WHY?! (Riri)

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 358
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

WHY?! (Riri) ✻ ( Jeu 4 Mai - 18:11 )


WHY?!      



       Si on devait sanctionner tous les joueurs qui sortent en boîte de nuit, personne ne serait sélectionnée.

       Guy Roux
       

     Aujourd'hui c'est direction la boite de nuit, le blue lagoon. Besoin de me détendre un peu, de sortir et penser à rien du tout. Le souvenir de mes parents me revient un coup de temps en temps et ça me donne des petits coups de déprime. C'est pour ça que j'enfile une robe patineuse bleu électrique, des chaussures à talon d'environs 12 cm, une petite veste et le taxi m'emmène devant cette discothèque. Andreas ne serait sans doute pas content s'il me voyait là mais bon, il n'est pas obligé de savoir ce que j'ai fait ce soir.

Il y avait déjà un monde fou, une énorme file m'attendait avant de pouvoir rentrer. A cette vue je laissais un long soupire s'échapper de ma bouche. Je vais limite passer plus de temps dans cette file que dans la discothèque à danser comme une folle. Je vais au bout de la file et au bout de trente minutes j'en ai déjà marre. Impossible que je reste encore si longtemps là, surtout que je ne suis pas prête de rentrer dans la discothèque. Sûr de moi je m'avance devant le videur «Bonjour, excusez moi, il fait un peu froid dehors et je n'ai pas envie d'attraper froid, est-ce que vous pouvez me faire passer ? Peut-être qu'on peut faire un compromis, vous me laissez passer et je fais tout ce que vous voulez en échange. » Le videur m'a regardé longuement avant de me dire que je n'étais pas autorisée à venir ici. J'ai surement oublié de vous dire que j'avais eu quelques problèmes dans cette boite. Je me suis fait prendre en train de voler une fois on m'a directement virer de la boîte et puis aussi le fait que je me serve mes verres et que je ne les paie pas, ça, ça a peut-être était le coup de trop. Écoutez je ne suis pas riche et c'est pas aujourd'hui que je vais le devenir alors je me débrouille comme je peux. Depuis, je crois que tout le monde me connait un peu, enfin surtout ceux qui gèrent l'entrée de la boite ils doivent avoir interdiction de me faire entrer. Alors je fais le petit coup de la séduction, coup classique j'imagine, en approchant ma main de son torse, c'est juste pour entrer dans cette boite je vous rassure : « Aller s'il vous plait, ça peut-être un secret entre vous et moi... » Bon autant vous dire que ça n'a pas du tout marché. Il m'a limite hurlé dessus en me disant que je n'étais pas autorisé et que c'était tout.  Son froncement de sourcil aussi était incroyable, limite ce gars me faisait un peu peur, mais bon... Je ne suis pas froussarde et je ne le serais jamais. Je souffle un grand coup et m'assois à ses pieds. Les jambes allongés parce que sinon on verrait sans doute ma culotte, et puis je prends le pantalon du videur et continue : « Allez s'il vous plaît, vous avez vu la queue qu'il y a ? » Je devais être vraiment ridicule, les gens rigolaient bien en tout cas. Je crie pour bien me faire entendre «  Je veux rentrer moi aussi ! Et ce gars ne veut même pas, je peux même pas faire la fête moi ! » J'ai bien cru que le videur allait me frapper, heureusement que je suis une fille au final, on sait tous que les gars ne frappent pas les filles.

Finalement j'interpelle une blonde, elle était de dos et je me suis dit qu'elle pourrait m'aider. C'est la seule qui ne semblait pas remarquer la situation qui se passait dans son dos. Elle me semblait assez familière, comme si je l'avais déjà vu quelque part mais aucune idée de qui ça peut bien être.  Je lui lance un : «  Excusez-moi, vous ne pouvez pas m'aider ? Il ne veut pas me laisser passer … Vous n'auriez pas une idée ? » Espérons qu'elle puisse m'aider. Je continue «  J'ai joué le jeu de la séduction, je lui ai même demandé poliment au début mais il ne veut toujours pas... » S'il vous plait, faites en sorte qu'elle m'aide, je priais dans ma tête pour qu'elle le fasse.  

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1878
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Dim 14 Mai - 1:49 )



why ?
riley emerson & yäel devitto ※ riri & yaya

“ A little party never killed nobody. ” ― unknow.

C'est le weekend et le weekend c'est fait pour se reposer. Alors que fait Riley Emerson ? La blonde a eut une matinée si débordante qu'elle a décidée de rester au lit le reste de la journée. Enfin ce n'est pas tout à fait exact. L'unique raison pour laquelle, Riley squatte encore son lit est assez simple : brun, 1m83, charmant, séduisant. Autrement dit : Devon Oakley. Riley est au courant que c'est une mauvaise chose d'avoir des relations aussi intimes avec son meilleur ami, mais maintenant qu'elle s'est fait prendre au piège, il n'y a plus de retour en arrière possible. S'il y a quelques mois en arrière, Riley parvenait à faire la part des choses, il semblerait qu'aujourd'hui cela n'est plus possible. Ses sentiments pour Devon semble prend le dessus. Jusqu'à quand pourra t'elle tenir sans être blessée moralement ? Riley adore jouer avec le feu, alors cette situation pourrait durer des jours, des semaines, des mois voire des années entières avant qu'elle ne soit capable de lui avouer ce qu'elle ressent à son égard. Il semblerait que le statut de meilleure amie saupoudré d'une amitié améliorer convient à la blonde. Peut-être que cela changera quand elle déménagera. En attendant tout ce qu'elle veut c'est traîner avec Devon. Mais pourquoi son Devon se rhabille ? « Qu'est que tu fais ? » La blonde appréciait énormément la vue qu'elle avait jusqu'à présent, alors pourquoi lui enlever ce plaisir en se couvrant de vêtements ? « J'enfile ce qu'on appelle des vêtements. Tu sais des pantalons, des pulls, ce genre de choses. » Elle déteste quand il se fiche délibérément de sa gueule. Le coussin dans la tête c'était cadeau. « Oui, mais pourquoi ? » N'oublions pas sa couleur de cheveux. « Parce que c'est bientôt l'heure. » L'heure de quoi faire ? Conquérir le monde ? « Tu sais le bar en dessous de nos pieds ne va pas s'ouvrir tout seul. » La petite moue boudeuse qui s'installe sur le visage de Riley veut tout dire. « A quoi ça sert d'être son propre patron, si tu ne peux pas prendre des congés quand tu veux ?  Je pensais qu'on devait passer la soirée ensemble, mais j'ai du mal comprendre. » Elle aussi, elle est douée quand il s'agit de râler. La blonde se rhabille même en quatrième vitesse, attachant vite fait ses cheveux en chignon au dessus de sa tête. « Riley ... » Faut pas chercher, elle est contrariée pour des conneries vraiment. « Je vais sortir Roy, à demain matin surement. » Avant de quitter les lieux avec sa boule de poil, la blonde se sent tout de même obligée de déposer un baiser sur la joue de Devon. Elle n'arrive jamais à le haïr trop longtemps. « Vient pas pleurer si j'aurais déjà vu la saison 2 de Sense8, sans toi. »

Si Riley avait eut pour projet de binge-watcher la saison deux de Sense8 comme elle l'avait si bien dit à Devon quelques heures plus tôt, elle n'a même pas réussit à regarder le premier épisode en entier. Trop de culpabilité en elle. Puis qu'est qu'elle fout un samedi soir dans un appartement ? Elle a besoin de sortir. Pour ça, elle n'aura pas besoin d'aller très loin. La seule question essentielle, c'est de savoir ce qu'elle doit se mettre sur le dos. Pas grand chose. Après trente six essais, elle opte pour une robe courte dans les tons rouges avec un large décolleté dans le dos. Une fois son maquillage, sa coiffure et ses accessoires furent choisit, la blonde descendit afin de rejoindre la fête. Il y a déjà foule dehors et pourtant la blonde double tout le monde sans la moindre once de culpabilité. Elle tape même la bise au premier videur, avant de faire de même avec le second. Si la conversation était lancée, Riley se voit couper dans son élan par une voix derrière elle. « Excusez-moi, vous ne pouvez pas m'aider ? Il ne veut pas me laisser passer … Vous n'auriez pas une idée ? » Ethan est un vilain garçon. Pourquoi sa bouille lui dit quelque chose ? Elle l'a déjà vu, mais où ? « J'ai joué le jeu de la séduction, je lui ai même demandé poliment au début mais il ne veut toujours pas ... » Là, elle est obligée de rire. « Vraiment, il ne veut pas ? » C'est bon, Riley se souvient d'où elle connait cette jeune brune qui une fois maquillé fait bien plus vieille que son âge. « C'est bon, laisse là rentrer, je m'en occupe. » Il suffit d'un simple sourire pour que ça fonctionne. « Si tu veux rentrer, je te conseille de lâcher la jambe d'Ethan, ça peut être une bonne idée. » Elle dit ça, juste comme ça. Riley l'aide donc à se relever en lui tendant sa main pour se diriger vers les vestiaires où Riley y dépose sa veste et celle de la demoiselle.  « Tu t'appelles, Ya ... Yaël c'est ça non ? » Riley n'est pas encore médium, pas de panique. « On s'est déjà rencontrées, il y a un moment. Riley, je bosse au lycée, ça doit te dire quelque chose. » C'est elle la psychologue qui l'avait reçu en début d'année. « Tu es venue rejoindre des amies ici ? Ou un petit ami peut-être ? » Une fille de son âge n'est pas venue seule dans ce genre d'endroit. C'est pas possible. « Alors comme ça, tu voulais faire des avances à Ethan pour qu'il te laisse rentrer. Désolé de te décevoir mais tu es un poil trop jeune pour lui. » Même trop jeune, bien trop jeune. « Maintenant que tu es rentrée, tu comptes t'y prendre comment pour commander un verre ? Je ne me rappelles pas qu'ils servent de l'alcool aux mineurs ici. » Et Riley ne le sait que très bien vu qu'elle connait trop bien les propriétaires des lieux.


some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 358
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Lun 12 Juin - 15:02 )


WHY?!      



       Si on devait sanctionner tous les joueurs qui sortent en boîte de nuit, personne ne serait sélectionnée.

       Guy Roux
       

     Comme on a pu le voir ce début de soirée était tout simplement atroce. C’est bien le cas de le dire, non mais j’ai vraiment pris la jambe de ce gars, des fois je me demande comment je peux en arriver là. Je me désespère, mais on utilise tous les moyens possible vous voyez ? On va dire que je me sentais d’autant plus désastreuse en entendant le rire de la femme que j’ai interpellé. Je suis vraiment honteuse, il ne faut pas avoir honte d’être avec moi parce que des fois… Ça part un peu trop loin…  Son visage me paraît bien familier mais aucun prénom me vient en tête. Je suis encore plus surprise quand elle arrive à dissuader le videur. C’est quoi ça ? C’est la reine d’Angleterre ? J’hallucine mais vraiment. Un simple sourire, de simple parole et hop, elle me fait entrer, la blague. Totalement surprise je fixe cette femme la bouche béante, c’est seulement quand elle me rappelle à l’ordre que je prends la main qu’elle me tendait. Je crois l’avoir fixé au moins une minute, c’est gênant. Avant de franchir la porte de la discothèque, je me retourne pour faire un clin d’œil au videur ainsi que lui tirer la langue. J’ai gagné ! La chanson de Dora l’exploratrice me passe dans la tête et je me retiens de la fredonner.

La femme dépose nos affaires dans les vestiaires et sa question me laisse encore complètement surprise. Mais c’est qui cette femme au juste. Elle connaît mon prénom. « Oui c’est ça... » La phrase suivante remet tout dans l’ordre. C’est la fameuse psychologue du lycée ! Mais oui ! C’est pour ça qu’elle lui paraissait si familière. Donc son prénom c’est Riley, je n’avais jamais prêté attention à son prénom, mais vite fait bien fait, un surnom se forme dans ma petite tête, ne vous inquiétez pas je le sortirai bien assez tôt. Moi je la connais sous le nom Madame Emerson mais bon, on peut bien se familiariser on n’est pas au lycée. «  Ah donc c’est vous Riley, c’est pour ça que vous me disiez quelque chose. »

«Euh… non, je viens toute seule aujourd’hui, je n’ai invité personne et je ne me suis pas fait invitée non plus. Donc je suis là à vous parler. » Je suis souvent invitée par ci par là pour aller faire la fête, en même temps quand je bois je suis une bête de foire, pas toujours jolie à voir mais ça en fait en fait rire plus d’un. Quand je viens toute seule c’est pour me détendre et laisser passer le temps, comme aujourd’hui, faire des rencontres.

J’avoue faire des avances à ce Ethan n’a peut-être pas été la bonne solution. Mais on ne sait jamais « Il aurait pu aimer les petites jeunettes.» Comme mon petit Andreas, bon non, on ne peut pas comparer, Andreas aime les femmes et ça s’est fait comme ça, c’est pas parce que je suis jeune mais simplement parce qu’il aime comment je suis c’est tout. C’est totalement différent.

Ça se voit que Riley ne me connaît absolument pas. Il y a plein de technique pour boire un verre d’alcool même en étant mineur. Mais on dirait que Riley ne les a jamais expérimenté. « Alors, effectivement il ne donne pas de l’alcool à des mineurs, c’est très bien d’ailleurs pour certains mineurs. Mais on va dire, que, une soirée c’est avec de l’alcool tu vois. Donc, on trouve des techniques, comme prendre le verre d’une personne en lui faisant regarder ailleurs ou en le laissant tellement boire qu’il t’en offre un, bon y en a certains ça marche pas mais faut savoir le faire. Sinon faut aller draguer les hommes, ils t’offrent toujours à boire. Et enfin, la plus compliqué mais la plus excitante, voler, n’importe où et n’importe quand. »

Une question me vient en tête et je ne peux pas me retenir de la lui poser : «  Comment vous avez fait pour laisser ce Ethan me faire entrer… C’est bizarre qu’il vous écoute. » Oui c’est partie de l’histoire m’a perturber et j’ai besoin d’explication, je suis intriguée. «  Vous restez avec moi ce soir ? » Je veux pas rester seule moi. » C’est pas tout mais la vouvoyez ça me saoule un peu beaucoup, on est pas au lycée et j’ai envie de m’amuser et c’est pas en la vouvoyant que ça va être le cas. «  Dites, je peux vous tutoyer ? »  
Je commence à entrer dans la discothèque, le son commence à monter, et le nombre de personne aussi. On va bien s’amuser ce soir ! Un grand sourire au lèvre, je me dirige directement vers le bar, un bon verre, j'en ai besoin. Je suis assise à côté d'un homme aux alentours de 25 ans, un verre de whisky à la main, soit je lui vole, soit je trouve une autre alternative...
       


pour toi riri:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1878
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Lun 3 Juil - 10:59 )



why ?
riley emerson & yäel devitto ※ riri & yaya

“ A little party never killed nobody. ” ― unknow.

Combien de personnes Riley a t'elle vu se faire refouler du Blue Lagoon depuis qu'elle fréquente cet endroit, soit depuis son ouverture ? Trop pour qu'elle parvienne à les compter sur ses doigts. Seulement le visage de la jeune femme ne la laisse pas de marbre et surtout, elle ne lui ait pas inconnue. Elle a bien de la chance, sinon Riley l'aurait simplement ignorer et elle aurait tracer son chemin l'air de rien. C'est ce qu'elle fait d'habitude. Mais Riley allait peut-être en apprendre plus sur cette brune durant cette soirée que lorsqu'elles avaient fait connaissance dans son bureau. Puis la blonde était venue seule, elle voulait bouder encore un minimum Devon donc la présence de Yaël serait parfaite. « Oui c’est ça ... » La jeune a l'air intriguée que Riley sache autant de choses sur elle, du moins son prénom. Pourtant la blonde ne sait toujours pas lire l'avenir dans les boules de cristal et encore moins dans les cartes. Il est temps de casser le mythe et la blonde se présente donc comme la charmante psychologue du lycée où elle avait déjà eut la chance de croiser la petite brune. « Ah donc c’est vous Riley, c’est pour ça que vous me disiez quelque chose. » Totalement. « Cap Harbor n'est pas une grande ville. Puis je ne passe pas toute ma vie dans ce bureau au lycée. » Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. L'autre majorité de son temps, Riley le passe ici même dans ce bar ou à l'étage dans l'appartement des gérants. Mais peut-être que Riley devrait tracer son chemin et la laisser vaquer à ses occupations, Yaël est surement attendue. « Euh … non, je viens toute seule aujourd’hui, je n’ai invité personne et je ne me suis pas fait invitée non plus. Donc je suis là à vous parler. » Ce qui n'est pas une mauvaise chose. Il faut avoir de l'audace pour venir seule dans ce genre d'établissement, rare sont les personnes qui osent. Enfin, Riley à fait de même. « Que d'honneur alors. Mais vu l'endroit, je suis certaine que tu trouveras une ou deux connaissances ce soir.» Afin de passer la soirée quand elle quittera la blonde. Sauf qu'elle compte boire comment ? Si Riley se souvient bien, elle n'a toujours pas l'âge requis pour boire de l'alcool. Puis Ethan n'aime pas les petites jeunettes, voilà. « Alors, effectivement il ne donne pas de l’alcool à des mineurs, c’est très bien d’ailleurs pour certains mineurs. Mais on va dire, que, une soirée c’est avec de l’alcool tu vois. Donc, on trouve des techniques, comme prendre le verre d’une personne en lui faisant regarder ailleurs ou en le laissant tellement boire qu’il t’en offre un, bon y en a certains ça marche pas mais faut savoir le faire. Sinon faut aller draguer les hommes, ils t’offrent toujours à boire. Et enfin, la plus compliqué mais la plus excitante, voler, n’importe où et n’importe quand. » Que Riley est heureuse de ne jamais avoir eut recours à ce genre de technique. La blonde sortait toujours en compagnie de Ryan ou de Devon, donc ils étaient toujours plus âgés qu'elle pour lui commander un verre à sa place. « Tu n'as pas peur de te retrouver avec un truc dans ton verre ? » Si Riley a apprit un truc, c'est de toujours surveiller son verre et de ne jamais boire un verre traînant sur un comptoir, on ne sait jamais ce qui se trouve à l'intérieur. « Mais tu pourrais te procurer une fausse carte d'identité, ça serait beaucoup plus simple. C'est ce que j'ai fais pendant longtemps avant d'avoir 21 ans. Mais se faire offrir des verres, c'est le mieux. » C'est le truc le plus facile au monde, à croire que les hommes ne veulent qu'une chose en sortant : choper. « Comment vous avez fait pour laisser ce Ethan me faire entrer … C’est bizarre qu’il vous écoute. » Cette remarque lui tire un large sourire. Raison principale : elle couche avec le patron, mais ça ne serait pas correct de dire ce genre de chose. « Ce sont mes deux meilleurs amis qui gèrent l'endroit, donc j'ai un peu hérité d'un pass vip illimité à chaque fois que je viens ici. » Puis vu le temps qu'elle passe au Blue Lagoon, c'est normal qu'elle connaisse l'ensemble des employés. « Vous restez avec moi ce soir ? » « Pourquoi pas ? Je suis aussi venue toute seule ce soir. » Initialement Yaël n'était pas prévue au programme, mais pour une raison qu'elle ignore, Riley savait qu'elle n'allait pas s'ennuyer ce soir. « Dites, je peux vous tutoyer ? » « Totalement. Toutes ces formalités m'horripile assez. » Autant dans le cadre du travail ça ne la dérange pas, autant là, c'est dérangeant. Les deux nouvelles " amies " pénètrent donc enfin dans les lieux et la blonde suit aveuglement la brune. Pourquoi ça ne la surprend pas de la voir aller directement vers le bar. Très bien. Riley prend place sur l'un des sièges et cherche immédiatement du regard l'homme qu'elle convoite derrière le bar. « Tu veux boire quoi ? » Dit-elle en s'adressant à la brune à ses côtés. Même pas le temps d'entendre la réponse qu'un Devon sauvage apparaît tout sourire. Ils finissent par échanger quelques mots, avant qu'il ne parte préparer les boissons qu'elles ont commandés. Comme à chaque fois qu'elle le voit, ce sourire ne veut plus quitter ses lèvres. « Tu viens souvent ici ? » Il fallait qu'elle sorte l'homme de ses pensées et puis elle était curieuse d'en apprendre plus sur la jeune Yaël. « Tu as un petit ami ? » Quoi ? Riley peut être curieuse quand il faut.


some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 358
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Dim 16 Juil - 14:26 )


WHY?!      



       Si on devait sanctionner tous les joueurs qui sortent en boîte de nuit, personne ne serait sélectionnée.

       Guy Roux
       

     Autant vous dire que rencontrer une psychologue scolaire que j'ai moi même consulter lorsque j'ai annoncé à l'administration que j'étais émancipé me fait plutôt bizarre. Surtout devant une discothèque, une psychologue devant un une boîte quoi ! En réalité je ne vois pas les psychologues hors de leur siège bien confortable. Elles écoutent tellement de choses qui peuvent être choquantes pour certains que je les imagine plutôt neutre à préparer des repas sains, à faire tout correctement, la femme parfaite un peu. Voir Madame Emerson ou plutôt Riley ici ça me paraît irréel, je vais bientôt me réveiller de mon petit rêve, faut pas s'inquiéter j'imagine. En tout cas elle me dit bien qu’elle ne passe pas toute sa vie dans un bureau, j’avoue je me fais une nouvelle idée des psychologues maintenant, elles vivent une vie hors de leur bureau… en discothèque. En tout cas Riley se moque un peu de moi, en même temps je la comprends… Je me fais une idée des gens vraiment débiles des fois.

Trouver des personnes que je connais ici ? Sans aucun doute mais je prévois plus des ennemis qu’autre chose et puis en discothèque c’est quand même dur de trouver du monde que tu connais. Il y a tellement de monde. On est tellement serré qu’on pourrait toucher des partis qu’on préférerait éviter de toucher. Enfin, ça n’a aucun rapport. Je hausse alors encore simplement les épaules pour montrer que je ne sais pas si je vais rencontrer du monde. La flemme de dire que je ne préfère pas rencontrer du monde. Je suis bien avec Riley moi, on s’en fiche si je l’embête tant qu’elle ne court pas vers d’autres personnes qu’elle connaît pour me laisser seule devant un verre. J’avoue que ça ne me déplairai pas mais bon…

Je lui raconte comment j’arrive à boire de l’alcool en discothèque et je suis d’ailleurs assez fière d’exposer mes techniques au grand jour. Même si à mon avis elle n’en a pas besoin, enfin, on peut en avoir besoin si on a pas d’argent mais à mon humble avis elle n’est pas du tout pauvre. C’est qu’un simple avis. «  Quelque chose dans mon verre ? » Je réfléchis à sa question qui n’est pas du tout bête. Mais une réponse me vient assez rapidement. « Quand je vole, je vois d’abord ce que commande la personne et surtout je vois s’il met un truc juste après dedans. Il suffit de le voler juste avant qu’il boit et de le boire d’une traite juste après et c’est bon. Il n’y avait rien dans le verre. Et je prends aussi très rarement les verres sur le bar sans personne devant, là c’est un peu plus risqué. Ah et une dernière chose, quand j’ai un verre dans les mains il est souvent vide quelques secondes après. Pas le temps que quelqu’un mette quelque chose dedans. » Je sourie à mes explications, je suis futée quand même. Soyez pas jaloux. Par contre boire vite ça veut aussi dire être assez vite bourrée. Ça c’est le côté négatif, je tiens assez bien l’alcool mais j’ai quand même une limite. Je connais les soirées où on ne se rappelle de rien après, la gueule de bois etc. J’ai de l’expérience pour ça aussi. «  C’est nul de se faire une fausse carte d’identité, c’est moins attrayant ! Je préfère voler. Mais j’avoue y avoir déjà penser mais je connais personne qui pourrait me la faire. » C’est vrai j’ai failli en faire une, mais je me suis vite rendue compte que je ne savais pas le faire. Connaissant personne pour le faire j’ai vite laissé tomber. Sorry but not Sorry.

C’est vrai que la partie où elle me fait entrer comme ça, comme si de rien était m’a beaucoup perturbé. Heureusement Riley m’explique et je comprends alors parfaitement. C’est comme si c’était la patronne quoi. «  Je voudrai bien un pass VIP aussi, c’est possible ? » Je sourie, c’était de l’ironie bien sûr. Je suis pas sûre que ça existe vraiment un pass pour une fille comme moi et surtout qui n’a pas l’âge de commander de l’alcool à sa guise. D’ailleurs il va peut-être falloir remédier à ça. Je ferai une nouvelle loi, un jour, dans une autre vie.

Je voulais pas rester seule ce soir alors quand je lui ai posé la question si elle restait avec moi j’étais contente qu’elle veuille bien. Je vais passer une soirée avec ma psychologue quoi. Je suis pris d’un fou rire toute seule mais je me calme assez vite pour lui demander si elle veut bien que je la tutoie. Je suis contente qu’elle veuille bien, je vais être libéré des vous qui me donnent envie de vomir à force. « J’avoue que je préfère te tutoyer, j’avais l’impression que ça faisait un peu strict sinon. »

Riley me demande si je veux boire quelque chose je lui réponds directement « UN MOJITO  PLEASE ! » J’ai soif. Mais tellement soif. J’ai l’impression de n’avoir rien bu depuis une éternité et sentir la menthe fraîche du mojito me fera du bien. Sans oublier qu’un mojito c’est rafraîchissant. Il fait quand même chaud ici. Je n’entends pas Riley me répondre alors je l’entends parler avec un homme, ils ont l’air assez complice ces deux là. J’avais déjà vu cette homme ici, plus d’une fois, si ce n’est tout le temps. On dirait qu’il campe ici, mais je ne m’y suis jamais intéressée. « Ah mon avis je viens moins souvent que ce mec, mais je viens quand j’en ai envie. » Je sais pas trop si je viens souvent. Il y a des mois où je viens plus que d’autres mais c’est tout, je ne compte plus les fois où je viens. « Oui je viens souvent c’est vrai et toi ?  » Bah quoi ? Faut l’avouer quand même, je viens souvent.

Elle m’a parlé d’un petit ami ? Je réponds quoi ? Détournement de la question : ON. «  Je suppose que cet homme est bien plus qu’un ami, des partis de jambe en l’air ont dû bien s’écouler entre vous. » J’allais quand même pas parler d’Andreas, c’est secret entre lui et moi. Je ne peux rien dire. Je ne vais pas non plus dire que c’est compliqué parce que si elle pose des questions je suis foutue. Alors je détourne sa question en parlant d’elle. L’homme a qui elle à parler est bien plus qu’un ami c’est sûr, ils sont bien trop complice pour qu’il y est que ça et comme je suis un peu, beaucoup, curieuse autant mettre les pieds dans le plat. Un problème ? « Eh sinon, tu vas me le payer ce verre ou pas ? Parce que tu as été tellement absorbé par ce mec que j’ai même pas eu le verre que tu m’as proposé. C’était un mojito que je voulais… Je ne te force en rien mais bon, tu me l’as quand même proposé... » Bah quoi ? Je le veux mon mojito. « Alors tu vas m’en parler de ce mec qui m’a l’air plus qu’un ami. Aujourd’hui c’est moi la psychologue ma petite Riri. » Je fais un grand sourire, oui je lui ai donné le surnom que j’ai dans la tête depuis tout à l’heure. Je suis fière. « J’espère que ça te dérange pas que je t’appelle Riri, enfin de toute façon je ne changerai pas. » Je suis fière.
       
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1878
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Ven 11 Aoû - 16:11 )



why ?
riley emerson & yäel devitto ※ riri & yaya

“ A little party never killed nobody. ” ― unknow.

La plupart du temps, Riley ne fait pas spécialement attention aux visages dans la foule, elle trace son chemin vers l'entrée et fin de l'histoire. Ce soir pour une raison qu'elle ignore, Riley a décidée de prêter main forte à Yaël. Enfin si elle sait pourquoi : la brunette l'a interpellé, sans ça, Yaël serait certainement encore devant la boite de nuit en train de pleurer toutes les larmes de son corps. Finalement Riley aurait du la laisser à sa place, elle regrettera son instant charité plus tard. Les deux femmes commencent donc à discuter l'une avec l'autre. Elles se connaissent même. En effet, Riley a déjà eut la chance de recevoir la tumultueuse Yaël dans son bureau en début d'année. Malheureusement, la blonde n'en avait pas pu tirer grand chose. Il parait que l'aspect psychologue bloque beaucoup de personne ... Ainsi la blonde était décider ce soir à enfin en apprendre plus sur cette jeune brune. Elle semblait être également une habituée des lieux ou du moins de ce genre d'endroit. Voilà qu'elle veut se la joue 007 des verres.  « Quelque chose dans mon verre ? » La drogue du violeur ça ne lui dit rien ? « Une drogue ou autre chose. » Franchement, Riley espère que la jeune Yaël n'y aura jamais à faire. Alors elle l'écoute parler et lui expliquer comment elle s'y prend, ça l'impressionne presque. « Wahou ! C'est vraiment réfléchit tout ça. » Mais voler un verre à autrui ça ne viendrait jamais à l'esprit de Riley. Elle, elle préfère se les faire offrir. Elles n'ont pas les mêmes valeurs. « Tu ne t'es jamais fait prendre ? » En y réfléchissant, le fait qu'elle soit petite doit être un avantage pour elle afin de s'éclipser rapidement. « Et je suppose aussi que faire des mélanges et boire cul-sec des verres, ça ne te rend pas toujours justice. » Hormis si la demoiselle tient très bien l'alcool. Le secret de Riley pour n'être que rarement bourré : toujours rester au même alcool. Les mélanges c'est le mal et ça la rend parfois agressive. Riley, elle se souvient qu'à l'époque, elle avait une fausse carte d'identité. « C’est nul de se faire une fausse carte d’identité, c’est moins attrayant ! Je préfère voler. Mais j’avoue y avoir déjà penser mais je connais personne qui pourrait me la faire. » Il y a moins de risques de se faire prendre c'est certain, encore faut-il qu'elle soit bien faite. « Pourtant ce n'est pas ce qu'il manque au lycée. » Combien de fois a t'elle surpris des conversations d'élèves à ce sujet ? Un bon nombre de fois. « Je voudrai bien un pass VIP aussi, c’est possible ? » C'est une très bonne question qui le mérite de la faire rire. Ça existe ce genre de chose ? Faudrait qu'elle demande à l'un des garçons un jour. « Tu ne perds pas le nord, toi. » Y'a du culot la dedans et ça plait pas mal à la Emerson. « Si jamais il en existe une, je t'en informerai. Sinon, demain juste Riley la prochaine fois. Avec un peu de chance, je serai là. » Si elle n'a pas mieux à faire ailleurs. Mais on sait toujours que Riley passe sa vie au Blue Lagoon, en même on rappelle où elle habite ? Juste au dessus. « J’avoue que je préfère te tutoyer, j’avais l’impression que ça faisait un peu strict sinon. » Pas faux. « Puis ça me rajoute toujours dix ans dans la figure. » Donc le " tu " c'est très bien et ça convient parfaitement à la blonde. Elle n'a que vingt-neuf ans donc elle est encore fraîche et pimpante, on respecte ! Parler c'est bien mais avec un verre dans la main c'est mieux, donc Yaël veut boire quoi ? « UN MOJITO  PLEASE ! » Le Mojito c'est bon, mais ça sort par les yeux de la blonde. C'est le truc à la mode en ce moment et ça l’agace. Du coup pour elle, ça sera un Gin Fizz aka le cocktail favori de Sonia. « Ah mon avis je viens moins souvent que ce mec, mais je viens quand j’en ai envie. » L'homme ? Ah, Devon ! « C'est l'un de mes meilleurs amis dont je t'ai parlé toute à l'heure. » Donc c'est normal qu'il passe sa vie ici, c'est un peu son boulot. « Oui je viens souvent c’est vrai et toi ? » Donc ça ne sera pas la dernière fois qu'elle la croisera par ici. « C'est un peu ma seconde maison, ici. Mais en règle générale j'suis souvent là le weekend. » En coup de vent parce que Riley ne reste jamais plus d'une heure dans les parages, mais elle bien faire son petit tour et échanger avec le personnel qu'elle connait. Puis quand il n'y a pas Devon, il y a toujours Ryan ou encore Asher. Elle n'est jamais seule. « Je suppose que cet homme est bien plus qu’un ami, des parties de jambe en l’air ont dû bien s’écouler entre vous. » WHAT ? Pas des millions si elle veut tout savoir. « Qu'est qui te fait dire ça ? J'suis surprise c'est la première fois qu'on me dit ça, c'est juste mon meilleur ami. » L'homme qu'elle connait depuis plus de dix ans dont elle squatte ses draps actuellement et qui occupe la place numéro une dans son cœur. « Eh sinon, tu vas me le payer ce verre ou pas ? Parce que tu as été tellement absorbé par ce mec que j’ai même pas eu le verre que tu m’as proposé. C’était un mojito que je voulais … Je ne te force en rien mais bon, tu me l’as quand même proposé ... » MAIS ! Ca saute tant aux yeux que ça ? Riley qui pensait être discrète venait de se faire prendre en flaque par une adolescente. La blague ! « La patience ne fait pas partie de tes qualités, je me trompe ? Il arrive ton mojito. » Et voilà, elle vient à peine de finir sa phrase qu'un mojito sauvage apparaît devant ses yeux, suivit de son cocktail et de son brun. Elle échange trois mots avec Devon avant qu'il ne reparte faire son boulot. « Impatiente va ! » Dit-elle en trinquant son verre contre le sien. « Alors tu vas m’en parler de ce mec qui m’a l’air plus qu’un ami. Aujourd’hui c’est moi la psychologue ma petite Riri. » Si la blonde n'avait pas finit d'avaler sa gorgée, elle aurait recraché son contenu. « Riri ? Et puis quoi encore ? Yaya ? » Désolé mais ça la fait rire. « J’espère que ça te dérange pas que je t’appelle Riri, enfin de toute façon je ne changerai pas.» Ça c'est fait. Au moins ça mérite d'être clair et précis. Donc la petite brune est curieuse ? Elle veut donc savoir ce qu'il se passe avec Devon ? Mouai ... Riley n'est pas sûre que ça soit le meilleur endroit pour en discuter. « Vient. » Elle descend de son tabouret et la conduit jusqu'à un endroit plus tranquille à l'étage avec des banquettes, en gros un coin vip et elles peuvent même observer toute la salle de là où elles sont, c'est beau. « Tu ne m'as toujours pas dit si toi tu avais un petit-ami. » Vous croyez qu'elle n'a pas vu la supercherie ? On ne l'a fait pas à la blonde. « Tu sais j'ai plus l'habitude d'écouter les gens parler que de me confier à eux. » Mais Yaya a décidé que c'était elle la psychologue aujourd'hui du moins, ce soir,  alors pourquoi pas. « Mais j'pense que tu te fais trop de films. C'est juste mon meilleur ami avec qui oui, je couche de temps à autre. » Juste parce que c'est fun et bon parce qu'elle est aussi amoureuse, mais ça, elle ne l'avouera jamais.


some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 358
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Ven 29 Sep - 22:33 )


WHY?!      



       Si on devait sanctionner tous les joueurs qui sortent en boîte de nuit, personne ne serait sélectionnée.

       Guy Roux
       

     Les idées farfelues pour avoir de l’alcool n’est pas ce qui manque par contre les faire aboutir c’est un peu plus compliqué. Bien sûr énoncer tout ce que j’ai déjà fait montre vraiment que je suis une diva dans le métier de pickpocket, non je ne me lance pas de fleur. Je sens juste que je suis la plus douée de toute et qu’il faut bien ce le dire un jour. Ne jamais cacher ses qualités. Par contre ce que vient de me dire Riri ne me laisse pas de marbre, je reste un moment à réfléchir au fait qu’il puisse y avoir de la drogue dans l’un des verres que je prends. Pourtant il n’y a jamais de faille dans mes plans, je ne suis jamais tombée sur de la drogue, enfin de ce que je me rappelle. Puis, je me rappelle finalement assez rapidement la manière dont je procède pour voler un verre. « Toujours fixer le verre que tu convoites, tu sauras s’il y a quelque chose ou non dedans. » Un petit sourire montrant à quel point je suis maline et vraiment exceptionnelle. J’aime me lancer des fleurs un coup de temps en temps, ne vous inquiétez pas ce n’est pas tous les jours. Franchement, Riley a l’air admirative de mes conneries, ce qui me met totalement en joie. « Se faire prendre ? Je suis déjà passée à la limite de la catastrophe, mais j’ai toujours rattrapé le coup soit en inventant une histoire qui pourrait être réelle, ou pas, tu sais on est dans une discothèque, les gens n’entendent pas tout et sont déjà tellement ivres qu’ils sont même pas apte à comprendre ce qu’il se passe. Bon sinon, autant embrasser la personne, les hommes cherchent souvent que ça, il suffit de les exciter un peu et c’est bon. » Je suis totalement détendue avec Riley, malgré que ça soit une psychologue que j’ai déjà vu, elle m’a tout de même l’air assez fêtarde et je pense qu’elle peut comprendre ce que je fais. « Oh oui les mélanges c’est mauvais, je tiens bien l’alcool mais j’ai des limites qui me valent pas mal de trou noir qui ne me déplaise pas spécialement en fait. » J’en ai rien à faire de ce que je fais en boîte, ce qui est en boîte reste en boîte, surtout que franchement les gens qui viennent ici sont tous en attentent d’une femme qui va venir les aguicher jusqu’à être excité comme une puce. Je suis peut-être crue et je fais sans doute une généralité mais la plupart c’est quand même ça. En tout cas, Riri a l’air de bien connaître les fausses cartes d’identités et j’avoue qu’au lycée il y a pas mal de monde qui en font mais …  «  Je suis pas intéressée par les fausses cartes d’identités. Je me demande si ça ne serait pas encore plus illégal que ce que je fais déjà. » Je ne connais rien aux sentences juridiques, mais ce qui est sûre c’est que j’aime mes pratiques parfois douteuses.

Voyant que Riley n’est absolument pas inconnue à ce lieu je demande bien sûr, à être moi aussi une privilégiée. Sur le ton de la plaisanterie parce que je ne sais même pas si ce que je propose est probable. « Sans soucis, n’hésite pas à me le dire au plus vite ! Ah ouais t’es vraiment une VIP des VIP si tu peux me faire entrer comme ça, juste par ta présence. Peut-être que je devrai me déguiser en toi… » Je pouffe de rire, mes idées sont désastreuses et à mourir de rire.

C’est vrai que tutoyer Riri est beaucoup plus agréable. Mais elle a vraiment l’impression d’être vieille ? Je la pense plutôt jeune moi. «  T’as quel âge ? Parce que franchement on dirait que t’as 23 ans et quand tu parles de ton âge on a l’impression que tu en as 40. C’est là que tu es une vieille grand-mère qui s’est fait faire de la chirurgie, je vais pas m’en remettre si c’est le cas.» J’aime être complètement déganté sur les bords,  c’est ce qui fait souvent rire les gens ou on se moque aussi beaucoup mais j’adore faire rire les gens de cette manière.

Ah c’est donc lui, le fameux meilleur ami sans aucun doute on voit la complicité entre les deux et on ne peut pas me la faire à moi. Ca non et je vais bien me mouiller pour que Riri me raconte tout, il en faut surtout pas s’inquiéter de ce côté-là. Riley connait bien cet endroit ce qui ne m’étonne pas le moins du monde, j’avais bien cru comprendre depuis… le début en fait. Je vais donc dans la gueule du loup en lui disant clairement qu’elle n’est pas seulement meilleure amie avec cet homme. « Ouais juste un meilleur ami qui a juste envie de te sauter dessus mais qui se préserve parce qu’il gère la boîte j’imagine. Enfin, je ne veux pas savoir les détails de vos partis de ʺje me déshabille et après ça fini avec un préservatif  sur le dos ʺ » Des détails qui me donneraient juste envie de me jeter sur les toilettes et vomir ce que je peux. Maintenant on peut se jeter sur les toilettes, vous ne saviez pas ? Nouveau concept les gens, mettez vous à jour voyons ! Riri a tellement été absorbé par son prince charmant, meilleur ami, que ma boisson n’arrive pas aussi vite que prévu, ce que je lui fais savoir. « Ah bah oui il arrive enfin ! » Des fois je parle trop vite, c’est vrai qu’il est arrivé dès qu’elle m’a raconté, mais pas le temps de lui dire quoi que se soit que je me jette sur mon Mojito. J’ai beaucoup trop soif, je sais, l’alcool n’hydrate pas, mais un moment ou l’autre je prendrai un verre d’eau (ou pas). Après une longue gorgée que je ne savoure presque pas, je pense direct qu’il m’en faudra surement un deuxième, là c’est parce que j’ai soif mais après ça sera pour le plaisir. Je lui envoie enfin le surnom dont je pense depuis un moment maintenant et évidemment je me prends le révère de la médaille en pleine face. Yaya ? Sérieusement… Un nouveau surnom mais d’un autre côté je le trouve plutôt mignon, alors juste pour la faire chier, je ne vais rien dire mais juste sourire.

Je vais enfin savoir ce qu’il se passe avec le mec aux partis de jambe en l’air. Elle m’emmène dans un coin plus isolé, la confidentialité, elle n’est pas psy pour rien c’est sûr, le secret professionnel les gars. Riri pense au travail même en extérieur ou quoi ? En tout cas, l’endroit où on se retrouve est plutôt joli, ça à l’air assez privé et … VIP. On voit tout d’ici, c’est amusant, alors que je fixe les mecs bourrés, les beaux gosses en train de bosser. Riley me sort bien vite de mes pensés. Une question sur un petit ami existant ou non, je réfléchis un moment avant de dire une connerie et je finis par lui dire. « Riri voyons, tu sais très bien que je suis pure et chaste, je ne suis rien d’autres. Alors la question d’un petit ami ne se fait pas. » J’ai trop menti, elle ne me croira jamais, ça va être drôle de trouver un autre mensonge à raconter, je ne mens pas souvent mais du coup là… Ca va être chaud cacao. Heureusement Riri ne se démonte pas pour parler de sa relation. « Juste meilleur ami et sex friend ou plus ? Parce que bon, on couche pas vraiment sans sentiment, à moins que tu veux oublier un truc ou ce genre de chose … A moins que tu sois une prostituée ou un truc dans le genre. Dans ce cas, je voudrai bien savoir combien tu gagnes, si jamais j’ai besoin d’argent. » Clairement, je me moque d’elle. Je ricane toute seule. « Alors tu vas me dire exactement ce qu’il se passe ? » Je finis d’une traite mon verre. «  On peut en ravoir un ou c’est interdit et faut que j’aille voler ? » Je suis bien moi là avec Riri, j’ai pas trop envie de me bouger. « Si tu veux je paie cette tournée, il faut juste que tu commandes pour moi. » Bah oui je ne suis pas pauvre à ce point là, je travaille à côté des cours quand même.

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1878
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Sam 7 Oct - 17:44 )



why ?
riley emerson & yäel devitto ※ riri & yaya

“ A little party never killed nobody. ” ― unknow.

Riley est plutôt satisfaite d'être tombée sur Yaël. Quand elle l'avait rencontré au lycée, cette dernière ne s'était pas montrer très réceptive et ne s'était pas ouverte à la blonde. Ainsi faire plus ample connaissance dans un bar, c'est toujours plus agréable. Sauf que la question qui brûle les lèvres de la blonde c'est de savoir comment elle peut boire sans avoir l'âge requis ? Elle lui explique donc sa petite technique qui surprend assez la blonde. « Toujours fixer le verre que tu convoites, tu sauras s’il y a quelque chose ou non dedans. » D'accord, Riley retient la leçon numéro une. Mais un jour, elle va se faire choper non ? D'après ce que Riley comprend, Yaël arrive toujours à se sortir de ce genre de situation sans trop de mal. « Tu en connais un tas sur le sujet. Franchement je suis admirative de voir que tu donnes autant d'énergie la dedans. Mais je suis contente de ne plus avoir ce genre de problème. » Riley a passée l'âge qu'on lui demande sa carte d'identité et son compte en banque est assez généreux pour qu'elle s'offre des verres plutôt que de les voler aux autres. Puis au BL, elle ne paie jamais une seule consommation. Fallait bien avoir un ou deux avantages à être la meilleure amie des deux Oakley. « Oh oui les mélanges c’est mauvais, je tiens bien l’alcool mais j’ai des limites qui me valent pas mal de trou noir qui ne me déplaise pas spécialement en fait. » Les mélanges ce n'est jamais bons que ça soit pour l'estomac comme pour la tête. « Ça t'fait rien de ne pas te souvenir de la veille ? » Quand ça arrive à Riley, elle sait qu'elle a été dans un état très pitoyable. Et ça n'est arrivé que quand elle a mélangée de l'alcool avec des substances illicites. « T'as l'alcool joyeux ? » Simple question. Riley c'est soit ça, soit elle a l'alcool mauvais et ça n'est jamais bon d'être prêt d'elle dans ce genre de situation. « Je suis pas intéressée par les fausses cartes d’identités. Je me demande si ça ne serait pas encore plus illégal que ce que je fais déjà. » Bonne question. « Au pire, la carte sera détruite et  tu passeras un court séjour en cellule. » Soit rien de bien méchant. Riley est certaine que le casier judiciaire de la lycéenne est loin d'être vierge, comme elle ne doit plus être vierge à son âge. « Sans soucis, n’hésite pas à me le dire au plus vite ! Ah ouais t’es vraiment une VIP des VIP si tu peux me faire entrer comme ça, juste par ta présence. Peut-être que je devrai me déguiser en toi … » Là, ça la fait vraiment rire. « Il te manque peut-être quelques centimètres. Puis ne teint pas tes cheveux, je ne pense pas que le blond t'irait très bien. » Puis Riley est unique, non mais oh ! « Après si je ne suis pas là, je ne pourrais rien pour toi. » Certes Riley est souvent au BL, mais elle n'y passe pas toute sa vie non plus. On va y croire. Voilà qu'enfin Yaël arrête de la vouvoyer ! Tant mieux, Riley a toujours l'impression que ça la fait vieillir. « 23 ans tu es gentille, j'aimerai bien avoir encore 23 ans. J'en ai 29 ans. » Et le premier janvier de l'année prochaine, elle passera une nouvelle dizaine : les trente ans. Riley ne préparera pas de grandes fêtes, elle déteste son anniversaire. « J'aimerais bien avoir ma tête à 40 ans, bordel. » Elle serait encore et toujours gravement bonne. Les filles sont coupés dans leur conversation quand un Devon sauvage apparaît et qu'ils échangent quelques mots. Yaël imagine déjà qu'il se passe un truc entre Devon et Riley. Bon elle a tout juste, mais l'admettre c'est pas ce que Riley recherche. « Non juste parce qu'on est amis depuis trop longtemps et que j'imagine on n'a pas envie de perdre ça. » Ce n'est pas totalement un mensonge c'est ce que craint Riley si un jour ils arrêtaient de coucher ensemble avec Devon. Et elle ne sait absolument pas comment gérer ça. « Ah bah oui il arrive enfin ! » « Espèce d'impatiente. » siffle-t-elle entre ses dents. Riri décide donc de conduire Yaya vers l'étage afin d'avoir un peu plus de calme et de pouvoir discuter tranquillement entre filles. « Riri voyons, tu sais très bien que je suis pure et chaste, je ne suis rien d’autres. Alors la question d’un petit ami ne se fait pas. » Quand doit-elle se mettre à rire ? « Si tu es pure et chaste, je suis la vierge alors ? » Désolé mais elle n'y croit absolument pas. « Allez va y, je suis sûre qu'il y a un garçon. » Elle lui donne même un petit coup de coude comme si elle voulait lui soutirer des informations. Puis puisqu'on parle de garçon, Riley parle de Devon. « Je n'ai pas vraiment envie de mettre un nom sur la relation que j'entretiens avec lui. On est bien comme ça et ça durera le temps que ça durera. » Par contre, Riley se crispe un peu dès lors que Yaël annonce le sujet de la prostitution. D'accord, elle n'était pas au courant, elle ne peut pas lui en vouloir, mais le sujet est toujours aussi déplaisant. « Il n'y a rien de plus sale de que vendre son corps contre de l'argent. Tu n'en tireras aucun bénéfice. » Puis il faut trouver un homme qui accepte ce style de vie, du moins ce passif et ça n'est pas toujours facile à trouver. « On peut en ravoir un ou c’est interdit et faut que j’aille voler ? Si tu veux je paie cette tournée, il faut juste que tu commandes pour moi. » Si Riley n'a pas l'habitude de s'entendre avec les femmes, elle est agréablement surprise de voir que le courant passe bien avec Yaël. « Non, non tu n'auras pas besoin d'aller en voler. » Puis Riley refuse de boire un verre d'un inconnu. « Garde ton argent, j'invite pour toute la soirée. » Comme si Yaël allait refuser de boire à l’œil toute la soirée. La blonde fait signe à l'une des serveuses non plus de prendre sa commande, deux nouveaux mojitos. « Tu fais des rencontres intéressantes d'habitude ? » Si elle ne vient pas avec des amis, elle doit bien rester avec des gens.


some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡

❝ Family don't end with blood ❞
Mamie Yaya : Mascotte de SD ♡
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/11/2016
›› Commérages : 358
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Thylane Blondeau
›› Schizophrénie : Emina Hamilton
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( Mer 18 Oct - 14:38 )


WHY?!      



       Si on devait sanctionner tous les joueurs qui sortent en boîte de nuit, personne ne serait sélectionnée.

       Guy Roux
       

     Voler c'est comme être un ninja silencieux, même si l'image ne colle pas vraiment puisqu'un ninja tire souvent des cris comme « Yaaaaa! » c'est quand même comme ça que je le vois. Je dévoile donc petit à petit mon expérience comme un ninja inculquant un certains nombres de techniques à son élève. Bientôt, j'aurai l'accoutrement pour devenir un réel ninja, comme d'habitude je divague. Riley , mon élève, est admirative. Un long sourire se dessine sur mon visage, je suis fière de moi. Bientôt je bomberai le torse pour montrer ma puissance, rigolez c'était de l'ironie les gars. Bon par contre je me ferai toute petite quand je serais ivre morte, quoi que... «  Être complètement défoncée ne me dérange pas, ne pas me rappeler ce qui s'est passée non plus. J'ai confiance en moi et je sais qui je suis alors, si je fais quelque chose de bizarre ou quoi, j'en prends totalement la responsabilité. Et puis il faut dire que l'alcool n'est pas trop un frein, je suis du genre à d'abord rigoler pour un rien et à m'endormir dans un coin jusqu'à ce qu'on vienne me réveiller et qu'après je continue à faire la fête. Il me faut juste des pauses. » Je me mets à sourire à cette perspective. M'endormir sur les toilettes à sans doute étaient la pire des choses, quoi que j'ai aussi expérimenté le bar qui m'a clairement servi de lit. Je me suis juste réveillée à ce moment là avec de l'alcool dégoulinant sur ma robe et du vomi plein les cheveux mais bon, comme j'étais toujours dans les vapes je ne m'y suis jamais trop préoccupée. Je vois déjà le dégout sur votre visage, ne vous inquiétez pas, ça ne vous arrivera pas.

Puis on reparle de mes techniques et de cette fameuse carte d'identité. «  Mais je veux pas finir en prison moi! C'est flippant! C'est là que je deviens claustro à cause de ça, tu te rends compte? Dans les journaux on pourrait voir écrit: «  Cette fille de 17 ans devient claustro en prison » Ça le fait pas, avoue. Et puis, j'ai peur que les policiers soient méchants, c'est là qu'il me tabasse en cachette! » Ah oui, je me suis pas très rassurée devant les policiers, je les fuis comme la peste. Vous voyez c'est comme si un chien vous mordait les couilles, vous vous débattez logique sauf que ça fait encore plus mal. C'est pareil qu'en prison, on vous prend, on vous enferme dans cette cellule et on agrandie la  souffrance avec les interrogatoires et l'isolement. Oui, je le vois comme ça, c'est peut-être cru mais franchement, celui qui va là-bas, je le respecte. En tout cas, j'ai trouvé un meilleur moyen pour passer au travers des filets de la boîte, se transformer en Riley, mais celle-ci n'a pas l'air confiante, ce que je comprends parfaitement. «  Je ne pense pas non plus que le blond irait bien, peut-être que toi tu devrai te faire brune, ça serait plus simple pour moi. Mais ce qui est sûr c'est que ma taille en changera pas... Je vais devoir mettre des échasses, je ressemblerai à une girafe. Pas que tu en es une hein! » Je me perds dans mes conneries, je suis désespérante. On dévie sur son âge et je suis assez surprise de constater qu'elle est 29 ans, elle ne les fait pas, mais pas du tout, pourtant ça aurait été plutôt logique qu'elle soit plus vieille que 23 ans puisqu'elle aurait à peine fini ses études. «  Tu ne les fais pas vraiment, par contre dans 40 ans, tu commenceras à avoir des rides et devenir une vieille grand mère avec des maux de dos. » Cette image s'offrant assez vite à moi et je ne pus me retenir de rire, Riley, 80 ans, avec une petite canne et le dos bossu, avec des cheveux blancs. J'explose littéralement de rire.

Finalement on part sur cet homme qui l'a accosté, je n'ajoute rien mais je me ferai un plaisir de lui demander tout un tas de truc juste après. On monte dans cet endroit calme, avec mon mojito à la main que j'avais été assez impatiente d'avoir. Bien évidemment on ne reste pas sur le sujet de son meilleur ami, mais on parle de moi. Ma pureté et ma chasteté n'a pas l'air de fonctionner sur Riri et je dus bien évidemment faire face à une Riley moqueuse. « Oh ça va hein.. Je fais ce que je veux, ça se trouve je pourrai très bien tomber amoureuse de toi. Qui sait ? Tu ne connais pas encore mes tendances sexuelles. » Oh oui, je viens de l'aguicher, mais je ne pouvais pas parler de Nathan, c'est un secret et je ne peux rien dévoilée. Alors je pars dans une toute autre direction en m'approchant de Riley juste pour faire genre que je suis lesbienne, ce qui n'est pas le cas. Un jeu d'acteur plus compliqué que je le pensais j'avoue. «  Je ne suis peut-être plus intéressée par les garçons depuis quelques temps qui sait? » Je jouais un jeu totalement contraire à moi même, et je ne sais même pas si je jouais bien, mais bon, il fallait bien que je fasse abstraction à toutes ses demandes.  On en est arrivée à parler de prostitution et j'avoue que s'en était un peu gênant, pourtant ce n'est pas ça qui me retient pour continuer. « C'est un métier comme un autre, il suffit de faire la part entre le pro et le privé. » Ce n'est pas réellement ce que je pensais, je suis du genre je m'en foutiste, pourtant, la prostitution entre dans le privé comme dans le pro j'ai l'impression, enfin je n'en sais rien.

Je finis rapidement mon verre et finalement je propose ma tournée, mais Riri m'invite pour toute la soirée. Je fais un grand sourire. « Merci pour cette offre, mais sache que je suis du genre dépensière pour ça. » Oh oui, quand je commence, j'ai du mal à m'arrêter, un lien avec une certaine addiction, je ne sais pas trop et je ne m'en préoccupe pas. « Oh oui, je fais pas mal de rencontre, mais … ce n'est que pour les soirées, sinon ce n'est pas réellement des amis. C'est des connaissances que j'utilise entre autre. » Je joue un peu avec les gens pour tout et n'importe quoi mais souvent c'est eux qui viennent à moi donc je ne me prive pas. « Toi, du coup tu dois connaître pas mal de monde ici. Tu dois voir souvent les mêmes têtes, malgré quelques uns.. » Je me dis qu'elle doit bien s'amuser entourée de plein de monde. « Je suis sûre que tu as du faire de jolie rencontre quand même. »

       
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: WHY?! (Riri) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

WHY?! (Riri)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération