Welcome home - Micha

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Welcome home - Micha ✻ ( Sam 4 Mar - 21:49 )

Welcome home
Home, Sweet Home
Micha
La blondinette ne tenait plus sur place. Impossible pour elle de rester assise plus de cinq secondes sans courir vers sa fenêtre dans l'espoir d’apercevoir le camion de sa meilleure amie. Entre elle et Mikayla, c'était une longue et grande histoire d'amour amical qui avait débuté bien des années auparavant. Tout ça a cause d'un petit shetland bai, répondant au doux nom de Pépito que Charlie refusait toujours de partager, encore plus avec une petite fille inconnue qui enroulait ses bras autour de son encolure. Alors oui, leurs premiers échanges n'ont pas été des plus courtois. Charlie a même plus d'une fois fait exprès de lui piquer sa brosse bleue, rien que pour l'embêter, après tout elle n'avait pas qu'à lui piquer son pépito. Mais finalement après s'être battue pendant de longues semaines, les petites filles ont fini par s'entendre, très bien s'entendre pour ne plus se quitter, même malgré les années qui les avaient séparées à cause de leur vie respective. Un jour, elle s'était fait une promesse. D'ouvrir leurs propres écuries ensemble et ce rêve Charlie l'avait en partie réalisé, il ne manquait plus que Miky. Dès qu'elle avait réussi à obtenir le financement pour mener à bien leurs projets, la petite blonde s'était démenée pour que le ranch qu'elle avait acheté retrouve de sa splendeur. Et autant dire qu'elle avait bien réussi, mais pas toute seule. Si le ranch était aujourd'hui un lieu accueillant, c'était aussi et avant tout grâce à son cousin Axel, qui l'avait aidé dans les travaux et autant dire qu'ils n'avaient pas ménagé leurs efforts. La blondinette était donc plus que fière de pouvoir enfin, faire découvrir à Miky, le ranch dont elles avaient tant parlé ensemble, Charlie lui faisant part de chaque nouveauté, chaque avancé. N'hésitant pas à demander des avis à sa meilleure amie pour que le ranch lui corresponde à elle aussi. Dans quelques minutes maintenant, Miky pourrait le découvrir de ses propres yeux. Les deux jeunes filles avaient dû prendre leur mal en patience. Impossible pour Mikayla de quitter son travail du jour au lendemain, elle avait dû attendre six longs mois avant de retrouver sa liberté, pour pouvoir prendre la route qui la mènerait tout droit à Cap Harbor. Vers cette petite ville qui l'avait vu grandir. 

Avec Miky, Charlie avait vécu mille et une aventure. Elle se souvenait encore très bien de tous leurs week-ends passés sur des compétitions. Chacune rivalisant avec l'autre, s'encourageant, s'entraidant. Parfois, Charlie avait gagné, Miky perdue et l'inverse, c'était aussi produit. Mais ce n'était pas ce que Charlie retenait de ses années. C'était plus tout son bonheur qu'elles partageaient toutes les deux. Cette passion commune qui les faisait lever le matin à 3h pour partir voir leurs poneys et les faire monter dans le camion, direction le lieu du concours. Parfois même, les garçons étaient de la partie, qu'est-ce qu'ils avaient pu rire. La blondinette était nostalgique, elle aurait tant aimé pouvoir continuer la compétition, mais son père le lui avait interdit. Il avait refusé qu'elle s'éloigne de la maison, surtout pour faire du « poney » . Alors Miky était partie et Charlie était restée, jusqu'à que tout soit trop compliqué pour elle et qu'elle fasse le choix de quitter le domicile familial pour voler de ses propres ailes. Elle abandonna le complet pour les écuries de courses, mais au fond d'elle, Charlie ressent toujours cet appel et elle espère bien pouvoir y goûter de nouveau. Quand elle aura un cheval capable de l'entraîner avec lui au-delà des obstacles. Observant par la fenêtre, son regard sur pose sur Queen qui broute paisiblement dans un pré, elle s'est enfin remise de sa tendinite. Adam dit qu'il ne devrait pas y avoir de souci pour la suite, si elle prend le temps de la remettre doucement au travail. Alors Charlie prend son temps et laisse le corps de la jument se remettre tranquillement. Pour le moment, la belle grise ne fait que du plat et beaucoup de pas, mais un jour, Charlie est bien décidée à passer à la vitesse supérieure. 

Soudain, dans le lointain, la blondinette voit une masse crise qui s'approche. « C'est Miky ! » Elle aurait adoré que Cameron soit là, mais il est à l'hôpital. Puis d'un côté, c'est peut-être mieux, comme ça, elles pourront être en filles. Avant de sortir de la chambre dans laquelle elle se trouve, Charlie marque un temps d'arrêt. Elle a peint la chambre en bleu, la couleur préférée de Miky et aussi la sienne en passant. Elle espère qu'elle va lui plaire, parce qu'elle a vraiment essayé de tout faire pour qu'elle se sente comme chez elle. En cadeau, elle lui a offert un immense cadre, qu'elle a accroché pile en face de son lit. Une photo de Miky et de sa ponette lorsqu'elles bondissaient encore au-dessus des obstacles de Cross. Pour le coup, Charlie n'a aucun doute, elle est certaine que sa meilleure amie, va adorer cette attention. Parfait, c'est parfait, Miky est juste obligée d'adorer. « Allez viens Smart ! » 


Charlie descend rapidement les escaliers pour s'élancer vers la porte d'entrée qu'elle passe rapidement, son chien Smartie courant devant elle. La blonde ne met pas longtemps avant de faire des signes à Miky qui vient enfin de s'engager dans le petit chemin qui mène au ranch. Autant dire que Charlie n'arrive absolument pas à rester sur place. Alors quand Miky sort de la voiture, et ne lui faut que quelques secondes pour lui sauter au cou. « Yahhhooo ». Relâchant son étreinte pour ne pas étouffer son amie, Charlie retombe sur ses pieds. « C'est pas trop ! J'ai cru que tu allais jamais arriver. » Le visage de la blonde respire de joie, c'est un peu leur rêve d'enfance qui se concrétise. « C'est quoi ce truc ? » Demande Charlie en tournant la tête pour regarder un chien, tentant de descendre du camion. Il saute, avant de trébucher et s'étale comme une crêpe tandis que Smarties va à sa rencontre bien décidé à partager son ballon. La blonde se met à éclater de rire. « Ah c'est Mars ? Le chien le plus bête d'Amérique, c'est ça ? » Miky lui en parlait assez souvent de cette petite boule de poils. « Bon allez, on ne les fait pas plus attendre, on les décharge, faut trop que tu me présentes ta nouvelle recrue. Je l'ai vu que sur photos. » Et ce n'est pas cool ! « Bon maintenant que je t'ai. » Charlie passe tendrement le bras autour des épaules de sa meilleure amie. « Je te lâche plus ! » Nope, c'était hors de question. « Cameron voulait être là, mais il travaille. »Il a cependant intérêt à rapidement ramener ses fesses, elle n'aime pas passer ses nuits, toute seule ! « Si tu veux on peut mettre Calypso avec Sunny ! » Sunny, c'était le poney de Charlie, l'amoureux de Calypso. « Il est au pré avec Chronos et Bianca, sa maman de substitution ! » Charlie laisse Miky se dirige vers la porte du van 3 places tandis qu'elle se dirige vers le pont. « Tu me dis quand j'ouvre ! » Dans quelques secondes, les petits protégés de Miky pourraient retrouver un réel confort. Impossible de les laisser attendre encore plus longtemps. Pour Miky et Charlie, les chevaux passaient toujours avant elles, mais c'était normal, parce que c'était elles qui avaient fait le choix de les avoir dans leur vie, et pas le contraire. 
© Starseed
 
© Starseed

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Mar 7 Mar - 22:03 )

Welcome
home
I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.

« Allez princesse, à ton tour. » Un léger claquement de langue, et la belle jument grise monta elle-même la rampe menant à l’intérieur du van où l’attendaient déjà ses deux compagnons. Pour la jeune holsteiner, voyager en van n’était nullement une nouveauté, si bien que rapidement, elle se trouvait installée à brouter son foin, sans même se rendre compte qu’aujourd’hui n’allait pas être un voyage banal. Aujourd’hui, ils allaient tous les cinq – les trois chevaux, Mars et Miky – retourner à ce qui allait désormais être leur nouvelle maison. Après six années passées dans les écuries d’un des meilleurs cavaliers de concours complet du pays, il était désormais temps de tourner la page pour voler de ses propres ailes – et sur ce coup, Miky était bien incapable de voiler l’excitation qu’elle éprouvait à cette idée. Ses propres écuries. Elle en avait tant rêvé dans le passé, si bien qu’elle avait toujours du mal à croire que d’ici quelques heures, lorsqu’elle descendrait de cette voiture, elle verrait son rêve devenu réalité. Et pourtant, pour l’instant, cet instant pourtant si proche semblait encore être si lointain : inlassablement, la route s’étendait devant elle. Les minutes semblaient s’être transformées en heures, si peu avait-elle l’impression d’avancer – et ce n’était pas vraiment son magnifique duo improvisé avec Ed Sheran sur I see fire chanté à tue-tête qui put changer quoi que ce soit – ni les chansons suivantes, d’ailleurs. Etait-ce elle, ou le temps s’était-il réellement figé ? Autour d’elle, les paysages défilaient, et pourtant, à chaque fois qu’elle regardait la montre sur son tableau de bord, une minute à peine – voir moins – s’était écoulée. Puis, enfin.   Enfin, le panneau qu’elle avait tant attendu se dressait devant elle, lui annonçant qu’elle venait était presque arrivée à sa destination.

Cap Harbor. La ville qui l’a vu naître, observé l’enfant devenir femme – et désormais, cette ville allait assister à une autre étape importante dans la vie de la belle brune. Celle où elle serait enfin sa propre chef. Depuis sa plus tendre enfance avait-elle rêvé d’ouvrir ses propres écuries avec sa meilleure amie Charlie, et après tant d’années de rêveries, les plans qu’elles avaient forgés enfants étaient enfin devenus réalité. Bien sûr, il y avait eu quelques petits changements, ainsi, leur nouveau ranch n’avait pas l’aspect d’un château de princesse comme il avait pu l’avoir sur les dessins d’une petite Miky âgée tout juste de 5 ans – mais ce n’était que pour le mieux. Après des mois de conception et de construction, le jour où elle le verrait enfin terminé était enfin arrivé. Certes, en théorie, les travaux s’étaient terminés il y a quelques mois déjà sous la supervision de Charlie qui avait suivi les avancés d’un œil de lynx, mais jusqu’à présent, Miky n’avait pas encore eu l’occasion de voir le résultat final. Des mois durant, son ancien contrat l’avait tenu loin de Cap Harbor, loin de son rêve qui semblait plus près que jamais. Mais plus maintenant. Son contrat officiellement terminé depuis hier soir, elle n’avait pas perdu un seul instant pour jeter toutes ses possessions dans la voiture et charger ses trois chevaux dans le van pour enfin prendre la route qui allait la mener droit vers son rêve. Juste quelques minutes de plus, et elle serait arrivée… Et si un large sourire ornait les lèvres de la jeune cavalière depuis le moment même que sa voiture a pénétré le périmètre de la ville, l’impatience s’incrustait doucement dans ses chacun de ses traits et même dans toute sa posture : ses mains tapotaient sur le volant, alors que ses fesses semblaient soudainement incapables de trouver une posture un tant soit peu confortable. Remarquant la nervosité de sa maîtresse, le chien qui était jusque là endormi sur la banquette arrière ne tarda pas à se lever d’un bond, avant de s’étaler de nouveau comme une crêpe : comme bien souvent, Mars avait oublié qu’il y avait cette petite chose qui s’appelait ceinture de sécurité qui l’empêchait de gambader partout, interrompant d’une manière peu délicat sa tentative de sauter à l’avant de la voiture. « On est bientôt arrivé mon gros. » Et comme pour confirmer ses dires, la dernière intersection avant le ranch ne tarda pas à apparaître devant eux.

Ralentissant l’allure avant d’emprunter le chemin de terre battue constituent la dernière ligne droite vers le ranch, la belle brune ne put s’empêcher de laisser son regard vaguer à droite et à gauche, tentant de mémoriser l’emplacement de chaque près – et surtout des habitants qui s’y trouvaient. « Regarde Mars, y a Sunny !! » Un nom qui ne disait rien au jeune chien qu’elle avait adopté il y avait finalement que peu de temps, mais pour Miky, celui-ci est surtout synonyme d’excellents souvenirs du temps passé à gambader entre centre équestre et terrain de concours avec Charlie. « C’est Caly qui va être contente ! » Un rire amusé dessiné sur le visage, elle continua sa route. Caly et Sunny, les deux inséparables qui, par la force des choses, avaient été obligés à vivre séparés plusieurs années durant, allaient enfin être réunis de nouveau, et autant dire que les retrouvailles entre ces deux anciens compagnons de près allaient certainement être des plus touchantes. Mais avant, ce sont bien d’autres retrouvailles qui se dessinent à l’horizon, puisque une fine silhouette blonde était en train de quitter la maison en trombes pour courir vers la voiture. Charlie. En quelques secondes, le véhicule était immobilisé, le moteur coupé, et la jeune femme s’élança à son tour en direction de sa meilleure amie – et avant même qu’elle ne puisse dire quoique ce soit, cette dernière lui avait déjà sauté dans les bras. « Aie ouille, tu m’étouffes ! » Un rire amusé franchit les lèvres de la belle brune, alors qu’elle tentait tant bien de mal à garder son équilibre avec son amie pendue autour de son cou. « Moi aussi, j’ai bien cru que je n’allais jamais y arriver… la route m’a jamais semblée aussi longue !  » Le bras autour des épaules de son amie, la belle brune laissait son regard vaguer sur le ranch qu’elle voyait aujourd’hui pour la première fois. « J’ai toujours du mal à croire que tout ça soit bien réel, que je ne vais pas me réveiller à tout moment pour me retrouver dans mon petit studio à côté des écuries… » Parce que oui, les écuries et les près avoisinants semblaient vraiment sortir tout droit d’un rêve… mais rapidement, Mars donna du sien pour montrer que non, tout cela était bel et bien réel : maladroit comme pas possible, le petit canidé fit une entrée qui lui assura toute l’attention des deux jeunes femmes, et surtout prit toute la magie qui avait sublimé la première impression de Miky du lieu.   « Ouais, Mars, dans toute sa splendeur. J’ai abandonné tout espoir qu’un jour, il arrive à marcher sans foncer droit dans  quelque chose, ou de trébucher au-dessus de ses propres pattes » Un soupire échappa de ses lèvres, alors que le petit canidé se releva maladroitement. A vrai dire, elle adorait ce petit chien, mais cette particularité qui avait tendance à le rendre des plus attachantes pouvait également s’avérer être des plus lourdes sur le long terme – d’autant plus qu’étrangement, toute maladresse disparaissait soudainement lorsqu’il s’agissait de voler de la nourriture… Mais maintenant, il s’agissait surtout de prendre soin des chevaux, et Mars allait donc devoir faire sans l’attention des jeunes femmes. « Tu veux prendre la princesse ? Comme ça, vous pourrez faire connaissance en attendant.  » proposa-t-elle à son amie, alors qu’elle descendait le pont du van. Après tout, For Fun était la première qui allait sortir, suivi de son grand ami Sundance.  « D’ailleurs, il y a un pré de libre pour Mistinguette et Sundance ?  » continua-t-elle, alors qu’elle faisait sortir la jument du van, avant de donner la longue à son amie. D’une nature relativement calme comme on l’attendait d’un cheval de complet, cette dernière se contenta de humer bruyamment tout en observant son environnement avec de grands yeux. Pas mal pour un « petit bébé » de quatre ans… Quelques instants plus tard, le jeune retraité Sundance foula lui aussi pour la première fois le sol du ranch. Seule Caly se trouvait toujours dans le van – si bien que la belle brune ne tarda pas à refiler aussi la longe du bel hongre à son amie, avant de revenir quelques instants plus tard avec la ponette connemara qui ne tarda pas à hennir pour annoncer à tout le ranch son arrivée… et son hennissement ne tarda pas à trouver un echo dans les près un peu plus loin : de toute évidence, les années de séparation n’avaient pas empêché Sunny a reconnaitre l’appel de son amoureuse. « Allez, je vais reprendre Sundance. » Une dernière fois, la longe du bel alezan changea de main, puis les filles s’éloignaient en direction des près, alors que les deux jeunes femmes ne tardèrent pas à retrouver leurs vieilles habitudes, papotant de tout et de rien. Et leur sujet du jour : leur ami d’enfance, Cameron.  Enfin, ami… pour Charlie il semblait désormais être bien plus, et autant dire que Miky comptait bien se mettre au courant des toutes dernières anecdotes. « Il aura intérêt à venir plus tard alors… » lança-t-elle, sur une mine faussement boudeuse, face à l’annonce de l’excuse de ce dernier pour ne pas être présent à son arrivée.  Le travail. Voilà une excuse qu’en réalité, elle ne connaissait que trop bien. Pendant près de six ans, elle avait rarement eu du temps pour elle, chaque minute de son temps où presque avait été passée dans des écuries. C’était là un choix de vie qu’elle avait fait en connaissance de cause et qu’elle ne regretterait pas pour le moins du monde, mais la conséquence était qu’on était bien souvent obligé de réarranger ses plans ou carrément les abandonner pour « le travail ». Et  de toute évidence, l’emploi de Cameron ressemblait au leur au moins sur ce dernier point… « … mais tant qu’il est pas là, comment ça se passe entre vous ? T’étais étrangement silencieuse à ce sujet dernièrement… et  puis il faudra que tu m’explique pourquoi je dois faire comme si j’ignorais tout sur vous… Cameron ne peut tout de même pas croire que t’arriverais à me cacher une chose pareille, non ? » Puis, avec un sourire malicieux dessiné sur les lèvres, elle finit par ajouter : « Ou alors, l’amour rend réellement aveugle s’il arrive à oublier à quel point tu es pipelette ! »

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Jeu 9 Mar - 22:51 )

Welcome home
Home, Sweet Home
Micha
Mikayla représentait énormément de choses pour Charlie. Son enfance, son adolescence, mais pas qu’eux. Elle représentait aussi tous ses espoirs, ses victoires et ses échecs. Elle l’avait regardé partir en rêvant d’être à sa place, mais n’avait jamais éprouvé la moindre jalousie à son égard. Après tout si Mikayla avait cette chance, pourquoi s’en privait. Charlie ne l’aurait pas fait, si son père avait accepté de la laisser faire, mais ça n’avait pas le cas. Pour lui, impossible que sa fille, son unique enfant, parte sur les routes pour monter à cheval, ce n’était tout simplement pas envisageable. Alors Charlie avait vécu son rêve par procuration, elle avait suivi les périples de Miky et en même temps appris à apprécier sa vie comme elle était. Au moins, en restant, elle ne s’était pas éloignée de Cameron et pour elle, c’était important, parce qu’elle avait toujours eu besoin de lui, même s’il avait cette tendance à rapidement lui taper sur le système. Désormais,la jeune femme vivait son rêve. Ses propres écuries, elle ne rendait des comptes à personne, si ce n’est son banquier, mais pour le moment, il la laissait tranquille. Alors, oui, elle était heureuse et l’était encore plus en sachant que sa meilleure amie venait désormais partager sa vie et leur passion commune. Charlie avait tout préparé pour accueillir sa meilleure amie et ses compagnons de route. Soit une ponette et deux chevaux, sans oublier la fameuse Mars. Charlie ne tenait plus en place, c’était le cas de le dire, mais quand son regard se posa enfin sur Miky, son bonheur explosa. Enfin, enfin tout ce qu’elles avaient dit enfin était en train de se réaliser. Désormais, elles allaient créer leur propre monde dans ce petit paradis et peut-être qu’un jour elles concouraient de nouveau l’une contre l’autre sur les terrains de compétition. C’était beau de rêver, même si à chaque fois qu’elles avaient été concurrentes, elles s’étaient toujours encouragées. « T’es douillette ! » Laisse échapper la blondinette tout en rendant la liberté à sa meilleure amie. Il est vrai qu’elle a cette tendance à ne pas sentir sa force ou du moins à ne pas faire assez attention à ses gestes. Charlie est toujours très dynamique et parfois, ce dynamisme lui cause préjudice, mais Miky va s’y habituer. Ce n’était pas comme si elle découvrait de nouveau ce côté de la personnalité de la blondinette. « Si si c’est bien réel, je te jure, même si tu vas encore dormir à côtés des écuries, mais pas de studio. Je me suis amusée à décorer ta chambre, tu me diras ce que tu en penses. Mais pas tout de suite , plus tard, parce que pour le moment, les filles ont d’autres choses à faire et ça commence par sortir les chevaux du camion qui les transporte pour qu’ils puissent se dégourdir les pattes. « Si tu préfères en mettre un en box, on peut, j’en ai quelques uns de libre. » Pour le moment, les écuries prenaient forment, il manquait des chevaux de travail et des chevaux de propriétaire, mais Charlie avait confiance, ça finirait bien par arriver. Fallait déjà qu’elle arrive à se faire connaître. Elles ont déjà de la chance, quelques personnes leur font confiance et leur ont confié quelques chevaux, mais pas assez pour que les écuries tournent. « Je croyais que c’était une fille. » Charlie éclate de rire avant de laisser sa main glisser dans les poils de l’animal. « Désolé, mon seigneur Mars. » Devant ses yeux, Smarties lâche son ballon, un léger sourire se dessine sur le visage de Charlie et elle donne un grand coup de pied dedans, envoyant le projectile au loin. Il n’en fait pas plus pour que le chien s’élance à la poursuite de celui-ci bien décidé à le rattraper. « Bon alors comment tu trouves ? » Demande-t-elle à sa meilleure amie en lui indiquant les extérieurs du Ranch. Parce que oui, Charlie a choisi les lieux, toute seule, alors elle veut que ça lui plaise, qu’elle s’y retrouve et se sente chez elle. « Oh oui ! » De toute façon, elle aurait pu lui donner n’importe quel cheval, elle aurait été heureuse. « For Fun, si elle est alezane avec une liste blanche, je crois que ça veut dire que t’as enfin ton for pleasure. » Plaisante Charlie en faisant référence à un cheval que Miky adorait depuis sa jeunesse. « Oui y a pas de souci. » Des prés, elle avait en pagaille. « Tous sont pas encore clôturés, Axel et Lincoln s’en occupent, mais y en 3 qui sont en attente de pensionnaires. » Charlie referma sa main sur la longe de la jument avant de se mettre à lui grattouiller sa liste. « Elle est déjà bien proportionnée pour une 4 ans. » Souvent à cet âge-là, les chevaux pouvaient se montrer disgracieux, ce n’était pas le cas de la belle For Fun. « Voilà la star ! » Laisse échapper Charlie en voyant descendre Sundance qu’elle avait eu l’occasions de rencontrer plusieurs fois quand elle partait en vacances dans le petit studio ou habitait Miky. Elle avait même eu la chance de le monte, avant que sa maladie ne se déclare, mais si celle-ci l’empêchait d’être un cheval de compétition, cela ne l’empêchait pas d’être un cheval tondeuse. 

« Oh ne t'inquiète pas, il va vite venir. » Oui, il avait à ramener rapidement ses jolies fesses par ici. En écoutant son amie, Charlie se met à rire. « C’est du Cameron tout craché. » Vouloir garder leur relation cachée, c’était tout lui. « J’ai pas trop compris en fait, je crois qu’il préfère en parler quand ça sera bien stabiliser, même si ça l’est déjà en fait. » La blonde se met à rire, ce n’est pas de sa faute si son Cameron est un stressé de la vie. « Sinon ça se passe très très bien. » Et vu le large sourire qui inonde son visage, cela est clair et net. « On se comprend mieux, c’est beaucoup moins difficile comme ça en fait, même si on arrive toujours à se prendre le bec. » Au moins, ils savaient où ils allaient et ils connaissaient les sentiments de l’autre et cela avait résolu pas mal de tensions qu’ils avaient pu avoir entre eux dernièrement. En particulièrement à cause d’une certaine blonde. « Il faut que tu rencontres Candice, elle est vraiment trop mignonne et en plus, elle adore les chevaux ! » Ce qui faisait qu’elle s’entendait très bien avec Charlie. Tout en avançant, un hennissement strident se fait entendre. Bientôt celui-ci trouve écho. Sunny et Caly se sont reconnus. « Regarde ce gros béta. » De l’autre côté de la clôture, le poney isabelle ne cesse de faire des aller-retour au galop, queue en panache. Sa folie semble se transférer à la ponette de Miky, qui se met à son tour à trotter en essayant de rester le plus longtemps possible dans les airs. « Ah l’amour. » Laisse échapper la blondinette. « Cela donne des ailes ! » Fallait juste faire attention à pas s’écraser la tronche par terre. «  Et sinon, ton petit ami quand c’est qui vient ? » Charlie n’en connaissait pas énormément sur lui, elle savait juste le minimum syndical. Et vu qu’elle ne l’avait pas rencontré, pour le moment, il ne méritait pas encore son aval. Si ça se trouve, il ne méritait pas du tout sa Miky et Charlie voulait en avoir le coeur net !

© Starseed
 
© Starseed
[/quote]
_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Lun 13 Mar - 21:32 )

Welcome
home
I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.

Charlie. Par où Mikayla pouvait bien commencer pour expliquer ce que cette dernière représentait pour elle ? Depuis aussi longtemps qu'elle puisse s'en souvenir, la jolie blonde avait toujours été à ses côtés. Quelque soient les souvenirs du passé, sa meilleure amie était toujours présente - ou, dans les rarissimes cas où Charlie n'avait pas été directement présente lors d'un événement important dans la vie de Miky, l'appeler pour tout lui raconter avait toujours été le premier réflexe de la jolie brune. Et l'inverse était vrai aussi, puisqu'à peine que Charlie était rentré de son premier "vrai" rendez-vous avec Cameron, son premier réflexe avait été d'appeler son amie d'enfance pour le lui raconter. Alors compte tenu de la relation des plus fusionnelles qui les liait, il n'était sans doute pas étonnant qu'une fois adulte, elles aient décidés de se lancer dans le pari risqué qu'était de réaliser ce rêve qui les animait depuis toutes petites. Leur entourage leur avait demandé à bien des reprises de reconsidérer leur entreprise, suggérant qu'il n'était jamais une bonne idée de mêler amitié et travail, et pourtant, il avait à peine fallu que Miky pose les pieds dans la cour détrempée pour se voir confirmé dans son choix. Elles avaient bien fait de se lancer. Bien sûr, cela n'allait certainement pas être simple tous les jours, et en vue de leurs caractères respectifs, de jolies prises de bec se dessinaient déjà à l'horizon, mais ça en valait largement la peine. Leur propre ferme. Encore maintenant, Mikayla avait bien du mal à croire qu'il ne s'agissait pas là d'un rêve, bien que si c'était le cas, la force que Charlie mit dans leur accolade aurait bien ramener à la réalité. Elle était peut-être svelte, mais le travail au ranch l'avait visiblement plus endurci qu'elle ne le savait...« Je sais pas pourquoi, mais ça me fait peur XD. » plaisanta-t-elle, quand son amie lui annonça qu'elle s'était occupée des décorations de la future chambre de Miky. Sans doute était-ce là une taquinerie que la jolie blonde ne méritait pas en vue du travail qu'elle avait fait avec tout le ranch, mais c'était finalement ainsi que fonctionnait leur relation. Depuis toujours, elles se chamaillaient tout aussi souvent qu'elles s'engageaient dans des relations plus sérieuses - et chaque discussion pouvait balancer d'un extrême à l'autre en un simple claquement de doigt. « Pour Sundance, ça serait sans doute mieux qu'il passe la nuit dans un box à côté de sa petite chérie Fun. Il est un peu sensible le Monsieur... hein mon gros ?  » Si le début de la phrase était encore adressée à Charlie, la jolie brune reporta bien rapidement son attention sur le bel alezan qui scrutait les environs avec attention. Peut-être n'aurait-elle avec lui jamais la même relation qu'elle avait Calypso - la ponette de sa vie -, mais cela n'empêchait pas qu'elle s'était énormément attaché à celui qui avait été son compagnon de concours pendant quelques brèves années. « Oh ben vas-y, insulte mon chien, je t'en prie. » Son ton était faussement outré lorsqu'elle porta son attention sur son amie d'enfance. « Je sais bien qu'on dit LA barre chocolatée... mais Mars, c'est quand même typiquement masculin, non ?  » Miky, et  les animaux au nom de diverses friandises, c'était toute une histoire. Durant son enfance, il y avait eu Milky Way et Bounty, deux "petits" lapins des plus adorables. Et maintenant, il y avait Mars qui continuait malgré lui cette tradition. De tous ces animaux, seule Calypso avait échappé à un nom en référence à une des sucreries tant appréciées par la jolie brune - et sans doute uniquement parce que Miky n'avait pas vraiment eu son mot à dire pour le choix du nom. On lui avait présenté une jolie ponette, en lui apprenant qu'elle s'appelait Calypso, point final. « Et bien, regarde pour toi-même. » Un sourire se dessine sur les lèvres de la jeune femme alors qu'elle descend la belle alezane du van, qui comme tant d'autres descendants du célèbre étalon For Pleasure, avait hérité du physique de ce dernier. « Une petite fille du fameux For Pleasure. » ajouta-t-elle une fois à l'extérieur. Ce n'était peut-être pas là une lignée qu'elle avait particulièrement recherchée, malgré son attachement à ce bel étalon de CSI, mais le hasard avait voulu qu'elle tombe sur une jeune pouliche prometteuse, descendant de ce dernier justement. « T'aurais du la voir il y a un an, elle était horrible... Une patte plus longue que l'autre... mais elle s'est bien faite depuis. Puis c'est un peu le type de cheval que t'aime bien : calme, mais ô combien caractérielle. » Un rire échappa des lèvres de la jolie brune, alors qu'elle pensait à tout ce que cette jument pourtant si jeune lui a déjà fait vivre. « Une vrai tête de mule, mais un cœur en or. » Avec tendresse, sa main se pose sur le chanfrein de la jeune jument, avant qu'elle ne tendit la longe de cette dernière à Charlie. « Je vous laisse faire connaisse, le temps de décharger les autres. »

Quelques minutes plus tard, tout le monde était déchargé, et les deux jeunes femmes se dirigeaient en direction des écuries, suivi par les trois équidés. « Les débuts de relations secrètes, ça a quelque chose d'existant aussi... » commença-t-elle, avant de regarder son amie d'un air amusé en ajoutant : « Mais dans ce cas, il te connait vraiment mal, t'as jamais su garder un secret, encore moins un comme ça! » Du moins, Charlie n'avait jamais su garder un secret devant ses amis. Des quatre amis de l'époque, c'était bien elle qui était la plus bavarde - mais surtout la plus gaffeuse. Bien souvent, elle racontait un secret avant même de s'en apercevoir... Charlie quoi, mais c'était entre autre pour ça que Miky l'adorait. « Comment ça, déjà stabilisé ? Je veux des détails avant que Cameron n'arrive et que je vais devoir feindre ne rien savoir ou voir... histoire de savoir ce que je suis censé ignorer. » Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la jolie brune, alors qu'elle observe son amie. Mais comme toujours en compagnie des chevaux, leurs séances papotage furent rapidement interrompu par un joli spectacle de Sunny qui faisait visiblement tout pour impressionner la belle Calypso.  « Tu dois le savoir. » plaisanta-t-elle, après tout, des deux, c'était Charlie qui était dans la relation la plus récente. « Dns quelques semaines normalement... et ne fais pas cette tête, je suis sûre que tu vas l'apprécier. » Etait-ce son imagination, ou est-ce que Charlie avait du mal avec chacun des hommes avec lesquels elle, Miky, était sortie depuis sa rupture avec Adam ? A chaque fois qu'elles parlaient d'eux, il y avait comme une certaine réticence de la part de Charlie, comme si sur ce sujet, elles ne pouvaient pas parler aussi librement qu'elles pouvaient le faire sur d'autres. Ou alors, c'était juste l'imagination de Miky... « On met les deux gros au box, et après on amène Caly au près ?  Enfin, si Sunny restera assez longtemps dans son prés ? » Vu comme le connemara trottait le long de la clôture, tête baissée et queue en panache, on pouvait en douter, mais en même temps, c'était sans doute mieux de rentrer les deux autres histoire qu'elles aient les mains libres pour empêcher les poneys qui étaient avec Sunny de sortir...

Une dizaine de minutes plus tard, les trois équidés étaient soit dans leurs box, soit au pré, si bien que Miky s'accordait quelques instants de repos. Accoudée contre la clôture, elle laissait son regard river sur le ranch. « T'as vraiment fait du bon boulot ici... c'est juste magnifique. » Bien sûr, elle a au cours des derniers mois pu voir de nombreuses photos, surtout parce que Charlie n'avait pas pu résister à l'envie de lui exposer le moindre petit avancement, mais voir tout cela en vrai était encore plus impressionnant.  « C'est encore mieux que sur les photos. » Cela paraissait être une évidence, et pourtant, Miky savait que ça ferait plaisir à Charlie de l'entendre le prononcer à haute voix. « Tu me fais la visite guidée avant qu'on nourrisse ? »

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Lun 20 Mar - 20:35 )

Welcome home
Home, Sweet Home
Micha
« Les boxes sont assez grands en plus, on a deux pour poulinières, je t’en ai préparé un, pour qu’il ait de l’espace. » Sundance méritait bien de se retrouver une chambre 5 étoiles. « On peut le mettre au paddock un peu plus tard, quand il se sera acclimaté. » Sundance comme for Fun, devait être habitué à vivre en Box. Charlie connaissait très bien Miky, elle savait qu’elle préférait voir ses chevaux vivre au pré, avec leurs congénères, mais dans les grandes écuries qu’elle avait fréquenté, cela ne fonctionnait pas vraiment comme ça. Les chevaux s’habituaient à leur de vie, les changer pouvait provoquer du stress et donc des problèmes médicaux. Autant donc éviter ce genre désagrément en commençant tout doucement, à habituer Sundance, à sa nouvelle vie. « C’est ce que je pensais. » Les deux jeunes filles prennent donc la direction des écuries, elles reviendront au champ par la suite. « C’est aussi le nom d’une planète ! » Renchérit Charlie en parlant du nom du chien de sa meilleure amie. « Mais bon c’est mal te connaître, toi, Mars, c’est obligatoirement le Dieu de la guerre. » Amusée, elle pose son regard sur le chien, qui semble tout sauf correspondre au prénom qu’elle lui a donné. « Je pense qu’il doit vraiment le vivre mal, peut-être qu’il prend ça pour une insulte. » Elle parlait du Dieu, enfin, faudrait-il encore qu’il est existé, ce qui selon Charlie n’était pas envisageable. C’était juste des histoires, une culture, des croyances, mais elles étaient intéressantes, elle aimait bien, même si ça partait souvent en sucette chez les Dieux romains et Grecs. « J’en étais sûre » Laisse échapper Charlie en posant sa main sur la longe de la jeune jument. Fine, mais avec les muscles bien attachés, une très jolie tête et sa petite liste descendant le long de son chanfrein, elle ne pouvait pas renier ses origines. « L’écoute pas. » Murmure Charlie à la jument qui observe ce tout nouvel endroit. « C’est normal, si t’étais mal foutu l’année dernière, t’es encore un bébé... » Et elle allait sûrement encore prendre en taille et s’étoffer, ce qui voulait dire que dans quelque temps, si Charlie et Miky retombaient sur des photos actuelles, elle risquait bien de la trouver moche. 

« Ouais, mais c’est tellement amusant de le voir y croire ! » Laisse-t-elle échapper avec un petit sourire au coin de ses lèvres. Charlie a toujours été très taquine, tout en prenant un malin plaisir à embêter son monde. Avec Cameron, elle cherchait toujours à la titiller, le taquiner, mais c’était un peu leur manière de communiquer et ça fonctionnait finalement assez bien. « T’as une chose à m’avouer ? » Demande d’elle à Miky, tout en se retournant pour lui faire face, marchant elle-même à l’envers. Après tout, elle venait un peu d’avouer que les relations cachées étaient existantes. Or, Charlie n’avait pas le souvenir de ce genre d’histoire concernant sa meilleure amie. « C’est quelle partie que j’ai ratée ? » Oui, elle voulait tout savoir. « Je pense qu’il voulait être certain que ce n’était pas juste comme ça. Que c’était vraiment sérieux. » De son côté, elle n’avait pas vraiment eu de doute, mais Cameron était le genre à douter facilement, donc elle lui avait laissé du temps. « Mais ça va mieux maintenant ! » Oui, ils allaient enfin bientôt pouvoir vivre leur amour au grand jour et autant dire que ça plaisait à Charlie. « Faut juste que je le dise à mon père. » Cela risquait de finir en Drame, mais dans le fond, la jolie blonde s’en moquait bien, cela faisait longtemps que l’avis de son père ne comptait plus pour elle. «  Pas vraiment, pour le moment, j’ai plus connu de frustration et des envies de meurtre, puis faut encore que j’arrive à le décoincer. » dit-elle en plaisantant, ce qui s’annonçait assez compliqué, connaissant son petit phénomène. Mais bon, elle avait bon espoir tout de même. 

« Quelle tête ? » Demande Charlie faignant l’ignorance. « Ou je vais le détester. » C’était possible aussi. « Il fait fils de bourge et j’aime pas ça. » Mouais, elle se demandait bien ce qu’il allait pouvoir faire dans le coin. « Il a trouvé un boulot ? » Oui, parce qu’il n’allait sûrement pas se déplacer sans rien. Enfin, d’un côté s’il avait du fric, peut-être qu’il pouvait supporter quelques mois sans travailler. Charlie, elle, allait devoir mettre de l’eau dans son vin pour accepter cet inconnu. Elle avait toujours eu de mal avec ça. Il lui fallait du temps pour apprendre à connaître les gens, et vaincre ses aprioris. 


« C’est que je fais toujours du bon boulot. » Un sourire amusé se dessine sur le visage de la blonde tandis qu’elle observer Caly et Sunny galopaient de long en larges, visiblement très heureux de se retrouver. Chronos essaie bien de suivre le rythme, mais avec ces 8 mois tout rond, il fatigue très vite. Le jeune poulain vient donc en compagnie de sa nounou, la petite Bianca quémander des câlins. « Il est beau hein ! » Charlie avait toujours voulu un Haflinger, pas pour les compétitions, mais pour son plaisir personnel et Cameron avait réalisé son rêve en lui offrant le petit poulain orphelin, sur lequel elle déposa avec tendresse ses lèvres sur ses petits naseaux frémissants. 

« J’ai fait de mon mieux, mais je ne suis pas trop pro en décoration. » Elle avait pourtant tenté de lire des magasines. Si elle avait eu les moyens, elle aurait adoré faire appel à une décoratrice d’intérieurs, mais ce n’était pas le cas. Et puis peut-être que ça aurait finalement dénaturé le lieu. Là au moins, la blonde y avait mis sa patte, il ne manquait plus que Charlie fasse de même. « Faut que je te montre ta chambre ! » Un sourire espiègle se dessine sur le visage de la blonde, elle hâte de voir la tête de Miky quand elle remarquera l’immense poster d’elle et de Caly, au galop sur la plage. Il prend quasiment tout un pan de mur, mais ça s’incorpore assez bien au design sobre du reste de la pièce. « Ferme, les yeux. » Charlie attend que son amie s’exécute avant d’ouvrir la porte de la chambre pour la pousser à l’intérieur.. « Tadam !!! » Et voilà Miky était désormais dans sa toute nouvelle chambre. « T’as la salle de bains juste à côté, même pas besoin de sortir dans le couloir. » C’était pareil pour Charlie et ça permettait une certaine autonomie, surtout quand on vivait en colocation. Chacune une salle de bains, cela éviterait qu’elles ne se battent le matin, même si Charlie n’y restait jamais bien longtemps.


© Starseed
 
© Starseed
[/quote]

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Jeu 6 Avr - 16:29 )

]
Welcome
home
I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.

 « Ouais, c’est bien connu que mon fétiche, c’est les dieux grecs… et moi qui pensais que je pouvais garder ma collection de statues secrète… » Un soupire faussement désolé échappa des lèvres de Miky, alors qu’elle tentait par tous moyens de garder un air sérieux. Au final, il ne leur avait fallu seulement quelques instants pour retomber dans leurs délires habituels – comme ces petites taquineries qui avaient tendance à rythmer leurs conversations. Parce que clairement, Charlie ne pouvait pas sérieusement pensé qu’elle avait nommé un chien après un Dieu grec – elle, Miky, qui avait pour habitude de nommer ses animaux après des sucreries. Ce serait là tout simplement un outrage à leur amitié !  « Crois-moi, il est déjà assez perturbé, du coup c’est sans doute mieux de ne pas rajouter une couche. » continua-t-elle, alors que ses lèvres commencèrent doucement à s’étirer pour former ce sourire qu’elle avait tant tenté de réprimer avant. Mars… si elle aurait dû nommer ce chien après un dieu, cela n’aurait certainement pas été le Dieu de la Guerre qu’elle aurait choisi. Certes, Mars ou Arès ressemblait bien souvent à l’archétype du mal dominant, celui qui avait alloué toutes ses ressources au développement de ses muscles plutôt que de son cerveau, et pourtant, il gardait tout de même un certain prestige. Pour son petit chien, l’esprit de la stupidité – du moins si une telle chose existait – aurait certainement été bien mieux adapté pour le nommer, si elle aurait réellement voulu opter pour un nom mythologique. Mais au final, c’était finalement là un sujet qui ne les passionnait tous deux pas plus que ça, surtout que Charlie connaissait finalement beaucoup trop bien Miky pour réellement considérer ce dernier point. Parler cheval, en revanche, était pour les deux amies une source inépuisable de conversation, et comme bien souvent, il ne leur avait pas fallu longtemps pour l’aborder – et ce n’était finalement qu’en infime partie lié à cette belle jument alezane qui effleurait du bout de son nez le visage de cette inconnue qui se tenait désormais à côté d’elle. Pendant un bref instant, elle laissait son souffle chaud caresser la peau de Charlie, avant de légèrement baisser la tête pour vérifier si les poches de cette dernières ne contenaient pas de friandises : après tout, il ne s’agissait là que d’un échange de bons procédés, n’est-ce pas ?  « Oh, maintenant je peux le dire, tant que je parle pas trop fort, hein Funny ? » Le sourire amusé jusque-là dessiné sur le visage de la belle s’étira encore d’avantage, alors que d’un murmure complice, elle continuait de conter sa petite anecdote.  « Il y a quoi, 1 -2 ans, elle aurait tout entendu vu la taille de ses oreilles : on aurait la petite sœur de Dumbo. J’ai des photos si tu ne me crois pas. » Prometteuse, la jument l’avait été ne serait-ce que par ses origines, mais aussi de par sa stature et allures lorsque Miky l’avait eu il y a bien des années. Et pourtant, plus le temps passait, plus le poulain prometteur s’était transformé en un vilain petit canard : sa croissance avait tout simplement été des plus étranges, et certaines parties s’étaient développées bien avant les autres. Notamment les oreilles, qui avaient atteintes leur taille finale bien avant le reste de la tête, si bien que depuis, Dumbo était devenu un des surnoms que Miky utilisait régulièrement pour la belle alezane.

Mais du grand amour qu’était celui de For Fun et Miky, elles enchaînèrent rapidement sur un autre, à savoir l’histoire entre Charlie et Cameron qui était encore dans les prémices. En vue de son expérience personnelle, Miky aurait certainement pu dire que les histoires entre amis étaient bien souvent délicates à juger : il suffisait pour cela de voir ce qui s’étaient passé entre Adam et elle. Durant des années, ils avaient été amis – peut-être plus qu’amis, car même maintenant, Miky était encore persuadée qu’il y avait eu entre eux un lien spécial. Durant des années, ils avaient été bien ensemble – rectification, Miky avait été bien dans ce couple – avant que brusquement Adam ne décida d’y mettre fin. Parce qu’il n’avait pas apprécié qu’elle prenne son envol, ou tout simplement qu’il était las de leur relation, et las d’elle – la réelle raison, elle ne la connaitrait certainement jamais, puisqu’il n’avait même pas jugé bon de lui dire pourquoi il la larguait comme une vieille chaussette. Mais fait était que leur rupture n’avait pas moins affectée tout le groupe d’amis : depuis, Cameron et Charlie se trouvaient en quelque sorte entre deux chaises, à devoir constamment jongler entre leur deux meilleurs amis. Bien que sur ce point, il allait certainement devoir faire quelque chose, maintenant que Miky était définitivement revenue à Cap Harbor. Après tout, elle pouvait mal demander à ses amis de ne sortir qu’à trois, en laissant Adam de côté… d’autant plus qu’elle avait finalement surmonté cette rupture, et qu’elle était depuis quelque temps déjà dans une autre relation qui la rendait heureuse. Alors cela ne pouvait tout de même pas être si difficile que de le revoir, n’est-ce pas ?

Une fois de plus, ses pensées s’étaient quelque peu éloignées du sujet d’origine, à savoir Cameron et Charlie. Il n’y avait qu’à espérer que pour eux, les choses fonctionneraient un peu mieux que pour Adam et elle – même si finalement, il avait sans doute toujours été évident qu’ils étaient faits l’un pur l’autre. A part pour les deux concernés, ironiquement.  « T’es horrible de le mener en bateau comme ça... » rigola Miky, tout en sachant parfaitement que c’était tout simplement là le caractère de Charlie : elle était incapable de se taire, encore moins s’il s’agissait d’une bonne chose qui arrivait dans sa vie. Et au fond de lui, Cameron devait certainement le savoir – à moins d’être aveugle et sourd.  « Et t’aurais pu être sympa avec moi aussi, et m’éviter de devoir mentir à un ami. » Une mine légèrement boudeuse se dessina sur le visage de la belle brune, avant d’être rapidement balayé au profit de l’amusement.  « Je te cache rien… je t’avais bien raconté que j’avais été avec Christian à une époque, le fils d’un des ‘mécènes’ de mon ancien patron. On a gardé notre relation secrète pendant quelque temps - mais une fois l’excitation que fournit le secret s’est évaporé, je me suis vite rendu compte que finalement, il était ennuyeux. Il avait un corps digne d’un dieu grec, mais ça s’arrêtait là. » Cette relation avait été des plus torrides pour l’espace de quelques semaines, alors qu’ils l’avaient encore caché du père de Christian, et surtout du boss de Miky, mais au final, il fallait bien s’avouer qu’ils n’avaient pas grand-chose en commun. Ces instants volés, ces retrouvailles ‘chaleureuses’ avaient été des plus agréables, mais ce qu’il y avait eu entre eux n’était jamais allé au-delà de la simple attraction de deux corps. Et comme bien souvent, cette dernière avait fini par s’estomper au fur et à mesure qu’ils réalisaient qu’ils avaient finalement peu de choses en commun. Ou peut-être s’était-elle embarqué dans cette relation uniquement parce qu’elle y avait vu dans cet Adonis un moyen d’oublier Adam. Et d’une certaine manière, cette relation qui s’était produite presqu’une année après leur rupture lui avait certainement été un premier pas dans cette direction.  « Mais bon, sur le coup, c’est pas vraiment comparable. Avec Chris, on n’avait rien en commun. Ca ne pouvait jamais allé au-delà de la simple attraction physique. Toi et Cameron en revanche, c’était qu’une question de temps avant que vous finissez ensemble – et c’est que vous en avez mis du temps, hein ! » Leurs voix et leurs rires s’élevèrent dans la cour, alors que doucement, les cinq commençaient à s’approcher des spacieuses écuries.  « Je vois pas ce qu’il aurait à redire. Il te rend heureux, c’est tout ce qui compte non ? » Ou du moins, c’était tout ce qui devrait compter, même si quelque chose disait à Miky que sur ce point, elle était certainement un peu trop utopiste.

Et de toute évidence, ça ne devait pas être le seul point sur lequel elle devait se montrer trop utopiste : un seul regard à Charlie lui prouvait que cette dernière risquait bien de ne pas se montrer de son meilleure côté lors de l’arrivée de Noah.  « T’as si peu confiance en mon jugement ? » Etait-ce une illusion, ou Charlie se montrait-elle toujours aussi réticente aux petits amis de Miky ? A chacun d’entre eux, elle avait des reproches à faire – souvent même avant de les avoir rencontré.  « Dixit celle qui sort avec un médecin... » continua Miky, tentant de ne pas trop réagir face aux critiques répétées de son amie.  « Et ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas être sympa. Alors laisse-lui une chance, d’accord ? Pour moi. » S’approchant de la jolie blonde, elle lui passa le bras autour de ses épaules, avant de l’embrasser sur la joue.  « Tu sais, ça fait plus de sept ans… tu ne penses pas qu’il serait temps que t’arrête de toujours juger parce que j’avance, non ? » Sans même parler du fait que c’était Adam qui avait pris la décision de rompre du jour au lendemain. Alors pourquoi Charlie devait-elle se montrer aussi hostile face aux hommes dans la vie de Miky ?  « Oui, il va commencer dans un mois. Comme ça, il aura un peu plus d’une semaine pour s’habituer à Cap Harbor avant. »

Au rythme des papotages, les deux chevaux furent rapidement installés dans leurs box, à mâcher le foin d’un air bien heureux, alors que Caly s’élançait à toute allure sur son pré aux côtés de son ami Sunny. Appuyés contre les clôtures de bois, les deux jeunes femmes continuèrent toujours à papoter, tout en profitant du spectacle qui s’offrait à elles – du moins jusqu’à ce qu’un petit poulain ne vint trouver leur compagnie.  « T’es bô toa. » Ces paroles combinées au regard que la belle brune lançait au petit poney formaient certainement toutes les réponses dont Charlie avait besoin en guise de réponse. Et bientôt, les doigts de Miky parcouraient avec délicatesse le petit chanfrein.  « C’est vraiment un sacré cadeau – mais vu que vous n’êtes qu’amis avec Cam, tu crois qu’il va aussi m’en offrir un pour couvrir ses traces ? » Après tout, on ne pouvait jamais savoir où la situation pouvait les mener, n’est-ce pas ?  « Dis-lui juste que je préfère les connemaras. » continua-t-elle sur un ton amusé.

Mais aussi mignon que Chronos était, il ne parvient finalement pas longtemps à monopoliser l’attention des deux jeunes femmes, puisque rapidement, l’appel de la maison devint trop fort pour y résister. Car s’il paraissait parfaitement normal qu’une mordue de chevaux comme Miky commençait la visite de son nouveau lieu de vie par les écuries, il ne l’était pas moins qu’elle finisse par aussi vouloir voir sa propre chambre… et autant dire que sur ce point, Charlie s’était vraiment dépassée.  « J’y crois pas. » Le regard brillant, Miky s’était arrêtée dans l’ouverture de la porte, le regard rivé sur une magnifique représentation la montrant juchée sur le dos de la belle Calypso, habillée d’un simple bikini, alors que les vagues léchaient les pieds de la ponette…  « Ca fait définitivement parti du top dix des meilleurs moments qu’on a passé ensemble tous les 4. » Et par les ‘quatre’ elle ne voulait pas dire le quatuor habituel, mais bien Charlie, Sunny, Caly et elle. Dotés de simples licols, ils s’étaient lancés dans des galops endiablés sur la plage, le tout bercé par le doux roulement des bagues, avant d’aller se rafraîchir dans la grande bleue.  « Merci. » murmura-t-elle, émue, avant de serrer une fois de plus Charlie dans ses bras. Sur ce coup, sa meilleure amie n’aurait certainement pas pu lui faire de meilleure surprise. Ce n’était finalement qu’après avoir longuement admiré la photo que la belle brune commença à explorer d’avantage cette chambre qui allait désormais être la sienne.  « Je vois que t’as pensé à tout. » ajouta-t-elle d’un air amusé, alors que du bout des doigts, elle poussait la porte qui menait à la salle de bain. Une salle de bain, rien qu’à elle, voilà ce qui risquait bien d’être pratique ne serait-ce que pour éviter d’éternelles querelles le matin, lorsque toutes deux voudront se préparer en vitesse avant le travail – ou même lors des soirées où elles sortiraient, car depuis toujours, Miky aimait profiter de ces moments pour se mettre en valeur. Chose qui risquerait bien de faire râler Charlie si pendant ce temps, cette dernière n’aurait qu’un accès limité à la salle de bain.  « Qu’est-ce que tu dirais d’aller nous asseoir un moment sur la terrasse ? J’ai acheté des brownies et muffins avant de venir, je dois juste aller les chercher dans la voiture. » Car finalement, elles avaient sans doute encore un peu de temps avant le nourrissage du soir, alors autant d’offrir un petit moment de tranquillité, puisque ces derniers risquaient bien d’être peu nombreux dans le futur, quand il s’agirait de s’investir à 200% dans leur travail pour faire de leur projet une réussite. Sur ces mots, la belle brune disparut, pour finalement revenir plus tard les mains chargées de deux cartons contenant les fameux gâteaux.  « Alors, maintenant raconte. Avec Cameron. Je veux tous les détails. Enfin, non, peut-être pas tous. » ajouta-t-elle d’un ton amusé alors qu’elle s’installa confortablement sur la terrasse. Bien sûr, Charlie lui avait raconté déjà pas mal de choses, mais parler via téléphone ou même skype, ce n’était tout simplement pas comparable à une réelle conversation.


_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Sam 15 Avr - 22:57 )

Welcome home
Home, Sweet Home
Micha
« Quoi tu l’as toujours ? T’as toujours aimé les mecs à poils ! » Amusée, Charlie donna un coup de coude à sa meilleure amie. Elle imaginait la chambre de Mikayla remplie de statues grecques. L’idée était franchement amusement, après tout les divinités qu’elle aimait tant semblaient prendre un certain plaisir à dévoiler leurs attributs masculins. «J’ai jamais compris, pourquoi ils en avaient de si petites ! » Question de curiosité. Après tout les attributs masculins étaient un symbole de virilité, mais la plupart des statues que Charlie avait pu voir, en partie grâce à Miky quand celle-ci la traînait dans les musées, ne possédait pas des attributs très impressionnants. Et elle ne disait pas ça parce qu’elle avait pu juger dernièrement. Un sourire taquin se glissa sur ses lèvres à cette idée, parfois, elle était vraiment idiote, mais ça l’amusait quand même. « Ne t'inquiète pas, ton secret est bien gardé avec moi. » Bon d’accord, en fait, Charlie le savait Mars, ça faisait référence à la barre chocolatée. La fameuse, celle qu’elles n’avaient pas arrête de manger pendant leur adolescence, jusqu’à que Charlie décide de manger responsable, mais parfois ce genre de truc lui manquait énormément. « Ouais, je vois ça ! » dit-elle en regardant le chien tenter tant bien que mal de rattraper Smarties. Bon, il n'était pas très doué de ses pattes, mais au moins il avait l’air gentil, c’était bien d’air gentil dans la vie.
« Toi t’es comme ta maman t’es une gourmande. » Plaisanta Charlie en voyant la jument chercher quelque chose à grignoter dans ses poches. « Bon d’accord... » Elle sortit un bonbon pour chevaux et l’offrit à la demoiselle et pour éviter de créer une crise de jalousie, elle en offrit aussi un à Sundance. « Je t’en propose pas !!! toi c’est tout à l’heure ! » Ouais, Miky préférait surement du chocolat ou ds guimauves que des bonbons pour chevaux. « J’ai essayé d’en manger une fois, bah, c’est vraiment dégueulasse. Ne tente pas l’expérience » Pourtant, à l’intérieur, il n’y avait que des bonnes choses, des céréales, des fruits et un peu de sucre, mais le final était immonde. Du moins pas assez pour que les chevaux les boudent. Elle en avait bien un ou deux qui n’en étaient pas très fan, mais le reste était du genre à avaler tout ce qui se trouvait dans la main de la blonde. Après tout si elle leur donnait, cela signifiait que c’était comestible. « Ne lui dit pas ça la pauvre, tu vas la complexer ! » Pauvre for Fun, le plus important, c’était que cette horrible période de sa vie se trouvait derrière elle. « Maintenant t’es toute belle ! Tu vas tous les faire tomber. » C’est vrai qu’elle n’avait aucune jument de cette qualité dans ses écuries. « Il me tarde de la voir en mouvement. » Ça devait donner. Rien que son pas était déjà très joli. Charlie n’allait donc pas manquer la première séance de travail de sa meilleure amie avec sa belle gazelle.

« Quand je te dis que t’as un gros problème avec les Dieux grecs ! » Elle le prouvait encore une fois. « J’espère que c’était pas Christian Grey ! » Ah Charlie, Charlie, incapable d’être sérieuse plus de deux petites minutes, mais c’était tellement facile aussi. « Tu ne lui as pas menti, tu as juste omis de lui en parler. » Ce n’était pas du tout pareil. Il y avait une nette nuance. D’ailleurs toute fière d’elle, Charlie dévoila toutes ses dents dans un de ces sourires qui se dessinaient sur son visage quand elle était excessivement fière d’elle. « C’était vraiment Christian Grey alors... » Non il ne fallait pas qu’elle y pense. « Vous avez dû vous éclater dans les écuries ! » dit-elle tout en éclatant de rire. Au moins, elle s’était envoyée en l’air, ça lui avait fait du bien. Parfait.
« J’y peux rien s’il est lent. Si je ne lui avais pas sauté dessus, j’attendrais encore. Et le pire, c’est que monsieur croit qu’on en est là grâce à lui ? » Ah les hommes et leur égocentrisme. Non-non, tout ça s’était grâce à elle.
« Mais non, c’est juste que… Je n'aime pas les inconnus... » Une mine boudeuse s’était dessinée sur son visage. On aurait dit une enfant de 5 ans qui refusait d’aller dire bonjour à sa maîtresse lors du premier jour d’école. Charlie possédait de nombreuses qualités (du moins, elle l’espérait) , mais elle demeurait méfiante et assez réservait avec les étrangers, surtout ceux qu’on lui ramenait. « Je sais que tu as pas choisi n’importe qui, c’est juste que… Je sais pas, je le connais pas en fait. » C’était finalement ça le problème, peut-être qu’elle allait l’adorer, mais pour le moment, c’était un peu statu-quo.
« Non il n'est pas encore médecin ! » Et oui. « Même s’il adore qu’on l’appelle Docteur Thomson, mais appelle le Docteur Cameron, ça l’énerve, il n'aime pas ça. » Un sourire taquin se dessina sur le visage de Charlie tandis qu’elle laissait la jument observait le box quelques secondes avant d’y rentrer. « Sauf que moi, je n'ai pas fait référence à y a 7 ans... » Alors que Miky venait tout juste de le faire. Refermant la porte du box, elle se rapprocha de Miky et passa son bras autour de son épaule. « S’il a réussi à t’amadouer, il devrait bien réussir avec moi ! Tant qu’il ne me ramène pas du saucisson en cadeau, on devrait pouvoir s’entendre. » Puis si Miky l’aimait, elle ferait un effort ! Nan le plus dur, ça n’allait pas être pour Charlie, mais pour Adam, mais finalement ça ne la regardait pas trop.
« Je vais essayer de voir ! » dit-elle en observant Chronos. « Mais je crois que ça serait plus rapide que tu demandes à Noah. » Parce que si elle comptait sur Cameron, elle risquait de se retrouver avec un poney croisé merens et shetland. C’était un miracle qu’il ait réussi à lui trouver le poney de ses rêves. Un large sourire se posa sur les lèvres de la blonde, son camounet il était tout parfait, hors de question qu’elle le partage, même avec Miky namého !!!

* * * *

Assise sur la terrasse, Charlie attrapa un muffin. Elle était ravie que son cadeau ait plus à Miky. « J’ai pas mal hésité avec la photo sur le dernier saut de ton dernier concours avec la belle. » Mais elle avait préféré la plage, parce que cette journée avait tout simplement était exceptionnelle. « Attends, je reviens. » Elle partit en direction de la cuisine et ramena divers jus de fruit, sans oublier un énorme pot de glace. « Tiens ! » Elle déposa une assiette à chacune ainsi que deux cuillères. « Ça va encore être meilleur avec la glace. » Charlie se laissa tomber de nouveau sur sa chaise avant de poser un regard amusé sur Miky. « Si si, faut que je te raconte. » Un sourire taquin se dessina sur ses lèvres. « On a passé la vitesse supérieure, si tu vois ce que je veux dire. » Et autant dire que Charlie en était plus que ravie. « Et tu devineras jamais où ça s’est passé ! » Non sur le coup, ils avaient été assez inventifs, surtout pour leur premier rencard. « Le seul souci, c’est que j’attends toujours qu’il m’amène à ce fameux restau ! » Ouais…. Il semblait avoir oublié. Les hommes et leur mémoire de poissons rouges.

© Starseed
 
© Starseed

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Dim 16 Avr - 16:40 )

« Ah, tu me connais vraiment trop bien. » Un sourire amusé dessiné sur ses lèvres, la jolie brune se tournait vers sa meilleure amie. De toute évidence, les dieux grecs ne l’intéressaient pas tant que ça, si ce n’était pour les histoires fascinantes qui y étaient associées, mais au fond, cela n’avait que peu d’importance : là, elles déliraient peut-être sur les dieux, mais elles auraient tout autant pu parler de la météo. L’important n’était pas tant le sujet de conversation qu’elles avaient, mais tout simplement le fait qu’elles se retrouvaient une fois de plus réunies pour partager tous leurs délires, même les plus idiots. « Bon, j’avoue, j’aime les mecs poilus… hein Sundance ? Et toi, t’es le plus beau de tous. » ajouta-t-elle, avant de poser ses lèvres sur le doux museau de l’alezan, qui se laissait faire avec son calme habituel. Certes, on pouvait certainement discuter sur le fait que Sundance n’était plus vraiment un mec, qu’il lui manquait certains attributs pour cela, mais quelle importance ? Il ne restait pas moins le mâle n°1 dans la vie de Miky, une place qu’il partageait d’ailleurs avec le petit Mars qui était en train d’amuser la gallérie de par ses étourderies à quelques mètres d’elle. « Mouais, répète surtout pas ça devant Noah, ou il va finir par croire que c’est une sorte d’invitation pour qu’il se laisse pousser une barbe... et autant dire que c’est hors de question que je supporte ça » enchaîna-t-elle, alors qu’une légère grimace déforma son visage de poupée. Les barbes courtes, entretenues, voilà bien une chose qu’elle appréciait – de loin, du moins. Souvent, elles avaient pour effet d’accentuer la virilité de l’homme en question, et c’était bien là quelque chose qui ne déplaisait certainement pas à Miky. Le souci, c’était juste qu’elle trouvait la sensation de la barbe effleurant sa peau lors de moments intimes des plus désagréables. Mais au final, la conversation tourna bien rapidement autour de leurs hommes respectifs, et surtout autour de Cameron en fait. « Ben quoi, ils étaient plutôt bien foutu… enfin, à part certains endroits qui laissaient à désirer. » répliqua-t-elle en rigolant, faisant allusion au manque des dieux grecs que Charlie avait déjà évoqué quelques minutes plus tôt. Et puis, elle n’y était pour rien si les divinités grecs telles qu’Apollon ou Aphrodite étaient encore aujourd’hui considérés comme étant une sorte d’idéal de beauté, n’est-ce pas ? « Omis d’en parler ? C’est comme ça que t’appelles feindre la surprise le jour où on aura enfin droit à une annonce plus officielle ? ‘Oh, mais je ne savais pas… je suis trop contente pour vous !’ » Sur un ton moqueur, elle prononçait la dernière phrase, tout en s’efforçant à afficher un air surpris sur son visage. Car au fond, même si Miky était heureuse que sa meilleure amie s’était confiée en elle sur ce point, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir un certain malaise en pensant à Cameron : amis depuis le bac à sable, elle détestait l’idée d’avoir un secret de lui – même si sur ce coup, il l’avait sans doute un peu cherché en décidant de lui cacher une telle chose. Dans un geste lent, la main qui s’était posée sur sa bouche en terme de surprise redescendit à sa place habituelle. « Hé !! Changes pas de sujet comme ça ! Tu ne crois tout de même pas que tu vas t’en sortir aussi facilement, nan mais !» Parce que c’était bien beau de changer de sujet comme ça pour parler une fois de plus de Miky et de ses aventures, mais ce n’était pas vraiment comme ça que ça marchait. Non, la belle brune risquait bien de ne pas démordre de ce sujet jusqu’à ce qu’elle aura eu quelques détails croustillants pour compléter le récit qu’elle avait pu avoir via messenger à l’époque… « Laisse lui cette illusion si ça lui fait tant plaisir… ça semble être ça le secret des relations : laisser croire à l’homme que c’est lui qui prend les décisions. » Un sourire moqueur se dessina sur le visage de la belle brune. Après tout, si on disait que l’homme était la tête de la famille, mais la femme était le cou, qui faisait tourner la tête dans la direction qu’elle voulait, ce n’était pas pour rien, n’est-ce pas ? Bon, ok, ce n’étaient là que des paroles d’un certain film, mais ce n’était pas pour ça qu’elles étaient moins réelles. « Alors comme ça, tu lui as sauté dessus ? Et dire que je croyais que t’étais plus sage que moi… tu me déçois ! » continua-t-elle, un léger rictus sur les lèvres. « C’est quand même pas tout ce que tu vas me raconter ? Dire qu’à chaque fois, je te dis tout, alors j’exige plus de détails, non mais ! » Certes, elle en avait déjà eu certains lors de leurs longues conversations à distances, mais ce n’était pas pareil qu’un récit plus détaillé lorsqu’elles se trouvaient face à face. « Bon, tu lui as sauté dessus… où ça ? Comment t’en es arrivée là ? » finit-elle par ajouter : si Charlie ne partageait pas d’elle-même toutes ces informations, et bien, elle finirait par les lui extirper d’une manière ou d’une autre.

Un air amusé se dessina sur le visage de Miky alors que son amie commença enfin à avouer le véritable problème que lui posait l’existence du petit ami de cette première. « En même temps, tu sais que ça fait longtemps qu’il aurait pu ne plus être un parfait inconnu pour toi. » Après tout, la relation entre Miky et Noah venait de franchir le cap des deux ans, si bien que durant cette période, une rencontre entre lui et Charlie aurait certainement pu être arrangée – sauf que la belle brune avait toujours eu l’impression que son amie préférait éviter cela. Et au fond, cela ne l’avait pas dérangé plus que ça, après tout, à l’époque, elle n’avait pas vraiment su si cette relation durerait dans le temps. Seulement, maintenant que Noah s’apprêtait à venir la rejoindre à Cap Harbor, il ne semblait que trop normal qu’il rencontre également ses amis à elle – dont bien évidemment Charlie. « Alors fais moi un peu confiance, d’accord ? » ajouta-t-elle pour conclure le court plaidoyer en faveur de son petit ami actuel. Peut-être n’était-elle pas encore prêt à laisser entrer Noah dans sa vie au point de considérer d’emménager avec lui, mais au final, cela signifiait surtout que Charlie risquait bien de le croiser à plus d’une reprise s’il venait dans leur nouvelle demeure… alors il n’y avait qu’à espérer qu’ils s’entendraient. « Alors dans ce cas, je vais l’appeler pour lui dire de jeter le saucisson de cheval qu’il a acheté en cadeau. » finit-elle par ajouter sur un ton ironique, alors qu’elle passa son bras autour des hanches de son amie. Sur ce coup, la célèbre méfiance de Charlie avait atteint des sommets jusque-là inexplorés. « Si ça peut te rassurer, il est végétarien lui aussi. » Mais ce qui pesait le plus sur l’esprit de la jolie brune, ce n’était pas cette méfiance en elle-même – après tout, elle connaissait assez bien Charlie pour cela – mais bien plus le fait qu’elle avait l’impression que depuis Adam, aucun de ses petits amis n’avait été assez bien aux yeux de son amie. C’était comme si cette dernière lui reprochait – peut-être inconsciemment – de continuer sa vie après que leur ami d’enfance l’ait largué en beauté. Peut-être n’était-ce là que le produit de son imagination, comme Charlie le suggérait ? Quoique non, c’était finalement assez peu probable, n’est-ce pas ? Et le regard qu’elle lança à sa meilleure amie en guise de réponse en disait long. « Si tu le dis… n’empêche qu’aucun de mes ex a trouvé grâce à tes yeux depuis... » Bon, pour la défense de Charlie, il fallait avouer que certains d’entre eux avaient de toute évidence été des erreurs, surtout ceux qu’elle avait accumulé une fois qu’elle avait commencé à surmonter la rupture avec Adam. Ceux qu’elle avait finalement choisi essentiellement parce qu’ils étaient les parfaits opposés de son ami d’enfance… c’était là une époque dont elle n’était pas particulièrement fière, mais désormais, cette dernière appartenait au passé. Tout comme Adam.

« Je comprends pas du tout pourquoi il n’aime pas être comparé à une jolie blonde de Dr. House. » répliqua-t-elle en pouffant de rire. Comme bien souvent, leur conversation sérieuse avait bien rapidement une tournure plus légère une fois qu’elles avaient laissé le sujet ‘Noah’ aux oubliettes pour parler une fois de plus de Cameron. « Tu pourrais peut-être lui proposer ce déguisement pour la prochaine soirée déguisée ? Je suis sûre qu’il sera canon avec une longue perruque blonde, tu crois pas ? » Dommage seulement qu’Halloween était encore si loin, car elle aurait franchement apprécié voir la tête que ferait Cam si l’une d’elle lui proposerait un tel costume… « Tu pourras toujours lui vendre ça comme un costume de couple : toi, tu seras le sexy Dr. Chase. » Sur ce coup, les poules risqueraient bien d’avoir des dents avant que Cam n’acceptait un tel déguisement, mais rien que l’imaginer dans une telle tenue était des plus amusants.

* * * * * * * * * * * * * * *


Assise sur la terrasse, un muffin à la main alors que le soleil caressait avec délicatesse son visage de poupée – pouvait-on vraiment imaginer une meilleure fin de journée, surtout lorsque celle-ci se déroulait en compagnie de sa meilleure amie et surtout sur un ranch qui était désormais le leur ? La réponse était bien simple : non. « Non, cette photo est tout simplement parfaite. » L’autre photo que Charlie avait considéré représentait le fameux saut qui avait signé leur plus grande victoire, et pourtant, pour rien ne l’aurait-elle choisit au-delà de la fameuse image du galop sur la plage : non seulement les couleurs de cette dernière était tout simplement parfaite, mais en plus, elle représentait parfaitement cette complicité qui a toujours uni Caly et elle. Mais avant qu’elle n’en puisse véritablement en dire d’avantage à ce sujet, Charlie disparut dans la maison – uniquement pour revenir quelques instant plus tard avec un grand pot de glace. Comme quoi, cette journée pouvait finalement devenir encore meilleure ! « Rho, de la glace aux cookies… tu essaies vraiment de me gaver ! » rigola Miky, avant de servir une grande portion de glace à chacune d’entre elles. Après tout, il fallait bien profiter de tous ces petits plaisirs que la vie leur offrait, n’est-ce pas ? Certes, sa ligne l’aurait certainement remerciée si elle ferait un peu plus attention à son alimentation, mais vu la charge de travail qu’était associé à un ranch, elles allaient bientôt avoir dépensé ces calories. « Nope, je ne vois pas. » savourant son bol de glace, la belle brune détourna son regard pendant un court instant de ce dernier pour le poser sur le visage de sa meilleure amie qui, comme toujours ces derniers temps, rayonnait à la seule mention du nom de Cameron. Bien sûr que Miky avait sa petite idée d’où voulait en venir sa meilleure amie, mais vu le mal qu’elle avait eu quelque temps plus tôt à la faire dévoiler des détails de cette fameuse relation, elle n’allait pas la laisser s’en sortir aussi facilement cette fois-ci. « Hmm… connaissant Cameron pas dans les écuries en tout cas. » commença-t-elle, entrant dans le jeu de devinettes proposé par la jolie blonde. Après tout, aucune d’entre elles n’ignorait cette légère aversion qu’avait leur ami face aux équidés… puis franchement, pour le bien de la romantique Charlie, elle espérait bien que leur première fois ait tout de même été un peu plus romantique qu’un acte rapide entre les boules de foin – pas que cela ne soit vraiment désagréable en soi. « Bon, vu que de toute évidence, j’ai pas de chance de le deviner, tu veux pas en parler ? Je t’ai toujours tout dit, alors je mérite bien qu’on me rende la pareille, non ? » ajouta-t-elle sur une mine légèrement boudeuse. Après tout, Charlie avait été la première personne que Miky avait appelé après son premier baiser avec Adam… après toutes les nouvelles expériences avec lui, d’ailleurs. Que ce soit leur premier véritable rendez-vous, ou même leur passage à l’étape supérieure – pour reprendre les mots de Charlie – qui avait suivi pas si longtemps après. Et même après, Charlie avait toujours été la première à être au courant des relations de Miky, même si finalement cette petite conversation qu’elles avaient eu au sujet de Chris prouvait bien que cette première n’écoutait peut-être pas toujours. « Peut-être que tu devrais prendre les devants et arranger un rendez-vous là-bas, tu sais. » Certes, c’était de toute évidence moins romantique que si Cameron y avait pensé par lui-même, mais c’était déjà mieux qu’une interminable attente, n’est-ce pas ?

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Jeu 27 Avr - 0:31 )

[quote="Charlie Edwards"]
Welcome home
Home, Sweet Home
Micha
« Ah si c’est la première des choses que je vais lui répéter. » Ce n'était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Et Charlie, malgré son petit côté associable quand elle ne connaissait pas. Elle se montrait rapidement assez taquine, alors Noah, même si elle n’avait pas vraiment envie de le voir, il n’y couperait pas. « Figure toi que je lui dirais même que c’est un de tes fantasmes. » Après tout, chacun avait droit aux siens. Charlie, elle avait plein, mais elle était pas prête de les réaliser. Dans son esprit, les hommes étaient plus portés sur la chose que les filles, mais dans son cas, elle avait l’impression d’être une obsédée, tandis que Cameron était une grenouille de bénitier. Mais peut-être qu’elle en faisait trop et qu’elle voulait allait trop vite, après tout, c’était Charlie. Et prendre son temps ne faisait pas trop partie de ses meilleures qualités. Enfin a part quand elle avait un cheval au bout d’une longe. Sauf que Cameron n’était pas un cheval. Enfin, pas qu’elle sache. « Ouais , mais c’est dommage quand il te manque le principal quoi ! » Enfin d’un autre côté ça n’avait pas l’air de les gêner, vu le nombre d’enfants considérable qu’ils avaient engendré. « Peut-être que ça fonctionne mieux, si ça a une petite taille ! » Elle venait de trouver une idée hyper intéressante. « Faudrait faire des études, pour voir si la taille à un impact sur la fécondité. » Déclara-t-elle toute sérieuse avant t’éclater de rire. Il n’y avait qu’avec Miky qu’elle pouvait se permettre de parler aussi crûment. Elle s’en moquait, parce qu’elles s’amusaient, que c’était pour rire, et que parfois, ça fait du bien de raconter des conneries. Surtout quand on est amies depuis des années et qu’on vient de se retrouver. Ah qu’elle était heureuse Charlie de pouvoir retrouver sa meilleure amie. C’était un peu leur rêve qui se réaliser, elle avait encore du mal à réaliser. 

« Mais c’est pas comme si tu lui cachais quelque chose de super important. Comme si j’étais enceinte. » Ce qui pas le cas, c’est juste un exemple. « On a le droit de discuter entres filles, sans qu’il soit au courant de tout. » Et oui c’était leur droit de femmes, on ne pouvait tout simplement par leur enlever. Pas de chance pour les hommes, mais c’était comme ça. « Puis je te fais confiance pour trouver la bonne excuse, je suis sûre que tu seras imaginative. » Elle a confiance totale en sa meilleure amie, mais peut-être qu’elle n’aura pas besoin d’en arriver là. « Si ça se trouve, je vais le dire sans le vouloir et Cameron va tout comprendre. » La blonde se met à rire, parce qu’elle sait qu’il y a de fortes chances pour que ça se termine comme ça. Mais c’est pas grave, dans le fond, c’est peut même la meilleure solution pour tout le monde. Et puis Cameron la connaît, ce n’est pas comme si elle sait garder les secrets. Le seul qu’elle a toujours réussi à garder – pour le moment – c’est celui d’Adam et elle ne sait même pas par quel miracle il a pu perdurer pendant toutes ces années. 


Charlie éclata de rire. « En gros, tu me conseilles de continuer à lui mentir ? » Ah ça commençait bien sa relation avec Cameron. « Je ne sais pas si tu es de bon conseil. » Dit-elle en plaisantant, parce qu’elle sait très bien ou son amie veut en venir et ce n’est sûrement pas à une rupture. C’est juste que parfois, il est mieux de laisser penser à son partenaire qu’il tient les rênes. Cameron en étalon dominant, ça la faisait assez rire. Mais peut-être qu’avec de l’entraînement, il pouvait le devenir ? Ouais...non, il ne fallait pas trop rêver quand même. « Fallait bien que je lui fasse comprendre certaines choses. » Et lui sauter dessus en avait fait partie, quoique sur le moment, elle n’avait pas vraiment réfléchi. « Ça a pas l’air de lui avoir déplu. » Il aurait plus manqué que ça, mais le brun avait l’air d’avoir apprécié. Sans parler de la suite des évènements dans les écuries. Ah, si seulement la petite Candice n’avait pas décidé de faire son apparition pour leur ruiner ce petit moment. Maintenant, elle tentait de retrouver son Cameron sauvage, mais pour le moment, il était aussi doux qu’un petit chaton. « Bha le truc c’est que j’aimerais te raconter pleins de choses, mais il s’en est pas passé tellement... » Et d’une certaine façon ça ne rassurait pas tellement la blonde. Cam travaillait pas mal, ils se voyaient pas si souvent. Et quand c’était le cas, ce n’était que trop rarement des mots à eux. Mais elle ne se plaignait, parce qu’enfin, ils étaient en mesure de vivre une histoire et pour elle ça valait un peu tout l’or du monde. « Dans les écuries. Enfin, je l’ai embrassé au début, mais à la fin, je crois qu’on s’est plus mutuellement sauté dessus. » Oui parce qu’il faut être deux dans ce genre de cas. « Sauf qu’avant que ça devienne intéressant. Candice a débarqué. » Elle laissa échapper un très long soupire, ça la déprimait encore quand on y pensait. « Puis après la magie est un peu partie, on a dormi ensemble, mais il ne m'a pas touché. » Et Charlie ça lui paraissait bizarre. Elle plongea son regard dans celui de sa meilleure amie. « Tu penses que je suis désirable, je ne suis pas trop moche ? Trop mec ? » Non parce que si c’était le cas, elle pouvait essayer d’y remédier. 

« Bon bhé ça devrait le faire alors. »
Charlie n’arrivait pas à se rejouer de l’arrivée de Noah. Pas parce qu’elle ne faisait pas confiance à Miky pour choisir ses petits amis. Elle était assez grande pour ça et elle la connaissait assez bien, pour savoir qu’elle ne choisirait pas n’importe qui. Mais, elle, elle pensait à Adam et à ce que cette nouvelle allait lui faire. C’était un de ses amis les plus proches et elle savait la vraie raison qui l’avait poussé à rompre. Une idée douloureuse, qui n’avait pas été facile à prendre pour lui et qui n’avait surtout pas été la bonne. Mais voilà, Charlie ne pouvait pas faire semblant. Elle ne pouvait pas accepter ce Noah, alors qu’elle savait que Miky ignorait la vérité. Peut-être que si c’était les cas, elle verrait les choses différemment. De toute façon, Charlie ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il existait quelque chose de très forts entre Adam et Charlie et que même malgré toutes ces années ça ne pouvait pas être morts. C’était sûrement son côté romantique, mais pour elle, le seul homme capable de rendre Miky pleinement heureuse, il s’appelait Adam ! Même si cet abruti avait fait la plus grosse connerie de sa vie en se montrant si incorrect avec elle. Mais bon, elle était bien décidée à faire des efforts pour le bonheur de sa meilleure amie. Elle méritait bien ça, sa brune préférée. « Ce sont tes ex, donc j’avais raison. » Et oui, c’était bien la preuve de son incroyable nez. « Quand je te dis que j’ai du flair pour ces choses-là ! » 

x x x x x

« Non, j’essaie de te garder ! » Ce n'est pas pareil. Elle tend une cuillère à Miky avant d’ouvrir le pot de glace et d’y plonger la sienne pour en sortir un bon petit tas qu’elle ne met pas longtemps à mettre dans sa bouche. « Brrr c’est froid. » Mais qu’est-ce que c’est bon. « Je sais comment t’acheter. » Miky va tellement bien se sentir ici, qu’elle va même finir par regretter d’être partie et d’avoir abandonné sa pauvre Charlie. 
« Dans la voiture ! » Ouep, même qu’elle avait encore du mal à s’en remettre, parce que ça avait été assez bizarre, mais pas mal du tout. « Après je l’ai fait rentrer à pied, parce que la voiture a fait le coup de la panne, mais pas lui fort heureusement. » Non parce que sinon, ça aurait tout, sauf cool. « Tu l’aurais vu. » Elle éclate de rire. « Cameron de nuit dans les champs. » C’était juste trop drôle. Ce trouillard, mais elle l’aimait beaucoup quand même. « Oui faudrait, mais on a du mal à le voir. Entre son boulot, le ranch et Candice c’est pas hyper facile, puis je trouve encore un peu réservé. » Ce qui n'était pas trop le cas de Charlie. « Alors que moi, j’ai juste envie qu’on en profite. » C’était un peu le feu et la glace. « Enfin, tu connais Cam, il est égal à lui même, n’importe ou. » Bon peut-être pas quand il lui faisait l’amour, non là, elle avait rien à redire, c’était juste pas assez souvent. « Fin bon, c’est le début, c’est peut-être moi qui veux aller trop vite aussi. » Comme à chaque fois d’ailleurs. « Je suis tellement contente que tu sois revenues, cette maison est vraiment trop grande pour une seule personne. » Oui, maintenant elle allait vivre un peu plus. « Me tarde trop de te présenter tous nos pensionnaires ! » Mais peut-être pas tout de suite, là, elles allaient profiter un petit peu de leurs retrouvailles.

© Starseed
 
© Starseed

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( Lun 8 Mai - 20:08 )

« Des enfants qu’ils ont eu des millénaires à engendrer. » remarque la belle brune sur un ton des plus scientifiques. Et en général par avec la même femme d’ailleurs… ça fait un peu papillon tout ça, en allant butiner un peu partout, on finit bien par ensemencer quelque chose. » Comme quoi, la fécondité des Dieux n’avait tout de même pas extraordinaire, car si l’on rapportait le nombre d’enfants aux siècles et même millénaires de leur soi-disante existence, le résultat était tout sauf glorieux – si ce n’était peut-être pour Hypnos et ses mille fils, car sur ce coup, on ne pouvait vraiment pas douter de sa performance. En revanche, même le tout puissant Zeus semblait tout de même quelque peu faiblard entre les draps… enfin, sur ce coup, elle s’embarquait peut-être un peu trop, mais cela était finalement loin d’être la première fois qu’une conversation entre les deux amies prenne une tournure de plus étranges. Depuis toujours, le duo Charlie Miky avait été des plus explosifs, et mises ensemble, leur imagination n’avait plus de limites. Comme quoi, parler des performances des deux grecs était encore un sujet des plus inoffensifs venant d’elles. Puis sur ce coup, n’importe qui devait avouer que Charlie avait bien raison sur un moins : si les statues antiques étaient une fidèle représentation de la « réalité », alors ces dieux passés avaient été bien pauvrement équipés… enfin qui sait, peut-être compensaient-ils le manque de taille par une expérience acquise au cours des millénaires – et dans ce cas, le résultat avait tout de même du être des plus agréables. Bon, sur ce coup, elle allait définitivement trop loin, associant divers fantasmes à ces figures tout droit sorties de l’imaginaire humain – mais en tant que cavalière, comment ne pas fondre devant l’imprévisible Dieu des chevaux, Poséidon ? Ou en tant que femme, comment ne pas fondre devant Apollon, l’incarnation même de la beauté ? Comme quoi, ces dieux grecs, bien que n’étant qu’une fiction, avaient de quoi titiller l’imagination même des millénaires après que leurs cultes ne se soient éteints. « N’empêche, imagine, des millénaires d’expérience dans le domaine… » La fin de la phrase resta en suspens, mais l’air mi-amusé mi-rêveur de la belle brune en disait long sur le sujet auquel elle faisait allusion. Oh, certainement que, rêveuse qu’elle était, Charlie n’allait pas tarder à lui répondre que ce n’était pas l’expérience qui créait la magie du moment, mais bien les sentiments, sauf que sur ce coup, elle devait bien lui contredire. Car si la première fois restait certainement gravé dans la mémoire de chacun, cela n’empêchait pas que les fois suivantes étaient bien plus appréciables… ou du moins, c’était ainsi dans la mémoire de Miky, et pourtant, on ne pouvait vraiment pas dire qu’elle n’avait pas éprouvé de sentiments pour Adam lors de la première nuit passée ensemble. Ou même lors des suivantes… Balayant rapidement cette pensée de son esprit, la belle brune préféra enchaîner sur un sujet qui était bien moins dangereux, à savoir l’histoire de Charlie et Cameron dont un nouveau chapitre venait tout juste de débuter – sauf qu’elle, Miky, n’était pas censée en être au courant. « Bon, en même temps, s’il a pas vu venir le fait que tu le racontes à tout le monde, c’est sans doute qu’il ne mérite pas mieux. » Parce que bon, pour croire que celle qui était la pipelette de service de leur petit groupe parvienne à garder un secret d’une telle importance, il fallait tout de même être sacrément utopiste – et dans ce cas, être ramené sur terre n’était sans doute pas la pire des choses qui puisse arriver. « Je dirais que ça se voyait que ça arriverait un jour, puis voilà. » ajouta-t-elle sur un ton amusé. Le plus drôle dans cette histoire, c’était certainement que tout leur entourage avait vu ce que les deux tourtereaux avaient refusé d’admettre, à savoir qu’il avait sans doute toujours existé entre eux un lien des plus particuliers. « C’est quoi ce ton de regret ? » Depuis plus d’une vingtaine d’années, les deux filles étaient liées d’amitié, si bien que le léger changement qui opérait sur le visage de la belle blonde en évoquant son manque d’anecdotes n’échappa pas à Miky. « Vous venez tout juste de commencer, ça viendra avec le temps. » Une remarque qui semblait bien plate, mais devant une Charlie étrangement muette, c’était bien la seule chose qu’elle pouvait dire à ce moment-là… Enfin, ça, c’était avant que son amie ne lui fasse part des doutes qui semblaient ronger son esprit – et qui dessinaient un sourire sur les lèvres fines de Mikayla. « Dis, c’est quand la dernière fois que tu as regardé dans un miroir ? Parce que franchement, je pense pas que tu aies des soucis à te faire de ce côté-là. Tu es magnifique, et crois-moi, tout homme doté d’yeux le voit. » Comment ne pas regarder cette silhouette svelte et pourtant si bien proportionnée ? Ou ce visage de poupée, enveloppé de longues boucles blondes ? « Tu sais combien je te jalousais à une époque pour ton physique ? » Au cours des années, Miky avait appris à apprécier ce que la nature avait jugé bon de lui donner, et pourtant, cela n’avait pas toujours été le cas. A une époque, elle aurait tout donné pour avoir les formes de Charlie… « Et tu l’as dit toi-même, Cameron n’est pas vraiment ce qu’on pourrait qualifier d’un étalon chaud bouillant, hein, alors arrête de te mettre la pression. Ca prend du temps de trouver sa dynamique de couple. » Mais finalement les conseils sérieux, c’était assez peu pour MIky, surtout que sur ce coup, elle ne sait que trop bien que Charlie n’entendait finalement que ce qu’elle voulait. « Mais si tu veux jouer aux lapins, on peut toujours tenter de se faire un petit shopping lingerie, et je serais ta coach. » Car si Charlie avait toujours été un véritable garçon manqué, Miky, elle, a toujours apprécié cultiver son côté féminin. Et peut-être était-ce justement pour ça qu’elle avait autrefois au tant de mal avec son corps qui avait mis si longtemps à montrer des formes féminines.

* * * * * * * * *


« Ah, ben sur ce coup, c’est réussi… du moins jusqu’à ce que le pot soit fini. » UN pétillement malicieux animait les iris verts de la belle brune, alors qu’elle plongeait une fois de plus sa cuillère dans le pot de glace. Sur ce coup, Charlie avait trouvé le parfait argument pour la faire rester : la glace aux cookies – même si au fond, la simple existence de ce ranch était déjà le meilleur argument en soi. Après tant d’années, leur rêve d’enfant s’était enfin réalisé. Une nouvelle vie s’étendait devant elles. Une vie rythmée par les besoin de leurs pensionnaires, mais surtout – du moins, ça Miky l’espérait – par cette complicité qui avait animé leur relation durant tant d’années et qui était toujours au rendez-vous. Comme le soulignait d’ailleurs leur prochain sujet de conversation. « La voiture… ça a son petit charme. » lança Miky sur un ton amusé, avant de ne finalement se souvenir que cette expérience pour elle, faisait finalement partie d’un passé qu’elle préférait garder enfui au plus profond de sa mémoire. Comme beaucoup d’expériences dans ce domaine d’ailleurs, car ils avaient été des plus imaginatifs à l’époque – mais en même temps, cela avait été des plus nécessaires, surtout à leurs débuts lorsqu’ils avaient préférés éviter que leur parents ne soient au courant de l’avancement de leur relation. Alors la voiture d’Adam avait été un endroit des plus pratiques, et surtout agréables… « Alors raconte, c’était comment ? » Pas besoin de raconter tous les détails, cela ne concernait uniquement les deux concernés, mais la belle brune connaissait assez bien son amie pour savoir que cette dernière brûlait d’envie de lui faire le récit de cette soirée. « Ah Charlie… au secours !!! Y a un truc qui a bougé, j’jure !!... Ah ben non, fausse alarme, c’était qu’une brindille. » Un air moqueur dessiné sur son visage, la belle brune imitait Cameron tel qu’elle se l’imaginait lors d’une promenade nocturne, et pourtant, quelque chose lui disait qu’elle était encore loin de la vérité, car si une chose était sûre, c’était bien que Cameron était toujours en mesure de tous les surprendre – dans le bon comme dans le mauvais terme. « J’espère pour toi qu’il est quand même plus doué dans certains domaines… » finit-elle par ajouter sur un ton songeur. « Ce n’est jamais comme dans tes dramas Charlie… ça prend du temps de faire marcher une relation, surtout quand on se connait depuis aussi longtemps, et que chacun a pris ses petites habitudes. » Sans même parler de leurs emplois du temps respectifs qui ne devaient pas faciliter la tache. « Mais maintenant que ‘tatie’ Miky est de retour, elle pourra peut-être faire quelques soirées baby-sitting pour laisser le temps aux jeunes amoureux – euh, pardons, amis – de s’amuser un peu. » Depuis toujours, la belle brune rêvait d’un jour avoir sa propre famille, ses propres enfants, si bien que passer une soirée à jouer à la nounou n’était pas pour lui déplaire. Bien au contraire. « Comme ça, on aura toutes deux de la compagnie pour la soirée. » ajouta-t-elle en plaisantant, même si les activités prévus pour la soirée pyjama en question n’allaient certainement pas être les mêmes. Mais à vrai dire, loin de Miky que de se plaindre lorsqu’on lui donnait la parfaite excuse pour une soirée ‘Madagascar’ ! « C’est le fait que je me suis proposée en babysitteuse qui fait ça pour que tu puisses pécho Cam ? » Devant l’enthousiasme de Charlie, comment pourrait-elle ne pas rire ? Bon, certes, sur ce coup, elle exagérait un peu, puisqu’elle connaissait assez bien son amie pour savoir qu’elle aurait certainement réagi de la même manière même sans cette proposition, mais que serait leur relation sans ces petites taquineries incessantes, si ce n’était ennuyeuse ? « Tu sais quoi ? Laisse-moi arranger votre soirée. Tes vêtements, le resto, et tout ça. Je te promets que tu ne vas pas le regretter ! » Ou peut-être que si, en vue de la tenue que Miky avait en tête pour Charlie, mais le regret n’allait certainement pas durer longtemps lorsqu’elle remarquerait l’effet que cela aura sur Cam ! « En parlant de pensionnaires, j’attends toujours une visite guidée je te rappelle ! – comme quoi, elles sautaient vraiment du coq à l’âne dans leurs conversations ! – Il y en a combien d’ailleurs pour l’instant ? » Car finalement, si elles ont eu parlé de leurs future collaboration à de nombreuses reprises via skype, il y avait toujours quelques informations manquantes, mais maintenant qu’elle était enfin là, Miky n’avait pas de doutes que ces dernières seront bientôt oubliées.


_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Welcome home - Micha ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Welcome home - Micha

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération