Coffee with a stranger [Mia]

 :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Sam 4 Mar - 15:53 )


   
Coffee with a stranger


   
C'était, il y a deux jours, la chasse était ouverte. Non, ce n'est pas la chasse au trésor mais seulement le vole qui était de retour. Une jeune femme d'une vingtaine d'années était ma cible. Elle marchait tranquillement dans la rue tandis que je regardais son sac. Pas de soucis, son portable est facile à prendre. Étant donné que son sac à main était ouvert c'était une porte facile pour prendre son téléphone qui était dans la petite pochette. Je me dirige vers elle, l’effleure et prends son portable vite fait. Maintenant qu'il est en ma possession il est à moi. Vous allez peut-être vous demander pourquoi je lui prends son téléphone ? Eh bien tout simplement parce que ça m'amuse actuellement et que je n'ai que ça à faire. Puis, ça fait un portable de rechange au cas où le mien pète et me dit adieu.  
C'est seulement hier que j'ai reçu un message de ce téléphone où cette jeune fille me demandait de lui rendre des informations de son téléphone qu'elle avait besoin. Étant donné qu'elle m'avait l'air assez gentille et surtout qu'elle n'allait pas porter plainte je me suis dit que pour une fois ça serait pas trop mal de faire la gentille et de lui rendre ce dont elle avait besoin et puis ça me fera peut-être une amie en plus qui sait ? C'est pour ça qu'aujourd'hui, je devais aller au café à 11h.

Assise à une table, je commande un chocolat chaud et j'attends patiemment qu'elle arrive, je connais sa tête mais pas son prénom. Je ne suis pas sûre qu'elle sache que c'est moi, quoi que. On sait jamais ? Ça se trouve c'est parce que j'ai une tête d'ange que cette fille me demande seulement ce qu'il y a dans le portable. Ou bien parce que c'est une gentille fille à qui il faut faire plein de câlin. Je vous jure là, je divague.
Lorsque je la vois arriver, je lève mes deux bras et lui fais de grands gestes. On dirait que j'étais à un concert en train de … faire je sais pas quoi. Non, en fait, je sais à quoi je ressemblais à une petite fille qui essaie d’attraper la banane accrocher au palmier ! Cette comparaison est épouvantable, je suis d'accord. Quand elle s'approche, je lui lance un « Salut ! ». Je sais pas pourquoi mais j'étais contente de la voir, elle m'a l'air douce et elle est ultra belle. Non je ne change pas d'orientation sexuelle, je dis juste ce qu'il en est. Puis je me présente : «Bon autant faire les présentations sinon on va pas savoir comment aborder la chose, je m'appelle Yaël j'ai 18 ans et je suis en terminal. » J'avais balancé ça d'une traite, écoutez comment voulez-vous parler à une inconnue alors qu'elle veut seulement récupérer ses informations. Autant faire la conversation avant, surtout que bon elle s'est déplacé, il faudrait quand même qu'elle passe un bon moment. « Tu veux quelque chose ? » On dirait trop on est à un rencard mais pas du tout. Ça se trouve les personnes autour de nous vont s'imaginer des choses imaginez-vous.

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 681
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Mar 7 Mar - 22:55 )



Coffee with a stranger
YAËL is in da place

La blonde n'en revient toujours pas. Elle était là, tranquillement dans un parc quand elle s'est fait voler son portable. Elle ne s'en était même pas rendu compte de suite. Non. C'est juste qu'en voyant les gens autour d'elle le sortir, elle a voulu faire de même et ... Il n'était plus là ! Autant dire qu'elle a premièrement paniqué. Elle a emprunté celui d'un de ces collègues, au bureau, pour contacter Jay et tout lui raconter. Son colocataire lui avait alors soufflé l'idée de couper net le téléphone en appelant le service technique de la marque à la pomme. Le seul soucis ? C'est que Mia l'utilisait pour bosser et qu'il y avait des parties de son mémoire qu'elle n'avait pas eu le temps de transférer. Elle allait se mettre à pleurer si Noah ne lui avait pas soufflé l'idée d'envoyer un SMS. Avec un peu de chance, la personne serait gentille et le lui rendrait. Et miracle ! Ca fonctionné. Elle avait donc rendez-vous aujourd'hui même au café du coin pour tout récupérer. Elle devait se montrer méchante, et surtout mécontente. Mais elle savait d'avance qu'elle n'y arriverait pas. Elle ne savait pas être ainsi. Pour elle, il n'y a qu'amour et respect. Quand elle rentre dans le café, elle cherche du regard le ou la possible voleur/voleuse. Et ... Oh ! Mais elle est jeune ! « Salut ! » D'accord. Cette charmante demoiselle lui avait donc piqué son téléphone ? « Bonjour, je présume. » Non, elle ne pouvait pas croire que c'était elle, la voleuse. «Bon autant faire les présentations sinon on va pas savoir comment aborder la chose, je m'appelle Yaël j'ai 18 ans et je suis en terminal. » La blonde reste incrédule pendant quelques secondes. « D'accord ... » Oh. Il faut qu'elle fasse de même ? « Tu dois savoir que je m'appelle Mia, si tu as fouillé dans le téléphone. J'ai vingt-trois ans et je suis étudiante et gérante d'un magazine. » Oui, tout ça en même temps. C'est beaucoup, mais ça lui plait et ça lui permet d'être active. Pour rien au monde elle ne regrette d'avoir dépenser autant d'argent pour lancer son entreprise. Désormais, elle est grande, belle, et à de beaux jours devant elle. « Tu veux quelque chose ? » Mia s'installe sur une chaise. « Un thé à la framboise, merci. » qu'elle dit en souriant. Elle laisse Yaël aller chercher les commandes et ne peux que être séduite par ce bout de jeune femme qui semble indépendante. « Je peux te poser une question ? » Se ne sera certainement pas la seule de l'heure, mais il faut la comprendre, elle est intriguée par Yaël. « Pourquoi tu voles ? » Oui, c'est important de le savoir. « Tu fais ça pour attirer l’attention, comme dans les films ou séries ? » Mia est blonde, il lui arrive souvent de poser des photos débiles. « »Enfin ... C'est possible que je récupères mon téléphone ? Elle a peur de se faire avoir une deuxième fois, c'est certain.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Mer 22 Mar - 21:05 )


   
Coffee with a stranger


   
J'avoue déjà connaître son prénom : Mia, en même temps quand on vole un téléphone souvent on fouille dedans. C'est logique, non ? Quand elle m'a dit sa profession je me suis directe dit, ah ! Son portable est plutôt important, surtout que souvent quand on est gérante d'un magazine on doit stocker un certain nombre d’information dans son portable. En plus, elle est étudiante elle doit avoir une vie assez dynamique quand même. J'aurai vraiment pas pu voler une personne âgé qui se sert de son téléphone seulement une fois par an? La poisse. Je hoche simplement la tête lorsqu'elle me donne ces informations.

Je me lève chercher un thé à la framboise, je commande aussi un sprite pour moi. Après du chaud un peu de froid ça ne fait jamais de mal. Je sens le regard de Mia planté sur moi mais je n'y prête pas attention et je reviens avec ces deux boissons accompagnés de petits macarons, ceux au chocolat sont hyper bon. Je m'assois et l'inconnue commence à me poser des questions sur le pourquoi du comment du vol. Et puis quand elle a parler de film, sa naïveté m'a fait rire mais j'ai simplement sourie de l'extérieur. Je me suis d'abord demandée si je devais lui répondre ou pas. Au départ j'étais partie pour lui dire que je n'allais pas lui répondre et puis j'ai vu son visage tout mignon. Je me suis dit que je pouvais lui dire et que de toute façon y a aucun problème à lui en parler. Je crois que je commence à avoir une confiance un peu aveugle avec elle. « C'est depuis mon émancipation que je vole. Je voulais montrer à mes parents que j'avais besoin de rien, sauf que l'argent ne tombe pas du ciel » Je murmure un « malheureusement » et continue : «Je ne voulais pas dépendre de ma sœur qui m'a déjà hébergé. J'ai donc commencé à voler, des petites choses puis des choses plus onéreuses. Je me suis faite prendre quelques fois mais j'ai toujours eu des personnes pour me sortir des situations dérangeantes. Au final c'est devenu un passe-temps, une sorte d'amusement. Il n'y a plus vraiment un but pour que je vole, c'est une activité comme une autre pour moi. » Après mon mini monologue, je la regarde en attendant sa réaction. Je sais que ce que je viens de dire peut-être choquant quand on se rend compte que c'est seulement parce que ça m'amuse. Enfin bon, il faut juste avoir l'esprit ouvert et me comprendre un minimum. « Enfin bon, je vois pas trop ce que ça peut t'apporter de savoir tout ça... » Je suis curieuse de savoir pourquoi elle veut me connaître un peu plus alors que j'ai volé son téléphone en un rien de temps. « Te rendre ton téléphone ? Je croyais que tu voulais que les informations qu'il y a à l'intérieur ? » Même si je vole pour le plaisir, je garde quand même les objets en question, c'est une sorte de principe quand on prend on garde. C'est sans doute bizarre mais je pense comme ça. Et aujourd'hui ne fait pas exception à la règle même si elle est franchement attendrissante.
 

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 681
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Lun 3 Avr - 18:36 )



Coffee with a stranger
YAËL is in da place

Mia n’arrivera jamais à accepter ce qui lui est arrivé dans le parc. Comment, diable, elle qui est si gentille, avait-elle pu se faire voler ? Si la personne avait pris le temps de lui demander son téléphone, elle aurait été capable de le donner. La blonde ne sait pas être méchante, cette idée ne lui viendrait même pas. Elle a la chance d’avoir de l’argent sur son compte en banque. Elle a la chance de pouvoir assez facilement s’acheter un nouveau téléphone. Alors, oui, clairement, elle aurait préféré le donner plutôt que de se le faire voler. Au moins, Mia aurait pu enregistrer et récupérer toutes les photos et dossiers que contenaient l’appareil. Là, elle craint que tout ne soit perdu. Bien qu’elle est rendez-vous avec la personne dans un café pour tout clarifier. La jeune femme a peur, et sûrement que ça se ressent quand elle commence à s’installer et à parler. « C'est depuis mon émancipation que je vole. Je voulais montrer à mes parents que j'avais besoin de rien, sauf que l'argent ne tombe pas du ciel » Mia pince ses lèvres entre-elles. Elle ne sait pas ce qu’elle pourrait répondre. Elle ne veut pas dire quelque chose que la jeune demoiselle comprendrait mal. « malheureusement » Oui, malheureusement. « Tu allais donc revendre mon téléphone pour te faire un peu d’argent ? » Elle ne sait pas si elle doit ressentir de la pitié ou de la colère. Pour le moment, elle reste toujours aussi curieuse. « Tu as quel âge ? » La blonde mise pour à peine dix-huit ans, mais elle se trompe sûrement. « Ecoutes, je trouve ça très courageux de ta part de vouloir prendre ton émancipation mais … Voler pour vivre n’est peut-être pas là meilleur chose à faire. Tu ne crois pas ? » La blonde est calme. Elle parle d’une voix des plus tendres. Elle ne veux pas que Yaël prenne la mouche. Ce n’est pas son but. Vraiment. Elle tente juste de comprendre, de lui dire que ce qu’elle enfaite n’est pas correcte. «Je ne voulais pas dépendre de ma sœur qui m'a déjà hébergé. J'ai donc commencé à voler, des petites choses puis des choses plus onéreuses. Je me suis faite prendre quelques fois mais j'ai toujours eu des personnes pour me sortir des situations dérangeantes. Au final c'est devenu un passe-temps, une sorte d'amusement. Il n'y a plus vraiment un but pour que je vole, c'est une activité comme une autre pour moi. » Elle porte sa main à sa bouche. Surprise ? Oui. Choquée ? Aussi. « Enfin bon, je vois pas trop ce que ça peut t'apporter de savoir tout ça... » Peu importe. Il faut qu’elle arrête. « Comment vas-tu faire quand plus personne ne sera là pour te sortir du pétrin ? » est-ce qu’elle y a déjà pensé ? Mia ne le pense pas. Quoi qu’il en soit, elle aimerait pouvoir récupérer son appareil téléphonique. C’était tout de même le but de sa venue. « Te rendre ton téléphone ? Je croyais que tu voulais que les informations qu'il y a à l'intérieur ? » Oui. C’est ce qu’elle voulait. « Et pour les récupérer, je dois les transférer à mon nouvel e-mail. » Qu’elle garde ce téléphone. De toute façon, la blonde avait l’envie d’en changer, alors si ça pouvait lui faire plaisir, Yaël pouvait le garder, le vendre, l’utiliser. Elle pouvait en faire ce que bon lui semble. « Je te l’ai dis, je veux juste récupérer mes dossiers. Je ne vais pas porter plainte ou quoi. » Elle est honnête, la blonde. « Tu as dans ta poche une grande partie de mon dossier d’étude que je dois rendre pour la fin de l’année. Je n’ai plus le temps de tout recommencer … Et je n’ai vraiment pas envie de louper mon diplôme. » Elle avait tant travailler qu’elle risquerait de pleurer pendant un long moment, si elle apprenait que tout ceci était en vain. « J’aimerai t’aider, aussi, pour que tu arrêtes de voler. » Voila. Elle s’arrêtait là.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Mer 3 Mai - 17:41 )

@Yaël Devitto a écrit:

   
Coffee with a stranger


   
Raconter ma vie à une inconnue n'a jamais fait parti de mes priorités et je pense que c'est pour tout le monde pareil. Mais cette Mia avait l'air de vraiment s'intéresser à moi et je le remarque assez vite quand elle me pose quelques questions. « A vrai dire je ne sais pas encore ce que je vais faire de ce téléphone, je comptais le vendre mais... Je sais pas » J'avais pensé à le vendre oui, mais au fur et à mesure je me suis dit que j'en aurais sans doute besoin pour  X raison. On ne sait jamais ce qui peut arriver, c'est là que je casse le mien je serais un peu embêtée surtout que j'en ai besoin pour pas mal de chose. «  J'ai 18 ans depuis pas longtemps maintenant. »

Voir par la suite qu'elle me posait plein de questions m'a fait froncé les sourcils mais j'ai laissé couler et je lui ai dit ce qu'elle voulait savoir. C'est qu'une inconnue je la verrais qu'aujourd'hui c'est tout. Suite à au récit de ma petite vie elle avait l'air totalement surprise. Ce qui me fit un peu sourire, cette réaction était tout bonnement rigolote. Cette Mia l'était, sa naïveté aussi, c'est ce qui rendait finalement cette conversation plus légère et moins formelle. « Moi ? Dans le pétrin? Jamais, je m'en suis toujours sortie jusqu'ici, bon j'ai un peu eu de chance mais sinon... » Je me mis à lui faire un grand sourire, cette petite, même si elle paraît plus vieille que moi, me semble fragile et sensible et en aucun cas je voudrai lui faire du tort. Après cette phrase je lui rajoute un :   « Ne t'inquiète pas. » Sa pitié m'allait quand même droit au cœur mais je ne voulais pas qu'elle se sente aussi concernée par ce que je faisais.

Entre temps on parla de ce fameux téléphone de ce qu'elle voulait récupérer. C'est à ce moment que je sortis son téléphone et que je lui tendis « Tiens prends tout ce que tu as besoin. Je comprends que ça soit important pour toi, mais je ne suis pas vraiment désolée malgré tout. »  Je lui offris encore un sourire et je ne voulais pas qu'elle pense que tout était jouée et que j'allais arrêter de voler. C'est pas du tout le cas et personne ne pourra m'enlever ça.

La suite de la discussion revint sur son envie de m'aider, je l'ai senti depuis le début qu'elle voulait m'aider. Elle veut me remettre sur ce qu'ils appellent le droit chemin, mais je n'y crois pas tant que ça. Je me débrouille comme je peux pour subvenir à mes besoins et je ne peux pas vraiment faire autrement. Je ne suis pas riche. Je 'n’ai que mon petit salaire de contrat étudiant dans cette boutique de lingerie pour pouvoir payer le loyer avec mon coloc, faire des courses et tous les autres trucs du quotidien. Si je ne vole pas, je ne pourrai jamais montrer à mes parents que je suis bien, que je vis mieux qu'avec eux. Que j'ai tout ce que je veux. « C'est gentil de ta part, de vouloir m'enlever de ça, mais... je ne veux pas. Aujourd'hui c'est ce qui me rend heureuse. Je m'amuse à faire ça, et je peux montrer à tout le monde que je vis bien mon émancipation ; que c'est pas si difficile que ça. Que je peux avoir tout ce que je veux. Tu vois... C'est quelque chose dont j'ai besoin. » Une question me titilla quand même et j'étais obligée de lui poser : «  Pourquoi tu veux m'aider comme ça ? Je t'ai quand même voler ton téléphone et pourtant tu es encore là, tu n'es même pas partie en courant quand tu as eu ton téléphone dans les mains. Qu'est ce que tu attends ? » C'est vrai que ça m'avait surprise de la voir rester là avec son téléphone dans les mains comme si de rien était. Se rend-elle compte qu'elle ne le verra plus après ça ?

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 681
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Jeu 11 Mai - 22:50 )



Coffee with a stranger
YAËL is in da place

« A vrai dire je ne sais pas encore ce que je vais faire de ce téléphone, je comptais le vendre mais... Je sais pas » Le vendre ? A qui ? C'est assez dangereux. Mia préférait encore le lui racheter, si c'était cela. Elle ne donnerait peut-être pas une somme maximale, mais assez pour que la jeune demoiselle en face d'elle puisse avoir une jolie pactole dans les poches de son jean. Elle aime pas totalement cette idée mais elle ne sait pas quoi faire d'autres non plus. « Tu as changé d'avis parce que je suis devant toi ? » C'est tout ce qu'elle voit à dire, à demander. Yaël est jeune, encore insouciante. Elle ne devrait pas se retrouver bercer dans ses bêtises. Elle risque de se bousiller la vie, et peut-être même de finir en prison. A quel âge ? « J'ai 18 ans depuis pas longtemps maintenant. » Donc elle n'est même pas majeur ... Cette semble idée d'imaginer cette brune dans une prison, derrière des barreaux, l'effraie au plus haut point. Elle ne peut pas laisser une telle chose arriver. Pas quand elle a conscience de pouvoir agir, de pouvoir aider. « Moi ? Dans le pétrin? Jamais, je m'en suis toujours sortie jusqu'ici, bon j'ai un peu eu de chance mais sinon... » Mais sinon ? Est-ce qu'elle a conscience des risques ? « Ne t'inquiète pas. » Mais c'est l'effet contraire qu'à cette phrase sur la blondinette. « Bien-sûr que je m'inquiète ! » Elle n'a pas cessé de s'inquiéter depuis qu'elle n'a plus son téléphone portable auprès d'elle. Enfin, pas pour l'appareil en lui-même, mais surtout pour les trésors qu'il contenait à l'intérieur. Et puis, maintenant, elle s'inquiète pour cette jeune fille de dix-uit à peine qui prends des risques astronomiques ... Juste pour le fun. C'est purement incompréhensible. « Tiens prends tout ce que tu as besoin. Je comprends que ça soit important pour toi, mais je ne suis pas vraiment désolée malgré tout. » Elle acquiesce, fait ce qu'elle a dit : récupérer ses fichiers qu'elle déplace sur le cloud dont elle fait exprès de se déconnecter complètement. Discrètement, elle fait en sorte aussi que le téléphone ne se souvienne de plus aucun de ses codes. Manquerait plus qu'on lui fasse des modifications sur certaines choses : elle allait mourir. Une fois la récupération faite, elle tends à nouveau le téléphone à Yaël. C'est bon, il n'a plus aucune importance. « Je ne comprends pas vraiment ce que tu trouves de drôle dans tout cela. » Elle a beau tout faire, elle n'y arrive pas. « Je n'ai pas du être la seule à vouloir récupérer quelque chose. Pourtant, j'ai l'impression que je suis la seule et unique à avoir eu l'opportunité de le faire. Je me trompe ? » Non. Elle ne se trompe pas sur ce point. Elle arrive facilement à voir cela dans la réaction qu'à Yaël. Cette petite l'attriste. Elle a envie de l'aider, de faire quelque chose pour son bien-être. Elle ne peux pas la laisser continuer ainsi. « C'est gentil de ta part, de vouloir m'enlever de ça, mais... je ne veux pas. Aujourd'hui c'est ce qui me rend heureuse. Je m'amuse à faire ça, et je peux montrer à tout le monde que je vis bien mon émancipation ; que c'est pas si difficile que ça. Que je peux avoir tout ce que je veux. Tu vois... C'est quelque chose dont j'ai besoin. » Non, désolé. Elle ne comprends définitivement pas. « Tu es heureuse ? » Elle sait qu'elle va lui répondre : oui. Mais était-ce la vérité ? « Tu en as peut-être besoin, mais être tout seul dans cette étape, ce n'est probablement pas la meilleure chose. » Mia aussi, elle avait du franchir quelques caps. Et heureusement, elle avait reçu tout le soutien dont elle avait besoin. « Pourquoi tu veux m'aider comme ça ? Je t'ai quand même voler ton téléphone et pourtant tu es encore là, tu n'es même pas partie en courant quand tu as eu ton téléphone dans les mains. Qu'est ce que tu attends ? » Mia hausse des épaules. Elle attends un peu avant de répondre, buvant un peu de sa boisson. « J'ai l'impression de me voir en toi, je suppose. » Jeune, souriante, pleine de vie et d'envie. « A une époque, j'avais l'impression que j'étais capable de tout, que j'arriverais à avoir tout ce que je voulais ... » On a l'impression qu'elle est vieille à parler de la sorte, mais c'est faut. « Et puis, tout s'est écroulé d'un seul coup et ma vie est devenu un cauchemar. » Un tel cauchemar qu'elle a tenté de mettre fin à sa vie, mais elle préfère passer ce détail sous silence. « J'aimerai t'aider parce que je ne veux pas que tu vives la même chose. Et aussi parce que j'aurais aimé que quelqu'un soit là pour me tirer la sonnette d'alarme. » Quant au sujet du téléphone ... « Je n'ai pas besoin de ce téléphone. Enfin ... J'veux dire que j'ai les moyens de m'en racheter un. Alors si ça peut te faire plaisir de l'avoir, garde le, ça ne me gêne pas. » Et finalement, elle ajoute : « N'oublie pas de nettoyer le téléphone et de changer la carte SIM. Je compte récupérer mon numéro. » Mia, elle est gentille, mais elle a aussi quelques priorités et celui d'apprendre un nouveau numéro n'en fait pas partie.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Lun 5 Juin - 14:02 )


   
Coffee with a stranger


   
Est-ce que je ne le vends pas parce que j’ai vu la propriétaire ? A vrai dire je ne sais pas du tout. J’ai d’abord pensé que c’était parce que j’en aurai peut-être besoin, mais au final c’est peut-être parce que je l’ai rencontré ici et que je me suis rendue compte que ce téléphone avait limite une petite âme. Je réponds donc un simple « Peut-être » à sa question.

En plus elle s’inquiète pour moi ? Mais qu’est ce que j’ai bien pu lui faire. Les gens ont souvent de la pitié à mon égard, obligée de voler pour vivre ou ce genre de chose. Mais chez cette Mia je trouve que c’est différent. Elle essaie vraiment de comprendre alors que franchement je n’ai rien de bien mystérieux, il suffit de savoir mon histoire un peu délirante et c’est bon, tu as compris que j’essaie de vivre. Malgré tout c’est vrai, je m’amuse à faire ça, la petite d’adrénaline j’adore. La seule qui est réussie à retrouver les informations de son portable est bien Mia. «  Oui tu es la seule, en même temps tu es la seule à m’avoir contacter. » Je me mise à rire, les autres ne bougeaient pas d’un pouce pour retrouver leurs affaires, non, ils les rachetaient, ces bandes de riches. C’était d’ailleurs hilarant ce qu’ils pouvaient acheter en double alors que même un je ne pourrai pas l’acheter.

Heureuse ? Je réfléchis un moment avant de lui répondre. « On peut pas dire que je suis vraiment heureuse, je lui suis sur certains points mais je n’ai plus de famille et pourtant je pense que c’est ce qu’il fait un minimum de bonheur mais j’ai choisi ma vie comme ça et je fais avec. Je fais tout pour être heureuse et voler fait partie de mon petit bonheur complètement délirant pour certains mais pas pour moi. » Je suis heureuse aussi parce qu’il y a Andreas qui est là, à mes côtés et qui est toute ma famille, le seul. Enfin j’ai aussi des amis, Hyde par exemple mon coloc.

Alors elle veut m’aider parce qu’elle se voit en moi. Mais qu’est ce qui a bien pu lui arriver ? Ça a  pourtant l’air d’être une fille toute mimi, qui a mené une vie des plus jolies et surtout des plus exemplaires. Mais c’est peut-être pour ça que j’ai un peu expliquer ma vie, parce que je pouvais avoir confiance en elle. Je ne sais vraiment pas. « Tu sais… C’est justement parce que ma vie a commencé à être insoutenable que j’ai commencé à faire ça. C’est pour mon bien que je le fais. Je sais que je joue avec le feu, mais je n’ai plus que ça. Enfin non, je tiens à des personnes mais… comment dire… C’est ce qui me maintiens un temps soit peu en vie. Je ne vois pas trop comment tu peux m’aider… Je vis bien ma vie comme ça.»

Ah ce téléphone, dans quoi il m’a embarqué encore. Cette Mia est gentille et veut m’aider mais… Ai-je besoin d’aide ? Moi même je ne sais pas, si j’arrête de voler je vais pas pouvoir m’offrir tout ce que je veux et c’est un luxe que j’ai besoin pour montrer que je vis ma vie bien et tranquillement. «  Ok, je le garde. Ne t’inquiète pas je vais le nettoyer et changer le numéro. D’ailleurs pourquoi tu ne veux pas changer de numéro ? Ça fait toujours un tri dans tous les contacts qu’on a, surtout du côté des ennemis. » Moi j’aime bien changer de numéro parce que ça fait un peu agent spécial, oui je suis un peu dans mon monde mais c’est comme ça.

« Tu crois que je pourrai survivre sans voler ? Sans avoir ma petite dose d’adrénaline ? Sans vaincre le danger un peu tous les jours ? Tu sais c’est un petit peu devenu mon quotidien, mon passe-temps. Tu devrai essayer, tu verras, c’est trop bien. Peut-être que tu comprendrais ce que je ressens aussi. »
J’ai bien pensé à l’emmener avec moi et lui apprendre les règles du métier. Évidemment c’est pas pour la mettre dans la merde juste pour lui montrer ce que ça fait. Après peut-être qu’elle ne pourra plus s’arrêter mais c’est comme ça, c’est comme les gens qui fument.  

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 681
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Mar 27 Juin - 18:35 )



Coffee with a stranger
YAËL is in da place

Mia a du mal à cerner la belle et jeune Yaël. Elle la touche, sincèrement. Elle a l'impression de se retrouver parfois en elle : que se soit dans ses façons d'agir ou dans ses façons de voir les choses. Et en même temps, Mia a cette nette et ferme impression qu'elles sont aussi aux antipodes. Elles sont différentes. Il suffit de voir que la jeune adolescente lui ait volé son téléphone portable pour savoir qu'elle diffère sur ce point. La suédoise est totalement contre toute chose qui la mettrait hors-la-loi. Mise à part l'état d'ébriété dans la rue. Elle a bien trop peur de finir en prison, de ne plus pouvoir aller faire du shopping, de ne plus pouvoir profiter des parcs et du soleil ... De devoir faire du sport par obligation. Urgh. Pourquoi pense-t'elle à tout ceci ? «  Oui tu es la seule, en même temps tu es la seule à m’avoir contacter. » Elleouvre la bouche pour un sortir un presque inaudible : « Oh. » Vraiment ? Personne n'avait eu la jugeote d'esprit d'appeler sur son numéro pour tenter de savoir qui le lui avait pris ? C'est étonnant. Ou alors, la blonde était bien trop intelligente par rapport à la population mondiale. Ce qui, en soit, est complètement improbable, vu toutes les bêtises qu'elle peut sortir à la pelle. « C'est ... Surprenant. A croire que personne ne se soucis de son téléphone. » Ou, ils avaient d'autres moyens pour récupérer les dossiers que contenait ce bout de technologie. La prochaine fois, elle ferait vraiment attention. Elle prendrait des précautions. Elle enregistrerait tout sur son cloud et elle n'aurait plus ce genre de soucis. Et au moins, si on lui voulait, à nouveau, son téléphone, elle ne se transformerait pas en une tempête blonde folle. « On peut pas dire que je suis vraiment heureuse, je le suis sur certains points mais je n’ai plus de famille et pourtant je pense que c’est ce qu’il fait un minimum de bonheur mais j’ai choisi ma vie comme ça et je fais avec. Je fais tout pour être heureuse et voler fait partie de mon petit bonheur complètement délirant pour certains mais pas pour moi. » Quand Mia disait qu'elles se ressemblaient ... « Je n'ai plus de famille non plus. » avoua-t'elle. « Alors, je pense pouvoir comprendre ton premier point. » Par contre, voler et bonheur. Désolé. Mais c'était pas possible pour le cerveau de la belle. « Mais voler, c'est vraiment indispensable pour toi ? » Comment ceci peut-il devenir une source de bonheur ? En quoi prendre des risque, mettre en colère des personnes ou même dans la panade pouvait-elle la rendre heureuse ? Elle n'arrive pas à voir clair dans toutes ces déclarations. « Tu sais… C’est justement parce que ma vie a commencé à être insoutenable que j’ai commencé à faire ça. C’est pour mon bien que je le fais. Je sais que je joue avec le feu, mais je n’ai plus que ça. Enfin non, je tiens à des personnes mais… comment dire… C’est ce qui me maintiens un temps soit peu en vie. Je ne vois pas trop comment tu peux m’aider… Je vis bien ma vie comme ça. » Mia reste incrédule. Elle est incapable de dire quelque chose. « Mais ... » Si des personnes tiennent à elle, pourquoi va-t'elle voir ailleurs ? « Ta situation me rends triste. » Et quand Mia est triste, elle pleure. Par chance, jusqu'ici, elle arrive à contenir ses émotions. Si bien que ses yeux sont juste embués de larmes mais que rien ne coule. « J'arrive pas à comprendre ce qui te permet de te sentir en vie en faisant cela. Tu as besoin d'attention ? » Manquait-elle d'amour autour d'elle malgré ces personnes qui l'entouraient ? Mia, elle peut lui en donner de l'amour. Elle en a plus qu'il n'en faut à revendre.

« Ok, je le garde. Ne t’inquiète pas je vais le nettoyer et changer le numéro. D’ailleurs pourquoi tu ne veux pas changer de numéro ? Ça fait toujours un tri dans tous les contacts qu’on a, surtout du côté des ennemis. » Mia n'arrive pas à s’empêcher de rire. « Tu as peut-être des ennemis, mais pas moi. » u alors, elle ne les connait pas. « Je ne vois pas les individus comme méchant. J'accepte tout le monde comme il est. » Elle a des défauts, les autres aussi. C'est ainsi que va le monde. Il faut s'accepter soi-même et accepter les personnes autour de nous. « Les hommes ne sont pas fait pour ne pas s'entendre, ou se faire la guerre. C'est des bêtises qu'on nous mets en tête. » Oui, Mia est une véritable peace and love. Elle n'était juste pas née à la bonne époque. « Tu crois que je pourrai survivre sans voler ? Sans avoir ma petite dose d’adrénaline ? Sans vaincre le danger un peu tous les jours ? Tu sais c’est un petit peu devenu mon quotidien, mon passe-temps. Tu devrai essayer, tu verras, c’est trop bien. Peut-être que tu comprendrais ce que je ressens aussi. » OULAH. « Tu veux que je vole ?! » Les cheveux de la belle ont du se dresser sur sa tête. « Hors de question ! » Nope. « Je veux pas finir ma vie derrière des barreaux. » Ah ça ... Non. Il en est hors de question. « Et tu sais, tu peux très bien te trouer une nouvelle source d'adrénaline. Les sports à sensation ? » Si ça peut lui éviter la prison à cette petite, Mia veut bien lui payer un abonnement à vie. « Je suis désolée, je ... Pense pas qu'on arrivera à se comprendre sur ce point là. » Elle sourit faiblement, se pincer plus les lèvres qu'autre chose. La gêne occupe principalement son esprit et son corps. « Excuse-moi ... » Elle les avaient retenu mais les larmes se mettent d'elle-même à couler. « Je suis assez émotionnelle ... » Au cas où elle n'aurait pas encore compris. « J'ai un peu de mal avec ta situation. J'ai l'impression ... » De ne servir à rien. D'être inutile. « Que personne ne semble vouloir t'aider. » Et elle ne voit pas pourquoi alors que Yaël semble être une gamine fort bien éduquée et gentille, dans le fond.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Dim 2 Juil - 16:39 )


   
Coffee with a stranger


   
Je suis là, devant une inconnue et je raconte ce que je ressens. Pourquoi je fais ça ? Cette question on me la pose souvent et souvent on ne me demande pas de développer. Mais Mia, elle, c’est complètement différent, elle essaie de se mettre à ma place et j’avoue que c’est assez bizarre. Du coup la plupart de mes réponses ne sont réfléchies que sur le moment, en réalité je ne me suis jamais posée la moitié de ses questions. Par contre sur le fait que personne ne m’est appelé avant Mia sur un vol de portable, j’y ai déjà réfléchis. Je fouille souvent dans la poche des plus riches, la plupart ont bien cinq portables tous reliés entre eux, alors ce n’est pas grave s’ils en perdent un. Ne voulant pas expliquer ma théorie parce que je sentais déjà que Mia était effarée par tout ça, je hausse simplement les épaules, comme si je disais : je sais pas c’est comme ça. Les riches arrivent toujours à leur fin, ils ont toujours des copies par ci par là, bien sûr c’est en général. Ils font souvent ça parce qu’ils savent très bien que c’est les premières cibles, c’est eux qui ont tout haute gamme, on voudrait tous être dans leur situation financière, on ne peut pas le cacher.

Je savais qui lui était arrivée sans doute quelque chose à cette Mia. C’était sûr, mais le fait qu’elle est perdue aussi ses parents je m’y attendais pas. Bien sûr, je ne pense pas que ça soit de la même façon que moi. Ils ont dû décéder dans un accident ou de maladie, un truc comme ça comme tout le monde. Ils n’ont pas dû la lâcher si lâchement comme les miens, ils n’ont pas dû l’émanciper parce qu’ils en avaient mare de leur fille. Je suis responsable de mes actes et j’aurai très bien pu quand même revoir mes parents et j’en ai quand même décidé autrement. C’est moi qui ai voulu ça et c’est comme ça. Je ne changerai ça pour rien au monde. Ma vision des choses à l’heure d’aujourd’hui est que les parents ne servent à rien, on grandit seul. J’ai grandi en volant et je ne peux pas le changer, c’est ce que j’essaie d’expliquer à Mia mais c’est compliqué à faire comprendre. « C’est sans doute difficile à comprendre de savoir que je me sens en vie en faisant ça. Mais sache que ce n’est pas que j’ai besoin d’attention, j’ai des amis pour ça. Regarde même toi, que je ne connais pas tu es pourtant là, à essayer de comprendre. » C’est vrai Mia est là, je ne lui ai rien demandé pourtant.

Pas d’ennemis ? Ça m’étonne. Pour moi, on a tous des ennemis, mais on dirait que Mia s’entend vraiment avec tout le monde. Surprenant je dois le dire. Elle dit accepter tout le monde et là, un de mes sourcils se lève tout seul. Comment peut-on accepter tout le monde et les meurtrier elle en fait quoi ? « Et les personnes défiant bien plus les lois que moi tu en fais quoi ? Les violeurs, les criminels, tu en fais quoi ? Je pense qu’il y a quand même des limites. Je pense tout de même que tout ça, c’est dans la nature humaine. On est tellement doué d’intelligence, que chacun à des idéologies différentes et on ne peut donc pas éviter les guerres. » Est-ce que j’ai sorti un cours de je ne sais quoi ? J’en sais rien mais j’avoue que c’est ce que je pense là en ce moment. Je sens que là on est parti sur un débat qui peut durer assez longtemps. En tout cas, comme je l’ai dit, on ne peut éviter les guerres, c’est des idéologies qui s’opposent et on ne peut sans doute rien y faire. Il y a aussi tellement de rivalité dans le monde. Bon j’arrête de penser à ça sinon je n’ai pas fini, de débattre dans ma petite tête.

Ma proposition sur le vol à l’air de ne pas bien passer. « Oh mais avec moi on se fait jamais prendre ou quand c’est le cas ça se passe plutôt bien. » Je repense à la fois ou j’ai volé Andreas, à l’heure d’aujourd’hui je suis quand même sa maîtresse. Un léger sourire se forme sur mon visage à cette pensée. En tout cas je me doutais qu’elle allait être complètement folle de ma proposition. C’est le cas de le dire elle a l’air complètement alarmé. « Un sport à sensation ? » Je pouffe de rire. «  Tu rigoles, ça n’a rien à voir, je n’ai pas de récompense à la fin. » Attends, quand je vole c’est pour avoir ce que je veux à la fin c’est pas pour faire joue joue comme des bébés. Certes ça m’apporte de l’adrénaline mais je me fais des petits (gros) cadeaux à la fin. Ah ça non elle ne peut pas me comprendre sur ce point. Quant on ne pratique pas, on ne sait pas. C’est tout c’est comme ça.
Puis Mia se met à pleurer. Bah quoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai dit quelque chose de mal ? Clairement je ne sais pas ce que je dois faire, on pleure pas pour ce genre de chose quand même. Une vraie sensible, ça ne fait aucun doute. Et en plus elle pleure pour ma situation, j’aurai tout vu aujourd’hui. « Non mais il faut pas pleurer pour ça… Je vais sans doute te blesser en disant ça, mais  ça fait un peu pitié. » Je fais un grand sourire, limite j’avais envie de rire, elle est vraiment trop sensible la petite. «  C’est moi qui devrait pleurer tu sais. » Franchement, c’est bizarre qu’elle pleure pour moi. « Tu sais, y a des gens qui veulent m’aider comme toi là maintenant. Même si tu sers pas à grand-chose quand tu pleures... » Oups, je vais peut-être la froisser en disant ça mais trop tard. Je peux pas revenir en arrière. « Bon tu veux un autre truc à boire pour faire passer cette petite crise émotionnelle. » Non je ne me moque pas d’elle, juste un petit peu parce que franchement, elle est vraiment trop sensible. « Tu ne veux pas que je t’apprenne à être un peu plus forte ? Parce que là… On dirait que t’as appris la mort d’un de tes proches... » Ah je suis peut-être un peu dur avec elle, mais elle me fait tellement de la peine à être si sensible. « Un mouchoir ? » J’en sors un de mon sac et lui tends. « Aller, arrête de pleurer, j’ai pas envie que tu pleures pour moi, je vais me sentir fautive et je vais être obligé d’acheter une bonne pizza pour nous deux ce midi... » Ah bah oui, si j’achète une pizza c’est pour elle et moi, une pizza c’est sacré. «Pourquoi t’es si sensible, t’as pas dû avoir une vie si simple que ça en fait... » j’en sais rien. Mais peut-être qu’on parlera d’elle au lieu de moi pour une fois.  

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 681
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Jeu 13 Juil - 20:08 )



Coffee with a stranger
YAËL is in da place

Au fur et à mesure de la conversation, Yaël n’était plus vraiment étrangère pour Mia. Elle avait su certaines informations qui lui permettaient désormais de comprendre comment son téléphone avait fini dans les mains de la lycéenne. Enfin, comprendre était un grand mot. Mia était bien plus choquée qu’autre chose. Elle se retrouvait un peu en elle. « C’est sans doute difficile à comprendre de savoir que je me sens en vie en faisant ça. Mais sache que ce n’est pas que j’ai besoin d’attention, j’ai des amis pour ça. Regarde même toi, que je ne connais pas tu es pourtant là, à essayer de comprendre. » Elle baisse les yeux vers son verre, laisse ses doigts jouer avec une mèche de ses cheveux. Yaël résume plutôt bien les pensées de la blonde. « Sauf que je ne comprends pas.  » Elle essaie. Vraiment. Elle fait de son mieux pour se mettre dans le même état psychologique que la demoiselle, mais c’est impossible. Mia est incapable de vraiment y arriver. C’est assez irréaliste à vrai dire. Elle ne peux pas comprendre. Elle n’est jamais passé par là. Et puis, comment un aussi doux visage peut-il cacher de la noirceur ? Yaël semble être un ange. Déchus, certes. Mais un ange quand même. « Et les personnes défiant bien plus les lois que moi tu en fais quoi ? Les violeurs, les criminels, tu en fais quoi ? Je pense qu’il y a quand même des limites. Je pense tout de même que tout ça, c’est dans la nature humaine. On est tellement doué d’intelligence, que chacun à des idéologies différentes et on ne peut donc pas éviter les guerres. » La blonde frissonne. Oui, d’accord, il y a du mal partout dans le monde. « Ils ont tout de même un cœur, ça reste des personnes ayant besoin d’aide. » Sauf qu’ils n’ont pas envie de cette aide. Tout comme Yaël. « Je ne dis pas que ce qu’ils ont fait n’est pas grave. Loin de là. Je dis juste que chaque personne à une part de bonté en elle-même et je préfère me concentrer sur cette dernière. » Ça lui évite de boire encore plus à la bouteille pour pleurer sur la tristesse du monde. « Oh mais avec moi on se fait jamais prendre ou quand c’est le cas ça se passe plutôt bien. » Elle sort un petit cri de souris. Comment pouvait-elle rire ou même sourire de cette situation ? Non ! Les forces de polices doivent être respectées, tous comme les lois. Le monde est fait de cette manière, ils doivent tous l’accepter. Yaël n’a qu’a se trouver une nouvelle source d’adrénaline. C’est une bonne idée. « Un sport à sensation ? » Mia acquiesce. « Tu rigoles, ça n’a rien à voir, je n’ai pas de récompense à la fin. » Une récompense ? « Dépasser tes limites n’est pas une récompense à tes yeux ? » Ça le devrait. « Parce que finir ses jours possiblement en prison, entre nous, ce n’est pas très joyeux. » Et cette simple phrase suffit à la faire basculer dans la profonde tristesse. La réalité la rattrape et elle éclate en sanglot. C’est un peu trop pour son petit cœur. Elle ne va jamais s’en remettre, pas si Yaël continue et qu’elle la croise par la suite. « Non mais il faut pas pleurer pour ça… Je vais sans doute te blesser en disant ça, mais ça fait un peu pitié. » Elle rajoute encore quelques larmes. Peu importe qu’elle fasse pitié. C’est sa façon d’être. «  C’est moi qui devrait pleurer tu sais. » Alors pourquoi elle ne pleure pas ? « Mais tu ne pleures pas … » et la blonde ne sait même pas pourquoi. « Tu sais, y a des gens qui veulent m’aider comme toi là maintenant. Même si tu sers pas à grand chose quand tu pleures... » Les autres oui ? « Tu ne veux pas de mon aide. » Yaël à été claire sur ce point. Mais Mia va faire de son mieux pour reprendre contenance. Elle essuie ses larmes et inspire grandement. « Bon tu veux un autre truc à boire pour faire passer cette petite crise émotionnelle. » Elle tente un sourire. « Non, merci. C’est gentil. » Mais elle n’a pas encore fini son premier verre. Puis, elle n’a pas soif. « Tu ne veux pas que je t’apprenne à être un peu plus forte ? Parce que là… On dirait que t’as appris la mort d’un de tes proches... » Etre plus forte ? « Je .. » Elle ne se trouve pas faible. « Je ne suis pas sûr que tu puisses y arriver. J’ai toujours été comme ça. » Toujours à tout prendre à cœur. Toujours à y dévouer son âme et son corps dans une promesse, un projet. Toujours à pleurer pour trois fois rien. « Un mouchoir ? » Oui. Elle veut bien. Elle opine de la tête et récupère le bout de papier pour nettoyer ses yeux. Son mascara à couler. « Aller, arrête de pleurer, j’ai pas envie que tu pleures pour moi, je vais me sentir fautive et je vais être obligé d’acheter une bonne pizza pour nous deux ce midi... » La blonde glousse un peu, plus par rapportât fait que Yaël soit mal-a-l’aise qu’autre chose. « Ne te sens pas obligé de faire tout cela. Ça va passer. » Comme quand on tombe de vélo. On a mal sur le coup, mais on se remet en selle rapidement. « Pourquoi t’es si sensible, t’as pas dû avoir une vie si simple que ça en fait... » Elle souffle. « J’ai perdu mes parents quand j’avais neuf ans. J’ai été en maison d’accueil, puis je me suis faite adoptée. J’ai perdu ma demi-sœur il y a quelques mois … » Et cela, ce n’était que le partie visible de l’iceberg. « Mais je vais bien. » Elle acquiesce, reste silencieuse pendant de longues secondes. « Tu me fais penser à moi. Avant. » Avant qu’elle ne commence à dérailler. « Tout allait bien. J’étais heureuse. Je ne voyais pas ce qui pourrait m’arriver de mal. » Mais le mal est apparut. « mais quand ça s’est compliqué, je n’ai pas osé demander d’aide. Je ne pensais pas qu’on prendrait la peine de m’épauler. » Et pourtant, il y avait beaucoup de monde autour d’elle, prêt à saisir cette opportunité. « Je veux juste t’éviter cette souffrance inutile. Que tu saches que quelqu’un sera là si jamais tu en as besoin. »

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 344
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( Mer 26 Juil - 15:58 )


   
Coffee with a stranger


   
Mia ne me comprend pas. Je trouve ça logique, elle n'a pas vécu exactement ce que j'ai vécu, elle n'a pas le même caractère que moi et ça fait déjà toute la différence sur nos agissements. Je pense que c'est notamment pour ça qu'elle ne me comprend pas, on a tous des histoires différentes qui nous amènent vers des actions complètement différentes. Je hausse simplement les épaules en guise de réponse, qu'est-ce que je peux lui répondre ? J'ai déjà bien essayé de lui expliquer, ça ne sert à rien de forcer. Mia est tout le contraire de moi, c'est une femme, pas une gamine comme moi, elle a plus le sens des responsabilités que moi, ça change tout. Cependant elle est naïve à tel point qu'elle pourrait se faire marcher sur les pattes. Défendre de réel criminel, dire qu'ils ont un cœur, un peu caché, mais qu'ils en ont un quand même, c'est complètement... surprenant. « Toutes ces personnes ne peuvent pas avoir de cœur. Ils réussissent à faire des choses qui n'ont rien à voir avec l'humanité ? Comment tu peux trouver quelques choses de bon en eux? Si tu étais devant une de ces personnes, tu dirais: au fond je sais qu'ils sont des personnes biens, ils sont justes dérangés et ont juste besoin d'aide. Et puis la seconde d'après tu serais morte. » Je ne mâche pas mes mots. Je pense vraiment tout ce que je dis. Je n'ai jamais vraiment côtoyé ce genre de personne mais je ne peux pas m'imaginer une seule fois qu'ils ont un cœur. Mia est vraiment trop bonne avec les gens. « C'est à mon tour de ne pas comprendre comment tu peux penser ça. Désolée mais sur ce coup là, on ne pourra pas du tout se comprendre. » Ce n'est pas que je n'aime pas parler avec cette femme, mais on a des idées complètements différentes sur différents points. Malgré tout, j'aime bien débattre avec elle, c'est un peu un combat entre le noir et le banc et toutefois ce n'est pas désagréable. C'est une façon de penser assez nouvelle et j'avoue que c'est assez intriguant. Limite je m'imagine bien débattre avec elle pendant des heures jusqu'à ce que quelqu'un est faim, parce que oui, je suppose que personne ne donnera raison à personne.

Elle veut vraiment me mettre à faire un sport à sensation, c'est hors de question. « Dépasser mes limites n'a rien d'une récompense, moi je veux une récompense physique, c'est beaucoup plus intéressant. Et puis la prison ça ne me fait pas vraiment peur, d'ailleurs j'aimerai bien voir comment ça se passe là-dedans. Je devrai peut-être passer un petit tour en prison pour me faire une idée de l'endroit...T'as déjà testé ? » C'est de l'ironie bien-sûr, jamais je voudrai me retrouver en prison. C'est juste que si je me retrouve en prison, il n'y a pas grand monde qui m'attend dehors peut-être des amis, un petit-ami secret, bon ok, quand même un peu de monde mais... C'est des personnes qui me connaissent comme je suis et qui ne me lâcheront pas, enfin je suppose.

Sa crise de pleure m'a quand même mis mal à l'aise. Qui aurait cru qu'elle allait pleurer en un rien de temps, pour ma situation? Personne. La sensibilité qu'elle dégage montre bien qu'elle va se faire marcher dessus plus d'une fois, qu'elle va se faire arnaquer et qu'elle va souffrir bien plus d'une fois. En tout cas je me promets secrètement de faire de cette Mia une personne forte et non sensible. Là elle a pleuré un litre d'eau, on pourrait avoir une mini piscine gonflable. Elle a une tête minable, heureusement que je lui ai passé un mouchoir sinon on verrait encore la trace de son maquillage couler. La pauvre quand même... J'ai de la pitié pour elle, ça m'arrive rarement mais j'avoue qu'elle est assez touchante. Puis elle me raconte son histoire. Elle a vécu autant de chose, des choses horribles qui plus est. Perdre ses parents ne fait pas de bien pourtant elle a l'air bien, elle avait seulement 9ans et elle a déjà eu de la merde dans sa vie. Perdre sa demi-sœur, elle devait bien s'entendre avec elle, personnellement j'en ai rien à foutre de mes demis-frères et sœurs. « Qu'est-ce que tu entends par ça c'est compliqué? Ce que tu m'as déjà raconté ou il y a autre chose? » C'est vrai j'ai cette impression qu'il s'est passé d'autres choses qu'elle ne m'a pas dit, mais ça se trouve je me fais juste des films, comme souvent. «  Comment tu peux aller bien après tout ça, comment tu as fait pour ne pas dérailler? » C'est vrai voler vient surtout de ma situation avec mes parents. J'étais obligée, je voulais leur montrer que je vivais bien ma vie, bon ça a finit par devenir mon quotidien et plus un jeu pour moi mais à quoi bon. « Comment veux-tu qu'on m'aide? J'ai trouvé quelques parts où habiter parce que ma tante en avait mare de moi. Tu crois vraiment que quelqu'un pourra m'aider? Mes parents m'ont lâché parce que j'étais pas comme ils voulaient. Tu crois que quelqu'un d'autres voudra de moi? Je vis ma vie seule et c'est moi qui fait les choix même si des fois ce n'est pas rationnel... Je fais avec. » Beaucoup de monde m'a lâché pendant toute ma vie, comment quelqu'un peut m'aider. « Toi? Comment tu veux m'aider? » Je n'ai pas dit que je voulais qu'elle m'aide, je me pose juste la question, du comment elle veut m'aider. Parce que … peut-être qu'on peut se revoir pour en reparler qui sait?

   © Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Coffee with a stranger [Mia] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Coffee with a stranger [Mia]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération