I am not afraid anymore ✻ CALEY

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Dim 15 Jan - 16:38 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

« Tu comptes choisir quand ? » Ryan tourne la tête vers Devon, les lèvres pincées et une petite ride de réflexion sur le front. « Hm. Bientôt. » Promis, son choix est sur le point de se faire, faut juste que ses neurones fassent une dernière connexion. « C’est pas compliqué, pourtant. Croissants simples ou croissants au beurre ? » Devon avance et pose une de ses mains sur chaque boîtes. Les yeux du brun jonglent entre les deux. Très bien ! C’est le moment de sacrifier une des possibilités. « T’es sadique. » Son cousin souffle bruyamment. Le pauvre, il commence à désespérer. Faut dire que ça fait bien quinze minutes qu’ils sont devant ce stand. « Riley, elle m’aurait laissé prendre les deux, elle ! » Sa blonde, elle l’aime vraiment. C’est pas comme son cousin ... « Sauf qu’elle est pas là. Et comme je suis le plus vieux, je décide. Donc ? » Donc ... « Je vais chercher du pâté pour Simba. J’arrive pas à me décider. » La tête haute et droite, ryan se retourne et se dirige à pas lents vers le rayon alimentaire pour gros chat d’appartement. Il entends Devon le traiter de tous les noms mais grand bien lui fasse, il devra se montrer patient. Le Oakley est et restera un enfant et quand il doit choisir quoi manger, il a besoin de réflexion. C’est bien même, l’une des rares choses qui arrivent à faire réfléchir de façon assidus le brun. « T’es vraiment un casse-couille ! » Oh. Ryan fair un immense sourire victorieux à son cousin avant de tourner vers la droite et de disparaitre. Il a gagné, ce qui signifie qu’il aura droit aux croissants simple le temps de la route retour, et aux croissant au beurre, chez lui. « Depuis quand tu achètes des fleurs ? » Depuis que Ryan l’a décidé. Il se contente juste d’hausser les épaules, de déposer les croquettes et pâtés pour chat qu’il a besoin et il se dirige vers la caisse. Il semble que son cousin continue de lui poser des questions. Ou alors qu’il parle. Ou peut-être qu’il chante. Peu importe. Le Oakley est désormais dans sa bulle. Ce soir, il voit Rachel. Sa Rachel. Tout à l’air d’aller mieux entre eux depuis qu’il a joué au chevalier servant. Finalement, il n’est peut-être plus ce Prince noir. Non. Il a réussit à se faire pardonner certaines de ses grosses erreurs et depuis, tout va mieux. Il revoir la vie du bon côté. Enfin, du bon côté d’un Oakley quoi. Du coup, il est deux fois plus cons, deux fois plus gamins et de fois plus relou. Relou au point de prendre le caddie, de laisser Devon payer et de s’enfuir avec le tout. Certes, c’est pas très correcte, mais les messages sur sa boite vocales, nom d’un chien, ça valait le détour ! Abandonné Devon, c’était l’idée qu’il avait eu, aussi, pour laisser le brun appeler sa blonde et réunir ses deux amoureux qui ne semblent pas vouloir se l’avouer. Un jour, il se le promet, il les obligera à se marier. Un jour ... Pour le moment, il faut qu’il arrive à cuisiner ce qu’il a prévu de faire déguster à sa belle. Pour cela, il faut qu’il range tout d’abord les courses, puis qu’il enfile un très sexy tablier. Malheureusement pour le gars pris une photo torse nu, Ryan en a un beaucoup plus jolie ... Mais bon, ça fera l’affaire.

« Chauuuuuuud devant ! » Ryan vient de sortir le dessert du four et s’il parle tout seul, c’est surtout un moyen pour lui de dire à son chat de déguerpir. Troisième tentative et, enfin, celui-ci n’est pas cramé. Est-ce pour autant qu’il est cuit ? Aucune idée. Il découvrira la réponse au moment de la dégustation. D’ailleurs, cette dernière ne devrait pas tarder puisqu’il est l’heure du rendez-vous. Ryan l’avait joué romantique, histoire d’être sympa. Il avait envoyé une lettre a Rachel, sous forme anonyme, lui disant de venir, habillée en femme fatale, jusqu’à son chez lui. Quelque minutes passent et Ryan attend derrière la porte que quelqu’un sonne mais rien ... « Elle prépare peut-être des cookies ? » qu’il demande à son chat qui ne cesse de se frotter contre ses jambes. « Oh. T’as pas mis ton noeud papillon ... » Le brun se dépêche donc d’enlever son tablier, de récupérer le petit bijoux et de se battre bec et ongle pour qu’il tienne sur le cou de Simba. « Oh, mais le bébé il est tout beau comme ça ! » Un gros câlin, un gros bisous et quand Ryan se retourne, il fait un pas en arrière et en laisse tomber sa boule de poil. « Je t’ai pas entendu arriver. » Rachel avait du sonner, ou toquer mais sans réponse de la part du Oakley, elle était entrée. « T’es venu. » Très belle déduction de sa part. Tout le monde applaudit. Merci. « Et tu es grave sexy ! » Comme chaque fois qu’il l’avait vu dernièrement. Ou alors, c’est dans ses gènes et la Campbell est donc sexy naturellement. C’est fort possible aussi. Bref. Sourire sur les lèvres ryan n’attends pas plus longtemps avant d’embrasser la beauté qui se trouve dans la pièce. Ce dernier est chaste. Il passera et pensera aux choses sérieuses plus tard. « T’as deviné tout de suite que c’était moi ? » Bien sûr que non. Elle avait dû réfléchir longtemps. [strike]Mais son écriture de cochon est très vite reconnaissable alors ...[strike] « On a la maison pour nous deux jusqu’a demain soir. J’ai préparé le dîner. J’ai des croissants pour demain matin. J’ai tout prévu ! » Et ouais, pour Rachel, ryan n’avait pas manger tous les croissants. Si c’est pas une belle preuve d’amour. Et comme il avait tout prévu, tout se passerait à merveille. « Laisse moi enlever ton manteau. » Parce que oui, Ryan voit en dessus de son manteau et sait d’avance que la maîtresse d’école est sexy comme jamais. « Je te sers quoi ? » De la bière, de l’eau ou quand même de l’alcool ? « Vas-y installe-toi ... Ou, visite si tu veux ! » Après tout, elle connaissait pas encore la garçonnière.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING

❝ Family don't end with blood ❞
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 3946
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Mar 31 Jan - 19:16 )



✻ ✻ ✻
Wait, wait, wait Don't leave me. Where you going ? Why you leaving ? I can't lose you, girl I need you. And don't you love me ? Guess you don't want me, you don't want me. We back and forth, yeah, this ain't working, this ain't working. Love ain't perfect, love ain't perfect.

« Tata Rachel réveille toi, tu vas louper Bob l'éponge ! » Qu'est qui se passe ? C'est la troisième guerre mondiale ? Il y a le feu à la maison ? Non absolument pas. En ouvrant les yeux, Rachel découvre la dure réalité : il n'est même pas neuf heures du matin que déjà Elena Campbell désire regarder des dessins-animés. Mais c'est quand qu'elle dort cette gamine au juste ? « Elena je t'avais dis de laisser ta tante dormir. » La voix masculine derrière la porte n'est autre que celle de son frère qui râle doucement auprès de sa fille. « Tu es un menteur, c'est toi qui m'a dit d'aller réveiller tata Rachel parce qu'elle ronflait comme un hippopotame ! » La vérité sort toujours de la bouche des enfants. « Chuuuuut ça devait être notre petit secret. » Voila que maintenant il se met à pouffer de rire, la coupe de Rachel au réveil doit également y être pour quelque chose. « Attaque de câlins. » La petite brune n'a même pas finit sa phrase qu'elle vient de sauter sur le lit et plus exactement sur sa tante. Forcement il fallait que son abrutit de frère fasse la même chose. Elle peut respirer sinon ? « Vous avez gagner, je me lève ! » Dit-elle en levant les mains en l'air tout en riant. « A condition que l'épisode de l'hippopotame soit oublié. » D'ailleurs, elle ne ronfle pas. Elle est certaine qu'il s'agit d'une ruse de son frère. Après deux high-five, Rachel daigne enfin se lever et rejoint sa nièce en bas dans la pièce à vivre afin de déjeuner devant son dessin-animé. « Maman nous a fait des pancakes pour le petit déjeuner. » Lauren est un amour, Rachel serait prête à l'épouser si elle n'était pas promise à James #SoniaAimeSeJeterDesFleurs #SoniaEstNostalgique #RIPJamen. Mais qu'est que fait Rachel chez son frère à squatter sa chambre d'ami ? Elle en veut toujours à Arya et Shane. James et Lauren avaient prévu une soirée en amoureux, Rachel s'était juste proposé de garder Elena et Liam. Puisqu'ils ont du mal à dormir ailleurs que chez eux, Rachel avait prit possession de la chambre d'ami, ne se voyant pas rentrer à pas d'heures chez elle. Puis elle en voulait toujours à Arya, même si elle prétendait le contraire. Donc plus elle passait du temps hors de la villa, plus elle était heureuse. Puis passer du temps avec sa nièce, c'était l'une de ses activités favorites. L'autre étant d'être avec Ryan. Ce même Ryan qui lui avait brisé le cœur, il y a quelques années auparavant. Il semblerait que Rachel ait décider de tourner la page sur ses erreurs et essayer de lui donner une nouvelle chance. D'ailleurs en parlant de Ryan, elle a rendez-vous avec ce dernier ce soir, chez lui. Il faudrait donc obligatoirement qu'elle passe chez elle enfilée une tenue plus convenable, qu'elle se coiffe, qu'elle se douche ... bref qu'elle fasse tout les trucs qu'une femme fait dans ce genre de sitiation. Mais avant ... « Qui vit dans un ananas dans la mer ? »  « BOB L'ÉPONGE CARRE ! » « Qui compte bien y faire carrière ? »   « BOB L'ÉPONGE CARRE ! » « Si vous avez un souhait qui faut-il appeler ? » « BOB L'ÉPONGE CARRE ! »« Qui n'a pas peur des gros méchants poissons ? » « BOB L'ÉPONGE CARRE ! » « Chante avec nous, papa ! » #Cadeau. On sent l'envie dans le regard de James de chanter cette délicieuse mélodie. Rachel, quant à elle, donnait vraiment de sa personne puis pour des pancakes, elle pouvait bien faire cet effort.

Comment s'habille une femme fatale ? C'est la question à laquelle Rachel essaye désespérément de trouver la réponse depuis une bonne dizaine de minutes en fixante son dressing. La tenue à laquelle elle pensait, la brune l'a déjà mise la dernière fois qu'ils se sont vus, donc celle-ci est à oublier et même à rayer. Après mûre réflexion, Rachel trouve la perle rare caché au fin fond de son placard. Cette magnifique combishort à manche longue noire en dentelle. Rachel ne se souvient même plus quand elle l'avait acheté, surement durant les dernières soldes. En tout cas, elle n'avait jamais eut l'occasion de la mettre étant donner que l'étiquette affichant le prix était toujours accroché à celle-ci. Après avoir enfiler sa tenue, elle coiffe sa longue chevelure, un coup de maquillage, une paire de talon mais pas trop haut pour ne pas être plus grande que Ryan direction la tanière du loup l'appartement du Oakley. Puisque Rachel n'aime pas venir les mains vides quand elle est invité quelque part, elle a profité de sa fin d'après-midi pour préparer des muffins aux trois chocolats pour le petit déjeuner de demain matin. Une fois devant sa porte, la brune frappe trois petits coups qui resteront sans réponse. Il ne peut pas lui avoir poser un lapin ? Si ? ... Il aurait osé ? Puisque personne ne semble lui ouvrir, elle s'ouvre elle-même et tombe directement sur Ryan en train d'essayer d'habiller le chat ? D'accord, ça la fait rire. « Je t’ai pas entendu arriver. » « J'ai pas du frapper assez fort ... » Ou il ne l'avait simplement pas entendu trop préoccupé à faire ... à faire quoi d'ailleurs ? «  T’es venu. Et tu es grave sexy ! » Il aurait préféré qu'elle l'ignore ? Impossible ! « Je suis habillée comme d'habitude. » Du moins à chaque fois qu'ils se voient, Rachel fait toujours le maximum pour être séduisante et jolie aux yeux de Ryan, une fois encore ça fonctionne et ça a même le don de la faire rougir. « Je suis en train de me demander qui est le plus beau entre toi et Simba. » On lance les paris ? Finalement c'est monsieur Oakley qui gagne la manche en écopant d'un doux baiser sur ses lèvres. Simba gagne le lot de consolation en écopant d'une caresse. « T’as deviné tout de suite que c’était moi ? » C'était même trop facile. « J'ai longuement hésité avec le petit Timothée, puis je me suis rappeler qu'il n'aurait certainement pas la permission de huit heures. Tu étais mon second choix. » C'est totalement faux et il doit très bien le savoir vu le sourire espiègle qu'elle lui lance. « Ah j'oubliais, j'ai fais des muffins. » La brune sort une boite qu'elle ne tarde pas à lui tendre. « A la base je voulais prendre du vin, mais je n'avais pas envie de finir ivre et que tu te moques de moi encore une fois, puis je sais que tu préfères le sucré. » Comme ça, elle ne finirait pas ivre morte en train de retapisser ses toilettes. Enfin, on ne sait jamais. « On a la maison pour nous deux jusqu’a demain soir. J’ai préparé le dîner. J’ai des croissants pour demain matin. J’ai tout prévu ! » Rachel, elle, n'a pas pensée à son pyjama. Elle n'a pas oubliée la brosse à dent par contre. « Je suis curieuse de savoir ce que tu nous as préparer. » Elle n'a pas souvenir que Ryan soit un excellent cuisinier, juste qu'il se débrouillait bien. Mais qui sait, il a peut-être prit des cours depuis leur rupture. « T'en a fais quoi de ton cousin ? Tu l'as transformé en chien ? » Il y a une mini boule de poil qui a apparu à ses pieds, du coup Rachel cherche l'explication à tout ceci. « Laisse moi enlever ton manteau. » Rachel ne se fait pas prier et lui tend sa veste. Il fait suffisamment chaud dans la pièce pour ne pas l'avoir sur les épaules. « Je te sers quoi ? » « Un jus de fruits ou un soda si tu as, sinon la même chose que toi. » Tant qu'il n'y a pas trop d'alcool et que Rachel ne finit pas la soirée en train de rouler par terre. « Vas-y installe-toi ... Ou, visite si tu veux ! » Sérieux elle a le droit ? La brune était sur le point de s’asseoir mais cette invitation la fait se relever immédiatement. « Tu me fais visiter ? » La brune n'aimerait pas aller là où il ne faut pas qu'elle mette son nez, donc un guide c'est beaucoup plus prudent. « C'est vraiment un appartement de mecs. » C'est pas un reproche juste un constat qui fait que c'est totalement différent de la villa qu'elle occupe avec Arya. « Oh tu as des bougies parfumées. » La petite touche mignonne. Rachel se saisit de l'objet en question et vu le sourire qui s'installe sur son visage, l'odeur lui plait énormément. Après cette courte visite, la brune laisse le brun retourner à sa cuisine. « J'ai le droit de mettre de la musique ? » Oh il y a même du Marvin Gaye à la TV, Rachel meurt. « Hum, c'est normal toute cette fumée ? » Ou ils doivent appeler les pompiers ?

_________________
you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Ven 10 Fév - 21:54 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

Il est fou. Ou alors, il est cinglé. Y'a pas vraiment de mot qui puisse convenir au Oakley. Il faut l'avouer, il est assez spécial. Il a un caractère que tout le monde ne peut apprécier. Et les rares qui y arrivent, font parfois les frais d'atroces souffrances qui pourraient être totalement et irrévocablement inutiles. Mais Ryan, c'est un peu un sauvage. Dans le fond, il est pas né à la bonne époque. Ça aurait été tellement plus simple s'il aurait été un homme de cro-magnon. Pas d'alcool, pas de poker, pas de véritables responsabilités. Il aurait été libéré de tellement de poids qu'il serait devenu un homme parfois. Il en est presque persuadé. Car, si on y pense bien, il n'aurait pas voulu parier une somme d'argent astronomique avec des idiots. Il n'aurait pas fait cette partie de poker qu'il savait déjà perdante et il n'aurait pas du rompre de façon ignoble avec la femme qu'il aimerait chérir jusqu'à la fin de sa vie. C'est ce qu'il compte faire dès à présent. Pour ce la, rien de plus simple qu'une petite lettre secrète écrite de sa magnifique et pas fluide du tout écriture de cochon pour arriver à faire venir jusqu'à son chez lui cette beauté fatale de Cap Harbor. Ryan a pensé à tout. Du plus petit détail au plus important. Il a lu, il a fait des recherches sur google. Il a même regardé des films autre que les dessins animés pour arriver à faire de ce rendez-vous, la plus belle soirée qu'ils n'auront jamais eu. Oui ! Il est déterminé et pas qu'un peu. Rien n'a été laissé au hasard. Même son chat à le droit à son petit noeud papillon pour qu'il soit irrésistible, c'est peu dire ! Ils sont canon. Rachel en restera sans voix ... Ou le brun lui-même vu à quel point il a eu peur de la présence de la jeune femme à ses côtés. Depuis quand on rentre sans frapper ? « J'ai pas du frapper assez fort ... » Autant pour lui, ça pensée à été plus vite que la voix de la douce brune. « Ca va. » Il n'en ai pas mort. Pas encore. Bien que son coeur a quelques ratés du fait de voir sa ... Petite-amie ? Il peut le dire, non ? C'est ce qu'ils sont redevenu depuis peu. Faut dire que Rachel, sa Rachel, elle est belle et étincelante. Même en manteau. « Je suis habillée comme d'habitude. » Pardon ? Il a le droit d'éclater de rire maintenant, ou peut-être qu'il devrait attendre. « Et bien tu es belle, même dans tes habits de d'habitude ! » Il allait rajouter en pyjama aussi mais il n'est pas sûr que ce détail soit bien pris. On sait jamais à quoi se préparer avec les Campbell. « Je suis en train de me demander qui est le plus beau entre toi et Simba. » Ryan bombe le torse, mettant en avant ses pectoraux. Faut bien que la boxe serve à quelque chose. Il contracte tout ces muscles. Et il arrête même de respirer pendant quelques secondes, espérant qu'elle sorte que c'est lu, bon dieu, le plus beau. Mais rien. « Beeeeh ... » Tout doux le mouton. « C'est qui le plus beau alors ? » Lui ! Si elle répond Simba, il l'enferme dans sa chambre. Non mais ! C'est pas une boule de poil qui allait lui voler la vedette. Encore moins parce que Monsieur porte un jolie noeud papillon. « J'ai longuement hésité avec le petit Timothée, puis je me suis rappeler qu'il n'aurait certainement pas la permission de huit heures. Tu étais mon second choix. » Un grand sourire de crétin illumine son visage de babouins. « Son meilleur pote maintenant ! » Si, si ! Ils ont le même humour. « Mais je crois que son papa m'apprécie plus trop ... » Le brun voulait se montrer sympa. Le gosse avait faim et soif, il lui avait donc donné un croissant et fait un cocktail. Mais bon, Timothée lui dit qu'il a le droit de boire de l'alcool alors, il en a mis dans le cocktail ... Il n'y avait pas mort d'homme. « Depuis quand un gosse peut pas se faire des petits plaisirs ? » Franchement ... Heureusement qu'il était pas encore papa. « Ah j'oubliais, j'ai fais des muffins. »  PARDON ! Ses yeux se transforment en deux billes remplis de gourmandise. « Ils sont où ?! » Il veuuuuuuuut des muffins. Ryan attrape avec un poil trop de violence la boite. « Miam. » Il en bave déjà. Mais il va se calmer directement. Pour cela, il dépose l'objet dans la cuisine. C'est mieux pour tout le monde, et surtout son ventre. « A la base je voulais prendre du vin, mais je n'avais pas envie de finir ivre et que tu te moques de moi encore une fois, puis je sais que tu préfères le sucré. » Ah ouais ! « Tu as bien fait . » Rien que pour ça, il l'aime encore plus. « Je suis curieuse de savoir ce que tu nous as préparer. » Nope, mauvaise idée ! « C'est en regardant Grey's anatomy que j'ai eu l'idée ! » Ouais, la série est pas top, mais la recette, elle, elle l'est. « C'est des lasagnes ! » Et il a hâte de les manger. « T'en a fais quoi de ton cousin ? Tu l'as transformé en chien ? » Chien ? Il rigole avant de reprendre son sérieux. « Il est chez Riley. » Il croit. « Ou dans le lit d'une gonzesse lambda. » Possible. « Mais j'crois qu'il est chez la blonde quand même. Je le sens. » Il s'en juste une petite odeur de cramé mais c'est tout. Bref. Il lui sert quoi ? « Un jus de fruits ou un soda si tu as, sinon la même chose que toi. » Il fronce les sourcils. Il doit avoir ça.  Il sort un verre, et le remplit de jus d'orange. Et puis, dans la foulée, il se fat la même chose. « Au moins, on pourra pas dire que je risque d'être saoul. » Et Ryan le sait, avec de l'alcool dans le sang, il a tendance à s'énerver et à faire pas mal de connerie. Comme jouer au poker. « Tu me fais visiter ? » OUI ! « Okai. » En vrai, il pense que c'est une mauvaise idée. Sa chambre est clean, mais ... A sa manière à lui. « C'est vraiment un appartement de mecs. » Hey oh ! « C'pas vrai ! » Il est grave cool son appartement. « Je peux savoir ce qui te fait dire ça ? » Si c'est les caleçon dans la salle de bain ... C'est pas les siens. Juste ceux sur l'univers Marvel. « Oh tu as des bougies parfumées. » Oui. Et ça pue. « Riley, elle m'oblige à en acheter ... » Petite voix de garçon traumatisé. « C'est moche. Ça sent mauvais. Et puis, la dernière fois, je me suis brûler le petit doigt ! » Et ça faisait grave mal. Pauvre bichon. « J'ai le droit de mettre de la musique ? » Tout dépends si c'est quelque chose de cool ou pas. « Fais toi plaisir ! » Après tout, elle a bien le droit de s'occuper un petit peu. « Hum, c'est normal toute cette fumée ? » Fumé ? « C'est la bougie parfumé qui fait ça ! » Il l'avait allumée toute à l'heure et ... « Ah non. » La bougie est parfaitement éteinte. « C'est pas normal alors ! Je comprends pas. » Il croise les bras sur son torse et se pince les lèvres pour trouver la raison à tout ceci. « Ah ... Les lasagnes ! » Et c'est clopin-clopant qu'il se dirige vers la cuisine pour ouvrir le four et laisser la fumée se disperser encore plus dans la pièce. Par contre, il aurait peut-être avoir la logique de mettre des gants ... C'est chaud. « Putain de salope ! » La vitre est tellement chaude que sa main le fait atrocement souffrir. Il va mourir. « Bobo ! Bobo ! Bobo ! » Il court vers le lavabo pour mettre de l'eau sur ses "bobos" justement. « Je crois qu'on va devoir commander pizzas...  » Et une ambulance aussi.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING

❝ Family don't end with blood ❞
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 3946
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Jeu 2 Mar - 16:29 )



✻ ✻ ✻
Wait, wait, wait Don't leave me. Where you going ? Why you leaving ? I can't lose you, girl I need you. And don't you love me ? Guess you don't want me, you don't want me. We back and forth, yeah, this ain't working, this ain't working. Love ain't perfect, love ain't perfect.

Était-elle en train de faire une connerie ? A l'heure actuelle, Rachel l'ignore encore. C'est connu pourtant que ressortir avec son ex n'est jamais la meilleure des solutions ... Seulement voilà, Ryan c'est plus complexe. Il était celui qui allait devenir son mari, celui avec lequel elle devait passer le restant de sa vie. Finalement ça n'a pas été le cas et Rachel n'a apprit qu'il y a peu que toute cette histoire, leur rupture n'était qu'une excuse pour que le Oakley la protège. Il avait parié gros au poker, il avait tout perdu, Rachel également dans la bataille. L'a t'elle pardonnée entièrement ? Elle l'ignore. Pour l'instant, elle se contente de mettre cette histoire derrière elle, d'aller de l'avant et de garder sa relation avec Ryan pour elle uniquement. C'est une mauvaise meilleure amie, elle n'en a toujours pas parlé à Arya, elle lui en veut toujours pour son histoire avec Shane. Puis, la brune a envie d'être égoïste, de garder cette idylle pour elle, le temps qu'elle mette officiellement un nom dessus. Ils étaient en couple ? Même s'ils ne se l'étaient pas avouer à voix haute, ça y ressemblait fortement. Elle n'avait que lui dans sa vie et ça semblait être la même chose du côtés du Oakley, enfin elle l'espère sinon elle risque de très mal le vivre et même de l'émasculer tant pis si cette partie de son anatomie lui plait un peu trop. De toute façon, ce soir, elle avait rendez-vous avec Ryan Oakley. Vous aussi vous trouvez ça irréel ? Pas de panique, vous n'êtes pas seuls. Suite à une lettre des plus mignonnes, la maîtresse d'école avait enfiler l'une de ses plus belles tenues et avait rejoint le brun chez lui, dans cette garçonnière au dessus du Blue Lagoon. Rachel n'avait eut la chance de s'y rendre qu'une seule fois et c'était contre son gré. Elle était plus ou moins tomber dans les pommes et Ryan en gentleman l'avait simplement invité à passer la nuit dans son lit sans lui pour se reposer. Depuis leurs lèvres s'étaient retrouvés bien trop souvent et ce soir, la brune n'avait qu'une envie s'était une nouvelle fois de l'embrasser. Chose qu'elle ne manque pas de faire en pénétrant dans les lieux. Ryan a l'air surprit de la voir. Elle lui a fait peur ? « Ça va. » Bon elle ne lui a pas fait avoir un arrêt cardiaque, ils sont sauvés et ils ne passeront pas la soirée à l’hôpital. Pour se faire pardonner, elle embrasse même une seconde fois ses lèvres. « Et bien tu es belle, même dans tes habits de d'habitude ! » Il se moque d'elle, c'est ça ? « Arrête tu vas me faire rougir à force. » Elle n'a même pas finit sa phrase, qu'elle sent ses pommettes qui chauffent. « Mais merci, Ryan. » Finit le temps où ils étaient en train de s'insulter à tout bout de champ, ils parviennent même à à se complimenter. Il y a énormément de progrès. Il est possible que demain, il neige. La brune est même touchée de voir que même Simba, le chat a le droit à une petite attention. Ce bébé chat est trop mignon. Elle a envie de lui faire un câlin, mais après elle pense aux poils et à un Ryan qui risque de se vexer donc ... « Beeeeh ...  C'est qui le plus beau alors ? » Finalement, elle va le vexée c'est trop tenant. « Simba c'est toujours le plus beau. » Dit-elle en s’élançant vers l'animal en le soulevant en l'air. Une caresse plus tard, elle le laisse au sol et se retourne vers le beau Oakley. « Toi, tu es très séduisant, c'est différent. » Il ne boude plus c'est bon ? Rachel fait glisser ses mains dans le dos du jeune homme, entourant sa taille tout en gardant un beau sourire sur ses lèvres. Elle est un poil trop heureuse en ce moment. « Son meilleur pote maintenant ! Mais je crois que son papa m'apprécie plus trop ... » Pauvre bébé chat. « Point positif, lui au moins, il comprend tes blagues. » C'était méchant ? En tout cas ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Elle voulait juste le taquinait, un poil trop certes. « Son père est pas très commode. » Si Rachel avait le feelings facile avec les gens, avec lui, elle avait souvent du mal. Pourquoi ? Aucune idée ... De toute façon les réunions parents / professeurs, ce n'est pas son dada. « Depuis quand un gosse peut pas se faire des petits plaisirs ? » Euh ... Depuis qu'ils ne sont toujours pas en âge de boire de l'acool ? « Les cocktails à base de vodka ce n'est pas trop de leur génération encore. Je sais que tu veux surement te faire de nouveaux clients pour ton bar, mais mon cœur tu vises un peu trop bas. » Il devait plus tenter le lycée que l'école primaire, c'est juste un conseil. Ça fait peur de savoir ce que Ryan deviendra quand il sera père. Cet homme ne sera jamais prêt à l'être. L'enfant sera plus mature que lui, qu'il n'aura toujours pas mûri de son côté. Rachel, elle-même devrait arrêter de considérer Ryan comme un enfant. Oui elle devrait arrêter de lui faire des muffins, mais c'est plus fort qu'elle. « Ils sont où ?! » Deux minutes papillons qu'elle sorte la boite de son sac. Boîte qu'elle se fait automatiquement arraché des mains. « Euh, ils sont pour toi tu sais, je ne comptais pas les reprendre pour chez moi. » Qu'on se calme. Le sucre ça excite trop Ryan, c'est véritablement un enfant. Il a trop de points communs avec ceux-ci. Sauf qu'il est un peu trop membré pour en être toujours un. Rachel est consciente que les muffins ne vont pas les nourrir, donc qu'est qui est au menu ce soir ? « C'est en regardant Grey's anatomy que j'ai eu l'idée !  » Attend, attend, on rembobine. « Tu regardes Grey's anatomy, toi ? Je pensais que c'était un truc de gonzesses ? » Elle a le droit de dire où comment ça se passe ? « C'est des lasagnes ! » Son estomac apprécie totalement cette nouvelle. « Tu me donnes déjà faim. » Elle refuse catégoriquement de partager son repas avec une tierce personne. Même si elle apprécie le cousin de son Ryan, elle ne veut pas lui offrir des lasagnes. D'ailleurs, il est où ? « Il est chez Riley. Ou dans le lit d'une gonzesse lambda. Mais j'crois qu'il est chez la blonde quand même. Je le sens. » Ils ne sont plus ensemble depuis un peu plus deux ans et Rachel a l'impression que ça fait une éternité et qu'elle a loupée un million de truc. « C'est ton sixième sens ou ton instinct de Sherlock Holmes qui te le dit ? » S'il lui avoue qu'il ignore qui est Holmes, elle se met à pleurer et lui fait bouffer les muffins en moins de cinq minutes ! Donc ils sont totalement seul pour la soirée, très bien. Et une soirée au jus d'orange ça sera parfait, oui vraiment. « Au moins, on pourra pas dire que je risque d'être saoul. » S'il devient saoul avec un verre de jus d'orange, il y a un soucis quelque part. « Enfin si tu veux ouvrir une bouteille de vin, ça ne me dérange absolument pas du tout. J'en boirais juste un verre, voire deux. » Le deux est peut-être de trop. Le vin ça monte trop facilement à la tête et ça lui donne le tournis. « Au moins, tu seras sage ce soir. » Elle n'aura donc pas besoin de le surveiller, ni même de faire connaissance avec le côté sombre de Ryan qu'elle n'apprécie que très peu quand il a bu. Son verre de jus dans la main, la brune demande désormais une visite guidée des lieux. Ça ne ressemble en rien à chez elle, absolument à rien ! « C'pas vrai ! » Il va lui faire quoi qu'il y a des femmes qui voudraient vivre ici ? « Je peux savoir ce qui te fait dire ça ? » Trop de choses pour n'en citer qu'une. Déjà elle le savait, c'était un point qu'il ne fallait pas négliger. « Le désordre bien rangé, puis j'sais pas ça manque de couleurs, de cadres sur les murs, bref des trucs de filles. » A l'occasion, il faudra qu'il vienne chez elle et Arya pour faire la comparaison. Sauf que ce n'est pas comparable, c'est une villa trop grande pour elles deux et bref c'est pas comparable. Mais Rachel est heureuse de trouvée une touche de féminité, les bougies parfumés c'est toujours trop bons. « Riley, elle m'oblige à en acheter ... C'est moche. Ça sent mauvais. Et puis, la dernière fois, je me suis brûler le petit doigt ! » Trop pas, ça sent trop bon. « Mon pauvre bébé. C'était lequel de doigt ? » Une fois qu'il lève le doigt en question, elle dépose ses lèvres sur celui-ci. « Un bisous magique et on oublie tout. » C'est un bébé et elle le vit très bien. Dire qu'elle avait fait la même chose avec sa nièce ce matin, ça la faisait rire intérieurement. Puisque Ryan décide de retourner en cuisine, Rachel veut mettre de la musique. Sauf qu'un nuage de fumée l'interpelle. « C'est la bougie parfumé qui fait ça ! » Elle est gravement puissante cette bougie. « T'es sûr ? » Elle en doute ... Et Ryan également semble en douter avant de comprendre qu'il s'agit de son plat en train de brûler dans le four. « Putain de salope ! » Doit-elle lui demander si ça va ? « Ryan, ça va ? » Ah bah non ... « Bobo ! Bobo ! Bobo ! » On va devoir lui couper la main si ça continue. La brune le rejoint rapidement dans la pièce, enfin avant elle a la bonté d'esprit d'ouvrir une fenêtre pour dissiper toute la fumée. « Fait moi voir. » Dit-elle en se rapprochant de lui, tout en laissant l'eau froide couler. « C'est rien, c'est juste superficiel. » D'après son expérience de maîtresse d'école, ce n'est pas la première fois qu'elle voit ça avec des enfants, donc il n'a pas à s'en faire. « Je crois qu'on va devoir commander pizzas ... » Vraiment ? « J'suis sûre que tout n'est pas foutu. » La demoiselle jette un coup d’œil au plat du Oakley présent sur le plan de travail. « Regarde, il suffit de couper ce qui est brûler autour et de manger l'intérieur. » Elle lui sourit tout en essayant de le rassurer. « Et je suis certaine que ça sera très très bon. » Mais si ce n'est pas mangeable, là, ils pourront décider de commander des pizzas. « Ryan, ça va ? Ou tu veux que je t'accompagne aux urgences. » Ça ne la dérange pas le moins du monde, c'est juste qu'elle aurait aimé passer la soirée ailleurs que dans une salle d'attente à attendre pendant des heures son tour. « Sinon, on coupe la main. » Au moins c'est radical et on en parle plus. « Mais je suis sûre que c'est rien. Tu as du désinfectant chez toi ?» Rachel veut jouer au docteur, si si.

_________________
you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Ven 17 Mar - 11:38 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

Ryan retrouve le goût de vivre et ceci, depuis qu’il a réussi à avouer tous ses péchés et à se faire pardonner. Rachel est indéniablement et irrévocablement la femme de sa vie et il n’en démordra pas sur ce point. Dès qu’elle est là, il est calme, posé. Il arrive à briser sa carapace. Il redevient, peu à peu, l’homme qu’il était avant qu’il ne l’abandonne. Ca lui fait du bien. Ça le rend heureux. Et il l’est d’autant plus quand il voit la Campbell chez lui. Certes, après qu’elle l’est trouvé entrain de se débattre avec son chat, mais ce n’est qu’un détail qui sera rapidement oublié. « Arrête tu vas me faire rougir à force. » Ses lèvres s’étirent tandis qu’une de ses mains caressent sa joue chaude. Il a toujours adoré ce trait de caractère chez cette femme. C’est même probablement ce détail qui l’a fait craqué et qui continue de le faire craquer. « Je ne compte pas m’excuser de cela. » Il commence à bien la connaitre, et heureusement, et il sait à quel point cette petite gêne n’est pas en adéquation avec sa façon d’être et de percevoir les choses. Rachel est une coquine non assumée. Voilà tout. « Mais merci, Ryan. » « Mais de rien, Rachel. » Qu’il souffle avant de coller ses lèvres à celles de la brune. Ce simple contact, cette simple petite habitude lui avait tellement manqué que c’est presque un supplice que de devoir stopper tout ceci. Si le Oakley s’écoutait à ce moment précis, la maîtresse d’école serait déjà dans son lit à hurler son nom. Mais il a faim et un plat dans le four, alors il doit faire attention. « Simba c'est toujours le plus beau. » Pardon ? Il a un problème avec son système auditif, c’est pas possible autrement. Il va peut-être falloir qu’il achète un appareil. La trentaine, c’est le mal. « Et bien dîne avec le chat, si c’est lui le plus beau ! » Vexé le brun ? Très légèrement. Et ça s’intensifie un peu plus quand Simba miaule et passe entre ces jambes pour réclamer des câlins. « Oh, la ferme toi ! » Il écope d’un petit coup de pieds aux fesses pour l’éloigner. « Toi, tu es très séduisant, c'est différent. » Mhm ? « Oh. » Ça veut dire qu’il est au-dessus de Simba dans l’échelle de la beauté ? Cool ! « Ça va, je te pardonne. » Et ceci prends effet immédiatement après le baiser échangés. Il est sous le charme de la sirène. « Point positif, lui au moins, il comprend tes blagues. » Meh ! « Elles sont drôles mes blagues. » Non. Il sait très bien que c’est pas le cas. Il est toujours obligé de faire un regard noir aux personnes l’ayant écoutés pour qu’elle se force à rire. « Toi, tu rigoles. » Et c’est le plus important. Non ? Il n’a jamais eu dans l’idée de devenir clown ou un humoriste, il n’est donc pas des moindres déçu. Bien qu’il aurait adoré avoir un minimum d’humour, histoire de paraître moins stoïque. C’est d’ailleurs sûrement pour cela que ses amis ont tendance à l’envoyer bouler au bout d’un moment. Ils ne comprennent pas sa façon de faire … C’est triste. Surtout que, par exemple, il s’était pris d’affection pour ce petit bonhomme qui était dans la classe de sa petite-amie. « Son père est pas très commode. » Pas du tout. « J’ai souvent envie de le frapper. » Mais qui n’a-t’il pas eu envie de frapper ? Pas beaucoup de monde. « Puis comment on peut avoir un caractère de merde comme ça. Même moi, je suis plus joyeux que lui. » Ou pas. Ils sont presque au  même niveau. Mais le papa de je-sais-plus-le-nom est tout de même un cran au-dessus. « Les cocktails à base de vodka ce n'est pas trop de leur génération encore. Je sais que tu veux surement te faire de nouveaux clients pour ton bar, mais mon cœur tu vises un peu trop bas. » Il ne va pas souligner le reproche parce que … « Tu as dit mon cœur ! » Ahow. Il se liquéfie sur place. Ces yeux sont devenus deux villes remplis d’amour. Ryan est un enfant. « Tu veux bien le redire encore ? » Il en faut peu pour être heureux … #DisneyCopyright « Et je tiens à préciser qu’il u avait une toute petite goutte de vodka. Il m’a supplié pour goûter ! » C’est de la faute du gosse, en vrai. Pas la sienne. Tout comme ce n’est pas de sa faute si les muffins que Rachel lui a ramené apparaissent aussi vite entre ses mains. « Euh, ils sont pour toi tu sais, je ne comptais pas les reprendre pour chez moi. » Personne ne le saura. Ryan se sent dans l’obligation de les manger protéger. Même que la boite a le droit à un bisou. Ils ont l’air délicieux. Il a hâte de pouvoir les croquer. Et c’est assez différent du plat qu’il a préparé, qui ne lui donne pas aussi envie.  « Tu regardes Grey's anatomy, toi ? Je pensais que c'était un truc de gonzesses ? » Et bien … Il ne sait plus vraiment où se cacher. « Devon était malade, et je me souvenais avoir vu un truc similaire dans la série alors … » D’accord. Il bluffe. Ça se voit trop. « Ça reste quand même une série de gonzesses ! » Mais il aime bien l’histoire, c’est pas sa faute. Puis grâce à tout cela, ils allaient manger des lasagnes ! « Tu me donnes déjà faim. » Il le sait ! Il a faim depuis qu'il a eu cette idée. Il n'attends même que cela de la soirée. Enfin, il atteint ce point là et bien d'autres mais ce dernier est quand même dans le top trois. #RyanEtSesLasagnes Tout comme le couple que pourrait former son cousin et Riley sont son OTP du moment et de sa vie entière. Ils sont fait pour être ensemble, et il va tout faire pour que son souhait de petit bébé se réalise. Si a trente ans, on est encore un petit bébé. « C'est ton sixième sens ou ton instinct de Sherlock Holmes qui te le dit ? » Euh ... Il hausse les épaules. « Aucun des deux. » Il est même pas sûr d'avoir tout cela. « Mais je me dis qu'avec le plan que j'ai fait, c'est ce qui a du se produire ! » Il est vraiment trop fort si tel est le cas. « Enfin si tu veux ouvrir une bouteille de vin, ça ne me dérange absolument pas du tout. J'en boirais juste un verre, voire deux. » Il secoue la tête de droite à gauche. « Je te préfère sobre. » Et vaut mieux aussi qu'il se calme avec l'alcool. Il est toujours en contact avec ceci et ça a tendance à le rendre assez méchant. Ouais. Rien de mieux qu'une petite soirée en amoureux arrosé de jus de fruit et d'eau pétillante ! « Au moins, tu seras sage ce soir. » Meh ! Il sourit comme un gosse qu'on félicite. « Je le suis tout le temps. » Il voit pas où elle veut en venir. Il est sage, il est propre, il prends soin de lui : il est l'homme parfait. LOL « Le désordre bien rangé, puis j'sais pas ça manque de couleurs, de cadres sur les murs, bref des trucs de filles. » Le désordre bien rangé ? Il penche la tête sur le côté, comme Simba quand il ne pige pas. « Ça peut pas être en désordre et ranger en même temps, Rachel. » Lui, ce qu'il voit, c'est qu'il a fait l'effort de "ranger" sa chambre et de faire en sorte qu'aucun de ses boxers ne traînent à terre. « Et je vais pas mettre du rose. C'est moche ! » Non mais, où va le monde ? « Puis ça fait gay ! » Il roule des yeux. Il a l'air de ça, lui ? Non. Donc pas de rose. Et plus de bougie non plus. Ça fait des bobos. « Mon pauvre bébé. C'était lequel de doigt ? » Ryan lève le petit doigt, comme demandé. « Un bisous magique et on oublie tout. » Ahow. Il trouve ça trop mignon. « J'ai mal là, aussi ... » Il montre sa bouche attendant un bisou magique à nouveau. « Et là, aussi ! » Sa min montre la fermeture éclair de son jean. Quoi ? C'pas sa faute si on l'a privé de sexe pendant un petit moment quand même ? Ryan tient à souligner que des bourses lourdes, et bien, ça fait mal. j'en sais rien en vrai mdr ! Mais trêve de plaisanterie, Rachel vient de dire que ça sent bizarre et ... Oui. En effet. Mais ça doit être une des bougies de Miss Emerson qui fait ça. « T'es sûr ? » Non. Mais, ça peut pas ... Être autre chose ! LES LASAGGGGGGGGGGNES ! Il a oublié son plat. Il court pour aller le sauver mais se brûle au passage. Il est décidément pas doué. « Ryan, ça va ? » NON ! Il va mourir. Il a un bobo à sa main et sa pique. Qu'est-ce qu'il va devenir ... ? Il pourra peut-être plus travailler pendant longtemps ! C'est la fin de sa vie. #DramaKing « Fait moi voir. » Il ouvre un peu la main et la met devant les yeux de Rachel. « C'est rien, c'est juste superficiel. » Oh ? Il a pas vraiment osé regardé. Mais si elle ne sait pas évanoui, c'est qu'il doit pas avoir grand chose. « D'accord ... » Mais bobo quand même ! Il laisse sa main sous l'eau, préférant tenter d'arrêter le feu qui se propage un peu partout dans ses doigts. Il est dépité que ses lasagnes soient trop cuites. « J'suis sûre que tout n'est pas foutu. » Il glousse. « Oh si ! » Le dessus est noir de cendre. Le dessous doit ressembler à rien ... « Regarde, il suffit de couper ce qui est brûler autour et de manger l'intérieur. » Mouais. « T'as assez confiance en mon art culinaire pour goûter ? » Lui, il oserait pas. « Puis, je crois que Simba a croquer un peu dedans avant que je le mette au four. J't'assure que la pizza, c'est plus sûr ! » Vraiment meilleur. « Et je suis certaine que ça sera très très bon. » Okai ... Elle veut ourir très bien. « Vas-y, tente. Tu m'en diras des nouvelles. » Dans le pire des cas, elle crachera dans l'évier, elle est juste à côté. « Ryan, ça va ? Ou tu veux que je t'accompagne aux urgences. » LES URGENCES ? « Meh ! t'as dit que c'était rien du tout ... » Il va mourir, finalement ? « Sinon, on coupe la main. » Il ouvre la bouche en grand, porte sa main prêt de son cœur. « Mais j'y tiens à ma main, moi ! » Il veut pas la perdre, pas comme ça ... « J'veux paaaaaas qu'on me la couuuuuuuuupe. » qu'il annonce, comme un gosse qui va bientôt pleurer. « Mais je suis sûre que c'est rien. Tu as du désinfectant chez toi ?» Il paniiiiiiiiiiique - nique, nique. sorry, ça me fait penser à une chanson. « Mais si c'est rien pourquoi tu dois jouer à l'inf- .... » Tout se met en place dans son cerveau. « Oh ! » Un sourire coquin se pose sur ses lèvres. « Tu veux jouer à l'infirmière sexy ! » Il écarte les bras, se donnant à cent pour cent dans son rôle de souffrant, de victime, de patient. « Infirmière Campbell, soignais moi. » Attendais, il a mieux. Il fait genre de tomber dans les pommes, emmenant la maîtresse d'école avec lui. « J'ai eu un coup de foudre, je crois ... » qu'il souffle dans son jolie cou dénudé. « Je meuuuuuuuuuuuurs ... » Urgh. Il s'écroule définitivement sur le sol froid de la cuisine, bouche ouverte, yeux à moitié fermés. « Blanche-neige attends son baiser ! » Si jamais la brune ne connait pas le scénario de la scène qu'il joue, il l'aide. « J'suis Blanche-neige, hein ! » Qu'il ajoute aussi. Faudrait pas qu'elle pense que c'est le brun qui va l'embrasser. « Hey ! Mais ... » Il viet de repenser à un truc. « J'avais promis de te montrer des choses si on se retrouvait tous les deux par terre à nouveau, non ? » Il en est sur et certain. « Je t'aime. » Que se soit le bon ou le mauvais moment, il était obligé de les sortir. Il se sent bien bien là, ici, auprès de Rachel, auprès de la femme de sa vie.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING

❝ Family don't end with blood ❞
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 3946
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Jeu 23 Mar - 12:18 )



✻ ✻ ✻
Wait, wait, wait Don't leave me. Where you going ? Why you leaving ? I can't lose you, girl I need you. And don't you love me ? Guess you don't want me, you don't want me. We back and forth, yeah, this ain't working, this ain't working. Love ain't perfect, love ain't perfect.

La logique des choses aurait voulu qu'aujourd'hui Rachel Campbell n'existe plus et qu'à la place on y trouve une douce Rachel Oakley. La maîtresse d'école aurait du épouser le barman du Blue Lagoon, effectivement ils auraient du. Sauf que cela ne s'est pas dérouler comme prévu et que ce mariage tant attendu n'avait jamais vu le jour. A la place Rachel avait eut durant deux longues années (voire trois, je suis perdue dans les dates) un grand vide dans son coeur qu'elle n'avait jamais réussit à combler. Pas une fois, un autre homme avait réussit à remplir le vide que Ryan avait laisser après son départ. Ce n'est pas faute d'avoir essayer mais elle en avait été incapable. Une partie d'elle-même était toujours destinée à lui. Il resterait toujours son âme sœur, l'homme de sa vie. Une fois que Ryan avait à nouveau croisé le chemin de la plus jeune des Campbell, Rachel s'était rendue à l'évidence que quoi qu'elle fasse il lui sera toujours impossible de l'oublier, il était lié à elle qu'elle le veuille ou non. Elle avait beau le fuir, l'éviter, il revenait toujours vers elle. Ryan lui avait certes brisé le cœur mais Rachel était loin d'être la femme la plus rancunière au monde. Elle voulait lui pardonner et c'était ce qu'elle était en train d'essayer de faire afin qu'ils repartent à zéro et sur de nouvelles bases. Cela faisait donc juste quelques semaines qu'elle l'avait retrouvé, qu'ils s'étaient retrouvés, depuis cette nuit où la voiture de Rachel était tombée en panne sur la route. Ils avaient finit la nuit dans un motel et après une énième dispute, Rachel avait laisser tomber les armes et elle s'était donner entièrement à lui. Elle ne l'avait pas quittée depuis et ne semblait plus le vouloir. Une raison supplémentaire à sa présence ici même dans l'appartement que Ryan partage avec son cousin. Comment aurait-elle refuser cette invitation à dîner ? Elle tenait à passer du temps avec lui, d'autant plus qu'il lui avait même proposer de passer la nuit ensemble. Il y avait une chance sur deux qu'ils ne dorment pas. La première chose que remarque la brune en rentrant dans l'appartement c'est Simba, le chat, ce chat qu'ils avaient quand ils étaient encore ensemble et dont Ryan a eut la garde. « Et bien dîne avec le chat, si c’est lui le plus beau ! » Meh ! Elle ne voulait pas le vexée. Simba est très beau, mais il n'arrive pas à la cheville de Ryan. « Oh, la ferme toi ! » Okay, Ryan est effectivement jaloux d'un chat. Rachel rattrape donc le coup en lui annonçant que lui il est séduisant comparé à Simba. « Oh. Ça va, je te pardonne. » Si elle n'avait pas dit ça, il ne l'aurait pas fait ? « Ouf ! » Elle est sauvée ! « Tu sais quand même que tu es l'homme que je trouve le plus séduisant de cette ville et peut-être même de ses alentours. » Même dans ses voyages, Rachel n'a jamais eut le coup de coeur pour un autre homme. Ryan il a placé la barre un peu trop haute, la faute à Chris Wood. « T'es le seul qui compte pour moi. » Elle termine ses paroles par un doux baiser. Depuis qu'elle a retrouvée ses lèvres, comment dire ? Rachel a du mal à s'en défaire. Si elle s'écoutait, elle passerait ses journées à l'embrasser et ça finirait toujours de la même façon : dans un lit. « Elles sont drôles mes blagues. » Elle doit dire la vérité ? C'est mieux qu'elle se contente de sourire de peur de le vexée une nouvelle fois. « Toi, tu rigoles. » Il marque un point. « Oui mais moi je ne compte pas parce que ... » Parce que quoi ? « Parce ce que je suis ta petite amie et que mon jugement n'est pas totalement clair. » Elle ignore si ce qu'elle vient de dire est clair, mais tant pis, il fera avec. Son jugement est juste troublée par Ryan, elle est amoureuse et ça veut tout dire. Notons tout de même que l'humour de Ryan est très spécial. « J’ai souvent envie de le frapper. Puis comment on peut avoir un caractère de merde comme ça. Même moi, je suis plus joyeux que lui. » Pardon ? Elle s'étoufferait presque. « Déjà qui tu n'as pas envie de frapper ? » Peut-être uniquement elle et encore elle se dit qu'à certains moments il avait du le vouloir sans pour autant le faire. « Hum j'sais pas t'es pas mal dans ton genre quand même. » Dans le genre tête de con qu'elle aime. « Mais d'accord, il est pire que toi. » Elle en a assez de voir des enfants bouder, Ryan ne va donc pas s'y mettre également. N'empêche, elle soutient que donner de l'alcool à des enfants ça n'est pas très judicieux et encore moins intelligent. Mais pourquoi il la regarde comme ça ? Qu'est qu'elle a dit ? « Tu as dit mon cœur ! » C'est vrai, elle a dit ça ? C'était sortit tout seul. En même temps, c'est ce qu'il est donc il a le droit à des surnoms mignons. « Tu veux bien le redire encore ? » Il va réellement la faire rougir à force. « Mon cœur. » Si bien qu'elle le répéta même trois fois de suite juste pour être certaine que d'un ça rentre dans sa tête et de deux que ça le fasse fondre une fois encore. « Et je tiens à préciser qu’il  avait une toute petite goutte de vodka. Il m’a supplié pour goûter ! » Il lui a fait son regard de chien battu et l'homme a craqué. Pourquoi ça ne l'étonne même pas ? Franchement ça lui fait lever les yeux vers le ciel. « Ça reste un enfant quand même. » Ryan il réagirait comment si on faisait pareil avec son gosse ? Rachel se sort vite cette idée de la tête, elle n'est pas prête à voir Ryan papa. Déjà qu'il ne sait pas s'occuper de lui alors un enfant, elle n'ose pas imaginer le désastre que cela pourrait être. Et dire qu'il va bientôt faire 31 ans, correction 32 ans. Rachel sort avec un vieux. Un vieux qui réagit comme un enfant dès qu'il y a du sucre dans la même pièce. Presque Rachel avait un bras en moins quand il lui enlève la boite de ses mains. Très bien, elle a comprit, elle n'aura même pas le droit à un de ses muffins, ni même à une miette. Par contre, les lasagnes c'est pour son estomac et elle s'en réjouit d'avance puisqu'il s'agit d'un de ses plats favori. Rachel ne cachera pas qu'elle est surprise de savoir que Ryan sait faire ce genre de chose. « Devon était malade, et je me souvenais avoir vu un truc similaire dans la série alors … » Elle plisse légèrement les yeux sans totalement comprendre où il veut en venir. « Au lieu d'aller chez le médécin pour le soigner, toi tu regardes des épisodes de Grey's Anatomy ? » Étrange, très étrange. « Fait moi penser à ne jamais tomber malade quand tu es présent, imagine ils ont pas réussit à guérir la maladie que j'ai dans GA, je suis fichue c'est ça ? » Elle finira à la morgue. Je crois d'ailleurs que le personnage de Danielle Panabaker dans la série, meurt. « Ça reste quand même une série de gonzesses ! » Elle est obligée de se mettre à rire. « Mais que tu regardes. » Il est très important de souligner ce fait et Rachel aimerait déjà le partager avec sa meilleure amie, avant de se souvenir qu'elles sont en froid et que donc cela ne sera pas possible malheureusement. La brune est curieuse de savoir également s'ils sont seuls ce soir où s'ils vont avoir une visite surprise de son cousin ? Mais selon les dires de Ryan, ils seront tranquilles étant donner que Devon est avec Riley. « ais je me dis qu'avec le plan que j'ai fait, c'est ce qui a du se produire ! » Il touche une fois encore sa curiosité. « Le plan ? Quel plan ? » Qu'est qu'il avait dans la tête pour avoir un tel sourire satisfaisant ? Rachel veut savoir, elle veut connaitre le plan. « Je te préfère sobre. » Pourtant Rachel est mignonne aussi dans elle a bu. Elle vomit très souvent, mais elle ressemble à un petit papillon arc-en-ciel. « Ça veut dire quoi ça ? » Qu'elle ne tient absolument pas l'alcool ? Et qu'elle pourrait vite l’agacé ? Totalement possible. Sauf que ce soir, ils ne prendront pas de risque. Ils tourneront à l'eau ou au jus d'orange. « Je le suis tout le temps. » Sage ? Lui ? Elle a le droit de rire ou comment ça se passe ? « Et moi je suis mère Thérésa c'est ça ? » Franchement cette idée était beaucoup plus possible que celle avancer par Ryan. « J'pourrais même te faire croire que je suis vierge. En fait non, on va zapper cette partie. » Il l'a défleurée trop souvent pour savoir que ce n'est plus le cas depuis bien longtemps. La maîtresse d’école décide de faire un tour rapide du propriétaire, selon elle c'est un désordre bien rangé, concept que ne semble pas comprendre Ryan. On l'excusera il n'est pas très intelligent. « Ça peut pas être en désordre et ranger en même temps, Rachel. » Bien sûr que si ! « Moi je te dis que si. » Va t'elle se mettre à bouder ? Effectivement, elle vient de croiser ses bras contre sa poitrine et de tourner la tête dans la direction opposé. « C'est tout à fait possible d'être deux choses à la fois. » Elle est mignonne mais chiante, donc son désordre peut-être bien rangé également jusqu'à preuve du contraire. « Et je vais pas mettre du rose. C'est moche ! Puis ça fait gay ! » Qui a parlé de rose ? « Parce que je suis une fille, il doit obligatoirement avoir du rose chez moi ? » Désolé mon coco, mais pas l'une des pièces chez Arya et Rachel est de cette couleur. Il y a du corail, du galet et tant d'autre couleur encore mais pas de rose. « J'dis juste que ça pourrait être plus cosy et que ça manque d'une femme ici. » Elle notera quand même la touche de féminité dans cet appartement avec les bougies parfumés, bougies qui semblent avoir agresser Ryan à de nombreuses reprises. Rachel joue donc la carte du bisous magique pour qu'il oublie la douleur. « J'ai mal là, aussi ... » Parce qu'il est mignon, elle dépose ses lèvres contre les siennes. « Et là, aussi ! » La brune suit du regard le doigt de Ryan, pourquoi ça ne l'étonne même pas. Elle plisse les yeux tout en le regardant. « On verra plus tard. » Dans la soirée quand ils auront finit de manger par exemple ces délicieuses lasagnes que Ryan lui a promit. Enfin les lasagnes semblent être désormais de l'histoire ancienne. La fumée s’engouffre dans l'appartement et cette odeur de cramée également. RIP les lasagnes. Voilà que Ryan l'inconscient veut les sauver mais il se brûle et c'est la fin du monde. Rachel a l'impression qu'elle est de retour en cours avec l'un de ses élèves qui a un bobo quelque part. En voyant la gravité de la chose, Rachel sait qu'il y a bien pire. C'est rien vraiment. Ryan va survivre. Quant au plat de ce soir, ça semble fichu ... Ou pas. « Oh si ! » Mais ! Elle essaye de sauver ces pauvres lasagnes et voilà que Ryan n'y croit plus non plus. « T'as assez confiance en mon art culinaire pour goûter ? » Elle regarde le plat pendant quelques secondes, elle hésite vraiment à répondre à cette question. « J'ai confiance en toi ça devrait être suffisant non ? » Non bon d'accord. « Puis, je crois que Simba a croquer un peu dedans avant que je le mette au four. J't'assure que la pizza, c'est plus sûr ! » Dans le pire des cas, elle retrouvera des poils de chats dedans c'est ça ? Elle a l'habitude avec ses chiens. « Vas-y, tente. Tu m'en diras des nouvelles. » Pourquoi il ne la rassure absolument pas ? Malgré que Rachel tienne à sa vie, elle s'arme d'une fourchette et se décide à goûter le plat de Ryan. La texture en bouche est trop sèche et un peu trop grillée à son goût. « D'accord c'est pas mangeable. » Il va lui sortir qu'il avait raison, elle le voit venir à des kilomètres. « La prochaine fois, c'est moi qui cuisine. Toi tu mettras la table, voilà. » La brune est déçue, elle qui se faisait une joie de manger italien ce soir. Le contenu du plat vient donc de finir sa course dans la poubelle, quant au plat elle vient de le mettre à tremper dans l'évier. « J'ai faim Ryan ... » La petite moue toute triste qui l'accompagne c'est cadeau. Mais elle disparaît quand elle se souvient que Ryan est au bout de sa vie et qu'il va peut-être mourir de la main. « Meh ! t'as dit que c'était rien du tout ... » C'est ce qu'elle a dit. « J'ai peut-être mentis. » Le sérieux sur son visage ne reste pas longtemps avant qu'elle se mette à rire. Au pire, ils coupent la main. « Mais j'y tiens à ma main, moi ! J'veux paaaaaas qu'on me la couuuuuuuuupe. » « C'est pas toi qui décide. Ils feraient quoi dans Grey's Anatomy ? » Oui monsieur le spécialiste c'est lui, il doit déjà avoir vu ce cas de figure dans l'un des épisodes. « Ils couperaient la main selon toi ? » Rachel s'avance alors vers lui pour voir ce qu'elle peut faire, ouvrir désinfecter pour éviter que justement cela s'infecte il n'y a rien à faire selon elle. «  Mais si c'est rien pourquoi tu dois jouer à l'inf- .... » Pourquoi il ne finit pas sa phrase ? « Oh Tu veux jouer à l'infirmière sexy ! » Mais non, pas du tout. Elle voulait vraiment le soigner sans jouer la carte de l'infirmière sexy. Elle n'a pas le temps d'ouvrir la bouche que Ryan se donne déjà à 100 % dans son rôle. « Infirmière Campbell, soignais moi. » Qu'est qui se passe ? Pourquoi viennent-ils te donner au sol ? Rachel ne comprend plus rien. « J'ai eu un coup de foudre, je crois ... » Elle glousse comme une imbécile et en plus sentir son souffle dans son cou arrive à la faire sourire. « Je meuuuuuuuuuuuurs ... » Et le voilé inerte au sol. Rachel se relève et le secoue légèrement. « Ryan ? » Il n'est pas vraiment tombé dans les pommes ? Si ? Cet idiot lui fait peur. « Blanche-neige attends son baiser ! » Il n'est pas mort. « J'suis Blanche-neige, hein ! » Donc c'est elle charmant ? « J'ai toujours su que c'était moi l'homme dans notre couple. » C'est faux mais ça la fait sourire. Rachel se prête dans quand même au jeu en déposant ses lèvres sur celle de Ryan, l'embrassant d'un amour véritable. C'est le pourquoi du comment, Blanche-Neige se réveille non ? « Hey ! Mais ... J'avais promis de te montrer des choses si on se retrouvait tous les deux par terre à nouveau, non ? » C'est du moins ce qu'il lui avait dit la dernière fois qu'ils avaient par terre dans sa salle de classe. « Tu ne l'as pas déjà fait la dernière fois où on a ? » Il a besoin d'un dessin pour comprendre où elle veut en venir ? Mais s'il tient vraiment à lui montrer, Rachel n'est pas contre l'idée, bien au contraire. « Je t'aime. » Ces trois mots lui vont droit au cœur et ça la fait toujours aussi fondre. Bien qu'ils ont déjà eut l'occasion de se le dire, de se l'avouer notamment lors de cette nuit dans ce motel, elle ignore pourquoi cette fois tout semble différent. Peut-être parce que cette fois c'est réel ? Qu'ils ne vivent désormais plus dans le passé et que tout ce qui se produit est au présent, même au futur. Ses mains se posent sur le visage de Ryan, elle attrape ses lèvres et dépose un baiser passionnée sur celles-ci. « Je t'aime. » Dit-elle juste après avoir décoller ses lèvres des siennes et ouvert ses yeux. Et l'instant tendresse se terminera ici puisqu'un simba sauvage bien d’apparaître et semble vouloir des câlins de son maître. « Je pense que lui aussi, il veut de l'amour. » Rachel lui offre une caresse avant de finir par se relever et d'aider Ryan a en faire de même. « Tu as encore mal ? Ou ça va ? » Ou il a totalement oublier ce qu'il s'est passer il y a moins de 5 minutes ? « On se les commande ces pizzas ? » Ou ? « Ou tu veux jeûner et passer directement à la partie du dessert ? » Le dessert = Rachel. « Ou bien on peut faire les deux aussi. » Mais là Rachel deviendra juste un amuse bouche. Elle donne l'impression d'être un morceau de viande. Finalement son sourire disparaît de son visage, ça cogite trop dans sa tête et Ryan va avoir droit à des millions de questions sur ses doutes. « Tu penses que c'est une bonne chose qu'on soit à nouveau ensemble ? » Certes eux ça à l'air de les rendre heureux, mais elle se souvient très bien que leur rupture avait déçu d'une certaine façon l'ensemble des personnes qui croyaient en eux. « Qu'est qui me fait pas dire que tu ne vas pas recommencer ? » Ses jeux d'argent et la perdre à nouveau. « J'ai toujours pas eut le courage de dire à qui que se soit qu'on était ensemble, c'est idiot n'est-ce-pas ? Je crois que j'ai peur de la tonne de reproche que je vais me prendre en pleine tronche. » Surtout de ses deux meilleurs amis et de sa famille. « Désolé de plomber l'ambiance comme ça. » Mais elle déteste garder tout ça au fond d'elle et Rachel est obligée de le partager pour que son cœur se sente plus léger. « Mais ça ne change rien à ce que je ressens pour toi, c'est juste que j'ai peur de te perdre. Encore une fois. » Elle l'aime et ça, elle n'en démordra pas.

_________________
you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Lun 17 Avr - 22:14 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

Ryan aurait besoin de vivre une éternité pour pouvoir comprendre ce que signifie le mot : maturité. Alors, certes, il ne fait pas les conneries d'un bambin de six mois comme de faire caca dans une couche, par exemple, ni d'un gosse de six ans qui veut lire tout et n'importe quoi parce qu'il sait le faire, désormais, ni d'un adolescent de seize ans qui a découvert le bonheur du sexe. Mais il en est pas loin. Vraiment, vraiment pas loin. Disons qu'il n'y a qu'un fil de pèche qui sépare les deux catégories, celles d'un homme mature et virile et celui d'un enfant frêle et terrifié. Le brun devrait plutôt prendre exemple sur son cousin, Devon. Lui, au moins, il sait comment réagir en cas de pépin et en cas de stresse prolongé. Mais le Oakley le trouve parfois bien trop ennuyant. Dire qu'il ne sait pas se faire rire lui-même ! C'est un comble à ses yeux. Il est possible, aussi, que la fumette des soirs qu'il s'offre et s'autorise de temps en temps n'aient pas un effet positif sur son cerveau et ses neurones. Possible ! Il a jamais eu le courage de lire les documents sur tout ceci. S'il lit qu'il y a des risques de cancer, il va croire qu'on peut déjà l'enterré. Il est donc préférable de le préserver. Ceux qui veulent le tuer savent comment faire ! #cadeau Et enfin, dernière possibilité, Ryan a tendance à ne pas faire fonctionner son intelligence. Peut-être qu'il espère que les gens qui le prendront pour un con ne s'approcheront plus de lui ? Ou que, comme dans le cas de figure actuel, Rachel tente de se racheter vu qu'elle a anéanti à jamais son égo en préférant la tenue du chat à la sienne. Non mais, sérieusement, comment un chat vêtue d'un nœud papillon peut autant lui voler la vedette ? Même Grupy Cat a plus de style. Même Christina Cordula, elle dirait que : C'est pas possible, ma chériiiiiiiiie ! Néanmoins, la gente dame à de la chance, elle arrive à se rattraper de la plus belle des façons possibles. Le Oakley est obligé de craquer devant sa bouille et son baiser.« Ouf ! » De toute manière, il serait incapable de réellement faire la tête à la brune. Il l'a fait une fois, il a cru mourir. Mais en même temps, elle avait finit les cookies qu'elle avait préparé POUR LUI. On touche pas à la bouffe de Ryan. « Tu sais quand même que tu es l'homme que je trouve le plus séduisant de cette ville et peut-être même de ses alentours. » Comment ça peut-être même ? C'est une évidence, non ? « Je suis même pas le plus séduisant du monde ? » Il est prêt à faire plus de musculation et de faire un petit peu de botox pour participer à Mister Univers l'année prochaine s'il le faut. C'est certain qu'il gagnerait. Moi, je vote Chris Wood sans hésiter. « T'es le seul qui compte pour moi. » Ahow. Le bébé chat n'est pas porté sur l'amour mais ça, il dit pas non. Il aime bien ce genre de compliment. Il aime bien entendre la voix de Rachel les dire aussi. Mine de rien, ça lui remonte le moral et se fait se sentir bien. Et du coup, il se sent obliger de faire de même pour elle. « Tu as toujours été la seule. » Et c'est même pas un mensonge ! Bien qu'il ait pu avoir quelques aventures par-ci, par-là, sous les dire de Devon C'est lui l’obsédé, Rachel a été, est et restera, la femme de sa vie et celle qui lui a apporté et appris le plus. Il n'a jamais regretté un seul moment dans leur relation. Mise à part leur rupture des plus douloureuses et le vol de cookies sauvages. Même que le brun pourrait passer des jours et des jours sur une îles désertes avec pour seule compagnie la maîtresse d'école. #RyanLAventurier #RyanAKohLanta Et cela, c'est parce qu'elle arrive à le supporter et à rire à ses blagues. Bon, parce qu'il l'aime aussi. « Oui mais moi je ne compte pas parce que ... » Il hausse un sourcil. Parce que ... Il aimerait qu'elle finisse sa phrase. Ce suspens, ça lui donne la chair de poule. Et Ryan n'est pas une poule mouillée. « Parce ce que je suis ta petite amie et que mon jugement n'est pas totalement clair. » Il penche la tête sur le côté. « Mouais. » Il est pas très convaincu. Elle irait pas loin dans Koh-Lanta si elle agit de la sorte pour tenter de sauver sa peau. Passons ! « Avant, tu l'étais pas et tu rigolais quand même ! » Donc, le brun gagne cette manche. De toute façon, il est rare qu'il perde. Il a tendance à toujours vouloir avoir le dernier mot, quitte à avoir tort à la fin. C'est surement ce qui a du se passer quand le père de Valentin Je sais plus le nom du gosse, cimer ! l'a surpris en train de donner un petit cocktail agrémenté d'alcool à son enfant. Il a du se battre bec et ongle pour prouver qu'il n'y avait aucun danger. Puis, Valentin, il marchait toujours droit quant il s'est dirigé vers la porte de sortie. « Déjà qui tu n'as pas envie de frapper ? » Heu ... Il pose un doigt sur la lèvre inférieur et la tapote. Clairement, il fait genre de réfléchir car tout le monde connait la réponse. « Pas beaucoup de monde .. » Si ce n'est pour dire : chaque personne présente sur cette planète. Néanmoins, il a une bonne excuse pour cela : « En même temps, vous avez tous cette envie de m'énerver. J'y peux rien moi ! » C'est pas de sa faute si son papa le berçait avec la musique de Rocky Balboa et qu'il a baigné toute son enfance dans la bagarre. Même Devon, il se bat, et à lui, on lui a jamais rien dit. Le monde est fichtrement injuste quand il s'y met. Est-ce qu'on peut tout de même dire que c'est lui le pire des chieurs dans ce monde ? « Hum j'sais pas t'es pas mal dans ton genre quand même. » Sa tête bascule de gauche à droite. Il penche le pour et le contre de cette phrase. Elle sous-entends quelque chose ou pas ? Non ... Sa Rachel, c'est une princesse, elle tenterait pas d'être fourbe avec lui. « Mais d'accord, il est pire que toi. » AH ! Ryan fait un petit bond, tape dans ses mains. « Tu voiiiiiiis ! » Il avait raison. As usual. « Un vrai bâtard ce mec. » Et encore, il est gentil. « Certain qu'il a une petite bite en plus. Pour ça qu'il a même pas voulu ... » Il s'arrête, offre un sourire compatissant. « Oublie la dernière phrase ! » qu'il dit, laissant sa main faire un signe lasse signifiant qu'il ne reviendrait pas dessus. Par contre, il veut bien revenir sur ce que dit son interlocutrice. Ce petit surnom qu'elle vient d'utiliser lui réchauffe le coeur comme jamais. « Mon cœur. » Il est pas romantique pour deux sous le Oakley, mais à ce tarif, il est prêt à changer quelque peu ses positions. Dire que ces surnoms lui avaient manqués seraient un euphémisme. Le brun n'attendait que cela depuis qu'ils avaient décidé de recommencer leur relation depuis le début. Et enfin, le grand jour était arrivé ! « Ça reste un enfant quand même. » D'accord ... Le brun est obligé de concéder. « Oui. Tu as raison. » Il ne recommencera plus. « Je demanderais sa carte d'identité la prochaine fois pour vérifier s'il est majeur ou non. » Au moins, il respectera les lois. Peut-être qu'il devrait baser sa vie sur celle de Grey's Anatony, ils font bien les choses là-bas : il l'aide à sauver le monde et à trouver un plat à cuisiner pour sa belle. Cette série est presque parfaite à ses yeux. « Au lieu d'aller chez le médecin pour le soigner, toi tu regardes des épisodes de Grey's Anatomy ? » Mais les médecins font peurs ! « Ouais ... » La raison de cette peur est simple : Ryan déteste les piqures et le médecin a tendance à toujours vouloir lui en faire quand il y va. Qui a osé dire qu'il fallait toujours être à jour dans ses vaccins ? Le Oakley, il ne l'est carrément pas ! « Fait moi penser à ne jamais tomber malade quand tu es présent, imagine ils ont pas réussit à guérir la maladie que j'ai dans GA, je suis fichue c'est ça ? » Heu ... Il n'avait jamais pensé à cela. « Mais vu le nombre d'épisode ... Doit bien y avoir la réponse quelque part, non ? » Possiblement que non. Mais quand même ! « Au pire, Maman Riley pourra t'aider ! » C'est elle la maîtresse de la maison, pas lui, ni Devon. Puis  Grey's Anatomy est une série pour filles, et d'après ce qu'il a entre les cuisses, il ne fait pas partie de cette catégorie. « Mais que tu regardes. » Grr. « Prout prout camember ! » VOILA ! « Le plan ? Quel plan ? » Meeeeeh ! Il venait de l’expliquer. « Celui qui est sortie de mon cerveau. » qu'il réponds, en tapotant sa boite crânienne. « Celui qui a permis à ces deux trous du cul de se retrouver, peut-être, dans le même lit pour la soirée ! » En tout cas, c'est ce qu'il espère. Néanmoins, il n'a pas l'envie d'être oncle ou parrain pour le moment, alors s'ils pouvaient se protéger, ça l'arrangerait un petit peu. Tout comme il préférait aussi avoir affaire avec une Rachel sobre, au moins, elle laissait son torse tranquille. « Ça veut dire quoi ça ? » Ça doit signifiait quelque chose ? « Que même sobre, je t'apprécie ? » C'est le principal non ? Ryan, il pouvait être amoureux de toutes les Rachel du monde, mais celle qu'il préférait, c'état celle qu'il avait en face de lui actuellement. « Et moi je suis mère Thérésa c'est ça ? » Ben non. « Toi, t'es Rachell Campbell. » N'importe quoi ici. Le brun roule des yeux pour montrer qu'il se croit, presque, plus intelligent que la normal. Oui, parfois, on peut ne pas comprendre les blagues ! « J'pourrais même te faire croire que je suis vierge. En fait non, on va zapper cette partie. » Il pouffe de rire. « Ouais. Tu pourrais ... » Et le pire, c'est que c'est vrai. « Quand j'aurais l'Alzheimer. » Cependant, le Oakley n'est pas sûr de pouvoir oublier les courbes divines et féminines de la maîtresse d'école. Il n'a pas non plus comme objectif d'oublier ces diverses parties de jambes en l'air qui ont finit en apothéose. Et finalement, il n'a pas non plus envie d'oublier ces nuits où ils ne faisaient que parler de tout et de rien, comme ici. Sauf qu'actuellement, la brune ne dit que des conneries et qu'elle ne s'en rend même pas compte. Un appartement ne pas être ranger et en désordre en même temps. C'est juste impensable, inconcevable. « Moi je te dis que si. » Et lui non. Ils tournent en rond. « C'est tout à fait possible d'être deux choses à la fois. » Pour un humain. Pas pour un objet. « Parce que je suis une fille, il doit obligatoirement avoir du rose chez moi ? » Il sait pas, mais il penche plus sur une réponse positive. « Ouais. » Il a pas encore eu la chance de pouvoir visiter la maison de la belle alors il connait pas vraiment s'il a tort ou raison. « J'dis juste que ça pourrait être plus cosy et que ça manque d'une femme ici. » Et bah ! « Tu veux venir y habiter ? » C'était bien un sous-entendu qu'elle tentait de faire passer, non ? Non. Et son sous-entendu à lui, elle l'a compris ? « On verra plus tard. » Raaah. Sacre bleu ! Elle n'a aucune pitié. Aucune. Ryan aurait bien aimé pourtant qu'elle soulage un peu son jean qui semble devenir de plus en plus étroit au fil du temps. Malheureusement, cette sensation s'évapore très vite quand il se brûle à cause du four. Récapitulatif de la soirée : il va mourir et il n'aura même pas le ventre plein. « J'ai confiance en toi ça devrait être suffisant non ? » Il fait une petite moue. « Moui. » Si on veut quoi. Il la laisse, sans protester, goûter sa mixture de pâte, de viande et de sauce béchamel. Elle fait la grimace, recrache. Il connait d'avance le verdict final. « D'accord c'est pas mangeable. » Il l'avait dit ! « Je deviendrais jamais cuisinier, j'crois. » Déjà, parce qu'il pleure comme un gamin quand il coupe les oignons et que ça l'énerve au plus haut point. Deuxièmement, parce qu'il n'y a rien de sexy à découper des légumes et à les mettre dans une poêle. Et enfin, troisièmement, le tablier sans vêtement en dessous rends bien mieux chez les femmes que chez les hommes. « La prochaine fois, c'est moi qui cuisine. Toi tu mettras la table, voilà. » Et bah ! « Tu vois ... Même sur ça, j'aurais pas confiance. » Car s'il savait mettre la table, il l'aurait déjà faite dans son appartement. Or, ce n'est pas le cas. Il y a juste la petite bougie, les deux chaises et la petite fleur qu'il a volé dans le jardin des voisins. « J'ai faim Ryan ... » « Moi aussi ! » Il veut pas mouriiiiiiiiiiiiiiiir, mais il ne sait pas se décider entre quoi faire : nourrir son ventre ou sauver sa main. « J'ai peut-être mentis. » Oh diantre ! Il va vraiment mourir, c'est atroce. Il est trop jeune ! « C'est pas toi qui décide. Ils feraient quoi dans Grey's Anatomy ? » Bonne question ! Ryan réfléchit pendant quelques secondes. « Ils couperaient la main selon toi ? » QUOI ?? Elle veut qu'il fasse une crise cardiaque sur le coup ou quoi ? Bien sur que non, ils ne couperaient pas sa main. Par contre, il l'opérerait, lui mettrait une nouvelle peau et il aurait droit à des soins infirmiers prodigués par la plus belle du service. C'est ainsi qu'un pop-up se crée dans la tête du brun et qu'il comprends que non seulement, elle se moque de lui, mais qu'en plus, elle voulait jouer un petit peu à la cochonne. Le jeune homme se laisse donc tomber au sol, prenant dans son élan la belle brune. « Ryan ? » Oui ? Il attends son baiser, mais se voit obligé d'expliquer son plan à l'intéressé. Elle n'est pas dégourdi aujourd'hui, ça arrive ! « J'ai toujours su que c'était moi l'homme dans notre couple. » Aha. « Non. » Ses mains remontent légèrement vers le haut du corps de Rachel, se plaçant sur ses deux seins. « Ou alors, t'as les couilles au mauvais endroit. » Pas sûr que ce genre de cas particulier existe. « Tu ne l'as pas déjà fait la dernière fois où on a ? » Pourquoi s'arrêter en si bon chemin. « Fait l'amour ? » L'ont-ils fait ? « C'était un coup d'essai. » Le brun veut bien réitérer cette expérience, sur le sol de sa cuisine, sur celui de la brune, sur le sol de sa chambre, de la salle de bain et encore divers autres lieux. Ce n'est pas pour rien qu'il l'aime et qu'il se sent obligé de le lui dire. « Je t'aime. » Ses lèvres s'étirent pour former un fin sourire. Ils sont amoureux. Ils sont heureux et Ryan est prêt à lui prouver tout l'amour qu'il peut ressentir à ce moment. Enfin, si un certain chat voudrait bien partir de son visage. « Je pense que lui aussi, il veut de l'amour. » Des bisous, des câlins, j'en veux tous les jouuuuuuuuuurs. « Bouge de là gros sac ! » Une tape à son derrière et voilà qu'il repart refaire sa vie. Il aurait pas pu faire ça avant ? Non ? C'est quoi son problème : il aime pas les pornos en direct ? Tss. C'est un chat PD, Ryan en est certain. « Tu as encore mal ? Ou ça va ? » Ryan se relève, regarde sa main. « Non, c'est passé. » Ils peuvent revenir à leur plan initiale. « On se les commande ces pizzas ? » Euh ... Beeh ... « Oui. » Bien qu'il avait désormais une autre envie en tête. Une moule ! « Ou tu veux jeûner et passer directement à la partie du dessert ? » Oh ! Voilà qui l'intéresse dix fois plus. Il opine de la tête joyeusement. « Ou bien on peut faire les deux aussi. » Le dessert en premier, la pizza en after ? « Ca me va aussi ! » Mais que avec le dessert en premier ! Le brun s'approche, place ses mains sur les hanches de sa petite amie et va pour l'embrasser mais se fait couper en cours de route. « Tu penses que c'est une bonne chose qu'on soit à nouveau ensemble ? » Il fronce les sourcils, se redresse légèrement pour faire un peu plus face à la brune. « Pourquoi se serait mal ? » Elle a des doutes, c'est ça ? Machinalement, la main du Oakley va se balader sur la joue de sa promise. Il aimerait lui dire qu'elle ne devait pas avoir ce genre de pensées, ces questions et en même temps, il sait très bien que ses anciennes actions en sont la cause principale. Il ne peut rien y faire, si ce n'est répondre, le plus honnêtement possible. « Qu'est qui me fait pas dire que tu ne vas pas recommencer ? » Il serre les dents. Il va devoir faire attention à ne pas être trop vulgaire ou à ne pas s'énerver pour rien. « Parce que je ne veux pas faire à nouvelle cette erreur, celle de te perdre. » Certes, il lui arrive toujours de faire quelques parties, de perdre de l'argent mais au bout d'un moment, d'un certain montant, le stress monte en lui, l’étouffe et il se voit dans l'obligation de mettre fin à la partie. « J'ai compris que je ne pouvais pas tout te donner et que tu n'avais certainement pas besoin de tout cela pour être heureuse avec moi. » Et clairement, il avait fallu ces trois/quatre ans de séparation pour arriver à un tel résultat. « J'ai toujours pas eut le courage de dire à qui que se soit qu'on était ensemble, c'est idiot n'est-ce-pas ? Je crois que j'ai peur de la tonne de reproche que je vais me prendre en pleine tronche. » Et elle allait s'en prendre, c'est certain. « S'ils te reprochent d'être heureuse, alors c'est que c'est des abru- ... C'est qu'ils ont rien compris. » Politesse avant ! Il part quand même de la famille de la brune. « Puis, je leur prouverait que j'ai changé, qu'ils peuvent me refaire confiance. Comme toi. » Il dirait la vérité, rien que cela. « Désolé de plomber l'ambiance comme ça. » Non. Pour une fois, il se montre compréhensif. Il a compris qu'elle avait besoin d'être rassuré. Ses lèvres se posent délicatement contre celles de Rachel pour échanger un baiser remplie de tendresse. « Mais ça ne change rien à ce que je ressens pour toi, c'est juste que j'ai peur de te perdre. Encore une fois. » Ryan soupire. Il aime pas savoir qu'elle puisse le craque capable d'encore cette chose là. « Je te le promet, le jure, que tu ne me perdras pas une deuxième fois. Je serais à tes côtés jusqu'à ta mort. » Ouais, pas question qu'il la lâche avant. « Je sais que j'ai pas agi de la bonne façon. J'aurais peut-être dû te dire la vérité. J'aurais certainement dû faire cela enfaîte. » Mais il avait agi dans la précipitation et casser avec elle avait semblé comme la meilleure des solutions. « Le truc .. Je me serais jamais pardonné d'avoir été la cause d'un mauvais truc pour toi. Je me serais jamais pardonné si ces gars t'avaient fait du mal. A toi. A ta famille. A n'importe qui que tu connaissais. » Enfin ... Voilà quoi. « Je sais pas comment faire pour que tu doutes plus, mais je suis prêt à faire tout et n'importe quoi pour te prouver que je vais pas partir. Même si me demandes de courir à poil dans la rue, je le fais. » Se ne sera pas la première fois. Le brun esquisse un petit sourire farceur, pas peur fière de sa petite blague pour relâcher la pression. « Et si on commandait italien plutôt que des pizzas ? » Ryan soulève la brune pour l’asseoir sur la table haute, ce qui lui donne accès au tiroir que cachait son dos juste avant. En fouillant un peu, il y trouve la carte d'un livreur de pâte. « Qui a dit que tu ne mangerais pas des lasagnes ce soir ? » Pas lui ! Il prends le téléphone dans sa poche, compose le numéro et en moins de cinq minutes, il a commandé quatre lasagnes. Oui, il a faim. « T'veux un gâteau ? » Ryan prends la boîte que lui a ramené sa princesse et l'ouvre devant elle. Il la laisse même choisir la première. « Ah non, c'est celui que je voulais ! » Du coup, il a le droit de lui en piquer un bout. Il tente de croquer une première fois : raté. Il se penche en avant, se met sur la pointe des pieds pour un deuxième essai infructueux. « Tu perds rien pour attendre toi ! » Il monte sur la table, se positionne au-dessus de la brune et la chatouille. Il va l'avoir son gâteau, il va l'avoir !

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING

❝ Family don't end with blood ❞
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 3946
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Mer 10 Mai - 16:23 )



✻ ✻ ✻
Wait, wait, wait Don't leave me. Where you going ? Why you leaving ? I can't lose you, girl I need you. And don't you love me ? Guess you don't want me, you don't want me. We back and forth, yeah, this ain't working, this ain't working. Love ain't perfect, love ain't perfect.

Plus jeune, Rachel n'avait qu'une envie : celle de claquer sa main dans la face de Ryan Oakley. Aujourd'hui, elle ne va pas se mentir, cette envie est parfois présente en elle mais l'intensité est moins importante. Elle s'est elle-même surprise à tomber amoureuse de lui, alors que franchement hormis sa gueule d'ange il n'avait rien pour lui qui plaisait à la brune. Finalement, Ryan est devenu rapidement son obsession, sa drogue douce, son péché mignon ... Puis la suite de l'histoire tout le monde la connait. Il lui a demandé sa main, elle a dit oui, ils allaient se marier, il lui a brisé le cœur. L'histoire aurait du prendre fin ici, sauf qu'une Rachel sauvage a fait irruption au Blue Lagoon, un samedi soir et qu'un Ryan sauvage a bondit de nul part devant ses yeux. Après moult maladresses de la brune à le faire tomber à l'horizontale, il semblerait qu'ils sont à nouveau ensemble. Pour combien de temps ? Rachel l'ignore et ne veut pas se prononcer sur la chose de peur de se porter la poisse. Depuis qu'il l'avait quitté, la brune n'avait pas réussit à retrouver l'amour. Maintenant qu'il était à nouveau dans sa vie, elle n'avait pas pour projet de le laisser s'enfuir une fois encore. De toute façon s'il venait à fuir, une furie blonde du nom d'Arya le retrouverait pour l'émasculer, Rachel est certaine qu'elle le ferait. Mais pour le moment, hors de question d'émasculer qui que se soit, Rachel veut voir sa moitié. Ryan s'est d'ailleurs proposer en tant qu'organisateur de la soirée. Rachel a été surprise, autant qu'elle vient de le surprendre en pénétrant chez lui et en annonçant qu'elle préfère le chat à lui. Son égo de mâle est blessé, elle le sent ce qui explique le pourquoi du comment elle tente de se rattraper.  « Je suis même pas le plus séduisant du monde ? » Lui, il est trop gourmand, bien trop. C'est déjà bien d'être le plus beau des environs, Rachel aurait pu dire qu'il n'arrivait qu'en troisième position après son papa et son frère. Mais Rachel c'est une fille cool. « J'sais pas, j'hésite ... » La brune affiche une petite moue dubitative, levant les yeux vers le plafond à la recherche de sa réponse. La seconde suivante, ses yeux descendent sur le corps du jeune homme qu'elle dévisage de haut en bas. « Je reconnais t'es plutôt pas mal dans ton genre. Tu as peut-être bien ta place à l'homme le plus séduisant du monde. » La brune fait taire le sourire présent sur ses lèvres, en déposant celles-ci sur les siennes. « Mais évite de dire que j'ai dis ça, j'voudrais pas qu'on te vole à moi. » Elle s'excuse d'avance mais elle ne prêtera pas sa moitié, elle préfère le garder uniquement pour elle #RachelLaJalouse. « Tu as toujours été la seule. » La brune aurait presque envie de faire une mini danse de la joie sur place, mais elle préfère se retenir l'effectuant ainsi à l'intérieur de sa tête. C'est juste trop mignon, non rectification : Ryan est trop mignon. Mais elle s’abstiendra de lui dire, il est capable de ne plus vouloir être mignon après. « Toi, tu sais me parler. » Suffisamment pour réussir à l'envoyer sur un petit nuage ou sur la planète Ryan, l'un ou l'autre de destination la fait rêver. Rachel est donc certaine que si elle rit uniquement aux blagues de Ryan c'est parce qu'elle est amoureuse de lui. Qu'on se le dise, Ryan a un humour qui vole pas plus haut que le QI d'une mouette (j'sais pas l'huître me plaisait pas). Parfois. Pas tout le temps non plus. Il lui arrive d'être hilarant ou c'est encore l'amour qui parle ? Elle ne sait pas. Ryan ne semble absolument pas convaincue par son excuse. « Avant, tu l'étais pas et tu rigolais quand même ! » Avant ? Avant quand ? « Tu parles de quand exactement ? » Désolé mais Rachel a l'impression d'être sa petite amie depuis les dix dernières années. « Je le faisais peut-être pour ne pas te faire de peine. » Si elle continue ainsi, il va réellement se mettre à bouder, elle le sent. Elle devrait lui donner un bon point ou un bonbon comme à ses élèves ? On sait tous que Ryan a un soucis avec les cookies comme Riley, c'est pas sa maman pour rien. Comme Ryan qui a un soucis avec le monde, à toujours vouloir le frapper. « Pas beaucoup de monde ... » Pourquoi, elle n'arrive pas à le croire ? « En même temps, vous avez tous cette envie de m'énerver. J'y peux rien moi ! » Elle préfère ! Le petit bébé chat, il lui fait vraiment trop de peine. La brune est obligée de lui caresser la joue pour le soutenir dans cette dure épreuve. « C'est trop tentant, mais j'aime pas quand tu t'énerves. » Surtout après elle. « Conclusion, c'est la faute des autres c'est ça ? » Ce n'est donc jamais lui qui va chercher la petite bête aux autres ? Parce qu'il est l'homme qui occupe son cœur, elle va essayer de le croire une fraction de seconde ou lui accorder le bénéfice du doute. C'est également celle du père de Corentin ? Valentin ? Benjamin ? #CaDoitFinirEn-In ! « Tu voiiiiiiis ! Un vrai bâtard ce mec. » On a comprit, Ryan ne l'aime pas. « Certain qu'il a une petite bite en plus. Pour ça qu'il a même pas voulu ... » Hum ? Il ne termine pas sa phrase ? Cela attise la curiosité de la brune. « Il n'a même pas voulu ? ... » « Oublie la dernière phrase ! » NON ! Il n'a pas le droit de lui faire ça ! Il n'a pas le droit de la priver de la suite de l'histoire. Rachel veut connaitre. Elle devait être relou quand elle était petite à toujours poser trois millions de questions. « Je veux savoir ! S'il te plaiiiiiiiiiiiiit ! » Elle lui fait même son plus beau sourire et ses yeux de chiens battus. Elle a prit des cours avec Jesse et Dixon à force de les côtoyer quotidiennement (c'est les chiens). Quoi qu'il en soit, Ryan n'avait pas à offrir de l'alcool à un enfant. Rachel a peur pour le jour où ils auront un enfant ensemble. Ils commenceront avec un paquet de farine, eux aussi. « Oui. Tu as raison. Je demanderais sa carte d'identité la prochaine fois pour vérifier s'il est majeur ou non. » Il a besoin de ça pour savoir s'il est majeur ou pas ? « Tu sais à cet âge là, pas besoin d'avoir une carte d'identité pour savoir s'il est en droit de boire de l'alcool ou pas. La petite taille de même que la voix aiguë devrait être des indices capitales pour t'aider dans ton jugement. » Enfin, elle ne dit ça, elle ne dit rien. Franchement elle a peut le jour où Ryan deviendra papa. Il n'est pas prêt, il n'est absolument pas prêt. Si en plus, faut qu'il regarde dix huit millions d'épisodes de Grey's Anatomy pour comprendre les accouchements et les enfants, on est pas sortit de l'auberge. « Mais vu le nombre d'épisode ... Doit bien y avoir la réponse quelque part, non ? » Bah ... Elle ne sait pas. « Tu devrais faire un répertoire des maladies déjà vu dans les épisodes, histoire que tu ne passes pas trois semaines à retrouver ce que j'ai ... Parce que bon mine de rien, je tiens quand même à ma vie. Je suis jeune moi encore. » Elle insiste bien sur le " moi encore ". « Quoi ? J'ai vingt-sept ans, j'en ai pas trente-et-un moi. » Si elle ne se trompe pas c'est son âge et même que son anniversaire c'est le quatrième jour de juillet okay j'ai trichée. La trentaine est encore loin pour Rachel, elle ne peut pas en dire autant du brun qui est en plein dedans. « Au pire, Maman Riley pourra t'aider ! » Donc si elle est en train de mourir, elle doit soit faire confiance au brun et à ses épisodes de GA ? Ou à la blonde colérique qui traîne souvent par ici ? Elle en a de la chance la Rachel, trop d'honneur, trop de solution. « Les pompiers c'est bien aussi. » C'est même mieux qu'une blonde #RachelEtSonFantasmeDesPompiers. « Celui qui est sortie de mon cerveau. Celui qui a permis à ces deux trous du cul de se retrouver, peut-être, dans le même lit pour la soirée ! » C'était donc ça le plan ? Rachel comprend mieux. C'est du génie à la Ryan. Elle est admirative, elle applaudirait presque mais elle ne veut pas que son égo de mâle soit trop flatté non plus. « Et comme tu sais que ton plan aura réussit ? Rien ne dit qu'ils vont finir dans le même lit. Sauf ! Si tu as un espion sur place ou des caméras cachées dans les oreillers. » Actuellement Rachel regarde trop de séries policières. On lui pardonne, elle est mignonne. Le pire ? C'est qu'elle n'a même pas bu une goutte d'alcool. « Que même sobre, je t'apprécie ? » Sans alcool la fête est plus folle de toute manière. « Ça c'est mignon. » De toute façon, il est plus préférable d'avoir une Rachel sobre qu'alcoolisé. Ça évitera Ryan de passer sa soirée avec Rachel dans les toilettes en train de lui tenir les cheveux pendant qu'elle vomit. « Toi, t'es Rachel Campbell. » C'était un rappel au cas où, elle aurait eut un oubli de son prénom ainsi que son nom ? Désolé mais elle n'a pas encore un début d'Alzheimer. « Tu te souviens toujours de mon nom, je suis touchée. Question piège, c'est quoi mon second prénom ? » S'il trouve, elle lui offre même un baiser. Mais si Ryan est sage, Rachel peut aussi lui faire croire qu'elle est vierge non ? « Ouais. Tu pourrais ... Quand j'aurais l'Alzheimer. » Et voilà qu'il se fout littéralement de la sa gueule. Finalement son bisous il peut se le mettra là où elle pense. Il aurait pu faire un effort et faire semblant de la croire. « Tu pourrais au moins faire semblant de me croire, même pendant deux secondes. » Pour la peine, elle croise ses bras contre sa poitrine, prête à bouder. « Les gens peuvent tout à fait croire que je me préserve pour le mariage, tu ne sais pas. » Rachel a l'impression d'avoir été maladroite. Parler de mariage quand on connait leur antécédents n'est peut-être pas la meilleures des idées. Heureusement qu'ils ont l'idée de visiter l'appartement pour éviter ce sujet. Appartement qu'elle ne trouve pas assez féminin à son goût. Désolé de décevoir Ryan mais le rose ne va pas toujours avec tout quand on est une femme. D'ailleurs, chez Arya et elle c'est plus dans les tons pastels. Il y a peut-être du rose mais ce n'est pas ce qui prédomine dans leur villa. « Tu veux venir y habiter ? » Il n'est pas sérieux ? Bien sûr que non il n'est pas sérieux. Il est sérieux ? « Quand je parlais d'une femme je ne parlais pas vraiment de moi. Oui je suis une femme, mais pas une femme du genre de femme que je parlais ... » Elle l'a embrouillé c'est bon ? « Mais tu n'étais pas sérieux ? » La brune veut quand même la réponse à sa question. De toute façon, elle n'est pas prête à vivre avec lui à nouveau. C'est trop tôt. Puis Rachel aime sa villa et la vie en colocation avec Arya. Elle n'est pas prête à devoir choisir entre Arya et Ryan. Ceci dit si elle devait choisir entre la cuisine de sa meilleure amie et celle de son petit ami, le choix est déjà fait. Elle parie tout sur la blonde. Ce n'est pas que les lasagnes de Ryan ne sont pas bons, c'est juste qu'ils ... d'accord, ils ne sont pas bons. « Je deviendrais jamais cuisinier, j'crois. » C'est plus sage s'il veut savoir. Les gens tiennent un minimum à leur vie, alors en s'éloignant de la carrière de cuisinier, il ferait plaisir à énormément de personne. Notamment ceux qui tiennent à leur vie, comme Rachel. « Reste derrière ton bar, c'est mieux, beaucoup plus raisonnable. » Il y a moins de risque. « Question existentielle du soir de moi à toi, tu sais jongler avec des bouteilles ? » Ryan est peut-être en train de mourir de la main, mais Rachel aimerait bien avoir une réponse à cette question avant qu'il ne quitte ce monde. La brune voit souvent dans des films des barmans faire ce genre de pratique donc elle se demande si Ryan fait la même chose. « Tu vois ... Même sur ça, j'aurais pas confiance. » Il ne sait pas cuisiner, il ne sait pas mettre une table correctement. Donc qu'est qu'il a pour lui ce garçon ? Juste sa gueule d'ange. C'est déjà pas mal. Il aurait pu ne pas être gâter par la nature ce petit. Il était déjà con, fallait bien rééquilibrer la chose en lui offrant une jolie tête qui ferait tourner celles des filles, Rachel la première. Conclusion de cette soirée : pas de lasagnes + ils ont faims + un Ryan à terre qui se la joue Blanche Neige = une Rachel qui doit devenir le prince charmant. C'est elle, l'homme dans le couple pas de doute. « Non. » Quoi, elle l'a vexée ? « Ou alors, t'as les couilles au mauvais endroit. » Ses yeux descendent sur sa poitrine où les mains de Ryan ont prit place. « Dans ce cas là, je ne peux pas être le prince charmant. » Si on suit la logique à la Oakley. « Tu sais, tu peux enlever tes mains, ils ne vont pas partir. » Il la désespère. Effectivement Ryan lui avait dit que la prochaine fois où ils seraient dans cette position, il lui montrerait diverses choses. Mais ça n'était pas déjà le cas ? « Fait l'amour ? » Elle hoche positivement la tête. « C'était un coup d'essai. » « Donc ça ne comptait pas ? » C'était un coup pour rien ? « On pourrait recommencer. » Là, maintenant, tout de suite. Rachel en a envie, Ryan aussi donc pourquoi se priver ? Parce que ce con de Simba pense qu'il peut se joindre à la fête. Mais il n'a pas été inviter. Rachel l'aime beaucoup mais elle aimerait bien avoir son Ryan pour lui. « Bouge de là gros sac ! » Le Simba sauvage s'échappe et Rachel en profite pour se relever. Elle n'a plus envie. Elle a toujours faim par contre. De pizzas et pourquoi pas accessoirement de sexe. « Ca me va aussi ! » Bien sûr que ça lui convient, Rachel lui sert ça sur un plateau d'argent, comment il aurait pu dire non ? Bien que l'envoie soit présente chez la maîtresse d'école, elle se met à douter de leur relation. D'accord, ils sont bien ensemble mais est-ce réellement une bonne chose ? « Pourquoi se serait mal ? » Parait qu'il ne faut jamais ressortir avec ses ex. « Je ne sais pas ... » C'est littéralement ce qu'elle pense. Elle ignore pourquoi ça serait mal. Mais Rachel se pose des questions quand même. C'est humain et c'est Rachel surtout. « Parce que je ne veux pas faire à nouvelle cette erreur, celle de te perdre. » La brune aime ce qu'elle entend, c'est ce dont elle a besoin pour se sentir en sécurité avec lui. « J'ai compris que je ne pouvais pas tout te donner et que tu n'avais certainement pas besoin de tout cela pour être heureuse avec moi. » Tout ce qu'elle a toujours voulu ça a toujours été lui et uniquement lui, rien de plus. « J'ai juste besoin de toi. » De sa présence dans sa vie. Elle n'arriverait pas à survivre à une autre rupture, si rupture il y avait. De plus, Rachel se sent honteuse de n'avoir parlé à personne, pas même à Arya de sa nouvelle relation avec Ryan. Elle a peur de se faire juger et de s'en prendre plein la figure. Les reproches ça fait toujours bobos à son petit cœur. « S'ils te reprochent d'être heureuse, alors c'est que c'est des abru- ... C'est qu'ils ont rien compris. Puis, je leur prouverait que j'ai changé, qu'ils peuvent me refaire confiance. Comme toi. » Rachel a toujours été un rayon de soleil, mais elle doit admettre depuis le retour de Ryan dans sa vie sentimentale, elle a l'impression de rayonner d'avantage. « Plus tu parles, plus je me souviens pourquoi je suis tombée amoureuse de toi. » Pour ça, pour tout ça. Pour tout ces moments avec lui. Pour cette façon qu'il a de la rassuré et de la hisser vers le haut quand elle sent que tout va mal dans sa vie. Il a toujours été le seul et il restera le seul. « Je te le promet, le jure, que tu ne me perdras pas une deuxième fois. Je serais à tes côtés jusqu'à ta mort. » Doit-elle le croire ? « C'est ce que je veux Ryan aussi, vraiment. Je n'ai plus envie de te perdre, j'le supporterai pas. » Mais pas de soucis à se faire ce côté puisqu'il vient de lui faire une promesse. « Je sais que j'ai pas agi de la bonne façon. J'aurais peut-être dû te dire la vérité. J'aurais certainement dû faire cela enfaîte. » Il aurait dû. « Tout aurait été bien plus simple si tu l'avais fais. On n'aurait pas perdu trois ans de nos vies pour rien ... » Du moins la sienne. Peut-être que ses trois ans ou quatre je sais jamais durant lesquels ils n'étaient plus ensemble, avaient été bénéfique pour Ryan. Pour Rachel ça n'avait pas été que du vent. Elle aurait préférée être actuellement la femme de Ryan plutôt qu'être catégoriser de petite-amie actuelle. « Le truc .. Je me serais jamais pardonné d'avoir été la cause d'un mauvais truc pour toi. Je me serais jamais pardonné si ces gars t'avaient fait du mal. A toi. A ta famille. A n'importe qui que tu connaissais. »  Et elle peut totalement le comprendre en fait. « Je pense que si les rôles avaient été inversé, j'aurais eut la même réaction que toi. » Le protéger quitte à sentir son cœur se briser en un million de morceau, tant qu'il était en vie c'était le principal. « Je sais pas comment faire pour que tu doutes plus, mais je suis prêt à faire tout et n'importe quoi pour te prouver que je vais pas partir. Même si me demandes de courir à poil dans la rue, je le fais. » « Tu le ferais ? » Ça l'intrigue réellement. « Oui mais non, je rigolais, ne le fait pas. » Elle le stoppe dans son élan quand il veut enlever son haut. « J'avais juste besoin d'entendre tout ça. Je ne dis pas que tous mes doutes vont partir en une fraction de seconde, mais laisse moi du temps, ça ira mieux dans les jours à venir. » Plus elle passera du temps avec lui, plus il lui parlera ainsi, plus elle oubliera tout le reste. « Et si on commandait italien plutôt que des pizzas ? » Elle approuve totalement l'idée, autant qu'elle approuve de sentir ses pieds décoller du sol pour sentir son postérieur se poser sur la table derrière elle. « Tu sais que les pizzas sont italiennes aussi ? » Rachel le taquine légèrement. « Qui a dit que tu ne mangerais pas des lasagnes ce soir ? » Oh elle va avoir droit à des lasagnes ? Ses yeux pétillent. Elle est heureuse. « T'as prévu d'inviter des gens ? » Quatre portions c'est pas un peu énorme ? Rachel ne sait même pas si elle sera capable d'en finir une. « Oh tu as très faim, je vois. » Cet homme mange comme dix personnes, c'est pas possible. « T'veux un gâteau ? » C'est ses gâteaux, comme par hasard. Rachel avait plus faim de salé que de sucré, mais pourquoi pas. Elle a trop faim de toute façon. La brune se sert et commence à déguster son gâteau. « Ah non, c'est celui que je voulais ! » Il n'est pas sérieux ? « C'est tous les mêmes. » Dit-elle en ayant à moitié la bouche pleine. Mais qu'est qu'il fait ? D'où il essaye de lui voler son muffin ? « Try again. » La brune ça la fait rire de le voir râler intérieurement. « Tu perds rien pour attendre toi ! » Elle savait qu'il n'avait pas dit son dernier mot. Voilà qu'il grimpe sur elle et tente de la chatouiller le long de ses côtes. La brune déteste ça, elle se met machinalement à crier puis à se tordre de rire tant le supplice est intenable. « Ryan ... Arrêtes ! » Rachel tente de l'implorer mais ça ne donne pas l'impression de fonctionner. Le rire de la brune résonne dans la pièce depuis au moins deux bonnes minutes, il va bien s'arrêter à un moment, non ? « STOP STOP ! Tu as gagné ! » L'homme se stoppe dans son action se qui permet à la brune de reprendre son souffle. Elle a l'impression d'avoir couru un marathon. « Tiens je te le donne. » Au final il doit y perdre au change parce qu'elle a déjà croquer deux fois dedans. Mais finalement, Rachel décide d'être une fille vile en engloutissant entièrement le muffin dans sa bouche. Vu sa tête, il ne va pas être content. Alors elle file à grande vitesse, essayant de s'échapper. Une partie de cache-cache improvisé ça peut-être une bonne idée. « Oublie pas que tu m'aimes. » Il doit retenir cette information de la plus haute importance, c'est capital ! La jeune femme trouve refuge dans une chambre, se glisse sous le lit de celle-ci. Sa minute de répit ne durera pas longtemps avant de voir un Ryan sauvage attraper sa cheville et de faire en sorte qu'ils se retrouvent à nouveau face à face. « J'ai jamais été douée pour ce jeu de toute façon. » D'habitude c'est parce qu'elle rit trop. Si son sourire ne quittent pas ses lèvres, son visage change d'expression quand ses yeux croisent un élément qu'elle connait que trop bien. « Oh mais c'est moi ! » Donc dans la logique des choses, ils sont dans la chambre de Ryan. Sinon ça serait très étrange que Devon possède des photos de Rachel. « J'pensais pas que tu les avais gardés. » Rachel, elle n'avait pas eut ce luxe. Elle s'était débarrasser de toutes les photos de Ryan il y a un long moment en compagnie d'Arya. « Je me souvenais même plus de cette photo. » Ni même de l'endroit.

_________________
you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Mer 24 Mai - 19:09 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

Ryan a un peu de mal à croire qu’il a su récupérer Rachel. Il a du mal à se dire qu’il a finalement arrêter de cacher ce qu’il avait et qu’elle ait réussit à lui pardonner. Il s’était promis de ne plus jamais recommencer et il comptait bien suivre cette ligne directrice. Désormais, il avait envie de croquer la vie à pleine dent. Et bien-sûr, il tentait de se transformer en homme parfait. Parfait pour Rachel Campbell, bien entendu. Il avait mis les petits plats dans les grands pour cette soirée et il espérait qu’elle allait apprécié ses efforts. « J'sais pas, j'hésite ... » Elle hésite. Impossible ! Y’a pas photo qu’il est le plus beau. « Je reconnais t'es plutôt pas mal dans ton genre. Tu as peut-être bien ta place à l'homme le plus séduisant du monde. » ah … Il le savait. Devon, il a désormais bien trop de rides pour ce titre. Le Oakley, quant à lui, était plus apte à le gagner. Non. Il le gagnait haut la main. « Mais évite de dire que j'ai dis ça, j'voudrais pas qu'on te vole à moi. » Ohw. C’est mignon comme tout. Le brun laisse un sourire planer sur ses lèvres et attire la brunette dans ses bras. « Je dirais rien du tout. » Manquerait plus qu’il se fasse kidnapper à cause de sa beauté et qu’il ne puisse plus embrasser la femme de sa vie … Rha. Il allait mourir si ça arrivait et un petit doute s’empare de lui. « Si jamais je disparais, tu viendras me chercher ? » A moins que Rachel soit trop triste pour faire quoi que se soit. « Toi, tu sais me parler. » Toujours. Toujours. « Y’a qu’a toi que je sais bien parler. » Les autres, il finit immanquablement à les traités, les taper ou à leur faire la gueule. C’est pas vraiment de tout repos d’être un Oakley et encore moins d’être Ryan. Entre sa beauté, ses colères noires et son humour des plus merveilleux … Il ne sait plus où donner de la tête. « Tu parles de quand exactement ? » De quand ils ont commencés à se voir. « Quand on se voyait dans la cours de l’école. » Et qu’elle le détestait au plus haut point. Maintenant, elle l’aime. C’est beau ! « Je le faisais peut-être pour ne pas te faire de peine. » Mouais. Pas sur. A ses yeux, il est vraiment hilarant. Mais c’est vrai que Rachel a tendance à avoir un fou rire pour un rien. Du coup, peut-être que son jugement est quelque peu altéré. Mince … Ça le fait chier. Ça veut dire qu’il doit trouver un autre exemple et ça l’énerve. « C'est trop tentant, mais j'aime pas quand tu t'énerves. » Il laisse sa tête pencher vers la paume de main de la maîtresse. Décidément, il pourrait vivre à base de ses caresses et tendresses de ce genre. « Désolé. » S’il y a bien une chose qu’il déteste le plus, c’est de faire de la peine chez les personnes qu’il apprécie. « J’essais de me canaliser. » Ses dernières années, il n’a jamais fait autant de sport. Il passe moins de temps chez les policiers et il trouve qu’il a moins d’ennemis qu’auparavant. Ryan est dans un grand changement mais sa colère, c’est pas certain qu’il arrive à la stopper complètement. « Conclusion, c'est la faute des autres c'est ça ? » Oui ! Il opine tristement de la tête. « c’est eux les méchants dans l’histoire. Je ne fais que mon devoir de super-héros. » Il sauve les habitants de la ville des ignobles personnes qui veulent faire régner le mal. Il est un peu comme Batman … On le prends pas vraiment pour un justiciers alors que c’est ce qu’il est. Le monde est triste. Peut-être qu’elle comprendrait mieux s’il lui disait ce qui a failli se passer avec le père du gosse. « Il n'a même pas voulu ? ... » Il avale sa salive et préfère passer à autre chose. Non, finalement, c’est mieux qu’il garde certaine chose pour lui. « Je veux savoir ! S'il te plaiiiiiiiiiiiiit ! » Nope. Il secoue la tête négativement. Mais Rachel, elle fait les beaux yeux, elle l’amadoue et il tombe forcément dans le panneau. « Bon ok ! » Ryan capitule. « Il a pas voulu qu’on se batte sur le ring. Il a dit que j’étais fou. » Il baisse la tête, triste. « Moi, je voulais juste le faire dans les règles … » Pour une fois ! « La prochaine fois, je lui met un crochet du droit directe. Il va voir de quel bois je me chauffe. » même qu’il montre à Rachel comment il ferait. Et hop, un papa chiant à terre. Et un enfant à son bar, prêt à boire quelques verres. « Tu sais à cet âge là, pas besoin d'avoir une carte d'identité pour savoir s'il est en droit de boire de l'alcool ou pas. La petite taille de même que la voix aiguë devrait être des indices capitales pour t'aider dans ton jugement. » Heu … Oui ? « Tu diras ça au nain qui vient. Il va être content ! » Ryan l’avait connu il y a quelques mois. Il ne venait pas de Cap Harbor mais bordel … Il avait stoppé net en voyant ce petit homme au blue lagoon. Même qu’il avait voulu faire comme dans un célèbre film et le mettre dans son four. #ProjetX « Tu devrais faire un répertoire des maladies déjà vu dans les épisodes, histoire que tu ne passes pas trois semaines à retrouver ce que j'ai ... Parce que bon mine de rien, je tiens quand même à ma vie. Je suis jeune moi encore. » Oh ? Oh ! « C’est pas bête ça. » Pas bête du tout. Faut qu’il le note dans un coin de sa tête. « Faut que je demande à Riley de télécharger les épisodes. » Ouais ! « Mais je pourrais pas jouer au jeux vidéos si je fais ça … » Hanw. THE tristesse extrême. « Non, mais … Tombe pas malade. D’accord ? » C’est un bon compromis. « Quoi ? J'ai vingt-sept ans, j'en ai pas trente-et-un moi. » Il lève les yeux au ciel, hausse les épaules. « J’serais vieux le jour où j’aurais une canne. » Et il ne compte pas en avoir une un jour. « Les pompiers c'est bien aussi. » URGH. « Non. » Il est pas d’accord et il voit bien qu’elle entre dans un fantasme extrême. « Ma lance est bien mieux que la leur. » Eh ouais. Eh ouais. « Même que la mienne, elle éteint pas que le feu. Elle le arrive parfois. » Ryan hausse plusieurs fois les sourcils pour faire comprendre son sous-entendus avant de sourire. « Et comme tu sais que ton plan aura réussit ? Rien ne dit qu'ils vont finir dans le même lit. Sauf ! Si tu as un espion sur place ou des caméras cachées dans les oreillers. » Ah non. Il a rien de tout ça. « Rho … Arrête de poser des questions. Je le sais. C’est tout. » La réalité est qu’il suppose juste et qu’il ne veut pas appeler les deux énergumènes. Dans sa tête, ils sont entrain de s’envoyer en l’air et il ne faut pas les déranger. Bref. Le oakley préfère passer à autre chose et sortir un petit compliment. « Ça c'est mignon. » mais il est mignon, de toute façon. « Tu te souviens toujours de mon nom, je suis touchée. Question piège, c'est quoi mon second prénom ? » Il a probablement un regard affolé … Elle va le taper s’il ne sait plus ? « Je me suis cogné la tête, faut être indulgent. » C’est fait, mais elle n’est pas censé le savoir. « Anna, comme la reine des neiges ? » Il grimaça un peu. Elle va le tuer. « OK, je le connais pas. Mais tu sais pas le mien non plus, on est quitte. » Puis, franchement, le deuxième prénom sert à rien et n’a aucune importance. Par contre, le sexe et la virginité, ça, c’est une toute autre chose. « Tu pourrais au moins faire semblant de me croire, même pendant deux secondes. » Ok. Un … Deux. « Mais pourquoi ? » Il a pas envie de la croire vierge. « Les gens peuvent tout à fait croire que je me préserve pour le mariage, tu ne sais pas. » Ryan pouffe de rire et est obligé de se mordre un doigt pour arrêter. « Mhm. » Il la regarde haut en bas, penche la tête sur le côté. « Les gens se souviennent que tu as été avec moi et je suis pas vraiment du genre à la garder dans le pantalon … » alors, c’est presque certain que les gens savent qu’elle n’est pas aussi pire que la vierge Marie. « Dans le pire des cas, ils doivent penser que t’as un peu de poussière et que tu as besoin d’un peu de nettoyage. » Mais le Oakley, lui, il sait que dernièrement, elle a pris son pied. A moins qu’elle ne soit très bonne actrice. « Quand je parlais d'une femme je ne parlais pas vraiment de moi. Oui je suis une femme, mais pas une femme du genre de femme que je parlais ... » Oh. D’accord. Il a pas compris. « Mais tu n'étais pas sérieux ? » Si elle voulait venir emménager ici ? « Je sais pas … Je pensais que c’était un moyen discret de dire que tu voulais venir ici moi. » Eh oh. Faut pas abuser. C’est difficile à comprendre les femmes et qu'une Rachel encore plus. « Mais c’est pas grave si tu veux pas. » Il lui en veux pas. Il est légèrement triste qu’elle refuse une telle proposition. Ils auraient pu passer tout leur temps libre ensemble. Et Ryan aurait pu refaire des lasagnes et lui montrait comment il s’y prends pour les foirer. « Reste derrière ton bar, c'est mieux, beaucoup plus raisonnable. » Ah ! Il aime bien ça. « Je le kiff, mon bar. » C’est le meilleur boulot de la vie entière. Surtout quand on est aussi fêtard que lui. « Question existentielle du soir de moi à toi, tu sais jongler avec des bouteilles ? » Hein ? « Ca veut dire quoi question existentielle ? » Il doit paniquer, c’est ça ? « Tu vas mettre une couleur à côté de la case en fonction de ma réponse ? » PANIQUE ! « Ça dépends ce que tu entends par jongler. » Le Oakley sait les lancer dans les airs et les rattraper. Oh, et il sait faire les shots arc-en-ciel ! C’est à tomber par terre, tellement c’est beau. Du coup, ils sont tout les deux par terre parce que monsieur veut jouer à la princesse et au prince. « Dans ce cas là, je ne peux pas être le prince charmant. » Non. Elle ne peux pas. Surtout avec des seins pareil. Se serait une réelle tristesse que de ne pas pouvoir en profiter. « Tu sais, tu peux enlever tes mains, ils ne vont pas partir. » Ah ouais ? Ryan lève les yeux vers le visage de Rachel, laissant ainsi les seins de cette dernière libre. « Pardon. Je les aime bien. » Alors il voulait juste en profiter un petit peu. « Tu sais ce que tu peux faire ? Les mouler dans du plâtre. » rho ouais. Comme ça, il les aurait toujours à porter de main. Se serait le pied ! « Donc ça ne comptait pas ? » Ben non. Ça comptait pas. Ok, ils s’étaient envoyer en l’air. Ok, il avait pas dit que c’était un essai mais … « On pourrait recommencer. » Elle lit dans ses pensées. « Mhm .. » qu’il laisse glisser entre ses dents avant d’embrasser qu'acheter tendrement. C’est bon, il est prêt ! Mais bien-sûr, Simba joue au jaloux et vient embêter les deux tourtereaux. Adieu le sexe. Adieu les seins de Rachel sur son torse. Bonjour les lechouilles du chat sur son visage. Bordel, il aurait pas pu les faire chier plus tard ? Beh non. Il est chiant. Tellement chiant que du coup, Rachel elle doute maintenant. Elle pense que c’est une mauvaise idée qu’ils soient à nouveau ensemble. « Je ne sais pas ... » Mow. Non. Ils sont heureux, c’est le plus important actuellement. « J'ai juste besoin de toi. » Et il a bien retenu cette leçons. « Et je n’ai besoin que de toi aussi, Rachel. » Plus que d’elle, aurait du-t’il dire. Les conneries, c’est fini. Ryan est désormais suffisamment mature, à ses yeux, pour changer, pour devenir un homme meilleur. Il ne veut plus jamais être éloigné de la Campbell et ne plus jamais la voir souffrir. « Plus tu parles, plus je me souviens pourquoi je suis tombée amoureuse de toi. » Pourtant, il n’est pas très bon dans l’expression de ses sentiments. « Je peux enfin te dire ce qui m’a fait craquer chez toi ? » Bon, ok, il veut juste tenter de détendre l’atmosphère. « Le job de ton frère ! Finit les séjours dans une petite pièce humide. » Il rêve, c’est beau' mais pour montrer qu’il déconne, il laisse planer une jolie sourire sur son visage. « C'est ce que je veux Ryan aussi, vraiment. Je n'ai plus envie de te perdre, j'le supporterai pas. » C’est pareil pour lui. Il pose ses deux mains sur le visage de Rachel, l’obligeant à regarder ses yeux. « Tue moi si je recommence, ok ? » Il n’aura mérité que cette peine là. « Tout aurait été bien plus simple si tu l'avais fais. On n'aurait pas perdu trois ans de nos vies pour rien ... » Il souffle. Il en a bien conscience. « Devon m’avait dit de te le dire. Mais j’avais tellement peur de faire pire que mieux … » Ryan avait été terrifié d’empirer la situation. Il ne voulait pas qu’il lui arrive quoi que se soit. Alors oui, lâchement, s’éloigner d’elle et se faire passer pour le plus gros connard du monde, semblait être la meilleure des solutions. « Je pense que si les rôles avaient été inversé, j'aurais eut la même réaction que toi. » Elle est gentille, Rachel, mais non, elle n’aurait pas fait ça. « Non. Tu en aurais parlé à quelqu’un et tenté d’arranger les choses. » Parce qu’elle avait pas aussi peur que lui, dans le fond. Mais ryan était prêt à prouver au monde entier qu’il avait grandit, murit, et qu’il ne commettrait plus les même erreurs, et cela, même s’il devait se mettre à poil dans la rue. « Tu le ferais ? » Bah ouais. Carrément ! Il commence à enlever son haut mais se fait arrêter. « Oui mais non, je rigolais, ne le fait pas. » Hanw. Mais non …. Il voulait le faire lui. Il était chaud patate. « Meh … » Il est triste … « J’voulais me mettre tout nu moi … » Et pas obligatoirement dans la rue. #Sexe « J’peux au moins enlever mon haut ? » Parce qu’il a pris l’habitude d’être torse nu avec Rachel. Et moi aussi ! « J'avais juste besoin d'entendre tout ça. Je ne dis pas que tous mes doutes vont partir en une fraction de seconde, mais laisse moi du temps, ça ira mieux dans les jours à venir. » D’accord. Il peut lui donné du temps, maintenant. Parce qu’elle est avec lui et qu’elle lui fait peu à peu confiance. « Ça irai eux quand tu l’auras dit à tout le monde, je pense. » Rachel se sentira plus soulage, plus libre, moins cachottière. Et ryan sera là pour l’épauler comme il se doit de le faire en tant que petit-ami désormais parfait. D’ailleurs, il se souvient d’un petit restaurant italien qui livre, elle aura finalement ses lasagnes. « Tu sais que les pizzas sont italiennes aussi ? » QUOI ? Il fait les gros yeux. « Tu mens ! » c’est pas italiens. Devon lui a dit que c’était américain et il le croit. « Ca vient de nous ! » Et quand il dit nous, il sous entends ceux ayant la même origine que lui. « Les italiens, ils sont bons qu’a faire des pâtes et jouer avec leur moustaches. » Et dire : Bueno. Un peu comme les Kinder. Breeeeef. Il est temps de choisir à manger. « T'as prévu d'inviter des gens ? » Hein ? Ben non. Sinon, il aurait pris beaucoup beaucoup plus. « Oh tu as très faim, je vois. » même pas. « Non. Je fais régime. » Il tente de faire attention, tout du moins. « On m’a dit que les pâtes, ç’était super bourratif. » Du coup, il veut voir si c’est vrai. Ryan appelle rapidement le livreur et histoire de patienter, il propose un petit gâteau à Rachel, ceux-là même qu’elle a préparé. Sauf qu’elle prends celui qu’il voulait. « C'est tous les mêmes. » Absolument pas ! « Celui-ci il a plus de petite de chocolat ! » Et il a faim le Oakley, donc il veut lui et pas un autre. « Try again. » Ah ouais, elle veut la jouer comme ça ? Très bien. Il monte sur la table et se met à la chatouiller. « Ryan ... Arrêtes ! » Nope. Il veut son muffin. « STOP STOP ! Tu as gagné ! » Ah ! Mieux. Il arrête et sourit de toutes ses dents. « Tiens je te le donne. » Il le prends, grimace vu qu’il ne reste plus grand-chose. « Eh, mais … » « Oublie pas que tu m'aimes. » C’est vrai. Il l’engloutit d’une seule bouchée. « Mhm … Y’avait plus de pépites … » Il est donc un peu triste et boude pendant quelques secondes. Le temps nécessaire pour que Rachel puisse s’enfuir et se cacher. Dans sa chambre. Sous son lit. Vivre l’originalité. « Trouvée ! » La prochaine fois, faut qu’elle rétrécisse pour se mettre dans un trou de souris. « J'ai jamais été douée pour ce jeu de toute façon. » Il rigole, dépose un baiser sur son front. « Se serait pas drôle autrement. » Puis, Ryan n’avait pas envie de la chercher pendant des heures et des heures. Il aurait capitulé bien vite vu la patience qu’il avait. « Oh mais c'est moi ! » Dans le miroir ? Oui, c’est normal, Rachel. C’est logique. « J'pensais pas que tu les avais gardés. » Ok. Ça parle pas du miroir. Il se retourne pour la voir regarder les photos. « Je me souvenais même plus de cette photo. » Il sourit tendrement et se place derrière elle. « J’ai rien jeté de ce qui t’appartenait. » Il décale ses cheveux pour pouvoir laisser traîner ses lèvres sur son cou. « Tu peux en prendre si tu veux. » Il en a encore plein. C’est juste que celle sur son meuble sont ses préférés. D’ailleurs, il sort une boite de son « dressing ». Elle est remplit d’objets, photos, souvenirs en tout genre. Ryan commence à fouiller et en sort une petite boite. « Tu voudrais peut-être récupérer ça ? » Ryan ouvre le coffret et se plante devant Rachel. Quoi ? Pourquoi elle le regarde comme ça ? « Je vais pas te demander en mariage. Respire. » Lui aussi, il doit respirer. « De toute façon, je suis pas certain que ce soit le meilleur moment. Et puis, on a le temps, hein ? » Oui ! Ils ont toute leur vie pour faire cela. Ryan met la boite avec la bague dans la main de sa petite-amie, un petit sourire sur les lèvres. « T’auras qu’a me demander en mariage quand tu seras prête. » A peine a-t’il fini qu’il entends la sonnette. Ah ! MANGER. « Meh non, je rigole. » Il dépose un rapide baiser sur les lèvres de la Campbell avant d’aller ouvrir la porte et de récupérer leur commande, ainsi que de payer. « Oh mon dieu ! » Ryan vient de tomber sur le St Graal. « J’ai gagné un kinder surpriiiiiiiiiiiiiise !!! » adieu. Il meurt.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING

❝ Family don't end with blood ❞
LIKE BIG A : I SEE EVERYTHING
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/02/2015
›› Commérages : 3946
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Danielle Sweet Panabaker
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Sam 8 Juil - 17:34 )



✻ ✻ ✻
Wait, wait, wait Don't leave me. Where you going ? Why you leaving ? I can't lose you, girl I need you. And don't you love me ? Guess you don't want me, you don't want me. We back and forth, yeah, this ain't working, this ain't working. Love ain't perfect, love ain't perfect.

Au début, Rachel a eut énormément de mal à apprécier Ryan Oakley. Il n'était qu'un con parmi les autres, voire même le roi des cons. Oh ça oui, la couronne il l'avait amplement mérité. Puis avec les années, Rachel l'avait trouvé moins idiot ou ses hormones l'avaient travailler assez pour qu'elle craque pour le plus jeune des Oakley. Comment étaient-ils tomber amoureux ? Rachel l'expliquera un jour, lors de son mariage avec Ryan si un jour celui-ci a réellement lieu et durant l'échange de leurs vœux, elle racontera le pourquoi du comment. Autrement dit, il va falloir attendre avant d'avoir une réponse à cette question. Ce qu'elle savait par contre c'était qu'elle allait passer la soirée en compagnie de celui qu'elle appelait désormais et depuis peu, son petit-ami. La brune a encore du mal à le réaliser, mais ils sont à nouveau ensemble. Elle ne va pas s'en plaindre, bien au contraire. Rachel se sent heureuse et épanouie. Puis venant à peine de le récupérer, c'est certain qu'elle ne le laissera pas glisser entre ses doigts aussi facilement cette fois. Non pas parce qu'il est canon, mais uniquement parce que son cœur le réclame trop régulièrement pour qu'elle s'en sépare. Comme toujours, Ryan veut la faire craquer et il semblerait que même si Rachel fait semblant d'hésiter, elle succombe littéralement à son charme. Elle refuse même de le partager. « Je dirais rien du tout. » Parfait alors. Rachel n'a rien à craindre et elle peut garder son Ryan Oakley près d'elle. La brune aimerait bien le mettre dans sa poche, mais des poches aussi grandes n'existent pas malheureusement. « Si jamais je disparais, tu viendras me chercher ? » Ne parlons pas de malheur ! Il n'y a pas de kidnapping dans l'histoire, Rachel ne s'en remettrait pas. « Bien sûr ! Il y aura des avis de recherche partout en ville et même dans le pays. Personne ne pourra passer à côté de ton doux visage. » Et tout ça grâce à l'aide de James. « Mais tu ne comptes pas disparaître ? » Parce que même si c'était une blague, ça serait une blague de mauvais goût. En fin de compter personne ne va quitter personne et c'est mieux ainsi, d'autant plus que Rachel commence à se refaire à la vie de couple avec Ryan, alors désolé, elle n'a pas vraiment envie que ça se termine aussi rapidement. « Y’a qu’a toi que je sais bien parler. » Son coeur fond. Il sait littéralement parler aux femmes et comme il vient de si bien le souligner : à elle. C'est suffisant pour qu'elle abatte ses lèvres contre les siennes, amplement satisfaite de cette réponse. « Quand on se voyait dans la cours de l’école. » Donc selon le raisonnement Ryan, Rachel riait tout de même de ces blagues durant cette période ? Vraiment ? Elle a de gros doutes sur la question ... « J'sais pas, j'me souviens pas ... » Il faut dire que ça remonte à tellement longtemps aussi. « A mon avis je devais rire pour me moquer de toi et non parce que c'était amusant. » C'est pas sa faute, il était chiant, il lui tapait sur le système. Enfin c'est une époque révolu, aujourd'hui les choses ont changé. La seule chose qui ne change pas c'est que Ryan est une boule d'énergie qui peut éclater à tout moment. «  Désolé. J’essais de me canaliser. » Oh elle le sait et elle en est même plutôt fière des efforts qu'il peut faire. C'est l'âge, il mûrit. Il est plus tout jeune le bébé chat. « C’est eux les méchants dans l’histoire. Je ne fais que mon devoir de super-héros. » Son devoir de super-héros ? Rachel le regarde avec un énorme sourire aux lèvres avant de finalement se mettre à rire de bon cœur. « J'ignorai que tu protégeais cette ville, en risquant ta vie pour ses habitants. » Sauf que quelque chose cloche dans son récit. « Wait, wait ! T'es un super-héros et j'apprend ça que maintenant ? Il est où ton costume ? Tu as une armoire secrète comme Superman ? Ou une batcave comme Batman ? » La maîtresse d'école relève même le haut du barman afin d'y voir un quelconque costume. Grosse déception hormis ce qui ressemble à des abdominaux est présent. « C'est quoi ton nom de super-héros ? On sait jamais si je suis en danger et que je dois crier ton nom. » Pourquoi a t'elle la vague impression que Ryan va lui donner un nom totalement absurde et certainement à consonance sexuelle ? Peut-être parce qu'elle le connait trop bien. Il va finit par l'épuiser avec ses histoires sans queue ni tête, vraiment. D'ailleurs, elle est toute ouïe pour les prochaines péripéties de Ryan Oakley. « Il a pas voulu qu’on se batte sur le ring. Il a dit que j’étais fou. Moi, je voulais juste le faire dans les règles … La prochaine fois, je lui met un crochet du droit directe. Il va voir de quel bois je me chauffe. » Le pauvre bébé. Il a du avoir son cœur brisé en mille morceau. « Tu as mis la barre trop haute. Ou il avait peur de toi et de des muscles. » La brune se retient de rire mais ce n'est pas une chose facile. Elle se permet même de toucher les bras de son petit-ami pour lui prouver qu'il y en a la-dedans ! « Tu diras ça au nain qui vient. Il va être content ! » Mais, elle n'a jamais dit ça ! « Oui mais il n'a pas une tête aussi juvénile qu'un enfant, non ? » S'il lui répond oui, elle va lui faire prendre des cours particulier avec elle-même. Il aura droit à des bons points et peut-être même qu'au bout de dix, il pourra les échanger contre une partie de jambe en l'air. Voilà que Ryan la prend au dépourvu en lui annonçant qu'il regarde Grey's Anatomy. Elle n'était pas prête. Encore moins quand elle comprend que cette série est une bible des maladies pour Ryan. Autrement dit si Rachel tombe malade et que l'épisode traitant sa maladie n'est toujours pas diffusé, elle est dans le caca. « C’est pas bête ça. Faut que je demande à Riley de télécharger les épisodes. » Le téléchargement c'est mal LOL. « Mais je pourrais pas jouer aux jeux vidéos si je fais ça … » Ah ? Donc Rachel est condamnée ? « Tu peux faire l'un puis l'autre. » Vu la tête du brun ça à l'air compliqué, donc il est plus sage de se taire sur le sujet. « Non, mais … Tombe pas malade. D’accord ? » Effectivement c'est plus sage. Sinon RIP Rachel. « J’serais vieux le jour où j’aurais une canne. » Mouai. « Si c'est juste ça le problème, je peux t'en offrir une pour ton anniversaire. » Anniversaire qui a lieu bientôt, je crois .Puis voilà que Rachel part dans son fantasme de l'uniforme et surtout celui des pompiers. « Non. » Quoi, non ? D'où c'est pas bien les pompiers ? Son frère l'était alors Rachel dit que c'est bien. Puis c'est grave sexy avec leurs uniformes. « Ma lance est bien mieux que la leur.  Même que la mienne, elle éteint pas que le feu. Elle le arrive parfois. » Comment qu'il vient de briser tout son rêve. « Maintenant j'demande à voir ta lance en action afin de faire une comparaison avec celle des pompiers. » Ils peuvent même s'envoyer en l'air dans les minutes à suivre. Enfin non actuellement d'après Ryan c'est Devon et Riley qui s'envoient en l'air. Eux et bien il attendront après les lasagnes. « Rho … Arrête de poser des questions. Je le sais. C’est tout. » Rachel arrêter de poser des questions ? JAMAIS ! « Très bien, madame Irma. » Certain que le costume de voyante lui irait très bien au teint. Mais celui de pompier lui irait encore mieux. Pour une raison inconnue, Rachel décide de faire passer un test à Ryan. Assez simple dans l'ensemble, elle lui demande simplement s'il se souvient de son second prénom. Il doit s'en souvenir ! « Je me suis cogné la tête, faut être indulgent. » Il s'en souvient pas c'est ça ? « Anna, comme la reine des neiges ? » Il ne s'en souvient réellement pas ! C'est plus fort qu'elle, elle le fusille du regard. « OK, je le connais pas. Mais tu sais pas le mien non plus, on est quitte. » C'est ce qu'il croit ? « Conrad. J'ai une bonne mémoire. » Excellente. Rachel s'en souvient surtout parce que Conrad rime avec Connard et qu'elle a trop souvent appelé de cette façon durant les dernières années. « C'était Barbara, enfin c'est toujours Barbara. » Donc ça n'a absolument rien à voir avec Anna la reine des neiges. « Mais pourquoi  » Parce que ? Rachel n'a pas de réponse à cette question en fait ... Donc elle se contente de plisser les yeux en le fixant. « Les gens se souviennent que tu as été avec moi et je suis pas vraiment du genre à la garder dans le pantalon … » Il s’exhibe même sur le net. Autrement dit, parfois il devrait se la garder dans la pantalon. « Donc si je raconte à une personne que je suis vierge, personne ne va pas me croire ? » Sous prétexte qu'elle est sortit avec l'un des Oakley ? Ça se tient. « Dans le pire des cas, ils doivent penser que t’as un peu de poussière et que tu as besoin d’un peu de nettoyage. » Il n'a pas osé dire ça ? Oh bien sûr que oui, il a osé ! La brune affiche une moue stupéfaite, avant de taper sa main contre l'avant bras de Ryan pour lui faire comprendre son mécontentement. « J'ai l'impression d'avoir prit trente ans d'un coup avec toi ! » On va s'calmer Raoul ! Rachel n'a même pas trente ans, donc il n'y a pas encore de la poussière dans son vagin ! « Si ça continue, ce soir tu vas te la mettre derrière l'oreille. » La menace sur le sexe ça fonctionne toujours. Quand Rachel n'a pas envie, elle n'a pas envie et ne fait aucun effort ! Comme, elle ne veut pas faire d'effort pour s'installer avec Ryan. Elle ne l'a jamais sous-entendu. « Je sais pas … Je pensais que c’était un moyen discret de dire que tu voulais venir ici moi. » Mais pas du tout ! Jamais ! « Mais c’est pas grave si tu veux pas. » Elle vient de vexée le bébé chat, c'est ça ? « T'es déçu ? » C'est l'impression qu'il lui donne en tout cas. « J'ai pas envie que ça aille trop vite ... » Comme elle n'est pas prête à se faire passer une nouvelle fois la bague au doigt, Rachel a envie de prendre son temps. « Puis tu sais vivre avec Devon, c'est pas vraiment mon truc. » Désolé mais elle ne supportera pas de vivre avec deux Oakley. Ça, elle laisse le plaisir à Riley. « Dans l'immédiat j'en ai pas envie, mais plus tard ... Donc c'est pas totalement un non. » La brune essaye de le rassurer à sa façon, pas sûr que ça fonctionne. Comme les lasagnes de Ryan, c'est pas ça mais alors pas ça du tout ! Rachel lui conseille même de rester derrière son bar plutôt qu'à jouer les apprenti cuisinier. « Je le kiff, mon bar. » Rachel l'a très bien comprit ! Elle se demande même quand ils vont se mettre à fabriquer des objets à l'image du Blue Lagoon. « Ca veut dire quoi question existentielle  » Il ne sait pas ça ? « Tu as la réponse dans ta question pourtant. Mais en gros c'est juste une question dont dépend l'existence même de tout ce qui est. » Il est encore là ou elle vient de le perdre ? « Tu vas mettre une couleur à côté de la case en fonction de ma réponse ? » Elle ne fait déjà pas ça avec ses élèves alors elle ne va pas s'embêter à le faire avec Ryan. « J'espère pour toi que tu auras la réponse verte alors. » C'est plus fort qu'elle, mais Rachel adore le voir quand il est en panique et dans tous ses états. « Ça dépends ce que tu entends par jongler. » Baaaaaah ! Elle doit lui faire un dessin en plus ? « Tu sais comme à la télé. Les jeter en l'air et faire des trucs de barman quoi. » Rachel ne va pas lui apprendre son métier tout de même ? Ryan décide par la suite de tomber à la renverse et de faire un remake de Blanche-Neige dans sa cuisine. Rachel obtenant le script du prince Charmant, ce qui n'est d'aucune logique. Puis voilà qu'il se met à toucher ses seins, sans pressions OKLM. « Pardon. Je les aime bien.  » Il n'avait pas besoin de le souligner, elle pensait l'avoir assez comprit. « Tu sais ce que tu peux faire ? Les mouler dans du plâtre. » Hein ? Mais d'où cet enfant à des idées de ce style ? Il faut vraiment qu'il arrête de regarder Grey's Anatomy, ça ne lui réussit absolument pas. « Tu ne veux pas non plus les prendre en photos sous différents angles ? » Finalement, elle aurait du se taire. Elle vient certainement de lui donner une idée. Parler de tout ça, ça donne des envies à la brune sauf qu'un Simba vient tout casser et ça chamboule l'esprit de la maîtresse d'école qui n'est plus certaine que cette relation soit une bonne chose. Pourtant Ryan parvient à trouver les mots justes qui la remette dans le droit chemin. « Et je n’ai besoin que de toi aussi, Rachel. » Elle fond. Le petit sourire sur ses lèvres parle à sa place. « Je peux enfin te dire ce qui m’a fait craquer chez toi ? » Ses joues se mettent à rougir, prête à entendre ce qu'il va lui dire. « Le job de ton frère ! Finit les séjours dans une petite pièce humide. » Mais, mais, mais ! Elle qui s'attendait à une belle déclaration, vient de voir son rêve se briser. Pour la peine, elle affiche une petite moue boudeuse. « Si tu veux, je t'arrange un coup avec James. » Sauf qu'elle est certaine qu'il n'aime pas les hommes et bien qu'elle n'a jamais abordé le sujet avec son frère, elle est certaine qu'il est du même bord. Sinon, il ferait pas des enfants à Lauren. Rachel conclue ses paroles par un chaste baiser. Mais quand on y pense, s'ils en sont ici c'est un peu la faute de Ryan ... « Tue moi si je recommence, ok ? » Sauf que Rachel est un peu trop frêle pour tuer une personne et déplacer un corps toute seule. « D'accord. » Elle demandera juste de l'aide à Silas, James et Arya. Silas pour le tuer. Arya pour dissimuler les preuves. Et James pour cacher le corps. Puis si elle a besoin d'un avocat, elle ira voir Shane. Rachel pense déjà à tout et ça fait un peu flipper. « Devon m’avait dit de te le dire. Mais j’avais tellement peur de faire pire que mieux … » Ce Devon a toujours raison, sauf quand il a tort. « Non. Tu en aurais parlé à quelqu’un et tenté d’arranger les choses. » Sûrement. Mais ce qui est fait est fait maintenant. « Ça appartient au passé, faut qu'on arrête de le ressasser et qu'on aille de l'avant. » Parce qu'avec des " si " ils pourraient refaire le monde. « J’voulais me mettre tout nu moi … J’peux au moins enlever mon haut ? » Mais quel est donc le problème de cet homme à passer son temps nu ? Il devait être naturiste dans une autre vie ! « Euuuuuuh ... Baaaaah, j'sais pas. Je suppose que puisque tu es chez toi, t'es libre de faire ce que tu veux. » Donc de sortir sa saucisse quand il veut sans avoir peur des répercussions. « Ça irai eux quand tu l’auras dit à tout le monde, je pense. » Rachel approuve. Il faut absolument qu'elle lâche le morceau à Arya et à Silas. Elle s'en veut assez de leur mentir et de garder ça pour elle telle une égoïste. Rachel n'est pourtant pas une menteuse ! Les pizzas sont bien italiennes ! « Tu mens ! Ça vient de nous ! Les italiens, ils sont bons qu’a faire des pâtes et jouer avec leur moustaches » Mais ? Comment cet homme peut croire ce genre de choses ? Puisqu'il est convaincu de ses propos, la brune lui pique son téléphone présent dans sa poche, pianote sur celui-ci et obtient la recherche qu'elle désire. « La pizza est une tarte d'origine italienne, faite d'une pâte à pain étalée et de coulis de tomate, recouverte de divers ingrédients et cuite au four. La pizza est un des mets de la cuisine italienne qui s'est établi presque partout dans le monde, souvent en s'adaptant aux goûts locaux. » Toujours pas ? « C'est wikipédia qui le dit, pas moi ! » S'il a besoin de plus de preuves, elle ignore comment elle va faire. « J'espère ne pas avoir détruit ton rêve. » Sinon niveau culture générale, Ryan c'est un bon, non ? Rachel ne le prendra jamais dans son équipe. D'ailleurs, il compte inviter des gens vu la quantité de nourriture qu'il commande ? «  Non. Je fais régime. » Ah ! Tout s'explique. « Je comprend mieux. » Et en période de prise de masse, il en commande combien ? Il dévalise le traiteur ? « On m’a dit que les pâtes, c'était super bourratif. » Certes ça tient à l'estomac, mais c'est pas toujours la meilleure des choses à manger. « Ça fait grossir aussi. » Qu'est qu'elle n'a pas dit. Il ne va plus vouloir en manger après. Mais l'appétit du Oakley ne s'arrête jamais. Il a toujours faim. Il veut même manger le biscuit que Rachel à choisit ! Mais c'est tous les mêmes ! « Celui-ci il a plus de petite de chocolat ! » Qui lui a offert un petit ami comme lui ? Il en vient même à compter les pépites de chocolats ? Il l'épuise. Pour la peine, elle décide de le manger comme une grande puis de s'enfuir sous le lit de Ryan pour se cacher. Comme toujours, Rachel perd à cache-cache, il faudrait vraiment qu'elle apprenne à mieux se cacher. « Se serait pas drôle autrement. » Pas faux, vu la patience du jeune homme, il aurait peut-être abandonné en cours. Une fois dans ses bras, ses yeux se perdent dans le vide avant de tomber sur une photo d'elle-même. Photo qu'elle avait elle-même oublier. « J’ai rien jeté de ce qui t’appartenait. » Ce qui n'est malheureusement pas son cas. Elle avait été tellement blessée, qu'elle avait tout jeter. « Tu peux en prendre si tu veux. » Elle a le droit vraiment ? « T'es sûr ? » Enfin est-ce vraiment une bonne chose ? « Je me dis que c'est peut-être qu'on se crée de nouveaux souvenirs ensemble. » Donc de nouvelles photos. Quand elle se retourne Ryan a disparu, il est où ? A dans son armoire. Qu'est que cette boite ? La brune est intriguée. « Tu voudrais peut-être récupérer ça ? » Rachel cligne plusieurs fois des yeux. Il n'est pas sérieux ? Il est en train de la demander en mariage encore ? « Je vais pas te demander en mariage. Respire. » OUF ! Grand moment de soulagement ! Elle a eut peur, très peur. « De toute façon, je suis pas certain que ce soit le meilleur moment. Et puis, on a le temps, hein ? » Surtout que Rachel ne dirait pas " oui " alors oui ce n'est absolument pas le bon moment. « Tout le temps que tu veux. » La brune n'est pas pressée et pour l'instant, elle n'a pas envie de se faire passer la bague au doigt. Rachel ouvre à nouveau la boite pour observer de mieux ce bijou qui était autrefois à son doigt. Elle avait oubliée à quel point, elle était belle. « T’auras qu’a me demander en mariage quand tu seras prête. » C'est à elle de faire sa demande en plus ? « Toi tu inverses un peu trop les rôles aujourd'hui. » Déjà il veut être blanche-neige et maintenant il veut une demande en mariage. « Meh non, je rigole. » Il rigole vraiment ? Ce qui est chiant avec Ryan c'est qu'elle ne sait pas toujours quand il est sérieux et quand il déconne. La brune le regarde quitter la pièce afin d'aller ouvrir au livreur certainement. Pendant ce temps, Rachel se penche avec plus d'attention sur la boite dans laquelle se trouve de nombreuses photos et souvenirs du début de leur relation. « Oh mon dieu ! » Qu'est qui se passe ? Rachel se lève en précipitation afin de voir ce qu'il lui arrive. « J'ai gagné un kinder surpriiiiiiiiiiiiiise !!! » Toujours ces photos en mains, Rachel est obligée de lever les yeux vers le plafond en l'entendant s'exprimer de la sorte. Rachel s'autorise donc encore quelques minutes à fouiller dans la fameuse boite de Ryan pendant que ce dernier prépare le repas. Et là, elle s'écrit ! « RYAN OAKLEY ! » Ce qui n'annonce rien de bon. « Vient moi ici, tout de suite ! » La brune n'en revient pas de sa découverte ! Elle croise même les bras en l'attendant. « Tu m'expliques ce que tu fais avec une de mes petites culottes ? » Cette petite culotte qu'elle a cherchée pendant des mois il y a un long moment, elle avait même soupçonner Arya de lui avoir voler. ET en vérité, elle vient de découvrir le voleur.

_________________
you're all that matters to me, ain't worry about nobody else iIf it ain't you, i ain't myself. you make me complete, you're all that matters to me ( ... ) i'm grateful for your existence. faithful no matter the distance, you're the only girl i see from the bottom of my heart ✻
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 433
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( Dim 23 Juil - 19:47 )



I am not afraid anymore
Standing in the eye of the storm
Ready to face this,
Dying to taste this,
Sick sweet warmth.
I am not afraid anymore
CALEY is in da place

« Bien sûr ! Il y aura des avis de recherche partout en ville et même dans le pays. Personne ne pourra passer à côté de ton doux visage. » Ryan peut mourir et disparaître en paix, Rachel Campbell est là pour le protéger et le rechercher. Tout va pour le mieux dans son doux monde ! Il n'arrive pas à cacher son petit sourire de fierté. Il est bien trop content d'apprendre que sa chère et tendre ne peut déjà plus se passer de lui. Il en a de la chance : il doit en profiter. « Mais tu ne comptes pas disparaître ? » Et bien ... Il se gratte l'arrière du crâne, murmure un truc que lui-même n'arrive pas à comprendre : une plainte, peu-être ? Ou un gros-mot ? « Non. Mais si on me kidnappe, se ne sera pas mon choix. » Le Oakley, il voudrait plutôt rester dans les bras de la maîtresse d'école et rien d'autre. « Mais j'ai pas envie de quitter Cap Harbor, si telle est la question. » C'est sa ville. La sienne et celle à personne d'autre. C'est bien pour cela qu'il doit faire régner la loi et faire peur aux gens. Il faut un homme droit dans ce patelin et Ryan se trouve parfait dans ce rôle. C'est un leader et un gars rigolo, c'est tout ce qu'il faut. « J'sais pas, j'me souviens pas ... » Quoi ? Mais si ! Il baissait les pantalons et les slips de ces copains. Ça faisait rire tout le monde, enfin ! « A mon avis je devais rire pour me moquer de toi et non parce que c'était amusant. » Il hausse un sourcil. Qu'est-ce que Rachel vient de dire ? « Tu te moquais de moi ? » Il est déçu. Gosh. « J'pensais t'étais grave en kiff sur moi depuis que t'avais l'âge d'avoir des dents moi ! » Ryan n'avait pourtant rien de très glamour lorsqu'il était en grande section et Rachel en petite section. Il était rare que son visage soit très propre et non couvert de sang ou de cicatrices post-bagarre ou chutes. Mais bordel, il était drôle ! « J'étais plus drôle que James en plus. Triste. Mais t'étais bien contente quand les pantalons étaient en bas des cuisses. » Ouais, ouais. Rachel Campbell est une perverse depuis le départ. C'est d'ailleurs ce genre d'action qui a fait qu'il se prends aujourd'hui pour le protecteur de Cap Harbor. Lui et ses pouvoirs font régner l'ordre comme jamais.  « J'ignorai que tu protégeais cette ville, en risquant ta vie pour ses habitants. » Il acquiesce, bombe le torse. « J'suis prêt à mourir pour eux. » Peut-être pas trop non plus. Mais presque ! « Wait, wait ! T'es un super-héros et j'apprend ça que maintenant ? Il est où ton costume ? Tu as une armoire secrète comme Superman ? Ou une batcave comme Batman ? » Heu ... Il regarde autour de lui. « Non. » Sa voix est faible. Il a légèrement peur de la décevoir sur le coup. « Mais j'ai de très beau caleçon Marvel. » Ses mains se dépêchent de défaire sa ceinture, puis le bouton et de descendre un peu le pantalon pour montrer celui qu'il porte actuellement. « C'est une nouvelle édition de spider-man, là. » Le brun prends la pause pendant quelques secondes avant de se rhabiller. Il est pas certain que la brunette veuille le voir en caleçon pour la soirée, bien que cela ne le gêne absolument pas. Il a de belles fesses, faut qu'il les montre. « C'est quoi ton nom de super-héros ? On sait jamais si je suis en danger et que je dois crier ton nom. » Et bien. C'est assez intimidant comme situation. Est-ce qu'il doit le dire ? « Devon me surnomme super-débile, mais c'est parce qu'il est nul, t'vois ? Puis, j'suis loin d'être débile. » Oui, Ryan Oakley est l'homme le plus intelligent sur terre. Tant que ça concerne, le sexe, Rachel Campbell et le poker. « Moi, je préfère super-Ryan. »  Mais ! « Le truc, c'est qu'on connaîtrait mon nom si j'utilise ça. Ca fait pas vraiment super-héros anonyme. » Pus y'a rien de drôle s'il ne peut pas profiter d'un peu de tranquillité quand il est "Ryan" tout simplement. « Alors, après plusieurs jours de recherches. » Qui sont en réalités des secondes. « J'me suis dit que super-bite, c'était bien. Surtout que je pouvais prendre un déguisement de bite pour me cacher et les gens penseront jamais que c'est moi sous le costume ! » Vous voyez, l'homme le plus débile intelligent du monde ! Néanmoins, il faut l'avouer qu'il a du quand même faire marcher ses méninges pour arriver à une telle déduction et une telle trouvaille. Il a souvent des idées de la sorte. Ca lui prends, comme ça, sans qu'il s'en aperçoive au premier abord. La dernière fois, c'était en proposant un petit match sur un ring pour mettre une patate au père d'un gamin. L'autre a pris peur, il a pas pu le faire. Il a trouvé ça très dommage. C'est qu'il a toujours rêvé de mettre K.O une personne sur un de ces tapis. « Tu as mis la barre trop haute. Ou il avait peur de toi et de des muscles. » Oui, mais quand même ... « J'aurais été fair-play sur le ring. J'aurais suivi les règles. » Donc pas de quoi avoir peur. « Bref, c'est un connard ! » Et s'il le recroise un jour dans sa vie, il cherchera pas midi à quatorze heure, il ira lui mettre un très crochet du droit. Et, comme il est sympa, il priera pour qu'une dent tombe et qu'il puisse la garder comme trophée. Parce que ce gars, mine de rien, il nuisait à son commerce. Depuis quand on peut plus servir à boire, qui plus est de la vodka à un gosse ? Le nain, il est petit, et il prends lui aussi de l'alcool. Il pouvait pas le deviner. « Oui mais il n'a pas une tête aussi juvénile qu'un enfant, non ? » Et bien, c'est assez difficile à dire. « J'sais pas. » Ryan hausse des épaules. « Il arrive toujours quand j'suis défoncé. » Soit par l'alcool, soit par un bon petit joint. En plus, dans Grey's Anatomy, il se souvient d'avoir entendu que le combo des deux, ça faisait dérailler le cerveau. Comme le lui suggère Rachel, il devrait tout regarder et faire une liste de toutes les maladies vues au fil des saisons afin qu'il puisse la sauver si un jour elle tombe malade. Mais regarder des épisodes, ça signifie aussi ne plus avoir assez de temps pour jouer aux jeux vidéos. C'est un choix assez compliqué. « Tu peux faire l'un puis l'autre. »  Meeeeeeh ! Il arrive parmi les plus fort dans son équipe de Call of Duty, il a pas envie de perdre des sa place ! Du coup, il finit par lui demander de ne pas tomber malade. Comme ça, pas besoin de liste et il peut continuer de jouer comme bon lui semble. Par contre, pourquoi est-ce qu'elle le traite de vieux ? D'où il est vieux ? A ce qu'il sache, il n'a pas encore une seule ride sur son visage, son corps est entretenu comme jamais et il tient sur ces deux pieds comme un grand ! « Si c'est juste ça le problème, je peux t'en offrir une pour ton anniversaire. » Hmm. Elle fait ça juste pour l'embêter. Et tss, ça fonctionne tellement. Il claque sa langue contre son palet et lève les yeux au ciel. « Tu fais ça, et tu vas voir où je vais te la foutre. » Violent. Un peu trop peut-être. « Je vais être gentil, je la mettrait à la poubelle pour qu'un autre vieux s'en serve ! » Autrement dit, Rachel ferait mieux de lui trouver un cadeau génial plutôt qu'une canne. De même qu'elle ferait mieux d'arrêter d'être subjuguée par les pompiers. Ils ont absolument rien de sexy. Puis, il y a de fortes chance que ces gars finissent par mourir dans le feu, alors bon ... Ryan est mieux comme premier choix. « Maintenant j'demande à voir ta lance en action afin de faire une comparaison avec celle des pompiers. » Oh ! Un sourire espiègle sur les lèvres, il s'approche de la brune et l'embrasse avec passion. « Ca ne va pas être très difficile, ça. » Mais Ryan n'avait aps prévu de sauter aussi rapidement sur la demoiselle. Il ne s'appelle pas Devon, il a quand même encore un minimum de respect pour les femmes. Mais vraiment un minimum.« Très bien, madame Irma. » Whut ? « C'est qui Irma ? Je la connais ? » Pourquoi la Campbell doit toujours sortir des phrases incompréhensible ? Elle doit le savoir, depuis le temps, que la culture générale du brun lasse souvent à désirer. De même que sa mémoire qui part souvent faire un tour ... A la plage, à la montagne, à la piscine. En tout cas, quelque part ou Ryan ne peut plus mettre la main dessus. « Conrad. J'ai une bonne mémoire. » Wait. « C'est ça mon deuxième prénom ? » Il vient d'être choqué lui-même. « C'est moche. » Il aime pas. « Mes parents m'ont même pas respecté dès la naissance quoi. » CHOQUE ! « C'était Barbara, enfin c'est toujours Barbara. » Il pouffe de rire. « T'es pas mieux que moi, ça va. » Parce que franchement, Barbara, c'est pas non plus super séduisant. « J'vais t'appeler Barbara maintenant. » Et ça le fait déjà pleurer de rire. « Barbara Campbell, si vous voulez bien me suivre. Barbara Campbell, voulez-vous une barbe à papa ? » Il est con, pardon. « Y'a plus de respect ! » Et c'est pas avec Ryan qu'on va le retrouver. « Donc si je raconte à une personne que je suis vierge, personne ne va pas me croire ? » Il se pince les lèvres. Malheureusement, c'est la stricte vérité. « Oui. » A moins qu'il ne pense que Ryan est pris sur lui et qu'il ne l'ai pas touché avant le mariage, et comme le mariage à pas eu lieu, Rachel est toujours vierge et en manque d'amour. « J'ai l'impression d'avoir prit trente ans d'un coup avec toi ! » Il rigole. « Faut savoir, tu voulais m'acheter une canne toute à l'heure. » Donc si Madame veut pas veillir, Ryan non plus. Il a déjà passé la trentaine, c'est suffisant pour le moment. « Si ça continue, ce soir tu vas te la mettre derrière l'oreille. » Heu .. « Rachel Barbara Campbell .... » Il a encore envie de rire, mais se retient, c'est pas le moment, il est sérieux. « Je sais que je suis un peu souple, mais de là à pouvoir aller me gratter l'oreille avec ma canne personnelle ... T'es un peu trop optimiste. » Il comprends strictement rien à la vie. Mais ! Il doit l'avouer, l'idée de pouvoir le faire est plutôt sympa. Il va falloir qu'il parte à la recherche d'un homme très souple pour lui poser certaine question. Peut-être qu'il arrive à faire des choses sexuelles dont le Oaley n'a pas conscience. Et si ses idées sont réalisables, il va devenir très vite souple. Mais pour le moment, Rachel devrait se sentir heureuse que le Oakley arrive toujours à s'accroupir suffisamment pour se relever sans poser les mains sur ses cuisses. De même qu'elle devrait être heureuse de savoir qu'il a assez de souplesse pour déposer ses lèvres dans son cou. Finalement, il revient sur ce qu'il disait au départ : il veut bien finir dans un lit sans demander de reste. Mais la jeune femme le prends de cours et il a l'impression de percevoir une demande silencieuse. Elle veut venir habiter ici ? Ah ... Non. Il s'est trompé. « T'es déçu ? » Il hausse les épaules et laisse son regard se balader sur les anciennes photos. « Non. » Même si une part de lui est triste. « J'ai pas envie que ça aille trop vite ... » Il acquiesce. « Je sais. » Et il a tendance à tout précipiter en prenant tout pour acquis. « Puis tu sais vivre avec Devon, c'est pas vraiment mon truc. » Ah, ça, il peut mais totalement le comprendre. « C'est vrai qu'il est con ! » Puis il tape vite sur le système aussi. « Et il baise beaucoup. C'est dérangeant quand on veut faire la grasse matinée. » Mais Ryan pourrait négocier de temps en temps pour l'envoyer chez Riley. Il va bien finir par les mettre ensemble, c'est deux là. « Dans l'immédiat j'en ai pas envie, mais plus tard ... Donc c'est pas totalement un non. » Une leueur d'espoir s'immisce dans ses yeux. « Oui. Plus tard ! » Il sera patient. Il va pas l'embêter avec cela. Il faut déjà qu'elle prévienne sa famille et ses amis du fait qu'ils sont à nouveau ensemble. « Tu as la réponse dans ta question pourtant. Mais en gros c'est juste une question dont dépend l'existence même de tout ce qui est. » Hein ? Il fronce les sourcils. « J'ai pas compris. » Mais il veut pas non plus qu'elle tente de lui expliquer. « C'trop compliqué pour moi. » De toute façon, son éducation s'est arrêté en CP, voir début de CE1. « J'espère pour toi que tu auras la réponse verte alors. » MAIS MAIS MAIS ! Il panique un peu. Comment il peut faire pour avoir l’étiquette verte ? Il en a jamais eu de sa vie. « Tu sais comme à la télé. Les jeter en l'air et faire des trucs de barman quoi. » Ah. « Je fais très bien les shots arc-en-ciel. » Dommage pour Rachel, elle ne pourra jamais les goutter, elle finirait par terre et tellement bourrée que le Oakley paniquerait comme jamais. Doux Jésus, les seins de Rachel entre ses mains arrivent à lui éviter une mini-crise de panique. « Tu ne veux pas non plus les prendre en photos sous différents angles ? » Hoooooow. « Rha si ... Se serait dément ! » Voilà, il en rêve maintenant. « Je pourrais ? » Mais il comprends bien vite qu'elle avait dit cela pour le calmer. Ca n'avait pas fonctionné. « Si tu veux, je t'arrange un coup avec James. » Urgh. « NON ! » Manquerait plus que ça. Ça lui donne des frissons rien que de penser à cet éventualité. « D'accord. » James passe vite aux oubliettes et les doutes de Rachel refont surface. Le Oakley mise sur l’honnêteté. Il ne compte plus recommencer. Jamais. « Ça appartient au passé, faut qu'on arrête de le ressasser et qu'on aille de l'avant. » Il est bien d'accord avec elle. Il faut donc arrêter de parler de ceci et passé au chose sérieuse. Et s'il se mettait torse nu ? « Euuuuuuh ... Baaaaah, j'sais pas. Je suppose que puisque tu es chez toi, t'es libre de faire ce que tu veux. » Ca veut dire oui ? « Je préfère que se soit toi qui me l'enlève. » Il sera sage et gardera ce haut sur ses épaules encore un peu. De toute façon, il doit être présentable pour le livreur de pâte et de pizzas. Un plat italien et un plat américain qu'il adore ! « La pizza est une tarte d'origine italienne, faite d'une pâte à pain étalée et de coulis de tomate, recouverte de divers ingrédients et cuite au four. La pizza est un des mets de la cuisine italienne qui s'est établi presque partout dans le monde, souvent en s'adaptant aux goûts locaux. » Il ouvre la bouche en grand, suivant du regard l'écran de téléphone de la brune. NON ! Impossible. Pourquoi Devon lui aurait-il menti ? « C'est wikipédia qui le dit, pas moi ! » Oui, et bien ... « Wikipédia ment ! » C'est la seule excuse qui peut être acceptée. « Moi, j'crois en Devon. La pizza est américaine. » Ouais ! « Surtout la pizza hamburger, là ! Y'a que nous qui pouvons inventer un truc pareil. » Et aussi bon. « J'espère ne pas avoir détruit ton rêve. » Si ! « J'ai besoin d'un bisou de réconfort ... » Et de manger. Son ventre va bientôt crier famine et quand il le fera, se sera digne d'un tremblement de terre. Surtout que Ryan fait régime alors il doit manger à des horaires presque précis. « Je comprend mieux. » Oui. Il ne faut pas qu'il prenne de trop, mais pas assez non plus. Cinq plats, c'est plutôt bien. « Ça fait grossir aussi. » Quoi ? « Mais ... » La pizza, maintenant les pâtes. « Tu vas bientôt me dire que les croissants, ça fait grossir du cul ! » Et là, se sera définitivement la fin du Oakley. Lui, il veut juste manger à sa faim. Sans trop grossir. Mais il doit avouer que faire du sport, c'est aussi quelque chose de très important, alors il court bien vite pour retrouver Rachel dans sa chambre, devant leurs anciennes photos. « T'es sûr ? » Bien-sûr. « Oui, vas-y, prends en. » Il en a bien trop pour pouvoir les mettre partout alors autant qu'elle se fasse plaisir. « Je me dis que c'est peut-être bien qu'on se crée de nouveaux souvenirs ensemble. » Il acquiesce. « Oui. » Ryan, il suit la brunette dans tout. « Mais je suis pas fort pour prendre les photos ... » La dernière fois qu'il a voulu faire un selfie, on ne voyait que le bout de ses cheveux. Et le pire ? Il s'en est rendu compte que quand il a voulu montrer la photo à Riley. Elle s'est moqué de lui pendant toute la soirée. Bref. Les photos n'étaient pas les seules choses que le Oakley avait gardé précieusement avec lui. Non. Il avait tout mis dans une boite dont la bague de mariage. « Tout le temps que tu veux. » Il ne peut s'empêcher de glousser comme une andouille. « Toi tu inverses un peu trop les rôles aujourd'hui. » Un peu. « Au moins, t'es sûr que je pourrais pas aller trop vite par rapport à ce que tu veux. » Et puis, il préfère que se soit elle qui prenne ce genre de décision. Ryan lui a fait du mal, il e conscience que ce ne doit pas être facile tous les jours. OH ! Sonnette ! Le manger est arrivé. Tant mieux, il n'en pouvait plus. Il avait faim comme jamais de sa vie. Il a même gagné un Kinder surprise, olala. C'est noël avant l'heure. Il se dépêche de l'ouvrir et de manger le chocolat en deux grandes bouchées. « RYAN OAKLEY ! » Le cri le surprends tellement qu'il en fait tomber l'oeuf jaune avec le jeu. Qu'est-ce qui se passe ? « OUI ? » Il a l'impression qu'il a fait la bêtise du siècle. Elle voulait aussi en manger, c'est ça ? Il irait lui en acheter un demain, si faut. « Vient moi ici, tout de suite ! » Heu ... Non.Il attends encore un peu à la cuisine, avant d'avancer lentement vers sa chambre. Il a peut-être oublié de ramasser des caleçons ? « Tu m'expliques ce que tu fais avec une de mes petites culottes ? » Oh ! IL EST PAS LA. Avant même d'arriver devant la porte d'entrée, il s'arrête. Il lui faut une excuse ... C'est bon. Il en a une. C'est donc le visage plein de chocolat et un petit sourire rempli de gêne qu'il avance dans sa propre chambre. « Ma tape pas ... »  IL A RIEN FAIT ! Il est innocent. James ne peux pas l'envoyer en prison pour si peu. N'est-ce pas ? « Tu l'as oublié quand t'es resté dormir ici ... Tu sais, quand tu t'es blessée dans la ruelle. » Et c'est pas lui qui le lui a enlevé. Nope. Il était resté sage et avait dormi comme un con sur le canapé. Il se souvient du mal de dos le lendemain matin. « D'ailleurs, je retrouve plus mon caleçon gris tout simple. T'as du me le voler ... » Ou juste le prendre et ne pas le rendre, comme Ryan l'avait fait avec cette culotte qu'il avait mis dans cette boîte. « J'ai rien fait avec, hein, qu'on soit bien claire. » Il ne l'a pas porté, ne l'a pas senti comme un obsédé. « Je l'ai juste lavée et à défaut de te la rendre, je l'ai mis avec le reste de tes affaires. » Voilà voilà. « T'sais quoi ? Je vais te laisser discuter avec ta culotte et j'vais aller regarder ce que j'a gagné avec le Kinder. » C'est bien moins intimidant que le regard de la Campbell sur lui. « J'espère que c'est un truc sur le Schtroumphs ! J'ai presque la collection entière ! » Même s'il aime pas ces bonhommes bleus. Ils ont tendance à lui faire peur. « RACHEL BARBARA CAMPBELL ! » qu'il hurle depuis la cuisine. « IL EST OU MON FONDU AU CHOCOLLLLLLLLLLLLLLAT ?! » Il fouille dans le sac remplie de mille et une chose mais pas de son dessert. « Y'a pas mon dessert ... » Non ! C'est la fin du monde. « Il a ... » Il relève la tête et voit Simba avec un grand paquet dans la bouche. « DIT A CE MAUDIT CHAT DE MERDE DE LACHER MON DESSERT ! » Parce que Rachel arrivait toujours à tout faire avec Simba avant, alors ça devait toujours être le cas. « Si j'ai pas mon dessert, t'as pas ton dessert ! » Et son dessert, c'était l'éclair à la vanille qui faisait partie de lui, qu'on soit bien clair.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I am not afraid anymore ✻ CALEY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I am not afraid anymore ✻ CALEY

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération