∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden)

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1452
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( Lun 20 Mar - 16:14 )



✻ ✻ ✻
Le bleu du ciel n’est pas le bleu de la mer, Ce bleu que moi je préfère, Sans vraiment savoir pourquoi .J’aimerais tant rester fidèle à ma terre Oublier le vent éphémère J’ai essayé tant de fois ...

« L’horizon où la mer touche le ciel et m’appelle. Cache un trésor que tous ignorent ( ... ) » Depuis que la brune a vu le dernier Disney, cette chanson ne cesse de raisonner dans sa tête. Si Liv n'avait pas la bande originale dans l'autoradio de sa voiture, peut-être que ce soucis n'aurait pas lieu d'être. C'est donc au volant de sa voiture qu'elle se dirige vers la demeure de son meilleur ami. Chez Aiden, c'est un peu comme sa deuxième maison. La brune ne prend jamais le temps de frapper à la porte, c'est une perte de temps. Elle ne manque tout de même pas de saluer Cameron ainsi que la petite Candice qui ne tarde pas à quitter les lieux pour vaquer à leurs occupations. Mais où est Aiden ? Il se la joue belle au bois dormant ? Il est encore au lit ? Une fois encore la brune ne prend pas le temps de frapper à la porte et pénètre dans la chambre du jeune homme, le trouvant encore endormit en charmante compagnie. Une personne normalement constituée aurait fait machine arrière. Sauf que ce n'est pas le cas de Liv. Au contraire la brune hausse les épaules avant de s'installer entre les deux personnages, sirotant tranquillement son frappucino à la fraise. « Coucou. » Qu'elle lance avec un signe de main à l'autre brune dans le lit. Vu le regard qu'elle lui lance et le cri qu'elle vient de pousser, elle n'a pas l'air très heureuse de voir Liv, pourtant Liv ne comprend pas, elle ne fait pas peur, on lui dit même souvent qu'elle est une jolie fille, Aiden le premier. « Désolé je ne savais pas que Aiden avait de la compagnie, sinon je t'aurais pris un café. » Elle a pensée à Aiden c'est déjà bien. La seconde suivante, elle donne un léger coup de pied à son meilleur ami. « Réveille toi, tu m'avais promis qu'on irait ensemble à ce festival de musique. » Une promesse est une promesse. Puis Liv avait envie de comprendre les traditions de cette ville, donc c'était l'occasion rêver. « J'allais lui proposer de venir avec nous, mais elle n'a pas du apprécier le fait que j'ai oubliée son café. » Dit-elle en haussant simplement les épaules après avoir vu la brune quitter les lieux en récupérant ses affaires et laissant quelques jurons sortir de ses lèvres. « Le tien est sur la table de la cuisine. » Elle dépose un baiser sur son front, avant de reposer ses pieds sur le sol. « Il ne viendra pas tout seul, alors bouge toi, tu t'habilles et on y va. Je t'offrirai un truc à manger sur place. » Liv s'empressa de fouiller dans l'armoire du jeune homme, lui balançant dessus les affaires qu'il aurait à mettre pour sortir. Elle aurait pu l'aider à s'habiller mais elle supposait que Aiden était assez grand pour pouvoir le faire seul. Une fois l'homme râleur prêt, ils prirent la direction d'une des villes voisines où l’événement avait lieu avec du Vaiana plein les oreilles durant le trajet. Ils n'ont même pas quitter le véhicule que Liv est déjà excitée comme une puce.  Elle aborde même une jolie couronne de fleurs qu'elle pose sur sa tête. Liv se croit à Coachella. « J'avais pensée à t'en faire une, mais je me disais que ta virilité allait en prendre un coup. » Dit-elle en faisant une petit moue. A la place d'une belle couronne, Liv fait glisser au poignet du jeune homme un bracelet fleurit. « Je suis trop généreuse avec toi aujourd'hui, ça mérite même un bisous. » Voire deux ou trois, mais elle restera raisonnable et pas trop gourmande en cette journée. « Et puisque je t'ai empêcher d'avoir ton sexe matinale, je ne râlerai pas si au retour il y a une brune, une rousse ou une blonde à l'arrière de la voiture. » Mais pas les trois en même temps, faut pas pousser mémé dans les orties ! « Allez on y va. » Liv se saisit de la main de son meilleur ami et le tire jusqu'à l'entrée du festival pour qu'ils puissent en profiter comme il se doit.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/12/2015
›› Commérages : 3034
›› Pseudo : Gat'
›› Célébrité : Douglas B.
›› Schizophrénie : J'me suis soignée..
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( Dim 9 Avr - 16:02 )



✻ ✻ ✻
Does anybody else have that friend that you're pretty sure is your soulmate but in a friend way ?

Hier soir, c'était l'anniversaire à Jimmy. Evénement basique, banal et qui se répète inlassablement chaque année. Avec les classiques alors, ça fait quoi d'avoir un an de plus ? Le genre d'intervention qui, même lorsqu'elle ne t'est pas directement envoyée finit tout de même par te blaser et t'obliger à compter combien de temps il te reste encore avant d'être la victime d'un tel acharnement sur cette année en plus. N'allez pas croire que je n'aime pas fêter mon anniversaire. Mais, il y a des choses dont je me passerai volontiers ce fameux jour. Du coup, je ne peux que compatir à la peine de mon cher Jimmy. Enfin, pas tellement non plus. Faut pas abuser. Mon radar à jolies demoiselles n'a pas vraiment tardé à se mettre en route. Attention les yeux : Aiden Hollister part en chasse ! Et, comme à son habitude, il ne revient pas seul chez lui. Ou, pour être plus précis : lorsqu'il l'a décidé. Ainsi, une brune trouve bien rapidement le chemin de ma chambre. Comme toujours, elle a été prévenu. Je suis loin d'être le prince charmant dont toutes les nanas rêvent. Ou, pas plus qu'une nuit -puisque oui, je sais être de bien bonne compagnie et le respect des femmes est quelque chose que ma mère m'a collé dans la tête très tôt. Et il faut dire que toute cette nuit a été assez.. agitée. Sans doute un peu trop, puisque cette Sandy; Sabine ou Sabrina -j'sais plus trop ce qui suit le Sa- semble s'être foutue en tête qu'il pouvait y avoir plus entre nous. Et, comme j'étais juste crevé de cette soirée d'anniversaire, on n'a pas tardé à s'endormir. Franchement, j'avais pas la tête à m'engueuler avec elle pour la faire partir si elle se transformait en glu. Drame contourné ! Enfin.. Presque. « Coucou. » Dormant encore à poings fermés, je sens juste une demoiselle squatter entre Sa et moi. Une que je connais plus que bien, d'ailleurs. Rien qu'à sa voix, je la reconnaîtrais. Mais, la fatigue est bien trop intense pour que je sorte de mon sommeil. Je me contente simplement de relever un peu la couverture sur moi en entendant Sa crier. Bon sang, pas dès le matin.. « Désolé je ne savais pas que Aiden avait de la compagnie, sinon je t'aurais pris un café. » Pincez-moi, je rêve. Liv pactise avec Sa ? T'être Sansa, tiens. Comme dans Game of Thrones. Finalement, je baille tout en portant une main sur mon front. Mais, les yeux toujours fermés. Et voilà que j'me fais frapper par Liv, de son coup de pied qui m'en file une double fracture du tibia. « Réveille toi, tu m'avais promis qu'on irait ensemble à ce festival de musique. » Là, j'ai pas tout compris. Voilà que Sa s'excite toute seule en reprenant ses affaires, ce qui m'arrache un gros soupire. « Du calme, Pupuce.. » que j'essaie de dire, tout en baillant et en tournant ma tête vers cette pile électrique de Liv, toute fraîche en cette heure matinale. Du moins, je crois qu'elle l'est toujours. Et je me tape le front avec ma main en entendant Sa s'exclamer que je n'ai pas à l'appeler Pupuce. J'y peux rien, moi, si elle se prend pour le nombril du monde ! « J'allais lui proposer de venir avec nous, mais elle n'a pas du apprécier le fait que j'ai oubliée son café. » Pitié, non. « C'est carrément pas une grosse perte. » Comme je l'ai dit juste avant, Sa commençait sérieusement à me gonfler en me parlant limite de sa maison de rêve, de mouflets dans les pieds et d'un labrador qui cuit au soleil. Joie. « Le tien est sur la table de la cuisine. » Sérieusement ? Vile créature. Si loin.. Il va être froid d'ici à ce que j'me décide à me lever. Je fronce les sourcils, pour montrer que homme pas content, avant de sourire doucement avec ce p'tit baiser sur mon front. OK, j'accepte de faire un effort. « Il ne viendra pas tout seul, alors bouge toi, tu t'habilles et on y va. Je t'offrirai un truc à manger sur place. » Moralité ? Ne jamais promettre à une nana de l'emmener à un festival. Ou sinon, faut s'attendre à une avalanche de fringues sur la face. Merci, Liv. J'en grogne, tout en me tournant sur le ventre. Mais, comme je suis sympa avec cette brune plus qu'avec une autre, je me décide à m'extirper de mon lit, faisant un passage vers la salle de bains et ... récupérer mon café qui m'attend dans la cuisine. Qui est encore relativement chaud. Ouf.

Finalement, on saute dans la voiture de Liv -sérieux, vous avez vu ça où, un gars qui s'fait conduire ? Elle a de la chance de bien rouler. Au pire, j'lui ferai son créneau, promis.-  « T'es sérieuse ? S'quoi cette musique encore ? » Je sais, faudrait que je me tienne à la page des dessins animés qui sortent, mais .. Pas le temps ! Sauf si Candice souhaite le voir. Là, ça change tout ! Liv la Terreur arrive à se garer toute seule comme une grande. « T'es sûre qu'y'avait que du café dans ton truc s'matin ? » Une question qui m'a échappé, alors qu'un sourire étire le bout de mes lèvres. Et qui s'accentue un peu en voyant sa couronne de fleurs. « J'avais pensée à t'en faire une, mais je me disais que ta virilité allait en prendre un coup. » Bah voyons. J'en lève les yeux au ciel. « Un peu, qu'elle aurait pris un coup ! Hey, j'suis pas un sapin de Noël fleuri ! » Non mais ! « Ou un arbre de Pâques. Quoique, vu certaines cloches qui sortent en ce moment .. » Coucou Sa ! Bon. Le bracelet, ça peut passer. Mais, aucune blague vaseuse, hein ! « Je suis trop généreuse avec toi aujourd'hui, ça mérite même un bisous. » C'est une façon de voir les choses.. « Qu'un bisou ? Hey, attends. J'ai deux joues et deux lèvres. Et un front, aussi.. » Arquant un sourcil, j'hausse doucement les épaules. « J'suis pas fan des crises de jalousie, tu comprends.. » Rien que ce matin, avec Sandy ou Sabrina. Sérieux, je ne lui ai pas fait de promesse de mariage en la ramenant chez moi. Bref. « Et puisque je t'ai empêcher d'avoir ton sexe matinale, je ne râlerai pas si au retour il y a une brune, une rousse ou une blonde à l'arrière de la voiture. » Passant une main dans mes cheveux, je jette un oeil autour de nous, sur ce parking déjà bondé. « C'est con, parce que j'repars déjà avec la plus belle brune du festival ! » que je lui lance, avec un p'tit clin d'oeil, alors qu'elle me kidnappe la main. «  Allez on y va. » Ouais, du calme, Pupuce. Faut jamais brusquer un gars encore un poil dans le coma. Heureusement pour moi, j'ai bien les billets d'entrée sur moi. Je crois que sinon, Miss Couronne de Fleurs m'aurait étranglé avec ses pétales. Billets VIP, siouplait ! On n'a pas grand mal à passer la sécurité, et surtout : on évite les files de monde qui attendent leur tour. « Rien que pour cette attente de VIP, je mérite la brune, la blonde ET la rousse. » Et un petit sourire en jouant des sourcils. Bien entendu, je l'embête un peu. Pour preuve, c'est plutôt moi qui, pour cette fois, dépose subtilement mes lèvres sur sa tempe, alors qu'on peut enfin passer aux choses sérieuses. Là, c'est à mon tour de la tirer un peu à travers les quelques allées qui bordent l'entrée du lieu. « Si t'as faim, soif, une envie pressante ou n'importe quoi, c'est l'moment.. » Inutile de préciser que c'est moi qui invite, niveau gourmandise et boisson.


The sky is falling..
I know the world isn't fair, but why isn't it ever unfair in my favor ? by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1452
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( Mar 2 Mai - 19:56 )



✻ ✻ ✻
Le bleu du ciel n’est pas le bleu de la mer, Ce bleu que moi je préfère, Sans vraiment savoir pourquoi .J’aimerais tant rester fidèle à ma terre Oublier le vent éphémère J’ai essayé tant de fois ...

Ce n'est un secret pour personne, si Liv est à Cap Harbor c'est à cause de son meilleur ami, Aiden. Il est la raison de sa venue ici dans cette petite ville de Caroline du Nord. Bon il n'a jamais spécifier qu'elle devait rester éternellement en ville, mais Liv se sent si bien ici qu'elle n'est pas prête de partir. Cela va faire bientôt un an qu'elle s'est installée en ville et franchement, elle ne regrette absolument pas d'être ici. Elle pourrait même remercier Aiden, mais il va prendre la grosse tête encore et Liv n'est pas prête à l'entendre se vanter aujourd'hui. Même si elle sait très bien que ça va arriver tôt ou tard dans la journée. Elle le connait son petit Aiden, comme si elle l'avait fait. Ça ne l'étonne même plus de le voir au lit avec une fille et sérieusement s'ils avaient été en pleine action, ça aurait été la même. Liv aurait prit ses aises, peut-être même qu'elle aurait demandé un ticket pour faire également un tour de manège. Mais cette fille présente dans le lit d'Aiden n'est juste une autre fille parmi tant d'autre, qui ne sera pas la même que demain, ni même que la semaine prochaine. Il est jeune, il profite et il a raison. Puis on ne va pas s'mentir, Aiden c'est un putain de BG. Liv bave un peu trop sur son meilleur ami. Mais encore une fois, on évitera de répéter ce genre d'information au Hollister, il prendrait la grosse tête comme la chose qui lui sert de demi-frère #BisousShane. Aujourd'hui, du moins il y a quelques semaines déjà, Aiden lui avait promis qu'ils iraient ensemble à un festival de musique situé non loin de Cap Harbor. Comment dire que cette information n'est pas rentré dans l'oreille d'une sourde. Il est fort probable que la brune prenne trois milliards de photos mais Aiden à l'habitude, enfin elle l'espère, sinon il est foutu. La photographe s'invite donc dans son lit sans avoir eut d'invitation et l'autre brune présente (elle était brune, non ?) n'a pas l'air de comprendre ce qu'elle fait ici. C'est pourtant simple, elle attend Aiden pour aller au festival. En quelle langue doit-elle le dire encore ? La chose à moitié dénudé crie à lui en casser les timpans. Liv s'amuse de la scène qui se passe devant ses yeux, bien qu'elle ne comprenne pas ce qu'elle a pu faire de mal pour la faire fuir ainsi. Tout est une question d'oubli de café, c'est certain. En parlant de café celui d'Aiden se trouve dans la cuisine, alors on se bouge les fesses ! Vingt minutes plus tard, la princesse de la salle de bain aka Aiden est prêt, ils sont enfin dans la voiture sur la route de leur destination mais il semblerait que la musique ne soit pas au goût du copilote. « T'es sérieuse ? S'quoi cette musique encore ? » Liv était prête à freiner d'un coup, mais ça aurait créer un accident donc elle se contente de tourner la tête vers lui, en prenant une tête très étonnée. « Attend, attend ! Tu ne connais pas Vaiana ? » Pourtant c'est bien lui qui habite avec une enfant de cinq ans, pas elle. « Je suis déçue, Aiden, très déçue. Bravo, tu as gagnée le droit de venir le voir avec moi ! » Il en a de la chance ce petit. Bon il faudra attendre la sortie en DVD, oui le téléchargement c'est mal LOL, mais le rendez-vous été fixer. Et voilà que maintenant il se met à critique sa conduite. Il est pas gentil aujourd'hui, elle aurait pu penser à l'abandonner au bord de la route finalement. « T'es sûre qu'y'avait que du café dans ton truc s'matin ? » Liv est toute fière. Elle fait même la belle en relevant la tête. « J'ai fais des progrès, tu as vu. Du premier coup cette fois-ci ! » Qu'on soit d'accord, la manœuvre était simple à faire. Pas de créneau, juste une marche avant. Sinon, Aiden aurait du prendre le volant pour garer le bolide de la brune comme Sonia avec son homme. « C'est parce que j'ai un bon professeur. » Autrement dit lui. Franchement avant d'être de retour à Cap Harbor, Liv n'avait pas conduit depuis de longues années. Durant son voyage, elle avait toujours utilisé les transports en commun ou ce n'est jamais elle qui conduisait. Puis quand on vit à NYC, le métro est nôtre meilleur ami. Festival de musique = couronne de fleur oblige. Liv a été sympa, elle a pensée à quelque chose de moins girly pour Aiden. Ah les hommes. « Un peu, qu'elle aurait pris un coup ! Hey, j'suis pas un sapin de Noël fleuri ! Ou un arbre de Pâques. Quoique, vu certaines cloches qui sortent en ce moment ... » Qu'est qu'il a contre les sapins de noël ? « Tu aurais été tellement mignon, puis tu aurais fait honneur aux sapins. » Elle en mettrait sa main à couper. « Mais, les arbres de pâques ça existe ? » Il faut qu'il lui enlève ce doute, sinon elle va aller googliser la chose. « Les cloches qui sortent se retrouvent bizarrement dans ton lit en ce moment. Tu as un aimant à ces choses là ? Ou c'est ton charme naturel qui les attire ? » La brune le charrie et ça la fait plus que sourire. Elle n'en rajoute pas une couche et lui offre à la place le magnifique bracelet qui se retrouve désormais à son poignet. Les voilà assortis. Cette petite attention mérite une récompense, n'est-ce-pas ? « Qu'un bisou ? Hey, attends. J'ai deux joues et deux lèvres. Et un front, aussi ... J'suis pas fan des crises de jalousie, tu comprends ... » Cet homme ne perd jamais le nord, mais vraiment jamais ! « C'était moi qui voulait un bisou. » Juste un, parce qu'elle n'est pas autant gourmande que le brun. « Mais puisque je suis une gentille meilleure amie ... » Elle dépose ses lèvres sur la joue d'Aiden, puis sur la gauche. « Tu auras le reste plus tard. » S'il est sage bien évidement. Liv se sacrifie même pour la bonne cause. Si Aiden a besoin d'assouvir ses besoins, elle fermera les yeux et le laissera faire sa petite histoire en rentrant ce soir. « C'est con, parce que j'repars déjà avec la plus belle brune du festival. » Mooow ! Instant fangirling au fond d'elle-même. Oh elle sait très bien qu'Aiden est un dragueur hors compétition, mais elle sait très bien également qu'il en pense chaque mot. Si ce n'est pas le cas, elle le tuera à l'aide de ces petites mains. Et ces douces paroles valent un baiser supplémentaire, avant qu'elle ne capture sa main et qu'ils partent faire la queue dans la file d'attente. Ah bah non ! Aiden sort la carte magique. Ils sont trop VIP (désolé ça m'a fait penser à cette chanson). « Rien que pour cette attente de VIP, je mérite la brune, la blonde ET la rousse. » Faut pas pousser mémé dans les orties non plus. « Désolé de décevoir mon chaton, mais il n'y a que trois places à l'arrière de ma voiture. Donc si tu veux passer du bon temps avec, il faudra s'en contenter de deux. » Alors de qui Aiden va t'il se séparer ? A qui ne donnerait-il pas la rose ? « Mais je croyais que c'était moi la plus jolie ? » Sa petite moue de boudeuse ne dure que quelques secondes, avant qu'elle ne sente son baiser furtif sur sa tempe. Tout sourire, Liv le suit aveuglement. « Si t'as faim, soif, une envie pressante ou n'importe quoi, c'est l'moment ... » Comme beaucoup de femmes, Liv a une petite vessie. « Donc tu m'accompagnes chez les dames et tu me tiens ma petite culotte ? » Non, elle n'est pas sérieuse et elle veut absolument pas que Aiden l'accompagne, même s'il a déjà du le faire quand elle était torchée. « J'en ai pour cinq minutes, j'vais faire pipi et tu me prend quelque chose à boire et à manger, ce que tu veux, tu seras un amour. » Le sien en l’occurrence. La brune l'abandonne donc pour rejoindre ce qui ressemble à des toilettes en plein air. Une fois sa petite affaire faite et après s'être laver les mains, l'hygiène c'est important, Liv n'a même pas fait un pas pour rejoindre Aiden qu'une dame l'arrête dans son élan. Qu'est qu'elle veut celle-là ? « Oh c'est gratuit ? » La dame approuve, ce qui rend la brune presque euphorique. La photographe prend donc une généreuse poignée qu'elle fourre dans son sac, rejoignant quelques secondes plus tard Aiden qui est en train de faire la queue aux stands. « Tiens j'ai pensée à toi, je me suis dis que ça te servirait si la brune, la blonde ou la rousse nous accompagne ce soir. » Elle sort de son sac l'objet du vice et lui glisse dans la main. « C'est important de sortir couvert ! » Les accidents arrivent si vite et Liv n'est pas prête à devenir tata, certainement encore moins qu'Aiden de devenir père. « Par contre, j'ai pas regardée si c'était ta taille. » Parait qu'il y a des tailles sur les préservatifs, Liv n'y comprend rien à ces choses là. D'ailleurs, elle en ressort une autre de son sac et tourne le bout de plastique dans tous les sens afin de comprendre. « Faudrait qu'un jour tu m'expliques comment ça se met. J'suis vierge dans le domaine, on ne me laisse jamais le temps de le faire moi-même. » Parce qu'elle est tellement maladroite qu'elle pourrait le percer avec ses doigts ? C'est possible. « Pourquoi pas maintenant ? » Et voilà qu'elle se met à taper dans ses mains. « Une démonstration, une démonstration. » Il va finir par la tuer un jour. Mais il serait tellement malheureux sans sa Liv, n'est-ce-pas ? « Oh c'est à nous ! » Avec toutes ces conneries, Liv n'a même pas eut le temps de réfléchir à ce qu'elle voulait. Elle choisira la même chose qu'Aiden, c'est plus simple, puis c'est une valeur sûre.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/12/2015
›› Commérages : 3034
›› Pseudo : Gat'
›› Célébrité : Douglas B.
›› Schizophrénie : J'me suis soignée..
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( Lun 31 Juil - 0:46 )



✻ ✻ ✻
Does anybody else have that friend that you're pretty sure is your soulmate but in a friend way ?

Franchement, je ne peux pas vraiment dire que j'ai bien dormi. Avoir déjà bien chaud de base en cette nuit assez lourde niveau température, sans oublier cette nana dont son corps quasi tout entier revient à chaque fois vers moi comme un véritable aimant -c'est pourtant pas faute de tenter, en douceur, de la repousser à sa place une bonne centaine de fois en quelques heures !-, c'est plus que compliqué pour trouver le chemin d'un sommeil réparateur. Et qu'est-ce qui est sans doute pire qu'un Aiden affamé ? Personne n'a d'idée ? Pourtant, ça coule de source : un Aiden crevé. Après, je ne vais clairement pas me plaindre de cette fameuse soirée d'anniversaire qui a, une fois n'est pas coutume, ramenée une nana, inconnue, dans mon lit. Et j'ai beau l'avoir repoussé toute la nuit, je ne sais toujours pas comment elle s'appelle. Ca craint un peu, non ? Non. Biensûr que non. Hey, je ne suis pas un prince charmant, moi. Charmant, sans doute. Mais, loin d'être le gars rêvé. J'en ai conscience, mais je n'ai pas envie de changer. Ou, pour être plus précis, je n'ai aucune raison de changer. Après, il est clair que si je pouvais éviter de ramener autant de nanas différentes, ce ne serait pas plus mal. Sauf que là aussi, je n'ai aucune raison de changer. Puis sérieusement, si j'avais été seul cette nuit, imaginez la tête de Liv, me trouvant seul et abandonné sous ma couverture.. Pour elle, je ne peux pas. Elle aurait trop pitié de moi et n'hésiterait pas à se laisser engloutir entre mes bras pour dormir paisiblement. Oui, dormir. Ou pas. Disons que c'est assez .. indéfinissable ce qu'il se passe entre elle et moi. Une meilleure amie avec bénéfices ? On peut dire ça, ce n'est pas dégradant ? Ok, ma foi. Si c'est vrai ? Bah, pourquoi pas ? Puis ça ne vous regarde pas ce qu'on fait entre nous. Si on veut faire un Monopoly ou une partie de Twister, ça ne vous regarde pas. Mais, ouais. Elle serait tellement triste pour moi si elle n'avait pas vu cette autre un poil collante près de moi, alors qu'elle me réveille. Presque en douceur. Oui, presque. Parce que ça reste Liv.

Et Liv, elle a une bonne mémoire. Enfin, pour ce qui l'arrange bien entendu. Et ce fameux festival, autant dire que j'en entends parler presque tous les jours depuis que je lui en ai parlé ! Là, ouais. Je mets ma casquette de prince charmant, juste pour elle. C'est mignon, pas vrai ? Ce qui l'est un peu moins, c'est cette chanson que la brune à côté de moi écoute. « Attend, attend ! Tu ne connais pas Vaiana ? » Tournant la tête vers Liv, j'arque légèrement un sourcil avant d'hausser les épaules. « Je suis déçue, Aiden, très déçue. Bravo, tu as gagnée le droit de venir le voir avec moi ! » Là, par contre, elle m'a un peu perdu. Tapotant sur le rebord de la portière, je finis par hausser les épaules. « Le voir ? Parce que c'est un mec, Vaiana ? Le pauvre. En plus d'avoir un prénom de gonzesse, il a la voix assortie ! » Bien entendu, je ne suis pas aussi inculte que ça. Et un léger sourire étirant mes lèvres trahie ma connerie du moment. Ouais, j'en suis fier. Ouais, c'est con. Mais, hey ! Ca ne fait même pas une heure que je suis réveillé ! Et forcément : femme au volant = mort au tournant. C'est bien ce qu'on dit. Et, très sincèrement, je suis trop jeune pour mourir ! « J'ai fais des progrès, tu as vu. Du premier coup cette fois-ci ! » Ok, elle nous a amené jusqu'ici sans casse et à même réussi à se garer sans que je ne sois obligé de prendre le volant. Il y a du progrès ! « Comme quoi, toute cause n'est pas forcément perdue d'avance.. » que je lui lance tout en lui donnant un petit coup d'épaule, jouant même de mes sourcils avant d'éclater de rire. Cherchez pas, on est comme ça depuis des années et personne ne nous changera. Vous l'aurez compris, j'aime pas trop le changement, moi. « C'est parce que j'ai un bon professeur. » Qu'elle est mignonne ! Je lui fais remarquer qu'elle s'est simplement glissée dans une place de parking en marche avant ou j'évite ? « Un bon professeur ? Tu déconnes, j'espère ! T'as le meilleur ! » Et pas que pour la conduite, bien entendu. Finalement, une fois sortis de sa voiture, la voilà qui m'enguirlande de fleurs. C'était pas dans le programme ça ? Homme soumis, je ne proteste pas trop, me contentant finalement de lever les yeux au ciel. Cette femme aura ma mort sur la conscience. « Tu aurais été tellement mignon, puis tu aurais fait honneur aux sapins. » Tellement mignon, en sapin de Noël ? « C'est donc ça, ton fantasme inavoué ? Les sapins de Noël ? » J'aime bien l'embêter ma Liv, même si elle me renvoie le délire à la moindre occasion. Il ne faut pas s'inquiéter pour elle, la brune sait très bien renvoyer des piques dans la face si besoin ! Chose que j'aime énormément chez elle, d'ailleurs. « Mais, les arbres de pâques ça existe ? » Peut-être ? Non ? Oui ? J'en sais rien. Je suis un futur doc, moi. Pas un futur bûcheron. Chacun son truc et ses savoirs. « Ca ne m'étonnerait même pas, t'sais. » Et un nouveau petit sourire à l'adresse de la brune. « Les cloches qui sortent se retrouvent bizarrement dans ton lit en ce moment. Tu as un aimant à ces choses là ? Ou c'est ton charme naturel qui les attire ? » Qu'est-ce que je disais juste avant ? Qu'elle a de la répartie ? Il n'empêche qu'elle me fait rire, ce qui me vaut un regard d'une blonde sans doute intéressée -mais, pas moi. Désolé..- juste devant nous. Elle a l'âge d'être ma mère, quasiment ! Au secours, quoi ! « A toi de me le dire ! Mais, si ce n'était qu'en ce moment.. J'espère que mon charme naturel attire d'autres nanas que des cloches, quand même. » Genre, toi ? Et me voilà à jouer des sourcils avant de plonger l'une de mes mains dans la poche de mon jeans. « Et toi alors, tu fais dans le lutin du Père Noël en ce moment ? » Bah, quoi ? Non, je ne suis pas jaloux. Arrêtez de délirer. On fait ce qu'on veut. Mais, il est clair que si un de ces lutins a l'audace de vouloir lui détruire son p'tit coeur, il ira directement faire le tour du monde en vol plané sans arrêt à la prochaine cheminée ! Et là, c'est le drame. Voilà que Liv entame une guerre sans merci entre mes joues, mes lèvres, mon front et toute autre partie se portant à l'art du p'tit bisou qui va bien. « C'était moi qui voulait un bisou. » La blague ! « Mais puisque je suis une gentille meilleure amie ... » Ah, voilà qui est mieux. Je la regarde, un sourire satisfait -quoique, un poil frustré- sur les lèvres. « Tu auras le reste plus tard. » Intéressant. Tellement intéressant que j'opte pour mon p'tit regard qu'a plutôt du succès en temps normal, même si face à Liv, il reste teinté d'amusement surtout. « Tu sais que j'ai jamais vraiment eu beaucoup de patience, hein. » Un constat qui m'amuse. Et oui, c'est un art que j'ai du mal à maîtriser, la patience. Mais, dans tout, bien entendu ! Après, Liv me connait suffisamment pour savoir que je suis loin d'être le gros lourd qui ne pense qu'à profiter quand il est en compagnie féminine, sans savoir se tenir convenablement. Ah, l'art de la séduction. Plus simple que la patience. Est-ce que je l'utilise, vraiment, face à Liv ? Là aussi, ça ne vous regarde pas. D'ailleurs, j'arrive à placer les mots qu'il faut, il semblerait. Ce qui me fait sourire à nouveau. A croire que je suis un panneau publicitaire ambulant pour Colgate aujourd'hui ! « Désolé de décevoir mon chaton, mais il n'y a que trois places à l'arrière de ma voiture. Donc si tu veux passer du bon temps avec, il faudra s'en contenter de deux. Mais je croyais que c'était moi la plus jolie ? » Aie. Problème logistique. Qu'importe. Je finis par hausser les épaules à nouveau. « Bah, j'ai la brune déjà. Donc une blonde et une rousse, ça fait deux. Non ? » Voilà comment retourner le problème à son avantage. Hey, laissez-moi délirer avec ma meilleure amie en paix ! « Biensur que tu es la plus jolie ! » Ah, les femmes. J'en soupire, amusé, avant de lui faire ce petit baiser sur sa tempe bien mérité. « Donc tu m'accompagnes chez les dames et tu me tiens ma petite culotte ? » Heu ? Ma dévotion à son égard à tout de même quelques limites à la pudeur. Mais, elle me fait bien rire mine de rien, même si je fais exprès de lancer, assez bas. « J'les tiens pas, moi, les culottes.. » Et voilà que la blonde de l'âge de ma mère se tourne à nouveau dans la file. Je l'avais même pas vu là. Help. Lui tournant le dos, j'en profite pour faire une grimace à Liv au sujet de la blonde, et de dire encore plus bas, presque dans un murmure « Enfin, pas toutes, hein.. » avant de rire à nouveau, tout en reculant un peu au rythme de la file. Et la voilà qui m'abandonne au final. Super. Et ça, c'est une pote ? « J'en ai pour cinq minutes, j'vais faire pipi et tu me prend quelque chose à boire et à manger, ce que tu veux, tu seras un amour. » Un amour. Elle en doutait ? Et me voilà donc à attendre pour pouvoir commander de quoi assouvir sa faim et sa déshydratation. Prince charmant, quoi ! « Tiens j'ai pensée à toi, je me suis dis que ça te servirait si la brune, la blonde ou la rousse nous accompagne ce soir. C'est important de sortir couvert ! » qu'elle me lâche alors, alors qu'on est presque au devant du stand. Encore un peu de patience ! Et, mais.. Voilà avec une capote en main, à attendre avant de mourir de faim et de soif, avec une Liv canon prêt de moi et à fuir une blonde un peu insistante avec son regard. Haussant un sourcil, je regarde la brune, me demandant un instant si je dois en rire ou en pleurer. De la blonde, hein, bien entendu. « C'est si aimable de ta part, vraiment. On reconnait les vraies amies, là. » Bon, après.. J'en ai toujours sur moi. Mais, une de plus, ça ne fait pas de mal, pas vrai ? Surtout qu'elles ont l'air assez.. novatrices dans le genre ? « Merci ma p'tite Liv. Ce sera bien utilisé, t'en fais pas. » Et un petit baiser sur son front. Ouais, parce que j'en ai envie. Et envie de prouver à la blonde que c'est mort. « Par contre, j'ai pas regardée si c'était ta taille. » Elle s'inquiète des détails ! C'est bien, ça. Jetant un oeil sur l'emballage, j'en suis à pouffer de rire à nouveau. « T'as eu l'oeil. Ca devrait aller. » Elle peut s'en rassurer. Tout devrait être sous contrôle durant la phase de test. Reculant encore, avec la file, je range ce petit cadeau de Liv tout en tendant l'oreille vers ce premier groupe qui doit commencer à jouer sur l'une des scènes du festival. « Faudrait qu'un jour tu m'expliques comment ça se met. J'suis vierge dans le domaine, on ne me laisse jamais le temps de le faire moi-même. » Secouant la tête de gauche à droite, j'en suis parfois à me demander si elle n'est pas une fausse brune, en fait. Me mordant la lèvre pour ne pas rire à nouveau, je me contente d'hausser les épaules. « T'as loupé les travaux pratiques ? » Liv n'est donc pas une élève aussi assidue que cela ? Elle va sans doute devoir passer les rattrapages à ce compte-là. « Pourquoi pas maintenant ? » Je me contente de tendre la main devant elle, d'un air un poil faussement blasé. Sérieusement, elle ne croit pas que je vais réduire à néant ce présent si précieux qu'elle vient de m'offrir ? Et ouais, parler théorie devant du monde, c'est très loin de me gêner. « Une démonstration, une démonstration. » Non, en fait : c'est clairement pas le bon endroit. « Comment t'as dis avant ? Ah oui : plus tard ? » Et c'est avec un petit sourire sur les lèvres que je recule de ces quelques derniers pas devant le stand. « Là, j'ai faim. » Donc, il faut manger. Non ? « Oh c'est à nous ! » Me voilà à pivoter pour me retrouver face au vendeur, que je salue d'un petit signe de la tête. Et oui : la politesse avant tout ! Jetant un regard vers Liv, qui semble perdue pour faire son choix, je ne tarde pas à parcourir les affiches en vitesse avant de reporter mon attention vers ce jeune homme. Trop jeune pour Liv. Et pas son style. Dommage. Puis, comme il est presque l'heure de manger pour ce midi.. « Alors, on prendra deux hot-dogs avec deux frites. Dont une avec double voire triple dose de cheddar.. Merci. » Est-ce utile de préciser pour qui est cette fameuse triple dose de cheddar ? Pour Liv, bien entendu. Et la boisson : on commence par soft. Surtout pour manger. Et même : le festival ne fait que commencer ! Pendant que la commande est tranquillement attendue, je regarde la brune tout en passant une main dans mes cheveux. « Ambiance festival, princesse. Faudra que tu me supportes encore prochainement pour un vrai resto avec un menu plus équilibré. » Et le petit sourire qui passe bien, alors que je sors ma carte pour régler la commande et la prendre. On a de la chance d'être arrivés très tôt. Les stands ne sont pas encore trop encombrés et on peut manger tranquillement avant d'aller profiter de la musique qui va bientôt prendre possession des lieux. Les bras chargés, je me déporte du stand, du coup, m'efforçant de fuir le regard de la blonde qui dévore son repas à quelques pas de là. Oui, Aiden Hollister fuit un regard féminin. Ca arrive. Et je dépose tout ce p'tit bordel sur la table haute la plus proche, tout en reportant mon attention vers la brune. « Voyons voir si tu vas réussir à tout engloutir. » que je lui glisse, avec un petit sourire ne doutant même pas que la présence de cheddar risque de lui faciliter la dégustation !


The sky is falling..
I know the world isn't fair, but why isn't it ever unfair in my favor ? by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 30/04/2015
›› Commérages : 1452
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Lyndsy Cutie Fonseca
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ riley emerson ✻ lissa valentine ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( Ven 8 Sep - 19:01 )



✻ ✻ ✻
Le bleu du ciel n’est pas le bleu de la mer, Ce bleu que moi je préfère, Sans vraiment savoir pourquoi .J’aimerais tant rester fidèle à ma terre Oublier le vent éphémère J’ai essayé tant de fois ...

Liv n'est pas douée en relation amoureuses. Pourquoi ? Elle-même l'ignore. Elle est toujours très séduite par la gente masculine, mais s'investir dans une relation humaine ce n'est pas ce qui l'intéresse concrètement. Certainement parce que cela demande trop d'investissement personnel, ce qu'elle ne possède pas. Bref, les relations amoureuses ce n'est pas son dada et ça ne semble pas la contrarier pour autant. Liv est bien comme elle est, c'est-à-dire célibataire et libre comme l'air. Puis, elle n'est pas certaine qu'un homme pourrait comprendre la nature de la relation qu'elle entretient avec Aiden, son meilleur ami. Cela s'apparente juste à une amitié améliorer et c'est uniquement cet aspect que retient la brune. Ils trouvent juste du réconfort dans les bras l'un de l'autre, juste pour passer le temps et passer un bon moment à deux. Si demain Aiden venait à informer Liv qu'il avait trouvé la femme de sa vie, elle serait la femme la plus heureuse au monde, sans aucun doute. Mais ce n'est point pour autant qu'elle arrêterait de venir squatter chez lui à des heures inconvenances. Quand on choisit Aiden, il faut garder à l'esprit qu'il est également livré avec Liv. Et c'est la même chose avec Liv, un Aiden n'est jamais loin. Il faut savoir prendre Liv comme elle est : sans gênes. S’incruster dans le lit des gens de bon moment, ça ne la choque pas. Elle est plus choquée de voir la conquête de son meilleur ami partir en quatrième vitesse. Comme elle est choquée de savoir que Aiden ne connait pas Vaiana ? Comment cela est-ce possible ? « Le voir ? Parce que c'est un mec, Vaiana ? Le pauvre. En plus d'avoir un prénom de gonzesse, il a la voix assortie ! » C'est impossible. Liv est même outrée. Son visage se tourne vers le brun ouvrant même la bouche. Liv ne regarde plus la route, ils vont mourir. « Comment tu ne peux pas connaître ? C'est une fille, Vaiana ! Même qu'elle est hawaïenne. » Enfin elle marque une pause. « Elle est hawaïenne ? » Elle a peut-être d'autre origines que Liv ignore. Mais les faits restent les même, Aiden ne connait. Enfin ? C'est ce qu'elle croyait avant de comprendre qu'il la faisait marcher. Comme toujours, Liv court droit dans le panneau. Pour la peine, elle claque sa main - pas trop fort quand même - sur la cuisse du jeune Hollister. Il l'a amplement mérité. Aiden aurait pu en obtenir une seconde vu la façon dont il la juge quand elle se gare. Pourtant la brune a très bien manœuvrer en marche avant. « Comme quoi, toute cause n'est pas forcément perdue d'avance ... » S'ils n'étaient pas dans un lieu public, Aiden aurait bien mérité une fessée déculottée ! Sauf que même dans un lieu public, ça n'est pas le genre de Liv de s'apprêtait à de telle pratiques. « Fait attention à ce que tu dis, n'oublie pas que j'ai les clés et que je pourrais t'abandonner ici à ton triste sort. » Liv lance toujours des menaces en l'air, mais elle espère être crédibles durant quelques instants au minimum. « Mais j'aurais trop peur qu'on abuse de toi et de ton petit corps si frêle. » Donc hors de question qu'elle l'abandonne. « Un bon professeur ? Tu déconnes, j'espère ! T'as le meilleur ! » Liv ne niera pas le contraire. Aiden est un très très ( ... ) bon voire excellent professeur, qu'importe le domaine. Et c'est pour cette raison qu'il mérite amplement d'obtenir un bracelet de fleurs afin de le rendre plus beau qu'il ne l'est déjà. « C'est donc ça, ton fantasme inavoué ? Les sapins de Noël ? » « A force à force de t'avouer mes fantasmes, je ne vais plus avoir de secrets pour toi. » Ce n'est pas comme si elle en avait pour lui en même temps. « J'attend de toi que tu sois un beau sapin de Noël à Noël, ça rendra la chose encore plus spéciale. » Surtout ridicule et stupide. Parce qu'il est possible que si ce " fantasme " arrive, Liv explose de rire et il sera très difficile pour eux d'entreprendre ce qu'ils avaient initialement prévu. « Ça ne m'étonnerait même pas, t'sais. » Les journées avec Aiden sont faites de révélations sur révélations. Voilà que maintenant, les arbres de pâques existent. Et on lui avait cacher cette information durant toute sa vie ? Bravo ! Heureusement que Super Aiden est là. « A toi de me le dire ! Mais, si ce n'était qu'en ce moment ... J'espère que mon charme naturel attire d'autres nanas que des cloches, quand même. » Ça veut dire qu'elle est une cloche ? « J'en suis une ? » Liv a besoin de savoir même si elle connait déjà la réponse. « Et toi alors, tu fais dans le lutin du Père Noël en ce moment ? » Après Sevan en pikachu, Sevan en lutin, de mieux en mieux. « Rien de bien concret. » Qui mérite qu'on s'y attarde réellement. Mais c'est Aiden et elle n'aime pas lui cacher des choses. « J'ai revue Sevan encore. On s'est encore embrassé et il a encore trouvé une excuse bidon pour partir. Alors je ne sais pas ce que tout ça veut dire ... Je suis repoussante ? » Liv se pose des questions à force à force. A chaque fois qu'elle est dans la même pièce que Sevan, il trouve toujours une raison X pour fuir le plus loin possible. Avec un peu de chance, elle le verra dans les 3 prochains mois. Mais Liv oublie rapidement Sevan dès lors que Aiden réclame des bisous. Comment peut-elle lui dire non ? Impossible ! « Tu sais que j'ai jamais vraiment eu beaucoup de patience, hein. » Oh elle le sait très bien pour lui avoir dit et répéter une centaine de fois au moins depuis qu'ils se connaissent. « Je sais, mais tu auras eut raison d'attendre. » Un petit clin d'oeil dans la foulée et elle sait que ça sera suffisant pour faire cogiter l'esprit du jeune homme assez longtemps. Mais Liv va éviter qu'il cogite trop longtemps parce qu'à force, il va avoir des idées salaces et vouloir embarquer tout le monde dans sa voiture, sauf qu'il n'y a que deux places. Donc il va falloir choisir entre une blonde, une rousse et une blonde, mais pas les trois à la fois. « Bah, j'ai la brune déjà. Donc une blonde et une rousse, ça fait deux. Non ? » Mais ! Comment qu'elle ne l'avait pas vu venir celle la ! « Tu es incorrigible ! » Presque exaspérant à force, mais il est trop mignon alors elle lui pardonne tout. Surtout quand il ose lui faire des mini-déclarations trop mignonne. « Bien sur que tu es la plus jolie ! » Comment pourrait-elle lui en vouloir plus longtemps ? Elle est encore plus conquise quand elle sent ses lèvres sur sa tempe. Liv est sur un petit nuage. Malgré tout, ce petit nuage ne semble pas être doté de toilettes. Alors, la seule solution que trouve Liv c'est de s'y rendre comme une grande en abandonnant son meilleur ami. « J'les tiens pas, moi, les culottes ... » Oh ? « Je sais, toi tu les enlèves. » Parfois même avec les dents. Si Liv y pense, elle lui offrira une collection de petites culottes pour son anniversaire. C'est toujours utile d'en avoir sur soi ! « Enfin, pas toutes, hein ... » Ce qui est logique. Liv décide donc de l'abandonner à son triste sort et part en direction des toilettes. La brune est de retour cinq minutes plus tard avec un présent dans les mains spécialement pour Aiden. Il va être content, elle en est sûre ! C'est un cadeau utile ! Et connaissant Aiden, elle sait qu'il y trouvera une forte utilité dans les jours à venir voire les heures. « C'est si aimable de ta part, vraiment. On reconnait les vraies amies, là. Merci ma p'tite Liv. Ce sera bien utilisé, t'en fais pas. » Elle n'en attendait pas moins de lui. « Tu ne pourras pas dire que je ne te fais pas de cadeaux au moins. » Liv, elle au moins est originale comme amie. Est-ce que Aiden pouvait en dire autant des autres filles ? Non parce qu'il n'y a pas d'autres filles, il n'y a que Liv voyons. « T'as eu l’œil. Ça devrait aller. » Vraiment ? Liv est trop fière d'elle ! Elle s'applaudit même, elle-même. « L'expérience, l'expérience. » Cela se passera de commentaires. Mais un doute persiste chez Liv. A vingt-neuf ans, elle ne sait toujours pas comment mettre un préservatif. Donc si Aiden pouvait l'éclairer sur le sujet ça serait bien sympathique et elle lui en serait éternellement reconnaissante. « T'as loupé les travaux pratiques ? » Elle devait être malade ce jour là à l'école. « J'ai jamais eut le droit au cours d’éducation sexuelle avec la banane. » Alors il va falloir que Aiden lui fasse une démonstration avec sa banane personnelle. « Comment t'as dis avant ? Ah oui : plus tard ? » C'est bas très bas d'utiliser ses propres propos contre elle. « Là, j'ai faim. » L'homme a faim donc la femme a également faim. « Je garde à l'esprit que tu me dois une démonstration, plus tard. » Il est certain qu'elle prendra même des notes. Liv aurait bien également prit des photos, mais elle n'est pas certain que Aiden soit tenté de poser dans cette tenue pour elle, même si cela aurait été très éducatif pour Liv. Bref, c'est à eux. Sauf que ? Ils prennent quoi ? Liv ne sait pas ... Elle regarde en haut, en bas, à droite puis à gauche mais ignore ce que son estomac désire. « Alors, on prendra deux hot-dogs avec deux frites. Dont une avec double voire triple dose de cheddar ... Merci. » « Et deux sodas sans sucres. » Ajoute t'elle d'une petite voix. Oui c'est important de ne pas abuser du sucres. « Ambiance festival, princesse. Faudra que tu me supportes encore prochainement pour un vrai resto avec un menu plus équilibré. » Il a de la chance, Liv n'est pas une femme compliquée. « Je ne sais pas si j'y arriverait à te supporter encore ... » C'est que ça va lui demander énormément d'effort. Liv ne parvient pas à garder son sérieux plus longtemps, laisser un doux rire s'échapper d'entre ses lèvres. « J'ai déjà hâte d'y être. » Pas de le temps de rêvasser plus longtemps, la commande est prête et les voilà désormais à la recherche d'une table pour déjeuner tranquillement. « Voyons voir si tu vas réussir à tout engloutir. » Il dout de ses capacités ? « Je suis sûre que j'aurais une petite place pour une dessert. »  Genre une glace. Mais Liv se frotte les mains avant d'attaquer son sublime hot-dog recouvert d'une tonne de cheddar.   C'est réellement un délice en bouche. Bien qu'elle soit préoccupée à dévorée son plat, son regard ne quitte pas celui de son brun et il l'intrigue. « T'as vu quelqu'un ? » dit-elle en fronçant les sourcils, ce n'est pas le genre du brun d'éviter autant les gens. Alors Liv s’interroge et cherche des yeux la personne qui dévore des yeux son Aiden. « Mais c'est quoi cette vieille peau ? » Une cougar certainement qui a cru être venue à un buffet libre. « Je crois que tu as une touche mon chaton. » répondit-elle avec un large sourire. Oui enfin elle espérait que Aiden ne tapait pas dans ce genre de femmes parce que ça lui donnait la gerbe littéralement. « Oh putain, elle te fait des petits signes en plus maintenant. » Comment voulez-vous qu'elle n'explose pas de rire ? C'est trop, elle meurt. Elle n'arrive même plus à manger correctement qu'elle est presque à deux doigt de tomber de sa chaise tant elle se tord de rire. « Je sais que j'ai dis que tu pouvais revenir avec une blonde, mais il y a des limites quand même. » Et puisque le regard de la blonde sur eux devient insupportable, Liv décide de se lever. Non pas pour aller lui caser la figure ni offrir le 06 de son meilleur ami. La photographe se rapproche d'Aiden, passe ses mains sur sa nuque avant de déposer un baiser sur ses lèvres remplit de passion. La seconde suivante, elle prend place sur ses genoux le plus naturellement possible. « Je crois que j'ai cassé ton coup, mais tu pourras me remercier. » souffle t'elle dans son oreille avant de piquer une frite dans l'assiette du brune. C'est toujours meilleurs chez les autres.



    ✻ so honey now, kiss me under the light of a thousand stars. place your head on my beating heart and i’m thinking out loud. that maybe we found love right where we are ... and we found love right where we are ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: ∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

∞ you can find your soulmate in a friendship too. (liden)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération