You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Ven 18 Nov - 12:16 )

Nix ne cessait de miauler. J'étais certaine que la pauvre bête mourrait de faim mais je décidais de me la jouer égoïste. J'étais moi-même pour que hâtive de trouver un vrai lit pour dormir et n'avais pas le temps de passer par le magasin du coin pour lui prendre quelque chose, surtout que je n'avais aucune idée d'où trouver le dit magasin. Nous étions tous les deux logés au même tarif. Je ne dirais pas non plus non à une douche. Je m'imaginais déjà... de l'eau chaude, du savon et de quoi détendre un muscle froissé dû au long trajet en bus. J'avais fait tout le chemin en autocar, changeant de chauffeur dans quelques villes avant d'enfin prendre celui qui me mènerait à destination. Je ne comptais plus les heures mais une chose restait certaine, je devais ressembler à un chien errant, les cheveux aplatis et les vêtements mouillés. Oh oui parce que je ne vous ai pas dit ! L'arrosage automatique du voisin semble déjà m'en vouloir puisqu'il avait trouvé bon de se déclencher au moment de mon passage. J'avais la pire poisse du monde et je traînais derrière moi de gros sacs dont le contenu, je l'espérais, devait au moins être encore sec. Nix avait également échappé à la pluie instantanée mais je n'avais pas été aussi chanceuse. Alors oui, une douche, un lit et un endroit où me changer me faisait terriblement de l’œil. Cette pauvre bête attendrait donc d'être chez les James pour que je lui trouve quelque chose à avaler.

J'étais donc devant cette porte sans savoir ce qui m'attendait, prête à rebrousser chemin. Les James étaient mon dernier espoir. Je risquais fort de me voir fermer la porte au nez mais je n'avais plus vraiment le choix. J'aurai pu appeler également mais j'aurai été incapable de parler. Je n'aurai même pas su comment expliquer ma situation. Mais il n'y avait maintenant plus de marche arrière, pas quand ma main se leva d'elle-même pour frapper à la porte. L'existence d'une sonnette n'était qu'un vieux souvenir et j'attendais fébrile de voir quelqu'un ouvrir. Je devais pourtant garder mon masque et resta stoïque quand enfin, la porte s'ouvrit sur une femme brune que je n'avais pas vu depuis quatre ans et que j'aurai pu appeler maman dans une autre vie même si ça me semblait bien saugrenu.

- Euh... Bonjour. Dis-je alors bêtement en replaçant la bandoulière du sac contenant Nix convenablement sur mon épaule.

J'attendais maintenant une réaction de sa part en espérant... je ne savais même pas quoi.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Ven 18 Nov - 22:37 )

La musique résonnait dans la maison. Jaimie ne laissait pas vraiment de répit à sa mère avec ce son qui commençait à lui casser les oreilles. C'était à se demander comment la jeune femme n'était pas encore devenue sourde. Et quand Diane frappait à sa porte pour lui demander de baisser un peu, elle laissait place à des écouteurs qui devaient sans aucun doute abrutir ses tympans. Il y avait des jours où elle la laissait faire et d'autres où sa fille s'isolait même à table.
C'était le genre de comportement que la mère de famille jugeait inacceptable et quand la remarque lui était faite, Jaimie finissait immanquablement par ronchonner entre ses dents jusqu'à la fin du repas. Ce n'était pas facile à gérer tous les jours mais Diane faisait ce qu'elle pouvait. Depuis que sa cadette était de retour chez elle, elle essayait de se montrer patiente et compréhensive. Jaimie était une adolescente avec du caractère mais sa mère ne lui avait jamais vraiment laissé l'occasion d'être elle même. Le pire dans tout ça était sans doute qu'elle ne se rendait pas toujours compte de comment elle agissait avec elle.

Pendant son enfance, Diane l'avait involontairement fait vivre dans l'ombre d'une soeur qui n'était plus là. Jaimie n'avait pas vraiment eu l'occasion de développer sa propre personnalité. Elle ne restait quasi jamais seule et l'emmener au parc ne se faisait pas si Rick n'était pas présent. L'angoisse de revivre un tel drame l'empêchait d'avancer et de profiter de la personne qu'était sa plus jeune.
Il avait fallu un déchirement et un déménagement de Rick pour qu'elle puisse enfin avoir un semblant de relation avec elle. Et quand les choses semblaient aller un peu mieux, on lui faisait l'annonce que Julia était vivante... Il n'y avait rien de facile à gérer dans cette situation !

Diane savait très bien qu'elle devait donner du leste à sa fille. Elle ne devait pas voir le mal partout et devait faire des efforts si elle ne voulait pas terminer de détruire la relation qu'elles entretenaient toutes les deux. C'est pour ça qu'elle lui permit de sortir un peu après les cours. Les conditions étaient de mises et bien enregistrées dans la tête de sa cadette. Jaimie était une jeune fille responsable, du moins, elle l'espérait.
Diane se connaissait, elle ne dormirait certainement pas jusqu'à ce qu'elle rentre et l’ennuierait de quelques textos envoyés pendant la soirée mais elle ne pouvait empêcher la peur d'être présente.

Elle était installée confortablement dans le canapé, à lire un livre avec le chien à ses pieds quand elle entendit la sonnette. Elle ne tarda pas à aller voir, étant sûre qu'elle n'attendait pas de visite et surtout que ça ne pouvait pas être Jaimie. Il était bien trop tôt pour ça.
Quand elle ouvrit la porte, le choc fut vif. Sa main tremblante trouva sa place sur le bois pour se stabiliser et il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte que sa fille était bien devant sa porte. Elle l'ouvrit un peu plus en remarquant tous les sacs qui l'accompagnaient et Diane eut un geste vers elle. Celui-ci fut pourtant avorté lorsqu'elle se dit qu'elle ne voulait sans doute pas d'une étreinte. Elle se bougea légèrement pour lui laisser le loisir d'entrer si elle le voulait.

- Ju... Lucy... Entres, tu es trempée ! Est-ce que tout va bien ? Et quand sa fille fit un pas en sa direction, elle se précipita pour attraper un sac afin de lui donner un petit coup de main. Elle se demandait ce qui pouvait l'amener à Cap Harbor et ne cacha pas un sourire alors qu'elle était entrain de la détailler de haut en bas.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Sam 19 Nov - 11:37 )

Elle était surprise. Il y avait de quoi ! Je ne l'avais même pas prévenu de ma visite et je débarquais à l'improviste. Ce n'était sans doute pas le meilleur plan d'attaque que je pouvais trouver mais bien le seul qui m'avait paru sensé à ce moment-là. Et puis, ce n'était pas comme si j'avais encore beaucoup d'attaches à New-York. Être révélée comme étant une enfant enlevée arrivait inexplicablement à détruire des amitiés. Je n'avais plus ma mère et plus de cabinet. Autrement dit, j'étais libre comme l'air. Sauf que pour vivre, l'argent était nécessaire et je n'avais strictement rien pu mettre de côté. Je n'aurai même pas de quoi payer un motel plus de trois nuits environ alors, après réflexion, je n'avais pu que repenser à la proposition de Diane.

Maintenant que je me trouvais devant elle, les mots sortirent moins facilement que prévus. L'impulsion du moment n'était plus là et mon pas, un peu hésitant à l'intérieur de cette maison. J'évitais cependant de regarder partout et me contentait de souffler quelques mots pour la remercier de son premier geste.

- Merci, c'est juste l'arrosage...

J'aurai pu faire plus développé mais elle devait se demander ce que je faisais là. Je n'appréciais pas non plus tellement le regard qu'elle posait sur moi et pour éviter la gêne de s'installer ou une réplique qui ruinerait toutes mes chances de sortir, je décidais d'expliquer la situation.

- Je me suis rappelée de ce que vous avez dit... Que vous pourriez m'aider ? J'aurai pu appeler c'est vrai mais vous auriez pu ne pas répondre. J'ai perdu mon appartement et mon cabinet dans une inondation et je me demandais si vous auriez juste une chambre ou même un grenier pour quelques jours, le temps que je trouve un endroit où travailler pour avoir un peu d'argent.

Je n'y allais pas par quatre chemins et attendais au milieu de l'entrée, une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Sam 19 Nov - 13:01 )

Avec cette porte ouverte, Diane montrait à sa fille qu'elle tenait sa promesse. La laisser entrer n'était pas une option, c'était la logique. En la voyant là, devant elle, avec tous ces bagages, elle se demanda immédiatement ce qu'il se passait. Elle n'avait pas prévenu de sa visite mais ce n'était pas grave. Elle aurait juste pu tout préparer pour l'accueillir et surtout essayer de se préparer elle aussi.
Parce qu'il était dur de garder les idées correctes face à Lucy. Diane se poussa pour la laisser avancer et quand elle lui répondit, elle eut un léger sourire.

-Tu n'es pas la première à qui ça arrive malheureusement, je lui en toucherai un mot pour que d'autres ne se retrouve pas dans ton état ! Elle prit des bagages et la suivit dans la maison.

Diane ne parvenait pas à ne pas la regarder. Sa fille était tellement belle, c'était une jeune femme et en pensant à tout ce qu'elle avait manqué, ses yeux s'humectèrent rapidement. Elle ne pouvait pas laisser les larmes couler, elle le savait. Mais elle ne pouvait pas non plus être indifférente !
Quand Lucy lui expliqua le pourquoi de sa présence, elle eut l'impression qu'on lui retirait le coeur pour le tordre et le lui remettre comme ça à l'intérieur. C'était douloureux mais que pouvait-elle y faire ? Lui dire non n'était même pas envisageable, la situation était critique et c'était peut-être le bon moyen pour apprendre à la connaître et pour que Lucy accepte sa présence... Diane était quand même déçue de se rendre compte qu'elle n'était pas là pour ça. Elle se refit un visage neutre et lui répondit sans se montrer trop affectée.

- Je t'ai dit que tu pouvais venir quand tu voulais, si tu appelles, je ne raccrocherai jamais... Tu es la bienvenue ici Lucy ! Aussi longtemps que tu le veux ou que tu en as besoin, la porte t'es ouverte. C'est... La brune se retint de lui dire que c'était chez elle. Parce qu'elle avait peur de se prendre en plein visage que ce n'était pas le cas. Elle posa les bagages et l'invita à entrer un peu plus. Un miaulement se fit alors entendre et Flicka arriva immédiatement, la queue balançant de gauche à droite. Elle se mit à sentir Lucy et s'intéresser au sac qu'elle portait.

- Il y a des assurances pour te protéger de tout ça, on en discutera, mais tu as bien fait de venir. Si tu as besoin, je peux t'aider parce qu'en principe, ils auraient dû te reloger... Je vais aller te chercher de quoi te sécher, installes-toi et je te ferai ce que tu veux pour te réchauffer un peu. Comment as-tu fait le voyage jusqu'ici ?
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Sam 19 Nov - 13:21 )

Je tentais un sourire avant d'entrer pour montrer que j'appréciais le fait qu'elle veuille parler à son voisin. Mais en vérité, j'étais l'unique responsable. Je n'étais simplement pas habituée à ce que des pelouses soient ainsi entretenues. Ce n'était pas du tout la même chose que là où j'avais vécu toute ma vie.

- Ce n'est pas vraiment de la faute de votre voisin. Chez moi, on n'a pas vraiment l'habitude d'arroser comme ça sa pelouse. Je me suis laissée surprendre. Répondis-je en comparant ici et là-bas tout naturellement.

Bien sûr quelque soit le regard déçu de la femme en face de moi, je ne parvenais pas à ressentir un peu de remord vis à vis d'elle. Je ne cherchais pas à l'épargner mais il fallait que les faits soient clairs depuis le début. Elle pouvait ou non m'aider mais ce n'était pas pour autant que je tenais à développer une quelconque relation familiale avec elle et sa fille. D'ailleurs en songeant à elle, je notais que la maison était silencieuse mais je décidais de garder la question pour plus tard. Surtout quand une bête touffue -en l’occurrence un chien- s'approcha vivement de ma position. De toute évidence, Nix venait de réveiller la bête que je pris le temps de caresser rapidement avant de me tourner à nouveau vers Diane.

- En autocar. L'avion est bien trop cher pour prendre une réservation au dernier moment. Et ils ne peuvent rien faire pour moi. Je n'avais pas les moyens de souscrire à une assurance. En fait, je vivais dans un local dépendant du petit cabinet qu'un ami et moi avions ouvert. Nous avions convenu que je pouvais y rester mais avec le dégât des eaux et puisqu'on n'avait pas pris d'assurance, tout est parti en frais. Les meubles et tout ce qu'il y avait dans le cabinet n'est pas en meilleur état. On n'avait pas les moyens de payer pour réparer et comme j'avais mis mes économies dans le projet... Je racontais cela sans encombres, aimant assez raconter mes mésaventures à qui voulait bien les entendre.

Pourtant, aussitôt que la femme se fut éloignée, je profitais de ma solitude pour observer les lieux, déposer Nix qui saluait son nouvel ami et soupirer en notant la présence d'une photo me représentant sans aucun doute. Ce serait moins facile que prévu... J'allais avoir beaucoup de mal à voguer dans la maison d'un inconnu en voyant une photo de moi au mur. Mais avec un peu de chance, je n'étais là que pour une petite semaine. Je pouvais le faire ! Si je voulais m'en convaincre, j'étais mal partie et préféra finalement saluer le chien comme il se fallait. Je me retrouvais assise par terre sans effort pour laisser l'animal être à ma hauteur et démontrer son intérêt par un museau indiscret.

- Comment est-ce qu'il ou elle s'appelle ? Demandais-je alors fortement en pensant que Diane pourrait m'entendre depuis l'autre pièce.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Sam 19 Nov - 16:17 )

Elle perçut un sourire sur le visage de sa fille. Jamais elle n'aurait cru pouvoir le revoir un jour et pourtant, elle était là, devant elle. Elle n'y croyait toujours pas vraiment et la toucher, la serrer contre elle l'aurait sans doute rendue tellement fébrile qu'elle se serait écroulée. Diane se sentait totalement hors de sujet. Il était clair que son sourire était plutôt pour la conversation que pour elle.

Elle se contenta de hocher la tête à la comparaison des endroits. Diane se rendait compte que les choses n'étaient pas aussi simple que ce qu'elle avait pu penser en voyant sa fille sur le pas de la porte. Elle espérait sincèrement que tout ça était un geste pour elle. Alors quand Lucy lui énonça les faits aussi simplement qu'ils l'étaient, elle ne put cacher sa déception. Le chien arriva à cause du chat et sans doute qu'elle détendit un peu l'atmosphère. Flicka était un chien adorable et elle s'intéressait à beaucoup de choses.

- Tu dois être épuisée ! Je suis désolée que tu aies perdu ton logement. Je travaille dans l'immobilier, il y a bien quelque chose que je peux faire pour toi. Elle s'éloigna pour aller chercher le nécessaire à son bien être et la laissa voguer comme bon lui semblait. Les photos n'avaient pas bougé depuis toutes ces années tout comme la chambre qui était toujours comme lors de ses trois ans.

Cette maison, c'était celle de leur famille et Lucy y avait sa place. Elle ne l'avait jamais perdue et Diane s'était assurée de ce fait. Ses espoirs ne s'étaient jamais fanés, elle était rassurée d'avoir été celle à continuer à y croire. Parce qu'après toutes ses années, ça avait porté ses fruits.
Elle revint avec une serviette à la main et se fit silencieuse. Sa fille était belle. Elle était telle qu'elle l'avait imaginé pendant tout ce temps. Diane se rappelait l'avoir reconnue ce jour là à New York. Mais elle savait aussi que si elle était passé à côté d'elle dans une rue bondée de monde, ça n'aurait peut-être pas été le cas. Et c'était effrayant !

Elle n'arrivait pas à la quitter du regard. Il trahissait tout l'amour qu'elle pouvait avoir pour cet enfant qu'elle ne connaissait pas. Cette jeune femme qu'elle était devenue et qui ne voulait rien accepter qui puisse venir d'elle. Pourtant, elle était quand même là... Et si elle lui avait dit que ce n'était que pour avoir un logement, Diane mettait tous ses espoirs dans le fait que ça puisse évoluer. Il ne pouvait pas en être autrement, ce n'était pas possible...

Elle sursauta un peu en l'entendant s'intéresser au chien et s'avança. C'était finalement une bonne chose qu'elle ne l'ait pas vu. Elle aurait pu prendre peur et s'en aller aussi vite qu'elle était arrivée. - Elle s'appelle Flicka. Qu'est-ce que je peux donner pour satisfaire ton chat ? Et toi dis moi, que veux-tu boire et manger ? Jaimie est de sortie et je n'ai pas vraiment préparer de repas, mais il y a tout ce qu'il faut. Elle lui tendit la serviette et recommença à la regarder. -Pardon... C'est juste que... Je ne pensais pas avoir la chance de te voir à nouveau et pourtant tu es là...
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Sam 19 Nov - 19:07 )

J'espérais vraiment que Diane puisse faire quelque chose. D'un autre côté, je ne voulais pas que ça ait le moindre lien avec l'argent. Je veux dire par là que je n'avais aucune envie de lui devoir quelque chose plus que de la reconnaissance. Ce serait trop fort ! Il faudrait que je fasse des concessions et j'étais quasiment certaine que ça passerait par "apprendre à la connaître". Je n'en avais aucune envie. Ce n'était pas que Diane m'inspirait de mauvais sentiments, pour tout dire, elle me paraissait très gentille mais je ne devais pas me laisser prendre au jeu. Elle n'était et ne serait jamais ma mère. Nous avions peut-être du sang en commun mais c'était tout ce qui était possible. Ça ne ferait jamais de nous une famille !

Mais je devais au moins restée polie. Je n'avais aucune raison d'en faire mon ennemie plutôt que mon amie. Et j'avais cruellement besoin d'amis ! Elle ne m'avait fait aucun mal. Elle n'avait provoqué aucun mal... Parce que finalement si, elle m'avait fait du mal en ne niant pas à la police qui j'étais. Cela avait envoyé ma mère en prison et m'avait laissé comprendre que mon modèle n'était pas la personne parfaite que j'imaginais. La réalité m'avait frappé comme une claque et cette femme n'avait rien fait pour l'en empêcher, au contraire. Là où ma mère voulait me protéger, elle n'avait pensé qu'à elle ! Alors il était clair que je ne serais jamais sa fille.

Occupée à caresser le chien, j'attendis de voir Diane pour écouter sa réponse et ses questions.

- Si vous avez quoique ce soit avec un peu de poisson, ce sera parfait pour Nix. Je sortirai lui acheter ce qu'il faut un peu plus tard ne vous inquiétez pas pour sa propreté etc. Et vous m'accueillez déjà alors je peux peut-être nous préparer quelque chose avec tout ce qu'il y a ? Je ne veux pas vous envahir mais c'est ce que j'ai toujours fait avec quelques uns de mes amis. C'est une façon de dire merci ? Déclarais-je en essayant vraiment de ne pas donner d'espoirs inconsidérés. Et merci. Rajoutais-je pour la serviette.

Mais ça, c'était avant de l'entendre à nouveau et soupirer une seconde. Évidemment... Je lui donnais de faux espoirs. J'avais de la compassion pour ce qu'elle avait vécu, la perte de sa fille et ce que ça avait pu engendré. Je n'étais pas stupide et l'absence d'un homme ou plutôt du père de Jaimie et de Julia -qui n'était pas moi- était flagrante. Cette famille avait dû être détruite. Mais c'était tout. J'avais de la compassion et ça s'arrêtait là. Je me relevais alors, le visage un peu plus fermé.

- Écoutez... Ce n'est pas facile pour aucune de nous, je pense. Vous croyez que je peux être votre fille et je dois accepter que nous soyons du même sang. Mais je ne suis pas venue pour avoir une famille. J'en ai déjà une qui a été envoyé en prison à cause de tout cette histoire. Vous comprenez ? J'essayais de rester gentille et sourire de manière encourageante. Je ne veux pas que vous vous fassiez de fausses idées. Vous avez l'air très gentille et je n'ai pas envie de vous blesser.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 0:48 )

Elle la regardait. Ça pouvait paraître déplacé mais Diane ne pouvait pas s'en empêcher. Lucy portait des traits qui étaient reconnaissables de ceux de la petite fille qu'elle était. Elle aurait reconnu ces yeux parmi tant d'autres et son petit menton qui était parfait et lui venait de son père ne pouvait que lui rappeler qu'il n'était pas là. Rick ne partageait pas sa joie d'avoir retrouvé leur fille parce qu'il pensait que Diane se faisait des histoires. C'est ce qu'il lui avait dit il y a quatre ans de cela et elle n'oubliait pas ses mots. Il l'avait tellement blessé à la voir de cette façon... Elle n'avait pas été la meilleur pour l'aider lui et Jaimie, mais elle pensait finalement s'en être sortie...

Mais là n'était pas la question ! Si ses pensées allèrent un peu vers son ex-mari, elle se reprit rapidement en ne pensant qu'à leur fille. Elle devait être la priorité, encore plus maintenant et Diane mettait de nombreux espoirs en sa présence dans leur maison. Elle la rejoignit doucement quand elle lui parla et finit par s'intéresser au chat et à ce dont Lucy pouvait avoir besoin à l'instant.

- Je pense que ça peut se faire sans problème et je ne m'inquiète pas, rassures-toi. Lui souriant doucement elle regarda les animaux et reporta son attention sur Lucy. - Tu n'envahis personnes voyons, je te montrerai la cuisine et tu n'as pas à me remercier tu sais...

Diane lui tendit la serviette et se perdit à l'observer. Elle la détaillait encore et encore. L'envie de la prendre dans ses bras était tellement forte que se retenir en devenait difficile. Mais elle savait que ce n'était pas ce que sa fille voulait. Et il était hors de question de compromettre leur relation en faisant un geste de travers. Elle lui présenta ses excuses pour ce regard qui se faisait insistant et lui fit part de ce qu'elle pouvait ressentir. Mais en la voyant se relever avec ce visage fermé, elle sentit un peu son coeur se serrer. Les paroles de Lucy n'arrangèrent rien et une larme perla sur son visage. Une larme incontrôlée et qu'elle n'aurait pas dû montrer, elle le savait. - Cette... Femme t'a kidnappé et... Elle t'a élevé comme j'aurais dû le faire. Je sais que tu ne veux pas d'une famille, je l'entends... Diane s'arrêta cependant, sentant qu'elle pouvait se diriger vers une pente trop glissante et prit une grande inspiration. - La salle de bain est dans ce couloir. Seconde porte à gauche. Prends le temps qu'il te faut, je vais donner à manger et à boire à ton chat et ensuite si tu veux, tu pourras cuisiner. Et après lui avoir montré le couloir à prendre, elle attrapa doucement le chat pour l'emmener avec elle dans la cuisine. Il fallait qu'elle se reprenne pour ne pas craquer. Mais plus elle y pensait, plus elle se disait que sa fille ne serait plus jamais la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 1:54 )

Si, je devais la remercier. Parce que pour moi, ce qu'elle faisait n'était pas commun. On n'accueillait pas une étrangère chez soi aussi facilement. Alors oui, peut-être que Diane me voyait comme sa fille mais je ne me voyait pas du tout de cette façon là. Il était normal de montrer de la gratitude. C'était tout aussi humain d'apprécier un remerciement et je n'accepterai rien d'autre ! Je la remercierai pour sa gentillesse et la douceur dont elle pouvait faire preuve, ce n'était pas négociable !

Ce qui ne l'était pas non plus était de la convaincre que rien ne pourrait être comme elle l'imaginait. Je n'arrivais pas pour prendre la place d'une gamine disparue des années plus tôt même si, en l'occurrence, cette gamine était moi ! Il fallait qu'elle se mette en tête que je n'étais pas Julia et je ne le serais jamais. Peut-être que dans une autre vie j'aurai pu l'être et considérer Diane comme ma mère mais pas ici. J'acceptais de lui parler, c'était déjà un grand progrès et ça devrait lui suffire pour l'instant ! Il ne fallait pas que cette femme soit trop gourmande et en attende trop. Elle serait immanquablement déçue. C'était déjà ce qui arrivait à cet instant. Je n'étais pas aveugle au point de ne pas voir son regard humide et ronchonner intérieurement devant sa sensibilité. J'avais tout fait pour être gentille et lui parler sans la brusquer mais ça ne semblait pas suffire. Au lieu de ça, elle continua sur le sujet sensible et ma mâchoire se serra en essayant de retenir toute parole exagérée. Ça ne se faisait pas de m'en prendre à mon hôte qui acceptait bien gentiment de m'héberger. Je devais faire un effort pour me contrôler et soupire pour évacuer la pression. Je n'avais pas été kidnappé ! Je n'acceptais pas ce mot et mon regard se voulut clair : un avertissement.

Il valait mieux changer de sujet et je la suivais sans problème sur celui-ci. En plus de tout le reste, ça me donnerait amplement de temps pour me calmer et trouver un nouvel angle d'approche. e ne voulais pas non plus rester là pour voir Diane pleurer parce que, malheureusement, dès que quelqu'un se mettait à verser quelques larmes, je le suivais de peu. C'était une sensibilité idiote ! Aussi, je suivais ses directives sans rechigner en prenant le sac que j'avais déjà près de moi.

- D'accord, merci. Et le chat s'appelle Nix. Terminais-je avant de disparaitre dans la salle de bain.

Je pris le temps de me changer et sécher mes cheveux après avoir fouiller pour trouver de quoi le faire. Attention, je n'avais pas fouillé fouillé non plus ! J'avais juste ouvert un placard et trouvé le sèche-cheveux, pas de quoi en faire un drame ! Après quoi, je troquais mon gilet et mon jean pour un ensemble de jogging plutôt stylé et sortis doucement en écoutant les bruits de la maison. La disposition de la maison ne m'était pas commune mais le bruit émanant de la cuisine me rappelait presque une époque déjà lointaine où je pouvais espérer trouver ma mère dans cette même pièce alors que je venais de prendre une douche rapide avant de filer en cours. C'était un souvenir heureux que personne ne pourrait m'enlever. Ce n'était pas le souvenir de quelqu'un qui avait été kidnappé !
Malgré moi, je devais pourtant admettre que quelque chose faisait tilt ici. Tout m'était inconnu mais un seul regard en direction du couloir qui continuait me suffit pour être attirée vers une pièce précise. Je notais que toutes les portes étaient entre-ouvertes exceptée celle-ci et prise d'une curiosité soudaine et mal placée, je l'ouvrais.

L'univers qui m'assaillit me donna une étrange impression de déjà-vu et je fis un pas à l'intérieur sans véritablement faire attention. C'était une chambre d'enfant, de petit enfant. Diane n'avait pas de petit enfant... La déduction fut vite faite. A une époque lointaine, ça devait être ma chambre ou plutôt celle de Julia. Je n'en avais aucun souvenir... J'allais repartir quand un simple bout de tissu sur le petit porte-manteau attira mon attention. C'était rose, presque trop rose pour être joli et pourtant, je le prenais avec la vague impression de l'avoir déjà vu quelque part. C'était un bonnet, quelque chose qui aurait pu être tricoté par quelqu'un ou acheté à la friperie du coin. Je n'avais de toute évidence jamais vu le vêtement et pourtant, il se trouvait là entre mes doigts comme si c'était sa place naturel. C'était idiot ! Il ne m'irait même pas à mon âge ! Pourtant, je ne bougeais pas, comme si ça briserait le charme. Je voulais comprendre pourquoi j'avais ce bonnet en main quand je me souvenais encore de ce rêve que je faisais bien longtemps avant aujourd'hui à propos de ce même bonnet que j'avais perdu ou au contraire que j'avais retrouvé grâce à l'aide d'une personne bien plus grande que moi, sans identité propre.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 11:37 )

Que Lucy veuille la remercier était une bonne chose. Ca lui montrait qu'elle n'était pas totalement fermée. Du moins, c'était ce que Diane pensait ! Mais elle dut rapidement se rendre à l'évidence que les choses n'allaient pas aller aussi simplement. Sa fille n'était là que pour avoir un toit et si elle aurait pu trouver ça déplacé de la part de n'importe qui, elle laissait passer. Parce qu'elle pouvait l'avoir près d'elle, elle pouvait la regarder et qui sait si elle lui laisserait un jour lui offrir un étreinte... Ses espoirs malgré la déception de ce qu'elle pouvait entendre ne s'en allaient pas.

Elle fit part de l'animosité qui l'envahissait en pensant à cette femme qui avait élevée Julia en se faisant passer pour sa mère. Elle l'avait privé de toute une vie avec sa fille, elle avait détruit une famille entière et il y avait peu de chances qu'ils arrivent à en être une à nouveau. Jaimie n'avait pas eu d'autre choix que d'être l'enfant qui restait. Et quel position horrible pour une petite fille... Diane savait que tout ça, c'était de sa faute. Elle était celle qui n'avait pas assez bien surveillé l'enfant et leur vie aurait pu être tellement parfaite sans cette erreur...

Elle quitta la jeune femme pour rejoindre la cuisine en compagnie de Nix et de Flicka qui suivait juste derrière. Il fallait qu'elle parvienne à se reprendre. Ce n'était pas une chose aisée et elle aurait tellement aimé ne pas être seule en ce moment. Rick aurait dû être là, ils auraient dû vivre ça ensemble. Mais elle ne pouvait que se remettre en tête qu'il la prenait pour une folle qu'il fallait interner ! Elle ne l'avait jamais été et la preuve était dans leur maison maintenant...
Le chat repus, Diane poussa un long soupir et en tendant l'oreille, elle n'entendit plus le sèche cheveux.

Lucy était peut-être de retour au salon. Elle y passa la tête mais ce n'était pas le cas. Elle suivit alors son instinct et se retrouva dans le couloir où elle remarqua la porte ouverte. Elle ne l'était jamais ! C'était son sanctuaire, l'endroit qui lui permettait de ne pas oublier, de rêver à ce qu'aurait pu être leur vie. Dans cette chambre, elle entendait encore son rire et il lui arrivait encore régulièrement de s'installer dans la chaise à bascule pour lire l'histoire préférée de Julia. Parfois, elle s'endormait même dans la pièce et très souvent, elle ajoutait des objets dans les boites qui étaient destinées à sa fille. Au fil des années, elle n'avait manqué aucun cadeau d'anniversaire ni de Noël. C'était sa façon de voir vivre sa fille et bien que tout ça était douloureux, elle ne parvenait pas à s'arrêter de le faire.

Elle s'appuya sur le chambranle de la porte, silencieuse alors que Lucy tenait son petit bonnet rose. Son coeur se serra à cette vision et elle retint un sanglot. Elle ne voulait pas la bousculer alors, doucement, presque dans un murmure fragile, elle se mit à parler : - Quand ta grand mère te l'a mis la première fois sur la tête, elle t'a dit qu'il te protégerait de beaucoup de choses. Tu ne le quittais jamais... Il t'arrivait même de dormir avec tellement tu l'aimais et le matin on devait farfouiller partout dans ta chambre parce qu'il s'était échappé durant la nuit et que c'était une catastrophe si on ne le trouvait pas. J'imagine qu'il avait un peu la place d'un doudou pour d'autres enfants...
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 13:13 )

Je n'aurai pas dû venir ici, dans cette chambre. Mais quelque chose d'inexplicable m'y avait attiré et j'étais maintenant bloquée devant un simple bout de tissu. Je sentais de moi-même que ça ne m'apporterait que des problèmes mais c'était un sentiment plus fort qu'autre chose. J'avais envie de pleurer pour une raison inconnue devant une pièce qui aurait dû -non qui aurait pu !- abriter la vie d'une enfant. J'étais véritablement désolée pour ce qu'avaient vécu les James. Cette pièce montrait ce qu'ils avaient perdu. Je ne se sentais pas à l'aise avec la pensée que cette enfant aurait pu être moi. Je ne me sentais pas du tout comme une Julia. C'était vraiment la pire chose qui puisse arriver finalement, être retrouvée. Est-ce que j'aurais pu aimer Diane comme j' aimais ma mère ? Forcément si j'avais grandi dans cette famille mais c'était juste impensable de l'imaginer maintenant. Venir ici s'avérait de plus en plus être une erreur. Ça allait faire du mal à tout le monde. Surtout quand Diane comprendrait enfin que je n'étais pas Julia et qu'elle ne la retrouverait jamais.

En parlant d'elle, ce fut sa voix tremblante qui me sortit de mes songes. Je ne voulais pas me retourner pour lui trouver un visage triste. Je n'avais pas envie de voir ses émotions mais je l'écoutais malgré moi. J'avais une grand-mère ? Enfin, Julia avait une grand-mère ? Oh bon sang, je détestais la confusion de tout cela et j'aurai dû refermer la porte aussitôt que j'en avais tiré la bonne conclusion : cette pièce était un souvenir qui ne deviendrait plus jamais réalité ! Je renforçais ma prise sur le bonnet, préférant ne pas le lâcher du regard.

- Je l'avais ce jour-là n'est-ce pas ? J'avais promis de ne pas te lâcher la main en chemin si je voulais le mettre...

Et ce souvenir unique m'affola soudainement. Je ne pouvais pas me souvenir de ça ! Julia n'était pas moi et Diane n'était pas ma mère. J'avais convenu de tout ça depuis quatre ans et un simple bonnet idiot venait me perturber. J'étais figée pendant ce qui sembla une éternité. Enfin, je le lâchais comme s'il m'avait brûlé sur le meuble avant de reculer, le cœur battant la chamade. J'avais l'impression d'être dans un grand huit, prête à faire le premier looping et je me retournais vers la femme en secouant la tête.

- Je ne peux pas... Dis-je simplement avant de passer la porte et fuir dans le couloir.

J'avais sans aucun doute besoin de respirer et prit Nix dans mes bras en cherchant un endroit où me poser. Finalement, le perron serait l'idéal et je sortais en essayant de reprendre contrôle de moi. Toute cette maison était un piège constant. Je n'avais aucune intention de faire partie de cette famille ! Il fallait que Diane se le mette en tête !
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 16:24 )

C'était sa chambre. Celle qu'elle aurait dû habiter pendant longtemps et qui aurait évolué en même temps qu'elle. Mais à la place de ça, elle était devenue une pièce sans vie. Une pièce où le temps s'était stoppé et à laquelle il ne fallait surtout pas toucher. Diane vivait avec le fantôme de cette vie qu'elle aurait dû avoir si on n'avait pas décidé de lui retirer son coeur. Cette femme, en enlevant sa fille, lui avait retiré tout ce qui avait pu la faire vivre un jour. Bien sûr, il y avait Jaimie et elle l'aimait plus que tout mais au fil des années, il était apparu qu'elle était une mauvaise mère pour elle. Elle lui avait fait vivre dans l'ombre de sa soeur sans même s'en rendre compte. Diane avait été néfaste pour sa cadette et à l'heure actuelle, elle était reconnaissante à Rick de l'avoir pris avec elle pour son bien être.

En s'appuyant contre la porte, elle espérait pouvoir se donner un peu de contenance. Mais sa voix la trahit dans toutes les émotions qui la traversaient depuis que la jeune femme avait passé la porte d'entrée. Elle lui raconta l'histoire de ce bonnet et ne s'attendait pas à ce qu'elle lui répondre. Elle retint sa respiration et se figea. Lucy se rappelait, elle avait des souvenirs de sa vie ici. C'était un bon début et elle ne savait pas si elle pouvait faire un pas vers elle.
Diane n'eut le temps de répondre que sa fille se retournait pour passer devant elle et s'éloigner. Ca s'était passé tellement vite que quand elle le réalisa et qu'elle se retourna, Lucy n'était déjà plus là.

Elle porta la main jusqu'à sa bouche, ne pouvant garder ce sanglot pour elle et laissa quelques larmes s'échapper avant de se rendre compte qu'elle était vraiment seule et de paniquer un peu à l'idée que peut-être, elle était partie. Elle remit le bonnet bien à sa place et s'encourut vers la cuisine. Elle n'y était pas et le chat n'était plus là non plus. Son coeur battait tellement vite qu'elle aurait pu faire une crise cardiaque si sa condition avait été un peu altérée. Diane se précipita vers le salon et enfin vers l'entrée. Elle ouvrit la porte et à la vue de sa fille assise sur le perron, elle se sentit apaisée. Elle s'installa quelques marches au dessus d'elle pour ne pas trop l'oppresser et baissa la tête. - Je suis désolée pour tout ça... C'est beaucoup, pour nous deux et tu dois être déboussolée... Je vais rentrer et te laisser un peu d'espace. Est-ce que tu aimes le chocolat chaud ? Peut-être que ses goûts avaient changés et qu'elle n'aimait plus ça comme lorsqu'elle avait trois ans. Lui demander était alors une bonne idée afin de lui préparer quelque chose qu'elle pouvait apprécier.
Diane se leva après avoir entendu sa réponse et rentra pour laisser sa fille décider d'elle même quand elle voudrait de sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 18:02 )

Je devais m'éloigner le plus vite possible de cet endroit. Ces rêves du passé n'avaient plus rien de concrets aujourd'hui. C'était une mauvaise idée d'investir cette maison surtout lorsque je comprenais que c'était la même que celle où j'avais dû fêter mes premiers anniversaires. C'était une autre vie. Ma mère m'avait adopté et j'avais eu une enfance très heureuse avec elle. Je ne pouvais pas concevoir cette deuxième vie parallèle. Il m'avait fallu quatre ans et un bon psy pour être à nouveau droite dans ma propre cervelle et réussir à avancer dans ma vie.

Être à l'extérieur me permettait de respirer. Nix était sage et je réfugiais mon visage dans son pelage doux. Il était quelque peu la seule personne sur qui je pouvais compter. Il s'était imposé dans ma famille. C'était le seul qui ne me mentait pas et le seul qui ne cherchait pas autre chose de moi que ce que j'étais déjà. J'étais vraiment heureuse de l'avoir...

Je restais sur cette pensée et observait les maisons voisines quand un mouvement derrière moi m'indiqua que Diane se trouvait là. Évidemment, où pourrait-elle être sinon chez elle ?! J'évitais de me retourner et préférait continuer à caresser le chat. Je n'avais rien à lui dire et j'espérais qu'elle ne me pose pas de questions. Je pourrais dire quelque chose de vraiment méchant et ce n'était pas mon intention. Je n'étais pas un monstre... Je cherchais juste un toit, un endroit où je pourrais prendre le temps de me retourner avant de retrouver du travail. Me laisser de l'espace était une bonne idée. Plus elle était loin de moi et mieux je me portais ! Ou je voulais le croire... Parce qu'à l'instant présent, avoir un toit sur la tête dépendait entièrement du bon vouloir de cette femme. Je devais éviter de m'en faire une ennemie, c'était capital.

- Qui n'aime pas le chocolat chaud ?! Essayais-je d'alléger un peu ce moment en réalisant les efforts que Diane faisait elle-même. Merci.

Je la laissais repartir bien volontairement. Le temps passa alors et j'aurai pu rester encore bien longtemps dehors si Nix n'avait pas commencé à remuer. De toute évidence, il voulait découvrir son nouveau terrain mais je n'étais pas vraiment partante pour qu'il me laisse ce soir. Je le voulais à côté de moi. Je le retenais et décidais finalement de me relever pour rentrer. Et puis, il ne connaissait rien ici, il pourrait ne pas retrouver son chemin et j'étais plus qu'effrayée par l'idée de le perdre ! Je rentrais donc, prête à affronter mon démon personnel : Julia, et sa mère qui n'était autre que le visage amical dans la cuisine.

- Ce serait peut-être mieux si je trouvais un hôtel ? Tentais-je doucement en m'installant au comptoir et laissant Nix vagabonder, Flicka à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 20:33 )

La panique fut le sentiment qu'elle ressentit vivement quand Lucy quitta la pièce précipitamment. Diane pensait qu'elle la perdait à nouveau et qu'elle préférait être n'importe où sauf ici. C'était peut-être vrai mais elle n'était pas capable de l'accepter. Lucy n'avait pas fait tout ce chemin pour repartir aussi vite. Elle ne pouvait et ne voulait pas la laisser faire sachant très bien qu'elle ne le supporterait pas... Sa fille était vivante, c'était un miracle de la retrouver après autant de temps. Mais Diane était tiraillée entre ce qu'elle ressentait. Après tout, il lui avait été offert une vie correcte, elle n'avait pas été maltraitée et abusée. Elle avait connu ce qu'était une famille. Elle n'en voudrait jamais à Lucy de se tenir à l'écart de la sorte. Elle pouvait comprendre qu'elle n'arrivait pas à aller de l'avant. Et pour le bien de sa fille, elle était prête à essayer de mettre tout ce qu'elle pouvait ressentir de côté afin de la protéger. Après tout, Diane avait déjà tout perdu et s'était brisée en un million de morceaux, elle pouvait l'être un peu plus si c'était pour le bien être de Lucy.

Sur le perron, elle trouva sa place quelques marches derrière sa fille. Faisant de nombreux efforts pour lui faire comprendre qu'elle ne voulait pas la pousser dans ses retranchements. Lui laisser l'espace nécessaire et surtout l'assurance d'avoir un endroit où elle était la bienvenue restait une priorité. Alors après avoir eu sa réponse pour le chocolat chaut, elle se leva et retourna à l'intérieur.

Le temps passait et elle essayait de se vider la tête comme elle le pouvait. Elle aurait dû prévenir Jaimie que sa soeur était à la maison mais elle ne voulait pas la déranger dans sa soirée. Elle pensa alors à Rick et au fait qu'il aurait dû lui aussi être là. Elle était toute seule pour affronter leurs démons et elle n'était pas sûre de bien y arriver.
Heureusement, Diane était de dos quand Lucy arriva dans la cuisine. Elle cessa tout geste en l'entendant et se refit un visage neutre en se retournant après avoir versé le chocolat chaud dans les tasses qui contenaient un peu de pain d'épices et en y mettant automatiquement des marshmallows. Elle posa la tasse devant sa fille et la regarda en un léger sourire. - Tu m'as dit que tu n'avais pas d'argent... Tu es la bienvenue mais si tu préfère, je peux te trouver un petit appartement où rester. Elle avait essayé de paraître naturelle même si ça lui faisait mal de lui dire ça. Mais Diane voulait garder le dialogue ouvert et la braquer ou la faire se sentir emprisonnée ne ferait que le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Dim 20 Nov - 21:24 )

Je n'avais nul part où aller mais ma proposition était sincère. Je n'avais aucune envie de devenir folle, voir ma personnalité se dédoubler ou que sais-je encore ! Le fait est que je devais déjà me faire appeler Lucy James au yeux des institutions était bien assez déchirant. Impossible de garder Carter m'avait-on dit ! Carter ne peut pas être votre nom ! Je leur avais hurlé de changer mon nom si ce n'était que cela mais personne accepterait cette folie. Avoir le nom de celle qu'ils appelaient ma kidnappeuse n'aurait pas été permis. Je me retrouvais donc, depuis quatre années à me faire à une nouvelle semi-identité. Lucy avait pu être conservé et heureusement mais pas Carter... Il m'arrivait cependant encore de me tromper et de me présenter comme le docteur Carter, ce qui créait bien des problèmes. C'était une raison de plus du pourquoi je détestais tout ce que représentait Diane. Mais je ne la détestais pas elle. C'était déjà un progrès de ma part ! J'avais besoin d'elle et de la proposition qu'elle m'avait faite des années plus tôt. Si je ne pouvais civilement plus porter le nom de Carter, j'en étais toujours une et n'hésiterait pas à le rappeler. C'était pour ça que trouver un autre endroit où loger était sans doute mieux si je ne voulais pas finir par commettre un meurtre. Mais en même temps, je savais me contenir non ?

Je devais donc lui répondre quelque chose. Diane comprenait que je n'avais pas d'argent et sa proposition de trouver un logement ne pouvait donc vouloir dire qu'une chose : aide financière. C'était ce dont je ne voulais pas. Surtout pas ! L'argent était un sujet bien trop sensible et devoir quoique ce soit d'autre que de la gratitude, c'était non !

- Je ne sais pas... Je préfère ne pas prendre votre argent. Je ne sais même pas quand je pourrais vous rembourser. Décidais-je de dire plutôt que de lui jeter à la figure que je ne voulais pas de son argent ! Et si vous me proposez de rester il faut aussi que ça convienne à Jaimie et votre mari ?
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Lun 21 Nov - 0:58 )

Elle ne pouvait décemment pas la laisser dormir à l'hôtel alors qu'il y avait de la place à la maison. Diane trouva alors l'idée de lui proposer de trouver un appartement bonne. Evidemment, elle préférerait l'avoir auprès d'elle afin de pouvoir veiller et la protéger. Mais s'il fallait que Lucy ait un appartement pour rester à Cap Harbor, soit !
Il n'était pas question d'argent là dedans. Ce n'était pas un problème, elle pourrait la dépanner et puis s'il n'y avait que ça qui la dérangeait, elle avait bien des connaissances qui lui devaient des services et elle trouverait facilement quelqu'un pour loger Lucy sans la faire payer le temps qu'elle se retourne et recommence à avoir des revenus.

Elle se plierait à tout ce qu'elle désirerait mais il fallait bien avouer qu'elle était soulagée de l'entendre dire que si elle restait là, il faudrait l'approbation des deux autres membres de la famille. Jaimie ne dirait pas non, elle savait très bien qui était Lucy et apprendre à connaître sa soeur serait une bonne chose. Quant à Rick, il n'avait pas vraiment son mot à dire depuis qu'il ne l'avait pas cru quand elle lui avait annoncé que leur fille était en vie ! - Ca ne posait pas de problème à Jaimie il y a quatre ans, ça sera pareil aujourd'hui et... Ton père et moi ne sommes plus ensemble depuis bien longtemps mais même s'il n'habite plus ici, il sera tout aussi heureux que moi de t'accueillir...

Diane poussa un peu la tasse vers sa fille et but une gorgée de son chocolat chaud. Elle l'observait et se rendit compte d'une chose, qu'elle ne s'était même pas encore vraiment intéressée à elle. Diane lui offrit un léger sourire et alla chercher son courage pour en apprendre plus sur la vie qu'elle avait avec cette autre femme. - Tu veux bien me parler un peu de toi ? On a pas vraiment eu l'occasion de se parler toutes les deux et ça me ferait plaisir d'en savoir plus sur ta vie...
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Lun 21 Nov - 2:06 )

Ma dernière question avait tout autant un but pratique que celui d'assouvir ma curiosité. Il y avait une mère, une sœur mais aucun père. Il y a quatre ans déjà, il avait à peine été mentionné et maintenant, il n'y avait que Diane qui avait parlé du retour de Jaimie et aucun autre. Autrement dit, je n'avais aucune idée d'où pouvait se trouver son mari. Mort ? Divorcé ? En voyage ? Ou autre chose ? Je demandais à savoir d'une certaine façon. Après tout, si je devais vivre ici, autant être sûre de ceux à habiter la maison. Savoir qu'un homme serait ou non dans la même maison que moi avait son importance.

Il n'y en aurait donc pas. Voilà la conclusion que je tirais de sa réponse. Je voulais lui demander plus de détails même si c'était indiscret mais fus coupée dans mon élan par la tasse qui arriva juste devant moi. Mes yeux et mon estomac ne purent s'en détacher et je la regardais surprise de voir qu'elle le faisait exactement comme je le préférais.

- Vous mettez aussi des marshmallows ! Sourit-elle sans même chercher à établir un lien au delà de ce que c'était : une coïncidence. C'est vraiment le meilleur !

Et je m'empressais de l'amener à mes lèvres en soufflant doucement dessus pour ne pas me brûler. Je devais avoir une moustache ou quelque chose parce que Diane me regarda à nouveau fixement et instinctivement, je m'essuyais le visage avant de considérer la question qui suivit. J'hésitais. Elle me questionnait forcément en raison de notre lien. Elle voulait me connaître et je n'étais pas avare de mots lorsqu'il s'agissait de ma propre vie. Et puis, je n'étais pas obligée de montrer une quelconque réciproque. Je décidais alors de répondre prudemment, lui montrant ainsi que la barrière était fine entre l'acceptable et l'inacceptable.

- Ok, qu'est-ce que vous voulez savoir ? Demandais-je alors en sachant que je lui ouvrais une porte inespérée et que je prenais des risques.

Mais après tout, je pouvais bien essayer d'avoir un peu de compassion pour cette femme. Elle me considérait comme sa fille. Elle était donc curieuse. Moi je la considérais comme une étrangère mais je restais curieuse. Il était bien possible de trouver un terrain d'entendre sans dépasser une limite. Diane comprenait les limites autrement elle n'aurait pas tant hésité sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Lun 21 Nov - 12:14 )

Elle accueillait Lucy dans une famille déchirée. Rick était loin et il serait mentir que Diane était déçue de ne pas l'avoir vu revenir depuis quatre ans. Elle lui avait pourtant fait part du fait que Julia était vivante, qu'ils l'avaient retrouvé et elle restait en colère après lui pour ne pas l'avoir cru et ne pas la soutenir dans ce moment. Elle n'avait pas été la meilleure des épouses et des mères depuis l'enlèvement, elle s'en rendait bien compte maintenant et elle essayait de se racheter auprès de sa famille même si ce n'était pas facile et que de nombreuses séquelles restaient. Jaimie en faisait les frais plus que n'importe qui mais Diane ne parvenait pas lâcher prise sur le passé.
Leur fille aînée était en face d'elle et elle aurait tellement aimé qu'il soit là avec elle pour le voir. Ce n'était pas le cas et elle essayait de faire avec, mais elle ne pouvait pas dénigrer Rick auprès de leur fille. Alors, elle se sentit presque obligée de rajouter : - Ce n'est pas vraiment de sa faute s'il ne peut pas être là... Et elle poussa le chocolat chaud vers Lucy.

Sa réaction la fit sourire tendrement. Elle était surprise, ça se voyait et fit d'ailleurs part de son étonnement en parlant des marshmallows. Elle ne pouvait pas avoir tort avec cette amélioration de la boisson. Elle se rappelait qu'elle le préférait comme ça et était rassurée de voir que c'était toujours le cas. Malgré tout ce qu'elle pouvait dire, elle voyait une nouvelle fois que sa petite fille était encore là. Elle ne put de nouveau pas s'empêcher de la regarder. C'était instinctif si bien que la question qu'elle posa ensuite avait été dite avec hésitation. Ça pouvait être quitte ou double, Lucy pouvait se braquer ou au contraire lui donner des réponses. Quand Diane l'entendit demander ce qu'elle voulait savoir, elle s'avança prudemment. Il fallait qu'elle choisisse ses mots, elle le savait !
- Est ce que tu as...Toujours eu ce qu'il te fallait ? Qu'est ce que tu aimais faire avec elle ? Elle avait tellement de questions à poser mais elles n'étaient pas toutes faciles. Et puis, parler de cette femme était difficile pour elle. Elle ne pouvait pas la qualifier de sa mère parce qu'elle ne l'était pas. Ca faisait barrière dans sa gorge lorsqu'elle devait l'évoquer et un "elle" était bien plus simple même si elle avait offert à sa fille une vie qui semblait avoir été correcte !
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Lun 21 Nov - 22:13 )

J'aurai voulu demander ce qui s'était passé et pourquoi son mari n'était pas là mais je pensais que si j'osais entrer dans quelque chose de trop personnel, elle trouverait l'occasion de faire la même chose. Elle penserait encore que je m'intéressais à sa famille pour en faire partie. Ce n'était pas une bonne idée. Alors je me contentais du nécessaire et si j'étais vraiment trop curieuse, je pourrais toujours demander à Jaimie lorsque je la verrais... si je la voyais.

Mon attention se focalisa alors sur le chocolat chaud. Il était préparé tel que je l'aimais et je préférais ne pas y voir un signe quelconque de leur lien de parenté. Il n'était pas rare de boire son chocolat ainsi. Ce serait idiot de croire à pareille coïncidence. J'avais par contre peur que Diane y voit une simple indication que j'étais bien Julia. Heureusement pour elle et pour moi, elle se garda bien d'un commentaire et je buvais tranquillement non sans me retrouver avec des moustaches, comme à chaque fois. A croire que l'on redevenait un enfant à chaque chocolat chaud !

Mais Diane ne resta pas muette éternellement. Sa question ne me surprit pas vraiment. Son regard exprimait tant d'intérêt depuis que j'étais arrivée que ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle cède à la tentation. J'essayais de me dire que ça pourrait autant être une question amicale que "familiale" et décidais, après une ou deux secondes de réflexion, que ce n'était pas prendre un très grand risque que d'accepter de répondre à quelques questions. Et s'il le fallait, Diane devait bien savoir que je n'hésiterais pas à lui dire clairement qu'elle devait arrêter.

- Avec ma mère vous voulez dire ? Ne puis-je néanmoins pas m'empêcher de dire pour bien insister sur le fait qu'elle ne l'était pas, elle. Elle n'était pas vraiment d'accord pour que je postule à l'université quand j'espérais encore devenir styliste -maintenant je sais pourquoi- mais elle a toujours été parfaite. Enfin non, je suppose que personne n'est parfait et elle aurait dû me dire à propos de toute cette histoire quand j'étais petite mais je n'aurai pas pu rêver d'une meilleure mère. On faisait tout ensemble. Souris-je dans mes souvenirs. On avait ce petit rituel quand l'une ou l'autre avait passé une mauvaise journée. On mettait la musique à fond et on dansait. Peu importe comment mais on dansait. Je regrette que nous ne puissions plus le faire...
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Mar 22 Nov - 12:53 )

Diane ne pouvait pas rester sans poser de question. Elle voulait tout savoir de la vie qu'avait vécu sa fille et en même temps, elle appréhendait tellement. Cependant, après avoir bu une gorgée de son chocolat chaud, elle céda. Il fallait qu'elle choisisse précautionneusement ses mots pour ne pas heurter Lucy. La dernière chose qu'elle voulait était de la voir partir par sa faute ! Elle ne s'en remettrait sans doute pas. Mais tout ça était bien plus difficile qu'elle ne le croyait, surtout quand la jeune femme insista sur la personne dont elle parlait.

Diane eut un sourire très contenu et plus que léger en hochant la tête pour confirmer ses dires. C'était tout ce qu'elle pouvait faire pour le moment et c'était déjà pas si mal ! Elle écouta Lucy lui répondre en portant attention à ses paroles. Ça l'intéressait vraiment d'apprendre qui était sa fille, ce qu'elle aimait faire. Mais plus elle l'écoutait, plus elle sentait son coeur lui faire mal. Elle en avait la nausée de savoir que ce monstre avait pu profiter de tout ça avec sa fille. La sienne !
- Tu sais que tu peux toujours devenir styliste si tu en as envie... Ca bataillait dans sa tête alors qu'elle savait qu'elle ne pouvait pas le montrer. Pourtant, elle avait envie de hurler tellement fort. Sans même s'en rendre compte, elle serrait la tasse assez fort et les larmes étaient prêtes à trouver refuge sur ses joues.

On aurait pu lui planter un couteau en plein coeur que ça n'aurait pas été plus douloureux avec ce qu'elle entendait ensuite ! Diane se retourna une seconde pour retirer la casserole de chocolat chaud qu'elle avait laissé sur le feu et qui venait de se rappeler à elle par l'odeur. Mais tellement dans ses pensées qu'elle ne fit pas attention de protéger ses mains pour la soulever. La douleur se fit rapidement sentir et elle jura en faisant couler l'eau froide pour la soulager.
- Je suis parfois un peu maladroite, ce n'est rien... Tu... Aimais la danse déjà toute petite... Ton père t'avais même ramené un tutu pour que tu fasses comme les grands. C'est ce que tu disais ! Ca nous faisait tellement sourire de te voir essayer de faire des pointes... Elle ne put s'empêcher de faire la comparaison. De voir qu'il subsistait des similarité avec ses jeunes années étaient bien. Du moins pour Diane qui n'avait pas totalement l'impression d'être avec un étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Mar 22 Nov - 17:28 )

Elle devait bien savoir à quoi s'attendre quand elle m'avait demandé de lui raconter ce qu'était ma vie. Je ne pouvais pas y aller en douceur tout en espérant pouvoir véritablement lui faire comprendre ce que ça m'avait fait de me retrouver séparée de ma mère. Diane était peut-être celle qui m'avait mise au monde mais elle n'avait pas été celle à m'élever et je ne le regrettais pas. Ma vie avait été en tout point idyllique mis à part ce léger détail par rapport à mon futur professionnel. J'aurai pu, peut-être, devenir styliste mais c'était aujourd'hui révolu. En grande partie parce que le plan financier ne suivrait pas et aussi parce que je n'avais pas à cœur de reprendre les études à mon âge. Et que, sans formation, jamais une seule maison de mode ne voudrait de moi.

- Non, je ne pourrais pas vraiment. Il y aurait encore trop à faire pour changer de voie et l'acupuncture n'est pas si mal en plus de me permettre d'avoir des horaires flexibles. Ce n'est pas une passion mais eh, qui fait vraiment le boulot de ses rêves ?! Répondis-je rapidement en me concentrant sur le chocolat plutôt que sur la femme face à moi.

Je ne lui laissais pas le temps de dire autre chose. Je préférais enchaîner sur un souvenir heureux, celui de la danse et faire à nouveau comprendre à ma façon que je n'avais pas été malheureuse, loin de là. C'était un peu mesquin mais je tenais vraiment à cette distance. Et puis, d'une certaine façon, c'était à cause d'elle si ma petite famille avait souffert et si j'étais aujourd'hui toute seule, exception faite de Nix ! C'était parce qu'elle avait déclaré que j'étais bien sa fille que tout ça s'était produit. J'avais perdu ma mère et tout ce qui faisait ma vie à cause de son égoïsme. Il n'y avait pas de raison que je sois plus gentille que ça avec elle.

Sauf que je n'attendais pas à ce qui se passa ensuite et me redressais immédiatement en entendant ses jurons de douleur. Ce n'était sûrement pas ce qu'elle avait voulu entendre et je ne faisais que lui enfoncer la tête sous l'eau. J'étais prête à la faire souffrir à ma façon mais la voir en arriver à des extrêmes comme ça était un peu trop. Même si ce n'était qu'une inattention, je me sentais en partie responsable... Tout devait la ramener à un passé dont je ne me souvenais pas et provoquait des émotions dont je n'avais même pas idée. J'aurai voulu qu'elle renonce et qu'elle ne me voit pas comme sa fille mais malheureusement, je ne pouvais pas encore contrôler ce qu'il y avait dans la tête des gens. Encore moins quand son passé se liait au mien.

- Oh. Fut tout ce que je pus répondre quand elle m'annonça que j'aimais aussi la danse petite.

C'était logique et beaucoup d'enfants aimaient danser. Je n'étais ni la première ni la dernière et l'entendre énoncer ça comme si j'avais perdu la mémoire me fit grincer des dents. Je devais me concentrer sur autre chose et son inattention servit ma cause. Je me relevais et me dirigea vers un autre de mes sacs. Je cherchais pour ma trousse de premiers soins ou plutôt ma boîte à pharmacie. Je ne savais pas si elle avait ce qu'il fallait ici, sans doute que oui mais je ne posais pas la question. Au lieu de ça, je pris la pommade apaisante et m'avançais vers elle. Elle avait toujours la main sous l'eau et je cherchais une serviette avant de prendre son membre en le séchant doucement.

- Vous ne devriez pas penser comme ça. Ce qui est dans le passé doit le rester. Il n'y a aucun moyen d'y retourner et je ne serais jamais plus cette petite fille en tutu. Comment je le pourrais ? Je n'en ai aucun souvenir. Annonçais-je calmement en ouvrant le tube pour en mettre sur sa main. Vous imaginez si on venait vous dire que vos parents ne sont pas vos parents alors qu'ils ont été là pour vous toute votre vie ? Je ne peux pas changer ce que je suis devenue parce que vous avez besoin de retrouver Julia. J'ai eu une famille tout ce temps et une mère qui me lisait des histoires, qui me conduisait à l'école, me faisait faire mes devoirs et me laissait fêter mon anniversaire dignement. Je ne peux même pas dire que c'était une mauvaise mère... Je sais qu'elle a fait quelque chose de mal mais je ne le vois pas comme ça moi... Je n'ai pas l'impression d'avoir été retirée de chez moi pour vivre avec elle. Mon chez moi c'était quand elle était avec moi. Je prenais son autre main pour procéder de la même façon et y appliquer la pommade doucement. Vous avez une fille, elle s'appelle Jaimie et je pense qu'elle va bientôt rentrer. Vous n'avez pas tout perdu et vous voyez, je n'ai pas été maltraité alors... tout va bien ? Vous devriez faire attention avant de vous ébouillanter !
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Mer 23 Nov - 0:20 )

Diane ne pouvait pas accepter que les choses restent comme ça. Sa fille lui avait été enlevée, elle avait grandit avec d'autres gens qu'elle ou Rick ! On lui avait donné une vie qui n'était pas la sienne malgré qu'elle ait été correcte... Finalement, elle se sentait soulagée de ça, mais elle ne pouvait pas aller à l'encontre de tout ce qu'elle ressentait. Elle ne pouvait pas se dire que c'était mieux que de vivre avec sa propre famille. Evidemment, elle se rendait compte qu'elle devait être très mal et oui, elle était peut-être égoïste dans toute cette histoire, mais comment faire autrement ? Elle ne pouvait pas renier ce qui les liait simplement parce qu'une autre femme l'avait décidé !

Lucy ne lui laissait pas vraiment le temps de respirer avec ses souvenirs qu'elle racontait. Diane se sentait mal, mais elle était celle qui avait posé la question. Elle devait assumer sa demande et elle essayait vraiment de ne pas se montrer trop perturbée ou émotive. Mais elle n'y arrivait pas bien et ses mains en souffrirent un peu alors qu'elle semblait assez loin dans ses pensées que pour se brûler.

Elle n'arriva cependant pas à s'empêcher de lui raconter qu'elle aimait danser depuis toute petite. Evidemment, Lucy aurait pu lui répondre que la plupart des enfants aimaient ça, qu'elle ne faisait pas exception, mais elle ne le fit pas. Était-ce parce qu'elle voulait l'épargner ou bien parce qu'elle commençait à accepter qui elle était vraiment ?
Quand elle s'éloigna, Diane avait toujours la main sous l'eau et n'y prêta pas vraiment attention. Ce n'est que quand Lucy se retrouva près d'elle et qu'elle prit sa main qu'elle releva le regard vers elle. Elle la dépassait de quelques centimètres et ça frappa à nouveau Diane qui se dit qu'elle n'était plus sa petite fille. Elle la laissa poser la pommade et le contact de la main de sa fille sur la sienne lui donna comme un électrochoc. Ses jambes tremblaient et à nouveau, les larmes menaçaient de couler.
- Je pourrais t'aider à te souvenir... Je ne te demande pas de changer qui tu es Lucy... C'est... Diane n'arriva pas à terminer sa phrase. L'émotion était trop intense et sa gorge tellement nouée que tout ce qui aurait pu sortir de là aurait été une plainte étouffée. Elle était chez elle quand elle était avec cette femme. Les mots résonnaient dans sa tête qu'elle sentit tourner. C'était comme si le monde ne l'avait pas encore fait assez souffrir, il devait continuer alors qu'elle avait retrouvé sa fille et elle se sentait tellement seule pour affronter tout ça !

Jaimie arriva dans la conversation et Diane reprit un peu vie. Elle devait bientôt rentrer, Lucy avait raison et quand elle allait voir sa soeur et l'état de ses mains, elle allait s'inquiéter. Elle ne voulait pas ça. Elle ne voulait pas que sa cadette croit qu'elle n'allait pas bien. Elle était tellement du genre à appeler son père à la rescousse et même si Diane aimerait qu'il soit à ses côtés, elle savait aussi très bien qu'il la croyait complètement timbrée. Il allait croire qu'elle était un danger pour elle et pour les filles et ça serait une vraie catastrophe s'il essayait de les éloigner. Elle se reprit alors immédiatement, retrouvant une stature bien droite et une expression plus neutre sur le visage.
- Je ne vais pas m'ébouillanter, ne t'en fais pas ! Tu as raison, elle ne devrait pas tarder à rentrer,si tu veux tu peux installer tes affaires dans la chambre qui se trouve juste à côté de la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Mer 23 Nov - 1:39 )

J'avais volontairement ignoré sa réplique mais maintenant que j'avais fini de lui expliquer à ma façon les choses, encore une fois, je revenais à ses paroles en pensant que tout ce que je disais ne trouverait jamais une personne réceptive à l'autre bout. Diane ne parviendrait pas à comprendre. Je ne voulais pas me souvenir !

Cela étant dit, je lui jetais un œil sceptique quand elle dit ne pas vouloir s'ébouillanter. J'étais peut-être un peu paranoïaque mais personne ne finirait blessé sous ma supervision. Il était un peu question de fierté autant que de considération personnelle. Pour vivre ici, il fallait que les propriétaires aillent bien. C'était cruel de penser ainsi, j'en avais bien conscience mais ça restait la réalité. Et puis, il y avait aussi ce petit côté de moi qui n'avait aucune envie de voir quelqu'un se faire souffrir de cette manière. Je voulais être la seule, à ma façon, à la faire souffrir comme elle l'avait fait en me séparant de ma mère. Je savais d'un côté que ce n'était pas de sa responsabilité et que ma mère elle-même s'était mise dans cette situation. Si elle m'avait dit tout de suite ce qu'il en était, je n'aurai jamais pris le risque de postuler à Cambridge ! Mais les erreurs ne pouvaient être défaites et je gardais un petite rancœur envers les James pour m'avoir privé de ma famille.

La proposition de Diane était alors bienvenue et je hochais la tête avant de m'éloigner, prendre mes affaires et m'en aller voir cette chambre dont elle parlait. Résultat : plutôt agréable, simple et tranquille. Ça pouvait me convenir. J'y laissais là mes affaires et sortais le nécessaire pour Nix. Sa caisse propre soigneusement emballée, un peu de litière et ses gamelles, sans oublier son jouer d'herbe à chat. Si ça ce n'était pas un chat gâté ! Finalement bien installée, plus détendue et calme, je revins dans le salon en cherchant la propriétaire des yeux. Quand je la trouvais, dos à moi, j'en profitais pour l'étudier. Elle était frêle et je me demandais toujours comment elle avait pu porter deux enfants. Elle n'était pas très grande et un peu repliée sur elle-même ce qui lui donnait une impression de fragilité. Ses cheveux longs devaient être magnifique avec un peu de soin et son visage, de mémoire, était celui d'une belle femme. En vérité, s'ils organisaient des défilés avec des personnes de... cinquante ans ? et ne demanderaient pas de faire un mètre soixante-quinze, Diane aurait ses chances. Maintenant que cela était dit, je devais arrêter de me focaliser sur la simple apparence des choses parce que, de toute évidence et même de dos, cette femme n'allait pas bien. Je décidais alors de signaler ma présence en parlant au chat puis en lui posant une question.

- Eh Nix, tu te fais une nouvelle copine ? Et je gratifiais l'animal d'une caresse. C'est une belle maison que vous avez là, dans quoi aviez-vous dit que vous travaillez ?
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 60
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Jeu 24 Nov - 12:06 )

Personne ne pouvait s'imaginer à quel point elle avait arrêté de vivre depuis l'enlèvement de Julia. A part sans doute Rick et par dépits, Jaimie... Pendant toutes ces années, il n'y avait pas un moment où elle n'avait pas espéré pouvoir revoir sa fille un jour. Malgré les mots qu'elle pouvait entendre de sa famille, Diane ne voulait pas abandonner. Elle ne le pouvait pas et si elle le faisait, il était sûr qu'elle ne serait plus rien !
Alors, non, même les paroles que Lucy pouvait avoir pour elle ne lui ferait pas arrêter d'espérer. Elle pouvait l'aider à se rappeler, lui raconter ce qu'était sa vie durant ses trois premières années... Elle commençait à se rendre compte que la jeune femme ne le voulait peut-être pas mais était incapable d'y renoncer.

Diane n'avait aucune idée de la façon dont Lucy voulait la voir souffrir. Comment pouvait-elle se l'imaginer alors que tout ce qu'elle voyait dans ces yeux était sa petite fille qui faisait son retour à la maison ? Elle était conditionnée dans ses pensées et en avait même un instant oublié Jaimie. Elle n'en avait pas le droit pourtant elle le faisait bien trop souvent. Sa cadette n'avait pas la vie la plus facile par sa faute ! Diane savait qu'elle devait aussi penser à elle, elle essayait depuis ces années de se racheter aux yeux de sa plus jeune fille. Alors, proposer à Lucy d'aller s'installer lui parut une bonne idée. Le temps pour elle de se reprendre et essayer de faire le tri dans sa tête.

Elle se retrouva dans le salon, le téléphone en main entrain de le fixer. Elle avait bien composé à plusieurs reprise le numéro de Rick mais n'avait pas franchi l'étape de l'appeler. Diane se sentait perdue et tellement seule. Il lui était difficile de penser correctement et elle se dirigea vers la cheminée et la photo du premier anniversaire de Julia qui était posée dessus. Le temps s'arrêta quand elle partit dans ses souvenirs, à la recherche de ce bonheur qu'ils avaient encore à ce moment là.

C'est la voix de sa fille qui la ramena à la réalité. Après un soupire inaudible, elle se retourna le plus naturellement du monde et avec un léger sourire plaqué sur le visage. Elle ne pouvait plus se laisser aller tant qu'elle ne serait pas seule. Lucy le lui avait bien fait comprendre...
- Dans l'immobilier. C'est ton père qui a choisi cette maison peu après ton arrivée dans la famille. Oh, Flicka est très sociable, je suis sûre qu'elle va bien s'entendre avec Nix ! Dis moi, qu'est-ce que tu aimes manger ?
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/11/2016
›› Commérages : 69
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Aimee Teegarden
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Jeu 24 Nov - 16:46 )

Je ne pouvais pas rester dans cette chambre toute la soirée. Ou en fait non, je pouvais totalement mais je n'avais pas non plus l'intention de me cacher. Si je voulais montrer que toute la situation m'indifférait, je ne devais pas restée terrée dans un coin. Quel meilleur moyen y avait-il d'affronter ses démons que d'aller à leur rencontre ? Aucun et je laissais mes petites affaires pour retrouver la pièce principale bien éclairée. Je préférais ne plus m'attarder sur des portraits où ma tête apparaîtrait en grand. C'était trop étrange d'être à l'honneur dans une maison étrangère et pour le coup, ça ne flattait même pas mon ego. Si ça ne tenait qu'à moi, je les aurai déjà enlevé des murs. Mais je n'en avais pas le droit et je n'en ferais rien. Ce n'était plus vraiment moi, juste une vague image de ce que j'aurai pu être. Cela appartenait aux souvenirs d'une personne qui continuait à me prendre pour quelqu'un d'autre. Je ne pouvais pas nier l'évidence mais je pouvais bien la nier elle. Rien de plus simple que d'établir la direction de la conversation sur un sujet anodin, pourvu que ça reste ainsi.

- Je... Italien, j'aime l'italien et l'asiatique. En fait, je ne suis pas trop difficile du moins que ça ne contient pas d'agrume comme du citron ou du pamplemousse, j'y suis allergique. Oh et je ne suis pas fan des carottes quand elles sont cuites, juste comme ça. Et vous ? Et Jaimie ? J'ai dit que je ferais le dîner si ça vous va et ce serait mieux si je ne commettais pas d'erreurs fatales ! Discutèrent encore en me dirigeant vers la cuisine. Vous permettez ? Demandais-je ensuite en direction des meubles et du réfrigérateur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane ✻ ( Aujourd'hui à 20:47 )

Revenir en haut Aller en bas

You promised I could count on you. N°0601 ♦ Diane

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Aller à la page : 1, 2  Suivant ( )



Outils de modération