I don't even know if I wanna believe ✻ arya

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Lun 1 Mai - 12:59 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


La semaine avait été longue pour Luke Durbeyfield. Ce n'était pas son genre et pourtant, il était bel et bien soulagé d'avoir terminé son travail pour la journée. Ce n'était pas faute d'aimer ce qu'il faisait. Mais il avait enchaîné les heures supplémentaires cette semaine et il devait bien avouer qu'il était épuisé. Il n'avait absolument rien fait cette semaine, à part se rendre au travail, rentrer dormir quelques heures et y retourner. Il avait à peine croisé Cecelia, sa sœur et il devait bien avouer qu'il avait besoin de contact social. Ce n'était pas comme s'il ne voyait personne sur son lieu de travail, mais ce n'était pas pareil. Après tout, il ne mélangeait pas sa vie professionnelle et sa vie personnelle et d'une manière générale, il parlait de toute façon très peu de lui. Le week-end arrivé était un bénéfice pour le jeune homme. Ainsi, il pourrait en profiter pour se reposer, mais surtout pour sortir. La solitude ne le dérangeait pas plus que cela, mais il n'avait rien contre l'idée d'aller boire un verre, ni contre l'idée d'aller retrouver une charmante créature pour la nuit. Il en avait besoin, surtout depuis qu'il savait que Winoma s'était installée à Cap Harbor. Le jeune homme était très loin de le vivre bien. En effet, si la petite ville de Caroline du Nord avait un effet bénéfique pour lui, c'était de l'éloigner de la jeune femme, afin qu'il ne soit plus obligé d'y penser à chaque instant de chaque journée. Maintenant qu'il savait qu'elle vivait à nouveau dans la même ville que lui, il craignait de la croiser à chaque instant, à chaque endroit et cela le rendait furieux. Certes, ils avaient un passé en commun tous les deux. Certes, c'était lui qui était à l'origine de leur rupture. Mais était-il encore obligé d'en souffrir ? Était-elle vraiment obligée de le poursuivre partout où il allait ? A dire vrai, sa tête était au bord de l'implosion. Il avait clairement besoin de se changer les idées. Il n'allait pas supporter ce sentiment très longtemps. Il avait toujours été doué pour masquer ses sentiments, mais il n'avait pas envie d'être malheureux toute sa vie, d'avoir le cœur brisé pour le reste de son existence. L'idée de prendre ses affaires et de disparaître à l'autre bout du monde, là où il serait certain de ne plus jamais la croiser, l'avait vaguement effleuré. Mais il ne pouvait pas faire cela à sa sœur bien aimée. Elle était la seule famille qu'il avait encore et il ne pouvait pas prendre le risque de lui faire de la peine. La jeune femme méritait bien mieux que cela. Il avait promis de la soutenir quoi qu'il arriverait et il était certain qu'il tiendrait sa promesse, coûte que coûte. Parce qu'il était capable de penser d'avantage à son bonheur à elle qu'à son bonheur à lui, quand bien même cela lui faisait plus de mal qu'il ne voulait bien l'admettre. Enfin. Le jeune homme était repassé par chez lui et avait troqué son éternel costard cravate contre une tenue plus décontractée, composée d'un jean noir et d'un t-shirt blanc, qui moulait chaque muscle de son torse. Cecelia n'était pas là, aussi avait-il englouti un sandwich sans prendre le risque qu'elle ne l'engueule parce qu'il se nourrissait mal. C'était devenu une habitude entre eux, parce que le jeune homme était incapable de se nourrir convenablement. Il avait finalement quitté le domicile, après avoir fait disparaître toute trace de malbouffe et avait rejoint à pied le centre ville de Cap Harbor. Si le jeune homme était un habitué du Blue Lagoon depuis qu'il avait emménagé à Cap Harbor un an plus tôt, il avait cette fois choisi de se rendre au Silverlake bar, n'ayant pas la moindre envie que Devon passe la soirée à lui demander pourquoi il avait une sale tête. Il n'avait pas envie de devoir parler de Winoma. Avec personne. Après avoir rejoint le comptoir, le jeune homme demanda un whisky au barman. Cela faisait longtemps qu'il avait renoncé aux boissons fortement alcoolisées. Généralement, il se contentait d'une bière. En tant qu'ancien toxicomane, ayant également un penchant pour la boisson, il aurait mieux fait de ne pas boire du tout. Mais désormais, son mental était plus fort que cela et il était capable de se contrôler. Un verre de whisky n'allait pas le tuer et il saurait résister à la tentation d'en consommer d'avantage. Il l'espérait. Pour l'heure, il en avait besoin pour ne pas penser à Winoma. Son verre à la main, le jeune homme parcourut la salle du regard, à la recherche d'un visage plaisant. Mais ce qu'il vit le décontenança plus qu'autre chose. Il voulait bien croire que le monde était petit, mais là, cela commençait à faire beaucoup de coïncidences. Était-ce son cerveau qui lui jouait des tours ou bien était-ce vraiment Arya qu'il voyait non loin de là ? Il avait beau se dire qu'il nageait en plein délire, le jeune homme était certain que c'était elle. Il ne pourrait jamais oublier son visage. Arya était la petite amie d'un ancien ami à lui. Erwen. Ils s'étaient connus à New-York et le moins que l'on puisse dire, c'était que la jeune femme lui plaisait. Il aurait sans doute tenté quelque chose, si elle n'était pas depuis longtemps avec Erwen et qu'elle ne lui avait pas fait comprendre que ça ne risquerait pas d'arriver.  Il était surprit de la voir ici. Il ne parlait plus très régulièrement à Erwen, mais il s'était dit que si le jeune homme venait à se retrouver dans la même ville que lui, il lui écrirait au moins pour qu'ils aillent boire un verre. Mais peu importe. Peut-être était-elle là sans lui. En tout cas, il était heureux de voir un visage familier, un visage de sa vie d'avant. Sans réfléchir bien longtemps, le jeune homme s'approcha d'elle. « Arya ? », souffla-t-il, bien que maintenant qu'il était en face d'elle, il n'avait plus aucun doute quant à son identité. Bien malgré lui, le jeune homme se fit la remarque qu'elle était encore plus belle que dans ses souvenirs. Les années passées lui avaient été bénéfiques. Mais il chassa rapidement cette idée qu'il jugeait déplacée. Elle était toujours la compagne de son pote. Peut-être étaient-ils même mariés maintenant, pour ce qu'il en savait. « Qu'est-ce tu fais ici ? Erwen est avec toi ? », questionna-t-il, sans savoir ce qu'il en était vraiment. Il était simplement heureux de la voir, voilà tout. Il retrouvait une vieille amie après des années. Et malgré lui, il ne put s'empêcher de se demander pourquoi il n'avait pas simplement gardé contacte avec elle aussi.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 998
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mar 9 Mai - 22:32 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


Elle venait de sortir du bureau pour récupérer un dossier sur lequel elle doit travailler depuis chez elle, retourner au bureau lui avait fait le plus grand bien même si c'était en coup de vent, elle a peut-être rêver mais Shane avait l'air d'être heureuse de la voir, ce qui était étonnant de la part du brun, mais cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas vu, il passait souvent en coup de vent à la villa et semblait toujours occupé, mais ils avaient eu le temps de boire un café, et de parler un peu des dossiers, de la vie en général et cela lui avait fait du bien. Mais ils avaient été coupés par un rendez-vous qui venait d'arriver, alors Arya avait simplement prit ses clics et ses clacs et avait fini par partir, évitant copieusement certaines de ses collègues qui ont les langues bien pendues et qui auraient trouvés un sujet du discussion pour augmenter leurs ragots qui donnaient envie de vomir à la jeune blonde. Les ragots et les langues de pute, très peu pour elle, elle détestait déjà les gossips quand elle était actrice, alors les histoires de bureau c'est encore pire, savoir qu'elle alimente les conversations des femmes qui feraient mieux de se faire sauter plutôt que de parler sur le dos des autres et imaginer se faire sauter par le patron. Mais quoi qu'il en soit, elle n'avait pas envie de rentrer pour le moment, alors, son dossier sous le bras ou plutôt dans son sac, elle se dirigeait dans le centre ville de Cap Harbor, et faisait un peu de lèche vitrine en profitant pour acheter un cadeau à Rachel, cela faisait bien longtemps qu'elle ne lui avait pas fait de cadeau et elle était sûre que sa brune ne s'y attendait pas alors cela lui faisait doublement plaisir. Elle trouvait une petite robe qui plairait à Rachel à coup sûr, alors elle l'achetait, la faisait emballer et se dirigeait distraitement jusqu'à l'arrêt de bus, mais il était encore trop tôt, bien trop tôt pour rentrer. Rachel était avec Ryan ce soir, alors Arya allait avoir la villa pour elle toute seule, ce qui ne lui plaisait pas trop mais elle ne pouvait pas en vouloir à Rachel, elle respirait la joie de vivre depuis qu'elle semblait avoir retrouver celui qui semblait être l'homme de sa vie, elle ne pouvait pas décemment lui en vouloir, c'était même normal qu'elle passe du temps avec son amoureux. Puis demain c'était leur soirée filles, alors elle ne lui en voulait pas du tout. Elle espérait juste que Ryan ne lui referait pas un mauvais coup parce que la blonde serait dans l'obligation de le tuer, elle se souviendrait toujours du moment où Rachel lavait appelé en pleurs pour lui dire que Ryan l'avait planté à quelques jours du mariage, de la sensation qu'elle avait eu en partant plus rapidement que prévu à l'aéroport pour la rejoindre et de la sensation qu'elle avait eu quand elle avait prit sa meilleure amie dans ses bras et qu'elle avait fondu en larmes. Elle avait commencé à détester Ryan et elle s'était promit de prendre soin de sa meilleure amie jusqu'à la fin. Et Rachel lui avait fait la même promesse quand elles avaient emménagés ensemble parce qu'Erwen l'avait trahi et qu'elle ne voulait plus être à NY. Erwen qui lui avait piétiné le coeur, elle ne savait pas pourquoi elle y pensait maintenant, à ce moment précis. Mais elle détestait cette sensation, et elle secouait la tête pour chasser cette image de la tête. Erwen, son sourire et ses mots qui lui retournaient le coeur, cette tentative de manipulation stupide et futile. Elle passait alors devant le Silverlake et entrait avant de s'installer à une table après avoir commandé un diabolo violette, elle allait plancher sur son dossier le temps qu'il n'y avait pas grand monde, puis quand le monde s'entasserait dans le bar, elle partirait pour rentrer devant Game Of Thrones. Elle ne voyait pas le temps passait et elle se faisait couper dans son travail par un type qui semble la connaître. « Luke ? » Elle n'en revenait pas, mais elle ne pouvait pas l'oublier, elle avait passé pas mal de soirées avec lui. « C'est bien toi ? » Elle refermait alors son dossier et le rangeait dans son sac, sirotant par la suite son diabolo « Qu'est-ce tu fais ici ? Erwen est avec toi ? » Wow... elle ne s'attendait pas à cette question. Et elle se demandait si la vie ne le fasait pas exprès de remettre Erwen dans sa vie indirectement. Elle sentait son coeur qui se compressait dans sa poitrine. Non, il n'avait pas le droit de revenir dans sa vie « Erwen ? Je n'ai pas de nouvelles... » Elle soupire un peu et lui fait un petit sourire quand il s'asseoit finalement en face d'elle. « Je.. je ne suis plus avec. Je pensais que tu étais au courant depuis tout ce temps... » Elle a un rictus gêné, avant de rajouter « Je suis partie depuis trois ans de New York...ça s'est mal terminé et voila... Mais toi, ça va ? »




Darkness is your candle.
Eirya ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Dim 14 Mai - 15:48 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


Depuis que Luke avait quitté Cap Harbor, on ne pouvait pas dire qu'il s'était vraiment embêté à garder contact avec ses anciens amis new-yorkais. Il n'était pas le genre à écrire ou à téléphoner pour donner des nouvelles, préférant avoir un contact réel avec les gens. Mais depuis qu'il avait déménagé, cela s'avérait compliqué. Mais il n'était pas du genre à s'attacher des masses aux gens, si bien qu'on ne pouvait pas vraiment dire que ses anciens amis lui manquaient. Mais quand il lui arrivait de recroiser une de ses connaissances, il était toujours ravi d'avoir des nouvelles. Parce qu'il n'arrivait pas non plus totalement à oublier les personne qu'il avait fréquenté par le passé. Aussi le jeune homme était-il plus qu'heureux d'avoir Arya en face de lui. Il la connaissait depuis longtemps et ils s'étaient souvent croisés à des soirées. La retrouver ici, dans cette petite ville, était aussi étrange que plaisant. « En chair et en os », répondit-il avec un grand sourire. Il était sidéré de voir Arya à Cap Harbor, si loin de New-York et de leurs habitudes. Mais il fallait bien dire que depuis que Luke ne fréquentait plus Erwen et tout son groupe, ils ne s'étaient pas revu. Luke avait été le premier à quitter le cercle d'ami, abandonnant la drogue et l'alcool pour se tourner vers une vie plus saine, moins destructrice. Il avait changé du tout au tout. Il était devenu quelqu'un d'autre et heureusement. Quoi qu'il en soit, il était vraiment heureux de voir Arya ici. Elle avait toujours été parmi ses préférées dans le groupe. Sans doute parce qu'elle était la plus douce et la plus gentille et qu'elle se souciait de lui. Et qu'elle était canon. Luke devait bien avouer qu'il avait un petit faible pour la jeune femme à l'époque, bien qu'il n'ait jamais tenté sa chance, à cause d'Erwen. On ne pique pas les copines de ses potes, c'était une règle d'or. Une règle que Luke aurait mieux fait de ne pas suivre. Enfin bon. Ravi de voir la jeune femme, il fini par la serrer dans ses bras et par lui sourire – chose suffisamment rare pour être soulignée. « Je n'en reviens pas de te voir ici. Le monde est vraiment petit », souffla-t-il avec un sourire, en la relâchant. Ils ne s'étaient pas vu depuis bien longtemps maintenant et Luke se demandait ce qu'elle était devenue pendant toutes ces années. Il avait eu quelques nouvelles quand il lui arrivait de parler à Erwen, mais c'était plutôt rare, Luke n'étant ni du genre à envoyer des sms à tout bout de champ, ni du genre à téléphoner pour prendre des nouvelles. Il était ainsi. Il pouvait chérir dans son coeur une personne pendant des années sans lui parler et agir avec elle exactement comme s'ils s'étaient quitté la veille en la retrouvant des années plus tard. Un peu comme il agissait maintenant avec Arya. Mais il se rendit rapidement compte au visage de la jeune femme qu'il avait commis une erreur en évoquant le nom d'Erwen. Son visage s'était fermé et il n'était pas certain de savoir si c'était de la colère ou de la peine qu'il voyait sur son visage. Peut-être les deux. En tout cas, il se sentait bien con là tout de suite, en apprenant qu'elle n'était plus avec son ancien petit-ami. « Oh … Je suis vraiment désolé Arya, je ne savais pas », bredouilla-t-il, visiblement mal à l'aise. En même temps, c'était la faute d'Erwen. La dernière fois qu'ils s'étaient parlé, cet espèce d'idiot n'avait pas jugé utile de lui dire qu'il n'était plus avec Arya. Depuis au moins trois ans visiblement puisque la jeune femme avait quitté New-York depuis autant de temps. S'il croisait Erwen un jour, il n'hésiterait pas à lui passer un savon, pour l'avoir laissé se ridiculiser de la sorte. « J'ai pourtant parlé avec Erwen il y a peu et il ne m'a rien dit », marmonna-t-il, légèrement contrarié. Il voulait s'expliquer sur la raison pour laquelle il avait parlé de lui. Mais de toute façon, cela ne servait pas à grand-chose. Les choses s'étaient mal finies entre eux et visiblement la belle blonde n'avait pas envie d'en parler. Et il pouvait le comprendre et le respecter. Quand quelqu'un évoquait son ex petite-amie, il se fermait lui aussi comme une huître. Il n'aimait pas parler de sa brune. Ca réveillait bien trop de souvenirs douloureux dans son esprit. Aussi se contentait-il généralement de changer de sujet pour ne pas avoir à en parler. Et c'était exactement ce qu'il comptait faire maintenant, pour soulager la blonde. « En tout cas, tu as l'air en forme. Le changement d'air te réussi on dirait », continua-t-il avec un sourire plus engageant. Et c'était la vérité. A moins que la belle n'ait tout simplement embellie avec les années, ce qui était également possible, Elle avait toujours été sublime et le jeune homme ne pensait pas l'inverse. Peut-être dissimulait-elle son malaise et sa souffrance aussi bien que lui, toujours était-il que ce n'était pas visible sur son visage. Elle était aussi magnifique que dans ses souvenirs. Ce qu'il n'avouerait probablement pas à voix haute, histoire de conserver un minimum sa dignité. La jeune femme lui demanda à son tour comment il allait et il n'était pas certain de savoir quoi répondre. Toujours aussi mal, depuis sa rupture vieille de plusieurs années déjà, dont il ne s'était jamais remise. Mais il ne voulait pas plus en parler qu'elle ne désirait parler d'Erwen. « Oh moi … Ca va. Je suis arrivé à Cap Harbor il y a un an. Cece – ma sœur, je ne sais pas si tu te souviens d'elle – avait des ennuis. Et finalement je n'ai jamais eu le cœur de la laisser et de retourner à New-York », expliqua-t-il avec un sourire. Parce que sa sœur était tout ce qui lui restait. Depuis la mort de sa mère, sa sœur – qui ne partageait aucun lien de sang avec lui – était la seule personne qui lui permettait de garder les pieds sur terre. Elle était ce qu'il avait de plus important dans la vie. Et quand bien même sa vie à New-York lui manquait parfois, il n'aurait pour rien au monde laissé tomber sa sœur pour revenir en arrière.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 998
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Jeu 25 Mai - 23:27 )

[quote="Arya Cohen"]

✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


 Erwen avait réussi à briser toute la confiance qu'Arya avait en elle. Il l'avait brisé de toutes les façons possibles et imaginables et il lui avait fallu du temps et du soutien pour ne plus se sentir salie. Elle avait été salie par son acte et elle avait bien du mal à redonner sa confiance maintenant. Mais elle avait des personnes dans son entourage qui étaient là pour l'aider, qui étaient là pour lui donner envie de sourire même quand il était dans ses pensées. Parfois, elle se demandait où il était, ce qu'il pouvait faire. Si il était heureux dans sa vie, comme elle, elle pouvait l'être dans la sienne. Arya était heureuse présentement, elle avait un travail qui lui plaisait, une équipe de travail qu'elle adorait et ce n'était pas une corvée d'aller travailler le matin. Sauf quand Shane Hollister était de mauvais humeur, là, elle pouvait avoir envie de se cacher sous terre ou même de retourner à New York. Mais ça passait bien vite parce qu'elle pensait à Rachel, à ce qu'elle lui avait apporté depuis que l'avocate avait déposé ses cartons dans leur grande villa, acheter par le père de la jeune diploée il y a quelques années de cela. Voir Luke ici lui rappelait des souvenirs assez bons en vérité. Les soirées, Erwen qui tentait de faire le beau, Luke qui la comprenait. Mais Arya elle avait surtout eu envie d'aider le jeune homme parce qu'elle avait eu connaissance de ses problèmes « Je suis contente de voir que tu vas bien ! » Et un sourire naissait sur ses lèvres, elle était sincère. Et dans sa tête, elle pensait qu'il était bien plus canon qu'à son souvenir, mais elle gardait ça dans un coin de sa tête, ce n'était pas vraiment le moment de penser à tout cela. Elle se demandait aussi, s'il avait vu Erwen depuis leur rupture depuis qu'elle l'avait mit à la porte. Elle avait réussi à tirer un trait sur leur groupe d'amis et il fallait dire que Luke était certainement le seul dont elle avait envie d'avoir des nouvelles, mais elle n'avait jamais prit le temps d'en prendre. Quand il évoquait Erwen, ça faisait bizarre dans le cœur de la blonde, mais elle chassait cette sensation « Ne t'inquiète pas ! Je ne t'en veux pas. » Et un sourire bienveillant habille ses lèvres pendant qu'elle l'entend dire qu'il avait parlé à Erwen il y a peu. Non, elle se retenait de lui demander s'il allait bien. Ce n'était pas la peine de se faire plus de mal. « Faut croire qu'il est toujours aussi con qu'il ne l'était avant. On ne change pas une équipe qui gagne. » Et elle hausse les épaules en riant. Au moins, il savait ce qu'elle pensait. Et c'était tant mieux, plus de gêne, plus rien. Il pourrait critiquer son ex petit-ami devant elle, qu'elle appuierait sûrement ses dires. Erwen était un con, vraiment. Elle le pensait, et continuait de le penser. Parce qu'il ne pouvait pas être gentil. L'animosité qui s'éveillait dans le corps de la jeune fille lui donnait envie de briser un verre, mais elle se contenait, buvant simplement une gorgée de sa boisson sucrée. « Il faut dire que je suis bien entourée ici. Je ne sais pas si tu te rappelles de Rachel ? Elle est venue deux ou trois fois à New York. On habite ensemble maintenant. Il faudrait que tu passes à l'occasion ! » Est-ce que c'était une invitation à le revoir ? Certainement, c'était même sûr. Elle est sûre que Rachel serait contente de le voir. Parce que malgré le fait que Rachel détestait Erwen elle n'avait rien contre Luke. Alors peut-être qu'elle apprécierait de voir des têtes connues. Elle entamait alors les discussions bateau, comment tu vas, qu'est ce que tu deviens ? Elle détestait ce genre de conversations, mais il fallait bien meubler la chose non ? « Oh pas trop grave les soucis ? Et puis on est bien mieux ici qu'à New York. » A New York, il y avait des voitures, de la pollution, des gens qui tiraient la gueule toute la journée. Pas ici. « Je te paye un verre ? » Elle le laissait s'installer et appeler le barman avant de laisser Luke choisir. « Je dois t'avouer que cela fait du bien de revoir des têtes un peu connues. » Ses joues se teintaient alors de rouge et elle souriait « Puis faut dire que tu es aussi canon que dans ton souvenir. » Elle écarquillait alors les yeux avant de poser une main sur sa bouche avant de se mettre à rire « Je suis désolée ! Ca m'a échappé. »




Darkness is your candle.
Eirya ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Sam 8 Juil - 16:08 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


Luke était loin d'être stupide. Même s'il n'était pas du genre à montrer ses sentiments ou à parler de ce qu'il ressentait, il pouvait ressentir la souffrance chez la jeune femme. Probablement parce qu'il savait ce que c'était que d'avoir le cœur brisé. Par le passé, le jeune homme avait souffert. Le jour où il avait décidé de quitter Victoria pour satisfaire les besoins de sa narcissique de mère, il avait lui-même brisé son muscle cardiaque en un millier de perles rubis. Et c'était de sa faute, il ne pouvait en vouloir à personne. Il avait fait un choix, il avait prit une décision. Il aurait pu en prendre une différente, décider de ne pas céder aux caprices de la mère de Victoria. Mais quel genre de vie il aurait bien pu lui offrir ? Certainement pas le genre de vie qu'elle vivait actuellement, c'était certain. Il avait vécu des moments plus que difficiles par le passé, ses démons ne cessant de le hanter chaque jour un peu plus. Et c'était justement ces démons qu'il voyait dans les yeux de la belle blonde, qu'il n'aurait jamais pensé retrouver ici. Et sa première pensée était que la jeune femme ne méritait pas des yeux si emplis de tristesse. Dans ses souvenirs, Arya avait toujours été une jeune femme douce et généreuse. Certainement pas le genre de personne à qui on pouvait souhaiter du mal. Il avait le souvenir de cette jeune femme qui avait tenté de l'aider à lutter contre ses problèmes de drogues et d'alcool, bien qu'il ne l'ait jamais laissé faire. Et il ne l'avait d'ailleurs jamais remercié. Malgré les souvenirs qui naissaient dans son esprit, le jeune homme était plutôt content de la revoir. Même si à cette époque, il n'était qu'un pauvre type peu recommandable, il n'en restait pas moins qu'il avait apprécié ces fêtes, ces soirées passées avec ses amis, dont Arya faisait partie. « Je suis vraiment heureux de te voir Arya », répondit-il en lui rendant son sourire, ce qui était assez rare pour le souligner. Au final, peu importait que ces dits souvenirs le renvoie quelques années auparavant, à New-York, à une période douloureuse. Arya faisait parti de ses bons souvenirs. Des moments les plus heureux qu'il avait pu avoir dans la grosse pomme. Ils n'avaient pas tous étaient beaux, mais avec elle, c'était le cas. Si on oubliait bien entendu qu'elle lui plaisait mais qu'il n'avait jamais réussi à la séduire, la jeune femme étant en couple avec Erwen et étant plutôt fidèle. Oui, ce n'était pas très sympa de sa part de vouloir flirter avec la copine de son pote. Mais il n'avait jamais eu de remords. Et c'était encore moins le cas maintenant que le jeune homme apprenait que pendant tout ce temps, Arya et lui avaient été séparés et qu'il ne lui avait rien dit. Quel salopard. Si Luke l'avait sous la main, il lui aurait sans doute foutu son poing dans la gueule. « J'arrive pas à croire qu'il m'ait menti », souffla-t-il en secouant la tête avec désapprobation. A vrai dire, il aurait voulu savoir ce qui les avait séparés. Savoir s'il devait en vouloir d'avantage encore à Erwen que ce n'était déjà le cas. Mais le jeune homme ne voulait pas poser de questions. Le sujet avait l'air sensible et il ne voulait surtout pas blesser la jeune femme inutilement. « Oh, il n'a pas changé, ça s'est certain. De tout notre groupe, je crois que c'est le seul à n'avoir pas évolué. Ce qui me surprend moins maintenant que je sais que vous n'êtes plus ensemble. Tu étais bien la seule chose qui l'empêchait d'être plus con encore », siffla-t-il entre ses dents. Il était vraiment agacé qu'Erwen, chaque fois qu'il lui avait parlé, n'avait pas trouvé un seul instant pour lui dire qu'Arya et lui, c'était terminé. Non seulement il passait pour un idiot aux yeux d'Arya, mais surtout, s'il avait su, il aurait prit de ses nouvelles et aurait été là pour elle, comme elle avait été là pour lui par le passé. Luke était donc passablement énervé. Heureusement, il savait se contrôler, pour ne pas le faire payer à la jeune femme, qui n'avait strictement rien à voir avec tout ça. La jeune femme s'efforçait de garder la face et le moins qu'il pouvait faire, c'était en faire de même. « Oui, je me souviens vaguement d'elle. C'était une rigolote. C'est pas étonnant que tu te plaises avec elle », souffla Luke, sur un ton plus calme et plus joyeux, comme s'il cherchait à l'apaiser avec sa simple voix. « Je passerais te rendre visite avec plaisir. Dans quel quartier est-ce que tu vis ? », s'enquit-il avec sympathie. Arya était l'une des rares personnes à faire ressortir le meilleur du caractère du jeune homme. S'il était bien souvent râleur ou bougon, avec des personnes aussi douces qu'elle, il se comportait bien mieux, avec plus de gentillesse et d'entrain. Plus le temps passait, plus les deux anciens amis tentaient de découvrir ce qu'ils avaient manqué depuis tout ce temps. Parler de sa sœur était douloureux pour le jeune homme. Chaque fois, il sentait son cœur se serrer de culpabilité, parce qu'il n'avait pas été là pour elle suffisamment tôt. Mais de toute façon, il pouvait difficilement réécrire le passé. « Hm … Elle a perdu son bébé. J'ai préféré rester avec elle quelques temps et au final, je n'ai plus jamais quitté Cap Harbor. C'est un peu trop calme parfois, mais au moins c'est loin … », commença-t-il avant de s'interrompre. Depuis toutes ces années, il n'avait jamais plus jamais prononcé le nom de Victoria a voix haute. Il se l'était interdit. Et aujourd'hui encore, des années plus tard, il était incapable de le faire. « … d'elle », acheva-t-il, gêné. Heureux que la jeune femme lui offre une porte de sortie en proposant de lui payer un verre, le jeune homme s'engouffra dans la brèche. « Avec plaisir. On ne peut jamais refuser un verre proposé par une jolie femme. Et puis moi aussi je suis plutôt content de revoir un visage familier », souffla-t-il avec un sourire à mi-chemin entre le sourire amusé et le sourire charmeur. Les années étaient passées, mais Luke trouvait toujours la jeune femme aussi attirante, c'était un fait qu'il ne pouvait pas nier. Et visiblement, c'était réciproque. Le jeune homme resta un instant silencieux, peu habitué aux compliments, qu'il trouvait plus gênants que flatteurs (sauf après quelques verres). Mais il finit par sourire, amusé. « Ne t'excuse pas. Je prends le compliment. Je savais bien qu'un jour tu finirais par te rendre compte de cette évidence », rétorqua-t-il sur le ton de l'humour, loin de se trouver véritablement canon. Mais il était content que la jeune femme ne le lui dise. Même si en vérité, il aurait préféré qu'elle lui dise ça des années plus tôt, quand il n'était qu'un idiot séduit par la copine de son pote. Pourtant, les compliments le mettaient mal à l'aise et le jeune homme préféra changer de sujet.  « Tu bosses sur quoi ? », demanda-t-il en désignant son dossier, alors qu'il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle faisait maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 998
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mer 9 Aoû - 21:58 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


Arya avait senti son cœur se serrer quand elle avait dû quitter New York. Quand elle avait vidé son appartement, qu'elle avait rendu les clés de l'appartement au propriétaire avec Rachel à ses côtés pour l'épauler. Elle s'en souviendra toujours, des fou-rires teintés de tristesse qu'elle avait laissé sortir de ses lèvres. Elle n'avait même pas prit la peine de dire au revoir au groupe d'amis qu'elle avait réussi à se créer quand elle était avec Erwen. Elle s'était échappée comme une voleuse de la ville qui ne dort jamais et revoir Luke lui rappelait tout le bonheur qu'elle avait pu éprouver avant que son ex petit-ami ait décidé de tout briser. Briser simplement une relation amoureuse mais aussi des relations amicales. Bien évidemment. Luke a été l'une des plus belles personnes qui lui avait été donné de rencontrer. Et elle était heureuse d'avoir pu l'aider dans ses moments un peu difficile, elle avait été heureuse de lui redonner un peu le sourire dans  ces jours moroses. Quand il lui disait être heureux de la voir, en guise de simple réponse, Arya saisissait sa main avec un sourire et elle la serrait doucement, un fin sourire dressé sur ses lèvres. Elle avait toujours le sourire facile qui arrivait quand elle était avec Luke. C'était simple.  Elle sentait son cœur qui se serrait un peu, mais elle chassait cette sensation de la tête quand elle revoyait le sourire de con d'Erwen qui voulait qu'elle lui pardonne, qu'elle le laisse dans cet appartement, qu'elle l'embrasse, la toucher. Mais elle ne s'était pas laisser faire lors des ces dernières soirées. Elle l'avait envoyé sur les roses encore et toujours. Avant de s'enfuir. « Je ne sais même pas depuis combien de temps il me mentait, depuis combien de temps il fréquentait cette fille. Il m'a dit que ce n'était qu'une fois, mais qui me dit que c'est la vérité ? Et tu es gentil... Je pense que c'était notre relation simplement. Je lui donnais des occasions de ne plus être con, mais c'était sa vraie nature de toutes façons. J'aurais dû le voir avant. Ou j'aurais dû finir avec toi. Au choix.» Elle riait un peu en le regardant, après tout, elle n'avait jamais pensé finir avec Luke parce qu'elle était aveuglée par Erwen, mais il était moins con et surtout il était plus touchant qu'Erwen. Mais si elle n'avait pas rencontré Erwen, elle ne l'aurait pas rencontré lui #LaLogiqueCestMaintenant. Rachel était la plus rigolote, Arya aurait pu mettre sa main à couper que tout le monde l'aimerait quand elle la présentait à quelqu'un. Rachel c'est une perle, le genre d'amie qu'on a besoin dans notre vie, pour toujours. Elle a toujours les mots qu'il faut, toujours un sourire qui passe et qui est communicatif. Rachel c'est le bonheur de ses journées noires, l'arc-en-ciel après la pluie. « A Southport Road ! Mais passe le mercredi c'est le jour des muffins ! Et tu verras les muffins de Rachel c'est une tuerie! Surtout ceux à la framboise ! C'est une vraie drogue » Alors elle est pas bonne en dealeuse de drogues? Arya aurait pu passer sa vie à vendre les muffins de Rachel, c'était la meilleure des choses qu'elle avait pu goûter et elle tuerait vraiment si jamais elle n'avait pas le droit à ses muffins hebdomadaires. C'était son petit plaisir du mercredi. Mais Arya en avait fini de parler de Rachel et ses muffins, elle voulait se pencher sur la vie de Luke. Après tout, elle avait bien trop parler d'elle. Et ce qu'elle entendait lui couper le sifflet. « Oh... Je suis … désolée. Je ne savais pas... Je n'en aurais pas parler si c'était le cas... Enfin, si jamais tu as besoin... Enfin voilà. » Elle soupire. « Désolée je parle trop. Et je le pense. Si jamais tu as envie de parler d'elle, ou même de ta sœur, n'hésite pas. » Elle ne voulait pas lui imposer des temps de paroles qu'il ne voulait pas prendre, alors elle lui proposer un verre simplement. Après tout, ils étaient dans un endroit adéquat et puis elle avait bien trop bosser pour aujourd'hui alors elle s'octroyait une pause, elle hélait alors le barman pour  finir par commander la même boisson pour Luke et un diabolo à la fraise pour elle, pas d'alcool, sinon elle n'allait peut-être pas pouvoir continuer de bosser après. Elle qui ne tient pas vraiment l'alcool. Elle se détestait de dire ce qu'elle pensait trop souvent. « Peut-être que je m'en étais rendue compte mais que j'étais aveuglée par Erwen qui sait ? » Il est vrai qu'elle l'avait toujours trouver attirant. Mais elle ne voulait simplement pas se l'avouer. Alors qu'elle fermait son dossier, elle regardait Luke en plongeant un peu son regard dans celui du jeune homme. « Un dossier sur un cambriolage. Je dois défendre les personnes qui ont été cambriolées. Un dossier un peu trop simple à mon avis, mais je ne peux pas avoir encore des gros dossiers. » Elle hausse un peu les épaules et quand leurs consommations arrivent, elle attrape la sienne et lève doucement son verre « A nous ? A nos retrouvailles ? » Elle sent ses joues qui s'empourprent et elle se perd doucement dans les yeux de Luke une fois encore sinon ça porte malheur et elle détache son regard en buvant une gorgée. « Peut-être qu'on pourrait aller à la maison après ? J'ai bien bossé... Ou chez toi ? Enfin, je ne sais pas. » Elle range son dossier en souriant en coin, et puis elle relève la tête « Enfin, j'aimerais bien rattraper le temps perdu en vérité. J'ai besoin d'entendre ce qui s'est passé dans ta vie, même si c'est des choses dont tu ne veux pas parler, on peut parler de la météo de demain, ou même de la ville et de ses événement. Ou  on peut ne pas parler... Et regarder un film ? »




Darkness is your candle.
Eirya ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mar 5 Sep - 12:18 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


Les minutes s'écoulaient et Luke trouvait toujours cela aussi étrange de se retrouver face à Arya. Pas désagréable. Juste étrange. Parce qu'elle lui rappelait une partie de sa vie qu'il avait mise derrière lui depuis bien longtemps déjà. Elle lui rappelait le Luke téméraire et insouciant. Alcoolique et drogué aussi. La pire partie de son existence, l'homme raté qu'il était devenu à la mort de sa mère. Il avait eu l'impression que son monde s'écroulait, lui qui n'avait eu qu'elle dans sa vie. Il n'avait jamais considéré son beau-père comme son père. La seule personne qu'il aimait vraiment, c'était Cecelia. Mais même sa jeune sœur n'avait pas été suffisante pour qu'il ne parte pas à la dérive. La fête, l'alcool, la drogue, les filles. C'était une période de sa vie qui lui paraissait appartenir à une autre vie. Un autre univers. Il était devenu cet homme froid, qui semblait totalement imperturbable. Et c'était simplement parce que justement, il avait peur de perdre à nouveau le contrôle. Cela ne tenait qu'à un fils, il pouvait tout foutre parterre une nouvelle fois. Il n'était absolument pas à l'abri de replonger dans ses travers. Mais chaque fois qu'il enfilait son costard pour se rendre à Wayland Corporation, il était cet homme impeccable que rien ne semblait pouvoir déstabiliser. Pourtant, malgré les apparences, c'était possible. Preuve en était, il était déstabilisé par la présence d'Arya à ses côtés. Déstabilisé mais heureux. Il n'avait jamais caché qu'il aimait beaucoup Arya. Elle était belle, elle était gentille, elle se souciait de lui. Forcément, elle lui plaisait. S'il n'avait jamais rien tenté parce qu'Erwen était son pote, il n'avait jamais caché ce qu'il pensait. Et quand il découvrait à quel point était un connard, il se disait qu'il avait eu tort de ne pas tenter sa chance par le passé. « J'arrive pas à croire qu'il ait pu faire ça. C'est vraiment le roi des enfoirés. Lui pour qui l'infidélité était impardonnable. Et dire que pendant tout ce temps, il a mentit à tout le monde. Je te jure que si je l'avais sous la main, il prendrait cher », souffla-t-il avec agacement. Parce qu'il avait osé faire du mal à Arya. Parce qu'il avait osé mentir. Comment avait-il pu cacher à tout le monde qu'ils avaient rompu ? Une chose était certaine, si Luke l'avait au téléphone dans les prochains temps, il passerait un sale quart d'heure. Les paroles d'Arya résonnèrent dans sa tête. Ils auraient dû finir ensemble. Peut-être. Si ça avait été le cas, il n'aurait peut-être pas connu Juliet. Et il n'aurait pas souffert. « Pas bête. Comme ça, il n'y aurait pas eu de Juliet, pas d'Erwen et on aurait vécu heureux jusqu'à la fin des temps. Gagnant gagnant », répondit-il avec un sourire gêné. Lorsque Luke avait rencontré Juliet, il ne fréquentait déjà plus le groupe de potes de New-York. Il avait arrêté de boire, arrêté de se droguer et il avait reprit sa vie en main. Et cela passait par le fait d'arrêter de faire la fête avec ses anciens amis. Mais il avait quand même parlé de Juliet à Arya, les rares fois où ils s'étaient revus après que Luke ait quitté le groupe. Aujourd'hui cependant, c'était différent. Il était content de voir Arya, parce que c'était loin de ce cadre destructeur dans lequel ils vivaient auparavant. Désormais, ils pourraient se construire une relation amicale dans un cadre beaucoup plus sein. C'était l'idée que Luke avait en tête en tout cas. Non promis son idée première n'est pas de l'attirer dans son lit. « En plus tu tente de me convaincre de venir en utilisant l'arme appelée muffins ? Tu peux être certain que je viendrai. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour des muffins à la framboise ? », souffla-t-il avec un sourire amusé. D'autant plus que dans ses souvenirs, Rachel était une personne drôle et agréable. S'il pouvait passer une soirée sympa avec elles, ce serait avec plaisir. Luke n'avait pas tant d'amis que cela à Cap Harbor et renouer avec une ancienne connaissance lui faisait plaisir. Surtout une amie comme Arya. Luke savait qu'il lui devait beaucoup. Elle avait été importante pour lui dans son ancienne vie. Maintenant, c'était peut-être à lui d'être là pour elle. Et si être là pour elle voulait dire péter les genoux à Erwen, ça pouvait se négocier. Pourtant, lorsqu'il fut question de Cecelia et de Juliet, le jeune homme sentit que le sujet devenait plus sensible et la conversation moins joyeuse. Et il ne le souhaitait pas. « Tu n'as pas à t'excuser Arya, tu ne pouvais pas savoir. Et puis on s'en remet avec le temps », souffla-t-il avant de poser sa main sur la sienne, en geste d’apaisement. « J'apprécie en tout cas. Mais il n'y a pas grand-chose à en dire. Ca fait longtemps maintenant », ajouta-t-il en haussant les épaules. C'était véridique. Il n'y avait rien eu depuis. Mais la situation n'avait pas évoluée. Il avait toujours mal au cœur chaque fois qu'il pensait à son ancien amour. Mais il avait apprit à vivre avec et à avancer quand même. Il n'avait pas le choix. Après tout ce temps, il ne pouvait décemment pas passer son temps à être malheureux. Et puis, il s'amusait comme il le pouvait désormais. Bref. Bien que la conversation n'était pas si tendue que cela, un verre n'était pas de trop. Ca leur permettrait de passer encore un peu de temps encore. Il n'avait pas envie de s'en aller tout de suite. Ils venaient à peine de se retrouver tous les deux. « C'est une explication plausible. Je ne vois pas d'autre raison valable pour laquelle tu n'as pas remarqué mon charme avant », répondit-il avant de lever les yeux au ciel. Luke était loin d'être narcissique et de se trouver beau. Mais il avait envie de faire rire Arya, alors il n'y avait pas de mal à se tourner en ridicule. Du moins, pas à ses yeux. Le jeune homme l'écouta parler de son travail et se mit à sourire. « Alors … tu es devenue une avocate ou quelque chose comme ça ? », demanda-t-il avec un sourire. Elle avait bien évoluée en tout cas. Et cela lui faisait plaisir parce qu'elle avait l'air heureuse et épanouie. Et dans le fond, c'était tout ce qui comptait. Leurs consommations arrivèrent et Luke imita la jeune femme en levant son verre. « A nous et à nos retrouvailles », souffla-t-il en se perdant dans son regard. Il avait oublié à quel point elle était belle. Détournant cependant le regard pour ne pas la mettre mal à l'aise, il avala une gorgée de son verre avant de hocher la tête. « Bien sûr. Cecelia ne devrait pas rentrer ce soir, on aura l'appartement pour nous si tu veux », répondit-il. Non, il n'a pas d'idées derrière la tête bande de pervers. Enfin pas encore, mais on ne savait jamais, il l'avait toujours trouvé très séduisante. « Enfin, tu sais, je n'ai pas grand-chose à raconter, ma vie est plutôt ennuyante ces derniers temps. Je suis surtout concentré sur mon travail. Mais je n'ai rien à cacher, je te dirais tout ce que tu veux savoir. Enfin à condition que tu me racontes tout évidemment », répondit-il avec un petit sourire. Ce serait l'occasion pour eux de rattraper tout ce temps perdu. Luke aurait pu s'en vouloir de ne pas avoir prit des nouvelles de la jeune femme pendant tout ce temps, mais en même temps, cela ne changerait pas grand-chose de regretter. Alors autant profiter de leurs retrouvailles. « D'ailleurs, on pourrait passer se chercher à manger et passer la soirée ensemble », proposa-t-il toujours avec le sourire.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 998
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Lun 25 Sep - 12:18 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


Luke avait marqué la vie d'Arya. Il avait marqué sa vie quand elle était encore des plus heureuses, quand elle était avec Erwen, que tout allait bien. Il avait marqué sa vie par son attitude dans un premier temps et il avait touché le cœur de la blonde parce qu'elle avait décelé ce mal-être en lui et elle avait tenté de l'aider. Elle avait peut-être eu du mal à le faire, mais elle avait tenté. Et le revoir ici aujourd'hui, elle se disait qu'elle avait réussi, qu'il n'était pas alcoolique, qu'il n'était pas non plus entre quatre planches pour une raison X ou Y et qu'il n'était pas en cure de désintoxication. Elle ne savait pas s'il avait vaincu ses démons, mais elle était heureuse de le revoir, il avait rapporté un peu de New York dans la vie de la blonde. Sauf que, qui dit New York, dit forcément Erwen. Et elle n'aimait plus parler de lui, il était effacé de sa mémoire désormais, mais en parler avec Luke, ça lui faisait le plus  grand bien. Après tout, il le connaissait, ne connaissait pas forcément toutes ses facettes mais elle était un peu heureuse qu'il la défende. « J'arrive pas à croire qu'il ait pu faire ça. C'est vraiment le roi des enfoirés. Lui pour qui l'infidélité était impardonnable. Et dire que pendant tout ce temps, il a mentit à tout le monde. Je te jure que si je l'avais sous la main, il prendrait cher », Elle levait les yeux au ciel en haussant nonchalamment les épaules. Il l'avait sûrement fait passer pour la méchante et elle s'en accommodait bien, de toutes manières, elle ne reverrait pas ses petits potes qu'elle n'aimait pas vraiment, ceux qui parlaient comme des charretiers et qui ne se dérangeaient pas pour la reluquer à coups de regards lubriques et bien trop appuyés. Luke avait réussi à toucher le cœur de la blonde par son attitude et sa façon d'être. Et la réfléxion d'Arya sur le fait qu'ils auraient dû finir ensemble était très réfléchie, elle le pensait vraiment et elle était persuadée qu'elle aurait eu la bénédiction de Rachel si jamais cela s'était passé. Rachel avait déjà vu Luke quelques fois à New York quand elle était venue chez Arya, et elle l'avait toujours trouvé mieux qu'Erwen et elle ne s'était pas caché de le dire. Ca avait toujours fait rire Arya, elle l'avait toujours contredit mais finalement, elle avait peut-être raison. « Pas bête. Comme ça, il n'y aurait pas eu de Juliet, pas d'Erwen et on aurait vécu heureux jusqu'à la fin des temps. Gagnant gagnant » Elle lui souriait et sentait ses joues qui rougissaient. Elle était vraiment gênée et elle n'aimait pas vraiment cela. Mais tant pis, elle n'allait pas se cacher. Peut-être qu'elle paraissait désespérée, mais elle s'en fichait réellement. « Et je suis sûre qu'on aurait été heureux ! » Elle ironisait le fait qu'elle s'était fait briser le cœur. Et ça lui faisait du bien de ne penser à rien d'autre qu'au moment présent. Quand il évoquait sa sœur, Arya se sentait un peu mal. Elle ne voulait pas vraiment lui faire repenser à des mauvais souvenirs, elle savait que cela faisait vraiment mal et elle n'aimait pas qu'on lui remue le couteau dans la plaie, alors pourquoi se permettait t-elle de le faire avec Luke. Même inconsciemment, elle se sentait mal. Et elle le trouvait encore plus adorable quand il la rassurait. Elle se sentait vraiment bien à ses côtés, elle n'échangerait sa place pour rien au monde sur le moment. Elle sentait même un frisson qui la parcourait quand elle sentait la main de Luke sur la sienne. C'était vraiment étrange cette sensation, mais elle s'en accomodait plutôt bien. « J'apprécie en tout cas. Mais il n'y a pas grand-chose à en dire. Ca fait longtemps maintenant » Elle hausse les épaules et fait une petite moue « Tout s'efface un jour mais si jamais, tu sais que je suis là. » ui parce qu'Arya avait toujours été là pour Luke et ça ne changerait pas avec le temps, qu'importe le nombre d'années qu'ils ont étaient séparés, qu'importe les mois passés loin de l'autre, elle serait toujours là pour lui. Toujours. « C'est une explication plausible. Je ne vois pas d'autre raison valable pour laquelle tu n'as pas remarqué mon charme avant », Et voilà qu''Eren revenait dans la conversation, elle avait envie de se frapper parce que c'était de sa faute. C'est elle qui avait encore parlé de lui et elle voulait simplement qu'il parte de sa tête, de son esprit, que son visage arrête de tapisser sa conscience, que sa peau arrête d'être marqué invisiblement par son empreinte. « Oui, cest ça ! Mais maintenant, je ne suis plus aveugle. » Elle ne se reconnaissait pas, elle qui avait souvent été gauche avec les garçons, elle osait et elle se demandait si elle faisait bien. Sa conscience la poussait à continuer, mais elle avait dû mal à le faire réellement. La deuxième chose dont Arya aimait parler en dehors de la perfection de Rachel, c'était de son travail, elle était l'une des seules femmes qu'elle connaissait à aimer son travail. Après tout, elle avait toujours aspiré à devenir avocate, et ça n'avait pas changé. Elle avait toujours voulu être actrice et avocate, elle a fait les deux, elle a gardé rle premier. « Alors … tu es devenue une avocate ou quelque chose comme ça ? » Son sourire s'illumine et elle se contient de ne pas parler de tout cela, des dossiers, de Shane, du cabinet, de sa première audience, elle risquerait de l'embarrasser et de l'ennuyer et il finirait par fuir. « Oui, tout à fait ! Je ne sais pas si tu te souviens, mais j'allais à la fac à New York, et puis j'ai eu mon diplôme et j'ai eu mon master aussi ! » Elle faisait une tête un peu fière avant de le regarder et de perdre son sourire, se rendant compte qu'elle en faisait un peu trop.Heureusement pour elle, la demoiselle qui venait de servir leurs verres lui sauvait la mise et elle la remerciait intérieurement. Parcequ'au moins, elle l'avait fait taire. Arya était toujours autant perturbé de plonger son regard dans celui de Luke mais elle recommencerait souvent si l'occasion se présentait. . « Bien sûr. Cecelia ne devrait pas rentrer ce soir, on aura l'appartement pour nous si tu veux Enfin, tu sais, je n'ai pas grand-chose à raconter, ma vie est plutôt ennuyante ces derniers temps. Je suis surtout concentré sur mon travail. Mais je n'ai rien à cacher, je te dirais tout ce que tu veux savoir. Enfin à condition que tu me racontes tout évidemment », Arya riait un peu, elle non plus n'avait pas vraiment de choses à raconter, mis à part le fait qu'elle aimait son travail, que Rachel s'était remise avec Ryan enfin, à l'époque du rp, je crois et qu'elle n'arrivait pas à faire accoupler ses chiens #weird. « Tu sais je n'ai pas grand chose à raconter non plus, mais voilà. Ca me ferait vraiment plaisir de passer du temps avec toi et je veux tout savoir. » Elle buvait une gorgée de son verre en regardant Luke du coin de l'oeil de temps à autre, elle s'humidifiait les lèvres une fois qu'elle avait posé son verre et elle ne savait pas quoi faire de ses mains, c'était insupportable. Elle les posait à plat devant elle en prenant une grande inspiration pour arrêter d'avoir la bougeotte. « D'ailleurs, on pourrait passer se chercher à manger et passer la soirée ensemble »,   Elle haussait un peu les épaules « Oh et bien pourquoi pas ! » Et elle lui souriait, le temps passait trop rapidement, qu'elle se rendait compte que son verre ainsi que celui de Luke était vide. Elle payait alors leur consommation en optant pour une ruse pour ne pas se faire crier par le jeune homme. Quand ils se décidaient à sortir, elle se rapprochait de lui en crochetant son bras contre celui de Luke et elle frissonnait un peu, se rapprochant de lui. Puis sans qu'elle ne s'attende à quoique ce soit, elle s'arrêtait en plein milieu d'une petite ruelle sombre elle le fixait, de toute sa hauteur « En fait, j'ai pas vraiment envie de parler. » Elle se mordait la lèvre inférieur en fermant les yeux un instant, passant une main dans ses cheveux. Elle se rapprochait alors doucement de l'agent de sécurité avant de déposer ses lèvres sur les siennes, doucement, timidement. Puis elle se recule et d'une petite voix elle lui murmure « Mais si tu as envie de parler, il n'y a aucun soucis. » [strike]par contre, elle se sentirait bien bête.




Darkness is your candle.
Eirya ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mer 4 Oct - 18:20 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


Luke Durbeyfield ne s'était jamais considéré comme un homme bien. Il se considérait même plus ou moins comme l'inverse. Tout le monde faisait des erreurs dans sa vie, c'était un fait. Lui en avait peut-être fait quelques unes de trop. Le jeune homme avait traîné dans des milieux pas très nets, il avait souvent beaucoup trop bu, il avait été un drogué et ses excès avaient même un jour conduit à la mort d'une jeune femme, pendant l'une des soirées qu'il faisait avec son colocataire. Mais le jeune homme ne comprenait pas comment on pouvait faire du mal à Arya Cohen. Le jeune homme avait toujours trouvé qu'Arya avait particulièrement bon cœur. Ce n'était pas étonnant, puisque la jeune femme s'était toujours soucié de lui et de son état d'esprit. Le jeune homme était triste pour elle. Il aurait voulu pouvoir faire quelque chose pour ramener un sourire sur son visage. Parce qu'elle méritait d'être heureuse. Dire que lui aussi avait été malheureux lui faisait regretter qu'il n'ait jamais eu le courage de lui dire qu'elle lui plaisait. A vrai dire, il avait même un petit coup de cœur pour elle. Il était du genre à respecter le bro code, mais il n'avait jamais vraiment caché à la jeune femme qu'elle lui plaisait. Mais elle était avec Erwen et Luke la pensait heureuse en ménage. Heureuse au point qu'il n'avait jamais tenté de briser leur petit couple. Peut-être qu'il aurait dû. Peut-être qu'ainsi, il n'aurait jamais rencontré Juliet, qu'il n'aurait pas autant souffert. Mais à vrai dire, penser comme cela était ridicule. A l'époque, le jeune homme n'était pas un homme bien pour elle. C'était un salopard, un drogué et certainement pas le genre d'homme à pouvoir rendre une femme comme elle heureuse. C'était la vie qui l'avait changé. C'était ses expériences qui avaient forgé le caractère qu'il avait désormais. Mais il aurait aimé rendre la jeune femme heureuse. « Ça ne fait aucun doute. Puis on aurait été beau, rendons-nous à l'évidence », souffla-t-il, de façon ironique. Il n'en savait rien en vérité. Peut-être qu'ils auraient été mignons et heureux tous les deux. Ou au contraire, peut-être qu'eux en couple, ça n'aurait pas fonctionné et qu'ils auraient fini par se détester. Personne ne pouvait savoir parce qu'ils avaient fait des choix différents. Ils avaient mené une vie chacun de leur côté. Mais Luke était heureux désormais de retrouver son amie perdue. Raconter leur passé réveillait des souvenirs douloureux c'était vrai. Mais d'un autre côté, Luke était heureux de les partager avec elle. C'était une façon de lui montrer qu'il avait évolué, qu'il avait changé. Qu'il avait parcourut du chemin. Par exemple, il était devenu un frère sur lequel Cecelia pouvait compter. Ça n'avait pas toujours été le cas. Le jour où il avait décidé que ce serait mieux pour lui de vivre dans la rue que de vivre avec le père de cette dernière, il avait prouvé qu'il était un idiot fini. Mais s'il était là aujourd'hui, c'était pour elle. Le jeune homme trouvait adorable qu'Arya s'inquiète pour lui et pour Cecelia. Et quand elle lui annonça qu'elle était là s'il voulait parler, il ne put s'empêcher de sourire. Il le savait déjà. Parce que la jeune femme était de ces personnes qui s'occupait avec attention de ses proches. « Oui je sais. Et merci pour ça d'ailleurs », répondit-il en lui adressant un sourire. Avoir quelqu'un sur qui on pouvait compter était important dans la vie. Arya avait toujours prit soin de lui. Du moins, elle s'était souciée de lui. Et c'était réciproque. Le jeune homme se préoccupait de la jeune femme et ne souhaitait pas la voir souffrir. « Et c'est réciproque. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas, je suis là », ajouta-t-il en la fixant du regard. A vrai dire, cette affirmation valait tout autant pour des questions morales que pour des problèmes matériels. Traduction, Luke était même d'accord pour venir la récupérer et la ramener chez elle si sa voiture venait à tomber en panne. Luke se sentait mieux, maintenant qu'il était en compagnie de la jeune femme. « Je suis ravi de savoir que mon charme a fini par être remarqué », souffla-t-il pour toute réponse. Luke n'était pas du genre à penser qu'il avait un physique avantageux, même si cela lui avait souvent permis de séduire des femmes. Non, le jeune homme cherchait simplement à détendre l'atmosphère. Chaque fois que le sujet d'Erwan était mis sur la table, de manière plus ou moins accidentelle, il pouvait voir la tristesse passer dans le regard de la belle blonde et il ne le souhaitait pas. Il aimait voir son sourire, il aimait voir ses yeux briller de bonne humeur. Et il s’affairait comme il le pouvait à apporter cette bonne humeur chez la jeune femme. C'était la Arya qu'il appréciait. La jeune femme pétillante et souriante qu'il avait rencontré plusieurs années auparavant. Et en parfait boulet, le jeune homme ne se demandait pas si elle flirtait avec lui. Pour lui, c'était une plaisanterie. Parce que s'il s'était mis à penser qu'elle flirtait avec lui, il aurait surtout l'impression de prendre ses rêves pour la réalité. Préférant changer de sujet, il la questionna sur ce qu'elle était devenu. « Oui je me souviens. Sacré changement. Je suis très heureux pour toi. Tu te sens bien dans ce nouveau boulot ? », demanda-t-il. Un travail pouvait changer une vie. Le jeune homme en était la preuve. Parce qu'on lui avait donné une chance de la vie, le jeune homme était devenu quelqu'un de meilleur. Il avait arrêté l'alcool, la drogue, les bêtises. Il avait toujours une addiction, celle pour les courbes féminines, mais c'était une addiction qui lui faisait plus de bien que de mal et qu'il parvenait à contrôler. La jeune femme souriait, fière. Il la comprenait, il était fier d'elle aussi. Lorsque le sourire de la jeune femme disparu, pour laisser place à plus de modestie, le jeune homme ne put s'empêcher de rire. « Tu as toutes les raisons du monde d'être fière de toi tu sais », la rassura-t-il en lui adressant un clin d’œil. Maintenant qu'ils avaient laissé tombé les sujets qui fâchaient pour aborder des sujets plus légers, le jeune homme se détendait vraiment et appréciait de plus en plus ce petit moment retrouvailles passé avec la jeune femme. Elle ramenait une touche new-yorkaise dans sa vie et ça lui faisait du bien. Si bien que le jeune homme était tout à fait disposé à passer la soirée avec Arya, pour rattraper le temps perdu. « Même si on n'a pas grand-chose à se dire, je suis sûr qu'on trouvera un moyen agréable de passer la soirée », souffla-t-il avec un sourire, sans vraiment se rendre compte du double sens de sa phrase. Non, le jeune homme n'avait aucun problème à l'idée de séduire une femme. Mais il n'avait pas envie de se montrer lourd avec Arya de la faire fuir. Les sentiments d'hier, bien que non éteint, appartenaient au passé selon lui et il ne voulait pas mettre la jeune femme mal à l'aise. Le jeune homme lui proposa même de dîner ensemble, histoire de poursuivre la soirée. Mais il ne proposerait pas de cuisiner, il n'était pas fou, il n'allait pas prendre le risque de l'empoisonner. Tandis qu'ils étaient tous les deux d'accord, la jeune femme s’éclipsa, rusant pour payer leurs consommations. Lorsqu'elle revint, le jeune homme râla, mais n'ajouta rien, de peur de passer pour un gros macho. Ils quittèrent donc le bar, se promenant dans les rues de Cap Harbor, plus ou moins silencieusement. Le jeune homme n'était pas un grand bavard et se contentait de faire l'un ou l'autre commentaire de temps à autre, bras dessus bras dessous avec la jeune femme. « Tu as froid ? », demanda-t-il, tandis que la jeune femme frissonnait. Et tandis qu'ils pénétraient dans une ruelle déserte, la jeune femme s'arrêta, pour le toiser de toute sa hauteur. Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait encore fait ? Lorsque la jeune femme annonça ne pas vouloir parler, il haussa les sourcils, perplexe. « Oh », souffla-t-il pour toute réponse. Non, il n'y avait pas la lumière à tous les étages dans l'esprit du jeune homme. Et lorsque la jeune femme déposa ses lèvres sur les siennes, il fut tellement surprit qu'il peina à réagir. Lorsqu'il se décida enfin à savourer l'instant présent, la jeune femme se détacha de lui. Le jeune homme la dévisagea en silence. Est-ce qu'il avait envie de parler ? Pas le moins du monde. A vrai dire, il était plutôt surprit de voir Arya agir de la sorte. Il l'avait désiré, des années plus tôt. Et aujourd'hui encore, elle lui faisait de l'effet. « Non ça va aller », souffla-t-il finalement, avant de l'attirer contre lui. Mains sur ses hanches, il la serra contre son torse, avant de l'embrasser à son tour. Mais le jeune homme se montrait beaucoup moins timide et beaucoup moins doux qu'elle. Ses mains se glissèrent dans son dos, tandis que ses lèvres se faisaient plus pressantes sur les siennes. Gêné cependant par plusieurs passant dans leur rue tranquille, il la relâcha. « On va chez moi ? », demanda-t-il, le souffle court, le cœur battant la chamade. C'était Arya, ce n'était pas n'importe qui, une femme rencontrée dans un bar qu'il ne respectait pas. Il souhaitait se montrer plus charmant, plus attentionné. Ils seraient bien mieux dans le confort de son appartement.




NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/09/2015
›› Commérages : 998
›› Pseudo : HARLEEN. / Marion
›› Célébrité : margot hottie robbie. ♥
›› Schizophrénie : darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mer 11 Oct - 22:05 )


✻ ✻ ✻
I'm not down again, I turned the page the story's mine no more watching the world from my doorstep passin' me by. And I'll just keep changin' these colors, colors, colors, colors. I'm not in the same place that I was, I was, I was, I was


« On aurait même fait fureur sur le tapis rouge si jamais j'étais encore actrice, ça ne fait aucun doute. » Elle les imaginerait presque sur le tapis rouge, lui une main sur ses hanches, et elle, un vrai sourire heureux. Au moins, lui, elle n'aurait pas eu honte de le montrer sur un tapis rouge. Non pas qu'Erwen était moche, au contraire, mais elle n'avait jamais eu envie de l'inviter à l'avant-première de l'un de ses films. Ce n'était pas contre lui mais pourtant jamais elle n'avait ressenti le besoin de le faire. Elle savait qu'il se tiendrait mal, elle en était persuadée, même s'il semblait l'aimer quand la porte était fermée, elle se doutait qu'elle n'aurait pas été heureuse s'il était à ses côtés. Mais Luke semblait être plus taillé pour cela mais elle ne le saurait jamais. Après tout, elle n'était plus actrice, et elle n'emmènerait certainement personne à une plaidoirie, elle prend bien trop son travail au sérieux pour emmener quelqu'un voir sa chute, son échec lamentable dans une affaire qui aurait pu être facilement gagner. Arya n'avait pas vraiment confiance en elle quand il s'agissait de son travail, alors elle n'autoriserait jamais personne la regarder en tant qu'avocate, elle voulait garder cela pour elle. Mais elle était intimement convaincu que si jamais il l'accompagnerait, Luke serait dans son élément, cependant, ce n'était pas la chose à penser maintenant. Ils n'étaient pas ensemble, ils avaient prit des chemins bien différents, peut-être aussi sinueux l'un que l'autre et aujourd'hui, ils s'étaient retrouvés sur un coup du destin et elle était contente. Elle l'était tellement, qu'elle lui répétait qu'elle serait là pour lui. Après tout, c'était Arya, un peu naïve , un peu stupide parfois, mais totalement dévouée envers tout le monde. En particulier ses amis et les personnes en qui elle tient. « C'est normal et je sais que tu seras là, après tout, c'est à cela que serve les amis non ? » Elle lui souriait en le regardant, sentant ses joues qui s'empourpraient et elle tentait de faire comme si rien n'y paraîssait. Son regard la perturbait un peu et elle le regardait aussi, ses yeux dans les siens, les silences sont présent mais pas pesants, les silences sont bons parfois elle n'aurait pas été capable d'enchaîner deux mots si jamais elle avait été obligée de parler. Elle souriait à sa réponse et levait un peu les yeux au ciel avant de rire nerveusement « Mieux vaut tard que jamais. » Et elle lui adressait un petit sourire en coin qui voulait certainement tout dire, et qui voulait peut-être dire beaucoup plus de choses qu'elle ne le voudrait. Mais tant pis. Et puis il y a Erwen qui est toujours au détour d'une conversation, qui revient la hanter encore, toujours. Et elle voulait le remercier d'avoir changé de sujet. Parce qu'elle se sentait mal à l'aise et elle était persuadée qu'il avait compris, ce qui lui donnait un peu de baume au cœur. Elle était heureuse sur le moment et même si habituellement, elle n'aimait pas parler de son travail, là, c'était avec plaisir qu'elle le ferait. « Oui terriblement bien ! Avant, je ne faisais que du travail de secrétaire, mais maintenant, j'ai beaucoup plus de dossiers, ce qui me rend vraiment heureuse et qui me donne envie d'aller tout les jours au travail, sans rechigner. » Oui parce que parfois, il y en avait qui détestait tellement leur travail qu'ils finissaient par faire une dépression ou par démissionner purement et simplement. Elle, elle ne démissionnerait jamais. Puis il fallait dire qu'elle était formée par le plus grand avocat du pays à ses yeux c'est cadeau Laurine. Est-ce qu'elle serait fière d'elle ? Certainement pas, elle avait beaucoup de qualité et celui qu'elle préférait le plus c'était certainement qu'elle était humble. Jamais elle ne l'avouerait. Elle avait hâte de voir de quoi cette soirée sera faites et avait presque envie d'avancer le temps. Mais ce n'était pas possible, malheureusement. « Oui devant un film, une série ou bien même un jeu de société. » Est-ce que sa conscience voulait vraiment jouer aux jeux de société ? Non. Elle n'aimait pas les jeux de société mais s'il fallait cela pour qu'il s'occupe et qu'elle ne passe pas cinq minutes top chrono dans son appartement, elle le ferait avec plaisir. Elle avançait alors dans la nuit qui venait doucement de pointer le bout de son nez et elle se mordait l'intérieur de la joue pour ne pas dire de bêtises. Est-ce qu'elle n'allait pas dire quelque chose qu'il ne fallait pas ? Quand il lui demandait si elle avait froid, elle secouait un peu la tête positivement « Oui un peu, c'est encore loin de chez toi ? » Oui, elle avait besoin de savoir, parce que son sac était lourd, ses pieds la faisait souffrir et puis, elle en avait déjà assez de marcher. Mais elle ne se contrôlait plus quand elle déposait ses lèvres sur celle de son ami, elle ne savait pas si elle avait bien interprété les signes, mais elle avait besoin de le faire, elle avait besoin de savoir si elle avait faux ou non. Quand elle se reculait, elle déglutissait un peu à l'entente de sa réaction et elle se sentait un peu mal. Oui, elle avait sûrement tout foiré. Elle aurait bien reprit la route mais il l'en empêchait, elle fermait les yeux au contact des lèvres du jeune homme sur les siennes et ses bras trouvaient le chemin autour de sa nuque, le baiser se prolongeait et elle ne se sentait pas du tout gênée, ce qui était rare quand on y pensait. Quand ils entendaient des personnes qui sifflaient, elle se reculait et souriait un peu. Ses bras toujours à la même place. Elle finissait alors par se reculer. « Oui allons y... » Le chemin passait bizarrement plus rapidement, et quand ils arrivaient devant l'immeuble du jeune homme, Arya reprenait ses lèvres en otage et elle se laissait guider quand il l'attirait dans son appartement. Ses mains se faisaient pressantes, et elle déboutonnait sa chemise, ses lèvres contre la peau de son cou, puis, elle se reculait avant de le regarder « On est pas en train de faire une connerie ? » Mais en guise de réponse, elle l'embrassait une fois de plus avant de se reculer une nouvelle fois « Dis moi qu'on ne fait pas de conneries... »




Darkness is your candle.
Eirya ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/06/2016
›› Commérages : 226
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Tom sexy Austen
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( Mer 18 Oct - 16:12 )


i don't even know if i wanna believe
Who are you now ? Are you still the same or did you change somehow ? What do you do at this very moment when I think of you ? And when I'm looking back how we were young and stupid, do you remember that ? No matter how I fight it, can't deny it, just can't let you go. I still need you, I still care about you. Though everything's been said and done. I still feel you, like I'm right beside you but still no word from you. Now look at me instead of moving on, I refuse to see that I keep coming back and I'm stuck in a moment that wasn't meant to last.


Discuter avec Arya avait pour Luke tout de naturel. C'était un peu étrange, mais tellement plaisant. Il aurait pensé qu'après des années passées loin l'un de l'autre, un certain malaise se serait installé entre eux, un silence difficile à rompre. Mais pas du tout. Et Luke en était agréablement surpris. Peut-être était-ce parce que par le passé, ils avaient vécu une amitié réelle et sincère, il n'en savait trop rien. Tout ce qu'il savait, c'était que retrouver Arya était enfin une chose positive dans sa vie qui partait parfois totalement en cacahuètes – pour être polie. La jeune femme le faisait rire, le faisait sourire. Mais ce que Luke constatait surtout, c'était qu'après toutes ces années sans la voir, elle n'avait pas perdu de son attraction sur lui. C'était même totalement l'inverse. Le jeune homme la trouvait toujours aussi belle, toujours aussi charmante et toujours aussi attirante. Et maintenant qu'il savait pour l'ex petit-ami de l'avocate, il se disait que peut-être, par le passé, il aurait dû tenter sa change avec elle. Et peut-être qu'il aurait pu la sortir de cette relation avant qu'elle n'en souffre. Enfin bon. Avec des si et des peut-être, on pouvait totalement refaire le monde. Et dans le cas présent, Luke se contentait de profiter de la situation et de sourire face à la remarque de la jeune femme, qui l'amusait. « Franchement tu m'aurais vu sur un tapis rouge ? J'aurais eu l'air franchement con », plaisanta-t-il. Ce genre d'événement, ce n'était pas son truc. Il n'y avait jamais assisté en tant qu'invité, puisque sa relation avec Juliet devait rester secrète, mais il y avait déjà participé en tant que garde du corps, suivant Juliet comme son ombre. Et ce qu'on pouvait dire, c'est que le jeune homme ne trouvait rien de glamour à ce genre de soirée. Mais le jeune homme ne put s'empêcher de se dire qu'il aurait apprécié de s'y rendre avec Arya. Elle dans une robe sublime, lui dans un beau costard, encerclant sa taille de son bras avec un immense sourire. En espérant qu'Erwen le verrait. Une façon de lui dire tient, regarde ce que tu as perdu, bâtard. C'était tentant. Mais la vie de la jeune femme avait changé depuis. Et celle de Luke aussi. Et cela voulait malheureusement aussi dire qu'il devait arrêter de chercher la provocation à tout bout de champ. Même si Erwen allait l'entendre la prochaine fois qu'il le verrait et pas sûr que les deux hommes restent amis après cela. Luke ne put s'empêcher de lui adresser un sourire. Oui, les amis c'était fait pour ça. Pour être présent. Et lui n'avait pas été présent quand il avait fallut. Mais le jeune homme se garda de formuler cette pensée à voix haute, ne souhaitant pas encore une fois parler d'Erwen et risquer de blesser la jeune femme. Le jeune homme peinait cependant à pleinement comprendre ce qu'il se passait. Est-ce qu'elle le draguait ou est-ce qu'elle plaisantait. Difficile à dire. « En effet, mieux vaux tard que jamais, même si mon ego a été bafoué pendant toutes ces années », plaisanta-t-il. Luke n'avait en vérité jamais été vexé par le comportement d'Arya. Au contraire. La jeune femme était fidèle et c'était tout à son honneur. Il était persuadé qu'Erwen ne la méritait pas, mais c'était son pote et il ne disait rien. Et puis, à l'époque, lui non plus ne la méritait pas. Il n'était même pas certain de la mériter aujourd'hui, alors qu'il avait tant changé. Arya méritait qu'un homme bien prenne soin d'elle. Non pas qu'elle était le stéréotype de la demoiselle en détresse, pas du tout même. Elle était capable de se défendre toute seule. Mais après ce qu'elle lui avait raconté, il savait qu'elle méritait un homme la traitant bien, comme la reine qu'elle était. Et ce ne serait pas lui. Parce que soyons honnêtes, il était plus apte à s'occuper de son corps que de son cœur. « C'est vraiment un grand changement. Mais je suis content que tu aies trouvé ta voie. Tu as l'air vraiment épanouie, ça me fait plaisir », répondit-il, avec sincérité. Si à défaut d'avoir trouvé l'homme parfait, elle avait trouvé le boulot parfait et cela lui faisait plaisir. L'essentiel au final n'était pas tant d'être ou non accompagné, mais d'être bien dans ses baskets et cela semblait être le cas de la jeune femme. Enfin bref. Face au programme énoncé par la blonde, le jeune homme se mit à sourire. « Excellent programme », souffla-t-il, taquin. Il se garda bien de préciser qu'il n'avait pas joué au moindre jeu de société depuis qu'il avait douze ans et qu'il s'était disputé avec Cecelia parce qu'ils n'étaient pas d'accord sur les règles du jeu. Il se garda aussi de lui dire que depuis, il avait apprit à jouer à d'autres jeux avec les femmes. Il ne voulait pas l'effrayer ou lui faire croire qu'il avait des idées derrière la tête. Bon d'accord, il en avait. En même temps, avec une femme aussi sublime qu'Arya, c'était difficile de ne pas en avoir. Mais le formuler à haute voix, ça lui donnerait l'impression d'être un vieux pervers. Oui parce qu'à presque trente ans, Luke a déjà l'impression d'être vieux. A la place, le jeune homme préféra s'enquérir du confort de la jeune femme, qui semblait avoir froid. « Non plus trop », répondit-il. Mais au cas où, pour éviter qu'elle ne tombe malade, il retira la veste de son costard pour la poser sur les épaules de la jeune femme. Il aurait bien proposé de la débarrasser de ses affaires aussi, mais bon, il n'était pas certain que son sac à main aille vraiment bien avec son look. Ce n'était pas trop son style. Et puis la jeune femme l'embrassa. Dire que Luke ne l'avait pas vu venir était un euphémisme. Parce que c'était un gros idiot et qu'il avait prit tous les signes qu'elle lui envoyait comme une plaisanterie, de la provocation tout simplement. Puisque la jeune femme n'avait jamais cédé à ses avances par le passé, il n'avait pas voulu se faire des films. Il aurait peut-être dû. Il ne voulait pas que la jeune femme regrette d'avoir fait le premier pas. Mais le jeune homme se rattrapa en l'embrassant à son tour. Une petite voix dans sa tête lui disait que ce n'était pas une bonne idée de profiter de la jeune femme. Il avait l'impression de faire quelque chose de mal. Et d'un autre côté, il se répétait qu'il ne faisait absolument rien de mal. Ils étaient jeunes, ils étaient attirés l'un par l'autre. Il ne fallait pas réfléchir plus longtemps. Finalement, dérangés par les sifflements de gens dans la rue, ils se séparèrent, mais Luke ne put s'empêcher de sourire comme un crétin. Un peu comme l'homme qui venait d'embrasser pour la première fois la femme sur laquelle il fantasmait depuis des années quoi. Finalement, tandis que la jeune femme acceptait sa proposition d'aller chez lui – discrétion un peu quand même – il passa son bras autour de ses épaules, au cas où sa veste ne lui suffisait pas. Et puis avouons le, il appréciait de pouvoir la serrer contre lui. Le chemin restant jusqu'à chez Luke passa relativement rapidement d'un coup. Son cœur battait fort dans sa poitrine et il se sentait aussi ridicule que lors de la première fois où il était rentré avec une femme chez lui. Il conduisit cependant Arya jusqu'à son appartement, modeste mais confortable, qu'il partageait avec sa sœur. « Bienvenue chez … », commença-t-il. Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, que déjà Arya se jetait une nouvelle fois sur ses lèvres. Il n'allait pas s'en plaindre. La jeune femme se montrait particulièrement démonstrative et semblait savoir ce qu'elle voulait, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Ses mains pressentes et froide défirent les boutons de sa chemise et il frissonna à la différence de température. A la seconde où les lèvres de la jeune femme se posèrent dans son cou, le jeune homme perdit le contrôle de son esprit. Il ne pensait plus à rien d'autre qu'à elle. Est-ce qu'ils faisaient une connerie ? Il avait envie de dire non, même si une alarme résonnait dans sa tête. Danger, danger, danger, hurlait-elle. Mais pourquoi donc ? Ils étaient deux adultes consentants, il n'y avait aucun mal à ça. Mais avant qu'il n'ait eu le temps de lui répondre, elle l'embrassa à nouveau et le jeune homme passa ses mains sous son haut, caressant la peau de son dos. Une nouvelle fois la jeune femme s'arrêta pour le questionner. Conscient qu'elle pouvait avoir des doutes, il caressa son visage, de sa tempe à sa joue, remettant au passage une mèche de cheveux derrière ses oreilles. « On ne fait pas une connerie », souffla-t-il. Son cerveau avait fini par trancher. Il n'avait plus aucune raison de se montrer loyal envers Erwen maintenant. Et ils étaient deux adultes attirés l'un par l'autre. Toutefois, Luke ne voulait pas la brusquer. Et encore moins passer pour le gros connard voulant se taper une femme à tout prix. Il déposa ses lèvres sur les siennes, bien plus délicatement, pour la rassurer, et l'attira contre son torse à moitié dénudé en la serrant contre lui. Puis il plongea son regard dans le sien. « Mais si tu ne te sens pas prête, on peut s'arrêter là, je ne t'en voudrais pas », ajouta-t-il, le souffle court. Parce qu'elle avait toujours de l'importance pour lui, il ne voulait pas la braquer ou la faire souffrir. Arya méritait qu'on prenne soin d'elle, pas qu'on la blesse d'avantage.  




NEVER LET YOU DOWN
I hate to turn up out of the blue uninvited but I couldn't stay away, I couldn't fight it. I had hoped you'd see my face and that you'd be reminded that for me it isn't over. Never mind, I'll find someone like you. I wish nothing but the best for you too. Don't forget me, I beg I'll remember you said, "sometimes it lasts in love but sometimes it hurts instead.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I don't even know if I wanna believe ✻ arya ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I don't even know if I wanna believe ✻ arya

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération