breakfast ... cass & sam

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 491
›› Pseudo : Kailini
›› Célébrité : natalie Dormer
›› Schizophrénie : Lexie Waters & Calixte Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

breakfast ... cass & sam ✻ ( Lun 21 Nov - 22:17 )

voici la suite de ce RP



Pti’ déj’ mal organisé


« Fairy tales only exists in books. »

J’avais passé la nuit dans un état un peu euphorique. C’est étrangement con les émotions ! Je connais les interactions chimiques qui se créaient, je peux les expliquer… et je me laisse emporter quand même. Du coup j’avais passé la nuit à penser à toi, à rêver de toi… de nous. L’ocytocine et endorphine secrétées effacent tous signes de fatigue. Je choisis une petite robe bordeaux et je la pose soigneusement sur mon lit. Je file dans ma douche et un doute subitement m’assaille. Et si tu n’aimais pas les pancakes ? Ça fait partie de quelques recettes que je réussis bien. Je sors de la douche rapidement. J’enfile un jean et un gros pull d’hiver. Je prends juste dix secondes de plus pour une touche de rose sur les lèvres et  je sors précipitamment. Je trouvais de quoi déjeuner dans le café. Et merde demi-tour ! Je rentre de nouveau pour prendre mon portefeuille. J’entends un jappement.  Un de tes chiens. Il faut que je me dépêche. Tu dois déjà être réveillé. Je veux faire bonne impression… au vu de nos trois premières rencontres, il va falloir plus qu’un petit déj’ mais c’est déjà un bon début.

Je roule jusqu’au café plongée dans mes pensées. Je me gare machinalement et je liste sur mon téléphone ce que je dois prendre. Des muffins, des cronuts, du carrot cake, des scones, jus d’orange frais.. ah et si tu préférais le pamplemousse ? Mince... jus de pamplemousse frais. Hum j’aurais dû te proposer d’aller prendre ça dans un restaurant ou un café ça aurait été plus classe… peut être un peu facile. J’avais toujours pu payer pour tout ce que je voulais.  Mais je crois que ce n’est pas ton genre de te faire servir… d’ailleurs j’en sais si peu sur toi, pourquoi je m’emballe si vite ?... je repense à tes lèvres sur les miennes, ta main dans la mienne, ton corps si près du mien… j’avance comme un zombie sans prêter gare aux mouvements devant moi.

Je regarde de nouveau la liste établie sur mon téléphone et j’avance. Je percute sans douceur un porteur de café, je rattrape un des  gobelets avant que son contenu m’ébouillante. L’autre tasse tombe, le couvercle saute et le liquide se déverse sur le sol

- putain vous ne pouvez pas faire attention vous avez failli m’ébouillanter !  Espèce de c….  je m’époumone et ma voix s’étoile quand je lève  les yeux sur le mec

Le mot reste coincé en travers de ma gorge et j’écarquille les yeux stupéfaite. Je sens le rouge me monter aux joues. Tout mais pas toi. Le gobelet que j’avais pu rattraper glisse entre mes doigts comme s’il était enduit de savon. Il finit par rejoindre le premier sur le sol. J’arrive à fermer la bouche et toute gênée je te présente mes excuses.

- je m’excuse je ne voulais pas crier… euh bonjour

J’avais envisagé un bonjour plus doux. Je m’étais demandé si nous nous dirions bonjour par un baiser ou un bonjour oral. Mais je n’aurais pas imaginé qu’en guise, je piquerais une crise. Contrite je ramasse les gobelets avec le serveur qui te propose de les refaire. Je me relève et cherche dans ton regard ce que je dois faire.

- euh notre petit déj’ tient toujours dis-je avec une moue dépitée

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Dernière édition par Cassandra O'Maley le Sam 14 Jan - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 692
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Jeu 24 Nov - 12:02 )




Sam + Cass  
« Breakfast »


Appuyé contre le carrelage dans mon dos, je m'attarde sous l'eau qui dévale les reliefs de mon corps en une course folle. Ma douche matinale s'attarde sur un long quart d'heure. Ce matin je décide finalement d'aller nous chercher ces cafés dont tu sembles tant raffoler. Une petite attention comme j'en ai rarement eu jusque là.  Je me mets donc en route pour aller nous chercher ça avant ton arrivée. Une fois arrivé, je suis surpris par la foule. En m'engageant dans la file, le coin de mon étui de carte bleue dans la bouche tandis que je range de nouveau mon portefeuille dans la poche arrière de mon jean's, on me rentre bientôt dedans de plein fouet. Les cafés que je tenais d'une main dont l'un contre moi, se font bien entendu la malle.

- Putain vous ne pouvez pas faire attention vous avez failli m’ébouillanter !  Espèce de c….

Hum, je reconnais cette voix. Je n'ai toutefois pas tilté direct avec tes cheveux désormais bruns. Je ne t'ai d'ailleurs fait aucune réflexion à ce propos la veille. Ca te va bien. Quoi qu'il en soit, alors que tu te rends compte qu'il s'agit de moi, tes joues s'empourprent là où j'esquisse un sourire amusé. J'ai évité les dégâts avec justesse en m'écartant à temps. Finalement, dans la stupeur, tu laisses tomber le gobelet que tu étais parvenue à rattraper.

- Bonjour miss catastrophe.

- Je m’excuse je ne voulais pas crier… euh bonjour

- T'es craquante quand tu es embarrassée, tu sais, soulignais-je.

Je me penche vers toi et dépose un baiser sur ta tempe alors que tu me demandes si notre petit déjeuner tient toujours.

- Ça va de soit. Sinon je ne serais pas venu chercher tes boissons préférées.

Une jeune femme s’est précipitée entre temps pour ramasser et nettoyer et le serveur propose d’en préparer d'autre. J’acquiesce et nous recommande les mêmes.

- Ça te dit de déjeuner à l'extérieur ?

Une fois que nous quittons les lieux, je m'arrête une seconde dans la rue alors que nous avons tout juste fait quelques pas, tu te retournes et m'adresse un regard interrogateur.

- J'ai oublié quelque chose ... dis-je en faisant les quelques pas qui nous séparent, glissant ma main sur ta joue avant de t'embrasser doucement.

Un tendre sourire étire mes lèvres alors que je reprends la marche, te distançant à mon tour de quelques pas et me retournant pour me mettre à marcher à reculons, avec un sourire mutin, l'air de te dire "alors, tu viens ?".
Nous ne tardons pas à rejoindre un endroit au calme où savourer notre petit dej' à deux. La vue est magnifique. J'adore ce coin de forêt. Nous nous installons à une table de pique-nique près d'une passerelle en bois qui donne sur une vue vertigineuse d'un côté comme de l'autre. Prenant place sur la table, pieds posés sur le banc, je t'observe et tend un instant le dos de la main en une douce caresse sur tes cheveux.

- Ça fait encore plus ressortir tes yeux, glissais-je comme un compliment.


© 2981 12289 0

_________________
ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 491
›› Pseudo : Kailini
›› Célébrité : natalie Dormer
›› Schizophrénie : Lexie Waters & Calixte Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Ven 25 Nov - 19:53 )



Pti’ déj’ mal organisé


« Fairy tales only exists in books. »

Je ne peux éviter de rester fixer sur toi tandis que le gobelet glisse entre mes doigts. Ton visage s’orne d’un sourire amusé presque taquin. Mes joues passent du rosissement au rougissement. D’un côté je suis contente que la situation t’amuse mais d’un autre coté j’ai d’autant plus honte que je me suis emportée une fois de plus contre toi.

- Bonjour miss catastrophe.

- Je m’excuse, je ne voulais pas crier… euh bonjour.

Je te présente des excuses en bafouillant.

- T'es craquante quand tu es embarrassée, tu sais,  

 ça n’arrange pas ma situation. Là si je pouvais disparaitre sous terre je le ferais. Tu te penches vers moi. Je me sens toute petite. Une employée s’approche.

- Euh notre petit déj’ tient toujours ? dis-je avec une moue dépitée

Tu déposes un baiser sur mon front. Mon expression de gêne s’évanouit … enfin j devrais dire que mon cœur s’emballe oubliant que j’ai eu un comportement un peu impulsif et que je me suis ridiculisée. L’employée nettoie les cafés au sol.

- Ça va de soit. Sinon je ne serais pas venu chercher tes boissons préférées.  

Mon sourire s’élargit, mes yeux deviennent brillants. Tu es là pour moi ? C’est pour mon macchiatto que tu es venu ! L’information s’illumine comme un néon kitch des années 80 dans mon esprit. Le serveur propose de nous refaire les boissons. Nous acquiesçons.

- D’ailleurs j’étais venue ici car… je cherche mes mots pour éviter de passer pour une calamité en cuisine je ne savais pas trop ce que tu préfères au déj et je ne sais pas tout cuisiner… Je ne sais pas tu veux des cronuts, des muffins, des scones, une part de carrot cake ou lemon cake… leurs cheesecakes sont très bons et leur cinamon rolls aussi je débite un peu trop rapidement trahissant que je suis une habituée de cette chaine.

Je récupère le paquet après que tu aies fait un choix. Les gobelets cette fois ci sont bien calés dans un sac en papier qui conserve leur chaleur et surtout leur contenu. Tu prends en main le sac et tu me demandes.

- Ça te dit de déjeuner à l'extérieur ?

Je hoche la tête, les mots ne me viennent pas puis je me reprends. Je regarde ma tenue : pull, jean, manteau chaud! Je suis parée pour être dehors alors pourquoi pas. Bon ce n’est pas vraiment la tenue que je souhaitais porter pour notre premier rendez-vous.

- Ça me va, on prend ta voiture ou la mienne?

Nous prenons la direction de ton véhicule. C’est amusant comme on semble marcher sur un nuage lorsqu’on est heureuse. J’avance d’un bas pas puis tu t’arrêtes net. Je me retourne surprise et inquiète.

- Euh ça ne va pas ? Y a un souci. dis je cherchant à comprendre la raison de ta réaction.

- J'ai oublié quelque chose ...

Tu combles l’espace qui nous sépare en une fraction de seconde. Tu lèves la main, j’écarquille les yeux, ton mouvement se finit par une caresse sur mon visage. Tes lèvres se posent avec douceur sur les miennes. Je reste comme paralysée lorsque tu reprends la marche. Tu t’en amuses et fais quelques pas à reculons pour m’inviter à te suivre. Je rigole doucement, légère puis je fais une moue de chat. J’attrape ta main et tu nous entraines vers ta voiture.

Nous arrivons dans un petit coin de pique-nique à cette époque de l’année. Le froid est présent mais les nuages ont décidé de ne pas nous saturer la vue. Et cette vue… elle porte loin, un coté un féerique. La forêt, la cascade même la passerelle est jolie… effrayante mais jolie. Tu t’installes sur une table en bois posant tes pieds sur le banc. Je me penche vers toi te vole un bisou et me retourne de nouveau sur le paysage. Je penche la tête pour voir la hauteur.

- Euh tu m’as emmené ici pour faire disparaitre mon corps ? Vu la hauteur il ne devrait pas rester grand-chose d’identifiable après la chute dis je sur un ton amusé.

Je l’ai dit en plaisantant mais cette hauteur… Elle m’effraye un peu, j’ai limite presque le vertige pourtant j’avais déjà fait pire en hauteur. Je me rapproche de la table et je sors le contenu du sac sur la table. Toujours debout je te fais face en posant mes mains sur tes genoux. Tu me regardes puis ta main glisse sur mes cheveux.

- Ça fait encore plus ressortir tes yeux

- Merci dis je avec un sourire flatté. Je capture une mèche entre mes doigts et je la regarde mais c’est une teinture temporaire. Je ne sais pas si je teindrais en noir, châtain ou sans teinture après. Ça sera selon mon envie à ce moment.

Ma main caresse tes joues mal rasées. Tu m’attires à toi. Nos cafés attendront un peu encore. Nous restons enlacés à nous dévorer. Nos lèvres semblent ne pas se rassasier l’une de l’autre. Un craquement derrière nous nous sépare. Je me retourne… rien. Surement un animal, je te tends ton gobelet. Je choisis un cinamon roll et je croque avec gourmandise dedans. Je te tends la pâtisserie pour te proposer de croquer dedans à ton tour. Je regrette soudain de ne pas avoir d’appareil photographique.

- Si j’avais su j’aurais pris mon appareil photo. Dis j me souviens que tu m’avais dit faire des dessins au fusain. Tu fais autre chose ?

Je sors mon appareil et prends un cliché des alentours.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 692
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Lun 28 Nov - 16:29 )




Sam + Cass
« Breakfast »


- Euh tu m’as emmené ici pour faire disparaitre mon corps ? Vu la hauteur il ne devrait pas rester grand-chose d’identifiable après la chute.

- Joli esprit de déduction, glissais-je avec un sourire malsain.

C'est vrai que la vue est impressionnante, et c'est à l'écart de tout. L'endroit est calme, et ressemble à ce genre de lieux où peu de monde vient s'aventurer. Un de mes coins préférés. Tu réduis la distance entre nous en venant te placer face à moi, posant tes mains sur mes genoux. Je glisse une réflexion sur ta nouvelles couleur de cheveux, laquelle fait d'autant plus ressortir le bleu de tes yeux. Tu me remercies, tripotant d'ailleurs l'une de tes mèches entre tes doigts, l'air de vouloir l'observer de plus près alors que tu déclares qu'il s'agit là d'une teinture temporaire.

- Je teindrais en noir, châtain ou sans teinture après. Ça sera selon mon envie à ce moment.

- Le blond est une pure merveille, soulignais-je en passant.

Ta main s'égare sur mes joues. Je t'attire encore un peu plus près sans pouvoir résister à tes lèvres et à ton parfum dont les notes m’enivrent alors que j'enfouis un instant mon visage tout contre ton cou. Je n'ai plus l'habitude de me montrer aussi tendre. Si ce n'est dans les moments partagés avant ou après le sexe. Un craquement tout proche nous interpelle. Tu me tends mon gobelet de café alors que ton attention se relâche, il doit simplement s'agir d'un animal trainant aux alentours.
Tu m'invites à croquer dans ta tapisserie. J'en prends une grosse bouchée.

- Si j’avais su j’aurais pris mon appareil photo. Dis, je me souviens que tu m’avais dit faire des dessins au fusain. Tu fais autre chose ?

- Yep ça aurait valu le coup en effet. Photo, peinture ... .

Tu prends quelques clichés avec ton téléphone. Mon attention se redirige vers un nouveau craquement. Je te fais signe de ne pas faire de bruit. Un chien point le bout de sa truffe. Il a tout l'air d'être égaré. Je l'incite à s'approcher en tapotant le banc, me penchant doucement avant de lui lancer quelques mots d'une voix douce pour l'inciter à venir tout près. L'animal semble craintif. Ça nous prend un peu de temps mais il finit par s'approcher petit à petit alors que je lui donne un peu de quoi manger en tapant dans le sachet. Lorsque je tends la main après un moment dans sa direction, paume ouverte vers le haut, il semble se décider à venir y coller sa truffe. Et peu de temps après, le chien lèche l'intérieur de ma main comme par gourmandise au vu des résidus de sucre qui doivent s'y trouver. J'en profite pour lui offrir une caresse dans un geste doux. Tournant un instant le visage vers toi, je t'adresse un doux sourire.

- Il n'a pas l'air de trop mal se porter.


© 2981 12289 0


_________________
ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 491
›› Pseudo : Kailini
›› Célébrité : natalie Dormer
›› Schizophrénie : Lexie Waters & Calixte Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Mar 6 Déc - 14:56 )



Pti’ déj’ mal organisé


« Fairy tales only exists in books. »

Je joue un instant avec une de mes mèches. Rousse, blonde, brune, noire… j’avais même eu des mèches de couleurs flashy. Lorsque je t’avoue que je ne sais pas encore de quelle couleur ils seront dans quelques shampooings, tu me dis.

- Le blond est une pure merveille.

Ma main caresse ta joue. Je te chuchote un remerciement pour ton compliment et tu m’attires contre toi. Nos lèvres se joignent puis se séparent recommençant cette rencontre plusieurs fois. Je sens ton souffle dans mon cou quand un craquement à l’orée du bois mets fin à nos préliminaires Je me retourne mais il n’y a rien. Je te tends un café tandis que je prends une gorgée dans mon gobelet. Puis je me cale un peu plus contre toi. En te faisant dos j’observe les alentours puis je croque une pâtisserie et te propose de la gouter. Tu croques dedans avec appétit

- Si j’avais su j’aurais pris mon appareil photo. Dis je me souviens que tu m’avais dit faire des dessins au fusain. Tu fais autre chose ?

- Yep ça aurait valu le coup en effet. Photo, peinture ... .

Je reste avec mon gobelet sans un mouvement une ou deux minutes un peu décontenancée par ta réponse. Euh oki… Reprendre une apparence normale. Photos. Mes yeux parcourent les alentours. Je pose mon gobelet et je prends mon téléphone, je m’approche de la cascade et commence à prendre quelques clichés. Je me demande si tu es ainsi avec moi ou avec tout le monde ? Même si ta voix n’avait pas de froideur, du moins je n’en ai pas ressenti. Ta réponse était froide, sans passion. Je m’attendais à une réponse plus complète. Photo, peinture… tant de gens en font mais y a différents types de photo, tout comme y a tant de matière pour peindre. Ces réflexions tournent et tournent dans ma tête cherchant ce que je dois faire quand tu me fais signe silencieusement de ne plus bouger en me montrant un truc sortir du bois.

Je vois un animal assez haut le poil hirsute, surement par manque de brossage. Je recule d’un pas. Mon attention se reporte sur toi. Tu commences à faire une tentative d’approche. On dirait un chien cependant mon instinct me dicte de rester un loin, le comportement et l’allure ne me rassurent pas du tout. D’un autre coté je ne m’y connais pas assez en race canine pour savoir ce que l’on a devant nous mais quelque chose cloche. Tu tapotes le banc puis tu lui parles doucement. Je ne peux m’empêcher de noter que tu parles plus à l’animal qu’à moi. D’un autre coté je me souviens vaguement, j’étais bien trop énervée pour me rappeler de tout, que tu m’avais traitée de chienne… Tu préfères surement les animaux aux humains, cette déduction me traverse comme un souffle hivernal et je frissonne. Je t’observe de nouveau. Tu jettes sans geste brusque un bout de muffin vers l’animal, il semble apeuré mais affamé. Il l’avale rapidement sans nous quitter des yeux, puis tu jettes de nouveau un morceau, l’animal le mange en restant méfiant et vous recommencez ce manège plusieurs fois jusqu’à ce que le canin soit tout proche de toi. Tu finis par le caresser et tu te retournes vers moi tout souriant.

- Il n'a pas l'air de trop mal se porter.

Je continue à respecter une distance de sécurité. Toutefois là qu’il est plus près, dans mon esprit s’enclenche un mécanisme mémoriel. Je fais de nouveau un pas en arrière.

-Je crois que ce n’est pas un chien mais un chien loup. dis je dans un chuchotement.

Je te raconte parlant le plus bas possible que j’ai vu un animal qui lui ressemblait étant enfant. En Europe de l’est, un chien-loup qui m’avait mordu, enfin plus un pincement qu’une morsure, mais suffisamment fort pour que ça me marque. J’essaye de voir si d’autres canins sont dans le coin mais il ne me semble pas. Aucun bruit à part des oiseaux et le fracas de l’eau en contre bas de la chute.

- C’est bizarre qu’il soit seul… son maitre l’a abandonné dans la région ? Ou alors il s’est enfui par manque d’espace ? En général ce ne sont pas des solitaire mais les gens prennent ça comme si c’était un chien… Ça demande des attentions et un espace bien plus importants

Je n’ose toujours pas bouger et je contrôle mes gestes ainsi que le volume de ma voix pour ne pas attirer l’attention de l’animal. C’est amusant comme mes souvenirs contrôlent mes comportements. Le son des Nork fait monter en moi des crises de colère, la vue d’un chien loup me fait reculer… D’ailleurs je jette un coup d’œil derrière moi… j’ai reculé par réflexe mais je suis un peu trop près du bord… Ok là où je suis si je tombais j’atterrirais à peine cinq mètres plus bas sur une corniche mais je n’ai pas envie de tester.

- Tu veux faire quoi ? On contacte un organisme ou une association ? Tu veux qu’on essaye de le capturer ? Il a l’air d’avoir faim je ne sais pas si on devrait le laisser là.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 692
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Ven 13 Jan - 10:01 )




Sam + Cass  
« Breakfast »

Je réalise que je me montre très peu loquace, même lorsque tu me demandes ce à quoi je m'adonne dans le domaine de l'art tandis que je regarde dans mon téléphone via le net si j'ai quelques-unes de mes œuvres à te montrer. Il devrait y avoir les photos de ma dernière expo en galerie. Tu dois croire que je n'ai pas envie de parler alors que tu t'éloignes. Je te rejoins bientôt et m'apprête à te montrer les photos sur lesquelles j'ai remis la main à l'instant mais un craquement attire de nouveau notre attention.
Un animal pointe le bout de son museau avec méfiance. Je tente de l'inciter à se rapprocher. De ton côté, tu sembles faire quelques pas en arrière.

-Je crois que ce n’est pas un chien mais un chien loup.

Tu me racontes d'une voix basse, avoir vu un animal ressemblant, étant enfant. Un souvenir marquant qui avait occasionné une petite morsure. En mentionnant l'Europe de l'Est, je te demande d'où tu es originaire.
Tu t'interroges bientôt sur la présence de l'animal. Tu prends soin de toujours parler à voix basse et mesurer tes gestes, tout comme moi, afin d'éviter de susciter un quelconque sentiment d'agression à l'animal. Je te vois reculer un peu trop près du bord et par réflexe, je tends un bras en arrière pour te retenir doucement par le poignet, te ramenant doucement vers moi.

- Tu veux faire quoi ? On contacte un organisme ou une association ? Tu veux qu’on essaye de le capturer ? Il a l’air d’avoir faim je ne sais pas si on devrait le laisser là.

Je m'apprête à répondre lorsque l'animal se détourne soudain et file au loin plus vite qu'il n'est apparu. Je lâche un soupir amusé.

- Bien, la question ne se pose plus ... .

Ma main se glisse dans la tienne alors que je nous conduis de nouveau vers la table. Mes doigts glissent sur ton poignet et jouent avec le bracelet qui s'y trouve, lequel je fais d'ailleurs glisser de ta main pour le passer autour de mon poignet. Je joue avec un instant en le portant. Puis je repense aux photos et extirpe mon téléphone de ma poche pour te montrer les clichés récupérés.

- Tiens, un petit aperçu de ce que je fais. Les photos viennent de ma dernière expo en ville. Mais si ça t'intéresse, je peux te les montrer de plus près à la maison et te faire découvrir le reste, dis-je en déposant un baiser sur le dessus de ta main. Je tape dans différents styles selon mes inspirations du moment. Fut un temps, mes toiles révélaient une certaine part d'obscurité suite à mon divorce et lorsque mon fils a suivi sa mère au Japon. Ça et aussi ce qui est arrivé à mon frère lorsqu'il a perdu sa femme et l'une de ses deux filles. Kasey, la seconde, se trouvant actuellement encore dans le coma depuis l'accident. Et depuis quelques temps maintenant, elles ont pris un tournant différent. C'est intéressant de voir l'évolution.

Je mords dans l'une des "pâtisseries", puis t'en fais croquer un bout.

- Et côté photographie, c'est varié. J'adore chercher des endroits insolites, qui reflètent une étrange atmosphère ou une ambiance particulière. Tout comme je me plais à immortaliser des scènes de vie toutes simples. Ou encore, mais plus rarement, donner dans le sensuel. Disons que j'ai eu quelques modèles, étant plus jeune.

J'adorerais immortaliser tes courbes, en passant par tes lèvres, ton regard, le délicat contour de ton visage. Ça viendra sans doute au cours d'une de nos errance prolongée au lit, une nuit ou un matin alors que les premiers rayons de soleil révèleront peu à peu ta silhouette en la couvrant d'un joli voile doré.

© 2981 12289 0

_________________
ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/07/2016
›› Commérages : 491
›› Pseudo : Kailini
›› Célébrité : natalie Dormer
›› Schizophrénie : Lexie Waters & Calixte Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Sam 14 Jan - 22:56 )



Pti’ déj’ mal organisé


« Fairy tales only exists in books. »


Reculant par reflexe je m’approche dangereusement du bord, tu sembles le voir et tu attrapes doucement mon poignet pour me retenir. Tu m’attires vers toi sans geste brusque. Mon regard reste braqué sur le canidé.

- Tu veux faire quoi ? On contacte un organisme ou une association ? Tu veux qu’on essaye de le capturer ? Il a l’air d’avoir faim je ne sais pas si on devrait le laisser là.

Tu réfléchis à la question puis l’animal devant se sentir concerné décide de repartir d’où il venait.

- Bien, la question ne se pose plus ... .

Je rigole à ta remarque hochant la tête. Nos mains enlacées tu nous ramène à la table. Tu joues avec ma gourmette un moment puis tu la fais glisser de mon poignet pour la mettre au tien. Puis comme si une idée traversait ton esprit tu me tends ton téléphone. Je regarde les photos de tes créations tandis que tu te lances dans une explication.

- Tiens, un petit aperçu de ce que je fais. Les photos viennent de ma dernière expo en ville. Mais si ça t'intéresse, je peux te les montrer de plus près à la maison et te faire découvrir le reste…

Tu déposes un baiser sur ma main. Je te regarde un air taquin au fond des yeux.

- Hum m’emmener chez toi ? Tu veux juste me montrer tes photos, t’es sur ? dis je en rigolant

Cependant je dois admettre que tu me surprends. Un peu comme si tout à coup un déclic s’était opéré et que tu te décides à t’ouvrir à moi ou du moins à être plus causant… et je ne suis pas au bout de mes surprises. Tu continues en m’expliquant pour d’autres clichés.

- Je tape dans différents styles selon mes inspirations du moment. Fut un temps, mes toiles révélaient une certaine part d'obscurité suite à mon divorce et lorsque mon fils a suivi sa mère au Japon. Et depuis quelques temps maintenant, elles ont pris un tournant différent. C'est intéressant de voir l'évolution.  

Divorce, Japon, fils ça fait un peu beaucoup de choses à assimiler en peu de temps. Je reste fixée sur les images. Je cherche à me souvenir si les heurts de la vie m’avaient autant influencé que lui. Est-ce que ça se voyait sur mes peintures ? Je relève la tête. Tu me tends une pâtisserie que je croque à pleine dent.

- Et quand est-ce que tu as effectué ton dernier tournant ? J’ai pas souvenir que les évènements de ma vie aient influencé mes peintures comme pour toi

Je te rends ton téléphone. Je me rapproche de toi un verre de jus d’orange à la main.

- Et côté photographie, c'est varié. J'adore chercher des endroits insolites, qui reflètent une étrange atmosphère ou une ambiance particulière. Tout comme je me plais à immortaliser des scènes de vie toutes simples. Ou encore, mais plus rarement, donner dans le sensuel. Disons que j'ai eu quelques modèles, étant plus jeune.

- C’est vrai que tu es un vieux croulant maintenant dis je en te donnant un gentil coup de coude

Je me blottis dans tes bras. Je me laisse griser par ton odeur et mes pensées bouillonnent. Puis une réflexion soudaine me traverse.

- Tu crois qu’on aurait des rapports différents si nous ne nous étions pas rencontrés de façon … brutale ? Je sais qu’on ne peut pas effacer ce qui s’est passé … hum mais on pourrait essayer d’apprendre à nous connaitre en oubliant le début, tu crois ? dis je en rigolant

Pas si simple y avait déjà un passif compliqué. Le broyage de ton pick up, la journée dans les casses qui avaient mal finie, la prise de tête à l’hôtel, tes animaux, la plage de nuit, la boite aux lettres, l’arrestation… hum nope pas si simple

- Humph Disons que ce petit déj est un bon début ? dis je en essayant d’être convaincante ou de me convaincre.

Je dépose un baiser sur tes lèvres et propose que nous bougions de là. Mon regard se pose de nouveau sur la gourmette que tu portes toujours. Je tends la main vers toi.

- C’est un peu féminin comme gourmette, je ne trouve pas que ce soit ton genre. Tu me la rends ?

- Adrenalean 2016 pour Bazzart

Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 692
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Norman Reedus
›› Schizophrénie : Sasha ₪ Draven ₪ Axel
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( Ven 24 Fév - 9:47 )




Sam + Cass  
« Breakfast »

Ma réplique t'amuse alors que l'animal se fait la malle au moment où l'on s’interroge sur son sort. Un petit sourire se glisse sur mes lèvres alors que nous rejoignons la table main dans la main. Je me mets à jouer avec ta gourmette en laissant mes doigts glisser sur ton poignet puis te montre bientôt mon téléphone avec quelques clichés pris de certaines de mes toiles lors d'une expo.

- Tiens, un petit aperçu de ce que je fais. Les photos viennent de ma dernière expo en ville. Mais si ça t'intéresse, je peux te les montrer de plus près à la maison et te faire découvrir le reste… glissais-je en déposant un baiser sur ta main.

- Hum m’emmener chez toi ? Tu veux juste me montrer tes photos, t’es sur ? glisses-tu dans un doux rire.

- Ma proposition semblait quelque peu tendancieuse, soulignais-je en effet en reflétant une expression amusée avant de poursuivre.

- Je tape dans différents styles selon mes inspirations du moment. Fut un temps, mes toiles révélaient une certaine part d'obscurité suite à mon divorce et lorsque mon fils a suivi sa mère au Japon. Et depuis quelques temps maintenant, elles ont pris un tournant différent. C'est intéressant de voir l'évolution.

A te regarder, j'ai soudain le sentiment de t'en avoir trop fourni d'un seul coup. Trop d'informations tuent l'information.

- Et quand est-ce que tu as effectué ton dernier tournant ? J’ai pas souvenir que les évènements de ma vie aient influencé mes peintures comme pour toi.

Je me fais la réflexion que tu as pourtant eu l'air d'en avoir vu pas mal. Je me demande si tu as un exutoire pour ceci, l'exprimer par l'art ou autre chose. Je rebondis néanmoins sur ta réflexion sans relever en ce qui te concerne, craignant que mes paroles n'aient l'air de te juger et d'être déplacées. On sait combien toi et moi avons le chic ou plutôt moi surtout, pour offusquer l'autre.

- Ce serait trop en dévoiler ... glissais-je avec amusement pour préserver le mystère.

Tandis que tu me tends un jus d'orange, je poursuis sur mes explications, abordant ce que je fais dans le domaine de la photo. Tu rebondis sur la mention de ce que je faisais plus jeune en relevant qu'en effet, je suis désormais un vieux croulant. Ta remarque me fait songer à notre différence d'âge tandis que tu te blottis entre mes bras. S'attacher à toi est dangereux et risqué. Dans le sens où l'écart entre nous finira sans doute par t'importer au final et sans doute plus tard, creuser un fossé entre nous. Pourtant, je suis prêt à courir le risque. De toute façon, il est déjà trop tard. C'est drôle d'ailleurs car tu sembles presque noyée dans le même genre de réflexion que moi alors que tu me soumets une interrogation.

- Tu crois qu’on aurait des rapports différents si nous ne nous étions pas rencontrés de façon … brutale ? Je sais qu’on ne peut pas effacer ce qui s’est passé … hum mais on pourrait essayer d’apprendre à nous connaitre en oubliant le début, tu crois ?

Je te pousse à me faire face en prenant ton visage en coupe entre mes mains, t'adressant un regard aussi profond que sincère.

- Je n'aurais autant apprécié de te rencontrer d'une autre façon ... .

Avouons en effet malgré les dégâts, que ça n'a pas été banal.

- Tu sais comment marquer les esprits, ajoutais-je avec un sourire en coin avant de déposer un baiser sur tes lèvres.

L'attraction entre nous est née de toute cette tension. Et ça a eu quelque chose de "magique" à sa façon, aussi étrange que ce soit à dire. Ou peut-être est-ce désormais le constat que j’en fais. Un peu comme lorsqu'on rigole d'un mauvais souvenir après coup.

- Humph Disons que ce petit déj est un bon début ?

- Je ne sais pas ... il manque un petit soupçon de tension entre nous, tu ne trouves pas ? m'amusais-je à relever d'un air taquin.

Tu finis un peu plus tard par proposer qu'on bouge. Ton regard se pose sur la gourmette que je porte toujours et tu tends la main vers moi.

- C’est un peu féminin comme gourmette, je ne trouve pas que ce soit ton genre. Tu me la rends ?

- Je te la rends si tu fais en sorte de trouver le bon moyen de la reprendre, dis-je d'un air explicite qui réclame un baiser.

Un baiser de ceux propre à faire tourner la tête.

© 2981 12289 0

_________________
ALWAYS NEED TO MOVE, CAN'T STAY HOME.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: breakfast ... cass & sam ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

breakfast ... cass & sam

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération