Would it be okay if I take your breath away?

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Dim 2 Avr - 23:36 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Parce qu’Eirik tente toujours au mieux de garder ses promesses il ne pouvait ignorer le message qu’Arya lui avait envoyé un peu plus tôt. Il était étonné et surpris de voir son nom s’afficher ainsi sur son téléphone. Il lui avait bien envoyé un sms pour qu’elle ait son numéro mais ni l’un ni l’autre n’avait pris la peine d’amorcer une conversation. Il trouvait ça dommage, mais il était tout aussi coupable qu’elle. Il n’avait pas pris le temps. Pourtant il se souvenait bien comme le feeling avait été plutôt bon. Si l’on considère la seconde moitié de leur rendez-vous bien sûr. Il ne pouvait cacher sa joie, évidemment d’avoir des nouvelles de la blonde. Et Dean ne manquait pas de lui faire remarquer qu’un sourire idiot se déclinait sur son visage. Eirik répondait par un ‘’ta gueule’’ des plus amicaux avant de s’isoler sur la terrasse. Parce que Dean peut être vraiment, vraiment lourd quand il s’y met, et il préfère autant éviter ça. Il avait pensé quelques fois à la blonde, durant ces quelques semaines qui étaient passées depuis leur rendez-vous. Il ne pouvait nier qu’elle avait ouvert une certaine brèche en lui, et elle l’intriguait un minimum. En tous cas il ne dirait pas non à en savoir un peu plus sur elle. Il continuait de penser que ce n’était pas correct de sa part. Il espérait qu’elle ne se fasse pas de faux espoirs, mais il savait déjà en partie que c’était le cas. Lorsqu’elle lui avait dit la fin de la phrase qu’elle avait laissée en suspens, il était tombé de haut et se demandait exactement quels films elle était en train de se faire. En soit, il n’ pas envie d’être en couple, mais il est devenu bien trop curieux à son sujet, et bien qu’il aurait peut-être finit par laisser couler si elle ne lui avait pas envoyé un message, elle venait de le faire donc la question ne se posait plus. Son image lui revenait à l’esprit aussi vivement que lorsqu’il l’avait quitté. Cette fois c’était bien un vrai rendez-vous, et en plus la blonde demandait à être surprise, rien que ça. Il se raclait la gorge en observant l’eau frémir sous la brise. Il se demandait bien où il pouvait l’emmener, mais avec la piscine sous les yeux et sa demande de prendre l’air, il ne pouvait s’empêcher d'avoir envie de l’emmener dans l’endroit qu’on pourrait appeler son jardin secret. N’est-ce pas trop en faire que d’inviter une presqu’inconnue dans son endroit secret ? Il hésitait un moment avant de lui répondre qu’il a ce qu’il lui faut. Tant pis, ça ne sera plus un secret, et puis après tout cet endroit ne lui appartient pas, et s’il peut lui remonter le moral ainsi, ce n’est que mieux. Eirik se lève déterminé, se prépare un minimum pour être présentable et saute dans sa voiture. Il ne sait pas très bien dans quoi il s’embarque, si c’est une bonne idée, s’il ne ferait pas mieux de continuer à ne pas vouloir de rendez-vous avec des filles mais il n’a pas pris le temps de tergiverser. Mieux valait-il pour lui qu’il se décide rapidement sinon il aurait été capable d’annuler. Le truc étant qu’il lui avait fait une promesse alors d’un côté il était bloqué avec son sens de l’éthique et il ne pouvait que prendre l’air avec elle. Il pensait à cet endroit au nord de la ville a quasiment une heure de route où il lui arrivait de s’éclipser. Parce que cet endroit lui rappeler son jardin secret de stockholm, celui que son père avait partagé avec Einar et lui,là il allait pour se ressourcer. C’était le genre d’endroit qui a une histoire personnelle, qui respire le bonheur et lui redonne courage. Celui-ci n’avait rien de tout ça, mais c’était un endroit magnifique, qui a le même genre de disposition que Fredhällsbadet ce qui lui permettait facilement de faire une transposition affective. Transposition affective qu’il a tant besoin pour calmer le manque de Stockholm. Et le manque de son père aussi. Toujours est-il qu’il souhaitait y emmener Arya aujourd’hui, bien qu’ils ne puissent pas au final y rester longtemps car la route est longue, mais il était certains que ça apaiserait son esprit. Eirik arrivait devant la porte de la blonde, sortait de la voiture et alla sonner soigneusement à la porte. Il se voyait mal lui signifier par sms qu’il était là. C’était un peu négligé, alors voilà, il était là devant la porte d’Arya. Un poil anxieux, un poil curieux, et un poil impatient. Il ne pouvait nier que son appel au secours lui avait sacrément donné envie de la revoir. Il était flatté aussi qu’elle ait donné suite à leur rendez-vous. Et lorsque la blonde lui ouvrait la porte, il ne pouvait dissimuler un sourire ravi. Il était ravi tout simplement, pour une raison qui lui échappe un peu. « Arya. » fait-il en s’approchant. Il se permet de lui faire la bise pour la saluer. « Votre bouffée d’air frais vient d’arriver » plaisante-t-il en se présentant. Elle voulait prendre l’air ? Il allait lui couper le souffle. « Si tu es prête on peut y aller. » Eirik lui ouvre la portière et s’installe en voiture. « Si tu ne vois pas d’inconvénient à ce que je te montre une vue magique, il faudra faire une petite heure de route. » Il se racle la gorge et pose un regard sérieux sur elle. « Si tu me fais assez confiance pour aller jusque-là, sinon on peut tout aussi bien aller sur la plage. » Fait-il tout à fait sérieux. Il comprendrait qu’elle hésite à s’aventurer dans un lieu inconnu avec un inconnu. Ce serait même normal de décliner l’offre d’ailleurs. Peut-être était-ce lui le fou dans l’histoire ?

_________________
..


Dernière édition par Eirik Ehrensvard le Mar 4 Avr - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 0:18 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

 Arya devenait folle à être enfermée dans la maison. Les médecins lui avaient interdit de prendre la voiture pour faire des longs trajets, Shane l'avait obligé à rester à la maison, Lucas était aux abonnés absents tant il squattait dans sa chambre et Rachel avait décrété que la voiture était bien trop dangereuse pour le moment alors elle lui piquait ses clés chaque matin ou plutôt elle les gardait dans son sac à main et Arya oubliait de les récupérer Alors aujourd'hui, elle avait décidé de faire une journée cocooning pour prendre soin d'elle, mais au bout de quinze minutes, elle en avait déjà eu assez et avait déjà changé d'activité. Elle ne voulait pas rester ici aujourd'hui, elle avait besoin de sortir et prendre l'air sur sa terrasse avec un livre et un thé ce n'était pas l'idée du siècle. Alors Arya avait eu une idée de génie en regardant son téléphone, elle avait envoyé un espèce de SOS à Eirik, en espérant qu'il lui réponde et qu'il ne la prenne pas pour la folle furieuse qu'elle semblait être lors de leur premier rendez-vous qui n'était pas un vrai rendez-vous cependant. C'était censé être un rendez-vous d'affaires qui s'est simplement soldé en un Fikka et un bon moment. Arya  ne pouvait pas le nier, elle avait simplement passer un bon moment avec Eirik et elle avait secrètement espéré qu'il la rappelerait ou même qu'elle le recroiserait en ville. Mais rien de tout cela ne s'était fait. Alors elle avait prit les devants pour une fois et lui avait envoyé un message. Elle guettait stupidement si elle n'avait pas de réponses toute les trente secondes ce qui avait le don de désespérer son chien qui en avait assez de voir sa maîtresse faire les cent pas en attendant que le ping de sa sonnerie retentisse. Quand il parvenait enfin à ses oreilles, elle regardait le tééhone et un sourire prenait place sur ses lèvres abîmées. Elle déglutissait un peu avant de lui répondre et de faire une nuvelle fois les cent pas, de peur qu'il la prenne pour une fille inconsciente. Ce qu'elle n'était pas. Elle imaginait Rachel qui lui posait un interrogatoire déjà et ça la calmait aussitôt. Tandis qu'elle échangeait des sms avec le suédois, elle se préparait et se demandait au moins trente fois si la tenue convenait avant d'en changer. Elle aurait voulu que Rachel soit là pour la conseiller mais elle était à l'école et elle ne pouvait décemment pas la déranger pour une histoire de tenue. Elle enfilait alors quelque chose de simple parce que la simplicité c'est la vie et elle se maquillait pour retirer le teint de cadavre qui avait prit place sur son visage depuis quelques semaines. Elle ne savait pas vraiment dans quoi elle s'engageait quand elle lui demandait de la surprendre, mais elle était persuadée qu'il savait ce qu'il faisait et qu'elle n'allait pas être déçue du voyage. Quand elle entendait la voiture qui arrivait devant chez elles, elle mettait les chiens dans le jardin pour qu'il n'aboie pas sur l'inconnu et elle ouvrait la porte avec une hâte bien dissimulée. Et elle se met à rire quand il se présente « Et bien, je suis ravie que ma bouffée d'air frais soit ici alors. » Et elle attrape sa veste avant de sortir en refermant derrière elle « J'ai pris ma veste nous pouvons y aller. » Elle n'avait même pas prit la peine de prévenir Lucas, il devait sûrement être en train de dormir de toutes façons, il ne fait que cela de ses journées Elle s'installe alors dans la voiture, pose ses mains sur ses cuisses pour tapoter un peu dessus dans un rythme qui ne tient qu'à elle et elle tourne son visage vers Eirik « Et bien, je suis prête à faire une heure de route. Ca compensera toutes les sorties que je n'ai pas fait depuis trois semaines. » A part pour aller chez le médecin pour faire des check-up et aller au bureau accompagnée de Rachel chercher un dossier, elle n'était pas vraiment sortie.  « Je ne vois pas pourquoi je ne te ferais pas confiance. Tu m'as dit que tu étais quelqu'un d'honnête et non pas un voleur de voiture. » Elle riait un peu se recentrant sur la route quand il commençait à démarrer. Elle allait augmenter le son de l'auto-radio avant de se faire doubler par Eirik, elle reposait alors sa main sur sa cuisse, avant de briser le silence un peu gênant qui avait prit place dans l'habitacle « Merci de m'avoir sauvé de ma tour argenté. Tu vas encore penser que je me prend pour une princesse... mais c'est pas vrai. Je t'assure ! Il y a du neuf depuis qu'on s'est vus ? Tu n'as pas trop tué ton ami j'espère ? Au sujet de l'annonce ? » Parce qu'au fond, toute cette histoire c'était peut-être une bonne idée.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.


Dernière édition par Arya Cohen le Lun 3 Avr - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 1:17 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Eirik n’avait pas tergiversé bien longtemps avant de répondre aux sms d’Arya. Bien qu’il n’y paraisse pas et qu’il tentait de se persuader du contraire, Eirik avait bien évidemment envie de revoir la blonde. Le rendez-vous avait très mal commencé, mais très bien fini. Dans un feeling étrangement bon. A croire que commencer sur un malentendu ça débloque. Ce n’était pas si étrange que ça, il avait bien vu qu’une fois la dispute passée, et la supercherie révélée, le ton était soudainement plus amical. Comme si ça avait brisé toutes ces barrières en un temps record. Ca rapproche de s’engueuler avait-il même envie de dire. La blonde lui semblait avoir vraiment besoin de s’évader. Sinon elle ne lui aurait pas envoyé un message a lui avait-il conclu. Alors autant frapper fort. C’était peut-être inconscient de l’emmener dans son repère, mais d’un côté il doute qu’il y vienne souvent et surtout qu’elle s’y retrouve en même temps que lui à l’avenir. Ce n’est pas la porte à côté alors tout de suite ça compliqué les coïncidences. Et puis il sentait qu’il n’avait rien à perdre. Qu’est-ce que c’est que de partager avec une personne son endroit secret ? Tout la ville n’est pas au courant non plus, il ne pensait pas prendre énormément de risques en l’y invitant. Toujours est-il que ça lui fera un bien fou à lui aussi de se retrouver là-bas, s’évader un instant. Penser qu’il est à Stockholm et se sentir instantanément ressourcé. Il adore son job, mais évidemment il y accorde tellement d’énergie que forcément celui-ci lui pesait parfois. Il avait même envie à certains moments de redevenir astrophysicien. Mais s’il y a bien une chose qu’il ne peut pas faire en étant à Cap Harbor c’est bien d’exercer ce métier étrange qui nécessite des installations plus que spécifiques. Eirik avait bien conscience que l’amener là serait inévitablement source pour lui d’une certaine inquiétude. Il allait devoir s’ouvrir un peu plus à elle, inévitablement, parce qu’évidemment elle s’interrogerait. C’est normal. Et il ne savait pas bien si ça le gênait réellement de lui en apprendre d’avantage sur lui. Peut-être que c’est une bonne chose au final. Il est peut-être sur le point de voir une future amie avec qui il sera inséparable ou quelque chose comme ça. Enfin bref, il cogite sur le sujet, parce qu’il se met en danger dans le fond. Mais qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour sauver une demoiselle en détresse hein ? Eirik était devant la porte d’Arya avec beaucoup de choses qui se bousculent dans sa tête. Un sourire étire ses lèvres. Elle dit être ravie. C’est le bon mot, il l’est tout autant. Ils s’installent en voiture et il lui explique qu’il faudra bien faire une heure de route. Elle est d’accord, il est soulagé mais ne peut s’empêcher de souligner un détail. « Trois semaines… J’espère que ce sera à la hauteur alors. » Dit-il innocemment tandis qu’une sonnette d’alarme vient de sonner dans son esprit. Avant de se mettre en route, il demande confirmation quant à leur départ. Il veut bien qu’elle lui fasse confiance, mais il en demande peut-être un peu trop. Elle balaie ses inquiétudes d’un revers de la main en signifiant qu’il lui avait bien précisé qu’il était honnête et ne volait pas de voiture. Il rit de bon cœur à sa remarque. « C’est vrai que ça vaut toutes les preuves du monde » dit-il ironiquement. « Vraiment. J’espère que tu ne fais pas confiance à tout le monde comme ça. J’me sens con, maintenant je m’inquiète pour toi envers moi-même, c’est vraiment bizarre. » Très bizarre, parce qu’il serait elle, il refuserait. Pourtant il se connait. Mais elle ne le connait pas. Enfin, c’est complexe, mais très logique dans le fond. Elle est insouciante, mais il ne peut pas nier que là tout de suite ça l’arrange. Eirik démarre le moteur et étrangement un silence s’installe dans la voiture. Il ne sait pas bien s’il doit le prendre mal. « Ne.. » Ils prennent la parole en même temps, il se coupe et la laisse terminer. « Tu m’assure que tu es une princesse ? » la taquine-t-il en riant. « J’ten prie. Rien de bien nouveau de mon côté, le travail et encore le travail. La routine. et pour l'annonce.. finalement je ne lui ait pas trop passé de savon » Il marque une pause. Parce qu’il avait apprécié ce rendez-vous, et qu’il avait peut-être eu raison d’insister pour une fois. « Surement parce que c’était pas si mal au fond. Mais j’me suis permis de lui glisser juste que c’était un rendez- vous foiré, histoire qu’il se sente coupable. » Il hausse les épaules. Ca le fait bien rire de mener Dean en bateau de son côté en tous cas. « Et toi, comment ça s’est passé ? » Il pourrait lui demander aussi quoi de neuf, mais il est évident qu’elle devrait lui parler de cette tour d’ivoire et il ne veut pas lui forcer la main. Elle abordera le sujet quand ça lui conviendra. Après tout il peut comprendre que c’est à cause de ça qu’elle est là. Il tente de la détailler un peu, sans trop détourner son regard de la route et le plus discrètement possible. Elle a les traits tirés, le teint fatiguée. Et il lui semble bien aussi les joues plus creusées. Il ne l’avait que peut vue mais il en mettrait sa main à couper qu’elle a perdu du poids.

_________________
..


Dernière édition par Eirik Ehrensvard le Mar 4 Avr - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 11:40 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Elle pourrait l'embrasser pour le remercier de venir la sauver, mais ce serait définitivement très très bizarre. Alors elle se contente de sourire comme une imbécile devant son téléphone quand il lui répond qu'il arrive dans les cinq minutes qui suivent, juste le temps de se mettre en route. Elle a l'impression que ça passe trop lentement et elle se retient à chaque voiture qu'elle entend passée de se mettre à la fenêtre pour zieuter si c'est lui ou non. On dirait une enfant de cinq ans, qui a hâte d'aller à Disneyland et qui colle son nez contre la vitre quand le logo Disneyland apparaît enfin devant ses yeux c'est un peu moi en vrai. Fort heureusement pour elle, elle n'est à proximité de la fenêtre quand elle l'entend qui arrive, parce que niveau discrétion elle est aussi discrète qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine et elle se dit qu'il la prendrait vraiment pour une folle furieuse si jamais il l'apercevait telle une commère derrière sa fenêtre. Il ne comprendrait surtout pas l'engouement qu'elle éprouve à pouvoir sortir. Elle en avait assez de voir l'intérieur de sa maison et pas plus loin que son jardin. Surtout que Rachel lui avait interdit de déplacer les meubles, alors elle ne pouvait pas se la jouer décoratrice d'intérieur, ce qui la rendait bien triste. Mais soit, elle avait trouvé mieux à faire que de redécorer la maison. Elle avait aussi l'impression d'être une adolescente qui, privée de sortie, désobéissait à sa mère. Mais elle s'en fichait un peu sur le moment. Sur l'instant, elle pensait juste au fait qu'elle allait passer certainement un bon moment avec quelqu'un qu'elle commence à apprécier et qu'il semble être du même avis quand elle voit le sourire qui s'étire sur les lèvres du jeune homme. « Je suis sûre que tu seras à la hauteur ! Je ne m'inquiète pas là-dessus. » Elle a l'impression qu'elle pourrait l'effrayer à avoir une confiance aveugle en lui, mais ce n'est vraiment pas le but. Elle ferait mieux de se taire sur le reste du chemin, mais elle n'avait pas envie que le silence devienne gênant et bien trop lourd. Elle arrivait même à le faire rire ce qui s'annonçait plutôt bien pour le reste de l'après-midi. « Oui c'est une belle preuve. Et non, je ne fais pas confiance à tout le monde de la sorte... Je pense juste que... tu es digne de confiance et que ... tu ne me décevras pas. » Elle n'emploie pas les bons mots, mais tant pis, elle espère qu'il comprendra. Qu'elle n'est pas du genre à faire confiance, mais que bizarrement, lui, il lui inspirait une grande confiance, après tout,, ils étaient tout les deux dans le même bateau à leur rencontre et, ils avaient plutôt bien accroché, du moins c'est ce qu'elle pensait. Lorsqu'il se moque un peu d'elle, elle tourne son visage vers lui en faisant une petite moue avant de rire « Oui, je suis une princesse ! Dans mes rêves les plus fous. » Et elle lui sourit doucement, le détaillant quelque peu, et se reconcentrant sur la route par la suite. « Ah oui ? Un rendez-vous foiré ? Je suis déçue moi qui pensait que ça c'était bien passé... » répond t-elle sur le ton de la plaisanterie « J'espère alors qu'il ne s'en veut pas trop le pauvre. Ce serait dommage qu'il pense qu'il a tout fait foiré. » Et elle réfléchit à comment ça s'est passé par la suite... en sachant qu'elle n'avait pas encore eu le temps de passer un savon à Shane, ni même d'en parler plus en détail avec Rachel « Eh bien, je n'ai pas encore trouvé le coupable... Enfin, je soupçonne mon boss mais je n'ai pas encore eu le temps de le voir. » Elle se déteste de parler à demi-mots. Et elle n'a pas envie que le siilence reprenne sa place alors elle poursuit en se mordillant l'intérieur de la joue « J'ai terminé à l'hôpital... quelques temps après notre rendez-vous. J'ai fait un malaise au bureau et il s'est avéré que je refaisais une crise d'anorexie.. Enfin, ils appellent ça comme cela mais... c'est juste que je ne ressens pas la faim. Dans le sens où.. » Elle soupire et lève les yeux au ciel. Elle n'a pas envie de l'effrayer. Ce n'est pas vraiment le moment puis elle risque de gâcher leur premier vrai rendez-vous, si elle peut appeler cela un rendez-vous. Mais elle n'avait pas envie de lui cacher queque chose « Dans le sens où je ne m'alimente pas, jusqu'à ce que je finisse à l'hôpital. Ce qui explique mes trois semaines d'emprisonnement. » Elle fait une grimace avant de le regarder du coin de l'oeil, tentant de jauger ses réactions « Tu dois vraiment me prendre pour une folle à l'heure actuelle... J'espère que je ne te fais pas peur. » Parce qu'elle ne le supporterait pas vraiment.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 14:12 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Il ne saurait pas bien expliquer pourquoi mais il est tout à fait heureux que la blonde lui ait envoyé un message. Lui qui était plutôt partit pour ne jamais prendre une minute pour lui demander des nouvelles, il se sentait bien con pour le coup. D’un côté il ne pouvait s’empêcher de penser que c’était bien mieux de rester à l’écart de tout ça, et d’un autre il était bien trop intrigué pour l’ignorer. Il s’était présenté à elle avec une joie peu dissimulée pour le coup mais ce n’était pas bien grave. Il n’avait pas intérêt à jouer le gars insensible et bizarre sinon elle aurait vraiment peur de s’embarquer en voiture avec lui. D’ailleurs il a l’impression que ce second rendez-vous sera tout aussi bizarre que le premier. Sont-ils maudits où quelque chose ? Sont-ils voués à être étranges l’un envers l’autre ? Eirik se sentait idiot de proposer à Arya d’aller si loin, mais il n’avait pas réfléchit plus que ça avant de débarquer chez elle il faut dire. Elle ne s’inquiète pas. Tant mieux dans un sens. Mais lui commence à s’inquiéter pour elle. C’est une position un peu délicate, de s’inquiéter qu’elle monte avec un inconnu en voiture alors que l’inconnu en question c’est lui-même. C’est très con mais il espère sincèrement qu’elle n’est pas comme ça avec tout le monde sinon effectivement il y aurait de quoi s’inquiéter. Mais bon dans un sens il est tout aussi flatté qu’elle lui fasse confiance de la sorte. Il n’allait pas nier que c’était agréable de ne pas avoir à s’inquiéter de faire ses preuves. Peut-être avait-il fait ses preuves en gardant son sang-froid lors de leur rendez-vous bizarre, et avoir tante de sauver les meubles ? Ca ne lui semble pas suffisant, mais si ça lui a inspiré confiance à elle, tant mieux. « Bon je ne vais pas me plaindre alors » lui répondit-il en souriant. Si elle lui fait confiance c’est une bonne chose au fond non, pourquoi s’inquiétait-il ? En tous cas il était déjà rassurée de savoir qu’elle n’accorde pas sa confiance aussi facilement à chaque gars croisé au coin de la rue. « Tant mieux » souffle-t-il avant qu’un silence ne s’installe. Lui ça ne le gêne pas. Il apprécie le silence même. Il avait bien compris par contre que ce n’était pas forcément le cas de la blonde qui déjà au café s’était de suite sentie inconfortable. Cela dit c’était peut-être parce qu’il s’était mis à l’observer avec insistance à ce moment. Mais dans tous les cas il pensait préférable de dire quelque chose. Il était sur le point de dire ‘’Ne réfléchit pas trop sinon tu vas prendre tes jambes à ton cou’’ mais Arya prit la parole en même temps et il n’en dit rien. Après tout c’est vrai si elle se mettait à trop cogiter elle se rendrait peut être compte que c’est insensé et demanderait à sortir de la voiture. Encore une fois la blonde le fait bien rien dans sa façon de parler. Elle est maladroite et il trouve ça adorable. Il n’avait pas perdu une occasion la dernière fois de la charrier sur ses tournures de phrases et il faisait de même aujourd’hui. « Toutes les femmes sont des princesses j’imagine » Il lui rend son sourire, pensant subitement à sa sœur lorsqu’elle était petite, se disant que oui, toutes les petites filles veulent être des princesses. Son cœur se serre un instant à l’évocation d’Eli mais il ne s’arrête pas sur cette pensée, ce n’est pas le moment. Arya lui demandait pour l’annonce et il avouait qu’il n’avait pas tué Dean. Ce rendez-vous avait été une bonne chose au final, il avait passé du bon temps. Mais il se vengeait un minimum et pour qu’il s’en veuille il lui avait it que ça avait totalement foiré, et lui avait complètement caché le dénouement. Eirik rit de bon cœur. « Tu compatis à la souffrance de l’ennemi ? Non sérieux, il le mérite bien, et au fond il s’en fou je suis sur donc ne t’inquiète donc pas pour ça. » Il note toute de même avec plaisir que selon elle le rendez-vous s’était plutôt bien fini également. « Je ne doute pas que tu lui fera payer » contrairement à lui, elle avait bien plus de raison de tuer le coupable de la supercherie. Au fond de son côté ça n’avait pas été grand-chose, comparé à elle à qui on a fait croire à un rendez-vous de travail. Elle avait de quoi être en rogne et il comprenait. Sans qu’il ne s’y attende vraiment, Arya se met à aborder le sujet sensible. Celui qui l’a enfermé pendant quelques semaines. Il se concentre sur la route, écoutant silencieusement les explications de la blonde qui s’ouvre étonnement vite à lui. Il aventure un coup d’œil vers elle et lui adresse un sourire à la fois navré mais encourageant. « Je vois. » Il avait donc vu juste pour son poids. Mais l’inquiétude le gagne subitement sans qu’il ne le veuille vraiment. « C’était déjà le cas quand on s’est vu ? » Il soupire doucement. « Promis, je ne t’oblige plus à manger » fait-il sur le ton de l’humour. Valait mieux en rire qu’en pleurer. C’est un sujet sérieux, qu’il ne prend pas à la légère mais il préfère pour le moment masquer son inquiétude et ne pas la mettre dans l’embarras. Le mieux étant de lui faire passer du bon temps pour le moment. Eirik regarde autour de lui. Ils roulent depuis plusieurs minutes et commencent à arriver au milieu de nulle part. « Il m’en faut bien plus pour avoir peur je te rassure. C’est plutôt moi qui devrais te poser la question. » Il désigne les alentour d’un coup de tête, si elle s’inquiète c’est normal. Il n’y a pas grand-chose, à part des kilomètres de côte et une route plutôt déserte. « Merci pour ta confiance. C’est bien la première fois qu’une inconnue me suit comme ça aveuglément » fait-il en riant de bon cœur.

_________________
..


Dernière édition par Eirik Ehrensvard le Mar 4 Avr - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 21:24 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Elle ne pensait pas que sa première sortie allait être avec cet homme. Elle imaginait grandement qu'elle allait aller faire du shopping avec Rachel, peut-être manger une glace sur le bord de la plage, ou alors elle allait aller au bureau. Mais non, elle était à deux doigts d'aller faire une promenade avec cet homme qu'elle avait rencontré quelques semaines auparavant au détour d'un café et d'un rendez-vous improvisé par Shane et Rachel, mais elle ne le sait pas. Alors elle prenait la vie comment elle venait, elle savait pertinemment que la vie pouvait être courte et qu'on ne savait pas de quoi demain serait fait. Alors elle allait profiter de ce moment avec ce presque inconnu, et elle n'allait pas se poser les dix mille questions qu'elle se posait habituellement, sur ce qu'elle devait faire, e qu'elle devait dire ou ne pas dire. Elle allait simplement profiter de l'instant. Et ne pas se prendre la tête. Elle était persuadée qu'il allait l'aider à faire tout cela et elle était heureuse de se dire qu'il ne la jugeait certainement pas. « Ah non ! Si tu te plains ... je boude ! » Et voila qu'elle devient une vraie enfant, et elle s'en voudrait presque, de peur qu'il commence par la juger, elle se met alors à rire pour qu'il comprenne qu'elle rigole (un peu). Elle remarquait bien qu'il se moquait d'elle un peu, et quelques moi auparavant, elle se serait vexé et lui aurait dit d'aller se faire voir si sa façon de parler ne lui convenait pas. Mais elle avait peut-être mûri, c'était même sûr, elle arrêtait de se vexer pour un rien et elle prenait le temps d'écouter les personnes et elle les comprenait, un peu trop même. « Surtout moi ! » Et elle rit un peu plus avant de secouer la tête pour réprimer son rire encore et toujours. Si elle partait dans un fou-rire, elle n'allait plus s'arrêter. Merci la fatigue. Mais ellle se remet à rire quand elle entend le conducteur rire, il faut dire que le rire est assez communicatif. Mais elle se calme bien vite pour partir sur le sujet de leur rendez-vous déguisé et les réactions des personnes qui sont à l'origine de cela. « Ah oui il s'en fout ? Et oui je compatis à sa souffrance ! Mais je suis sûre qu'en vrai, tu es quelqu'un d'adorable et que tu ne lui ferais pas de mal. En tout cas, si jamais un jour Rachel me faisait un coup comme ça, je me vengerais mais subtilement. » Et elle se dit qu'elle lui a peut-être donné une idée et elle n'en est pa peu fière. « Et j'ai plein d'idées pour le faire ! » En vérité, elle manquait un peu d'imagination sur le moment, mais elle avait hâte de retourner au bureau pour se venger de Shane. Elle avait plein de vengeance à accomplir, le seau d'eau, le rendez-vous. Elle avait hâte de mettre ses plans en marche. Mais il faudrait déjà qu'elle puisse les mettre en marche. Mais y'a le silence aussi, le silence qui fait gonfler le coeur, le silence qui fait peur, qui donne des frissons. Elle a juste envie de parler pour ne rien dire, juste pour ne pas entendre le court de ses pensées. Alors elle lui explique tout, met les cartes sur table et ne veut rien lui cacher, elle ne comprend pas pourquoi elle fait cela, mais elle le regarde du coin de l'oeil, et elle ne reconnait pas de geste qui pourrait être prit comme un jugement. « Oui c'était le cas, mais je ne t'en veux pas, ne t'en fais pas, tu ne savais pas. » Elle lui fait un petit sourire compatissant pour qu'il ne s'en veuille pas, ce n'était pas son but et elle tapote du doigt le rythme de sa musique le long de sa cuisse. Et elle en profite pour poser son regard sur la route qui défile et il n'y a plus rien, que des clairières, des fôrets et plus aucun signe de vie. Elle pourrait paniquer, mais cela l'apaise en vérité. « Quelle question ?! Si j'ai peur ? Ah non du tout. » Elle rit avant de reposer son regard un peu partout. « Et bien je suis assez fière d'être la première ! » Et elle pensait subitement qu'elle aimerait être la dernière mais c'est juste stupide. Une stupide pensée. Elle passe une main dans ses cheveux avant d'entendre un bruit assez étrange qui émane de la voiture du jeune homme. Elle fronce les sourcils avant de le regarder « Tu ne vas quand même pas me faire le coup de la panne ? » Elle rit un peu avant de le regarder et elle voit qu'il ne semble pas plaisanter. « Si...? » Elle pourrait rester calme, mais elle panique un peu intérieurement. Mais elle est en bonne compagnie, c'est ce qui la rassure un peu. Quand la voiture s'arrête définitivement et ne veut pas redémarrer, elle rit un peu moins avant de regarder son téléphone, pas de réseau pour le moment. Génial. « Je n'ai pas de réseau.. Mais on a de la bonne musique, et puis ... je suis en bonne compagnie et je te fais confiance alors je n'ai pas peur. » Mais elle aimerait être rentrer avant la nuit noire quand même.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 22:41 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Ce qui rassurait tout de suite Eirik c’est qu’Arya riait de bon cœur déjà après quelques minutes de route. Il avait bien compris que si elle l’avait appelé lui à la rescousse c’est qu’elle avait vraiment besoin de prendre l’air. Le soulagement le gagnait tandis qu’il se rendait compte qu’il arrivait à détendre la blonde, lui faire oublier quelques minutes ce qui semblait tant la tracasser juste avant qu’il n’arrive.  Il pouvait se douter que passer trois semaines à ne pas pouvoir sortir, que ce soit pour une raison x ou y avait tout de désagréable. Alors puisque son rôle d’aujourd’hui était de lui faire passer du bon temps il remplirait sa mission avec plaisir. Les bénéfices n’en seront que partagés de toute façon. Ca ne pouvait que lui faire du bien à lui aussi. Pour briser un silence visiblement un peu trop pesant pour elle, Arya aborde le sujet de l’annonce, et il doit bien avouer que cette histoire a perdu son importance. En tous cas de son côté. Il n’avait pas eu la force de réprimander Dean. Il l’avait seulement rendu coupable et laisser cogiter un instant. Pour qu’à l’avenir il le laisse tranquille, c’était bien mieux comme ça. « Je suis adorable tu crois ? » Il ne sait pas bien comment prendre la chose. Est-ce agréable d’entendre ce genre de mots quand on est un homme ? Il se sentait légèrement émasculé pour le coup, mais rien de bien alarmant, elle n’avait pas voulu le vexer. «  En tous cas si ça peut lui donner une leçon et qu’il me laisse tranquille à l’avenir, je ne m’en porterais que mieux. Et pour ce qui est de ta vengeance, je n’en doute pas une seconde. » Même si ça pourrait être davantage vicieux, justement de jouer dans la subtilité. Un autre silence s’installe tout aussi vicieusement. Il sent la blonde à ses côté s’agiter, tripoter ses doigts sans trop savoir où regarder. Bon effectivement oui, il pouvait comprendre que ça porte à une certaine introspection. Et si forcément elle est dans une mauvaise passe, elle ne ferait que penser à des mauvaises choses. Eirik ne pensait pas être autant dans le vrai alors qu’elle avoue de but en blanc l’objet de son cloitre.  Il est songeur un instant, perdu dans le choix des mots à employer. Il ne sait pas. Il ne préfère pas trop enchérir sur le sujet. D’après lui, le mieux à faire était de dédramatiser ouvertement la situation et passer à autre chose. Il sera une oreille attentive et une épaule pour pleurer, mais il ne sera pas juge ni avocat. Cela dit il préfère tout de même tâter le terrain avant d’exposer réellement son point de vue, et ça ne sera pas pour tout de suite. Il se contenter acquiescer sans émettre d’objection. Il montre qu’il a compris et lui demande si c’était déjà le cas il y a quelques semaines. « Je comprends mieux les regards que tu jetais à ce pauvre muffin innocent » fait-il de manière nonchalante. Il y comprend mieux qu’elle n’ait pas eu envie de manger et qu’elle ait eut la politesse de ne pas refuser son invitation. Elle est inquiète de lui en avoir parlé, se demande s’il ne la prend pas pour une folle. Non. L’anorexie, c’est quelque chose qu’il ne connait pas bien, alors il ne sait pas quoi en dire, mais il fera de son mieux pour l’aider le temps de ces quelques heures qu’ils allaient passer ensemble. Il n’est pas là pour la materner, il se doute bien que sa meilleure amie tient déjà ce rôle, alors lui occuper l’esprit lui semblait être un bel objectif. Il lui demande en retour si elle n’a pas peur. Se rendant compte qu’ils ont déjà fait quelques kilomètres au milieu de nulle part. Arya rit, contre toute attente. Très bien, elle n’a vraiment pas peur. Ne semble pas ciller une seconde d’angoisse ou de crainte. Elle est même fière d’être la première à le suivre aveuglément. Eirik rit de bon cœur. « Très bien » Quelques minutes de doux silence et soudain, Eirik sent la voiture qui broute un instant. Il joue entre l’embrayage et l’accélérateur mais rien à faire, elle galère davantage et finit par s’arrêter totalement. Il tente de redémarrer mais rien. Arya avait pris ça à la rigolade quelques minutes avant, mais c’est bel et bien arrivé. « On dirait un sketch » fait-il passablement irrité en sortant de la voiture. Il jette un œil sous le capot avec le peu de conviction qu’il arrive à rassembler, il n’y connait rien en mécanique, que pouvait-il bien voir dans le moteur hein ? Rien, a part de la fumée suspecte. Arya regarde son téléphone, il fait de même. « Je sais, si je viens ici c’est principalement pour ça, l’absence de réseau » soupire-t-il. Elle lui répète qu’elle a confiance, il sourit. Ca le calme un peu. Il se met rarement en colère, mais il ne peut masquer son agacement qu’une telle chose arrive quand il aimerait faire oublier ses soucis à la blonde. Il s’assoit sur le capot et regarde sa montre puis la blonde qui le rejoint. « On peut peut-être y aller à pied, ce n’est plus très loin, on en a peut-être pour un quart d’heure » Il hausse les épaules et regarde ses pieds espérant qu’elle n’ait pas mit de talons. « Il y a parfois du réseau là-bas, on aura peut-être de la chance. Et puis tu verras ce pourquoi je t’ai amenée ici. » Après quelques minutes de tergiversation, ils finissent par décider d’y aller. Ils n’ont rien à perdre et une vue magnifique et un espoir de téléphoner à gagner. Ils quittent alors la voiture sur le bas-côté et se mettent en route tranquillement, jusqu’à un amas de roches descendants vers la mer se profile à l’horizon.

_________________
..


Dernière édition par Eirik Ehrensvard le Mar 4 Avr - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Lun 3 Avr - 23:49 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Arya était très détendue, elle se sentait bien. Et elle n'avait plus vraiment envie que tout cela s'arrête. Même s'il avait été un voleur, un psychopathe, elle l'aurait certainement suivi de bon coeur, son côté un peu naïf sûrement qui refaisait surface. Elle détestait ce comportement chez elle, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de l'être, c'était presque inné, elle était naïve depuis toute petite, croyait toujours ce que tout le monde le lui disait et faisait une confiance aveugle à des personnes qui ne le méritait pas. Mais elle avait appris de ses erreurs, et elle était sûre qu'Eirik était tout sauf un psychopathe et qu'il n'allait pas lui faire de mal. Du moins, elle l'espérait vraiment parce que personne n'était au courant de cette petite virée et vu l'endroit où il désirait l'emmener, personne ne la retrouverait avant un moment si jamais il se décidait à la dépecer regarder une série de psychopathe en même temps, ça n'aide pas. Mais elle avait hâte de savoir ce qu'il lui concoctait et ele espérait intérieurement que le chemin passerait vite. « Je ne crois pas. J'en suis sûre. » Et elle sourit fière d'elle. Même si ça pourrait être prit très bizarrement pour un garçon, elle était heureuse présentement. Elle n'échangerait sa place avec personne. Elle se le jurait et elle comptait bien profiter de e moment. « Je te tiendrais au courant, pour que tu saches à quoi tu t'engages si jamais un jour tu veux m'embêter. J'ai beaucoup d'imagination ! Et je suis contente s'il ne t'embête plus alors. » Oui être embêté par son colocataire, ou même par un ami ça peut être très insupportables sur le moment, surtout quand la personne ne prend pas compte qu'il faut se stopper et que ça devient lourd à supporter. Elle espérait que son colocataire s'arrêterait là, parce qu'elle se doutait intérieurement qu'Eirik était certainement le genre de personne à avoir une matière de supporter les choses limitée, alors s'il continuait, iil ne supporterait certainement pas. Parler de ce problème ec quelqu'un qui ne la juerait pas lui faisait vraiment du bien. Elle se disait que de toutes façons, il ne pourrait certainement en parler à personne, ou alors à quelqu'un qui ne la connaissait pas et elle savait qu'elle ne serait pas juger par qui que ce soit. Ou alors juger, mais elle ne saurait pas. Alors 'était un mal pour un bien. Se dire qu'il ne répéterait pas. Naïveté qui revient. « J'essayais juste de m'excuser si jamais je finissais par le manger... il allait mourir dans d'ntense souffrances... Non, sérieusement. J'essayais de me dire qu'il fallait que je le mange mais on connaît tous la fin. » L'humour état certainement l'une des choses qu'elle savait faire quand elle se sentait gênée ou qu'un sentiment inconfortable prenez la place dans son corps. L'humour quand la peur pourrait être présente, l'humour quand l'inconfort s'immisce sous la peau, quand l'envie de s'enfoncer sous terre pour se cacher est plus forte. Elle fait toujours preuve d'humour. Et elle en est plutôt fière pour le coup. Elle sourit à son petit très bien, il ne la prend toujours pas pour une folle et elle est assez contente, peut-être qu'elle a passé les test après tout. eut-être qu'il ne la prendra jamais pour une folle furieuse. Et puis, elle était assez contente de se dire qu'il semblait quand même l'apprécier un peu. Ce qui la rassurait, elle ne repoussait pas toute la gente masculine. Il ne la prenait ni pour un bout de viande, comme la plupart des hommes qui osent croiser sa route, ni même pour une folle furieuse comme Erwen avait pu le faire lorsqu'elle l'avait quitté. Mais la voiture était en train de leur jouer un mauvais tour et Arya se demandait s'il ne l'avait pas fait exprès. Enfin vu le visage qu'il prenait, il n'avait certainement pas fait exprès « Hey... ne t'énerve pas, ça arrive.. » Et elle lui caresse doucement l'épaule pour qu'il tente de se calmer avant de le voir sortir de sa voiture et de jeter un oeil au moteur. De toutes la panoplie de choses qu'elle est susceptible de faire, la mécanique elle n'était vraiment pas douée pour cela. Alors elle se contentait d'essayer d'aider en appelant une dépanneuse, mais le réseau était aux abonnés absents. « C'est bien l'absence de réseau parfois. Mais on va en trouver ne t'en fais pas. » Optimiste à souhait, elle lui sourit un peu avant de le voir s'assoir sur le capot. Bon, bon... Elle range son téléphone après avoir une dixième fois vérifié qu'il n'y avait pas de réseau et elle le rejoint, rajustant sa veste avant de s'assoir à ses côtés. C'est gênant comme situation. « Je te suis alors » Et dieu bénisse les jolies baskets et le fait qu'elle ne mette plus que ça depuis qu'elle ne travaille pas. Elle ne supportait les talons que les jours de bureau et elle laissait ses pieds se reposer pendant tout ce temps d'enfermement. Elle souffle un bon coup pour se motiver et se met debout avant de le regarder de sa petite taille. Oui, elle aurait peut-être dû mettre des talons finalement. Mais tant pis, elle assumerait le fait d'être un minimoy. « J'ai hâte de découvrir cela alors ! » Et elle lui attrape timidement le bras pour marcher à ses côtés silencieusement. Là, le silence faisait du bien. Le silence était apaisant. Lorsqu'ils arrivent à l'endroit et qu'elle sent qu'il ralentit, elle a l'impression d'être dans un rêve, ou du moins, dans un autre monde. Ses yeux pétillent et elle le regarde du coin de l'oeil. Il semble totalement apaisé. Elle descend alors précautionneusement le mot le plus long du monde les rochers, se tenant à Eirik pour ne pas tomber et une fois sur la terre ferme et en contrebas elle a toujours autant l'impression de rêver. « Tu.. je.. wahou. » Elle ne parvenait à ne rien dire d'autre. « Je dois t'avouer que c'est magnifique et que.. je ne savais pas qu'un tel endroit exister. Dans le coin du moins ! » Et elle regarde son téléphone, il y a du réseau. Mais elle n'a pas envie d'appeler quelqu'un tout de suite alors elle jette un petit regard en coin vers le suédois avant d'éteindre complètement toute technologie possible « J'ai pas envie d'appeler quelqu'un tout de suite. On le fera plus tard. » qu'elle lui dit en souriant. Après tout, elle était bien ici et puis ils n'étaient pas à quelques heures près.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mar 4 Avr - 15:47 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Entendre dire qu’il est adorable n’est pas forcément un doux murmure à son oreille. Une pointe de vexation se profile doucement à l’horizon qu’il balaie rapidement de son esprit. Il devait certainement prendre ça comme un compliment alors il se range et accepte ce compliment un peu étrange à ses yeux. La surprise l’habite alors tandis qu’il entend les mots ‘’si jamais un jour’’ qui suggèrent un avenir quelconque. Pas que ça lui déplaise après tout il lui avait aussi tendu la perche en lui proposant de l’appeler ‘’ à l’avenir’’. Mais ces quelques mots avaient une résonance particulière dans sa cage thoracique. Il tournait la tête vers la blonde et souriait doucement tandis que ses yeux se plantaient dans les siens à peines quelques secondes sans dire un mot. Il appréciait singulièrement ce genre de mots semblait-il en conclure. « Est-ce que tu penses qu’un jour je songerai à t’embêter ? » souffle-t-il innocemment, par simple plaisir de l’entendre en dire d’avantage à ce sujet. C’est un poil vicieux, mais il le vit bien. Rien de méchant à l’horizon, il attend juste d’entendre ce qu’il veut entendre histoire d’être un peu plus satisfait encore. Evidemment ça ne le dérangerait pas le moins du monde de la revoir régulièrement. Il ne peut pas dire qu’elle le dérange ou qu’elle le gêne. Elle est d’une agréable compagnie et c’est toujours plaisant de découvrir de nouvelles personnes. Il se réjouissait qu’Arya l’ait contacté aujourd’hui, même si la raison pour laquelle elle l’a fait et elle beaucoup moins réjouissante.  Maintenant ils étaient là, et il comprenait mieux pourquoi elle a fait appel à lui bien qu’il n’était pas à priori la personne la plus évidente. Il comprenait mieux maintenant pourquoi i l’avait trouvée plus fatiguée et plus amaigrie. Pourquoi elle avait à peine mangé une bouchée de ce muffin lorsqu’ils s’étaient vus la première fois. « Ce n’est rien t’inquiète pas » fait-il doucement qu’elle avait pourtant bien essayé de manger ce jour-là. Il s’en doute bien. Et puis dans tous les cas elle n’a pas de compte à lui rendre. « J’ai quand même eut l’air du gars qui finit les assiettes des autres dès la première rencontre » fait-il en haussant les épaules avant de rire de bon cœur. Pour être honnête, ça ne le dérange pas le moins du monde de finir les assiettes, c’est un gourmand, il ne s’en cache pas. Il pourrait en avaler plusieurs des muffins comme ça. Bon évidement il fallait bien qu’il contienne pour avoir l’air sortable mais il s’en était plutôt bien sortit. Il n’était plus question de nourriture pour cette sortie. Il se félicitait intérieurement de ne pas avoir eu l’idée de l’amener au restaurant, ou manger un bout quelque part. D’ailleurs leur destination se profilerait bientôt à l’horizon, ils auraient dû être bientôt arrivés mais la voiture ne semblait pas être du même avis. Sans qu’elle ne puisse rien y faire elle ralentissait brusquement, Eirik prit la précaution de s’approcher du bas-côté quand elle décida de s’arrêter. Et définitivement visiblement car elle ne voulait pas repartir. Il savait bien qu’il n’était pas là un problème d’essence alors il s’agaçait de ne pas être en mesure de comprendre ce qu’il se passait. Et surtout de tout faire foirer dans une situation pareille. Peut-être bien qu’aussi une infime partie de lui était soudain angoissée qu’Arya panique, pensant qu’il prépare un mauvais coup et qu’elle ne lui fasse subitement plus confiance. Mais contre toute attente, ça n’était absolument pas le cas. Elle pose sa main sur son épaule pour qu’il se calme. Elle est beaucoup trop mignonne. Pourquoi elle est comme ça ? Eirik sort de la voiture avant d’avoir l’air d’un idiot prit de court et se mit à regarder le moteur comme si subitement des connaissances en mécaniques alors lui tomber du ciel. Puisque de toutes façon ça ne sert à rien il s’assoit quelques minutes pour réfléchir. La blonde n’est pas plus inquiète que ça, et est même très optimiste alors il propose de faire le reste de la route à pied. Il voit qu’Arya porte des baskets contrairement à la dernière fois, alors c’est tout à fait faisable.  Il avait bon espoir de capter à un moment ou un autre là-bas. La blonde descend de la voiture sans trop de prière, il fait de même. Elle le regarde d’un air visiblement gênée, déclarant avec enthousiasme qu’elle avait hâte de voir ça. « Tant mieux » Il avait repris son calme après ça brève agacée. Il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat, et il fera en sorte que ça ne gâche pas leur sortie. Eirik finit par attraper la serviette dans le coffre de sa voiture et alors qu’ils se mettent en route en silence, il sent la blonde attraper doucement son bras. Il tourne la tête vers elle quelques secondes avant de se concentrer sur le chemin dans un silence approbateur. Étrangement, cette fois, elle ne semble pas dérangée par le silence, alors il profite et ils restèrent tout deux silencieux jusqu’à leur destination. Ces rochers particuliers qu’il aime tant sont désormais bien visible, et déjà son cœur s’emplis de tendresse. C’est étrange le bien que peut lui faire cet endroit. Le blond cale la serviette sous son bras et attrape doucement sa main, inquiet qu’elle ne glisse. Il l’aide à descendre, finalement ravit de partager son lieu secret avec quelqu’un. Une fois arrivés en bas, Arya est bouche bée. Il sourit doucement pensant qu’il a dû lui aussi trouver cet endroit aussi beau la première fois. Il lui sourit, soulagée qu’elle apprécie l’endroit. Eirik pose tranquillement ses fesses sur son rocher habituel tandis Arya reste quelques minutes encore à découvrir le coin. « Bienvenue à Stockholm » fait-il en inspirant profondément l’air de la mer. Instantanément il se sent projeté là-bas, revoir ses parents et son frère se baigner là juste en contrebas, le bonheur se lisant sur leurs visages. La disposition ici est étrangement similaire, cet amas de roches qui descendent vers la mer en enfermant une petite portion de plage souvent difficile à atteindre.  « Maintenant qu’on est là tu peux vraiment prendre l’air, et respirer autre chose que celui de la ville » fait-il en observant la ligne d’horizon. « Ou de ta maison en l’occurrence » Persuadé que l’air de la mer et l’intimité d’un tel lieu lui ferait le plus grand bien. « Je compte sur toi pour garder le secret de ce petit bijou bien sûr » faisait-il en se levant. « J’te donne l’autorisation de revenir si tu veux. Tu pourras même te baigner sans que personne ne te vois » Il avait pris le temps de se déchausser et allait maintenant tremper ses pieds là où l’écume mangeait doucement le sable.

_________________
..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mar 4 Avr - 18:31 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Elle se demandait quelques instants où il avait été durant toutes ces années. Pourquoi est-ce qu'ils ne s'étaient pas croisés avant. Est-ce que c'était le destin qui les avait mit sur le chemin l'un de l'autre ? Peut-être. Arya y croyait à ces choses là. Et elle était persuadée que si il était arrivé à ce moment là de sa vie c'était que le destin en avait décidé ainsi. Elle était un peu superstitieuse la blonde, alors peut-être qu'Eirik était en quelques sortes son ange gardien, la personne qui lui avait été donné pour prendre soin d'elle ou tout du moins pour lui changer les idées alors qu'elle était triste, déprimée, qu'elle avait un peu le cafard. Elle se perdait un peu « Peut-être ? Je serais préparée si c'est le cas ! » Tente t-elle de conclure un instant, lui donnant matière à la revoir encore une fois. Une fois de plus, mais elle espère que cela ne sera pas la fois de trop. Elle espère intimement mais elle ne trouve pas cela utile de le rajouter à voix haute, ça deviendrait vraiment trop bizarre. Et elle n'aime définitivement pas les situations bizarres de la sorte, donc elle se retenait bien et faisait preuve, pour une fois, de bon sens. Les murs tombaient peu à peu et Arya était vraiment heureuse d'avoir trouvé une oreille attentive. Elle se sentait en confiance et elle lui avait bien répété histoire qu'il le comprenne vraiment et qu'il ne pense pas que tout cela n'était que du vent, quelque chose qu'elle disait sans le penser. Elle le pensait réellement et elle espérait qu'il comprenait cela. Elle souriait quand il la rassurait a propos du super muffin non ingéré et elle riait de bon coeur quand il lui disait qu'il était certainement passé pour un morfale « Et bien moi cela ne m'a pas dérangé. Et puis, je te rassure, ce n'était pas le cas. » Après c'était sûrement elle qui était passée pour une folle furieuse qui ne veut pas gâcher la nourriture et elle espérait qu'il n'avait pas pensé qu'elle était du genre à râler que la famine en Afrique est réelle et que gâcher la nourriture est inutile. Ce n'était pas du tout son genre, même si elle savait que quand elle ne mangeait pas, elle pourrait en profiter pour le donner aux personnes dans le besoin, mais elle n'avait pas le temps et n'y pensait jamais. Mais elle n'a pas le temps d'y penser maintenant vu que Fiona oui la voiture d'Eirik s'appelle Fiona. C'est décidé. avait décidé de rendre l'âme et de ne plus rouler, les laissant donc sans réseau et sans moyen de locomotion. Mais c'était un mal pour un bien, au moins elle ne serait pas dérangée par un appel qu'elle n'attendait pas et n'aurait pas besoin de se justifier si jamais Rachel venait à l'appeler. Elle le voit bien qu'il est agacé et elle sent son coeur qui se serre un peu dans sa poitrine, elle n'aime pas cela du tout, et quand il lui répond un Tant mieux, elle baisse un peu le regard, elle sent bien qu'il est en colère et elle s'en veut vraiment. Peut-être que s'il n'était pas sorti, cela ne serait pas arrivé. C'était même sûr. C'est pour cela qu'elle lui attrapait le bras sans un bruit, et qu'elle continuait à avancer dans le même silence, histoire que les tensions retombent un peu et qu'elle ne se sente pas inutile, ni même gênée. Mais tout les murs s'effondrent quand ils arrivent et qu'il l'aide à descendre avant d'aller s'installer pendant qu'elle s'extasie devant la beauté de l'endroit. La mer, la plage, l'endroit est apaisant. Alors qu'elle lui tourne le dos, elle l'entend vanter Stockholm, elle se retourne alors, un grand sourire sur les lèvres « On devrait renommer cet endroit le petit Stockholm ! Et ça me donne envie de connaître le grand pour le coup. » Elle passe une main dans ses cheveux avant de plonger son regard dans l'immensité de la mer. « Oui l'air de ma maison pour le coup ! Mais ça fait vraiment du bien d'avoir l'impression d'être coupé du monde. » Et elle respire un grand bol d'air frais, elle lève alors une main comme pour jurer avant de dire « Je jure que je n'amènerais personne ici. Ce sera notre petit secret. » Et elle l'observe se déchausser et elle sent qu'elle devient genante à le regarder de la sorte donc elle détourne son regard en se mordant l'intérieur de la joue « Parce qu'on peut se baigner ? » Sa bouche fait un grand O et elle tape frénétiquement des mains avant de faire naître un sourire cette nana sourit vraiment trop sur ses lèvres et elle retire ses baskets avant de le regarder malicieusement et elle finit par ajouter « Ferme tes yeux ! » Lorsqu'il le fait, elle retire son haut et son pantalon avant de rester en sous-vêtements et elle entre en riant dans la mer, faisant en sorte qu'elle soit enfoncée jusqu'aux épaules elle lui fait alors signe avant de se rendre compte qu'il a les yeux toujours clos et elle lui crie alors « Ouvre tes yeux ! Tu veux venir ? Elle est bonne pour la saison ! Quoiqu'un peu froide mais on s'habitue ! » Et elle nage en ne perdant pas son sourire, elle était vraiment bien ici. Et elle ne le remercierait jamais assez.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mar 4 Avr - 23:35 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Eirik est agacé du mauvais timing de la panne. Si celle-ci était survenue tandis qu’il était seul il ne se serait peut-être pas énervé ainsi. Mais l’enjeu était de taille, il se sentait investit d’une mission aujourd’hui et ça tombait au plus mal. En temps normal il est plutôt patient mais il faut dire que ces circonstances ne lui plaisent pas. Et contre toute attente, il perd malheureusement un peu son sang-froid pour de mauvaises raisons. Lorsque la blonde lui dit qu’elle a hâte de voir ça, il ne sait quoi dire d’autre que ‘’très bien’’. Ce n’est qu’en voyait le regard triste d’Arya se diriger doucement vers le sol qu’il comprend qu’il n’a pas été très malin. En aucun cas il n’a voulu la blesser ou la vexer en répondant de la sorte. Il est habitué aux réponses courtes et eu développées. Le fait est que là le ton n’y était pas. Il comprit qu’il avait dit ça d’un ton clairement sec et ça semblait avoir perturbée la jeune femme. Il la sentait coupable et désolée à la fois. Et lui se sentait idiot car d’avoir fait naitre de telles pensées en elle. « Désolé. Je ne voulais pas être froid. C’est idiot » fait-il doucement avant de se mettre en route. Il marche silencieusement et comprend rapidement qu’elle ne lui en veut pas. Arya attrape doucement son bras, et il le laisse faire sans dire un mot. Il sent alors le message passer tandis qu’aucun mot de passe la frontière de leurs lèvres. Il sourit discrètement, intérieurement satisfait, se rendant compte que finalement le reste de la journée n’était peut-être pas si gâchée que ça finalement. Il se saisit ensuite de sa main, pour l’aider à descendre les rochers parfois glissants, guettant chaque geste, anticipation chaque action en vue d’éviter toute chute. Son pied dérape légèrement, il serre un peu plus sa main. Elle lui semble menue, il la détaille quelques secondes tandis que la frayeur passe et qu’ils finissent par rejoindre le sable sains et saufs. Il est attendrit de la manière dont elle découvre le lieu et semble absorbé par la beauté de sa rareté. Lui, s’installe sur son roche et observe l’endroit avec toujours le même sentiment. Une vague de nostalgie déferle violemment sur lui tandis qu’il avoue que dans son cœur il s’agit de Stockholm. « J’aime bien ce nom. » avoue-t-il. Très sincèrement il n’avait jamais eu dans l’idée de baptiser un lieu, mais il appréciait assez ce surnom affectueux. « Le grand Stockholm cache mille et une surprises » Le grand Stockholm qui lui manque à un point qu’il a du mal à l’admettre. Il a choisi cette vie et il se sent plus qu’idiot de parfois avoir des remords. La vie suédoise a ses charmes, et bien qu’il ne se sente pas appartenir à l’un ou l’autre des pays, il doit avouer que la vie là-bas lui correspond mieux. Et c’est sans aborder la présence de son père, ce pilier. Toujours est-il que l’air ici, semble étrangement plus pur que celui de Cap Harbor. Il n’est pas peu fier d’avoir amené la blonde ici, plus que satisfait de voir que cet endroit lui fait du bien. Et pour cause, il est splendide. Mais c’est son secret le mieux gardé alors il le vivrait mal si elle avait la langue un peu trop pendue à son retour en ville. Elle lui jure que non, et que ça sera leur secret. Ses yeux la détaillent, la main levée pour sceller ses paroles. Il sourit, persuadée qu’il peut lui faire confiance pour le coup. Sinon il saurait ou la trouver. « J’espère. Parce que je sais me venger moi aussi » Il hausse les épaules arborant un air faussement provoquant et commence à défaire ses chaussures. Il avoue qu’il la laisse revenir ici si elle le souhaite. Le lieu ne lui appartient plus, mais il apprendra à l’accepter. L’eau s’immisce doucement entre ses orteils alors qu’une question au ton enjouée lui parvient. Lui qui observait ses oreilles lève la tête, le regard plein de questions. Elle semble toute excitée et tape dans ses mains en sautillant légèrement. « C’est-à-dire que.. » Elle le coupe, l’intimant de fermer les yeux. Il reste bouchée bée un instant « Mais je.. » n’ai pas l’intention de me baigner ne peut-il pas finir tandis qu’il la voit retirer sa veste. « OK OK » s’écrit-il en fermant les yeux, dirigeant son visage vers le ciel en soufflant. « Ecoute, il fait froid et je pense pas que » Ouvre les yeux qu’elle lui crie alors. Elle n’écoute pas. Il fait, la cherche des yeux sur la plage, son regard suit sa voix et aperçoit une tête blonde dans l’eau. « C’est pas vrai » se murmure-t-il a lui-même alors qu’elle lui demande s’il veut venir à son tour. L’eau est un peu froide mais bonne. Tu m’étonne. Il soupire en écarquillant les yeux. Le jeune homme secoue les mains en signe de négation un peu hâtive. « Non, non » fait-il en s’éloignant doucement de la rive pour ne pas apercevoir quelque chose qu’il ne devrait pas. « Vas-y, je te regarde » qu’il lui crie alors qu’il se rassoit sur son rocher.  « Enfin non ! Je voulais pas dire ça » Le boulet qu’il est secoue la tête et se passe une main dans les cheveux en soufflant. Quel idiot, elle va le prendre pour un pervers maintenant. « Profite autant que tu veux, je reste là. » Finit-il par se corriger en se félicitant d’avoir pensé à prendre une serviette, même s’il pensait initialement à des baignades de pieds. Il resterait là à l’observer distraitement sans être trop insistant de façon à ce qu’elle se sente libre de ses mouvement, ça lui allait très bien comme ça.

_________________
..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mer 5 Avr - 0:16 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Rien ne pourrait gâcher cette journée. Arya tenait bien trop à ce qu'elle se déroule bien et cela semblait très bien parti. Elle se sentait un peu comme Raiponce quand elle sort de sa tour d'ivoire pour aller découvrir ce qu'est la vraie vie. Et elle en est très heureuse parce que cela se passait parfaitement. Enfin... jusqu'à ce qu'elle sente une sensation d'inconfort qui s'immiscait dans son organisme parce qu'Eirik lui avait répondu un peu séchement et elle était un peu triste au fond même s'il n'y avait aucune raison. Après tout, ce n'était pas vraiment de sa faute si la voiture avait décidé d'être capricieuse, ce n'était pas de sa faute non plus s'ils n'étaient pas capable d'appeler une dépanneuse à cause du réseau, mais elle trouvait bien une dizaine de raisons sur le fait que la voiture était tombée en panne. Et au moins la moitié d'entre elle était en relation avec la blonde. Et cétait insupportable pour elle de penser cela. « Ne t'en fais pas.. je met ça sur le coup de la colère. » Et elle lui faisait comprendre par un sourire encore qu'elle ne lui en voulait pas, mais elle était heureuse qu'il ne veuille pas dire quelque chose sur le chemin parce qu'elle n'aurait certainement pas su quoi répondre, elle préférait nettement plus se recentrer sur ses pensées plutôt que de devoir répondre en ayant peur de répondre quelque chose de mal. Et elle se bénit, ou plutôt le bénit lui de faire si bien attention parce qu'avec ses deux pieds gauches, elle serait bien capable de se fouler une cheville mais ils sont comme en harmonie tout les deux et se complète aisément. Elle sent sa main qui se resserre un peu parfois, et elle remarque à quel point il a les mains chaudes et qu'il a une poigne assez rassurante. Elle est tellement absorbée par la contemplation du lieu, qu'elle ne s'aperçoit même pas qu'il semble nostalgique, quand elle l'aperçoit et l'entend enfin, elle lui jette un petit regard compatissant pour qu'il ne se sente pas trop nostalgique et qu'il sache qu'elle est là, si jamais il a besoin de parler, de se confier. Elle sait que trop bien ce que le manque peut engendrer. Elle avait vécu cela lors des premiers mois après sa fuite de New York. « Alors qu'est ce que tu dis du fait que cet endroit pourrait être notre petit Stockholm ? » Elle sent ses joues qui rougissent et baisse un peu le regard avant de relever la tête quand il lui parle des surprises du grand Stockholm « Il faudra vraiment que j'y aille un jour ! » Une espèce d'invitation déguisée pour lui dire qu'elle irait bien avec lui mais elle n'en fait rien, il prend cela comme il le veut, elle ne veut pas lui imposer des pensées, n même des choses. Les vengeances reprennent place dans la conversation, et elle croise les bras sur sa poitrine avant de lui dire « Ah oui ? Je voudrais bien voir cela dis donc ! » Comme s'il était capable de se venger. Comme s'il était capable de ui faire croire cela alors qu'elle est certainement la plus imaginative des deux. Arya est une véritable enfant sur le moment et même si l'air frais la fait frissonner quand elle se déshabille, elle s'en préoccupe guère parce qu'elle sait qu'une fois dans l'eau, elle finira par avoir un peu plus chaud. Elle entend ses complaintes mais ne s'en préoccupe pas vraiment. Elle s'arrête de nager pensant qu'il va la rejoindre mais il ne semble pas très d'accord. Elle fait alors une petite moue se rapprochant un maximum de lui tout en étant dans l'eau. Il est gêné, et elle, elle trouve ça terriblement mignon. « Mais viiiiiiens ! » Elle soupire un peu avant de se remettre à nager puis elle le regarde et de loin, elle tente de le persuader de venir avec son regard. Quand elle voit qu'il ne cède pas, elle est a deux doigts d'abandonner mais ce ne serait pas elle de faire cela. « Allez viens Eirik ! On nage cinq minutes et après on sort ! Si c'est parce que tu n'as pas de serviette, c'est pas grave je me rhabillerais toute mouillée ! » Puis elle essaye la carte de la petite fille « Fais moi plaisiiiir s'il te plat ! » Et elle s'arrête de nager en se redressant, croisant ses bras sur sa poitrine avant de faire une grimace et de se rabaisser dans l'eau. « Promis ! Je regarde ailleurs ! » conclut-elle en tournant le regard vers l'océan, lui tournant alors le dos.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mer 5 Avr - 1:32 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Arya comprend il est soulagé. Finalement l’horizon s’éclaircit et doucement le sait graal se profile à l’horizon. Son cœur se serre mais il n’en montre rien, se concentrant sur l’équilibre de la blonde tandis qu’ils descendent doucement les rochers. Il est heureux de revenir ici, voilà plusieurs semaines qu’il n’était pas venu alors les bienfaits s’appliquaient à lui aussi. Eirik respirait un bon coup, heureux d’être là. Et étrangement il est aussi heureux de profiter de cet endroit avec cette blonde qui semble ravie de sa découverte de la journée. Il est fier de lui et sent sa mission du jour accomplie avec brillo. Mais pas le temps de prendre la grosse tête que déjà Arya s’approprie le lieu. Il est un peu étonné d’une telle idée, mais celle-ci lui plait bien. Le petit Stockholm, ça sonne plutôt bien. C’est poétique et mélodique. Qu’est-ce qu’il pense du fait que le petit Stockholm soit leur. Il fronce les sourcils un instant, perplexe, et l’observe fixe le sol. Ses joues s’empourprent et il comprend que derrière cette drôle de question se cache le désir d’entendre certains mots. « Je dirais que j’aime assez l’idée. » s’hasarde-t-il à répondre guettant si elle affiche une certaine satisfaction. Il souhaite la satisfaire, mais en même temps il ne veut pas mentir et dit simplement ce qu’il pense. Et oui, même si pour le moment l’idée de partager le gène encore un peu, il aime l’idée. Il ne sait pas concrètement ce qu’il lui a pris de partager ce petit secret, mais ce n’est pas déplaisant au final. « Ca comblera un peu la solitude » dit-il sans trop réfléchir au sens réel de cette phrase. Toute cette histoire de mini Stockholm c’est bien beau, mais Eirik ne peut s’empêcher de vante les mérites du vrai Stockholm, le grand, le seul et l’unique. Le Stockholm de son cœur. Là encore il a l’impression que la blonde cherche à lui faire passer un message, ou peut-être à lui faire dire quelque chose. « Oui, tu devrais. » Nous devrions ? Se demande-t-il une demie seconde avant de s’éclaircir les idées. « Tu y trouveras un endroit comme celui-ci en pleine ville. L’horizon n’y est pas le même bien sûr, ni la température » fait-il en rigolant de la météo aux antipodes de celle-ci. « Mais c’est tout aussi beau. » la nostalgie perce légèrement dans sa voix alors qu’il repense à Fredhällsbadet et son histoire particulière. Finalement oui, il se sent moins seul dans ses souvenirs, même si Arya n’en sait rien, être en sa compagnie rend ses souvenirs peut-être moins douloureux. Sa chair n’est plus à vif tandis qu’elle est là pour animer le lieu. Et quelle animation. Il n’en revient pas comme elle parcoure le lieu complètement baba de ce paysage particulier. Ca le fait doucement rire car c’est un spectacle relativement attendrissant. Il n’hésite pas à la mette en garde quant au caractère ultra secret de ce dossier, lui expliquant que lui aussi sait se venger après tout. Visiblement elle se moque bien de lui et n’a pas l’air de le croire une seconde. « Tu veux voir ça ? Je pensais que tu étais douce et gentille et que je n’aurais jamais à faire ça » Avait-il mal compris ? Il avait pourtant bien compris qu’il aurait peu de chance d’avoir à se venger d’elle un jour mais il peut très bien le faire. Ce n’est pas pour rien s’il laisse la culpabilité s’effondrer sur Dean. Bien qu’au fond ce n’est pas si méchant que ça en a l’air puisque Dean est plus nonchalant et détaché comme mec alors il s’en fou probablement. Mais ils ne sont pas là pour penser à ça. En arrivant ici Eirik avait dans l’idée de tremper les pieds, évidemment, comme passer à côté de ça à quelques centimètres de la mer qui vient ronger la terre. Il trempe doucement ses pieds dans l’eau, n’invite pas Arya à le faire, car il se doute qu’elle va tout simplement l’imiter. Ce à quoi il ne s’attendait pas par contre, c’était qu’elle interprète complètement différemment son geste. Il tente avec maladresse de lui faire comprendre mais elle n’en fait qu’à sa tête. Ne pouvant terminer aucune phrase et la voyant prête à se dévêtir, il capitule et ferme les yeux comme demandé. Tentant tant bien que mal de la dissuader de faire ce qu’elle semblait avoir en tête. Mais il est déjà trop tard et lorsqu’il ouvre de nouveau les yeux il peut d’abord apercevoir ses vêtements sur le sable et une petite tête blonde ressortir de l’eau. Bravo la persuasion se félicite-t-il intérieurement. Il se rend compte qu’elle est en sous-vêtements à quelques mètre de lui alors il se contente de s’éloigner jusqu’aux rochers et lui disant qu’elle pouvait se détendre qu’il regardait tranquillement. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que cette phrase est beaucoup trop tendancieuse et se rattrape comme un enfant de quinze ans. Il a gentiment refusé son invitation à la rejoindre mais elle insiste. « Ne t’inquiète pas pour moi, profite » fait-il en agitant la main. Mais elle est tenace la blonde, il l’avait déjà remarqué la dernière fois, elle le fusille du regard et insiste une énième fois. L’argument de la serviette l’étonne plus qu’autre chose, et quand elle explique qu’elle se rhabillerait mouillée il étouffe une toux d’étonnement. Dans son esprit vient de s’afficher une image, non moins déplaisante, de la blonde, les vêtements lui collant à la peau, l’eau perlant doucement sur sa peau frissonnante. Oh mon dieu est la seule chose qu’il est capable d’articuler dans son esprit. Rien n’arrange son etat d’esprit plus que déplacée tandis qu’elle l’intime de lui faire plaisir, se lève et grimace en croisant les bras. Il vient d’apercevoir ses dessous trempés et collants et est en train de défaillir. Il reste silencieux se frotte le front vigoureusement, chassant ses images déplacés de son esprit. Eirik est bien conscient qu’elle fait l’enfant simplement pour l’amadouer, mais elle est complétement inconscient des paroles et des gestes qu’elle vient de lui offrir en spectacle. Il inspire profondément alors qu’elle se retourne. Il se rend bien compte qu’il n’a pas le choix, et qu’elle insistera encore et encore. Alors tandis qu’elle a le dos tournée il lance en sa direction «  Très bien, très bien » bien que lui de son côté n’en ait strictement rien à faire qu’elle le voit à moitié à poil. Cela dit, il se débarrasse de ses vêtements  et hésite un instant sur le rivage. La blonde se retourne furtivement à ce moment, se rendant compte qu’il n’est pas encore dans l’eau. Le blond inspire et entre doucement dans l’eau, restant à plusieurs mètre de son acolyte et faisant en sorte de ne pas la regarder durant de trop longues secondes. « Mademoiselle est satisfaite j’espère » Il s’adosse a un rocher et croise les bras. « Je ne regarde pas alors fais ce que tu veux » lui précise-t-il en restant dans son coin songeant qu'il faudrait vraiment qu'elle apprenne à ne pas dire des choses pareils à des hommes. Et encore moins des hommes qui n'ont pas été en couple depuis longtemps.

_________________
..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Mer 5 Avr - 20:50 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

Elle ne réfléchissait pas la blonde, se donnait presque à coeur de joie dans les confidences, mais la petite voix dans sa tête la rappelait à l'ordre, et s'il n'était pas digne de confiance ? Et s'il la trahissait ? Et s'il osait lui faire du mal ? Elle déteste cette petite voix du plus profond de son coeur la blonde, cette petite voix qui était capable de briser la confiance qu'elle éprouvait en quelques secondes, en un claquement de doigts. Mais pourtant, elle voulait faire confiance à Eirik, elle voulait lui faire confiance envers et contre tout. Qu'importe ce qu'il pourrait se passer, elle voulait lui faire confiance et elle le ferait. Elle en avait assez de cette petite voix qui lui faisait faire des choses qu'elle regrettait par la suite alors elle ne l'écouterait pas cette fois-ci. Elle était en bonne compagnie et elle n'avait pas envie de gâcher cela, ce serait bien trop triste pour elle et pour moi. Mais elle devrait savoir la blonde que les mots ont des impacts que personne ne devine, dont personne ne se doute. Et elle ne sait même pas ce qui lui a prit de parler à la première personne du pluriel pour le petit Stockholm. Ses réactions se font sentir de toutes manières. Elle est prête à fermer les yeux pour ne pas voir sa réaction mais elle n'en a pas le temps, et le fait qu'il dise qu'il aime bien l'idée déclenche un petit rictus sur les lèvres de la blonde et elle a le coeur qui se pince un peu quand il parle de solitude, elle aimerait qu'il ne se sente plus seul, elle aimerait un peu panser le vide de son coeur Baudelaire. « Je note la différence de température ! Ca veut dire que je ne pourrais pas me baigner ? » Arya pourrait vivre dans l'eau, c'est d'ailleurs pour cela au moment de l'achat de la villa qu'elle avait insister auprès de son père pour qu'il y est une piscine. Elle voulait pouvoir s'y prélasser pendant des heures et c'est ce qu'elle faisait quand elle en avait un peu marre de tout. Mais cet endroit devrait faire l'affaire pour les jours où elle ne voudrait parler à personne. Et Eirik devait certainement se douter que l'endroit lui plaisait vu comment elle était bouche bée devant cet endroit qui devait être tenu secret. « Je te met juste en garde, je suis gentille et douce mais je eux montrer les dents aussi. Parfois. Mais je doute que je devrais le faire avec toi ! » Et elle n'aimerait pas avoir à se venger de lui pour quelque chose de méchant et bête. Mais si c'est dans le cadre de la plaisanterie, elle s'en donnera à coeur joie, enfant qu'elle est ou qu'elle pouvait être dans ce cas précis. Et son âme d'enfant reprend le dessus quand elle a juste envie d'aller se plonger dans la mer pour pouvoir se détendre. La température printanière ne se prêtait pas vraiment à une baignade mais elle le faisait quand même. Elle aimait la fraîcheur et se plonger dans l'eau par ces températures, alors elle n'hésitait pas une seule seconde. Mais ce moment aurait été vraiment gênant si jamais il la matait comme un voyeur alors elle lui demandait simplement de fermer les yeux avant de filer dans la mer ne se plaignant aucunement de la température de l'eau parce que c'est ce qu'elle avait voulu après tout. Mais elle aimerait qu'il soit heureux aussi, qu'il profite comme elle. Mais il ne semblait pas vouloir et elle, elle ne voulait pas abandonner alors elle continuait à forcer un peu. Et elle se demandait bien à quoi il pensait sur le moment, peut-être qu'elle l'insupportait quand il frottait son front la grosse naïve. Lorsqu'elle se retourne, elle espère qu'il ait fini par abdiquer. Et elle entend de loin qu'il le fait et elle sourit une fois de plus, une fois de trop. Et il s'éloigne, elle fait une petite moue boudeuse, restant dans l'eau, la tête qui sort simplement pour ne rien laisser voir d'autre. Elle se rapproche de lui et le regarde en haussant les sourcils « Tu ne peux pas me rendre plus heureuse ! » ironise t-elle en le regardant dans les yeux. Elle ne veut pas qu'il lui en veule. Elle se mord l'intérieur de la joue avant de prendre une petite tête trop mignonne « Arrête de bouder ! » Elle voit bien qu'il boude alors elle se redresse un peu, se pose à ôté de lui et lui fait doucement tourner la tête avant de mettre un doigt de chaque côté de la commissure de ses lèvres pour étirer un sourire « Je préfère quand tu souris quand même ! Arrête de bouder on est trop bien ici. » Et elle appuie doucement sur les commissures pour faire bouger ses lèvres et en riant elle prononce « Oui Arya on est bien ici ! C'est cool d'être venu avec toi ! » Elle se rendait compte qu'elle voulait que ce moment s'arrête et qu'ils ne soient plus que tout le eux le temps d'un instant.

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/01/2015
›› Commérages : 825
›› Pseudo : Lully (aline)
›› Célébrité : Alexander Skarsgard
›› Schizophrénie : Sophia • Jeremy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Sam 6 Mai - 0:17 )


Would it be okay
if i take your breath away?
Eirya

Eirik ne peut cacher à Arya que la température de l’eau ici et à Stockholm est loin d’être similaire, et il faut peut-être un peu plus de courage pour une américaine qu’un natif pour s’y baigner. « Tout est dans la tête » qu’il fait en haussant les épaules. Et puis l’eau froide c’est bon pour le corps, c’est bien connu. D’ailleurs, il se serait bien baigné, mais ce n’était pas forcément prévu au programme. Il trouverait ça plutôt déplacé d’inviter Arya à se baigner ensemble alors qu’ils se ne connaissent pas alors il ne lui avait pas demandé de prendre de maillot de bain. Il avait simplement prévu une serviette pour au moins tremper leurs pieds. Lui, ne se gênait pas et tandis qu’Arya s’extasiait devant le spectacle, et le taquinait un peu, il en profitait pour se déchausser et laisser l’eau caresser sa peau. Le problème était qu’avant qu’il puisse empêcher quoi que ce soit, elle se déshabillait et entrait dans l’eau. Un brin gêné de la situation, le blond s’éloigne doucement. Mais Arya n’est pas du même avis tandis qu’elle lui demande de le rejoindre. Cela dit, la situation est bien trop tendancieuse pour le blond, qui vient furtivement de penser à cette charmante demoiselle en sous vêtement trempée à quelques mètres de lui. Et les paroles innocentes de la blonde sème la confusion dans son esprit où commencent à germer des idées pas très catholiques. Tant bien que mal Eirik s’efforce de penser à autre chose face à l’innocence de la blonde qui n’est absolument pas consciente de ce qu’elle fait, mais celle-ci insiste encore et encore pour qu’il la rejoigne. Alors celui-ci tente au mieux de reprendre contenance et agir normalement. Mais lorsqu’il finit par entrer dans l’eau, il préfère garder ses distances, de peur de brider Arya dans sa liberté de mouvement par une gêne hypothétique. Celle-ci prend d’ailleurs bien garde de ne laisser dépasser que sa tête de l’eau et s’approche de lui avant de prendre la parole. Son ton est ironique, voir cynique, alors à part froncer les sourcils il ne sait quoi lui répondre. Il ne sait pas bien comment prendre la chose et reste silencieux pour éviter de mal comprendre la situation. Il ne s’agit peut-être pas de la bonne stratégie car Arya s’approche d’avantage en arborant des traits beaucoup plus doux et l’intime d’arrêter de bouder. « Je boude pas ! » qu’il s’exclame, vexé qu’elle lui parle comme à un enfant. Elle se saisit alors de son visage, il reste interdit. Ses doigts se posent près de ses lèvres et les étirent en un sourire. « Je boude pas » qu’il répète alors qu’elle fait bouger ses lèvres pour faire la ventriloque. Après quelques secondes d’hésitation et un regard plus que perplexe, le blond se laisse attendrir par le comportement d’Arya et le ton joyeux qu’elle arborait. Ses lèvres s’étirent doucement, puis se pincent. Il réprime avec difficulté un rire qu’il a du mal à étouffer. La blonde a gagné. Encore. Eirik attrape doucement ses poignets pour retirer ses doigts de sa bouche. « Oui Arya. C’est cool d’être venu avec toi. » Répète-t-il doucement le plus sérieusement du monde, son regard plongé dans le sien. Un aveu à demi-mot plus que sincère. Il avait peur de regretter, d’amener une presque inconnue dans son jardin secret. Mais il avait senti qu’elle avait besoin d’un peu de ce baume au cœur que ce lieu lui offrait, et non il ne regrettait pas. Alors, toujours saisit de ses mains il se glisse à son tour jusqu’au cou dans l’eau et attire Arya un peu plus loin du rivage. « Pas longtemps, il faudrait peut-être qu’on essaie d’appeler une dépanneuse avant que la nuit tombe. » Il avait presque oublié sa voiture, mais il commençait à se demander comment allaient-ils bien pouvoir sortir de là, se sécher tous les deux avec une serviette, ne pas attraper la mort et rentrer avant la nuit. Ca semblait déjà compromis mais il s’efforce de rester confiant pour ne pas gâcher leur sortie. Eirik glisse en arrière à la surface de l’eau en gardant la main d’Arya dans la sienne pour l’emmener à ses côtés tout en regardant le ciel. Il rompt le contact et se laisse plus ou moins flotter. « Il faudra que je t’explique la route, si tu veux revenir un jour. » Qu’il lance au hasard, soucier de savoir si elle comptait réellement revenir un jour, et aussi peut-être si elle avait l’intention de revenir seul on en sa compagnie. Il ne pouvait pas dire qu’il voulait absolument qu’elle revienne avec lui, mais ce serait mentir que de dire que ça ne lui ferait pas plaisir. « Pense à prendre ton maillot de bain par contre si tu comptes encore te baigner furtivement » qu’il la taquine en faisant une pichenette à la surface de l’eau pour l’arroser après s’être redressé. « Tu m’a pris de cours, j’avais pas prévu de baignade avec ce temps. Je ne savais pas si ça te plairait. Enfin c’était peut-être un peu bizarre aussi. » Il réfléchit un instant. «  Remarque ça avait pas l’air d’être une idée bizarre dans ton esprit » Il hausse les épaules en riant. Elle déborde tellement d’innocence que s’en est un peu trop attendrissant qu’il a envie de s’occuper d’elle. Ou là en l’occurrence de l’embêter un petit peu, en l’arrosant tout doucement, prenant garde à ne pas mouiller sa tête, oubliant même la gêne qu’il avait pu ressentir. « Faut que je commence à me méfier… Parce qu’il y en a une ici présente qui ne semble toujours en faire qu’à sa tête. » Et qui ne se préoccupe pas de toutes les conséquences de ses actes qu’il pense en se souvenait de son petit spectacle innocent.

_________________
..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 642
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( Dim 7 Mai - 23:33 )


✻ ✻ ✻
And I've never seen a smile that can light the room like yours
It's simply radiant, I see it more with everyday that goes by
I watch the clock to make my timing just right
Would it be okay if I took your breath away?

.

C'est un sentiment de plénitude qui la prend, qui l'envahit au fur et à mesure que le temps passe, que les mots glissent dans l'air, quand le silence ne devient plus pesant et que la présence de l'autre est réconfortante. Eirik réconforte Arya même s'il ne s'en peut-être pas compte, même s'il ne semble pas se rendre compte de l'impact qu'il peut avoir sur les sentiments et les pensées de l'avocate. Il efface par accoues, simplement avec des mots, des gestes et ce qui lui a fait le plus de bien c'était d'arriver ici, avec rien d'autre que du sable, de l'eau à perte de vue et rien d'autre autour pour pouvoir briser l'espèce de bulle qui semblait s'installer entre eux. Elle ne voulait en aucun cas la percer, la faire exploser et, elle se faisait confiance pour ne pas le faire, il arrivait aussi à lui redonner confiance en elle. Elle qui pensait qu'elle faisait tout rater, elle qui pensait que tout ce qu'elle entreprenait était voué à l'échec, elle était semble t-il sur la bonne voie du contraire. Enfin, sa self confidence en prend un coup quand elle finit par se baigner et qu'elle a l'impression qu'il boude, qu'il ne veut plus être ici ou quoi que ce soit de parano d'autres. Alors elle le rejoint, tente de faire de son mieux pour le faire sourire, mais elle a la stupide impression qu'elle l'ennuie plus qu'autre chose ce qui lui brise un peu le coeur mais elle ne montre rien, toujours le sourire, ne jamais montrer ses faiblesses, c'était ce qu'elle se répétait en boucle, souvent, trop souvent « On dirait pourtant ! » qu'elle lui répond sur le même ton, presque un ton un peu plaisantin pour qu'il ne pense pas qu'elle est sérieuse. Puis y'a le côté enfantin qui revient, le côté qu'elle n'aime pas trop, mais bizarrement avec lui, elle arrive à être elle-même sans avoir peur des jugements. Elle sait qu'il ne la jugera pas. Ou du moins, elle se plaît à y penser, elle rit de bon coeur quand il répète  ce qu'elle lui dit de dire. Et elle sent son coeur qui se décompresse un peu, elle n'a plus cette gêne qui la prend. Quand il retire les doigts de la blonde de la commissure de ses lèvres, elle reste interdite un instant, et encore plus quand le regard du blond se plonge dans celui de la blonde. Elle laisse quelques secondes qui passent, des longues secondes qui lui paraissent néanmoins trop courte, reste silencieuse pour ne pas briser ce moment. Elle se laisse docilement faire quand il attrape sa main, elle entrelace leurs doigts par pur et simple réflexe avant de se laisser attirer dans l'eau « J'essaierais de prévenir Rachel pour qu'elle ne s'inquiète pas, et j'en profiterais pour appeler une dépanneuse, d'accord ? » Même si cela lui fend le coeur de ne pas savoir quand est-ce qu'elle allait le revoir après qu'elle aurait claqué la porte de la voiture du Suédois. Elle le suit dans ses mouvements et contemple le ciel par la suite, se laissant un peu bercer par le silence et la seule lumière du ciel. C'est vraiment beau ici, qu'elle pense intérieurement, elle s'est déjà bien trop extasié sur la chose il y a de cela de longues minutes. Elle récupère alors sa main qu'elle croise sur sa poitrine. « Au lieu de me montrer la route, tu pourrais peut-être m'y emmener une nouvelle fois ? Cette proposition n'engage strictement à rien, mais je veux bien l'explication de la route aussi. Et je prendrais mon maillot de bain cette fois-ci ! » qu'elle se défend un fin rictus amusé sur les lèvres, puis il se met à parler de bizarrerie et elle se dit que c'est peut-être elle qui est bizarre mais elle est sure qu'il ne veut pas dire cela alors elle s'abstient de tout commentaire négatif et rétorque plutôt « Tu apprendras que j'aime toujours me baigner, qu'importe le temps. C'est 'une de mes premières passions. » Et elle le regarde du coin de l'oeil pour jauger une réaction sans pouvoir le faire. « Moi ? N'en faire qu'à ma tête ? N'importe quoi ! Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. » Et en guise de contradictions, elle sort de l'eau en courant avant de remettre son chemisier et son jean avec difficulté « Oh mais non mais il fait froid ! » elle sent que sa peau frissonne et elle regarde Eirik qu'elle vient de planter dans l'eau avant de s'asseoir sur le sable « Je suis pleine de ressource ! Promis, je ne salirais pas ta voiture ! » Et elle en profite de voir le peu de réseau qu'il y a pour appeler la dépanneuse et envoyer un sms rassurant à sa meilleure amie. Quand Eirik sort de l'eau, elle se lève en sautillant mais elle ne peut pas réprimander un claquement de dents « La dépanneuse arrive d'ici trente minutes... je suis un peu triste, je ne voulais pas que ce moment se termine... »

_________________
head in the dust ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Would it be okay if I take your breath away? ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Would it be okay if I take your breath away?

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération