☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott)

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1108
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Ven 11 Nov - 18:24 )



✻ ✻ ✻
When I was younger You told me I should get my shit together. You said life is a painting But all your colors always bleed together All the times you said I wasn’t just quite right And all I was trying to do was search for a light.

Cela va faire un plus de cinq jours que Olivia Burrows à déposer ses valises à Cap Harbor dans le but de prendre des vacances. Non, son tour du monde ce n'était pas des vacances, n'oublions pas qu'elle travaillait en parallèle en acceptant tous les contrats qu'on pouvait lui proposer à l'étranger. Ainsi pour une fois depuis longtemps, la brune a l'impression de pouvoir souffler. La photographe a donc atterrit dans un bled totalement paumé en Caroline du Nord, pour l'unique et bonne raison que son meilleur ami d'enfance Aiden, lui en fait la demande. C'est pas beau l'amitié ? Il ne pourra pas dire qu'elle ne l'aime pas. Liv se retrouve donc à être héberger gratuitement chez son meilleur ami, du moins le frère de celui-ci, durant tout le temps que durera son séjour. Elle n'a toujours pas prit de billet de retour, puis elle n'a pas l'envie encore de rentrer à New-York.. Donc il est possible que son séjour sur cette terre et dans cette villa s'éternise un peu. La brune avait donc prit possession de l'une des chambres de la villa. D'ailleurs quand elle eut finit de dormir, elle trouva la demeure totalement vide. Ils étaient où les hommes ? Au travail. Sans perdre de temps, la brune s'avance dans la salle de bain, nettoie son corps avec un gel douche à la noix de coco et ses cheveux avec un shampoing à la papaye. Une fois qu'elle est fraîche et pimpante, Liv s’enroule une serviette autour de son corps. La brune profita de ce calme, pour déjeuner devant la télévision. Quand elle zappe sur la chaîne musicale et tombe sur l'un des derniers tubes de Major Lazer. Si dans un premier temps, elle fredonne l'air en faisant cuire ses pancakes, la seconde suivante, elle se met à danser et à reproduire la danse dans la cuisine. Du moins, elle essaye parce qu'elle est certaine que le résultat n'est pas fameux du tout. Totalement dans sa bulle, Liv n'a pas du tout prêter attention au fait qu'elle ne soit plus seule dans la pièce. C'est en se retournant qu'elle pousse un énorme cri, tenant sa serviette au passage pour ne pas qu'elle tombe au sol. « Non mais ça va pas de s'introduire chez les gens de cette façon ! » Surtout sans prévenir et par derrière. « Maintenant vous sortez tout de suite où j’appelle la police. » Dit-elle en le menaçant avec sa poêle à pancakes dans la main. Hum, ils se connaissent ? Il est vrai que sa tête n'est pas inconnu. « Eliott ? » Liv n'est pas certaine, pourtant on dirait bien cet homme qui était par hasard sur son blog, il y a plus de trois ans et dont ils échangeaient depuis autant de temps par mail. Il avait toujours été de bon conseil, lui soumettant des lieux qu'elle pourrait visiter. Mais bordel il foutait quoi à Cap Harbor, d'autant plus chez Aiden et Shane ? « Non mais c'est quoi ton problème avec moi ? Tu me suis, c'est ça ? » Depuis son arrivée en ville, il attend peut-être qu'elle soit seule pour la tuer. Eliott est possiblement un gros psychopathe, Liv n'en a pas la moindre idée. « T'es un serial-killer ? » Comme s'il allait lui répondre positivement à cette question. Sait-on jamais ... Après tout, Liv n'a jamais su ce que Eliott faisait dans la vie. « Ou tu es un gros psychopathe qui à tracer mon adresse IP jusqu'ici ? » Au secours, elle va mourir.

_________________

    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/09/2015
›› Commérages : 289
›› Pseudo : Floutch ♥
›› Célébrité : JGL LE BEAU GOSSE
›› Schizophrénie : Bob ; Oscar & Sarah
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott) ✻ ( Jeu 24 Nov - 17:30 )












« Bon les gars, je me casse, ne faites pas de bêtises pendant mon absence » C'était en fermant la porte de chez moi, que je me rendais compte que j'étais en train de parler à des meubles et des objets. Est ce que cela faisait de moi un homme bizarre ? Certainement pas, je prenais juste soin des choses qui m'entouraient. Ouais on allait dire ça. C'était mieux comme ça, plutôt que de dire que j'étais complètement teubé. Je partais en sifflotant et en arrivant dans la rue, je réfléchissais à quoi faire. J'étais sortie de chez moi. Enfin du chez nous de Ellie, Anton et moi, mais je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire. C'était ma journée de repos, le ciel était bleu, ou presque et voilà. Ma réflexion s'arrêtait là.
Après quelques instants d'intense concentration pour savoir ce que je voulais faire, mon choix s'était arrêté sur Shane. En fait je n'avais pensé qu'à lui. C'était beau l'amour. J'avais envie de l'emmerder un peu. Ça faisait longtemps, je n'avais pas envie qu'il m'oublie.
Arriver chez Shane était une chose facile, comme à mon habitude je ne frappais pas, je ne sonnais pas et je faisais comme chez moi. Souvent j'avais eu des surprises. Le voir avec une ou plusieurs femmes dans des positions pas vraiment très catholiques. A chaque fois ça me faisait rire parce que les femmes poussaient des cris de biches effrayées et s’enfuyaient en courant et Shane lui me regardait en ce demandant ce qu'il avait fait au bon dieu pour avoir un boulet comme moi dans sa vie. C'était drôle.

Aujourd'hui changeait un peu de d'habitude, parce que cette fois la femme en question avait pris une douche et était en train de préparer je ne savais quoi en dansant. J'aurai pu annoncer ma présence par un petit toussotement, mais en fait c'était bien plus drôle de regarder son petit spectacle. En tout cas elle était à fond. C'était drôle. Ce qui semblait être moins drôle pour elle, c'était de découvrir ma présence. Elle avait un cri très perçant. « Non mais ça va pas de s'introduire chez les gens de cette façon ! » Si ça allait même très bien. Les gens de cette maison avait complètement l'habitude. « Désolé, c'est une mauvaise habitude que j'ai pris. » Puis après j'avais aussi les clés donc bon ce n'était pas forcément une habitude, j'avais le droit d'être là. Chez Shane, c'était comme être dans ma deuxième maison.« Maintenant vous sortez tout de suite où j’appelle la police. » Oui alors non, on allait éviter. « Je ne savais pas que Shane était avec quelqu'un, maintenant posez votre poêle » Puis de toute façon si elle appelait les flics, j'allais encore me faire tirer les oreilles par Ellie et ça, j'avais pas forcément envie. Puis en plus, si elle posait sa poêle, elle aurait plus de chance de retenir sa serviette contre elle. Après je ne serais pas contre de la voir tomber à terre. « Eliott ? » Okay, comment elle me connaissait ? Pourtant je n'avais pas l'impression d'avoir couché avec elle. En même temps avec sa poêle devant le visage, je pouvais difficilement voir ses traits. « Heu oui c'est bien moi. On se connaît ? » Ou alors j'étais tellement célèbre que j'avais déjà des fans ? J'avais des gros doutes quand même, ceci dit, maintenant qu'elle avait reposait sa poêle – et que j'étais en sécurité – je pouvais faire attention à son visage et je me rendais compte que je la connaissais aussi. « Liv ? C'est génial, qu'est ce que tu fais ici? » Si moi j'étais complètement ravie de la voir et de la rencontrer, ça ne semblait pas être le cas pour elle. Pourtant au vu des mails qu'on s'échangeait régulièrement, on s'entendait plutôt bien. Donc se voir c'était une bonne chose non ? « Non mais c'est quoi ton problème avec moi ? Tu me suis, c'est ça ? » Pas vraiment non. A la base j'étais venu ici pour voir Shane et lui proposer une soirée. « Oh, oh on se calme. Je pourrais te poser la même question. » Ma famille habitait Cap Harbor donc que je sois ici était complètement légitime. Pour Liv je n'étais pas vraiment sûr. Puis ce n'était pas de ma faute si elle se tapait mon meilleur pote. « T'es un serial-killer ? » Est ce que c'était le moment de faire une blague ? Techniquement non, mais j'avais quand même envie. « C'est vrai que je mange beaucoup de céréales. Après le poulet c'est ce que je mange le plus je crois » Vu la tête qu'elle me faisait, ma blague ne la faisait absolument pas rire. Je comprenais pas pourquoi. En tout cas je me trouvais hilarant. « Ou tu es un gros psychopathe qui à tracer mon adresse IP jusqu'ici ? » Elle était vraiment sérieuse là ? « Tu crois vraiment que j'ai les compétences pour faire ce genre de choses ? » Oui j'étais à l'aise avec un pc, mais pas au point de faire ça. Je m'en servais uniquement pour regarder des infos inutiles et regarder des séries. Ce qui en soit était déjà pas mal. « Je suis ici, parce que Shane est mon meilleur pote. On se connaît depuis toujours » On était absolument pas du même milieu, mais c'était ce qui faisait notre force justement. « Mes parents habitent à Cap Habor, tout comme mes frères et sœurs. » Cette ville avait connu de nombreuses générations de Fitzsimmons et ça n'allait sûrement pas s'arrêter. « T'es rassurée maintenant ? » Si elle ne l'était pas, je ne savais pas ce que je pouvais faire de plus. « Je peux savoir ce que toi tu fais ici ? C'est pas toi qui serait en train de me suivre et t'as voulu inverser les rôles pour te protéger ? Ca me semblerait totalement logique. Peut-être que je devrais m'armer de sa poêle pour me protéger.




lumos maxima

_________________


baby i'm perfect for you
Think of me like Yoda, but instead of being little and green I wear suits and I'm awesome. I'm your bro, I'm Broda ! • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas

☆ (CAP HABOR, MAY 2016) ▪ serioulsy, you're not a psychopath ? okay i'm sorry ... (eliott)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération