(ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 115
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

(ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Sam 1 Avr - 14:19 )



✻ ✻ ✻
Elle aime bien traîner par ici , Le corps comme un festin, Pour offrir aux chiens , Le vide entre ses reins , J'ai perdu mon amour , Dans un verre de vin rouge , C'est moi qu'elle a noyé, Elle m'a laissé sur le quai des tristes, Elle est partie loin; Elle m'a laissé naufragée

Elle est morte Alaska. Elle s'est tirée. Elle est partie loin de toi et toi, t'as le cœur qui se comprime un peu plus dans ta poitrine quand tu penses que t'as pas réussi à la sauver. T'as le cœur qui veut s'extraire au fur et à mesure du temps qui passe. Ca fait deux jours que tu n'as vu personne et tu sais qu'il va falloir que tu côtoies le monde extérieur parce que malgré tout, tu as besoin d'argent et tu ne peux pas appeler le bar une nouvelle fois pour leur dire que tu seras absente. Tu l'as déjà fait une fois, tu ne vas pas le faire une deuxième fois parce que tu risques de te faire virer. Théo ne comprend pas, il a tenté pleins de fois de toquer à ta porte pour te faire sortir mais tu lui a dis d'aller se faire foutre alors il a capitulé. Il  n'est pas venu ce matin. Il n'est pas venu te réveiller, il ne t'as pas déposé une tasse de café devant ta porte. Tu t'en veux un peu, mais t'es trop triste pour en avoir quelque chose à faire. Tu attends que l'heure passe, que l'heure tourne inlassablement. Mais tu ne sais pas. Tu plonges alors ta main sous ton lit, récupère la boîte que tu appelles Boîte de Pandore, et en sort de quoi fumer pour oublier. Tu sais que c'est mal, que tu travaille dans moins d'une heure mais tant pis. T'arrives toujours à faire semblant que tout va bien, que tout va pour le mieux. Quand tu tires la première bouffée, tu la recraches immédiatement dans les airs avant de  soupirer, tu sais que ça ne fait pas effet tout de suite. Mais tant pis. Ca te fera du bien dans quelques minutes, quand tu en auras tiré d'autres. Tu traînes ta carcasse hors du lit, ouvre ton armoire en manquant de tomber et tu cherches des vêtements, tu optes pour une tenue simple mais provocante comme à ton habitude avant d'écraser le joint bien consumé dans le cendrier trop plein. En rentrant cette nuit tu feras le ménage, après tout, Matthias a fait le ménage il n'y a pas si longtemps que ça, et il te l'a bien fait remarqué que tu ne foutais plus rien, que c'était les deux garçons qui faisaient tout et même Valentina je sais plus si c'est Valentina mais voila. Alors t'essaieras de te rattraper, mais de toutes façons, personne ne peut te comprendre. Personne ne peut ressentir ce que tu ressens,  moins peut-être d'avoir frôlé la mort aussi et d'être tombé amoureux d'une fille qui était condamné, personne ne peut te comprendre, c'est impossible. Toi t'es une bouteille de gaz un peu trop près du feu, t'attends juste de pouvoir exploser. Alors tu sors de ta chambre, te traîne dans le salon et te sers un shot de vodka que t'avales cul sec avant de tourner vers Matthias « Quoi ? » Il te fais la tête depuis l'épisode de la bibliothèque et tu le lui rend bien. « Je vais bosser, ça te dérange ? » Et il secoue la tête avant de se replonger dans Bob l'éponge « Gamin. » Et tu sors en sortant la petite fiole de vodka de ta poche, tu bois un peu en grimaçant avant de te retrouver rapidement dans le bar, arrivé là, tu sors ton tumbler de café comme à ton habitude et tu le remplis avec la vodka derrière le comptoir discrètement #LipGallagherStyle t'as pas envie de bosser et tu commences déjà à être enivré, il faut dire que tu n'as pas trop l'habitude de boire, normalement tu n'as pas le droit, mais quitte à faire de la merde, autant le faire jusqu'au bout. Alaska aussi elle prenait ses cachets, ça ne l'empêche pas de s'être envolé. Tu vois Ophelia, tu lui fais alors de grands signes de derrière le bar avant de te tenir, ah oui, ça tourne. Quand elle arrive, tu lui fais la bise avant de lui dire « Désolée pour mon asbence, absence ! De l'autre jour, j'étais malade! J'ai mon mot du mécedin dans mon besace ! » Tu lui souris avant de te tourner vers un client un peu trop entreprenant « Tu veux peut-être des jumelles pour la mater ? Tu mates souvent le cul des barmaids comme ça toi ? Que j'te reprenne pas à faire ça sinon j'te crève les yeux moi-même. » Et tu lui retires sa bière avant de te retourner vers la brune, prenant une gorgée de vodka dans ton tumbler bien caché « Ca a été quand j'étais pas la ? Je peux prendre ta place un soir si tu veux ! » Et tu lui souris, mais tu vois un peu flou. T'as l'impression que la terre tourne, alors tu fais semblant de rien et tu t'appuie contre le bar, histoire de ne pas tomber.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Ven 21 Avr - 17:10 )



✻ ✻ ✻
You know you can call on me when you need somebody. You know you can call on me When you can't stop the tears from falling down, down, down.

A peine vient-elle de finir son cours d’abdominaux fessiers que son téléphone se met à sonner. Ophelia n'a même pas besoin de regarder le nom qui s'affiche sur celui-ci, elle sait d'avance qui c'est. Ce n'est donc qu'au bout de la sixième tentative (et des dix appels en absence) de son correspondant qu'elle daigne enfin répondre, soit juste le temps nécessaire afin qu'elle quitte le complexe sportif pour aller rejoindre sa voiture. « Enfin ! » Désolé mais Ophelia n'est pas H 24 avec son téléphone et il devrait se montrer encore plus satisfait parce qu'avant, elle ne prenait même pas la peine de le prendre quand elle bossait. Il ne pourra pas dire qu'elle ne fait pas d'effort pour lui. « J'ai cru que tu n'allais jamais répondre. » Elle aurait pu mais ce n'est pas son genre. « J'aurais pu, mais je n'avais pas envie que tu contactes la police pour une disparition, te connaissant la photo qu'ils auraient fait circuler de moi, n'aurait pas été à mon avantage.  » Sous-entendant pas assez habillé. « Haha, très drôle. » Elle, elle trouvait ça drôle en tout cas. « Je suis chez toi dans 5 minutes. » Très bien, sauf que ça ne va pas être possible. « Tu as déjà oublié ce que je t'ai dis hier ? » Comme le fait qu'elle bosse d'ici quelques heures au SB ce soir ? « Non, mais je pensais te faire changer d'avis. » Shane n'hésite pas à lui énumérer une dizaine de bonnes raisons afin qu'ils puissent passer la soirée ensemble. Bien que le repas a l'air fort alléchant et toutes les idées folles du brun, la brune se voit obligé de refuser. « Dit moi au moins que tu passeras après ? » « Peut-être. » Tout dépendra de l'heure à laquelle elle finit. Bon il est possible que la villa de Shane soit plus près du SB que chez elle, mais elle aura peut-être envie du confort de son lit. « Tu viendras. » Ophelia déteste quand il est si sûr de lui, même si elle ne le voit pas, elle est certaine qu'il a ce sourire sur ces lèvres. « J'ai pas dis oui. » Mais elle n'a pas dit non, non plus. « A toute à l'heure, Ophelia. » Comme toujours il aurait le dernier mot dans cette conversation. C'est pourtant un sourire aux lèvres qu'elle prend la direction de chez elle. Juste le temps de reprendre une douche, d'enfiler une tenue convenable pour ce soir, puis de manger un morceau qu'Ophelia était déjà en route pour le Silverlake Bar. Comme d'habitude, elle se gare à la même place, rentre dans la même porte et dépose ses affaires dans son vestiaire. La brune a zappée de regarder le planning pour voir avec qui elle serait ce soir, mais elle remarque immédiatement Bird derrière le bar qui lui fait des grands gestes. Et un peu plus loin d'elle, il y a Henry (oui j'ai décidée qu'il y aurait un barman qui s'appelle Henry). Ophelia salue premièrement l'homme avant de se rapprocher de l'autre brune. « Désolée pour mon asbence, absence ! De l'autre jour, j'étais malade! J'ai mon mot du mécedin dans mon besace ! » C'est elle ou Bird a du mal à s'exprimer ce soir ? Ophelia mettra ça sur le compte du bruit présent dans la salle. « Oh t'en fais pas, le plus important c'est que tu ailles mieux. » Tout le monde à le droit d'avoir des coups de mou, donc ce n'est absolument pas quelque chose qu'Ophelia lui tiendra rigueur. « Tu me donneras ça après, d'accord ? » Ou elle peut même juste lui glisser dans son bureau, ça ne la dérange pas. « Tu veux peut-être des jumelles pour la mater ? Tu mates souvent le cul des barmaids comme ça toi ? Que j'te reprenne pas à faire ça sinon j'te crève les yeux moi-même. » Hein qu'est qui se passe ? Ophelia tourne la tête pour voir à qui elle s'adresse. « Merci, enfin j'suppose que c'est ce qu'ilf faut dire. » Ou pas. « Mais crever les yeux, tu penses pas y aller un peu fort ? » D'accord, elles ne sont en aucun cas des morceaux de viandes, mais Ophelia c'est Ophelia (ça ne veut rien dire, je sais). La brune s’occupe de servir un client, mais Bird semble bavarde ce soir. « Ça a été quand j'étais pas la ? Je peux prendre ta place un soir si tu veux ! » Il a juste fallut faire sans elle, ce n'était en aucun cas la fin du monde, mais c'est sûr que ça avait chambouler quelques emplois du temps, dont le sien. « Hormis une table cassée et un EVJF, croit moi tu n'as rien loupé d'exceptionnel. » Puis Jaxson était même venu donner un coup de main, donc vraiment tout avait été sous contrôle. « Mais je ne dis pas non si tu veux prendre mon samedi. » C'est le Hollister qui sera content. Une fois après avoir finit de servir son Bloody Mary, Ophelia fixe Bird. « T'es sûre que ça va ? » Vu son teint blanc, ça ne semble pas être le cas. « Si tu ne te sens pas bien, tu peux rentrer, on arrivera à gérer avec Henry. » Puis ce soir ça semble calme.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 115
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Dim 14 Mai - 22:41 )



✻ ✻ ✻
Elle aime bien traîner par ici , Le corps comme un festin, Pour offrir aux chiens , Le vide entre ses reins , J'ai perdu mon amour , Dans un verre de vin rouge , C'est moi qu'elle a noyé, Elle m'a laissé sur le quai des tristes, Elle est partie loin; Elle m'a laissé naufragée

ça fait mal à l'intérieur, ça fait mal. Tu ne pourrais décrire la sensation que ça te fais, mais t'as l'impression que ça se nécrose à l'intérieur et que c'est toi qui va finir par crever. Lentement. Comme si la mort t'attendais au coin de la rue, comme si une épée de Damocles était au dessus de ta tête. T'aimerais bien que cette sensation elle parte, qu'elle t'abandonne ne serait-ce que le temps de ton service, le temps que tu souris au client, que tu leur dises que tu vas bien, t'es devenue habile dans le mensonge, t'es devenue habile pour faire croire aux gens que tu vas bien alors que tu ne vas pas bien. Ton frère t'as déjà dit que tu devrais aller chez le psychologue pour en parler, mais t'as pas envie de te retrouver devant une nana qui te diras que ça passera avec le temps, tu sais que ça passera pas. Qu'Alaska sera toujours là dans un coin de ta tête, t'entendras toujours ses je t'aime dans un coin de ta tête. Tu les aimes ces moments là, mais ils te torturent tout autant. Mais t'aimes bien parfois, quand t'es triste d'avoir l'impression qu'elle est là. D'avoir l'impression qu'elle est à côté de toi, simplement. Comme avant. Comme quand vous montiez sur les toits de ton immeuble avec un plaid, et que vous refaisiez le monde, simplement. Que vous imaginiez un monde sans maladies, sans rien. Mais la réalité vous rattrapez toujours quand elle grimaçait parce qu'elle avait mal, parfois, et toi tu te ne pouvais rien faire à part comprendre. Comprendre le mal qui la hantait, le mal qui la rongeait. Mais tu devais prendre ton service ce soir alors tu devais éteindre tes pensées qui te torturaient, déjà que tu avais prit des jours de congés à cause de la gueule de bois et tu ne pouvais plus faire ça à Ophelia. Quand tu entres dans le bar, tes pensées s'évanouissent mais tu te sers dans une bouteille, vu que t'es déjà bien saoule, un peu plus, un peu moins.  « Oh t'en fais pas, le plus important c'est que tu ailles mieux. » Tu lui souris, tangue un peu avant de te tenir au bar afin de semblait normal. « Oui, je vais mieux. Merci. » Tu continues à sourire comme une imbécile heureuse. « Tu me donneras ça après, d'accord ? » Il faudra juste que tu y penses. Il faudra juste que ça ne sorte pas de ton esprit. Parce que tu ne veux pas oublier et te faire sucrer ton salaire. « ça marche, si j'oublie rappelle le moi ! » Et tu vois bien que ce client la mate, tu ne supportes pas ça, les types qui ne pensent qu'avec leur entre-jambe comme Shane c'est les mêmes qui crachent sur les gays, mais qui se tripote le poireau sur des lesbiennes #MarionEtSesExpressionsALaCon tu t'énerves peut-être un peu trop mais tant pis, au moins, il regarde ailleurs. « Merci, enfin j'suppose que c'est ce qu'ilf faut dire. Mais crever les yeux, tu penses pas y aller un peu fort ? » Tu hausses un peu les épaules, non rien n'es trop fort pour des connards pareil. « J'préfère lui crever les yeux avant qu'il n'ose te toucher. » La tu serais obligé de lui couper autre chose. Et il valait mieux pour lui que toute la haine que tu aurais pu accumuler, ne ressemblait pas à ta tristesse. « Hormis une table cassée et un EVJF, croit moi tu n'as rien loupé d'exceptionnel.Mais je ne dis pas non si tu veux prendre mon samedi. » Tu n'avais rien de prévu samedi alors ça ne te dérange pas. Au moins, tu ne rumineras pas. Tu hoches alors la tête positivement. « Pas de soucis, tu profiteras de ta soirée pour moi ! » Tu ne sais pas ce qu'lele pourrait faire de son samedi soir mais au moins, elle se reposera ou pas « T'es sûre que ça va ? Si tu ne te sens pas bien, tu peux rentrer, on arrivera à gérer avec Henry. » Tu reprends un coup de ta fiole pour te donner du courage et tu sers le sex on the beach à la cliente qui vient de te le demander, elle te fait penser à Alaska et t'as le coeur qui se serre un peu trop. « Oui ça va. » c'est un peu trop sec. Et quand la demoiselle te remercie, t'as les larmes qui te montent aux yeux. Alaska est partout, tout le temps, elle est partout, elle te hante. Tu t'excuses alors auprès d'Ophelia, et tu t'éclipses dans la salle des employés, ta pauvre main rencontre le miroir « Putain ! » que tu hurles, heureusement que la porte empêche tout les clients d'entendre. Tu te mords l'intérieur de la joue et tu essuies tes larmes avant de te tourner pour faire face à une Ophelia qui semble interloquée « Désolée, mais cette fille là et puis Alaska et puis... » Tu soupires avant de t'installer sur une table, les pieds dans le vide et tu vides encore un peu ta fiole « Je suis la pire des barmaids du monde... » Ou t'es surtout très triste. Et ça tu ne peux rien faire contre cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Sam 10 Juin - 23:57 )



✻ ✻ ✻
You know you can call on me when you need somebody. You know you can call on me When you can't stop the tears from falling down, down, down.

Gérer le Silverlake n'a jamais été dans ses ambitions premières. En même temps, Ophelia n'a jamais réellement su ce qu'elle voulait faire de sa vie. Si dès son plus jeune âge, elle entendait ses amies dirent vouloir devenir maîtresse d'école, hôtesse de l'air ou encore docteur, Ophelia n'en avait pas la moindre idée. Tout ce qu'elle voulait c'était finir ses jours à Cap Harbor auprès de ses proches. Et c'est exactement ce qui va arriver. La brune bosse à mi-temps dans la salle de sport de la ville et l'autre moitié de son temps, elle le passe ici au Silverlake. Ophelia ne pouvait pas refuser l'offre de Jaxson, puis elle ne va pas se mentir, ce bar lui plait et lui vide l'esprit trop souvent. Certes c'est beaucoup de sacrifices et d'investissement, mais le jeu en vaut la chandelle. Le seul truc chiant c'est que parfois elle doit casser tous ses plans pour remplacer une personne. C'est dérangeant, mais ce n'est pas le genre d'Ophelia de râler pour si peu. Ainsi ce soir quand elle voit Bird dans le bar, elle ne va pas se mentir mais elle est surprise de la voir ici. Elle s'était absentée la semaine dernière pour des raisons personnelles, ça arrive à tout le monde. Ce n'est pas Ophelia qui va la blâmer, loin de là. Le plus important c'est qu'elle aille mieux. « Oui, je vais mieux. Merci. » Tant mieux, c'est le principal. C'est ce qu'elle voulait savoir. Ophelia n'ira pas jusqu'à demander ce qui lui est arrive, ce n'est pas ses affaires. Elle n'est pas assez curieuse pour s'introduire dans la vie privée des gens. D'autant plus qu'avec Bird, elles n'ont jamais réellement eut de conversations, ni d'affinités profondes. « Ça marche, si j'oublie rappelle le moi ! » Pas de soucis, elle n'y manquera pas. « J'essayerai de m'en souvenir pendant ma pause.Mais sache que si tu as besoin de plus de temps, ce n'est pas un problème. » Mais la brune se doute que si Bird est ici présente aujourd'hui, c'est qu'elle va mieux. C'est du moins ce qu'elle suppose. Puis c'est quoi son problème à agresser un client ? Oh elle a prit sa défense ? Ophelia est une grande, elle a presque trente-ans, donc il faut supposer qu'elle sait se défendre toute seule. Mais elle remercie tout de même Bird. « J'préfère lui crever les yeux avant qu'il n'ose te toucher. » On est à Cap Harbor au Silverlake Bar pas à NYC dans le Coyote Ugly. « Merci encore une fois, mais j'pense que je suis assez grande pour pouvoir me défendre toute seule. » Il parait qu'elle a même un bon crochet du droit. C'est ça de travailler les bras à la salle. Bird se propose donc pour arranger la brune. Vraiment ? Et bien vu que c'est proposer si gentiment, elle ne peut pas dire non. « Pas de soucis, tu profiteras de ta soirée pour moi ! » C'est Shane qui sera content. Ou alors elle passera la soirée avec des amis, elle ne sait pas encore. « Je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais promis je profiterai en pensant à toi. » Elle lui donne même un petit coup de coude accompagné d'un doux sourire. Puis vient cet instant où Ophelia trouve BIrd étrange dans le sens où son teint devient plus blanc. Elle a besoin d'une pause ? « Oui ça va. » Très bien, la brune n'insistera pas alors. Elle s'occupe même de servir le cocktail de la maison au groupe de filles qui vient de s'installer. A peine a t'elle finit de remplir son dernier verre qu'une Bird sauvage passe à côté d'elle, s'excuse et file à l'arrière. Hum ? Qu'est qui se passe ? Ophelia adresse deux mots à Henry et part rejoindre l'autre brune à l'arrière. « Putain ! » Elle a peut-être choisit le mauvais moment pour venir. La brune se stoppe et reste près de la porte, sans pour autant quitter Bird des yeux. « T'es vraiment sûr que ça va ? » Parce que ça n'y ressemble pas. « Désolée, mais cette fille là et puis Alaska et puis ... Je suis la pire des barmaids du monde ... » Ophelia n'est pas sûr de tout comprendre, elle aurait bien besoin d'un décodeur. « Alaska ? » Qui est Alaska ? Ophelia part s'installer à côté d'elle. « Tu veux en parler ? Enfin je ne t'oblige à rien, mais ça te fera peut-être du bien. » Ça allège souvent la consciente d'avouer ce qu'on a sur le cœur. « Oh et rassure toi t'es loin d'être la pire barmaid du monde. Je t'assure j'en ai vu passé des numéros et t'es loin d'en faire partit. » La liste est trop longue pour les énumérer d'ailleurs.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 115
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Mar 27 Juin - 21:10 )



✻ ✻ ✻
Elle aime bien traîner par ici , Le corps comme un festin, Pour offrir aux chiens , Le vide entre ses reins , J'ai perdu mon amour , Dans un verre de vin rouge , C'est moi qu'elle a noyé, Elle m'a laissé sur le quai des tristes, Elle est partie loin; Elle m'a laissé naufragée

Tu ne donnerais ta place pour rien au monde. Tomber sur cette endroit, c'est la meilleure chose qui pouvait t'arriver, tomber dans une équipe pareille, tu ne pouvais pas rêver mieux. Surtout d'être tombé sur quelqu'un d'aussi compréhensif qu'Ophelia. Ophelia c'est la personne la plus douce et la plus adorable que tu as eu le loisir de connaître durant ta vie. Les infirmières du centr étaient gentilles aussi, mais c'est parce qu'elles devaient l'être, alors qu'Ophelia c'est la bonté incarnée. Le sourire toujours sur les lèvres même quand elle semble être en colère. « J'essayerai de m'en souvenir pendant ma pause.Mais sache que si tu as besoin de plus de temps, ce n'est pas un problème. » Non, tu en avais assez de tourner dans ton appartement, de supporter Matthias et Bob l'éponge, de le voir s'enfiler des glaces à tout va. Tu en avais assez de déprimer entre tes quatres murs, la tristesse qui s'immiscait dans ton corps, tu avais juste envie qu'elle disparaisse. Simplement et tu savais que tu retrouverais une étincelle de bonheur au travail. « Non merci ! J'ai pas envie de déprimer encore plus entre mes quatre murs. Puis je commence à connaître le générique de Bob l'éponge par cœur, ça devient insupportable. » Ce foutu générique tournait dans ta tête tout le temps et tu te demandais si tu n'allais pas te transformer en Patrick l'étoile de mer si tu entendais une fois de plus ce foutu générique. Alors non, tu n'avais pas besoin de plus de temps. Et puis si tu avais prit plus de temps, tu ne pourrais pas nourrir ta rage en manquant de frapper des clients un peu trop entreprenants envers la demoiselle. C'est l'alcool qui te fais ça. « Merci encore une fois, mais que je suis assez grande pour pouvoir me défendre toute seule. » Tu lèves les deux mains en l'air pou faire semblant que tu n'as rien fait « C'était juste une fois. » Tu ne recommenceras pas, c'est promis. Ou pas. Tu ne promets rien toi Bird, tu préfères ne rien promettre, tu n'es pas capable de tenir des foutues promesses. Tu n'as pas été foutue de prendre soin d'Alaska. Mais quoiqu'il en soit, tu cherches à remercier Ophelia et lui prendre sa soirée c'était sûrement la meilleure des choses à faire. « Je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais promis je profiterai en pensant à toi. » Oui enfin, pas dans toutes les conditions tout de même. Ce serait définitivement trop étrange pour elle. « Sauf si tu fais des choses avec quelqu'un, je t'autorises à ne pas penser à moi. » Tu ris un peu, mais ça ne contamine pas ton regard, tu as le cœur qui se serre un peu. Cette demoiselle te rappelle trop ton amour, celle qui est partie, ton amour qui s'est évaporé. Mais tu ne peux t'empêcher de te faire du mal en mettant un coup dans ce miroir, ça fait toujours moins mal qu'un cœur brisé, qu'un cœur qui bat avec difficulté. Tu passes alors ta main sous l'eau pour que le sang arrête de couler et que tu ne te sentes pas mal. « T'es vraiment sûr que ça va ? » Tu te tournes vers Ophelia que tu n'avais pas vu et tu fermes les yeux un instant « Oui... Enfin j'en sais rien. » Et tu lâches tout, comme si ton corps ne pouvait plus rien garder. « Alaska ?  Tu veux en parler ? Enfin je ne t'oblige à rien, mais ça te fera peut-être du bien. » Tu ne sais pas, tu la regardes, t'installes sur la table qui traînes dans la pièce,, tu laisses tes jambes se balader, serrant bien le torchon contre la plaie qui te lance. « Oh et rassure toi t'es loin d'être la pire barmaid du monde. Je t'assure j'en ai vu passé des numéros et t'es loin d'en faire partit. » Tu lui souris « Merci... » Et tu ne sais pas comment commencer. Tu ne sais même pas si elle tolère les gens qui aiment des personnes de même sexe. « J'ai rencontré Alaska dans un centre. J'étais malade. Et je l'ai rencontré alors que je venais de rentrer... Elle était belle. Mais je ne savais pas si elle aimait les filles. Moi non plus je ne savais même pas si je les aimais. Mais elle m'a embrassé et on a été ensemble jusqu'à ce que je parte. Puis on s'est retrouvée... Et on a passé pas mal de temps ensemble. » Tu déglutis un peu « Et elle est partie. Moi j'ai réussi à vaincre la maladie, mais elle, elle est morte. Alaska est morte et j'ai même pas été foutue de voir qu'elle allait bien. » Et là, tu sais que t'es foutue parce que tu sens les larmes qui ruissellent le long de tes joues. « Si tu savais comme elle me manque, j'ai l'impression que crever à chaque fois que je pense à elle... » Et voilà, c'est parti, tu n'arrives pas à les arrêter, les larmes qui menaçaient de couler depuis le début de la journée. T'es foutue Bird, complètement foutue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Sam 15 Juil - 16:12 )



✻ ✻ ✻
You know you can call on me when you need somebody. You know you can call on me When you can't stop the tears from falling down, down, down.

Ophelia aime sa vie ! La brune gère deux boulots et pourtant pas une fois, elle a songé à en stopper un. Selon elle, elle s’ennuierait bien trop sans aucune activité. La brune a toujours constamment besoin de bouger à droite et à gauche, puis elle semble avoir trouvé le juste milieu entre les cours de sport qu'elle donne et le service du soir au Silverlake. Puis ça lui permet de rencontrer des personnes à longueur de journée et même de voir régulièrement certains de ses amis. Mais ce que Ophelia aime également au SB, c'est le personnel. Entre Jaxson, Calixte et les barmans, la brune n'a pas à se plaindre. Elle s'y plait ! Certes les personnel change souvent, mais la petite équipe actuellement constitué perdure depuis un petit moment maintenant. Ce soir, Ophelia est avec Henry. Elle n'avait pas prévu Bird au planning, mais ça lui fait du bien de la voir ici. Ça veut dire qu'elle va mieux, c'est ce qu'elle espère. « Non merci ! J'ai pas envie de déprimer encore plus entre mes quatre murs. Puis je commence à connaître le générique de Bob l'éponge par cœur, ça devient insupportable. » Hum, pourquoi Bob l'éponge ? « Oh je ne savais pas que tu avais un petit frère ou une petite sœur. » Selon Ophelia, Bird est trop jeune pour avoir un enfant. Puis les mamans ne font que parler de leurs enfants à longueur de journée, ce qui n'est pas le cas de Bird. Mais voilà qu'elle prend même la défense de la sportive, ce qui la surprend assez. « C'était juste une fois. » Très bien, le message est passé et Ophelia aime ça. Enfin la brune apprécie le geste c'est juste qu'elle trouve que c'était un peut trop sauvage. « Sauf si tu fais des choses avec quelqu'un, je t'autorises à ne pas penser à moi. » Ophelia trouve Bird bien sympathique de vouloir lui prendre l'un de ses jours de boulot. D'autant plus que ça peut l’arranger et ça fera surement plaisir à son petit ami. « Promis, je ne t'enverrai pas des photos. » Qu'elle finit par glisser avant de se mettre à rire délicieusement. Ophelia ne comprend pas ce qu'il se passe mais en une fraction de secondes, Bird disparaît et elle ne semble pas aller aussi bien qu'elle le dit. Inquiète, la brune décide de la suivre ... « Oui ... Enfin j'en sais rien. » Si, elle ne le sait pas malheureusement Ophelia ne peut pas le savoir à sa place. Elle décide tout de même de s'installer à ses côtés sentant très bien que la barmaid avait un besoin de parler de cette Alaska. « J'ai rencontré Alaska dans un centre. J'étais malade. Et je l'ai rencontré alors que je venais de rentrer ... Elle était belle. Mais je ne savais pas si elle aimait les filles. Moi non plus je ne savais même pas si je les aimais. Mais elle m'a embrassé et on a été ensemble jusqu'à ce que je parte. Puis on s'est retrouvée ... Et on a passé pas mal de temps ensemble. » Donc c'était sa petite amie ? C'est ce qu'elle essaye de lui dire. Elles ont rompus ? Ce qui explique l'état de Bird ? « Et elle est partie. Moi j'ai réussi à vaincre la maladie, mais elle, elle est morte. Alaska est morte et j'ai même pas été foutue de voir qu'elle allait bien. » Oh merde ... Ça Ophelia ne l'avait pas vu venir. Ophelia en vient à poser sa main sur celle de Bird, essayant de la soutenir de cette façon c'était le mieux qu'elle puisse faire. « Si tu savais comme elle me manque, j'ai l'impression que crever à chaque fois que je pense à elle ... » Oh la douleur, cette douleur, Ophelia la connait que trop bien. « Je pense que quoi que je te dises, quoi que je fasses, rien ni personne n'arrivera à effacer ta douleur. » Ce genre de choses ne part jamais, ça laisse toujours des séquelles. « La seule chose que je peux te dire c'est qu'avec le temps, ça ira. Ni aujourd'hui, ni demain, ni après-demain. Mais un jour, tu ne sais pas pourquoi, ça commencera à aller mieux. » Un jour. « J'ai perdue ma mère quand j'avais quinze ans. C'était la femme la plus belle au monde, elle était si douce, si humble. Mais, elle aussi, elle était malade. Elle avait réussit à vaincre sa maladie puis d'un coup celle-ci est revenue sans qu'on puisse y faire quelque chose, je ne me suis jamais sentie aussi impuissante de toute ma vie ... » Incapable de faire quoi que se soit pour changer l'ordre des choses. « J'ai du pleurée toutes les larmes de mon corps tant la douleur était immense et intense.. C'est atroce de se faire enlever aussi tôt la personne qui compte le plus à nos yeux, alors qu'on avait tant de choses à vivre ensemble. Heureusement que mes proches étaient là pour moi. Je veux te faire comprendre Bird, que tu n'es pas seule et que tu ne le seras jamais. » Combien de fois Ophelia aurait-elle voulu avoir l'avis de sa mère sur tant de points qu'elle ne pourrait pas les énumérer ? Elle lui manque un peu plus chaque jour. « Mais je suis sûre que de là où elle est, elle est fière de toi de ce que tu as accomplis et que tu es l'amour de sa vie. Seulement, peut-être qu'elle n'était qu'un chapitre de la tienne. » PS : I LOVE, représente. « Parce que quoi que tu fasses, elle sera toujours là avec toi. » Ophelia pointe avec son index le cœur de la jeune barmaid. « Soit juste patiente. » Le temps adoucit la peine mais n'efface pas les souvenirs.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 115
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Dim 20 Aoû - 21:25 )



✻ ✻ ✻
Elle aime bien traîner par ici , Le corps comme un festin, Pour offrir aux chiens , Le vide entre ses reins , J'ai perdu mon amour , Dans un verre de vin rouge , C'est moi qu'elle a noyé, Elle m'a laissé sur le quai des tristes, Elle est partie loin; Elle m'a laissé naufragée

Elle aurait mieux fait de ne pas aller travailler parce qu'elle sait que ce n'est pas ncore totalement guéri, la plaie de son cœur est encore trop vive, elle a encore trop de mal à respirer correctement et elle n'arrive pas à passer une journée sans penser à Alaska. Non, Alaska est toujours là, dans sa tête dans son esprit. Et malheureusement, c'est bien trop frais pour que cela ne fasse pas mal. Ca fait toujours mal, c'est juste moins imposant. « Oh je ne savais pas que tu avais un petit frère ou une petite sœur. » Bird regarde Ophelia et fronce les sourcils avant d'exploser de rire. Si Matthias était son petit frère elle lui aurait déjà mit une gifle. « Ah... Non, c'est mon colocataire. C'est un grand fan de Bob l'éponge... Et autant te dire que ça craint quand même mais il ne tolère pas qu'on dise que Bob c'est nul. » Elle sourit un peu en soupirant en l'imaginant le matin, avec ses céréales devant Bob l'éponge alors qu'elle part au travail, parfois en pleine après-midi quand elle passe à l'appartement il est toujours devant Bob et elle a cessé de vouloir qu'il arrête de regarder les dessins animés. Mais quoiqu'il en soit, aujourd'hui, Bird avait décidé de prendre des jours à Ophelia parce qu'elle lui avait sauvé la mise quand elle était au plus bas -à savoir au fond de son lit, avec de la glace, et des gâteaux-. Et elle savait que ça avait pu lui coûter de longues soirées dont elle ne connaissait pas le contenu mais au vue de la réponse de la barmaid, elle s'en doutait un peu. « Promis, je ne t'enverrai pas des photos. » Bird secoue alors négativement la tête en riant. Elle ne voulait surtout pas avoir de photos des ébats de sa patronne, de sa collègue ou quoi qu'elle soit, Bird ne voulait pas la voir dans le plus simple appareil. « Tu me feras une grande faveur, non pas que tu n'es pas canon, au contraire, mais merci mais non merci. » Elle rit un peu avant qu'Alaska ne lui revienne en mémoire et tout redevient un peu plus noir, un peu plus sombre. Et Ophelia le voit bien. Bird devrait lui en parler, mais elle ne sait pas si elle peut le faire. Pourtant, les mots s'enchaînent mot à mot, petit à petit et Bird était heureuse d'avoir trouvé une personne sur qui comptait. « Je pense que quoi que je te dises, quoi que je fasses, rien ni personne n'arrivera à effacer ta douleur.  La seule chose que je peux te dire c'est qu'avec le temps, ça ira. Ni aujourd'hui, ni demain, ni après-demain. Mais un jour, tu ne sais pas pourquoi, ça commencera à aller mieux. J'ai perdue ma mère quand j'avais quinze ans. C'était la femme la plus belle au monde, elle était si douce, si humble. Mais, elle aussi, elle était malade. Elle avait réussit à vaincre sa maladie puis d'un coup celle-ci est revenue sans qu'on puisse y faire quelque chose, je ne me suis jamais sentie aussi impuissante de toute ma vie ... » Bird ouvrait la bouche, hypnotisée par les mots d'Ophelia, elle ne parlait pas, mais doucement, elle posait une main sur l'épaule d'Ophelia pour lui montrer qu'elle était compatissante et qu'elle comprenait. « J'ai du pleurée toutes les larmes de mon corps tant la douleur était immense et intense.. C'est atroce de se faire enlever aussi tôt la personne qui compte le plus à nos yeux, alors qu'on avait tant de choses à vivre ensemble. Heureusement que mes proches étaient là pour moi. Je veux te faire comprendre Bird, que tu n'es pas seule et que tu ne le seras jamais.  Mais je suis sûre que de là où elle est, elle est fière de toi de ce que tu as accomplis et que tu es l'amour de sa vie. Seulement, peut-être qu'elle n'était qu'un chapitre de la tienne. » Elle se mordait l'intérieur de la joue pour s'éviter de pleurer et elle soufflait un peu « J'ai l'impression que ça sera toujours aussi frais. J'ai peur de croiser son frère et qu'il m'en mette plein la figure. Il m'avait tellement mal regardé à son enterrement, il aurait pu me cracher dessus il l'aurait fait. » Elle baisse un peu la tête avant d'écouter Ophelia une nouvelle fois, elle a vraiment les mots qu'il faut, elle est exceptionnelle. « Parce que quoi que tu fasses, elle sera toujours là avec toi. Soit juste patiente. » Bird ferme les yeux et elle se rapproche d'Ophelia pour la prendre dans ses bras. Elle ne sait pas si elle a le droit de faire cela, mais elle la serre assez pour montrer qu'elle la remercie et qu'elle est reconnaissante au possible. « Je serais patiente. Je suis désolée de t'avoir parlé de tout ça. Je suis désolée aussi... Pour ta maman. Tu as une force de caractère qui m'impressionne. Et si tu me dis que ça passera alors je te crois. Mais j'ai peur. Peur de ce que je pourrais devenir sans elle. Elle m'a fait découvrir des merveilles et … maintenant, j'ai l'impression d'être aveugle sans elle. Comme si elle était ma lumière. » Elle se pince les lèvres et souffle en posant doucement sa tête sur l'épaule d'Ophelia « J'espère juste que cela ne sera pas trop long... Je ne supporterais pas ça. » Et elle attrape sa thermos avant de boire une gorgée de sa boisson alcoolisée, qu'elle boit en grimaçant « C'est vraiment dégueulasse. » Mais elle ne se souvient plus qu'Ophelia n'est pas au courant de sa petite manipulation et elle voudrait bien retirer ses mots... Mais non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Sam 7 Oct - 17:45 )



✻ ✻ ✻
You know you can call on me when you need somebody. You know you can call on me When you can't stop the tears from falling down, down, down.

Maintenant qu'elle y pense, Ophelia n'a jamais réellement apprit à connaitre Bird. Jusqu'à présent, elles se sont toujours contenter de relations plus ou moins professionnelles agrémenter d'un peu d'humour parce qu'avec un sourire et un rire c'est toujours plus plaisant de travailler. Mais jamais jusqu'à aujourd'hui, Ophelia n'avait conscience de la vie privée de Bird. Elle était d'ailleurs incapable de savoir si elle avait un frère, une sœur ou même un escargot. La brune ne connait que juste le minimum vital sur cette brune au nom d'oiseau qui bosse au Silverlake Bar. « Ah ... Non, c'est mon colocataire. C'est un grand fan de Bob l'éponge... Et autant te dire que ça craint quand même mais il ne tolère pas qu'on dise que Bob c'est nul. » Qu'est qu'elle disait ! Elle ignorait même que Bird avait un colocataire. « Mais ce n'est pas un dessin-animé pour les enfants ? » Ophelia est désolé mais elle n'est pas une experte en Bob l’éponge, elle a juste retenue que c'était un dessin-animé donc quelque chose réservé aux enfants. Mais peut-être qu'une fois encore son colocataire est jeune. Par contre, Ophelia est une experte en relation amoureuse et promis, elle n'enverra aucun cliché à Bird concernant ses prouesses en compagnie de Shane. Elle réserve cela pour ses snaps privé avec l'avocat. « Tu me feras une grande faveur, non pas que tu n'es pas canon, au contraire, mais merci mais non merci. » Ophelia sourit à sa remarque mais son sourire disparaît progressivement quand elle comprend ce qui tracasse Bird. Sa petite amie n'est plus de ce monde et ça brise le cœur de la barmaid. La brune peut dans un sens comprendre son chagrin, elle a vécue une histoire similaire. Sauf qu'elle n'a pas perdue sa moitié, mais son modèle : sa mère. Dans un sens, elle reste également la femme de sa vie. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ré-ouvert cette plaie et parler ouvertement du manque de sa mère. Mais cela ne pouvait que la rendre plus forte, comme Bird, il faudrait juste qu'elle soit un peu patiente. « J'ai l'impression que ça sera toujours aussi frais. J'ai peur de croiser son frère et qu'il m'en mette plein la figure. Il m'avait tellement mal regardé à son enterrement, il aurait pu me cracher dessus il l'aurait fait. » Chacun à sa propre façon de faire son deuil. « Lui aussi a perdu un être cher, il a perdu sa sœur et il arrive souvent que des personnes rejettent la faute sur les autres. Laisse le cracher son venin, ça ne sera pas évident mais il arrivera un moment où il te demandera pardon pour elle. » Alaska. « Qui sait, peut-être que vous vous aiderez mutuellement à aller mieux. » Qu'ils se trouveront, tomberont amoureux et feront des bébés ! C'est ce qui est prévu d'ailleurs. Mais avant que cela n'arrive, il faudra que Bird soit patiente. « Je serais patiente. Je suis désolée de t'avoir parlé de tout ça. Je suis désolée aussi ... Pour ta maman. Tu as une force de caractère qui m'impressionne. Et si tu me dis que ça passera alors je te crois. Mais j'ai peur. Peur de ce que je pourrais devenir sans elle. Elle m'a fait découvrir des merveilles et … maintenant, j'ai l'impression d'être aveugle sans elle. Comme si elle était ma lumière. » Ophelia dépose sa main sur celle de Bird comme si elle tentait de la rassurer. « Elle te manque c'est normal. Tu avais compris ta vie avec elle et maintenant elle est juste partit dans un monde meilleur avant toi. Un jour tu la retrouveras c'est certain, mais avant il faut que tu vives ta vie, je suis certaine que c'est ce qu'elle aurait voulu pour toi. » Certes Ophelia ne connaissait pas Alaska, mais c'était une généralité. Hormis dans Roméo et Juliette, aucune histoire d'amour méritait d'être aussi tragique. « J'espère juste que cela ne sera pas trop long... Je ne supporterais pas ça. » Ophelia resserre un peu sa prise sur la main de Bird. « C'est vraiment dégueulasse. » Hum ? « C'est du café qui ressemble à un vieux jus de chaussette ? » dit-elle avec un sourire aux lèvres avant de prendre des mains le thermos de la brune pour goûter également. Mais elle n'a même pas besoin de goûter que l'odeur est nauséabonde. « Tu devrais vraiment te mettre au café plutôt qu'à ça. » Ophelia ignore même les alcools qu'elle a pu mélanger dedans et elle ne goûtera pas. « Tu sais normalement que tu ne dois pas être bourrée sur ton lieu de travail ? » C'est l'une des conditions dans le contrat de travail qu'elle fait signée à chacun de ses employés. « Je comprends que tu sois triste, mais croit moi, ça, ça ne résoudra en rien ton problème et ça ne te le fera pas oublier non plus. » Et quitte à ce que Bird la maudisse, elle vide l'intégralité du récipient dans l'évier derrière elles.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 115
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( Mer 11 Oct - 22:30 )



✻ ✻ ✻
Elle aime bien traîner par ici , Le corps comme un festin, Pour offrir aux chiens , Le vide entre ses reins , J'ai perdu mon amour , Dans un verre de vin rouge , C'est moi qu'elle a noyé, Elle m'a laissé sur le quai des tristes, Elle est partie loin; Elle m'a laissé naufragée

« Mais ce n'est pas un dessin-animé pour les enfants ? » Bird rit un peu, secoue la tête positivement et finit par lever les yeux au ciel parce qu'elle entend encore Matthias lui dire qu'elle ne comprend rien à l'art des dessins animés, que Bob l'éponge c'est le meilleur dessin animé de tout les temps et que de toutes façons, elle n'est qu'une inculte qui ne sait pas de quoi elle parle. « Si si, mais il est trop fan. Il ne faut pas lui en vouloir, il n'a sûrement pas toute sa capacité mentale. » Bisous Laurine Oui Matthias n'avait certainement pas la lumière à tout les étages et tout le monde avait beau lui dire, il réfutait toutes les accusations et préférait dire qu'il était un incompris. Bon, il avait peut-être beaucoup plus de neurones que Bird vu ce qu'elle avait apprit sur lui il y a quelques temps mais elle n'avouerait jamais le fait qu'elle le trouvait intelligent. « Lui aussi a perdu un être cher, il a perdu sa sœur et il arrive souvent que des personnes rejettent la faute sur les autres. Laisse le cracher son venin, ça ne sera pas évident mais il arrivera un moment où il te demandera pardon pour elle. » Oui, mais est-ce qu'elle voulait même son pardon ? Elle n'en savait rien. Elle ne voulait pas qu'il s'excuse, parce qu'il n'y était pour rien. Si il avait peut-être provoqué un certain mal être chez l'oiseau quand on y pensait, mais elle n'était pas mal à cause de lui en entier. Non, elle était mal parce que son ange était parti parce qu'elle avait disparu et qu'elle n'était plus là pour lui dire à quel point elle l'aimait, à quel point elle était amoureuse d'elle et combien elle l'aimait chaque matin dans un joli message. Son téléphone ne sonnait plus, il n'y avait que le silence qui résonnait désormais. « Je ne veux pas qu'il me demande pardon. Il aurait dû lui demander pardon à elle. » Parce qu'ils avaient été  trop têtus l'un et l'autre pour se demander pardon. Alors ils étaient restés sur un quiproquo qui avait mené Alaska à sa perte. Oui, Bird était persuadée de cela. Et elle ne changerait certainement pas d'avis tout de suite. Pas avant d'avoir eu une explication avec lui. « Qui sait, peut-être que vous vous aiderez mutuellement à aller mieux. » Elle éclata de rire avant de regarder Ophélia avec un air tout sauf sérieux « Tu penses vraiment que j'accepterais son aide après ce qu'il m'a fait ? Non. Plutôt qu'il crève. » Bon elle y allait peut-être un peu fort, mais elle ne le pensait pas, les mots venaient de dépasser sa pensée « Pardon, je n'aurais pas dû dire ça. » On lui avait toujours apprit à ne pas souhaiter la mort des gens. Alors, elle ne le ferait plus. « Elle te manque c'est normal. Tu avais compris ta vie avec elle et maintenant elle est juste partit dans un monde meilleur avant toi. Un jour tu la retrouveras c'est certain, mais avant il faut que tu vives ta vie, je suis certaine que c'est ce qu'elle aurait voulu pour toi. » Bird attrapait la main d'Ophelia et la serrait un peu avant de plonger son regard dans celui de la barmaid. Elle y trouvait du réconfort et une envie plus forte de se battre désormais. Désormais, elle avait un point de repère dans ce monde vide de sens et ce point de repère, c'était sans aucun doutes, Ophelia. Et elle ne l'échangerait pour rien au monde. « C'est du café qui ressemble à un vieux jus de chaussette ? » Bird déglutit quand Ophelia saisit le thermos et elle sent une poussée de honte qui l'envahit quand la brune sent l'odeur nauséabonde de l'alcool. « Tu devrais vraiment te mettre au café plutôt qu'à ça. »  Elle sent alors ses joues qui se teintent de rouge et elle ferme les yeux un instant avant de murmurer « Pardon... » Demander pardon quand on le pense c'est bien mieux et Bird était sérieuse, elle se sentait bête d'être saoule, mais elle ne l'était plus vraiment. Elle se sentait bête d'avoir le besoin de se saouler pour avoir l'impression d'être heureuse. « Tu sais normalement que tu ne dois pas être bourrée sur ton lieu de travail ? Je comprends que tu sois triste, mais croit moi, ça, ça ne résoudra en rien ton problème et ça ne te le fera pas oublier non plus. » Bird eut un geste presque désespéré quand Ophelia vidait le contenu de son récipient, mais elle savait que tout cela était pour son bien, alors elle acquiescait et récupérait son bien en jouant avant de répondre « Certaines personnes trouve du réconfort dans l'alcool, je pensais que ça m'aiderait, je pensais que j'arriverais à surmonter cela avec une dose de vodka chaque matin. «  Elle pinçait ses lèvres « Mais ça ne m'aide en rien. Toi tu m'aides, tu m'as aidé. » Ele se rend compte alors qu'elle pourrait être viré. Elle tente de savoir la vérité « Tu ne vas pas me virer hein ? » Non, parce que plus de boulot, plus d'Alaska, supporter Matthias toute la journée ? Elle ne le supporterait vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: (ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

(ophelia) j'ai perdu mon amour dans un verre de vin rouge

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération