I still get jealous ✻ CAMIE

 :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4368
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Dim 14 Mai - 11:15 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


ET VOILA ! Tu venais de finir ta journée de boulot et il n'était même pas midi. Alors certes, tu avais du venir tôt au matin pour débuter mais désormais, tu pouvais profiter de ton vendredi après-midi et de ton weekend qu'on t'avait gracieusement donné sans même que tu ne le demandes. Franchement, qu'est-ce que tu pouvais rêver de mieux ? Un coup de téléphone. Alors que tu es entrain de te déshabiller pour prendre une douche avant de rentrer chez toi, tu cherches rapidement après ce petit appareil pour répondre. Tu t'attendais à ce que se soit Charlie, Aiden ... Peut-être même Adam. Malheureusement, ce n'était que la propriétaire du Nora's café qui demandait de l'aide. Elle n'arrivait pas à faire son inventaire et, étant donné que tu as été un grand habitué, elle avait supposé que ça ne te gênerait pas de venir donner un coup de main. T'as accepté, pour la simple et bonne raison qu'elle te proposais de te payer et t'étais pas complètement contre un peu d'argent en ce moment. Alors, à peine l'appel terminé, tu envoies un SMS à ta petite amie :
Heeeeey you !
J'vais donner un coup de main au Nora's, je sais pas pour combien de temps j'en aurais. Tu pourrais aller chercher Candice à l'école ? J'viendrais la récupérer chez toi avec de quoi faire un super goûter ! Merci & je t'aime.

Tu appuies sur envoyer et te diriges vers la douche pour te "refaire une petite beauté". T'en as bien besoin vu comment tu n'as pas cessé de courir lors de cette matinée. Tu te demandais comment tu avais bien pu réussir à tout faire dans un temps aussi limité. Heureusement que tu aimais profondément ce que tu faisais. Ca aidait pas mal ! La douche finie, tu retournes à ton casier pour t'habiller, tu lis rapidement la réponse de Charlie. Elle s'occupe de Candice. Ouf. C'est une chose en moins à penser et tu pourras te mettre à fond dans ce petit boulot en plus. D'ailleurs, tu tardes pas à y aller, sans prendre le temps de manger. De toute façon, tu te dis que : plus tu vites tu finis, plus vite tu pourras retrouver les deux femmes. T'avais envie de te poser ce soir, de profiter de ce weekend. Si Charlie le pouvait, tu lui demanderais pour aller faire une petite sortie quelque part. Pas trop loin. Mais suffisamment pour ne pas voir de maison. T'as envie de souffler et de décompresser. Enfin ... Pour le moment, t'as la tête dans les chiffres et tu ne peux pas trop penser à autre chose. Peu importe. Tu vas vite mais tu fais tout bien A tel point que tu finis vingt-minutes avant la sortie de classe de Candice. Parfait ! Tu te fais offrir un petit café, un muffin aux framboises et tu marches tranquillement jusqu'à l'école. Y'en a pour cinq minutes à pied, c'est rien du tout et au moins, tu ferais une petite surprise ! C'est donc tout souriant que tu avances vers la grille pour t'arrêter deux secondes plus tard. Tu fronces les sourcils en voyant la blonde parler avec frénésie à un grand brun qui semble faire exprès de mettre ses muscles en avant. Whut ? Tu te fais des films ... Obligé. Tu secoues un peu la tête et refait quelques pas avant de t'arrêter à nouveau. C'est une blague ? Il est entrain de la draguer ... Le sourire ravageur, la tête légèrement sur le côté pour qu'il puisse avoir une vue sur sur son décolleté. Tu vas le tuer. Tu ne sais même pas ce qui te retient. Le fait qu'il fasse dix bon centimètre de plus et que tu ressemble à un bâton à côté. Charlie continue de lui parler, l'air de rien. MEH ! Non. « CAMOUUUU ! » Tu baisses un peu le regard vers ta petite soeur que tu n'avais même pas vu arriver. Oh ! Le bébé chat. Tu l'as prends dans tes bras. « Salut ma princesse. » Tu lui dépose un baiser sur le front et avance vers les deux bavards qui ne semblent même pas avoir vu ton arrivée. Grr. « J'vous dérange pas ? » que tu demandes, en te positionnant juste à côté de la blonde. Apparemment, non, d'après ... « C'est mon nouveau maître d'école ! » WHAT ? Tu cherches rapidement et discrètement les caméras. Tu l'aimes pas ce nouveau prof. Du coup, ça peut se voir sur ton visage. Mais même cette petite parenthèse ne semble toujours pas gêner les deux personnes. HEY OH ! T'es là ? Et l'autre idiot qui continue de laisser ses yeux descendre sur le corps de Charlie. Et cette dernière qui lui fait les yeux doux. AAAAAAAAAH ! C'est bon. « On s'casse ! » Tu fais demi-tour, toujours la petite dans les bras et repars vers le Nora's, endroit où tu as laissé ta voiture. « Non mais t'y crois, toi, Candy ?  » Tu sais même pas si la blonde te suis ou pas. « A quoi ? » Hein ? Ah oui .. T'avais oublié qu'elle n'avait que quatre ans et qu'elle pouvait pas tout comprendre. « Vas-y que je rigole en posant une main sur son avant-bras. Et que je me pavane devant lui. » Urrrrrgh. La jalousie. « J'te jure qu'il va entendre parler du pays ! » Mais pas aujourd'hui. Là, t'as pas le courage. Et t'as trop peur. « Il a fait quoi ? » Elle a toujours pas compris le bébé chat ? Étonnant vu son sens innée dans ce domaine. « Il fait son beau et son crâneur et Charlie, elle tombe dans son jeu stupide. » Voilà ! Tout est dit.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Mar 16 Mai - 21:10 )

[quote="Cameron Thompson"]


I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


« Bonjour, je m’appelle Charlie. » Souriante, elle tend sa main pour saluer le nouveau maître de la petite fille. Sa maîtresse vient tout juste de commencer ses congés maternité, pour continuer l’année, elle a donc un tout nouveau enseignant. Un jeune homme, charmant, d’une trentaine d’année. Ça doit être son premier post. En tout cas, il a eu la très bonne idée de sortir à l’extérieur pour venir saluer les parents d’élèves. « Vous êtes la mère de Candice.? » Heu non… elle est trop jeune ou quoi. « C’est la chérie de mon grand frère. » Précise Candice toute fière. Un sourire amusé se dessine sur le visage de la blondinette. « Candice m’a dit que vous possédiez des écuries ? » Il n’avait pas fallut beaucoup à Candice pour en parler, c’était son premier jour et il savait déjà qu’elle avait un ranch et que son petit ami était le frère de la petite rouquine. « Oui, un peu à la sortie de la ville. » La blondinette se sent obliger de préciser, même si elle ne voit pas à quoi cela peut aboutir. «  Dans mon ancien établissement, je travaillais avec un poney club, j’y amené les enfants une fois par semaine. Est-ce que vous pensez que ça serait possible ? » Oui ? Non ? La blonde ne sait pas trop. Elle a bien des petits poneys qui n’attendent que ça, sans oublier son brevet pour accueillir de jeunes enfants qu’elle vient tout juste d’obtenir. Alors oui, en toute logique, c’est faisable, c’est juste qu’elle a un petit peu peur de se lancer. « J’ai pas envie ! » déclare Candice. « Sinon Clara, elle va me piquer Coca ! » Coca, le poney chéri de la petite fille. Depuis leur accident, elle était interdit de cheval, hors de question qu’elle remonte dans qu’elle portait son platre, mais bientôt ça ne serait plus qu’un mauvais souvenir. Pourtant, cela n’empêchait pas la misstinguette de suivre Charlie partout. Si elle ne pouvait pas monter le petit poney, elle prenait le temps de le rendre tout beau. Cette gamine était extrêmement attachante. Charlie en était dingue, si bien, que quand elle n’était pas là, et bien elle lui manquait. « Mais non, Coca c’est ton poney. » Et autant dire qu’elle en est fière. « Ecoutez je sais pas trop... » Elle ne peut pas décider comme ça. Faut qu’ils voient les modalités, ses dispos aussi. « On en parle la prochaine fois si vous voulez, le temps que vous y penser. » A vrai dire, elle ne sait pas si c’est une bonne idée, mais vu qu’elle a besoin de faire démarrer son entreprise, elle n’a franchement pas le choix. « D’accord, avec plaisir. » Puis elle ne va pas dire non à un repas gratuit.

3 jours plus tard
« Non c’est vrai, je suis fan aussi ! » Si la conversation avait commencé par parler enfants, puis chevaux, elle avait dévié au moment où Charlie avait parlé d’un ponette en particulier : Chihiro. Et cela avait eu un impact assez considérable chez Matt, qui adorait les films de Miyazaki. Ce qui était aussi le cas de Charlie. « Mon préféré, c’est princesse mononoké. J’aime beaucoup le côté écologique de film, le fait que les gens ne soient pas parfaits, qu’ils aient des failles. » Ce qui était bien avec Matt, c’est qu’il buvait chacune de ses paroles, c’était appréciable. Elle essayait tout de même de revenir sur leur sujet de départ, à savoir les enfants et le ranch, mais il avait tendance à dévier. Si bien qu’elle commença même à se demander s’il la draguer. Hmmm, impossible, elle était Charlie, personne ne la draguait jamais. Même Cameron ne l’avait jamais ! Ou pas passez, elle avait préféré lui sauter dessus tout de suite. D’ailleurs en parlant du loup, le voila. « Cam ? » Elle l’observe d’un air surpris ! Mais il ne lui avait pas demandé de venir chercher Candice ? Elle avait encore rien compris ?

« J'vous dérange pas ? » Elle est tellement surprise, qu’elle ne répond pas… Mais il ne faut pas longtemps pour que la colère monte tout doucement dans les veines de la blonde. Il était en train de lui faire une crise de jalousie ou quoi ? Elle était bien plus pot de colle avec Adam et ça l’avait jamais gêné ? C’était pareil avec Aiden. Et elle ne couchait avec aucun des deux ! Beurk, le simple fait d’y penser la dégoûter. C’était des frères pour elle, Charlie ne les avait jamais considérer autrement. Comme, elle ne considérait pas Matt comme un possible petit ami. Elle était amoureuse de Cameron et ça personne n’arriverait à le changer. Enfin à part lui, s’il continuait comme ça. « Je suis désolée, faut que j’y aille, t’auras qu’a m’envoyer un mail. » Elle tourne sur ses talons et part en direction du brun, qu’elle rattrape rapidement. « Cam, attend ! » Qu’il s’arrête, parce que sinon, elle va vraiment l’assassiner. « Pourquoi t’es parti ? » Bha oui, elle avait même pas eu le temps de lui sauter au cou… et ça c’était à cause de lui. « Tu voulais me faire une surprise ? » Pour le coup, elle était tombée à l’eau et c’était bien dommage. Elle le connaissait assez bien pour savoir ce qui n’allait pas. C’était Cam et il avait cette tendance à ne pas être trop sur de lui, surtout quand ça concernait leur couple… ou sa capacité à la garder. « Tu vas quand même pas croire que je suis intéressée par le prof de Candice ? » Parce que ce n’est pas du tout le cas. Non, y a que lui qui compte et depuis de très longues années déjà.

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4368
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Jeu 18 Mai - 22:54 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


T'es là mais mise à part Candice, personne ne semble te voir. Est-ce que tu serais devenu un fantôme ou un esprit que seule la petite pourrait observer ? Non. T'es bel et bien vivant. Pourtant, ce gars, qui est le nouveau prof de la rousse d'après ces dires, et Charlie ne daignent pas te calculer. Très bien. Si au début, tu veux bien te montrer quelques peu patients, au bout de trois minutes, ça commence légèrement à faire long. Non mais allo, t'es là ! HOUHOU ! Nope. Toujours pas de réaction alors que tu as pourtant tenté de dire quelques mots et de laisser ton avant-bras touchr les hanches de ta petite amie. Cette dernière semble montrer bien plus d'intérêt au maître d'école plutôt qu'à lui. Pas grave. En tout cas, ça aurait pu l'être. Oui, ça aurait pu ne pas être aussi dramatique que ça en ait l'air. Pourquoi il lui fait les yeux doux ? Pourquoi est-ce qu'elle ne dit rien quand il reste subjuguée par son décolleté ? Tu comprends rien. Tu piges rien. Et ça commence à monter, lentement. Ca bouillonne et puis ... Tu tiens plus. Candice dans tes bras, tu files à toute allure loin de l'école et loin de ces deux zigotos qui ne veulent plus se quitter. T'es en colère. Contre lui. Contre Charlie et contre toi. « Cam, attend ! » Sérieusement ? C'est maintenant qu'elle régit ? Non. Désolé. T'as plus envie de parler. T'as juste envie de t'enfuir, loin. Mais Charlie, elle est plus rapide que toi et elle finit par te rattraper. « Pourquoi t’es parti ? » Tu tournes la tête, le regard remplis d'incompréhension. Elle fait exprès, c'est ça ? A première vue, c'est ce qu'il te semble. « Tu te fou de moi ? » Clairement, t'as pas vraiment l'envie de démarrer une dispute. Pourtant, tout semble à croire que se sera le cas. Ni une, ni deux, tu accélères le pas, Candice toujours dans les bras pour rejoindre ta voiture. Tu n'iras pas chez elle. Tu ne lui passera pas les gâteaux qu tu avais pris pour le goûter et tu iras t'enfermer dans ta chambre pour laisser le tout passer. « Tu voulais me faire une surprise ? » Tu parles d'une surprise ! « Non. » Sans même le vouloir, ta voix est froide et distante. « J'ai juste fini plus tôt que prévu. » Et donc tu venais récupérer Candice et en même temps, tu venais la voir. Mais à priori, elle aurait préféré ne pas te voir arriver, et ne pas t'avoir dans les pattes. « Tu vas quand même pas croire que je suis intéressée par le prof de Candice ? » Tu lèves les yeux au ciel, tourne sur la gauche pour aller dans le parc et laisse Candice aller jouer dans les jeux prévus pour son âge. « En tout cas, c'est certain, tu le laisses pas indifférent ! » Et pour ça, t'es à cent pour cent sûr. Entre ses regards doux, langoureux et le fait qu'il rigole comme un idiot face aux petites histoires de la blonde, tu ne pouvais pas avoir de doute là-dessus. « Mais bon, ça n'avait pas l'air de te déranger. » Et ça aussi, il le retient. Si le maître d'école était suspendu aux lèvres de Charlie, la jeune femme l'était tout autant dans le sens inverse. « Camou, il est jaloux. » Quoi ? Tu baisses le regard pour voir la petite rousse à tes côtés. D'où ... ? Rha. « Non, je suis pas jaloux ! » Voilà qu'un débat de "oui" et "non" commence jusqu'à ce que Candice en ait marre et qu'elle reparte jouer. « Je suis pas jaloux, okai ? » Tu clarifies bien la chose face à Charlie, avant d'aller t'asseoir sur un bas, les bras croisé et le visage vide d'expression. « J'dis juste que t'avais l'air d'avoir bien plus de point commun avec ce ... Gars qu'avec moi. » Suffisait de voir  qu'elle n'avait même pas tourner la tête pour que tu puisses l'embrasser ... Non mais franchement ! Tu voulais pas être cocu. Tu voulais pas arrivé jusqu'à ce point de non-retour. Tu commences à imiter le rire du jeune homme, puis sa voix : « C'est vrai que les enfants adoreraient pouvoir passer du temps dans vos écuries. Ça leur ferait du bien d'être plus proche des animaux ... » Tss. « Un vrai focu. » Tu l'aimes pas. Il t'insupportes. Et voilà, t'es encore plus énervé.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Ven 19 Mai - 19:02 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


Charlie n’était pas du tout attirée par le prof de Candice. Peut-être qu’elle aurait pu l’être, si elle n’avait pas été amoureuse de Cameron, sauf que c’était le cas. Ce qui l’énervait le plus dans cette histoire, c’est de savoir qu’il puisse penser qu’elle était ce genre de filles. Il la prenait pour qui, elle avait attendu pendant des années, ce n’était pas pour se faire avoir par le premier crétin venu. Elle était blonde, mais pas totalement idiote et surtout elle n’avait aucune envie de faire souffrir Cameron de quelque manière que ce soit. Bon d’accord, peut-être que parfois elle lui cachait ses princes, mais ça c’était un petit jeu amusant qu’elle adorait pratiquer. Puis de toute manière, ce n’était pas comme si elle avait envie d’aller voir ailleurs, elle n’y avait même pas pensé. Non, le seul truc qu’elle s’était dit, c’est qu’elle allait devoir trouver un moyen poli de lui dire qu’elle n’était pas intéressée par ce plan drague foireux, mais que par contre, elle était totalement d’accord pour recevoir les enfants. Le ranch commençait tout juste à démarrer. Charlie avait quelques clients, mais pour le moment, Miky et elle avaient plus de dépenses que de rentrées. Donc, elle ne pouvait pas cracher dans la souple. L’école payait bien ce genre de sortie, ils venaient toute une après-midi, autant dire que c’était conséquent niveau budget. Donc la blonde rongeait son frein, mais une fois le contrat signé, elle était bien décidée à tout mettre au clair. Enfin, ça, c’était avant que Cameron vienne faire sa petite crise de jalousie. Devant tout le monde en plus. Les mères d’élèves la regardaient comme si elle était prise sur le fait d’adultère. Fallait pas pousser non plus. La blonde leur lança un regard noir, qu’elle retourne bosser au lieux de passer une heure à parler de leurs enfants merveilleux. A chaque fois, c’était pareil, machin était meilleure de machin, il pouvait colorier sans dépasser. Candice, elle, elle adorait colorier partout sauf entre les traits, parce qu’elle trouvait ça plus jolie et comme ça au moins, elle créait son propre dessin. Au moins, elle avait de l’imagination. Et même si elle n’était pas la mère de la petite rousse, elle ne se gênait pas pour protéger la petite toutes griffes sorties. Elle se serait bien passée d’une petite crise de couple, mais c’était trop tard maintenant, elle allait devoir gérer ça. « En tout cas, c'est certain, tu le laisses pas indifférent ! » Oui et ? Cela ne voulait pas dire qu’elle allait lui sauter dessus. « Et tu préfères que je sois moche et que personne me regarde ? » Non pas , qu’elle était une reine de beauté ou qu’elle aimait plaire aux hommes. Mais elle aimait se sentir jolie, ou presque. « J’y peux rien moi, s’il se fait des idées et si je le laisse pas indifférent. » Elle allait faire quoi ? Lui balancer un coup de pied dans ses bijoux de famille pour qu’il ne la regarde plus ? C’était le prof de Candice ! Elle était obligée de rester polie. « Mais bon, ça n'avait pas l'air de te déranger. » Non mais n’importe quoi. « Je devais faire quoi ? Lui foutre mon poing dans sa figure ? » Parce que c’était bien le genre de truc dont elle était capable.

« Camou, il est jaloux. » Ah ça c’est le cas de le dire. Un sourire amusé se dessine sur le visage de Charlie. Elle adore cette gamine. « C’est pas beau de mentir Cameron ! » Laisse t’elle échapper avec un sourire taquin posé sur ses lèvres. « J'dis juste que t'avais l'air d'avoir bien plus de point commun avec ce ... Gars qu'avec moi. » « Oui, c’est vrai, lui, il connait ses classiques ! » Ouais alors que Cameron pas du tout. Délicatement, la jeune femme se laisse tomber sur les jambes du garçon et passe les mains autour de son cou, pendant qu’il se lance dans une imitation totalement ratée du prof de Candice. « Le problème c’est qu’il a gros gros défaut. » Qui empêchait totalement Charlie d’être séduite. « Il est pas toi. » Et oui, ça posait sérieusement problème. Avec tendresse, elle passe la main sur la joue du brun. « Je peux pas me permettre de perdre ce contrat, ça serait sur l’année et ça nous permettrait de respirer un peu avec Miky. » Parce que pour le moment, les deux jeunes filles étaient assez stressées, l’activité n’était pas aussi bonne qu’attendue, mais peut-être que la venue de l’école pouvait faire boule de neige. Des enfants pouvaient choisir d’inscrire leurs enfants au poney club, faire venir du monde grâce aux bouches à oreilles. « Sinon… » Elle passa son doigt dans le col de sa chemise et commença à jouer avec lui, pendant que Candice à côté d’elle se mit à rire. « J’ai une petite idée pour faire comprendre au prof de Candice qu’il a perdu d’avance. » Mouais, même que ça risquait d’énerver les mères d’élèves. Mais ça, la blonde s’en moquait bien. « Le problème, c’est que je peux pas le faire toute seule…Non j’ai besoin d’aide… » Et s’il n’avait pas compris, ce qu’elle voulait dire. Candice joue la traductrice. « Un bisou, un bisou !!! »

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4368
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Sam 20 Mai - 23:54 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


Tu vas finir fou. Fou de jalousie. Et croyez-le, c'est moche. D'habitude, t'es pas comme ça. T'en as un peu rien à faire qu'une personne s'intéresse à ta petite amie. Il n'y a eu que Hailey. Tu diras pas que ça te laisse indifférent mais ... Ton cerveau se fait pas autant de soucis et de tracas. Tu pars pas en vrille de la sorte. Tu n'as pas envie de sauter au cou du gars pour avoir posé les yeux un peu plus bas que le visage de la demoiselle. Pourtant, clairement, avec Charlie ... C'est ce qu'il se passe. Tu te contrôles pas et tu préfères partir loin de ce prof d'école plutôt que de continuer à assister à ce spectacle qui va bientôt te donner envie de vomir. La blonde ne se rend compte de rien. Elle ne dit rien. C'est pas possible, quelqu'un l'a ensorcelée. Elle agit pas de la sorte normalement. Charlie détester qu'on la reluque de la sorte. Alors pourquoi ce petit maître d'école en aurait le droit ?Même toi, tu te l'étais pas autorisé jusqu'à ce que vous vous soyez mis en couple. « Et tu préfères que je sois moche et que personne me regarde ? » AH NON ! T'as pas dit ça. « J'ai jamais sous-entendu une chose pareil. » Charlie, elle est très belle comme ça. Ok, c'est la plus belle mais elle risque de prendre la grosse tête. Il ne faut pas qu'elle change parce que c'est sous ce style là que t'es tombé follement amoureuse d'elle. C'est parce qu'elle a pas eu peur de reprendre sa pelle bleu avec des étoiles que tu l'as rencontré et que tu as eu le coup de foudre. C'est parce qu'elle a été plus maladroite que toi lors de votre rencontre que tu l'as aimé. Alors non, tu ne veux pas qu'elle soit "moche" ou qu'elle ne soit "pas regardée". Tu veux juste qu'elle réagisse comme elle l'a toujours fait. « J’y peux rien moi, s’il se fait des idées et si je le laisse pas indifférent. » Certes. Elle a raison sur ce point. Mais elle aurait pu le remettre dans le droit chemin et lui faire comprendre  qu'elle était prise. Or, elle a rien fait ! Rien. Elle a juste continué dans son petit jeu et elle a juste pas pris la peine de te dire bonjour ou même de te faire un petit bisou. T'as rien eu venant de sa part !« Je devais faire quoi ? Lui foutre mon poing dans sa figure ? » Et bien ... « Carrément ! » Que tu t'exclames. C'est ce qu'elle aurait du faire parce qu'elle sait se battre et pas toi, donc ça aurait été un fight bien plus équilibré. « Je me suis bien pris une brosse en plein poire quand j'ai eu la malchance de vouloir enlever un cheveux qui était sur ta "poitrine" alors que lui, il s'en sort sans aucun problème. » Et tu insiste bien sur le mot poitrine car vous aviez à peine sept ans à l'époque. D'ailleurs, tu gardes de grave séquelles de cet événement avec la brosse, la preuve, t'en parle en ce moment même. « Monde d'injuste, va ! » Car c'est clairement le cas.

« C’est pas beau de mentir Cameron ! » Prout, prout, prout. Tu fais ce que tu veux et si tu dis que t'es pas jaloux, c'est que c'est vrai. Mais il ment, of course. C'est pas Candice, quatre ans, qui va avoir le dernier mot. Tu vas pas te laisser dominer par ces femmes. Aujourd'hui, tu te dois de réveiller le man power qui est en toi. « Oui, c’est vrai, lui, il connait ses classiques ! » OH MY GAD ! La trahison. Tu ouvres en grand la bouche. Elle a pas osé dire qu'il était mieux que toi quand même ? Si, elle a osé. Charlie vient de briser ton petit coeur. D'ici quelques minutes, tu vas pleurer. En tout cas, c'est certain que se sera le cas si elle continue dans cette démarche. « Le problème c’est qu’il a gros gros défaut. » Eh oh. T'as des jolies cuisses mais tu lui as pas donner l'autorisation de s'en servir comme siège. A ce que tu saches, il y a de la place à côté, sur le banc. Y'a même un autre banc en face de vous. Elle pouvait s'installer ailleurs, la blonde. « Il est pas toi. » Non, ces compliments ne fonctionneront pas. Ils fonctionnent à mort. Il boude déjà moins. « Tu m'auras pas comme ça. » Non, il ne a pas capituler. Pas tout de suite. T'es encore jaloux. « Je peux pas me permettre de perdre ce contrat, ça serait sur l’année et ça nous permettrait de respirer un peu avec Miky. » What ? « J'vais devoir le supporter pendant UN AN ? » NON. C'est au dessus de tes forces. Tu secoues la tête de droite à gauche. T'es strictement pas d'accord avec ce projet. Ok, elles ont besoin d'argent. Ok, tu veux bien que des enfants viennent dans les écuries. Mais hors de questions que se soit ce plouc qui les y conduis. « Sinon… »  Sinon ? « Tu refuses pour me faire plaisir ? » C'est ce que tu rêves d'entendre. « J’ai une petite idée pour faire comprendre au prof de Candice qu’il a perdu d’avance. » Hein ? Mais c'est pas ça que tu veux toi. Tu veux plus qu'il approche Candice et, plus particulièrement, Charlie. En quoi passer une main sur ton torse va jouer un rôle ? Tu as besoin qu'on te le démontre. « Le problème, c’est que je peux pas le faire toute seule…Non j’ai besoin d’aide… » Oh ? Et t'es l'aide dont elle a besoin, c'est ça ? Néanmoins, tu fronces les sourcils. Désolé, mais c'est toujours pas clair. « Un bisou, un bisou !!! » Comme à chaque fois, t'es le seul à rien piger. « Oh non. Pas de bisou. » T'es toujours pas content et Charlie le mérite pas. Pourquoi se serait à toi de le faire alors que c'est elle qui a pas voulu te montrer un minimum d'intérêt toute à l'heure ? Hors de question que tu fasses le premier pas. D'ailleurs, tu fais en sortes de pousser Charlie sur le banc pour pouvoir te lever. « J'vais aller lui dire ce que je pense, moi, de ses méthodes ! » Ouais ! Tu vas aller lui dire ces quatre vérités. Déterminé, tu marches de nouveau vers l'école et tu vois le maître d'école, toujours souriant, discuter avec une mère venu chercher son fils. C'est Avalon, je l'ai décidé. « J'veux parler au directeur. » Tu croises les bras sur ton torse pour tenter d'intimider le prof. Il te regardes de haut en bas, te juge, mais tu démords pas. Si bien qu'il est obligé, une fois le dernier élèves parties, de t'accompagner jusqu'au proviseur. Charlie et Candice sont sur tes pas. Tu salues le proviseur, demande au prof de rester et tout le monde s'assoit. « Il y a un soucis avec Candice ? » La tension est presque palpable. « Non, avec lui. » Et tu pointes sans aucune gêne le maître d'école. « Il voudrait accompagner ses élèves au ranch que tiens Madame Edwards. » Jusque là, tout va bien. Ça te fait même étrange d'avoir ce ton aussi solennelle. « Mais je pense que se serait mieux si les parents étaient les accompagnant et que Monsieur ... Ici présent, devrait plutôt rester ici pour faire je-ne-sais-quoi. » Intrigué, le proviseur lui fait signe de continuer. « C'est simple, les parents pourront profiter d'un moment avec leur enfant. Et vous ferez découvrir  la nature à vos élèves. Se sera bien plus éducatif et marrant que si .. Lui ... Était là, à toujours les remettre dans le droit chemin. » Pas vrai ? Tu lances un regards à Charlie. Elle va le tuer. Oups. « Je veux bien essayer pour voir où tout cela mène. » Et bah voilà ! Tu te lèves, sers la main du proviseur et sort de la pièce, suivit du professeur. « J'suis le chewing-gum sous ta chaussure. Compris ? » Soit, traduit : Tu continues à regarder Charlie ou à tenter quelque chose, et tu lui feras vivre la misère à ta façon. « Elle est prise ! » Sur ces mots, tu peux partir un peu plus soulager. Enfin ... Charlie te fait un peu peur. T'sais pas encore comment elle va réagir.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Mar 23 Mai - 21:04 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


« J'ai jamais sous-entendu une chose pareille. » Heureusement, parce que sinon, elle aurait tout simplement demandé le divorce. Enfin, non, vu qu’ils ne sont pas mariés ! En tout cas, une chose est certaine. Charlie aime le côté jaloux de Cameron. En temps normal, il ne dit jamais rien, c’est plutôt le genre de mec qui ne fait pas de vagues. C’est bien une des premières fois de sa vie, où elle voit réellement en colère. Même si elle place cette scène après celle qui s’était déroulée dans la chambre du jeune homme quelques mois plus tôt, quand Charlie avait découvert toute la vérité. Depuis, ils ne s’étaient plus vraiment engueulés, si ce n’est leurs querelles habituelles, mais pour le coup, Charlie voyait bien que Cameron supportait très mal la situation. « Je me suis bien pris une brosse en pleine poire quand j'ai eu la malchance de vouloir enlever un cheveu qui était sur ta "poitrine" alors que lui, il s'en sort sans aucun problème. » What. ? « Quand ? » Elle réfléchit, tente de réveiller son petit cerveau, elle se décide à abandonner l’idée, quand tout à coup, ses souvenirs lui reviennent et elle ne peut pas s’empêcher de rire. « On avait 7 ans… » Et à l’époque, elle était encore plus terrible qu’aujourd’hui. « Arrête de râler, t’as plus ce problème aujourd’hui… » Bien au contraire, vu qu’il semblerait que ses seins et ceux de Micky, sont une des conversations favorites de Cameron et Adam. « Monde d'injuste, va ! » La blondinette roule des yeux. « Tu veux vraiment qu’il devienne injuste le monde ? » Et qu’elle le prive de pouvoir s’amuser avec sa poitrine, qui pour le coup en est désormais vraiment une.

Alors vu qu’il l’embête, elle ne va pas le laisser s’en tirer facilement. Elle le connaît par cœur et elle sait très bien comment s’amuser à lui faire peur. Car c’est clairement ce qu’elle fait en parlant de points communs avec le professeur de Candice. Il suffit de voir la coloration du visage du brun, il est blanc comme un linge, pour comprendre qu’il est en train de se faire tout un film. C’est donc le moment pour qu’elle mette fin à ses doutes, histoire qu’il se rappelle d’une chose essentielle. Elle est amoureuse de lui, et pas du prof de Candice. Donc elle est bien décidée à le lui prouver et pour ça, elle a une ou deux idées en tête. « Tu m'auras pas comme ça. » Hmm ? Elle s’humidifie les lèvres. « J’en suis pas si sûre… » Maintenant ou plus tard, elle va bien réussir à se faire pardonner. « J'vais devoir le supporter pendant UN AN ? » Rha, mais ils peuvent pas arrêter de parler du prof de Candice et parler d’eux à la place. « Je vais devoir le supporter. » Bon d’accord, elle sait très bien que ce n’est pas du tout ce qu’il veut entendre, mais c’est la vérité. « Tu refuses pour me faire plaisir ? » Il était pas croyable. « Non ! » Hors de question. « T’as qu’à arrêter de voir Hailey ! » Et ouais, ils ont qu’à jouer à ce petit jeu ! Elle peut le faire aussi. « Qui c’est qui m’a laissé tomber pour jouer aux preux chevaliers ? » Ce n’était pas elle, à ce qu’elle se rappelle. Adam avait du la ramener et elle avait fini par aller dormir avec Miky pour réussir à fermer l’œil. Elle n’en voulait pas vraiment à Cam, parce qu’il avait agi, comme elle l’aurait sûrement fait, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne s’était pas sentie abandonner. Elle n’allait pas non plus lui dire qu’elle ne s’était rien imaginée… Mais elle lui faisait confiance, du coup, elle avait pris sur elle, même si ce n’était pas facile.

. « Oh non. Pas de bisou. » D’accord ! Parfait ! « Si c’est ce que tu veux ! » Elle le garde en tête, qu’il ne vienne pas pleurer si pendant quelques temps les lèvres de Charlie deviennent un vieux souvenir. « J'vais aller lui dire ce que je pense, moi, de ses méthodes ! » Charlie roule des yeux avant de laisser Cameron partir. « Charlie il va ou camou ? » Haussant les épaules avant de soupirer, la blonde pose son regard sur la petite rousse. « Faire un combat de coqs, un truc de garçon. » Et elle n’a aucune envie d’y participer. « Viens Candice. » Attrapant la petite dans les bras, elle emboîte le pas du brun, franchement pas très à l’aise. Quand Cameron commence son cirque, Charlie ne sait même plus où se mettre. C’est sûr que comme ça… ça va fonctionner. Et vu qu’elle en a marre, elle se barre et le laisse jouer à l’abruti tout seul. Candice, toujours dans les bras, elle part dehors et va faire du toboggan. C’est ça, ou elle tue Cameron, alors autant qu’elle s’amuse avec la petite rouquine.

Quand il revient, elle le foudroie du regard. « Alors t’es content ?! » Elle non par contre. « Tu me fais passer pour qui ? » Non, elle n’avait pas besoin de lui pour le défendre, elle pouvait le faire toute seule. « C’est une classe découverte Cameron ! ça veut dire que c’est pendant les heures de classe que les enfants viennent au ranch. Quand leurs parents sont au travail ! » Parce que oui, certaines personnes travaillaient, exactement comme eux. « Ce qui fait qu’avec un contrat pareil, on était sures d’être payé tous les mois ! Mais tu viens de tout bousiller ! » À cause de son petit délire. « Comment tu veux que ça marche, si tu ne me fais pas confiance ! Tu me prends pour qui ? » Il croyait quoi, qu’elle allait sortir avec le premier type qu'elle croiserait dans la rue ? Cette fois-ci, elle en a marre, c’est elle qui se tire. Il a qu’a rester tout seul avec sa jalousie !

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4368
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Mar 6 Juin - 12:34 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


Oui, t'es jaloux Pour la simple et bonne raison que Charlie se laisse draguer sans rien dire. C'est pas la blonde que tu connais. D'habitude, sur ce genre de chose, elle démarre au quart de tour. Tu l'as bien vu. Tu l'as même bien ressenti. Vous n'aviez même pas la dizaine que Madame faisait déjà preuve d'une bonne lucidité envers les hommes et qu'elle n'avait pas froid aux yeux pour les remettre en place, toi y compris. Alors oui, t'es un peu désolé, mais tu as quelques doutes qui se sont installés. Et s le professeur de Candice était mieux que toi ? Et si, finalement, ça n’allait plus entre vous deux et que tu ne t'en étais même pas rendu compte ? « Quand ? » Tu fais les gros yeux. Charlie fait exprès de te mettre en colère, c'est impossible autrement. « On avait 7 ans… » Et ? Ca change quoi ? Tu avais belle et bien reçu une brosse en pleine poire. « J'ai eu un oeil au beurre noir à cause de toi ! » Et ceci n'était qu'un simple exemple. Tu en avais plein d'autres en réserves. « On parle des canettes que j'ai reçu ? » Ou des coups de poings sur l'épaule pour avoir ouvert une porte un poil trop vite pendant que les filles s'amusaient à s'habiller entre elles. « Arrête de râler, t’as plus ce problème aujourd’hui… » Heureusement ! Manquerait plus que Charlie se mette à t'en faire voir de toutes les couleurs maintenant que vous êtes ensemble. Se serait improbable et invivable. Néanmoins, malgré tout, ça n'arrive pas à te remonter le moral et à te calmer. Non. T'as une dent contre ce jeune homme et un petit peu contre Charlie. « Tu veux vraiment qu’il devienne injuste le monde ? » Tu hausses les épaules. Il l'est déjà non ? « C'est le cas à mon avis. » Et tu peux lui sortir tous les arguments du monde pour le lui prouver. Il en existe des centaines et des centaines, en passant par ceux de ta vie personnelles, mais le mieux du mieux, c'est le fait que tu vas devoir supporter le visage du professeur pendant un an. Pourquoi ça ? Pourquoi est-ce qu'elle a accepté sa demande de venir passer chaque semaine à son écurie ? Elle veut encore le voir ? Elle veut te remplacer ? Te tromper ... « Non ! » Mouais ... « T’as qu’à arrêter de voir Hailey ! » Meh. « C'est pas du tout pareil ! » Genre, vraiment pas du tout. C'est même totalement différent. « Qui c’est qui m’a laissé tomber pour jouer au preux chevalier ? » Ah ouais ? « J'ai pas joué au preux chevalier. » Parce que tu as soigné personne. Tu as juste assister à l'opération « Et je t'ai pas laissé tombé. Je pouvais pas rester là-bas sans rien faire. » T'avais eu besoin de te vider l'esprit. Et oui, le fait d'avoir vu Hailey en si mauvais état, tu avais été quelque peu obligé de la soutenir. « Puis je lui ai dit pour nous deux. J'voulais pas que se soit quelqu'un d'autre qui aille le lui dire. » Ce que tu trouvais plus que normal. Mais depuis, tu n'avais pas revu la brune et tu n'avais pas cherché à reprendre vraiment contact avec elle. « Si c’est ce que tu veux ! » C'est ce que tu veux.

Bien décidé en montrer qui est le mâle Alpha. Merci Adam. Tu vas directement dans le bureau du superviseur suivit du professeur, Charlie et Candice pour poser quelques conditions. Bien sur, elles sont acceptées et ça te soulage. C'est juste Charlie qui a moins apprécié la démarche. « Alors t’es content ?! »  Tu dirais pas ça. « Au moins, il sera plus dans tes pattes. » Et ça, ça te convient plutôt bien. « Tu me fais passer pour qui ? » Comment ça ? « J'ai dit qu'ils avaient pas de soucis à se faire avec toi ... » T'as rien dit de mal envers la blonde ou quoi que se soit d'autres. « C’est une classe découverte Cameron ! ça veut dire que c’est pendant les heures de classe que les enfants viennent au ranch. Quand leurs parents sont au travail ! » Tu lèves les yeux au ciel. « Parce que tu crois que tous les parents travaillent ? » Y'en a toujours qui peuvent venir. « Même si tous les parents sont pas là, tu en auras toujours assez pour encadrer les gamins. » Et ça évite bien le professeur de venir, aussi. C'est un des points importants. « Ce qui fait qu’avec un contrat pareil, on était sures d’être payé tous les mois ! Mais tu viens de tout bousiller ! » Mais n'importe quoi. « J'ai rien bousillé du tout ! » Tu as juste changé quelques points de ce dit-contrat. C'est pas mort d'homme. . « Comment tu veux que ça marche, si tu ne me fais pas confiance ! Tu me prends pour qui ? » Tu croises les bras sur ton torse. Voilà, elle a gagné, toi aussi, t'es un peu sur les nerfs. « Je te fais confiance. » Ça, c'est pas nouveau. « Mais tu sais quoi ? Vas-y. Va faire ton petit truc avec ce gars puisque tu as l'air d'avoir tant besoin de lui. » Tu te rapproches de la blonde, juste pour prendre Candice dans tes bras qui semblent totalement perdus. Faut dire que c'est la première fois où vous vous disputiez de la sorte et que ni l'un, ni l'autre, ne voulait baisser sa garde. « Je rentre. » Charlie n'aura qu'à faire ce qu'elle veut. « Ah. Et je devais te donner ça. » Tu cherches dans ta poche de jean pour sortir un papier plié en quatre. « Si tu passes ton brevet de secourisme, l'hôpital pourra voir avec toi pour faire venir des enfants. » Mais bon ... « Dommage que se soit une femme qui gère ça, tu pourras pas te faire draguer. » Jaloux jusqu'au bout. Tu te retournes, prends la route vers ta voiture, toujours avec Candice dans les bras. Néanmoins, après quelques pas, tu te stoppes et fait à nouveau demi-tour pour revenir vers Charlie et finalement déposer une légère pression sur ses lèvres.« T'aurais du lui dire quelque chose. » Peut-être que t'aurais été moins jaloux dès le départ et que vous seriez pas au point de vous tirailler à ce point. « T'es jaloux. » que Candice souffle avant de sourire. « Je suis pas jaloux. » La petite rousse rigole. « Vous êtes tous les deux jaloux. » N'importe quoi. Tss. Que des bêtises. De toute façon, il l'avouera jamais. « Faites vous un bisou. Je veux aller goûter. » En voilà une qui sait ce qu'elle veut au moins.

_________________
Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 552
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( Sam 10 Juin - 19:28 )



I still get jealous
SHIP ☽ I don't like the way he's looking at you, I'm starting to think you want him too. Am I crazy ? Have I lost ya. Even though I know you love me, Can't help it. I turn my cheek, music up, And I'm puffing my chest. I'm getting ready to face you, Can call me obsessed It's not your fault that they hover, I mean no disrespect. It's my right to be hellish, I still get jealous.


Charlie tentait de rester calme. Non, elle voulait rester calme. Après tout ce qui avait traversé pour en arriver là, elle n’avait pas envie qu’ils s’engueulent pour des broutilles. Mais elle refusait aussi que Cameron lui dicte sa vie. Elle allait faire quoi ? Mordre tous les mecs qu’elle croisait, pour que lui ne se sente pas en danger. C’était hors de question, elle n’allait pas vivre comme ça. Charlie se sentait comme une pauvre fille qui draguait ouvertement un mec alors qu’elle était en couple, il avait l’impression que c’était comme ça que Cameron la voyait et autant dire que ça passait très mal…

« J'ai eu un œil au beurre noir à cause de toi ! » Nan mais sérieux ?Il allait ramener sur le tapis tout ce qu’elle avait fait pendant qu’elle était enfant. Fallait qu’elle lui fasse un dessin ou quoi. Charlie était une gamine à l’époque et elle réagissait comme telle. Aujourd’hui, fort heureusement, elle avait appris à ne pas agresser tout le monde, même si parfois, elle en mourrait d’envie. Le prof de Charlie l’avait peut-être dragué, mais il était resté respectueux et poli. Elle n’aurait plus eu qu’à l’éconduire poliment. Ce qu’elle s’apprêtait à faire avant que Cameron ne débarque. « Et bien, je suis ravie de ne plus avoir à frapper les gens pour me faire comprendre. » Quoiqu’elle commençait sérieusement envie de lui en mettre une à lui, s’il continuait sur ce chemin. Alors s’il voulait jouer au plus con. Charlie aussi pouvait s’y mettre ! Elle avait des cordes à son arc ! Encore plus quand il l’énervait.

« C'est pas du tout pareil ! » Ah bon ? Bha pour elle si. « Parle pour toi. » Évidement qu’il ne voyait pas les choses de la même façon, vu que les rôles étaient inverses. Jamais, elle ne lui avait demandé d’arrêter de voir son ex, parce qu’elle lui faisait confiance. Elle n’avait pas non plus fait la gueule quand il l’avait laissé pour aller avec elle. Autant dire que ça lui avait demandé toute l’énergie du monde, mais elle connaissait Cameron, il était comme ça et elle l’acceptait, même si ça voulait dire qu’elle rongeait son os de son côté. « Et je t'ai pas laissé tomber. Je pouvais pas rester là-bas sans rien faire. » « Si tu m’as laissé tombé. » Qu’il ne lui cherche pas d’excuse. C’était ce qu’il avait fait, parce que c’était comme ça qu’elle avait ressenti les choses. « On a failli crever, et alors que la seule chose dont j’avais besoin, c’était toi ! T’es parti ! » Alors oui, son métier passé avant, oui, ce qu’il avait fait, c’était noble. Et alors ? Ce n’était pas ce qui l’avait soulagé. « Je t’ai rien dis, parce que je te fais confiance Cameron. Parce que je te connais et que je sais que c’est important pour toi. Le problème, c’est que je ne pensais pas que ça marcherait que dans un sens. » Ce qui était clairement le cas. Charlie, elle avait mis toute son âme dans ses écuries, et tout son fric aussi. Elle avait besoin d’argent, besoin de ce contrat, ce n’était pas plus compliqué que ça. Si elle voulait continuer à construire son rêve, elle devait trouver des clients. Et puis, il n’était pas question que d’elle. Sa meilleure amie avait tout lâché pour la rejoindre, ce contrat, il était tout aussi important pour Miky qui devait déjà s’impatienter pour connaitre la réponse. Et Cameron, il osait se pointer et tout faire capoter ! Et en plus, c’était de sa faute à elle ? Non, mais la bonne blague. Qu’elle mette les points sur les I avec le prof de Candice, oui. Qu’elle perde ce contrat : Non. Maintenant, elle allait devoir s’excuser à cause du comportement de Cam. Dire qu’elle avait toujours pensé que la plus chiante, c’était elle, et bien peut-être pas finalement.

« Au moins, il sera plus dans tes pattes. » Cette remarque a le don de l’énerver plus que de raisons. « C’est pas à toi de décider qui je fréquente ou non. » Cameron a-t-il oublié le côté sauvage de la blonde ? On dirait bien. Charlie on ne lui dit pas quoi faire, surtout pas comme ça, parce qu’elle fait toujours le contraire. « Comme je ne décide pas de tes fréquentations ! » Il était libre, libre de sortir avec qui il voulait, sans qu’elle mette son nez de temps. C’était ça la confiance, mais elle avait l’impression qu’elle ne fonctionnait que dans un sens unique.

« Même si tous les parents sont pas là, tu en auras toujours assez pour encadrer les gamins. » C’était bon, elle allait le tuer. « Oui, les élèves de la classe de Candice, resteront gentiment à l’école, parce que tu as décidé que son prof ne mettrait pas le pied au ranch ! » N’importe quoi. « L’école, ce n’est pas l’endroit où doivent être les parents ! S’ils veulent ensuite amener leur enfant pour le poney club, c’est autre chose. » Et surtout ça lui rapportait encore plus. Un ranch, ça ne se tenait pas comme ça, c’était un véritable gouffre financier. Alors si des parents inscrivaient leurs enfants pour venir hors séance scolaire, ça serait tout bénef pour la blonde. « Il n’y a pas que moi que tu mets dans la merde. Y aussi Miky. Elle a tout laissé tomber pour venir ici. Elle aussi espérait qu’on signe ce contrat. » Mais maintenant, Charlie a sérieusement des doutes quant à la signature de celui-ci… Et ça la fait enrager. « J'ai rien bousillé du tout ! » Bien sûr, comme si elle allait obtenir un contrat , avec un petit ami qui a un pet au casque et qui enrage pour un rien. Et puis même, c’était pas un comportement à avoir, tout simplement. « Oh que si ! » Et elle ne parlait pas uniquement du contrat….

« Je te fais confiance. » La bonne blague… Il avait une façon bien particulière de le montrer. « Mais tu sais quoi ? Vas-y. Va faire ton petit truc avec ce gars puisque tu as l'air d'avoir tant besoin de lui. » Elle se retient de ne pas lui mettre une baffe et le laisse reprendre Candice. N’importe quoi ! Elle devient incapable de tenir la rouquine ? Faudrait être pas qu’elle la corrompe ! On sait jamais ! « Je rentre. » Elle aussi, elle en a marre de cette conversation stérile qui ne mène à rien. Et elle n’a pas la force d’aller confronter le directeur de l’école aujourd’hui. Pas après ce qui vient de se passer avec Cameron.

« Si tu passes ton brevet de secourisme, l'hôpital pourra voir avec toi pour faire venir des enfants. » Okay… elle attrape le papier, tout en essayant de pas se mettre à pleurer comme une pauvre fille. « Dommage que se soit une femme qui gère ça, tu pourras pas te faire draguer. » What ??? Elle est tellement sidérée qu’elle ne trouve rien à redire, mais il vient sérieusement de la blesser. A la place, elle serre le bout de papier entre ses doigts et ravale ses larmes.

Alors qu’elle le pensait partie, le voilà qui arrive et l’embrasse. Sans est trop. Elle recule comme une pouliche effarouchée. « Me touche pas ! » Namého, il croit pas que ça va être si facile quand même. Qu’il lui suffit de l’embrasser pour qu’elle lui saute au cou, comme une parfaite idiote ! « T'aurais dû lui dire quelque chose. » Non c’est vrai ? « Je l’aurais fait, si tu m’en avais laissé le temps ! » Mais non, monsieur, il avait préféré faire son petit mâle alpha. N’importe quoi ! . « Faites-vous un bisou. Je veux aller goûter. » Elle sourit devant l’innocence de la petite rousse. Elle aimerait que les choses soient aussi faciles, mais elles ne le sont pas. « Ça ne marche pas comme ça Candice. » La blondinette retient ses larmes, mais elle est à deux doigts d’éclater en sanglots, il l’a franchement blessé et le pire, c’est qu’il ne semble même pas le comprendre. « Je vais y aller. » Oui, elle allait aller dans sa voiture pour pleurer dans sa voiture ! C’était la seule chose qu’elle se sentait capable de faire.

_________________
Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I still get jealous ✻ CAMIE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I still get jealous ✻ CAMIE

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific Academy School
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération