Never tear us apart ✻ MISSA

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Dim 14 Mai - 21:30 )



Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live  For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears
Le brun se trouve vieux en ce moment. Il ne sait pas si c'est parce que son anniversaire est désormais passé ou si les coups qu'il a reçu sur son corps l'empêchent d'être libre de tout mouvement. Quoi qu'il en soit, il se déplace à lenteur d'escargot, fait des mouvements qui pourraient parfaitement convenir au film Baywatch vu le ralenti que cela produit. En tout cas, ce petit dealer ne l'avait pas loupé. Si son côté gauche paraissait normal, le droit, lui, avait quelques soucis. Arcade sourcilière ouverte, œil au beurre noir et il avait la désagréable impression que sa mâchoire avait dégusté. De toute façon, depuis cet incident, il ne jurait vraiment plus que par les glaces. Il prenait deux pots. Le premier, il le coller sur sa tronche de cake et le second, il le mangeait jusqu'à ce qu'il ne reste plus que l'emballage et rien d'autres. Matthias avait beau se plaindre énormément de ce qui s'était passé, il était tout de même heureux que rien de très grave ne soit arrivé. Bird allait bien, ou du moins, physiquement bien. Son frère aussi. Sa sœur Valentina, par contre, avait eu l'envie folle de le tuer ou de le mettre sur le bûcher pour avoir agis comme "un total idiot, crétin" ... Et il passe d'autres termes fort peu glorieux pour son image. Son ego en avait pris un grand coup. Du coup, depuis le début de la semaine, il avait fait en sorte de cacher les dégâts du mieux qu'il pouvait. Oh ! Il était certain que ses élèves avaient du faire passer le mot dans la ville mais il espérait que les oreilles n'aient pas été très attentive. De toute façon, il ne pouvait rien faire d'autres que d'attendre et mettre du maquillage pour camoufler un peu les marques. Aujourd’hui, weekend, Matthias le passe chez lui, dans son divan, devant Bob l'éponge. Il n'attends personne. Bird et son frère son de sortie et sa soeur jumelle travaille. Il est seul et il apprécie pleinement ce moment de solitude. Pour une fois ! Malheureusement, il est d'assez courte durée quand la sonnette résonne dans l'appartement. L'italien ne bouge pas. Il baisse le volume de la télévision et attends que la personne reparte. Il a la flemme et il se doute que quand il ouvrira la porte, se ne sera pas une personne qu'il voulait voir. Genre ... Lissa, par exemple. La blonde faisait désormais parties de son passé. Elle lui avait foutu un vent. Il était partie du restaurant le coeur brisé et il n'était pas sûr d'être capable de pouvoir l'affronter. Le fait qu'il éprouve bien trop de sentiments à son encontre avaient modifié du tout au tout leur relation. Plus de bruit, il remet un peu de son. Deux secondes après, on toque à la porte. Ah non ! « Merda ! » Il lui semble distinguer une voix de femme disant que c'était la livraison de pizza. Mais même cela ne lui donne pas envie de se lever. Non. Il a décrété qu'il n'était pas disponible ce soir. Maintenant, c'est au tour de son portable de se mettre à sonner. Quand il voit la photo de Lissa qui apparaît, son regard se voile et il souffle. Il devrait le prendre. Il ne le fait tout simplement pas. Il n'est pas d'humeur et il ne veut pas qu'elle sache ce qui lui est arrivé. Mais le bruit avait du résonner et se faire entendre au niveau de la rue puisque désormais, c'est des poings qui tambourinent à la porte. « C'est bon. Calme ! Arrivo ! » Matthias met ses chaussons trop classes : Bob l'éponge et se dirige à petits pas vers l'entrée. Il ouvre la porte et reste stoïque devant la personne qui lui fait face. « Y'a personne. » qu'il finit par dire, en commençant à fermer la porte. Puis elle avait menti, elle avait même pas de pizzas. Mais Lissa est maline et bloque la porte avec sa chaussure. « Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? » Il a l'impression qu'elle voit un fantôme. Forcé, il la laisse entrer chez lui. « Si tu cherches Bird, elle est à la fête qui se fait au niveau de la plage. » Parce que ouais, se serait vraiment trop beau qu'elle soit venu pour lui.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 760
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Mar 23 Mai - 13:38 )



never tear us apart.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ YOU ARE MY BEST FRIEND, MY HUMAN DIARY, AND MY OTHER HALF. YOU MEAN THE WORLD TO ME AND I LOVE YOU. ” ― unknow.

Lissa est en week-end. Oui un mercredi. La blonde a posé quelques jours de congés afin de redécorer son appartement. Ainsi, il est prévu qu'elle occupe sa journée de demain à choisir les nouvelles peintures à venir sur les murs de sa cuisine, son séjour et sa chambre à coucher. Elle devrait même commencer à peindre dans la journée de demain. Lissa a même réquisitionner des bras pour l'aider dans sa tâche. Sevan devrait être présent, Craig également, Bird aussi et même deux collègues de boulot qui se sont proposés. En moins d'une journée cette histoire devrait être rapidement boucler. C'est du moins ce qu'elle espère. Parce que la blonde aimerait bien le lendemain de cette tâche, faire les magasins pour choisir les nouvelles décorations à venir dans son appartement. Mais pourquoi Lissa ne commence t'elle pas aujourd'hui alors qu'elle est déjà en repos ? La réponse résulte en deux mots : Tobias et Julia. Son frère et sa soeur. Lissa avait promis de les emmener à l'aquarium le plus proche dès qu'elle aurait un moment de libre. Cette information n'est donc pas tomber dans l'oreille d'un sourd. Ils ont sauté sur l'occasion dès lors qu'ils ont apprit que Lissa ne travaillait pas. L'avocate à prit cela avec le sourire, d'autant plus que c'était son idée à la base. Au final, elle aurait passé une agréable journée en compagnie des deux petits diables. Elle est même surprise qu'ils aient été aussi sage. Cependant toute bonne chose à une fin et il est temps que Lissa les raccompagne chez sa mère. Sur place, elle trouve Bird qu'elle ne manque pas d'enlacer. Cette dernière semble assez nerveuse et explique assez rapidement le pourquoi du comment à Lissa en la prenant à part. Matthias a eut des soucis et il parait que ce n'est pas beau à voir. La blonde est surprise par cette annonce, en réalité, elle ne sait pas quoi dire. Ni même pourquoi Bird tenait à l'informer de cette nouvelle. Peut-être parce que Lissa est censée être sa meilleure amie et que c'est son rôle d'être tenue au courant des nouveautés dans la vie de Matthias. Sauf que depuis quelques mois, elle ne tient plus son rôle de meilleure amie. Elle n'a même plus l'impression de l'être. Juste d'être une inconnue à ses yeux. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, ils avaient essayer d'enterrer la hache de guerre mais Lissa avait finalement enterrer Matthias six pieds sous terre en lui avouant n'avoir aucun sentiment à son égard. Ce qui est certes faux, mais la blonde n'a pas été capable de lui faire part de ce qu'elle avait également sur le cœur. Alors à la place, elle n'a rien trouvé de mieux que de lui briser. Depuis c'est le néant ... Mais face aux révélations de Bird, Lissa est prête à mettre l'ensemble de ses différents de côté pour le voir. C'est d'ailleurs ce qu'elle fait en partant de chez sa mère. Elle se rend devant cet appartement qu'elle ne connait que trop bien. L'avocate ne reste pas moins de vingt minutes dans sa voiture afin de peser le pour du contre. Puis, Lissa prend enfin son courage à deux mains et appuie sur cette maudite sonnette. Qu'a t'elle à perdre ? Sauf que pas de réponses ... Bird lui a pourtant dit qu'il serait là. Puis, elle a vu sa voiture. « C'est le livreur de pizzas. » Lissa essaye de feinter, peut-être que ça fonctionnera de cette façon. Mais toujours pas de réponse. Lissa tente donc de le joindre sur son téléphone, mais là encore il ignore ses appels. Il se fiche d'elle ? Elle entend la sonnerie du téléphone. La blonde est têtue est tape donc contre la porte. Victoire ! Il lui ouvre ! « Y'a personne. » Il n'est pas sérieux ? Il l'ignore ? Hors de question qu'il ferme la porte ! Lissa contre attaque avec l'attaque du pied furtif dans la porte. « Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? » Peut-être parce qu'il est un peu amoché et que ça l'inquiète ? « Si tu cherches Bird, elle est à la fête qui se fait au niveau de la plage. » La blonde entre dans l'appartement en refermant la porte derrière elle. « Je sais, je viens de la croiser il y a peu chez ma mère. » C'est même à cause de Bird qu'elle est ici. « C'est toi que je suis venue voir en fait. » C'est surprenant, elle sait. Lissa se rapproche de lui et lui fait relever la tête pour qu'elle puisse mieux le voir. « Qu'est qui t'es arrivé ? » Elle frôle doucement son visage avec le bout de ses doigts. Elle n'aime pas le voir ainsi, ça l'inquiète, ça lui fait même peur. « J'ai peur Matthias, peur, peur de te perdre. D'apprendre qu'un jour tu ne seras plus là ... » Si là ce n'est qu'une arcade ouverte, qu'est qui lui affirme que la prochaine fois ça ne sera pas pire ? « Laisse moi refaire partit de ta vie à part entière. J'en ai plus que marre de cette situation entre nous, je veux retrouvé ce qu'on avait avant. Je ne veux plus de secrets entre nous, je veux tout savoir de toi même ce que je ne souhaite pas entendre. J'ai besoin de toi autant que tu as besoin de moi ... Parce que je ne supporterai pas d'être éloigner de toi une seconde de plus, autant que je ne supporterai pas qu'un jour on m'apprennes que tu n'es plus là sans que j'ai eut la chance de faire à nouveau partie de toi. » Et de lui avouer qu'elle est éperdument amoureuse de lui.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Lun 12 Juin - 20:16 )



Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears


Matthias n'avait plus l'envie de rien. Depuis son "accident" dans cet appartement, il avait un peu de mal à faire quoi que se soit. Meme se lever et se rendre à l'université, pour bosser, devenait un véritable enfer. Il avait mal au torse et encore plus au visage. Il avait mal au coeur et c'est probablement cette douleur là qui l'empechait de faire beaucoup de chose. D'habitude, on ne le lui brise pas. Matthias arrive toujours à ce que se soit lui qui le fasse. Ou, mieux, il arrete tout avant que ça ne se brise. Missa, elle, elle avait pas pris de gant. Elle lui avait mis le couteau sous la gorge. L'italien etait pourtant presque sur qu'il se passait quelque chose entre eux. Il n'avait pas pu s'imaginer tout cela. Il ne pouvait pas s'empecher de se dire que si la blonde avait toujours refusé les demandes en mariage, c'etait pour lui. C'etait Parce qu'elle ressentait un truc plus fort envers lui. Mais non ... Là encore, il n'avait fait que rêver, que se tromper. Ça le rend triste. Il est bléssé dans son ego. Et les problemes qui s'accumulent par dessus tout ne font que le rendre encore plus maussade. Et ce n'est pas l'appel téléphonique de Lissa qui va changer quoi que se soit. Non. Il ne veut pas lui parler. Ni a elle, ni a personne d'autres. « C'est le livreur de pizzas. » Bon ... Ok. L'appel de la bouffe est plus fort que le reste. Il se leve de son canapé et marche jusque la porte d'entrée. Malheureusement pour lui, c'est Lissa qui est là et non le livreur de pizza. Il soupire. Decidement, meme quand il fait tout pour l'eviter, elle arrive à trouver le moyen de venir. Sans pizzas. « Je sais, je viens de la croiser il y a peu chez ma mère. » Sa mère ? Matthias fronce les sourcils, hausse les épaules. « Ah ... D'accord. » C'est pas qu'il s'en fou mais un peu quand même. Si Lissa l'avait croisé, pourquoi était-elle venu jusqu'ici ? « C'est toi que je suis venue voir en fait. » Lui ? « Moi ? » Oui, le brun ne s'attendait pas à cette révélation. Tout comme il ne s'attendait pas à ce qu'elle l'oblige à relever son visage tuméfié. « Qu'est qui t'es arrivé ? » Il se mord la lèvre inférieure, baisse le regard. Impossible pour lui de lui avouer dans quel pétrin il est. « Un petit accident ... » Pas de quoi s'inquieter, qu'il veut ajouter. Mais il comprends vite à son regard qu'elle sait déjà ce qui s'est passé, produit dans la cuisine. « J'ai peur Matthias, peur, peur de te perdre. D'apprendre qu'un jour tu ne seras plus là ... » Il la comprends. Lui aussi a eu peur. Pas pour lui, pour Bird. Pour le frère de cette dernière. « Je gère, Lissa. T'as pas à avoir peur. Je sais ce que je fais. » Il savait, plutôt. Maintenant, ça commence à partir un peu dans tous les sens. Matthias perd le fil de son traffic et le jour où il n'y arrivera plus, cela mènera à sa perte. « Laisse moi refaire partit de ta vie à part entière. J'en ai plus que marre de cette situation entre nous, je veux retrouver ce qu'on avait avant. Je ne veux plus de secrets entre nous, je veux tout savoir de toi même ce que je ne souhaite pas entendre. J'ai besoin de toi autant que tu as besoin de moi ... Parce que je ne supporterai pas d'être éloigner de toi une seconde de plus, autant que je ne supporterai pas qu'un jour on m'apprennes que tu n'es plus là sans que j'ai eut la chance de faire à nouveau partie de toi. » Matthias a envie de l'embrasser. Là. Maintenant. Sans rien demander à personne. Mais au lieu , l'italien se dirige vers la cuisine où il se sert un verre de jus de pomme. « T'en veux un ? » Le brun sort un autre verre, le remplit et le temps à Lissa avant de s'asseoir. « Pourquoi ? » Qu'il lui pose. « Pourquoi tu as changé d'avis ? » Est-ce qu'il sait passé quelque chose dans sa vie qui a déclenché quelque chose ? « Ecoutes, vu les événements actuels, mieux vaut que tu restes loin de moi. On a déjà essayé de s'en prendre à Bird, c'est plus que suffisant. » Matthias ne sait pas ce qu'il aurait fait s'il lui était arrivé quelque chose de grave. Le peu qu'elle avait lui suffisait déjà amplement à se sentir coupable. « Je te l'ai et je te le répète, Lissa : je ne veux pas que tu sois dans ce milieu. Il est pas fait pour toi. » Elle est trop douce, trop gentille. Elle ne pourrait jamais se défendre. « Et apparement, il n'est plus fait pour moi aussi. » qu'il souffle, s'amusant à faire tourner le liquide que contient son verre, plutôt que de le boire. « Je suis incapable de te dire qu'on retrouvera ce qu'on avait avant, parce que je ne veux plus de cela. Je ne veux plus de cette amitié. J'aimerai plus, Lissa. Bien plus qu'une amitié. » Mais elle ne veux pas. La blonde ne veut pas de son amour. « Mais toi et moi, on est plus compatibles. »


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 760
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Lun 3 Juil - 10:53 )



never tear us apart.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ YOU ARE MY BEST FRIEND, MY HUMAN DIARY, AND MY OTHER HALF. YOU MEAN THE WORLD TO ME AND I LOVE YOU. ” ― unknow.

Depuis ce qu'il s'est passé à New York et désormais au Catalina Bar & Gril, Lissa avait l'impression de l'avoir perdu lui. Lui, l'homme de sa vie. Lui, ce garçon pour lequel son coeur s'emballait sans cesse depuis qu'elle avait croisé son regard. Lui, Matthias. Cependant, Lissa avait été incapable de lui avouer qu'elle était également amoureuse de lui. Il s'était ouvert à elle, enfin, ce qu'elle attendait depuis des années et voilà qu'une fois sur le fait accomplit, elle avait été totalement incapable de lui ouvrir son cœur à son tour,ce qui est totalement idiot quand on sait que le sentiment est partagé. La blonde avait eut peur que cela devienne trop réel, mais également de s'installer dans la vie caché de Matthias dont elle n'avait prit connaissance qu'il y a peu. Y avait-elle sa place ? Plus le temps passé, plus elle essayait de réfléchir à la question sans réellement trouver de solutions. Ce qu'elle savait par contre c'était que Matthias lui manquait énormément et qu'elle avait besoin de faire parti à nouveau de sa vie. Comment ? Lissa n'était pas prête à lui faire une déclaration d'amour digne des grands films Hollywoodien, mais elle tenait tout de même à lui présenter ses excuses et essayer de retrouver ce qu'ils avaient autrefois. Autrement dit : cela sonne comme une mission impossible. Bien qu'elle ne soit pas Ethan Hunt, Lissa se décide tout de même à se rendre chez Matthias afin d'avoir une conversation convenable avec ce dernier, de prendre de ses nouvelles surtout ce point là parce qu'elle était au courant qu'il avait eut quelques soucis dernièrement. Certes, elle ne connaissait pas le fin mot de l'histoire, mais elle avait besoin de le voir. Sauf que cet italien ne vit que pour son estomac et la présence de Lissa derrière sa porte n'a pas l'air de l'intéresser. La blonde ruse donc et se fait passer pour un livreur de pizzas, connaissant son amour pour la pizza, elle sait très bien qu'il va se bouger c'est tout du moins ce qu'elle espère. Miracle ! La porte s'ouvre et laisse un Matthias amoché apparaître ... Ça ne lui plait pas, mais absolument pas. « Ah ... D'accord. » Si autrefois il semblait s'intéresser à la moindre de ses paroles, désormais elle a l'impression qu'il a fichtrement rien à faire. Ça fait mal. « Moi ? » C'est si surprenant qu'elle désire le voir lui et pas un autre ? « Oui toi, hormis s'il existe un autre Matthias Di Lazio qui te ressemble et dont j'ignore l'existence. » Aux dernières nouvelles, Matthias à une jumelle et non un jumeau. Lissa tentait d'apporter un peu d'humour à la conversation, mais elle n'est pas certaine que Matthias soit d'humeur à rire. « Mais c'est bien toi que je suis venue voir. » Lissa souligne encore ce fait, elle veut qu'il comprenne qu'elle est ici uniquement pour lui et ses beaux yeux. Ses beaux yeux dans lesquels elle essaye de se perdre, mais son visage l'inquiète. Sa main se perd sur l'une de ses joues, le contact rugueux avec sa barbe lui avait manqué. « Un petit accident ... » Pourquoi il continue encore ? Il n'a toujours pas comprit ? « Me ment pas s'il te plait ... » De quoi a t'il peur maintenant ? Elle est au courant ... Ce n'était pas voulu d'accord, mais elle ne veut pas être prise pour une idiote. « Je gère, Lissa. T'as pas à avoir peur. Je sais ce que je fais. » Seulement c'est ça le problème, cette peur n'arrivera pas à disparaître du moins pas en un claquement de doigt. « La preuve. » C'est un reproche et Lissa assume totalement. S'en suit que Lissa se lance dans un long monologue sans fin dans lequel elle lui apprend ne pas avoir envie de le perdre. Lissa mériterait presque un oscar pour cette performance. « T'en veux un ?  » Sérieusement ? La seule chose qui trouve à dire à ses paroles c'est si elle veut un verre de jus de fruits ? Euh d'accord ... « Pourquoi ? » Pourquoi, quoi ? « Pourquoi tu as changé d'avis ? » Parce qu'elle l'aime. « Tu es mon meilleur ami depuis trop d'années. J'ai encore besoin d'une raison pour devoir faire parti de ta vie ? » C'est ce qui semblerait en tout cas ... « Ecoutes, vu les événements actuels, mieux vaut que tu restes loin de moi. On a déjà essayé de s'en prendre à Bird, c'est plus que suffisant. » Donc elle vient de se prendre un joli vent par Matthias ? Très bien, très bien ! Non ce n'est pas très bien, ça ne convient pas à Lissa, absolument pas. « Il ne m'est jamais rien arrive jusqu'à présent, ce n'est pas demain que ça va changer. » Puis Lissa n'est pas idiote, elle sait se défendre et s'entourer des personnes qu'il faut. Non, elle ne sous-entend pas que Bird est idiote. « Je te l'ai et je te le répète, Lissa : je ne veux pas que tu sois dans ce milieu. Il est pas fait pour toi. Et apparemment, il n'est plus fait pour moi aussi. » Donc ils sont dans une impasse. « C'est de ta vie dont j'ai envie de faire parti. On a très bien gérer ça pendant des années, pourquoi ça changerait maintenant ? Pourquoi ? » D'accord, elle est au courant, elle le sait. Mais qu'est que ça change ? Elle ne demande en aucun cas à être affiler à ses affaires, elle veut juste avoir une place dans sa vie comme avant. « Je suis incapable de te dire qu'on retrouvera ce qu'on avait avant, parce que je ne veux plus de cela. Je ne veux plus de cette amitié. J'aimerai plus, Lissa. Bien plus qu'une amitié. » Seulement ce qu'il désire actuellement, elle ne se sent pas en mesure de lui offrir. Lissa se sent coupable, coupable de le faire autant souffrir. « Mais toi et moi, on est plus compatibles. » Pardon ? La blonde recrache même le contenu de son verre dans ce dernier. « Donc quoi ? C'est juste finit ? » Lissa n'accepte absolument pas cette facilité. « Uniquement sous prétexte que je ne partage pas les mêmes sentiments, notre amitié est terminé ? » Désolé mais Lissa l'a en travers, ça ne veut pas passer. D'autant plus quand elle sait que c'est entièrement sa faute. « Je suis désolé Matthias ... Ce n'est pas ce que je voulais vraiment. » Ce qu'elle veut c'est être avec lui, mais Lissa Valentine est toujours trop dure à suivre. « Mais tu mérites mieux que moi, tu sais comment je suis et je te connais assez pour savoir comment tu te comportes avec les femmes ... Finalement tu as peut-être raison, nous ne sommes plus compatibles ... » C'est ce dont elle va essayer de se convaincre pour les trois secondes à venir. La blonde décide de se lever de chaise et de s'avancer vers Matthias, elle en plus que marre de cette distance entre eux ... Elle prend même place sur ses genoux et passe ses mains derrière sa nuque. « Mais explique moi pourquoi quand on est ensemble, j'ai ce besoin de toi ?  » La blonde en vient à se perdre dans ses yeux, mordant sa lèvre inférieur soit par réflexe soit par provocation, elle même l'ignore. « C'est ça être incompatible ? » Elle avance dangereusement son visage du sien, laissant ses lèvres se poser sur sa joue remontant avec douceur jusqu'à son lobe. « Je ne peux pas te promettre ce que tu veux, mais je peux te promettre de ne plus jamais te laisser tomber ... » Elle prie même intérieurement pour ne pas qu'il la rejette. « Je suis incapable de t'avouer ce que tu désires, mais je te veux toi Matthias ... » La blonde replace même son regard dans celui de Matthias en frôlant ses lèvres du bout des doigts. Lissa espère que ça sera suffisant, même si elle en doute sincèrement.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Dim 16 Juil - 11:05 )



Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears


L'italien se demandait ce qui avait changé dans sa manière d'agir et de fonctionnait pour que, du jour au lendemain, tout son business s'écroule brique par brique. Il faisait attention à tout, ou presque tout. Il avait Sofia à ses côtés pour effacer les petits soucis d'ordres juridiques. Il prenait toujours rendez-vous avec des portables acheter à la dernière minutes et les jeter tout de suite après pour qu'on ne puisse pas le tracer. Alors bon dieu, d'où provenait son erreur ? D'où ? Il soupire lentement, pose une main sur son visage encore douloureux. Puis, finalement, il se concentre sur Bob l’éponge. Il a besoin de se détendre. Il doit penser à autre chose sinon, il va perdre la boule et finir par harceler sa sœur jumelle pour qu'elle ne ferme pas l’œil de la nuit pour trouver vingt-milles informations sur vingt-milles personnes qui n'ont absolument rien demandé. Malheureusement, on l'empêche. Un livreur de pizzas insistant l'oblige à se lever et à ouvrir sa porte d'entrée. Pour finalement se transformer en une Lissa sauvage. Eh, la pizza ? Lui qui espérait l'esquiver pendant un léger moment se retrouve à la faire entrer dans sa colocation. Qu'est-ce qu'elle vient faire ? Bird n'est pas là mais apparemment, elle est venu ici pour lui. « Oui toi, hormis s'il existe un autre Matthias Di Lazio qui te ressemble et dont j'ignore l'existence. » Et bien ... « Y'a bien ce Roman, sur Tinder. » qu'il sort nonchalant. Cet abruti avait pris son identité pour inviter la blonde au restaurant et se prendre un immense râteau. Pas étonnant, donc, que le vrai Matthias le prenne mal. « Mais c'est bien toi que je suis venue voir. » Et bien, pas de chance, Matthias n'est ni d'humeur, ni d'envie de recevoir. Il préfère toujours poser son cul devant Bob l'éponge et attendre que les heures défiles pour qu'il puisse aller dans son lit par la suite sans se sentir coupable d'y être à seize heures. « Me ment pas s'il te plait ... » C'est pas un mensonge, loin de là. « Je mens pas. » C'était un léger accident qui, il espère, ne se reproduira plus. Ce con de Spaghetti le surnom du gars avait voulu faire sa loi et il avait perdu. Tout le monde s'en sortait bien, sauf le business de Matthias. « Ca ne se reproduira pas. » Il a pris quelques décisions qui allaient changer la donne. Le prochain qui voudrait mettre un pied ici finirait par exploser au fin fond de l'océan. « La preuve. » Son regard se transforme en mitraillette pendant deux secondes. Lissa a succombé à ses blessures. RIP. « J'ai pas besoin qu'on me fasse la morale; » Les autres ont déjà passé leur savon sur lui, il risque de pas être très content s'il en a un de plus. Heureusement pour la blonde, la cuisine appelle Matthias et l'italien ne résiste jamais. C'est un peu comme le chant des sirènes, il tombe directement amoureux et attirer. Il est gentil, il propose un verre de jus de fruit à la demoiselle avant de boire le sien cul-sec et d'écouter ce qu'elle a à lui dire. « Tu es mon meilleur ami depuis trop d'années. J'ai encore besoin d'une raison pour devoir faire parti de ta vie ? » Il hausse les épaules. Il sait pas trop. Il a pas vraiment eu le temps de se la poser et d'y répondre. « Il me semblait que ça t'intéressait plus réellement. » Enfin .. Les femmes changent tout le temps d'humeur. Comme Moundir, dans KL. Alors peut-être qu'elle change d'avis. Mais l'italien doit la préserver, la mettre en sécurité. Et elle ne l'est plus à ses côtés. « Il ne m'est jamais rien arrive jusqu'à présent, ce n'est pas demain que ça va changer. » Il roule des yeux. « Bird disait la même chose. » On voit ou tout ceci l'a conduite, au pied de la mort, un revolver à sa tempe. Magnifique ! « C'est de ta vie dont j'ai envie de faire parti. On a très bien gérer ça pendant des années, pourquoi ça changerait maintenant ? Pourquoi ? » A-t'il besoin de répondre à cette question ? C'est assez claire, non ? « Parce que t'es au courant maintenant, Lissa ! Et on sait tous les deux que tu n'acceptes toujours pas cela. Alors quoi ? Je devrais baisser les armes en pleine guerre parce que tu vas prendre peur ? » Sa langue claque contre son palet alors que son index donne la réponse que doit dire Lissa : non. « On est pas du même monde. » Elle est la douceur et la juridiction. Il est la cruauté et la criminalité. C'est pas compatible. Ça ne peut pas aller ensemble. C'est juste logique. Pour une fois qu'il en a. « Donc quoi ? C'est juste finit ? » Il semblerait. Ses mains claquent contre ses cuises. « On dirait bien. » Matthias est le principal facteur de tout ceci. « Uniquement sous prétexte que je ne partage pas les mêmes sentiments, notre amitié est terminé ? » Il tourne la tête sur le côté pour regarder par la fenêtre, fermée. « C'est un tout. » L'italien est amoureux, elle non. Alors s'il ne se sent pas capable de souffrir à chaque fois qu'il la voit, il en a tout à fait le droit. « Je suis désolé Matthias ... Ce n'est pas ce que je voulais vraiment. » Excuses acceptées. « Personne ne le voulait. » Mais ils en son quand même là, à se regarder comme deux chiens de faïences, attendant que la phrase blessantes de trop les sépare définitivement. « Mais tu mérites mieux que moi, tu sais comment je suis et je te connais assez pour savoir comment tu te comportes avec les femmes ... Finalement tu as peut-être raison, nous ne sommes plus compatibles ... » Qu'est-ce qu'il disait ... ? « Ouais ... » qu'il souffle, laissant toujours ses yeux fixés sur cette fenêtre qui ne donne rien. Ses paupières se ferment quand Lissa prends place sur lui et que ses mains se glissent dans son cou. Il avait oublié quelles sensations ça faisait. « Mais explique moi pourquoi quand on est ensemble, j'ai ce besoin de toi ? » Simple. « Parce que je suis ton meilleur coup. » Ou alors, toutes ces choses qu'elle lui avait dites ne sont que des mensonges ? Non. Impossible. Il tourne le visage vers la blonde et reste planter dans son regard. Elle joue à l'abeille et vient de piquer. « C'est ça être incompatible ? » Lissa sait exactement comment s'y prendre avec lui et c'est un réel supplice que de devoir rester immobile. « Je ne peux pas te promettre ce que tu veux, mais je peux te promettre de ne plus jamais te laisser tomber ... » Vraiment ? Il doute qu'elle accepte tout ce qu'il fait. « Je suis incapable de t'avouer ce que tu désires, mais je te veux toi Matthias ... » Il a des picotements partout sur le corps quand leurs lèvres s'effleurent. « Je te déteste. » Matthias est faible quand Lissa est face à lui. Il ne lui laisse pas le temps de réagir qu'il rejoint avec rage les lèvres douces et rosées de la belle. Ses mains se plaquent directement dans le creux de son dos et s'amusent déjà à trouver un passage jusqu'à sa peau. « Ca veut strictement pas dire que j'accepte ton compromis à la con. » qu'il murmure au creux de son oreille. Ses mains continuent son épopée. Il connait le corps de Lissa par coeur. Il sait exactement ce qu'elle aime et ce qu'elle déteste. Tout en l'agrippant, il se lève et se dirige vers le divan. La cuisine, c'est bien. Le salon, c'est mieux. « Tu comptes vraiment plus me laisser tomber ? » Il est chiant, avec ces questions, mais se serait con de ne pas les poser pendant que Lissa est prise par autre chose que ses pensées. C'est toujours dans ses moments là que les personnes ne livrent. « Et pour la drogues ? Les armes ? » Ils font comment ? Un râle d'excitation sort de sa gorge quand une de ses mains parvient à la poitrine de Lissa. « Puttana ... » Les gros-mots en italiens, c'est toujours plus sexy. « Mi fai impazzire » Complètement fou, même.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 760
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Dim 30 Juil - 21:54 )



never tear us apart.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ YOU ARE MY BEST FRIEND, MY HUMAN DIARY, AND MY OTHER HALF. YOU MEAN THE WORLD TO ME AND I LOVE YOU. ” ― unknow.

Matthias c'est sa plus belle moitié depuis un trop grand nombre d'années, sa plus belle histoire d'amitié. Devoir le rayé de sa vie est une chose que Lissa regrette amèrement. La blonde a choisit la facilité quand elle a été mise sur le fait accomplit. Comment aurait-elle du réagir en apprenant que son meilleur ami était un dealer qui plus est un mafieux ? Elle aurait du sauter au plafond ? Certainement pas. Mais la blonde aurait du être compréhensible. Prendre du temps pour elle afin d'y réfléchir et accepter ce qu'était Matthias. A la place, elle l'avait tout simplement bannit de sa vie après s'être sentie trahis par tant de mensonges qui peser sur leur relation. Question honnêteté Matthias n'avait pas été le meilleur et c'était principalement pour cette raison que Lissa lui en voulait énormément. Mais désormais, Lissa était mal placé pour parler. Quand ils s'étaient revus pour tenter d’enterrer la hache de guerre, une fois encore Matthias l'avait prit de court en lui annonçant ce qu'il avait sur le coeur. Sentiment que la blonde partage. Sauf qu'elle ne s'était pas sentit prête à le lui avouer en retour ... A la place, elle lui avait certainement brisé le cœur creusant un fossé entre plus profond entre eux ... Si Lissa n'avait pas vu Bird, si elle n'avait jamais eut vent de cette histoire avec Matthias, elle ne serait certainement pas devant sa porte en train d'attendre qu'il l'ouvre. Bird lui avait apprit qu'il avait été blessé et sans plus attendre la blonde avait voulu prendre de ses nouvelles. Le problème ? Matthias ne semble pas heureux de la voir devant sa porte. En plus, elle a mentit, elle n'a pas de pizza avec elle. Elle voulait juste, le voir lui et personne d'autre. « Y'a bien ce Roman, sur Tinder. » Pourquoi même dans une situation qu'il ne s'y prête pas, il parvient toujours à la faire sourire ? Le fameux Roman avec qui elle avait eut rendez-vous pour la Saint-Valentin et qui se trouvait être Matthias. « Hum j'sais pas, j'le trouvais un peu trop collant. » Et surtout bien trop curieux à lui poser trois millions de questions. Ce qui au final n'avait pas de sens puisque Matthias connaissait déjà la réponse à ses trois millions de questions. De toute façon c'est lui qu'elle est venue voir, pas le Roman de Tinder. « Je mens pas. » C'est juste un petit accident ? Mais encore ? « Dit moi ce qu'il s'est réellement passé. » Même si c'est douloureux à entendre, elle a besoin de le savoir. S'ils en sont ici à l'heure actuelle c'est à cause de ce tissus de mensonges. Lissa en a marre d'être toujours mise à l'écart, elle veut connaitre la vérité. « Ça ne se reproduira pas. » C'est ce qu'elle espère pour lui et pour son petit cœur à elle, Lissa ne supporterait pas de le perdre. « J'ai pas besoin qu'on me fasse la morale. » C'est bon, elle se tait, elle n'a point envie de se le mettre à dos une fois de plus. « Ce n'est pas pour ça que je suis venue. » Puis elle suppose que quelqu'un d'autres à du le faire à place. Si Lissa est ici c'est pour tenter de recoller les morceaux avec son meilleur ami, d'essayant de retrouver un semblant de relation. « Il me semblait que ça t'intéressait plus réellement. » Elle a envie de se taper la tête contre ta table. Pourquoi rend t'il ça encore plus difficile ? « Je suis désolé Matthias. Je n'ai jamais prétendue être parfaite, mais il faut se rendre à l'évidence que toi sans moi ce n'est pas possible ... Tu me manques cruellement. » Son cœur ne cesse de ne réclamer jours et nuits. Elle n'a toujours eut que lui dans la peau et depuis son absence c'est pire encore. « Bird disait la même chose. » Pourtant tant que ça ne la touchera pas personnellement, elle ne changera pas d'avis sur la question. « Je ne suis pas Bird. » Non, elle c'est Lissa, vingt-six ans, avocate, blonde. « Je ne te comprends pas Matthias. Tu voulais qu'on arrange les choses et maintenant que c'est moi qui te le demande, tu me repousses ... » L'éternel fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. Pourquoi cela est-il si compliqué maintenant ? « Parce que t'es au courant maintenant, Lissa ! Et on sait tous les deux que tu n'acceptes toujours pas cela. Alors quoi ? Je devrais baisser les armes en pleine guerre parce que tu vas prendre peur ? » C'est certain, la blonde aurait préféré apprendre que son meilleur ami prenait des cours du soir pour devenir danseur étoile plutôt que ça. Mais dans la vie, on n'a pas toujours ce qu'on veut. « On est pas du même monde. » C'est bas et ça, ça fait très mal. « Je ne peux pas faire semblant de ne pas être au courant, mais je peux apprendre à vivre avec. J'ferai tout ce qu'il faut pour faire partit de ta vie ... » Seulement ces belles paroles ne semblent pas assez suffisantes pour Matthias, qui préfère mettre un terme à leur douce amitié améliorer qui dure depuis un trop long moment.  « On dirait bien. » Sauf que Lissa n'est pas d'accord. Il doit bien y avoir une solution. Elle refuse de se séparer de lui de la sorte. « C'est un tout. » C'est impossible qu'ils se quittent, ils ont encore tant à partager ensemble. Lissa tient à rire à ses côtés, regarder des épisodes de Bob l'éponge, manger de la glace jusqu'à pas d'heure, s’empiffrer de burger ... Mais également goûter ses lèvres, les effleurer, les toucher ... Tous ces péchés mignons qui font que Lissa est Lissa. Mais une barrière semble avoir prit place entre eux. La blonde peut comprendre, c'est sa faute. Elle est persuadée qu'elle n'est pas faite pour lui, qu'elle parviendra à le faire souffrir à un moment où un autre. Elle se connait ... Autant qu'elle se connait et qu'elle est incapable de lui résister. Ils sont réellement incompatibles ? Alors pourquoi donc son corps le réclame t'il à chaque fois qu'ils sont dans la même pièce ? « Parce que je suis ton meilleur coup. » La réponse correcte serait parce qu'elle l'aime, sauf qu'elle n'a toujours pas la force de se livrée corps et âme à lui. C'est trop tôt ... Lissa sait que ce qu'elle fait est mal, que ce n'est point correct. Mais une fois sur ses genoux, elle n'a plus l'impression de répondre de rien. Elle rêve de ses lèvres contre les siennes. De ses caresses sur l'ensemble de son corps. Des pressions de ses mains sur sa peau. Elle le veut juste lui. « Je te déteste. » Il ne tenait pourtant pas le même discours la dernière fois ... Lissa n'aura même pas le temps de réagir qu'elle sent les lèvres charnues de Matthias prendre possession des siennes. Bon sang ! Il lui avait manqué. « Ca veut strictement pas dire que j'accepte ton compromis à la con. » Désolé mais Lissa n'a plus la tête à parler. Son esprit est totalement déconnecté, il brûle même ailleurs. Ses lèvres s'accrochent à la moindre parcelle de son corps. Le désir se répand en elle, doux et fatal à la fois. Tous ses muscles se crispent avec délice. Encore plus quand elle se sent flotter dans les airs, l'obligeant à s'agrippant à lui afin de ne pas perdre pied. Lissa se demande encore comment sont-ils parvenus jusqu'au canapé sans le moindre accident. A croire qu'il connait cet appartement comme sa poche. « Tu comptes vraiment plus me laisser tomber ? » Hum ? Qu'est qu'il raconte ? La blonde est beaucoup plus intéresser par lui enlever son haut plutôt que de répondre à sa question. Mais elle se sent obligée d'y répondre entre deux baisers sur son torse, sinon elle sait qu'elle n'obtiendra pas ce qu'elle désire. « Non, jamais. » Et l'union de leurs deux corps confirmera juste ses paroles. « Et pour la drogues ? Les armes ? » Comment font-ils ? C'est une très bonne question. Sauf qu'elle n'a pas le temps de répondre à sa question qu'elle sent une main sauvage prendre place sur sa poitrine. Ses mains se crispent dans le dos du brun et son excitation ne fait que grimper en flèche quand elle l'entend prononcer ces mots en italien. Il pourrait même lui parler de la reproduction des coccinelles en italien qu'elle aurait toujours envie de lui sauter dessus. C'est plus fort qu'elle, ça la rend toujours toute chose et elle ne répond plus de rien. Pourtant malgré le fait qu'elle veuille exploser et explorer plus en profondeur le corps de Matthias, elle est obligée de prendre uns stop. « Attends, attends. » Qu'il se rassure, il n'a pourtant rien fait de mal. Lissa essaye juste de capter son regard. « Je n'ai pas envie d'arrêter, j'en ai très envie mais ... » Elle le laisser s'asseoir avant de faire de même. « Qu'importe ce que tu es, qui est tu es et d'où tu viens. Moi je connais le vrai Matthias, la personne qui se cache derrière tout ça. » Elle pose son doigt sur le torse du jeune homme avant de relever le regard vers lui. « C'est avec toi que je veux être, le Matthias qui me fait rire, que je peux appeler à n'importe quel moment de la journée, qui s'intéresse à moi pour ce que je suis, celui qui est mon meilleur ami depuis toujours ... » Et elle pourrait continuer toute la nuit à lui avouer tout ce qu'il représente pour elle. « Je me fiche de tout ce qui t’entoures, je veux juste faire partie de ta vie. » Il pourrait même être un serial-killer qu'elle essayerait de l'accepter, tant qu'il ne tue pas sa maman, ça ira. « Parce que ... Eh bien parce que ... Je ... Je ... » Je t'aime. « Tu sais très bien pourquoi ... » Désolé mais elle n'est pas encore prête. D'autant plus que Lissa n'arrive pas à garder son sérieux quand elle entend la voix de Bob L'éponge à la télé qui raconte l'histoire du cousin qui connait le cousin qui connait le cousin ... « Tu voulais vraiment qu'on s'envoie en l'air avec ça en fond sonore ? » Dit-elle toute amusée. Puis changer de sujets de conversation ni vu ni connu c'est encore mieux.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Sam 9 Sep - 11:41 )



Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live  For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears


« Hum j'sais pas, j'le trouvais un peu trop collant. » Oh ! Come on. C'est même pas vrai. Ce Roman était tellement parfait qu'elle est tombé dans ses filets sans rien voir venir. Matthias se contente de froncer les sourcils et de laisser un petit rire moqueur se faire entendre, ce qui lui vaut par la suite de faire une grimace. Outch. Il commençait presque à oublier que son visage était quelque peu parsemé de bleus et que ces derniers le chatouillaient parfois. « C'était surtout ton type d'homme : gentil, attentif et qui déteste autant que toi les mariages. » Un détails que l'italien avait mis en avant sur la petite description en dessous de la photo. Il ne savait même pas pourquoi il avait insisté sur ce point. Peut-être avait-il pressentis que la blonde allait se précipiter dans les bras d'un homme qui ne s'attache pas émotionnellement. Dans tous les cas, Roman avait réussi son coup et le brun aussi par la même occasion. Maintenant, tout était à nouveau dans l'ordre des choses. Roman n'avait été qu'un fantôme, un double plus sympa et gentil que Matthias. Peut-être que l'italien devait se transformer en ce nouvel homme ? Peut-être qu'ainsi il aurait moins de problèmes sur le dos et d'ecchymoses. « Dit moi ce qu'il s'est réellement passé. » Il souffle, lève les yeux vers le plafond ciel et demande à Dieu ce qu'il a mérité pour avoir une demoiselle aussi curieuse et téméraire que Lissa Valentine à ses côtés. « Juste un gang qui a cru être plus fort que moi. » Sauf qu'il ne reste plus personne de ce gang dans la ville. Ils ont tous finis avec une balle quelque part dans le corps. Les jumeaux s'en étaient assurés. « La seule chose à retenir, c'est que c'est fini. » Mais aussi que ça ne se reproduira plus. Et tout ceci, il le sait. Donc la leçon de morale peut rester au placard. « Ce n'est pas pour ça que je suis venue. » Tant mieux. « Cool. » Au moins une chose de bien dans cette venue. Alors pour quoi est-elle revenu ? Leur ancienne relation ? Elle est finie, non ? C'est ce qu'il avait compris et retenu de leur dernier entretien. Il l'avait le et bien pris au mot. Surtout que son ego en avait pris un très gros coup. Certes, il avait rapidement mis un terme à cette conversation mais il est persuadé que la suite qu'il s'est imagé, tout en regardant Bob l'éponge, était la bonne. Si les sentiments ne sont pas réciproques, alors il allait souffrir et hors de question que cela se produise. « Je suis désolé Matthias. Je n'ai jamais prétendue être parfaite, mais il faut se rendre à l'évidence que toi sans moi ce n'est pas possible ... Tu me manques cruellement. » Et c'est cruellement réciproque. « On savait que se ne serait pas facile. » Et puis, Matthias garde en mémoire et sur sa peau, la cruauté qu'il peut faire vivre à ses proches. Si Bird affirmait que rien ne lui arriverait, elle s'était trompée. « Je ne suis pas Bird. » Raison de plus. « Non. T'es beaucoup plus importante. » Et un gang s'en prends toujours à la personne qui récupère le plus d'affection de la part du trafiquant. Lissa est celle qu'il ne faut pas toucher. Se serait le début d'une guerre autrement. « Je ne te comprends pas Matthias. Tu voulais qu'on arrange les choses et maintenant que c'est moi qui te le demande, tu me repousses ... » Parce que ce temps libre l'a fait réfléchir. « C'est mieux ainsi. » Il ne supporterait pas de la regarder tous les jours et de ne pouvoir rien faire. C'était comme de l'auto-souffrance. Et puis, tout a changé au moment même où elle a appris pour son côté sombre, pour la drogue. Est-ce qu'elle savait pour les armes, pour l'argent ? Pour les meurtres, parfois ? Non. Et mieux valait qu'elle garde le plus de distance possible avec ça. « Je ne peux pas faire semblant de ne pas être au courant, mais je peux apprendre à vivre avec. J'ferai tout ce qu'il faut pour faire partit de ta vie ... » Ça ne semble pas le satisfaire. Ce n'est pas non plus ce qu'il voulait entendre, probablement. Et pourtant, au fond de lui, y'a une partie qui s'enflamme, qui est heureux d'apprendre qu'elle peut vivre avec ça. Enfin, essayer de vivre avec ça sur la conscience. « Uhm. Tout ? » Ses yeux pétillent alors qu'il prends place sur une chaise de la cuisine. Était-ce un défi qu'il venait de lui lancer ? Possible. Il voulait juste connaître jusqu'à où elle pouvait aller. Connaitre sa limite, sa faiblesse. Cependant, Lissa ne parle pas. Elle s'approche juste dangereusement de lui et commence à l'embrasser. L'italien ne tient pas. La chaleur monte, ses mains remontent le long du dos de la jeune femme. Ils auraient pu s'arrêter. Il auraient pu ... Mais Matthias est désormais incapable d'écouter son cerveau et ses pensées. Y'a plus que son corps et son cœur. Et ces derniers le poussent irrémédiablement à embrasser la blonde et à la croire. « Non, jamais. » Il plante son regard dans celui de Lissa, attends quelques secondes, qu'elle finissent par dire autre chose, qu'elle finisse par dire qu'elle partirait, qu'elle le laisserait comme elle a fait la dernière fois. Mais rien. Rien. « Attends, attends. » Il se disait aussi que c'était pas normal. « Je n'ai pas envie d'arrêter, j'en ai très envie mais ... » Mais ? Froncement de sourcil, regard qui se perdent sur le visage de la Valentine. « C'est la barbe ? Je pique trop ? » Ou comment éviter le pire de la conversation. « J'peux aller me l'a raser si faut. » Il voudrait pas abîmer le corps de la demoiselle. « Qu'importe ce que tu es, qui est tu es et d'où tu viens. Moi je connais le vrai Matthias, la personne qui se cache derrière tout ça. » Oh. C'est ... Surprenant. « C'est ce que je t'avais dis, Lissa. » A New-York. Il restait le même malgré cette ombre au tableau. Il était toujours ce gars accro à Bob l'éponge, qui détenait probablement le record de glace mangée en une année. « C'est avec toi que je veux être, le Matthias qui me fait rire, que je peux appeler à n'importe quel moment de la journée, qui s'intéresse à moi pour ce que je suis, celui qui est mon meilleur ami depuis toujours ... » Un sourire sur les lèvres, il n'ose même pas la couper dans son discours. « Je me fiche de tout ce qui t’entoures, je veux juste faire partie de ta vie. » Et elle n'aurait pas pu le dire avant ? « Et tu t'en rends compte que maintenant ... » C'est pas une question. C'est pas une affirmation. C'est simplement une constatation. « Parce que ... Eh bien parce que ... Je ... Je ... » Tu ? Il lui fait signe de continuer, d'aller au bout de sa pensée. « Tu sais très bien pourquoi ... » Heu ... Non. « Concrètement, non. » Il penche la tête sur le côté. « Mais je pense avoir deviné. » Parce qu'elle ressent elle aussi quelque chose de fort pour lui ? Tout comme il est amoureux d'elle. Lissa n'est juste pas encore sûr et certaine de tout ça. « Pourquoi tu le dis pas ? » Ça libère d'un poids, Matthias en sait quelque chose. « Tu voulais vraiment qu'on s'envoie en l'air avec ça en fond sonore ? » Quoi ? C'est le générique de Bob L'éponge ! « T'as un problème avec Bob ? » Matthias se redresse. Elle est pas sérieuse là ? « Attends, c'est la meilleure musique au monde ! » Le meilleur dessin animé aussi. Enfaîte, c'est le meilleur des meilleurs. L'italien connait chaque notes de musiques, chaque parole, chaque épisode comme sa poche. « Bouge ton cul de là, tu mérites même pas de le regarder. » Matthias la tire par la main pour l'empêcher de rester coller au canapé. « Alllllllez ! » Il ne se le fera pas dire deux fois. « T'es bien une américaine toi. Tu comprends rien au septième art. » Et à Bob l’éponge, soit dit en passant. D'ailleurs, le générique approche de la fin. Oh gosh. C'est l'un de ses préférés, basé principalement sur l'escargot de compagnie de Bob. Il court jusque la cuisine, sort un énorme pot d'un kilo de glace cookie, une cuillère pas deux, une et s'assoit pile au moment où ça débute. « Tu me dois une pizza, non ? » Oui, Lissa lui doit au moins une pizza. « Je prendrais une quatre fromages avec supplément de fromage. » Parce qu'ils en mettent jamais assez à son goût. « Et en dessert ... DE LA GLACE ! » N'importe quel goût. Il va pas faire le difficile sur tout ça. « Tu te mêleras pas de mes affaires, hein ? » A vrai dire, le fait qu'ils reprennent contact, qu'ils redeviennent presque comme avant, ça le perturbe un peu. « Tu bosses pas avec le FBI ? » Il plisseles yeux, attends l'expression de la blonde face à cette question. « Ou tu bosses pas pour me faire emprisonner ? » Eh ! Faut tout prévoir dans la vie. « Toute façon, tu trouveras rien ici alors je m'en fou. » Ou pas. Mais il hausse quand même les épaules pour faire genre d'être décontracté et plonge sa cuillère dans le pot.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 760
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Sam 7 Oct - 17:53 )



never tear us apart.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ YOU ARE MY BEST FRIEND, MY HUMAN DIARY, AND MY OTHER HALF. YOU MEAN THE WORLD TO ME AND I LOVE YOU. ” ― unknow.

Il est loin le temps où Lissa Valentine passait ses journées voire ses soirées dans l'appartement de Matthias Di Lazio à rire durant des heures, à parler de glaces ou juste à s'envoyer en l'air. Suite à une nouvelle peu commode, Lissa avait décidé de renoncer à Matthias et à tout ce qu'il pouvait représenter à ses yeux. Mais il avait d'une façon détourné reprit contact avec elle et avouer par la même occasion qu'il était amoureux d'elle. L'annonce qu'elle attendait depuis près d'une décennie. Une fois sur le fait accomplit, la blonde avait juste ... Elle l'avait remballer proprement. Ainsi si elle était devant sa propre aujourd'hui c'était pour dans un sens s'excuser de son comportement mais surtout pour tenter de recoller les morceaux avec le dit homme de sa vie. Désolé mais elle ne veut pas de ce Roman, en carton. « C'était surtout ton type d'homme : gentil, attentif et qui déteste autant que toi les mariages. » Certes mais ce n'était pas lui. Enfin si ça l'était mais pas totalement. Bref j'me comprend. « Je ne les déteste pas. C'est juste que je ne suis pas encore prête pour ça et je n'ai toujours pas rencontré la bonne personne pour m'engager. » Enfin si elle a rencontrée la bonne personne, il se trouve même devant ses yeux. Elle attend juste la bonne demande à laquelle, elle dira enfin oui ! Mais avant de se lancer, Lissa a besoin de réponses et la première étant qu'est qui lui est arrivé ? Son visage n'est plus aussi doux que la dernière fois et ça ne la rassure pas. « Juste un gang qui a cru être plus fort que moi. » Juste un gang ? Si Lissa est surprise, Matthias donne l'impression qu'il dit ça comme s'il allait s'acheter un pot de confiture à la supérette du coin. « La seule chose à retenir, c'est que c'est fini. » Avec celui-ci, mais qu'en est-il des autres ? Lissa a l'impression d'être de vivre dans une série américaine et qu'elle va se réveiller. Sauf que c'est bien réel. « J'espère. » Lissa a beau être blonde, elle est très loin d'être naïve. Certes c'est important pour elle de prendre de ses nouvelles, mais si elle est ici c'est pour lui parler et surtout lui avouer qu'il lui manque terriblement. « On savait que se ne serait pas facile. » Sauf qu'elle ne pensait pas que ça serait aussi dur. Apprendre à vivre sans sa présence, ça avait été atroce. « Je ne veux plus qu'on se quitte ... » C'est ce qu'elle espère au plus profond d'elle-même, qu'il va accepter qu'ils se rabibochent et qu'ils enterrent enfin la hache de guerre. Elle sait que ça ne sera pas facile, mais pour lui, elle est capable de faire cet effort. « Non. T'es beaucoup plus importante. » « Parce que tu es amoureux de moi ? » Et que c'est le genre de choses que les autres savent. Lissa regarde trop de films policiers. Mais maintenant qu'elle a fait un pas en avant pour tenter de le récupérer, voilà qu'il la rejette ... Mais pourquoi ? « C'est mieux ainsi. » Lissa secoue négativement la tête. « Je ne suis pas d'accord avec toi. Je ne veux plus t’abandonner, je veux être près de toi, j'en ai besoin. » Afin que ses journées soient un peu plus ensoleillés et moins ternes. Elle veut juste refaire partie de sa vie et pour ça, elle est prête à tout. « Uhm. Tout ? » Totalement. « Oui. Enfin dans la mesure du possible et du raisonnable. » S'il lui demandait de tuer quelqu'un, c'est sur qu'elle n'accepterait pas. Mais elle accepterait peut-être de dissimuler un meurtre à la façon HTGAWM. Puisqu'il ne semble pas convaincu, Lissa est obligée d'employer la manière forte en usant de ses charmes. Comment peut-il ne pas être en manque de ce qu'ils partageaient ? Aurait-il oublier ? Dans le doute, Lissa tente de lui faire une piqûre de rappel et bon sang qu'est qu'elle avait oublié à quel point cette sensation lui avait manquer. Elle meurt à chaque fois que les lèvres de Matthias s'abattent sur les siennes, autant qu'elle revit entre chaque baiser. La blonde en veut plus, énormément plus. Elle veut redécouvrir chaque parcelle du corps de l'italien comme si c'était la première fois, s'agripper à ses hanches et prendre un aller simple pour le septième ciel. Mais parce qu'il y a un mais, Lissa préfère qu'ils s'arrêtent et parler. Ce n'est pas une femme pour rien. « C'est la barbe ? Je pique trop ? J'peux aller me l'a raser si faut. » Là, elle est obligée de se mettre à rire. Il est juste trop mignon. « Non, non ce n'est pas ça, vraiment pas. Au contraire, garde là, j'aime beaucoup. » Sa main effleure même cette partie de son corps mal rasé. Puis ça lui donne un charme supplémentaire qu'elle apprécie. Pourquoi lui a-t-elle dit d'arrêter déjà ? Ah oui, pour parler ! « C'est ce que je t'avais dis, Lissa. » Faut l'excuser, elle est blonde. « Je sais, j'ai juste été un peu longue à le comprendre. » Il était son Matthias et ça rien ni personne ne pouvait lui enlever. Elle veut juste faire partie de sa vie. « Et tu t'en rends compte que maintenant ... » Il mériterait une tape pour ces propos, mais Lissa n'en fera rien, elle est plus occupée à lui avouer à quel point elle l'aime. Seul problème ? Elle n'est pas prête à le lui dire ouvertement. Elle fait son Shane. Puis, il doit avoir comprit où elle veut en venir ? « Concrètement, non. » Meh ! « Mais je pense avoir deviné. » Ouf ! Ils sont sauvés et Lissa est heureuse de le savoir. « Pourquoi tu le dis pas ? » Eh bien parce que ... « Je ne me sens pas encore prête ... » Ce n'est pourtant pas l'envie qui manque. « J'ai juste besoin d'un peu de temps. » Qu'elle trouve le courage de le lui avouer et surtout de savoir dans quoi elle s'engage avec Matthias. Enfin elle n'est même pas certaine qu'ils sont en train de s'engager dans une relation, elle ne sait pas ... A la place de continuer dans le vif du sujet, Lissa dérive sur Bob l'éponge, c'est plus sage. « T'as un problème avec Bob ? » Baaaaaah ... Elle a dit quelque chose qui ne fallait pas ... Elle retrouve bien son Matthias là. « Attends, c'est la meilleure musique au monde ! » Vraiment ? « Okay le générique est sympa, mais ça n'égale pas du Vivaldi quand même. » Faut pas pousser mémé dans les orties. « Bouge ton cul de là, tu mérites même pas de le regarder. » Meeeh ! « Alllllllez ! » Comment qu'il est trop méchant. Lissa reste bouche-bée. « Donc je dois rester debout maintenant ? » C'est la meilleure. Elle roule des yeux et souffle. Elle retrouve bien son Matthias : l'enfant de cinq ans. « T'es bien une américaine toi. Tu comprends rien au septième art. » Doit-elle se mettre à rire ? « Tu devrais me remercier, c'est grâce aux américains que Bob existe. Ce n'est certainement pas un de tes italianno qui aurait eut l'idée de faire une éponge qui vit sous l'eau. » Cette histoire va certainement partir en troisième guerre mondiale. « Enfin ça aurait eut moins de charisme, une pizza sous l'eau je trouve ça un peu naze. » Là, elle le cherche vraiment et à cette allure, elle va devoir s’asseoir par terre. Lissa n'a même pas le temps de tourner la tête que Matthias file tel bep-bep dans la cuisine à la recherche d'une glace. C'est surprenant ? Absolument pas. « Tu me dois une pizza, non ? » Euh ? Pourquoi ? Ah parce que c'était sa technique pour qu'il vienne lui ouvrir. « Je prendrais une quatre fromages avec supplément de fromage. Et en dessert ... DE LA GLACE ! » Cet homme a vraiment un problème avec la glace. « Parce que tu n'es pas en train d'en manger une là ? C'est quoi ton entrée, c'est ça ? » Cet italien la désespère au plus au point. « Juste une pizza ? T'es au régime ? » Désolé mais ça la choque. Quelques secondes plus tard, elle compose le numéro de la pizzeria et passe commande. « Ton estomac pourra survivre 30 minutes ? » Elle n'en est pas sûre, mais dans le doute elle préfère demander. Amusée par la situation, elle se laisse enfin tomber dans le canapé à côté de Matthias. S'il lui dit qu'elle n'a pas le droit, elle boude. « Tu te mêleras pas de mes affaires, hein ? » Non. Croix de bois, croix de fer. Si elle ment, elle va en enfer. « Tu bosses pas avec le FBI ? Ou tu bosses pas pour me faire emprisonner ? » Là, elle est un peu déçue de ses questions, mais elle comprend totalement le doute du jeune homme. « Tu penses vraiment que c'est pour ça que je suis là ? Si tu veux chercher un mouchard sur moi, tu peux y aller. » Lissa n'a rien a cachée, absolument rien. « Toute façon, tu trouveras rien ici alors je m'en fou. » Tant mieux. « Ici ou ailleurs, ce n'est pas dans les intentions de fouiller. » Plus exactement de fouiner. Mais il est vrai qu'elle n'a jamais pensée au fait qu'elle puisse être approcher par la police pour soutirer des informations à Matthias. « La police a quelque chose sur toi ? » dit-elle assez timidement avant de relever le regard vers lui. « Si jamais je venais à être approcher par eux et que je ne puisse pas refuser leur offre ... On ne devrait pas convenir d'un mot de code ou d'une phrase, je ne sais pas. » Lissa n'a juste pas envie de mettre Matthias dans le pétrin, elle s'en voudrait. « Mais, ça te plait de faire ça ? » C'est la question qui lui trotte dans la tête depuis le début et dont elle a hâte de connaitre la réponse. « C'était ma dernière question à ce sujet, je te le promets. » Tout du moins pour aujourd'hui, demain est un autre jour. « Donc on est okay tout les deux ? » Ils ont enfin fait la paix et leur dispute n'est plus qu'une vieille histoire ? « Tu pourrais partager quand même. » dit-elle en râlant en le voyant s’empiffrer de glace sans elle. Voyant qu'il a été purement égoïste en ne sortant qu'une seule cuillère, elle lui pique la sienne des mains et parvient avec énormément de mal à manger un morceau de glace. « Espèce d'italien va ! » Et elle rajoute même un tirage de langue pour l’enquiquiner encore plus. Bon sang qu'est ce que ces instants lui avaient manquer.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Dim 22 Oct - 13:53 )




Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears


Matthias connaissait Lissa par coeur. Il pouvait meme presque deviner à l'avàce ses réactions en fonction de se qu'il disait. Ces petites choses l'avaient d'ailleurs pas mal aiguillé pour construire le profil de ce Roman sur Tinder. Il avait cherchait un homme qui lui ressemblait, mais pas trop. Le strict minimum : les cheveux noir, le regard un peu sombre. Fallait pas non plusqu'elle tombe amoureuse de ce gars imaginaire. Puis, pendant plus d'une semaine, il avait fait en sorte de croiser son chemin sans qu'elle le remarque, afin qu'elle le trouve sur l'application. Une fois qu'elle avait accepté Roman, il pouvait discuté avec elle sans qu'elle ne devine que c'était lui derriére cette mascarade. Le point où ils étaient d'accord, c'est ce refus catégorique de se marier. « Je ne les déteste pas. C'est juste que je ne suis pas encore prête pour ça et je n'ai toujours pas rencontré la bonne personne pour m'engager. » Le brun accuse le coup. Voilà deja un petit moment qu'il lui avait avoué ressentir bien plus que de l'amitié à son égard. Sa phrase ressemble à un rouleau compresseur pour anéantir le peu d'espoir qu'il détenait encore en lui. Donc il n'est pas et ne correspond pas à l'homme qui s'apparente à la "bonne personne". « D'accord. Ok. Super. » Elle veut qu'il dise quoi ? Epouse-moi ? afin qu'il se prenne un râteau supplémentaire ? Nope. Désolé. Il est un homme et il a toujours un certain ego. « Je ne veux plus qu'on se quitte ... » Mais se rends-t'elle compte de tous les efforts dont il doit faire preuve desormais ? Ils ne sont plus reellement des meilleurs amis. Ils sont autre chose. Quelque chose d'inqualifiable. « Parce que tu es amoureux de moi ? » Entre autre. « Ouais. Parce que je suis amoureux de toi. » Et Matthias aura beau faire tous les efforts du monde, il ne peux pas commander ses sentiments. Ils viennent comme ils partent. C'est pas lui qui decide et jusqu'ici, il n'a jamais réussi à les faire disparaitre. Ça ne changera jamais. Mais la blonde ne peux pas totalement le comprendre, n'est-ce pas ? Elle ne se retrouve pas dans cette situation. « Je ne suis pas d'accord avec toi. Je ne veux plus t’abandonner, je veux être près de toi, j'en ai besoin. » Oh, mais lui aussi, il en a besoin. Mais il a envie de beaucoup plus que ce qu'elle est capable de lui offrir. « Et moi, j'ai besoin de plus que juste toi en tant que compagnie, Lissa. » En tant que meilleure amie devrait-il ajouter. Mais ça, elle le sait. Matthias a ete claire avec elle. Il lui a mis sur un plateau d'argent son coeur et ses sentiments et Lissa a envoyé le tout valser dans les airs. Il lui semblait, pourtant, qu'il avait décelé ce petit truc qui les différenciaient des autres. Et puis, il avait vu sur : le saviez-vous ?, un soir, qu'on n'est jamais véritablement amis avec quelqu'un. Tout du moins, quand on qualifie cette personne de "meilleure". Il y a toujours quelque en plus. Des sentiments. Des emotions. De l'amour pure et dure. Il s'était trompé. Mais lissa le connait mieux que quiconque. Elle s'est réveiller ses sens et le mettre dans sa poche. Quelques caresses, un baiser ardent ... Il ne sait deja plus où donner de la tête. Elle veut se faire pardonner, très bien ! « Oui. Enfin dans la mesure du possible et du raisonnable. » Oh. Ça gâche un peu le tout. Mais ok. Il fera de son mieux pour ça respecte ces deux points. Maintenant, s'ils pouvaient retourner à leur petite affaire. Maintenant que la blonde à reveillé la bête sauvage qui sommeillait dans l'italien, autant en profiter. Sauf qu'elle coupe court à leur partie de jambes en l'air. C'est à cause de sa barbe ? Elle est pas habituée ? « Non, non ce n'est pas ça, vraiment pas. Au contraire, garde là, j'aime beaucoup. » Il fronce les sourcils. Alors c'est quoi ? Puis il avait pas envie de se raser, ça l'arrange un peu. Il aime etre flemmard parfois. « Je sais, j'ai juste été un peu longue à le comprendre. » Un peu ? « Très longue ! » Eh, on rigole pas avec un Di Lazio. Donc, s'il comprends bien le raisonnement de Lissa, elle éprouve aussi quelque chose pour lui. C'est nickel. Qu'est ce qu'elle attends pour le dire officiellement ? « Je ne me sens pas encore prête ... » Il peut demander pourquoi ? « J'ai juste besoin d'un peu de temps. » Il acquiesce. « Ok. » Il lui laissera du temps. Mais pas trop non plus. Faut pas exagérer. C'est un italien, ça n'aime pas trop patienter. Desormais toutes les choses sont à plat, et ils peuvent retrouver partiellement leur amitié d'antan. Tout du moins, c'est ce que pensait Matthias avant que sa belle ne fasse une remarque péjorative sur la musique de Bob l'éponge. D'où on critique ? « Okay le générique est sympa, mais ça n'égale pas du Vivaldi quand même. » Ah ouais ! « Tu compares du classiques a ... Du moderne ! » C'est du grand n'importe quoi. « Et tu ne critiques pas Antonio Lucio Vivaldi ! » Il est italien, comme lui, ils sont grave potes. Enfin, ils le seront quand Matthias mourra. Pour le moment, il s'etale sur le divan afin que la blonde ne puisse plus s'y installer. Bien fait ! « Donc je dois rester debout maintenant ? » Oui ! « C'est ta punition. » Le prochain qui ose critiquer ou dire un mot sur Bob, il a interet à ce que se soit pour en faire un hommage. Bob est cool. Bob est jaune. Bob est drole. Bob est parfait. Tout comme Matthias. « Tu devrais me remercier, c'est grâce aux américains que Bob existe. Ce n'est certainement pas un de tes italianno qui aurait eut l'idée de faire une éponge qui vit sous l'eau. » Oh. La traîtresse ! « Enfin ça aurait eut moins de charisme, une pizza sous l'eau je trouve ça un peu naze. » Nom d'une pizza ! Elle a pas osé ? « Est-ce que t'es entrain de dire qu'ON NE SAIT FAIRE QUE DES PIZZAS ? » Oui, il était obligé hurler la fin tant ça le répugne. « Je te ferais dire que nous, les italianno, comme tu le dis si bien, on est à la tete du plus grand empire qu'il y a eu dans le monde. On a créé les pâtes ! On a inventé nos propres dieux ! » Fallait pas l'ammener vers ce sujet. « Toi, la ricaine, t'es qu'une voleuse ! » #ProudToBeItalian Matthias, il défends son pays et ses origines comme jamais. Oh, il accepte pas les critiques sur ce sujet non plus. « Vous piochez dans les idées des autres pour vous enrichir. Alors tu laisses Bob l'Éponge dans son ananas et l'Italie tranquille. Merci. » Le débat reste tout de même ouvert si le Di Lazio le gagne. Tout ça lui a quand même legerement ouvert l'appetit. Il court jusqu'au congélateur se prendre un pot de glace et retourne s'asseoir tranquillement, l'air de rien. Bordel. C'etait grave trop bon. Ça faisait un bail qu'il en avait pas mangé. Trois heures pour être exacte. Maintenant, il attends là pizzas que lui a promis Lissa, ainsi que de la glace comme convenu pour son dessert. « Parce que tu n'es pas en train d'en manger une là ? C'est quoi ton entrée, c'est ça ? » Quoi ? Meh. Non. « C'est mon goûter, duh. » Elle est blonde ou quoi ? Le blond lève les yeux au ciel et reprends une énorme cuillère de glace. « Juste une pizza ? T'es au régime ? » Il hausse les épaules. « J'ai juste pas très faim. » Et il mange plus que raisonnablement. Une pizza, c'est déjà bien. « Ton estomac pourra survivre 30 minutes ? » Il penche la tête sur le côté, réfléchit sur ce qu'il y a encore dans le frigo pour le faire patienter. « Ça devrait le faire ! » Apres sa glace, il ira voler les M&M's qu'il a vu ce matin dans la chambre de Bird. Il en a déjà l'eau à la bouche. Ce dont il a peur par contre, c'est que le rapprochement de Lissa soit quelque peu manigancé. Et si elle etait venu l'espionner ? « Tu penses vraiment que c'est pour ça que je suis là ? Si tu veux chercher un mouchard sur moi, tu peux y aller. » Il chercherait pas vraiment le mouchard mais why not. Pour une fois, il va lui faire confiance totalement. De toute façon, il ne laisse rien ici. « Ici ou ailleurs, ce n'est pas dans les intentions de fouiller. » « Vaut mieux. » Se serait mettre beaucoup de monde en danger bêtement. « La police a quelque chose sur toi ? » Il se deplace afin de s'allonger, sa tete sur les cuisses de la blonde. « Pas la police., le FBI. » Si elle fouille bien dans sa chambre, il y a meme le dossier qu'ils ont constituer sur sa famille. « Ils savent ce qu'il sait plus ou moins passé avant moi. C'est tout. Ils ont pas de preuves. Ils ont rien. » Du moins, il l'espère. Sofia cache les failles comme une pro. « Si jamais je venais à être approcher par eux et que je ne puisse pas refuser leur offre ... On ne devrait pas convenir d'un mot de code ou d'une phrase, je ne sais pas. » Il hausse un sourcil. Ils ne sont pas dans un film, ce genre de chose ne peut pas arriver. « Ca te rassurerait ? » Si oui, alors autant le faire. « Parles de Naples. Si jamais tu as un soucis, tu dis cette ville. Je comprendrais. » elle avait une certaine signification à ces yeux. Un des seuls souvenirs qu'il avait plus ou moins nets de son enfance. Sa grand-mère lui parlait de cette ville. « Mais, ça te plait de faire ça ? » Il souffle. Que répondre ? « C'était ma dernière question à ce sujet, je te le promets. » C'est pas les questions qui dérangent. C'est plutôt les réponses. « Non, tu peux en poser. On se dit tous, pas vrai ? » C'était pas ça la force de leur amitié ? Ils ne se cachaient , de base, rien. « Si je dis oui, tu m'en voudrais ? Je dirais pas que ça me rends heureux ... Mais j'aime bien les risques qu'il y a derrière. » Elle ne doit certainement pas comprendre cette facon de voir. « Je sais que ça paraît pas super comme boulot. Ça doit te donner l'impression que j'aime bien pourrir la vie des gens avec tout ça ... » C'est pas ainsi qu'il voit les choses. « J'sais pas comment t'expliquer, à vrai dire. Mais dans un sens, je fais le bien dans tout ce mal. Li'évite parfois des catastrophes ! » Comme avec ces cargaisons militaires qui sont censés provoquer des guerres et qui disparaissent de la circulation sans explications. Comme ces barons de la drogue qui sont retrouvés d'un seul coup sans que personne ne le sache vraiment pourquoi. Matthias, il fait du nettoyage, sans qu'on ne le remarque. « Donc on est okay tout les deux ? » Il semblerait. « J'aime pas nos étoiles contraires ... T'as pas autre chose que okay ? » Ce film est bien trop triste. C'est genre le Titanic mais avec des maladies au lieu d'un paquebot. « Genre on est good. C'est bien good. Non ? » Ils pourraient aussi ils sont glacés, c'est bon la glace. « Tu pourrais partager quand même. » JAMAIS DE LA VIE ! C'est sa glace. Lissa arrive néanmoins à lui piquer la cuillère et à prendre une bouchée qu'il juge immense. « Espèce d'italien va ! » « Espèce d'américaine ! » Elle veut jouer, il va jouer. Il se lève, prends Lissa comme un sac à patate et la porte jusqu'à sa chambre pour la laisser tomber dans son lit. « Je t'interdis de toucher à ma glace sinon je te pique tes frites. » Et c'est pas une blague de mauvais goût. A son tour, maintenant, de prendre place sur le matelas. Il enroule ses bras autour de Lissa et la colle près de lui. « Tu peux rester dormir ce soir ? C'est ma demande dans la mesure du possible et du raisonnable. » Normalement, il n'y a aucun excès. « Je suis désolé, tu sais, de ne pas avoir eu le courage de tout te dire. Mais tu ressemblais un peu à un bébé princesse quand on s'est rencontré et je voulais pas te décevoir. » Avec ces longs cheveux blonds. Il recommencerait comme hier à ne plus savoir compter juste pour qu'elle lui redonne encore et encore des cours. « Est-ce que ...tu veux le dossier du FBI ? » C'est pour lui dire qu'il lui fait confiance. « Elle arrive quand la pizza ? J'ai faim ... » Et il a aussi oublié la fin de sa glace dans le salon.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 760
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Dianna Beautiful Agron
›› Schizophrénie : riley emerson ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ rachel campbell ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Lun 30 Oct - 22:58 )



never tear us apart.
lissa valentine & matthias di lazio ※ missa

“ YOU ARE MY BEST FRIEND, MY HUMAN DIARY, AND MY OTHER HALF. YOU MEAN THE WORLD TO ME AND I LOVE YOU. ” ― unknow.

Lissa n'est pas trop mariage, ce n'est un secret pour personne. La blonde a toujours eut le cran de répondre par la négative à chacune des demandes en mariage qu'on lui a faite. Pourquoi ? Pour la simple raison que chacun des hommes en question n'étaient pas Matthias. Lissa avait presque attendue toute sa vie que Matthias s'ouvre à elle, lui annonce qu'il était fou amoureux d'elle. Et contre toutes attentes, c'était ce qu'il avait fait ... Lissa aurait du lui répondre par la positive mais à la place, elle l'avait remballer lui affirmant ne pas avoir les mêmes sentiments à son égard, ce qui est totalement faux. Lissa n'a aucune logique dans cette histoire, vraiment aucune. Malgré tout, elle a trouvée le courage de venir chez Matthias pour s'excuser et essayer de recoller les morceaux avec lui. Elle en a marre d'être en froid avec son meilleur ami, de l'avoir perdu à cause d'une stupide histoire. Elle a besoin de lui et de le retrouver. Lui et pas ce stupide Roman pour lequel il s'était fait passer. « D'accord. Ok. Super. » Mais pourquoi prend t'il mal tout ce qui sort de sa bouche en ce moment ? Elle ne veut juste pas se marier actuellement et elle doute sincèrement que Matthias allait lui faire une demande dans la soirée. Elle se contente de fermer les yeux et de soupirer en silence pour ne pas envenimer la chose d'avantage. Lissa ne veut pas de mariage, elle veut juste un Matthias point. Mais lui ne semble plus du même avis, il a l'air d'avoir peur qu'on s'en prenne à elle. Parce qu'il tient à elle c'est ça ? « Ouais. Parce que je suis amoureux de toi. » Entendre cette phrase fait toujours accélérer sa fréquence cardiaque. C'est si plaisant à l'oreille, elle n'aurait jamais cru que Matthias serait amoureux d'elle. Elle voudrait tant lui avouer la même chose, sauf qu'elle ne peut pas, pas pour le moment. « Mais on sait toi comme moi qu'il ne m'arrivera rien. » Bien que Matthias ait réussit à perdre la confiance de Lissa, il pouvait se réjouir de savoir que de ce côté là, elle savait qu'elle était en sécurité avec lui. Et la blonde tient énormément à retrouver ce qu'ils avaient avant. « Et moi, j'ai besoin de plus que juste toi en tant que compagnie, Lissa. » De plus ? Elle est assez intriguée par ses paroles, mais elle n'est pas totalement certaine d'en saisir le sens. « C'est-à-dire ? » Elle va encore faire une bourde et lui briser le cœur c'est ça ? « Tu veux plus que mon amitié ? » Il l'a déjà. Ils sont plus que deux meilleurs amis. Ils sont un tout, un ensemble. Deux être totalement complémentaire qui ont souffert l'un comme l'autre de l'absence de l'autre. Si Lissa est incapable de lui offrir l'amour qu'il désire, elle est totalement capable par contre de lui faire perdre la tête juste en découvrant une nouvelle fois ses lèvres charnues qu'elle avait oublié. Lissa aurait bien été tentée d'aller de l'avant, de redécouvrir ce qu'ils partageaient autrefois. Seulement, elle a besoin de mettre les choses au clair avant de sombre une nouvelle fois dans ce cercle vicieux. Puis ça serait abuser de son corps, un peu. « Très longue ! » Eh oh ! Di Lazio on se calme avec la Valentine ! « Oublie pas je suis blonde, je n'ai pas toujours la lumière à tous les étages. » C'est totalement crédible d'autant plus que Lissa est certainement la personne la plus intelligente dans la pièce ce soir, mais elle avait besoin d'un peu d'humour dans cette soirée. C'était mieux que d'avouer à Matthias ouvertement qu'elle était amoureuse de lui. Elle l'est, elle a juste besoin d'un peu de temps pour l'admettre et surtout pour lui avouer. « Ok. » S'il est patient, c'est le principal. « Tu ne regretteras pas. » Elle finit par déposer un bref baiser sur ses lèvres avant de changer totalement de sujet de conversation. Bob L'éponge au cœur du sujet. « Tu compares du classiques a ... Du moderne ! Et tu ne critiques pas Antonio Lucio Vivaldi ! » Et ? « Je ne le critiques pas, au contraire je te dis que c'est mieux. » Elle peut même avouer que sa saison favorite est l'automne et que c'est son réveil le matin. « Tu as appris son nom en entier ? Tu me surprends Matthias, je ne te pensais pas si ... cultivé. » C'est une attaque, totalement. Elle l'assume pleinement et tant pis si elle sera privée de dessert, elle l'aura bien cherché. « C'est ta punition. » Finalement elle n'est pas privée de dessert ? Baaaah être debout c'est pas mal aussi. Sauf que Lissa est une rebelle et elle va prendre place dans le canapé. Comme si ça ne suffisait pas, Lissa s'obstine à vouloir taquiner Matthias et toucher à ses origines est d'après elle la meilleure des manières connues. « Est-ce que t'es entrain de dire qu'ON NE SAIT FAIRE QUE DES PIZZAS ? » Pas totalement. « Je reconnais que les glaces italiennes sont délicieuses aussi, comme les lasagnes mais hormis les spécialités gastronomiques, le terrain est assez limité. » Lissa, elle va passer par la porte et elle ne va rien comprendre. « Je te ferais dire que nous, les italianno, comme tu le dis si bien, on est à la tète du plus grand empire qu'il y a eu dans le monde. On a créé les pâtes ! On a inventé nos propres dieux ! » Elle va se mettre à rire c'est obligé. « Attend, attend. Vous avez inventé vos propres dieux ? Vous vous êtes pas inspirés de la mythologie grecque par tout hasard ? » Donc c'est lui le voleur dans l'histoire. « Toi, la ricaine, t'es qu'une voleuse ! » Non c'est lui. « Je te rappelle quand même que j'ai des origines italiennes aussi, mais la ricaine, elle t'emmerde voilà. » Elle lui offre même une grimace afin de mettre un terme à cette conversation, mais connaissant Matthias il voudra toujours avoir le dernier mot. « Vous piochez dans les idées des autres pour vous enrichir. Alors tu laisses Bob l'Éponge dans son ananas et l'Italie tranquille. Merci. » Fin de l'histoire ? Si Lissa tente d'ouvrir la bouche à plusieurs reprises, elle comprend vite qu'elle n'aura pas le dernier mot alors à la place, elle préfère se mettre à bouder. Une séance de boudage qui ne dure que quelques minutes, soit juste le temps que Matthias débarque avec de la glace. Mais quel égoïste d'Italien ! C'est juste pour sa poire ! « C'est mon goûter, duh. » Pardon votre altesse. « Un goûter alors qu'il fait nuit ? » Lissa juge et elle le vit très bien. « J'ai juste pas très faim. » Pas très faim pour manger uniquement une pizza ? Il doit être malade ou ... « T'es encore en guerre avec ta balance ? » S'il veut Lissa pourrait lui communiquer son secret pour avoir la ligne, mais si elle lui révélait ça ne serait plus un secret. « Ça devrait le faire ! » De toute façon, il n'a pas le choix, c'est trente minutes à tenir sinon rien et donc pas de pizza et pas de pizza égal un Matthias triste. D'ailleurs le Matthias il croit qu'elle est ici uniquement parce que la police l'aurait envoyer. Vive la confiance ! Elle n'est pas ici pour le coincer et encore moins pour fouiller dans ses affaires. « Vaut mieux. » Elle n'a pas envie de chercher la petite bête. Puis cette histoire ça a l'air dangereux, trop pour que Lissa s'implique. « Pas la police, le FBI. » S'il voulait la rassuré c'est loupé. « Ils savent ce qu'il sait plus ou moins passé avant moi. C'est tout. Ils ont pas de preuves. Ils ont rien. » Ses doigts se perdent dans la tignasse de Matthias. « Oui pour l'instant. » Désolé mais dans ce cas de figure, Lissa n'est pas du tout positive. « Suffit juste d'une fois pour que ça dérape ... » Et qu'il finisse sa vie derrière les barreaux. « T'es un peu le Pablo Escobar de Cap Harbor ... » #SoniaRegardeNarcosEnCeMoment « Oui je me suis mise à une nouvelle série pendant qu'on était ... enfin tu sais. » Fâcher ? Séparer ? Quel serait le terme exact de cette brève rupture ? « Dans un sens j'serais un peu ta Tata, sauf que moi j'serais pas ta femme. » Tata = la femme de Pablo dans Narcos. Mais Lissa n'est pas totalement à l'aise d'être au courant de cette histoire, il est possible qu'on l'approche dans le futur alors autant prévoir un mot de code pour ce genre de situation. « Ça te rassurerait ? » Totalement et elle le lui fait comprendre en hochant la tête. « Parles de Naples. Si jamais tu as un soucis, tu dis cette ville. Je comprendrais. » Naples, Lissa retient. « T'es déjà aller à Naples ? Quelque chose dans ce style là ? » Lissa n'est pas très douée pour mentir, mais elle trouvera bien le courage de le faire si elle doit le faire. « Mais je suis curieuse quand même, tu y es déjà aller ? » La blonde n'avait eut la chance que d'aller à Rome et c'était déjà magnifique. « Non, tu peux en poser. On se dit tous, pas vrai ? » Il n'a pas tort. Jusqu'à présent ils s'étaient tout dit, enfin c'était le cas jusqu'à cette histoire à New York qu'ils tentaient de mettre derrière eux. « Si je dis oui, tu m'en voudrais ? Je dirais pas que ça me rends heureux ... Mais j'aime bien les risques qu'il y a derrière. » Lissa fronce un peu les sourcils non certaine de tout comprendre. « Cette sensation d'adrénaline face au danger c'est ça ? » Un peu comme les gens qui adorent ressentir cette montée d'adrénaline quand ils font des manèges à sensation ? « Je sais que ça paraît pas super comme boulot. Ça doit te donner l'impression que j'aime bien pourrir la vie des gens avec tout ça ... » Un peu, un peu. « J'sais pas comment t'expliquer, à vrai dire. Mais dans un sens, je fais le bien dans tout ce mal. J'évite parfois des catastrophes ! » Vraiment ? Lissa n'est pas certaine qu'ils soient sur la même longueur d'onde. « Et les jeunes qui font des overdoses à cause de ce que tu vends, tu penses que leurs parents pensent que tu fais le bien ? » Di Lazio faudrait peut-être se remettre en question par moment. « Désolé si ça sonne comme un reproche mais c'est pas parce que je suis là que j'accepte vraiment ce que tu fais, d'accord ? » Que les choses soient claires. Après ce n'est pas pour autant que Lissa va lui demander d'arrêter. Ce sont ses histoires, elle ne veut juste pas y être mêler. Bref, ils sont okay ? « J'aime pas nos étoiles contraires ... T'as pas autre chose que okay ? » Hum ? « J'ai pas vu le film ... » Donc Lissa ne comprend absolument pas la référence autant que Sonia qui ne comprend pas non plus. Puis Cindy a dit qu'il était pas bien donc Sonia sait pas si elle le regardera un jour. « Genre on est good. C'est bien good. Non ? » Yep ! Elle lui checke même dans la main. « Très bien. » Enfin ils sont pas vraiment good good ... Matthias veut pas partager sa glace ... Sale goinfre ! « Espèce d'américaine ! » Il veut se battre ? Très bien, Lissa est prête ! Euh ... ? Elle n'avait pas prévue de se faire porter en l'air. « Matthias ! Pose moi, de suite ! » Soit immédiatement ! Elle veut que ses pieds touchent à nouveau le sol. Si elle tente de se débattre durant un temps, elle abandonne rapidement l'idée. Puis elle se fait jeter sur le lit du brun comme un vieux sac à patate. « Je t'interdis de toucher à ma glace sinon je te pique tes frites. » Mais ! Ça c'était bas très bien ! C'est une attaque directe ! « En plus tu me menaces maintenant ? » Il y a qu'un italien pour faire ce genre de choses. « Ouai enfin ce soir il n'y pas de frites au menu donc si j'ai envie de glace, je ne vais pas me gêner. » Lissa est un peu comme chez elle, ici de toute façon non ? Et ça lui plait d'être dans ce lit et de voir Matthias à côté d'elle. « Tu peux rester dormir ce soir ? C'est ma demande dans la mesure du possible et du raisonnable. » C'est tout à fait possible autant que raisonnable. « J'pense que c'est dans mes cordes. » Puis ça lui fait plaisir. « Tu n'as rien contre les blondes nues dans ton lit j'espère ? » Parce qu'elle n'a pas pensée à prendre un pyjama de secours dans son sac à main. « Je suis désolé, tu sais, de ne pas avoir eu le courage de tout te dire. Mais tu ressemblais un peu à un bébé princesse quand on s'est rencontré et je voulais pas te décevoir. » Un bébé princesse ? La blonde a l'image de bébé Peach dans la tête et ça la fait rire de bon cœur. « Avec du recul, je peux comprendre pourquoi tu as réagit ainsi. Enfin le plus important c'est que je suis là et toi aussi, non ? » Qu'importe le passé, autant aller de l'avant ensemble. « Mais j'étais pas un bébé princesse. » Ou peut-être que si, mais elle était juste Lissa. « Est-ce que ... tu veux le dossier du FBI ? » Oui ? Non ? « Je ne dis pas non. » Sa curiosité la touche, elle a besoin de savoir. La blonde se relève et s'installe sur le lit, en attendant le dossier qu'il doit lui confier. « Elle arrive quand la pizza ? J'ai faim ... » « Soit un peu patient, elle va arrivé. » Pas toute seule, mais avec un livreur. Une fois le dossier en main, Lissa commence attentivement sa lecture. « Maintenant, silence je lis et je veux bien quelque chose à boire, tu serais un amour. » Elle embrasse furtivement sa joue et se lance dans sa lecture. Lissa parcoure attentivement le dossier, lisant avec vigilance chaque mots. Elle ne relève la tête que quand elle finit enfin sa lecture, buvant quelques gorges du verre que Matthias lui a apporté. « Tu sais que si tu tombes, t'es un homme mort ? » Il en est conscient quand même ? Vu les charges d'accusations ça risque de faire très mal. « Ça t'fait rien de savoir que demain, tu vas peut-être perdre ? » Oui Lissa n'est pas positive aujourd'hui. « Ils en savent énormément sur toi. T'as jamais pensé qu'il y a avait une taupe parmi tes connaissances ? Peut-être même moi ... » Ce n'est pas le cas, mais mettre le doute quelques instants peut être une bonne chose. Lissa ferme les yeux un instant, avant de déposer les papiers qu'elle a dans les mains sur la table de chevet. « Je vais pas te mentir, je ne suis pas du tout à l'aise avec ça ... Comme je n'ai pas envie que ça mette en péril ce qu'on a tous les deux. » Cette amitié qui est plus sauf que Lissa ne veut pas l'admettre encore. « Et tu sais que si je suis amener à comparaître devant une audience un jour, je ne pourrais pas nier ce que je sais ... Mais tu vas me laisser finir ? » Oui Lissa voit trop loin, beaucoup trop loin mais ça la perturbe et elle n'a pas envie de perdre Matthias. « Tu sais qui n'est pas assigner à comparaître contre toi ? » Non ? Lissa va pourtant lui donner la réponse sur un plateau d'argent. « Ta femme. » Oui sauf que Matthias n'es pas marié et qu'il n'a pas de femme. « On devrait s'marier toi et moi. » Puis à quoi bon repousser l'inévitable ? Cela arrivera bien un jour, alors pourquoi attendre. « C'est bidon comme demande en mariage, mais je suis vraiment sérieuse Matthias. » Elle a beau retourner le problème dans tous les sens, c'est la seule solution qu'elle a trouvée et qui pourrait les satisfaire l'un et l'autre. Même si c'est certainement l'idée la plus folle qu'elle a eut de toute sa vie.


i'm caught off-guard by you like a wave i pulled into, it's a feeling i can't fight. like a wildfire, deep inside you're taking my heart, by storm i'm lost in your love, lost in your love. i can't hold back anymore, i'm lost in your love, lost in your love. you're taking my heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 496
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( Lun 20 Nov - 15:33 )



Never tear us apart
MISSA ☽ Don't ask me What you know is true. Don't have to tell you : nI love your precious heart. I was standing. You were there. Two worlds collided And they could never tear us apart. We could live  For a thousand years But if I hurt you I'd make wine from your tears


« Mais on sait toi comme moi qu'il ne m'arrivera rien. » Matthias aimerait bien etre aussi confiant que Lissa. Il n'y arrive juste pas. Il y a toujours un warning qui se declenché. Un "au cas où". Un "on ne sait jamais". L'italien prefere de loin prendre quelques mesures de précautions plutôt que se mordre les doigts si jamais il se passe quelque chose. La jeune femme ne connait pas les risques du metier. Matthias, si. Et il est hors de question qu'une personne qu'il aime se retrouve en danger à cause de ses activités. Et puis, de toute façon, il ne veut plus d'une amitié pure et simple. « C'est-à-dire ? » Il voudrait pouvoir dire au monde entier qu'il sort avec la plus sexy des femmes de la ville. « Tu veux plus que mon amitié ? » C'est évident, non ? « Évidemment ! » ça could de source. Et tout ceci ne semble pas très compliqué à ses yeux. Une personne amoureuse ne peut pas se contenter du strict minimum. Il a fait des efforts pendant de très longues années, si ce n'est une décennie. Matthias pouvait se montrer patient. Mais une fois qu'il avait dit : "je veux", il n'y avait plus rien d'autre. Il voulait Lissa et il allait tout faire pour que se soit le cas. Mais il devait aussi faire attention. La blonde ne faisait pas partie de ce milieu. Elle n'y connait rien. Il ne pouvait pas l'emmener avec lui dans ce chemin sinieux et dangereux. Son choix est rapide. Il préfère tirer un trait qur la douce avocate au lieu de tenter une aventure. Le soucis ? Lissa connait ses points faibles et après quelques caresses bien placées et des baisers sensuels, l'italien craque. Trop facilement, même. Il en oublie le sujet principal, la dispute, et il se focalise sur la peau dorée de Lissa. Enfin, jusqu'a ce que cette dernière stoppe tout pour se remettre à parler. « Oublie pas je suis blonde, je n'ai pas toujours la lumière à tous les étages. » Mais lui oui ? Juste car il a la chance d'être brun. C'est pas totalement vrai. « J'ai pas la lumière à tous les étages non plus, et pourtant, je le savais. » Bien que, parfois, il joue la carte de l'abruti. C'est plus facile et on laisse vite tomber l'affaire car on juge que ça ne servira à rien. Néanmoins, face à Lissa, Matthias n'est pas aussi libre que ça sur ce point. Elle le connait tellement qu'elle sait quand il joue la comédie ou non. « Tu ne regretteras pas. » Vraiment ? Il l'espère, en tout cas. L'italien peut se montrer patient, mais il faut qu'il y gagne quelque chose. « Je ne le critiques pas, au contraire je te dis que c'est mieux. » Mouais. Vu le ton employé, ça ne sonnait pas exactement comme ça à ses oreilles. « Tu as appris son nom en entier ? Tu me surprends Matthias, je ne te pensais pas si ... cultivé. »  Mais ! « Je suis cultivé. » Aussi surprenant que cela peut l'être. « En tout cas dans quelques domaines, notamment tout ce qui est italien. » Donc oui, il connait son nom en entier ainsi qu'une partie de sa vie. C'est important. C'esst quand même une partie de la culture de son pays. « Je reconnais que les glaces italiennes sont délicieuses aussi, comme les lasagnes mais hormis les spécialités gastronomiques, le terrain est assez limité. » Les américains ne sont pas mieux, si elle veut partir sur ce point. Quoi que. Quand on y pense, la gastronomie n'est pas un des points forts américain. Plutôt la guerre. Pour ça, ils sont les meilleurs. « Attend, attend. Vous avez inventé vos propres dieux ? Vous vous êtes pas inspirés de la mythologie grecque par tout hasard ? » Inspiré ne veut pas dire copier. « Ça n'empeche que c'est nos propres dieux. Plus puissants, plus grands. Ils étaient meilleurs et cette époque a tenu bien plus longtemps que celle de la Gréce antique. Ils leur restent plus rien alors que tu vas à Rome, tu peux facilement tout retrouver. » Mais elle le savait. Matthias l'avait déjà amené là-bas pour lui montrer sa culture et ce qui lui plaisait tant dans ce pays en forme de botte. « Je te rappelle quand même que j'ai des origines italiennes aussi, mais la ricaine, elle t'emmerde voilà. » Et un doigt d'honneur en signe de réponse. « Les origines, c'est pourris. T'es ricaine un point c'est tout. » Pour la peine, il va s'enfiler un pot de glace. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas pu le faire. Pendant ce temps, il laisse le plaisir à la blonde d'utiliser son téléphone portable dernier cri et de commander une pizza. Oui, une seule. Et oui, sa glace n'est pas son entrée mais son goûter, tardif. « Un goûter alors qu'il fait nuit ? » Ses yeux sombres se posent sur le minois lumineux de la jeune femme. Un soucis ? « C'est l'heure du goûter quelque part dans le monde. » Wuala. Ça fonctionne pas que pour l'apéro. « T'es encore en guerre avec ta balance ? » Mhm ? Non. Pas du tout. Matthias pioche une énorme cuillère de glace, la met dans sa bouche et secoue négativement sa tête. « J'ai juste pas très faim. J'suis un peu barbouiller. » Principalement à cause des soucis actuels. Mais il n'y a pas de problème avec la glace. Ça passe tout seul, ça glisse. C'est la même chose avec la dispute qu'ils viennent de vivre. Elle est passé, elle a glissé divers le passé. Néanmoins, il reste quand même quelques questions en suspend et Matthias veut bien être gentil et dévoiler certaines informations. Ce n'est pas la police qu'il a aux fesses, mais le FBI, et ces derniers n'ont pas grand chose sur son propre compte. « Oui pour l'instant. » Merci pour le soutien ! « T'es trop péjorative. » Ça fait des années qu'il arrive à les contourner. « Suffit juste d'une fois pour que ça dérape ... » Ouais ... Ça, par contre, c'est pas faux. « D'où l'interet d'avoir Sofia. » Elle connait les fisseles. Elle sait quoi faire. « T'es un peu le Pablo Escobar de Cap Harbor ... » On peut dire ça. « Oui je me suis mise à une nouvelle série pendant qu'on était ... enfin tu sais. » En froid ? « Mon grand-père le connaissait. » Pas personnellement, mais ils ont eues quelques interactions via leurs hommes. « Moi j'ai rien regardé. À part Bob l'Eponge ! Y'avait des nouveaux épisodes. » On peut voir des étoiles de bonheur dans ses yeux. Matthias serait perdues sans cette éponge jaune vivant sous l'eau. « Dans un sens j'serais un peu ta Tata, sauf que moi j'serais pas ta femme. » On peut dire ça. « C'est sûr. » De toute façon, Lissa n'arrive pas à accepter les demandes en mariage. Elle ne sera jamais mariée. Mais du coup, en cas d'urgence, mieux vaudrait créer un code. Lissa n'a pas tort sur cela. Surtout dans la position dans laquelle elle se trouve. Le brun pense directement à l'Italie et à Naples. Une histoire d'enfance qui a un tout autre sens maintenant qu'il est mature. « T'es déjà aller à Naples ? Quelque chose dans ce style là ? » même pas. « Non. » Ça ne doit pas l'aider à comprendre. « Mais Mama avait pour habitude, quand j'habitais encore en Italie de me raconter une histoire avec Naples. Je te passe les détails. Mais Naples signifie quelque chose à mes yeux. Donc si tu en parles, je saurais que tu as besoin d'aide. Surtout que ce n'est pas une ville si touristique que cela. » Puis, c'est assez facile de sortir ce mot : vous connaissez Naples ? Vous êtes déjà allé à Naples ? J'aimerai beaucoup me rendre à Naples. « Mais je suis curieuse quand même, tu y es déjà aller ? » Il rigole légèrement. « Jamais. Je sais pas vraiment pourquoi ... Peut-être Parce qu'au fond de moi, je sais que j'y trouverai des choses pas très net là-bas. » son grand-père avait lancé ses affaires à Naples. Matthias n'etait plus le bienvenue maintenant. « Cette sensation d'adrénaline face au danger c'est ça ? » Ouais ! C'est ça. « Mais pas un danger mortel, tu vois. » Matthias il laisse ses dangers là à ses hommes. Il a pas envie de mourir. « Et les jeunes qui font des overdoses à cause de ce que tu vends, tu penses que leurs parents pensent que tu fais le bien ? » Eh. Il a pas demander à ce qu'on lui fasse la morale par contre. « C'est eux qui choisissent d'en prendre. Je les force pas. Et je ne pense pas être responsable de ces overdoses. Je voyais ça autrement. » D'une manière peut-être plus idyllique qu'elle ne devrait l'être. « Désolé si ça sonne comme un reproche mais c'est pas parce que je suis là que j'accepte vraiment ce que tu fais, d'accord ? » C'était un reproche, clairement. « Et c'est pas tes reproches qui vont changer grand chose dans mon fonctionnement. » Il est né pour être un baron de la drogue et des technologies de guerre. Il n'a pas d'autre choix que d'accomplir ce à quoi on l'a préparé. « J'ai pas vu le film ... » Mais ... « Tu pues. » Elle aurait dû le voir. Pour la peine, Matthias change leur petite phrase par good, ce qui, au final, revient à la même chose que okay. « Très bien. » Parfait ! ils peuvent monter maintenant ? Non ? D'accord. Il va utiliser les grands moyens. Mode sac à patate activé. « Matthias ! Pose moi, de suite ! » Oui, oui. Bientôt. Encore deux pas. Et boom. Une lissa sauvage dans son lit et un sourire sur la bouille de l'italien. « En plus tu me menaces maintenant ? » Il a le droit. « Ouais. Tu devrais avoir peur. » Il pourrait la manger toute crue. « Ouai enfin ce soir il n'y pas de frites au menu donc si j'ai envie de glace, je ne vais pas me gêner. » Non ! Elle ne peux pas. « Je te refais la gueule si tu oses. » Même s'il n'y arrivera pas. Dommage. Surtout qu'il lui demande de rester pour la nuit. « J'pense que c'est dans mes cordes. » Tant mieux. Il se serait senti mal de l'attacher à son lit pour qu'elle ne passe pas sa porte d'entrée. « Tu n'as rien contre les blondes nues dans ton lit j'espère ? »  Et bien ... Il fait mine de réfléchir. « Mhm ... Non. Pas quand elles sont nues. » Sourire espiègle, il se laisse tomber aux côtés de lissa. « Avec du recul, je peux comprendre pourquoi tu as réagit ainsi. Enfin le plus important c'est que je suis là et toi aussi, non ? » C'est vrai ? C'est plutôt gentil. « Oui. Moi aussi, je comprends. Un petit peu. » Il a pas vraiment reussi à se mettre à sa place. « Mais j'étais pas un bébé princesse. » Il éclate de rire. « Oh, si ! » Mais les princesses comme Lissa, ça lui plait. Il devrait même en avoir beaucoup plus. Le monde serait meilleur. Il n'y aurait probablement pas deDi Lazio et donc pas de dossier sur lui. D'ailleurs, elle veut le voir ? « Je ne dis pas non. » D'accord. Caché dans un coin, il prends le dossier et le tends à la blonde. Il peut avoir à manger en attendant? Il a envie de sa pizza. « Soit un peu patient, elle va arriver. » Il souffle, s'installe sur le lit. C'est long. « Maintenant, silence je lis et je veux bien quelque chose à boire, tu serais un amour. » Quoi ? « À vos ordres, princesse ... » L'italien des end, non sans marmonner un peu en italien. Il prends deux bouteilles : eau plate et une autre plus sucrée dont il ne fera pas la pub. Puis, il revient dans sa chambre et à sa place initiale. « Tu sais que si tu tombes, t'es un homme mort ? » Il a envie de faire un peu d'humour. « Généralement, quand tu tombes, soit tu meurs, soit tu te fais très mal. » En vrai, il prefere ne pas y penser. C'est plus simple de ne pas penser à ça. « Ça t'fait rien de savoir que demain, tu vas peut-être perdre ? » Perdre ? « Si un jour je perds, je disparais. » Il change de nom, de prénom, d'identité. Il s'enfuit dans un autre pays, devient éleveur de chèvres et personne ne le retrouvera. « Ils en savent énormément sur toi. T'as jamais pensé qu'il y a avait une taupe parmi tes connaissances ? Peut-être même moi ... » Il hausse un sourcil. Elle veut vraiment qu'il se mette à douter d'elle. C'est peut-être pas le moment. « Peut-être que les informations qu'ils détiennent sont celles que je voulais qu'ils aient ? » surtout qu'il a le dossier entre les mains alors qu'il ne devrait pas. « Et il y a une taupe parmi mes hommes. Mais elle divulgue surtout les informations aux autres barons. C'est pour ça que Bird a eu des soucis. On est sur le coup avec Sofia. J'ai tout mis en quarantaine. » Pour le reste, Matthias prends toutes les précautions possibles. Mais cette hypothèse n'est pas exclue. « Je vais pas te mentir, je ne suis pas du tout à l'aise avec ça ... Comme je n'ai pas envie que ça mette en péril ce qu'on a tous les deux. »  Il soupire, n'arrive pas à s'empecher de se masser la nuque. « Je savais que c'était une mauvaise idée ! » L'italien se lève brusquement du lit et se met à faire ,es cents pas. Il n'aurait pas dû lui montrer. Lissa n'arriverait jamais à penser à autre chose desormais. « Et tu sais que si je suis amener à comparaître devant une audience un jour, je ne pourrais pas nier ce que je sais ... Mais tu vas me laisser finir ? » Il avait ouvert la bouche en cours de route et la referme quand la blonde lui demande de la fermer. D'un geste de la main, il lui dit de finir, donc. « Tu sais qui n'est pas assigner à comparaître contre toi ? » Ses animaux de compagnie ? « Sofia ? » Se serait logique. « Les personnes que je soudoie ? » Non. C'est toujours pas la bonne réponse. « Ta femme. » Matthias fronce les sourcils. Serieusement ? « J'ai pas de femme. » Il est long à comprendre. Sorry. « On devrait s'marier toi et moi. » Pardon ? Il éclate de rire. « T'es entrain de me tendre un piège ou quoi ? » Oui, il est persuadé qu'elle est entrain de lui faire une blague. « C'est bidon comme demande en mariage, mais je suis vraiment sérieuse Matthias. » Est-ce qu'elle se rend compte de ce qu'elle fait ? « On se marie et quoi ? » Ça l'empêche de pouvoir tomber à cause d'elle, certes. Mais c'est tout. « T'es sûr de ce que tu proposes ? Ça implique beaucoup de chose Lissa ... Tu feras partie du réseau malgré toi. Tu seras vulnerable à toutes les attaques. » C'est vraiment ce qu'elle souhaite ? « Je refuse que tu te marie si c'est juste pour me protèger Lissa. Se serait égoïste. » Et bien que dans le fond, il voudrait se montrer ainsi, il ne veux pas que la blonde se sacrifie pour lui. « Réfléchis-y. Pense à ce que tu proposes. Ok ? » Ils ne doivent pas sauter sur cette occasion qui pourrait gâcher une partie de leur vie, de sa vie. « Si tu es vraiment sûr de vouloir faire ça, et si ça peut te soulager d'un poids ... Alors, d'accord. On se mariera. » Mais il faut qu'elle soit sûr et certaine. La sonnette se fait entendre. « PIZZAS ! » Le brun court jusqu'a la porte de sa chambre et se retourne pour regardé la jeune femme. « Si tu dis oui, je refuse que la demande ressemble à ça, je préviens. Je la ferais en bonne et due forme. » Non mais, un peu de romantisme quand même !


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Never tear us apart ✻ MISSA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Never tear us apart ✻ MISSA

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération