Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid

 :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 04/11/2016
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Houx
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Le doux et délicat petit Sami, autant dire que ça n'a rien à voir.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid ✻ ( Mar 15 Nov - 0:05 )

Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra

Gabriel

&

Astrid

La journée était passée, lentement, douce. Le soir pointait désormais le bout de son nez, et il commençait à faire plutôt frais mine de rien. Je regardais à travers la fenêtre, les nuages qui n'existaient plus, ils avaient été remplacés par des petites loupiotes qu'on aimait appeler étoiles. Elles brillaient désormais, certaines de façon plus forte que d'autres. La lune n'était pas pleine, elle se contentait d'apparaître en quartier ce soir. J'aimais bien ces saisons, froide et bientôt hivernales, où la nuit tombait plus vite que d'habitude. J'aimais bien le soir, sans savoir pourquoi. J'aimais l'idée d'être un peu caché par toute cette couleur sombre, comme si on pouvait marcher, aller et venir dans toutes les rues de façon sournoise, sans que personne ne puisse forcément nous reconnaître. J'observais les passants, certaines en couple, d'autres seuls. Quelques fois même une bande d'amis passait devant ma fenêtre, et levait la tête en apercevant que je les observais de temps à autre. Je ne suis pas curieux, mais ils passaient devant mes yeux, alors je n'avais pas vraiment d'autre choix que de les regarder quand ils se posaient sur mon regard, ça me semblait logique. Je me demandais où ils pouvaient bien aller tous ensembles. Sans doute dans un bar ou bien chez eux, faire une soirée entre amis, films et pizzas, quelque chose de ce genre. Je n'avais rien à leur envier pour ce soir pourtant, car moi aussi, j'avais des choses de prévues. Je regardais le lampadaire qui trônait dans ma rue. Dans quelques minutes à peine je serais moi aussi en train de me déplacer à travers les rues de Cap Harbor, les mains dans les poches, ou bien fumant une autre cigarette, je ne savais pas encore. Mais en tout cas, j'aurai moi aussi besoin de sortir, malgré le petit froid qui se tenait maintenant dans l'air. Il me faudrait affronter le vent et le froid comme un grand garçon, mais j'étais fin prêt.

J'avais éteint ma cigarette sur le rebord de la fenêtre, la laissant tomber en cendres jusqu'au sol. J'avais soupiré, regrettant déjà la chaleur et le réconfort de mon appartement. Je me suis éloigné du rebord, fermant la fenêtre simplement, sans broncher. J'étais encore en t-shirt, et je n'étais même pas encore totalement habillé. Je devais encore me préparer, mais j'avais la flemme de quitter la pièce qui avait été si bien chauffée. Je me suis étiré doucement, un peu fatigué par ma journée de travail, mais qu'importe, ce soir était important pour moi et je tenais à voir mon amie. En fait, cela faisait longtemps que je n'avais pas eu le temps de voir ma meilleure amie, elle avait été à New-York pendant quelques temps, et malheureusement, j'ai du me priver d'elle pendant tout ce temps. Elle était une des rares personne que j'aimais voir régulièrement sans me lasser, je lui parlais de tout, en tout cas presque, elle me connaissait autant que je la connaissais, et dès qu'il se passait quelque chose dans ma vie, je ressentais le besoin de lui en parler. Alors c'est vrai que, tout ces moments où j'avais du faire mes journées sans elles, avaient été plutôt chiants. Mes meilleures soirées étaient bien souvent en sa compagnie, et elle m'avait manqué je dois bien l'avouer, même si, je ne lui dirais jamais, je ne voulais pas qu'elle se sente trop importante, de toute façon, je ne suis pas du genre à parler de mes sentiments, elle le savait bien. Avec Astrid, c'est toute une histoire. La première fois que je l'ai rencontré, je l'ai détesté tout de suite. Elle m'était apparue comme hautaine. En fait, elle était un peu comme moi, et celle que je pensais superficielle et froide, n'était en réalité qu'une petite copie de moi-même que j'allais adorer bien rapidement. Pour preuve, elle était désormais ma meilleure amie, et ce pour le meilleur mais surtout le pire. Parce qu'entre elle et moi, c'était plutôt disputes et vulgarité que amour et baisers. Et pour tout avouer, j'adore ça.

J'avais fini par enfiler une tenue banale mais en tout cas correcte. J'avais prévu de l'emmener dîner, mais j'avais essayé de laisser la surprise le plus longtemps possible. Je ne lui avais annoncé que hier soir que je l'emmenais dîner, et j'espérais que ça lui ferait plaisir, car ce n'était pas dans mes habitudes d'être aussi généreux, mais bon, une occasion spéciale méritait au moins ça, et vu le temps que nous ne nous étions pas revus, je lui devais bien ça. J'avais énormément de choses à lui raconter, et je savais que elle en aurait aussi. Trop de choses à dire, trop de choses à critiquer, trop de choses à faire avec elle. Je me doutais bien, que ça finirait mal comme souvent, mais quelques verres suffiraient à nous réconcilier, c'est qu'on avait nos petits rituels tous les deux. Une fois prêt, j'avais rapidement pris mes clefs, et j'étais parti dans la rue, rejoignant les passants qui tremblaient de froid. Je n'avais qu'un blouson, et pourtant je n'en faisait pas autant qu'eux. Haussant les épaules en les croisant, je continuais ma route simplement. Au bout d'un petit moment, j'avais fini par arriver devant le restaurant. Le temps de prendre une dernière cigarette, et je restais dehors, préférant l'attendre pour entrer. Je n'avais pas envie d'attendre comme un con.

Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 71
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid ✻ ( Dim 20 Nov - 14:55 )






Gabriel & Astrid


Retrouvons nous autour d’un verre, la poubelle attendra.

Cap Harbor, cette petite ville insignifiante qu’Astrid avait fuit pendant une bonne partie de sa vie. Voilà que maintenant, elle y était de retour alors que ça faisait plus de huit ans qu’elle n’y avait pas mit les pieds. En fait, elle s’était promit de ne jamais y revenir, tout simplement parce qu’elle était persuadée ne pas y avoir sa place. Dans sa tête, elle n’était pas faite pour les petites villes, surtout pas en sachant que ses parents y vivaient encore. Certes, elle était contente de pouvoir passer à nouveau du temps avec son petit frère, lui il lui avait manqué, mais ses parents, c’était pas le cas. Ils l’avaient tellement emmerdés avec ses études, sa façon de se tenir, enfin tous ces trucs de riches, qu’elle en avait rapidement eut marre. Et dès qu’elle l’avait put, elle était partie sans se poser plus de questions que ça. C’est d’ailleurs après son départ de Cap Harbor pour New York qu’Astrid avait rencontrée Gabriel. Elle avait accompagné Caden voir sa soeur une fois en Europe, dans un petit patelin non loin de Londres si ses souvenirs étaient bons, et elle avait rencontrée celui qui lui faisait maintenant office de meilleur ami. Et pourtant au début c’était pas gagné. Même maintenant en fait, on pourrait pas croire qu’ils sont meilleurs amis. C’est pas rare qu’ils se prennent la tête pour des conneries, mais, ils savent aussi bien déconner entre eux et ça c’est le plus important. Et puis, quand il le fallait, Gab savait être sérieux et écouter Astrid se plaindre parce qu’elle s’était plantée sur un truc, chose qui arrivait très souvent. Comme avec Caden par exemple. Les deux là avaient toujours étés très proches, inséparables depuis qu’ils étaient tous petits. Et ils auraient put continuer à être les meilleurs amis du monde si ce genre de sentiments ne s’était pas développé entre eux. Mais bon… La brune n’y pouvait rien, si elle était tombée amoureuse de lui. Et elle y pouvait rien, d’être complètement paumée et toujours fiancé à ce mec, Silas, pour qui elle n’avait plus aucun sentiments, et cela depuis longtemps. En fait, elle était même pas certaine d’en avoir eut un jour.

Enfin bon, ce soir là elle avait pas vraiment envie de se prendre la tête avec ça, du moins pas tout de suite, alors ses idées noires, elle les sortit assez rapidement de sa tête. N’ayant pas eut le temps d’annuler son dernier cours de la journée vu que monsieur ne l’avait prévenu que la veille, qu’il voulait se faire une bouffe avec la petite chanteuse, Astrid avait dû se préparer en quatrième vitesse pour être à l’heure. Enfin, déjà qu’habituellement elle était pas du genre à être ponctuelle… C’était pas comme ça qu’elle allait être aidée! Surtout qu’elle avait pas encore eut le temps de vider tous les cartons depuis son déménagement, et la paire de chaussures qu’elle voulait était dans l’un de ces cartons… Mais lequel, ça c’était un mystère. Bien sûr, avec la chance qu’elle avait, la brune avait dû vider tous les cartons jusqu’au dernier pour trouver ce qu’elle voulait. Elle s’était prise à râler comme une forcenée, et insultait le monde entier à partir du moment où un nom lui passait par la tête. Elle enfila ensuite ses chaussures en quatrième vitesse, parce que bien sûr du coup elle était en retard, et attrapa sa veste et son sac au vol avant de sortir de chez elle. Heureusement que ça, elle avait pas eut à le chercher. Mais au bout de quelques pas, elle se rendit compte que son chien Syfy l’avait suivit. Décidément celui là, il voulait vraiment pas la lâcher hein! Astrid soupira, et fit demi tour pour l’enfermer dans la maison. « Je reviens, promis, j’en ai pas pour longtemps! » Haha, c’est pas bien de mentir. Au moins elle avait réussit à le rentrer, et pouvait enfin partir tranquillement. Devant retrouver Gabriel au café de la ville et étant déjà pas mal en retard, la brune décida de prendre sa voiture pour s’y rendre. Elle sa tâta même à faire quelques petits excès de vitesse, mais s’en dissuada. Après tout, elle n’était plus à New York, même si là bas c’était toléré car faisant partit du quotidien de la ville, ici ce n’était pas le cas.

En arrivant, Astrid avait eut de la chance, elle avait pas eut trop de mal à se trouver une place pour se garer, et au final, elle était pas tellement en retard que ça. Posant son sac sur son épaule, elle sortie du véhicule et verrouilla les portières avant de se rendre au restaurant. Elle ne tarda pas à repérer son meilleur ami, une cigarette déjà presque terminée au coin des lèvres, et un sourire presque automatique s’afficha sur son visage. Mine de rien, il lui avait sacrément manqué ce petit con d’Edgecombe, et ça se voyait. Arrivée devant lui, elle ouvrit les bras en grand, son sourire toujours affiché sur son visage. « Tu sais que ta tête d’attardé m’a manquée? » Oui, c’était une façon assez courante qu’avait Astrid pour saluer son meilleur ami. Une vieille habitude qui était restée ancrée, et qui pouvait surprendre certaines personnes quelques fois, quand on les connaissait pas. De toute façon, ils étaient tous les deux assez surprenant en soi, alors forcément, eux deux amis, ça donnait quelque chose d’assez atypique. Enfin, Astrid ne tourna pas plus autour du pot, et vit quand même faire un petit câlin à son pote, chose qui ne lui arrivait pas très souvent, il fallait l’avouer. Elle n’était pas quelqu’un de spécialement tactile en fait, certainement parce que dans sa famille, c’était pas vraiment le genre de truc qui se faisait du coup… Et bien elle n’y était tout simplement pas habituée. Mais ça lui arrivait de faire des efforts comme là, maintenant.

COSMIC SHEEP.

_________________

Cause baby your lips like fire
And my blood like gasoline

Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 04/11/2016
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Houx
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Le doux et délicat petit Sami, autant dire que ça n'a rien à voir.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid ✻ ( Ven 25 Nov - 10:06 )

Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra

Gabriel & Astrid

Fumer, c’était quelque chose qui me faisait du bien. J’avais pris cette bonne ou mauvaise habitude, c’était selon le choix de chacun, assez jeune en fin de compte. Ça avait commencé  au collège, on aurait pu croire que c’était comme pour les autres gamins, par pur mimétisme, en voyant les mecs de la classe s’y mettre tous en même temps mais en fait non, la raison avait été différente. A ce moment-là, j’avais eu ce qu’on peut appeler des problèmes familiaux, et j’avais eu envie de m’évader, de rendre ma mère folle, ou mon père, n’importe qui, j’avais juste envie de leur foutre les nerfs, de les entendre crier après moi, de faire chier tout le monde en fait. J’avais eu besoin de trouver quelque chose pour évacuer mes nerfs, ma frustration et ma colère. Lorsque j’avais eu 16 ans, ça avait été la pire période de ma vie, c’était sans aucun doute le moment le plus pénible que j’avais eu à traverser. Alors entre les soirées, les bouteilles vides, les filles, j’avais forcément eu une cigarette dans les doigts à un moment donné, et du coup, j’avais aimé ça. Pas tant parce que ça m’amusait de me crever les poumons doucement, seulement, c’était la seule chose qui parvenait à me calmer réellement. Je veux dire, l’alcool me rendait con, plus que je ne l’étais déjà dans tous les cas, l’herbe me rendait parano, et encore j’en avais pas fumé plus de cinq fois en tout, alors oui, la cigarette, ça avait été le seul vice qui marchait bien. Ça avait le don de m’envoyer un peu ailleurs, ça m’apaisait, ça m’occupait les mains et l’esprit. Voilà, c’était rien de très original mais ça m’occupait, je fumais toujours un paquet au moins par jour quand j’en avais le temps. Et finalement, aujourd’hui, c’était ma 7ème que je tenais entre mes doigts. J’avais vu Astrid arriver de loin, j’avais reconnu sa voiture qui cherchait à se garer, elle avait réussi rapidement ce qui dans cette ville, était un exploit en soin, surtout à cette heure-ci, quand tout le monde allait et venait dans les rues.

J’avais enfin terminé ma cigarette, et je m’étais étiré doucement. Je l’avais laissé tomber sur le sol, l’écrasant du talon le plus fortement possible, pour être certain qu’elle soit bien éteinte. J’avais souris doucement en voyant mon amie venir vers moi, les bras ouverts. Elle m’avait manqué, tellement manqué. J’avais depuis un moment, commencé à considérer Astrid comme ma meilleure amie. En fait, ça n’avait pas vraiment bien commencé entre nous, c’est le moins que l’on puisse dire. A notre rencontre, le courant avait été glacial voir électrique. Je l’avais prise pour une fille hautaine et superficielle, elle m’avait semblé chiante, et égocentrique. Je n’avais pas tout de suite compris, que c’était un genre de carapace, une protection externe, un genre à se donner. Moi non plus, il faut dire que je n’avais pas forcément été un exemple de bonté quand j’avais parlé avec elle pour la première fois. De toute façon, je ne suis pas particulièrement doué en relations humaines, et nos deux caractères combinés, n’avaient rien donné de bon. A force de se prendre la tête, de pousser des coups de gueule et de s’insulter à tout va, ça avait fini par nous amuser et j’avais compris que au final, elle me ressemblait beaucoup. Le truc, c’est que notre amitié est unique et vraiment particulière, c’est l’amour vache entre nous. On passe notre temps à s’engueuler, on est jamais d’accord, on se prend la tête, on se fait la gueule, mais jamais bien longtemps. Et c’est pour ça que je l’adore, que je lui parle sans filtres. Elle me connait, elle sait que je peux être un vrai con, et j’adore ça. Pas besoin de me cacher, pas besoin de faire semblant d’être un bon garçon, elle savait tout ou presque de moi, et je pouvais être aussi naturel que j’en avais envie. J’avais eu un large sourire, ouvrant les bras à mon tour en la voyant débarquer, la serrant un instant, avant  de passer un bras autour de son cou, venant l’embrasser sur la joue avec hâte.

« Han t’es trop mignonne. J’aimerai te dire que t’es aussi jolie qu’avant et que t’as pas changé mais j’ai l’impression qu’un bon kilos est passé par là. » Voilà, quand je parlais de conneries, de je t’en foutrai plein la gueule mais je t’aime, c’était comme ça. Entre nous on pouvait se vanner, se dire nos quatre vérités sans problèmes ça faisait toute notre force. J’étais content de la voir, mais je n’allais pas lui avouer aussi facilement, après tout, ça se mérite.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/10/2016
›› Commérages : 71
›› Pseudo : Lena
›› Célébrité : Chrissy Costanza
›› Schizophrénie : Erin Badass Winchester & Jasper Sexy Todd
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid ✻ ( Jeu 1 Déc - 15:39 )






Gabriel & Astrid


Retrouvons nous autour d’un verre, la poubelle attendra.

Astrid était impatiente de retrouver son meilleur ami. En fait, ça faisait tellement longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus qu’elle avait tout un tas de choses à lui raconter. Bon, pas tellement en fait, elle allait surtout développer ses états d’esprit, mais rien que ça, ça allait bien prendre une heure. Elle avait aussi besoin de son avis, sur toute cette situation, d’un petit oeil venu de l’extérieur. Et elle savait que Gabriel serait honnête avec elle, il tournerait pas autour du pot en lui disant qu’il y avait de l’espoir s’il ne le pensait pas. Après, il savait aussi que la brune était une battante, et qu’elle n’était pas prête de laisser tomber les choses comme ça. Sinon, elle ne serait pas là aujourd’hui. Elle serait certainement encore à New York, à vivre dans cet appartement en plein Brooklyn, avec son fiancé qu’elle n’aimait pas. Ou alors, elle était juste extrêmement têtue, il devait y avoir de cela aussi. Enfin, de toute façon, elle était aussi revenue pour avoir des explications avec ce mec qu’elle aimait et pour qui elle était prête à tout quitter et qui s’était envolé sans rien dire, sans explications, sans même un petit mot, ou un message laissé sur son répondeur, rien. Là, c’était aussi son amour propre qui en avait prit un coup. Même si elle se montrait toujours aussi fière en apparence, depuis le départ de Caden, ce n’était pas vraiment le cas en réalité. Voir pas du tout, pour être honnête. Elle était blessée, et se sentait vraiment nulle, même si elle se demandait ce qu’elle avait bien put faire de mal, mis à part avoir prit un peu de temps pour se décider à se séparer de son fiancé. Chose qu’elle n’avait pas fait au final. Parce qu’elle détestait être toute seule, et que même si elle était avec un homme qu’elle n’aimait pas, et bien, pour l’instant, ça lui convenait. Mais ça n’allait pas durer longtemps toute cette histoire. Astrid sentait déjà qu’elle était sur le point de craquer et de tout laisser tomber, même si elle savait que ce n’était pas la bonne solution. Gab pourrait l’aider de ce côté là aussi. Il la tirerait par la peau du cul jusqu’à ce qu’elle se reprenne, et peut être qu’elle en avait bien besoin.

Bien sûr, comme souvent, Astrid était en retard. Mais pour une fois, c’était pas complètement de sa faute, ses animaux n’avaient pas voulus la laisser partir, même s’il le fallait bien. Elle avait toujours du mal à les laisser seuls à la maison, même s’ils se tenaient compagnie mutuellement. Enfin, surtout au début en fait, quand elle avait adoptée Mystic. Sa trouille bleue, c’était qu’ils ne s’entendent pas, et qu’elle doivent confier Mystic à une autre famille. Mais heureusement, elle avait eut de la chance, et ils étaient comme frère et soeur tous les deux. Qui a dit que les chats et les chiens ne pouvaient pas s’entendre? Pour Astrid, c’était de la pure bêtise, il fallait juste les habituer un peu l’un à l’autre. Et maintenant, Mystic s’occupait même de nettoyer les oreilles de Syfy, comme quoi! Et fait, ça avait été un peu pareil pour Gabriel et Astrid. Elle était le chat, et lui le chien, en apparence, ils étaient incapables de s’entendre, et au début c’était bien le cas, mais maintenant, ils étaient les meilleurs amis du monde. Bon d’accord, ils haussaient souvent le ton, et c’était pas rare que des insultes voltigent dans leur conversation, mais au final, ils s’adoraient, c’était le principal. Ils avaient juste une façon assez spéciale d’exprimer leur affection mutuelle. Ils étaient les frères Salvatore, sans les crocs, et un peu moins sexy. Quoique… Ça leur arrivait souvent d’avoir des crocs tout de même! Alors, on va dire avec moins de classe… Parce que quand l’un des deux ouvre la bouche, ils ont pas la subtilité de Stefan ou l’humour de Damon. Astrid se désespérait quelques fois. Elle comparait quand même la relation qu’elle avait avec son meilleur ami à des personnages de série… Inimitable, cette fille.

Enfin bon, elle était quand même bien contente de retrouver son meilleur ami, et elle le lui fit comprendre à sa manière, d’une façon très élégante, comme toujours. au moins, il avait eut droit à un petit câlin à la clé, il avait déjà gagné ça! Et puis elle, elle avait eut droit à un petit bisou, qui lui fit échapper un sourire. C’était cool! « T’espionne ma balance ou quoi? » Ce qui ne l’étonnerait pas, en fait, même si elle savait pas trop comment il pourrait bien s’y prendre pour ça… Mais bon, avec la technologie de maintenant, c’était franchement pas le genre de truc qui relevait de l’impossible. « Si tu veux tout savoir, j’ai une nouvelle cicatrice, parce que je me suis plantée un couteau dans la cuisse le mois dernier. Sans le faire exprès. » Et le pire, c’est que c’était vrai, en faisant à manger en plus. Autant dire que ça lui avait bien coupé l’appétit cette fois là, mais elle s’en était remise depuis. Comme quoi, ça lui arrivait d’être maladroite de temps en temps, même si c’était plus rare que Gaëlle, la soeur de Caden. « Et toi alors, qu’est ce que t’as de croustillant à me raconter? » Astrid, curieuse? Noooooon à peine!

COSMIC SHEEP.

_________________

Cause baby your lips like fire
And my blood like gasoline

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid ✻ ( Aujourd'hui à 18:54 )

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvons nous autour d'un verre, la poubelle attendra ► Astrid

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération