You can stand under my umbrella ✻ MIKAYLA

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4387
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

You can stand under my umbrella ✻ MIKAYLA ✻ ( Sam 6 Mai - 22:17 )



You can stand under my Umbrella
MIKAYLA ☽ When the sun shines, We'll shine together. Told you I'll be here forever, Said that I'll always be your friend. Took an oath Imma stick it out 'till the end. Now that it's raining more than ever, Know that we still have each other. You can stand under my Umbrella


FINI ! Tu viens de noter le point final à ton dernier examen de l’année. Bon, tu sais pas encore si t'es plutôt fière de tes réponses ou non. Ça viendra au fur et à mesure que ton cerveau s'amusera à te faire douter, mais voilà ! Enfin, t'avais fini cette année et il ne te restait plus qu'à attendre les résultats, faire ton internat et ... Redémarrer une nouvelle année. YEAAH ! Quoi qu'il en soit, t'avais prévu ton coup pour ce soir. A peine sortie de l'examen, tu te diriges vers ta voiture en direction du petit magasin de fruit et légume de la ville. Tu y fais tes petites courses en mode grand-père, réfléchissant un siècle pour savoir si les avocats paraissaient mûres ou non. Oh ! Et n'oublions pas que tu as glissé sur le sol, finissant presque ta route parmi les fraises. Ouf ! C'était pas passé loin que ta tête soit rouge pétant et que tu doives payer tu sais pas combien pour les dégâts. Autant dire que tu as rapidement finit à la caisse puis dehors, les bras chargés comme jamais. Ouais, comme tu disais, t'avais préparé une petite surprise pour Charlie. Tu lui avais fait croire que tu avais un examen demain, soit, samedi. Or, ce n'était qu'un mensonge et tu comptais aller lui préparer un petit dîner tout simple, pour lui montrer une bonne fois pour toute que oui, toi, Cameron Thompson, tu sais cuisiner. Sans te couper un doigt ! Bien-sûr, t'avais pas prévu d'envoyer un message à Mikayla. Bêtement, tu te disais que t'aurais un peu de chance et qu'elle ne serait pas là. Ou, dans le pire des cas, elle t'aurait peut-être pas trop voulu de devoir disparaître le temps d'une soirée. Quoi que ? .... Non, Milka, elle est gentille et douce. Compréhensive. Ok. Si vraiment, elle est sympa et que tu la croises, tu l'invites à manger. Elle sera de ton côté pour dire que tu cuisines bien, se sera un atout majeur. Bref. C'est donc sans Candice et sans voir la porte avec les sacs que tu portes que tu tentes tant bien que mal de toquer à la porte. Tu finis par devoir le faire avec ton pied. Désolé pour la violence. Quand, après quelques minutes d'attentes horribles, la porte s'ouvre, tu réfléchis même pas à qui ça peut bien être. Pour toi, c'est Charlie et en voyant que tu galérais comme pas possible, elle t'a laissé faire, se foutant surement de ta poire. Se serait tout sauf inhabituel. « Bonjour, bonjouuuuuuuur ! » T'avances, clopin-clopan jusqu'à la cuisine où tu poses ton chargement. « J'ai une surprise pour t...  » que tu commences en te retournant pour avoir une brune devant toi. Hein ? « T'es pas Charlie. » Captain obvious est en toi. Non. C'est Mikayla. Tu souris, heureux de la voir et lui fait la bise. « Tu vas bien ? » Pourquoi est-ce qu'elle regarde à côté de toi ? Ah ! Oui. Les légumes et tout le tralalala. « J'ai prévu une surprise pour Charlie. » que tu avoues, les joues rouges. Décidément, t'as un gros problème avec ça en ce moment. Faudrait peut-être que tu prennes confiance en toi et arrête d'être mal à l'aise pour rien. « Elle est aux écuries ? » Comment ça, non ? La brune t'expliques qu'elle est partie faire un truc que t'as pas trop suivi jusqu'au bout. « Mais elle revient ? » Apparemment, oui. Mais pas dans la soirée. Plutôt demain matin. « Ahooooooow. » Ceci ressemble au cri d'un bébé chat en détresse. « J'voulais lui faire goûter mes lasagnes végétariennes ... » Vous connaissez la pub : Mais t'avais dit qu'on ferait des knackis ? C'est la même chose, made in Cameron. « Hanw. J'suis triste. » Genre vrai de vrai. Tu te sentais déjà tellement fière de préparer tout ceci et qu'elle découvre tout au dernier moment. « J'avais même acheté de la glace ... » OH SHIT ! « LA GLACE ! » Tes mains cherchent frénétiquement dans le sachet pour trouver le grand pot, saveur caramel. Okay. Tout semble encore assez dure. CEY BON ! Tu viens de sauver le dessert. Faut juste le ranger dans le congélateur. « T'fais quoi ce soir ? » Parce que toi, maintenant, t'es tout seul et ça te donne pas trop envie.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 80
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: You can stand under my umbrella ✻ MIKAYLA ✻ ( Mar 20 Juin - 9:36 )

« Allez Marsounet. » Jonglant un petit bol de morceaux de légumes qui allaient devoir faire office de snack, la belle brune se laissa tomber sur le canapé avant de laisser son chien prendre place à ses côtés : un privilège auquel il n’avait que trop rarement le droit, du moins avec Charlie dans les parages. Mais avec la blonde partie pour la soirée, pourquoi se priver d’une soirée canapé avec son chien ? Après tout, sa meilleure amie ne le saurait jamais qu’elle a – une fois de plus – transgressée la fameuse loi de ‘pas de chiens sur le canapé’. « Hmm… qu’est-ce que tu dirais : Tom ou Samy ? » Mais alors que le cœur de la belle balançait entre deux films, et surtout deux acteurs on-ne-peut-plus attrayants à ses yeux, son chien, lui, n’accordait que trop peu d’importance au dilemme dans lequel se trouvait sa maîtresse. Couché sur le dos, la tête sur les jambes de cette dernière, il semblait bien décidé à évincer les deux hommes de l’esprit de Miky, et de continuer à défendre sa place de mâle numéro 1 dans le cœur de cette dernière… ou du moins, c’était certainement là une manière possible d’interpréter ses tentatives infructueuses de glisser sa tête sous la main de la belle. Toujours friand d’attention de la part de sa jeune maîtresse, Mars faisait de son mieux pour s’assurer caresses et câlins tout en repoussant le vil envahisseur sous la forme du chien de Charlie – mais voilà, c’était de Mars que l’on parlait, si bien qu’il serait bien exagéré de dire qu’il y parvenait. Au contraire, à force de se tortiller, allongé sur le dos afin de trouver la position optimale aux côtés de Miky, le chien ne tarda pas à glisser du canapé, atterrissant d’une manière bien peu gracieuse sur le carrelage. « C’est pas possible, comment j’ai bien fait pour mériter un chien pareil… » soupira la belle brune. Et comment aurait-elle pu ne pas soupirer ? Car en tombant, Mars avait réussi à entrainer dans sa chute le petit snack de sa maîtresse… snack qu’il était d’ailleurs en train de dévorer, couché sur le sol. Génial, sur ce coup, le choix crucial entre Thor et Hunger Games allait une fois de plus être reporté, ne serait-ce que pour nettoyer ce bordel qui semblait tant plaire aux deux canidés – enfin, uniquement à Mars, qui croquait dans chaque légume, uniquement pour recracher le morceau quelques instants plus tard. Visiblement, le mode ‘végétarien’ n’était pas pour lui, même s’il semblait avoir quelque peu du mal à y croire. « Il est un peu bête, hein Smartie ? » Pendant quelques longues secondes, le chien de sa meilleure amie l’observait avec de grands yeux nettoyer le sol, avant de laisser échapper quelques jappements en courant vers la porte, où seulement quelques instants plus tard, des coups quelque peu violents retentissent. « Allez-y, enfoncez la porte, on ne dira rien ! » Les yeux de la belle brune se lèvent au ciel, et pourtant, son agacement prend rapidement son envol lorsque la porte s’ouvrit pour dévoiler une silhouette qu’il ne lui est que trop familière : Cameron… au moins, ça expliquait l’impatience dans les coups, car même maintenant, il ne lui accorde pas le moindre regard avant de se faufiler à l’intérieur de la maison, les bras chargés… de quoi au juste ? « Ben bien… bonjours à toi aussi. » laissa-t-elle échapper à voix basse, sans être sûre que Cameron puisse l’entendre. Après tout, ce n’était pas comme si on – et par là, elle voulait bien sûr dire Charlie et Cam – lui reprochait assez souvent d’être trop râleuse, alors cette fois-ci au moins, elle garderait ses railleries pour elle, se contentant de suivre cette tornade qui était en train de sillonner à travers leur maison. « Sinon ça va ? T’as besoin de quelque chose peut-être ? » Des mots dont la consonance était bien moins moqueuse une fois prononcés à haute voix qu’elle ne l’avait été dans la tête de la brune, et pourtant, ils semblaient faire effet, car pour la première fois depuis son arrivée quelque peu mouvementée, Cam semblait réaliser à qui il avait à faire – ou plutôt à qui il n’avait pas à faire, ce qui revenait presque au même, si l’on ne chipotait pas trop. « Mais… comment t’as remarqué ça ? » Dans ses yeux dansait cette flamme si traitre qu’était celle de l’amusement, alors qu’elle s’approche de Cam pour le serrer dans ses bras. « Je sais pas si tu le mérites, vu que je ne suis clairement que second choix… » continua-t-elle sur un ton faussement boudeur, alors que ses bras s’enroulent autour de son ami, comme elle a eu l’habitude de le faire depuis leur plus tendre enfance. « Mais vu que tu m’as manqué pendant tout ce temps, je vais me montrer magnanime… enfin, du moins, si t’as quelque chose de bon dans tous ces sacs. » Et par-dessus de l’épaule de son ami, elle commence à examiner le contenu des sacs, qui, devant au contenu de leur frigo ou même placards, semble être un véritable paradis. Comme quoi, il faudrait vraiment qu’elle aille faire les courses avant que Charlie ne revienne, mais aujourd’hui, elle n’a envie uniquement de passer une soirée tranquille, tout en dévorant le contenu intégral de leur frigo – ce qui, en soi n’est pas si compliqué s’il ne reste que la moitié d’un concombre ainsi que quelques feuille de laitue… « Pour Charlie ? Mais elle t’as pas dit qu’elle part à … » C’était quoi déjà le nom du blaid où elle allait aujourd’hui ? Sa meilleure amie avait du le lui répéter bon nombre de fois, et pourtant, impossible pour Mikayla de s’en rappeler. « … bref, elle est partie à midi, et ne revient que demain. » Sur ce coup, c’était tout de même étrange que Cam soit visiblement le dernier à être au courant... troubles in paradise ? Peut-être… ou avec le stress des exams, il l’avait tout simplement oublié… « D’ailleurs, t’es pas censé être le nez fourré dans un bouquin à l’heure qu’il est ? » Comme quoi, il lui arrivait tout de même de retenir des choses que Charlie lui disait, puisqu’elle ne se souvenait que trop vivement de leur discussion comme quoi les exams de Cam ne leur laissait que trop peu de temps ensemble… Puis, c’était bien là un sujet sur lequel elle aimait le taquiner, puisque de leur groupe d’amis, c’était bien Cam qui avait choisi le plus long parcours d’études, et surtout le plus difficile. Miky, elle, n’avait jamais été une véritable lumière en cours, préférant bien trop se préoccuper de sujets tels que la meilleure alimentation pour son cheval, ou encore les dernières ’découvertes’ en terme de horsemanship plutôt que d’ouvrir son bouquin de maths ou autre… résultat, elle avait eu son diplôme notamment grâce à l’aide d’Adam qui avait tenté de rendre intéressant tous ces cours dans lesquels elle s’était ennuyée à mourir – et aussi grâce à ses parents, car la menace d’interdiction de monter à cheval en cas d’échec avait toujours planée au-dessus de sa tête. Mais voilà bien des années qu’elle avait laissé toutes ces révisions derrière elle, et sur ce coup, elle n’en pouvait être qu’heureuse. Le milieu du cheval était loin d’être un métier facile, les heures de travail s’enchaînaient souvent jusqu’à tard le soir, et pourtant, pour rien au monde n’échangerait-elle sa vie contre celle d’une étudiante – encore moins maintenant qu’elles étaient en train de vivre leur rêve avec Charlie. « Tu sais… peut-être que tu devrais faire goûter ces fameuses lasagnes à quelqu’un d’autre ? Juste pour t’assurer que tu ne vas pas empoisonner ta petite amie, tu sais… » Et alors que d’un mouvement compatissant, son bras s’enroulait autour des épaules de Cam, ses yeux, eux, pétillaient d’amusement. Après tout, maintenant qu’il était là, autant en profiter pour en faire une soirée à deux. Une soirée entre amis, comme ils n’en avaient plus fait depuis… quand déjà ? A chacune des soirées dont elle pouvait se souvenir, il y avait toujours eu au moins Charlie, voir même Adam… alors il est grand temps de commencer une nouvelle tradition, n’est-ce pas ? « T’as même prévu de la glace ? » La gourmandise est inscrite sur le visage de Miky. « Elle a de la chance Charlie. » Enfin, la plupart du temps du moins, car selon ses récits, Cam semble bien la faire passer par tout un tas d’émotions – et pas toujours uniquement des meilleurs. « Hmmm… j’avais prévu une soirée tranquille avec mon amant secret, hein Marsounet, mais pour de la glace, je veux bien y renoncer pour la passer avec un ami. » répondit-elle en rigolant. « J’ai trouvé la réserve de films de Charlie, si ça te tente… » Le disque dur de la blonde, une véritable mine d’or en matière de films. De comédies romantiques à films d’action, on pouvait y trouver tout ce que l’on désirait – ou presque.





HRP : je suis vraiment désolée pour l'attente >.<

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas

You can stand under my umbrella ✻ MIKAYLA

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération