"If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN]

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/11/2016
›› Commérages : 45
›› Pseudo : Juju
›› Célébrité : Laneya Grace
›› Schizophrénie : Emily Sexy Rosewood
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

"If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN] ✻ ( Ven 2 Déc - 11:13 )

Kasey
HEMSWORTH

Lincoln
HEMSWORTH

If I'm falling away, don't let me go
A nouveau, la voilà dans le noir. Un noir complet, dans lequel il n'y avait rien. Ni personne. Mais vraiment rien, et ce n'était pas une pièce, c'était juste... Noir. Elle n'entendait rien, parce qu'il n'y avait aucun bruit. C'était calme, et elle ne ressentait rien. Etait-elle morte ? Non... Ca ne pouvait pas être si ennuyeux la Mort. Elle sortait encore d'un de ses rêves bizarres et -il fallait le dire- répétitifs, qu'elle faisait tout le temps. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait. Et puis surtout pourquoi elle revoyait sa vie en boucle, tout le temps. D'autant plus que ce n'était jamais deux fois la même façon de la rêver. Une fois, la brune racontait sa vie à une amie. Parfois, c'était comme si elle la revivais. D'autres fois, c'était certains évènements seulement. Ou bien c'était un exposé à l'école.

Soudain, une voix raisonna dans sa tête, comme très lointaine, à tel point qu'elle eut du mal à bien la comprendre...

« Oh, ma chérie... Réveille-toi, je t'en supplie... »

Son père... Elle voulait lui répondre, sincèrement ! Elle essayait, elle criait, elle tentait de bouger... Mais rien n'y faisait. Impossible.  Et tout à coup, elle sentit ce noir duquel elle avait réussi à s'éloigner qui semblait vouloir la reprendre. Elle se sentait repartir, et ça la fit paniquer. Elle essayait encore de se débattre, de hurler...

"Tu vas arrêter de gueuler, oui ? C'est pas comme ça que t'y arriveras !"

Cette fois, elle se tut, surprise. Elle distingua vaguement une forme qu'elle reconnut... Et quel étonnement en découvrant son ancien ami imaginaire ! Elle l'observa un instant, ce renard-loup -oui, elle avait toujours imaginé un loup roux, donc forcément...- avant d'entendre à nouveau son père.

« Kasey... »

Puis le noir recommençait à l'envahir...

"Bon, Kasey, écoute-moi. Tu vas arrêter de t'affoler comme une gamine, et de faire n'importe quoi. Tu n'étais pas aussi conne que ça avant, tu réfléchissais un peu ! Et il est passé où ton côté perfec...
-Bon tu veux pas arrêter de m'insulter et M'AIDER MAINTENANT CONNARD ?!"


Elle avait l'impression de couler. Elle ne voulait pas recommencer à rêver, elle en avait marre, elle voulait se réveiller, prendre son père dans ses bras, sa mère, sa soeur, ses oncles, son cousin, ses grands-parents, Joshua... Elle voulait se réveiller ! Oscar -tel était son nom- la regardait, l'air agacé, et soupira.

"Bon, pas la peine de t'énerver... Tu étais moins hargneuse, petite ! Bon, tu veux sortir de là ?
-Oui, putain !
-T'es sûre ? J'en ai pas l'impression...
-Mais merde, mais qu'est-ce qu'il te faut pour te le prouver ?!
-Que t'arrives à sortir. Concentre-toi au lieu de te disperser, et réfléchis quinze secondes. Tu dors... Tu essaies de te réveiller. Tu es forcément couchée. Commence par te calmer, et tente de ressentir ton corps, tes doigts... Puis de les bouger. Ce sera plus simple que de solliciter tes cordes vocales tout de suite."
Elle grogna et obéit. "Ah et ferme les yeux. Quand tu les rouvriras, je veux que ça soit uniquement parce que tu seras réveillée."

Elle hocha la tête et s'exécuta. Les yeux fermés, la demoiselle finit par arrêter d'avoir peur de ce noir, elle arrêta de porter son attention dessus pour essayer de ressentir son corps... Et à sa plus grande surprise, elle y parvint. Comment elle le savait ? Elle sentit tout à coup des douleurs physiques. Plus ou moins fortes, mais elle les sentait... Et pour le coup, elle en était heureuse. D'autant plus que la sensation d'oppression s'éloignait...

"Et bah voilà ! Tu vois quand t'y mets du tien !"

Elle n'y réagit pas et continua sur sa lancée. Bientôt, elle arrivait même à sentir que... Son père lui tenait la main. Elle crut même qu'il pleurait en silence... Ca ne lui donna que plus de motivation. Elle ne pouvait pas rester dans ce sommeil bizarre et laisser son père. Elle devait revenir.

"Bien ! Là je retrouve ma Kasey !"

Aller, elle se concentra sur sa main... Aller, elle tenta de la serrer... Ses doigts étaient si lourds... Bon, elle se ravisa et décida de commencer par un doigt. Au bout de quelques minutes à tenter d'y mettre toute sa force, comme si son corps refusait de la laisser passer, Kasey finit par réussir à serrer lentement et faiblement un doigt... Puis deux... Et finalement sa main ! Oscar semblait fier, alors qu'elle continuait sans relâche... Tout s'enchainait, elle avait l'impression que le plus dur était fait, et que la machine était lancée ! Elle sentait que sa bouche était sèche, et elle se demandait comment elle allait pouvoir parler d'ailleurs... Aller, elle pouvait le faire... Elle devait le faire. Elle relâcha sa main afin de pouvoir utiliser son énergie sur ses lèvres et sa voix... Et à nouveau, ça lui prit plusieurs longues minutes.

« Papa... » souffla-t-elle de façon presque inaudible. « Papa... » recommença-t-elle. Victoire ! Elle savait qu'elle pouvait le faire, quitte à ne pas le dire d'une voix normale, elle comptait réussir à le murmurer au moins... « Pa...pa... » murmura-t-elle enfin.

Enfin ! Ce dont elle ne se rendait pas compte, c'était que ça ne lui avait pas juste pris quelques minutes entre chaque étape... Mais qu'elle avait réussi à bouger un doigt en début d'après-midi, alors que son murmure n'était arrivé qu'en fin d'après-midi... Mais il fallait l'avouer, à partir de là, tout s'enchainait plus vite, parce qu'elle arrivait à serrer sa main, comme si ses articulations s'étaient déverrouillées, bien que sa prise était toujours faible.

"Bravo ! Tu ne devrais plus risquer de repartir, continue, tu vas pouvoir bientôt bouger, te redresser... Mais je pense qu'avant d'essayer d'ouvrir les yeux, tu devrais attendre un peu, parce que la luminosité va t'agresser.
-Merci..."

« Papa... » murmura-t-elle à nouveau un peu plus fort, d'une voix rauque. « Soif... »

Oui, elle mourrait de soif. Elle avait la bouche très sèche, et elle avait beaucoup de mal à bouger sa langue, elle avait l'impression de ne plus avoir de salive du tout...
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/10/2016
›› Commérages : 183
›› Pseudo : mr.turtle
›› Célébrité : Andrew Lincoln
›› Schizophrénie : Le sauveur de tortues, kiné pour les gens cassés : Remy Mayfield
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: "If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN] ✻ ( Dim 1 Jan - 0:33 )

Il n'avait rien vu venir, personne n'avait rien vu venir... Lincoln ne pensait pas qu'un jour, il passerait des journées dans une chambre d'hôpital, à tenir la main de sa petite fille en attendant dans l'espoir qu'elle se réveille un jour. Elle ne pouvait pas passer le reste de sa vie étendue sur le lit, sans aucune réaction, à s'amaigrir encore et encore. Les médecins étaient toujours là à dire qu'il y avait peu d'espoir qu'elle se réveille un jour. Il y avait aussi ce problème avec l'argent, cette fichue assurance avec l'hôpital, il n'allait presque plus pouvoir être capable de tout financer cela et cela l'agaçait au plus haut point. Il avait toujours envie de frapper le premier truc qui lui venait sous la main, mais il préférait se calmer et rester aux côtés de sa fille, à lui parler. Il n'était pas sûr qu'elle l'entende, mais il faisait comme, il lui racontait ce qui se passait et donnait des nouvelles des gens qu'elle connaissait. Il essayait de faire comme si elle était toujours réveillée et imaginait son sourire. Si au départ, c'était très difficile et qu'il n'était pas capable de parler, dire un mot, aujourd'hui Lincoln y arrivait presque. Son visage grave et montrait sa souffrance en voyant sa fille sans vie... Elle n'était pas morte, ni vivante, elle était entre les deux et plus le temps passait, moins elle avait les chances à se réveiller.

- ... Je me remets bien de l'accident, je retrouve presque la force d'antan, mais ça reste pas moins que je n'ai toujours pas de voiture pour l'instant, elle est salement endommagée... Tu sais, je ne l'avais pas réalisé sur l'instant, dans le feu de l'action avec cette personne qui m'avait amoché, j'aurai pu y passer et tu ne m'aurais pas retrouvé à ton réveil. J'aurai pu mourir dans un accident de voiture, comme ta mère et ta soeur ... J'aurai pu être dans le coma au mieux, mais j'ai survécu et m'en suis sorti blessé. Après cela, j'ai pensé à vous, je vous y ai imaginé et ... Ce que ça fait d'être dans le noir le plus total...

Lincoln s'interrompit alors qu'il commençait à lui caresser la main, il se pinça les lèvres pour retenir ses larmes. Il n'était pas bien et rien ne s'arrangeait entre Zack qui continuait à faire le con et la découverte du lien avec Zoé. En réalité, c'était juste après avoir appris que Sam avait une fille que Linc avait décidé le lendemain qu'il irait la voir. Il ne se sentait pas capable d'en parler à son frère et attendait qu'il le fasse, il avait demandé à Zoé de ne pas lâcher le morceau qu'il savait déjà.

- Oh ma chérie ... Réveille-toi je t'en supplie..."


Dans ce noir, il ne se passait rien, il ne pouvait rien toucher et c'était angoissant. Il y avait cette solitude constante, cette froideur et l'impossibilité à faire quelque chose. Ce n'était pas un monde pour Kasey, elle ne méritait pas cela et il aurait tellement aimé être à sa place pour qu'elle puisse vivre toute une vie qu'elle avait devant elle. Il voulait qu'elle réveille et il savait qu'elle l'entendait quelque part. Elle pouvait le faire.

- Kasey ...


Il faisait ça tout le temps dans l'espoir qu'elle y arrive, qu'elle ouvre ses yeux et qu'il puisse la prendre dans ses bras. Il lâcha un gros soupir et ferma les yeux qui ne purent retenir ses larmes. Il n'y avait que ce moment-là où il pouvait se permettre de pleurer, ce moment où il ne serait jamais dérangé par quelqu'un. Un parent ne devait jamais connaître la perte de leur enfant, mais il ne devait surtout jamais connaître le sentiment d'avoir un enfant entre la vie et la mort pendant deux ans. Il faisait tout pour montrer que tout allait bien en dehors et c'était juste là, avec sa fille qu'il pouvait tout extérioriser, tout ce qu'il avait gardé en lui.

Il passa sa main libre devant ses yeux pour balayer les larmes qui perlaient et tombaient de ses joues, il détestait vraiment pleurer mais il ne pouvait pas s'empêcher parce que c'était trop douloureux de la voir ainsi. C'était pas possible de rester insensible, de retenir toutes ses émotions. Il respirait bruyamment et pourtant ...

Il avait senti quelque chose.

C'était trop beau pour être vrai, c'était lui qui avait trop bougé pour avoir senti du mouvement venant de Kasey. Lincoln releva son regard vers elle, complètement surpris et voulut le voir de ses propres yeux, tellement il avait du mal à croire son sens du toucher. Il regarda immédiatement les moniteurs pour chercher un moindre changement, mais ne vit rien de probant. Alors il arrêta de pleurer, tandis que ses oreilles sifflaient et que son coeur battait la chamade. C'était une illusion où il avait senti le doigt de sa fille bouger un peu ?

Lincoln attendit alors, il était patient et voulait sentir autre chose, encore un mouvement du doigt, qu'elle réagisse. Il se mordit un peu la langue et voulait qu'elle bouge encore le doigt. Il avait attendu de longues minutes qui paraissaient des heures pour qu'il sente et voit le doigt bouger dans sa main. Il se tendit et sentit que ses jambes ne seraient pas capables de le tenir s'il se levait. Que faire ?!

Les heures passèrent, Lincoln avait réussi à alerter l'infirmière qui passait par ici que Kasey allait se réveiller et il avait envoyé un message à son frère pour le prévenir, lui dire qu'il n'était pas chez lui parce qu'il était aux côtés de Kasey, à l'encourager pour se réveiller. Il tenait sa main et sentait petit à petit qu'elle prenait le contrôle entier. Linc ne put empêcher de lâcher un rire nerveux, sourire et l'encourager à se réveiller.

Il était resté pendant tout l'après-midi à ses côtés, à observer la progression du réveil de sa fille et il restera même après les heures de visites. Il était hors de question de l'abandonner toute seule dans le noir, il serait là quand elle ouvrira les yeux, il était là et il restera toujours ici. Il ne la quittera plus, plus jamais comme ça. Il ne voulait pas s'éloigner d'elle, encore moins perdre le contact. Pourtant, il dut le faire et c'était seulement pour quelques minutes, pour discuter avec le médecin, expliquer ce qui s'était passé et les procédures qui allaient s'enchainer alors que les infirmières s'étaient occupés de Kasey qui allait bientôt se réveiller. C'était tellement inespéré et incroyable. Lincoln était heureux et en même temps qu'il appréhendait son réveil, tellement tout cela allait être douloureux. Il voulait un moment avec elle et il l'avait alors que le médecin préférait être à côté pour surveiller. Ce n'était pas une bonne idée de l'accabler de mauvaises nouvelles, il allait faire tout son possible. C'était encore moins une bonne idée de laisser les médecins et infirmières en charge. Il avait besoin d'un moment avec elle, un moment pour qu'elle réalise où elle était, qu'elle comprenne ce qui lui était arrivé.

Papa

Il entendit ce mot qui l'aurait manquer de le faire tomber. C'était sans plus attendre que Linc se dirigea vers le lit de sa fille qui était vraiment réveillée, il se demandait s'il rêvait pas par hasard, que tout cela était une illusion ? Il avait tellement rêvé de ces moments-là où il ressentait du soulagement, de cette joie de la voir bouger un peu, d'entendre à nouveau cette voix qui lui avait manqué. Pourtant, il ne s'était pas attendu à ce qu'il ait aussi de la peine, cette envie de pleurer à nouveau quand il repensa à ce qui s'était réellement passé. A peine à côté d'elle, il entendit à nouveau l'appeler, il plaça la main sur son bras pour lui dire qu'il était là. Elle avait les yeux fermés, comme si elle n'osait pas les ouvrir, ayant peur de ce qu'elle allait voir.

- Oui ma chérie ...


Il chercha du regard le pichet et le verre d'eau qui se trouvait pas loin. Il s'éloigna légèrement, sans vouloir la lâcher, il dut quand même retirer la main pour lui péparer un verre d'eau. Il se pinça les lèvres tandis qu'il sentait son coeur battre la chamade et son téléphone vibrer dans sa poche, objet qu'il oublia très rapidement. Tout allait bien, il se sentait bien et tout allait bien se passer. Lincoln s'approcha à nouveau vers sa fille.

- Voici de l'eau. annonça-t-il avec une voix légèrement tremblante, posant la main sur sa tête pour l'aider à boire de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur


›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/11/2016
›› Commérages : 45
›› Pseudo : Juju
›› Célébrité : Laneya Grace
›› Schizophrénie : Emily Sexy Rosewood
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: "If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN] ✻ ( Sam 14 Jan - 23:39 )

Kasey
HEMSWORTH

Lincoln
HEMSWORTH

If I'm falling away, don't let me go

Il parait que les personnes dans le coma entendent ce qu'on leur dit, que leur parler les aide. Kasey, ça lui arrivait d'entendre ce qu'il se passait autour d'elle. Ca lui était arrivé, durant ces deux ans. Parfois, elle connaissait les voix, mais d'autres lui étaient inconnues et parlaient avec un vocabulaire technique, donc elle en avait déduit que ça devaient être des professionnels. Médecins, sans doute. Il fallait dire qu'elle ne savait pas ce qu'il lui était arrivé, ce rêve de sa vie qu'elle vivait sans cesse en boucle depuis deux ans, elle savait qu'il était quasiment réel, mais la brunette n'avait aucune notion du temps qu'elle avait déjà passé dans cet état. Les médecins ne pensaient pas qu'elle se réveillerait un jour, et pourtant, alors qu'elle n'avait donné aucun signe au préalable, alors que son état ne donnait aucun signe d'amélioration, la jeune demoiselle progressa incroyablement en une journée, surprenant ainsi tout le monde, notamment les spécialistes, qui, entre eux, disaient cela "impossible". Pleine de surprises, la gamine. Elle avait réussi, elle y parvenait, et elle se réveilla. Elle sentait son père à son chevet, et dès qu'elle arriva à prononcer "papa", il était là, elle sentit sa main de nouveau dans la sienne, il était à côté d'elle, tout prêt, et ça lui donnait encore plus de courage. Sa gorge se noua. Pourquoi ? Elle ne savait pas. Un pressentiment. Un doute. Quelque chose n'allait pas. Son père semblait bouleversé. Ce n'était pas normal. Mais rapidement, elle sentit une matière froide contre sa lèvre, et comprit que c'était un verre. Alors difficilement, elle entre-ouvrit la bouche et l'eau fraiche glissa lentement dans son oesophage, la faisant longuement frissonner. Elle but ainsi tout le contenu du petit récipient, puis humidifia ses lèvres d'un geste de la langue encore compliqué. La demoiselle tenta de lever le bras, mais n'y arriva pas... Il était trop lourd. La brunette n'avait pas encore ouvert les yeux qu'elle s'énervait déjà. Fidèle à elle-même, quoi ! La jeune fille finit alors par très lentement détendre ses paupières, et essayer de les écarter. Elle avait l'impression qu'on lui avait fichu une lampe puissante juste devant les yeux, et que ça l'éblouissait, elle avait du mal à les ouvrir, mais elle y arrivait lentement. Avec de tous petits yeux, elle tourna mollement la tête vers le côté où était son père et tenta de lui adresser un sourire. Maintenant qu'elle se réveillait, les bourdonnements qu'elle avait dans la tête se dissipaient, et elle commençait à percevoir les sons de la pièce... Entre-autres le "bip" incessant qui informait de la constance de son rythme cardiaque. Etait-elle à l'hôpital ? Mais pourquoi ? Et où était sa mère ? Plein de questions commencèrent à se bousculer dans sa tête, mais la première qui sortit, de sa voix toujours rauque, c'en était une pour son père.

« Ca... Va... ? »

Elle s'économisait, parce qu'elle se sentait encore bien fatiguée, alors le moins de mots possible était le mieux. Elle déglutit et serra à nouveau sa main, avec cette fois un peu plus de facilités. Puis elle finit par réussir à ouvrir correctement les yeux, et voir son père la fit presque pleurer. Elle avait l'impression que ça faisait une éternité qu'elle ne l'avait pas vu, et elle avait envie de le serrer dans ses bras, elle avait envie de lui sauter au cou, de l'embrasser, mais son corps n'en était pas capable encore.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞


›› It's my life
›› more about me

Re: "If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN] ✻ ( Aujourd'hui à 17:49 )

Revenir en haut Aller en bas

"If I'm falling away, don't let me go" [KASEY/LINCOLN]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération