi ? Tu me suis, c'est ça ? » Depuis son arrivée en ville, il attend peut-être qu'elle soit seule pour la tuer. Eliott est possiblement un gros psychopathe, Liv n'en a pas la moindre idée. « T'es un serial-killer ? » Comme s'il allait lui répondre positivement à cette question. Sait-on jamais ... Après tout, Liv n'a jamais su ce que Eliott faisait dans la vie. « Ou tu es un gros psychopathe qui à tracer mon adresse IP jusqu'ici ? » Au secours, elle va mourir.

_________________

    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/09/2015
›› Commérages : 294
›› Pseudo : Floutch ♥
›› Célébrité : JGL LE BEAU GOSSE
›› Schizophrénie : Bob ; Oscar & Sarah
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Jeu 24 Nov - 17:30 )












« Bon les gars, je me casse, ne faites pas de bêtises pendant mon absence » C'était en fermant la porte de chez moi, que je me rendais compte que j'étais en train de parler à des meubles et des objets. Est ce que cela faisait de moi un homme bizarre ? Certainement pas, je prenais juste soin des choses qui m'entouraient. Ouais on allait dire ça. C'était mieux comme ça, plutôt que de dire que j'étais complètement teubé. Je partais en sifflotant et en arrivant dans la rue, je réfléchissais à quoi faire. J'étais sortie de chez moi. Enfin du chez nous de Ellie, Anton et moi, mais je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire. C'était ma journée de repos, le ciel était bleu, ou presque et voilà. Ma réflexion s'arrêtait là.
Après quelques instants d'intense concentration pour savoir ce que je voulais faire, mon choix s'était arrêté sur Shane. En fait je n'avais pensé qu'à lui. C'était beau l'amour. J'avais envie de l'emmerder un peu. Ça faisait longtemps, je n'avais pas envie qu'il m'oublie.
Arriver chez Shane était une chose facile, comme à mon habitude je ne frappais pas, je ne sonnais pas et je faisais comme chez moi. Souvent j'avais eu des surprises. Le voir avec une ou plusieurs femmes dans des positions pas vraiment très catholiques. A chaque fois ça me faisait rire parce que les femmes poussaient des cris de biches effrayées et s’enfuyaient en courant et Shane lui me regardait en ce demandant ce qu'il avait fait au bon dieu pour avoir un boulet comme moi dans sa vie. C'était drôle.

Aujourd'hui changeait un peu de d'habitude, parce que cette fois la femme en question avait pris une douche et était en train de préparer je ne savais quoi en dansant. J'aurai pu annoncer ma présence par un petit toussotement, mais en fait c'était bien plus drôle de regarder son petit spectacle. En tout cas elle était à fond. C'était drôle. Ce qui semblait être moins drôle pour elle, c'était de découvrir ma présence. Elle avait un cri très perçant. « Non mais ça va pas de s'introduire chez les gens de cette façon ! » Si ça allait même très bien. Les gens de cette maison avait complètement l'habitude. « Désolé, c'est une mauvaise habitude que j'ai pris. » Puis après j'avais aussi les clés donc bon ce n'était pas forcément une habitude, j'avais le droit d'être là. Chez Shane, c'était comme être dans ma deuxième maison.« Maintenant vous sortez tout de suite où j’appelle la police. » Oui alors non, on allait éviter. « Je ne savais pas que Shane était avec quelqu'un, maintenant posez votre poêle » Puis de toute façon si elle appelait les flics, j'allais encore me faire tirer les oreilles par Ellie et ça, j'avais pas forcément envie. Puis en plus, si elle posait sa poêle, elle aurait plus de chance de retenir sa serviette contre elle. Après je ne serais pas contre de la voir tomber à terre. « Eliott ? » Okay, comment elle me connaissait ? Pourtant je n'avais pas l'impression d'avoir couché avec elle. En même temps avec sa poêle devant le visage, je pouvais difficilement voir ses traits. « Heu oui c'est bien moi. On se connaît ? » Ou alors j'étais tellement célèbre que j'avais déjà des fans ? J'avais des gros doutes quand même, ceci dit, maintenant qu'elle avait reposait sa poêle – et que j'étais en sécurité – je pouvais faire attention à son visage et je me rendais compte que je la connaissais aussi.   « Liv ? C'est génial, qu'est ce que tu fais ici? » Si moi j'étais complètement ravie de la voir et de la rencontrer, ça ne semblait pas être le cas pour elle. Pourtant au vu des mails qu'on s'échangeait régulièrement, on s'entendait plutôt bien. Donc se voir c'était une bonne chose non ? « Non mais c'est quoi ton problème avec moi ? Tu me suis, c'est ça ? » Pas vraiment non. A la base j'étais venu ici pour voir Shane et lui proposer une soirée. « Oh, oh on se calme. Je pourrais te poser la même question. » Ma famille habitait Cap Harbor donc que je sois ici était complètement légitime. Pour Liv je n'étais pas vraiment sûr. Puis ce n'était pas de ma faute si elle se tapait mon meilleur pote. « T'es un serial-killer ? » Est ce que c'était le moment de faire une blague ? Techniquement non, mais j'avais quand même envie. « C'est vrai que je mange beaucoup de céréales. Après le poulet c'est ce que je mange le plus je crois » Vu la tête qu'elle me faisait, ma blague ne la faisait absolument pas rire. Je comprenais pas pourquoi. En tout cas je me trouvais hilarant. « Ou tu es un gros psychopathe qui à tracer mon adresse IP jusqu'ici ? » Elle était vraiment sérieuse là ? « Tu crois vraiment que j'ai les compétences pour faire ce genre de choses ? » Oui j'étais à l'aise avec un pc, mais pas au point de faire ça. Je m'en servais uniquement pour regarder des infos inutiles et regarder des séries. Ce qui en soit était déjà pas mal. « Je suis ici, parce que Shane est mon meilleur pote. On se connaît depuis toujours » On était absolument pas du même milieu, mais c'était ce qui faisait notre force justement. « Mes parents habitent à Cap Habor, tout comme mes frères et sœurs. » Cette ville avait connu de nombreuses générations de Fitzsimmons et ça n'allait sûrement pas s'arrêter. « T'es rassurée maintenant ? » Si elle ne l'était pas, je ne savais pas ce que je pouvais faire de plus. « Je peux savoir ce que toi tu fais ici ? C'est pas toi qui serait en train de me suivre et t'as voulu inverser les rôles pour te protéger ? Ca me semblerait totalement logique. Peut-être que je devrais m'armer de sa poêle pour me protéger.




lumos maxima

_________________


baby i'm perfect for you
Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro, I'm Broda ! • sheepirl.



Dernière édition par Eliott Fitzsimmons le Lun 2 Jan - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1208
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Ven 2 Déc - 21:23 )



✻ ✻ ✻
When I was younger You told me I should get my shit together. You said life is a painting But all your colors always bleed together All the times you said I wasn’t just quite right And all I was trying to do was search for a light.

Les pancakes c'est bon, c'est savoureux et c'est surtout quelque chose qui ne nécessite pas d'avoir un doctorat en pâtisserie pour savoir en préparer. Ce qui est un critère très intéressant et important, surtout quand on connait Liv et sa passion en cuisine. Sa connaissance en cuisine se limite à composer un numéro de téléphone pour se commander à manger. Mais par on ne sait quel miracle, la brune a toujours eut les capacités nécessaires et adéquates pour réaliser des pancakes et même des crêpes. Les gaufres c'est un niveau supérieur que Liv n'a toujours pas atteint. Un jour peut-être elle y parviendra, mais aujourd'hui est encore trop tôt. Il faudra d'ailleurs qu'elle pense à demander à Aiden si lui sait les faire, ça ferait un bon petit-déjeuner pour demain matin. Elle est en vacances, il faut qu'elle en profite. En attendant, la brune se prend pour une chanteuse et une danseuse hors pair avec une poêle a pancake dans les mains. La nouvelle star c'est elle, ou pas. Heureusement que personne n'est dans les parages pour l'observer, la brune aurait honte c'est certain. Shane et Aiden ne rentrent pas avant un long moment, c'est ça de travailler. Deux minutes ! Si ce n'est ni Shane, ni Aiden qui se trouvent dans la même pièce qu'elle, qui est-ce ? Liv n'attend même pas la réponse qu'elle se met à crier. Elle a de jolies cordes vocales. « Désolé, c'est une mauvaise habitude que j'ai pris. » Non mais il a cru qu'il pouvait rentrer YOLO chez les gens comme ça ? Désolé mais les portes ouvertes c'est pas aujourd'hui et celles de Liv sont fermés. « La mauvaise habitude, il va falloir l'oublier. » Les gens dans cette ville sont tous comme ça ? Ils ne connaissent pas l’intimité ? Puis rentrer chez autrui de cette façon, ça peut entraîner des poursuites judiciaires, il est au courant le garçon ? Certainement pas. « Je ne savais pas que Shane était avec quelqu'un, maintenant posez votre poêle. » D'habitude c'est un arme qu'on demande de déposer à terre. Oh, il connait Shane ? Ça expliquerait beaucoup de choses alors. Bien qu'elle ne soit pas totalement rassurée, Liv baisse sa garde du moins sa poêle n'est plus au dessus de ses épaules. « Vous avez très bien pu lire le nom sur la boite aux lettres, vous êtes venu me tuer ? » Qu'elle sache, si elle doit se mettre à courir ou pas. En regardant l'homme plus près, sa bouille n'est pas inconnu. D'où elle le connait ? Non, ça ne peut pas être Eliott. Si ? « Heu oui c'est bien moi. On se connaît ? » Enfin il est possible que Liv se trompe, parce qu'elle n'a jamais eut la chance de rencontrer Eliott en face à face, pourtant il ressemble fortement aux dernières photos qu'elle avait pu recevoir de sa part. « Liv ? C'est génial, qu'est ce que tu fais ici ? » « Je pourrais te demander la même chose. » La brune aurait du être ravie de voir Eliott face à elle, mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'il faisait ici dans la même villa qu'elle, dans la ville de Cap Harbor. Il la suit ? Il veut la séquestrer ? Il veut la violer ? Il veut lui voler ses pancakes ? Et tant de suppositions qui s'ajoutent au fur et à mesure dans sa tête. « Oh, oh on se calme. Je pourrais te poser la même question. » Maintenant c'est elle qui le suit ? Non, on échange pas les rôles, elle a demandée la première donc c'est à elle de savoir en premier. « Moi, j’habite ici. C'est quoi ton excuse à toi ? » S'introduire chez les autres en pleine journée ? Eliott se prend possiblement pour Arsène Lupin. Si c'est le cas, Liv vient de faire la plus belle découverte de sa vie et elle n'aura plus qu'à contacter la police de Cap Harbor pour qu'ils la remercient d'avoir arrêter un aussi gros poisson. « C'est vrai que je mange beaucoup de céréales. Après le poulet c'est ce que je mange le plus je crois. » Pardon ? Liv hausse les sourcils, elle n'est pas certaine d'avoir comprit le moindre mot de sa phrase. C'était une blague ? Liv n'est pas blonde, mais elle ne comprend pas toujours tout. « Tu crois vraiment que j'ai les compétences pour faire ce genre de choses ? » C'est peut-être un hacker. « Je ne sais pas, tu pourrais m'avoir cacher ta véritable nature. » Après tout dans la série TV, Dexter personne n'avait vu venir que celui-ci était un véritable serial-killer. Mais Liv est trop jeune pour mourir aujourd'hui. Elle n'a même pas revu Sevan encore. « Je suis ici, parce que Shane est mon meilleur pote. On se connaît depuis toujours. » Oh, mais ça c'est le genre d'informations qu'elle ignorait totalement. « Vous êtes amis ? » Meilleurs amis qui plus est. Comment cela est possible ? « Mes parents habitent à Cap Habor, tout comme mes frères et sœurs. T'es rassurée maintenant ? » Oui grandement. Elle n’éprouvait plus le besoin de le tuer avec une poêle, c'est plutôt un bon début non ? « Oui, désolé. » Liv se sent gênée d'avoir fait toute cette scène pour rien ... Il va la prendre pour une folle maintenant si ce n'était pas déjà le cas. « Je peux savoir ce que toi tu fais ici ? C'est pas toi qui serait en train de me suivre et t'as voulu inverser les rôles pour te protéger ? » Mais non, ce n'est pas une serial-killeuse. Liv est incapable de faire du mal à une mouche. « Aiden est un peu l'un de mes meilleurs amis, il m'a juste inviter à passer quelques temps chez lui, histoire de prendre des vacances. » C'est la raison de sa venue ici, dans cette villa. « J'ignorais totalement que tu connaissais Shane et encore moins que tu étais son meilleur ami. Le monde est trop petit ! » Pourtant, il y a bel et bien 7 milliards d'habitants sur Terre et Eliott se trouve être dans le grand des hasards dans la même pièce qu'elle. « Et non, je ne couche pas avec Shane. » Non pas qu'il ne soit pas un homme séduisant, c'est juste qu'elle n'adhère pas totalement à sa personnalité. Puis d'après Aiden, elle s’appelle Liv-pastouche donc ça veut dire beaucoup. « Je suppose que c'était lui que tu venais voir ? Tu n'as pas encore des dons de médium pour savoir que je serai ici présente. » Dans cette villa dans laquelle Liv a posée ses valises pour les prochaines semaines. « Tu veux des pancakes ? » Ça serait mal poli d'en manger en juif sans en proposer à Eliott. « Et pour la petite danse, ça reste entre nous qu'on soit d'accord ? » Sinon là, il peut dire adieu aux pancakes. « J'ai le droit de te faire un bisous pour me faire pardonner de t'avoir prit pour un tueur en série ? » C'est la moindre des choses. En tout cas, maintenant elle était heureuse et souriante de le voir devant elle. Il fallait juste un temps d'adaptation à la brune.

_________________

    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/09/2015
›› Commérages : 294
›› Pseudo : Floutch ♥
›› Célébrité : JGL LE BEAU GOSSE
›› Schizophrénie : Bob ; Oscar & Sarah
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Lun 2 Jan - 18:12 )












Il était vrai qu'en allant chez Shane, je ne m'attendais absolument pas à tomber sur une pancake killeuse, voulant me taper avec une poêle. Il était vrai aussi que je ne devrais pas rentrer chez les gens sans taper ou annoncer ma venue en criant quelque chose. Seulement ce n'était pas dans mes habitudes et je tentais même de l'expliquer à cette jeune femme tout a fait charmante qui dansait et chantait merveilleusement bien. D'accord c'était faux, mais je ne le dirais absolument pas, parce que j'avais bien trop peur de la poêle. Les gens ne se méfiaient pas assez souvent de ce genre d'objet qui pouvait vite devenir très dangereux. Après tout, ce n'était pas pour rien que Raiponce en avait fait son arme. Même Flynn le reconnaissait que c'était super pratique pour assommer les gens.
Je tentais d'expliquer mon problème d'entrer trop facilement chez les gens, mais ça n'avait pas l'air de faire beaucoup d'effet. Je ne comprenais absolument pas pourquoi. « La mauvaise habitude, il va falloir l'oublier. » Mais nooon, pas moyen. Je pourrais commencer un débat pour prouver à quel point c'était une bonne chose d'entrer comme une fleur chez les gens, mais je n'étais pas prêt pour ça. « Ce que vous me demandez est complètement impossible. Se déshabituer d'une habitude demande trop d'effort et j'ai pas le courage nécessaire pour ça » Ce qui était entièrement vrai. « Alors d'accord j'ai pas piscine, mais j'ai juste pas envie » Puis ça serait trop triste de ne plus pouvoir entrer chez Shane comme dans un moulin. C'était ma troisième maison quand même. Alors voilà. Puis si je ne faisais plus ça, je ne pourrais plus le trouver dans des situations bizarres et ça me rendrait vraiment triste. Dans tout les cas, maintenant que j'avais mentionné Shane, elle semblait un peu plus détendue, mais toujours aussi méfiante. C'était dingue quand même, j'avais pas une tête de vieux psychopathe pervers quand même.  « Vous avez très bien pu lire le nom sur la boite aux lettres, vous êtes venu me tuer ? » Oui, alors là c'était pousser le bouchon un peu trop loin quand même. Il y avait vraiment des gens qui faisaient ça ? « J'ai vraiment la tête du gars qui va s'embêter avec ce genre de truc ? » Pas une fois cela m'était venu à l'esprit de regarder sur la boîte aux lettres des gens pour vérifier que j'étais au bon endroit ou pour avoir une information supplémentaire. La seule chose que j'aurai pu faire c'était y placer des lettres anonymes pour rigoler. D'ailleurs, ça faisait longtemps que je n'en avais pas envoyé à Shane. Il fallait vite que je remédie à tout cela.

Je m'attendais vraiment à me faire jeter à la porte, mais pas à ce qu'on me reconnaisse. Qui était cette personne qui connaissait mon prénom ? Pas une ancienne conquête. Ou alors si c'était le cas, ce soir là j'étais vraiment bourré à fond. Mais à bien y regarder, en observant un peu plus la femme qui se trouvait devant moi, je la reconnaissais. C'était Liv. Tout simplement Liv et je trouvais ça à la fois génial et surprenant de la trouver ici. Tu coup, je voulais à tout prix savoir ce qu'elle faisait ici. C'était dingue quand même d'aller chez Shane et de tomber sur elle. « Moi, j’habite ici. C'est quoi ton excuse à toi ? » Okay alors ça je n'étais pas prêt. Shane me cachait des informations importantes et je le vivais mal. Mon petit coeur venait de se briser. « J'habite pas ici, mais presque. Ca compte ? » Apparemment, pour elle la coïncidence n'était pas possible et tout de suite elle pensait que j'étais un tueur en série. C'était ce moment précis que j'avais choisi de faire une blague de merde. C'était facile d'accord entre sérial et céréale, il n'y avait qu'un pas, que j'avais franchi sans aucune honte. Ceci dit, au vu de la tête de Liv, j'aurai peut-être du m'en passer. D'accord ma blague était nul, mais de là à croire que j'étais un génie de l'informatique, c'était un peu poussé. « Je ne sais pas, tu pourrais m'avoir cacher ta véritable nature. » Cette conversation devenait vraiment trop bizarre pour moi. « Urg non, ça demande trop d'effort de mensonge. Et je sais absolument pas mentir. » D'une j'étais incapable de mentir et de deux je serais capable de m’emmêler dans mes mensonges donc non, ce n'était définitivement pas pour moi.
Il était donc tant pour moi de me présenter officiellement et d'expliquer pourquoi j'étais là. Shane était mon meilleur pote et voilà. C'était simple, clair, net et efficace. « Vous êtes amis ? » Et ouais. On était pas du même monde, mais c'était aussi vrai que 2 et 2 font 4. « Oui, on a même était marié le temps d'un week-end à Las Vegas » Clairement c'était le genre d'information que je n'aurai peut-être pas du divulguer. Du coup je préférais rapidement enchaîner sur le fait que j'étais de Cap Harbor depuis toujours. Oui, c'était bien mieux comme ça. En tout cas, cela semblait la rassurer sur le fait que je n'étais pas un psychopathe, mais maintenant c'était à moi de me poser des questions. Peut-être que c'était elle la psychopathe. « Aiden est un peu l'un de mes meilleurs amis, il m'a juste inviter à passer quelques temps chez lui, histoire de prendre des vacances. » Donc tout s'expliquer maintenant. Je n'avais pas l'occasion de croiser Aiden très souvent, mais je le connaissais, donc okay ça m'allait. « C'est des vacances temporaires à Cap Harbor ou tu repars bientôt ? » Liv était un pigeon voyageur comme moi. C'était d'ailleurs grâce à son site web qu'on s'était rencontré. « J'ignorais totalement que tu connaissais Shane et encore moins que tu étais son meilleur ami. Le monde est trop petit ! » C'était peu de le dire oui. « Oui, les chances étaient mince pour qu'on connaisse tout les deux un Hollister. » Ou alors c'était le signe qu'on était fait pour se rencontrer et devenir ami avec Liv. Ouais j'allais plutôt le voir dans ce sens. « Et non, je ne couche pas avec Shane. » Ça c'était des choses qui ne me regardaient absolument pas. « Tu peux si tu veux. Promis je suis pas jaloux. » Shane était l'homme de ma vie, mais il aimait trop les femmes et moi j'avais une Mary sauvage qui me trottait en tête, alors entre nous c'était impossible. Alors oui elle pouvait coucher avec, je ne serais pas jaloux du tout. « Je suppose que c'était lui que tu venais voir ? Tu n'as pas encore des dons de médium pour savoir que je serai ici présente. » A la base oui, mais maintenant ce n'était plus vraiment important. Il y avait Liv et je n'avais pas souvent l'occasion de la voir. Voire même jamais. Donc je trouvais que c'était le moment d'en profiter. « Non, mes dons ne sont pas encore assez développer. Mais je désespère pas, un jour je serais un vrai médium » Ouais et même que je me ferais plein de fric. « Tu veux des pancakes ? » Okay là elle me prenait par les sentiments. « Je peux définitivement pas refuser. » « Et pour la petite danse, ça reste entre nous qu'on soit d'accord ? » Hahaha, j'avais le droit de faire du chantage. « Alors là, je peux rien te promettre. Tu as vraiment du talent. Peut-être que je devrais t'inscrire à une émission. » Oh Doux Jésus, ça pourrait être super drôle. Un jour pas de doute je le ferais. « J'ai le droit de te faire un bisous pour me faire pardonner de t'avoir prit pour un tueur en série ? » Ca aussi c'était une offre que je pouvais pas refuser. « Je mérite même plus qu'un bisou je trouve » Et non je ne parlais pas de la mettre en position allongée et de profiter de son corps. Non, je voulais juste un câlin et pour le faire comprendre j'ouvrais grand mes bras. « En tout cas, je suis vraiment  heureux d'enfin te voir. » Je pensais pas qu'un jour on y arriverait, je pensais pas non plus qu'on y aurait pensé à le faire, mais c'était arrivé et c'était une très bonne chose. On avait tellement de choses en commun, que ça aurait été dommage de ne pas en profiter. « Alors dit moi, c'est Aiden qui t'as convaincu de venir découvrir les trésors de cachés de Cap Harbor ? » Ce n'était pas la ville la plus magnifique du monde, mais elle avait son charme.   « Si tu as du temps libre, je pourrais te faire parcourir la ville » Je trouvais cette idée excellente. Tout comme les pancakes d'ailleurs. « Ca fait trop gourmand si je demande du rab de pancakes ? » Dans tout les cas, je le vivais bien. « J'ai vu les photos de ton dernier voyage au Pérou et elles sont tout simplement sublime. » Liv avait réussi à rendre la montagne des 7 couleurs encore plus magnifique qu'elle ne l'était. « Bientôt c'est toi qui va pouvoir me conseiller des endroits à visiter » Je trouverais ça super cool d'ailleurs. « J'ai l'impression que ça fait une éternité que je ne suis pas parti à l'aventure. » En y réfléchissant bien, c'était effectivement le cas. Depuis que j'étais revenu à Cap Harbor, je n'y étais plus reparti. Est ce que ça me manquait ? Dans un sens oui, mais en même temps non. Enfin c'était très bizarre.




lumos maxima

_________________


baby i'm perfect for you
Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro, I'm Broda ! • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1208
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Ven 3 Fév - 17:01 )



✻ ✻ ✻
When I was younger You told me I should get my shit together. You said life is a painting But all your colors always bleed together All the times you said I wasn’t just quite right And all I was trying to do was search for a light.

Liv avait prévue de passer la journée, du moins la matinée toute seule tel un loup / louve solitaire. Dans son idée, elle avait juste prévue de se faire des pancakes et surement d'aller flâner dans les rues de Cap Harbor, son appareil photo en main. L'idée qu'un Eliott sauvage apparaisse dans la demeure des Hollister, ne faisait pas partit de son plan. Enfin à l'heure actuelle, elle ignorait encore son prénom, il était juste à ses yeux le " serial killer de Cap Harbor " ! Il faudra qu'elle se renseigne, mais Liv est certaine qu'il doit en exister un ! Il y a toujours un fou qui découpe les gens dans toutes les villes, alors pourquoi pas ici ? La brune était peut-être sa prochaine victime ? Impossible ! Liv était bien trop jeune pour mourir ! 28 ans ce n'est pas un âge raisonnable. Il pouvait repasser d'ici 50 ans ? Oui à 78 ans, Liv sera prête pour rejoindre les cieux. Mais en attendant, la brune a besoin de se défendre et quoi de mieux qu'une poêle à pancakes ? Elle se la joue Raiponce. La photographe apprend donc de la part de cet homme qu'il est dans ses habitudes de rentrer de cette façon chez les gens. Il a un problème non ? « Ce que vous me demandez est complètement impossible. Se déshabituer d'une habitude demande trop d'effort et j'ai pas le courage nécessaire pour ça. » Il va bien falloir qu'il trouve le courage nécessaire pour le faire. « L’impossible, n'existe pas ! » Jusqu'à preuve du contraire. Enfin il faut être lucide également, parce qu'un homme qui court sur une autoroute n'a peu de chance de survivre à un fauchage. « Alors d'accord j'ai pas piscine, mais j'ai juste pas envie. » Hum ? De quoi qu'il parle ? Liv ne comprend rien. Il parle une langue inconnue c'est ça ? Elle a besoin d'un décodeur de toute urgence là. « Vous voulez aller dans la piscine ? » C'est peut-être la raison principale de sa venue chez les Hollister. Sauf qu'il a oublié son maillot de bain et qu'il n'a pas de serviette sur l'épaule. Il pratique du nudisme ? Au secours, Liv a peur ! « J'ai vraiment la tête du gars qui va s'embêter avec ce genre de truc ? » Parce qu'il faut une tête maintenant pour regarder sur une boite aux lettres ? Ça veut dire que Liv a une tête à quoi ? Cette réflexion l'intrigue ! « Je ne sais pas, je ne suis une spécialiste en tête des gens. » Absolument pas d'ailleurs. Cependant la tête de cet homme lui dit vaguement quelque chose. Ou a t'elle pu le voir ? Certainement pas dans un film porno. Ah mais oui, c'est Eliott ! Le Eliott avec lequel elle communique depuis des années autour de leurs séjours respectifs. Mais qu'est qu'il vient foutre chez Aiden Shane ? « J'habite pas ici, mais presque. Ça compte ? » Genre c'est sa résidence secondaire ? Mais ce n'est peut-être qu'une ruse supplémentaire afin que Liv baisse sa garde et qu'au moment où elle s'y attend le moins, il la poignarde dans le dos pour ensuite la découper en petit morceau et faire revenir dans une poêle un morceau de sa cuisse (Sonia a vu un reportage sur un monsieur cannibale qui a mangé sa victime comme un sauté de dinde). « Urg non, ça demande trop d'effort de mensonge. Et je sais absolument pas mentir. » Bon bon, elle lui accorde le bénéfice du doute parce qu'il est mignon et que ce n'est pas un tout petit breton. Puis le fait qu'il la rassure en lui expliquant qu'il est le meilleur ami de Shane, ça joue pour beaucoup. « Oui, on a même était marié le temps d'un week-end à Las Vegas. » NON ? Genre vrai de vrai ? Liv le regarde totalement surprise par cette révélation. « Je le savais, je le savais que c'était un putain de gay refoulé ! » Ceci expliquerait beaucoup de choses d'ailleurs. Pourquoi il ressent toujours le besoin de vouloir coucher avec la première venue. Ou alors c'est pour compenser les centimètres qu'il lui manque dans le pantalon. Tout ce qu'elle peut affirmer c'est que le Hollister deuxième du nom est plutôt bien monter, parole de Burrows ! Il est d'ailleurs la cause / raison de sa venue ici à Cap Harbor. « C'est des vacances temporaires à Cap Harbor ou tu repars bientôt ? » Très bonne question. « Je dois t'avouer que pour l'instant, je n'en ai pas la moindre idée. » Cela ne fait que moins d'une semaine que la brune est en ville, donc pour l'instant elle compte profiter de ses quelques semaines de vacances avant de prendre une décision. « Ça ne ferait pas de mal de se poser pendant un moment. » Avant de reprendre le large vers de nouvelles aventures. « Oui, les chances étaient mince pour qu'on connaisse tout les deux un Hollister. » Totalement, personne n'aurait pu le prédire, même pas Madame Irma. « C'est fou, j'en reviens toujours pas. » Le monde est trop petit, ou c'est CH qui l'est ! « Tu peux si tu veux. Promis je suis pas jaloux. » « Sans façon, merci. » Ce n'est pas son type d'homme. Puis si Eliott ne serait pas jaloux, ce n'est pas le cas d'Aiden qui considère trop souvent Liv comme une propriété privé. « Non, mes dons ne sont pas encore assez développer. Mais je désespère pas, un jour je serais un vrai médium. » Et ce jour là, Liv veut être au premier rang. « Tu devrais commencer par lire l'avenir dans les cartes ou les lignes de la main ? on peut essayer si tu veux ? » Liv se propose même d'être le cobaye. « Il doit bien exister un tuto sur le net pour s'y mettre. » De nos jours, il existe un tuto pour tout, donc pourquoi pas pour celui-ci ? L'histoire du serial-killer étant désormais derrière eux, Liv décide d’enterrer la hâche de guerre en proposant des pancakes. « Je peux définitivement pas refuser. » Elle s'en doute bien, si bien qu'il arrive à la faire sourire. Promis, elle va lui préparer une assiette avec une sirop d'érable à proximité. « Alors là, je peux rien te promettre. Tu as vraiment du talent. Peut-être que je devrais t'inscrire à une émission. » « Genre danse avec les stars ? » Petit bémol, Liv n'est pas une star ça ne peut donc malheureusement pas coller. C'est trop triste. « Si c'est le cas, j'ai besoin d'un partenaire. On devrait danser une Rumba tout les deux. » Sait-elle danser la Rumba ? Absolument pas. Ni même la valse, ni même rien d'ailleurs ... Mais peut-être que Eliott a des talents cachés ! « Je mérite même plus qu'un bisou je trouve. » 100 balles et un mars ? C'est dans ses cordes ! Mais ce n'est pas ce à quoi penser le jeune homme, il veut un câlin ? Pas de problème c'est dans ses cordes également. La brune se blottit dans ses bras, le serrant contre elle, quittant l’étreinte qu'ils étaient en train de partager quelques secondes plus tard. Il écope même d'un bisous sur la joue. « En tout cas, je suis vraiment  heureux d'enfin te voir. » Elle également et encore moins dans ce genre de circonstances. « Le sentiment est plus que partagé ! Je ne sais pas pourquoi, je te voyais plus grand ! » Ou alors c'est elle qui est trop petite avec son 1,65 m. La brune en vient à terminer les derniers pancakes à faire cuire, pour ensuite sortir deux assiettes. C'est prêt, ils vont pouvoir manger ! « Alors dit moi, c'est Aiden qui t'as convaincu de venir découvrir les trésors de cachés de Cap Harbor ? » Liv hoche la tête pour approuver. Aiden était surtout en manque de sa personne. « Si tu as du temps libre, je pourrais te faire parcourir la ville. » Vrai de vrai ? Le regard de Liv s'illumine. « J'ai tout le temps libre que tu veux pour ce genre de proposition ! » C'est encore mieux qu'une invitation au sexe d'après Liv Burrows. « Aiden est bien mignon, mais je doute qu'il en connaisse plus que toi sur cette ville. » Après tout c'était la ville natale d'Eliott. « Tu es un expert en la matière. » 10 sur 10 en Cap Harbor ! « Ça fait trop gourmand si je demande du rab de pancakes ? » Un peu, mais ça veut dire qu'ils sont bons. « Non mais va y, sert toi. Ils sont là pour être manger pas pour faire de la figuration. » Dit-elle en lui tendant l'assiette pour qu'il se serve. Si Shane et Aiden n'ont pas reste, tant pis, les absents ont toujours tort. « J'ai vu les photos de ton dernier voyage au Pérou et elles sont tout simplement sublime. » C'est le genre de compliment qui parvient toujours à lui faire rosir ses pommettes. « Oh merci ! Si tu veux en voir d'autre, j'en ai une tonne sur mon disque dur. » Il faudrait d'ailleurs qu'elle fasse un tri prochainement dans ses photos. « Bientôt c'est toi qui va pouvoir me conseiller des endroits à visiter. » Possible. « Ou on pourrait partir découvrir un nouveau pays ensemble. » Avec juste un sac à dos sur le dos. Pas immédiatement, mais dans un futur prochain. Pourquoi pas l'été prochain ? « J'ai l'impression que ça fait une éternité que je ne suis pas parti à l'aventure. » « Raison de plus ! Puis j'ai toujours rêver d'avoir un partenaire de voyage. » Pourquoi n’exaucerait-il pas son vœu ? « Enfin je ne sais pas ce que tu en penses, tu as peut-être des obligations. Une femme, des enfants. » C'est le point qu'ignore totalement Liv sur Eliott. Mais en y repensant, s'il était marié avec Shane, il ne pouvait pas avoir de femme, non ? « Et sinon quand tu ne viens pas faire des visites surprises à Shane, tu fais quoi de tes journées ? » Oui ça l'intéresse fortement. Il semblerait que les pancakes soient bons, il n'en reste plus qu'un. « On se le partage ? » Ou il le veut juste pour sa pomme ?

_________________

    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération