(M/LIBRE) HENRY IAN CUSICK

 :: you know my name not my story :: Chronicle of a not very ordinary family :: Same blood, same part of a family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 77
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

(M/LIBRE) HENRY IAN CUSICK ✻ ( Sam 19 Nov - 23:04 )


— Rick James —

Henry Ian Cusick ❖ totalement négociable.

Date et lieu de naissance entre 1967 et 1965. Âge entre 49 et 51 ans. Statut civil divorcé. Statut familial père de famille, de deux filles. L'aînée Julia/Lucy et Jaimie (20ans, 20/11/1996) Situation financière au choix. Nationalité et origines au choix. Occupation(s) quelque chose qui le ferait voyager et aurait pu l'éloigner de chez lui pendant six ans en laissant sa fille derrière lui... reporter de guerre ou personnel soignant ou diplomate, etc. Traits de caractère ambitieux, calme, aimant, réservé, persévérant, têtu, fier, réaliste, protecteur, pantouflard, organisé, patient, romantique. Groupe La famille ? Une bien belle fantaisie !

☞ Because you're all i've got
Il avait entre 17 et 19 ans quand il a rencontré Diane Potter. Elle travaillait à l'époque dans un petit dinner et jusqu'à ce qu'il vienne prendre une crème glacée, il n'avait jamais fait attention à elle. Si au début il n'a répondu qu'à un pari débile avec ses amis en allant à parler avec elle, il a vite été pris au piège par sa personnalité qu'il commença à apprécier bien plus qu'il aurait cru.  Il passa deux années à entretenir une amitié inattendue avec la jeune femme en espérant qu'un jour elle le voit comme lui la voyait. Il se rendit vite compte à quel point celle dont il était tombé amoureux n'allait pas très bien et il n'eut de cesse que de lui montrer l'importance qu'elle avait à ses yeux. C'est une crise de jalousie de sa part à elle qui le poussa à finalement montrer clairement ses sentiments en l'embrassant.  Depuis ce jour, Diane est la seule femme qu'il ait jamais aimé.

Ils se marièrent en 1990 et deux ans plus tard, ils accueillirent la petite Julia. La première année, il mit sa carrière entre parenthèse afin d'être présent pour sa famille. Lui qui pensait faire passer sa carrière en premier fut bien étonné de se retrouver aussi à l'aise dans une vie de papa gâteau. Toute leur vie semblait tracée pour un futur heureux jusqu'à ce que l’événement qui dicta les vingt-et-une années suivantes de sa vie se produise.
Il était au travail quand Diane l'appela désespérée de ne pas retrouver leur petite fille de trois ans et lui annonça qu'elle avait disparu alors qu'elle l'avait emmené au parc. Il prit une part active dans les recherches pour retrouver sa fille mais tout ce qui fut trouvable fut son petit chapeau rose.

L'année qui suivit fut particulièrement difficiles pour le couple. Malgré tout l'amour qu'il avait pour Diane, il ne pouvait pas s'empêcher de la trouver en partie responsable de ce qui était arrivé. Il se sentait aussi mal d'accuser sa femme mais ne parvenait pas à lui pardonner jusqu'à ce qu'un petit éclat de lumière apparaisse dans leur vie sous la forme d'un deuxième enfant. Ils suivirent tous les deux un psychologue pour essayer de résoudre leurs problèmes et se préparer à la venue de la petite Jaimie.

Si sa présence l'aida à reprendre le dessus et à accepter de continuer à vivre, il n'en fut pas de même pour Diane. Celle-ci conservait encore la chambre de Julia intacte et s'il n'avait pas le coeur à la bousculer, il n'hésita pas lorsqu'elle s'en prit à leur cadette qui jouait alors avec les jouets de sa soeur. A deux ans, comment pouvait-elle savoir qu'elle n'avait pas le droit d'aller dans cette chambre ? Mais Diane était hystérique et il décida que c'en était assez.
Quelques mois plus tard, le divorce était prononcé et il obtenait la garde exclusive de Jaimie. Ce n'est pas autant qu'il abandonna Diane puisqu'il la soutint dans une démarche pour se soigner et qu'il s'installa à l'autre bout de la ville afin de ne pas être trop loin. Cela devait aussi permettre à leur fille de pouvoir voir sa mère quand elle le désirerait et lui permettre de garder un oeil protecteur sur son ex-femme.

Douze ans passèrent ainsi. Il vit passer plusieurs offres professionnelles intéressantes sans les accepter jusqu'à ce que l'une d'elles ne soit plus négociable. Il savait qu'il devrait quitter les Etats-Unis et décider de l'avenir de Jaimie. C'est pour ça qu'il observa Diane pendant un certain temps afin d'être sûr qu'elle allait mieux et qu'elle pourrait prendre soin de leur fille. Il ne voulait pas que Jaimie quitte son pays et tout ce qu'elle connaissait. Aussi, Jaimie partit vivre avec sa mère et il quitta le continent.

Pendant son absence, il garda contact avec sa fille comme avec son ex-femme. Mais lorsque deux ans après son départ, Diane lui fit part d'une nouvelle étonnante, il refusa tout bonnement de la croire. Comment pouvait-il espérer à nouveau retrouver Julia ? Il pensa que son ex-femme devenait vraiment folle et au cours de la dispute, l'encouragea à se faire interner. Des mots qu'il regrette aujourd'hui. S'il avait pu rentrer à cette époque là, il l'aurait fait mais il dut se contenter de s'inquiéter à distance. Ce fut Jaimie, quelques temps après, qui lui confirma ce que Diane lui avait dit en lui reprochant son attitude vis-à-vis de sa mère. S'il se rendit compte de son erreur, il resta trop fier pour s'excuser et laissa la situation se dégrader pendant les trois années qui suivirent.

Cela ne l'empêcha pas de chercher après des images de Julia (aujourd'hui, Lucy Carter) et engager un détective privé pour lui donner des nouvelles et s'assurer qu'il s'agissait bien de Julia. C'était sa façon à lui de protéger sa famille.
Lorsqu'il a appris il y a peu que Lucy avait pris le bus en direction de Cap Harbor pour vivre sous le même toit que Diane et Jaimie, il a alors décidé que c'était trop. Il ne pouvait plus tenir éloigné en sachant sa famille réunie et avec un congé, décida de revenir aux États-Unis pour rencontrer la jeune femme qu'est devenu sa petite Julia et retrouver les deux autres femmes de sa vie. Il sait que ce ne sera pas facile et qu'il aura quelques excuses à faire.  

☞ It's you & me against the world
Diane James ▪ (paige turco) : ex-femme
Il a rencontré Diane alors qu'ils étaient adolescents et très vite le courant est bien passé. S'ils sont passés par la case de l'amitié avant de se lancer, une fois qu'ils ont laissé leurs sentiments prendre le dessus, les choses ont été magnifiques. Ils se sont mariés, ont eu un enfant, une maison mais les épreuves qu'ils doivent vivre sont insurmontables. L'enlèvement de leur fille a mis à mal leur couple. Si en général on dit qu'un autre enfant répare certaines choses, ce ne fut pas le cas pour eux. Diane bien trop obsessionnelle dans son deuil a franchit la ligne de trop quand elle s'est mise à hurler sur leur cadette parce qu'elle bousculait des affaires qui ne lui appartenait pas. Il pouvait en supporter beaucoup, mais pas ça ! Il s'éloigna et finalement le divorce fut prononcé. Ils ont continué de se déchirer malgré l'amour qu'ils se portaient toujours. Si Diane pensa que les choses s'arrangeraient quand il lui a montré assez de confiance pour lui laisser Jaimie alors qu'il partait à l'étranger, elle déchanta quand, il y a quatre ans, elle lui annonça la nouvelle à propos de Julia et qu'il ne la crut pas. Diane ne sait rien de ce qu'il a fait pour connaître Lucy et en le voyant revenir à Cap Harbor, elle pense que peut-être, c'est aussi pour elle.

Jaimie James ▪ (Poppy Drayton) : fille cadette
Jaimie est sa bouffée d'air. L'enfant qui est arrivé dans une famille au bord de l'implosion, un an après la disparition de Julia et qui a su lui redonner le sourire. Il est immédiatement tombé sous le charme de ses beaux yeux et ne jurait que par elle. C'est peut-être pour ça que voir son bébé pleurer face à sa femme hystérique aura fini de briser ce qu'il restait de son lien avec Diane. S'il ne pourrait jamais cesser de l'aimer, il devait faire passer Jaimie avant tout. Le divorce fut alors décidé et il se battit pour la garde de leur fille de deux ans ce qui ne fut pas bien difficile aux vues de l'état de Diane. Pendant douze ans, lui et Jaimie ont vécu à l'autre bout de Cap Harbor, assez près pour qu'elle puisse voir sa mère si et quand elle le souhaitait mais assez loin pour qu'elle n'ait pas les ondes néfastes vibrantes de la disparition de son aînée. Il partit pour son métier en laissant une adolescente de quatorze ans partir vivre, bien moins volontairement que prévu, avec sa mère. Cette distance était douloureuse et il se concentra sur le travail pour ne pas noter son absence dans sa nouvelle maison. Malgré tout, il n'a jamais cessé de la contacter et skype fut pour eux une véritable merveille leur permettant de se voir presque tous les soirs sans être côte à côte. Il est conseiller et confident de sa vie, recueillant ses plaintes et jouant parfois le médiateur avec Diane. Du moins jusqu'à la réapparition de Julia où il mit en doute la parole de son ex-femme déclenchant la colère de sa cadette. La relation entre lui et Jaimie commença à se détériorer. Sa fille lui reprochait son absence mais aussi, à sa façon, ses enfantillages vis à vis de Diane. Lui qui ne devait être parti qu'une année est finalement resté éloigné de sa famille pendant six ans mais aujourd'hui, tout cela semble terminé et c'est avec fébrilité qu'il revient à Cap Harbor en espérant prendre une, si ce n'est ses deux filles dans ses bras.

Lucy Carter ▪ (aimee teegarden) : fille aînée
Il n'a jamais été aussi heureux que lorsque cette petite bouille a vu le jour. Le parfait exemple de l'amour qui régnait dans son foyer et même s'il avait perdu son pari sur la possibilité que ce soit un petit garçon, il n'a jamais regretté de voir sa frimousse lui sourire. Il avait tout du papa gâteau et déjà prêt à se plier en quatre pour répondre à toutes les demandes de sa fille. C'était peut-être les seuls moments où Diane pouvait se vanter de les trouver tous les deux dans la cuisine entrain de s'empiffrer de chocolat simplement parce que sa petite fille lui avait fait les yeux doux. Une petite fille qui s'appelait Julia et qu'il aurait voulu voir grandir. Mais la vie en aura décidé autrement lorsqu'un jour de ses trois ans, la petite fille disparaît du parc où l'emmenait Diane. Cela a été un véritable déchirement qui a fini par détruire sa famille. Il n'a jamais cessé les recherches mais ses pistes n'ont jamais mené à rien et la vie a continué. Ils ont eu une autre fille et il se devait d'être un bon père pour elle, faisant le deuil de Julia.
Il y a quatre ans cependant, quand Diane lui a annoncé avoir retrouvé leur fille, il ne l'a pas cru. C'était trop beau pour être vrai et surtout, trop de temps avait passé. Il n'a même pas cherché à faire le déplacement jusqu'à ce que sa cadette lui dise que c'était la vérité et que son ex-femme n'était pas complètement devenue folle. Il a alors décidé de l'observer par l'intermédiaire d'un détective et savoir qui était cette jeune Lucy. Il espère maintenant la rencontrer puisqu'il sait qu'elle est à Cap Harbor avec le reste de sa famille.



Dernière édition par Diane James le Dim 20 Nov - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/11/2016
›› Commérages : 77
›› Pseudo : /
›› Célébrité : Paige Turco
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (M/LIBRE) HENRY IAN CUSICK ✻ ( Sam 19 Nov - 23:04 )


— My life suck without you —

il est l'heure de convaincre. la parole est à vous !

PSEUDO : Rick peut très bien être un surnom ou un diminutif, mais comme il figure dans nos histoires, nous aimerions le garder. Quant au nom, il est évident qu'il n'est pas négociable étant donné que le reste de la famille porte le même nom.

AVATAR : Entièrement négociable du moment qu'il respecte l'âge requis à cinq ans près comme demandé dans le règlement.

HISTOIRE : Ce qui est écrit n'est pas vraiment négociable puisque c'est en lien direct avec nos personnages. Nous n'avons pas précisé toute la partie avec ses parents et avant la rencontre avec Diane. Nous laissons également libre le métier au maximum ainsi que tout ce qu'il peut aimer faire en dehors d'être avec sa famille.

ÉVOLUTION DU LIEN : Euuuh nous aimons bien faire au feeling (Lucy et moi parce que nous ne sommes pas encore deux dans ma tête, non non !) Nous pourrons voir ensemble ce que nous voulons faire des liens.  

ACTIVITÉ : En sachant que nous ne sommes là environ que 2 fois par semaine, nous comprenons totalement que personne ne puisse être là forcément 24h/24. Tout ce que nous demandons est une ou deux réponses par semaine. Il faut tout de même savoir que lorsqu'on est là une journée, on peut faire quelques réponses à la suite mais ça ne vous oblige à rien.  

RP/ORTHOGRAPHE : Du moment que c'est lisible, que ça respecte les 15 lignes demandées par le forum, on n'est pas chiantes.  

COMMENTAIRES :J'ai des cookies à offrir et bien plus que ça ! (Et le bien plus que on sait tous ce que c'est n'est-ce pas ?) Lucy... Et bien je n'en sais rien ! Sans doute pas grand chose à part une porte qui claque !   (Fuck you Diane, fuck you !) Sinon, je peux dire que... (On est adorables en tout points !) Oh oui ! C'est ça ! Enfin, surtout moi... (Pff   )

Rejoins-nouuuus !
Revenir en haut Aller en bas

(M/LIBRE) HENRY IAN CUSICK

SCREW DESTINY :: you know my name not my story :: Chronicle of a not very ordinary family :: Same blood, same part of a family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération