You’re the only one that I want ✻ NIA

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 625
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Jeu 11 Mai - 22:44 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


« LIBEREEEEEEEEEEEE ! DELIVREEEEEEEEE ! » Mia, elle chante sa bonne humeur au monde entier, quitte à le rendre sourd d'ici quelque secondes. Elle s'en contre-fiche, elle est heureuse, elle est même divinement heureuse. Cette sensation, elle pensait l'avoir perdu à jamais et voilà que désormais, elle réapparaissait. Alors oui, elle est obligé de la montrer. « LE FILS DE LA MAIIIIIRE EST MARIIIIIIIE ! » Et vas-y qu'elle en remet une couche. « LIBEREEEEEE ! DELVREEEEEEEEEE ! » Et elle se fait couper dan son élan par une main qui se pose devant sa bouche. Eh ! « Laisse moi chanter, j'ai pas fini ... » qu'elle chuchote à Noah, une fois qu'il l'ait relâché un petit peu. « TU NE M'ATTRAPERAAAAAAAS JAMAIIIIIIIIIIIIS ! » qu'elle hurle à nouveau, sur le thème de la chanson, tout en se mettant à courir dans le grand parc qui avait été prévu pour l'occasion après le mariage du fils de la mairesse. Heureusement, d'ailleurs ! Au moins, Mia, elle peut faire ce qu'elle veut parmi les arbres et les fleurs, personne ne la verra et personne ne lui dira de la fermer. Et ... Hop, un talon qu'elle laisse tomber sur le sol. Et Hop, le deuxième suit le mouvement. Elle court désormais pied nu dans la végétation, slalomant de droite à gauche pour que le français ne la rattrape pas. Bien-sûr, elle se croit toute puissante. Indestructible. Intouchable. Mais Noah est bien plus intelligent qu'elle, et possiblement un peu moins fou aussi. Il a bien compris qu'elle faisait toujours le même parcours et il l'attrape en cours de vole. « Eh. C'est pas juste. » Dans les règles qu'elle avait établies dans sa tête, le brun n'avait pas le droit de s'arrêter. « Avoue que tu tiens pas la forme, hein ! » qu'elle dit, taquine, tout en tapant légèrement son torse aussi dure que du béton. C'est bon, elle a compris qu'il avait des muscles. « Ok, je me suis fait mal ... » Ah non, c'est même pire que cela. « OH MON DIEU REGAAAAAAARDE ! » Désolé les petites oreilles de Noah. « Mon vernis s'écaille ! » C'est un drame. Un vrai drame. Elle déteste cela. Mia trouve ça moche, laid et tout ce qu'il y a de plus disgracieux. « J'en ai pas dans mon sac ... » URGENCE, URGENCE ! « Faut qu'on aille chez toi ou chez moi, que je l'enlève. Je peux pas rester comme ça. » Parce que déjà, elle sent tous les regards vers elle et les moqueries des autres jeunes femmes vis à vis de cet accident de parcours. « T'as du enlève vernis chez toi ? » Oui, elle aime bien utiliser son propre vocabulaire « Parfait, on va chez toi comme c'est plus près. » Le problème est presque réglé. Elle ne résiste pas à lui offrir un rapide baiser sur ses lèvres douces, histoire de le récompenser un peu en avance.

✻✻✻

La blonde a un peu perdu de sa superbe. Sa joie est un poil redescendu, de même que les émotions dû au mariage. Peut-être que la marche à pied à quelque peu dissipés les quelques verres d'alcools qu'elle avait su grappiller lors du cocktail d'après-cérémonie. Elle n'était pas saoul. Loin de là. Elle avait encore toute sa tête, grâce au brun qui lui avait supprimer plusieurs verres des mains. Disons juste que le peu qu'elle avait bu avait su la rendre totalement historique et que là, elle commençait seulement à retrouver pleinement ses esprits. « Enfin ! » La blonde se laisse tomber comme une lavette dans le divan du brun. « Je commençais à maudire ces fichus talons hauts. » Les porter, ça allait. Les tenir et marcher pendant toute une journée avec ? Ça commençait à devenir un véritable enfers. Alors, bien rapidement, elle les enlève et les jette dans un coin de la maison. « Il fait chaud chez toi. » La blonde se relève, ouvre une fenêtre et en profite pour donner quelques caresses à Copernic. « Ça te dérange si j'enlève ma robe ? » Parce qu'elle a vraiment, vraiment, trop chaud. « Je pique un tee-shirt à toi, t'en fais pas ! » qu'elle ajoute juste après. Manquerait plus que le français lui fasse une crise cardiaque à force de croire qu'elle aime être en sous-vêtement devant lui. Bon, dans le fond, ça ne la gêne absolument pas. « Au moins, celui-ci finira pas plein de pipi puisque Snow n'est pas là. » Et ça, c'est magique. Mia va dans la chambre du brun, laisse tomber sa robe sur le sol et l'échange avec un vieux haut qui lui arrive mi-cuisse. « On fait quoi ? » Oui, elle a oublié le petit problème lié à son vernis. « On regarde un film ? » Un film romantique, hein. Elle a peur du reste. « Je te préviens, interdiction pour toi de dormir dans le canapé ! » La blonde s'approche de lui et l'enlace. « T'as promis d'être mon nounours pour la nuit. » Et ça la rend toute chose.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 80
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Ven 12 Mai - 11:50 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Il marchait dans l’immense parc où le mariage était encore entrain de battre son plein. D’ici, il entendait encore la musique, la fête allait se continuait jusqu’au bout de la nuit, mais pas pour lui, ni pour la jolie blonde qui avaient d’un commun accord décidé de rentrer. Et vu l’énergie de la blonde, ce n’était sûrement pas pour jouer au scrabble. Il la connaissait énergique, mais là, elle se surpassait. Pourtant, ils n’avaient pas chaumé sur la piste de danse. Ni lui, ni la blonde n’étaient restés sur leur chaise pour patienter, au contraire, ils avaient mis le feu au dancefloor et si le brun appréciait cette petite marche reposante. Mia, elle, était d’une forme olympique. Le brun s’attendait d’ailleurs à voir débarquer d’un moment à l’autre le meilleur ami d’Elza, Olaf le bonhomme de neige, mais il risquait d’être déçu, aucun soleil en vue. Un large sourire était dessiné sur les lèvres du brun pendant qu’il observait Mia évoluait. Il était raide dingue de cette fille, encore plus quand il la voyait si joyeuse et non, ce n’était pas à cause de l’alcool, parce qu’il avait passé la soirée à surveiller sa consommation. Elle n’en avait donc pas abuser, tout comme lui. Noah buvait, fils d’une famille de viticulteur, l’alcool, il y était habitué. Les cuites, il connaissait ça aussi, mais elles étaient rares et devenaient inexistantes au fur et à mesure qu’il vieillissait. Disons qu’il n’en avait plus vraiment besoin. Désormais, il aimait posséder un contrôler, même léger, sur ses actions. « TU NE M'ATTRAPERAAAAAAAS JAMAIIIIIIIIIIIIS ! » Pour ça, il aimait un léger doute. Déjà elle ne court pas très vite, et de deux, elle n’arrête pas de suivre exactement le même chemin. Alors le brun, il n’a tout qu’à patienter, avant de se jeter sur sa proie pour l’attraper au vol. Et une Mia dans ses bras, qu’il n’est pas prêt de lâcher d’ailleurs. « Je crois que c’est ce que je viens de faire... » lui murmure t’il à l’oreille, alors que la blonde n’a plus aucun pied sur terre. « Avoue que tu tiens pas la forme, hein ! » Il se met à rire, il est pas très d’accord avec cette affirmation. « Mademoiselle Smith, je vous remercie de vous inquiétez de ma forme, mais je tiens à vous rassurer, elle est olympique. » Pas besoin qu’elle s’inquiète, il n’a jamais été aussi bien. « Je suis juste plus intelligent. » dit-il d’une voix taquine pendant que Mia se met à faire joujou avec son torse musclé. C’est vrai qu’il aime bien prendre un minimum soin de lui, alors quelques abdos et des altères par ci par là ne sont jamais de refus. « Ok, je me suis fait mal ... » Heu, il est quand même pas en métal. Mais il a compris que Mia en faisait parfois un peu trop, c’était une de ses petits défauts qui la rendait encore plus craquante. « Mon vernis s'écaille ! » Et là c’est le drame. Le brun attrape sa main et se met à hurler d’horreur lui aussi. « Hannnn mon diieuuu... » Puis il reprend rapidement son sérieux, tout en caressant ses longs doigts. « Je t’ai déjà dis que tu avais de très jolies mains ? » Il y a pensé plus d’une fois, ça c’est sur, mais il ne lui a pas dit. Maintenant elle le sait. D’un côté, il n’y a rien chez elle, qu’il n’aime pas, ce qui facilite pas mal les choses. « T'as du enlève vernis chez toi ? » Heu qu’il réfléchisse… « Non, je me vernis pas les ongles.. mais j’ai du dissolvant» Pendant un court instant il s’imagine avec les ongles des pieds et des mains roses… Non vraiment, c’est pas pour lui lui. Le dissolvant il l’utilisait souvent pour décoller des trucs, des étiquettes, ce genre de choses, c’était sa sœur qui lui avait filer la technique. Comme quoi, les hommes ont toujours besoin des conseils avisés de la gent féminines. « Parfait, on va chez toi comme c'est plus près. » Il ne risque pas de dire le contraire. Oh que non, vu toutes les petites allusions, qu’ils ont eu tout au cours de la soirée, il n’a qu’une envie justement, qu’ils se retrouvent tout seul chez lui. Et ce n’est pas le baiser de Mia qui va lui remettre les idées en place.


✻✻✻

La marche à pieds a eu presque raison de la blonde qui s’écroule sur le canapé. D’un côté marché avec des trucs pareils au pied, ça doit demander une sacrée énergie. « Il fait chaud chez toi. » Elle va le rendre dingue, bon d’accord c’est déjà fait. Noah a chaud, mais c’est sûrement pas à cause de la température ambiante. « Ça te dérange si j'enlève ma robe ? » Il écarquille les yeux. Là tout de suite. « Oui !!! » Et c’est non négociable… Il se dirige vers la fenêtre que Mia vient d’ouvrir et ferme les volets avant de se retourner. « Maintenant tu peux. » Hors de questions que des yeux curieux se posent sur sa blonde. Y avait que lui qui possédait cette chance. « Je pique un tee-shirt à toi, t'en fais pas ! » C’était loin de le déranger, elle pouvait lui piquer tout les tee-shirt du monde, mais elle pouvait aussi rester toute nue, ça le dérangeait pas non plus. Il n’était pas du tout contrariant comme mec. « Au moins, celui-ci finira pas plein de pipi puisque Snow n'est pas là. » Pauvre Snow, il devait s’ennuyer tout seul et peut-être aussi ravager l’appartement dans lequel Mia vivait avec Jay. Toujours aussi énergique, il s’élança à la suite de la blonde qui semblait parfaitement à l’aise dans son appartement. Amusé et franchement très intéressé par ce qu’il se passait devant ses yeux, il s’accouda à la porte pour regarder Mia enlever sa robe et passer un de ses tee-shirt. Dommage, parce que cette robe moulante, il aurait bien aimé lui enlever lui-même. La prochaine fois, il allait devoir se montrer plus rapide. Laissant son regard se promener sur les jambes de la blonde, il la laisse venir à lui. « On fait quoi ? » Son sourire s’étire doucement sur ses lèvres, tandis qu’il passe ses bras autour de la taille fine de la blonde pour la serrer contre lui. « On regarde un film ? » Heu non… « J’ai une toute autre idée derrière la tête. » Et ce n’est pas du tout regarder un film. A la place, il scelle délicatement ses lèvres contre celle de la jolie blonde. « Hmm, si t’es gentille, peut-être que ça peut s’arranger. » laisse t’il échapper avant d’abandonner ses lèvres pour aller promener ses lèvres dans son cou. « Je t’ai déjà dit à quel point t’étais magnifique ce soir. » Non, pas qu’il s’en souvienne, mais il l’avait pensé très fort. Délicatement, les mains du brun s’aventure un peu plus bas, jusqu’à ses hanches et il la soulève pour la poser sur son bureau. Qui heureusement pour une fois, n’est pas dans un bordel monstre. A croire qu’il aime qu’elle soit assise en hauteur. « Fais attention, le gros nounours il a envie de te dévorer... » Et ça faisait pas mal de temps que c’était le cas. Difficile en effet de lui résister, mais ce soir, ils avaient le temps, alors ils allaient en profiter. Enfin, s’il arrivait à résister, parce qu’elle obtenait toujours ce qu’elle voulait. A croire qu’il perdait sa capacité à penser quand elle se trouvait à ses côtés.

_________________
You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 625
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Mar 16 Mai - 22:29 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Mia court. Vole. Chante. Elle respire la joie de vivre et c'est une bonne chose. Elle avait été pendant bien trop longtemps dans une forme de dépression. Si bien que quand elle était joyeuse, elle se devait de le montrer à tout le monde et notamment à Noah qui vient tout juste de la stopper dans sa course effrénée. « Mademoiselle Smith, je vous remercie de vous inquiétez de ma forme, mais je tiens à vous rassurer, elle est olympique. » Elle laisse son regard planer sur le corps du brun, passant de la tête au pied. « Je ne demande qu'à voir ! » Et, de ce qu'elle a vu juste avant, le français ne semble pas avoir cette forme olympique qu'il dit avoir. Déjà, il n'a pas couru après elle et deuxièmement, il ne lui a jamais montré qu'il courait. En tout cas, elle n'en a pas souvenir. « Je suis juste plus intelligent. » Evidemment. Ca coule de source. « Plus intelligent que qui ? » Ses lèvres s'étirent alors qu'elle laisse ses mains descendre de ses épaules, jusqu'à ... Ah, pas l'endroit voulu parce qu'elle voit qu'un de ses doigts a un problème de vernis. ALERTE ROUGE. « Hannnn mon diieuuu... » Mais oui ! Tellement de oh mon dieu. La blonde est soulagé de voir que le brun s'inquiète de son soucis technique. C'est bien la première fois qu'un homme semble prendre tout ceci en considération. Bon, en passant outre ses amis gays qu'elle chérit. « Je t’ai déjà dis que tu avais de très jolies mains ? » Non. Pas à sa connaissance. « Elles le seront encore plus avec un vernis parfait. »  qu'elle réponds, en agitant ses petites mains dans les airs. La question la plus importante, resté à savoir si Noah avait de quoi enlever ce dit-vernis. « Non, je me vernis pas les ongles.. mais j’ai du dissolvant» C'est ce qui convient à la blonde. « Parfait ! » Du coup, elle a décidé qu'ils iront chez lui maintenant pour qu'elle puisse tout enlever et ne plus se tracasser à propos de ce problème technique.

✻✻✻

La jeune femme aurait du penser qu'elle marcherait pendant toute une journée avant de mettre à ses pieds ses immenses talons. Maintenant, elle est certaine, elle ne pourra plus en mettre pendant quelques jours, le temps que sa plante de pied se remette de ses blessures et surtout brûlures. Car Mia, elle a chaud. Elle étouffe même chez le français, et elle a besoin d'ouvrir cette fenêtre. Ça ne devrait pas tant le gêner que cela. « Oui !!! » Quoi ? Elle veut juste l'ouvrir puis ensuite, se débarrasser de cette robe longue et décolleté. Pourquoi doit-il courir comme cela pour fermer le rideau  Peu importe. « Maintenant tu peux. » Bien. Elle hausse des épaules, sans comprendre cette réaction et laisse la robe tomber à ses pieds. Elle enfile par la suite un de ses t-shirt pour ne pas non plus "tenter le diable". Elle n'a certes, aucun problème avec son corps, et le fait de devoir rester en sous-vêtement chez Noah. Mais elle suppose que ça le gênerait, lui. Après tout, il n'est pas habitué et ... Vu leur petite discussion la dernière fois, il aurait aussi quelques difficultés à rester très calme en sa présence, surtout vêtue de la sorte. « J’ai une toute autre idée derrière la tête. » Oh ... Probablement celle qu'elle même garde dans un coin de sa tête sans pour autant la mettre en avant. Leur lèvres se collent l'une à l'autre pour un baiser remplis de promesses secrètes. « Hmm, si t’es gentille, peut-être que ça peut s’arranger. » S'arranger ? C'est-à-dire ? Elle meurt d'envie d'en apprendre un peu plus. Elle veut que Noah lui explique son plan d'attaque Le premier pas est de la mettre en hauteur et pas pure automatisme, elle scelle ses jambes autour de ses hanches. « Je t’ai déjà dit à quel point t’étais magnifique ce soir. » Non. Il ne lui semble pas avoir entendu un aussi jolie et doux compliment pendant toute la journée. « Tu l'étais et l'es aussi. » qu'elle réponds, un fin sourire sur la visage. Il avait fait fort avec ce petit costard qui le mettait en valeur. « Tu devrais venir comme ça plus souvent au Ravenheart. C'est très élégant. » En d'autre terme, Mia ne sait pas encore ce qui la retient de ne pas lui sauter dessus. « Fais attention, le gros nounours il a envie de te dévorer... » Elle glousse, elle rit et elle se laisse rapidement bercer par les baisers torrides dans le cou qu'il lui offre. Ses mains profitent de ce calme encore présent et de cette découverte de l'autre pour parcourir la chevelure du jeune homme. Puis, lentement, presque timidement, elles tentent de se frayer un chemin sous la chemise, tirant dessus pour l'ouvrir. Elle est impatiente. Un ^peu trop peut-être, car les derniers boutons viennent de tomber en chœur sur le sol de la cuisine. Leurs lèvres se retrouvent enfin, toujours avides de l'autre. La blonde ne tient plus. Elle veut plus. « Chambre ... » qu'elle arrive à souffler entre plusieurs baisers et caresses de plus en plus tentatrices et sulfureuses. Noah semble être du même avis qu'elle. Il la porte jusque son lit, les faisant tomber dessus sans pour autant se lâcher. Le bouton du pantalon est dans la seconde enlevé et elle commence même à le faire descendre. « C'était quoi se bruit ? » qu'elle chuchote à l'oreille du brun. C'est elle ou il y a vraiment eu le bruit d'une serrure qui tourne ? Elle doit se faire des films, à nouveau. Ou c'est simplement le stress qui monte. « Arrête ... Stop. » Non, elle n'est pas folle. « Y'a quelqu'un chez toi ... » Sinon, c'est Copernic qui fait des conneries.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 80
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Jeu 18 Mai - 21:54 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Enfin seuls, Noah avait apprécié le mariage, vraiment. Tout avait été bien pensé du début à la fin pour que les mariés et les invités en gardent un souvenir mémorable. Il ne s’était pas ennuyé une seule seconde, ce qui arrivait finalement assez souvent dans les mariages. Il s’agissait d’ailleurs d’une des plus grandes hantises des mariés, que l’on s’ennuie lors de leur plus beau jour. Pour le coup, la mairesse avait fait appel à un organisateur de mariage au top du top. Si bien qu’entre les activités, les discours et la danse, l’ambiance avait toujours été au beau fixe. Mais ce n’était rien face à la perfection du repas. Gourmand de nature, il avait apprécié les plats raffinés, sans parler de la pièce montée. Même si son dessert préfère, se trouvait à côté de lui et pleurait pour un vernis écaillé. Bien évidemment, en tant qu’expert en vin, il n’avait pas pu s’empêcher de faire quelques remarques, mais globalement, il avait été bien choisi. Une soirée parfaite donc qui prenait un chemin tout aussi parfait, vu que la jolie blonde se trouvait désormais dans sa chambre. Et si certains aimaient jouer aux échecs ou au scrabble à cette heure avancée de la soirée, Noah lui avait une autre idée, bien plus physique. Il était conscient de ne pas vouloir brûler les étapes, laisser le temps à Mia de venir à lui. Ce soir, elle s’était montrée plutôt explicite, il était donc grand temps qu’elle découvre enfin sa taille de préservatif. Quant au gout, elle lui laissait le choix, il ne serait pas compliqué sur ce point-là.
Le fait qu’elle soit aussi séduisante n’arrangeait rien et surtout pas quand elle se promenait avec une des chemises qui lui arrivait juste en dessous des fesses. La seule chose qu’il avait envie s’était d’y aventurer ses mains. Sage, il avait toute la nuit pour ça, il pouvait patienter encore un peu…Quoique

« Tu l'étais et l'es aussi. » Un sourire ravageur s’étale sur ses lèvres, tandis qu’il observe avec passion. C’est vrai que pour le coup, il s’est fait beau, il a mis les petits plats dans les gras. Il ne se met pas souvent en costard, mais là, il a sorti le grand jeu et ce n’était sûrement pour les beaux yeux du fils de la mairesse. « Tu devrais venir comme ça plus souvent au Ravenheart. C'est très élégant. » Quooa, mais heu et son look d’ado ? Il l’aime bien lui. « Et j’en fais quoi de mon côté français aventurier ? » C’était de là que lui venait tout son charme avec son air débraillé, mais travaillé. « T’as un petit faible pour les chemises et les pantalons cintrés ? » Lui demande t’il tout en se rapprochant d’elle. Les barrières commencent doucement à tomber et ça lui plait. Pour dire vrai, il adore ça, il veut bien jouer à ce petit jeu de chasse tout leur vie, s’il se finit comme il l’a en tête. « Hmm, je dois pouvoir faire un effort, si tu me laisses m’occuper de ta robe la prochaine fois ? » Il voulait bien faire des efforts, mais fallait que ça soit donnant donnant. Il ne s’était pas encore remis de ne pas avoir pu lui enlever sa robe, bien qu’il risquait d’apprécier de lui enlever tout ce qu’elle pouvait porter sur le dos, ce n’était pas vraiment le problème. Juste que pendant doute la soirée, cette robe l’avait particulièrement bien mise en valeur.

Le brun ne met pas longtemps à fondre sur la blonde, il ne peut pas tenir plus longtemps, surtout quand elle est autant à croquer. Il prend un plaisir fou à découvrir ce corps qu’il n’a jamais connu comme ça, laissant ses mains se balader sur ses cuisses, ses hanches, ses fesses, pour remonter vers sa poitrine. Ferme, génial, il adore ça. – Faut pas le mettre avec Cameron et Adam. Ils vont finir par faire un concours pour désigner la fille avec les plus beaux seins ! –
Mia qui était au départ tout timide, gagne en assurance et ce n’est pas du tout pour déplaire à Noah. Il adore ça , elle peut lui déchirer toutes ses chemises si elle veut. Il ne lui faut pas beaucoup de temps pour la laisser tomber sur le lit avec délicatesse, lui retirant avec douceur et sensualité, ce tee-shirt qui gêne un peu son exploration. Pendant plusieurs secondes, il laisse son regard glisser sur son soutien-gorge en dentelle. « C’est presque un crime de te l’enlever. » Vu comme ça lui va bien. Un sourire séducteur se dessine sur ses lèvres et il retrouve rapidement les lèvres de la jeune femme, tandis que leurs mains continuent leurs explorations, prenant de plus en plus de libertés, s’aventurant là, ou elles n’ont jamais été. « C'était quoi se bruit ? » Rien, sûrement Copernic qui fait l’idiot. Faut dire que pour le coup, il n’est pas très attentif à ce qui se passe autour. . « Arrête ... Stop. » Il se redresse, abandonne les lèvres de la jolie blonde avec un certain désespoir. Loin de lui l’envie de lui forcer la main. « Y'a quelqu'un chez toi ... » Mia semble assez apeurée, lui n’a franchement rien entendu, mais en tendant l’oreille, il finit par entendre des bruits en direction de son salon. « Noahhh !! C’est maman. » WTF ??? Ses yeux s’élargissent et il soupire avant de regarder vers le ciel. C’est pas possible, il est maudit… Il se laisse délicatement tombé sur la blonde, collant sa tête contre le haut de son buste. « Je crois que quelqu’un nous a maudit. » dit-il avant de se mettre à rire, ils n’avaient clairement pas de chance. Il se redresse un peu pour avoir le visage de la blonde en ligne de mire. Délicatement un de ses doigts va saisir une mèche qu’il entoure autour de son doigt. « Je t’ai déjà dit que j’étais amoureux de toi ? » Un sourire taquin se dessine sur ses lèvres. Non, il ne l’a jamais dit. « Je te le dis maintenant. » Il pose avec tendresse ses lèvres sur celles de Mia avant de se redresser. « Je dois t’abandonner, problème familial. » Et il ne le fait pas de gaieté de cœur, pas du tout même. Il ne prend d’ailleurs même pas le temps d’enfiler une chemise et part en direction du salon.

« Mammm ! »
Elle se tient près du canapé, avec la robe de Mia dans les mains. « Mia est là ? » Elle n’était quand même pas venue pour vérifier ça. « Elle dort. » Il n’avait aucune envie que Mia soit embêtée par sa mère. « Qu’est-ce tu fais là ? » Oui, c’est une question qui mérite une réponse. « Rien ! J’ai décidé de divorcer de ton père, donc j’ai quitté la maison ! » Oh non.. « Encore ? » C’est la seule chose qui trouve à lui répondre. « Maman, à chaque fois que vous vous engueulez, tu nous fais le même coup… » Dire qu’à cause de ça, elle les avait dérangés. Un jour, elle finirait par le rendre dingue. « Cette fois ci, c’est certain. » Enfin, ça l’était à chaque fois et 48h plus tard, ils roucoulaient de nouveau comme de tourtereaux. « T’inquiète pas, je me ferais toute petite. » Mouais, elle ne savait pas faire ça. « Oh Mia te voilà. » Noah se tourne et remarque la blonde qui vient juste d’arriver dans le salon. Elle est courage de venir affronter maman Legrand. « Je suis désolée de vous avoir réveillés. » Il aurait franchement préféré ce cas de figure, « Ne vous inquiétez pas les amoureux, faite comme si je n’étais pas là ! » Heu non, parce que ce n’était pas possible, parce qu’elle était là. Rha, ça allait lui semblait très loin ce petit séjour surpris, il allait devoir rester fort, très fort, pour ne pas mettre sa mère dehors…

_________________
You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 625
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Sam 27 Mai - 10:52 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Ils ont tenues. Longtemps. Peut-être un peu trop. Ils ont combattu contre cette attirance qui s'étaient installées entre eux depuis désormais quelques mois. Mais aujourd'hui, c'est totalement différent. Ils sont ensemble. Ils se sont avoués leur sentiments et ils peuvent se lâcher, se laisser porter par le vent. Alors, oui, Mia profite d'être chez Noah pour relâcher quelque peu la pression qu'elle avait accumulée dernièrement et les petits doutes qui la faisaient parfois vibrer. Elle débute simplement par un compliment. Elle adore son changement vestimentaire. La chemise lui tient au corps et met ses muscles en avant. Quand à la coupe du pantalon et de la veste ... Elle ne saurait pas trop quoi dire mise à part que tout lui allait à merveille. « Et j’en fais quoi de mon côté français aventurier ? » Et bien, Mia pourrait facilement trouver un moyen de le placer autre part. « Tu le gardes pour le weekend. » C'est bien non ? Ça fait genre : classe la semaine, plus décontracté à la fin de la semaine. « T’as un petit faible pour les chemises et les pantalons cintrés ? » Oh. Noah vient de taper dans le mille. Elle acquiesce, un sourire aux lèvres. « Vraiment un tout petit peu. » Et pour ne pas être subjective, elle montre même ce que signifie le "petit peu" avec l'aide de deux doigts. « Hmm, je dois pouvoir faire un effort, si tu me laisses m’occuper de ta robe la prochaine fois ? » Elle se laisse faire pour finir sa route près du corps du jeune homme. Ok. Elle pouvait lui laisser cette opportunité. Pour être franche, elle n'y avait même pas pensé. Elle avait eu une si grande bouffée de chaleur qu'elle avait pris les devants. « D'accord. » La prochaine fois, elle le laisserait commander la suite des événements. Quoi que ... Noah ne semble pas perdre le nord très facilement. Un baiser qui se voulait assez chaste finit naturellement par devenir plus aphrodisiaque. Les mains se mettent à jouer et découvrir le corps de l'autre. Elle apprécie, la blonde. Elle se laisse porter jusqu'à la chambre du brun sans avoir aucune crainte. Elle prise dans ses filets et elle n'a aucune envie de s'en échapper. Ses mains parcourent son torse, déchire quelque peu cette chemise qui lui allait si bien. Elle voudrait tout, tout de suite, sans aucune attente. Mais elle ne doit pas oublier que c'est leur première fois à eux deux et qu'il vaut mieux prendre son temps. « C’est presque un crime de te l’enlever. » Elle descend le regard pour comprendre de quoi il parle. Elle glousse légèrement en comprenant que c'est de sous soutien-gorge dont il fait référence. « Alors ne l'enlève pas .. » Qu'elle souffle, suavement, dans l'oreille du brun. Ils vont avoir la chance, plus d'une fois, elle espère, de pouvoir se découvrir et s'amuser de la sorte. Il ne devrait pas s'obliger à faire quelque chose qu'il ne veut pas. Leur lèvres s'entremêlent à nouveau, leurs bassins se collent peu à peu. Le rythme est lancé. Sauf que Mia le perd en une fraction de seconde quand elle entends un bruit suspect. Non. Elle rêve. Elle s'imagine des choses. Peut-être que c'est juste le tract, la petite peur de faire une connerie, qu'il se passe un connerie par la suite. Heureusement que les baisers torrides du français la ramène bien vite à nouveau dans ce cocon qu'ils viennent de créer. Mais ... Impossible. Il y a vraiment eu du bruit. Cette fois-ci, elle n'est pas folle. Elle est obligé de casser le délire, de casser leur aventure pour prévenir le brun. Et si c'était un cambrioleur ? Noah ! Il faut qu'il fasse quelque chose sinon, elle va être incapable de rester ici. C'est peut-être une maison hantée ? « Noahhh !! C’est maman. » Hanw. Ouf. Elle peut respirer. Son corps finit comme une crêpe sur le lit, elle n'a plus de force. Elle soupire de soulagement. C'est pas une maison hantée, elle peut respirer. « Je crois que quelqu’un nous a maudit. » Maudit ? Il a lu dans ses pensées ou quoi ? « C'est peut-être mieux ainsi .. » qu'elle laisse finalement entendre, en caressant la joue du brun. Il semble décapité et dégoûté. Elle peut facilement le comprendre. « Je t’ai déjà dit que j’étais amoureux de toi ? » Heu .. Et bien ? « Pas officiellement. » Pas aussi clairement. Pas aussi directement. « Je te le dis maintenant. » Eh ... Elle ne sait plus quoi dire. Ses lèvres s'étirent et ses joues prennent une couleur un peu rosée. C'était inattendu. C'était beau. C'était romantique. C'était parfait ! Mais elle est incapable de répondre. Elle peut pas se dévoiler aussi rapidement. Y'a quelque chose qui l'en empêche encore. « Je dois t’abandonner, problème familial. » Elle passe ses mains dans ses cheveux pour prolonger un peu plus ce baiser qu'il lui offre avant qu'il ne parte et l'abandonne dans cette pièce. « Mammm ! » Il n'a pas intérêt à lui faire le moindre reproche. Elle a du faire de la route pour venir jusqu'ici, elle doit être fatiguée comme tout. Mia se lève du lit et commence à se rhabiller pour être un peu plus présentable. « Mia est là ? » En entendant son prénom, elle lève la tête, attendant la réponse du brun. « Elle dort. » Ah ... Mais elle ne veut pas rester enfermer dans cette chambre pendant une éternité aussi. « Qu’est-ce tu fais là ? » Le ton, monsieur Legrand. Le ton ! Elle lève les yeux au ciel. Il n'a donc aucune pitié pour sa chère maman ? « Rien ! J’ai décidé de divorcer de ton père, donc j’ai quitté la maison ! » OH NON ! Elle met les deux mains devant sa bouche pour éviter de crier et de sortir en courant. Les larmes lui viennent automatiquement aux yeux. Ils ne peuvent pas divorcer. Ils étaient tellement choux ensemble quand elle avait passé une semaine en Californie. « Encore ? » Comment ça, encore ? Mia s'empresse de trouver un vieux short pas trop grand dans l'armoire du brun. « Maman, à chaque fois que vous vous engueulez, tu nous fais le même coup… » Olala .. Elle ne trouve pas. « Cette fois ci, c’est certain. » Non, non. Faut qu'elle réagisse et vite. Elle met le t-shirt qu'elle avait déjà piqué et ajoute par dessus la chemise, un peu plus longue. Ça fera moins provocante de cette façon. Elle s'examine rapidement dans le miroir, remet en place quelque mèche et tente d'enlever son rouge à lèvre qui avait un poil bavé. Voilà, parfait ! Elle pouvait sortir de la chambre. « Oh Mia te voilà. »   Elle sourit faiblement. Ses mains tremblent légèrement. « Bonjour. » Elle doit faire quoi ? Elle jette un coup d’œil vers Noah pour qu'il l'aide. « Je suis désolée de vous avoir réveillée. » C'est pas très grave. Si seulement ils étaient vraiment en train de dormir. « C'est rien. » Ils allaient tous les deux s'en remettre. « Ne vous inquiétez pas les amoureux, faite comme si je n’étais pas là ! » Sauf qu'elle est là et que le mot "amoureux" lui fait remettre en mémoire le divorce. Elle court dans les bras de la mère de Noah et se met à pleurnicher. « Vous pouvez pas divorcer ... » Désolé mais elle prends trop les choses à coeur. « Vous êtes fait pour être ensemble. Ça arrive, parfois, que les couples traversent quelque passage à vide. Mais je vous interdis de demander le divorce. » Mia se détache de la maman pour aller dans ceux de Noah. Elle comprends pas comment on peut arriver à ce point là. Comment on peut vouloir divorcer de quelqu'un. Ils avaient eu des enfants, c'était une belle preuve d'amour. Et à ses yeux, l'amour ne pouvait jamais se transformer en autre chose. « Dis lui qu'elle peut pas, toi. » Elle a comme la désagréable sensation qu'il s'en fiche un peu. « Je suis triste ... » Et pas qu'un peu. Mais la blonde est gentille, elle va les laisser gérer cette crise familiale entre eux deux. Après avoir essuyer avec sa main les perles salées, elle se dirige dans la cuisine pour se faire un thé. « Quelqu'un en veut un aussi ? » Autant qu'elle en fasse pour tout le monde, finalement. Alors, elle met de l'eau à chauffer dans une bouilloire et sort trois tasses et trois sachets de thé identiques. Cette fois-ci, c'est fruits rouges. Ca les détendra. Puis, une fois qu'ils sont tous servit, elle s'assoit sur une des chaises et pose sa tête contre l'épaule du brun. « Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que vous vous disputiez ? »

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 80
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Sam 27 Mai - 23:40 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Le brun était dégouté, et c’était peu de le dire. Depuis le temps qu’il attendait ça. Jamais, il n’avait fait preuve d’autant de patience de sa vie. Il fallait que sa mère choisisse ce moment précis. A croire qu’elle possédait une sorte de capteur pour arriver quand elle ne le devait surtout pas. Autant dire que leur petite soirée en tête à tête venait tout simplement de prendre l’eau. Pourtant, elle avait bien commencé, mais désormais, leur petit cocon venait d’exploser à cause de l’entrée fracassante de maman Legrand. Noah n’avait aucune envie de quitter Mia et cela lui demanda toute l’énergie du monde. Un sourire délicat se dessina sur ses lèvres, ça lui faisait du bien de lui avoir dit ce qu’il ressentait, même si elle ne devait pas vraiment être surprise. Il était amoureux d’elle depuis le début, il avait même été assez long à lui dire. L’absence de réponse de la jolie blonde ne le dérangea pas plus que ça. Mia avait besoin de temps et vu son histoire passée, elle n’allait sûrement pas lui parler de ses sentiments aussi rapidement, mais cela ne le dérangeait pas vraiment. Ceux qu’ils étaient en train de vivre, c’était ce qui importaient. Parfois les mots sont secondaires, elle pouvait lui prouver ses sentiments d’une autre manière, comme le fait d’être là ce soir, avec lui. Bien qu’ils devraient remettre ça à plus tard et faire avec toute leur frustration. Celle de Noah était grande, mais il ne pouvait pas changer les choses. Même si l’idée de foutre sa mère dehors lui était passé par la tête. C’était un garçon bien élevé, et jamais, il ne pourrait faire une chose pareille. La famille, c’était important, surtout la maman. « Ah non non, tu ne vas pas te mettre à faire comme ma mère et penser que c’est un mauvais signe. » Sa mère adorait voir des signes dans tout. Noah trouvait ça totalement incongrue. Comme si le fait qu’elle les ait dérangés, soit une sorte d’avertissement. Non, c’était juste pas de chance. « Au moins, je n’aurais pas eu le temps de te l’enlever. » Un sourire amusé se dessine tandis qu’il soulève la dentelle de son soutien-gorge avant d’accepter la réalité. Il faut qu’il y aille. Peut-être qu’il aurait le temps de le faire plus tard, mais avant ça il allait devoir s’occuper de sa mère.

Si pendant quelques secondes, il espéra que cela lui prenne quelques minutes, il comprit rapidement que ça allait durer des heures. Et pour cause la raison de sa venue. D’un côté, vu l’heure tardive, il n’était pas vraiment surprenant que quelque chose se soit mal passé avec son père. Si elle avait vraiment prévu de venir le voir, elle l’aurait prévenu, sauf que c’était loin d’être le cas. Mia ne met pas longtemps à les rejoindre. La pauvre, elle est partie pour une nuit blanche, mais ça, elle ne le sait pas encore. Noah va se faire du café, histoire de pouvoir tenir la route. Si quelques minutes auparavant, il pétait la forme, l’arrivée de sa mère la assez refroidit, surtout qu’il vient de comprendre, qu’elle va les honorer de sa présence pendant de longues heures larmoyantes. Heures qui ne serviront rien à part les fatiguer, car elle se rabibochera avec son père, avant qu’il n’est le temps de dire ouf.

« Vous pouvez pas divorcer ... » Mia vient tomber dans le panneau. « Ils vont pas divorcer… » La voix du brun est lasse, c’est toujours pareil. « Si ! » Mais bien sûr, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu, c’est bien connu. « Vous êtes fait pour être ensemble. Ça arrive, parfois, que les couples traversent quelque passage à vide. Mais je vous interdis de demander le divorce. » La mère de Noah ne met pas longtemps à attraper la main de la blonde. C’est bon, elle vient de trouver quelqu’un avec qui parler toute la nuit. Noah peut dire au revoir à sa première nuit de « couple » avec Mia. Non, à la place, elle va jouer au psy, et lui va écouter. « Dis-lui qu'elle peut pas, toi. » Noah lève les mains vers le ciel, comme si un agent de police venait de le lui demadner. « Ouh la Non, je me lance pas sur ce terrain. Je me dois d’être impartiale. » Il ne prendra pas position, ça sert à rien de toute façon. « Pfff !!!! Tu vois Mia, tu fais des enfants et après ça te poignarde dans le dos… » Poignarder ? Rien que ça, lui qui pensait être un fils modèle. « Laisse, je vais le faire, je suis sûre que tu débrouilleras mieux que moi. » Il préfère faire le thé et le café, plutôt que d’écouter sa mère faire tout un fromage d’un rien. « Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que vous vous disputiez ? » Ah tiens ! Voila qui risque d’être fort intéressant. « Rien, il ne s’est rien passé justement. » Noah a soudain envie de disparaitre. « Je m’étais habillée… » Elle lance un regard à son fils, avant de se rapprocher vers Mia. D’accord il voit le genre. Il se contente de rouler des yeux pendant que sa mère murmure la suite de sa phrase à la blonde. « en petites lingeries sexy… » Il avait beau tout faire pour ne pas entendre, il ne ratait rien de la conversation. Ça lui donnait juste envie de vomir. Il ne voulait rien savoir de la sexualité de ses parents. « On avait prévu une soirée en amoureux ! Il a annulé au dernier moment. Monsieur avait une course à faire ! Le jour de notre 35ème anniversaire de mariage. » C’était du grand n’importe quoi. « Alors j’ai fais mes valises ! » C’est vrai qu’il n’y avait rien de plus logique comme réaction. « Et t’as pas attendu qu’il rentre je présume ? » Il regarda vers le ciel avant de poser les tasses fumantes devant les deux femmes de sa vie. En vérité, Noah était dans la confidence. Son père avait acheté un camping car, histoire de pouvoir reprendre les voyages en amoureux… Sauf que sa mère avait dû partir entre son départ en voiture et son retour avec le camping car. Une fois de plus, elle s’était donc énervée pour rien. Noah attrapa son téléphone, il fallait qu’il appelle son père. « Tu fais quoi ? » « J’appelle Papa avant qu’il rameute les flics ! » Sa mère ne broncha, il la connaissait assez pour savoir qu’elle devait attendre que son mari s’excuse. Alors quand il raccrocha, elle ne tarda pas à reprendre la parole. « Mais ? Il n’a pas demandé à me parler ? » Attention, un drame se profilait à l’horizon. « Non, il a dit qu’il en avait marre de toi et qu’il allait ramener ton cadeau. » Et là tout a coup, les yeux de sa mère s’arrondissent alors qu’elle commence doucement à comprendre. « Il était parti chercher mon cadeau ? » Bingo. Noah acquiesce avant de s’asseoir à côté de Mia. Et comme le garçon il est très fatigué, il laisse tomber sa tête contre la blonde. « Mon dieu, il doit me détester. J’ai tout foutu en l’air …. »rois, elle éclata en sanglots, tandis que Noah, habitué à ce genre de scène se contenta de lui proposer d’aller se coucher. [color=#398dab]« Tu veux pas aller te coucher Maman ? » Histoire que lui et Mia puisse être tranquille… Même juste dormir avec elle, il s’en contenterait. [i]« Je pourrais pas dormir de toute façon, je viens de ruiner mon histoire avec ton père et toi c’est tout ce que ça te fait ? » Et c’était reparti. « Tout à fait ! » Blasé, Noah laissa tomber sa tête contre la table. Il abandonnait, il laissait Mia gérer sa mère. Entre filles, elles se comprendraient sûrement mieux. Lui, il allait faire son deuil de ce qu’aurait dû être sa soirée avec Mia.. Parce que pour le moment, il ne s’en était toujours pas remis.

_________________
You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 625
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley Perfect Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Sam 10 Juin - 22:33 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


« Ah non non, tu ne vas pas te mettre à faire comme ma mère et penser que c’est un mauvais signe. » Et pourtant, c'est le cas. Mia commence à penser et à se dire que si le destin s'amuse à toujours les empêcher d'aller plus loin dans leur exploration de corps, c'est que ça signifie automatiquement quelque chose. Peut-être qu'elle doit faire vœux de chasteté jusqu'au mariage ? Non ... Dieu ne pourrait pas lui demander une chose pareille. Elle ne tiendrait pas. Il y a dix fois trop de tensions sexuelles, ou non, entre eux. Se serait comme être accro à l'alcool et avoir constamment devant son nez des bouteilles remplis de vodka, rhum, et autre embrun de ce genre. Du coup, la blonde pouvait éliminer cette idée. Alors pourquoi les stopper ? Est-ce qu'ils allaient trop vite ? Possible. Mais comment se contenir ? A moins que ça signifiait que Noah n'était pas faites pour elle ? Olala ... Elle ne sait plus où donner de la tête. Ça devient bien trop compliqué, surtout quand le brun continue machinalement à laisser ses doigts parcourir sa peau dénudée. « Je fais pas comme elle. » Mia lui offre un petit sourire, rassurant, presque intimidée. Dire que sans l'arrivée de la maman de ce français, ils seraient peut-être entrain de profiter de l'autre. C'est vraiment de la poisse qu'ils ont. « Au moins, je n’aurais pas eu le temps de te l’enlever. » Elle laisse échapper un petit rire discret, amusée par la situation, malgré tout. « Une autre fois ... » qu'elle souffle avant de laisser le jeune homme partir et quitter les draps. Ah bon dieu ... Qu'est-ce qu'elle a fait pour mériter cela ?

La voix de la maman lui parvient rapidement aux oreilles. Elle a débuté la conversation et autant dire que Mia a déjà les larmes aux yeux rien que par l'entente des nouvelles. Pourquoi voudrait-elle divorcer ? Pourquoi une telle décision ? Une tristesse infinie s'empare de son corps alors qu'elle arrive dans le salon, plus ou moins habillée de façon respectable. Elle ne voudrait pas que maman Legrand se pose des questions et mette son fils dans un embarras. Le pauvre ... Il a déjà bien du soucis à se faire à propos de cette annonce de divorce. « Ils vont pas divorcer… » Il est sourd ? Elle vient justement de dire le contraire. « Mais enfin, Noah ... » Elle s'arrête. Peut-être qu'il disait cela parce qu'il voulait rester dans le déni ? Elle irait lui parler après, plus discrètement. Elle ferait en sorte d'avoir une petite discussion avec lui sans que sa mère puisse entendre quoi que se soit. Elle irait le consoler. Mais il fallait néanmoins qu'il réagisse, et vite ! « Ouh la Non, je me lance pas sur ce terrain. Je me dois d’être impartiale. » Elle penche la tête sur le côté, pas totalement d'accord. « Noah, tu dois aider ta mère. » L'épauler, même. La consoler. L'écouter. Toutes ces petites choses à la fois. Heureusement que la blonde était là sinon, elle aurait pu attendre longtemps que quelqu'un réagisse. « Pfff !!!! Tu vois Mia, tu fais des enfants et après ça te poignarde dans le dos… » Elle passe une main dans le dos de la dame, acquiesçant. « Mais non, mais non. Il tente juste de comprendre. N'est-ce pas ? » Elle espère que c'est cela. Elle ne voudrait pas assister à une dispute familiale. Mia, elle préfère rester loin de tout ceci. Elle n'arrive pas à le supporter. En même temps, elle ne comprends pas comment on peut se disputer avec sa propre famille, elle qui donnerait tout pour pouvoir passer quelques minutes avec eux. D'ailleurs, elle se dit qu'un peu de thé ou de café ferait du bien au moral de tout le monde. La voilà qui commence s'afférer dans la cuisine, prête à être au petit soin. « Laisse, je vais le faire, je suis sûre que tu débrouilleras mieux que moi. » Elle lui sourit, caresse sa main pour lui montrer un peu de soutien et d'amour au passage, avant d'aller s'asseoir à côté de maman Legrand je connais plus son prénom #ShameOnMe Elle veut savoir ce qu'il s'est passé pour que tout déraille de la sorte. « Je m’étais habillée… » Mia laisse son regard se poser sur les traits quelque peu fatiguée de la maman. « en petites lingeries sexy… » Oh. D'accord. Elle offre un petit sourire avant de poser ses mains sur ses oreilles, un peu gênée. Elle n'a pas envie d'avoir cette image dans sa tête. C'est juste ... Non. « On avait prévu une soirée en amoureux ! Il a annulé au dernier moment. Monsieur avait une course à faire ! Le jour de notre 35ème anniversaire de mariage. » Ah .. « Une course de combien de temps ? » qu'elle arrive à demander avant que Noah se mette à parler, lui aussi. « Et t’as pas attendu qu’il rentre je présume ? » Il doit bien la connaître. « Tu fais quoi ? » Pourquoi, que fait-il ? Mia tourne sa chaise vers Noah qui est au téléphone. « J’appelle Papa avant qu’il rameute les flics ! » Les policiers ? « Pourquoi ? Qu'est-ce qui se passe ? C'est grave ? » Elle commence à paniquer, sans réellement bien comprendre le tout. « Mais ? Il n’a pas demandé à me parler ? » Oh, mon dieu. Ils vont vraiment divorcer ? « Mais ... » Sa voix tremblote. Elle va encore pleurer si ça continue. « Non, il a dit qu’il en avait marre de toi et qu’il allait ramener ton cadeau. » La petite larme tombe. « Il est trop mignon ... » qu'elle laisse échapper. « Il était parti chercher mon cadeau ? » Mia acquiesce. Oui, il était partie chercher son cadeau. Elle trouve ça tellement romatnique. Bon, mise à part que la maman avait pris ses clics et ses clacs et était venu ici. « Mon dieu, il doit me détester. J’ai tout foutu en l’air …. » Elle ne sait pas quoi répondre pour la peine. « Tu veux pas aller te coucher Maman ? » Mia est d'accord avec Noah. « Oui, vous êtes fatiguée. » Elle ferait mieux d'aller se reposer en attendant que son mari arrive. « Je pourrais pas dormir de toute façon, je viens de ruiner mon histoire avec ton père et toi c’est tout ce que ça te fait ? » Elle lance un petit regard à Noah, l'air de dire qu'il faut qu'il réagisse. « Tout à fait ! » Bon. C'est perdu pour la soirée. « Lui en voulait pas, il est un peu frustré et fatigué de sa journée. » Fatigué, peut-être pas réellement. Mais frustré, oui, c'est certain. Mia se rapproche de lui et passe une main tendre dans ses cheveux. « Tu veux qu'on aille faire un tour dehors ? » Ou autre chose. « Ou que  tente de cuisiner un petit truc ? » Elle préfère le voir souriant et heureux plutôt qu'ainsi. Ca la déstabilise un peu et l'attriste en même temps. « Vous vous êtes beaucoup rapprochés vous deux. » Mhm ... Un peu. Pas autant qu'elle ne laisse penser avec ce regard. Mia laisse ses joues s'empourprer et elle se colle un peu plus à Noah. « Aide moi s'il-te-plait. » Mais non, Noah ne veut pas donner signe de vie. « Vous sortez ensemble ? » Comment dire ? « Je sais pas ... » que tu souffles. « On sort ensemble ? » qu'elle demande au brun, en lui donnant un petit coup de coude dans les côtes. « C'est important pour vous de le savoir ? » Apparemment, oui. « Noah ... » Mia a légèrement la trouille. Pourquoi maman Legrand ne la quitte plus du regard ? « Ok. J'ai peur ... » Elle supporte plus ce regard. C'est perturbant. Elle ne sait pas si elle doit le prendre d'un bon point de vue ou non. La blonde se lève et fait en sorte de se réfugier dans les bras du brun. « Me laisse pas tout seul avec elle, s'il-te-plait. » qu'elle lui glisse à l'oreille. Ça doit le faire rire, cette réaction.

_________________
Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 80
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( Dim 18 Juin - 21:12 )



You’re the only one that I want
NIA ☽ You’ve been on my mind. I grow fonder every day. Lose myself in time, just thinking of your face. God only knows why it’s taken me so long to let my doubts go. You’re the only one that I want. I dare you to let me be your, your one and only. Promise I’m worthy to hold in your arms. So come on and give me a chance to prove that I’m the one who can walk that mile until the end starts.


Il allait avoir du mal à s’en remettre, même si contrairement à sa très jolie blonde, lui ne risquait pas de voir ça comme un cruel signe du destin. Bien qu’il y ait quelque chose d’assez cruel à les obliger à s’arrêter en si bon chemin. Même si elle semblait le nier, lui avait appris à la connaitre depuis qu’il était rentré dans sa vie, ou du moins dans son entreprise. Et Mia, elle était bien le genre à croire à ce genre de conneries. Heureusement, il était pour contrebalancer. Car rien au monde, ne serait en mesure de se mettre entre lui et Mia. A part elle bien sûr, car c’était un peu entre ses mains que se trouvait le cœur de leur relation. Noah savait déjà ce qu’il voulait et surtout où il souhaitait se diriger, pour la blonde s’était encore un peu flou. Voilà, pourquoi, Noah était décidé à lui montrer à quel point, il était sûr de lui concernant leur couple, en espérant que cela finisse par déteindre sur la jolie Mia, qui l’était encore plus, quand elle se trouvait sur son lit, vêtue uniquement de sous-vêtements en dentelles noires. « Une autre fois ... » Oh que oui, il allait peut-être s’en passer ce soir, mais ce n’était que partie remise, il était bien décidée à enlever chaque centimètre carré de vêtements qui la recouvraient. « J’y compte bien. » Mais pour le moment, il devait se faire une raison et abandonner un fille canon dont il était raide dingue pour porter secours à sa mère, qui une fois de plus avait dû faire d’un rien, quelque chose d’énorme.

Noah adorait sa mère, mais il savait qu’elle pouvait parfois réagir de manière excessive, comme à chaque fois qu’il s’agissait de son père. C’est deux-là s’aimer toujours, ils étaient d’ailleurs un joli exemple de couples qui perdurent. Faisant même office d’espèce en voie de disparition. Mais parfois, même dans ce couple qui semblait idylliques des tensions pouvait apparaitre. Souvent à cause de sa mère d’ailleurs, son père était plus cool, plus laxiste. Tout avait tendance à lui couler dessus et il avait appris depuis longtemps à laisser, passer, la tempête. Le plus gros problème, c’était quand la mère de Noah partait dans ce genre de crise et là… il n’y avait rien à faire pour qu’elle revienne à la raison, si ce n’est patienté. « Noah, tu dois aider ta mère. » Il sourit, assez amusé et touché par Mia qui semble toute chambouler de la scène qui est en train de se dérouler. « Je sais, mais là, ça sert à rien. » Sa mère soupire et lui se contente de prendre son air de sale gosse. Il se contente de faire les cafés en laissant Mia et sa mère parlaient de trucs de filles. Il en capte quelques bribes et ne peut pas s’empêcher de grimacer en imaginant sa mère en petite tenue sexy. Non, c’est mieux qu’il n’y pense pas, ça risque de le traumatiser à vie. Même a plus de 30 ans, on aime pas connaitre la vie sexuelle de nos parents. Alors, finalement, Heureusement que Mia est là, ça lui enlève une épine du pied.

Finalement, la crise de sa mère passe quand Noah dépose le café sur son bar. Oui, en fait son père ne l’a pas oublié, son mari ne l’a donc pas trompé, c’est juste elle qui n’a pas assez patienté jusqu’au bout pour découvrir son cadeau. Noah ne peut pas s’empêcher de rire en voyant la tête dépitée de sa mère. Pour le coup, elle n’a plus beaucoup à dire, c’est le moment pour lui proposer d’aller se coucher, qu’elle réfléchisse un peu à ce qui s’est passé et surtout qu’elle les laisse seule. Elle peut appeler son mari le lendemain matin, s’excuser et repartir pour la Californie. Histoire que Mia et Noah se retrouvent seuls pour plusieurs jours. . « Tu veux qu'on aille faire un tour dehors ? » Tout, n’importe quoi, tant qu’il est seul avec elle. Le brun fourre avec tendresse ses lèvres dans la chevelure blonde pour les déposer sur sa tempe. « Comme tu veux. » Il n’est pas compliqué le garçon, enfin peut-être un peu tout de même. « Ou que tente de cuisiner un petit truc ? » Il a faim, mais pas vraiment de nourriture, sauf qu’il ne peut pas vraiment lui dire à cause de sa maman qui est juste à côté, mais la seule chose qu’il a envie de dévorer, c’est elle.

S’il avait espéré que sa mère parte se coucher rapidement, il avait fait une grave erreur, car une fois de plus, sa mère avait trouvé un moyen de rebondir et pour le coup, elle n’avait pas choisi n’importe lequel. Non… Mais vraiment ? Pour une fois dans sa vie, elle ne pouvait pas mettre sa curiosité au placard ? Quoique…c’était de sa mère dont il parlait, impossible pour elle de garder sa langue dans sa poche et de ne pas chercher à savoir qui son fils avait dans sa vie, mais pour le coup, c’était assez évident. « Vous vous êtes beaucoup rapprochés vous deux. » Oui, il avait bien travaillé ces dernières semaines, et d’ailleurs si elle leur avait laissé le temps, ils auraient pu se rapprocher encore plus, mais elle les en avait empêché ! « Aide moi s'il-te-plait. » Il hausse un sourcil, regarde la blonde qui s’empourpre et se met à lutter pour ne pas en rire. Elle est trop mignonne quand elle est pas sûre d’elle. « Je sais pas ... » Quoooa ? Il s’étrangle à moitié, légèrement vexé. Parce que pour lui dans sa petite tête c’était assez clair. « On sort ensemble ? » « Hmmm… » Il fait mine de réfléchir, faut bien qui lui renvoie le petit coup de trouille qu’elle vient de lui faire. « Noah ... » Il se tourne vers elle, oui, c’était bien lui. « Me laisse pas tout seul avec elle, s'il-te-plait. » Il sait pas, il hésite, peut-être qu’il devrait les laisser discuter entre filles. Finalement, il finit tout simplement par embrasser la blonde, histoire que ça soit clair, mais pour l’embêter, il rajoute tout de même. « Moi, je sors avec Mia, mais je sais pas si elle sort avec moi… » Il regarde Mia avec un grand soupire posé sur ses lèvres pendant que sa mère les observe sans rien comprendre à ce qui se passe. « Mais je crois bien que oui… On peut dire qu’on sort ensemble. » Et oui, il va pas laisser sa blonde s’en tirer comme ça , elle est à lui et il compte bien lui faire comprendre. « J’en étais sûre, j’ai compris dès que je t’ai vu. » Voilà que maman en rajoute une couche. « J’ai jamais supporté les anciennes qui m’a présenté, mais toi, je t’ai aimé dès que je t’ai vu. » « On dirait que je t’en ai présenté 50… » Juste deux…et pas les meilleurs choix, il avoue. « Ca veut dire que j’ai une nouvelle belle fille alors. » Et ça semblait la réjouir. Amusé, Noah se tourne vers Mia. « Si tu veux fuir, c’est le moment. » Mais elle n'avait pas intérêt de le faire, sinon, il serait obligé de lui courir après.

_________________
You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: You’re the only one that I want ✻ NIA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

You’re the only one that I want ✻ NIA

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération