Lowel _ The pleasure of the game. . .

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 43
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Ven 31 Mar - 14:56 )


The pleasure of the game. . .
Lowan & Jewel

Je suis joueuse. Mon regard jonche celui d’Aymeric alors que je finis par glisse ma main dans mes cheveux, tout en inclinant légèrement ma tête sur le côté.    «   Dommage que tu vas perdre ce pari !» Il est en train de rire et moi je le suis, car je sais que je n’ai pas les moyens de perdre ce soir, même si Lowan avait décidé de me suivre ! Parfois je l’appréciais, aimant le chercher, le tenter de mes charmes, mais d’autre fois, il était un peu trop présent à mon goût dans ma vie. La méfiance n’était pas de mise avec lui, je pouvais lui faire confiance, il était un ami et un ‘collègue’ de mon frère. Bref, je le regarde ce mec qui a  déjà tenté de m’avoir à lui plus d’une fois, j’ai beau aimer le sexe et le pratiquer de toute manière possible, je ne le fais pas forcément avec n’importe qui. Par exemple j’aurais pu vouloir le faire avec Lowan, en vrai j’y ai déjà pensé, mais le chercher, me jouer de lui était pas mal.   «   Vas, tu as une course à perdre !» Je lui offre un petit clin d’œil tout en prononçant ces mots qui avaient fini par me sortir de mes songes. Je le dévisage, alors qu’il pense que je vais me retourner la première, je reste juste stoïque, alors que je commence à remuer sur le son de la musique,  je le nargue en quelque sorte. Finalement, il a décidé de baisser sa garde en premier, surtout qu’il fallait qu’on se grouille si nous voulions tous deux être sur le point de départ de la course. La pénombre de la nuit nous ouvrait les bras, alors que le soleil avait disparu,  je finissais par prendre un verre d’alcool pour finir par aller rejoindre Lowan. Il était en train de regarder la voiture avec laquelle j’étais venue, celle de mon frère, je le savais parfaitement que celle-là n’avait pas été volé. Je connaissais Nathéo et il voulait toujours me protéger coûte que coûte, il ne comprenait pas encore que j’étais bien assez grande et que moi dans le fond, je cherchais aussi à le garder hors de danger, certainement plus discrètement que lui.

Je me penchais sur la portière de la place conductrice, lançant un regard désobligeant à Lowan se tenant à cette dernière. Non, impossible, ce soir c’était moi qui conduisais, moi qui écrasais cet énergumène d’Aymeric. Ce fils à papa qui avait toujours tenté de m’avoir dès mon arrivé à Cap harbor. Il n’avait pas compris qu’il n’avait rien d’intrigant, d’enivrant qui pourrait m’amener à coucher avec lui. Bref.    «   Tu comptes circuler sur ton siège !» Mon regard jonche le fauteuil passager. Je n’ai pas besoin de lui faire un dessin, non, je le sais.  Ses mains venaient de se poser sur le volant, je sens la rage monter en moi. Il est sérieusement en train de me chauffer là ? Je n’ai qu’une envie ouvrir la porte et le faire descendre, j’en serais capable, du moins j’oserais tenter, mais avouons que Lowan contre moi, il gagné, sauf si on faisait un combat de corps à corps, je pouvais le mettre minable et largement le mener à la baguette. J’aimais du moins voir les choses ainsi. La musique ce stoppa, les klaxons des voitures laissaient une tout autre mélodie divertir notre ouïes,  je me sentais vaincu, sans même avoir eu le temps de livrer bataille. Je veux participer, conduire, mais je n’ai pas le choix, la prochaine fois je me méfierais un peu plus de monsieur Lowan. Je mords ma lèvre, tout en laissant une moue boudeuse se déployer sur mon visage. Déposant mon fessier sur le siège passager, je le regarde, venant déposer ma main sur sa cuisse, que je caressais avant d’y planter mes ongles, pas avec l’intention de l’excité, mais bel et bien de le mettre en garde.   «   Si tu perds, je t’étripe et je t’enterre …» Mon regard plongé dans le sien, je laisse un sourire sur mes lèvres, alors que je lance un regard à Aymeric qui se trouve être juste à côté de moi, dans la voiture à côté.    «   Quoi on a jamais dit que j’allais conduire …. Prépare-toi à perdre !»  Je lance un nouveau regard à Lowan, je ne veux pas perdre et je serais vraiment capable de me venger avec un plaisir certain. Une fille se trémousse devant nous avec les drapeaux en main, alors qu’elle finit par les agiter avant de les descendre sans prévenir vers le bas. Le départ ! Je sens déjà la puissance me soulever l’estomac, l’adrénaline grimper en flèche dans mon être.


LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 26
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Sam 1 Avr - 19:50 )


The pleasure of the game
feat. Jewel

   
Depuis une petite dizaine de minutes, Lowan suit le petit jeu entre Jewel et Aymeric. Il ne connait pas trop ce dernier, mais il a au moins retenu le prénom. Il n’a pas le choix, il doit rester observateur, alors appuyé sur un muret, il observe. Une course était prévue alors que le soleil a laissé sa place à la lune. Normal, il y a moins de monde dans les rues. La jeune femme semble certaine de gagner et l’autre en bon macho rit à son nez comme si cette dernière venait de lui conter une histoire digne des contes de fées. Il n’y a pas besoin d’être flic pour comprendre ce que ce type a dans la tête lorsqu’il s’adresse à Jewel, puisqu’il a du mal à la regarder droit dans les yeux. C’est une jeune femme très attirante, il faudrait probablement être gay pour rester insensible à son charme, d’autant plus qu’elle savait parfaitement comment faire pour attirer l’attention de n’importe quel homme. Rien qu’en la regardant dans l’instant présent, Lowan savait qu’elle en jouait à l’instant présent. Peut-être avec l’espoir qu’il l’envoutera au point de perdre cette course. Non, elle n’est quand même pas aussi naïve que ça. Du moins si tel était le cas, alors ce serait encore plus facile pour lui, c’était ce qu’il pensait.

L’allemand regarde la brunette de la tête aux pieds alors qu’elle le pousse à rejoindre le véhicule. Ses yeux la toisent, s’arrêtent plusieurs secondes sur le visage de Jewel, la défiant par la même occasion alors qu’elle se dandine devant lui. Il tente de ne pas se laisser affaiblir par les courbes de la demoiselle et finalement tourne les talons non sans sourire du coin des lèvres. L’adrénaline c’était son truc, il n’y avait qu’à connaitre son véritable boulot pour savoir que cette course il la gagnerait forcément. C’est juste qu’il ne devait pas en faire de trop, ça pourrait sembler louche. Et puis si cette course semblait importante pour l’égo de Jewel, elle ne l’était surement pas pour Lowan. Il s’en fichait pas mal, mais il devait jouer son jeu et aujourd’hui il prévoyait de pousser le bouchon un peu plus loin. Il adressa un signe à l’aide de son indexe et son majeur au dénommé Aymeric, sous-entendant qu’il était déjà fichu d’avance et rejoignit le véhicule, en prenant place derrière le volant. A travers le rétroviseur, ne lâchait pas du regard le spectacle qui s’y déroulait. Lowan met le moteur en route et teste la puissance de la voiture en jouant avec la pédale d’accélération. Le visage de Jewel qu’il avait vu s’approcher se trouva à quelques centimètres du sien alors qu’elle venait de se pencher sur la portière, profitant de la vitre baissée. À nouveau je la regardai avec ce même petit sourire du coin des lèvres "Alors ca y est, il a compris qu'il en faut plus que le désir pour attirer l'attention de la demoiselle que tu es ?"  Ça en plus de la course. À condition de gagner "s'il gagne, il se passe quoi?" Lui avait-il demandé avec cet air taquin. Avec Jewel il y avait toujours ce petit jeu intéressant qui laisserait peu de gens indifférents et pourtant Lowan était certain de tenir le cap comme le lui demandait sa mission. Son regard passa des yeux joliment dessinés à ses lèvres. Ce serait mentir de crier sur tous les toits qu'il n'était pas comme tous ces hommes qui mourraient d'envie d'y goûter et pourtant il tourna aussitôt la tête vers la place passager dont lui parlait Jewel "préserve ma réputation, j'ai pas envie de perdre" il agissait exactement comme cet Aymeric et pourtant en la voyant capituler, il ne pu s'empêcher de rire.

En entendant les klaxons et les moteurs s'échauffer, Lowan jette un oeil dans le rétroviseur "Bon princesse, tu viens poser tes jolies fesses où tu vas remplacer la jolie blonde au drapeau ?" Il avait non seulement appuyé sur le « princesse », mais sous-entendre que la blonde était beaucoup plus jolie était selon lui la meilleure arme pour la faire réagir. C’était un peu le truc des filles, mais il n’avait pas non plus la certitude que ça fonctionnerait avec la brunette. Il l’espérait. Elle fit enfin le tour de la voiture et Lowan ne la lâcha pas du regard, passant son regard de rétroviseur en rétroviseur afin de ne pas lâcher la vue de la silhouette de Jewel. Sa main sur la cuisse de l’allemand, démontrait qu’elle continuait à jouer "Fais attention, je suis dur" Il voulait parler de ses cuisses musclées et non pas d’autre chose. Quoi que. En tout cas, le sourire remplit de malice qu’il lui lança pouvait éveiller des soupçons. Il planta son regard dans le sien portant une main en dessous de son menton afin de passer son pouce sur la lèvre inférieure de la délicieuse jeune femme assise à côté de lui " Ce que t’es effrayante comme fille. " Il rompit tout contact avec elle pour se concentrer sur la voiture, sur les pédales, le volant mais surtout la course qui se préparait. Il se mit en place, ne quitta pas la demoiselle du regard, attendant qu’elle se décide à baisser ses drapeaux annonçant le début de la course "Si je gagne cette course, j’ai quoi moi ?" Les drapeau baissé, Lowan appuya sur la pédale d’accélération, prenant une avance sur le dit Aymeric. Il se plaça juste devant sa voiture, tentant ainsi de lui bloquer le passage et l’adrénaline se fit ressentir dans l’habitacle de la voiture. En voyant la voiture derrière se rabattre vers la gauche, Lowan tenta d’en faire de même, toujours dans la même optique "Ton frère aurait pu trouver mieux comme bagnole."


   
♡ ♡ ♡
   MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 43
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Dim 2 Avr - 23:19 )


The pleasure of the game. . .
Lowan & Jewel

On me voit souvent comme une petite princesse ou une fille faible. Je n’ai pas une carrure de démon, mais je sais parfaitement me défendre. Je suis coriace, la vie n’a pas toujours été souriante envers moi et je sais parfaitement comment réagir face à des choses peuvent blesser. Je n’en parle qu’à mon frère, j’ai encore du mal avec ma famille biologique, à aller vers eux pour parler, alors qu’avec nathéo ça se fait toujours seul. Devant lui, je suis un livre ouvert et ce depuis ma tendre enfance. Là face à ce merdeux d’Aymeric, je suis le contraire, je suis fermée comme une huitre ou une plante carnivore qui est en train de se refermer clairement sur sa tronche. Je le laisse et forcément, c’était lui qui avait baissé sa garde en tournant les talons, moi les miens claques sur le bitume, alors que je me dirige vers le bar clandestin pour avoir un verre. Je fus juste très vite rappelé à l’ordre par les moteurs tournoyant dans le vide et les éclats de voix des gens prévenant du commencement ainsi que des sirènes.

Cet endroit n’était clairement pas discret, mais peu importe, c’était plus excitant de se faire chopper ou d’avoir cette épée Damoclès se balançant au-dessus de nos têtes. C’était excitant, ça laissait mon cœur battre la chamade, parfois c’était bien meilleur que le sexe, mais pas toujours, enfin ça dépendait du partenaire. Enfin, je plongeais mon regard dans celui de Lowan, mes expressions étaient comme inexistante, alors que je venais à grimacer à ses mots. « Ai-je déjà ressenti du désir pour ce type ? » Mon regard empli de braise se glissa dans le sien, alors qu’un léger sourire vint à se poser sur mon doux minois. « Le but de la manœuvre et de le laisser croire qu’il a une mini chance d’y parvenir ! » J’amenais mon gobelet entre mes lèvres pour venir boire quelques gorgées de la bière qui s’y tenait. « Il aura droit à bien des choses … » Je mordais ma lèvre en laissant mon regard provoquer un peu celui de Lowan. « Donc il faut que je gagne … » Un sourire s’emparant de mes lèvres, je glissais ma main dans mes cheveux noirs, alors que je reprenais la parole. « Pour ça que cette place me revient ! Tu vois mon corps est en jeu.. Si je perds je devrais lui donner … et crois-moi t’apprécieras pas ce qui t’arrivera si jamais il gagne par ta faute ! » Je souris, je lui offre un beau sourire, mais forcément, j’ai beau regardé cette place vide à côté de lui, monsieur se la joue conducteur du Dimanche. Il m’énerve et me fait sourire à la fois, ce qui me donne juste envie de lui coller une tarte en pleine face. « Toi une réputation … tu me fais rire ! Jamais je n’ai entendu de tes fesses ! » Je le regarde d’un regard réprobateur avant de regarder autour de moi et de grimacer. Il ne va pas lâcher et malheureusement cette putain de course ne va clairement pas m’attendre.

Je mordille un peu ma lèvre alors que je prends place sur le siège passager, ça se lit sur mon minois que la colère vient d’enivrer mon être, il a intérêt de gagner le Lowan, sinon je l’accroche comme un bœuf sur le crochet du boucher pour l’étriper vivant. Installé à ses côtés, je ne peux oublier ce petit mot : princesse. Un mot qui m’hérisse le poil. Ça me donne qu’une envie l’égorger vivant.. Je me penche au-dessus de lui, sans pour autant le toucher puis je viens attraper son tee-shirt. « Méfies toi avec tes petits nom … car je vais te faire avaler un diadème moi … si tu veux une princesse va voir l’une de celle qui a peur de se casser un ongle ! » Mon regard est méchant me piquer au vif n’est pas compliqué parfois, il suffit de me prendre pour une petite chose mignonne et fragile, chose que je ne suis clairement pas. Pour ce qui était du fait de trouver une autre fille jolie, je n’y prêtais moins intention à vrai dire, j’aimais parfois les filles et leurs jolie courbe féminine, alors bon je ne pouvais pas cracher sur la fille devant moi, même si les hommes aurons toujours cette puissance sur moi, même si au final, je maitrisais les choses bien plus que ces messieurs ne voulaient y croire. Je secouais la tête finalement en reprenant place, mais laissant malgré tout ma main glisser sur sa cuisse, loin de moi l’idée ou l’envie de lui donner une érection, et j’espérais pour lui qu’il ne bandait pas juste pour une caresse, sinon le pauvre et surtout les pauvres filles qui se faisaient. Mon regard dans le sien, les ongles se plantant toujours dans son jean et de mon mieux que je le pouvais dans sa peau. « La réplique du mec de quinze ans … j’ai de la peine pour toi ! » Autrement, je lui offrais un sourire alors que tu sentais le moteur de votre voiture rugir sous mes pieds. Je me sentais bien, alors qu’il vint à déposer sa main sous mon menton, je finissais par arquer un sourcil en le voyant faire, alors que je sentis son doigt passer sur mes lèvres, par reflexe, ou pas d’ailleurs je vins à déposer mes dents sur son doigt, alors qu’il me lançait ça petite réplique, qui malheureusement me vola un petit sourire amusé. Puis d’un coup plus rien. Il aurait presque u m’avoir cet abruti, en tout cas voir dans les yeux de monsieur Aymeric à côté de la jalousie me faire sourire, j’ai limite envie de le narguer. La foule était en furie, les klaxons régnaient en mettre alors que les moteurs et les pots d’échappement devenait de plus en plus brûlant. « On verra si tu parviens à gagner … » Je dépose mes pupilles dans les siennes. « Si tu perds tu pourras toujours coucher avec monsieur Aymeric ! » Je lui fais un clin d’œil alors que sur mes mots le drapeau vint à se baisser et nous donna le signal.

Je me sens bien dans cette course, j’ai le syndrome du passager conducteur, je n’ai qu’une envie conduire à tel point que j’accélère sur la pédale d’accélération imaginaire qui se tient à mes pieds. Dieu que ça me stresse. Je le regarde, Lowan prend un plaisir dingue ce qui me dégoutterait presque de ne pas être à sa place à mettre une bonne pâtée à Aymeric. Problème ? « Ce n’est pas la faute de la voiture … si tu ne sais pas y faire ! » Moi on m’a appris que la voiture pouvait toujours être bonne si le conducteur savait la manier …c’était un peu comme une fille une voiture ! « Je me demande bien comment tu fais avec les filles à vrai dire … vu comment tu accuses la voiture à cet instant même ! » Je me préoccupais pas trop du fait qu’il ait accusé Nathéo d’avoir eu une mauvaise voiture, car peu importe, ce n’était pas le plus important. « Non, mais tu fais quoi là ? » Je hurlais alors qu’il tournait dans un carrefour, qui n’était clairement pas sur le chemin de la route. Je regarde par le rétro et je vois les voitures continuer leur chemin. « Non, mais t’es nul ! » Je le regarde et je ne résiste pas à l’envie de le taper, je le fais, mais j’y vais doucement, alors qu’il continue sa route, sans un mot, je finis en plein carrefour par tirer le frein à main ce qui stoppa directement la voiture.



LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 26
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Jeu 13 Avr - 12:09 )


The pleasure of the game
feat. Jewel

   

L’allemand ne cessait de se dire que « ce type » comme elle le disait elle-même était un tantinet trop lourdingue. Il ne savait pas y faire avec les femmes, si ce n’est celle qui aimait être traitées comme un vulgaire bout de viande qu’on a envie de palper avant de mordre. Est-ce que Lowan était jaloux, pas vraiment. Parce que dans un sens il sait qu’il a plus de chance que ce gars-là et puis de toute façon, il ne cesse de vouloir se rappeler qu’il n’était pas là pour ça. Les sentiments c’est ce qui fait foutre en l’air une opération comme la sienne, mais pouvait-on parler de sentiments avec une fille comme elle ? Non. Absolument pas, ce serait surement le meilleur moyen de la faire fuir. Et puis de toute façon, ça n’a pas lieu d’en parler, n’est-ce pas ? « P’têtre que c’est ce genre de type qui pourrait te faire vibrer. Le sexe à parfois des vertus plus puissantes qu’on ne peut l’imaginer ». Il n’y croyait pas, pas du tout, mais il avait envie qu’elle le démente « Donc toi t’es capable de t’envoyer en l’air avec un type comme lui juste pour une histoire de course ? Je te croyais un tantinet plus sélective, un peu plus… inaccessible » Lowan cherchait clairement à l’agacer, tout comme à tâter le terrain. Plus il en savait sur elle, mieux c’était et mieux il s’y prendrait. Il la toisa du regard alors qu’elle jouait de sa chevelure. Cette fille avait un truc qui ne pouvait pas laisser un homme indifférent. Un truc de sauvage qui pouvait titiller l’attention de n’importe qui en fait « J’ai pas peur de ta petite personne. Je devrais même faire exprès de perdre pour voir si t’as les couilles de lui donner ce qu’il veut » Et de toute façon avec elle au volant, forcément qu’elle perdrait. C’était du moins ce qu’il voulait se laisser croire.

Lowan était là depuis un peu plus d’un an, il ne cherchait pas à se faire connaître bien au contraire. Ici, il y avait des gens qui savaient qui il était vraiment et ce pourquoi il cherchait à préserver le statut de nouveau venu encore un moment. Le plus longtemps possible même « C’est parce que tu ne connais rien de moi. Et c’est peut-être mieux comme ça » Elle ne savait pas qu’en tant réel il était pas là pour jour les chauffeurs de courses illégales. Il n’était pas là non plus pour dealer. Tout ça elle ne le savait pas et comme il le lui disait, c’était mieux comme ça. Lowan ne mettrait pas Jewel dans la catégorie princesse. Elle n’a rien d’une princesse, si ce n’est la beauté. Et encore, sa beauté est bien plus sauvage que celle d’une princesse où tout semble si précieux. Mais sans doute que le fait de devoir répondre à ses exigences le pousse à la traiter de princesse. Oui, traiter. Parce qu’il sait qu’elle ne supportera pas ce surnom. C’est pas une fille à aimer le rose, les paillettes et à croire au prince charmant et si vraiment c’était le cas, elle le ferait subtilement, sans un bruit, sans que personne ne le remarque. La voir sortir les griffes, c’est quelque chose qui le fait sourire. Qui donne envie qu’on s’intéresse à elle ou qu’on abuse de ce trop plein de caractère pour voir jusqu’où elle est capable d’aller « Ouuuh. Tu pourrais presque être séduisante avec ce regard. Je vois que j’ai bien visé. En plein dans le mille » Lowan ne baissa pas le regard qu’il venait de poser sur elle. Il attrapa une de ses mèches de cheveux qu’il enroula le temps d’une seconde ou deux autour de son doigt. Sa main longea le visage de Jewel pour venir caresser sa lèvre avec son pouce. Il dégagea son pouce pris dans les dents de la demoiselle « La réplique du mec de quinze ans qui va avec la petite princesse capricieuse. Qu’est-ce tu veux » Il la cherchait encore, toujours plus.

Autour d’eux, la tension se faisait palpable et pourtant Lowan s’en fichait pas mal de cette course. Comparé à Aymeric, il était loin d’être excité à l’idée de gagner ou de perdre. Il cherchait juste à tâter le terrain avec Jewel. Le reste, il s’en fichait pas mal. « La nana attirée par l’autre singe c’est toi c’est pas moi. » Et ce fut le mot final avant d’appuyer sur l’accélérateur afin d’entrer pleinement dans cette course. Dans un premier temps, Lowan jouait le jeu à fond, non sans critiquer le choix de voiture du frère de Jewel « Nope, ton frère est un piètre magouilleur. J’pense pas qu’il ait fait ça autant de temps qu’il aime le dire » En réalité, il cherchait juste à se choper une information sur le frangin. Son boulot de flic reprenant le dessus de temps en temps, il ne devait pas oublier la raison de sa venue « Dis celle qui est capable d’échanger du sexe avec le premier bouffon venu. Je dirais que t’es pas mieux que ton frère en fait. » Elle le cherchait, il la cherchait. C’était presque une attitude digne d’un match de ping pong. Sauf qu’ici, tous les coups étaient permis.  Lowan en profita pour prendre la première sortie qui l’éloigna de la course s’attendant à la crise d’hystérie de Jewel. Elle s’empara du frein à main qui stabilisa la voiture directement. « Ben voilà, t’as perdu. T’as plus qu’à passer un bon moment avec l’autre. »

Lowan finit par défaire le frein à main afin de dégager le carrefour. Il prit un chemin et se stabilisa là où il y avait moins de trafic, où il n’y avait qu’eux en fait « Alors princesse, ça fait quoi de perdre le contrôle sur un homme ? »



   
♡ ♡ ♡
   MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 43
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Mer 3 Mai - 21:32 )


The pleasure of the game. . .
Lowan & Jewel

L’envie de me frapper la tête contre la voiture me vint en écoutant le jeune homme. Il pense vraiment que ce mec qui ne faisait que parler, plus qu’agir, saura faire de mon plaisir sien ? Impossible et cela me fait sourire dans le fond. Je le sais, pour moi ce mec n’arrivera pas à gagner, car je vais gagner. Non, je ne suis pas trop sûre de moi, je conduis depuis longtemps et je suis plutôt douée pour manier un carrosse, qu’importe la marque, car chez nous c’était bel et bien le pilote qui comptait plus que la voiture. « Tu vois ma main ? » Ma main se posant face à ses yeux, je dépose mes pupilles dans les siennes. « Elle sera meilleure que lui pour mon propre plaisir … qui a vraiment besoin d’un mec … vous avez quoi à part un manche dont certain ne savent pas vraiment s’en servir ? » Un petit air narquois venait d’acquérir mon visage, alors que je laissais un léger mouvement d’épaule se faire. « Je te pensais pas si … jaloux d’un autre ? » Je ris un petit peu. « Mais tu vois, ce mec il n’a aucune raison de gagner la course et donc zéro chance d’admire et de voir ce corps en action … ni même ses lèvres ! » Le regard toujours dans le sien, je ne peux pas mentir, mais je le cherche pas mal du regard alors que ses fameuses lèvres se pinçaient entres elles. Un regard jeté au ciel, ça m’énerve, les couilles ça a quoi d’exceptionnels pour les mecs ? C’est de l’or en boite ou quoi ? Je secoue vite fait la tête, clairement il m’a saoulé et en plus je le sais qu’il ne va pas bouger ses fesses de ma place, le chieur. « Pas besoin d’avoir de couille, ça s’appelle du cran … et les femmes en ont fort souvent plus que les mâles qui se pensent viriles grâce à leur couille qui sont plus souvent molle que dure ! » Les mecs j’adore ça dans un lit, quoi que pas forcément dans un lit, mais autant dire que parfois, sans eux le monde se portrait bien, le dicton disant que derrière chaque grand homme une femme, n’était pas faux, mais depuis un long moment les femmes prenaient le pouvoir et les hommes ne pourront rien contre elles. Plus intelligente, plus tout en vrai ! Féministe moi ? Oui dans le fond, mais pas jusqu’à aller me foutre à poil devant une paire de flic pour tenter de faire comprendre mes droits, j’avance et je combats dans un monde de gars, la preuve ce soir, avouons par contre que je rends les armes vachement vite. Lowan je le connaissais pas, mon frère, la vue en action, je ne sais même pas comment ils se sont vraiment connu, moi je le sais c’était grâce/ à cause de Nathéo et ce n’était pas quelques choses d’innée avec lui. Bon, j’appréciais le gars, mais c’était compliqué, car dans le fond, comme il venait de le dire je ne savais pas grand-chose de lui. « Non c’est une erreur on devrait mieux te connaître … » J’avais un petit regard suspicieux, je pinçais mes lèvres, alors que je glissais ma main dans ma chevelure auburn tout en ne quittant pas les pupilles de Lowan. « Tu serais capable de quoi ? » En vrai, il venait de piquer ma curiosité sur sa personne, j’avais envie d’en savoir plus, personnellement ou pour les affaires, je ne saurais pas vraiment le dire, mais peut être que j’allais pouvoir le déterminer par la suite. Princesse, le surnom que ma sœur, enfin l’une de mes sœurs m’avaient donné en débarquant à Cap Harbor et forcément ce surnom était resté gravé, j’avais été déraciné pour apprendre que je n’étais rien dans le fond pour ma famille... Enfin cette histoire m’avait mis un gros coup à la confiance que je pouvais avoir en moi, me refermant plus rapidement qu’une huitre, j’étais différente avant d »arriver ici. J’étais toujours euphorique à l’idée de m’amuser, mais plus méfiante que jamais. « Joue pas trop … tu pourrais repartir sans tes couilles … ça serait dommage pour le peu de femme que tu es capable de te faire ! » Oui, je ne l’ avais pas trop vu avec de nombreuse fille, oui, je jugeais, mais je n’allais pas m’amuser à contempler ce qui pouvait bien se passer dans son lit …cela m’intéressais que très peu sauf si ça se jouait sur le boulot, bien qu’illégal, de mon frère. Son doigt se trouvant entre mes dents, il l’enleva tout en me jetant sa réponse, je laissais un sourire s’imposer sur mon visage. « Han tu te mets à mon niveau … bravo … belle mentalité ! » Autant dire que la réponse n’étant pas très piquante, mais l’accélération autour de nous m’intriguait plus que ce petit échange entre nous. La blague. Mon intention reportait rapidement sur Lowan, je le regarde en soufflant. « Attirée ? J’ai meilleur goût que ça ! » Puis je pouvais enfin sentir la vitesse sous mes pieds, quel bien cela pouvait me faire, le cœur battant un peu plus rapidement, je regardais la route, tout en écoutant le débile d’à côté. « Je pense qu’il aimerait bien t’entendre dire ce genre de connerie ! » Je le regardais, la concentration sur la course était comme partie, faut dire qu’on ne touche pas facilement à ma famille, c’est souvent moi qui suit plus piqué qu’eux quand on les touche. « On verra se qu’il en pense …après tout … si tu te penses mieux, pourquoi tu es avec lui ? » Question simple, mais bonne. « Ouah … en plus de ne pas savoir ce que tu fais , tu balances bien tes potes … tu peux tenter de me touche,r mais tenter de descendre Nathéo … tu es son pote ou juste un con tentant de le faire tomber ? » En vrai là, l’envie de rire était plutôt dur, mais la conversation passa en second plan quand je le vis dériver de la course. Je le regardais l’envie de le baffer était bien présente. « Non, je ne perds pas … toi oui, tu conduis, tu te tapes le jeune homme ! Profitez de votre séance de sport ensemble. » J(‘avais beau tenter de faire avance la voiture, je ne pouvais rien faire, non rien. J’étais tout bonnement coincée sur cette ruelle, alors que je voulais finir la course. « Sérieux ? » Je rigolais un peu, alors que je sortais mon téléphone ! « Ta confiance de mec a été mis en mauvais état par mes petites répliques …imagine si j’avais attaqué fortement ! En quoi je perds le contrôle ? Tu connais les taxis ? » Prenant donc mon téléphone, je prenais une photo de monsieur Lowan. « Non, ce n’est pas pour moi ! » Je le regardais inscrivant un message à Aymeric : « il voulait absolument coucher avec toi … je ne savais pas que le bras droit de mon frangin kiffait les gars ! » Mon regard dans le sien, je venais déposer ma main sur le manche du frein à main. « Tu comptes rester ici longtemps, une vue sur les collines et tout …tu comptais me draguer ou comment ça se passe ? »


LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 26
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( Jeu 8 Juin - 11:06 )


The pleasure of the game
feat. Jewel

   

Jewel semblait vouloir se justifier. Après tout, même si ce genre de gars était son style, chacun son kiff. C’était du moins ce que pensait Lowan. A moitié. Il ne put s’empêcher de sourire face à l’énergie qu’elle mettait à vouloir défendre ses positions. Elle semblait certaine de ce qu’elle disait, mais pourtant Lowan était certain qu’elle ne pouvait pas combler son plaisir avec simplement cette main qu’elle faisait gigoter devant son visage « Jaloux ? T’es sérieuse ? J’ai pas à être jaloux, j’espère rien de toi contrairement à lui. Tu fais ce que tu veux de tes fesses princesse » Lowan se priva de quelconque mimique pour ne rien laisser passer. En réalité, son instinct de flic ne pouvait s’empêcher de lui murmurer à l’oreille que Jewel avait tendance à aimer flirter avec l’illégalité, tout comme elle pourrait s’embourber dans des embrouilles comme semblait champion le type dans l’autre voiture face à qui elle aimait rouler les fesses pour finalement le laisser sur sa faim. Heureusement qu’elle avait assez de caractère, sinon Lowan était certain qu’elle se ferait bouffer toute crue. Il garda son regard posé sur elle alors qu’elle se dandinait sous ses yeux. Lowan finit par rompre le contact visuel entre eux quand Jewel en revient avec ses commentaires féministes à souhait. Elle était championne pour ça, on pouvait pas lui enlever « Dis moi tu t’es tapé que des handicapés ou comment ça se passe ? Parce que t’as l’air d’avoir un sérieux problème avec le sexe. Ou bien c’est ton égo mal placé qui a du mal à admettre qu’en 2017, le sexe fort c’est toujours l’homme ? »

Lowan avait assez confiance en lui et en son équipe pour que ni Jewel ni son frère n’arrive à savoir quoi que ce soit le concernant. La pire chose qu’il pourrait arriver serait que sa sœur décide de lâcher le morceau, ou encore Tao. Mais heureusement il leur faisait confiance, tout comme il savait que c’était aussi risqué pour eux de décidé de tout lâcher. Il ne jouait pas un jeu de rôle, loin de là. C’était une affaire sérieuse et jusqu’à présent, il menait bien la barque. Alors même si à entendre Jewel avoir envie d’en savoir plus sur lui lui faisait rappeler sa mission, il resta impassible, comme on le lui avait appris durant ses études et ses formations pour pouvoir entrer dans la GSG 9 qui n’était autre que les unités spéciales de police allemande « Ah, parce que ça t’intéresse de savoir des trucs sur moi. Je note ». Il ne pouvait pas vraiment faire le malin, il ne pouvait pas non plus montrer ses performances qu’il avait durement travaillé pour arriver où il en est. Lowan devait se rappeler qu’en Amérique, il n’était qu’un petit barman dealer, c’est tout « Ben je te supporte, c’est un exploit.  L’autre mariole il t’aurait déjà balancée dans une benne à ordures tellement t’es chiante. » Heureusement, sa mission prendrait fin un jour, et ce jour-là elle apprendrait que c’est un homme avec bien plus d’ambition que de trainer dans les rues et vendre des bières aux alcooliques du coin « T’en fais pas, avec le temps tu verras de quoi je suis capable » finit-il par lui dire d’une voix plus calme avec un soupçon de mystère. Dans tous les cas, Lowan ne disait rien sur lui. Il aurait pu lui dire qu’il avait une petite sœur, mais il savait qu’en dire trop pouvait le mettre en danger. De plus, c’était une façon pour lui de protéger sa sœur et de la laisser en dehors de ses affaires.

« J’croyais que tu savais rien de moi, comment tu peux savoir ce qui se passe dans mon pieu ? » encore une fois, il n’était pas en Amérique pour s’amuser ni pour prendre du bon temps, alors dans un sens, elle n’avait pas tort, bien que l’un n’empêchait pas l’autre. Encore qu’en tant que Barman, il lui était déjà arrivé de ramener une fille, mais il suffirait qu’il tombe sur une nana bien trop curieuse pour finalement découvrir le pot aux roses. Il resta néanmoins concentré sur la route, bien qu’une idée faisait son chemin dans son esprit « Jusqu’à présent, j’ai rien qui m’a prouvé que t’avais de bons goûts. Alors je m’en tiens au fait que t’es loin d’être sélective. » Concernant le frangin de Jewel, il n’avait jamais pensé ni crié bien fort qu’il était le roi dans son domaine. Il n’était pas non plus à sa merci et encore moins épaté par ses talents. Nathéo le savait et à vrai dire, lui-même savait qu’il n’était pas là pour épater qui que ce soit. Avec un peu de chance, il était plus mature. Mais c’était même pas sûre « Tout de suite les grands mots. Réfléchis deux secondes, si je voulais qu’il tombe, il serait déjà tombé depuis un bail. Mais j’ai pas à lui jeter des fleurs, j’suis pas sa groupie. »

Face à la réaction de Jewel, Lowan ne put s’empêcher de sourire. Elle avait joué de son corps avec le premier venu, maintenant elle se débrouille « Tu vois, tu sais rien de moi, tu m’as fait confiance, maintenant tu te démerdes. Ton bœuf c’est pas mon cul qu’il veut, c’est le tien et je parie qu’il sera d’accord avec moi pour dire que c’est toi qui as misé gros. Alors débrouille toi. Maintenant tu vois de quoi je suis capable. » C’était plus un coup de poker qu’autre chose. Elle avait voulu en savoir plus, il lui avait montré. En la voyant faire son manège avec son téléphone portable, Lowan leva les yeux au ciel. Pas pour le moins excédé, il trouvait ça plus puéril qu’autre chose. Il prit la main de Jewel qu’il retira du frein à main pour le rabaisser « Te draguer ? J’attends rien de toi, je te l’ai déjà dit. » Il ne quitta pas son regard de celui de Jewel quand il sentit son portable vibrer dans sa poche. Il le sortit pour voir que Binky était en train de l’appeler et prit l’appel qui ne dura pas plus de deux minutes avant de raccrocher, mais ne démarra pas la voiture pour autant. « J’trouve ça sympa, de toute façon si j’te ramène tu vas devoir passer à la casserole, donc estime toi heureuse. T’en fais pas, j’ai des trucs à faire après, j’compte pas te garder là bien longtemps. » Lowan la toisait du regard pendant plusieurs secondes pour finalement plonger ses yeux dans les siens sans rien ajouter de plus.




   
♡ ♡ ♡
   MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Lowel _ The pleasure of the game. . . ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Lowel _ The pleasure of the game. . .

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération