I'm too crazy for you ✻ OPHELANE

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 622
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 22 Fév - 15:44 )



Pacing floors and opening doors, hoping you’ll walk through
and save me boy, because I’m too crazy for you. Crazy for you.
OPHELANE is in da place

Shane ne sait plus où se mettre, ni ou où se cacher. Depuis cette soirée à l’école de la comme, ses parents ne le lâchent plus. Il n’y a jamais une journée qui passe sans qu’il ne reçoit un sms, un mail ou un coup de téléphone. C’est pas vraiment son père, heureusement, qui tente peu a peu de le rendre dingue. Non. C’est sa mère. La personne qui l’a mise au monde. La raison ? Elle porte un nom aussi poétique que jolie : Ophelia. Maman Hollister avait craqué sur la jeune femme, de la même manière que son fils. Elle voulait en savoir plus sur elle. Et, comme le hasard est bien fait, la brune avait répondu positif à une invitation d’Isaac. Ils devaient aller dans les Hamptons. Quel blague ! Il avait pleins de chose de prévu. Il trouverait facilement des choses a faire pour combler les vides de ses journées. Par exemple, emmener Ophelia a New-York. Ou lui montrer Washington ! Shane débordait d’idées. A vrai dire, il s’était lancé un pari fou, celui de faire apprécier le monde a sa … ouais. Il peut le dire maintenant, a sa petite-amie. C’était nouveau. Quand on le connaît suffisamment on se rends compte que c’est un énorme changement. Il a eu du mal a l’accepter, mais ce passage est désormais derrière lui et Ophelia est désormais devenu essentielle à sa vie. Enfin, elle l’est quand elle ne l’obligé pas indirectement à aller dans les Hamptons Appris pour voir sa très chère et tendre famille soudée. Cette ironie ! Les lèvres entrouverte, Shane reprends lentement sa respiration. Il est dans son lit, allongé sur le dos. Le couverture cache a à peine ses parties intimes et il ne voit même plus ces affaires qui traînent sur le sol. Sa main droite tâtonne le reste du lit. Rien. « Que, quoi ? » Il se redresse, se met sur ses deux pieds et traverse sa maison à grande enjambées. Dieu merci, il trouve la cuisine illuminée et il peut enfin reprendre son souffle. « J’ai cru que tu étais parties. » qu’elle allait le laisser prendre ce fou tu avion seul et qu’il devrait supporter le reste, seul, aussi. Son corps nu vient se coller a celui d’Ophelia. Il dépose plusieurs baisers le long de son cou. « tu devrais dormir, on se réveille tôt. » Et il sait qu’elle va avoir besoin de ses heures de sommeil pour endurer le calvaire Hollister famille. « Viens. » Qu’il finir par lui dire, dans le creux de l’oreille. Sa main se lie à la sienne et il l’emmène vers la chambre.

Valises dans chaque main, ils prennent la direction de la sortie que Shane jugerait de VIP. Comme il pouvait s’y attendre, son père avait réservé un taxi et un chauffeur pour les amener jusqu’aux Hamptons. Ce coin, là, il le connaissait. Sa famille et lui avaient l’habitude de se rendre dans cette charmante, bien que dix fois trop grande villa. Il avait de bons souvenirs, vraiment. Mais en même temps, ça sonnait comme des mensonges. Cette propriété provenait d’argent sale. Le brun n’arrivait pas à comprendre que personne ne s’en était rendu compte … Il ne serait pas surpris d’apprendre que les personnes qui s’y sont frottés d’un peu trop près, se sont retrouvés coincés par quelque gardes menés à la baguette par Hollister papa. « Maman. » À peine sortie de la voiture que cette dernière le prends dans ses bras. Leur relation a toujours été étrange. Shane l’apprécie et en même temps, il lui en veut de supporter son mari. Cet homme ingrat qui ne mérite qu’une seule chose : voir son vrai visage dévoilé au monde. « Laissez les bagages, le majordome va s’en charger. Allez, venez ! Je dois vous présenter quelqu’un » Shane fronce les sourcils et lance un regard vers Ophelia. Il le sent pas. Et, comme il s’attendait, ils ont à peine le temps d’entrer dans le bâtiment qu’une personne se jette presque sur eux. Même pas on lui laissait le temps de savourer la nouvelle décoration. « Qu’est-ce qu’elle fait là ? » Le brun se braque, il n’aime pas voir cette blonde aux gros seins dans cet endroit. C’est le malaise assuré. « Bonjour Shane. » Natasha dépose un baiser au coin des lèvres de l’avocat sans qu’il puisse agir et ne digne même pas jeter un regard à Ophélia. C’est décidé, elle est, elle aussi, dans son collimateur. « Le voyage s’est bien passé ? » Ils auraient dû ne pas faire ce voyage, surtout. C’était la pire idée de sa vie. Il a envie de le dire, mais la brune ouvre la bouche bien avant. Il se contente juste de souffler et, à contre cœur, de suivre Natasha vers le salon pour grignoter un peu. « Ton père est content que tu sois venu. Il voulait te parler, justement. » La bonne blague. « Magnifique ! » Il tourne la tête vers Ophélia. « On repart ? » Il est prêt à accepter tout ce qu’elle veut pendant un mois si elle accepte. « Rappelle moi pourquoi on est ici, déjà ? » Oui, un rappel ne lui ferait pas de mal. De même qu’un petit baiser. « Vous vous êtes connus comment ? » Il lève les yeux au ciel. Qu’est-ce que ça peut lui faire ? « C’est juste mon avis, mais vous allez un peu vite. Non ? » Mais … Ta gueule aussi, non ? « Je ne veux pas paraître méchante ou aigrie, mais j’en ai parlé avec vous, Madame Hollister, et on est d’accord pour dire que c’est un mariage précipité. » Shane s’assoit à l’autre bout de la table, le visage fermé. « Enfin … Je ne me suis toujours pas remise de notre rupture. Trois ans qu’on était ensemble et … Tu me jettes pour ça. Je ne comprends pas. » Ok. Il tient plus. Il se lève, prends un verre et le remplis de scotch. Cul sec numéro un, le second suit quelque secondes après. Il n’allait pas répondre, il serait violent dans ses propos. Mieux vaut paraître stoïque. « C’est vrai qu’on ne vous connait pas, Ophelia. Si vous me permettez de vous appeler de la sorte » Shane envoie un regard d’excuse envers sa petite-amie avant de reprendre encore un verre. Il lui avait dit, que sa famille était spéciale.

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1506
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Mar 14 Mar - 0:12 )



✻ ✻ ✻
I got a fear, oh in my blood she was carried up into the clouds, high above. If you bled I bleed the same If you’re scared I’m on my way. Did you run away, did you run away, I don’t need to know If you ran away, if you ran away, come back home. Just come home.

Quelle idée avait-elle eut d'accepter la proposition du père de Shane l'autre soir ? Ophelia avait été prise de court. Elle ne l'avait pas vu venir avec ses grands sabots et avant même qu'elle n'eut le temps de penser à cette proposition, Ophelia avait été spontanée et avait affirmer que Shane et elle-même viendrait prendre quelques jours de vacances prochainement dans les Hamptons. Ophelia a beau avoir voyager, ce n'est jamais une partie du territoire américain qu'elle avait explorer. Autant elle connait par cœur, le sud, autant le nord c'est un véritable mystère pour elle. C'est d'ailleurs ce qui a surement inciter Shane a vouloir qu'ils répondent par la positive à cette invitation de son paternel. Shane, cet homme qui est un poil trop présent dans la vie de la Rhodes depuis un long moment maintenant. Mais voilà que depuis ce gala de charité auquel ils ont participé, Shane prône au rang de petit-ami. C'est fou et pourtant c'est ce qu'il est devenu, son petit-ami. Ophelia ne s'en cache pas. Elle aime chaque instant qu'elle passe en sa compagnie et il arrive à captiver l'ensemble de ses pensées à longueur de journée. Amoureuse ? Certainement. Capable d'avouer ses sentiments ? Absolument pas. La brune sait que Shane a du mal à parler ouvertement de ce genre de chose, donc elle s'est promise d'être patiente et d'attendre que ça vienne de lui-même au lieu de lui forcer la main. Cela ne l'empêche en rien de sentir son organe vital battre plus forte en sa présence et avoir ce sourire idiot sur ses lèvres à chaque fois que son regard croise le sien. Ophelia est ivre de lui et elle ne s'en cache absolument pas. Elle se sent heureuse, épanouie et elle a même réussit à avouer à son père qu'elle avait quelqu'un dans sa vie en ce moment. Pour Ophelia c'est un exploit sur-humain. En même temps, elle ne pouvait pas cacher pendant des mois et des mois pourquoi elle découchait un trop grand nombre de soirs par semaine et son père avait du être assez intelligent pour le comprendre avant qu'elle ne lui dise. Puis face à cette annonce, il n'avait point été surprit et avait immédiatement deviner qu'il s'agissait de Shane. Ophelia est trop prévisible. C'est d'ailleurs une nouvelle fois qu'elle passe la nuit chez Shane. Demain à lieu le grand départ et cela semble la stresser légèrement. Son sommeil est plus que léger et il lui en faut peu pour qu'elle décide de se lever, d'enfiler la chemise de Shane traînant au sol et d'aller se servir un verre d'eau dans la cuisine. Son moment de solitude est vite interrompu par ce timbre de voix qu'elle ne connait que trop bien. « J’ai cru que tu étais partie. » Vraiment ? « J'avais juste soif. » Elle finit d'ailleurs son verre d'une traite avant de le déposer dans l'évier. « Tu as vraiment cru que j'étais capable de t'abandonner ? » Elle aurait pu, mais elle s'en serait voulu et n'aurait pas dormit la consciente tranquille. Ses lèvres forment un sourire dès lors qu'elle sent les lèvres de sa moitié dans la base de son cou. La chaleur que son corps dégage l’apaise. « Tu devrais dormir, on se réveille tôt. » Ophelia n'aime pas dormir à la base donc ça ne la dérange pas de se passer de ce léger détail. Mais puisqu'il semble y tenir, elle ne va pas le contredire. « Viens. » Il n'en faut pas plus pour qu'elle le suive aveuglement pour goûter une fois encore au confort de ce king size.

Ophelia n'est jamais sereine quand elle prend l'avion et c'est certainement la raison pour laquelle elle n'a fait que parler durant tout le trajet. Ou elle est peut-être stresser de passer autant de temps avec sa belle-famille. L'un dans l'autre, elle n'est plus aussi certaine que ça soit une bonne idée d'être venue jusqu'ici. Et ses pensées se confirment dès lors qu'ils arrivent à destination. La mère de Shane a beau l'air d'être une magnifique femme ce qui sort de sa bouche, ne lui inspire pas confiance. Elle veut leur présenter qui ? Raison de plus pour la brune pour qu'elle s'agrippe à la main de Shane. Ophelia est assez surprise en voyant la blonde apparaître devant ses yeux. Ophelia aimerait également savoir ce qu'elle fait ici. « Bonjour Shane. » En cas, Ophelia elle compte pour des prunes c'est ça  ? « Bonjour. » Désolé mais Ophelia se sentait obliger d'imposer sa présence. Son sourire est loin d'être sincère mais qu'importe, elle ne supportait pas déjà cette Miss Pierce et là c'est pire. « Le voyage s’est bien passé ? » Voilà qu'on vole à son secours, du moins c'est ce qu'elle pense pour le moment. « Très bien, juste quelques turbulences mais ça a été. » La preuve, ils sont toujours en vie et ici. « C'est une très belle demeure que vous avez Madame Hollister. » Ses yeux ne cessent d'aller de droite à gauche et d'être émerveiller. Juste dans ce hall d'entrée, Ophelia est certaine que l'ensemble de son étage y tient. Mais pas le temps de parler décoration qu'elle se sent tirer par Shane qui la conduit dans la pièce voisine. « On repart ? » L'idée que son père tienne à lui parler ne plait pas et elle peut le comprendre. Mais le fait est que ça la fasse sourire. « Rappelle moi pourquoi on est ici, déjà ? » Il est trop mignon et pour la peine, elle lui vole un bref baiser. « Tu m'as affirmé qu'une américaine qui n'est jamais à New-York n'est pas une vraie américaine. » Donc ils sont là à cause de lui en parti mais surtout à cause d'elle. « Et j'avais très envie de passer du temps ailleurs avec toi. » Qu'elle lui murmure presque pour qu'il soit le seul dans cette pièce à entendre ce qu'elle lui dit. Elle finit même sa phrase par un tendre baiser, un baiser qui prend fin par un grimace quand elle entend la voix de la blonde derrière elle. Elle ne peut pas se taire ? « Vous vous êtes connus comment ? » Pourquoi cette question passionne t'elle toujours autant ? « On s'est rencontré par l'intermédiaire de Joyce, sa cousine qui est aussi l'une de mes meilleures amies. » C'est finit les questions ? « C’est juste mon avis, mais vous allez un peu vite. Non ? » Ils vont vites ? Pourquoi ils vont vites ? Ophelia regarde Shane en plissant les yeux à la recherche de la réponse à cette question et c'est la grande révélation dans son esprit. Il est vrai qu'ils sont " fiancés " enfin c'est ce qu'ils croient. Par que hormis porter une bague qui ne quitte plus son doigt, il n'a jamais été question de mariage entre eux. « Je pense que c'est quelque chose qui nous regarde. » Donc la blonde, elle va fermer sa gueule, merci. « Je ne veux pas paraître méchante ou aigrie, mais j’en ai parlé avec vous, Madame Hollister, et on est d’accord pour dire que c’est un mariage précipité. » Non mais elle est venue ici pour qu'on lui fasse son procès ? La brune qui pensait que Maman Hollister était bien mignonne, elle n'est plus de cet avis. « On a toujours pas choisit de date ... » Elles veulent qu'elle leur parle de sa dernière relation avec Julian, en deux ans il n'y jamais eut de date donc elles n'ont pas de soucis à se faire. «  Enfin … Je ne me suis toujours pas remise de notre rupture. Trois ans qu’on était ensemble et … Tu me jettes pour ça. Je ne comprends pas. » Pardon ? Ophelia manque de s'étouffer. Elle ne comprend pas ... « Je suis désolé mais Shane n'a jamais parlé de vous ... » Il lui a toujours dit être célibataire et qu'elle était sa première relation sérieuse. Il s'est fichu de sa tête, c'est ça ? Ophelia est dépiter et ça lui fait même mal au cœur. « Ça ? Sérieusement ? Vous savez j'ai un prénom, Ophelia, sept lettres, trois syllabes, c'est pourtant pas si compliqué. » La prend t'elle pour une conne ? Oh totalement. Ophelia n'aime pas les gens hautains qui la prenne de haut. « Je ne veux pas être méchante, mais il faudrait peut-être passer à autre chose. » Désolé mais vu comment elle a galéré pour avoir Shane dans sa vie, désolé mais elle ne le donnera pas à quelqu'un. « C’est vrai qu’on ne vous connait pas, Ophelia. Si vous me permettez de vous appeler de la sorte. » Au moins, la mère de Shane a la décence de l'appeler par son prénom c'est déjà ça. « Vous pouvez totalement, c'est le prénom qu'on choisit mes parents. Vous n'avez qu'à poser vos questions, je me ferai une joie d'y répondre. » Pas vraiment, mais a t'elle le choix ? Non ... « Que faites vous dans la vie Ophelia ? » La brune sent gros comme une maison que sa réponse ne va pas plaire. « Je suis professeur de fitness dans une salle de sport à Cap Harbor. » Désolé de décevoir mais elle n'a pas fait de grandes études comme Shane pour devenir avocate, ça ne l'intéresse pas. « Je pense que vous avez mal comprit ce que Madame Hollister vient de vous demandez. Elle vous demandez votre profession, pas votre hobbie. » « Ce n'est pas un hobbie, c'est ce que je fais pour gagner ma vie et ça me plait. » Pour rien au monde, Ophelia ne changerait de job. « Oh je vois. » Qu'est qu'elle voit ? Le regard d'Ophelia qui implore Shane de la sortir de cet enfer ? « Tu sais que c'est le genre de filles qui va te ruiner ? » Non mais coucou, Ophelia est encore là dans la pièce. « Désolé mais je ne suis pas avec Shane pour son argent. » « Elles disent toutes ça. » Ophelia va vraiment lui coller son poing dans la figure si elle continue à la rabaisser de la sorte. « Allons mesdemoiselles. Cependant Ophelia avant que vous vous mariez avec mon fils, il faudrait qu'on rencontre vos parents. » Sauf qu'elle n'a aucune envie de présenter son père à ce genre de personne. « Je pense que ça risque d'être assez compliqué avec l'emploi du temps de mon père. » « Votre mère alors ? » Si elle était prête à avouer que sa mère n'était plus de ce monde, la blonde pulpeuse prend la parole à sa place. « Ou son emploi du temps de femme de ménage ne lui laisse pas une minute à elle ? » Si la blonde se marre, ça ne fait rire qu'elle ... Si Ophelia est du genre à garder son sang froid, là c'est trop pour elle. Ses yeux commencent à trembler et elle sent qu'elle est à deux doigts de fondre en larmes. « Excusez moi. » Elle n'en dit pas plus avant de se lever et de quitter la pièce pour finir dans une pièce voisine. Des larmes silencieuses coulent sur ses joues et elle est rejoint bien trop vite par Shane. Non elle ne veut pas de ses bras, ni même de son câlin. « Laisse moi s'il te plait. » Elle aimerait être seule, seulement elle connait l'animal et sait qu'il est un peu borné quand il s'y met. « Je veux rentrer chez moi, Shane. » Elle ne veut plus passer une minute de plus dans cette villa au bord de la plage. « Je ne serais jamais assez bien pour toi ... » Elle n'est ni la fille de quelqu'un, ni la dernière héritière à la mode, elle est juste Ophelia Rhodes et malheureusement ça ne semble pas assez suffisant pour la mère de l'homme qui partage sa vie. « Tu devrais leur dire qu'on ne va pas se marier. » A quoi bon continuer de mentir ? Ni lui, ni elle n'en a envie. Pas vrai ?

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 622
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Mar 28 Mar - 23:02 )



Pacing floors and opening doors, hoping you’ll walk through
and save me boy, because I’m too crazy for you. Crazy for you.
OPHELANE is in da place

Shane n'a jamais été en couple, tout comme il n'avait jamais présenté de petite-amie à ses parents qui commençaient très certainement à désespérer. Et finalement, le brun aurait du continuer sur cette voie et ne rien faire. Ne pas parler d'Ophelia à son frère qui l'ouvrait un peu trop selon lui. Il n'aurait même pas du trouver des arguments pour venir jusqu'aux Hamptons. Mais bordel, il se fouterait bien lui-même des baffes. Malheureusement, il est au côté de la brune, dans une voiture aux vitres teintés et même si le monde extérieure ne pourrait pas le voir à l'oeuvre, elle, si. Et clairement, se serait assez dégradant d'en arriver à un tel point. Néanmoins, il sert la mâchoire et prit pour que tout se passe bien. Après tout, ses parents n'avaient pas été si goujat que cela pendant le gala de charité. Peut-être avaient-ils mûries avec l'âge ? Peut-être avaient-ils compris que Shane était désormais bien plus heureux en ayant choisi sa propre voie plutôt qu'en ayant choisi celle qu'ils leur destiné ? Il ne sait pas. Mais il se met à rêver de cette famille qui arrive à se comprendre, à se parler, à ne pas se disputer. Il aimerait, parfois, pouvoir avoir cette chance, celle qu'à Ophelia. Mais tout tombe bien vite quand, à peine un pied à l'extérieur de la voiture, sa belle brune se retrouve propulsée au rang d'inconnue. Et le respect, on en parle ? Il lui semble pourtant que sur ce point, ses parents étaient intolérant. Autant dire que des tensions, bien qu'encore minimes, montent en lui. « Bonjour. » L'avocat ne lui lâche pas la main. Il a besoin de sentir sa présence. Ophelia a le don de toujours savoir quoi dire ou faire. Avec elle, il sait ce dont il a le droit ou pas. Et clairement, là, il doit la jouer cool et ne pas commencer à emmerder le monde. Puis, il lui avait promis que tout se passerait bien, non ? Non. Alors il comptait faire en sorte que cette promesse ne soit pas veine. Bien que ça commence mal.« Très bien, juste quelques turbulences mais ça a été. » Voilà ! « Pas de quoi porter plainte contre la compagnie. » qu'il renchérit. Parce qu'il la connait, sa maman, et qu'elle serait capable de crier au scandale pour un rien. Elle serait capable de dire que ces turbulences auraient été créé pour faire paniquer son fils, ou pour le tuer. Bref, elle lui casse les pieds d'avance, mais il fait avec. Tout comme il devra faire avec la présence de Miss Natasha Pierce alias la salope. « C'est une très belle demeure que vous avez Madame Hollister. » Shane s'éclaircit la gorge, met une main devant sa bouche. « Surtout quand elle est payée avec l'argent récolté de certaines associations. » Ceci dit, il avait sortie cela avec tellement peu de voix qu'il n'était pas sur et certain que la jeune sportive puisse l'avoir entendue. Peu importe, son but dans la vie n'était pas de dénigré les deux personnes qui l'avaient mis au monde. Si, clairement, c'est ça. Dans tous les cas, ce simple bonjour de politesse le rend déjà aigrie et colérique. Il n'a qu'une envie : repartir. Et il est bien partant de le faire là, tout de suite, pendant que la voiture les ayant ramené ne soient pas encore partie. Qu'est-ce qu'elle en dit, Ophélia ?« Tu m'as affirmé qu'une américaine qui n'est jamais allé à New-York n'est pas une vraie américaine. » Oh ... Elle en dit pas ce qu'il aimerait entendre. « Touché. » Coulé. Du cou, il est contraint de devoir suivre Gisèle elle a vraiment un nom de grand-mère, je sais pas où je l'ai trouvé ! et Natasha jusqu'au salon. « Et j'avais très envie de passer du temps ailleurs avec toi. » Okai. Elle gagne la partie. Shane capitule. « Je préférais quand même l'Australie, finalement. » Ouais. Y'avait plus de chose à faire, ensemble, à deux. Et puis, avec sa mère dans le coin et l'autre blonde mielleuse, ça lui donnait pas trop envie de partager quoi que se soit. C'est sûrement les raisons pour lesquelles il reste aussi silencieux qu'une carpe quand on lui demande comment ils se sont rencontrés. « On s'est rencontré par l'intermédiaire de Joyce, sa cousine qui est aussi l'une de mes meilleures amies. » C'est pas faux. Il aurait répondu qu'ils ont fait connaissance dans le sous-sol du bar mais ... Oui, surement que "l'intermédiaire de Joyce" passait mieux qu'un "je l'ai baisé et j'ai plus voulu la quitter' . Mais quand Natasha prends la parole, Shane roule des yeux, prêt à sortir un truc haineux au plus haut point. Elle lui casse, littéralement, les burnes. « Je pense que c'est quelque chose qui nous regarde. » Exactement. Bitch, tu t'assois. « Et à ce que je sache, tu ne connais rien sur la relation que nous entretenons, Ophelia et moi. » En d'autres termes, arrête de parler et garde tes cuisses fermées. Shane est déjà ecoeuré par le bleu menthe de sa culotte. Cette vision d'horreur est amplifié par le fait que, sans crier gare, Natasha et Gisèle ont eu une discussion sur votre "supposé" mariage. Mais ... What ? Depuis quand elles sont devenus les meilleurs amies du monde ? « On a toujours pas choisit de date ... » Et il n'y en aura pas, qui plus est. Mais Shane doit jouer le jeu et il a bien envie de jouer au petit emmerdeur. Faut avouer que c'est la seule chose qu'il est capable de faire quand ses parents sont dans les parages. « Et vous serez pas invité, puis-qu’apparemment, ça ne vous intéresse pas. » Sa mère se brusque et sort un magnifique : « Shane ! » Le brun hausse les épaules. C'est vrai quoi ? Si c'est pour se prendre des réflexions, autant aller se marier à Las Vegas. Dieu merci, le sujet mariage sera peut-être finalement oublié bien vite et dans le pire des cas, le scotch qu'il est entrain de déguster lui permettra de faire passer le moment. Mais aussi de résister à l'envie soudaine d'aller taper la blonde. Alors comme ça, ils ont eu une relation pendant trois ans ? « Je suis désolé mais Shane n'a jamais parlé de vous ... » Normal ! Il ne sait absolument jamais rien passé. « Tu veux dire les trois ans où je ne cesse de te remballer ? » Ou alors, Shane était sous sédatif et on l'a manipulé pendant tout ce temps ... « Ça ? Sérieusement ? Vous savez j'ai un prénom, Ophelia, sept lettres, trois syllabes, c'est pourtant pas si compliqué. » Bim, prends ça dans ta tête. « Je ne veux pas être méchante, mais il faudrait peut-être passer à autre chose. » Surtout quand il ne sait jamais rien passé. « Cherche pas, on lui a jamais appris le respect. Ni à dire la vérité. » Et ça, ça ne lui plait absolument pas à Shane. Il a juste envie de prendre une aiguille et de la planter dans les deux ballons de baudruche qu'elle porte pour qu'elle puisse disparaître de son champs de vision. « Vous pouvez totalement, c'est le prénom qu'on choisit mes parents. Vous n'avez qu'à poser vos questions, je me ferai une joie d'y répondre. » Blah blah blah. Shane se retourne vers le buffet et remplie un peu plus son verre de scotch. Il veut partir, ou aller s'enfermer dans une des nombreuses avec Ophelia. Au moins, là, il s'amuserait vraiment. « Que faites vous dans la vie Ophelia ? » Outch. C'est la question piège ça. « Je suis professeur de fitness dans une salle de sport à Cap Harbor. » Ca va pas passer. Ca se voit à comment le nez de sa mère à tourner. « Je pense que vous avez mal comprit ce que Madame Hollister vient de vous demandez. Elle vous demandez votre profession, pas votre hobbie. » Grr. Shane porte son verre à ses lèvres et en boit la moitié du volume. Il va finir saoul d'ici vingt minutes si il continue sur cette lancée. Mais il ne voit pas comment venir en aide à Ophélia pour le coup. « Ce n'est pas un hobbie, c'est ce que je fais pour gagner ma vie et ça me plait. » Et c'est le plus important, non ? « Oh je vois. » Et dix points pour Shane pour avoir gagner cette magnifique bataille ! Il savait que ça ne plairait pas. Il le savait. « Tu pouvais le dire avec encore plus de mépris. » Vraiment, on voyait à peine que ça l'agacer de voir son fils avec une fille d'un niveau de vie moins élevé. Et alors ? Si ça lui plait, à lui. « Tu sais que c'est le genre de filles qui va te ruiner ? » Il écarquille les yeux. « Qui ? Toi ? » Parce qu'Ophelia n'est pas avec lui pour l'argent, ça, il en est plus que conscient. Suffit de voir à quel point elle met toujours tout en oeuvre pour éviter qu'il débourse un seul dollars. Alors, la seule qui lui fait perdre des billets verts, c'est Natasha. « Désolé mais je ne suis pas avec Shane pour son argent. » Il opine de la tête pour confirmer les dires. Elle est avec lui parce qu'elle ... Ouais, parce qu'ils aiment bien être sous la couette, pas pour autre chose. « Elles disent toutes ça. » Le verre dans la main du bru tremble, il va le lui jeter à la figure. « Allons mesdemoiselles. Cependant Ophelia avant que vous vous mariez avec mon fils, il faudrait qu'on rencontre vos parents. » C'est une blague ? « Je pense que ça risque d'être assez compliqué avec l'emploi du temps de mon père. » Il est si surchargé que cela ? Shane plisse son front et réfléchit un instant. Il lui semble pourtant qu'il est assez présent à sa maison. « Votre mère alors ? » Oh. C'est le sujet qu'il n'a jamais voulu aborder. Si le sujet de l'amour est à oublier pour lui, il a supposé que celui de la mère d'Ophelia en est de même. « Ou son emploi du temps de femme de ménage ne lui laisse pas une minute à elle ? » Il va la tuer. Mais ces yeux sont bien trop happé par la détresse chez Ophélia. La pauvre ... Il s'en veut de l'avoir amenée jusqu'ici. « Excusez moi. » Alors que la brune sort de la pièce, Shane pose avec violence son verre de scotch sur la table. « Alors on va mettre tout de suite les choses au clair, vous deux. » Et le brun ne va pas mâcher ses mots. « Toi la pimbêche ... » Son doigt pointe directement vers Natasha. « Tu fais encore un pet de travers et je te jure que tu vas finir ta soirée à manger avec les chiens. » Et encore, il se trouve encore très gentil dans tout cela. « Shane, tes paroles ! » Sa mère se lève, le regard noir, en aucun suffisamment intimidant pour calmer l'avocat. « Et toi, tu fais encore une seule remarque désagréable et tu me verras plus jamais passer cette porte. Je suis clair ? » Parce qu'elles voulaient jouer à la plus forte, Shane allait montrer qu'il était celui qui détenait les cartes. Bien ! Sur ces mots remplies d'amour, le brun part en direction de l'entrée où il retrouve une Ophélia en larme. Son cœur s'alourdit. Il aurait vraiment pas du l'amener voir sa famille. Ses bras entourent la taille de la jeune femme et l'emmène auprès de lui. « Laisse moi s'il te plait. » Nope. « Jamais. » Il l'a fait une fois, il l'a regretté. Il apprenait de ses erreurs. « Je veux rentrer chez moi, Shane. » Sa main caresse ses cheveux bruns. « Je sais ... » qu'il souffle, ne sachant réellement quoi faire. Il voudrait lui dire qu'il est désolé mais il sait d'avance que ces trois mots ne sortiront pas de sa bouche. « Je ne serais jamais assez bien pour toi ... » Shane fait un pas en arrière pour pouvoir planter son regard dans celui d'Ophelia. « En effet. » Elle va le tuer. « Mais ça, c'est ce que pense mes parents. Pas moi. » Et s'il y a bien une chose que son enfance lui a permis d'apprendre, c'est de ne jamais compter sur l'avis de ses parents. « Je m'en fou qu'il ne t'apprécie pas. C'est pas ça le plus important. C'est pas eux qui font qu'on est ensemble. Le plus important, c'est qu'entre nous, tout va bien. Ok ? » Si elle lui réponds pas par ok, Shane ne sait pas quoi ajouter. « Tu devrais leur dire qu'on ne va pas se marier. » Peut-être. Ou peut-être pas. Le brun mets ses deux mains sur les joues d'Ophelia et dépose un baiser remplie de tendresse. « Viens. Fait moi confiance. » Il mêle ses doigts à ceux de sa petite-amie et l'emmène vers le salon, à nouveau. Cette fois-ci, il est prêt à en découdre et à dire les quatre vérités à ces deux pas charmantes demoiselles. Le seul soucis ? A peine a-t'il passer la porte le menant vers la pièce que son père fait son entrée de l'autre côté. Il se stoppe net. Et merde ... « Shane ! Ophélia ! » Son sourire pourrait presque paraître sincère si Shane ne connaissait pas son père. Il fait une grimace quand Isaac le sers dans ses bras. Beuurk, beurrk, beuurk, et il fait de même la brune. « Je suis heureux de vous voir ici. » Il roule des yeux. « Pas nous. » Il aurait pas du, mais c'est sortie tout seul. « Alors si tu veux bien, on allait être poli, dire en revoir à ces deux ... A Madame Pierce et maman et s'en aller. » Restez polie, il devait restez polie. « Que s'est-il passé ? » On s'en fou. Shane se déplace sur le côté pour pouvoir passer mais son père fait de même. « J'aurais aimé pouvoir m'entretenir avec toi, en privée. » Et lui ne veux pas. « S'il-te-plait ? » Le brun lance un regard vers Ophélia, soupire et l'embrasse. « J'en ai pas pour longtemps, promis. On s'en va après. » Et il regarde ensuite Gisèle et Natasha qui parlent certainement dans leur dos. Mais non, elles sont debouts et patientent. ok, c'est étrange. Shane suit son père, suivit par sa mère jusqu'au bureau et laisse donc la brune avec la blonde. Pourvu qu'il n'y en ait pas pour longtemps.

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1506
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Ven 21 Avr - 17:05 )



✻ ✻ ✻
I got a fear, oh in my blood she was carried up into the clouds, high above. If you bled I bleed the same If you’re scared I’m on my way. Did you run away, did you run away, I don’t need to know If you ran away, if you ran away, come back home. Just come home.

Ophelia s'en veut d'avoir accepter cette proposition. Elle s'en veut de faire subir ce genre de chose à Shane, surtout en sachant que ses relations avec ses parents sont assez houleuses. Mais Ophelia est Ophelia, elle est persuadée qu'avec le temps ce lien qu'à son petit-ami avec ses parents pourraient évoluer et donc s'améliorer. Du moins c'est ce qu'elle croit parce que c'est une brune optimiste et que dans sa famille, ce genre de tension ne peut pas voir le jour, ça n'existe tout simplement pas. Alors elle ne désespère pas, qu'un jour tout s'arrange dans la Hollister Family. Ophelia rêve un peu trop souvent les yeux ouverts. C'est un peu de la faute de Shane, il veut toujours lui en mettre plein les yeux. Pour une fois, la brune ne va pas s'en plaindre, elle est plus qu’enthousiaste à l'idée de visiter New York, cette ville qui ne dort jamais et surtout dans laquelle, elle n'a jamais mit les pieds en vingt-huit ans d'existence. Depuis qu'elle sort avec Shane, Ophelia n'a jamais autant voyager de sa vie. Elle est certaine que d'ici deux ans, ils auront fait le tour du monde à cette allure ou à défaut celui des Etats-Unis. Oui dans deux ans, ils seront encore ensemble peut-être même marier et avec un bébé. La sportive était donc heureuse de ce voyage en compagnie de Shane, une raison supplémentaire pour passer du temps avec lui, loin de Cap Harbor à découvrir le monde. Durant tout le vol, son regard n'avait cesser de se poser sur lui, si bien qu'elle était désormais capable juste en fermant les yeux de dessiner de mémoire chaque traits de son visage. Il l’envoûte à longueur de temps. Jamais elle n'aurait pu croire qu'elle éprouverait ce genre de sentiments pour lui d'autant plus quand on sait qu'elle ne pouvait pas se le voir au début, la joue droite de Shane doit en gardé un excellent souvenir. Et la voilà maintenant amoureuse avec lui dans les Hamptons en train de rendre visite à ses parents, sans oublier ce caillou étincelant au bout de l'un de ses doigts.Ce bijou que Shane lui a offert lors de ce gala de charité uniquement pour faire croire à ses géniteurs qu'il était sur le point de se marier avec la belle. Puisque Shane a refusé de la récupérer à la fin de la soirée, cette bague n'a pas bougé de son doigt depuis et selon elle ça habille même sa main. Qu'on se rassure, il n'est toujours pas question de mariage entre eux. Ophelia aimerait beaucoup avoir un " je t'aime " avant, juste ça. Seulement aux yeux des parents de Shane, Ophelia allait devoir enfiler de nouveau la casquette de la fiancée. Si elle fait tout ça c'est uniquement pour lui et juste lui. Il devrait trouver une façon de la remercier, plus tard. La brune n'a même pas le temps de poser un pied en terre inconnue et de profiter des lèvres de son brun, qu'ils se font de suite accueillir par celle qui va devenir un jour prochain sa belle-mère. Le vol s'est très bien passé, la preuve, ils sont là en un seul morceau. « Pas de quoi porter plainte contre la compagnie. » Hormis si elle désire porter plainte contre la météo, Ophelia doute que la mère de Shane obtiendra gain de cause. Cette dernière affirme qu'elle a une surprise ? Une surprise ? Réellement ? Pourquoi Ophelia sens que cette surprise ne va pas lui plaire ? « Tu as dis quelque chose ? » Elle était tellement absorbé par son analyse de la décoration de la pièce qu'elle n'avait point entendu les dernières paroles de Shane. Enfin cela ne semble pas intéressant. Désolé mais la blonde, la Natasha est encore moins intéressante. Ophelia ne l'aime pas. Elle lit dans son regard que sa seule envie c'est de se faire Shane. Désolé ma cocotte, mais Ophelia est dans la place. L'avocat ne semble plus aussi sûr de lui quant à leurs présences ici. Ophelia lui rappelle donc que c'était en partie son idée afin qu'ils s’éclipsent dans les heures à venir ailleurs. « Touché. » Elle sait toujours comment le toucher. « Puis on est pas obligé de rester ici pendant des heures ? » Non ? Leur après-midi ne va pas se restreindre aux deux démons dans ce salon ? Elle prie pour que ça ne soit pas le cas. « Je préférais quand même l'Australie, finalement. » Meh ! Pourquoi n'avait-il pas mentionner l'Australie dans ce cas ? Y'a pas photos, la brune aurait choisit le pays des kangourous plutôt que celui des morues. « Ça va bien se passer. » C'est ce qu'elle espère du moins. Mais à peine a t'elle s'est-elle installer dans l'un des places disponibles qu'elle a l'impression d'être dans un épisode de New-York Unité Spéciale en train de se faire passer un interrogatoire sans fin. Enfin Ophelia peut comprendre l'intérêt de la mère de Shane à vouloir en apprendre plus sur elle, mais en quoi ça regarde la blonde ? Elle n'arrive pas à suivre, ni même à comprendre à quoi elle sert concrètement. « Et à ce que je sache, tu ne connais rien sur la relation que nous entretenons, Ophelia et moi. » Ou alors elle a des caméras super bien caché parce que Ophelia ne l'a jamais vu autrement que lors de ce gala de charité. Et voilà qu'ils entrent dans le vif du sujet : le mariage. Ophelia hait Shane à cet instant d'avoir construit un mensonge autour de leur relation. Elle n'a pas envie de se marier, lui non plus, alors à quoi bon continuer de le faire croire à autrui ? Juste pour le plaisir ? « Et vous serez pas invité, puis-qu’apparemment, ça ne vous intéresse pas. » Toute façon si un jour ils venaient à se marier, Ophelia ne voudrait pas de la pouffiasse blonde à son mariage. « Shane ! » Il n'a pas tort, donc pas besoin de faire sa rebelle. « On est encore jeunes, on a le droit de vouloir prendre notre temps. » Elle est restée deux ans fiancée avec Julian, sans pour autant avoir l'ombre d'un mariage à l'horizon. Tout du monde, ça n'a jamais été le soucis d'Ophelia. « Qui sait la prochaine fois qu'on se verra, on aura peut-être franchi le pas avec Shane. » Sans eux, juste eux-deux, sans un millions d'artifices, le plus simplement du monde. Quoi ? Sa blague ne semble pas avoir plu ? Avec tout l'argent qu'elles possèdent, elles devraient investir dans de l'humour ... Ou plutôt arrêter de créer des mensonges. D'où Shane a eut une relation de trois ans dont elle n'est absolument pas au courant ? C'est le genre de chose qu'elle juge nécessaire et importante de connaitre. « Tu veux dire les trois ans où je ne cesse de te remballer ? » Ah merci, ça la rassure. « Il n'y a aucune honte à avouer ce qu'on était. Hormis si tu n'en a jamais parlé à Ophelia. » Qu'est qu'elle raconte ? Un coup c'est blanc, un coup c'est noir, faut savoir. Ophelia n'aime pas le gris. « On va s'arrêter de suite. Je ne suis pas venue ici pour me prendre la tête avec vous, j'ai confiance en Shane et je pense être totalement au courant de sa vie sentimental avant que je n'arrive dans sa vie, autant que lui de la mienne. » Celle de Shane se résumait au néant donc c'était assez simple. Désolé Ophelia ça ne l'intéresse pas de savoir combien de femmes il a pu ramener chez lui, avec combien il a pu coucher ... Pour le moment, elle essayait de faire abstraction de ça, plus tard c'est possible que ça la titille. « Je dois dire que quelques chose me turlupine, madame Hollister pense la même chose : pourquoi ce mariage ? » La prochaine question c'est ses qualités et ses défauts ? Elle rêve, ils sont en train de lui faire passer un entretien d'embauche. « Parce que c'est que font deux personnes quand elles s'aiment mutuellement. » Pitié que Shane ne fasse pas une attaque à l'écoute de ces derniers mots. Ça semble idiot d'épouser une personne parce qu'on l'aime ? En tout cas c'est l'impression que les deux femmes lui donnent ... Et voilà que la réponse qu'elle donne, n'a pas l'air de convenir au reste des personnes présentes. Non désolé, elle n'a pas fait d'études de médecine, ni même dans le droit, ni dans le commerce et encore moins dans l'économie. Elle n'est pas non plus née avec une petite cuillère en argent dans la bouche. Puis le plus important c'est de faire quelque chose qui plait non ? « Oh je vois. » A croire qu'il vaut mieux faire un boulot qui rapporte que quelque chose qui plait dans cette famille ... Désolé Ophelia n'a pas envie de faire une dépression et d'être derrière un bureau, ça ne lui plait pas, déjà qu'elle déteste rester en place. « Tu pouvais le dire avec encore plus de mépris. » Lui aussi rejoint l'avis de la brune. C'est le seul qui a le droit à un doux sourire. Mais son sourire disparaît rapidement quand on sous-entend qu'elle n'est que avec Shane pour son argent. Si c'était le cas, ils seraient déjà mariés et elle lui aurait déjà demander de l'engrosser ou elle aurait percer les préservatifs qu'ils utilisent. Sauf que le fric de Shane c'est réellement le cadet de ses soucis. Plus les questions continuent, plus Ophelia se sent déstabiliser et elle perd totalement ses moyens dès lors que le sujet de sa mère est évoquée. C'est trop pour elle, incapable de retenir ses larmes, elle quitte la pièce en s'excusant, rejoint assez rapidement par Shane qui l'enlace de ses bras. Elle ne veut pas de câlins. « Jamais. » Elle n'a pas le d'avoir son mot à dire ? ... Ses yeux se ferment et savourent l'instant présent. « On aurait pas du venir. » Ophelia aurait du l'écouter et ne pas lui forcer la main parce que tout ce qu'elle veut actuellement c'est rentrer chez elle.  « Je sais. » De toute façon, elle ne va pas se leurrer, elle ne sera jamais assez bien pour lui. « En effet. » Son regard se fiche en se posant sur celui de Shane. Il n'est pas sérieux ? « Mais ça, c'est ce que pense mes parents. Pas moi. » Et ça, ça fait toute la différence. « Je m'en fou qu'il ne t'apprécie pas. C'est pas ça le plus important. C'est pas eux qui font qu'on est ensemble. Le plus important, c'est qu'entre nous, tout va bien. Ok ? » La sportive est totalement d'accord, plus que d'accord d'ailleurs.« Je suis bien avec toi et j'ai pas envie de te perdre. » Franchement ça la fera grave chier après tout ce que son cœur a endurer de devoir mettre fin à ce qu'ils ont juste parce qu'elle n'est pas assez bien pour lui. Le baiser qui lui offre a le don de la rassurer et remplir son cœur d'une sensation de bien-être. Ils peuvent partir maintenant ? « Comment tu fais pour supporter tout ça ? Toutes ces paroles blessantes ? » Mais surtout ce manque d'amour entre un mère et son fils qui sautent aux yeux. Ophelia, elle ne voit que ça. « Viens. Fait moi confiance. » Elle sèche ses dernières larmes et suit une nouvelle fois sa moitié jusqu'au salon pour rejoindre les deux chipies. Une troisième personne se joint à eux, il ne manquait plus que ça. Ophelia veut fuir, courir et partir très loin. Elle sait qu'elle a une bonne condition physique et que personne ne la suivra. Papa Hollister est heureux de les voir. Magnifique ! « Pas nous. » Shane lui ôte les mots de la bouche. Ophelia qui pensait enfin pouvoir tourner des talons et poursuivre sa journée avec Shane, se le voit enlever ... Oh ... « J'en ai pas pour longtemps, promis. On s'en va après. » Y'a plutôt intérêt. « Je ne bouge pas de toute façon, je t'attendrai ici. » Elle lui rend son baiser avant de le laisser partir. Voilà que maintenant elle est en tête à tête avec la charmante Natasha ... Encore plus magnifique. Qui va tuer l'autre la première ? « Je suis encore surprise de constater que Shane craque pour une fille comme toi. J'étais persuadée qu'il préférait les blondes avec une poitrine plus imposante. » Ah c'est le pourquoi du comment elle ressemble à une poupée Barbie ? « Les goûts changent et évoluent avec le temps. Puis Shane préfère les filles souples. » Voyons si la prochaine fois qu'elle la revoit, elle la retrouve brune avec une réduction mammaire. « Oh ça je le sais très bien. Nous l'avons mit en pratique un nombre incalculable de fois. » Nous ? « Pardon ? » Elle n'est pas sûre d'avoir tout comprit. « On sait très bien que Shane est un garçon très accès sur la chose, comme une grande majorité des hommes. » Et donc ? « Tu veux peut-être que la prochaine fois je te fasse part de nos ébats en vidéos ? » Ou qu'elle lui envoie des snaps hot ? Tant qu'à faire. « Je dis juste que tu es juste un nouveau amusement pour lui et que quand il en aura marre de toi, parce que ça sera le cas, il reviendra vers moi comme toujours. » Maintenant elle a l'impression d'être une prostituée c'est encore mieux. « Il n'est pas trop tard pour arrêter avant que tu ne t'attache trop à lui. Tu devrais profiter de son absence pour partir. » « Pour mieux pouvoir le consoler, c'est ça ? » Elle va finir par lui foutre son poing en pleine figure. « En effet. Et pour te consoler, voilà un petit quelque chose pour toi. » Ophelia arque un sourcil en voyant une enveloppe que lui tend la jeune femme. Elle l'ouvre et son visage se liquéfie sur place. Okay ! Elle n'a jamais vu autant de zéro sur un chèque et il n'y aura jamais autant de chiffres là dessus que sur son compte en banque. Elle reste totalement bouche-bée et sans voix, incapable de dire la moindre chose. « Tes affaires sont déjà dans le taxi qui t'attend devant. Je peux même te reconduire jusqu'à l'extérieur. » Trop généreuse. « Merci de l'offre, mais je vais devoir refuser. » Sans aucun regret elle déchire le chèque qu'elle a dans les mains et le rend à sa propriétaire. Et à partir de là, Ophelia ne comprend plus rien à ce qui se passe. Ni pourquoi la blonde se détache les cheveux, tape sa tête contre un mur et commence à crier. Moins d'une minute plus tard, tout le monde rapplique dans la pièce. Même des gens que la brune n'avait jamais vu de sa vie. « Shane, elle m'a frappée ... » Ophelia se fait pointer du doigt sans comprendre pourquoi. « Mais, mais, non j'ai rien fais. » Elle lève les mains en l'air comme si elle souhaitait prouver son innocence. « C'est elle qui a péter un câble toute seule, je te le jure. » Puis quitte à lui faire mal, Ophelia lui aurait plus joliment casser le nez. « Elle m'a agressée quand elle a comprit que je pouvais lui donner plus d'argent. » Les fausses larmes de crocodiles qui coulent sur ses joues, Natasha aurait du faire actrice, elle a rater sa vocation. « Non mais vous n'allez pas la croire ? Elle s'est fait ça toute seule. » Donc ils vont croire la blonde plutôt que la brune ? « On ne peut pas faire confiance aux personnes qui ne vivent pas dans le même milieu que nous. » « Non mais t'as cru que je vivais dans un bidonville ? J'ai quatre murs et un toit au dessus de ma tête quand même. » Elle a même un chien. « Tu devrais penser à aller consulter, ça devient grave. » Voire même inquiétant. « Shane, je veux partir ... » Elle l'implore même. La brune veut quitter cet endroit et cette famille de fou au plus vite.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 622
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Lun 8 Mai - 22:00 )



Pacing floors and opening doors, hoping you’ll walk through
and save me boy, because I’m too crazy for you. Crazy for you.
OPHELANE is in da place

Shane commence à être habitué à cette grande villa dans les Hamptons. Cette dernière ne l’impression presque plus. Il la trouve même de plus en plus vieille et ringarde. C’est à se demander comment il avait fait pour venir ici, à chaque va ces de Pâques. Désormais, il trouvait les paysages faible en lumière, peu attirants, peu luxueux. Même l’intérieur qui lui semblait familier, semblait tout aussi vieux que lui. Ouais … Il aurait préféré aller ailleurs. N’importe où, mais pas ici. Parce que mine de rien, il sent que des choses se préparent. Son père n’est pas là pour les accueillir, Ca aurait déjà dû lui sembler louche. Oh ! Sans oublier la présence remarquée de Natasha.  Elle ne pouvait donc pas laisser la famille Hollister en paix ?  Apparemment, non. Peut-être que le brun n’avait pas été assez clair la dernière fois. Elle ne l’intéressait pas. « Tu as dis quelque chose ? » Oui. Mais rien de si important que cela maintenant qu’il y pense. Il se contente de répondre un hochement négatif de la tête. C’est vrai que c’est la première fois pour Ophélia et la pression doit être élevée. Ce n'était pas comme pour lui. Et pourtant, Shane rêvait de tout sauf d'être ici. « Puis on est pas obligé de rester ici pendant des heures ? »  Ses lèvres font une petite moue dubitative. En théorie, non. En pratique, se serait surement un peu plus compliqué. « J'espère pas. » Le Hollister, il se voit mal rester pendant des heures, enfermé dans cet endroit. Non, ce n'est pas une maison hantée mais presque. Dans ses souvenirs, énormément de disputes familiales se sont passés ici. Les dernières en date ? Oh, pour faire rapide, il dira juste qu'il a voulu étrangler son père et qu'il a du, par dépit, lancer sa fourchette en sa direction. C'est des gros caïd dans la famille ! « Ça va bien se passer. » Il acquiesce. Oui. Il faut qu'il arrête d'être pessimiste un petit peu. Se sera beaucoup mieux pour son humeur et pour sa relation avec la belle brune. S'ils étaient ici, c'est parce qu'elle l'avait accepté alors autant l'accepter et s'amuser. Même si cela risque très légèrement compliqué entre sa mère et l'autre blonde qui s'empresse de poser des tonnes et des tonnes de questions vis à vis de leur soit-disant mariage et relation. Déjà, il aimerait comprendre pourquoi ça les intéresse ? L'argent qu'il compte utilisé pour les préparatif, probablement. Mais après tout, l'argent est sur son compte à lui, pas le leur. Donc ils ne devraient pas être aussi aigri. « On est encore jeunes, on a le droit de vouloir prendre notre temps. » Beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de temps. « Qui sait la prochaine fois qu'on se verra, on aura peut-être franchi le pas avec Shane. » Ou pas. Mais pour jouer au parfait petit fiancé fou amoureux de sa fiancée, il lève les deux sourcils : Ouais, peut-être qu'ils auront franchi un nouveau cap. Il va mourir. Enfin, peu importe. Ils sont loin de vouloir se marier et loin d'en être à ce stade. Shane préfère prendre son temps et ne pas prévoir l'avenir. S'il joue le rôle, aujourd'hui, c'est juste pour satisfaire ... Ophélia ? Il sait pas trop à vrai dire. Mais il a juste envie de prouver à ses parents qu'il n'a plus besoin d'eux. Il a désormais commencer sa propre vie, et cela depuis qu'il a dix-huit ans, mais là, c'est encore plus officiel. Shane fait ce qu'il veut, avec qui il veut et comme il veut. Et peu importe ce que pense sa mère et cette pimbêche de Natasha, elles n'auront pas le dernier mot. « Il n'y a aucune honte à avouer ce qu'on était. Hormis si tu n'en a jamais parlé à Ophelia. » Les regards des trois femme dans la pièce se posent sur lui. OKAY. Y'a aucun soucis, il a l'habitude d'être le centre d'intérêt. Eh ouais, soyez pas jaloux les gars. Son verre de scotch à la main, il penche la tête légèrement sur le côté. Clairement, ça passe au-dessus de lui cette remarque et il est certain que c'est la même chose pour la brune. « On va s'arrêter de suite. Je ne suis pas venue ici pour me prendre la tête avec vous, j'ai confiance en Shane et je pense être totalement au courant de sa vie sentimental avant que je n'arrive dans sa vie, autant que lui de la mienne. » Bim, dans tes dents face de requin. « Exactement. » En effet, le Hollister savait clairement qu'Ophélia était fiancé à Julian et pourtant, il n'a pas arrêté de la draguer jusqu'à ce qu'elle craque. Une bonne chose, dans le fond, il suppose puisqu'elle est avec lui en ce moment et Julian ... Julian n'existe même plus. Il a disparut. « Et tu sais quoi Natasha ? » Oh Lord, il vient de capter toute son attention, voilà qu'elle replace ses seins énormes dans sa robe pour qu'il puisse y plonger un coup d'oeil. Eurk. « Je n'ai pas honte de dire ce que nous avons été : rien. Je t'ai recalé, tu l'as pas accepté. Je ne vois pas ce que tu veux dire de plus. » Bon, il aurait pu préciser qu'il y a eu quelques galipettes par-ci, par-là, mais rien de bien glorifiant pour eux deux. Et puis, ce n'est pas quelque chose qu'Ophélia ne sait pas. Le Hollister a couché avec beaucoup de femmes. Trop, pour qu'il puisse se souvenir de leur nom et visage. « Je dois dire que quelques chose me turlupine, madame Hollister pense la même chose : pourquoi ce mariage ? » Ah. Voilà qu'elle réajuste ses cartes et qu'elle revient vers un sujet sensible. Elle est pas conne, la Pierce. Elle connait un peu les principes du brun et malheureusement, le mariage n'en fait pas partie. « Parce que c'est que font deux personnes quand elles s'aiment mutuellement. » Sa main sert le verre. Ses jointures blanchissent à vue d’œil. Le brun se contrôle, comme il le fait quand il se retrouve dans un tribunal. Il souffle, inspire, retrouve un semblant de dignité. « Et que c'est le cas. » Non, se n'est pas aujourd'hui qu'il dirait ce mot : aimer. Ni demain. Ni jamais. Il a fait un trait sur cela dès qu'il est né au monde et il s'est juré de laisser ce trait jusqu'à sa mort. C'est ainsi. C'est comme cela. Personne ne le changera. Même Ophélia n'y arrivera pas, malgré qu'elle soit la femme pour qui Shane montre le plus d'intérêt. Il n'est pas fait pour aimer quelqu'un. Il est bien trop solitaire dans l'âme pour vraiment y arriver un jour. De toute façon, il a toujours souffert quand il s'est attaché à quelqu'un, alors autant se prévenir plutôt que de devoir, à nouveau, se guérir. Ses pensées l'ont quelque peu déconnecté de la réalité et, quand il se remet dans la conversation, il se rend vite compte que sa mère et Natasha se sont liguées contre Ophélia. Les gueuses ! Ce n'est pas ainsi qu'on doit traiter sa belle-fille Quand la brune part dans l'entrée, Shane ne tarde pas à faire de même, après avoir fait part de son avis sur ce sujet. Il commence peu à peu à bouillir de l'intérieur. « On aurait pas du venir. » Il souffle. Tellement. Il est du même avis. Mais cette fois-ci, c'est à lui de lui montrer les bon côtés de cet endroit et de ce voyage. « Ca va aller, tu verras. J'arriverais à faire en sorte que tu es de beaux souvenirs. » Bon, c'est peut-être pas ceux à quoi pense la brune, mais lui, il a une idée précise de ce qu'il entends par cela et ça se passe, en principe, souvent dans un lit. Mais quand on est dans les Hamptons, on peut voir un peu plus haut. On peut espérer changer un minimum les habitudes. « Comment tu fais pour supporter tout ça ? Toutes ces paroles blessantes ? » Il hausse des épaules; L'habitude ? Il ne saurait répondre de façon claire et honnête. « Je les calcule plus. Ils ont plus d'importance à mes yeux. » Et c'est probablement cela le plus triste. Avoir ces parents auprès de soit, mais agir comme ci ils n'étaient plus de ce monde. Alors que d'autres les avaient perdus et auraient mérité plus de temps avec. C'est malheureusement comme cela qu'est fait le monde. Rien n'est juste. « Mais je les laisserait pas te rendre triste, d'accord ? » Ca, il peut le lui promettre. C'est une chose qu'il est capable d'accomplir. Mais avant, il veut remettre les choses au clair. Il avait juste eu un très mauvais timing. Oh ... Le papa est de la partie désormais. C'est la merde. Muni d'un faux sourire, il est bel et bien forcé d'aller avec lui et sa mère pour "discuter".« Je ne bouge pas de toute façon, je t'attendrai ici. » Elle a intérêt. « Je fais au plus vite. » qu'il lui souffle à l'oreille après ce rapide baiser échangé. C'est donc avec les pieds lourds de plomb qu'il suit ses parents jusqu'à un bureau en retrait. De là, il ne peut rien savoir de ce qu'il se passe dans la grande salle à manger. Tant pis. Il ne peut plus revenir en arrière maintenant. « J'vous écoutes. Qu'est-ce que vous vouliez me dire ? » Shane, il prends ses aises sans rien demander à personne, s'asseyant directement dans un des fauteuils en cuir. Il aurait du penser à prendre son verre de scotch, il sent que la suite ne va pas lui plaire. Mais après tout, y-a-t'il quelque chose que peuvent dire ses parents qui pourraient lui plaire ? Non. « Alors ... Tu vas te marier ? » C'est son paternel qui ouvre la conversation. Du coin de l'oeil, il voit sa mère rester prostrée près de la porte d'entrée. C'est quoi le problème au juste ? « Va droit au but. » De un, ça lui évite de mentir et de se faire prendre à ce jeu dangereux. De deux, ça lui permet de retrouver bien plus vite les bras de sa dulcinée et de pouvoir s'enfuir. Tout le monde est gagnant. « On ne pense pas que se soit une bonne idée. » Le contraire l'aurait grandement étonné. Mais soit ! Il fait un signe de main pour lui donner l'ordre de continuer. « A vrai dire, avec ta mère, on pense qu'elle tente juste de récupérer un peu de notre argent. » Mais encore. « Alors on a deux solutions à te proposer. » Il est tout ouïe à entendre des conneries. « Soit, tu nous autorises à faire un contrat de mariage. Si vous divorcez, ce qui je pense, sera le cas d'ici quelques mois, elle ne recevra aucune indemnité. » Mais qui il est pour juger de la sorte ? « Ou tu acceptes l'autre proposition. » D'accord. « Qui est ? » Il veut connaitre la fin de cette arnaque. « Épouse Natasha et garde cette ... Autre femme pour satisfaire tes besoins. » D'accord. Parfait. Il en a suffisamment entendu maintenant. « Enfin ... Qui sait, peut-être que d'ici là, elle aura compris qu'elle ne fera jamais partie de cette famille. » Shane se lève, lisse sans dire un mot son costume de luxe. Qu'est-ce qu'il pourrait bien répondre, de toute façon ? Ils se sont déjà assez bien battu dans le passé. « Comprends nous, fils, mais cette garce ne peut pas salir notre réputation. Tu peux le comprendre cela ? » Sa mère se poste devant lui, pose ses deux mains sur ses épaules et le force quelque peu à lui soutenir ce regard de braise et de haine. Son paternel, quand à lui, s'empresse de se mettre derrière. Ah. C'est à lui de répondre ? « Oui, bien-sûr. » qu'il répond d'un ton qui est ironiquement détaché. Ces deux parents lâche un soupire de soulagement. Désolé, ceci aura été de courte durée. « Vous m'excuserez, il faut que j'aille faire du nettoyage. » Le brun se retourne et commence à se diriger vers la porte du bureau, suivit de près. « Vous savez quoi ? » Il pouvait pas tenir plus longtemps. « C'est tout de même hallucinant que vous n'avez toujours pas compris que peut importe ce que vous me demanderez de faire, j'en aurais rien à foutre. » Et Shane, il agira toujours dans le sens contraire des choses. Il se marierait avec qu il veut. Il ferait ce qu'il veut de sa propre vie. La réputation, il en a un peu rien à faire. C'est leur problème, pas le sien. Il se remet rapidement en route, toujours poursuivit par ses deux crétins de parents et les domestiques qui tentent de le ralentir comme ils peuvent. « Shane, elle m'a frappée ... » Le brun se stoppe net en voyant le spectacle devant lui. Qu'est-ce qu'il s'est passé ? « Mais, mais, non j'ai rien fais. » Pourtant, Natasha semble avoir reçu un coup en pleine poire et Ophélia, d'être aussi énervé que la fois où elle l'a baffé devant tout le monde dans le bar. « C'est elle qui a péter un câble toute seule, je te le jure. » Il ne sait pas quoi penser. Et pourtant, il sait qu'il devrait lui faire confiance. « Elle m'a agressée quand elle a comprit que je pouvais lui donner plus d'argent. » Ca se mélange dans es pensées. Il est embrouillé. La discussion qu'il vient d'avoir avec ses parents lui revient en mémoire. Est-ce que, pour une fois dans leur vie, ils auraient dit la vérité ? « Non mais vous n'allez pas la croire ? Elle s'est fait ça toute seule. » Le brun pose son regard sur Ophélia, toujours remplis d'incompréhension et de doute. Il doit faire un choix, choisir son équipe. « On ne peut pas faire confiance aux personnes qui ne vivent pas dans le même milieu que nous. » Et là, ça fait tilt dans sa tête. Il se remet en mouvement, se glissant au côté de la brunette. « Non mais t'as cru que je vivais dans un bidonville ? J'ai quatre murs et un toit au dessus de ma tête quand même. » Et il se permet même d'ajouter une chose. « Elle est pas ici pour l'argent. » Et elle n'a jamais cherché à en avoir. « Shane, je veux partir ... » Et c'est ce qu'ils allaient faire. « J'allais proposer la même chose. » Mais il est bien élevé le Hollister, et il se permet de dire en revoir à toutes les personnes présentes. « Natasha, au plaisir de ne jamais te revoir, toi et tes gros seins. » Boom. Petite révérence de la mort qui tue. « Papa, Maman, enregistrez bien ces quelques mots : Allez vous faire enculer. » Sur ces mots, il glisse sa main dans celle de la brune et sort de la maison. Étrangement, personne ne tente de les rattraper et de les empêcher. C'est au moins la seule bonne chose de bien qu'ils auront fait. Le Hollister demande à ce que la voiture qui les a amené ici reviennent au plus vite. Il ne compte pas attendre cinq minutes de plus. Mais durant l'attente, il ne sort pas un seul mot. Il bouille intérieurement. Mieux vaut que ça reste pour lui-même. Ophélia a déjà vu à quel point il pouvait se montrer blessant. Une fois. Le moment de leur rupture. La voiture arrive, ils montent dedans et, enfin, Shane relâche un peu la pression. « Je suis vraiment désolé ... » Et c'est vrai. C'était vraiment pensé. « Je sais pas ce qu'il s'est passé avec Natasha, mais je suis certain qu'elle a du raconter d'innombrables conneries. » Shane attrape le visage d'Ophélia dans ses mains. « J'aurait du t'écouter et partir directement après la première dispute. » Car oui, c'était une dispute qu'il y avait eu entre les trois femmes. « Tu veux rentrer à la maison ? » Il pouvait comprendre qu'elle veuille être auprès de sa soeur et de son père. Sa aurait été probablement sa réaction après tout ce qu'il vient de se passer. « Sinon ... Je peux réserver une chambre à New-York et on reste là-bas pour la nuit, le temps de décider ? » Shane, il va être très gentil, et la laisser décider de la suite parce qu'il a l'impression que la personne la plus chamboulée des deux, c'est elle. « Ophelia, je ... » t'aime. « Je veux pas que tu sois mal à cause de moi. » Perdu. Try again. « Ou que tu deviennes distante ... » Il aurait extrêmement de mal à l'accepter. « Ils m'ont demander de faire un choix entre eux et Natasha, et puis toi. Et c'est toi que je veux. Ok ? L'oublie pas. » A défaut de savoir dire ces trois putains de mots.

_________________

✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1506
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 31 Mai - 18:03 )



✻ ✻ ✻
I got a fear, oh in my blood she was carried up into the clouds, high above. If you bled I bleed the same If you’re scared I’m on my way. Did you run away, did you run away, I don’t need to know If you ran away, if you ran away, come back home. Just come home.

Ophelia n'ira jamais jusqu'à dire que sa famille est parfaite, parce que c'est loin d'être le cas. Mais quand elle compare les Rhodes aux Hollister, Ophelia n'arrive pas à comprendre la case qu'ils ont sauté pour être aussi particulier. Franchement, la brune a l'impression de se trouver dans un épisode raté de Revenge et que Victoria Grayson a prit possession du corps de la mère de Shane voire même celui de la blonde pulpeuse à ses côtés. D'ailleurs, on explique encore à Ophelia ce qu'elle fiche ici ? Elle n'est pas de la famille et Ophelia n'a pas souvenir que son nom avait été prononcé quand elle avait reçue une invitation. Sinon c'était certain que Ophelia aurait trouvé une excuse X pour ne pas venir jusqu'ici dans les Hamptons. La brune aurait du écouter Shane. Bien sûr qu'elle aurait du. Seulement, Ophelia avait besoin de se faire sa propre vision des autres. Ophelia essayait surtout de se convaincre que les parents de Shane ne pouvaient pas être aussi " particulier " que pouvait le prétendre Shane. L'avocat doit certainement dire ça parce qu'ils sont ses parents et qu'il est leur enfant. Or plus, Ophelia passe de temps dans cette maison, plus elle a l'impression qu'elle aurait du écouter le discours de Shane et donc ne pas poser un pied dans cet avion et encore moins dans cette demeure dans laquelle Ophelia pourrait faire rentrer tout Cap Harbor. D'accord, elle exagère un peu, mais elle peut y rentrer au moins quatre fois sa maison. Au moins ! Bien que son faux fiancé soit peu optimiste sur leur séjour, Ophelia ne cesse de lui dire que tout va bien se passer et qu'ils pourraient même passer un agréable moment. Ophelia est trop optimiste contrairement à Shane. Encore une fois, elle aurait du l'écouter puisque à peine s'est-elle installer dans le salon qu'elle se trouve en salle d'interrogatoire. Désolé mesdames mais la Saint Ophelia ce n'est pas aujourd'hui, donc ça serait sympa de lui lâcher la grappe. Sauf que face à elle, Ophelia à l'impression d'avoir deux minis chihuahuas enragés. La mère de Shane ne devrait pas être heureuse au contraire de voir son fils sur le point de se marier ? Puis qu'est ce que cette histoire peut foutre à la salope blonde ? Elle ne sera même pas inviter au mariage ! Enfin, il n'y aura pas de mariage de toute façon. Shane n'est même pas prêt à lui avouer qu'il est amoureux d'elle, donc à quoi bon se marier avec un homme incapable d'avouer ses sentiments ? Mine de rien, Ophelia aimerait bien que ces putains de trois mots arrivent à sortir de sa bouche un jour ou l'autre. Elle a promit d'être patiente, mais sa patience à souvent des limites ... Cette Natasha commence vraiment à lui taper sur les nerfs. Ophelia est souvent très calme, mais cette blonde arriverait à la faire sortir de ses gonds. D'où elle ramène son grain de sel ? Et c'est quoi son histoire avec Shane exactement ? Elle n'a pas été mise au courant, enfin si, elle sait qu'il a eut 3 millions de femmes dans son lit. Contrairement à elle qui n'a eut que trois hommes. Mais encore une fois, c'est un détail qui concerne leur couple et non ce trouple dans lequel Natasha tente de s'incruster. « Je n'ai pas honte de dire ce que nous avons été : rien. Je t'ai recalé, tu l'as pas accepté. Je ne vois pas ce que tu veux dire de plus. » Au moins les choses sont claires et ça rassure Ophelia de n'avoir rien raté de la vie sentimentale de Shane. Cet interrogatoire ne semble pas avoir de fin rendant Ophelia de plus en plus nerveuse. La brune est juste honnête et elle-même, seulement elle aurait du revoir ses mots et savoir qu'une vulgaire prof de sport ne pouvait pas convenir pour un homme de la classe de Shane. Forcément Miss Pierce est parfaite.  Sauf qu'Ophelia est Ophelia et elle ne changera de sitôt. Son cœur s'emballe même dès lors que le sujet de sa mère est évoquée. Incapable de rester dans la pièce face à ces propos douloureux, Ophelia préfère prendre la fuite tout en s'excusant de son départ précipiter. Tout ce qu'elle veut à présent, c'est rentrer chez elle et rester le plus loin possible de cette famille de fou. « Ça va aller, tu verras. J'arriverais à faire en sorte que tu es de beaux souvenirs. » La brune secoue négativement la tête. « Non Shane ça ne va pas. » Et ça n'ira pas mieux dans les minutes à venir. Certes, elle lui fait confiance sauf qu'elle n'a plus l'envie de rester ici dans cette maison qui l'étouffe. « Je ne sais pas si c'est une bonne idée de rester ... » Autrement dit, elle aimerait bien prendre ses affaires et prendre également le premier avion en direction de la Caroline du Nord. Puis merde, comment lui ça n'arrive pas à l'atteindre ? « Je les calcule plus. Ils ont plus d'importance à mes yeux. » Là, elle ne comprend pas réellement. Ophelia finit d'ailleurs de sécher ses quelques larmes afin de lever le regard vers lui. « Mais ce sont tes parents, enfin ta mère et l'espèce de pétasse blonde. D'ailleurs je ne comprends toujours pas ce qu'elle fait ici ... » Qu'on ne lui fasse pas croire qu'elle soit juste venue boire le thé, Ophelia n'y croira pas. « C'est pour toi qu'elle est là, non ? Il s'est passé quoi exactement entre vous ? Je pense avoir le droit de savoir et ne me dit pas " rien " s'il te plait. » Parce que là non plus, elle n'y croira pas. Pour qu'une fille s'attache autant, il doit y avoir une histoire de fesses là-dessous. Une histoire dont Ophelia aimerait être au courant. « Mais je les laisserait pas te rendre triste, d'accord ? » Sauf que c'est un peu raté. C'est déjà le cas. Ophelia ne va pas en pleurer toutes les larmes de son corps, mais elle est blessée. « D'accord. » Elle fait taire ses paroles par un baiser avant de retourner dans la fosse aux lionnes. Génial ! Le père de Shane est également de la partie. Ophelia est heureuse et ça se voit sur son visage. Encore plus quand il l'abandonne en tête à tête avec Natasha. Donnez lui une corde, s'il vous plait. La brune aurait aimé rester sagement dans son coin, mais la blonde l'agresse presque. Sa conversation avec Natasha aurait été très enrichissante, du moins façon de parler. Ophelia aura juste apprit qu'elle se tapait Shane avant, qu'elle n'était d'après Natasha qu'un amusement pour le brun et le pire de tout ? On venait de lui offrir un énorme chèque pour qu'elle disparaisse de sa vie. NO WAY ! Ophelia nage en plein rêve. On va lui annoncer d'ici quelques minutes que tout ceci n'est qu'une farce et qu'il y a une caméra cachée dans la pièce. Seulement quand Natasha commence à se frapper toute seule, la brune reste sans voix, incapable de comprendre ce qu'il se passe. Avant même qu'elle n'ait eut le temps d'ouvrir la bouche, la Pierce l'accuse de l'avoir frappé. C'est fou ! Littéralement. Elle prie intérieurement pour que Shane la croit, qu'elle n'a rien fait et qu'il manque juste une case à cette fille. « Elle est pas ici pour l'argent.  » Elle a même déchirer le joli chèque qu'on lui avait proposé. Tout ce qu'elle désire, c'est partir. « J'allais proposer la même chose. » Au moins, ils sont sur la même longueur d'onde. La brune écoute Shane faire ses adieux aux personnes présentes dans la pièce, puis ils quittent tout deux la demeure main dans la main. Une fois à l'extérieur, elle n'ose même pas le regarder préférant perdre son regard dans les alentours. Son esprit est ailleurs et celui-ci reprend place uniquement au moment où cette voiture les embarque. « Je suis vraiment désolé ... » Un fin sourire gênée se glisse sur ses lèvres face à ses paroles. « Je sais pas ce qu'il s'est passé avec Natasha, mais je suis certain qu'elle a du raconter d'innombrables conneries. » Plus d'une c'est sûr. Enfin, maintenant Ophelia ne sait plus trop. Qui sait ? Peut-être que Natasha avait raison ou il y avait tout de même une part de vérité dans ses paroles. « Elle est juste amoureuse de toi. » Ou de son argent, Ophelia ne sait pas trop. « J'aurait du t'écouter et partir directement après la première dispute. » C'est ce qu'elle lui avait demander et il aurait du vraiment l'écouter plutôt que de vouloir rester auprès de ces gens. « Tu veux rentrer à la maison ? Sinon ... Je peux réserver une chambre à New-York et on reste là-bas pour la nuit, le temps de décider ? » La brune ferme les yeux quelques instants, puis enlève les deux mains de Shane présentent sur son visage afin qu'il en reprennent possession. « Je veux rentrer chez moi, Shane. » Ophelia souligne bien le fait qu'elle veuille rentrer chez elle, chez son père pour voir sa sœur également. « S'il y a un vol ce soir c'est parfait, sinon j'attendrai demain. » Mais la brune n'a aucune envie de rester ici et encore moins de visiter la ville. « Ophelia, je ... Je veux pas que tu sois mal à cause de moi. Ou que tu deviennes distante ...  » C'est pourtant ce qui est exactement en train de se produire. Elle fuit même sa main quand il essaye de la poser sur la sienne. « Ecoute Shane, je ne pense pas que ça soit une bonne idée qu'on soit ensemble ... On vient de deux mondes totalement différents et ce qui vient de se produire aujourd'hui, montre bien qu'on est trop différents l'un de l'autre. Et je sais très bien que tu ne vas pas pouvoir fuir indéfiniment tes parents, à quoi bon s'ils ne cautionnent même pas notre relation ? Je n'ai pas envie d'être la cause d'un conflit avec eux ... » Elle est en train de rompre avec lui ? Ça y ressemble fortement. « Ils m'ont demander de faire un choix entre eux et Natasha, et puis toi. Et c'est toi que je veux. Ok ? L'oublie pas. » Savoir ça maintenant, ça lui déchire encore plus le cœur. « Jusqu'à quand ? Jusqu'à ce que je te lasse et que tu trouves une autre fille à séduire ? » Non, elle n'a toujours pas encaissé ni même digérer les paroles de Natasha. « Je t'aime Shane, je t'aime et j'en ai marre de me priver de te le dire. Ce n'est pas moi, j'ai un besoin d'avouer ce que j'ai sur le cœur ce que je ressens quand je suis amoureuse et je n'arrive plus à garder ça pour moi. J'en ai marre de toujours devoir contrôler mes mots pour ne pas te brusquer. » S'il fait un AVC et bien Ophelia assumera pleinement. « Je t'ai promis d'être patiente, j'essaie mais j'y arrive pas. Si tu n'es pas capable de me dire ça, ça ne sert à rien de continuer ... » Elle est consciente qu'elle lui impose un peu un ultimatum, mais c'est son droit. « D'accord, tu me le prouves surement à ta façon mais j'ai envie de plus que des voyages, j'ai envie de plus que de sexe. J'ai besoin de parler et d'échanger avec toi. » Mais elle se doute qu'il sera incapable de lui offrir ce qu'elle lui demande et c'est ça qui lui fait mal. « Je veux savoir ce que tu ressens pour moi. Je veux savoir que je ne suis pas juste la fille avec qui tu passes du bon temps. Je veux être plus que ta fausse fiancée. Je veux construire des projets avec toi ... » Si avec Julian ça n'avait jamais été le cas, Ophelia ne dirait pas non à s'installer avec lui prochainement. « Je t'aime. » Ses yeux brillent, étincellent en fixant le brun assit à ses côtés, en attente d'une réponse de sa part.

_________________

    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I'm too crazy for you ✻ OPHELANE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I'm too crazy for you ✻ OPHELANE

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération