[Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie]

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Samuel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

[Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie] ✻ ( Lun 21 Nov - 9:49 )

► Ce RP se déroule fin octobre 2016 durant la nuit d'Halloween.




Axel + Charlie  
« I'm afraid of nothing ... or a little.»

Les cadavres d'un pack de six trainent sur la table basse, sur le plateau de laquelle reposent mes jambes. J'en entame une dernière alors que ce soir, je découvre une série horrifique, "Channel Zero", qui si elle ne comporte rien de spécialement angoissant au premier épisode, révèle une atmosphère lourde et angoissante comme j’ai encore rarement vu. Elle a ce quelque chose qui vous met mal à l’aise. C’est dur à définir, mais présentement, je me tâte à regarder la suite tant l'impression de malaise m'accapare en visionnant ce premier épisode. Je me surprend à zieuter parfois autour de moi, comme si j'avais peur que quelque chose surgisse. Pourtant, j’ai toujours raffolé du genre horreur depuis tout môme. Je ne crains plus grand chose depuis le temps. A la fin de ce premier épisode, mon regard se tourne sur l'horloge, il est déjà tard. Je crois que je ne vais pas faire long feu ce soir, je m'endors déjà quasi à demi et j’ai une flemme royale de quitter la canapé. la télé reste allumée tandis que mes yeux se ferment peu à peu, abandonnant involontairement la lutte.

Finalement, je m'endors avec le restant de ma bière en main. Et un moment plus tard, c'est un bruit tonitruant qui me tire de ce sommeil qui m'avait pris en traitre, en me faisant sursauter, renversant alors dans le mouvement ce qui restait de ma bière, à moitié sur mon jean's. J'ai l'impression d'entendre taper tout autour comme si une bande de mômes s'amusaient à cogner contre la façade. J'entends des cris, des hurlements comme ceux d'un loup mais peut-être n'est-ce que le vent qui émet parfois de drôles de bruits au travers des branchages. Putain mais c’est quoi ce bordel à la fin ?! On dirait que ça s'amplifie. Ça me parait à la fois complètement irréel alors que je suis encore dans les brumes du sommeil qui m'a accaparé malgré moi un moment plus temps. J’ai l'impression d'avoir roupillé un bon bout de temps.

Je me frotte les yeux avant de me redresser, me demandant toujours si je n'hallucine pas. La bière n'a pas pu me saouler à ce point. Bon certes, je m'en suis quand même envoyé six tout au long de la soirée mais faut pas exagérer. Il m'en faut plus. Humpf ... peut-être pas, quand je vois mon aisance à me cogner aux coins des meubles en voulant alors rejoindre la cuisine. Je marche sur quelques emballages froissés de bonbons en chemin que j’ai du faire tomber en me relevant. Ah tiens, il en reste un dans ma poche, je l'enfourne aussitôt en jetant le papier sur un meuble au passage. Le bruit s’est calmé entre temps alors que j’ai rallumé la lumière et que j'observe rapidement à l'extérieur par les fenêtres. Puis j’éteins à nouveau la lumière, ne songeant qu'à regagner ma chambre pour m'y coucher. C’est dans le couloir alors que je me débarrasse de mon t-shirt en chemin que le bruit recommence de plus bel ! J'ai l'impression que ça fait un foin monstre mais c’est sans doute l'angoisse qui amplifie cette impression. cette série m'a laissé sur un drôle de sentiment de malaise.

Cette fois-ci, je me précipite brusquement à l'extérieur sans rallumer les lumières, choppant mon fusil non chargé au passage, histoire de montrer là une menace auprès d'éventuels mômes qui traineraient dans le coin. C’est Halloween, j'imagine que des gosses sont venus s’amuser dans les bois. Du moins des adolescents plutôt. Le plus proche lotissement de Belle Heaven Street se trouve à environ un kilomètre.
Quoi qu'il en soit, me les gelant torse nu sur le terrasse qui longe la devanture de la maison, je rentre vite fait, ne voyant rien de spécial. Je suis toutefois déterminé à sortir voir aux alentours. J'enfile t-shirt et sweat puis récupère ma veste accrochée non loin, mettant la main sur une lampe torche avant de sortir et m'assurant d'avoir de quoi me défendre au cas où. Et s'il s'agissait d'autre chose que des mômes ? Putain décidément mon esprit s'embrouille. En même temps, si vous aviez entendu le vacarme plus tôt, vous comprendriez et vous vous seriez déjà sans doute  carapaté depuis longtemps.
En descendant les marches qui mènent à la terre ferme depuis la terrasse, je glisse comme un con dans l'empressement et dévale les trois dernières marches sur le cul.

- PUTAIN !! Mais sérieux ?! m'énervais-je tout seul.

L'écho de ma voix résonne aux alentours. Il y a pas mal de vent ce soir, et c'est comme si ma voix résonnait partout autour de moi, emportée par la brise en faisant le tour de la cabane et se heurtant aux sapins à proximité. La nuit, les sapins sont d'autant plus imposant, ils forment comme une muraille sombre et touffue, on les croirait presque prêt à fondre sur nous. Le crissement menaçant des branches parait parfois sinistre comme c’est le cas cette nuit.


© 2981 12289 0

_________________
I hate the way you make me feel.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 482
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: [Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie] ✻ ( Ven 25 Nov - 13:54 )



❝ i'm afraid of nothing ... or a little❞
feat. Axel<
Halloween ou la soirée de tous les possibles. Elle venait enfin de mettre le nez en dehors de la maison hantée, une expérience qu’elle n’oublierait pas tout de suite. Elle qui en temps normal, sortait toujours de ses attractions le sourire aux lèvres, pour le coup, elle en était sortie en grimaçant de peur. En tout cas, ça avait été génial, dommage que cela ait été aussi rapide, bien que d’une certaine manière, elle ne soit pas franchement sûre de pouvoir réussir à tenir plus longtemps dans cette baraque. Bon le point principal, c’est que personne n’était mort et qu’elle avait eu l’effet escompté. À savoir foutre la trouille aux courageux – ou pas – s’aventurant dans ses entrailles ! Reprenant sa voiture, Charlie laissa la maison hantée derrière elle, il était plus de minuit, ça lui avait pris deux bonnes heures quand même. Quand elle arriva chez elle, elle remarqua les lumières de la maison éteinte. Personne pour discuter ce soir, Zoé était sûrement en train de dormir. Cameron profitait sûrement de sa soirée et elle, bien, elle allait devoir trouver quelque chose à faire, parce qu’elle avait tout sauf envie de dormir. Elle regagna la bâtisse en bois pour se changer. Elle était séduisante en super girl, mais elle devait avouer quelque chose : elle caillait. Non, Charlie ne possédait pas encore le pouvoir lui permettant de résister au froid mordant de ce début de nuit. Après une bonne douche bien chaude, elle enfila un legging et pull tout doux. « Allez viens Smarties ! » Elle héla son chien qui ne mit pas longtemps à arriver. Toujours assez mère poule et du genre à prendre mille précautions avec ses chevaux, elle ne partait jamais dormir sans avoir jeté un coup d’œil à ses petites pensionnaires. Quand elle ouvrit la porte des écuries et alluma la lumière, plusieurs têtes firent leur apparition. Elle caressa avec tendresse la jument grise qui se remettait doucement de sa blessure. « Tu vas pouvoir ressortir dans quelque temps ma belle. » Le vétérinaire passait dans 3 jours et s’il donnait enfin son feu vert, Charlie pourrait recommencer à sortir la jument au paddock, un petit, histoire d’éviter qu’elle ne se refasse pas en explosant en l’air. Parce que garder un pur-sang en 4 murs, ce n’est jamais une bonne idée, c’est un peu comme avoir une bombe prête à exploser. C’était ça qui l’inquiétait, elle avait peur qu’elle se ressemble en faisant un peu trop la folle, mais la blonde ne pouvait pas non plus l’empêcher de s’exprimer. Elle continua son chemin jusqu’à ouvrir la porte du box dans laquelle se trouvait le beau petit Chronos. Le petit poulain que lui avait offert Cameron et dont elle était totalement dingue. « Mon petit crominou ! » Si dingue, qu’elle était un peu folle en sa présence. Il ne faut d’ailleurs que quelques secondes pour se mettre à grattouiller le poulain étalé comme une crêpe dans son box, en compagnie de sa maman de substitution, Bianca la petite ponette pie qui coule désormais des jours paisibles, bien loin du manège dans lequel elle tournait sur les fêtes de village pour faire plaisir aux enfants. Après quelques minutes, Charlie sort du box et finit par caresser la jument appaloosa, petit cadeau qu’elle avait fait à son cousin Axel. À la base, il n’était pas spécialement très rassuré en compagnie des équidés, mais grâce à Charlie il était de plus en plus à l’aise et impliquée. Alors pour qu’il continue sur sa lancée, elle lui avait tout simplement offert cette jument au lieu de la vendre. Maintenant, ils vivaient leur petite histoire et Charlie les observait de loin.

« J’ai une idée !!! » Un sourire machiavélique se dessina sur les lèvres de Charlie. « Il ne doit pas être sorti Ton Axel hein ? » La jument la regarde, les oreilles pointées, cherchant sûrement à savoir ce qu’elle est en train de lui baragouiner. Tout amusée, la blondinette repart en direction de la maison, son chien sur les talons. « Rha où c’est ? » Dans tout son bordel, difficile de mettre la main dessus, mais elle finit tout de même pour tomber sur le costume d’Halloween qu’elle avait commandé l’année dernière. Non pas pour elle, mais pour son chien. « Fais pas cette tête, c’est juste pour quelques minutes ! » Charlie attrape Smarties qui ne semble pas vraiment satisfait de ce nouveau jeu. « Et voilà !!! » La blonde est fière très fière, son chien l’est beaucoup moins, pourtant, c’est une araignée super sexy et vue sa taille, il est capable de foutre les frousses à n’importe qui, même Axel. Charlie prend avec une lampe, un drap blanc, ainsi que son téléphone et c’est parti pour la maison de son très cher cousin, qu’elle considère depuis longtemps comme son grand-frère.

Elle arrive chez lui, assez rapidement et pour commencer, elle se met à envoyer des boulettes de papier sur ses carreaux, histoire de commencer à le mettre dans l’ambiance. « Assis. » Charlie a de la chance, son chien obéi au doigt et à l’œil. Il écoute donc sa maîtresse et se laisse tomber dans un fourré alors que Charlie se met à l’opposé, pile de l’autre côté du perron de son cousin. Et elle entend. Il ne faut que quelques secondes pour qu'Axel fasse son apparition. La blonde est bien cachée et tente de ne pas rire en le voyant, dévaler les escaliers sur les fesses. Attention un..deux…trois. Charlie siffle et Smarties bondit de son fourré. Même Charlie en a la trouille pendant quelques secondes, elle a toujours détesté les araignées de toute façon, elle regarder son chien filait en direction de Roman et en profite pour claquer la porte de son cousin, histoire de mettre un peu plus d’ambiance. Cachée par son drap, elle s’illumine la tête en hurlant comme une hystérique. « LLLLLLA MOORTTTT LA MOOOOOORTTTTTTTTTTTTTT !!!! » Mouwaha qu’elle s’éclate comme une petite fille, raison pour laquelle elle finit par éclater de dire ! Merdouille, elle ne peut pas rester concentrer plus de quelques secondes. Elle finit donc par laisser glisser son drap pour dévoiler sa véritable nature, celle d’une blonde pas dangereuse pour un sou. « Dit, c’est moi ou tu hurles comme une fille ? » Un large sourire se dessine sur son visage tandis qu’elle pose un regard amusé sur son cousin. Ouais, il lui semble bien qu'Axel a légèrement réveillé toute la forêt, mais ce n'est pas grave, Charlie, elle dira rien du tout, elle emmerdera tout ça dans sa tombe.



© Pando

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Samuel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: [Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie] ✻ ( Lun 28 Nov - 17:13 )




Axel + Charlie
« I'm afraid of nothing ... or a little.»

Me remettant à peine sur pieds, je m'engage un peu aux alentours, incertain de savoir sur quoi je vais tomber. J'entends bientôt un sifflement et vois alors soudain surgir un truc ignoble de derrière les fourrés. Bon sang de merde !!!! C’est quoi ça ??!! J’ai juste les chocottes de ma vie en voyant débouler un truc massif qui ressemble à une putain d'araignée !! J’ai beau me raisonner et savoir qu'il n’en existe pas de cette taille, toute cette atmosphère angoissante avec le grincement sinistre des arbres, n'aide pas à me reprendre. il est rare que j’ai la frousse à ce point là, je ne suis pas spécialement trouillard mais là, je peux te dire que je prends mes jambes à mon cou. Ce truc qui fonce dans ma direction, c’est juste innommable et je ne peux retenir un cri à la limite de la gonzesse hystérique, de franchir la barrière de mes lèvres alors que je fonce de nouveau droit vers l'escalier pour en dévaler les marches en me mangeant presque à nouveau en arrivant en haut. Me retournant dans le même temps pour voir si cette chose me colle toujours au train. L'obscurité n'aide pas à discerner ce dont il peut bien s'agir et tout ce que je désire, c’est me planquer vite fait à la maison, le temps de reprendre mes esprits ... et ma carabine. Ouais ça peut aider !
C’est là que j'entends un gros claquement de porte et me retourne surpris, dans l'élan.

« LLLLLLA MOORTTTT LA MOOOOOORTTTTTTTTTTTTTT !!!! »

Une voix aussi suraiguë que sinistre me cueille avec la gueule grande ouverte. Suivi d'un rire alors que mon regard halluciné réalise enfin que nous sommes la nuit d'Halloween et que tout ceci ne peut-être qu'une farce ridicule. Ridicule au vu de ma réaction.

- PUTAIN DE MERDE !!! T'es qui ???!!! lâchais-je aussi en colère de peur qu'halluciné.

Mais le truc qui me coursait un instant plus tôt me bondit alors dessus et je me retrouve les quatre fers en l'air avec ... je n’ai toujours pas de mots pour ce truc.

- Brrr, enlèves-moi cette chose par pitié ! lançais-je alors que la petite voix que je reconnais désormais déguisée sous ce drap, n’en peut plus de rire.

« Dis, c’est moi ou tu hurles comme une fille ? »

Je tirailles sur le drap sous lequel tu te camoufles en en tirant un pan, encore étendu au sol.

- Sors de sous ton foutu machin et vire-moi ton loup transgénique. C’est ses pattes que je bouffe là ! Ses putains de pattes poilus, y'en a partout, merde !!

Hum. Comment ça je suis complètement affolé ?! Non mais je voudrais t'y voir beauté ! Ça a beau être un déguisement maintenant que j'y vois de plus près, ce n’en est pas moins dégoûtant. Tu sais un peu comme quand tu frissonnes même face à une araignée en plastique. Le truc dont seule l'image suffit à te faire frémir. Et pas de plaisir, je t'assure !

- Et t'es fière de toi ma saloperie ?! dis-je après un instant alors que tu m'aides à me relever et que je trouve refuge dans tes bras pour faire mine d’en remettre une couche comme un môme apeuré et histoire aussi de trouver une dose de réconfort autant après les boules que j'ai eu et le ridicule que je me suis tapé en l'espace de seulement deux minutes.

- Allez rentre au chaud. J’ai besoin de clarté. Et vires-moi ce sourire fier de ton petit effet, m'amusais-je sur un ton tout de même à demi colérique pour la forme.
Nus pénétrons à l'intérieur et je te désigne Smarties du doigt ou du moins son déguisement.

- Vire ce machin, ça va finir par me filer la gerbe. T'imagines même pas ce que j’ai du subir sous ses assauts. Des tas de pattes qui me tâtonnaient de partout, bon sang, dis-je en me frottant les bras comme si j'étais frigorifié de peur.


© 2981 12289 0


_________________
I hate the way you make me feel.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: [Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie] ✻ ( Aujourd'hui à 20:50 )

Revenir en haut Aller en bas

[Belle Heaven St-Halloween night] I'm afraid of nothing ... or a little [Charlie]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération