2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam

 :: cap harbor is my home :: Southport Road :: The Bronze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Dim 5 Mar - 20:42 )

2 + 2 ça fait combien déjà?
EXORDIUM.
Le soleil commençait à amorcer sa descente privant doucement les écuries de ses rayons. Il était un peu plus de 18h et Adam terminait sa journée. Pour une fois, il finissait tôt. Une de ses clientes l'avait appelé pour effectuer une visite vétérinaire sur un cheval qu'elle désirait acheter, Adam réalisait donc quelques clichés radiographiques des membres pour rassurer la propriétaire en vu de son futur achat. Les chevaux de compétition pouvaient valoir très chers et les acquéreurs minimisaient les risques, même si Adam avait l'habitude de dire que sa visite, bien qu'importante, ne pouvait enlever le risque qu'un jour le cheval soit inutilisable ou ne convienne pas. Il ne pouvait pas passer le cheval entièrement sous radios, et même si c'était le cas, rien n'empêchait l'animal de se blesser dans son box brisant ainsi sa carrière en moins de secondes qu'il ne faut pour le dire. « Pour le moment, il n'y a rien de négatif, les tests de flexions sont bons, pas de boiteries, le cœur est ok, mais je dois regarder les radios, je vous contacte rapidement, vous aurez le compte-rendu dans moins de 48 heures. » Poliment, il prend congé et rentre dans son 4x4. Sa première réaction est de saisir son téléphone qui se trouve dans la poche droite de son jean. Tout à l'heure, il la sentit vibrer et y a jeter un rapide coup d'oeil. Cameron lui a envoyé un message pour confirmer leur soirée, sauf qu'il n'a pas encore eu le temps de le lire. Il espère vraiment que son meilleur pote va avoir trouvé le temps de lui accorder une soirée. En ce moment, il n'est pas beaucoup disponible, la faute à une certaine blonde, mais Adam a ordre de ne rien dire. Il sourit en pensant à Charlie qui avait quelque peu évoqué sa nouvelle relation avec Cam, relation qu'il voulait encore garder secrète. Et c'était bien ça le plus drôle, que Cameron pense que Charlie puisse garder quelques choses secrets. Il était allé au ranch pour faire un bilan de santé à Chronos et elle avait balancé la nouvelle sans faire exprès. Elle était indécrottable cette blonde. En tout cas, il était content pour eux. Enfin, c'était pas trop tôt, depuis le temps qu'il attendait que ça arrive. Fallait quand même qu'il demande à Cameron si c'était lui qui avait fait le premier pas ou si c'était la blonde, mais il gardait cette question pour plus tard, quand le bon moment serait venu.

« Super. »
C'est ok pour ce soir, alors le vétérinaire laisse ses doigts glissés sur le téléphone jusqu'à ce soir pour confirmer sa présence au Bronze. Maintenant, il n'a plus qu'à rentrer à la clinique, regarder les clichés, puis rentrer chez lui en ramenant à manger à sa mère et sa sœur en s'arrêtant à un petit vendeur ambulant qui fait de super bons burgers, une douche et hop il prendrait la route pour retrouver Cameron. Malgré leur train de vie assez intensif, il ne se passait pas une semaine sans qu'ils se voient, c'était assez inenvisageable à vrai dire. Après tout, il se connaissait depuis tellement longtemps, Adam ne se voyait pas séparer de Cameron trop longtemps. C'était assez difficile à expliquer, mais leur amitié était solide, voir indestructible, sûrement à cause de tout ce qu'ils avaient vécu dans leur vie respective.

Quand Adam sort de sa douche, il est plus de 20h30, ce qui veut dire, qu'une fois de plus, il est en retard. Heureusement que Cameron le connaît, il doit très bien savoir que ça ne sert à rien qu'il l'attende à l'extérieur du bar. Nan le mieux c'est qu'il rentre et qu'il commande en attendant qu'Adam ramène ses fesses. Ce qui ne va pas tarder à arriver. Le jeune homme enfile un jean noir, une chemise blanche et rajoute à cela une très jolie veste en cuir. Il n'a jamais été très doué pour s'habiller, disons qu'il fait du mieux qu'il peut. À une époque, c'était Miky qui s'occupait de ça. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Cela faisait 7 ans et pourtant la douleur qu'il avait en pensant à elle, était toujours aussi vive, mais il se rassurait en se disant qu'au moins elle vivait sa vie, son rêve, même si cela signifiait qu'elle était loin de lui et qu'il n'était désormais pour elle plus que le gros connard qui l'avait laissé tomber pour une question de distance. La vérité était tout autre, mais il n'avait jamais pu le lui avouer. Maintenant, c'était trop tard et Adam avait accepté cette fatalité, mais ce n'était pas pour ça qu'il allait broyer du noir. Non merci, maintenant qu'il pouvait sortir et vivre, il n'allait pas se faire prier, c'était tout simplement hors de question.

« Désolé je suis en retard ! » Dit-il en s'installant à côté de Cameron qui est déjà accoudé au bar. « Oh tu m'as commandé un bronze! Top ! Merci!» Le bronze ou le meilleur cocktail de tous les temps. Adam laisse un instant glissé son regard sur un groupe de petits jeunes qui parlent et ricanent forts... Ils n'ont pas d'autres choses à faire le vendredi soir ? Qu'il laisse le bronze aux adultes. Enfin, bref, ce n'était pas pour ça qu'il était venu. « Comment tu vas ? Et Charlie ? Elle m'a dit qu'elle s'était faite renversée ? » Enfin dire, non, elle avait crié... Parce que Charlie, elle criait et râlait beaucoup. « Bon en tout cas, elle avait l'air en grande forme ! » Oui tiens, en parlant de ça. Un sourire amusé se dessine sur les lèvres d'Adam. « Tu ne trouves pas qu'elle pète le feu en ce moment ? Elle s'est trouvé quelqu'un ou quoi ? » Comment ça, il jouait à l'idiot ? Bha oui, mais c'était amusant. « Et sinon, comment elle va ma petite crevette ! » Petite crevette qui voulait tout simplement signifiait Candice, la petite sœur de Cameon et Adam l'aimait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Mar 7 Mar - 22:53 )



TITRE BLBLBL
CADAM is in da place

T'es en retard. Comme toujours, t'as envie de dire. T'as jamais réussi à respecter des horaires. Mais là, c'est grave. T'es en retard pour un truc vraiment vraiment important. Alors tu cours comme si t'as vie en dépendait. Dans ta main droite, tu tiens ton biper, dans la gauche, les dossiers que tu avais fait de tes cours, enfin, surtout pour celui axé sur la rééducation. Bordel. On allait vraiment te faire vivre un cauchemar pour ne pas avoir réussi à arriver à tant. Quand tu ouvres les portes de l'amphithéâtre, elles grincent. T'as envie de t'auto-applaudir pour cette entrée des plus fracassantes. Mais t'as même pas le temps de sortir un mot que tu te retrouves déjà en bas des marches. « Aïe. » Bobo au genou et à la tête ... Tu souffles, sans avoir compris comment tu avais pu dévaliser de la sorte les escaliers. Bref. Ça aura au moins fait rire toute la promotion, et c'est donc les joues rouges que tu ramasses ton classeur et que tu te trouves une place au premier rang. Ouais, t'avais pas le courage de tout remonter. T'étais sûr de finir encore ta course en bas, de toute façon. Dans ce malheur, au moins, t'avais réussi à en sortir indemne. T'étais sur qu'aurais quelques bleus mais rien de bien méchant. Tu es plus qu'habitué à ces tâches bleutés/jaunâtres sur ton corps. Bref. Le cours commence reprends. Tu recopies discrètement ce que ta voisine a mis et tu finis par perdre le fil. C'est long ... T'aimes pas la rééducation. Tu sais que c'est important mais le prof ne donne pas envie de comprendre quoi que se soit. Tu finis bien trop vite dans la lune. Et c'est là que tu sens ta poche vibrer. Tu l'extirpe difficilement de ta poche de jean pour voir que c'est Adam qui te dt que c'est parfait pour ce soir. Un petit cri de joie sort de ta bouche sans le vouloir et toutes les têtes se tournent vers toi. « Ermh. Pardon Monsieur ... » Tu souris légèrement. « Allez-y, continuez. C'est passionnant. » Pas du tout mais vaut mieux mentir dans ce genre de situation. Décidément, c'est ta journée boulette et t'es persuadé que se sera comme cela jusqu'à la fin. Déjà, ce matin, tu t'es retrouvé enfermé dans les toilettes de l'appartement. Tu as du crier pendant au moins une bonne dizaine de minutes le nom de ta petite sœur pour qu'elle appelle Aiden et lui demander de venir. Une grande partie de rigolade pour la petite qui s'était moqué de toi pendant tout le reste de la matinée. Oui, bon, ça arrive à tout le monde et tu préférais que se soit toi, plutôt qu'elle. Puis, au midi, tu avais été la conduire chez Charlie. Tu avais failli embrasser malencontreusement Milka parce que tu t'étais pris les pieds dans une ficelle qui traîné à terre. Moment très très gênant. Si la brune avait rigolé, toi, t'avais plutôt stressé que Charlie s'imagine des choses. Mais non, ton honneur était sauvé : elle était à la maison ! Et en t'y rendant, tu avais eu le droit à un énorme câlin de Smarties qui t'avait fait atterrir sur le derrière. Il t'avait léché le visage comme s'il ressemblait à une jolie côte de porc et t'avait privé de ton baiser. Enfin ! T'avais désormais un truc de prévu pour ce soir et tu comptais bien tout faire en oeuvre pour que rien de bien méchant ne se passe.

C'est donc avec une bonne humeur apparente que tu arrives, en retard, au bar. Mais pour une fois, t'es quand même le premier. Tu trouves une place près du bar et commande deux verres. Intérieurement, tu te dis que se sera le seul verre d'alcool pour la soirée. T'as jamais trop aimé ça, et t'as trop peur que tu deviennes comme ton père sous cette influence. Mais ça allait pas se passer comme tu le voulais. « Désolé je suis en retard ! » Non. Un peu. « Pour une fois que c'est pas moi ! » Enfaite, c'est chacun leur tour et c'est plutôt amusant. « Oh tu m'as commandé un bronze! Top ! Merci!» Ta bouche forme un coeur. « Je sais, je sais. Je suis parfait ! » Tu tentes même un petit lancer de cheveux sur le côté. Ca doit vraiment donné un côté glamour au tout. « Comment tu vas ? Et Charlie ? Elle m'a dit qu'elle s'était faite renversée ? » Oh. Ah ... Déjà au courant ? « Ça va toujours, et toi ? » Oui, enfin, presque toujours. « Et ouais, Charlie va bien. Je l'ai vu ce midi ! » Juste vu. T'as pas pu faire plus. #Triste « J'espère que je croiserais jamais le fou qui leur a foncé dessus, je risque de le tuer. » Ou tu enverrais quelqu'un le tuer parce qu'avec tes mini poings, tu n'irais pas très loin. « Bon en tout cas, elle avait l'air en grande forme ! » Tu roules des yeux. « Le jour où se sera pas le cas n'est pas encore arrivé ! » Tu l'as jamais vraiment vu fatiguée au point de ne "pas péter le feu". Tu cherches mais .. Non. Rien ne vient. Tu prends la paille entre tes lèvres et boit quelques gorgées de ton cocktail. « Tu ne trouves pas qu'elle pète le feu en ce moment ? Elle s'est trouvé quelqu'un ou quoi ? » La dernière gorgée se retrouve coincé dans ta gorge et tu es obligé de tout recracher dans une serviette pour reprendre ta respiration. « Quoi ? » Tes joues te trahissent bien trop vu leur couleur mais tu préfères jouer le jeu de l'innocent. « Meh naaan ! » Ta main fait un petit signe, histoire de dire : "tu te fais des films là." « Elle l'aurait déjà dit à tout le monde si c'était le cas. » N'est-ce pas ? « Et sinon, comment elle va ma petite crevette ! » Elle avait enlevé son magnifique bandage hier ! « Toujours la princesse de tout le monde ! Et toujours là pour me foutre la honte aussi. » Quelle idée d'aller raconter que t'avais été coincé dans les toilettes à Charlie, hein ! « Hey les gars ! » Tu tournes la tête vers la voix de la jeune femme. « Oui ? » On se connait ? Non. Tu ne crois pas. Elle ne te dis rien. « Vous voulez participer ? » Elle pointe le doigt vers une table. De nombreux verres sont installées sur cette dernière. Ah ... Se sera à celui qui boit le plus, c'est ça ? Tu lances un regard vers Adam avant de répondre. « Non merci. » « Tss. Losers ! » Pardon ? Tu hausses un sourcil. Elle vient de dire que vous êtes nuls ? « T'vas voir si on est des losers toi ! » Tu prends Adam par la main et le conduit jusqu'à la table. « Interdiction de perdre ! » Surtout pas devant ces petits étudiants à peine majeurs.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Dim 12 Mar - 21:52 )

2 + 2 ça fait combien déjà?  
EXORDIUM.
Sortir régulièrement avec Cameron était un peu une institution dans la vie bien rangée d’Adam. Il avait ses habitudes et aimait mener une vie normale. D’une certaine manière, cela le rassurait. Après tant d’années à vivre dans une chambre d’hôpital. Adam appréciait une vie simple, se lever, boire un café, déjeuner, aller travailler. Ce genre de trucs qui pour certain était tout sauf idyllique, mais pour le jeune homme, c’était presque un rêve. Et bien évidemment, dans tout cela, il comptait ses soirées en compagnie de son meilleur ami. Ils ne faisaient jamais des choses très intelligentes, le plus souvent, avec leur chance légendaire, ils s’attiraient même des ennuis. Mais avec un peu de chance, ce soir ça ne serait pas le cas. Ce n’est finalement pas le plus important, parce ce qui compte vraiment, c’est qu’ils se retrouvent. Après pour le reste, les deux amis ont toujours assez d’idées pour ne pas s’ennuyer. « C’est vrai qu’être à l’heure, ce n’est pas ta plus grande qualité. » Cela leur faisait un point commun, car ce n’était pas non plus celle d’Adam. Il avait cette tendance à se dire qu’il avait le temps, jusqu’à que son regard se pose sur sa montre et qu’il comprenne que le temps venait de lui jouer un sale coup et qu’il était en retard. « Parfait ? T’as pas l’impression d’avoir les chevilles qui sont en train d'enfler ? » Le vétérinaire laisse son regard glisser sur le bas du Jean de son meilleur ami. « Mouais, non, ce sont toujours des tiges ! » Pas très musclé, le Cameron. « On fait bien la paire. » Même si Adam avait bien évolué depuis sa sortie de l’hôpital. Il avait élargi, pris du muscle et des couleurs, il demeurait cependant encore chétif. Il ne pourrait rattraper tout ce dont il avait été privé. Son corps s’était battu et d’une manière ou d’une autre, il en porterait toujours les marques.

« Ca va, comme d’habitude, rien ne change vraiment en fait. » Toujours le train-train habituel, mais Adam aimait ça. C’était assez reposant pour lui. Même s’il aimait avoir des imprévus par ci par là, mais de ce côté, il avait de la chance, son boulot en était rempli. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Adam était heureux, très heureux même que Charlie et Cam est enfin réussi à sauter le pas. Il était peut-être un peu déçu de ne pas avoir été mis au courant par le brun, mais il le connaissait par coeur et cela ne l’étonnait pas vraiment venant de Cameron. Après tout, il était du genre à douter de lui, et en ce qui concernait la blonde, elle ne lui avait pas facilité la tâche. Alors peut-être qu’il cherchait plus à comprendre que ce qui vivait était réel et pas simplement une imagination de son esprit. « Et ouais, Charlie va bien. Je l'ai vu ce midi ! » Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres. « Tu la vois beaucoup en ce moment. » Il ne peut pas s’empêcher de le relever, mais c’est bien, même très bien. Il en faut en tout cas du courage pour pouvoir supporter Charlie. Elle a toujours été pire qu’une tornade, mais dans le fond Adam a toujours su qu’elle et Cameron, c’était un peu inévitable. « Le jour où se sera pas le cas n'est pas encore arrivé ! » Cameron venait de marquer un point. « Ou elle sera malade, très malade. » Mais Adam ne lui souhaitait pas, à personne d’ailleurs. « Quoi ? » Adam a juste envie d’éclater de rire, Cameron est incapable de mentir, on voit bien qu’il cache quelque chose, mais il préfère le laisser s’enfoncer, c’est bien plus amusant comme ça. « Meh naaan ! » Il roule des yeux. « Mais ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Ouvre les yeux mon pote, faut que tu partes à la chasse pour récupérer ta proie. » L’idée de Charlie en biche, le faisait sourire, dans le coup il imaginait plus Cameron comme un lapin, pas vraiment comme un prédateur. « Elle l'aurait déjà dit à tout le monde si c'était le cas. » « Hmm ouais… Ou sinon elle veut pas que ça sache. » A cause d’une certaine personne qui veut le garder secret et on se demande bien qui ça peut être. Ils en arrivent à parler de la jolie petite Candice. « Je crois que t’as jamais eu besoin d’elle pour ça ! » Et il éclate de rire. Cameron n’y peut rien, c’est un poissard !

« Hey les gars ! » Suivant le regard de Cam, Adam pose son regard sur une jeune femme qui sort tout juste de l’adolescence. Trop jeune, désolée, ils ne font pas dans les lycéennes. « Vous voulez participer ? » Il se penche pour voir de quoi elle parle et comprend rapidement de quoi il s’agit. Non merci, il passe, jusqu’à ce qu’ils se fassent traiter de Looser. « Quooi ! Personne nous traite de loosers ! » Marty Mcfly sort de ce corps, même si à la base lui parle de mauviette « « Interdiction de perdre ! » Il va pas le faire répéter. Adam se lève. « On va vous montrer ce que c’est de tenir l’alcool, la jeunesse ! » Adam attrape son premier verre et le boit d’un coup.

« Jcru qu’on é vainceur. » La plupart des jeunes ont abandonné, mais pas eux. « g pu soif du tout » dit-il tout en pointant son copain du doigt. « fo quon sarret de boire on va être buré ! » En fait, ils le sont déjà, mais ça, ils semblent pas le remarquer. « Charlie ma tu di tu sé ! » Oui, il ne pouvait pas lui faire confiance…. Même s’il savait plus vraiment ce qu’elle lui avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Mar 21 Mar - 18:25 )



DRINK. PLAY. LAUGH.
CADAM is in da place

Tu avais bien des défauts. C'est vrai. Tu l'admets. Mais certains n'était rien comparé à celui de ton meilleur ami de longue date : Adam. Si toi, tu n'étais jamais à l'avance ou même à l'heure. Lui, c'était encore pire. Si bien que vous vous complétiez plutôt bien. Vous formiez une très bonne équipe. Et c'est peut-être pour ces petites choses que tu ne voyais plus ta vie sans ce bonhomme à tes côtés. Il était certes plus vieux, et ce point n'était qu'un simple détail dans votre amitié. Puis, ça te faisait du bien de pouvoir compter sur quelqu'un de la sorte, de pouvoir parler sans devoir se soucier de quoi que se soit. Il te comprenait comme tu le comprenait et ça te convenait parfaitement. « C’est vrai qu’être à l’heure, ce n’est pas ta plus grande qualité. » Tu pouffes de rire, manquant de finir rouge comme une pivoine à force de ne pas respirer. « Parle pour toi, ouais ! » C'est Adam qui arrive en retard comme pas possible, mais c'est toi qui prends les reproches. Tu auras vraiment tout vu ! Et tu trouves cela complètement injustifié et injuste. Heureusement que tu es là pour rectifier le tire. Vraiment. « Mouais, non, ce sont toujours des tiges ! » Tu t'étrangles. « Quoi ? Elles sont bien mes jambes. » Tu en lèves une en l'air, la regardant avec un œil critique. « C'pas des tiges. Elles sont musclées. Ça se voit juste pas. » Tu hausses les épaules. De toute façon, tu pouvais faire ce que tu voulais, t'avais pas un corps de sportif, même si tu tentais d'en faire. Mise à part tes bras, tu ressemblais bien à ... Une tige. « On fait bien la paire. » Grave ! Tu laisses planer un sourire sur tes lèvres. « Je suis sûr que t'as plus de force que moi. » Et se ne serait pas étonnant. Il doit porter des charges bien plus lourdes. Comme Charlie. Alors oui, c'est vrai, t'es un pois plume à leur côté. « Ca va, comme d’habitude, rien ne change vraiment en fait. » Tu préfères entendre ça qu'autre chose. T'as toujours cette petite appréhension qu'il finisse par t'annoncer que c'est revenu, qu'il va devoir retourner à l'hôpital. Tu n'en as pas envie. T'en as pas le courage non plus. Tu sais à quel point c'est difficile de supporter les traitements, les chimios ... Tu préfères l'avoir à tes côtés, en pleine forme. « Tu la vois beaucoup en ce moment. » Mhm ? « Non, pas vraiment. » Tous les jours. « Peut-être un petit peu plus que d'habitude, mais elle garde Candice alors ... » Alors, c'est censé bien passer en guise d'excuse. C'est pas vraiment un mensonge dans le fond. N'est-ce pas ? Après, tu pourrais très bien tout lui avouer, mais t'avais prévu de le faire au repas de la fin de semaine, alors tu allais être patient et garder la bouche bien fermée. « Ou elle sera malade, très malade. » Tu frisonnes rien qu'à cette idée. « Je la préfère quand elle est chiante, je crois. » Au moins, t'es certain qu'elle va pas mourir. « Mais ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Ouvre les yeux mon pote, faut que tu partes à la chasse pour récupérer ta proie. » Tes joues continuent de devenir rouge. Il sous-entends quoi là ? « Charlie n'est pas une proie ! » Et tu es loin d'être un loup. T'es vraiment trèèèès nul en ce qui concerne la drague. T'es le genre de mec à parler sans cesse et la fille devant toi finit par partir et abandonner. C'est pas pour rien que tu as été en couple que peu de fois. Deux. Enfin, trois maintenant. « Puis laisse-là faire sa vie. » Ou, autrement dit, tente pas de creuser davantage, ça te mets mal-à-l'aise. « Hmm ouais… Ou sinon elle veut pas que ça sache. » Tu lèves les yeux au ciel, souffle et passe une main derrière la nuque. Bordel ... « Ouais. Surement ça ... » T'as limite l'impression que c'est un message caché. Du style : je sais ce qu'il se passe mais j'attends que tu me l'avoues pour te le dire. C'est super étrange. Aussi étrange que la réaction de ta petite soeur au matin, qui t'a foutu la honte. « Je crois que t’as jamais eu besoin d’elle pour ça ! » Meeh ! « Espèce de crétin ! » que tu dis, en lui tapant l'épaule et en riant.

Vous auriez mieux fait de rester assis au bar, à parler et discuter. Ouais. Vous auriez du faire ça et pas boire des quantités astronomiques d'alcool. « Jcru qu’on é vainceur. » Tu opines de la tête. Ca tourne, mais ça passe. « GAGGGGGGGGGGNEEEEE » que tu hurles, joyeusement. T'es heureux comme jamais. « J'vous montre mon cul, les loosers. » Tu te lèves, montre maladroitement sur la chaise et baisse avec entrain ton pantalon, faisant découvrir tes fesses à toutes les personnes présentes dans le restaurants. « Nanananèèèèèèèèreuuuuh. » Tu remontes ton froc, tente de faire ta fameuse danse de la gaieté mais finit par tomber par terre. Ce spectacle te fait d'ailleurs mourir de rire. « g pu soif du tout » Ah ouais. Toi aussi. « Mi ozi. » Ton ventre va finir par exploser si tu continues. « fo quon sarret de boire on va être buré ! » Tu pouffes de rire tout en te relevant. « Meeh nan. » Tu gonfles less faux muscles que tu as, croyant que tu ressembles à Hulk, ou King-Kong. Ou bien même un mix des doigts. « On est des Ninjas ! » Tu tentes de faire une prise de karaté mais ... Ouais. Non. Tu préfères pas tenter finalement. « Charlie ma tu di tu sé ! » Tu fais de gros yeux. « Elle a tout diiiiiiiiit ? » Les mains sur tes joues, tu ressembles à peu de chose près au tableau de Edvard Munch nommé le cri. « Nan mais je voulais garder ça secret, tu vois ? » Tu bouges, te rapproche d'Adam et pose une main sur son épaule. « Je te jure solennellement que je coucherais plus avec elle dans ma voiture. » De ta main libre, tu craches dedans. C'est comme ça que ça marche les serments non ? « Milka la petite vache des près est de retour, pour nous jouer un mauvais tour mon pote. » Non pas que tu traite Mikayla de vache, mais tu trouvais ça mignon, l'image d'une vache à l'air libre. « Viiiiiiiiiiiiens, j'dois faire pipiiiiiiiii. » Beaucoup beaucoup même. « Sinon, je pisse dans un gobelet et je le donne à boire à ses looseeeers. » C'était rigolo aussi, comme idée. Bien que dégoûtante.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Jeu 23 Mar - 21:40 )

2 + 2 ça fait combien déjà?  
EXORDIUM.
« Charlie est pas censée détester les enfants ? » En toute logique, c’était le cas, en tout cas, c’était ce qu’elle criait haut et fort. Se raclant la gorge, Adam se met à imiter la blonde à la perfection. « T’es fou, je ne veux pas de gosse, je suis libre, je n'ai pas besoin de ça, encore moins de maris ! » Charlie la femme libre, ou qui essayait de l’être, mais qui finissait tout de même par finir par tomber dans les bras de son meilleur ami, comme le destin l’avait prévu depuis longtemps. D’un regard extérieur, entre ses deux amis s’étaient une évidence, un peu comme lui avec la belle brune, sauf qu’il avait joué au con et qui l’avait perdu. Cameron n’avait pas fait la même connerie et c’était très bien. Quoiqu’ils s’en étaient envoyé des belles, mais ils avaient survécu à tout et maintenant Cam lui cachait ça. Il lui en toucherait deux mots, le jour où il lui avouerait la vérité. Comment on peut cacher quelque chose à son meilleur pote. Il n'avait pas intérêt à en avoir parlé à Aiden, parce que sinon il portait plainte et demandait le divorce d’amitié. Même si c’était pas vraiment possible. « Charlie n'est pas une proie ! » « C’est vrai qu’elle a toujours été plus prédatrice, ça se trouve, c’est toi la proie en fait. » Un rictus taquin se dessine sur ses lèvres tandis qu’il boit une gorgée, avant de donner une tape amicale dans l’épaule de Cameron pour éviter qu’il ne lui fasse une attaque. « Je te charrie, t’es un vrai lion » Même qu’il se met à rugir ! Ouais, Cameron, c’était son lion en lui, ou peut-être plus un lionceau, mais pas grave, il l’aimait quand même.

Adam le savait, qu’il devait faire attention à sa consommation d’alcool. S’il aimait clamer haut et fort qu’il supportait beaucoup mieux l’alcool que Cameron, la preuve était que non. Il était tout aussi pompette que son meilleur ami, mais ce n'était pas si grave, de toute façon, ce n’était pas comme s’ils étaient en mesure de réagir. La vie est courte, faut savoir, en profiter et foutre des raclées aux petits merdeux qui se croient tout permis. Il avait dépassé la vingtaine, mais il n’était pas encore fini. Après tout, ils étaient Cameron et Adam, rien ne leur résistaient jamais, même les infirmières qui les surprenaient à manger des tonnes de barres chocolatées. Ils s’en étaient toujours bien sorti, parce qu’ensemble, ils pouvaient soulever des montagnes, n’en déplaisent aux écoliers qui les observer avec de gros yeux. « Allez retrouver les jupes de vos mères ! » Laissez les grands dans ce bar. « T’as les plus belles fesses du monde » Hurle t’il tout en donnant une petite tape sur celle-ci.

« On est des Ninjas ! » Mais troppp et pour être un vrai ninja, il attrape une serviette et se la fout autour de la tête. « Yeahhh ahhhhh !!!! » Il tape sur la table avant de grimacer, non, elle ne s’est pas cassée. « Aiiieuuuuhhhh j’ai perduuu mon fluiidde. » Sa puissance de Ninja venait de disparaître, c’est tragique ! « Elle a tout diiiiiiiiit ? » « y a ke tooa ki croé kel diré rin. » Elle sait pas tenir sa bouche de toute façon. « fo ke tu divorces ! » C’est pas bien de mentir à l’homme de sa vie, il le sait très bien, il a menti à Miky et il crèvera seul dans un cercueil, dommage qu’une si jolie gueule que la sienne soit perdue à cause d’une histoire d’amour raté. « Milka la petite vache des près est de retour, pour nous jouer un mauvais tour mon pote. » Quoooa. «  c t l’amur de ma vi mé lui é menti suis kun conard ! El me mank com nala manque à Simba. » Ah il adorait ce dessin animé, c’était le meilleur de tout les temps.

« Viiiiiiiiiiiiens, j'dois faire pipiiiiiiiii. » Bonne idée, lui aussi à besoin de s’alléger, mais ils n’ont pas le temps de bouger que le propriétaire du bar els attrapent pour les mettre dehors. « Allez, on sort les deux rigolos. » Adam se débat un peu, mais il arrive pas trop à tenir droit, alors il se laisse faire. « c’est du racisme ! » C’est la seule chose qu’il a trouvé à dire. Il roule des yeux quand la porte du bar se ferme derrière eux et passe son bras autour des épaules de Cameron. « Peut-être kon devré tuvé un arbre. » Pour qu’il puisse se soulager et arroser la nature ! « celui la ! » dit il en envoyant un derrière une grande grille. « on é des ninjas. » Peuvent très bien escalader tout ça pour atteindre l’arbre tant convoité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Sam 8 Avr - 16:43 )



DRINK. PLAY. LAUGH.
CADAM is in da place

Tu ne sais pas pouquoi, dernièrement, le sujet de Charlie remonte souvent dans les conversations avec tes amis les plus proches. Enfin, si, tu te doutes du pourquoi. Et en même temps, ce pourquoi n'est pas censé fonctionner étant donné que personne ne sait rien. La faute à qui ? A toi, pardi. Mais même si tu avais changé d'avis concernant ce point, tu ne souhaitait pas le clamer haut et fort pour l'instant. Non.Tu attendrais gentiment dimanche pour le dire à tout le monde. Tu serais patient. « Charlie est pas censée détester les enfants ? » Tu hausses les épaules. « Elle est censé détester pleins de choses ... » Les enfants en font parties. Tu en faisait partie, tu penses, à un moment. Les méchants industriels en font parties. Bref, Charlie, elle se ligue facilement contre le monde entier si on l'écoutait. « T’es fou, je ne veux pas de gosse, je suis libre, je n'ai pas besoin de ça, encore moins de maris ! » Tu pouffes de rire. Adam connait très bien le spécimen nommé Edwards. Néanmoins, tu te rends compte de plus en plus que la blonde ne pense pas tout le temps ce qu'elle pense. C'est parfois une sorte de façade et c'est encore plus amusant de la voir dire "non" pour finalement capituler. « Une vraie féministe de première. » Enfin, quand cela l'arrange ! « C’est vrai qu’elle a toujours été plus prédatrice, ça se trouve, c’est toi la proie en fait. » Quoi ? Non ! Tu secoues négativement la tête. Tss. Que des âneries. « Je te charrie, t’es un vrai lion » Encore moins ! Ta main vient se poser sur l'épaule d'Adam pour le pousser un peu, un fin sourire sur tes lèvres. « Espèce d'imbécile ! » Toutefois, cela avait suffit à te faire rougir un peu. Comme quoi, t'es vraiment gêné pour un rien.

Si la conversation semble avoir été mise de côté quand une jeune femme est venu vous proposez un jeu où l'alcool en fait partie, vous le retrouvez bien vite. Vous veniez de gagner et vous comptiez bien montrer à ces pré-pubères que vous n'étiez pas encore dans la section vieux. Vous avez peut-être bientôt une place dans le monde du travail, vous restiez tout de même des jeunes qui savaient s'amuser et surtout, remporter un pari. Dans vos BIP, les nuls ! « Allez retrouver les jupes de vos mères ! » Bien lancé Adam ! Tu accompagnes le tout par un petit signe de la main voulant dire : ciao. Néanmoins, tu n'en restes pas là et tu montres tes jolies petites fesses. Quittes à avoir gagné, autant que les buveurs aux alentours le sache. « T’as les plus belles fesses du monde » C'est presque trop d'émotion. Tu portes tes mains sur ton cœur, tes yeux se mettent à briller : « C'est touchant comme compliment. » Et si tu n'étais pas autant bourré, tu l'aurais peut-être pris dans tes bras pour l'enlacer tendrement et danser le flamenco. Malheureusement, t'avais déjà un peu de mal à descendre de la chaise ... Ouais, Adam devrait attendre un petit peu avant de recevoir ce jolie cadeau pensé. De toute façon, c'était simple, vous pouviez presque tout faire : vous étiez des ninjas. Et eux, ils savent sauter, ils savent danser, ils savent rire et ils ...« Yeahhh ahhhhh !!!! » Ils ne savent pas couper des tables en deux. Tu fais une petite moue de tristesse avant de passer à autre chose. Tant pis, vous détruirez ces tables plus tard dans la soirée. « Aiiieuuuuhhhh j’ai perduuu mon fluiidde. » Oh ! « Faut aller en rechercher là-bas ... » Tu pointes du doigt le bar. « J'suis sûr, il nous a menti sur la dose. Pour ça qu'on arrive pas à tout faire ! » C'était d'une logique presque parfaite. « Je vais lui dire qu'il pourra plus être : soignant de ninjas. T'vas voir, il va plus la ramener !  » Même que t'étais prêt à aller en découdre. Mais le fait que ton ami te dise qu'il est au courant pour ton couple, ça te refroidit un peu. Charlie a tout balancé ? Oh ! La méchante. Et après, c'est toi qu'elle rouspète pour avoir osé l'avouer à tes grand-parents. Elle t'en aura fait voir de toutes les couleurs. « y a ke tooa ki croé kel diré rin. » Meeeeh ! « Elle avait promiiis. » Et tu avais vraiment cru qu'elle allait respecter cette promesse. « C'est une traîtresse. » Ouais, rien que ça. Mais il l'aime comme un fou. « fo ke tu divorces ! » Mais carrément ! C'est suffisant pour divorcer et faire la tête tout ça.  « J'lui fais plus confiance. On va se marier à deux. Toi, t'es l'homme de ma vie. » Et c'est parce que tes bras et tes jambes n'arrivent pas à se coordonner, sinon, tu l'aurais embrasser pour lui prouver que c'était toute la vérité. Au lieu de quoi, t'annonce que Milka est de retour, et qu'elle risque de mettre un peu de bazar dans le groupe d'amis. «  c t l’amur de ma vi mé lui é menti suis kun conard ! El me mank com nala manque à Simba. » Hanw. Quel drame ! Ca te brse le coeur en deux. « Je vais te retrouver une Nala, t'vas voir ! » Le bar ne manquait pas de filles, tu étais persuadé qu'avec un jolie sourire, tu arriverais à en faire craquer une pour qu'elle reste toute sa vie avec le blond. Ouais ! C'est faisable, ça. Avant, cependant, tu devais aller soulager ta vessie. Elle était sur le point d'exploser. Autant dire qu'il ne vous restez plus beaucoup de temps avant que tu finisses par pisser directement dans ton cboxer ou sur les plantes qui donnait un air de jungle à l'endroit. Le propriétaire avait du voir la connerie arrivait. Ni une, ni deux, tu sens une main dans ton dos qui te pousse vers la sortie. « Allez, on sort les deux rigolos. » Meh ! Vous aviez rien fait ! « c’est du racisme ! » Peut-être bien que oui ? Tu sais pas. « Vous pouvez nous engager comme clowns si on est des rigolos. Vous ferez salle pleine ! » Aieeeuh. Le coup de pied au cul, il était gratuit ... Tu finis ta course à terre, tes doigts tentant de masser la partie douloureuse. « Raciste des clowns ! » Pff ! Le monde devient vraiment du n'importe quoi. Même plus,vous pouvez aller faire pipi ... C'est pas normal !
« J'vais porter plainte contre pipi interdit dans un bar ! » Et t'es sérieux. C'est ça le pire. « Peut-être kon devré tuvé un arbre. » Hein ? T'es pas sûr d'avoir compris tout ce qu'Adam venait de dire. « Les arbres, c'est nos amis. Peut-être même qu'on trouvera Timon et Pumba là-bas ... » L'espoir fait vivre, il parait. « celui la ! » Il te plait bien ! Il est grand, haut, imposant. Tu te relèves et suit ton acolyte jusque la grille qui vous barre le passage. « on é des ninjas. » Ouais ! Tu hurles comme un fou comme si tu allait à la guerre et pose tes deux mains sur la clôture. Mauvaise idée. Tu fais demi-tour, toujours hurlant. « CA PIQUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUEEEEUUUUUH. » Et tu sais même pas pourquoi. Peut-être qu'il devrait lever le nez et voir le panneau : attention, électricité. « J'crois ... » Que tu peux plus te retenir. Tant pis ! Tu baisses ton pantalon, baisse ton boxer et te soulage sur la grille qui se met à fumer. « Je m'arrêterais plus jamais de pisser ... » Et cette remarque te fait rire. T'as vraiment l'impression que tu vas rester ainsi une éternité. « J'savait même pas que je pouvais faire de la fumée avec mon zizi .. T'as vu comment que c'est rigolo ? » Et c'était repartie pour quelques secondes de rigolade. « Oh .. » Tu te stoppes net en voyant un coin de la grille grésiller, puis lâcher quelques, à tes yeux, petits éclairs. « Tu crois qu'on a fait une bêtise ? » Tu remontes tes vêtements pour cacher le bas de ton corps et regarde autour de toi. Petit à petit, les lampes s'éteignent. « Ca se trouve, j'ai fait pipi sur le générateuuuuuuuur ! » Et tu pars dans un troisième fou rire en quelques minutes.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Lun 17 Avr - 21:14 )

2 + 2 ça fait combien déjà?  
EXORDIUM.
Cameron et Adam. Adam et Cameron. S’ils n’avaient pas existé, Dieu les aurait créés pour les mettre au même endroit, histoire de rendre la vie de cette petite ville, un peu plus palpitante. Du bar, ils étaient loin d’être les plus vieux, encore moins les plus jeunes. Ils étaient encore dans leur milieu de vingtaine, quand on pense que le monde nous appartient et que la vie s’étend à nos pieds. On se dit qu’on a le temps, que nos rêves et nos projets se concrétiseront plus tard, mais la vie n’attend pas. Pourtant, en cette petite soirée, cela n’a pas vraiment d’importance. Parce que parfois, il faut savoir poser ses valises, et juste se laisser aller, apprécier un moment de vie. Bon, je vous l’accorde, finir dans cet état n’est peut-être pas la meilleure des choses à faire. Demain risquait d’être difficile, mais pour le moment, ça allait bien. Enfin autant que ça pouvait être quand on a du mal à compter jusqu’à 10 et à savoir où l’on habite.
« Une vraie féministe de première. » Ah ça, il en avait encore les stigmates. Charlie lui en avait donnait de bonnes raclées, elle avait la main légère parfois, mais bon, il avait survécu, parce que c’était un homme, un vrai de vrai ! « Han ! » C’est comme une révélation qui se met à clignoter dans son esprit de plus en plus embrumé. « Si ça se trouve, elle est une femen ! » A part le côté, je montre mes sangs, il les avait jamais vu les sangs de Charlie. « Ouais non… » En toute logique, une femen ça se baladait souvent à poils. « T’as déjà vu ses seins toa ? » Demande t’il avec sérieux, enfin autant de sérieux que l’on peut avoir bourré, mais il veut juste savoir si oui ou non, elle est un membre de ce groupe féministe. Parce que c’est un peu leur marque de fabrique.

« Elle avait promiiis. » Promis ? Adam se met à rire. « El c poa promettre. » Elle lui avait promis une tournée de pancakes, bha il les attendait toujours. Non ce n’était qu’une vile menteuse qui profitait des garçons en détresse. Ses proies préférées étant Adam et ce pauvre Cameron. « Tu vois que t sa proie. » Elle l’avait dans ses petites griffes et il se faisait mener par le bout du nez. « Fé attention, faudré pas kel te castre ! » dit-il tout en jetant un rapide coup d’oeil à l’entrejambe. La main d’Adam se pose avec fermeté sur l’épaule de Cameron. « Tu dois les protéger ! » C’était un des éléments les plus importants de sa vie, il ne pouvait pas en faire n’importe quoi. « Tu dois porter haut et fur, la couleur des hommes de notre grupe ! » Ouais !!! Hors de question qu’ils se laissent diriger par les femmes, encore moins Charlie. Non, ils avaient le pouvoir, ils étaient mettre ( de rien du tout) de leur vie, des mâles alphas !!!! « J'lui fais plus confiance. On va se marier à deux. Toi, t'es l'homme de ma vie. » Adam lève les bras avant de les reposer, manquant de renverser tout les verres qu’ils ont vidé. « Mé dpuis le temps ke jte le dis ! » Bien sûr qu’ils étaient faits pour être ensemble ! Sauf que Cameron, il ne ressemblait pas assez à Miky, il n’avait ni ses jolies fesses, ni sa petite paire de seins, sans oublier son caractère bien trempé. C’est bon, il avait envie de pleurer, c’était tellement triste. Il finirait tout seul manger par les vers et il l’aurait mérité !« Je vais te retrouver une Nala, t'vas voir ! » Adam roule des yeux, c’est bien gentil de la part de Cameron. « Ah nionnn ! Jve ma Nala ! » Voilà qui risquait de compliquer la tache de son meilleur ami. Non, il ne voulait pas d’une remplaçante. Simba ne sortait pas avec une autre Nala, mais avec sa Nala. Donc il allait faire pareil. « Peut-être qu’on se retruvera com eux. » Dit-il rêveur en revoyant la scène où ils roulent tous les deux dans l’herbe. « L’amouuurr brille suus les étoiillles d’une étrangee lumièreuuhh. » En fait, peut-être que pour la reconquerir il devait lui chanter cette chanson, il allait y penser !

* * * *

« Peut-être qu’il a peur des clowns ? » Y en avait comme ça, mais pas Adam, les clowns, lui, il les trouvait amusants, surtout ceux qui faisaient des tours de magie, c’était les meilleurs. « Pas grave, on fra carrière ailleurs ! » Ils n’avaient pas besoin de ce mec. Pourquoi ? Bha parce qu’ils étaient des NINJAS, et rien ne pouvait se mettre au milieu de leur route ! « Les arbres, c'est nos amis. Peut-être même qu'on trouvera Timon et Pumba là-bas ... » Oh il aimerait bien les rencontrer, sauf que Pumba il pue, mais bon Adam sait plus s’il possède un sens de l’odorat donc c’est pas très grave. « Héhhéhé. » Il se marre, pouffe de rire comme un gamin en voyant que Cameron fait grésiller la grille. C’est tellement drôle qu’il décide de faire pareil. C’est mieux que de se pisser dessus de toute façon. « Oupppsss... » Elle était pourrie leur grille, même pas capable de résister. « On a de l’urine de ninja aussi ! » Ils étaient tellement hors normes comme garçon. De vrais héros incompris. « Tu crois qu'on a fait une bêtise ? » Mais non ! « Pourquoiii , t’y peux rien si y a de la pluie ! » dit-il tout en rentrant jean paul dans ses quartiers. Oui, parce qu’il avait décidé de baptiser son engin reproducteur. C’était bien Jean Paul, c’était classe. « Viennns ! » Attrapant Cameron par le bras, il le tire. Oui, parce qu’Adam il a une idée. Tant bien que mal, ils arrivent sur le parking d’un centre commercial. « ou c’est ? » Il farfouille dans sa poche et en sort une pièce qu’il arrive après plusieurs tentatives à glisser à l’endroit indiqué. « Monnnnnnnnnnte !! » Ordonne t’il à Cameron. « Ninjaaaaa timme !! » Il était sûr qu’ensemble, il pouvait remporter le record du monde de course en chariots ! Fallait juste qu’ils s’entraînent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Sam 22 Avr - 22:06 )



DRINK. PLAY. LAUGH.
CADAM is in da place

Il fallait l'avouer, Charlie avait un caractère assez unique en son genre. Mi-féministe, mi-chieuse. Mais c'est certainement ce mixe entre les deux qui avait fait que depuis le début, tu étais tombé sous son charme. Tu serais tristes sans ces petites réflexions à la noix, sans sa manie de te dire quels animaux souffrent parce que tu manges ceci ou cela. Ouais, elle est spécial mas tu l'aimes. « Han ! » Oui ? Quoi ? Comment ? Qu'est-ce que tu as bien pu rater ? Tu tournes trois fois sur toi-même pour tenter de trouver d'où vient cette réaction de surprise chez ton meilleur ami mais tu ne remarques rien d'anomal s ce n'est que ta tête tourne dans tous les sens et que des points noirs viennent légèrement perturber ta vue. « Si ça se trouve, elle est une femen ! » Hein ? « Le truc des filles à poil sans poil ? » Ou peut-être qu'elles ont des poils et c'est pour cela que la télé floutent certaines parties ! OH DIEU. Tu viens de comprendre pourquoi les sims sont floutés dans le jeu. Eux aussi, ils ont des poils ! Meeeeeeeh ... Triste monde non-réel. Ils ne connaissent pas l'esthéticienne. « Ouais non… » Non quoi ? Ouais quoi ? « Elle en fait partie ou pas alors ? » Parce que dans tes souvenirs, Charlie n'était pas la femme avec le plus de poils. Mais bon, il l'a vu qu'une fois et c'était dans un espace assez sombre. « T’as déjà vu ses seins toa ? » Heeeeeeeu ... « Bah ouais ! » Même que t'as un immense sourire sur le visage. « Ils sont beaux. » Et toi t'es bourré jusqu'à la moelle osseuse. « Mais ils sont pas flous quand tu les regarde ... » que tu soulignes. C'est important pour toi de prévenir ton ami de cette information, que tu juges capitales pour l'enquête. « Enfin, je sais plus ... Je devais me concentrer pour pas tomber de la banquette arrière ... Mais je sais qu'ils sont beaux ! » Bon, t'avait du te concentrer aussi sur pleins d'autres choses mais ton cerveau est en stand-by pour le moment. Néanmoins, tu vas devoir avoir une discussion avec Charlie car elle a rompu votre pacte en divulguant certaines informations. Toi qui lui faisait confiance, voilà comment elle te remerciait : trahison. « El c poa promettre. » Carrément ! « Elle va plus m'avoir. » Plus jamais tu lui diras de secret. Plus jamais ! « Tu vois que t sa proie. » OH MY GOD ! « Comment que je fais pour plus être sa proiiiiiiiiiiie ? » Tes mains viennent se positionner automatquement sur tes joues. T'as peur, t'es effrayé. « JE VEUX PAS ME FAIRE MANGER ! » C'est la pire des morts. « Tu crois qu'elle m'a déjà mangé un peu dans la voiture ? » Désormais, tes deux mains son sur les épaules d'Adam et sans t'en rendre compte, tu le secoues. « Je te jure que c'était pas prévu qu'on fasse l'amour. » Donc c'était pas prévu que tu en arrives à ce stade du : elle t'a mangé. « Fé attention, faudré pas kel te castre ! » Han ! Elle oserait pas quand même ? Tu croises les jambes et tu caches tes parties avec tes mains. Tu regardes aux alentours pour voir si quelqu'un veut te faire du mal. Non ... C'est bon. « Tu dois les protéger ! » Tu opines de la tête. « Toi aussi ! Elle va s'en prendre à toi aussi sinon. » Car une personne qui le fait une fois, le refait toujours après. « Tu dois porter haut et fur, la couleur des hommes de notre groupe ! » Meh ! « Mais comment je fais pour grandir ? » T'as pas les gênes d'un géant dans ton génome toi ! « On a qu'à créer une association ! Et on se battra tous ensemble contre les femmes coupeuse de couilles. » Nom d'un chien, t'as jamais eu aussi de facilité que maintenant de parler de ces choses que tu juges tabou d'ordinaire. Finalement, c'est Adam qui te dévergonde et c'est avec lui que tu devrais passer le restant de ta vie. « Mé dpuis le temps ke jte le dis ! » Tu dois l'embrasser ? « Bisouuuuuuuuu ! » Tu approches ton visage du sien et lui fait un smack. « Arh. Beurk. Tes lèvres elles sont pas douces. » Il devrait penser à les hydrater un peu plus. Heureusement, grâce à toi, il allait retrouver une Nala et c'est elle qui devrait se satisfaire de ses lèvres. « Ah nonnn ! Jve ma Nala ! » Ok ! « J'vais lui dire que tu l'aimes ! » Et Milka, elle le retrouvera et ils feront des bébés Nala et Simba. ais pas trop non plus, c'est difficile à gérer les bébés lions et lionnes. Puis ça a tendance à mordre, c'pas sympa. «  Peut-être qu’on se retruvera com eux. » Tu fronces les sourcils. T'es pas sûr et certain de comprendre sa remarque. « Fait gaffe à tes couilles. » C'est la seule chose qu'il peut lui conseiller. « L’amouuurr brille suus les étoiillles d’une étrangee lumièreuuhh. » Tu pouffes de rire avant de te retrouver avec une main sur l'épaule. « J'connais que sous les sunlight des tropiques ... L'amouuuuuuuur se raconte en musiquuuuuuuuue, iiiique !. »

* * * *

T'es dégoutté. Parce que vous aviez chanté et rigolé, le propriétaire vous avez mis à la porte. Il ne manquait rien pour voir que vous alliez lui botter les fesses à coups d'humour à deux balles. « Pas grave, on fra carrière ailleurs ! » Totalement ! « Ouais ! On est pas jugé à notre talent dans c'bar. » Et c'est fichtrement pas du tout apprécié. « T'façon, ses boissons étaient même pas bonnes ! » Et tu rajoutes. « La preuve, j'en ai bu que douze ! » Ou peut-être plus car il s'était arrêté avant. En tout cas, toutes ces boissons t'avaient donné envie de faire pipi et donc, sans aucune gêne apparente, tu te soulage prêt d'une grille. Avec Adam, vous rigolez. Y'a de la fumée, des étincelles et puis ... Une coupure de courant. « On a de l’urine de ninja aussi ! » Ah ouais ! T'avais presque oublié ce détail. « Putain ... J'veux de l'urine de ninja tous les jours ! » Se serait grave canon ! « J'ferais pipi sur tous les méchants ! » Même que tu te sens obligé de montrer à ton ami comment tu t'y prendrais en t'en prenant à un poteau en bois. Mais bon, t'espéré pas être la raison de cette coupure. « Pourquoiii , t’y peux rien si y a de la pluie ! » Pas faux ! « Ouais, t'as raison ! » Tu hausses des épaules pour conclure cette discussion. « Viennns ! » Muni d'un grand sourire, tu suis ton ami dans les rues. « Attends moi mon amouuuuuuuuuuuuuuuuuuur ! » Il a de grande gambettes, t'arrives pas à le suivre. « ou c’est ? » T'es essoufflé comme jamais. Tu vas mourir. « Dans ton cul ! » Et tu rigoles de ta propre et stupide blague. « Monnnnnnnnnnte !! » Ohlala ! T'as les yeux qui pétillent quand Adam te montre un caddie. « Ninjaaaaa timme !! » Oh mais ouuuuuui ! « HIHHHHHHHHHHHHHA ! » Tu montes dans ton chariot et te laisse porter par le vent et la pente de la rue. Tu hurles, tu cries, tu tapes des mains, tu t'amuses à reproduire la fameuse scène du titanic, seul. « Mon Jack, faut pas que tu meurs hein ! » Arrivé en bas de votre piste qui semble créée sur mesure, tu descends et te mets à pousser le caddie pour recommencer. Vous étiez pas prêt de vous arrêter. Vous le faite encore trois fois avant que, lors que la cinquième tentative, des musiques vous accompagnent. « ON EST LES ROIS DU MOOOOOOOOOOOOOOONDE ! » Et le "o" est long, très très long ! Ton caddie vient de percuter une masse dure qui clignote en bleu, puis en rouge. Ca t'en donne le tournis. Le fait que tu voles dans les airs aussi. Quand, enfin, ton corps tombent lâchement dans une sorte d'herbe boueuse, tu te sens obligé de répliqué un : « Hey ! V'pouvez pas faire attention. J'ai failli mourir ! » Et ça aurait été très grave ! « Ok, les deux moustiques. Vous allez venir avec nous sans dire un mot. » Heu ... Alors là ! De un, t'es pas un moustique, t'es un ninja. Et de deux, ils pouvaient toujours courir. Tu te relève, descends ton pantalon et montre pour la deuxième fois de la soirée tes petites fesses. « Nananère ! » Ouais, t'es heureux ! « Vous pouvez toujours mettre votre doigt dans votre cul pour m'avoir ! » Tu remonte ton froc et te mets à courir dans tous les sens, comme un petit lapin.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Mer 10 Mai - 20:46 )

2 + 2 ça fait combien déjà?  
EXORDIUM.
« Le truc des filles à poil sans poil ? » Cette conversation commence à devenir sérieusement compliqué. Adam est perdu, c’est pas le moment de lui lancer des questions aussi philosophique. C’était pas un pro des poils. Il savait que ça poussait et que c’était chiant, que sa sœur s’en plaignait souvent, comme s’ils constituaient une sorte d’ennemie intime. Lui, il les aimait pas trop non plus, il avait de la chance de pas en avoir énormément, à part dans les endroits stratégiques. C’était un mâle, namého. Quand à Charlie, il n’avait jamais poussé la question très loin. Si elle était une femen, ça voulait dire que Miky aussi, parce qu’elles faisaient toujours tout ensemble. « Elle en fait partie ou pas alors ? » Le cerveau du vétérinaire n’a pas de cesse de tourner, un peu trop vite, parce que si ça continue, il va sérieusement dérailler. Le seul moyen de le savoir, c’était de savoir si Cameron avait déjà vu la poitrine de Charlie. . « Bah ouais ! » Et il en fier. Adam se marre avant de lui donner une accolade amicale entre garçons qui parlent filles quand celles-ci ne sont pas là pour les tenir en laisse. « Ils sont beaux. » Le blondinet grimace, ouais, enfin, fallait pas qu’il en fasse tout un plat. « Nan, ceux de Miky sont mieux... » dit-il tout en pensant à tout ses petits moments où il avait pu en profiter. « Mais ils sont pas flous quand tu les regarde ... » Trop de la balle. « Ceux de Miky non plus, même si elle les trouvait pas assez gros. » Lui il avait jamais compris pourquoi, il s’en foutait un peu, il les aimait bien comme ça, il tenait parfaitement dans ses mains. « De toute façon, je crois que les seins de Miky ont était fait pour moa. C’est peut-être pareil avec les seins de Charlie ? » Ils étaient doucement en train de s’éloigner du sujet de base, mais bon, ils étaient bourrés et réussir à continuer une conversation du début à la fin revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin, soit impossible.

« Comment que je fais pour plus être sa proiiiiiiiiiiie ? » Bhé il en sait rien. Ah Si. « Faut que tu deviennes le prédateur !!! » dit-il en faisant à moitié tomber Cameron du tabouret ou il est assis après lui avoir donné une accolade amicale pour lui donner du courage. « T’es le mâle alpha ! Okay ? » Ouais, fallait qu’il y croit. « Vas y repète !!! » Adam n’était pas du tout conscient qu’il était en train de hurler, c’était d’ailleurs peut-être mieux comme ça. « Dis le : Je suis le mâle alphaaa !! » Fallait bien que quelqu’un aide Cameron à prendre sa vie en mains. Il avait franchement de la chance de l’avoir comme ami, il pouvait pas trouver meilleur pote. « Tu crois qu'elle m'a déjà mangé un peu dans la voiture ? » Heu non ? « T’as l’air d’être entier ! » Qu’il respire, il n’était pas encore consommé. . « Je te jure que c'était pas prévu qu'on fasse l'amour. » « Les imprévus, c’est là que c’est le meilleur. » Petit moment de lucidité, qui ne tarde hélas pas à disparaître.

« Toi aussi ! Elle va s'en prendre à toi aussi sinon. » Quoi ? Mais non !! IL y tenait à ses parties intimes. « Faut plus jamais qu’elle s’approche de moi. » Charlie ne le castrera jamais et toc !!! Elle allait se calmer la blondinette! C’était pas un cheval, ni un chien, non lui, il voulait rester entier d’abord. « On a qu'à créer une association ! Et on se battra tous ensemble contre les femmes coupeuse de couilles. » Han !!! Les yeux d’Adam s’illuminent. C’est que c’est une bonne idée, voir une excellente. «  D’accord !!! » Hmmm hmmm, se raclant la voix, Adam tape dans son verre. « Oyé oyé brave peuple de … » Il avait oublié le nom de la ville, mais pas grave. « Qui d’entre vous, veux nous rejoindre dans notre association contre les femmes coupeuses de couilles. » Beaucoup se marrent, il comprend pas vraiment, c’est important nom de dieu.
Puis, ils passèrent du coq à l’âne, une fois de plus et Adam se prit à rêver d’une vie dans la savane ou il serait le roi et Miky sa reine. Si c’était pas beau tout ça. « Tu pourras être mon Timon ? » Il adorait Timon. « Quoique quand tu pètes ça pue sévère, alors peut-être que tu peux jouer Pumba. » Il lui manquait juste les petits kilos en trop. Et en plus de ça, ils commençaient à chanter, c’est bon, c’était la fin, plus personne ne pouvait venir les sauver.

Xxxxx

Vu que personne ne veut d’eux dans le bar, ils décident de voir un peu du pays. Et quoi de mieux pour ça que de partir sur un parking pour essayer de battre le record de vitesse de course de chariots. Une fois Cameron installé à l’intérieur, Adam se met à le pousser, bien décider à monter dedans en bondissant comme un lion, une fois la vitesse optimale atteinte. « Mon Jack, faut pas que tu meurs hein ! » C’est à ce moment là qu’Adam bondit dans le chariot pour profiter à son tour de leur nouvel embarcation. « T’inquiète pas rose, notre radeau, il est fait pour deux. » Il était plus intelligent que le Jack dans le film, il voulait pas crever, il était trop beau pour ça. Autant dire que les deux amis s’amusent, ils vont et viennent essayant à chaque fois d’aller le plus vite possible. Mais leur petit jeu tourne au vinaigre quand la police finit par débarquer. « ‘tin on allait cramé notre record. » dit-il en roulant des yeux, c’était à cause d’eux, qu’ils avaient tout foiré. Les suivre et ou ?  « Le roi lion, il suit personne, c’est le chef de la terre des lions. » Ils étaient bêtes ou quoi… Allez, qu’ils repartent chasser les souris, Adam et Cameron avaient des choses bien plus intéressante à faire. Adam reprend son candie et monte une nouvelle fois dedans en poursuivant Cameron. « Trop beau culll ! » Mais bien évidemment, vu son état, il ne va pas très loin et se plaquer par un des agents. La terre contre le bitume, il trouve quand même l’énergie de dire. « Je crois que le lion est mort ce soir... » Et c’était trop triste. l’agent l’aide à se relever. « T’es flouu ! » Il le prévient, histoire qu’il soit au courant quand même. « Oh ma roseee !!! pourquoi t’es pleine de feuilles ? » dit-il en voyant Cameron revenir avec l’autre agent. « Il est où ton pantalon ? » voila c’était ça de montre ses fesses à tout le monde. « Je tiens à vous dire, que je préfère quand même les candies… » Laisse échapper Adam tout en montant dans la voiture de police. Cameron se retrouve quelques secondes plus tard à ses côtés. « Je crois qu’on va en prison ! Tu sais le truc comme dans la ligne verte. » Ce qui voulait dire qu’ils allaient mourir sur une chaise électrique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Lun 15 Mai - 0:01 )



DRINK. PLAY. LAUGH.
CADAM is in da place

Bon dieu, vous étiez bourrés jusqu’à la moelle osseuse. Vous l’étiez tellement que vous ne vous rendiez même plus compte du boucan que vous faisiez dans le bar, ni même de votre sujet de conversation. « Nan, ceux de Miky sont mieux... » Tes sourcils se froncent légèrement. Tu étudies avec délicatesse le dossier. Est-ce qu’Adam a raison sur ce point ? Nope. Désolé. T’as une autre vision en tête et la tienne, elle est beaucoup, beaucoup plus jolie. « Han nan. » Nan. « Ceux de Charlie, ils sont beaaaaaaux. Tellement beaux qu’ils sont pas flous. » Tu te répètes, mais t’en as même pas conscience. Pour toi, tu viens de sortir l’argument imparables, celui qui te fait gagner le duel de seins. « Ceux de Miky non plus, même si elle les trouvait pas assez gros. » Tu acquiesces. « Ils sont petits. » Enfin … C’est ce dont tu te souviens de votre adolescence, les rares fois où tu avais été présent lors des journées piscine. Mais à cette époque, tu ne désirais qu’une seule et unique chose : une jolie blonde. Donc il est possible que ton jugement soit altéré. « De toute façon, je crois que les seins de Miky ont était fait pour moa. C’est peut-être pareil avec les seins de Charlie ? » Mhm. Tes pensées dérivent vers le moment magique que vous aviez passés dans la voiture. Tu te revois l’embrasser, enlacer sa taille de guêpe. Tu te revois même caresser ses formes … Ah. C’est l’extase. « Ouais … » que tu souffles, rêveur. « C’est la femme de ma vie. » Que tu affirmes. « Et elle a les plus seins. » Que pourrais-tu demander de plus ? Rien. Charlie est parfaite. Ou presque. Adam vient de te mettre un très gros doute en quelques secondes. Oh mon dieu ! Comment était-il possible que tu sois une proie et qu’elle veuille te manger ? T’es gentil, doux … T’es même pas comestible de base, mais tu te dis qu’assaisonné, tu dois plus être si mauvais que cela. Tu veux pas mourir en tant que salade ! « Faut que tu deviennes le prédateur !!! » D’accord ! Ouais. Tu pouvais devenir ça. « Comment que je fais ça ? » T’en as pas la moindre idée. « T’es le mâle alpha ! Okay ? » Okay. Tu te fais tout beau, tout fière quand ton meilleur ami pose ses main sur tes épaules, pour te donner du courage. « Vas y repète !!! » Bien ! « Vas-y répète ! » Ah, c’était pas ça que tu devais dire ? « Dis le : Je suis le mâle alphaaa !! » A ton tour. « Je suis le mâle alpha ! » Malheureusement, ton hurlement que tu voulais viril et remplis de testostérone sur ressemblent plus à un cri de bébé chat qui a faim. On repassera pour le côté sauvage. « T’as l’air d’être entier ! » Hanw. C’est vrai ? Ça te soulage. Charlie reste donc un peu patiente avant de te dévorer tout cru. « T’es sur ? » Parce qu’il peut pas voir à travers tes vêtements s’il manque quelque chose … Puis bon, le sexe que vous aviez eu dans la voiture n’était pas prévus. Peut-être était-ce ce qui t’avait sauvé en quelque sorte. « Les imprévus, c’est là que c’est le meilleur. » Tu te mordilles un peu la lèvre inférieure. « C’était ma première fois. » en imprévus. Pas la première fois que tu couchais avec quelqu’un. « Faut plus jamais qu’elle s’approche de moi. » Tu savais comment faire. « Je serais ton Ninja garde du corps. » Pam. Pow. Tu tentes de faire quelque prises de karaté, comme si tu étais un expert en la matière. Ce qui consiste à dire que tu lèves à peine un pied du sol et que tu fais des bruits, vu que tu tiens à peine sur tes deux pieds. « D’accord !!! » Ouaiiiiiiiiis ! Vous veniez de créer un groupe. « Oyé oyé brave peuple de … » De ? « De trou de balle ! » Ça sonnait bien. Adam pouvait continuer. « Qui d’entre vous, veux nous rejoindre dans notre association contre les femmes coupeuses de couilles. » Tu tournes sur toi-même pour ne voir aucune main levée. Tss. Bande de trouillard. « Ils doivent plus avoir de couilles déjà. Faut faire attention Damdam. Ils pourraient être jaloux de nous. » Personne ne touche à vos bijoux de famille. Personne. « Tu pourras être mon Timon ? » Hanw oui. « Je l’adore Timon. » C’est ton préféré. « Quoique quand tu pètes ça pue sévère, alors peut-être que tu peux jouer Pumba. » Tu secoues négativement la tête, mécontent. « Toi, quand tu prêtes, tu trou ton slip. » On remercie Sébastien Patoche pour cette réplique.
✻✻✻
« T’inquiète pas rose, notre radeau, il est fait pour deux. » Te voilà plus que rassuré. Tu te voyait mal vaguer entre les routes et les buissons seuls, dans ton caddie. Alors savoir Jack, aka Adam, derrière toi, ça te rassurait. « Je t’aime Jack. » Tu lèves lentement les bras, reproduisant a l’identique la fameuse scène du Titanic. Tu te sens pousser des ailes, presque. Entre l’air qui fouette ton visage, et les bruits des roues, tu arrives presque à te croire sur un bateau. Un bateau qui malheureusement, percute lui aussi un iceberg qui n’est nul autre que la police. « ‘tin on allait cramé notre record. » Que tu entends vaguement alors que tu voles dans les airs. WOW. Ça, c’est magique. Ce qui l’est un peu moins, c’est ta chute. « Le roi lion, il suit personne, c’est le chef de la terre des lions. » Bien dit poto. T’es du même avis, et du coup, tu résiste pas à montrer tes jolies petites fesses aux personnes venus vous stopper. . « Trop beau culll ! » tu rigoles. « Charlie aussi, elle les aime bien. » Enfin, tu supposes. « Je crois que le lion est mort ce soir... » Aïe. On vient de te faire tomber à terre et de t’accrocher les mains dans le dos. Mais … « Lâchez-mwwwwa … » Tu veux continuer à jouer. C’est pas juste. « Oh ma roseee !!! pourquoi t’es pleine de feuilles ? » Oh. Jack ! « Il m’a fait tomber par terre, Jack. J’suis tout sale … » T’es triste. « Ça va pas faire beau sur le dessin. » oui, celui-là même où Rose pose pour son dulcinée. « Il est où ton pantalon ? » Heu … Tu sais pas ! « Il s’est enfui, le saligaud. » quel mechant pantalon ! Tu comptais le rouspeter quand tu le retrouverais. « Je tiens à vous dire, que je préfère quand même les caddies… » T’es du même avis, surtout que tu t’es cogné la tête en voulant entrer dans la voiture. « Je crois qu’on va en prison ! Tu sais le truc comme dans la ligne verte. » Quoi ? Tu fais les gros yeux. T’as peur. « Mais je veux pas mourir, Jack. Je suis trop jeune … » Oh GOD. Faut que tu sortes de la. « JE VEUX FAIRE DES BÉBÉS À CHARLIE MWAAAAAAAAA ! » un des policiers te dit de te terre, l’autre de donner le nom de famille de la jeune femme. « Edwards. Mais vous devriez faire attention à son papa. » il est cool, papa Edwards. « C’est genre Bowser .. Il kidnappe la princesse. » Et toi, t’es Luigi et tu dois la sauver. #LuigiRPZ « Il va venir avec des canons et pleins de fusils … » C’est grave pas cool du tout.
Assis dans une petite salle, t’as le dos collé au mur de béton. « J’ai froid Damdam. » En même temps, quelle idée d’avoir perdu ton pantalon. « Tu crois qu’on va mourir ? » Tu repensais au fait qu’il est parlé de la ligne verte durant le trajet. Ça te faisais pas mal flippé. Et malgré le fait que tu te sentais fatigué, moins bourré, tu n’étais toujours pas conscient des conneries que tu disais. « On est nul pour des ninja. On a pas réussi à battre les méchants. » que tu racontes, en regardant les policiers. Vous auriez du vous battre jusqu’au bout pour les tuer. Ça aurait été bien. Néanmoins, tu passes à autre chose quand tu entends une voix familière. C’est Charlie. Tu te relèves, te mets à côté d’Adam. « Elle vient nous manger ! » Manquez plus que ça. « Comment qu’on fait pour se sauver ? » Tu poses tes deux mains devant tes parties intimes quand Charlie se trouve juste devant la cellule, les yeux rivés sur vous deux. « Fait gaffe, on fait partie de l’association contre les femmes coupeuses de couille. Tu peux rien nous faire ! » Sinon … Quelque chose se passera pour elle. C’est certain.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Dim 21 Mai - 14:01 )

2 + 2 ça fait combien déjà?  
EXORDIUM.
« Allez Mario et Luigi , rentrez là ! » Adam se fait pousser sans ménagement dans la cellule de dégrisement. Il est bien sur suivi par son meilleur ami qui comme lui ne paie pas de mine, mais Adam trouve tout de même le moyen de râler. « Je suis pas Mario. » Il tente d’avoir l’air autoritaire, mais sa voix est en train de mourir dans sa gorge. « Je suis Simba ! » Et comme ce policier a l’air totalement à l’Ouest, il préfère préciser. « Du Roi Lion ! » C’est un classique. Tout le monde connaît ce dessin animé. Il passe rapidement son bras autour des épaules de Cameron et le tire contre lui, c’est qu’ils sont virils comme ça. « Et lui c’est mon Timon ! » Et Aiden c’était son Pumba, mais il n’était pas là. « Il est où Pumba ? » demande-t’il à Cameron avec sérieux. Pendant quelques longues minutes, il se met même à le chercher. « Il n’est pas là. » dit-il après avoir vérifié sous le matelas devant le regard désespéré des policiers. « Vous devriez lancer un appel de recherche ! » Comment ils allaient faire sans leur Pumba. Complètement à l’ouest, Adam finit par rejoindre Cameron pour s’asseoir à ses côtés. Ou plutôt se laisser tomber, parce qu’il n’a pas la force de s’asseoir avec style.

« J’ai froid Damdam. » Ah ? Il regarde autour d’eux, pas de couvertures, que dalle. C’est pire que la prison ici… Il est bête, c’est peut-être parce qu’ils sont en prison. « Bha… fais un feu ! » C’est comme ça que font les gens pour se réchauffer non ? Quoique c’est peut-être pas une bonne idée vu le regard noir que lui lance le fonctionnaire de police en l’ayant entendu dire feu. Adam grimace avant de laisser tomber sa tête contre le mur. Il commence tout doucement à passer dans la phase ou son corps ne désire plus qu’une chose : Dormir. . « Tu crois qu’on va mourir ? » Oui ! Totalement, il acquieçe avant de soupirer. « Mais tu vois le pire… » Et non ce n’est pas mourir. « C’est que je n’aurais même pas pu tenir les seins de Miky une dernière fois. La vie est injustice. » Bien qu’au fond de lui, il aurait sûrement préféré pourvoir avoir le droit d’avoir la jeune femme en entier et pas que ses seins. Mais allez savoir pourquoi, son cerveau était resté bloqué à la poitrine de la brune. D’un côté, ce n’était peut-être pas le moment pour lui en demander beaucoup, il était un peu trop alcoolisé pour ça. « On sera jamais si c’est Charlie ou Miky qui a les plus gros… » C’était super triste, ils n'avaient pas vraiment eu la chance de comparer, genre en fouillant dans leurs soutiens-gorge, même qu’ils auraient pu les essayer pour se marrer. « J’ai même pas pu dire à Miky que je l’aimais à en crever. » Pour le coup, là, ce n’était plus vraiment l’alcool qui parlait, quoique. « D’ailleurs je veux en crever, c’est à cause d’elle que je suis là ! » C’était de sa faute s’il avait bu ! Ou pas, mais bon, fallait bien qu’il en veuille à quelqu’un. « Faut que tu lui dises toi ! » Cameron pouvait être sa lettre personnelle, mais il réalisa bien rapidement qu’il y avait un souci. « Ah bhé non, toi aussi tu vas mourir.. » Alors il soupira et vida tout l’air de ses poumons avant de prendre un air désespéré. « Si ça se trouve Charlie elle est enceinte ! Et tu vas laisser un orphelin ! » Parce que ça arrive dans les films, alors pourquoi pas dans la vraie vie. « Faut que tu t’échappes, je vais t’aider ! » C’était comme une illumination. « Faut que tu fasses des enfants à Charlie ! » Tiens d’ailleurs en parlant du loup….

. « Elle vient nous manger ! » Mais qui ? La petite souris. Il relève la tête pour regarder Charlie qui est en train de les fusiller du regard. « Cameron, faut que tu fasses des enfants à Charlie. » C’est important pour la survie de l’espèce humaine. Il le pousse pour l’aider à se lever. « Fait le vite avant qu’elle te castre ! » Oui, parce que c’était Charlie fallait se méfier. « C’est vous deux que je vais castrer !!! » Elle était folle ! Il préfère se cacher derrière Cameron, c’est sa copine, il a qu’à la gérer. « C’est quoi ce délire, vous avez pas d’autres choses à faire ! » Il hausse les épaules. « On a rien fait… » Il ne voit même pas pourquoi elle leur en veut. « On vous laisse ces deux là ? » demande le flic à la blonde. « Oui, je vais m’occuper d’eux. » Adam déglutit, ça lui fait peur. « Dis lui des mots d’amour pour qu’elle soit gentille ! » dit-il tout en poussant Cameron en avant. Lui préfère rester à une distance raisonnable. « Fait gaffe, on fait partie de l’association contre les femmes coupeuses de couille. Tu peux rien nous faire ! » « Je suis pas encore ta femme, donc tu peux rien contre moi. » Han, c’était vrai… mon dieu, elle allait vraiment les castrer. « Je suis le mâle Alpha Cameron, allez t’as pas oublié ! » Il le pousse encore un peu plus, leur destin est entre les mains de son meilleur ami. En fait, ils sont clairement morts. « Allez !!! vas-y ! Tu peux le faire ! » Il peut devenir Scott mccall!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( Mar 6 Juin - 11:12 )



DRINK. PLAY. LAUGH.
CADAM is in da place

« Allez Mario et Luigi , rentrez là ! » T'es Mario ! Parce que t'aime bien le rouge et que t'aimes bien Mario. Puis Mario, c'est le plus petit des personnages et étant donné qu'Adam est plus grand, c'est normal qu'il soit Luigi. « Je suis pas Mario. » Quelle symbiose ! « Il est Yoshi ! » que tu sors, fièrement et sûr de toi. « Je suis Simba ! » Oh ? Oh. Tu fronces les sourcils alors que tu te fais pousser dans la voiture. « Ah bon ? » Pourquoi c'est lui Simba ? Toi aussi, t'aimerais bien être un lion. « Du Roi Lion ! » « Du roi lion. Si, si. » Vaut mieux répéter les choses deux fois, y'a plus de chance qu'on se fasse comprendre. « Et lui c’est mon Timon ! » Tu te redresses, fière, sourire aux lèvres. « Le plus beau et le plus drôle des Timons ! » Eh ouais. T'es pas comme celui du Roi Lion : t'es meilleure. « Il est où Pumba ? » Tu regardes à droites, à gauche. « Il n’est pas là. » Non. Il est pas là. « M'sieur. Il est où Pumba ? » Peut-être qu'il est à leur pied ? « Vous devriez lancer un appel de recherche ! » OUI ! « Ouvrez les fenêtres, on va crier son nom et il va venir. C'mon copain Pumba. Je peux pas le perdre. » Ca te rends triste rien que de penser qu'il peut être perdu dans les rues de la ville. « Faut suivre la mauvaise odeur. Il a tendance à péter. » Fait avéré. Et oui, Aiden pète.

Assis sur le sol froid du commissariat, tu commences peu à peu à retrouver tes esprits. Ton corps élimine le trop plain d'alcool et tu as même un peu, beaucoup, froid. Tu te sens obligé de le dire à Adam. Peut-être que lui, il a chaud et qu'il va pouvoir te passer son haut. « Bha… fais un feu ! » Bonne idée ! Tu acquiesces, regarde tes chaussures avant de laisser un petit cri sortir de ta bouche. « J'ai pas mis mes baskets à lacet .... » Tu savais faire le feu qu'avec ça. Enfin, Charlie t'avait expliqué comment en faire de la sorte et tu n'avais pas de briquet sur toi. Tu allais devoir patienter et faire en sorte de ne pas mourir. Car oui, c'est certain. Vous alliez mourir si ça continuait de la sorte. « Mais tu vois le pire… » En même temps, difficile de voir la meilleur dans un tel environnement. « On est en cage, Damdam. Ils vont nous faire grossir, rôtir et ils vont nous manger. » T'as les yeux qui s’humidifient un peu. C'est horrible ... « On aurait pas du dire qu'on était Simba et Timon. Ils nous ont kidnappés. » Et ils demanderont une rançons que personne ne pourra payer. « C’est que je n’aurais même pas pu tenir les seins de Miky une dernière fois. La vie est injustice. » Tu souffles .... La plaie. La tristesse. La haine. « Je les aurais tenu qu'une seule fois ... » Tu regardes la pomme de tes ains, tentant de te souvenir de ce que ça faisait, quand tu avais les seins de Charlie dedans. « On sera jamais si c’est Charlie ou Miky qui a les plus gros… » Aussi ! « Moi je dis Charlie, parce que j'ai jamais vu ce que Milka. » Et que, mine de rien, ça ne t'as jaais tenté de les voir. Non, ceux de Charlie te suffisent. « J’ai même pas pu dire à Miky que je l’aimais à en crever. » C'est le moment de verser sa petite larme ? Non ! Tu poses une main sur la cuisse de ton pote, tentant comme tu peux de lui remonter le moral. « Dès qu'on peut s'enfuir, tu cours lui dire. » Ouais. Tu perds pas tant espoir que ça. Les portes vont bien devoir s'ouvrir un jour et vous n'auriez qu'à vous évader. « D’ailleurs je veux en crever, c’est à cause d’elle que je suis là ! » Non. Tu secoues la tête. T'es pas d'accord. «  Je suis sûr qu'elle t'aime aussi. Faut pas que tu crèves, Dam. Moi je serais triste. J'aurais pu toi pour parler. » Et pour boire aussi. « Faut que tu lui dises toi ! » Lui dire quoi ? « Que tu voulais voir une dernière fois ses seins ? » Meh ... C'est pas super super comme dernière parole. « Ah bhé non, toi aussi tu vas mourir.. » C'est pas vrai ! Tu portes tes mains à ton visage et commence à sangloter. « J'veux pas mouuuuuuuriiiiiiiiir ! » T'es encore trop jeune. T'as pas encore eu ton diplôme. C'est trop tôt. C'est trop vite. « Si ça se trouve Charlie elle est enceinte ! Et tu vas laisser un orphelin ! » MAIS NON ! « C'est trop triste ... » que tu sors, déjà presque entrain de pleurer. Tu voulais être papa, toi. Ça te branchait bien. « Faut que tu t’échappes, je vais t’aider ! » Oui. Oui, ça te va comme idée. « Faut que tu fasses des enfants à Charlie ! » D'accord ! « J'en ferais à Milky pour toi aussi. » Ou pas. C'est le reste d'alcool qui parle.

Alors que vous vous levez, étudiez la pièce exiguë, ton regard rentre en contact avec celui de Charlie. Oh bon Dieu ... Elle a pas l'air très contente. « Cameron, faut que tu fasses des enfants à Charlie. » Heu ... Quand elle te regardera d'une façon bien plus heureuse et gentille que celle-ci. « Fait le vite avant qu’elle te castre ! » Hanw. T'avais oublié ça, aussi. Tes mains forment une protection devant tes bijoux de famille alors que tu déglutis. « C’est vous deux que je vais castrer !!! » Meh. Meh. Meh ... T'as presque envie de lâcher les larmes là. « On a rien fait. » Tu vois même pas ce qui vous est reprochés. Adam et toi n'aviez fait qu'une petite course en caddie. Rien de bien méchant. Puis, s'il y a eu accident, c'est à cause de ces gens qui vous ont ramenés ici. « C’est quoi ce délire, vous avez pas d’autres choses à faire ! » Tu regardes Adam. Tu sais pas quoi dire. « On a rien fait… » Beh oui ... Franchement, faut pas être méchant avec vous. « On a vraiment rien fait, nous. » La haine n'a aucune raison d'être. « On vous laisse ces deux là ? » Deux ? Adam va pouvoir sortir aussi ? « T'vas pouvoir sortir Damdam. Faudra que tu cours voir Milky. » Tu comptes sur lui. « Oui, je vais m’occuper d’eux. » Eh oh. « Dis lui des mots d’amour pour qu’elle soit gentille ! » Des mots d'amour. Ok ... « Charlie ... T'es la femme ... Avec les plus beaux seins. » Et un compliment, un ! Même que tu lui dis qu'elle peut rien te faire, car t'es dans le groupe des personnes qui sont contre le castrement des hommes. Ca se dit pas, mais tant pis. « Je suis pas encore ta femme, donc tu peux rien contre moi. » OH GOD ! Elle a raison. Qu'est-ce que tu fais ? « Je suis le mâle Alpha Cameron, allez t’as pas oublié ! » Mais ... Non. « Allez !!! vas-y ! Tu peux le faire ! » Adam te pousse, tu finis ta route dans les bras de Charlie. T'es déjà pas doué quand t'es sobre, mais bourré, c'est dix fois pire. Tu sens le regard de la blonde fâchée sur toi, et tu lui offres un tout petit sourire en passant qu'elle oublierait de te passer un savon. Sauf qu'elle a vraiment envie de vous passer un savon. « Au secours ! » Le mâle Alpha, il s'enfuit presque en courant vers la sortie. C'est pas vraiment ta faute, mais Charlie, elle fait un peu peur. « Faut qu'on aille voir Milky. Faut que tu lui dises Damdam. » Tes mains poussent la porte et tu te stoppes net en voyant la lumière du jour. «  Ahhh ... Ca fait mal. » Tu as les yeux qui brûlent et la tête qui se transforment en pastèque. Tu sens un bras t’empoigner et tu te fais traîner dans la rue jusqu'à une voiture. A peine assis sur le siège passager, tu laisses ta tête tomber sur l'épaule d'Adam, à tes côtés. « Charlie ... Tu sais où il est Pumba ? » Tu bailles, fermes les yeux. « Damdam, il a dit que je devais te faire des bébés. » Tu pouffes de rire et te redresses. « Faut aller fêter ça ! » Hanw mais oui, trop bonne idée. « Faut qu'on aille battre les jeunes encore ! Qu''on aille leur dire qu'on va être papa. » Tu tapes dans tes mains, et joues des pieds et des mains pour appuyer sur le klaxon. « EN AVANT TOUTE MOUSSAILLON ! » Aïe, ta tête. « Ca tourne ... » Un peu trop même. « On est bientôt arrivé aux toilettes ? » Tu crois que tu vas finir ta course là-bas.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: 2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

2 + 2 ça fait combien déjà? - Cam

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road :: The Bronze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération