love is complicated "HOT" - Mika

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Ven 28 Avr - 14:02 )

love is complicated
Mika
Bon, il allait vraiment devoir apprendre à ne pas acheter chaque cheval miséreux qui croisait sa route. Summer était à la clinique depuis trois jours désormais. Sa tendinite était stabilisée, mais il n’était pas du tout sortir d’affaire. De longs mois de rééducation allaient être nécessaire pour que le cheval retrouve une bonne mobilité. Adam avait quand même de l’espoir quand à sa guérison. Il était jeune, vu les efforts qu’on lui avait demandé, il devait d’agir d’une tendinite d’effort et par chance son ancienne propriétaire ne l’avait eu que pour quelques mois. Adam connaissait ses éleveurs, c’était des gens biens, soucieux du bien-être de leurs chevaux, mais hélas, ils ne pouvaient pas vendre en étant certain du respect des acheteurs vis à vis de leur chevaux. Summer n’avait juste pas eu de chance, on l’avait usé jusqu’à ce que son corps dise stop. C’était un cheval attachant qui en même pas 3 jours de présence aux écuries, hennissait déjà en voyant Adam passer la porte. Adam ne pouvait pas la garder pendant 6 mois à la clinique, ce n’était pas envisageable. Hors de question qui le vende, non, il allait le garder. Il n’avait jamais eu de cheval à lui, c’était occasion, même s’il n’en ferait sûrement rien d’autre que de le regarder dans un pré. Peut-être qu’il le ferait reproduire au vue de ses bonnes origines, mais sans résultat sur les terrains de concours, peu de chance s’y intéresserait. Mais ce n’était pas pour ça qu’Adam l’avait acheté, plus pour lui sauver la miss, et se trouvait un compagnon de route. Même si son niveau en équitation était pitoyable, il arriverait sûrement à sortir en ballade avec lui. Fallait juste que les filles lui donnent des cours et dressent le cheval en fonction. Et puis s’il se remettait bien, peut-être qu’avec un peu de chance, il pourrait même sortir en compétition. Mais tout ça était encore loin et pas du tout envisageable vu son état actuel. Adam allait commencé par la première des choses à faire. Amener Summer aux écuries de Charlie et Miky. Là, il était certain qu’il y recevrait les soins nécessaires. Sans oublier que cela lui faisait aussi une très bonne raison de s’y rendre régulièrement, même si cette raison, il préférait éviter d’y penser.

Aujourd’hui, il devait ramener Sundance aux écuries, Summer ferait donc partie du voyage et heureusement d’ailleurs parce que les deux chevaux s’entendaient comme cochons. Allez savoir pourquoi, mais ils passaient leur journée à se faire des bisous par leur porte de leur box. Et quand Adam avait eu l’idée de sortir Sundance pour qu’il aille brouter dehors, Summer avait littéralement exploser dans son box, ce qui avait contraint le jeune vétérinaire, à les sortir tout les deux ensembles. « Franchement les mecs, parfois faut apprendre à se séparer. » dit-il tout en attachant Summer dans le camion, alors qu’il mettait déjà à renâcler. Heureusement que son assistante veto arrivait juste derrière avec Sundance, ce qui calma rapidement l’étalon palomino. « Allez c’est parti ! » dit Adam tout en refermant la porte du van pour se hisser au volant de son pick up.

Il arriva au ranch en début de soirée, mais les jours rallongés et le soleil était encore assez haut dans le ciel. Il adorait ses journées printanières. Charlie n’était pas là, aucune trace de sa voiture. Il lui avait pourtant dit qu’il passerait, elle avait dû en parler à Miky. Il espérait qu’elle soit là, parce qu’il se voyait mal avec deux chevaux en mains, sans savoir quoi en faire. Aussi amusant que cela puisse paraître, son arrivée ne passa pas inaperçu. Les chevaux dans les prés proches du parking se mirent à hennir et Adam reconnu aussitôt Caly et Sunny en train de longer la clôture en attendant de voir leurs nouveaux copains débarqués. Certaines choses ne changeaient pas, comme le fait que ces deux poneys soient toujours les premiers à se faire remarquer. Derrière eux, il y avait le petit Chronos qui broutait tranquillement, il semblait ne pas vraiment porter d’intérêt aux grands qui roulaient des mécaniques.

Adam arrêta la voiture non loin des écuries et descendit du véhicule. Il fut accueillit par un boulet de canon qui lui percuta les genoux. « Tiens, salut Mars. » Toujours aussi boulé celui là. Mais s’il était là, ça voulait dire que Miky aussi. Ce n’était pas très surprenant, elle devait l’attendre avec impatience. Enfin pas lui, mais bien Sundance. « Je te ramène le guerrier. » Car oui, ça n’avait pas été facile, il leur avait fait peur, une rechute, mais maintenant, il était en pleine pleine forme. Adam ouvrit le pont pour descendre les chevaux. Vu la tête que faisait Miky, Charlie avait du lui omettre de parler de Summer.  « Charlie t’as pas dit ? » Il était même pas surpris. Depuis qu’elle sortait avec Cameron, elle n’avait plus du tout les pieds sur terre, il la rendait totalement folle. D’ailleurs Adam ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais c’était assez amusant de voir Charlie la tête dans les étoiles, c’était pas souvent que ça lui arrivait. « J’ai acheté un cheval à un client. Il voulait que je le pique pour toucher l’assurance. » dit-il en roulant des yeux alors qu’il enlevait la barre de queue pour laisser Miky sortir son cheval. Il ne fallut pas plus de 10 secondes pour que Summer se mette à hennir et gratter frénétiquement le sol. « Il supporte pas de ne pas être à côté de Sundance. » Oui, ça compliquait pas mal les choses. Adam ne mit donc pas longtemps avant d’attraper le cheval. « Tu vas voir, je suis certain que tu vas l’aimer. » Parce que Summer, il était pile dans le type de chevaux qu’elle aimait. Un physique très concours, avec une jolie tête arabisée et surtout très dans le sang. « Voilà la bête. » L’étalon sortit en trompe du van et tira Adam jusqu’à Sundance. Il commença à se calmer une fois à côté de son copain, mais rapidement son nouvel environnement lui monta à la tête et il se lança dans des demis cabrés, suivit de piaffer Ouais, sans oublier qu’il était pas spécialement rassuré avec un tel spécimen au bout de la longe. « Tu voudrais pas le prendre et me donner Sundance. » Histoire qu’il survive à cette journée, Miky était sûrement plus habitué que lui à gérer les débordements des étalons.
© Starseed
 
© Starseed


Dernière édition par Adam Mills le Sam 20 Mai - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Jeu 4 Mai - 8:31 )

« C’est bien ma belle. » Tapotant avec tendresse l’encolure de la jolie jument alezane, la jeune femme se hissa de sa selle. Depuis leur arrivée à Cap Harbor, le travail de la jeune For Fun avait rapidement repris, tout en douceur. Des séances de plats ainsi que des sorties destinées à travailler l’endurance de la belle rythmaient le programme, alternées de temps à autre d’un travail sur les barres au sol ou même sur des cavalettis. Un programme qui pouvait sembler bien peu inapproprié à l’œil non-entrainé en vue de la discipline à laquelle Miky souhaitait la préparer : le concours complet. Et pourtant, dans cette discipline plus que n’importe quel autre, l’écoute du cheval était primordial – tout comme son endurance : sur des obstacles fixes, un cheval qui hésitait ne serait-ce qu’un quart de secondes pouvait être des plus dangereux aussi bien pour lui que pour son cavalier, sans même compter des erreurs potentiels dues à la fatigues… Quant à la partie saut, la jolie brune se faisait bien moins de soucis. Ayant hérité du coup de saut de son célèbre ancêtre, l’alezane sautait les hauteurs demandées sans trop de mal, le souci, lui, était bien plus dans le travail entre les sauts. Et à ce niveau, l’énergique pouliche avait fait des progrès considérables ces derniers temps, au point que Miky songeait sérieusement à l’inscrire dans quelques épreuves de dressage ces prochains temps, pour qu’elle puisse apprendre à dérouler ses acquis dans des conditions bien loin de celles qu’elle avait à la maison : un entraînement nécessaire pour sa future vie de jument de concours, car même si l’alezane avait déjà un mental remarquable et ne se laissait que rarement distraire, elle ne restait pas moins un tout jeune cheval qui avait besoin de prendre ses marques. Commençant à élaborer dans son esprit un planning de concours pour la toute belle, la jeune femme partie doucement en direction des écuries suivie de For Fun : car peu importe les épreuves futures des deux, il s’agissait déjà de bien prendre soin de la pouliche après une excellente séance de travail.

« Non, mais tu plaisantes ! » Doucher la pouliche était toujours une aventure en soi, et aujourd’hui n’échappait pas à la règle. Fidèle à elle-même, la belle alezane avait profité d’un court moment d’inattention de la part de sa cavalière pour attraper de ses larges dents le tuyau, aspergeant ainsi cette dernière d’eau froide. « Redonnes-moi ça ! » Pendant l’espace de quelques longues secondes, le regard de l’équidé croisa celui de la jeune femme qui aurait juré y avoir aperçu une pointe d’amusement dans ce dernière. Puis, aussi rapidement qu’elle l’avait attrapé, la jument relâcha le tuyau. Un mouvement si soudain qu’il aspergea d’une nouvelle vague d’eau froide le visage de la jeune femme. « T’as vraiment de la chance que je t’aime bien. » Une menace, ou réprimande, qui n’en était pas vraiment une, car au cours du temps, Miky avait non seulement appris à apprécier le caractère malicieux de son compagnon à quatre pattes, mais surtout avait-elle appris que, d’une manière ou d’une autre, For Fun finissait toujours par l’avoir. Difficile d’imaginer que cette chipie se transformait en véritable ange une fois plongée dans son travail – le plus délicat était juste d’arriver à canaliser son attention sur les taches devant elle.

« Bon allez, va embêter ton copain, hein. » Un soupire faussement désolé échappa des lèvres de la jeune femme, alors qu’elle ouvre la porte du près que l’alezane partageait avec un des poneys du ranch. Après un hennissement strident, la belle s’élança au galop faire un tour de près, signe que son petit entrainement d’endurance d’aujourd’hui avait été loin de l’avoir fatigué. Bien. Pendant un court instant, la jolie brune resta accoudée à la barrière, observant sa petite protégée faire le tour de son près, la queue en panache, uniquement pour s’arrêter de nouveau devant elle quelques instants plus tard pour lui donner un léger coup de museau. « Non, mais tu ne crois pas vraiment que t’auras quelque chose en quémandant, hein ? » Mais devant le ‘bisou’ que la belle déposa en tendresse sur son visage, comment Miky aurait pu résister ? « T’es vraiment une grosse manipulatrice toi, hein » Un léger sourire se dessine sur son visage alors que les lèvres de l’alezane prirent en toute délicatesse la récompense qu’elle lui tendit – tout comme à son compagnon de près, dont le museau n’avait pas tardé à apparaitre dans le champs de vision de Miky, poussant celui de la princesse à quatre pattes. « Y en a vraiment pas un pour rattraper l’autre, hein ? » Un sourire amusé dessiné sur ses lèvres fines, la belle brune laissa une dernière fois ses doigts parcourir les chanfreins de ses deux protégés, avant d’entamer le chemin de retour aux écuries : bientôt, Adam allait ramener Sundance, et autant dire qu’elle était impatiente de le voir de retour chez lui – Sundance bien sûr, pas Adam. Frissonnant dans cette brise froide, elle entoura les bras autour de son torse. Avec le van qui, d’une minute à l’autre, devait apparaître dans l’allée, il était hors de question qu’elle ne retourne se changer. Enlever le T-shirt mouillé pour enfiler sa veste HV Polo qui trainait toujours dans l’écurie, voilà ce qui allait devoir faire l’affaire. D’ailleurs à peine avait-elle enfilé le vêtement qu’un bruit de moteur lui titilla les oreilles.

« Mars, viens là ! MARS ! » Parfois, il fallait croire que les longues oreilles du chien ne servaient uniquement de décoration, car il avait tendance à se montrer étonnement sourd lorsqu’il s’agissait de répondre aux commandes de tout genre. Et pourtant, devant le ton de sa proprio, il ne tarda pas à venir la rejoindre pour poser sur elle un regard des plus innocents. « C’est bien mon gros. » D’un mouvement presque machinal, la main de la jolie brune caressait la tête du canidé. A vrai dire, sur ce coup, elle était soulagée que son chien puisse lui servir d’excuse pour repousser le moment où elle allait devoir faire face à Adam. Malgré le nombre de fois où, dans un passé pas si lointain, elle avait affirmé que la présence de ce dernier ne lui faisait rien – et elle l’avait répété si souvent qu’elle avait elle-même fini par y croire – l’incident du bar lui avait montré que ce n’était peut-être pas entièrement froide. Encore aujourd’hui, des sueurs froides la secouaient lorsque des images de son ex avec un pistolet entre ses lèvres lui revinrent à l’esprit. Et devant ce lunatique, accepter le contact des doigts d’Adam autour des siens lui avait semblé être des plus normaux… et à vrai dire, elle ne préférait pas réfléchir à la signification de ce geste, ni du fait que, pour l’espace de quelques instants, elle avait presque été tentée de l’embrasser… mais ça ne devait être uniquement par soulagement qu’ils soient tous encore en vie, non ? Au moins, c’était l’explication à laquelle elle allait s’accrocher. « Hey. Ca c’est bien passé ? » tentant de cacher ses sentiments quelques peu étranges, la jolie brune finit par s’avancer vers son ex, tout en initiant une conversation qu’elle voulait être des plus innocentes. Et sur ce coup, elle parlait bien sûr pas des diverses interventions qu’Adam avait dû faire sur son ancien crack, mais bien du voyage. Une question certainement assez bête, puisque Sundance était depuis longtemps habitué à voyager en van et faisait cela avec le plus grand calme, encore plus sur des trajets aussi courts que celui de la clinique jusqu’ici, mais il fallait bien commencer la conversation quelque part, n’est-ce pas ? Surtout qu’en vue des bruits qui provenaient de l’intérieur du van, on pouvait finalement en douter. Et sur ce coup, il ne fallut que l’abaissement de la rampe pour prouver que les bruits n’étaient pas ceux de Sundance qui se tenait là à manger son foin, mais bien du cheval qui se tenait à côté de lui. « Euh… ça marche toujours comme ça votre clinique ? On vous amène un cheval, et vous en ramenez deux ? » La surprise se lisait sur son visage, alors que d’un air incrédule, elle observait Adam détacher l’étalon pour le faire débarquer lui aussi. L’explication fut rapidement trouvé, puisqu’apparemment il s’agissait là du nouveau cheval du grand blond… Un étalon, quelle idée. Et pourtant, sur ce coup, elle préféra ravaler ses commentaires. Après tout, il devait bien savoir que, à moins d’avoir fait des progrès en matière d’équitation durant ces dernières années, ce n’était certainement pas un compagnon adapté pour lui. C’était finalement l’étalon lui-même qui le fit remarquer, s’élançant dans une jolie exhibition de son caractère trempé. « Allez, donne le moi » soupira la jeune femme, attrapant la longe de l’étalon avant même que les mots ne soient entièrement sortis de sa bouche : c’était bien la seule manière d’éviter cet accident qui se préparait devant ses yeux. « Hé ! On se calme mon gros ! » Des ordres prononcées sur un ton aussi doux qu’intransigeant, et après un court moment d’explications entre Miky et l’étalon, ce dernier finit par se calmer. Toujours chaud comme la braise, il trottinait à ses côté, hennissant, mais au moins, il gardait un certain respect envers l’humaine qui était à l’autre bout de sa longe. « Non, Charlie m’a rien dit… ça commence à devenir une habitude. » Une réponse qui vint plusieurs minutes après la question, et qui ne fit que souligner trop clairement l’agacement que la jeune femme éprouvait face à ‘l’oubli’ de la part de son amie. Car bizarrement, à chaque fois qu’Adam était concerné, la mémoire de cette dernière rivalisait avec celle d’un poisson rouge – en apparence du moins, car Miky aurait pu jurer qu’elle faisait exprès, surtout la fois où elle avait ‘oublié’ de mentionner que le vétérinaire qu’elle avait appelé pour Sundance n’était nul autre qu’Adam… « On va les mettre dans les deux box de quarantaine… » finit-elle par laisser échapper, avant de montrer le chemin. Aucun des deux ne semblait souffrir d’une quelconque maladie contagieuse, et pourtant, sur ce coup, il semblait plus judicieux de ne pas mettre l’étalon dans des box avoisinants ceux des juments – du moins le temps qu’elles auraient besoin pour apprendre à connaitre son caractère. Après… et bien, elles allaient bien voir. « Alors, qu’est-ce qu’il a au juste ? » A son œil entrainé, la boiterie de l’étalon n’avait pas échappée, la question était juste de savoir quelle maladie avait bien pu pousser son ancien propriétaire de vouloir piquer un cheval autrement en forme. « Mais franchement Adam, tu pensais vraiment que c’était une bonne idée de l’acheter pour toi ? C’est noble, et il - il s’appelait comment d’ailleurs ? – a de la chance que tu l’aies fait, mais… » Ce n’était pas vraiment un cheval adapté pour lui, comme venait de montrer le fait que, submergé par le comportement de l’étalon, il ait fini par le lui refiler. Certes, ce dernier semblait avoir un bon respect devant les humains, mais de là à en faire un cheval de débutant…

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Ven 5 Mai - 16:08 )

love is complicated
Mika
Adam appréciait le ranch, il l’aimait depuis qu’il y avait mis un pied et il s’y était toujours senti un peu chez lui. Mais, ça, c’était avant que Mikayla ne revienne. Parce que désormais, il sentait que sa présence n’était pas souhaité. Pas par Charlie, non la blonde, l’accueillait toujours à bras ouverts et faisait de son mieux pour que la situation ne change pas trop. Le souci, c’était Miky, le ressentiment qu’elle avait pour lui était encore palpable et n’importe qui pouvait le ressentir. Alors lui qui était le principal concernait ne pouvait tout simplement pas s’y soustraire. Il n’était pas fier de ce qu’il avait fait et il y pensait chaque jour. Pas 24h ne passaient sans qu’il regrette son choix. Mais maintenant, il était trop tard pour revenir en arrière et rien de ce qu’il pouvait dire ou faire ne changerait la vision de la jeune femme à son égard. La seule chose qu’il pouvait faire, c’était courber l’échine jusqu’à que ça lui passe. Il comprenait sa colère, mais avait du mal avec le fait qu’elle continue à lui faire payer après tout ça. Dans le fond, il aurait apprécié que la situation soit moins tendue. Il ne lui demandait pas de le considérer comme un ami, mais juste comme quelqu’un qui ne lui voulait pas de mal. Là il avait l’impression qu’elle tenait ses distances, comme si elle craignait qu’une fois de plus, il ne la fasse souffrir. Dans le fond, peut-être qu’il n’avait que ce qu’il méritait, il n’avait tout simplement pas avoir merdé.

« Tres bien, il a bien voyagé. » Mais ce n’était pas vraiment surprenant. Sundance était habitué aux transports, le voyage avait été un peu compliqué pour l’étalon palomino, moins habitué à se prêter à l’exercice. Énervé au début du voyage, il avait fini par se calmer à mi-chemin, même si pour le moment, il grattait frénétiquement le sol pour pouvoir sortir à l’extérieur de cette boite de métal. « En temps normal non. » Il ne s’amuse pas à prendre les chevaux de ses clients pour les donner à d’autres et comme ça l’énerver un poil, il rajoute. « Mais si ça gêne, je peux la ramener. » Après tout, elles ne sont pas les seules au monde à posséder des écuries. Il a toujours été assez débrouillard, alors si la présence de Summer est embêtante et bien, il trouvera une solution. Même si avant ça, il parlera à Charlie. Parce que c’est à elle qu’il a passé un coup de fil pour lui parler de son cas, pas à Miky, parce que preuve du contraire, elle ne lui a même pas filé son numéro de téléphone. « Si vous avez aucune communication avec Charlie, je ne crois pas y être pour quelque chose. » Là, il en avait limite marre d’être pris pour un emmerdeur de service. Ok, il avait ses torts, il les payait assez comme ça, pas besoin d’en rajouter. Elle voulait quoi ? Qu’il disparaisse de cette planète ? Bha ce n'était pas possible, il habitait dans cette ville, il était vétérinaire. Et manque de chance pour Mikayla, il était amie avec sa meilleure amie et le meilleur pote du petit ami de celle-ci. Donc elle était obligée de le voir, parce qu’ils évoluaient dans le même monde !

C’est franchement pas le moment de se prendre la tête, pas avec un cheval aussi chaud bouillant que Summer. Il est assez rassuré de le passer à la jeune femme. Il est habitué à manipuler les chevaux, mais comme les filles. Le plus souvent, les chevaux, on les lui tient et il fait les soins. Il se retrouve rarement avec un étalon longe qui a décidé de montrer à tous les chevaux du coin qu’il est là. Il grimace, il boite, difficile de ne pas le remarquer et ça serait bien d’éviter qu’il aggrave son problème. Après tout s’il lui a sauvé la vie, c’est pour qu’il puisse avoir une vie de cheval et pas boiter le restant de ses jours. « Tendinite à l’effort. » Repond-il à la jeune femme quand elle lui demande de quoi souffre le cheval. « La jeune fille qui le montait, la fait sauter trop souvent, trop haut, trop vite, sans aucune vraie séance de plats. » Cela se voyait, il avait un physique assez claquette, il manquait de muscles, son corps ne pouvait donc pas supporter des séances de sauts intensives, ce qui avait fini par donner une belle tendinite. « Merci de ton avis, très constructif. La prochaine fois, je me casse, et je laisse les clients appeler un autre veto. Un de ceux que ça ne généra pas de piquer un cheval pour que ses propriétaires touchent une belle assurance. » C’était ce qu’elle voulait ? Non parce qu’à l’entendre, il venait faire la plus grosse connerie de sa vie. Et là il n'était pas d’accord. Non la plus grosse bêtise de sa vie, elle se trouvait bien devant lui, mais ce n'était sûrement pas le cheval qui était en train de manger tranquillement son foin. « Juste à preuve du contraire, je pense avoir un peu de connaissance du milieu équestre et des chevaux ... » Peut-être pas autant qu’elle, mais ce n’était pas un crétin de première. « Je peux toujours le faire reproduire. Et si ça ne fonctionne pas, s’il est ingérable. Je peux toujours le castrer, il finira sa vie dans un pré à brouter de l’herbe, y a pire comme avenir. » C’était tout de même mieux que de finir en steak. « Si tu veux pas t’en occuper et si ça t’emmerdes, laisse Charlie le faire. » Ouais, il n'était pas en train de lui demander de l’aider, il la forçait à rien. « Et je ne l'ai pas acheté pour moi, je l’ai acheté pour éviter qu’il parte au couteau. Si je pose jamais mes fesses dessus, je m’en fous complètement. » Ce n'était pas le but de la manœuvre, il voulait juste éviter qu’un cheval qui avait subi la connerie humaine ne finisse pas à cause de celle-ci dans un abattoir. Il n’adhérait pas, ce n'était pas plus compliqué que ça. « Tu vas continuer à t’acharner sur moi, pendant combien de temps ! Ça fait 7 ans bordel ! » Bon d’accord, peut-être qu’il aurait mieux fait de se taire, mais c’était être le moment de crever l’abcès !
© Starseed
 
© Starseed
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Lun 8 Mai - 17:37 )

On disait que certaines ruptures se passaient bien, et que les deux concernés continuaient à être amis par la suite. Mais pour Adam et Miky, un simple coup d’œil suffisait pour prouver que cela n’était pas le cas. Sept ans s’étaient écoulés depuis cette rupture des plus indélicates, et pourtant, aujourd’hui encore, la tension était palpable entre eux. Qui sait, peut-être le problème n’était pas Adam, mais bien Miky : elle qui avait bien trop aimé dans le passé avait gardé des cicatrices si profondes qu’elles s’éveillaient de par la simple vu d’Adam. Peut-être prétendait-elle devant Charlie et Cam – et même devant elle-même – qu’elle était depuis longtemps passée à autre chose, et pourtant, il fallait bien avouer que son comportement en présence du beau blond prouvait bien le contraire. Même si elle aurait aimé pouvoir prétendre le contraire, ce dernier était loin de n’être qu’un simple citoyen lambda à ses yeux, et son attitude à son égard le prouvait. Et si jusqu’ici, Adam semblait avoir encaissé tous les reproches silencieux de la part de la jeune femme dans le plus grand de calme, sa patience commençait doucement à faiblir comme le montrait sa réaction quelque peu exagéré. « Ce n’est pas ce que j’ai dit. » Un léger roulement d’yeux souligna l’agacement qui commençait tout doucement à monter, car si la jeune femme était finalement tout sauf heureuse à l’idée de devoir une fois de plus passer ce qui s’annonçait être de longues minutes en présence d’Adam, elle s’efforçait tout de même à garder une certaine politesse – ou du moins, elle pensait le faire, puisque de tout évidence, le beau blond ne semblait pas être du même avis. Mais sur ce point, à quoi bon insister ? Après tout, elle avait dit tout ce qu’elle avait à lui dire, le reste, elle le gardait pour Charlie, car sur ce coup, il semblait évident que la jolie blonde risquait d’en entendre parler. Car ce n’était pas tant le fait d’accueillir un pensionnaire qui dérangeait Miky – au contraire, même si le fait que ce dernier soit un étalon ne l’enchantait pas plus que ça – mais bien le fait que personne n’avait jugé bon de la prévenir de cette nouvelle arrivée. Bon, sur ce coup, ce n’était peut-être pas la faute d’Adam, mais bien plus celle de Charlie qui, ces derniers temps semblaient se donner bien du mal à arranger ces petits ‘moments’ à deux entre ses deux meilleurs amis. D’abord le coup du mariage, et maintenant, cette visite où la blonde avait trouvé une mystérieuse raison pour s’absenter pile au moment où Adam devait passer… ça commençait à sincèrement faire trop pour ne pas être suspect. Et bien qu’elle bouillonnait intérieurement de colère contre celle qui se disait être sa meilleure amie, son calme extérieur restait remarquable une fois qu’elle tenait entre ses mains la longe de l’étalon bouillant. « T’es comme un ton proprio toi, hein, tu t’énerves vite. » Des paroles prononcées d’une voix calme, sans même penser aux conséquences que celles-ci pourraient avoir sur le comportement d’Adam qui se tenait uniquement quelques pas plus loin avec Sundance. A vrai dire, sur ce coup, elle ne comprenait toujours pas ce qui avait poussé le grand blond à s’énerver de la sorte, alors elle faisait de son mieux pour l’ignorer – et surtout pour tenter d’empêcher que cette colère injustifiée ne finisse par déteindre sur elle. « Mais là, tu vas vite te calmer, hein ? » En un geste confiant, la longe de l’étalon se tend, augmentant un peu plus la pression sur le licol de ce dernier, car si ce dernier ne semblait pas accorder une réelle importance à cette boiterie qui semblait pourtant le faire souffrir, cela n’était loin d’être le cas de la jeune femme. Pour que l’antérieur malade de l’étalon puisse guérir, il fallait déjà que ce dernier évite de trop l’user… sauf qu’expliquer ça à un animal était quelque peu délicat, surtout lorsque ce dernier ne pensait qu’à impressionner tous les équidés dans plusieurs kilomètres à la ronde avec ses hennissements et ses piaffers. Et pourtant, devant l’insistance de la jeune femme, il finit tout de même par se calmer légèrement, tombant dans un pas des plus énergiques. « Mon pauvre, t’as vraiment pas eu de chance à devoir subir les folies de grandeur de certains… » Car au final, aussi triste que ce soit, le cas de Summer n’est qu’un parmi tant d’autres : beaucoup de jeunes cavaliers se voyaient offerts des chevaux sans pourtant être capables d’en prendre soin. Et ces soit disant passionnés du sport équestre ne pensaient qu’à une chose : sauter, encore et toujours, et surtout toujours plus haut, sans jamais penser à l’effet dévastateurs qu’avaient les impacts sur les articulations et tendons du cheval – et ce d’autant plus sur lorsque les chevaux en questions n’étaient pas préparés avec soin. Car avant d’envoyer un cheval sur les barres, il fallait déjà travailler son équilibre, son endurance, et ce que l’on appelait habituellement l’écoute. Et même là, l’usure des sauts répétitifs restait non négligeable, si bien que des cavaliers professionnel faisaient en généralement de leur mieux pour éviter une trop grande répétition des efforts. « Tu vas être tranquille ici. » Décidemment, parler à l’étalon, c’était bien la seule chose qu’il lui restait à faire, car en vue de l’état dans lequel se trouvait Adam, mieux était de l’ignorer. Qui sait, peut-être que de cette manière, il finirait par se calmer… Un plan des plus simples, et qui pourtant échoua face à l’incapacité de la jolie brune que de garder ses lèvres closes. Une fois de plus, elle avait du faire part de son avis, et autant dire que la réponse de la part d’Adam ne tarda pas à venir. Une fois de plus, le grand blond démarra au quart de tour, tel un taureau devant le nez duquel on agitait un foulard rouge… complètement fou celui-là. « Si tu t’es levé sur le mauvais du mauvais pied, ce n’est pas de ma faute, alors tu ferais bien de descendre d’un cran au lieu de jouer à la drama queen. » Car franchement, depuis son arrivée, il ne faisait que s’acharner sur elle, s’énervant peu importe ce qu’elle disait. Et si jusqu’à présent, elle avait fait de son mieux pour se taire, il fallait bien avouer que sa patience avait des limites – et ces dernières venaient d’être dépassées. « Si tu veux te poser en éternelle victime, c’est ton problème, mais laisse moi en dehors de ça ! » Doucement, le ton de la jolie brune commença à se lever, s’adaptant à la perfection à celui employé par Adam – et sur ce coup, heureusement qu’ils venaient d’arriver aux futurs box des deux mâles, car les deux humains n’étaient pas les seuls que cette ambiance tendue faisait monter en pression. Fermant la porte du box derrière l’étalon, Miky se tourna vers celui qui autrefois lui avait volé son cœur – avant de le piétiner quelques temps plus tard, une chose qu’il ne semblait prendre que pour une simple bagatelle vu comme il en parlait. Puis la cerise sur le gâteau, c’était quand même que c’était soi-disant elle qui s’acharnait sur lui, alors que, depuis son arrivée, il ne se servait d’elle uniquement pour évacuer sa mauvaise humeur. « Alors ça, c’est la meilleure ! Depuis que t’es arrivé, t’arrêtes pas de t’acharner sur moi, mais bien sûr, ce n’est jamais ta faute, c’est bien connu. C’est la mienne, comme ça doit être de ma faute que Monsieur s’ennuyait tellement avec moi qu’il a même pas jugé bon de m’expliquer pourquoi il me largue du jour au lendemain ?! Désolée que pour toi, c’était peut-être qu’une aventure banale, alors sept ans ça fait peut-être long, mais je t’assure que c’est bien moins long quand il s’agit de chercher à oublier que celui que t’aimais avant même que tu connaisses la vraie signification de ce mot te largue comme une vieille chaussette ! Alors franchement, pour Charlie et Cam, je veux bien faire un effort, mais si ça signifie de devoir supporter ta mauvaise humeur, c’est hors de question ! »


_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Mar 9 Mai - 21:06 )

love is complicated
Mika
« À peu de chose près si. » Longtemps, il avait préféré laisser faire. Pour lui, elle avait toutes les raisons du monde de lui en vouloir, mais jamais elle n’en voudrait autant que lui. Si la situation était difficile pour Miky, elle était tout aussi pour lui. Parce qu’après toutes ces années, il était encore follement amoureux d’elle. C’était à ne rien y comprendre. Comme si sept ans n’étaient pas assez longs pour réussir à épuiser des sentiments… Certains couples se brisent à cause de relations à distances, d’autres sont incapable d’aimer une personne qui ne voient pas tous les jours. Lui, il ne l’avait pas vu pendant 7 longues années, il avait tenté de tout faire pour passer à autre chose. Il suffisait qu’elle revienne dans sa vie et en moins d’une minute tout son travail était réduit à néant. La culpabilité, quant à elle, se promenait gaiement devant le nez du blond, comme si elle cherchait à le narguer. Lui dire « tu vois mon grand, tout ça, c’est parce que tu l’as bien cherché » et Adam ne chercherait même pas à s’en défendre, parce que c’était carrément vrai. Miky c’était la plus grosse erreur de sa vie. Pas être tombé amoureux d’elle, non ça, c’était la meilleure chose qui lui était arrivée, non, c’était le fait d’avoir rompu comme un connard par trouille de ne pas pouvoir supporter de se voir crever pendant que la vie battait à plein régime dans les veines de la brune. Adam était passé par tant de stades, il pensait tant s’en être sorti. Cette rechute l’avait anéanti et face à ce désespoir, il avait agi sur un coup de tête. Miky l’avait déjà tant accompagné dans son combat, maintenant qu’ils commençaient à créer des projets, il aurait dû lui dire quoi ? « On arrête tout ? Je vais sûrement crever ? » Il n’en avait pas eu le courage. Oh que non, il n’avait pas voulu qu’une fois de plus elle reparte avec lui dans les traitements lourds, les inquiétudes morbides, la dépendance, tout ça alors que la vie l’attendait loin de ce putain d’hôpital. Alors non, il n’avait tout simplement pas pu se résoudre à lui dire la vérité, conscient qu’elle serait restée. Lui, ce qui voulait, c’était qu’elle vive pour eux d’eux, qu’elle prenne cette route avec son poney et qu’elle continue de croquer la vie à pleines dents. C’était comme ça qu’il l’aimait, pas à son chevet à jouer les infirmières en priant pour qu’il ne meure pas… Mais de tout ça, elle ignorait tout, parce qu’il n’avait jamais eu le courage de lui dire, malgré le nombre considérable de fois où il avait attrapé son téléphone pour le faire. Il n’avait juste pas eu assez de « couilles » pour appuyer sur le téléphone et lancer la communication. De toute façon, elle avait dû reléguer son numéro aux oubliettes.

Rester calme était son optique de départ, mais plus la conversation avancée et plus il sentait que cela n’allait pas pouvoir durer longtemps. Adam était calme par nature, il n’y avait qu’une personne sur cette planète capable de le faire sortir de ses gonds, elle se trouvait devant lui. C’était elle qui avait commencé à dire que ce cheval n’était pas pour lui à ce qu’il sache. Il avait peut-être passé beaucoup d’heures dans une chambre stérile, mais il n’était pas totalement con. Bien sûr qu’il allait devoir réfléchir à l’avenir de l’étalon, mais pour le moment, il voulait en priorité gérer sa tendinite. Chez ses anciens propriétaires, il semblait assez facile à gérer, s’il restait comme ça, pas besoin de le castrer, mais si son côté entier lui montait à la tête, le blond n’hésiterait pas très longtemps. « Je connais ses éleveurs, plusieurs de leurs chevaux tournent en internationales. Il a dû être vendu une vraie fortune à 4 ans. Pour finir là... » Quel gachis... Tout ça pour obtenir des résultats, mais comme avec tous les chevaux demandent du temps et surtout de la compréhension. On ne peut pas demander à un cheval de remporter tout les concours du jour au lendemain, c’était au contraire un travail de longue haleine, qu’importent les qualités de l’équidé. Enfin dans son malheur, Summer avait eu de la chance. Il ne finirait pas au couteau et passerait une vie à se la couler douce. Il n’y avait rien de mieux que ça. 

« Drama queen ? Franchement Miky! » C’était peut-être le truc à pas dire. Elle commençait franchement à en avoir marre. « Madame me parle comme de la merde et me traite de haut depuis son retour, mais pas grave, je dois me la fermer. » Et bien non, ça ne marchait pas comme ça, pas avec lui en tout cas. Elle le connaissait bien pourtant, elle savait que c’était loin d’être la façon de communiquer avec lui. Mais c’était bien là le problème, elle n’avait pas envie de communiquer. Quand elle parla de lui, faire sa victime, il eut juste envie de hurler. Victime, il l’avait été pendant des années, une victime de la leucémie ! Elle l’avait eu, elle avait failli le tuer à plusieurs reprises. « Tu entends ce que tu dis au moins ? » Ou elle n’avait décidé que de le blesser pour se faire du bien ? Si elle voulait crever l’abcès qu’elle le crève, il n’attendait que ça, pas la peine qu’elle prenne des chemins détournés. Alors, il allait lui faciliter la tache. Il balança donc le fameux sujet sur le tapis, le sujet tabou, celui qu’elle tentait depuis toujours de contourner. 


« Moi t’acharner sur toi ? Et quand ça Miky ? Quand ? » C’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Au contraire, il passait son temps à arrondir les angles. Jamais il ne s’était acharné sur elle, ça, elle l’avait rêvé. Ou peut-être que c’était ce qu’elle voulait, qu’il soit une nouvelle fois le connard de service, mais non, pas une fois de plus, ça lui avait déjà trop coûté. « Est-ce que j’ai dit que c’était de ta faute !!! Jamais ! Bordel ! » Non, jamais, ça encore, c’était une invention de son petit esprit. « Et arrête ! À ce que je sache t’as pas mis si longtemps à me remplacer ! » Bam, elle était partie celle-là, mais fallait qu’elle sorte, parce qu’il détestait l’idée de la savoir avec un autre mec, même si c’était lui qui en était entièrement responsable. « Ah c’est bon, tu ne sais même pas ce qui s’est vraiment passé ! » Oups, ça aussi, c’était sorti tout seul, il devait partager un peu des gènes de Charlie. « Une aventure banale ! » Elle le rendait dingue ! « J’ai jamais autant aimé une fille autant que toi, putain de merde ! » On va se calmer, ce n'est pas bien de jurer =zbaf= . Ça se voyait bien, le crétin qui était toujours célibataire et bien, c’était lui. Elle, elle avait rapidement trouvé une nouvelle roue ! « Tu sais quoi, je ne suis pas seul veto dans le coin. Alors si ma présence t’emmerde autant ! Tu vois avec Charlie et vous vous en trouvez un autre ! » Et elle entendrait 3h qu’on vienne lui sauver son cheval pour une colique ! « Ma mauvaise humeur !!!! Ah oui parce que ta bonne humeur fait plaisir à voir, heureusement que t’as là, tu ensoleilles les journées de tout le monde. » A part les siennes par contre, mais pour le coup, il était juste en train de lui faire comprendre qu’elle était loin d’être d'avoir aucun reproches à se refaire. Pour son comportement actuel du moins, il n'avait rien à lui reprocher sur ce qui c'était passé sept avant. "Tu veux me détester Miky fais le!" Pour ce qu'il avait à perdre, il l'avait déjà perdu de toute façon. 

© Starseed
 
© Starseed

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Mer 10 Mai - 21:10 )

Des mois, voire années s’étaient écoulées depuis que Mikayla avait clos le chapitre ‘Adam’, se faisant peu à peu à l’idée que leurs vies avaient pris des chemins différents. Et si au début, continuer avait semblé presque impossible, le temps avait montré que cela était loin d’être le cas. Peut-être qu’au début, s’était-elle lancé dans des relations pour des mauvaises raisons, non pas pour la personne en face, mais uniquement pour oublier celui qui lui avait brisé le cœur. Et pourtant, au cour du temps, les choses avaient commencé à changer. Il y avait eu d’autres relations, d’autres amours. Peut-être qu’aucune de ces première n’avait pu rivaliser en intensité avec ce qu’elle avait eu avec le beau blond, mais n’était-ce pas normal que le premier amour resterait à toujours gravé dans sa mémoire comme ayant été le plus intense, le plus beau ? Et avec le temps, elle s’était convaincu qu’Adam n’était plus qu’une ombre de son passé, et qu’en revenant à Cap Harbor, elle pourrait lui faire face dans la plus grande indifférence. Mais comme souvent, la réalité avait bien rapidement fini par la rattraper : non, elle n’était pas capable de faire comme si rien n’était. Elle se donnait pourtant du mal, ne serait-ce que pour ne pas compliquer les choses pour Charlie et Cameron, mais pour dire vrai, les moments passés ensemble étaient des plus tendus. Il serait facile de dire que cela n’était uniquement du au fait qu’ils ne s’étaient pas vus depuis tant d’années, qu’ils avaient changés depuis leur dernière rencontre, mais ce n’était sans doute là qu’une partie de la vérité. Car bien que jamais elle ne l’avouerait – même pas à elle-même - , Miky avait peut-être toujours pas entièrement pardonnée à Adam. Et de toute évidence, ce dernier semblait tout sauf compréhensif à ce sujet, surtout aujourd’hui où il était tout simplement déterminé à tout prendre de travers – et autant dire que la jeune femme ne mit pas longtemps à lui répondre sur le même ton. Une ambiance des plus électriques s’était installée entre eux, et dans cette dispute, aucun des deux ne semblait vouloir laisser le dernier mot à l’autre. Peut-être qu’ils ne s’étaient pas vu durant de longues années, et pourtant, aucun d’entre eux ne semblait avoir du mal à mettre l’autre en rage ou d’appuyer là où ça faisait mal – et ce même sans forcement faire exprès. « Je te traite comme de la merde ??!! T’as vu comme tu me parles, toi ?? » Voilà tout de même la cerise sur le gateau ! Car dans son esprit, c’était plutôt l’inverse qui était le cas, et sur ce coup, elle ne parlait même pas de ce qui s’était passé sept ans auparavant, mais tout simplement du fait que, depuis son arrivée, Adam réagissait au quart de tour, et ce peu importe ce qu’elle disait. Oui, peut-être n’était-elle pas des plus sympathiques, mais dans ses paroles, il n’y avait pourtant rien eu qui justifiait une telle réaction de sa part. « Désolée d’avoir osé prononcer une vérité que tu sembles préférer ignorer. » répliqua-t-elle sur un ton des plus sarcastiques. Après tout, sa seule faute avait été de critiquer la décision d’Adam de garder le cheval, et non pas de le sauver, car ça, il ne devait que trop bien savoir que jamais elle ne le critiquerait – enfin, vu son humeur actuelle, on pouvait bien se le demander. Mais au final, le sujet du cheval ne semblait être qu’une façade permettant d’évacuer leur colère respective, comme le changement de sujet de la part d’Adam ne tarda pas de le souligner. Mais que la rancœur de Miky, accumulée durant tant d’années, remonte à la surface à l’occasion de cette dispute était peut-être compréhensible, mais celle d’Adam ? Après tout, c’était lui qui avait rompu. Lui qui n’avait même pas jugé bon de lui donner une raison. Alors quand il lui reprocha d’avoir continué sa vie, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire. Un rire sans doute quelque peu hystérique, mais comment pourrait-ce en être autrement devant ces reproches ridicules ? « Et à quoi tu t’attendais Adam ? Que je passe ma vie seule, à pleurer parce que tu ne veux plus de moi ? » Elle n’était peut-être pas très fière du fait que, à l’époque, elle avait tenté d’oublier son cœur brisé dans les bras d’hommes dont elle savait parfaitement que jamais ils ne l’atteindront sentimentalement parlant. A posteriori, c’était sans doute là même une décision qu’elle regrettait, non pas à cause d’Adam, mais tout simplement parce qu’elle avait laissé cette rupture influencer son estime de soi… et c’était peut-être une des nombreuses choses que – inconsciemment – elle reprochait encore au beau blond. « Tu crois pas que c’est un peu narcissique ? » ajouta-t-elle rapidement. Que croyait-il ? Qu’en la larguant comme une vieille chaussette, il resterait à tout jamais le seul homme dans sa vie, sous prétexte qu’il avait été son premier ? Ah, cette fierté masculine mal placée… Le pire, c’était que maintenant, il semblait penser qu’avec quelques insinuation il pouvait… quoi au juste ? Trop d’eau était passé sous le pont pour qu’une explication ne puisse changer quoi que ce soit à la situation actuelle, si ce n’était peut-être de permettre à Mikayla de comprendre ce qui avait été un des chapitres les plus douloureux dans sa jeune vie. Mais en même temps, que y avait-il de plus à dire ? A la fin de leur relation, les sentiments qu’elle avait eu pour Adam n’avaient plus été réciproques, un point, c’est tout. Il n’y avait rien de plus à dire, et autant dire, ça l’énervait de le voir lancer des bribes de phrases de la sorte. « Alors, éclaire ma lanterne. Qu’est-ce que j’ai bien pu mal comprendre quand tu m’as dit que tu ne voulais plus de moi ? Vu que tu m’aimais tellement. » La prenait-il pour une parfaite idiote ? Croyait-il vraiment qu’elle aurait oublié qu’il avait à l’époque rompu en disant qu’il ne ressentait plus rien ? Sans doute, si non, il ne risquait pas de prétendre qu’elle avait été la seule qu’il ait aimé… c’était juste ridicule. Qui sait, peut-être que si à l’époque, elle aurait moins aimé, ils seraient aujourd’hui en mesure de se parler comme deux anciennes connaissances. Mais elle avait bien trop donnée à l’époque, se lançant cœur et âme dans une relation qu’elle croyait bien tenir durant bien des décennies. Le réveil avait été brutal. « Si tu mon caractère t’es si désagréable, tu devrais être content que ce soit quelqu’un d’autre qui ait à le supporter, au lieu de me reprocher d’avoir continué à vivre. » Comme quoi, ça expliquait une fois de plus pourquoi il avait eu marre d’elle à l’époque – ou du moins, c’était une fois de plus de ces semblants de justification…


_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Jeu 11 Mai - 12:01 )

love is complicated
Mika
Soit elle avait un problème, soit elle ne voulait rien avouer, soit elle ne voyait pas du tout son comportement. Il penchait pour la dernière solution. Jusqu’à preuve du contraire, lui ne l’avait pas traité de drama queen, ni de victime. Elle pouvait lui balancer sa rage et sa colère, parce que c’était ça qu’elle faisait, qu’elle ne vienne pas lui dire que c’était lui qui se montrait agressif avec elle. Parce que c’était loin d’être le cas. Depuis le début, au contraire, il tentait d’arrondir les angles, justement pour éviter qu’ils n’en arrivent là. Aujourd’hui, c’était juste la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Adam en avait marre qu’elle lui lance des piques à chaque occasion. Désolé pour elle, il était encore en vie et donc dans les parages. Et il n’allait pas disparaître comme ça ! De toute façon, parler avec Miky, c’était comme parler face à un mur. Parce que quand elle était en colère contre quelqu’un, elle n’écoutait plus rien, elle était toujours comme ça, chiante, à renvoyer la balle, sans essayer de voir si l’autre bien qu’ayant tes torts, pouvait aussi dire vrai. « J’en ai marre, marre que tu me traites comme le dernier des abrutis, marre que tu soupires dès que j’apparais dans une pièce. » Il n'était pas con, ni aveugle. On peut aussi être violent et insultant en gardant le silence et c’était exactement ce qu’elle faisait. Franchement, il aurait préféré qu’elle lui parle, au lieu de faire comme s’il n’existait pas. Jamais il ne lui avait mal parlé, peut-être était-il gauche, il avait toujours été comme ça. Mais celle qui possédait le plus d’animosité, ce n’était pas lui, c’était bien. Après qu’elle soit en mesure de l’accepter ou non, ça la regardait. Pas la peine qu’elle lui fasse des leçons de morale. Il était majeur, vacciné, libre de ses choix jusqu’à preuve du contraire et elle n’était pas non plus une professionnelle du monde du cheval. En quoi pouvait-elle dire que ce cheval, il ne pouvait pas le garder ? De quel droit se le permettait-elle ? Elle était la première à ne pas vouloir à faire à lui, alors de quel droit jugeait-elle ? C’était finalement ça qui avait tout déclenché, parce qu’Adam savait ce qu’il faisait et il n’avait pas besoin de son approbation. De toute manière, elle n’y toucherait pas à cet étalon. Parce qu’il en avait parlé avec Charlie et que c’était la blonde qui avait accepté de le prendre comme pensionnaire. Pas Miky. Et connaissant son amie, elle allait prendre en considération son but. Il l’avait vu faire des miracles avec les chevaux. Miky était désormais beaucoup plus dans la compétition. Charlie, elle, elle reprenait des chevaux bousillés, dont plus personne ne voulait. Des chevaux réputés pour leur fort caractère et elle faisait de véritables compagnons de vie. Alors oui, il lui faisait confiance et s’il devait passer par des heures d’équitation sur un autre cheval avant d’avoir atteint le niveau pour monter Summer, cela ne le gênait pas. De toute façon, c’était même pas encore le moment d’y penser. Parce qu’il n’était pas du tout en état d’être monté. Et peut-être qu’il ne se le serait jamais. Alors Miky et ses grands discours, elle pouvait tout simplement se les garder.
« Ignorer ? Mais tu connais quoi comme vérité ? La seule que tu veux entendre non, ça te ressemble bien. » Le nombre de fois où ils s’étaient pris le bec parce qu’elle pensait être sure de quelque chose qui était faux, étaient innombrables. Et il semblait que ça continuait encore. « C’est toi qui paies sa pension ? Non ! C’est toi qui va t’en occuper ? Non ! Summer, c’est Charlie qui va le gérer et si elle m’a dit que c’était possible, c’est sûrement parce qu’elle, contrairement à toi, elle y croit. » Au moins, la blonde allait essayer, et c’était bien mieux que de partir sur le fait que c’était impossible. « Si j’écoutais les gens comme toi, je serais déjà mort des années. » Ah les statistiques, les « c’est pas possible » , sans oublier « vous ne vous en sortirez pas . » Combien de fois, il les avait entendus. Et bien, il était la preuve du contraire. Alors ses petites réflexions, elle pouvait se les garder.

« Si c’est si bien dans ton couple, alors pourquoi t’es aussi affecté par ce que je t’ai fais vivre ? »
Oui, bonne question. Parce que si madame avait tourné la page, il n’y avait plus rien à dire sur le sujet. Ils auraient pu mettre cartes sur table et en finir là. Mais non, le sujet était sensible, extrêmement sensible. Il avait fallu qu’il en parle pour que ça allume la mèche. Si elle s’en moquait tellement, elle aurait tout simplement pu dire, que c’était le passé, qu’il avait limité bien fait de la plaquer, au moins, elle n'avait pas bousillé sa vie avec lui. Mais non, rien de tout ça ne sortit de sa bouche et cela ne faisait que rassurer Adam sur le fait que les sentiments de la brune n’étaient pas encore morts. Et ça c’était quelque chose qu’il n’avait pas osé imaginer jusqu’à maintenant. Et autant dire que ça changeait véritablement la donne. Quant au fait qu’il soit narcissique, il n’allait pas le nier. Ça le rendait malade de l’avoir laissé partir et encore plus malade de la savoir dans les bras d’un autre. Peut-être que si le type lui plaisait, ce sentiment diminuerait, mais il avait du mal à y croire, et préférait ne pas penser au moment où celui-ci débarquerait. « C’était compliqué ! » En soit ce n’est pas une réponse, parce qu’il n’a pas le courage de vraiment là lui donner. Pas dans cette situation en tout cas. D'un parce qu’elle n’est pas du tout prête à l’écouter et de deux, parce que lui ne sait même pas comment aborder le sujet. « C’est clair que t’es terriblement chiante ! » C’est bien le genre de chose qu’on ne peut nier, personne ne la connaissant ne peut dire le contraire. Et quand elle est comme ça, y a qu’une manière pour qu’elle se la ferme. Surement poussé par l’idée qu’elle a encore des sentiments pour lui, ou tout simplement parce que c’était toujours comme ça qu’ils mettaient fin à leur conflit. Le blond qui s’était déjà rapproché de Miky, la saisit par les hanches pour la coller quelques mètres plus loin contre le mur. Ses lèvres ne mettent pas longtemps à saisir celles de la brune, elles lui manquent depuis de trop nombreuses années pour qu’il arrive à trouver l’énergie de se décoller d’elle. Non, il préfère attendre la baffe qui ne devrait pas tarder à venir. Au moins, ça permettra peut-être de lui remettre les idées en place pour comprendre enfin qu’il n’y a plus rien.
© Starseed
 
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Dim 14 Mai - 21:12 )

« Tu veux peut-être que je chante alléluia à chaque fois que tu nous bénis de ta présence ? » Bon, sur ce coup, elle allait trop loin : les mots n’avaient même pas fini de franchir ses lèvres qu’elle pouvait déjà entendre à quel point ils semblaient ridicules. Car au fond, Adam n’avait pas entièrement tort : elle était loin d’être heureuse de le voir arriver – sauf qu’il exagérait en disant qu’elle soupirait à chaque fois qu’il entrait dans une pièce : ça, elle ne le faisait qu’intérieurement. Et pas à chaque fois, uniquement depuis que l’ « incident » au mariage lui avait fait comprendre que sa meilleure amie semblait s’être mis en tête de jouer au Cupidon, croyant sans doute que le seul fait de les forcer à passer du temps ensemble éveillerait à nouveau des sentiments depuis longtemps éteints… dommage seulement qu’elle n’était pas là, à ce moment précis, puisque cela l’aurait certainement persuadée du contraire. Car s’il ne restait finalement rien de l’amour qui les avait autrefois lié, il ne restait pas moins de l’amertume – et étrangement, celle-ci ne semblait pas uniquement provenir de la part de Miky. Adam semblait lui aussi être des plus sensibles en sa présence, démarrant au quart de tour pour des remarques dont ni le contenu, ni le ton sur lequel elles avaient été prononcées, ne justifiaient une telle réaction exagérée. De toute évidence, la mauvaise humeur qui, aujourd’hui, guidait les actions du beau blond doucement avait fini par déteindre sur la jolie brune : car si, en temps normal, sa patience avec les gens était quelque peu limitée, elle l’était encore d’avantage quand ces derniers retournaient chacun de ses mots, les interprétant comme ça les arrangeait. D’abord au sujet de l’étalon, et ensuite au sujet du petit copain de Miky. D’ailleurs, pour qui Adam se prenait-il pour oser venir plus ou moins lui reprocher d’avoir osé rencontrer quelqu’un après lui ? Car au final, c’était plus ou moins ce qu’il était en train de faire. Ca… et s’imaginer bien des choses uniquement parce qu’elle osait ne pas le remercier pour ce qu’il lui avait fait à l’époque. Certes, aujourd’hui, elle allait bien. Elle avait repris sa vie en main, vivant enfin ce rêve qui l’habitait depuis son enfance. Elle avait trouvé un homme bien avec qui partager sa vie. Un homme qu’elle aimait. Et au final, surtout ce dernier point avait finalement été loin d’être facile à réaliser, car si Adam faisait comme si cette rupture n’avait été qu’une bagatelle, la réalité était que cette dernière l’avait brisée, détruisant sa confiance en soi, et surtout sa confiance dans les relations. Elle s’était pourtant forcée à continuer, à tenter de trouver si ce n’était l’amour au moins l’oubli. Et pourtant, les relations qui s’étaient enchaînées avaient certainement été plaisantes, mais au moment où elles risquaient de devenir trop sérieuses, la belle brune s’était retirée dans un réflexe d’autoprotection. Larguée du jour au lendemain, sans même l’ombre d’une explication, comment aurait-elle pu faire à nouveau confiance ? Et puis, il y avait eu Noah, qui avait surmonté toutes les barrières que la belle brune avait construites autour d’elle, sans même le remarquer, réussissant là où tous les autres n’avaient pas une chance : gagner la confiance de Miky. Alors oui, elle l’aimait, et comptait les jours jusqu’à ce qu’il vienne la rejoindre à Cap Harbor. Peut-être n’était-ce pas le même amour qui l’avait autrefois lié à Adam, mais celui-ci était définitivement plus sain pour elle. « C’est vrai que voir son premier amour finir d’une manière aussi agréable encourage vraiment à faire de nouveau confiance... » Le sarcasme de ses paroles semblait résonner dans les écuries, alors qu’elle lançait un regard cholérique à Adam. A l’entendre parler, elle avait à vrai dire bien du mal à voir en lui l’homme qu’elle avait autrefois aimé : toute la considération d’autrui, cette douceur, tout semblait avoir disparu pour avoir laissé place à une personnalité des plus narcissique… mais en même temps, à quel point avait-elle réellement connu Adam ? Après tout, elle s’était aussi imaginé que ce qu’il y avait eu entre eux était réel. Durable. Et si elle s’était trompée sur ce point, sur quoi d’autre s’était-elle trompée ? « Et laisse Noah en dehors de ça ! Mon couple ne te regarde pas, d’abord ! » Juste pour que ce point soit très claire, parce qu’elle commençait à avoir franchement marre de toutes les insinuations de la part du beau blond. Qui sait, peut-être que le mieux aurait été qu’elle parte, le laissant planté là et mettant ainsi terme à cette ‘conversation’ qui était franchement en train de prendre une tournure des plus ridicules. Elle le savait… et pourtant, elle restait plantée là, observant son ex d’un regard cholérique, les bras croisés devant sa poitrine. Sur ce coup, toute son attitude indiquait qu’elle n’était pas prête à céder du terrain. Pas ici. Pas dans SA maison. Et ce n’était certainement pas l’approche de ce dernier qui allait l’impressionner. Ni l’excuse bidon qu’il lui servit en guise d’explication de ce qui s’était passé à l’époque. « Ouais… si tu le dis. Te fatigues pas à inventer des excuses, de toute manière, ça m’intéresse pas. » Enfin si, peut-être un peu. Du moins, la réelle raison. Pas les raisons ridicules copiées mot pour mot à un de ces stupides téléfilms à l’eau de rose qu’Adam semblait vouloir lui servir, et dont ‘c’était compliqué’ était certainement la réplique qui revenait le plus souvent – et était la plus ridicule. Il n’avait plus eu de sentiments, du moins, c’était ce qu’il avait dit à l’époque. La seule chose qui semblait compliquée dans cette histoire, c’était l’attitude du grand blond, qui, sur ce coup, était vraiment compliquée à supporter, et le fait qu’il était plus ou moins en train de l’insulter n’aidait pas vraiment. Mais avant qu’elle ne puisse lui balancer à la tête une réponse bien salée, une paire de main vint se poser sur ses hanches, et ce mélange de dureté et de tendresse, pendant un instant, la désorienta, jusqu’à ce que la froideur du mur ne la ramena à la raison. « Qu’est-ce… » ‘que tu crois que tu es en train de faire ?’ Mais la fin de cette phrase à jamais dû rester non-prononcée, vu que rapidement, les lèvres d’Adam vinrent sceller les siennes, l’empêchant ainsi de continuer à parler – et surtout de lui balancer à la tête quelques insultes qui lui passaient par la tête. A la place, elle laissa parler ses mains, qui, poings refermés, s’abattaient sur le torse du grand blond. Pour qui se prenait-il ? Il lui hurlait dessus, l’insultait… et après ça, il ne pouvait tout de même pas croire qu’elle serait d’accord avec ça ? Il avait eu sa chance à une époque, mais cette dernière était longtemps révolue… du moins, c’était ce que criait sa raison, alors que, doucement, la force mise dans les coups de poings s’atténuait. Et alors que, lentement, les lèvres de la belle brune s’animèrent pour répondre avec ferveur au baiser qui y était déposé, il semblait de plus en plus clair que les hormones avaient pris le dessus sur la raison. Bientôt, toute idée de repousser le grand brun semblait être loin de son esprit : avec Miky collée contre Adam, les bras enroulés autour de la nuque de ce dernier, le baiser avait pris une tournure passionnée, dont aucun des deux concernés semblait prêt à se défaire. Et alors que leurs langues se livraient une danse aussi sensuelle que passionnée, la belle brune ne put s’empêcher de tressaillir en sentant les doigts de son ex doucement quitter ses hanches pour se frayer un chemin vers le haut. Un chemin où il n’y aurait pas de tissus les séparant de la peau de la belle. Comme quoi, durant toutes ces années, il y avait au moins une chose qui n’avait pas changé : toujours son corps réagissait-il de la même manière au caresses d’Adam, ou à la simple sensation de ses lèvres sur les siennes…


_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Lun 15 Mai - 21:10 )

love is complicated
Mika
Cette situation lui échappait totalement. Il ne contrôlait plus rien. Le plus simple aurait été de lui dire la vérité, pour qu’elle puisse comprendre ce que lui ressentait, par là où il était passé et aussi et surtout qu’il ne l’avait pas quitté par manque d’amour. Finalement, ça avait été exactement le contraire. Il avait rompu, il l’avait laissé partir parce qu’il l’aimait trop pour accepter qu’elle mette sa vie entre parenthèse pour rester avec lui. Il aurait pu mourir, il était passé à deux doigts, si ça avait été le cas et si elle était restée à ses côtés, jamais elle n’aurait pu retrouver une pareille opportunité. Miky était une cavalière douée et passionnée. Les chevaux, c’était son truc, elle respirait et vivait pour ça, alors non, il n’avait pas pu se résoudre à ce qu’elle reste avec lui pour s’occuper d’un malade. Souvent, ça lui avait même remonté le moral de la savoir dans des immenses écuries à vivre son rêve pendant que lui regardait avec désespoir de l’autre côté de sa vitre. Il était peut-être le con de l’histoire, mais jamais il n’avait douté une seule seconde de ce qu’il ressentait pour elle. Jamais, il ne pourrait aimer quelqu’un comme elle. Pour preuve, sept ans après, il en était toujours fou amoureux. Il aurait mieux fait de rentrer chez lui, de laisser ce cheval et de ne surtout pas continuer cette conversation stérile, mais peut-être préférait-il qu’ils s’engueulent, au moins, elle lui parlait, au moins elle lui disait ce qu’elle pensait. Parce que ce que Mikayla avait oublié, c’était qu’il la connaissait par cœur. Si bien que même si elle ne lui disait pas, il ressentait parfaitement le fait que sa présence était tout sauf souhaitée. « Non merci, t’as toujours chanté comme un pied ! » Ou un manche à balais, mais si la brune à des qualités, elles ne sont surtout pas lyriques. Mikayka , elle est capable de réveiller les morts en essayent de chanter une souris verte. Alors non, même s’il est toujours amoureux d’elle, il préfère éviter de l’entendre monter dans les notes et surtout les aigus, surtout qu’elle n’a clairement pas besoin de ça pour les atteindre.

« Je suis désolé, qu’est-ce tu veux que je te dise te plus ? » La vérité peut-être, mais comment pouvait-il lui dire ? Ce n’était clairement pas le bon moment. Elle était trop énervée pour l’écouter. Non là, il risquait plus de se prendre une fourche dans la tête. Il allait donc garder la vraie raison de leur rupture pour lui, jusqu’à trouver assez de courage pour lui dire la vérité. D’un autre côté, il ne savait même pas si ça valait le coup, parce qu’elle avait sa vie désormais. Comment pouvait-il se permettre de tout chambouler en changeant la vérité sur laquelle elle s’était basée pour le détester et surtout passer à autre chose ? Cela restait tout de même assez égoïste de sa part, sans oublier qu’il craignait vraiment qu’elle se mette à encore plus le détester. Et peut-être, tout simplement, que pour le moment, même lui n’arrivait pas à faire face avec cette décision. Après tout, il l’avait toujours regretté et surement encore plus aujourd’hui. « Mais je m’en contre fou de ton Yann. » Il n’avait même pas retenu le nom de son mec en fait. Tout simplement, parce qu’il n’avait pas écouté. En vérité, il s’en tapait le coquillard, qu’importe son nom, il le verrait toujours comme quelqu’un qui possédait la femme qu’il aimait. Alors même s’il était aussi sympathique qu’un teletubbies, ce n’était même pas la peine de demander à Adam de se montrer sympathique avec lui. Dire que dans quelques temps, il n’allait pas tarder à ramener ses fesses. C’est Charlie qui allait être content, elle qui détestait les inconnus, allait devoir partager sa maison avec un mec qu’elle n’avait jamais rencontré. Bref, l’idée que machin chose ne soit pas très apprécié par son groupe d’ami lui faisait du bien, au moins, il ne se sentirait pas seul. « T’inquiètes pas, je risque pas de te déranger avec ça. » Sa vie était si parfaite, si belle, si romantique, Adam n’allait pas venir tout détruire en lui apprenant que tout ce qu’elle pensait vrai, n’était en fait que bâtit sur un mensonge. C’était amusent de savoir que le seul truc qu’Adam aurait bien aimé que Charlie lâche, soit en fait le seul secret qu’elle a réussi à garder. Comme quoi, quand on a pas de chance, on en a pas.
Puis elle l’énerve, alors il réagit, comme il avait l’habitude de le faire, sauf que ce n’est clairement pas une bonne idée. Il se rend compte de son air quand la voix de la jeune fille lui parvint à ses oreilles, sans oublier ses poings qui martelent doucement son torse. Mais qu’est-ce qu’il est en train de foutre. Embrasser une fille contre sa volonté, surtout celle qu’il aime ? C’est quand qu’il a perdu des neurones, que quelque chose à cacher tout là-haut dans son cerveau. Il s’apprêtait à se décoller, quand se produit l’impensable. Alors qu’il pensait qu’elle allait le mordre ou ne plus jamais avoir envie de le revoir, elle se met finalement à répondre à ses lèvres. Et ce n’est pas un simple bisou, non c’est un baiser torride qu’ils sont en train de s’échanger, comme s’il s’agissait du seul moyen pour eux de se maintenir en vie. Alors même si une partie de son cerveau lui envoie des messages d’alerte, il ne les écoute pas. Parce qu’en une fraction de seconde, il a l’impression de se retrouver sept ans en arrière. Et ce n’est pas les mains de Miky s’aventurant sous son tee-shirt qui vont le ramener à la réalité… Elle semble finalement tout autant le désirer et même si toute cette histoire est loin d’être romantique. Adam n’a aucun moyen de résiste, c’est impossible, ça aurait pu l’être avec n’importe quelle fille, mais pas elle. Alors il embrasse à en perdre haleine, tandis que ses mains s’enfoncent sous le tee-shirt de la brune. Pendant un instant ou deux, il se met à dévorer son cou avant de revenir happer ses lèvres. Ses mains continuent leur ascension jusqu’à trouver la poitrine de la jolie brune, voilà qu’ils retrouvent enfin ses deux vieux amis. Habile, il lui dégrafe son soutien-gorge, c’est bien mieux comme ça… Si au début, il est hésitant, les mains de Miky s’affairant sur son tee-shirt pour lui retirer, lui font rapidement comprendre qu’il n’a aucune peur à avoir quant à sa volonté. Il aide finalement la belle à retirer son chemiser, les voilà à égalité, du moins pour le haut, parce que pour le moment, lui ne s’est pas encore attaqué au pantalon de la miss. Miky elle semble plus rapide que lui, ce n’est pas aujourd’hui qu’ils vont prendre leur temps. Mais ça, c’est peut-être parce qu’ils ont 7 ans à rattraper et 7 ans loin de l’autre, c’est très très long.

© Starseed
 
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Sam 20 Mai - 17:30 )

« Oh, t’es désolé… mais voilà ce qui change tout ! » Une fois de plus, le sarcasme teintait les paroles de la jeune femme, alors qu’elle regardait le grand blond avec un mélange de surprise et de mépris. Car si elle s’était attendue à bien des choses de sa part, un ‘excuse-moi’ peu sincère, balancé en pleine dispute, n’était certainement pas ce à quoi elle s’était attendue. De toute manière, voilà bien longtemps qu’ils ont dépassé le stade où un simple pardon pouvait encore atténuer la peine d’un cœur meurtri. Non, aujourd’hui, au lieu d’apporter un soulagement, ces mots ne faisaient qu’attiser la colère que la belle brune éprouvait à celui qui, bien des années plus tôt, lui avait brisé le cœur. Depuis, elle avait – très lentement – guérie, se remettant de cette déception, bien que jamais cette expérience ne s’effacerait entièrement de sa mémoire. Elle était passée à autre chose, fermant le chapitre ‘Adam’ pour tenter de passer à autre chose, mais cela n’empêchait pas que, au fond d’elle, elle ne souhaitait pas moins savoir des explications sur la raison qui avait poussé son premier amour à la larguer du jour au lendemain. Elle en avait besoin, afin de pouvoir clore une bonne fois pour toutes ce chapitre. Mais de toute évidence, ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait en recevoir. Non, à la place d’expliquer quoique ce soit, Adam préférait se réfugier derrière de vagues ‘c’était compliqué’ ou ’je suis désolé’, sans même considérer ne serait-ce qu’un instant qu’elle avait peut-être droit à une explication. Mais pourquoi cela l’étonnait ? Ce n’était pas comme si elle aurait déjà du y avoir droit à l’époque, et là aussi, le grand blond l’avait tout simplement ignoré. Alors pourquoi, sept ans plus tard, les choses auraient changés sur ce point ? Sans doute allait-elle tout simplement devoir accepter à l’idée qu’elle n’avait finalement été qu’une sorte de choix par défaut, une relation dont il s’était rapidement lassé comme il l’avait suggéré lors de leur rupture. « Bah t’en mieux alors ! » Après tout, ce n’était pas comme si elle avait besoin de l’autorisation d’Adam pour continuer à vivre sa vie, ni de son approbation concernant son choix de petit copain. Et dans sa colère, la jalousie retentissant dans la voix du grand blond passa inaperçue. Si elle l’aurait remarqué, alors peut-être que la réaction suivante d’Adam aurait été bien moins surprenante pour elle. Peut-être même qu’elle aurait pu l’empêcher, mais sur ce coup, il l’avait tout simplement pris au dépourvue. Et alors que les lèvres du grand blond frôlèrent les siennes, la surprise et le dégoût qui furent siens lors du premier contact se dissipèrent au fur et à mesure que corps se rapprochèrent, comblant la faible distance existant encore entre eux avant mêmes qu’ils ne la remarquèrent. Et bientôt, même la froideur du mur contre lequel elle était adossée ne pouvait plus combler la chaleur qui, doucement, commençait à pulser dans ses veines. Et puis, elle ne put plus rester spectatrice inactive. Depuis quelques secondes déjà, toute résistance semblait avoir quittée son corps qui, consciemment, se collait toujours d’avantage contre celui du grand blond. Ses lèvres, jusque-là serrées dans la tentative de résister aux avances du beau blond, finirent par s’ouvrir, s’engageant dans une danse des plus sensuelles qui ne laissait que peu de doutes sur le désir qui pulsait dans les veines de la belle brune à ce moment précis. C’était comme si toute cette colère, ce mépris, qu’elle avait pu éprouver – ou cru éprouver – seulement quelques secondes auparavant s’était en un claquement de doigt transformé en une toute autre émotion. Et comme pour souligner encore d’avantage ce changement, son corps trésaillit au contact des doigts fins d’Adam qui, d’une lenteur presque hésitante, avaient quitté les hanches de la jeune femme, se frayant doucement un chemin ascendant. Comment pouvait-il se montrer encore si hésitant, alors qu’elle ne semblait que trop clairement exprimer qu’ils désiraient la même chose ? A ce moment précis, leur passé commun ne semblait plus avoir d’importance, ou plus exactement, les moments désagréables de ce dernier semblaient comme effacés. Comme s’ils n’avaient jamais eu lieu, laissant intacte la passion qui avait toujours existée entre eux. Et comme pour souligner ce petit moment où le temps semblait comme arrêté, la belle brune passa elle aussi ses mains sous le T-Shirt du grand blond, espérant de doigts légers ce corps si familier et pourtant si étranger. De l’adolescent svelte, gringalet même, qu’elle avait connu, peu de choses semblaient restés intacts, remplacé par un corps des plus agréables au toucher… et sans doute aussi à regarder, mais c’était bien là une chose que la belle brune ne put confirmer, bien trop occupée à retrouver les lèvres du grand blond à peine que le T-Shirt de ce dernier était tombé au sol. Ce qui était sur en tout cas, c’était bien qu’elle ne semblait pas être la seule à éprouver un certain plaisir à redécouvrir le corps de l’autre, car rapidement, les mains d’Adam refirent ce chemin qu’ils avaient si souvent pris dans le passé, caressant au passage les zones les plus sensibles au grand plaisir de la belle brune, si bien que, lorsque les lèvres du grand blond commencèrent également à s’aventurer sur un chemin descendant, elle ne tarda pas un râle de plaisir ne tarda pas à échapper des lèvres de cette dernière. Comme quoi, même des années après leur séparation, il savait toujours aussi facilement lui faire perdre contrôle… et alors qu’une certaine impatience commençait doucement à se mélanger au désir, les mains de la jeune femme commencèrent à retracer leur chemin dans l’autre sens, jusqu’à enfin se refermer sur le haut du jean qui ne tarda pas à s’ouvrir sous leur influence. Une certaine satisfaction se reflétait dans les pupilles azurines de la belle, pendant que ses mains s’aventurèrent un peu plus loin, baissant pantalon et boxer alors qu’elle explorait doucement les zones jusque là encore couvertes. Et de toute évidence, le ventre d’Adam n’était pas la seule partie de son corps qui s’était musclé, mais maintenant, il avait vraiment des fesses d’enfer… enfin, pas assez attirantes cependant pour retenir longtemps l’attention de la jeune femme, car bientôt, ses doigts reprirent une fois de plus leur odyssée, s’aventurant plus vers l’avant, vers cette zone qui, à ce moment précis, l’intéressait le plus. Celle qui leur portera satisfaction, mettant fin à cette impatience qui animait leurs corps… sauf que, contrairement à elle, le grand blond semblait prendre son temps. Trop de temps au goût de la jeune femme, qui ne tarda pas à lui venir en aide, déboutonnant son propre pantalon avant de le faire glisser par terre. Comme quoi, certaines choses ne semblaient pas avoir changées entre eux, comme cette manière d’Adam que de se montrer hésitant, comme si, au fond, il craignait qu’elle ne change d’avis à tout moment. Alors, comme au début de leur relation passée, elle devait prendre les choses en mains et tenter de lui montrer encore plus clairement ce qu’elle voulait à ce moment précis. Appuyée contre le mur, elle enroula doucement une jambe autour de la hanche d’Adam. Une permission, tout comme un ordre : ce n’était pas aujourd’hui qu’ils allaient perdre leur temps. Sans doute n’était-ce pas là une situation des plus romantiques, et certainement allait-elle regretter de s’être laissé aller au point d’avoir un coup rapide avec le mec qui l’avait larguée comme une vieille chaussette, mais à ce moment précis, ça lui était complètement égal. Elle voulait juste ça. Juste lui. Ne serait-ce que pour un court instant.

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 46
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Sam 20 Mai - 21:13 )

love is complicated
Mika
D’accord, il aurait peut-être mieux fait de continuer la conversation au lieu de lui sauter dessus. Préférer le dialogue à l’action. Sauf qu’il connaissait très bien Micky et que quand elle était dans cet état de colère, rien ne fonctionnait. A part une seule chose, une chose qu’il aurait dû s’interdire. Mais voila, la brune le hantait depuis 7 ans. Il n’y avait pas une seule minute durant laquelle une partie de lui n’avait pas pensé à elle. Il avait fini de compter le nombre de fois ou l’envie de prendre sa voiture pour aller la rejoindre lui était passé à l’esprit même après 7 ans d’éloignement. Il n’arrivait pas à se dire ou à accepter la possibilité de vivre sans elle. Ce qui était totalement con, parce que c’était lui qui avait fait ce choix. Mais à l’époque, il voyait les choses du point de vue d’un mourant. Maintenant qu’il était en pleine forme, que la vie coulait avec ferveur dans ses veines, il se sentait tout simplement déposséder de l’être le plus important de sa vie. Et le pire dans tout ça, c’est que c’était de sa faute. Parce que s’il lui avait dit la vérité jamais elle ne serait partie et s’il avait eu le courage d’aller la rechercher et de s’excuser, elle l’aurait sûrement compris, voir même excuser, et peut-être qu’ils auraient réussi tous les deux à trouver un moyen de fonctionner comme ça. En fait, la question ne se posait même pas, parce qu’ils s’aimaient tellement à en crever, qu’ils y seraient arrivés. Alors oui, c’était dur de lui faire face, dur d’accepter de l’avoir autant blessé. Adam n’était pas en colère contre Micky, il l’était surtout contre lui. Alors pour le coup, aujourd’hui, il avait au moins les « couilles » de prendre son destin en mains. Parce que lui sauter dessus, c’était finalement le seul moyen de lui faire comprendre ce qu’il ressentait encore pour elle, sans devoir lui expliquer toute l’histoire, que pour le moment, elle n’était tout simplement pas prête à entendre. De toute façon, ce n’était pas comme s’il y avait vraiment réfléchi, ça avait juste été instinctif, parce qu’il s’agissait tout simplement de leur mode de fonctionnement. Quand elle répondu à son baiser, un sourire se dessina sur ses lèvres, qu’est-ce que ça lui avait manqué. Son odeur, son hardeur, la douceur de ses lèvres mêlées à leur avidité. Il avait fallu quelques secondes à la jeune femme pour lui répondre, mais cela ne l’avait pas dérangé plus que ça. C’était même une agréable surprise qu’elle était en train de lui faire. Une jolie preuve du fait, que comme lui, elle n’avait pas encore vraiment tourné la page. Et si Adam était impatient de redécouvrir son corps, c’était tout autant son cas. Quel plaisir de pouvoir s’abandonner ainsi à quelqu’un sans craindre de ce qui peut se passer. Ils ne leur avaient fallu que quelques secondes, mais tout était redevenue très vite, c’était comme s’il ne s’était jamais quitté. Il découvrait certaines différences par rapport à ses souvenirs. Elle était devenue plus femme, et cela était loin de lui déplaire. Il était même quasi sûr qu’elle avait pris une taille de bonnet. Pour vérifier la chose, il opta donc pour une solution plus pratique, soit lui retirer son tee-shirt. « Hmmm... » Un sourire satisfait se dessina sur ses lèvres quand il découvrit son soutien-gorge noir à dentelles… Alors ça, il était totalement pour, c’était bien mieux que les soutiens gorges de sport. Il ne chercha cependant pas plus longtemps à observer la dentelle noire pour découvrir sa poitrine d’une manière beaucoup plus intéressante. Difficile tout de même de s’y concentrer totalement, parce que les lèvres de la brune étaient un vrai appel et qu’il n’arrivait pas à les abandonner totalement.

Si Adam prenait un certain plaisir à prendre son temps, ce n’était pas vraiment le cas de Miky. Mais son empressement de déranger pas du tout son amant du jour. Bien au contraire d’ailleurs, il prenait même un malin plaisir à jouer avec son désir. Il voulait la faire languir, pour que ça soit encore meilleur. Elle lui donnait pas mal de fil à retordre, parce que si quelques minutes plus tôt rien ne semblaient pouvoir les rapprocher. Désormais toutes les barrières avaient sauté, il n’y avait plus aucun gène et plus aucune limite. Les années écoulées n’avaient pas entaché leur connaissance de l’autre. Mêlant son souffle à celui de la belle, il se raidit quand elle commença à promener ses mains baladeuses sur un endroit excessivement sensible
« Hey Adam, Mi… » La voix de Charlie se perdit dans le vide. « Vous savez quoi, je ne suis jamais venue ici !!! Continuez ce que vous êtes en train de faire ! » Il pensa automatiquement à la vision que Charlie avait dû avoir… Oh non.. Mais ce n’était rien face à la frustration qui commençait à l’envahir. Son regard se posa dans celui de Miky. En une fraction de seconde, toute la « magie » qui avait réussi à s’instaurer s’envola. Mais ce n’était pas assez pour qui la libère de son étreinte, il n’en avait pas le courage. Il voulait la garder dans ses bras, encore, toujours…

© Starseed
 
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 79
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( Lun 29 Mai - 17:45 )



La porte de l’écurie venait de claquer il y a quelques instants déjà quand la jeune femme se mit enfin à bouger. Desserrant l’emprise de ses jambes autour des hanches du beau blond, elle se laissa doucement glisser au sol, avant de libérer ses mains. « Tu devrais partir. » Des paroles aussi froides que la douche qu’elle venait de recevoir à l’arrivée de Charlie, et ne laissant que peu de doutes sur le fait que, à ces yeux, ce qui avait failli être un dérapage dans les règles de l’art n’était qu’une énorme erreur qu’elle regrettait déjà. Pire, pour laquelle elle se détestait déjà. Cachant de ses mains sa nudité, la belle brune s’éloigna à la recherche de ses vêtements, sans accorder un autre regard à Adam. Rapidement, elle enfila son T-shirt, avant de s’éloigner, le reste de ses vêtements à la main. Le pire dans cette histoire, ce n’était peut-être pas tant le sentiment de culpabilité qui l’envahissait en pensant à Noah, mais bien cette frustration qui, à ce moment précis, surplombait toute autre émotion. Cette petite voix dans sa tête, qui lui suggérait qu’il n’était pas encore trop tard pour faire demi-tour, et finir ce qu’ils avaient commencé… et c’était finalement pour cette raison qu’elle se dégoûtait elle-même : que même après toutes ces années, après tout ce qu’elle avait souffert, elle aurait voulu que Charlie ne vienne pas. Que personne ne les interrompe, pour qu’elle puisse continuer à sentir du beau blond sur les siennes, continuer à sentir ses doigts parcourir délicatement sa peau, laissant derrière eux des trainées brûlantes… Secouant légèrement sa tête, comme si cela lui permettrait de sortir ces pensées de son cerveau, la belle brune quitta les écuries d’un pas pressé, direction la maison. Si elle trainait ici, ne serait-ce qu’un instant de plus, elle risquait de revenir en arrière, de céder à cette délicieuse tentation qui se trouvait toujours là, non loin d’elle… Ce n’était finalement qu’une fois enfermée dans sa salle de bain, avec l’eau froide de la douche estompant doucement ces trainées brûlantes laissées par les doigts d’Adam que son esprit commença à se calmer. Mais la frustration, elle, demeurait intacte.

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: love is complicated "HOT" - Mika ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

love is complicated "HOT" - Mika

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération