(Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon.

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 127
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

(Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon. ✻ ( Ven 21 Avr - 23:36 )

« T'es obligé d'aller bosser ? » qu'elle s'enquit la brune au côté d'un Adrian torse nu. Il soupire, s'appuie sur ses coudes avant de l'embrasser. « Oui poupée, et je dois passer chez moi avant pour récupérer des trucs, voir si j'ai du courrier et nourrir le chat. » Son chat qu'il abandonne bien trop en ce moment, et Camille n'est pas là pour l'insulter de petite catin et pour le nourrir, alors il est bien obligé de s'en occuper lui-même. Alors bon, il n'est pas très plante verte mais il aime son chat plus que tout au monde heureusement que ce n'est pas une chatte, ça aurait pu être suspect. Nourrir le chat, on sait au moins que s'il a un gosse il n'oubliera pas les trois repas par jour et encore. Il se tire alors difficilement hors du lit qu'ils n'ont pas quitté depuis qu'il est arrivé hier en milieu d'après-midi, a regarder des films, à s'occuper comme ils le peuvent. La meilleure journée d'anniversaire de sa vie, boire des bières, fumer des clopes avec une fille pas n'importe quelle fille et ne rien foutre de la journée. Une journée parfaite en somme. Mais le retour à la réalité est moins parfait quand il faut se lever pour aller bosser, quand il faut reprendre le train-train quotidien. Ça c'est tout de suite moins drôle, enfile sa chemise et son jean, sa première clope de la journée au bec et il l'écrase avant d'aller une fois de plus embrasser la jolie brune avec qui il a passé du temps. Trop de temps peut-être, mais il s'en fout. « Tu viens demain ? » qu'il lui demande avant d'enfiler ses pompes et il part avant qu'elle n'ait le temps de lui dire non. Il est invincible Adrian sur son skate, et il se dépêche de rentrer, passe par l'épicerie en bas de chez lui pour acheter des croquettes pour Salem et de quoi se nourrir pour ce soir avant d'aller au boulot et il monte quatre à quatre les escaliers en sifflotant, il est heureux de vivre Adrian, il a la banane le sourire qui s'dresse quand il pense à Reagan. Elle a réussi à lui faire oublier que Camille s'était tiré, qu'elle l'avait abandonné et qu'il n'avait pas de nouvelles d'elle. Mais parfois, il y pense, il se dit que c'est pas possible, qu'il a dû lui arriver un truc. Il pousse alors la porte, son regard s'attardant sur les facture qu'il a à payer et il soupire une fois de plus, une fois encore, quand il s'dit que les factures c'est la merde et que ça revient trop souvent. Puis il balance ses clés dans la coupelle de l'entrée, range son skate sur son portant. Il passe par la cuisine, nourrit Salem qui miaule et quand il se retourne il sursaute avant de lâcher un « Putain ! » Il fronce les sourcils et voit sa soeur. Est-ce que c'est elle ? « Camille ? Mais putain t'étais où ?! Un message c'était de trop ? Une carte postale peut-être ? » Et il n'a même pas envie de l'engueuler, il n'a pas envie qu'elle reparte alors il la serre dans ses bras en soupirant et en regardant le ciel comme s'il remerciat sa mère de lui être venue en aide.

_________________
I WILL FOLLOW YOU INTO THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 11
›› Pseudo : wolfgang
›› Célébrité : Katherine Langford
›› Schizophrénie : Reagan la banane.
›› more about me

Re: (Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon. ✻ ( Sam 22 Avr - 2:07 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


Remettre le pied à Cap Harbor, c’était sûrement la chose la plus difficile qu’elle avait eu à faire ces derniers temps. Encore plus difficile que d’être partie sans un mot, sans une note, sans tenir personne au courant de quoi que ce soit. Et la voilà devant l’immeuble, les cheveux au vent, appréhendant sûrement un peu trop ce retour. Pourtant, elle passait les portes montant machinalement les marches des escaliers et sortant finalement les clés qu’elle n’avait pas utilisées depuis bien trop longtemps. Elle était de retour. Elle était finalement revenue à la maison avec autant de silence que de la manière dont elle était partie. Est-ce qu’il allait être fâché contre elle ? Sûrement. Sans le moindre doute. Sûrement. Il avait dû paniquer suite à sa disparition et elle, elle avait juste laissé planer un silence de mort autour d’elle. Comme si ce n’était pas important. Comme si tout le monde se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver. Elle savait au fond que ce n’était pas le cas. Qu’Adrian, il avait du devenir fou dans tout ça. Le seul qui s’en fichait, c’était sûrement ce père. Trop occupé à courir derrière les courbes féminines pour se soucier de sa fille. Trop occupé avec les autres pour se rendre compte que Cami’, elle n’allait vraiment pas bien. Probablement personne n’avait remarqué qu’elle sombrait de toute façon. Qu’il lui était devenu trop difficile de rester ici. Est-ce que quelqu’un se souciait vraiment de son état ? Parce que physiquement, elle avait l’air bien poupée mais mentalement, c’était une autre histoire. Le chaos dans son esprit et dans son cœur. Parfois, elle avait l’impression qu’il n’y aurait jamais rien susceptible de la sortir de tout ça, de sa torpeur, des tourments qu’elle s’infligeait elle-même jour après jour. Mais elle était de retour et pour le moment, elle devait se consacrer sur ça. Se décidant finalement à ouvrir la porte, elle découvrait un appartement vide et seule la petite catin venait se frotter contre ses jambes miaulant pour réclamer des caresses. « Toi aussi tu m’as manqué Salem » qu’elle murmurait attrapant le chat entre ses bras avant de finalement le relâcher. Se dirigeant vers ce qui était sa chambre, elle laissait tomber son unique sac sur le sol regardant la pièce avec une certaine nostalgie. Rien n’avait changé. Comme si elle n’était jamais partie, comme si personne n’était entré ici depuis. Et pendant qu’elle se laissait submerger par les souvenirs, elle entendait du bruit dans la pièce principale attirant ainsi son attention. Sans bruit, elle repartait en sens inverse le regardant s’affairer à nourrir le chat sans oser dire quoi que ce soit. Et finalement, leurs yeux entraient en contact, les questions fusaient en même temps que les bras d’Adrian venait se refermer autour d’elle. Et putain ce que ça faisait du bien. « Moi aussi je suis contente de te voir » Elle soufflait attendant la fin de l’étreinte avant d’hausser les épaules légèrement mal à l’aise. « Je préfèrerais qu’on évite de parler de tout ça. Je suis rentrée, c’est suffisant non ? » Probablement pas. Camille elle savait qu’au fond, il ne la laisserait pas s’en tirer comme ça.

_________________
So tell me what I need to do to keep myself away from you. Still I want you, but not for your devil side not for your haunted life, just for you. So tell me why I deal with your dangerous mind, but never with you ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/12/2016
›› Commérages : 127
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : jeremy allen white
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: (Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon. ✻ ( Mar 25 Avr - 21:08 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


Adrian pourrait tuer pour sa soeur, il tuerait à main nue celui qui lui ferait du mal. Il a envie de tuer son beau-père pour ne pas prendre soin de sa nébuleuse. Camille est sa nébuleuse, et sa mère est son étoile il a un problème avec les constellations. Alors ne pas savoir où elle est, ce qu'elle fait, avec qui elle est... Ca le rend tellement fou. Heureusement qu'il n'était pas seul, il aurait fini par péter un plomb et tout retourner. Retourner ciel et terre pour la retrouver. Mais il sait que ça l'aurait embêté, qu'elle l'aurait envoyé balader si jamais il avait réussi à la retrouver. Alors il s'était occupé l'esprit autrement à coup de voyage improvisé en Irlande pour retrouver celle qui lui fait tourner la tête, celle qui lui donne envie de se lever le matin sortez les violons. Mais il ne peut pas passer tout son temps avec elle, avec son absence au boulot, il ne peut décemment pas louper d'autres jours et il peut courir pour les jours de repos avant au moins trois semaines. Tant pis, ou tant mieux il n'en sait rien, il aura au moins l'esprit occupé. Il ne voulait plus penser à Camille qui avait disparu, il voulait simplement s'occuper l'esprit et Reagan le lui faisait bien faire. Il ne voulait décemment pas partir de chez elle, mais il était obligé, et il valait mieux qu'il parte avant que tout parte en vrilles une nouvelle fois. Parce qu'ils sont comme ça Reagan et Adrian, trop imprévisible, celui qui fera le plus de mal à l'autre. Et il ne voulait plus lui faire de mal, il en avait déjà bien fait assez. Puis retourner chez lui lui faisait le plus grand bien, il pouvait souffler un peu. Enfin souffler... Quand il voit sa soeur, il a les questions qui l'assaillent, les questions qui prennent place dans sa tête. Et il se maudit d'avoir tant de choses en tête. « Ne me fais plus jamais ça Camille... J'ai cru que j'allais crever quand j'ai vu que tu revenais pas... » Il soupire en gardant sa soeur dans ses bras et il déserre un peu son étreinte « Tu ne peux pas me demander ça Camille... Tu le sais. Tu sais que j'ai les questions qui tournent comme si j'étais devenu taré... » Il se recule alors et sourit un peu. « Viens je te fais un café. » Et il laisse la machine à café clignotait avant de servir sa soeur dans sa tasse préférée. Il ne veut plus lui donner envie de repartir. Il veut qu'elle reste ici pour toujours. « Explique moi... S'il te plaît... » Dis moi ce qui te torture, dis moi à qui je dois péter les rotules, j'le ferais pour tes beaux yeux ma nébuleuse. Je le ferais pour toi.

_________________
I WILL FOLLOW YOU INTO THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: (Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon. ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

(Camian) At night when the stars light on my room I sit by myself talking to the moon.

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération