(fitzy) i would know him in death, at the end of the world.

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 29
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

(fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Lun 1 Mai - 15:30 )



✻ ✻ ✻
i would know him in death, at the end of the world.

Elle court partout Lola, ses baskets au pied, elle doit terminer un projet de publicité pour ce soir et elle a l'impression qu'elle ne va jamais y arriver, il lui manque une seule affiche, et elle n'a pas d'idées. Enfin si, mais tout est brouillon. Elle a fini toutes ses impressions et il ne lui reste plus que cela à faire. Elle fixe la cafetière qui fait couler la substance noire dans sa tasse et elle balance un sucre au fond du café, avant d'en boire une gorgée. Ce soir, elle va encore avoir du mal à dormir mais ce n'est pas grave, elle pourra enfin finir la série qu'elle a commencé. Et elle doit voir Sasha ce soir, ce qui la rend plus qu'heureuse, cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas vu son frère et elle devait vraiment le voir parce qu'elle avait beaucoup de choses à lui raconter. Clyde, l'invitation au mariage, les mots inavoués, tant de choses qui tournent dans sa tête. Elle avait besoin de parler à Sasha, parce qu'il la comprenait et lui donnait toujours les réponses à ses questions les plus profondes. Sauf quand il s'agit du boulot, elle sait bien qu'il n'est pas à fond sur cela mais tant pis. Ce n'était pas des questions de boulot qu'elle avait dans sa tête, c'était des questions un peu plus personnelles.Alors qu'elle planche un peu plus sérieusement sur son affiche, elle est plutôt satisfaite de son travail et donne les derniers détails, la typographie et elle clique sur imprimer avec un immense sourire sur les lèvres. Elle a rendez-vous dans vingt minutes avec Sasha et elle soupire en attrapant son sac et son dossier. Elle ouvre la porte du bureau de Clyde et lui sourit avant de lui déposer le dossier sur son bureau « Je dois filer, tu me diras s'il y a des modifications à apporter par sms, je serais chez Sasha mais je pourrais avoir accès à un ordinateur ! A demain ! » Et elle claque la porte, se remettant à courir avant de prendre sa voiture. Elle roule plus vite que ce qu'il n'est possible, ralentit quand elle voit des radars et elle se gare devant chez son frère. Entre par la porte, et elle toque. Il n'est pas là. Bon. Elle était donc en avance pour une fois. Elle s'installe et reçoit un message de son patron qui lui annonce que tout est parfait, elle souffle alors de soulagement et quand elle voit son frère qui se pointe. Elle saute de joie avant de le prendre dans ses bras. « Tu m'as manquéééé ! » Elle récupère son sac « On mange ensemble ce soir ? Viens on va faire les courses ! JE cuisine ! » Et elle attrape le bras de Sasha afin d'éviter toute protestation. Elle ne veut pas qu'il refuse. « En plus j'ai énormément de choses à te raconter, tu n'imagines pas à quel point ma vie est trépidante en ce moment ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1172
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Drav-Ax-Hyde
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Mar 2 Mai - 11:29 )




Lola + Sasha
«I would know him in death, at the end of the world.  »
Clope au coin des lèvres, veste sur l'épaule, je saute du camion pour aller rejoindre ma voiture garée sur le parking de chez Carter & Bowen, après cette bonne journée de boulot.
Je profite d'un court instant pour terminer ma clope sous les doux rayons du soleil printanier, appuyé contre le capot.
Quelques collègues me klaxonnent, agitant leurs bras par la vitre en quittant eux aussi les lieux. Lorsque c'est mon tour, je grimpe dans mon pick-up et prend la direction de Haywood Hill. Un sourire se glisse sur mes lèvres alors que je te vois devant ma porte d'entrée lorsque j'arrive enfin.

Descendant tranquillement du véhicule, je me penche un instant à l'intérieur pour récupérer ma veste et deux-trois papiers restés sur le siège passager. Lenny elle, est déjà partie te faire la fête avant d'aller s'éclater autour de la maison. Tandis que j'arrive à ta hauteur, tu sautes de joie et mon sourire s'élargit alors que j'ouvre les bras avec tendresse  pour t’accueillir.

Tu m'as manquéééé !

- Toi aussi ma puce, ça fait trop longtemps, soufflais-je avec sincérité tandis que mon étreinte se prolonge avec douceur, mes bras refermés autour de toi et mon visage appuyé contre ta tête, pour souligner combien tu m'as manqué. Tu récupères ton sac et proposes avec enthousiasme de dîner ensemble ce soir.

On mange ensemble ce soir ? Viens on va faire les courses ! JE cuisine !

J'acquiesce par un "évidemment, je voyais pas les choses autrement !" , et te regarde avec un sourire amusé tandis que tu m'attrapes déjà par le bras pour me guider d'emblée vers la voiture.

- Hep la sauterelle ! Laisse moi deux minutes, le temps de poser ça et rameuter la chienne.

Ça me prend à peine une minute le temps de déposer les papiers dans l'entrée et de refermer. Lenny attend déjà près du véhicule, la queue qui bat fièrement la mesure. (non chérie, pas de pensée tendancieuse !)

En plus j'ai énormément de choses à te raconter, tu n'imagines pas à quel point ma vie est trépidante en ce moment !

- Tu m'en diras tant ! Vas-y crache les infos cacahuète ! J'suis certain que tu as du jouer encore un ou deux tours croustillants cette semaine ! m'enthousiasmais-je. Ouais parce que ma sœur, elle a toujours des anecdotes amusantes à me raconter. Du moins, moi je les trouve amusante même quand ce n'est pas trop le cas pour elle qui a vécu la situation et qui a forcément moins de recule en l'évoquant, surtout quand c'est frais et qu'elle a fait une connerie ou va savoir quoi d'autre. Pas vrai ma pirouette cacahuète ?!
Lenny postée à l'arrière semble fin excitée à l'idée de cette balade et de ta venue. Elle doit sentir la bonne humeur qui règne et la joie que l'on éprouve de se retrouver. Enclenchant la marche arrière, je m'engage bientôt sur la route tandis que la musique joue en fond.

- Je dois m'arrêter deux minutes au bureau de tabac plus loin pour aller chercher des clopes avant qu'on ne se rende là-bas, te prévins-je un instant plus tard alors qu'on roule depuis une petite dizaine de minutes.

Lorsque je m'y arrête, tu attends dans la voiture et j'en profite pour t'acheter un petit truc mignon qui m'a attiré l’œil pendant que je patientais derrière deux clients.  Un petit "pusheen cat" comme ils appellent ça. En remontant en voiture, je te lance d'un air taquin :

- Tiens, ça m'a fait penser à toi ! Y'en a déjà un qui se baffre sans nous attendre ! dis-je en commentant la mini peluche qui mange une fausse chips, te tendant le petit sac où elle se trouve alors que tu l'en extrait.

- Le bibi au frèro ! Sinon je redémarre pas ! dis-je en toquant du bout du doigt sur ma joue pour réclamer un bisou.
En nous remettant en route, je pousse le volume de la musique plus fort et me met à chanter sur une chanson de Metallica "Fade to Black", toute vitres baissées, alors qu'on ne doit pas manquer de se faire remarquer.

© 2981 12289 0

_________________
Life sucks without you.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 29
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Lun 22 Mai - 21:26 )



✻ ✻ ✻
i would know him in death, at the end of the world.

Du plus loin qu'elle se souvienne, Lola a toujous adoré Sasha et la réciprque était vérifiée. Sasha adorait Lola. Elle pourrait presque donner sa vie pour son frère mais pas seulement, elle pourrait donner sa vie pour les Fitzsimmons. Quand on voit qu'elle a déjà abandonné son travail d'hôtesse de l'air pour revenir définitivement à Cap Harbor, on pourrait croire qu'il y a un souci. Mais non, l'amour de sa famille est bien plus que tout et Lola ne pouvait pas combattre cela. L'amour de sa famille, c'était plus fort que l'envie de voyager. Et de toutes façons, elle avait déjà bien assez visiter de continents, avec l'argent du divorce et l'argent de sa future boîte de communication, elle pourrait certainement faire les pays manquants, elle en était même certaine. Alors Lola, elle sourit quand elle voit Sasha, elle sourit encore plus quand l'étreinte se prolonge un peu et elle se voit il y a encore quelques années en arrière, quand Clyde était parti et que le seul qui l'avait compris c'était Sasha, Sasha qui avait réussi à la réconforter et à lui dire les mots qu'il faut, les mots qui pansent les plaies. « Toi aussi ma puce, ça fait trop longtemps » Et elle reste un peu dans ses bras, le temps d'un instant, le temps de retrouver cette sensation apaisante de protection « On restera jamais aussi longtemps séparé par la suite. Promesse de petite soeur. » Elle pourrait redevenir enfant, elle le ferait, juste pour les beaux yeux de Sasha, juste pour revivre les choses qu'elle ne fait plus maintenant qu'elle a grandi. Mais ce qu'elle peut toujours faire, c'est manger avec Sasha, et c'est quelque chose qu'elle aimait bien faire même quand elle était hôtesse, elle se prévoyait toujours une soirée avec son frère pour lui raconter sa vie. Et c'est ce qu'elle compte bien faire ce soir, parce qu'il y en a des choses à dire. "évidemment, je voyais pas les choses autrement !" Et elle tape frénétiquement dans ses mains avant de s'activer. Mais elle fait une moue un peu boudeuse quand Sasha prend la parole. - Hep la sauterelle ! Laisse moi deux minutes, le temps de poser ça et rameuter la chienne. « Oh lennyyyyy ! » Et elle fait des caresses à Lenny quand elle se rapproche du véhicule, en sautillant. La joie de vivre ça la connaît Lola ça la connaît bien trop même, toujours le sourire, l'envie de faire sourire tout le monde. Une journée sans sourire est une journée ratée. Elle laisse sa chienne montait dans la voiture et Lola saute dedans en balançant son sac sur la plage arrière. « Tu m'en diras tant ! Vas-y crache les infos cacahuète ! J'suis certain que tu as du jouer encore un ou deux tours croustillants cette semaine ! » Ce n'est pas vraiment elle qui a joué des tours, ce n'est pas de sa faute si son patron est Clyde, s'il l'a invité au mariage du fils de la maire, ce n'est pas de sa faute tout ça. Lola, quand la musique se laisse entendre, elle chante à tue-tête, tape du rythme sur le tableau de bord avec ses mains, hurle les paroles. " Je dois m'arrêter deux minutes au bureau de tabac plus loin pour aller chercher des clopes avant qu'on ne se rende là-bas," Lola, elle le fusille un peu du regard, même si elle ne peut pas lui dire grand chose, parce qu'elle sait ce que c'est d'être accroc à quelque chose. « tu arrêteras de fumer un jour ? » Alors pour patienter un peu, elle jette un coup d'oeil sur son téléphone, note quelques idées dans son téléphone pour une prohaine pub, toujours le boulot. Quand Sasha réouvre la porte, elle sursaute un peu. - Tiens, ça m'a fait penser à toi ! Y'en a déjà un qui se baffre sans nous attendre ! Elle attrape alors le sachet dans ses mains et elle regarde la peluche qui est contenue par le sac en souriant, elle joue un peu avec avant de la mettre dans sa poche. - Le bibi au frèro ! Sinon je redémarre pas Elle lève les yeux au ciel, un peu impudente, et embrasse la joue de Sasha avec un entrain très mal dissimulé. Son sourire gagne de sa superbe et elle se met alors à chanter, ou plutôt a hurler, riant sous le regard des passants qui n'ont qu'une envie, c'est que la musique s'éteigne. Tandis que Sasha gare la voiture, Lola passe une main dans ses cheveux, un peu stressée de ce qu'elle va dire. « Dit Frérot tu te souviens de Clyde ? » Clyde qui avait disparu, Clyde qui lui avait brisé le coeur. « il est de retour en ville. » annonce t-elle, se mordillant l'intérieur de la joue, puis pour détendre l'atmosphère, elle attrape un caddie et se met a courir dans le magasin « Rattrape moi si tu peuuuuuuux ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1172
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Drav-Ax-Hyde
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Mar 23 Mai - 21:39 )




Lola + Sasha
«I would know him in death, at the end of the world.  »
Tu as l'air ravie par le cadeau même si tu n'en dis rien. Ton sourire suffit. Je réclame un bisou et tu m'en donnes un après avoir feint l'exaspération.

- T'as de la chance de pas te recevoir un gros coup de langue sauce Sasha sur la joue, te lançais-je.

Ton sourire s'élargit et tu te mets à chanter avec moi. On ne passe pas inaperçu les vitres baissées et le volume ainsi élevé, en particulier aux feux rouges. On fait les cons en gesticulant comme des fous dans la voiture, je frappe le volant comme un débile pour marquer le rythme et klaxonne même par inadvertance ... ou pas ! Une espèce de vieille bourgeoise fripée et maquillée à outrance qui attend arrêtée à notre hauteur au feu suivant sur la file d'à côté, nous fustige du regard de façon peu amène et un brin trop pédant pour que je résiste à l'envie de lui adresser un doigt d'honneur lorsque je redémarre. Puis je te lance un regard alors que j’ai du mal à définir ton expression sur l'instant, je ne sais pas si tu es choquée par mon geste envers la vieille bourge ou si tu t'apprêtes à exploser de rire face à mon culot. Quoi qu'il en soit, moi ça m'amuse beaucoup, d'ailleurs j'argue que :

- Hep, fallait bien lui faire ravaler ses attitudes de vieille coincée. Celle-là, elle devait chier du fric par tous les trous ... hum pardon, ça m'a échappé et c'est plutôt dégueulasse comme image.

Nous roulons plus tranquillement par la suite alors qu'on arrive à proximité de la zone commerciale. Je baisse d'ailleurs le volume.

- Dit Frérot tu te souviens de Clyde ?

Alors que je m'engage sur le parking et trouve presque aussitôt une place, mon visage se tourne vers toi avec une lenteur frappée de stupeur et dont l'expression en dit long.

- Clyde ... lâchais-je avec tout le poids qui souligne combien je me rappelle en effet de lui. Nous descendons du véhicule et nous dirigeons vers les caddy alors que tu poursuis.

- Il est de retour en ville.

Mon soupir répond à ma place et comme pour mieux te défiler, tu choppes un caddy et fonce droit devant, feignant de jouer mais aussi probablement de m'échapper. A moi et mon jugement. Moi et mes mises en garde ... .

- Rattrape moi si tu peuuuuuuux !

- Ramènes toi par là casse-noisettes ! Compte pas m'échapper si facilement !

Je me mets à courir après toi, mi amusé, mi inquiet de comprendre où le sujet que tu as lâché comme une bombe va mener. Finalement je t'attrape par la taille arrivé dans l'une des allées et sous la surprise ou le contact, tu fais un léger écart, manquant de percuter une mamie à côté.

- Humpf, désolé madame ! dis-je comme un gosse prêt à exploser de rire dans la seconde. D'ailleurs, je t'entraine à l'écart alors que je ne peux me retenir plus longtemps. Un vrai môme.

- Ça me rappelle un souvenir ça ... tu te souviens lorsqu'on avait la dizaine passée et qu'on courrait dans les allées pendant que maman faisait les courses ? On a percuté une vieille - bon ok elle devait avoir la cinquantaine en fait mais ça nous paraissait déjà vieux -, la cinglée qui nous a choppé tous les deux par le col et nous a trainé jusqu'à l’accueil en réclamant qu'on appel notre père ou notre mère. Je voulais pas filer notre nom mais toi t'as tout lâché ! Limite tu lui donnais notre adresse ! Je me rappellerais toujours de l'annonce ... "Sasha et Lola Fitzsimmons attendent leur maman à l’accueil bla bla bla" ! On s'est tapé la loose de notre vie ce jour là !

Puis je reste songeur un instant.

Putain ... pourvu qu'on tombe pas sur la bourgeoise de tout-à-l'heure, m'amusais-je en mimant un air affolé, les deux mains sur les joues, tirant mon visage vers le bas dans une mimique exagérée.
Je n'oublie toutefois pas le sérieux de notre conversation d'un peu plus tôt ou du moins du début de conversation à propos de Clyde, et je t'avertis un instant plus tard que nous y reviendrons une fois au calme à la maison et que je veux tout savoir.
En attendant, nous commençons donc notre périple dans les allées et je fais déjà le con avec des peluches musicales du côté rayons jouets en lançant une symphonie infernale. Puis je t'abandonne lâchement dans l'allée en question alors que des curieux se ramènent pour voir d'où vient ce bordel. De loin, l'allée en face, je sautille et te fais des signes, te tirant la langue et faisant le con pour te narguer.

© 2981 12289 0

_________________
Life sucks without you.
© okinnel.


Dernière édition par Sasha Fitzsimmons le Mer 31 Mai - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 29
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Mar 30 Mai - 23:25 )



✻ ✻ ✻
i would know him in death, at the end of the world.

Lola avait toujours aimé Sasha du plus profond de son cœur et il avait même eu la place de premier homme de sa vie dès son plus jeune âge, bon nombre de ses amies lui avait toujours dit que ce n'était pas possible d'avoir son frère comme homme de sa vie, mais la plupart d'entre elles étaient filles uniques et ne comprenait donc pas l'engouement de la jeune Fitzsimmons pour ses frères et sœurs. Mais chez les Fitzsimmons, famille rimait avec unisson et jamais au grand jamais, elle n'était restée brouillée plus de deux heures avec son frère. Elle trouvait toujours un moyen pour le faire arrêter d'être fâchée contre elle, et c'était souvent des techniques assez marrantes, quand elle était petite, elle aimait bien se ramener et faire des grimaces pour qu'il arrête de lui faire la tête et ça marchait presque à chaque fois. Le fait qu'il ne s'était pas vu depuis un moment était surtout dû au fait que Lola n'avait pas le temps avec sa dernière année d'études, et que Sasha travaillait dur. Alors même si elle n'avait pas spécialement plus de temps, elle ressentait le besoin de voir son frère, comme une envie de se ressourcer avant le sprint final. - T'as de la chance de pas te recevoir un gros coup de langue sauce Sasha sur la joue Elle secouait la tête, prenant un air faussement dégoûté parce que Sasha savait qu'elle n'aimait pas trop cela et c'était des menaces qui la faisait rire mais qui la dégoutait aussi. Mais elle se gardait bien de le dire. « Ah non hein ! Tu sais bien que je n'aime pas ça. » Et elle pourrait se mettre à bouder si jamais il mettait sa « menace » à execution. Mais elle s'en fichait un peu Lola, tout ce dont elle avait envie, c'était de rire avec son frère et chanter à tue-tête la faisait rire, et surtout, ça lui permettait d'évacuer un peu tout le stress de son mémoire. Elle en avait assez de penser au boulot qui lui restait. Quand elle chantait elle regardait son frère qui s'y donnait à cœur joie aussi et elle sursautait en entendant le bruit du klaxon, ce qui la calmait tout de suite. Mais elle voyait bien la petite dame un peu avec son air pincé et son air offusqué alors elle allait lui faire un doigt d'honneur quand son frère lui piquait l'idée ce qui la fit automatiquement exploser de rire. - Hep, fallait bien lui faire ravaler ses attitudes de vieille coincée. Celle-là, elle devait chier du fric par tous les trous ... hum pardon, ça m'a échappé et c'est plutôt dégueulasse comme image. Ses yeux s'écarquillaient et elle secouait la tête pour se sortir cette image bizarre de la tête. « Quand elle éternue il doit bien y avoir quelques billets qui lui sortent des narines. Mais tu m'as piqué mon idée ! » Oui, elle était peut-être une fille mais elle ne s'empêchait pas de faire des doigts d'honneur pour autant. Après tout Lola Fitzsimmons avait souvent son double masculin qui se pointait de temps à autre dans son cerveau. Mais la publiciste était aussi quelqu'un qui manquait cruellement de confiance en elle quand il s'agissait d'amour ou de tout autre chose qui tournait autour de cela. Alors quand  Clyde était revenu dans sa vie elle n'avait eu qu'une envie c'était de le dire à son frère mais elle préférait avoir son avis sur la chose avant, et elle savait qu'il ne portait plus vraiment dans son cœur quand on sait l'état dans lequel il avait laissé le cœur de sa jeune sœur. - Clyde .. Elle regardait alors son frère du coin de l'oeil avant de s'échapper pour noyer le poisson rapidement, peut-être qu'il oublierait finalement. Même si elle était persuadée du contraire, cela ne faisait pas de mal d'y croire encore le temps d'une seconde - Ramènes toi par là casse-noisettes ! Compte pas m'échapper si facilement ! Elle riait de bon cœur « Je t'échapperais toujours ! » Ou pas. Quand il arrivait à hauteur, surprise par le contact, elle manquait de buter dans une vieille dame ce qui ne faisait qu'amplifier les rires. - Humpf, désolé madame ! La mamie nous grondait alors un peu, prétextant que la jeunesse n'était plus ce qu'elle était. « Désolée Mamie Nova, j'ai pas encore mon permis caddie ! » Et quand la vieille dame s'éloignait et que les deux énergumènes faisaient la même chose de leur côté, Lola éclatait de rire avec son frère. - Ça me rappelle un souvenir ça ... tu te souviens lorsqu'on avait la dizaine passée et qu'on courrait dans les allées pendant que maman faisait les courses ? On a percuté une vieille - bon ok elle devait avoir la cinquantaine en fait mais ça nous paraissait déjà vieux -, la cinglée qui nous a choppé tous les deux par le col et nous a trainé jusqu'à l’accueil en réclamant qu'on appel notre père ou notre mère. Je voulais pas filer notre nom mais toi t'as tout lâché ! Limite tu lui donnais notre adresse ! Je me rappellerais toujours de l'annonce ... "Sasha et Lola Fitzsimmons attendent leur maman à l’accueil bla bla bla" ! On s'est tapé la loose de notre vie ce jour là ! Lola passait une main dans ses cheveux pour se calmer et la scène lui revenait en mémoire, ce qui lui faisait taper frénétiquement dans les mains en sautant un peu sur place « Mais ouiiiiiiii ! Je me souviens que tu m'avais même tapé dans les côtes pour que j'arrête, mais j'avais tout balancé, j'avais même dit mon deuxième prénom et le tien aussi ! Maman nous avait tellement passé une soufflante ce jour-là. Mais on avait tellement ri qu'elle ne pouvait pas garder son sérieux non plus. » Et ce souvenir lui donnait du baume au cœur, et elle se demandait où était passé ses dix ans sur l'instant. Mais elle n'avait plus le temps de penser que la voix de son frère la ramenait à la raison. Putain ... pourvu qu'on tape sur la bourgeoise de tout-à-l'heure, Et une fois de plus, les rires contaminaient les allées pendant qu'ils marchaient avec les caddies. Lola réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien faire à manger même s'il n'était pas du tout dans le rayon nourriture. Quand les musiques se faisaient entendre, la brunette regardait autour d'elle et comprenait instantanément que son frère venait de lui tendre un piège et qu'elle n'avait pas réagi. Lorsqu'elle voit des personnes qui la regardent, elle sent son visage qui s'empourprent et elle fusille Sasha du regard avant de lui balancer une peluche et de se mettre à courir à travers l'allée. « Maiiiiiis t'es pas drôle ! » qu'elle se plaint avant de se remettre à marcher après lui avoir donné une petite tape derrière la tête « Je te jure Sasha, que si tu continues à me mettre la honte comme ça, je retrouve les photos dossiers de toi pour les afficher je ne sais pas trop où ! » Et elle lui tire la langue « J'en ai une belle de toi déguisée en femme, je suis sûre que ça ferait plaisir à toutes tes conquêtes ! Ou Maman doit bien en avoir d'autres bien pire ! Si tu voulais que je t'achète la vache qui fait meuh, fallait me le dire» Et elle imite la vache devant l'oeil médusé d'une dame qui passer à leurs côtés avant de se mettre à rire et d'entrer dans le rayon nourriture « ca te dit on se fait un poulet curry ? » Toujours changer de sujet pour ne pas revenir à Clyde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1172
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Drav-Ax-Hyde
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( Mer 31 Mai - 12:47 )





Lola + Sasha
«I would know him in death, at the end of the world. »
Faisant le con quelques allées plus loin se trouvant pile en face de celle où tu te trouves, je sautille sur place et fait le singe tandis que des gens te regardent d'un regard accusateur après que je t'ai laissée en plan dans l'allée en appuyant sur un maximum de peluches musicales pour lancer une symphonie qui fait quelque peu mal aux oreilles. J'imagine que nous ne sommes pas les premiers à faire les cons avec ces peluches ! Quelle idée de ne pas faire un emballage complet autour en même temps ! Elles sont entourées d'un socle en carton qui laisse leur tête apparente avec écrit en gros sur le sommet de leur caboche "appuyez", désolé mais chez moi, ce n'est ni plus ni moins qu'une invitation !
Tu me fusilles d'ailleurs du regard et me balances l'une des peluches lorsque tu me rejoins alors un court instant après.

« Maiiiiiis t'es pas drôle ! Je te jure Sasha, que si tu continues à me mettre la honte comme ça, je retrouve les photos dossiers de toi pour les afficher je ne sais pas trop où ! »

- Bah fait ! J'étais plutôt beau gosse à l'époque ! Honte de rien d'abord ! fis-je mine de me rebeller comme un môme. Tu me tires la langue et je fais de même en retour. Un jeune adolescent d'une douzaine d'années passe près de nous en nous regardant l'air de dire "et vous êtes adultes ?!" Il n'empêche qu'il s'éloigne avec un petit sourire en coin. Tu me recentres sur toi en me menaçant soudain avec un argument de poids en plus.

« J'en ai une belle de toi déguisée en femme, je suis sûre que ça ferait plaisir à toutes tes conquêtes ! Ou Maman doit bien en avoir d'autres bien pire ! Si tu voulais que je t'achète la vache qui fait meuh, fallait me le dire»

- Vas-y montre à mes conquêtes inexistantes ! Rien à foutre ! fis-je alors mine de m'offusquer en jouant les tarlouzes. Un terme peu reluisant qui n'évoque toutefois aucunement une quelconque homophobie. Loin de là. Tu me fais d'ailleurs exploser de rire alors que tu imites la vache en peluche d'un "meuh" grotesque sous l’œil médusé d'une dame qui passe par là.

- Décidément, t'as pas fini de nous coller la loose ! Je te connais pas !! dis-je en m'éloignant en tordant du cul comme une poulette et en prenant des attitudes efféminées. Pis d'abord, rends-moi cette peluche ! dis-je en revenant sur mes pas en faisant toujours la folle. Nous nous tiraillons l'animal et craignons qu'il ne se déchire alors qu'on entend soudain un petit craquement. Nouveaux éclats de rire. Ouf la vachette est sauve ! Reprenant nos déambulations avec un peu plus de sérieux, la vache sous le bras, c'est côté alimentation que nous nous hasardons désormais.

« Ça te dit on se fait un poulet curry ? »

- A l'ananas plutôt ! Plus rapide à préparer ! Et impossible à rater ! arguais-je.

Le risque avec le curry préparé dans l'art comme je l'entends, c'est que c'est long et que ça nécessite d'avoir tout le temps un œil sur la cuisson et de savoir faire les bons dosages. Un coup, j'ai mis tellement de farine pour la sauce, que le truc est juste devenu une sorte de plâtre immonde. Une purée, oserais-je dire !
Nous passons par le rayon apéritif après avoir pris un paquet de riz qui accompagnera le poulet.

- Rosée pamplemousse, ça te tente ?

Nous faisons encore quelques tours dans les allées voisines puis passons en caisse. Le caddy s'est remplit plus que ce que nous avions prévu à la base mais autant se faire plaisir. Qu'est-ce qui nous en empêche ?

- Oublie pas qu'une fois à la maison, tu vas devoir m'en dire plus sur face de grenouille ! dis-je en référence à Clyde dont les yeux globuleux m'ont toujours laissé une drôle d'impression.

© 2981 12289 0


_________________
Life sucks without you.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: (fitzy) i would know him in death, at the end of the world. ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

(fitzy) i would know him in death, at the end of the world.

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération