You're something beautiful, a contradiction [Riley]

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 148
›› Pseudo : Daria
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Daria MacChieuse, Marty McShtarbé
›› more about me

You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Dim 13 Nov - 17:40 )

Riley & Ethan

   

Conf call à 10h du matin, soit suivre de chez lui une transaction en direct s’élevant à quelques milliers de dollars entre ses collaborateurs et une bande de fournisseurs locaux. Le genre d’événement suffisamment stressant et éprouvant pour lui donner envie de se recoucher juste après avoir refermé son Macbook, et dormir toute la journée. On ne lui laisse pas ce plaisir. A peine a t-il fait quelques pas hors du salon, vers les escaliers, qu’il fait l’erreur de prendre un appel. On lui informe que son sur-mesure est prêt, et l'attend en boutique. Comme Ethan déteste laisser trainer les choses, ça l’oblige à se bouger dans la demi-heure qui suit. Quand on est un narco de l’ombre, le tout, c’est de savoir sauver les apparences. Sortir de chez soi frais comme un gardon, sapé d’une veste CK sur Polo Ralph Lauren, jean, et godasses Ferragamo de cuir. Tout est bien pensé, jusqu’à l’odeur qui se dégage de lui et qui se confond entre l’aftershave, le Paco Rabane, et la clope qu’il tient entre ses lèvres. Il la fume sur le chemin vers sa voiture, armé de la nonchalance du type qui n'a rien à se reprocher. Une fois installé, il jette un coup d’œil dans le rétro pour vérifier qu’il n’a pas les cernes de raton laveur. Ça va encore, mais comme on n’est jamais trop prudent, il conduit les fenêtres ouvertes pour bien se réveiller, des lunettes Ray-Ban sur le nez, le coude nonchalamment posé sur le rebord. Une dégaine et une décontraction qui disent en somme : Je suis un placement de produits ambulant, et je m’en fous complètement.

Il fut un temps où il ne portait que des costards hors de prix, avec cravate tape-à-l’oeil assortie aux chaussettes. Sans rire. Le fric, ça vous monte à la tête. Même s’il s’est quand même sacrément calmé depuis cette période, il ne peut pas s’empêcher de claquer une belle somme pour avoir un nouveau costume de façon presque hebdomadaire, juste histoire de, sans forcément trouver d’occasion pour porter tout ce qu’il a. Ce doit être à cause de ce gamin sans un rond, émerveillé d’un rien, qui sommeille encore en lui, et qui veut sa collecte aux trésors. Ses achats sont toujours discrets, il dit ses mesures ou fait venir quelqu’un chez lui pour les lui prendre, puis va récupérer son bien sans perdre de temps. Un simple aller-retour où il ne rencontre personne de son entourage proche, où on ne lui pose pas de question. Ce devait être une escapade comme les autres, rapide, mais alors qu’il tourne les talons après avoir récupéré son sac à la boutique, une main dans la poche, son regard accroche une jolie silhouette féminine, de dos. La jeune femme vient d’essayer une robe en magasin et se désintéresse donc de lui, trop occupée à se jauger dans le miroir mis à disposition, et lui, il ne peut juste pas s’empêcher de regarder. C’est impoli, au moment où il détourne le regard, Ethan se demande tout compte fait s’il ne connaît pas cette femme. Pas évident à savoir, mais au final, il en est à peu près persuadé. Le plus sage serait de passer sa route et de la laisser tranquille. Mais d’un autre côté, il cumulerait une double impolitesse de ne pas l’avoir saluée. Ethan a peut-être vécu deux extrêmes, trop de pauvreté puis trop de richesse, il a néanmoins cette attitude entre-deux : les bonnes manières (on essaie) et l’humilité. Humilité oui, malgré sa dégaine.

Arrivé au niveau de la blondinette, Ethan n’a pas vu son reflet, seul son profil, et garde une certaine distance avec elle, trahissant un manque d’assurance, autant que sa voix un peu trop basse lorsqu’il l’interpelle : « Riley ? ». Sitôt qu’il a attiré son attention et qu’il la reconnaît avec certitude, il sort la main de sa poche et retire ses lunettes en lui adressant un léger sourire : « Bonjour ». C’est encore le matin, Ethan est probablement en train de la déranger, ce n’est clairement pas le moment de faire du charme. Difficile de reconnaître le petit flirteur à qui elle avait affaire la première fois. Il a cette même réserve que le jour où elle est revenue vers lui, mais pour une raison différente cette fois. Ça ne semble juste pas le moment adéquat.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1418
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Mar 22 Nov - 19:28 )



✻ ✻ ✻
Creatures like us, can't be alone. Creatures like us, we freak. Something's got you up all night So tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming. Someone's gotta make it right Now tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming.

Riley en a marre. Devon va la tuer quand il va vouloir rentrer dans sa chambre. Elle a balancée à travers la pièce l'ensemble du contenu de son armoire. C'est officiel, la blonde n'a toujours pas trouvé la tenue idéale pour le mariage de sa blonde, Gaëlle. Enfin si, il y avait bien une tenue, mais elle est restée chez elle et comme elle refuse de remettre les pieds dans son appartement à cause de sa dispute avec son frère, le fait est qu'elle n'a donc rien à se mettre actuellement. Le mariage n'est prévu que dans un mois, tout va bien ! Bien sûr que non, la blonde est en panique ! Et elle ne peut pas aller nue à ce mariage. Même si elle n'apprécie guère le fiancé de sa blonde, Riley n'a point l'envie de se montrer en spectacle. Son corps lui appartient. Puisqu'elle ne travaille pas aujourd'hui, c'est une session shopping qui s'impose. La blonde aurait très pu demander à la future mariée de venir avec elle, mais celle-ci devait être bien trop occupé avec tout ces préparatifs. Il y aurait bien eut Mary également, mais la blonde savait très bien que la brune avait un cours de danse ce matin. Quant aux deux hommes chez qui elle vit, ils sont partit faire leur truc de mecs. Ou cela avait un rapport avec Sophia, elle ne sait plus. Pas grave, Devon aura quand même du ménage à faire en voyant l'état de sa chambre en rentrant. Après une rapide caresse à Simba, le chat ainsi qu'à Roy, le chien, Riley met sa veste sur ses épaules, ses lunettes de soleil sur le bout de son nez et quitte enfin la garçonnière au dessus du Blue Lagoon. Direction donc le centre ville pour trouver la perle rare. Sauf que c'est la sixième boutique que la blonde fait et aucune tenue ne semble lui convenir. Riley est chiante. Soit c'est la couleur, soit c'est la coupe, soit c'est parce que la vendeuse n'est pas aimable et donc une grosse incapable voire une conne. Oui, Riley ne s'est pas gênée pour le lui dire. La blonde pénètre donc dans la dernière boutique sur sa liste donc son dernier espoir. Cette demoiselle est bien trop difficile. Elle ne sait pas et elle n'arrive pas à se faire une idée. Certes la vendeuse n'arrête pas de lui dire que sa tenue est parfaite, mais Riley sait qu'elle fait ça uniquement pour vendre. Elle ne cesse de se regarder dans le miroir, sous chaque angles, mais elle ne sait pas, elle n'a pas la petite étincelle qui fait qu'elle sait que ça sera cette robe. « Riley ? » Elle était tellement concentrée par son propre reflet dans le miroir, qu'elle n'a pas vu qu'on s'était rapprocher d'elle. Il a réussit à la faire sursauter, bien. « Oh, Ethan. » Pour une surprise, c'est une surprise, elle ne s'attendait absolument pas à le voir ici. « Bonjour. » Un doux sourire s'installe sur ses lèvres. C'est l'effet Ethan. « Tu ne pouvais pas mieux tomber. T'en penses quoi ? » Riley se voit obligée de pointer la robe qu'elle porte. Avoir un avis extérieur, c'est toujours mieux. « Ok, c'est bon j'ai compris. » Souffle t'elle en voyant la mine d'Ethan. La blonde file dans la cabine, quitte sa robe et enfile à nouveau ses vêtements. « Merci, mais je ne vais pas la prendre. Elle ne plait pas à monsieur. » Dit-elle en offrant le vêtement à la vendeuse, avant de se saisir du bras d'Ethan pour le tirer jusqu'à l'extérieur. « J'oublie les bonnes manières. » Riley se stoppe de marcher et embrasser les deux joues d'Ethan. « Tu vas bien ? » C'est la moindre des choses également. « J'ai besoin que tu me sauves la vie. Je suis invitée à un mariage le mois prochain, j'ai rien à me mettre et même si l'idée d'y aller nue m'a traverser l'esprit, je me suis dis que ce n'était pas correct. » La blonde a souvent des brins de lucidités. « Tu ne fais rien de ta journée ? Bien sur que non, tu ne travailles que ce soir. » Le Blue Lagoon est fermé à cette heure-ci. « Tu pourrais me conduire hors de la ville ? Je connais une boutique où je suis certaine que je trouverai mon bonheur. » C'est oui ? C'est non ? Riley ne lui laisse même pas le temps de répondre, qu'elle se poste devant sa voiture. Il ne partira pas sans elle ou alors, il faudra qu'il lui passe sur le corps.  « En échange, je t'offre tout ce que tu veux, dans la mesure du raisonnable. »  Qu'on soit d'accord. « T'es un amour. » La blonde s'empresse d'embrasser la joue de l'homme avant de prendre place du côté passager. « Plus sérieusement, tu n'avais rien à faire aujourd'hui ? » Ouai, elle s'en voudrait si à cause d'elle, il venait à louper des choses importantes.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 148
›› Pseudo : Daria
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Daria MacChieuse, Marty McShtarbé
›› more about me

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Ven 25 Nov - 12:46 )

Riley & Ethan

   

Quand la jolie Riley lui demande ce qu’il pense de sa robe, spontanément, il répondrait qu’il la trouve bluffante. Enfin, c’est plutôt la blonde qui l’est, plus que la robe : son sourire adorable pourrait faire fondre la banquise. Sauf qu’Ethan, il est un peu taquin de nature, alors il referme sa bouche, qui s’était apprêtée à lâcher un compliment, et hausse les épaules en affichant un petit sourire perplexe. Il n’a même pas besoin de faire de commentaire, sa tête parle à elle toute seule. « Ok, c'est bon j'ai compris ». L’expression de l'homme se fait rieuse, il ne s’imaginait pas être si bon acteur. « Riley… », dit-il sur le ton raisonnable du "Je plaisantais", sauf qu’elle s’est déjà enfermée en cabine et ne veut apparemment rien entendre. Elle doit se dire qu’il ne veut pas se montrer vexant. Ethan cale une branche de ses lunettes au col de son polo pour les y laisser pendre, et dès que la belle sort avec sa tenue de ville, il fait une autre vaine tentative « Ri… »  « Merci, mais je ne vais pas la prendre. Elle ne plait pas à monsieur ». Il pince légèrement les lèvres quand la vendeuse lui jette un coup d’œil surpris. Celle-ci connaît Ethan comme étant un type sympathique et pas chiant alors effectivement, elle ne s’attendait pas à ce qu’il se montre critique envers une demoiselle.

« Hee… je peux dire quelque chose ? », essaie t-il de se défendre timidement. « Je crois que vous en avez assez dit », se moque gentiment la vendeuse tandis que Riley le tire déjà vers l’extérieur. Face aux femmes, ce gentleman d’Ethan aura toujours tort de toute façon. Finalement, il se tait et assume sa connerie. « J'oublie les bonnes manières ». « Ce n'est rien. » Ethan se penche vers elle, se pliant à ce salut européen qui lui arrache un petit rictus amusé. « Tu vas bien ? » « Bien merci, et toi ? » demande t-il en glissant affectueuse ses doigts dans une mèche blonde de la jeune femme. « J'ai besoin que tu me sauves la vie. Je suis invitée à un mariage le mois prochain, j'ai rien à me mettre et même si l'idée d'y aller nue m'a traversé l'esprit, je me suis dis que ce n'était pas correct ». Se mettant en marche pour aller vers sa voiture garé un peu plus loin, il laisse échapper un léger rire : « Si jamais tu reviens sur cette idée, il va me falloir l’adresse », plaisante t-il (à moitié) en tournant la tête vers la belle qui l’accompagne sur le chemin. « Tu ne fais rien de ta journée ? »« Hm… » Il comptait dormir, mais ça vaut mieux de garder ça pour lui. Surtout que la question de Riley sonne comme une invitation à quelque chose, et il faut admettre que c’est plus tentant que de rester seul chez soi, malgré sa petite fatigue. De toute façon, elle répond à sa place : « Bien sûr que non, tu ne travailles que ce soir ». « Je t’écoute », répond-il avec un fin rictus goguenard. « Tu pourrais me conduire hors de la ville ? Je connais une boutique où je suis certaine que je trouverai mon bonheur ». Elle le devance et se poste devant sa voiture pour lui forcer la main, chose dont elle n’a évidemment pas besoin avec lui, même s’il laisse venir. Ethan glisse une main dans sa poche, faussement nonchalant, et l’observe avec un grand sourire amusé. Il fait bien de ne rien dire tout de suite, parce qu’elle lui propose un marché qu’on ne refuse pas. Faire tout ce qu’il demande… dans la mesure du raisonnable. Raisonnable. La définition de tout mot est relative, n’est-ce pas ? « Dans ce cas... », il incline la tête sur le côté, malicieux « Je ne te dis pas ce que je veux tout de suite, ça mérite réflexion ».

« T’es un amour ». La belle lui pique une bise sur la joue et il déverrouille la portière pour qu’elle s’installe. Lui contourne la voiture pour la rejoindre. « Plus sérieusement, tu n'avais rien à faire aujourd'hui ? » Il ne répond pas tout de suite et démarre la voiture, un fin sourire flottant sur le coin de ses lèvres. Une fois qu’il s’est inséré sur la route, le blond plaisante d'un ton désinvolte : « Si j’avais mieux à faire, je ne t’aurais pas laissée monter ». C’est sa façon de dire que non, il n’avait rien à faire, mais bon, il ne faut pas trop le prendre au sérieux. Après un court silence, il reconnaît avec un léger haussement d’épaules : « … Non, en vérité, il m'aurait fallu une très bonne raison de ne pas t'emmener ». S’il avait vraiment eu quelque chose d’urgent à faire, il n’aurait pas laissé Riley plantée ainsi. Il se serait assuré qu’elle trouve un ami fiable pour la conduire, quitte à ce qu’il fasse appel à un des siens le cas contraire, et qui aurait de bons goûts vestimentaires (on ne refile pas du bas-de-gamme à miss Emerson). Il y a toujours des solutions avec Ethan. N’empêche qu’il en profite pour faire du charme à la jolie blonde : « Si je savais te dire non Riley, si je savais… », murmure t-il d’un ton doucereux, tournant la tête pour lui couler un regard plissé de malice. Il se reconcentre ensuite sur la route : « Je te taquinais tout à l’heure. Cette robe t’allait bien, mais si je peux t’aider à trouver mieux, je ferai ma bonne action du jour. Où se trouve cette boutique dont tu parlais ? ». Il remet ses Ray-Ban sur son nez.

Après quelques instants à conduire, pensif et silencieux, Ethan fronce légèrement les sourcils, comme si ce qu’il avait en tête était de nature sérieuse et embarrassante. « Dis-moi… » Ce n’est évidemment qu’un jeu. « Quelle est ta définition de 'raisonnable' ? », demande t-il alors, la bouche un peu crispé car il essaie de s’empêcher de sourire. Cette contrepartie qu’elle lui a promise, celle de lui offrir tout ce qu’il veut, risque d’être sujet à taquineries à l’avenir, même si le blond ne serait pas du genre à sérieusement lui en réclamer. Et même s’il le faisait, jamais il ne demanderait quelque chose qui lui manquerait de respect. Même si tout homme fait forcément des choses dans sa vie qui le font passer pour un goujat, Ethan n’en est pas un.

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1418
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Sam 10 Déc - 23:59 )



✻ ✻ ✻
Creatures like us, can't be alone. Creatures like us, we freak. Something's got you up all night So tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming. Someone's gotta make it right Now tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming.

Gaëlle aurait pu sérieusement choisir une autre date beaucoup plus chaude qu'une date en plein mois de décembre pour son mariage. Mais elle tient peut-être à faire un remake de la Reine des Neiges en se prenant pour Elsa et ça expliquerait beaucoup de choses. Mais c'est elle la mariée, c'est elle qui choisit et malheureusement Riley n'a pas son mot à dire la dessus. La blonde a juste pour mission de se trouver une robe avant la date butoir et ça s'annonce presque impossible. Ça aurait été beaucoup plus simple de trouver un homme pour l'accompagner à cet événement. Sauf que Riley est célibataire et qu'elle veut y aller seule. Après tout, il y a toujours des personnes qui s'envoient en l'air durant des mariages, peut-être que ça sera le cas de la blonde. Mais avant de penser à ce genre de choses, il faut qu'elle se concentre sur sa recherche de robe. Rien ne lui convient et lorsqu'elle semble avoir trouvée la perle rare, elle déchante rapidement. Conseil : ne jamais demander à un homme son avis, jamais ! Elle ne dira pas merci à Ethan, autant que la vendeuse qui semblait pourtant de bon conseils. Mais comme elle vient de le dire, ça ne plaisait pas à monsieur donc ça ne servait à rien d'insister. Riley va trouver son bonheur ailleurs ... Et pour se faire pardonner Ethan va l'accompagner. D'ailleurs qu'est qu'il faisait dans la même boutique qu'elle ? Le hasard certainement. Pourtant, il tombait vraiment au bon moment. Elle avait besoin d'un chauffeur, Ethan avait une voiture : CQFD ! « Bien merci, et toi ? » Elle n'allait tout de même pas le kidnapper sans être polie. Enfin ce n'est pas tout à fait un kidnapping, il n'y a pas de rançons dans l'histoire. « Ça va, ça va écoute. » Elle ira mieux quand elle aura trouvée la tenue de ses rêves. Y aller nue n'est malheureusement pas autorisée, donc il ne reste plus qu'une solution. «  Si jamais tu reviens sur cette idée, il va me falloir l’adresse. » Une Riley nue ça l'intéresse ? C'est intéressant, très. « Je peux te donner l'adresse de ma salle de bain si tu le désires aussi, ça sera plus rapide. » Sauf que ça risque d'être compliquer étant donner qu'elle n'habite plus dans son propre appartement, mais avec les deux Oakley. Bref c'est compliqué actuellement. Donc cette sortir hors de cet appartement n'est pas une mauvaise chose. Connaissant Ethan via le Blue Lagoon, elle sait très bien qu'elle ne travaille pas avant ce soir voire même demain, elle n'est pas au courant non plus de son planning et donc de ses jours de congés. Dans tout les cas, elle veut le réquisitionner pour la journée. Ça l'occupera. « Je t’écoute. » Il n'a pas vraiment son mot à dire dans l'histoire. Riley lui demande donc de la conduire hors de villa dans une boutique qu'elle connait assez bien. Il veut quelque chose en échange ? Tout ce qu'il désire tant que c'est faisable bien évidement et dans la mesure du raisonnable. Riley n'a pas un million de dollars par exemple. « Dans ce cas ... Je ne te dis pas ce que je veux tout de suite, ça mérite réflexion. » C'est une victoire pour Miss Emerson. La blonde pourrait faire une mini danse de la joie, mais son geste serait peut-être mal vu, à la place, elle dépose ses lèvres sur la joue d'Ethan. C'est plus correct pour exprimer sa joie. « Réfléchit pas trop non plus. » Ça serait dommage qu'il ait mal à la tête à force. « Je te laisse le trajet pour y réfléchir. Mais si jamais tu ne sais toujours pas, je te rajouterai un peu plus de temps. » Riley est même indulgente. C'est parce qu'elle est trop mignonne, on le sait. Riley s'impose, mais peut-être qu'il avait mieux à faire de sa journée. « Si j’avais mieux à faire, je ne t’aurais pas laissée monter. » C'est pas faux, il marque un point. La blonde sourit simplement à sa remarque. « … Non, en vérité, il m'aurait fallu une très bonne raison de ne pas t'emmener. » Comme ? Non en fait, Riley ne veut pas savoir. « A croire que j'étais là au bon moment alors. » Avant que quelqu’un ne vienne l'importuner et le kidnapper pour sa journée aussi. « Je l'avais sentie ce matin en me levant qu'on allait se voir. Il parait que j'ai des dons de voyances, tu n'étais pas au courant ? » Riley n'arrive jamais bien longtemps à garder son sérieux, elle se trahit toute seule et éclate de rire. « Ceci dit je crois que t'étais dans mon rêve hier soir. » Ça par contre ça n'était pas une blague. Seulement, elle était incapable de se souvenir le pourquoi du comment il se trouvait là. « Si je savais te dire non Riley, si je savais … » Les douces paroles qui font chaud au cœur. Riley se sent flattée et ça lui plait réellement. « N'apprend pas Ethan, enfin pas aujourd'hui encore. » Ses yeux bifurque sur le visage du jeune homme. Cet homme l'intrigue un peu trop. Et si elle était en train de se perdre dans ses pensées, il vient de la ramener sur la terre ferme. « Je te taquinais tout à l’heure. Cette robe t’allait bien, mais si je peux t’aider à trouver mieux, je ferai ma bonne action du jour. Où se trouve cette boutique dont tu parlais ? » Really ? «  Non ? » Si. Elle n'y a vu que du feu. « Je pensais vraiment qu'elle ne te plaisait pas. » Si elle avait su ... Mais non, ils ne retourneront pas dans cette boutique. Riley veut autre chose ! « Cela doit être à une vingtaine de kilomètres de Cap Harbor. Tu suis la direction de Wellimgton et je m'occupe de faire le GPS. » Sauf que Riley a une voix beaucoup moins chiante qu'un robot, du moins elle l'espère vraiment. Sinon, dommage les oreilles d'Ethan mais elles vont devoir subir la voix de Riley. Cette dernière décide de mettre un peu de musique dans l'habitacle. C'est surement un truc de femmes ça. Elle fredonne, avant qu'elle ne tourne la tête vers Ethan qui semble vouloir lui demander quelque chose. « Dis-moi … » Oui ? Il a toute son attention. « Quelle est ta définition de 'raisonnable' ? » La blonde ne peut s'empêche de sourire. Elle savait que cette " récompense " allait susciter de l'intérêt. « Tout ce qui est dans la mesure du faisable et du réalisable. » Il a besoin de plus de précision ? « Sache juste que je n'ai pas encore gagnée à la loterie. Mais ça peut-être un bien matériel comme quelque chose de plus personnel. Je te laisses y réfléchir sagement. » Franchement, Riley est curieuse de savoir ce qu'il va lui donner comme réponse. Elle s'attend à tout et elle est certaine qu'elle ne s'attendra pas à sa réponse. « A la prochaine intersection, tu tournes à droite. » C'est peut-être dans 400 mètres comme dans 800, elle n'est pas aussi précise qu'un GPS cependant. « Bon maintenant je sais que c'est dans cette zone commercial, mais je ne sais plus où exactement. » Oups ! Finalement le GPS aurait été beaucoup plus utile que la blonde. Après plus de cinq minutes à tourner, le visage de Riley s'illumine et elle trouve enfin la boutique de ses rêves. « LA ! » Riley est déterminée à obtenir sa robe du jour. Mais avant : « T'as eut le temps de réfléchir à ce que tu voulais ? » Ou il a besoin d'un délai supplémentaire ?

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2016
›› Commérages : 148
›› Pseudo : Daria
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Daria MacChieuse, Marty McShtarbé
›› more about me

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Lun 2 Jan - 22:55 )

Riley & Ethan

   

« Je peux te donner l'adresse de ma salle de bain si tu le désires aussi, ça sera plus rapide ». Ethan se mord la lèvre et la jauge immédiatement du regard, analysant le degré de plaisanterie dans cette phrase. Quel genre d'homme hypocrite se prétendrait désintéressé ? En tout cas, elle n'est pas sarcastique. Peut-être un tantinet ironique, mais pas sarcastique, c'est un bon point. Bien sûr que non, il n'insiste pas, ce qu'il veut savoir, ce n'est pas son adresse, mais plutôt la disposition de Riley à la lui donner pour l'inviter. C'est un peu plus subtil. L’accompagner au mariage aurait été l’étape plus raisonnable avant cela, mais manifestement, la belle voit plus loin, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Il n'aura qu'à trouver une autre occasion pour porter son costard flambant neuf, si tant est qu’il ne le laisse pas pourrir sur la banquette arrière, car il y a de fortes chances que la présence de la jolie blonde le fasse oublier. En tout cas, Ethan a le trajet pour réfléchir à ce qu’il compte lui demander en échange de son petit traitement de faveur, quelques idées sont déjà en train de germer, mais il les garde encore dans un petit coin de sa tête. « Je l'avais sentie ce matin en me levant qu'on allait se voir. Il parait que j'ai des dons de voyances, tu n'étais pas au courant ? ». Ethan sourit d’amusement et l'observe du coin de l'oeil tandis qu'elle part dans un rire : « Je suis persuadé que c’est vrai » rétorque t-il en ramenant son regard sur la route. « Ceci dit je crois que t'étais dans mon rêve hier soir ». Fin sourire triomphant. « Ah, tu vois ». C’est bien ce que je disais. Toutefois, l'homme se fige un bref instant, les sourcils froncés, assimilant pleinement ses paroles. Puis, il lui jette un petit coup d’œil carrément rieur. « Attends un peu, tu m’intéresses. Tu n’as vraiment aucun souvenir du rêve en question ? ». Ôte donc ce petit sourire en coin coquin et suffisant Ashford, on lit tes pensées déplacées depuis le Texas. « Je pensais vraiment qu'elle ne te plaisait pas ». Ça a du sens. Oui, il est talentueux pour le mensonge, c’est pour ça qu’il n’est pas encore sous les verrous, le narco.

Ethan suit la direction indiquée, et apprend sur le tas les clauses plus précises du marché, lequel se limite juste à la finance, s’il a bien compris. Mais enfin Riley, crois-tu vraiment qu’un gentleman comme Ethan te forcerait à sortir le porte-monnaie ? Pour lui, ce n’est qu’un jeu, pas un réel marchandage. Comme demandé, il tourne à droite à la "prochaine intersection", avant que la belle ne lui fasse savoir qu’il peut se démerder désormais, parce qu'elle ne connaît pas la suite du chemin. Il lâche un rire. « Merveilleux. on se fait un restau’ le temps que tu retrouves la mémoire où comment ça doit se passer ? », ironise t-il en esquissant un demi-sourire narquois. Avec un peu de chance, cela va suffire à titiller les nerfs de la tempétueuse blondinette. Elle ne doit pas avoir conscience du charme fou qu’elle dégage quand elle le rembarre. La première fois, ça avait un peu fait mal aux dents (et à l'égo) cela dit, parce qu’il ne la connaissait pas, il venait de la rencontrer. A t-il développé un petit fond masochiste depuis ? Ethan roule lentement pour laisser à Riley le temps de ré-apprivoiser les lieux, et surtout de reconnaître la boutique. Au fil des minutes qui défilent à tourner dans la zone commerciale, le pauvre garçon commence un peu à perdre espoir, jusqu’à ce que … « Là ! » Soupir de soulagement. « A la bonne heure ». Bon, le tout maintenant, c’est de se garer, Ethan est contraint de s’éloigner pour entrer dans le parking, où il gare la voiture. A l’arrêt, il détache sa ceinture mais Riley l’épingle aussitôt :  « T'as eut le temps de réfléchir à ce que tu voulais ? ». Ah oui. Le trajet pour réfléchir, c’est bien ce qu’elle avait dit. Elle ne perd pas le nord. A sa question, les lèvres d'Ethan se crispent en une petite moue désolée, et il tourne la tête vers le visage inquisiteur de la blonde. Sacré comédien. « Je manque cruellement d’imagination aujourd’hui, je crains avoir besoin de plus de temps… » Il dépose délicatement les doigts sous le menton de la belle en un geste affectif, se penchant un peu de son côté au passage. « Mais je suppose que grâce à tes dons de voyance, tu t’attendais à cette réponse », dit-il en lui coulant un regard enjôleur. C’est ça, flatte donc la demoiselle pour gain d’indulgence. Il relâche son visage et feint de réfléchir : « Que dis-tu qu’on reste ensemble jusqu’à ce qu’une idée me vienne ? Mettons minuit pour deadline », propose t-il en se retenant vaillamment de sourire d’amusement : « A moins que tu aies quelque chose de prévu ? ».  Oui, c’est sa façon de ne pas émettre le souhait de passer la soirée avec elle, et d'avoir ce qu'il veut tout en gardant un gage de Riley en réserve. La supercherie est grillée à plein nez mais il l’assume totalement. Sur ce, il ouvre la portière et sort de la voiture. Dans le plus triste des cas, voir Riley essayer quelques jolies robes aura valeur de lot de consolation. Le garçon se sent d’ailleurs comme investi d’une mission inédite : lui en faire essayer le plus possible, même s'il a peut-être un peu perdu sa confiance sur la question lorsqu'il a admis avoir baratiné sur son premier avis. Il saura la convaincre à nouveau, tant pis. Il faut bien trouver la perle rare, non ?

Ethan verrouille le bolide sitôt que Riley a claqué la porte et avance vers la boutique avec la belle. Leur route se rejoignant, il lui présente galamment son bras avec un petit sourire charmeur, afin de l'escorter comme il se doit. Il est gonflé d'assurance, mais pas d'arrogance. La galanterie n'étant pas la moindre de ses qualités, Ethan ouvre même la porte à la demoiselle. Des manières un peu trop parfaites, une gueule un peu trop angélique, on aurait bien envie de croire à l'image et à l'intégrité du jeune homme...

(c) naehra.

Revenir en haut Aller en bas
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1418
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Mer 18 Jan - 22:17 )



✻ ✻ ✻
Creatures like us, can't be alone. Creatures like us, we freak. Something's got you up all night So tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming. Someone's gotta make it right Now tell me who you're gonna call. I bet you never saw it coming.

Être tomber sur Ethan par le plus grand des hasard dans une boutique de fringues était finalement la meilleure chose qui pouvait lui arriver dans la journée. Riley n'aurait donc pas besoin d'un taxi voire même d'un uber puisqu'elle avait un Ethan à disposition, c'était tout bénéf pour elle. Pas de frais à prévoir si ce n'est qu'elle lui a promit quelque chose en échange. Quoi ? Ça c'est la question à un million de dollars. Quand Ethan aura la réponse à cette question, il fera signe à la blonde et elle s'exécutera dans le mesure du possible. La prostitution n'est pas une option. Enfin, si elle offre gratuitement et généreusement son corps ce n'est plus de la prostitution, non ? La blonde ne sait pas pourquoi (enfin si c'est dans sa nature) mais à chaque fois qu'elle a la chance d'ouvrir la bouche, les sons qui s'en sortent aguichent ouvertement l'homme à ses côtés. Est-ce mal ? Aux dernières nouvelles, Riley Emerson est célibataire. Elle ne s'appelle toujours pas Madame Oakley donc elle est libre de faire ce qu'elle veut. Puis un petit jeu de drague entre deux personnes est toujours plaisant. En tout cas, ça amuse énormément la blonde. Autant de parler de son mystérieux rêve de la nuit dernière dans lequel Ethan se trouvait. « Ah, tu vois. » Lui, il n'a pas encore tout à fait percuter sur les paroles de la blonde. On attend que ça monte au cerveau ? 5, 4, 3, 2, 1 ... « Attends un peu, tu m’intéresses. Tu n’as vraiment aucun souvenir du rêve en question ? » Aucuns. Mais ça, il n'est pas obligé de le savoir. Riley peut donc inventer tout ce qui lui passe par la tête. « Tout ce dont je me souviens c'est que ce n'était pas réellement un rêve des plus chaste ... » Il veut également un dessin pour qu'elle lui explique concrètement ce qu'elle a en tête ? « On était dans une voiture comme celle-ci et tu avais miraculeusement perdu tes vêtements. » Comme par magie. Son regard ne quitte pas Ethan des yeux et le sourire qui prend place sur ses lèvres veut en dire beaucoup sur ce qu'elle pense en ce moment. « Quant à la suite, le réveil à malheureusement sonné ... Donc il faudra faire fonctionner ton imagination que je ne doute pas des plus débordantes. » Peut-être qu'elle lui avouera plus tard que tout ça n'est qu'un tissus de mensonge, hormis s'il a déjà comprit le truc ce dont elle ne doute pas une seule seconde. Lui en tout cas, il a réussit à la mener en bateau tout à l'heure face à cette fichue robe qui ne lui allait soit-disant pas ... Point positif de la chose, s'il lui avait avouer qu'elle lui allait parfaitement ils ne seraient pas en ce moment en train de partager la même voiture et de partir en conquête d'une nouvelle robe dans l'une des villes voisines. La journée de Riley aurait été bien trop monotone. Ethan y a juste rajouter un peu plus d'intérêt et de soleil. «  Merveilleux. on se fait un restau’ le temps que tu retrouves la mémoire où comment ça doit se passer ? » C'est pourquoi connu que les femmes sont totalement nulle en orientation et Riley ne fait pas exception à la règle. « Chuuuuuuut, tu me déconcentres ! » La blonde tape gentiment sur le bras du jeune homme pour exprimer son mécontentement. Il est vil et il méritait une punition, c'est tout ! « Un italien. » Pour répondre simplement à sa question. Riley mangerait bien des tagliatelles au saumon ou une pizza, elle ne sait pas encore ce dont son estomac aurait besoin. Dans tout les cas, elle veut manger un plat typiquement italien ce soir. A bon entendeur ! La blonde observe les alentours, les différentes enseignes avant de se souvenir l'emplacement de la boutique. Il lui a fallut du temps, mais elle a réussit. On l'applaudit ! « A la bonne heure. » Non, non, on ne sort pas encore du véhicule. Riley veut avoir une réponse à sa question. « Je manque cruellement d’imagination aujourd’hui, je crains avoir besoin de plus de temps … » Elle descend ses yeux au même moment où Ethan dépose son doigt sur son menton, ça la perturbe, ce qui lui tire un sourire avant de se perdre elle-même dans le regard du jeune homme. « Mais je suppose que grâce à tes dons de voyance, tu t’attendais à cette réponse. » Totalement ! Dame Riley pour vous servir. « Que dis-tu qu’on reste ensemble jusqu’à ce qu’une idée me vienne ? Mettons minuit pour deadline. » « Minuit ? Tu te la joue Cendrillon maintenant ? » Qui sait, peut-être que après minuit Ethan va se transformer en citrouille. Si elle avait quelque de chose de prévu ? La blonde secoue négativement la tête. « Ma boule de cristal m'a affirmé ce matin que mon emploi du temps était totalement vide autant pour la journée que pour la soirée. » Sa préoccupation de la journée était essentiellement de se trouver une robe. Si elle venait à ne pas rentrer avant le repas du soir, elle enverrait un message à ses deux Oakley pour les informer de la situation et qu'ils pensent à sortir Roy, le chien. Ils vont la tuer. « Mon offre prendra donc fin à minuit. » La blonde lève enfin son postérieur du bolide, attrape le bras que Ethan lui tend avant de pénétrer dans la boutiques aux merveilles. Bras qu'elle lâche assez rapidement en laissant ses yeux chercher la perle rare. « Sinon, tu fais quoi de tes journées quand tu n'es pas au Blue Lagoon ? » Il a peut-être un hobbie particulier, Riley n'en a pas la moindre idée et ça la rend assez curieuse. Certes il doit dormir une grande partie de la journée, mais après ça ? A quoi se résume ses journées ? « Tu accompagnes souvent des jolies demoiselles faire les boutiques ? » Ça pouvait être son truc. « Hum, t'en penses quoi de celle-là ? » Dit-elle en sortant l'une des robes de son présentoir. Bon il ne grimace pas, c'est plutôt un bon signe. Celle-ci va donc dans la case à essayer. La blonde répète l'opération une dizaine de fois avant d'enfin se diriger vers l'une des cabines afin d'essayer toute ces trouvailles. Les trois premières ne semblent pas convenir au juge de la journée et Riley n'approuve pas également. Sauf qu'au moment même où elle veut se débarrasser de la robe qu'elle porte sur son dos, quelque chose coince. « Ethan ? » Dit-elle au travers du rideau. Sauf qu'elle n'est pas sûre que monsieur ait entendu qu'elle avait besoin de lui. Elle passe donc sa tête derrière celui-ci en lui faisant signe. « Tu peux venir deux secondes ? Je crois que mes cheveux et la fermeture ont fait connaissance. C'est plutôt original comme rencontre, seulement ça n'est pas du tout agréable. » Autrement dit, #Help elle a besoin d'aide pour enlever cette fichue robe qui ne lui va même pas au teint.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: You're something beautiful, a contradiction [Riley] ✻ ( Aujourd'hui à 5:22 )

Revenir en haut Aller en bas

You're something beautiful, a contradiction [Riley]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération