※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan)

 :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1836
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Mer 17 Mai - 14:04 )



if you have crazy friends, you have everyhting.
riley emerson & ryan oakley ※ emerley

“ You're my nemo. If you get lost in the great, big ocean, I'll find you. ” ― unknow

La première action le matin de Riley Emerson quand elle se réveille en plus d'ouvrir les yeux ? Tendre le bras afin de toucher à tâtons le reste du lit. Un sourire de satisfaction s'installe sur ses lèvres quand la paume de sa main rencontre la peau chaude du brun dont elle partage les draps depuis plus d'un long mois. Elle était tentée de le réveiller, mais la blonde s'abstient sachant très bien qu'il avait finit tard hier soir et qu'il ne devait dormir que depuis trois heures à peine. A la place, elle se contente donc de déposer tendrement ses lèvres contre sa tempe avant de prendre l'initiative de se lever. Sans perdre de temps, elle file sous la douche, embaume son corps de gel douche parfumé à l'ananas, parfumant ainsi toute la pièce. Son petit déjeuner engloutit, de même que son café trop fort, elle effectue un second passage dans la salle de bain pour brosser ses dents, trois fois par jour c'est important et crucial de ne pas manquer ce geste quotidien. Au même moment où elle se rince les dents, elle voit la porte de la salle de bain s'ouvrir. « Bonjour mon chat ! » Riley vient à coller ses lèvres baveuses sur la joue droite du plus jeune des Oakley. Cet homme n'est pas du matin. Riley s’éclipse rapidement de la pièce, franchement c'est pas son truc de regarder Ryan pisser. Son programme de la journée ? Rien si ce n'est qu'en fin de journée, elle devait la passer avec sa nièce. Elles iraient certainement faire un tour au parc de la ville pour finir par manger une bonne glace avant qu'elle ne la rende à son père. En attend que cette heure vienne, Riley avait prit possession du canapé, s'y installant à son aise, allumant la télévision sans réellement la regarder et feuillant un magazine sans réellement le lire également. Mais son moment de zen-attitude fut de courte durée quand Ryan lui enleva la revue qu'elle avait dans les mains. C'est quoi son problème ? « Oui ? » Pourquoi se met-il à le feuilleter avec autant d'attention ? « T'es sûr que ça va ? » Ce petit l'inquiète. Elle se sent même obligée de passer sa main sur son front pour observer s'il n'est pas chaud. Pas de température à l'horizon. « Oui Ryan, jusqu'à preuve du contraire je suis une femme. Continue tu m'intéresses. » Parce qu'elle ne voit absolument pas où il veut en venir et ça l'intrigue, vraiment. Riley pousse un long soupire de soulagement quand elle comprend enfin. C'est même trop mignon qu'elle lui tire sur l'une de ses joue. « T'es trop mignon quand tu es amoureux. » Trop mignon qu'elle tapote dans ses mains, fière de son bébé chat. Ici le bébé chat est Ryan. « Bouge ton cul, on y va. Au fait, moi aussi je veux un cadeau. C'est tout à mon honneur, je t'aide donc j'ai le droit à une récompense ! » Princesse Riley daigne donc à lever ses fesses du canapé trop confortable. Elle embarque une paire de lunettes de soleil, son sac à main et le Ryan aussi, c'est lui la CB aujourd'hui. « Tu conduis ? J'ai la flemme. » Puis elle n'a pas fait le plein de sa voiture, donc elle n'a pas vraiment envie d'aller faire de l'essence aujourd'hui. Ils auraient très bien pu aller à pied jusqu'au centre commercial, mais la flemme quand elle nous tient, elle ne s'en va pas aussi rapidement. « Je te préviens, ce centre commercial me porte la poisse. Je crois qu'il ne m'aime pas. » Genre littéralement. « Il tient à m’enfermer à chaque fois. » Une fois pour Halloween, une fois avec son frère. Riley avait faillit devenir folle dans les deux cas. Enfin, elle est déjà folle. « T'as déjeuner ? » Non elle ne dit pas ça parce qu'ils sont en train de passer devant une boulangerie et que Ryan a un soucis avec les croissants, non absolument pas. « Je ne dirais pas non à un smoothie moi. Avec de l'ananas bien évidement. » Du coup ça me donne envie de faire un smoothie.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 440
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Ven 26 Mai - 16:32 )



if you have crazy friends, you have everyhting
RILEY is in da place

Ryan a passé sa soirée à servir des bières et des whiskys. Autant dire qu'il s'est ennuyé et pas qu'un peu. Les personnes qui étaient venu au Blue Lagoon étaient des vieux. Et les vieux, à part boire, parler trop fort et chier mou, ils font pas grand chose. Du coup, il avait profité du calme ambiant pour appelé Rachel. Ils avaient discuté pendant des heures et des heures faisant qu'il s'était couché vers les quatre heures au matin. Le Oakley appréciait de plus en plus ce renouveau dans leur relation. Les anciennes habitudes revenaient petit à petit et des nouvelles apparaissaient. C'en est presque mignon. Tellement mignon qu'il a une envie folle de l'embrasser. Il enlace ce qui, pour lui, semble être le corps de sa dulcinée et l'embrasse passionnément. Meh ... C'est pas la même sensation que d'habitude. Ryan ouvre un œil et découvre un Simba apeuré dans ses bras. « Espèce d'enculé ! » Comme vous pouvez le remarquer, le beau brun est très matinale. Il adore être réveillé de cette façon. Bref. Il fait de son mieux pour se mettre sur ces deux jambes, baillant plusieurs fois. Il marche comme les grand-père d'hier, laissant traîner ses pieds sur le sol. Vivement qu'il puisse retrouver son lit. « Bonjour mon chat ! » Et un grognement, un ! En plus, il écope d'un baiser sur la joue. Beurk. « J'suis pas un putain de crapaud. » Ouais, il va pas se transformer en prince charmant d'ailleurs. Ryan tente juste une course contre la montre entre son envie de pipi et les toilettes. Aujourd'hui, c'est une victoire pour le peuple : aucune goutte n'est parvenu jusqu'au caleçon. Sa vessie soulagé, il va déjà un poil mieux. Il ne manque plus que son café et ses croissants, et se sera parfait. C'est chose rapidement faite dans la cuisine. Deux grandes tasses de café noires et au moins six croissants dans le ventre, le voilà rassasié et enfin prêt à voir du monde. Oh tiens, coucou Riley ! Il lui fait un petit signe de main auquel elle ne réponds pas. En même temps, elle semble subjuguée par son magasine. « Oui ? » Jaloux et quelques peu intriguée, il lui prends le livre des mains et feuillette avec persévérance. « T'es sûr que ça va ? » Heu ... « T'as bien une chatte à la place des couilles ? » Attention, c'est une question méga importante. Les mains du brun tremblent légèrement : il va faire une crise d'anxiété. « Oui Ryan, jusqu'à preuve du contraire je suis une femme. Continue tu m'intéresses. » Ok. Bien. « Et bien ... » Disons qu'il sait pas trop comment l'annoncer. « T'vois, avec Rachel, ça se passe bien. » Du coup, il a envie de lui faire plaisir. « J'aimerais bien lui faire une surprise. » Mais il est très nul pour cela, suffit de voir ce que ça a donné la dernière fois. Un véritable désastre culinaire. « T'es trop mignon quand tu es amoureux. » Meh. « J'suis PAS mignon. » Et pour le lui prouver, il sort les biceps. « J'ai pas des muscles pour rien moi. » Et oui, dans la logique du Oakley, on ne peut pas être mignon et musclé à la fois. « Bouge ton cul, on y va. Au fait, moi aussi je veux un cadeau. C'est tout à mon honneur, je t'aide donc j'ai le droit à une récompense ! » Il fronce les sourcils. « Il va pas me ruiner ton cadeau au moins ? » Parce que sinon, il prendra une autre femme de son entourage. Il en a pas d'autre, le pauvre. « Tu conduis ? J'ai la flemme. » Très bien ! « Ok ... » Il a pas vraiment le choix de toute manière, alors il fera avec. Il prends ses clés, rangeait au même endroit depuis une décennie. Allez, en route mauvaise troupe.« Je te préviens, ce centre commercial me porte la poisse. Je crois qu'il ne m'aime pas. » Hein ? « Pourquoi ? » Ca l'intrigue cette histoire. Il se souvient pas l'avoir entendu, quand il la supplie de lui raconter une histoire pour s'endormir. Oui, Ryan est un grand enfant. « Il tient à m’enfermer à chaque fois. » Mais le oakley veut pas être enfermé. « Je te préviens que si c’est le cas, je te tue. » Pas de pitié. « Moi je veux juste acheter un truc pour Rachel. » Bon, ça ne le gênerait pas d’être enfermé avec la blonde, disons qu’il ne risquerait pas de faire la conversation. Il ressemblerait plus à un ogre ou un ours des cavernes. « T'as déjeuner ? » Oui. « Va jusqu’au bout de ta pensée. » Il sent qu’elle va lui demander d’acheter quelque petits trucs. « Je ne dirais pas non à un smoothie moi. Avec de l'ananas bien évidement. » Oh oui. « De l’ananaaaaaaaas ! » C’est bon, Riley vient de réveiller l’estomac du brun. « Je t’achète ça mais j’attends de toi que tu trouves le truc parfait ! » C’est le deal de la journée. Ryan sort de la voiture, attends que la jeune femme fasse de même, puis il la ferme à clé. Lentement, mais sûrement, ils approchent du stand de smoothie et Ryan achète deux grandes boissons à l’ananas. « Santé maman Riley ! » Oui, il a envie de trinquer. Maintenant, reste plus qu’a trouver le cadeau. « Comment ça se passe avec Devon ? » Malgré tout son possible, il n’arrive pas à cacher son grand sourire. C’est son OTP, ce couple qu’il a suivit, saison après saison, dans la série : keep up with the Emerson-Oakley. Une série télé-réalité qui l’a tenue vachement en haleine. « Tu m’emmènes ou ? » Parce que le brun, il suit la blonde sans faire attention et elle semble savoir où elle va. « Oh ! Regarde, ils vendent des caleçon Marvel. » Ryan se stoppe devant la vitrine et colle son visage sur la vitre. C’est bon, il est subjugué. « J’en veux un … » Un vrai gosse, ce gars, un vrai gosse. Mais heureusement, Riley le remet à l’ordre : il est venu pour Rachel, pas pour lui. « Meeeh. » C’est triste. « Je peux me faire une surprise à moi-même aussi. Non ? » Bon. Bon. D’accord. Il marmonne dans sa moustache inexistante son mécontentement. « J’espère que ça vaut le coup là où tu m’emmènes. » Genre une boutique de sous-vêtement avec un défilé rien que pour lui !

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1836
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Sam 17 Juin - 23:50 )



if you have crazy friends, you have everyhting.
riley emerson & ryan oakley ※ emerley

“ You're my nemo. If you get lost in the great, big ocean, I'll find you. ” ― unknow

Riley n'aurait pas cru que son séjour chez Devon et Ryan allaient s'éterniser autant et pourtant, elle n'éprouvait pas le besoin de quitter cette garçonnière pour aller ailleurs. Les deux cousins avaient l'air ravis de la voir ici avec eux. Puis Riley savait très bien que si sa présence dérangeait, ils lui auraient dit ou fait comprendre depuis longtemps qu'il faudrait qu'elle rentre chez elle. Seulement ce n'était toujours pas le cas et tant mieux pour elle. Encore mieux sachant qu'actuellement, la blonde squatte les draps de l'aîné des Oakley et que donc son envie de quitter cette garçonnière est de plus en plus réduite. Si elle s'écoutait, elle serait rester encore plusieurs heures au lit afin d'attendre qu'il se réveille. Mais incapable de dormir plus longtemps et surtout de le réveiller, Riley préfère quitter la chambre et vaquer à ses occupations. La solitude ne dure jamais dans cet appartement. Très vite son chemin croise celui du deuxième Oakley vivant sous ce toit, dont elle ne manque pas d'embrasser ce qui ne manque pas d'attiser la bête de bon matin. « J'suis pas un putain de crapaud. » Bien heureusement ! Les crapauds c'est moche et jusqu'à preuve du contraire, Ryan est loin d'être moche. « Je le sais, autant que je sais que tu ne te transformera jamais en prince. » La vie est mal faite. Pauvre Ryan, il venait certainement de voir son rêve briser en mille morceaux. « Mais moi aussi je t'aime mon chat. » Riley finit par lui adresser un large sourire suivit d'un signe de main pour finir par quitter la pièce et rejoindre le salon, où elle s'y installe confortablement en feuillant un magazine. Un ouvrage qu'elle ne garde pas longtemps dans les mains, puisque le Ryan décide de s'y mettre aussi. « T'as bien une chatte à la place des couilles ?  » Elle doit se retenir de rire ou comment ça se passe ? Oh Riley serait tenté de lui faire croire le contraire, mais elle n'a point envie de le conduire jusqu'à l’hôpital le plus proche suite à un AVC. Il lui explique par la suite qu'il aimerait faire un cadeau à Rachel, ce qu'elle trouve bien trop mignon. « J'suis PAS mignon. J'ai pas des muscles pour rien moi. » Hum ? Riley ne comprend pas son raisonnement. Il veut en venir où ? « Tu peux être mignon et musclé à la fois. J'suis bien mignonne et canon, donc c'est tout à fait possible. » Riley ne se prend pas pour de la merde, absolument pas. Elle sait qu'elle est mignonne et elle le prouve assez régulièrement. Mais plus une minute à perdre, il faut qu'ils se mettent en route vers le centre commercial afin d'aller dénicher le cadeau du siècle. Sauf que Riley, veut également un cadeau. « Il va pas me ruiner ton cadeau au moins ? » « Quand on aime, on ne compte pas. » C'est cliché, c'est une phrase totalement bateau mais c'est la vérité non ? Puis Ryan l'aime ? Enfin à sa façon, comme un frère aime une sœur certainement, mais ça compte ? « Tu devrais savoir que je ne te reviens jamais cher. » Riley n'est pas une femme capricieuse. Elle n'aime que très peu recevoir des cadeaux. Puis il pourrait même lui offrir une boite de nuggets de chez McDonald's qu'elle serait heureuse. Sans plus attendre, ils grimpent dans le bolide du brun et direction le centre commercial. Cependant Riley est obligé de le prévenir, elle a la poisse. « Pourquoi ? » Il n'est pas au courant ? « Je pensais te l'avoir dit. » Mais puisque ce n'est pas le cas, elle va lui raconter la petite histoire. « Il y a eut une fois où j'étais partit chercher Reed avant la fermeture, on avait bu un café et le temps d'aller aux toilettes, en sortant on a réalisé que le center commercial avait été fermé. Puis cette fois pour Halloween, quand il y a eut cette tempête. » Malheureusement on dit trop souvent, jamais deux sans trois. En espérant que cette troisième fois n'arrive pas. « C'est aussi pourquoi, j'ai changé deux fois de téléphone en moins d'un an. » Elle les avait exploser l'un et l'autre tellement elle était à bout de nerfs. « Je te préviens que si c’est le cas, je te tue. Moi je veux juste acheter un truc pour Rachel. » Il la tue ? Pour la peine, elle lui tape sur la cuisse. Il ne peut pas riposter, il conduit. « Tu me tuerais ? J'suis déçue, j'pensais un peu compter à tes yeux. » Elle croise même ses bras contre sa poitrine et tourne la tête à droite. « Fait gaffe, je peux choisir un cadeau pour Rachel qui ne va pas lui plaire. Elle pourrait même te quitter à cause de ce cadeau. » Ce n'est point vrai, mais s'il peut y croire quelques secondes ça serait parfait. « Et tu n'as pas le droit de me tuer, Devon il ne serait pas content. Et j'ai pas encore décidé à qui je confierai Roy après ma mort. » Son pauvre bébé serait livrer au monde cruel. Riley ne peut pas permettre ce genre de chose. A peine sont-ils arrivé à destination que l'estomac de Riley se réveille. Elle veut déjeuner et bien sûr, l'ananas est de rigueur. « De l’ananaaaaaaaas ! » C'est bon, elle a réussit à le contaminer. En même temps depuis le temps qu'elle bassine les Oakley avec son ananas, il fallait bien que ce jour arrive. « Je t’achète ça mais j’attends de toi que tu trouves le truc parfait ! » Okay, ça marche. « Deal ! » La blonde lui checke même dans la main et les voilà en moins de quelques secondes devant le stand, deux smoothies à la main quelques minutes plus tard. « Santé maman Riley ! » Ce qui dans un sens n'est pas logique étant donner que Riley est plus jeune que lui, mais ça la fait toujours sourire quand il l'appelle ainsi. « Santé, mon chat. » La blonde trinque donc son gobelet contre celui de Ryan. « Comment ça se passe avec Devon ? » Pourquoi à l’énonciation de ce sourire, elle se met à sourire comme une idiote ? Pour se donner du courage afin de répondre à cette question, elle déguste même quelques gorgées de son smoothie. « Bien. » Enfin c'est totalement le cas. « Pourquoi ? Il t'a dit un truc ? » Quelque chose dont elle ne serait pas au courant ? Mais Riley sent que ces quelques mots ne vont pas suffire au brun. « Enlève moi ce sourire de ton visage, tu te fais bien trop de films dans ta tête. » Elle lui passe même sa main sur son visage comme si elle voulait faire disparaître ce sourire. De toute façon, elle-même ne devrait pas se faire trop de films dans sa tête, elle n'oublie pas que c'est avec Devon Oakley qu'elle partage actuellement ses draps et elle sait très bien que ce genre de choses n'est pas éternel. « Tu m’emmènes ou ? » « DTC ! » Désolé ça avait été plus fort qu'elle. Ca avait été du tac au tac. « Fait moi confiance un peu. » L'a t'elle déjà déçu par le passé qu'il doute de ses capacités ? « Oh ! Regarde, ils vendent des caleçon Marvel. » Et ? En quoi ça doit l'intéresser ? Riley n'y prête pas attention et pourtant, elle est obligée de faire demi tour quand elle remarque que Ryan n'est plus à ses côtés. Un gosse ! « Non ! » Et parce qu'elle sent le caprice qui arrive, elle se saisit du bras de Ryan et le tire jusqu'à la boutique dans laquelle elle voulait se rendre. « Je peux me faire une surprise à moi-même aussi. Non ? » Riley plaint vraiment les parents de Ryan. Ils ont eut du courage pour l'avoir. Ce n'est pas étonnant qu'ils n'ont eut qu'un seul enfant, difficile comme il l'est, ils n'ont certainement pas voulu retenter l'expérience. « S'il te reste de l'argent après avoir acheter le cadeau de Rachel, peut-être je dis bien peut-être que tu auras le droit de te faire un cadeau à toi-même. » Mais cela n'est pas encore sûr. « J’espère que ça vaut le coup là où tu m’emmènes. » Il faut vraiment qu'il arrête de douter d'elle. A force ça risque de ne pas plaire à la blonde. « On y est ! » Riley vient de s'arrêter devant une bijouterie. Ryan est déçu ? Elle peut lire la déception sur son visage, désolé les femmes à moitié nue ça n'est pas pour aujourd'hui. « Tu t'attendais à quoi ? A un sex-shop ? » En attendant sa réponse, elle en profite pour boire quelques gorgées supplémentaires de son smoothie. « Je ne doute pas que vos parties de jambes en l'air soient très originales. Mais je doute qu'un god-ceinture ça soit son genre de truc et encore moins le tien. » Enfin Riley pourrait être surprise. Ryan la surprend trop souvent. La blonde pénètre donc dans la boutique, où ils sont immédiatement accosté par l'une des vendeuses. Vendeuse dont Riley se débarrasse assez rapidement. La blonde sait ce qu'elle veut et se dirige immédiatement vers l'objet en question. « Il est joli celui-là non ? » Dit-elle en désignant l'un des bracelets présent dans l'une des vitrines. « C'est dans le même style que celui que vous m'avez offert avec Devon, pour l'un de non-anniversaire. » Oui, Riley n'aime pas fêter son anniversaire. « Puis tu peux toi même lui choisir un bijou pour aller dessus qui représente un truc à vous deux. » Soit un joli charm. « Puis si elle n'aime pas un bijou Pandora, moi je ne m'appelle plus Riley. » Au pire des cas, Riley prendra le cadeau pour elle.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 440
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Sam 1 Juil - 16:33 )



if you have crazy friends, you have everyhting
RILEY is in da place

S'il y a bien une chose à ne pas faire chez les Oakley, c'est devenir les déranger juste après leur réveil. Oui, Ryan lui-même représente le mythe de l'homme grognon et exécrable tant qu'il n'a pas une tasse de café dans la main droite et un croissant dans la main gauche. Riley devrait le savoir depuis le temps. Pourtant, ça ne l'empêche pas de venir poser ses lèvres rosées sur la joue du brun. Beurk, beurk, beurk. « Je le sais, autant que je sais que tu ne te transformera jamais en prince. » Pardon ? « Je te ferais dire que je suis le prince des pets, Madame ! » Même qu'il a un t-short qui le prouve et qu'il a gagné dans un petit festival fort bien sympathique, à deux villes d'ici. « Mais moi aussi je t'aime mon chat. » Mhm. Il ne réponds pas, roule des yeux et prends la direction de la cuisine pour pouvoir se mettre quelque chose sous les dents. Il le faut, sinon, il va finir en ogre ou homme des cavernes. Si croissants dans le ventre et deux grandes tasses de cafés plus tard, voilà que Ryan est aussi frais et pimpant que ... Qu'une personne fraîche et pimpante. Mais le magazine que tiens Riley dans ses mains l'intrigue. Pas pour le fait qu'il y a Arnold Schwarzenegger sur la page. Oui, j'ai dû faire une recherche google pour l'écrire correctement. Mais plus parce qu'il a envie de faire un cadeau à une personne en particulier. La blonde devrait être plutôt bien placé sur l'arbre généalogique pour savoir ce qui pourrait plaire à Rachel. Néanmoins, cette petite tendresse ne le rends absolument pas mignon. Il ne peut pas être mignon ET musclé à la fois. C'est juste pas comptable.. « Tu peux être mignon et musclé à la fois. J'suis bien mignonne et canon, donc c'est tout à fait possible. » Whut ? Il fronce les sourcils et secoue la tête. « Bref. Je te dis qu'on peut pas être les deux à la fois. » Puis, être mignonne et canon, ça revient à la même chose, non ? Anyway. Ryan veut faire un cadeau à Rachel et il est prêt à ouvrir un peu son porte-monnaie. Un peu, pas entièrement. Faut qu'il économise pour la bague de mariage. « Quand on aime, on ne compte pas. » Vrai. Mais faux aussi. « Mais faut penser aux cadeaux suivant ! » Et au cadeau de miss Emerson aussi, puisqu'elle en désire un. « Tu devrais savoir que je ne te reviens jamais cher. » Il fait une petite moue dubitative. « Au pire, je prends la carte bleue de Devon, il y verra que du feu. » C'est même une excellente idée qu'il vient d'avoir ! Eh. C'est que parfois, son cerveau n'est pas si inutile que cela. Ryan le remerciera de cette utilité comme il se doit un peu plus tard, autour d'une verre de gin ou quelque chose du même style. Enfin, s'il s'en sort vivant de sa matinée shopping puisque la blondinette lui explique avoir la poisse. « Je pensais te l'avoir dit. » Ah ben non. « Je devais pas être là. » Ou alors, c'était le jour où elle avait commencé à parler, et Ryan avait été subjuguer par la façon dont Simba arriver à se lécher les pattes arrières. C'est que c'est limite élastique comme bête. Surprenant ! « Il y a eut une fois où j'étais partit chercher Reed avant la fermeture, on avait bu un café et le temps d'aller aux toilettes, en sortant on a réalisé que le center commercial avait été fermé. Puis cette fois pour Halloween, quand il y a eut cette tempête. » Il grimace en entendant le prénom de son frère. Lui, il l'aime plus. D'ailleurs, il faudrait peut-être qu'il lui dise à un moment donné qu'il s'est trèèèès légèrement disputé et engueulé avec ce dernier. « C'est aussi pourquoi, j'ai changé deux fois de téléphone en moins d'un an. » Ah ! Tout s'explique. « T'es maudite ... » q'u'il souffle et des frissons lui parcours l'échine. « Me maudit pas, moi ! » C'est un ange, il a rien mérité pour subir une malédiction. De toute façon, s'il se passe quelque chose, il la tue. « Tu me tuerais ? J'suis déçue, j'pensais un peu compter à tes yeux. » Oh, mais elle compte. « Je t'aime vraiment beaucoup, hein. Mais si je dois choisir entre rester coincé dans un centre commercial et être libre. Je prends le deuxième choix. » Pardon. Il t'aime ! « Fait gaffe, je peux choisir un cadeau pour Rachel qui ne va pas lui plaire. Elle pourrait même te quitter à cause de ce cadeau. » HAAAAAANW. Il fait les gros yeux, tout en gardant le regard fixé sur la route. C'est pas le moment de faire un accident. « Et tu n'as pas le droit de me tuer, Devon il ne serait pas content. Et j'ai pas encore décidé à qui je confierai Roy après ma mort. » Pas à lui. « T'es pire qu'une mère ! T'es méchante avec moi. » Il peut plus rien faire. Entre Rachel qui le transforme en chaton sans griffes et Riley qui l'empêche de se transformer en loup-garous : il est mal barré. Heureusement, elle trouve bien vite les mots pour le remettre sur les rails. Enfin, un seul mot plutôt : ananas. C'est devenu une religion chez eux. « Deal ! » YEAAAAAAAAAH ! Smoothie à la main, les voilà qu'ils trinquent, sourire aux lèvres. « Santé, mon chat. » Paille dans la bouche, il se met à boire presque les trois quarts de son jus avant de poser la question qui lui trottine en tête. Comment ça va, entre Devon et elle ? « Bien. » Oh. « Pourquoi ? Il t'a dit un truc ? » Hein ? Quoi ? « Non ! » Il veut faire genre de rien, mais il a déjà un sourire totalement idiot et débile sur le visage. Bordel ! Il a de quoi être heureux quand même non ? C'est son ship de la mort qui tue. Son "papa" et sa "maman" sont "bien" ensemble. « Enlève moi ce sourire de ton visage, tu te fais bien trop de films dans ta tête. » Pardon ? « N'importe quoi. » Il lève les yeux au ciel. « Je me fais aucun film d'abord. » Bon, ok, faible mensonge. Il a déjà prévu son petit discours quand d'ici quelques mois, ils lui annonceront qu'ils se marieront. C'est au moins un problème réglé. Fallait juste qu'il arrive à se relire. Et dans cette bonne humeur, ils vont où ? « DTC ! » HANW. « Comment t'es putain de malpoli. » Et qu'il est pas mieux. Une mère avec son enfant  lui mets les mains sur ses oreilles. « Des gros-mots, ça tue personne vous savez ! » qu'il crie fort pour qu'elle entende. « Fait moi confiance un peu. » D'accord. Il va la suivre et lui faire con- .... Oh. Bordel. De. Merde ! Y'a une nouvelle collection de caleçon marvel. Même que y'en a un avec le bouclier de captain america sur les fesses. IL VEUUUUT ! « Non ! » ais si ! Il va aller vite. Il connait sa taille. Il les prends, paye et boum, ils sont à nouveau dehors. « S'il te reste de l'argent après avoir acheter le cadeau de Rachel, peut-être je dis bien peut-être que tu auras le droit de te faire un cadeau à toi-même. » Donc. Ca veut dire que ça coûte cher ? Ryan souffle, et s'oblige à quitter des yeux ses magnifiques créations faites pour son corps de rêve. « Au pire, tu peux me faire un cadeau, non ? » qu'il tente, en la suivant. Le Oakley commence à douter de l'endroit où elle l'emmène. C'est qu'il a jamais été dans les profondeurs du centre commercial. « On y est ! » AH ! Il lève les yeux du sol et ... Badaboum. Il vient de redescendre de trois étages. Une bijouterie ? « Tu t'attendais à quoi ? A un sex-shop ? » Et bien ... Pour être honnête. « Oui. » Mais ce qu'il avait devant le nez, ce n'était pas un sex-shop. Ou alors, le gérant n'avait pas le même concept que les autres sex-shop. « Je ne doute pas que vos parties de jambes en l'air soient très originales. Mais je doute qu'un god-ceinture ça soit son genre de truc et encore moins le tien. » Le corps de Ryan est pris d'un spasme. Il porte une main à son cul. « Mhm. Pas faux. » Brr. L'image que lui a mis Riley en tête risque de lui faire faire des cauchemars. « Il est joli celui-là non ? » Lequel ? Il y a pleins de bijoux partout. Et ça brille de partout. C'est des diamants ? « C'est dans le même style que celui que vous m'avez offert avec Devon, pour l'un de mes non-anniversaires. » Hum ? Il baisse un peu le regard vers l'endroit que pointe du doigt la blonde. « Oui. Non. Je sais pas ... » Ca plait aux meufs, ça ? C'est juste des babioles qui pendent. « Puis tu peux toi même lui choisir un bijou pour aller dessus qui représente un truc à vous deux. » Ah ! C'est déjà plus intéressant. « Je sais pas ce qui nous représente, moi. » C'est Rachel l'intellectuel de leur couple, pas lui. « Geeeenre ... Des lasagnes, ça fonctionne ? » Pourquoi Riley le regarde comme s'il venait de dire un truc qu'il fallait pas ? « Bah quoi ? C'est un truc qu'on a partagé à deux ... Avant de finir sur le canapé et de ... » Le raclement de gorge d'un vendeur le coupe d'un son élan. Oui ? « Puis si elle n'aime pas un bijou Pandora, moi je ne m'appelle plus Riley. » Hein ? « Je devrais t'appeler comment alors ? » Le cerveau de Ryan est déjà en mode off. « Non mais si tu dis que ça va lui plaire, je vais prendre ça. » Elle lui a demandé de faire confiance et c'est ce qu'il va faire. « Mais ... » Il regarde autour de lui. « Tu prendrais quoi comme pendentif toi ? » Ryan regarde ceux exposé sans pour autant les toucher. Avec la chance qu'il a, il les casserait. « Oh, j'aime bien celui-là. » Il pointe du doigt un charm qui se démarque des autres (lien).

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1836
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Mar 25 Juil - 18:19 )



if you have crazy friends, you have everyhting.
riley emerson & ryan oakley ※ emerley

“ You're my nemo. If you get lost in the great, big ocean, I'll find you. ” ― unknow

Vivre avec deux garçons, ce n'est jamais de tout repos. Mais vivre avec deux Oakley, c'est un parcours du combattant constant. Ils ont beau être mignons, il n'en reste pas moins que parfois ils deviennent deux adolescents. Riley en vient même à se demander si parfois sa nièce de deux ans (je ne sais plus son âge) n'est pas plus mature que les deux Oakley. Hormis boire, manger, péter et tant d'autres besoins primaires, Riley se demande s'ils savent faire autre chose. Enfin c'est méchant parce que la blonde les aiment, les apprécient à leur juste valeur et qu'elle ne pourra jamais les remercier pour tout ce qu'ils ont fait pour elle. Partager la même chambre que Devon n'est peut-être pas l'idéal, mais la blonde s'est très vite fait à cette idée qui ne lui déplaît absolument pas. Vivre avec deux garçons qui ont l'habitude de n'être qu'en mecs, c'est aussi les voir débarquer n'importe comment dans la salle de bain sans même prendre le temps de frapper à la porte. Riley aurait pu être nue que ça n'aurait rien changer à l'histoire. Heureusement elle n'est pas pudique voire même un peu exhibitionniste. Puis ce matin, elle était juste en train de se brosser les dents quand King Ryan a enfin réussit à émerger et sortir de son lit pour se lever. Puisqu'elle est de bonne humeur, il écope même d'un bisous sur la joue. Mouai, le bisous n'a pas l'air de faire son effet. Désolé, elle n'est pas brune et ne s'appelle pas Rachel Campbell. « Je te ferais dire que je suis le prince des pets, Madame ! » Il n'avait pas besoin de lui faire une piqûre de rappel, ça elle s'en souvient très bien autant que l'odeur qui va avec. « Excusez-moi votre altesse. » Elle lui offre même une révérence et lui offre tout son amour avant de quitter la pièce. C'est pas réellement son trip de voir la lance de Ryan en action. La psychologue s'intéresse beaucoup plus aux rubriques de son magazine favori. Ce tissus de papier qu'on lui vole trop rapidement des mains. Il veut quoi le Oakley au juste ? Oh il tient à offrir un cadeau à sa douce. Elle fond, elle trouve le geste vraiment trop mignon autant qu'un Ryan amoureux. Il aura beau dire ce qu'il veut, depuis qu'il est à nouveau avec Rachel, il a changé en bien et c'est justement ça qui est bien. « Bref. Je te dis qu'on peut pas être les deux à la fois. » Mais si ! Il ne veut pas la croire ? Tant pis pour lui. « Donc tu n'es pas mignon, donc t'es moche. » C'est la conclusion qu'elle tire des propos de Ryan. « Ou tu n'es pas musclé, tu choisis. » Faut savoir monsieur Oakley. Finalement le combo musclé / mignon n'était pas si mal, c'est ça ? Enfin bref, qui dit cadeau qui malheureusement : argent. Hormis si Ryan tient à embarquer Riley dans un cambriolage. Non pas qu'elle dirait non à la proposition, seulement elle tient un minimum à sa vie et finir en cellule ce n'est pas son trip. « Mais faut penser aux cadeaux suivant ! » Pas faux ! Un point pour Ryan. « Au pire, je prends la carte bleue de Devon, il y verra que du feu. » C'est une solution. « Sauf que ça serait un peu de la triche, tu ne trouves pas ? Si je voulais un cadeau de Devon, j'irais directement lui demander. » Actuellement, il dort donc ça serait un peu difficile. « Aujourd'hui c'est à toi que je demande. » Chance pour lui, Riley ne revient jamais cher. Elle ne demande pas des bijoux ou même des fringues hors de prix, non elle demandera juste un smoothie. C'est plutôt raisonnable. Ce qui n'est pas raisonnable c'est le fait qu'elle se retrouve trop facilement enfermé dans ce maudit centre commercial. Franchement qu'a t'elle pu lui faire pour qu'il puisse lui en vouloir autant ? Riley est mignonne, elle se brosse même les dents après chaque repas et avant d'aller dormir le soir. Donc sérieusement, elle ne comprend pas. « Je devais pas être là. » L'hypothèse qu'il ne l'écoute pas et plus probable. Mais elle va émettre l'hypothèse qu'il n'était pas là. Riley lui explique donc une fois encore son histoire, son passif avec ce maudit centre commercial. « T'es maudite ... Me maudit pas, moi ! » Chance pour lui, ça ne se transmet pas. Sauf que ça Ryan ne le sait pas. Ce qui est bien avec Ryan c'est qu'il est comme les enfants, on peut lui faire croire n'importe quoi. Combien de fois s'est-elle payée sa tête avec Devon ? Trop de fois. « C'est peut-être déjà trop tard ... » Elle prend même un petit air désolé. « On va devoir aller voir un maître vaudou pour empêcher que la mauvaise auras s'installe sur toi. » Elle se mord même l'intérieur de sa joue pour ne pas exploser de rire. « Je t'aime vraiment beaucoup, hein. Mais si je dois choisir entre rester coincé dans un centre commercial et être libre. Je prends le deuxième choix. » Maintenant elle doute de l'amour qu'il lui porte. « C'est pas en me tuant que tu me prouveras ton amour, je suis blessée Ryan, vraiment ... » La main sur sa poitrine et la petite larmes qui coule de sa joue, c'était cadeau. A force à force de jouer la comédie, Riley aurait du recevoir un oscar. Elle ose même lui faire du chantage. Riley est mauvaise. «  T'es pire qu'une mère ! T'es méchante avec moi. » Elle fait ça pour son bien, il lui dira merci un jour. « Arrêter de râler. » Elle n'est pas méchante ! « Je fais toujours ce qui est pour ton bien. Si t'es pas content, la prochaine voir tu iras voir ta vraie maman pour qu'elle t'accompagne choisir un cadeau. » Oui, Riley n'est que la maman de substitution, ce qui est déjà un énorme rôle. Toute cette tention invisible disparait dès lors qu'un Smoothie ananas rentre en action. La blonde est contente, le brun aussi. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sans surprise le sujet Devon est évoqué. Ryan sait peut-être des choses qu'elle ignore ... Elle va le cuisiner ! « Non ! » Grand moment de déception. « Il t'a rien dit, vraiment ? » Riley se fait peut-être un peu trop de films autant que Ryan avec son sourire de trois kilomètres. « N'importe quoi. Je me fais aucun film d'abord. » Un peu, quand même. « Mais t'enflamme pas trop quand même. On n'est pas ensemble et je ne sais même pas ce qu'on est ... » Pourquoi les histoires sentimentales sont-elles toujours aussi compliquée ? Bien qu'elle en parle avec Ryan, elle doute qu'il puisse apporter des réponses à ses questions. « Si jamais tu as la réponse avant moi, appelle moi. » Ça pourrait l'aider et même lui sauver la vie. Assez parler de Devon, il est temps de partir à la recherche du cadeau pour Rachel. « Comment t'es putain de malpoli. » « Tu n'es pas habitué depuis le temps ? » La blonde n'a jamais été un exemple de politesse. Les mots " putains, merde, fait chier, connasse, salope, con, etc " sortent trop régulièrement de sa bouche et elle aurait pensée qu'à force ça ne choquerait plus Ryan. « Des gros-mots, ça tue personne vous savez ! » Il parle à qui ? Personne d'assez intéressant pour que Riley y prête attention. La blonde continue sa marche jusqu'au lieu de prédilection. En chemin, Ryan tente de basculer du côté obscur de la force mais heureusement Riley le ramène sur le droit chemin. « Au pire, tu peux me faire un cadeau, non ? » Ce n'était pas prévu, mais ça mérite réflexion. « Ça marche. » Riley aime faire plaisir, puis elle est sous un bon jour donc il peut en profiter. Elle finit par le traîner dans une bijouterie. Elle est persuadée que Ryan va trouver le cadeau parfait pour Rachel, ici. Désolé pas de sex-shop, ni de god-ceinture. La blonde lui montre donc du doigt un bracelet qu'elle trouve particulièrement joli. « Oui. Non. Je sais pas. » Comment ça il ne sait pas ? C'est un bijou pandora. Puis le truc bien, elle peut elle-même le personnaliser. C'est trop joli. « Je sais pas ce qui nous représente, moi. Geeeenre ... Des lasagnes, ça fonctionne ? » Cet homme ne finira donc jamais de l'épuiser ? Comment Rachel fait-elle pour le supporter ? Je me le demande moi-même. « Je ne pense pas qu'un charm en lasagne existe. » Ou peut-être que si. Mais on ne va pas mettre des lasagnes sur un bracelet, ça serait étrange comme cadeau. Puis pourquoi des lasagnes ? « Bah quoi ? C'est un truc qu'on a partagé à deux ... Avant de finir sur le canapé et de ... » Il n'a même pas besoin de finir sa phrase qu'elle a très bien comprit de quoi il veut parler et le vendeur semble aussi comprendre. « C'était bien ? » Riley la curieuse rentre en jeu, elle lui donne même un coup de coude. Elle veut tout savoir, peut-être pas en détail mais assez pour fangirler. « Je devrais t'appeler comment alors ? » Il est exaspérant ! « Je crois que si tu n'existais pas, je serais la femme la plus malheureuse au monde. » Il la fait toujours rire et ça égaye toujours sa journée. Elle se sent obligé d'embrasser sa joue pour exprimer sa joie. « Non mais si tu dis que ça va lui plaire, je vais prendre ça. » Totalement ! « Mais ... Tu prendrais quoi comme pendentif toi  » Hum ? Le problème avec ces petites choses c'est qu'il y en a tellement. Alors ça mérite une réflexion pendant quelques minutes (Sonia va se perdre sur la nouvelle collection). « J'aime bien celui-la » Qu'elle pointe du doigt, mais elle n'a même pas finit que Ryan l'interpelle pour regarder autre chose. « Oh je l'avais pas vu celui-ci, il est très beau. » Vraiment. Elle fait d'ailleurs un signe au vendeur pour qu'il vienne s'occuper d'eux. « On va prendre celui-ci et pour le bracelet ... Tu préfères quelque chose de dur ou de mou ? » Elle n'aurait pas du dire ça, le connaissant il va de suite passer à une partie de son anatomie. « Souple ou rigide ? » Voilà qui est mieux. « Et je vais aussi en prendre un pour moi, sauf que je ne sais pas lequel. » Donc ça peut durer des heures. Mais assez de temps pour laisser le temps au vendeur d'emballer le cadeau pour Rachel. « Tu vois au final tu n'avais pas besoin de moi, tu sais très bien faire des cadeaux aux femmes. » Après tout, Riley lui a juste donné l'idée et c'est Ryan qui a fait tout le reste. « Tu as quelque chose de prévu mon chat aujourd'hui ? » Histoire qu'elle sache si elle peut abuser de sa présence encore un peu ou pas.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 440
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( Jeu 24 Aoû - 15:43 )



if you have crazy friends, you have everyhting
RILEY is in da place

Que deviendrait Ryan sans sa partenaire de choc Riley ? Certainement un gosse de trente ans ou trente-et-un, je sais plus ! qui enchaîne connerie sur connerie sans personne pour le réprimander. Oh oui, c'est certain, le Oakley serait l'homme le plus triste du monde sans cette blonde rebelle et sexy à ses côtés qui le comprends comme s'il était son propre enfant. « Excusez-moi votre altesse. » Petite révérence en plus, il se sent pousser des ailes dans le dos. Est-ce que ça signifie qu'il se transforme en ange ? « ARRÊTE ! J'veux pas être un ange. » Bon, la Emerson doit surement rien comprendre, mais c'est pas grave. « M'appelle plus comme ça. » Même s'il adore. Il veut rester comme il est et pas se mettre à voler. C'est pas pour rien qu'il ne boit jamais de Red bull. « Donc tu n'es pas mignon, donc t'es moche. » Heu ... « Ben non. » Il est pas moche. Faut pas exagérer. « Ou tu n'es pas musclé, tu choisis. » Quoi ? « J'suis le gars le plus musclé que tu connaisses Même Devon il a que du gras à côté de moi. » En tout cas, Ryan le voit comme un gros pacha sans muscle et sans dégaine. Surtout quand il est très bourré ou très en colère. « Je suis musclé. Je suis mignon. Mais pas les deux à la fois. » Tout simplement, duh. « Aujourd'hui, je suis musclé. Demain, je serais probablement mignon. » Et d'autres jours encore, il est colère. Bon, il est aussi parfois un peu voleur ou ingénieux. Par exemple, il a la très bonne idée d'aller chercher la carte bleu de son cousin pour payer le cadeau de Riley mas aussi de Rachel. « Sauf que ça serait un peu de la triche, tu ne trouves pas ? Si je voulais un cadeau de Devon, j'irais directement lui demander. » Mhm. Est-ce vraiment de la triche ? « Ouais ... T'as raison. Je vais chercher la mienne. » Pour une fois que Riley arrive à avoir raison directement sans un tas de question, il faut qu'elle en profite. « Aujourd'hui c'est à toi que je demande. » Oui, et bien pas tous les jours non plus. « Moi, je veux bien t'acheter tous les trucs à l'ananas possible comme cadeau. Mais les autres, tu demandes à Devon. » C'est un bon deal, non ? D'ailleurs la blonde semble le mettre à exécution dès que les deux jeunes gens se retrouvent devant le centre commercial. Deux smoothie à l'ananas, y'a de quoi rendre heureux le peuple ! Surtout que c'est bon, sucré, ça sent merveilleusement bon et Ryan, il a comme un problème avec l'ananas depuis que Riley lui a fait essayer son gel douche. Mais il a aussi un problème avec le fait d'être enfermé avec cette dernière quelque part dans les magasins. Comment ça, elle est maudite ? Il veut pas l'être, lui ! « C'est peut-être déjà trop tard ... » QUOI ? « Pourquoi ? » Il a rien fait de mal, il le jure. « On va devoir aller voir un maître vaudou pour empêcher que la mauvaise auras s'installe sur toi. » Brr. Il tremble. Il déteste ce gêner de chose, même à la télé. Il y croit pas mais ça lui fou les jetons pas possible. « J'vais pas voir ça moi. » Hors de question. « Il va me mettre dans une petite poupée pas belle et qui pue ! Puis, il va me martyriser. » Ryan, avoir peur ? Oui. Complètement. Halloween, il adore mais faut pas trop pousser non plus. Quand ça parle de sorcelleries et tout le blabla, il part en courant. Du coup, pour éviter le mauvais sort et le maître vaudou, y'a qu'une seule solution : Tuer Riley. « C'est pas en me tuant que tu me prouveras ton amour, je suis blessée Ryan, vraiment ... » MEH ! « Me maudit pas et on est quitte. » Il ne fait ça que pour se protéger. « Puis tu sais très bien que je pleurerais à ton enterrement. » Et voir des larmes sur le visage du brun, c'est un grand signe d'affection et d'amour. Vraiment. « Arrêter de râler. » Non ... Mais les yeux de Riley le font changer d'avis. « Ok. » N'empêche que parfois, elle est un peu trop stricte à son goût et qu'il a besoin de râler. « Je fais toujours ce qui est pour ton bien. Si t'es pas content, la prochaine fois tu iras voir ta vraie maman pour qu'elle t'accompagne choisir un cadeau. » HANW ! « Tu vois ! » Elle aussi elle râle. « T'es pas gentille avec moi. » Même si c'est pour son bien. « Et puis c'est traite d'utiliser ma maman. Elle a rien demandé ... Et elle a dit que j'avais grossis alors je lui fais la tête. » Nah. Voilà. La petite crise passe tout de même assez rapidement dès que la relation qu'entretient la blonde avec son cousin tombe sur le tapis; Ryan ship, c'est genre son OTP à lui et il a beaucoup de mal à le cacher. « Il t'a rien dit, vraiment ? » Il vient de dire non. Pourquoi elle le pousse à l'abus ? C'est pas bien. « Si .. Peut-être quelque trucs. » Sans grandes importances, qu'il veut ajouter. « Mais ça te regarde pas. » C'est entre eux deux et pas entre eux trois. « Mais t'enflamme pas trop quand même. On n'est pas ensemble et je ne sais même pas ce qu'on est ... » Heu .. Facile. « En couple ? » Quoi ? « J'vous entends la nuithein Vous êtes déjà entrain de préparer les bébés. » Oui, les murs sont légèrement trop fins. « Je veux pas être parrain, d'accord ? Ni changer les couches. Ni nettoyer le vomis. Ni le tenir dans les bras. Ni devoir l'entendre pleurer. Je veux pas non plus lui donner à manger. » En gros, il veut en rester loin. « Je veux juste bien lui expliquer comment tenir un bar et lui apprendre à boire ! » Et à fumer, aussi, peut-être. « Si jamais tu as la réponse avant moi, appelle moi. » Très bien. « T'as qu'à l'avoir toute seule. Tu lui fou une droite, tu lui demandes ce que vous êtes : des amoureux inavoués, c'est certain. Et ensuite tu lui baisse le pantalon et tu le récompense pour sa réponse. C'est méga simple. » Qui a dit qu'il était chiant, le Oakley ? Il a toujours des idées de génie. Bon, certes, elles portent principalement vers la bagarre et le sexe. « Tu n'es pas habitué depuis le temps ? » Il hausse des epaules. « Si, peut-être. » Mais il aime bien aussi jouer aux innocents. « Ça marche. » Hell yes. Ryan adore ce genre de compromis. A lui, le magnifique caleçon Spiderman qu'il a vu en tete de rayon. Néanmoins, il doit d'abord aller dépenser des sous dans le magasin d'un côté. Riley lui propose diverses charms mais aucun ne semble lui convenir. Le premier est trop imposant, le deuxième trop coloré. Tout serait plus simple s'il y en avait un sous la forme d'un plat de lasagne. « Je ne pense pas qu'un charm en lasagne existe. » Il souffle, grogne dans sa barbe d'un jour et continue à fouiller. C'etait pourtant l'idee parfaite, les lasagnes. « C'était bien ? » Ryan ne résiste pas à sourire de façon rêveuse et à hocher la tête. « Ouais ... » Même qu'il aurait fait n'importe quoi pour que la soirée ne se termine pas. « Ça me fait penser que je dois changer mon lit ! Il craque trop. » Et il a pas tres envie de se retrouver avec un Devon qui lui hurle des choses depuis sa chambre parce que'il a compris ce que faisait son cousin. Nope. Il prefere la discrétion. mais juste qu'avec Rachel. « Je crois que si tu n'existais pas, je serais la femme la plus malheureuse au monde. » Oh. C'est mignon. « Je sais. Je suis l'homme parfait de ces dames. » Le oakley bombe le torse et tente de faire une tete des plus séduisante. « Ca veut dire que je suis drôle ? » Et que les gens ne rigolent pas uniquement pour faire bonne figure, comme le sous-entendus Devon et Rachel. « Oh je l'avais pas vu celui-ci, il est très beau. » Serieux ? « J'ai des yeux de Lynx. Tu crois qu'on les coffre comment, les tarés du bar ? » Eh ouais ! Il a dix à chaque œil. « On va prendre celui-ci et pour le bracelet ... Tu préfères quelque chose de dur ou de mou ? » Quelle question ! « Dure comme ma ... » « Souple ou rigide ? » « Bite ! » Non. On revient pas sur ses paroles. « C'est quoi le mieux ? » Si faut faire des tableaux de pour et de contre, ryan est prêt. « Si c'est mou, ça risque de pendre ... Ça va s'accrocher quelque part et casser. Mais si c'est dure ... ! » Attention, petit regard autour pour ne pas choquer les jeunes. « Elle va pouvoir saquer'dans ! » Expression du nord, sorrrrrrry. « Et je vais aussi en prendre un pour moi, sauf que je ne sais pas lequel. » Quoi ? « Mais c'était pas dans le contrat ! » Tricheuse, menteuse. Ryan lui tire la langue, commence déjà à lui faire d'affreuse grimace puis finit par croiser les bras. « J'vais plus pouvoir ajouter de caleçon. Je serais obligé de me trimbaler a poil dans la maison. » Bon, c'est pas comme si madame n'était pas habituée. « Tu vois au final tu n'avais pas besoin de moi, tu sais très bien faire des cadeaux aux femmes. » Aux femmes ? « De base, il devait y en avoir qu'une seule. » mais missEmerson a changé les plans. « Tu as quelque chose de prévu mon chat aujourd'hui ? » Bonne question ! « OUI ! » Il a des étoiles dans les yeux rien que d'y penser. « T'emmerder. » Pour son plus grand plaisir personnel. « Et tu vas te laisser faire Parce que tu m'aimes. » Câlin ? Câlin. Ryan s'approche de Riley est la sers dans ses bras, non sans foutre un bordel monstre dans sa chevelure de blé dorée. « Choisis vite, j'ai vu un couple de chinois dehors, faut qu'on les empêche de prendre des photos ! » Pourquoi ? « J'suis sûr que c'est des extraterrestres. » Si, si. Il peut le prouver. « C'est pas pour rien qu'il parle une autre langue, Riley. Regarde ! Ils appellent les autres. » bordel, ils sont envahis. « Je peux taper le petit, dit ? » Il tente même les yeux doux, mais ça ne semble pas fonctionner. « On a jamais le droit de taper, ici ... Et ça s'dit m'aimer. C'est beau l'amour ! » Il peut même pas faire ce qui lui plait. « Bon, grouille. J'veux mon cache-bite Spiderman. » Oh, et avant qu'il oublie. « Et vous lui mettrait un truc molle. Elle a touché suffisamment de dure pour aujourd'hui. » Voila. Merci bien.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: ※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ if you have crazy friends, you have everyhting. (ryan)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Middlenton commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération