ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Jeff's burger drive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Mer 30 Nov - 21:41 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
Ce matin, Blaine n’avait clairement pas envie de se lever. Il se sentait mal. Non, pas du genre malade, il n’avait juste pas envie de se lever de son lit, de côtoyer qui que ce soit. Il voulait envoyer bouler tous ceux qui allaient tenter de l’approcher. Clairement, même si Achille serait venu le voir, il serait sûrement uniquement resté dans son lit, sa tête contre son oreiller. Vous imaginez le truc, quoi. Du coup, il s’était dit qu’il n’allait pas aller en cours aujourd’hui, ce n’était pas comme si ça allait changer grand-chose. Il pourrait toujours rattraper ses cours une autre fois. En plus, ce n’était pas comme s’il allait manquer à qui que ce soit dans sa classe en ne se montrant pas. Il n’était pas vraiment ami avec eux. La seule personne avec qui il passait du temps à la face c’était Achille.

Bon sang, il avait l’impression de beaucoup parler de lui.
Peut-être parce qu’il n’arrive pas à se le sortir de la tête ?
Il fallait qu’il arrive pourtant.
Il n’était pas bien.
Il n’était pas de bonne humeur.
Il n’avait pas besoin de se rappeler qu’il était entrain de tomber sous le charme d’un hétéro.
Encore.

Le truc, c’était qu’il lui donnait trop de signaux qui lui faisait penser qu’il lui plaisait tout autant qu’il plaisait à Blaine, mais ce n’était pas pour autant que c’était le cas. Ce garçon était compliqué et Blaine, tout ce qu’il voulait faire, c’était retourner dormir. C’est donc ce qu’il fit.

Il ne se réveillait que quelques temps plus tard, quelques heures après et regardait l’heure. Il devait aller bosser dans une demi-heure et il n’était pas sûr qu’il pourrait vraiment manquer un jour de boulot. Ça craignait. Il poussait un long soupir avant de se lever afin d’enfiler les première fringues qu’il trouvait. Il avait pas envie d’y aller, mais à un point. Mais bon, ça on l’avait sûrement compris. Il poussait un soupir, prenant sa boîte de médicaments pour l’observer, poussant un long soupir. Toujours autant vide. Il devrait vraiment aller au dispensaire, mais il n’en avait ni l’envie, ni le temps. Peut-être que s’il refusait de passer son temps avec Achille, il pourrait y aller. Faudrait-il encore qu’il en trouve l’envie. Il finissait par prendre son sac avec l’uniforme à l’intérieur, marchant d’un pas las vers le fast-food où il bossait, une cigarette entre les lèvres.

Il ne prenait pas vraiment longtemps avant d’arriver et allait directement vers l’endroit où ils pouvaient se changer pour enfiler son uniforme. Il avait l’impression d’être dans les vapes, comme s’il n’était même pas dans son propre corps, mais dans le fond, ça le dérangeait pas vraiment. Peut-être que ça serait mieux en fait. Poussant un soupir, il sortait de la salle et marchait vers la cuisine où le tout se faisait cuire, certes, il était sensé s’occuper de la clientèle aujourd’hui, mais il n’en avait pas vraiment envie. C’était les yeux totalement inexpressifs qu’il passait entre ses collègues et devant la seule à qui il parlait vraiment, Abigail, pour se rendre vers les plaques thermiques contre lesquelles il s’adossait, demandant à quelqu’un de le remplacer aux caisses.
(c) sweet.lips

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/11/2016
›› Commérages : 41
›› Pseudo : dreamy*paranoiac
›› Célébrité : Alexis Ren
›› Schizophrénie : Pas encore schizo
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Mar 13 Déc - 18:36 )

I'm not feeling to well
Blaine & Abigail
L'amitié demande beaucoup d'effort. Elle exige surtout de savoir offrir ce qu'il y a de plus important : du temps.

Une autre journée où Abigail se levait avec la colère au ventre. Une autre journée où elle se demandait ce qu’elle avait fait pour ne pas pouvoir avoir un papa. Enfin… Si elle en avait un, mais il ne se considérait pas comme son papa et ça lui faisait du mal. Abigail n’arrivait pas à vivre sans sa présence dans la maison familiale, sans sa présence dans sa vie. Elle n’arrivait pas à se lever le matin avec un sourire aux lèvres, en se disant que cette journée-là allait être une belle journée. De plus, depuis quelques jours, une pensée allait directement à sa sœur à chaque fois qu’elle ouvrait les yeux. Elle pensait à ce bébé qu’elle portait maintenant dans son ventre et qu’elle considérait déjà comme sa nièce ou son neveu alors qu’elle ne pourrait même pas le côtoyer… La rage qu’elle avait à l’intérieur d’elle était viscéral. Mais elle réussissait tout de même à la contrôler depuis qu’elle n’habitait plus avec ses mères. Cela lui faisait un peu moins mal de voir qu’elles se tuaient à lui donner tout l’amour dont elle avait besoin alors qu’Abigail ressentait encore et toujours cette sensation de manque, de vide. Bon… La vie n’était pas plus facile puisqu’elle n’allait plus à l’école et qu’elle devait se tuer à la tâche au Jeff’s Burger pour pouvoir payer son loyer, pour pouvoir vivre et être complètement indépendante de ses mères. Pourtant, ce matin-là, elle n’avait pas besoin de se lever. Elle travaillait qu’en fin d’après-midi. Elle se mit donc à faire du ménage dans son appartement. Elle avait besoin de faire quelque chose pour s’occuper l’esprit sinon, elle savait qu’elle allait encore faire une bêtise. Lorsque ce fut terminé, elle se mit à faire des repas d’avance puisqu’elle savait qu’elle allait avoir une grosse semaine à son boulot et qu’elle devait cuisiner en avance pour ne pas manger exclusivement dans des restaurants. Quand elle eût terminé, c’était maintenant l’heure d’aller à son boulot. La journée avait passé tellement vite que ça l’a mis de bonne humeur. Lorsqu’elle arriva au boulot, elle vit que Blaine n’était pas encore arrivé. Ce n’était probablement qu’une question de minute puisqu’ils faisaient le même quart de travail cette journée-là. Elle se mit devant l’évier et commença à laver la vaisselle qui s’accumulait. Ce n’était pas le boulot le plus passionnant, mais au moins, elle était capable de payer ses comptes avec celui-ci. Puis, elle le vit passer. Elle lui fit un grand sourire. Elle l’aimait bien Blaine. Ils avaient souvent des différends, mais elle l’appréciait vraiment et elle adorait passer du temps avec lui autant au travail qu’en dehors. Comme ils n’habitaient pas tellement loin, ils pouvaient se voir quand même souvent. Mais il ne l’avait même pas regardé. Elle sentait que quelque chose n’allait pas. Elle quitta sa pile de vaisselle sale et se dirigea vers lui. « Blaine ! Ça va ? » Elle avait les sourcils froncés. Elle voulait lui montrer qu’elle savait qu’il y avait un petit quelque chose qui clochait, mais en même temps, elle ne voulait pas lui dire carrément devant leurs autres collègues.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Abigail Peterson le Lun 19 Déc - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Jeu 15 Déc - 21:40 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
Blaine était donc arrivé au Jeff’s Burger bien rapidement, même s’il n’avait clairement pas envie d’y être. Pas du tout. Il avait tout simplement envie de rester chez lui enroulé dans son lit tel un burrito. Il n’avait pas vraiment eu envie d’aller bosser, surtout quand il se disait qu’il allait devoir interagir avec toutes sortes de personnes. Surtout des inconnus et parfois, des clients désagréables. Le pire, c’était que même l’idée qu’il puisse voir quelqu’un de tout simplement adorable ou bien même quelqu’un qu’il connaissait et qu’il appréciait, ne lui avait pas plus donné envie que ça de venir au boulot. Et pourtant, il y était tout de même allé parce qu’il y était forcé. Malheureusement. Ouais, parce que louper des heures de cours, c’était différent de louper des heures de boulot. Il ne se ferait pas virer de la fac pour ça, pas tout de suite en tout cas. Tout ce qu’il avait demandé, quand il était arrivé, c’était qu’on le remplace. Il ne se voyait clairement pas entrain de passer sa soirée à faire des petits sourires ou à parler gentiment à toutes les personnes qui venaient manger. En fait, il se voyait vraiment faire ça avec personne aujourd’hui, ce qui le faisait pousser un long soupir. C’est pour ça qu’il n’avait pas vraiment fait attention à qui que ce soit lorsqu’il allait contre les plaques thermiques. En fait, il avait tout simplement envie de se morfondre toute la journée en pensant à toutes les conneries qu’il avait faites, ou bien à penser trop à tout, y pensant tellement longtemps qu’il connaissait à se faire des films. Et pas le meilleur genre, la plupart du temps, quand il faisait ça, son esprit commençait à penser à toutes sortes de choses tordues. Des choses tordues et assez sombres. Voire même plus que sombre, si c’est possible. Il ne connaît pas vraiment d’adjectif pour le dire, ou en tout cas, il n’en trouvait pas là tout de suite.

Finalement, il fut sorti de ses pensées lorsqu’il entendait une voix résonner, celle de la petite blondinette avec qui il travaille. Il ne va pas mentir, il l’aime bien cette petite, même s’il ne lui montre pas forcément tout le temps. Faut dire aussi que la plupart du temps, quand il bossait, il n’était pas vraiment des meilleures humeurs, par contre, en dehors il était tout de même un peu plus sympathique avec elle. Il levait les yeux vers elle pour la regarder en pinçant les lèvres parce qu’elle lui demandait si ça allait. Bon, Blaine se disait tout de même qu’elle se doutait qu’il n’allait pas bien, sinon elle ne lui demanderait pas. « Pas vraiment, je mh… Je pense que tu sais pourquoi. » Il passait une main dans sa propre chevelure presque nerveusement. « Je sais même pas pourquoi ça m’arrive maintenant, ça m’énerve. » Il poussait un soupir parce qu’il pensait que tout allait bien, ça faisait quelques semaines qu’il avait arrêté son traitement parce qu’il en avait marre et qu’en plus il ne pensait pas en avoir besoin. Et il n’avait pas que ça à faire qu’aller les chercher de toute manière. Le truc, c’était qu’il avait toujours l’impression qu’il allait mieux. Que tout s’arrangeait. Le truc, c’était que non, ce n’était jamais le cas. A chaque fois qu’il pensait qu’il allait mieux, il arrêtait son traitement et était déprimé pendant des mois, jusqu’à ce que quelqu’un arrive à le faire recommencer. Bien souvent de force. Ouais, parce qu’en temps normal, il n’avait pas envie de faire quoi que ce soit de sa vie quand il commençait à être bien trop déprimé, quand c’était au dessus de ce qu’il ressentait là, quand il ne ressentait rien. A ces moments-là, la plupart du temps, il envoyait bouler tout le monde et tentait de se faire mal, histoire de ressentir quelque chose. Ça ne marche jamais. « Et toi, tu va bien ? »
(c) sweet.lips

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/11/2016
›› Commérages : 41
›› Pseudo : dreamy*paranoiac
›› Célébrité : Alexis Ren
›› Schizophrénie : Pas encore schizo
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Lun 19 Déc - 18:33 )

I'm not feeling to well
Blaine & Abigail
L'amitié demande beaucoup d'effort. Elle exige surtout de savoir offrir ce qu'il y a de plus important : du temps.

17 ans. Dix-sept ans et déjà si blasée de la vie, si en colère contre tous les gens qui l’entouraient. Elle avait de la difficulté à comprendre ce qui lui arrivait et elle n’arrivait pas à bien gérer tout ça. C’était difficile pour elle de pardonner. Mais en même temps, elle n’aimait pas être en colère contre les gens qu’elle aimait. Elle avait le cœur gonflé de haine, de tristesse et elle avait l’impression qu’elle n’arriverait jamais à s’en débarrasser. Par contre, elle tentait de laisser tout ça chez elle lorsqu’elle allait travailler. Parce que ses collègues n’avaient pas à savoir ce qui se passait dans sa vie. Ils ne savaient pas qu’elle avait deux mamans, qu’elle n’avait pas de papa et c’était correct comme cela. Elle ne voulait pas qu’ils sachent qu’elle n’était pas normale, que sa famille n’était pas normale. Il n’y avait que Blaine qui était au courant… Et il ne le savait que parce qu’il avait croisé ses deux mères une fois à l’appartement d’Abigail. Elle avait tenté de lui cacher, mais il avait bien compris que les deux femmes étaient très importantes dans la vie de la blonde. « Pas vraiment, je mh… Je pense que tu sais pourquoi. » Si elle n’avait pas eût les cheveux attachés et dans un filet, Abigail aurait passé sa main dans ceux-ci. À la place, elle fit passer le bonbon qu’elle avait dans la bouche d’un côté à l’autre. Elle aurait aimé lui poser un peu plus de question, le faire parler, mais elle ne le pouvait pas. Pas au travail… Elle se contenta de faire un signe de la tête pour qu’il comprenne qu’elle savait de quoi il parlait. « Et toi, tu vas bien ? » Abigail haussa les épaules. Il y avait des journées plus dures que d’autres et cette journée-là en était une. Elle aurait juste voulu que quelqu’un la serre dans ses bras et lui dise que tout allait bien aller. Elle ne pouvait toutefois pas aller voir Roxanne et encore moins ses mères. Elle aurait voulu que sa sœur l’appel, lui dise qu’elle s’était trompée, qu’Abi avait raison et qu’elle s’excusait de ne pas l’avoir écouté. Sauf que ça ne se produirait jamais et la jeune blonde le savait parfaitement. Cela n’empêchait pas que ça lui faisait beaucoup de mal. Elle regarda à son poste et se rendit compte qu’elle avait beaucoup de retard sur la vaisselle à nettoyer. « Tu viens écouter un film chez moi ce soir ? Je m’en suis acheté un nouveau. » Et c’était un film d’horreur comme toujours. Abigail voulait bel et bien l’écouter avec son ami, mais elle voulait surtout passer du temps avec lui, le faire parler sur le sujet de son mal-être. Et il y avait un peu d’égoïsme dans sa demande aussi… Elle ne se sentait pas capable de passer sa soirée seule. Elle savait que Blaine n’était pas du genre à la réconforter sur le sujet de son désespoir, de sa colère, mais au moins, il serait là… C’était assez pour qu’elle évite de se sentir incroyablement seule.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Jeu 22 Déc - 17:34 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
Abigail était bel et bien une des personnes avec qui il pouvait parler librement de ses états d’âmes sans avoir peur de se faire juger ou quoi que ce soit, parce qu’elle était tout de même quelqu’un de bien, qui avait également des problèmes dont elle ne voulait pas parler tout le temps. Dans un sens, ils se comprenaient. C’est peut-être pour ça qu’ils s’entendent assez bien tous les deux. Il connaît assez de choses sur elle, et elle sur lui tout en sachant que l’autre ne fera pas vraiment d’histoire à propos de quoi que ce soit pouvant leur arriver. Il finissait tout de même par lui demander si elle, elle allait bien et face à son haussement d’épaules, il hochait doucement la tête. Il passait une main sur la joue de la jeune femme pour la caresser doucement. Il voulait tout de même la réconforter un peu, même s’il n’était pas vraiment du genre tactile en temps normal. En fait, il n’était jamais vraiment tactile. La personne qui arriverait à le rendre collant et adorable serait sûrement une sorte de sorcier ou quelque chose dans ce genre là, qui lui lancerait un sort ou une connerie du genre. « Tu veux en parler ? » Lui demandait-il en fronçant légèrement les sourcils, caressant encore doucement sa joue de son pouce pendant quelques secondes. Il n’y avait pas de raison qu’il n’y ait que lui qui lui dise ce qui le tracasse. Surtout qu’en soit, lui, n’en avait aucune idée, ça arrivait juste parfois, pendant quelques mois, qu’il n’aille pas bien. Jusqu’à ce qu’il reprenne ses médicaments ou que soudainement, il entre dans une de ses phases maniaques. Quelque chose dans ce genre-là. « Donc.. Si tu as quoi que ce soit dont tu veux parler ou besoin de quelque chose aussi, tu me fais signe, d’accord ? » Lui demandait-il en la regardant dans les yeux. Il ne disait pas souvent clairement aux gens qu’ils pouvaient compter sur lui, il préférait leur montrer, mais Blaine n’était pas le meilleur pour montrer ce genre de choses. En temps normal, il est plutôt du genre à lancer quelques gentils piques à tout le monde, histoire de montrer qu’il leur donnait tout de même une certaine importance. Ouais, il leur donne de l’attention tout de même ! Ouais, bon, c’est totalement débile comme façon de montrer à quelqu’un que, dans le fond, on est là pour eux, mais qu’est-ce que vous voulez qu’il y fasse ? Avant de venir à Cap Harbor, il n’avait jamais vraiment rencontré de personnes à qui il tenait vraiment, qu’il appréciait vraiment et dont il voulait tout de même le bien. « Ouais, ce serait avec plaisir. » Lui dit-il avant de finalement se reculer à nouveau, croisant les bras sur son torse. « Tu as acheté quoi ? » Il était tout de même un peu curieux du film sur le film qu’ils allaient voir, bien évidemment, il se doutait que ça allait être un film d’horreur, comme d’habitude et il ne pouvait pas dire que ça lui déplaisait. Les films d’horreurs étaient bien son genre favori. Il aimait le morbide, l’effrayant. « Tu veux que je t’aide avec ta vaisselle ? » Demandait-il en penchant la tête sur le côté en la regardant. Bon, il n’allait pas mentir, la motivation n’était clairement pas là. Il n’était pas du tout motivé à faire quoi que ce soit depuis ce matin, mais là n’est pas la question. Même s’il n’avait envie de rien, il pouvait tout de même faire quelque chose, non ?
(c) sweet.lips

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/11/2016
›› Commérages : 41
›› Pseudo : dreamy*paranoiac
›› Célébrité : Alexis Ren
›› Schizophrénie : Pas encore schizo
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Sam 31 Déc - 21:41 )

I'm not feeling to well
Blaine & Abigail
L'amitié demande beaucoup d'effort. Elle exige surtout de savoir offrir ce qu'il y a de plus important : du temps.

Abigail se sentait lasse. Elle savait qu’à son âge, ce n’était pas normale. Pourtant, elle avait l’impression qu’elle était incroyablement vieille, incroyablement fatiguée. Elle portait le poids de sa bien courte vie sur ses épaules. À chaque fois qu’elle pensait à son enfance, elle n’arrivait pas à penser à quelque chose d’heureuse. Elle n’arrêtait pas de penser à toutes les moqueries qu’elle avait subie parce qu’elle avait deux mères et qu’elle n’avait pas de papa. C’était difficile de se sentir rejeté par son géniteur, mais ce n’était rien comme de se faire rejeter à l’école à chaque moment de son enfance. Roxanne avait été chanceuse elle, elle n’avait pas eu à subir tout ça. Peut-être parce qu’elle avait un tempérament bien trempé ? Aujourd’hui, si ça se reproduisait, Abigail ne se laisserait pas faire puisqu’elle avait appris à devenir forte, à se défendre. Mais la petite Abi de dix ans ne savait pas comment faire pour se protéger de tout ça et ça l’avait bien abîmé… Par chance, elle réussissait encore à faire confiance à quelques personnes et Blaine était l’une d’elle. « Tu veux en parler ? » Elle haussa les épaules. Ça servirait à quoi d’en parler ? Ça n’empêcherait pas sa sœur de se faire inséminer, ça ne lui redonnerait pas son père. Elle avait l’impression de ne penser qu’à ça, de ne ressasser que de vieille rengaine, mais elle n’était pas capable d’avancer. Elle avait beaucoup de difficulté à vivre de cette manière, mais elle savait qu’elle devrait apprendre à le faire puisque rien n’allait changer, elle en était certaine. « Donc.. Si tu as quoi que ce soit dont tu veux parler ou besoin de quelque chose aussi, tu me fais signe, d’accord ? » Il lui avait caressé la joue de son pouce. Elle ferma les yeux quelques secondes. De l’affection, c’était ce qu’elle avait besoin et il l’avait parfaitement compris. Il y avait des moments entre elle et lui qui n’était pas toujours facile, mais il la connaissait bien. Il n’avait pas de difficulté à lire en elle et ça faisait du bien de savoir qu’il y avait quelqu’un qui pouvait prendre soin d’elle quand elle n’arrivait pas à le faire seule. « Merci Blaine. Et c’est la même chose de ton côté. » Puis, il enleva sa main de sur sa joue. Juste savoir qu’il allait venir chez elle ce soir-là suffisait à l’apaiser un minimum. « Tu as acheté quoi ? » Cela suffisait pour lui mettre un sourire au visage. Elle avait tellement hâte de l’écouter ce film-là. C’était bien sûr un film d’horreur. « Ça s’appelle Morgane. Il y a un peu de surnaturel, ça a l’air carrément génial ! » Ça prenait qu’un film d’horreur pour qu’elle s’anime, pour qu’elle ait l’air un peu moins perdu. Puis, elle se rendit compte que cela faisait de longues minutes qu’ils n’avaient pas travaillé. Leur patron ne serait pas content… Mais Blaine prit les devant. « Tu veux que je t’aide avec ta vaisselle ? » Elle hocha la tête. La vaisselle s’était beaucoup accumulé pendant leur petite discussion. Elle avait prit sa place à son plan de travail quand une idée lui passa par la tête. Elle se mit à chuchoter. « On trouve un moyen pour partir d’ici ? » Abigail n’avait pas envie de passer sa soirée au travail.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Mar 10 Jan - 12:41 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
Il regardait la blondinette attentivement une fois qu’il lui avait demandé si elle voulait parler de ce qui la tracassait, ce à quoi elle lui répondait uniquement d’un haussement d’épaules, et il comprenait. Il faut dire aussi qu’il comprenait pourquoi elle ne voudrait pas lui dire ce qu’elle avait en tête, parce que c’était souvent le même cas pour lui. Il y avait des gens qui disaient tout de suite ce qu’ils avaient sur le coeur, ce qui les fait se sentir mal, et puis il y a les autres. La plupart du temps, les autres laissent tout s’accumuler dans leur tête jusqu’à ce que tout ne finisse par exploser, qu’ils finissent par craquer. C’était comme ça pour beaucoup de gens. En tout cas, c’était le cas de Blaine et il savait tout de même assez que c’était une technique plutôt merdique pour faire face à ce qui nous arrive, il savait donc que peut-être qu’il devrait empêcher Abigail de tout garder pour elle, mais d’un autre côté, il ne pouvait décemment pas l’obliger à tout lui raconter. Il se contentait donc uniquement de faire ce qu’il pensait être le meilleur, de lui donner quelque chose qu’il pensait qu’elle avait besoin : de l’affection. Et c’est tout de même quelque chose de rare venant de lui. Il n’était pas vraiment du genre à aimer tout ça, mais quand quelqu’un en avait besoin, il le voyait et s’il appréciait cette personne, il lui en donnait. C’est tout simple. Et puis, elle il l’appréciait tout de même, même si parfois, il pouvait passer son temps à la casser. Faut dire aussi que c’est comme ça qu’il est en temps normal, il se frite avec le monde entier et envoie des remarques cassantes à tout le monde. Peut-être bien qu’il devrait devenir professeur. Il finissait par hocher la tête en l’écoutant lui dire que c’était la même chose pour lui. “Merci.” Il n’y avait pas vraiment grand chose d’autre à dire. Il avait finalement retiré sa main de sa joue et l’écoutait lui dire le nom du film, un sourire sur le bout des lèvres. Elle avait tout de même vraiment l’air emballée par ce film et Blaine ne pouvait pas lui en vouloir parce que pour lui, c’était la même chose. Il adorait vraiment les films d’horreur et s’il y avait du surnaturel là-dedans, ce n’était qu’un petit plus. Ouais, bon un gros plus. Il était vraiment fan de surnaturel et de tout ce genre de choses. “J’ai vraiment hâte de le voir alors ! T’as même pas besoin de me dire le synopsis que je pense déjà qu’il va être grandiose !” Lui dit-il en marchant vers l’endroit où s’était accumulée toute la vaisselle. Il était sur le point de commencer quand il l’entendait lui chuchoter quelques mots, il se tournait vers elle avec les sourcils haussés. “Délinquante va.” Lui dit-il, même s’il aimerait réellement partir d’ici, ce serait vraiment pas mal comme truc. Il n’était pas vraiment d’humeur à bosser là tout de suite. “On a qu’à passer par la fenêtre des toilettes.” Proposait-il en haussant les épaules.
(c) sweet.lips - 523 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/11/2016
›› Commérages : 41
›› Pseudo : dreamy*paranoiac
›› Célébrité : Alexis Ren
›› Schizophrénie : Pas encore schizo
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Ven 20 Jan - 20:08 )

@Abigail Peterson a écrit:
I'm not feeling to well
Blaine & Abigail
L'amitié demande beaucoup d'effort. Elle exige surtout de savoir offrir ce qu'il y a de plus important : du temps.

Si Abigail avait plus de gens comme Blaine dans sa vie, peut-être irait-elle mieux ? Ce qui était sûr, c’est qu’elle se sentirait un peu plus entouré. Elle n’avait que lui comme ami. Lui et sa sœur. Mais ce n’était pas simple avec Roxanne dans ces temps-ci alors… Elle n’avait que Blaine pour le supporter, pour tenter de la rassurer et pour lui montrer qu’elle n’était pas seule. Elle se disait souvent que s’il n’était pas là, elle n’existerait peut-être plus… Sauf qu’elle n’était pas suicidaire. Elle ne pouvait pas se résoudre à mettre fin à ses jours. C’était un acte un peu trop radical pour elle. De toute manière, elle n’était pas capable de laisser sa famille ressentir autant de tristesse. Parce qu’elle avait beau avoir de la difficulté à se sentir bien avec ses deux mères, elle savait qu’elles l’aimait. « J’ai vraiment hâte de le voir alors ! T’as même pas besoin de me dire le synopsis que je pense déjà qu’il va être grandiose ! » Le sourire qui était maintenant apparut sur les lèvres d’Abigail montrait qu’elle était heureuse qu’il ait décidé de venir écouter son film avec elle. La solitude était quelque chose qu’elle tentait de fuir par-dessus tout et elle allait réussir à le faire ce soir-là. Il allait avoir quelqu’un avec elle, dans cet appartement trop grand pour elle seule. « J’ai lu plein de bons commentaires sur ce film. J’ai vraiment bon espoir envers lui. » Et elle avait besoin d’un bon film d’horreur pour lui foutre les jetons comme il faut. Elle en avait écouté plusieurs dernièrement qui était franchement pourrie. Elle trouvait que plus le temps avançait, plus les films d’horreur étaient de vrai connerie… Ce n’était plus comme l’exorcisme d’Emily Rose ou bien tous ces vieux classiques qu’elle avait écouté maintes et maintes fois. Puis, elle proposa à son ami de foutre le camp du boulot. « Délinquante va. » Elle avait quand même l’impression qu’il allait lui dire oui, qu’il n’avait pas envie d’être au boulot ce soir-là lui aussi. « On a qu’à passer par la fenêtre des toilettes. » Un petit air victorieux se plaça sur son visage. Elle regarda autour d’elle. Elle se dirigea directement vers la salle de bain et sortit du restaurent par la fenêtre. Elle s’égratigna le coude sur le rebord, mais rien de très grave. Elle essuya les deux ou trois petites gouttes de sang qui s’étaient formés avec un doigt. Lorsque son ami la rejoint, elle se mit à marcher vers son appartement. Elle s’ouvrit un peu plus. « En fait… Je ne voulais pas en parler au resto… Mais… Ma sœur… Est mère porteuse. » Elle avait de la difficulté à prononcer ces mots. Les émotions voulaient sortir, mais elle ne pouvait pas les laisser sortir. Elle ne pouvait pas pleurer là, en pleine rue devant un tas d’inconnu. « Elle reproduit l’objet de mes malheurs… Elle va donner son enfant… » Elle espérait que Blaine comprendrait bien pourquoi elle était autant touché que ça par cette situation.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Dim 29 Jan - 13:19 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
En écoutant la jeune femme lui dire qu’il y avait de bons commentaires, il avait vraiment encore plus envie de voir ce film, c’était donc tout de même une bonne idée, celle de quitter le boulot plus tôt. Surtout quand on voyait qu’ils étaient tout deux pas dans la plus grande forme possible. Loin de là. Ils allaient sûrement se faire engueuler la prochaine fois qu’ils allaient venir au boulot, mais pour être totalement honnête, Blaine n’en avait pas vraiment grand chose à carrer. Il trouverait une excuse qui s’appliquerait aussi à Abigail et tout le monde sera content. Ouais, parce qu’avec le temps, il avait tout de même réalisé qu’il était assez doué dans ce genre de chose, sortir de situations en racontant un bobard plus grand que sa tête. Du moment qu’on le croyait, il n’allait rien dire en tout cas, loin de là. Ce serait plutôt bête de s’en plaindre, non ? Il lui avait finalement dit qu’ils n’avaient qu’à passer par les toilettes, que ce serait sûrement plus discret que de sortir par la porte d’entrée ou même par celle des employés, qu’on soit d’accord.

Ils étaient donc passé et sortit sans prendre beaucoup de temps et Blaine se rapprochait d’elle bien rapidement. “Tu t’es pas fait mal, hein ?” Lui demandait-il en fronçant doucement les sourcils, ce serait un peu con. Bon, ce serait pas si grave que ça. Et puis si ça l’était, il pourrait la soigner dans le pire des cas. Mettant ses mains dans ses poches, il marchait à ses côtés, hochant doucement la tête alors qu’il l’écoutait parler en grimaçant doucement. “Tu ne peux pas lui faire changer d’avis ?’ Demandait-il, prenant la main de la blonde dans la sienne, comme pour lui montrer du soutien, qu’il était là. “Je veux dire, elle voit tout de même que ça ne te réussis pas vraiment comme situation, donc...  Elle pourrait y renoncer si tu lui demandes, non ?” Il n’était pas vraiment sûr de ça, mais bon, qui ne tente rien n’a rien comme on dit, n’est-ce pas ? Du coup, d’après Blaine, il faudrait tout de même qu’elle tente d’en parler. “Après, si ça se trouve, elle restera toujours en contact avec son enfant même si elle le donne. Elle t’a déjà dit ce qu’elle comptait faire après ?”
(c) sweet.lips - 390 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/11/2016
›› Commérages : 41
›› Pseudo : dreamy*paranoiac
›› Célébrité : Alexis Ren
›› Schizophrénie : Pas encore schizo
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Mer 8 Fév - 17:56 )

I'm not feeling to well
Blaine & Abigail
L'amitié demande beaucoup d'effort. Elle exige surtout de savoir offrir ce qu'il y a de plus important : du temps.

Abigail avait toujours eu tendance à dramatiser ce qui se passait dans sa vie. Probablement parce qu’elle n’avait jamais vraiment connue le bonheur. Elle ne connaissait pas c’était quoi être heureuse, rire sans y penser et surtout, sans que ça soit forcé. Elle n’avait jamais vraiment réussi à dédramatiser une situation. Non… C’était à croire qu’elle aimait être malheureuse, qu’elle aimait pleurer sur son sort. Mais comment savoir que le bonheur est un état plus qu’agréable quand on avait l’impression de ne l’avoir jamais vécu ? Si elle avait eu la faculté de voir le positif dans les moments négatifs, elle aurait compris que ça rendait sa sœur heureuse de pouvoir aider les gens. Mais elle préférait voir l’éventualité qu’elle soit malade pendant la grossesse, qu’elle soit malheureuse après avoir donné son enfant et que l’enfant vive des moments difficiles à cause de son statut d’enfant adopté. « Tu ne peux pas lui faire changer d’avis ? » Elle secoua la tête de gauche à droite. Ça faisait du bien d’en parler avec Blaine. Elle avait l’impression qu’il y avait au moins une personne sur cette planète qui comprenait son point de vue, qui ne pensait pas qu’elle était totalement égoïste. « Je veux dire, elle voit tout de même que ça ne te réussis pas vraiment comme situation, donc... Elle pourrait y renoncer si tu lui demandes, non ? » Elle aurait tellement voulu que Roxanne comprenne la situation, qu’elle ait le même point de vue qu’elle et qu’elle abandonne, mais elle avait tout fait pour que ça arrive et elle n’avait pas pu lui faire changer d’idée. « J’y ait été, j’ai tenté de lui expliquer doucement, mais ça a terminé en dispute. Elle m’a jeté à la porte de chez elle. Je ne l’ai pas revue depuis… Elle ne veut rien comprendre. À l’entendre parler, c’est moi qui est folle de ne pas accepter la situation parce qu’elle, elle adore Eliza et Caroline. Elle m’a même sortit que les enfants de couple homosexuel était plus heureux que les enfants de couple hétérosexuel… » Abigail ne comprenait même pas comment sa propre sœur lui avait sorti des paroles comme ça. C’était comme si elle banalisait son mal-être et ça lui faisait mal. Horriblement mal. « Après, si ça se trouve, elle restera toujours en contact avec son enfant même si elle le donne. Elle t’a déjà dit ce qu’elle comptait faire après ? » Mais ça changeait quoi ? Juste à augmenter le mal-être de l’enfant de connaître sa vrai mère et savoir qu’elle n’a pas voulu faire partie de sa vie comme une maman… « Elle dit qu’elle continuera à faire partie de sa vie. Mais ça changera rien. Mon père biologique fait partit de ma vie et je ne peux même pas le considérer comme un père. Ça fait mal quand même… » Puis, Abigail décida de ne plus en parler. Si elle ignorait le problème, ce serait comme s’il n’avait jamais existé. Non ?
Après quelques minutes, ils arrivèrent à son appartement. C’était petit, sombre, mais ça faisait le travail. « Désolé pour le bordel, je n’avais pas prévu d’avoir de la visite. » Elle enleva quelques vêtements qui se trouvaient sur le canapé et se dirigea vers le lecteur dvd. Elle avait besoin de se changer les idées. « Tu veux du maïs soufflé ? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/10/2016
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Justayne
›› Célébrité : Finlay MacMillan
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( Dim 12 Fév - 23:45 )

I'm not feeling too well
BLAINE & ABIGAIL
Une fois qu’ils étaient dehors, les sujets un peu plus personnels finissaient tout de même par ressortir, ce qui en temps normal n’était pas vraiment quelque chose qui lui plaisait plus que ça, mais là tout de suite… ça ne le dérangeait pas plus que ça. Il faut dire aussi que c’était Abigail. C’était la meilleure amie de Blaine, donc il n’allait décemment pas lui refuser quoi que ce soit. Il l’appréciait tout de même un peu trop pour ça. Il l’écoutait attentivement, tentant de lui donner des alternatives, mais ça n’allait pas marcher, apparemment. Il pinçait doucement les lèvres, hochant la tête quand il lui parlait. Il fronçait doucement les sourcils en la regardant. “Elle a vraiment l’air déterminée à vouloir donner son bébé…” Il pinçait les lèvres en continuant de la regarder. “Mais il faut avouer que parfois, c’est un peu mieux de donner son bébé. Parfois les familles adoptives sont bien mieux que la réelle famille.” Il pinçait doucement les lèvres, regardant vers la jeune femme. Il ne doutait pas du fait que la soeur d’Abigail serait une mère parfaite, mais ce n’était pas pour autant que tout le monde l’était et Blaine pouvait bien le comprendre. Il faut dire qu’il y avait tout de même des familles qui marchaient mieux lorsque l’enfant était adopté. Blaine, par exemple, pensait qu’il aurait réellement mieux vécu le fait d’être adopté parce que toute famille aurait été meilleure que la sienne alors qu’elle, elle n’était pas du même avis. “Je pense pas que ça change quoi que ce soit, que l’enfant soit dans une famille hétérosexuelle ou homosexuelle, ça ne fait pas grand chose. Ça dépends de l’amour et de l’attention que les parents donnent à l’enfant.” Lui dit-il, haussant vaguement les épaules, gardant toujours la main de la jeune femme dans la sienne. “Je suis désolé que ça se soit si mal passé pour toi…” Lui soufflait-il avec les sourcils légèrement froncés.

Finalement, les deux jeunes arrivèrent chez la blondinette et Blaine ne pouvait s’empêcher de lâcher un petit rire. “Crois-moi, c’est bien pire que chez moi.” Lui annonçait-il avec un petit sourire sur le bout des lèvres, parce que c’était tout de même la vérité. la chambre de Blaine était parsemée de paquets de bonbons au caramel, de paquets de cigarettes mentholées ou bien même de fringues. De toute et n’importe quoi en soi. Mais bon, c’est pas bien grave. “Alors comme ça, tu ranges à chaques fois que je viens chez toi ? J’ai même jamais le droit de voir le réel état de ta maison ? Je suis outragé mademoiselle Peterson.” Annonçait-il d’un air faussement choqué. Finalement, il allait s’installer sur le canapé, secouant doucement la tête de gauche à droite. “Non merci.” Il faut dire que mangeait pas souvent quand il était dans cette phase là. Peut-être qu’il mangera plus tard en rentrant chez lui, ou bien tout simplement demain, qui sait. Il verra bien quand le temps nous le dira.
(c) sweet.lips - 508 mots

_________________

I kiss his fingertips as I'm wishing he's all mine. Puts his lips on my neck, makes me want to give him my body. I'd be fallin' for you, baby and I just can't stop 'Cause I never knew, you could have moonlight in your hands untiil the night I held you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

ABIGAIL ♠ I'm not feeling too well

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Jeff's burger drive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération